Une croissance quasi-turgescente

Pendant que toute une intelligentsia s’auto-analyse en boucle pour savoir ce qu’il faut penser de DSK et se pignole vigoureusement sur le sens profond de ses dernières déclarations, le gouvernement tente de faire bonne figure en masquant par ses sourires de plus en plus crispés une situation économiquement … intéressante.

François Baroin s’est donc exprimé dimanche matin sur Europe1. Sa séance de squash devait avoir été annulée. Ou le temps ne lui permettait pas d’envisager autre chose. Et passer toute la matinée à glander au lit en attendant les croissants et en lisant le Figaro pages saumon (c’est le ministre de l’économie, après tout, hein), c’est pas son truc, à François.

François BaroinEt une fois arrivé à la radio, il n’a pas hésité : tant qu’à s’être levé et pomponné pour aller raconter des trucs à Elkabbach, autant balancer du lourd qui fait jaser. Interrogé sur le projet économique du Parti Officiellement Socialiste, il n’a pas répondu « Hein, lequel ? » ce qui aurait été trop facile mais a tout de même osé ceci : pour lui, ce projet est « bon à jeter à la poubelle. »

Poubelle que connaît fort bien Baroin puisque c’est dans cette dernière qu’il va piocher ses meilleurs bobards sur la situation économique générale de la France. Situation qu’il présente avec l’aplomb que seuls les cuistres ou les hypocrites (cumul possible) sont capables de rassembler : on croirait, à l’écouter, entendre l’ingénieur du Titanic répondre sur le nombre de canots de sauvetages disponibles, sachant qu’un aviron numéroté lui est déjà réservé.

Car pour lui, la croissance prévue tiendra !

« On était sur une ligne à 2 %. On l’a corrigée à 1,75 et nous avons des raisons sérieuses de considérer que c’est atteignable. »

Parce que ce qui va arriver dans les prochaines semaines ne remettra pas en cause la bonne santé générale et la vigueur de l’économie française. D’ailleurs, à 1.75%, si on s’en tient à l’ambiance générale en Europe et dans le monde, on peut le dire, cette croissance sera quasi-turgescente !

Et pourquoi donc ? Parce que, selon le ministre qui grignote du viagra économique comme des cacahuètes avant un solide cordial, le gouvernement a pris les mesures nécessaires avec son vaste plan d’austérité pour 2011 et 2012.

Oui. Vous avez bien lu : le gouvernement a pris des mesures et un vaste plan d’austérité, même qu’il va rapporter 12 milliards d’euros de recettes à l’Etat. Et ce sera tellement austère, rigoureux et bien calculé que, je cite :

« Il n’y aura pas un euro de dépassement en termes de déficit par rapport à ce que nous avons pris comme engagement »

Il y aura donc des recettes et pas un euro de dépassement sur le déficit.

Vous me suivez ? Non ? C’est normal, c’est du berssy, un langage des hauts plateaux parisiens un peu complexe à comprendre. Ce que veut dire notre indigène est que l’Etat va faire exactement le déficit prévu, et que ce déficit tient compte à l’euro près des rentrées supplémentaires d’argent volé taxé.

On pourra s’arrêter ici quelques secondes pour méditer, et s’imprégner d’une foi immense en la bonne marche du monde. Parce qu’il va en falloir, de la foi, pour que :

a/ le déficit prévu ne soit pas dépassé. L’histoire montre que ce sera un vrai défi.
b/ les rentrées soit aussi bonnes que prévues. La conjonctures laisse rêveur.
c/ qu’aucun imprévu ne vienne flanquer tout ça par terre.

Notez que dans la même foulée, le même François a refusé d’admettre que les « recettes » nouvelles proviennent d’une hausse d’impôts. Pas question, pas question, pas question !

Et en 2012 ? Pas question, pas question, pas question !

Avalanche de taxes, donc, et on ne touche surtout pas aux dépenses. On voit que l’austérité touchera en conséquence essentiellement ceux qui produisent des richesses. Tous ceux qui tètent aux mamelles de l’Etat, eux, n’auront aucun dommage collatéral. Ouf.

On peut se demander quelles explications croustillantes le ministre nous trouvera lorsque la Grèce aura fait défaut, que les marchés se seront effondrés avec les rentrées fiscales et que les moutontribuables commenceront à se rebeller…

Mélenchon, sympathique et jovialOui, je sais, la rébellion des moutontribuables est une donnée hautement spéculative, plus peut-être même que certains subprimes. Pourtant, ce ne sera pas faute, pour nos tristes sires, d’avoir tout fait pour en arriver là, puisqu’un certain Jean-Luc M., qui n’hésite pas à pomper goulûment aux finances européennes tout en dénonçant ceux qui le nourrissent, appelle ouvertement à mettre le feu sur tout le continent dans de grandes envolées lyriques qui masquent fort mal l’absence complète de ressources à ses magnifiques idées basée sur des gros sprinklers d’argent gratuit provenant « des riches » qui, s’ils ne sont pas « apatrides », ont tout de même des aspects d’un autre âge.

Au demeurant, je ne comprendrais jamais pourquoi ceux qui distribuent l’argent gratuit des autres font toujours aussi petit jeu ; notre ami Jean-Luc continue ainsi de nous promettre un SMIC à 1700€, sans se rendre compte qu’avec 2000€, on vit tout de même mieux. D’ailleurs, en mettant le SMIC à 4000€, il rend tout le monde riche d’un coup d’un seul, et enquiquine Hollande qui ne les aime pas et qui se retrouverait ainsi avec tout son électorat dans la mauvaise partie du spectre fiscal. Pourtant, ce « une pierre deux coups », Méluche ne se l’offre pas.

Dommage.

Parce que du coup, avec tous ces riches, on pourrait lever une grosse foule de taxes et d’impôts roboratifs, hein.

Non ? Ça marche pas comme ça ?

Ah bon ?

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires32

  1. Tomate masquée

    Je pense qu’il serait temps que vous parliez du programme de la Marine: Elle aussi envoie du fat lolissimo, pour parler correctement. Et sinon, une question plus profonde: Théoriquement (je me renseigne pour la dictature marxiste que je compte établir dans un avenir proche), est-il seulement possible de revenir à un budget équilibré en ne faisant QUE TAPER LES RICHES (même à un niveau spoliatoire, sinon c’est plus marrant). Et sinon, ces derniers articles centrés sur notre géniale klasspolitik que le monde nous envie sont grandioses.

    1. Non. Même en prenant 100% des salaires des riches, même en les spoliant de 100% de leurs avoirs, on n’équilibre pas le budget (il faut 95 milliards pour renflouer les caisses de cette années, tout de même). La plupart du monde ne comprend pas les ordres de grandeurs en jeu ici.

      1. Calvin

        Mais qui parle seulement de NOS riches zAnous ?
        Pas la Tomate Masquée.
        Bien sûr qu’en spoliant les riches, l’Etat touchera peut-être le jackpot, mais ce sera « one shot ». L’année suivante, ce sera zéro, puisque zéro riche (je ne crois plus à un quelconque investissement dans ces conditions).
        Non, il suffira de racketter tous les riches du Monde, surtout les amerloques qui veulent payer tous pleins d’impôts.
        Sinon, une bonne guerre…
        Non ? Ça marche pas comme ça ?
        Ah bon ?
        L’argent gratuit, c’est vraiment vraiment sur le déclin ?
        Oh my Gosh !!

      2. lmae

        « La plupart du monde ne comprend pas les ordres de grandeurs en jeu ici. »
        Et surtout pas les politiciens qui pensent tous avoir des sesques de 50cm de long. Même en leur donnant un double décimètre ils te diront qu’ils font 50cm. Même Aubry est persuadé qu’elle a la plus grande.
        Impossible de savoir si c’est l’incompétence, l’orgueil, le narcissisme, la virilité simiesque ou une autre maladie mentale, mais bon ce sont des faits: ces gens là sont imperméabmes aux faits.

      3. ANT1

        95 millards, super facile. Montebourg a dit lors du « debat » qu’en taxant les transactions financieres a 0.1%, on gagnerait deja 400 miyards par an…
        Mais a 0.1%, je trouve qu’il la joue petit lui aussi!

      4. Tomate masquée

        Il n’existe donc qu’une seule solution: Taxer le patrimoine à 95%, exproprier Paris intra-muros, tout raser, et construire des HLM (chez Bouygues évidemment). Et après, y’aura plus de dettes, il n’y aura plus de plus riches que moi, et j’aurai un très gros zizi.

  2. Théo31

    Baroin ne nous a pas fait le coup de la cagnotte. Tout se perd ma bonne dame 😀

    H16 : j’ai du boulot pour toi :
    « les rentrées soiENt aussi bonnes »

  3. Olivier de Tirer-Profit.fr

    Bonjour,

    C’est confondant de débilité…

    Il est clair que les politiques nous racontent tout et son contraire… à croire qu’ils ne mesurent pas l’étendue du problème et qu’ils n’y comprennent rien. A gaspiller autant d’énergie à se tirer dans les pattes pour les prochaines élections, une chose est sure : l’inertie de l’inaction actuelle, nous allons la payer cher après les présidentielles de 2012 !

    Comme dit dans le film que vous reconnaîtrez « Le plus dur c’est pas la chute, c’est l’atterrissage ! »

    1. fifou

      nulle part, il est deja plus a toi

      ce qui n’est pas taxe est devalue a grande vitesse via des impressions massives de billets par les gouvernements. Du coup tu le gardes dans ta poche et dans 5 ans tu pourras t’en servir pour acheter une baguette avec. L’impression de billet, c’est pratique, ca rapporte autant que des impots, mais les gens ne s’en rendent pas compte alors ils grognent juste contre la vie chere et les prix qui montent ma bonne dame…

      L’Or c’est bien parce-que plus ils impriment de billet, plus il y a d’euros garantis par le meme lingot, du coup ca monte… Achete aussi beaucoup de plomb parce-que ceux qui n’auront que du papier dans la poche (et les policiers vont en faire partie) viendront tot ou tard essayer de te le prendre pour pouvoir manger

      1. Marco33

        Or physique?…. que choisir……
        Comme vous le voyez, je cherche des solutions (ayant eu depuis peu une rentrée conséquente)….Mais j’aimerai que cette rentrée ne devienne pas un objet de prestidigitation d’un magicien ne connaissant que la moitié de son tour!

        1. Achetez de l’or sous forme de pièces connues (napo, mariannes, etc…). Simple, facile à stocker, facile à échanger.

        2. fifou

          Or physique: (pieces reconnues ou lingot de poids divers) on perd toujours a l’achat et a la vente mais vu que ca monte jusqu’au ciel (attention sur un court terme ca peut varier a cause de la speculation, mais sur le long terme ca ne peut pas descendre, en tout cas si vous vivez dans la zone Euro/ GBP/ USD/ Yen et maintenant CHF vu que la BNS a arrime le CHF a l’Euro, dans les Pays a monnaie serieuse – Australie, Chine… ca marche Pas)
          Sinon montres de collection, marche qui commence a attirer en Chine, mais uniquement Patek et Rolex pour l’instant

        3. BN

          Que pensez-vous de Bullion Vault ?

          Ça a l’air relativement sérieux et pratique.
          Après, sa force fait sa faiblesse : on a pas l’or chez soi. On est à l’abri des cambriolages, mais on est moins maître de ses économies.
          Quelqu’un a essayé ? En a entendu parler ?

          1. Bullion Vault est sérieux, mais l’intérêt des pièces et lingots, c’est de les avoir physiquement à portée de la main.

        4. MXI

          J’ai essayé BVault, et je ne me plains pas. L’inconvénient est moentionné par H16 : si demain le gouvernement déclare illégale la détention d’or par des particuliers, eh bien BVAult obéira. Alors que si c’est sous mon matelas…

  4. gem

    Mon cher H16, je vois que tu ne connais pas Bercy. C’est un endroit difficile à comprendre pour quelqu’un de foncièrement honnête, ça prouve que tu l’es, mais il y a là une lacune à combler…

    or donc : il n’y a pas lieu de s’étonner que « l’Etat va faire exactement le déficit prévu, et que ce déficit tient compte à l’euro près des rentrées supplémentaires d’argent volé taxé. « . Parce que Bercy fonctionne comme feue Enron : on fixe le chiffre d’avance (de préférence dans une plage raisonnable mais c’est même pas obligatoire) , ensuite on se débrouille avec le « hors bilan », les provisions, les reports, les soultes, etc. pour tomber pile-poil dessus.

    C’est facile, même un énarque peut faire ça.

  5. Dorlaiel

    Je ne suis pas vraiment de votre « bord politique »…quoique…. mais je voulais absolument vous dire combien j’apprécie votre blog et vos analyses absolument décoiffantes. Quel style, morbleu, un vrai régal et en ces temps d’infinie légèreté des idéologies et programmes pseudo-politiques, vous êtes pour moi tr(ès rafraichissant. Surtout ne changez rien et très bonne continuation.
    Au fait sur ce’t article spécifiquement, je suis pratiquement en complet accord avec vous! Nous sommes dans la situation du ragnarök version bisounours

    1. Before

      Pas sûr que l’on puisse définir un « bord politique » net et précis parmi les libéraux. En tout cas avec la grille de lecture (ou carcan de lecture ?) traditionnelle de la politique en France.
      Il y a même des libéraux de gauche …
      Le principal c’est qu’on puisse discuter pour avancer des solutions jamais essayées en France (quoiqu’en disent les pourfendeurs du libéralisme).
      En tout cas, même si je ne suis pas toujours notre hôte jusqu’au bout de ses idées, la lecture de ses notes est toujours un grand moment !

      1. Dorlaiel

        Je suis bien de votre avis, d’autant plus que je ne suis pas libérale et qu’en plus, je suis absolument et définitivement contre la social-démocratie, qui a largement démontré ses limites par ses escès en tous genres….
        Mais ce qui est étonnant, c’est qu’au final, même avec des grilles de lecture totalement différentes, nous en arrivons aux mêmes conclusions, ce qui montre bien qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de France et de Navarre, et ce n’est pas nouveau, et nous n’en voyons pas encore la fin, je le crains!

    1. Fabuleux. Je pense qu’il faudrait ce genre de personnes pour gérer l’état français, vu les ressources d’économies et de parcimonie dont ils font preuve !

  6. Alx

    Ce qui fait peur avec le rougeaud de la photo, c’est que des gens le croient, adherent a ses idees (« seuls les huitres et les sots adherent », reste de cours de philo, mais j’ai oublie l’auteur), des adultes, qui ont donc le droit de vote, et qui lui donneront des voix!!!

  7. infraniouzes

    Vous avez raison H16. On a dit, à une époque, que la gauche, le PS, aimait tellement les pauvres qu’elle en fabriquait. C’est vrai et ça n’a servi à rien.

    Mais Mélanchon a eu une idée sensationnelle. Il va fabriquer des riches. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ?

    Alphonse Allais voulait construire les villes à la campagne. Enfoncé le grand humoriste. Mélanchon va fabriquer des riches qui paieront les impôts nécessaires au redressement de la France.

    Ouf ! On est sauvé. . . .

  8. HussardBleu

    le billet susindiqué de Vincent Benard (un type qui en a dans le pantalon – excusez-moi, je n’ai pu résister, et il ne saurait m’en vouloir) est mirifique.
    Ce garçon – dont j’ai acheté le « Foreclosure Gate » lecture passionnante – doit prendre des cours particuliers chez H16, car son style est fortement sous influence.
    La déconnante chez les économistes renouvelle vraiment le genre, mais le fond reste solide, et l’on ne peut qu’adhérer aux analyses et projections, tout en riant.

    1. Alex6

      Beaucoup de liberaux ont pris le parti de faire de l’ironie plutot que de tenter les debats de fond que les Francais ne veulent pas entendre (ca demanderait de se cultiver economiquement et ca, c’est niet)
      Je pense que c’est une bonne approche. Quand on a raison mais que l’on sait que malgre tout personne ne l’admettra jamais et viendra meme vous taper dessus quand le chateau de cartes tombera, autant s’amuser.
      Les politiques sont a l’image des peuples, les liberaux n’en font plus partie depuis bien longtemps en France.

      1. HussardBleu

        La culture économique n’a pas vraiment besoin d’être trop profonde : cela aide, mais le sens commun suffit à beaucoup, dont je suis.

        Et quant à se faire le héraut des mauvaises nouvelles, j’aime le Rivarol du « le rôle de Cassandre est inutile avant, odieux après »….
        et quand le même cher Antoine parlait de la « gaieté française » – que H16 pratique si bien – qui avait disparu, il n’évoquait pas ces sodomites rigolards dont l’espèce ne semble pas en danger actuellement….

  9. channy

    Je viens d en lire une bien bonne dans les echos sur la taxe sodas
    comme vous le savez le soda c est mal, c est plein de mauvais sucre qui rendent obese etc..donc on va taxer les sodas..faut que les francais ils boivent de l eau..l eau c est bon pour la sante, d ailleurs pas mal de source ont un label #sante# parrier par exemple..boire Perrier c est bon pour la sante…sauf que c est tellement pour la sante les eaux minerales que l etat les taxes aussi a 54 centimes par hectolitre pourquoi et a quoi sert cette taxe si quelqu un a une reponse?

  10. BA

    Mardi 20 septembre 2011 :

    Union Européenne : Bruxelles juge une recapitalisation des banques « peut-être nécessaire ».

    Une nouvelle recapitalisation des banques européennes sera « peut-être nécessaire » en raison de l’aggravation de la crise de la dette, a déclaré mardi le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia lors d’une conférence de presse.

    Il va proposer d’étendre les règles mises en place par la Commission en 2008 et 2009 pour permettre aux gouvernements d’apporter une aide publique à leur secteur bancaire.

    « Malheureusement, avec l’aggravation de la crise des dettes souveraines, de nouvelles banques auront peut-être besoin d’être recapitalisées » en plus des neuf qui n’ont pas réussi les tests de résistance des banques effectués en juillet, a dit M. Almunia.

    Dans ces circonstances, « je vais proposer cette année de prolonger les règles autorisant les aides d’Etat » mises en place en 2008-2009, « afin de permettre aux gouvernements de continuer à aider publiquement leurs banques au-delà de 2011″, a-t-il annoncé.

    Ce recours au financement public doit intervenir « en dernier recours », a-t-il mis en garde, encourageant les banques à se « financer sur les marchés et à prendre toutes les mesures possibles, comme la vente de filiales et la limitation des dividendes, avant de se tourner vers le soutien public ».

    « J’aurais préféré qu’on revienne plus tôt aux règles normales » de concurrence, « et c’était mon intention jusqu’à cet été. Mais la situation à laquelle nous sommes confrontés plaide pour une prolongation du régime existant » permettant aux Etats d’aider leurs banques, a-t-il expliqué.

    http://www.boursorama.com/actualites/ue-bruxelles-juge-une-recapitalisation-des-banques-peut-etre-necessaire-7ec7672092fe85e50bc9c5b7ee1c4f52

    En clair :

    Contribuables européens, préparez-vous à payer.

    Contribuables, vous allez payer pour recapitaliser les banques européennes.

Les commentaires sont fermés.