Le député pilleur n’aime pas se faire choper

Dans un précédent billet, je notais qu’en coupant habilement dans certains émoluments de nos gentils élus, on pouvait économiser plus de 600 millions par an en faisant 65 millions d’heureux. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une pratique courante au sein du Parlement Européen et dont l’arrêt permettrait sinon d’économiser des fortunes, au moins de moraliser un tantinet le comportement douteux de certains de nos représentants.

Avant de regarder une intéressante vidéo de quelques minutes, un peu de contexte.

Tout se déroule au Parlement Européen, à Strasbourg.

Attention, il ne s’agit pas revenir sur l’aberrante transhumance de nos parlementaires entre Bruxelles et Strasbourg qui, bien que coûtant 120 millions d’euros par an, n’est pas remise en question ici ; pour les politiciens (notamment Français, comme Wauquiez) il est en effet nécessaire d’aérer un peu nos poussiéreux députés, sinon, ils fricotent trop avec les lobbies bruxellois. Si si, c’est l’explication officielle de ce gaspillage.

Mais bref, non, aujourd’hui, nous allons parler arrière-boutique.

Il faut savoir que nos parlementaires, tout imprégnés de la ferveur démocratique et de la nécessaire représentation populaire, s’empressent de se rendre, régulièrement, aux séances plénières et que pour les récompenser d’être présents, le Parlement Européen leur octroie 304€ bruts pour chaque jour de présence aux réunions officielles.

Cette indemnité couvre l’hébergement, les repas et toutes les autres dépenses liées à cette présence. Ce qui est large, on en conviendra ; 150 euros d’hôtel sympathique, et 150 euros d’escort, je suppose. Allez savoir.

Evidemment, le Parlement ne verse l’indemnité que si le député a signé un registre officiel de présence. Bah oui. Sinon, ce serait trop facile.

Mais bon d’un autre côté, ce n’est pas comme si c’était vraiment très difficile de la toucher. D’ailleurs, et c’est le sujet de la vidéo, c’est même plutôt facile, puisqu’il suffit de s’enregistrer, une fois, tôt le matin avant de s’en aller faire autre chose (et, de fait, ne pas assister aux séances pour lesquelles on touche l’indemnité).

C’est une petite magouille connue. Et puis, qu’est-ce que c’est que 300 euros, de nos jours ? Eh bien c’est comme le reste : multipliez cette somme par le nombre de jours où la juteuse manip peut être faite, multipliez par le nombre de députés dont l’éthique personnelle est suffisamment souple pour s’autoriser pareille gymnastique, et vous obtenez à la fin de l’année un fort joli pécule qui sera, d’une façon ou d’une autre, ponctionné dans les poches du contribuable.

Jusque là, c’est le triste envers de la pièce démocratique où, comme chacun s’en doute, le jeu pour les députés est d’optimiser au maximum son mandat et de récupérer le plus gros morceau de gâteau citoyen pour lui-même.

Mais là où l’on atteint l’indécent, c’est lorsque des journalistes s’introduisent dans le bâtiment et prennent plusieurs de ces députés sur le fait. Elle est alors fort lointaine l’image de l’homme ou la femme du peuple, élu(e) responsable, digne et qui assume ses actes. En fait, on y découvre une belle bande d’hypocrites.

Je vous laisse juge ; c’est en allemand, mais on peut choisir les sous-titres en français dans la petite liste déroulante.

On notera l’attitude intéressante d’une députée Vert qui, littéralement, fuit la caméra. Un peu plus tard, une autre députée avoue calmement que oui, elle est déjà payée (plus de 7000 euros par mois) pour travailler, mais qu’après tout, puisque cette combine est légale et qu’elle y a droit, elle en profite donc.

Le pompon est atteint lorsque les autorités locales, jugeant que les journalistes deviennent un peu trop encombrants, les font escorter quasi manu-militari hors de l’enceinte, afin d’éviter que les nobles représentants du peuple se fassent ainsi méchamment espionner lorsqu’ils viennent s’enregistrer pour leur dure journée de travail ailleurs qu’au Parlement.

Je tiens à vous rappeler que tout ceci est légal. Et que ce qui est vrai au niveau du Parlement Européen l’est tout autant dans la plupart des parlements nationaux, à commencer par l’Assemblée Nationale Française : ce genre de facilités existe, d’une façon ou d’une autre, et si la ponction étatique est décidément collectiviste, sa distribution vers les élus est elle franchement libérale.

Tout ceci n’est vraiment pas très classe et n’appelle qu’un seul type de réaction, finalement, pas plus classe mais très défoulant.

Bulletin de vote

J'accepte les Bitcoins !

1AC7P7h7nNmPHRXVhAnJ9mGbnnAQp39vEP

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires68

  1. NEV

    « Elle est alors fort lointaine l’image de l’homme ou la femme du peuple, élu(e) responsable, digne et qui assume ses actes. »

    Je ne me souviens pas avoir voté pour qui que ce soit au Parlement européen…

      1. NEV

        Au temps pour moi, j’ai boycotté les élections régionales obligatoires dans mon pays et ai manqué par la même occasion les élections Européennes sans m’en rendre compte…

  2. infraniouzes

    Vous êtes un crétin, un fainéant, un branleur professionnel et le travail (le vrai) vous répugne ? Faites de la politique ! Ramez pendant quelques années pour un parti, avalez quelques couleuvres, recevez des gifles en public, faites vous humilier mais au bout du compte vous l’aurez votre Graal, votre sinécure en argent massif, votre bâton de maréchal et une vieillesse dorée payée par le contribuable. Vos enfants, aussi nuls que vous, serons casés bien au chaud dans d’obscures sociétés dont la seule vocation est de les abriter ad vitam aeternam.

    « Plus belle la vie » n’est pas une fiction TV: c’est une RÉALITÉ !

  3. Calvin

    Au début, j’ai cru à un article démago-populo, limite poujadiste, avec des « tous pourris, on nous vole, etc. etc. »
    Mais voir comme ça, bêtement, devant des caméras, les gens pris en flag’ !
    Les entendre perdre tout sens commun…
    Voir la réaction ulcérée des autorités contre les médias, qui, contrairement à d’habitude, cherchent à faire leur boulot d’information…
    Et ce sont les mêmes qui vont dauber sur ceux qui rechignent à payer des impôts, cherchent des échappatoires à l’enfer fiscal, ne croient plus en leurs solutions, lois, actes, « services rendus ».
    Je suis atterré de voir qu’il faut que consulte régulièrement ce site pour voir enfin des reportages sans concession, que les médias mainstream nous cachent.

    1. daredevil2007

      Mais pourquoi est être atterré? Cela fait partie de tout système « démocratique » sans contre-pouvoirs ;) Peut-être devriez-vous lire ou relier Tocqueville sur le sujet – un visionnaire, si l’on peut dire ;)

      Sinon Hash, vous touchez juste comme toujours… mais la question est : que faire face à tout ceci puisque les dés sont pipés?

      1. Pascale

        Je crois qu’il faut militer pour répandre les idées libérales et faire ouvrir les yeux aux électeurs. Pour les vacciner contre la pèrenoélite.

      2. Faire connaître ce genre de scandales. A force, les gens finiront par comprendre. Mais là, on vise du très long terme, hein. Dans le court terme, mis à part garer ses miches, je ne vois pas trop.

  4. deres

    Au passage, j’ai réalisé un truc. Les députés européens que nous élisons font complètement doublons avec nos députés nationaux. En effet, comme ils ont la même nationalité que nous, nos députés nationaux pourraient très bien voter les lois européennes eux mêmes. Pour que le parlement européens soit vraiment européens et non des doublons des parlements nationaux fusionnées, il faudrait soit que les listes soient candidatures soient européennes, ou mieux, que l’on ne puisse voter que pour des représentants d’une autre nationalité. En plus, cela nous permettrait de voter pour de vrais libéraux, ce qu’il n’est plus possible de faire ne France.

    le problème du contrôle des parlements diverses et variés sont doubles. Primo, ils sont constitués de tous les hommes politiques de tout bord dans une grande connivence d’intérêt. Deuxièmement, ce sont eux qui sont censé contrôlés des dépenses des autres. Personnes ne contrôle vraiment les leurs … En France, il y a peut être la cour des comptes et encore …

    1. gnarf

      En resume on aurait tres bien pu faire un systeme de visio-conference sur grand ecran avec traductions, installe dans l’hemicycle de chaque parlement des pays membres, permettant aux deputes locaux d’etre deputes europeens une portion de la semaine.

    1. gnarf

      Tres bonne question. Un tel site serait absolument vital en France.
      Le canard enchaine ne suffit pas, il faut un recensement systematique des fromages, pantouflages et combines.

      La France est prete au niveau acces a Internet pour avoir un equivalent electronique participatif du canard enchaine, ou chacun pourrait detailler les combines qu’il a vu faire.

    2. ODE

      le numéro spécial de Contribuables associés de cet été (le dossier du contribuable n°2) était consacré aux délires du parlement européen, je vous livre quelques titres en vrac, « la bilocalisation du parlement européen coûte 180Meuros/an », « une chaîne TV sur internet à 9Meuros/an pour 900 spectateurs/jour », « Au parlement européen on ne se refuse rien » (où l’on apprend par exemple que la crèche du parlement à Luxembourg a coûté 60 000 (petits meubles et accessoires) + 42040 euros(aménagement de l’aire de jeux) et qu’on a déboursé 17 311 000 euros pour la gestion de la crèche de Bruxelles), « le salaire de base s’élève aujourd’hui à 7956,87 euros bruts/mois », « les indemnités complémentaires (4299/mois – frais généraux – + 4243/an – voyages – + 304/jour de présence + 21209/mois – collaborateurs).
      Une certaine Karima Delli (qqn connaît?), à 30 ans, est eurodéputée du groupe Ecolo et a accepté de « jouer la transparence » sur ses revenus. Total: « ses revenus mensuels nets se montent à 8580,33 euros, plus 26700 euros mensuels pour ses frais (en 2010) ».
      Quand vous vous emmerdez à essayez d’apprendre des rudiments de français à des gosses étrangers dans les écoles de la République pour 1000 euros à tout casser/mois.
      Sérieusement? Ils n’ont pas fait la Révolution pour moins que ça, les sanguinaires de 1793?

      Je continue? Au hasard… ils chiffrent le coût de la présidence française: 175 millions d’euros (1er juillet-31 décembre 2008), dont par exemple 3 millions en maroquinerie papeterie et divers, ou encore un logo (immonde) à 60 000 euros.

      Ensuite il y a les subventions… 411 000 euros pour un centre de fitness pour chiens en Hongrie, qui est resté vide. 5 millions pour l’agenda Europa qui mentionnait toutes les fêtes de toutes les religions… sauf les fêtes chrétiennes. 16394 euros pour un projet destiné (c’est vrai) à « accroître la connexion émotionnelle des paysans du Tyrol avec les sites qu’ils cultivent », 100 000 euros pour aider à la réalisation d’une piste de ski sur une île danoise qui culmine à 100 m et où il ne neige jamais. Le concepteur du projet lui-même a avoué « je ne pensais pas qu’ils allaient soutenir quelque chose d’aussi fou ». En 2007, la station a été ouverte un jour et demi. Subventions à la Turquie: 6 milliards. Quant au projet catalan qui voulait parler d’un « rêve », celui d’une « Europe sans exclusion sociale », et qui consistait à réaliser « 736 cartes postales (comme le nombre d’eurodéputés) et les exposer dans six villes européennes, il s’est vu allouer 176 456 euros.

      « les fraudes au subventions »
      « des milliards gaspillés dans l’aide au développement »

      Et 10 propositions de réforme.

  5. gnarf

    Je connais une personne qui travaille dans une des directions de la commission, a Bruxelles.

    Premierement, secretaire sans etudes particulieres, elle touche plus que son mari ingenieur a grosses responsabilites, et ne paie quasiment pas d’impots. Tout le monde trouve ca normal.

    Ensuite c’est pareil qu’au parlement…les employes indiquent eux-meme leurs heures et il n’y a aucune verification.

    Je suis ravi pour elle, mais il y a forcement des gens a l’autre bout de l’echelle qui paient tout cela par la faillite et le desespoir.

      1. gnarf

        Bien sur. Je devrais etre triste pour cette personne? C’est un super job.
        C’est quand on prend du recul et qu’on se demande d’ou vient cet argent que c’est moins marrant. Bastiat etait content pour le vitrier…mais deplorait l’effet nefaste du point de vue global du bris de vitre.

    1. Nord

      « Ne paient presque pas d’impôts » … euh non: ils paient un impôt dit ‘interne’ car ils ne sont pas affiliés à la sécurité sociale belge; cet impôt interne représente à ^peu près 45% du salaire brut. C’est valable pour tous les fonctionnaires et contractuels des institutions euroépennes, mais aussi de l’OTAN et d’EUROCONTROL, le tout faisant partie de conventions entre la Belgique et ces institutions.

      Par contre ils paient tous les impôts indirects dont la TVA qui, vu leur pouvoir d’achat, rapport beaucoup à l’Etat belge.

      Donc oui: (et sans défendre le système) c’est normal!

      1. gnarf

        Nan, ca commence a 8%.C’est 45% au grade le plus eleve. Et c’est preleve non pas sur le brut mais apres deduction de tout un tas de machins, et ne porte pas sur tout un tas de primes. Et de toute facon le brut est gonfle pour arriver a un net delirant.

        http://www.dhnet.be/infos/economie/article/290148/un-taux-d-imposition-reduit-pour-les-fonctionnaires-europeens.html

        « Un salaire moyen (secrétaire, etc.) devrait donc être évalué entre 4.000 et 6.000 € nets. »

        1. gnarf

          Donc non ca n’est pas normal. Les parlementaires europeens ont un trairement trop eleve et des possibilites de gruger tranquillement comme le montre cet article.

          Et le meme mecanisme s’applique aux employes de l’UE a Bruxelles. C’est un defaut generalise du systeme. Et quand on travaille dans un tel systeme, on perd tres vite tout contact avec la realite…comment peuvent-ils comprendre les problemes quotidiens de leurs compatriotes et legiferer s’ils sont dans un systeme parallele deconnecte de la realite?

      2. Non non, l’impôt interne est bien plus faible que 45% (de l’ordre de 10%). Ce taux de 45% est vrai pour le haut management.
        Et pour la TVA, il y a certaines exemptions pendant les premiers mois d’installation.

        1. Nord

          Bah non, c’est bien le taux que j’ai indiqué avec quelques variations selon le grade et le statut (gnarf a raison) – j’ai une expérience en CDI dans ce monde-là, je témoigne et c’est vécu (mais à un niveau élevé, j’admets ;-) ) Mais une secrétaire à 6.000 net, c’est du délire total d’autant plus que les postes de soutient (dont les secrétaires) sont de plus en plus des CDD à un tarif largement inférieur. Un job de soutien au grade AST7 c’est plutôt EUR 3.500. Alors oui, les étrangers ont droit à un sur-salaire de 4% et s’ils sont recrutés depuis l’étranger ils ont droit à une prime d’expat de 16%. Mais c’est tout et je ne vois pas là matière à s’indigner (verbe choisi ;-) ) car n’importe quelle boîte propose de telles primes aux expats, voire mieux (vécu, aussi).

          L’article de la DH, dont le niveau est quand même proche du caniveau, est nul – « le net touché par un fonctionnaire européen est supérieur à son salaire brut.  » c’est faux, point-barre. Et l’exemption de TVA n’est pas valable pour tout le monde et pas pour tout achat. Ce fut le cas jadis, et accès aux magasins spécialisés qui vendent des biens détaxés (ils existent toujours, mais les conditions d’accès sont plus strictes).

          Attention hein! je ne dis pas que je cautionne, je dis simplement qu’un peu de rigueur ne nuit pas à la critique. Après chacun est libre de croire ce qu’il veut, m’en fous – je vous livre ce que je sais pour avoir fréquenté ce monde assez longtemps. Z’en faites ce que vous voulez, hein!

          1. c’est bien le taux que j’ai indiqué avec quelques variations selon le grade et le statut (gnarf a raison)
            Le taux varie de 8% à 45%.

            « Et l’exemption de TVA n’est pas valable pour tout le monde et pas pour tout achat. Ce fut le cas jadis, et accès aux magasins spécialisés qui vendent des biens détaxés (ils existent toujours, mais les conditions d’accès sont plus strictes). »
            L’exemption de TVA est valable pour les expats, pendant la première année de leur arrivée, et sur un liste précise de biens, oui.

            Leur statut est disponible ici : http://ec.europa.eu/civil_service/docs/toc100_fr.pdf
            Partant d’une situation donnée (expat ou pas, enfants ou pas, à l’école ou pas, niveau, grade), on peut reconstituer le salaire complètement. Il est d’ailleurs à noter que c’est beaucoup plus clair que pour les administrations françaises, par comparaison…

        2. gnarf

          Oui apres coup j’ai realise que cet article est exagere. Le truc indeniable c’est que l’impot 8%-45% selon les echelons porte sur le brut moins tout un tas de trucs…donc au final dans la plupart des cas l’impot est largement inferieur a 10% alors que le brut est deja stratospherique par rapport a la fonction.

          Le salaire net d’une secretaire est dans les 3000 euros apres quelques annees.

          On est bien en complet decalage avec la realite et le salaire des parlementaires est simplement calque sur la grille de ce monde feerique hallucinant. Et quand ces personnes nous demandent de faire des efforts et de serrer la ceinture tout en montant leur budget de 6%, j’ai de l’urticaire.

        3. simple citoyen

          Pour ceux que ça intéresse, il existe tout un tas de primes etc. (voir le détail dans les publications de l’UE*) et ils doivent s’acquitter d’un impot réduit, même si une bonne partie correspond à nos charges patronales et au systèmes de protections.
          Mais le gras est dans les détails…

          A titre d’exemple:
          Les fonctionnaires qui ont dû quitter leur pays pour venir travailler à la Commission ont droit à une indemnité de dépaysement équivalente à 16 % de leur traitement de base.

          Certaines allocations sont accordées aux fonctionnaires sur la base de leur situation familiale. Celles-ci comprennent une allocation de foyer, une allocation pour enfant à charge, une allocation scolaire et une allocation préscolaire. Ces allocations permettent de couvrir les coûts liés à l’entretien d’une famille lorsque l’on travaille pour une organisation internationale
          détail:http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CONSLEG:1962R0031:20100101:FR:PDF

          Et on lira avec plaisir ce petit opus: http://www.mpo.gov.mt/eu_salaries.html
          qui commence par: « These salaries are considerably enhanced by a package of allowances depending on personnal circumstances: »… on remarquera d’ailleurs que les pages de ce site ne permettent pas la copie de texte… Etonnant, non?

          Enfin, il est toujours sympathique de se rappeler les déclarations tonitruantes de Barroso (et de l’ensemble des institutions de l’UE) en début d’année au sujet de la Loi sur les médias passée par la Hongrie: « La liberté de la presse est un principe sacré »
          http://www.euractiv.com/fr/avenir-europe/jose-manuel-barroso-la-liberte-de-la-presse-est-un-principe-sacre-news-501020
          Comme quoi, ils sont bien dans le moule: faites ce que je dis, pas ce que je fais!

          *http://ec.europa.eu/civil_service/docs/toc100_en.pdf

  6. Ladioss

    Attention, questionner le sens de l’honneur de nos hommes politiques et surtout le bien-fondé de leurs diverses indemnisations et autres avantages, c’est être un grand méchant populiste.

    C’est pas moi, c’est Accoyer qui l’a dit.

    1. JG2433

      … accusation de populisme dont, à leur tour, se servent systématiquement les médias pour rejeter catégoriquement toute discussion ou même la simple allusion concernant ce sujet. :-(

  7. Pascale

    D’autant plus qu’il ne sert à rien à l’électeur de voter pour tel ou tel représentant au parlement européen puisqu’ils sont tous (les députés européens)quasiment unanimement d’accord sur chaque vote.
    C’est une belle usine à gaz dont la fonction est de vivre aux crochets des contribuables européens avec en prime le droit de les em…der (les contribuables européens).
    Nous avons donc deux niveaux de persécutions : un national et un européen.

    1. Ladioss

      Sans oublier tous ces petits niveaux sub-nationaux qui sont venus s’ajouter issus de la régionalisation.

      Les avantages du modèle « Usine à gaz » sont multiples pour une classe politique ! 1/ la quantité de parasites entretenus par le système est plus grande, 2/ en cas de pépin, la part de responsabilité de chacun est plus réduite car divisée entre un plus grand nombre d’intervenants et 3/ le citoyen, qui n’y comprends plus rien, ne vient pas mettre son nez dans vos affaires. Résultat : une belle démocratie qui tourne très bien… pour le bénéfice de ses classes dirigeantes.

  8. calypso

    Le site internet du parlement européen détaille le budget associé au 736 députés.

    « Les dépenses des parlementaires européens, y compris leurs salaires, frais de voyage, bureaux et rémunération des assistants représentent environ 24 % du budget 2011″

    Le budget 2011 étant de 1,686 Mds d’euros on en déduit donc que chaque parlementaire claque ou coute, c’est pareil, la coquette somme de 45815 Euros chaque mois.

    Ceci bien sur sans compter le personnel propre au fonctionnement du parlement, frais divers ect ect ect qui sont comptés à part (voir le lien ci-dessous).

    http://www.europarl.europa.eu/parliament/public/staticDisplay.do?language=FR&id=153

    1. gnarf

      Interessant. Et aussi
      « Le budget 2011 du Parlement européen totalise 1,686 milliard d’euros dont 37 % sont affectés aux frais de personnel, couvrant essentiellement les salaires des 6 000 employés qui travaillent dans l’administration et dans les groupes politiques. De plus, ces coûts couvrent l’interprétation, la traduction et les frais de mission du personnel. »

      Ce qui ramene au nombre d’employes donne 8664 euros par mois par employe. J’aimerais bien pouvoir comparer avec un chiffre equivalent pour l’administration Francaise ou Belge ou Allemande. Je soupconne qu’on depasse le double des sommes allouees dans n’importe quel pays d’UE.

  9. gnarf

    Ce charmant document compare les remunerations des fonctionnaires europeens avec celles des employes d’administration nationales, et celles d’employes de multinationales.

    http://ec.europa.eu/reform/pdf/salaries_study_fr.pdf

    Dans les plus hauts echelons le fonctionnaire europeen touche deux fois le salaire des fonctionnaires nationaux (moyenne France Danemark Italie UK)…et au fur et a mesure qu’on descend les echelons l’ecart augmente, le salaire atteignant 4 fois ou plus celui d’un fonctionnaire national.

    La tentative ridicule de cacher cet ecart en comparant avec des cadres superieurs de grandes multinationales est assez marrante. Le document date de 2000 l’ecart a probablement explose depuis.

  10. something

    Ce qui m’énerve le plus c’est leur façon de balayer la critique par un cinglant « je travaille, j’ai beaucoup travaillé, j’ai encore beaucoup de travail » sous-entendu « je me casse le cul pour vous et voilà comment vous me remerciez ». J’imagine que c’est ce que cette grosse bouse de Huchon a du sortir aux gendarmes qui l’ont flashé à 170 km/h de ce ton offusqué/condescendant si caractéristique. Ces gens sont pires que de la vermine.

    1. Théo31

      A part nous faire chier avec des textes débiles, quel est donc leur travail ? Où est la valeur ajoutée de leurs diarrhées législatives ? Il faudrait rappeler à tous ces connards que la politique n’est pas un métier, mais une rente.

      Sinon, c’est fou, en matant la vidéo, j’ai de suite pensé au magnifique bulletin de vote offert par le maître des lieux, bulletin que je joindrai au paiement de la taxe d’habitation, parce que nos fionctionnaires et nos enculocrâtes le valent bien. :D

      1. Shnaffy

        Vous prenez le problème a l’envers, un politicien ne raisonne pas en valeur ajoutée mais en valeur enlevée !
        ( aux autres, à son profit… Bien sur)

  11. Florent

    Vidéo édifiante ! Plus ça va et plus ces porcs m’écœurent ! Pire que les écuries d’Augias ! En attendant je fais tourner . Merci pour ton taf H16 !

  12. pod

    @ something :
    « Ces gens sont pires que de la vermine ».
    +1.

    On ne peux que dénoncer cette concussion crasse généralisée, étatisée, européanisée et surtout et bien évidemment fionctionnarisée (merciThéo 31 pour ce néologisme de belle facture).

  13. valuebreak

    bjr …

    vous ne trouvez pas que ces députés « qui ont travaillé toute la nuit » ont le teint frais et reposé ? moi quand je bosse jusqu’à 3 heures du mat, ca se voit sur mon visage au petit matin …

    éléments de langage, once again …

    1. Gil

      Non, mais vous, vous n’êtes pas une princesse, comme cette ravissante députée irlandaise au regard de chien battu… euh, en fait j’aimerais pas la rencontrer au coin du bois une nuit d’hiver.

  14. Joblagadluch

    Ho que voici un article qu’il est bien plaisant à lire. Bien que fortement contrariant tout de même pour la haute opinion qui j’ose encore parfois me faire de l’état de la démocratie en France en contemplant combien mon nombril il est rond. Bravo à H16, j’ajoute votre blog à mes favoris de ce pas! Caustique comme je les aimes!

  15. hagakure23

    En même temps, c’est vraiment une règle à la con. Faut vraiment être très probe pour pas succomber. Mais qui a fixé cette règle en fait? Les parlementaires eux même?

    A la limite ils pourraient faire un système du genre un vote=une indemnité, mais même ça ça me choquerait.

  16. geargies

     » faut vraiment être très probe pour ne pas succomber » … ??? leur salaire de députés est basé sur le paiement de quel travail ? (sodomiser les diptères, ok) donc , en fait on a institué cette prime à la présence en séance, tout simplement parce qu’il ne faisait pas le boulot (passons) pour le quel ils sont payés.. et ils truandent sur les modalités de paiement? ce sont des chiens.. ce dont par ailleurs, je m’étais avisé depuis longtemps avec le scandale du fameux bouton de vote de l’Assemblée Nationale Française; comme vous le savez cheus nous les députés y votent en appuyant sur un bouton nominal situé sous leur pupitre.. voualà t’y pas que lors de l’horreur d’une profonde nuit, alors qu’il y avait trois quatre pékins de présents, le sécrétaire de séance (administratif, donc là) s’étonne de se retrouver avec genre 250 votes (par ailleurs de blocage sur une situation financière..) à trois heures du matin.. ;-t et cetera.. c’était juste u petit malin qui avait fait voter ses potes en masse en passant à toute vitesse dans les rangs….

    1. hagakure23

      Je maintiens. Gagner 300 euros avec une signature, sans être vu, qui ne le ferait pas? Je pense que la première fois on doit avoir des remords et puis après, on s’habitue.

    1. Les remarques sur les prix des hôtels sont justes, mais ne changent rien au fond de l’affaire : beaucoup de députés viennent effectivement prendre leurs jetons de présence et s’en vont. C’est connu, et les personnes qui ont accès au Parlement Européen, que ce soit à Strasbourg ou à Bruxelles, peuvent témoigner facilement de ce genre de pratiques qui, si elles ne sont pas illégales, sont moralement douteuses.

      Accessoirement, imaginer que tous (ou une majorité) les parlementaires sont probes, c’est faire preuve d’une assez belle naïveté. Il faut combien d’affaires Karachi et de Guérini, sans compter toutes les autres avant, pour convaincre qu’une fois au pouvoir, l’homme normal s’empiffre autant qu’il le peut ? Sérieusement ?

  17. René Soulé-Péré

    Le ton à moitié au deuxième degré de tout le texte me déplaît. Quand on présente un document, il est totalement immoral d’ajouter un texte ambigu. « Le Canard Enchaîné » y arrive très bien, mais le journal fait preuve d’une éthique irréprochable. Question fondamentale : par qui ils ont été élus, ces député(e)s ? Chacun(e) de nous a en main un pouvoir qu’il faut utiliser avec détermination : un BULLETIN de VOTE.
    N.B. attention au poujadisme « tous pourris » : on est à un cheveu de féconder le ventre où nous attend la bête immonde.

    1. Ah oui la beuhète immonde etc…

      Pour le moment, la beuhète immohonde, on la voit se tortiller sous nos yeux et ce ne sont pas les petits commentaires comme le vôtre qui la combattent.
      Quant aux naïvetés du style « avec un bon bulletin, on n’aurait pas ça, ma brav’dame », je me permets de pouffer. Le dernier billet en date montre que 3 députés sur 577 tentent de faire la lumière sur les détournements de fonds des syndicats. 3/577, si c’est pas « tous pourris« , c’est « pourris à 99.4% » … Le coup du bulletin, il m’amuse franchement.

      Si le ton ne vous plaît pas, ne lisez pas.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)