International Balistic Microfinance

Parfois, une petite vidéo vaut mieux qu’un long billet et celle-ci rentre dans ce cadre. Il s’agit d’une visualisation des échanges financiers réalisés au travers de Kiva, une plateforme permettant à des internautes de mettre en relation des emprunteurs et des prêteurs pour des microcrédits (à partir de 25$)…

Le service a été mis en place il y a six ans et a rapidement permis de financer des centaines, puis des milliers et bientôt des millions de prêts. La vidéo ci-dessous retrace visuellement l’historique de ces prêts, dans le temps, dans leur volumétrie et, encore plus important, trace échanges géographiquement.

Et là, on s’aperçoit très clairement que les prêteurs se trouvent majoritairement dans les pays riches, et les emprunteurs dans les pays pauvres.

Kiva aura donc permis, de façon concrète, à des millions de personnes, dans les pays pauvres et émergents, de trouver un financement et de démarrer une activité économique. C’est une façon palpable de participer au décollage de ces pays, en outre bien plus efficace qu’une aide humanitaire internationale au travers des canaux d’organisation étatiques ou méta-étatiques (je conseille à ce sujet la lecture de l’Aide Fatale de Dambisa Moyo).

Quand on sait, de surcroît, que ces emprunts sont recouvrés à plus de 98%, on s’évitera la comparaison avec certains prêts immobiliers « primes », « subprimes », ceux de collectivités territoriales et tant d’autres, plus coûteux, plus larges et plus … risqués.

Kiva est de facto un exemple parfait de ce que les nouvelles technologies d’un côté et la libre entreprise permettent de réaliser. En quelques années, cette organisation et cette plateforme auront permis de prêter plus de 200 millions de dollars qui auront directement participé à l’essor de l’économie locale de pays en voie de développement.

Bien évidemment, les micro-crédits ne sont pas la solution ultime, loin s’en faut. Mais il n’en reste pas moins que ces prêts, cette méthode et cette plateforme fonctionnent, très factuellement et démontrent là encore la puissance du capitalisme : il aura permis l’émergence d’internet, son développement, et maintenant, les capitaux amassés dans les pays riches servent ainsi, directement, à créer des richesses nouvelles dans les pays pauvres.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires35

  1. Glam

    il faut absolument interdire cette horreur au plus vite!
    et condamner ses auteurs!
    apres on fait une version d’etat et on taxe les transactions.

    1. Théo31

      +1
      Des noirs avec des os dans le nez et des plumes dans le cul qui veulent avoir le dernier cri plasma et ne plus vivre dans des zoos socialistes, c’est répugnant et mauvais pour le climat.

  2. douar

    ce n’est peut être qu’une impression, mais il me semble que la France est à la traine dans les flux. C’est vrai que nous considérons que l’aide au développement ne peut que passer par les pouvoirs publics, avec l’efficacité que l’on sait.

    1. Before

      Ben, y a aussi le fait qu’après le passage de l’état, il ne nous reste plus grand chose pour faire parler notre générosité…

  3. Lib

    Tu veux dire que rien ne protège ces malheureux emprunteurs de la rapacité de leurs usuriers?

    J’en frémis.

  4. Pere Collateur

    J’avais vaguement entendu parlé du micro crédit, mais ne savais pas que ca c’était autant developpé en silence.

    On apprend plein de choses chez les libéraux…

    Et est ce que quelqu’un ici a déjà utilisé cette platforme?
    Les prets sont font à quel taux d’intérêts en moyenne?

    1. C’est assez complexe dans la mesure où il y a un intermédiaire (le partenaire Kiva local) et des taux d’échanges entre monnaies. Ce qui fait que du point de vue de l’emprunteur, il peut se retrouver avec des taux à 10 ou 15%, sans que toi tu ne récupères plus que ta somme initiale :
      http://fellowsblog.kiva.org/2009/06/01/is-a-kiva-loan-really-interest-free/
      http://kivaramon.blogspot.com/2007/04/paying-interest-to-kiva-lenders.html

      Maintenant, rien n’interdit d’imaginer des systèmes automatiquement hedgés.

  5. carl marks

    mais qui vous a preté sur 25 ans l’argent du petit pavillon qui vous faisait tant plaisir et que vous ne pourrez jamais rembourser?qui vous a avancé les 17000 euros sur 10 ans pour l’achat de votre audi a3(celle qui vous plaisait tant)et que vous ne pourrez jamais rembourser?qui vous a accordé,a contre coeur un petit credit pour votre nouveau coup de coeur,cette sublime piscine spa avec vue sur la mer,que vous ne pourrez jamais rembourser?grace a eux vous n’avez meme plus besoin de travailler pour vous acheter tout ce qui vous plait chaque « coup de coeur » est exaucé avec le sourire par votre charmante conseillère financière. je préfère soutenir la société générale,elle m’offre tout ce que je veux sans avoir a travailler.soutenons les banques françaises ,organisons des collectes dans toute la france pour qu’elles tiennent encore quelques années.mort a leurs rivales,mort au micro crédit!

      1. carl marks

        ben la société quelle question!tu draguerais une minette en seat ibiza?est ce que tu refuserais a ta femme une cuisine équipée dans ton petit pavillon?mais c’est le divorce a moyen terme.est ce que tu oses encore te ballader dans la rue sans smartphone?mais faut etre un looser!allez je plaisante,mais l’unanimité des commentaires me fait toujours réagir.les gens ralent envers les grosses banques qui leur permettent de consommer a volonté sans avoir le moindre sou.une grande partie des prets ne sera jamais remboursé et sera titrisé(donc payé par les épargnants et les contribuables).elle est pas belle la vie?

        1. « la société quelle question »
          Ah oui. Elle a un gros flingue, s’habille en cuir, et roule des mécaniques en bas de ta tour, c’est ça ?
          « La société », ça n’existe pas.

          Sur ce blog, tu ne trouveras pas grand monde pour râler contre les grosses banques pour se défausser de leur responsabilité (ce qui n’enlève rien au fait que certaines grosses banques sont des escrocs et mérite largement la faillite, mais c’est un autre sujet). Quant à la titrisation, je crois que tu rêves un tantinet. Tout ça va être « absorbé » par l’Etat, i.e. payé par le contribuable. Toi, donc.

          Heureux ?

      2. carl marks

        « Quant à la titrisation, je crois que tu rêves un tantinet. Tout ça va être « absorbé » par l’Etat, i.e. payé par le contribuable. »c’est ce que je dis si tu me lis bien…je te précise que TOUTES les grosses banques sont des escrocs. »Ah oui. Elle a un gros flingue, s’habille en cuir, et roule des mécaniques en bas de ta tour, c’est ça ? »oui c’est ça,ça m’a fait bien rigoler…..

  6. riri

    certes tout crédit présente des risques, mais le fait que ces micro-crédits soient remboursés à 98 % (sur les bénéfices réalisés)prouve que les besoins étaient réels et les projets viables.

    Dans nos contrées, c’est la volonté et une certaine patience qui font défaut.

    Ca me rappelle quelques énergumènes qui me demandaient des prévisionnels et qui, lorsqu’ils constataient qu’ils ne retireraient aucun salaire disaient « c’est pas grave, on verra bien… » Et ils se sont plantés lamentablement.

    Idem pour les objets de confort dont parle carl marks, attendre est très douloureux et l’appel du crédit si doux

    Ca fera toujours le bonheur de quelque huissier et d’opportunistes aux ventes aux enchères…

    1. « Dans nos contrées, c’est la volonté et une certaine patience qui font défaut. »
      Et une certaine dose d’inconscience quand on sait que l’état va sodomiser tous ceux qui bougent.

      1. riri

        l’inconscience fait maintenant partie de notre patrimoine génétique.

        sinon comment avoir le courage de se lever le matin tout en sachant ce qui nous attend…

        1. Crucol

          @ H16

          Mieux! Tu doubles tout ça d’incontinence, et tu peux emmerder le sodomisant et devenir politique dans ce « beau pays »….

  7. T-Buster

    Cela fait depuis décembre 2007 que je participe a kiva. C’est assez intéressant, cela fonctionne bien. Pour l’instant j’ai fait 52 prêts, perdu deux prêts (dont un aux USA) et fait quelques pertes de change de l’ordre de quelques dollars. Sinon je réinvesti que mes prêts remboursés. Et ne mets presque plus d’argent frais. Je ne mets pas a chaque prêt de don pour kiva.
    Je sélectionne les prêts en choisissant principalement des femmes en Afrique de l’ouest

  8. gluon

    Oui enfin pour le prêteur, étant donné qu’il ne perçoit aucun intérêt sur Kiva et qu’il immobilise ses fonds, il y perd le montant de l’inflation dans son pays pendant la durée du prêt. Rien de bien extraordinaire dans tout ça à mon avis. On est toujours dans le domaine de la charité chrétienne new look.

      1. BN

        Ça fait de la concurrence à l’état-providence !

        Et puis c’est d’inspiration chrétienne. La laïcité, vous en faite quoi, hein ?

      2. Théo31

        C’est mal parce qu’un individu qui choisit qui aider, vois-tu, c’est dégueulasse, une immonde discrimination. Seul l’Etat sait mieux que quiconque ce qui est bon pour les hommes. L’Etat, c’est magique.

        1. carl marks

          eh oui,l’etat c’est magique.un peu comme une grosse ong qui est ravie quand les malheurs arrivent,ça lui donne l’occasion de justifier ses genéreux salaires par son action envers les victimes.heureusement qu’il y a des malheureux.imaginez(je sais que c’est absurde)que le chomage baisse:combien faudrait il supprimer de postes a paule emploi?quel crève coeur tous ces gens qui font leur boulot a fond(au moins la partie sadique est faite correctement)

  9. monoi

    Dans le meme ordre d’idee, vous avez zopa ici au UK.

    Des emprunteurs publient une annonce, et les preteurs offrent tout ou partie de la somme au taux d’interet qu’il desire. L’emprunteur n’a plus qu’a choisir ce qu’il prefere.

    On peut aussi preter a travers zopa, a des taux et des profiles de risque que l’on choisit, mais jamais plus de £10 a un meme emprunteur.

    Ca marche pas mal.

Les commentaires sont fermés.