Léonard a une sensibilité de gauche et des claques qui se perdent

Vous ne connaissez sans doute pas Léonard, et vous avez bien raison. Vous connaissez peut-être Vincent Delerm : c’est un « on est obligé par les quotas d’artistes français » . Maintenant, vous allez découvrir le Léonard de Vincent, et comment, grâce à votre argent, on peut acheter librement de la bonne propagande décomplexée à destination de la jeunesse qui ne vote pas encore (mais doit apprendre rapidement pour qui).

Ce qu’il y a de formidable dans l’univers du bobo-zartiste en roue-libre, c’est qu’il se découvre des possibilités insoupçonnées dès lors que les vannes à pognon gratuit sont ouvertes. Et lorsque ce ne sont pas ces vannes qui s’ouvrent, le bobo-zartiste dispose heureusement de toutes les options médiatiques normalement fermées à toute personne qui n’appartient pas à son milieu.

Par exemple, le bobo-zartiste n’aura jamais de mal à décrocher une interview dans un journal sur une chaîne de télévision nationale. Le bobo-zartiste connaît bien le directeur de la programmation, il a déjà grignoté des petits fours dans une réception donnée par l’un ou l’autre politicien qui signe, in fine, les plantureux chèques que distribue l’une ou l’autre chaîne publique à quelques unes de ses personnalités de référence.

En cela, le bobo-zartiste est comme beaucoup d’artistes qui doivent avant tout se faire connaître des bonnes personnes avant de se faire connaître tout court. Mais il a cet énorme avantage de ne présenter aucune partie saillante aux institutions en place et d’offrir même des débouchés politiquement corrects à des subventions qui arroseront au passage toute une filière dont certains amis des gens en place bénéficieront inévitablement.

Autrement dit, le bobo-zartiste ne raconte à peu près rien d’intéressant, n’est absolument pas populaire, il bénéficie toujours d’un succès d’estime auprès de critiques terriblement bien informées et peut claquer la bise à la fois avec certains cultureux de droite et certains cultureux de gauche sans que cela froisse personne. Le bobo-zartiste est connu du tout Paris (i.e. celui qui compte pour ses petites aventures).

Et lorsqu’on lui lâche la bride, le bobo-zartiste se lance dans de passionnantes épopées où il peut donner libre cours à ses idées les plus connesfolles. En voilà un petit échantillon, kromignon tout plein et pas du tout orienté.

Voilà, à présent, vous voyez le rapport entre le fumeux Léonard et le non moins fameux Vincent Delerm : le dernier nous explique donc gentiment, sur tout un livre-CD, destiné aux plus jeunes d’entre nous — ceux qui ne votent pas encore — pourquoi le premier a une sensibilité de gauche.

Et quand j’évoquais le bobo-zartiste qui arrive à passer à la téloche avec ses projets abracadabrantesques, j’ai des preuves :

Attention, je tiens à signaler ici que je ne suis en rien contre la création du Delerm. Il a une belle sensibilité de gauche, tient vigoureusement à l’exprimer de façon discrète, et tient manifestement à ce que ses enfants n’approchent jamais un bulletin de droite même de loin et avec des pincettes. C’est un militant calme et persévérant de la gauche forcément humaniste forcément citoyenne forcément festive qui distribue ses valeurs à qui veut l’entendre (ou pas).

Et il nous livre donc un ouvrage aussi discrètement militant que lui dans lequel on apprend par exemple qu’un « poulet de droite« , ce n’est pas forcément un flic à la matraque facile, mais c’est « un poulet qui s’est lavé les dents chaque soir vraiment vraiment pendant 3 minutes et pas 45 secondes, un poulet qui a mangé cinq fruits et légumes par jour, un poulet qui sait faire un massage cardiaque à une dame âgée qui tombe par terre dans la rue, un poulet qui a le regard tourné vers l’avenir, qui a bien placé son argent« . Alors que la chantilly sur les glaces, c’est toujours de gauche (parce que c’est inutile ou décoratif, je suppose).

On reste un peu perplexe devant la démarche entreprise.

En fait, ce qui m’enquiquine, au-delà du choix du titre pas du tout risqué (eh oui, Léonard, c’est un humaniste aux sensibilités de gauche, hein, pas un gros capitaliste froid aux arrières pensées troubles et forcément de droite), au-delà même de l’aspect passablement gênant qu’on publie un ouvrage politique pour la jeunesse si gentiment de gôche, c’est que tout ce magnifique ouvrage n’aurait probablement jamais existé si le contribuable n’avait placidement payé pour tout ça.

Eh oui : on paye pour ces affolantes conneries, et à plusieurs niveaux.

D’une part, les labels mentionnés qui ont participé à la création de cette oeuvre d’art propagandesque citoyen, Actes Sud et Tôt Ou Tard, sont bel et bien subventionnés : la première pour certaines de ses publications, l’autre pour ses productions musicales (exemple en 2002), comme le sont généralement les organes artistiques un peu engagés et terriblement festifs qu’on retrouve régulièrement dans les manifestations des villes et régions du pays.

D’autre part, l’heureux contribuable paye aussi pour les émissions qui relatent les péripéties de ces joyeux engagés décidément volontaires pour propager la bonne sensibilité de gauche qui va bien. Oui, il paye pour ces émissions, pour les fêtes qui les accompagnent, et pour que les personnes qui y vont, qui en profitent et qui se délectent du champagne et des petits-fours républicains puissent sourire à la caméra, comme là, par exemple :

Cette réalité de la subvention est à ce point pervasive qu’on pourrait se demander quelle couverture médiatique aurait eu un type rentrant dans la catégorie des bobo-zartistes décrite ci-dessus s’il lui était venue l’idée saugrenue de faire un ouvrage destiné à endoctriner expliquer aux tout-petits les valeurs du libéralisme, tient, pour rire. Avec la culture moyenne de nos concitoyens, nul doute que l’ouvrage aurait promptement été classé dans le rayon « Pornographie Extrême pour Adultes Avertis », après avoir bien sûr déclenché une panique générale sur tous les plateaux télés et radios à l’évocation de cette insolente réalisation borderline fasciste.

Finalement, quel bonheur de vivre dans cette démocratie où tout le monde reçoit force argent public pour s’exprimer tant qu’il s’agit du discours habituel !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires94

    1. La BD sur socialix, elle n’est pas mal du tout, en fait 🙂 Ça résume bien la façon de penser des socialoïdes moyens.

  1. kelevra

    chante par delerm, ce qui en soit est deja marrant, il a autant de voix que carla. on comprend qu il soit de gôche, il donne autant envie de faire la fête que martine aubry. ecouter delerm, plutot entendre, un peu comme une musique d ascenseur, c est avoir l impression d etre a dunkerque, dans la zone industrielle au mois de novembre et qu il pleut. et vous oubliez le narrateur de cette oeuvre : amaguiz, amaguiz, amaguiz, mais oui ce tartuffe de jean rochefort, cette tete a claque a moustache, proprietaire du Haras de Villequoy (!!!), avant de faire la pub amaguiz, il en a fait une pour le handicap mental, comme quoi avec delerm ca ne le change pas.

    1. Pere Collateur

      Sensiblement le même avis.
      Et généralisable à tous ces chanteurs/chanteuses de douche, qui sans les quotas obligatoires de chansons francaises dans les médias n’exiteraient tout simplement pas.

      D’ailleurs, cela me fait toujours sourir, lorsque j’entends à la radio la facon dont est passé les chansons de ces « quota artistes ». C’est systématiquement tronqué et placé dans des crénaux ou ca a le moins de chances de faire zapper les auditeurs.

      Si ca, ce n’est pas un aveu, je ne m’y connais pas.

  2. infraniouzes

    Bof, y a pas à s’en faire. Tout le monde sait que l’argent qui circule dans la Kulture est du bon argent, bien dépensé. L’argent que gagnent les artistes est de l’argent, qui sent bon, honnêtement gagné sans exploiter personne, contrairement à ces salauds de capitalistes-chefs-d’entreprise. Donc les artistes, à gauche toute. Vous serez les sauveurs du genre humain.
    Mais la Gauche ne sait pas que la culture, c’est du vent, certes très utile pour gonfler les voiles des bateaux ou faire tourner les éoliennes, mais quand a des bateaux à moteur et des centrales thermiques, on s’en fout du vent; à part pour sécher le linge et emporter les pets qui puent.
    Tout ça pour dire que la Culture est la chose la plus superficielle du monde mais bénéficie, dans ce pays, de toutes les attentions: elle navigue sur des flots d’or et d’argent, un vrai Pactole. VOTRE argent. . .

    1. Raoul

      Pas d’accord, la culture n’a rien de superficiel, c’est même le domaine le plus enrichissant qui soit puisque c’est une richesse qui grandit à chaque fois qu’on la partage.
      Simplement, si on souhaite qu’elle redevienne vigoureuse, il est urgent d’arrêter de la subventionner.
      Par nature, et quel que soit l’orientation politique de celui qui l’octroie, la subvention exige le lissage de toutes les idées pour éviter la critique légitime du contribuable, le résultat fait penser à ce qu’on retrouve dans la couche des enfants nourris au sein maternel, jaune, tiède, effluves douceâtres presque sucrées… Gardez-vous d’y goûter, c’est vraiment de la merde!
      Moralité:
      Rendez nous la culture, supprimez la subvention!

      1. infraniouzes

        Enrichissement. . . virtuel . . . Mais d’accord si on a le principal et que les fins de mois sont assurés.
        Quant à supprimer les subventions; je vote deux fois pour vous.
        J’en ai assez de ces mairies, conseils généraux et régionaux qui se sont transformés en entrepreneur de spectacles aux frais du citoyen. Leur mission n’est pas là. Mais là, on attaque le monde socialo-communiste qui, après avoir éradiqué la religion a bien dû, la nature ayant horreur du vide, la remplacer par quelque chose; et ce fût la culture, avec ses divas, ses grands prêtres ses gourous, tous choisis soigneusement par les princes qui gouvernent. Si bien que certains nous font croire qu’on ne peut pas vivre sans culture (de masse). Quelle blague.

    2. deres

      La culture est un produit comme les autres. L’exception culturelle est juste une forme de protectionnisme pour laquelle on a réussi à embobiner l’OMC. Pour les américains, la culture est un business qui rapporte car ils en vendent au monde entier. Notre système de culture local sur-protégé ne sert donc au final qu’à protéger une clique de producteur locaux non compétitif vivant sous perfusion étatique et de leur clients enchaînés. Comme dans tous les domaines, les français qui réussissent dans la culture cherchent à partir au plus vite aux USA.

  3. Point Barre

    Avis à la populace à la sensibilité de gauche: ce corpus d’endoctrinement aux éditions Heinrich Honecker coûte 23€. Le versement d’une allocation bolivarienne serait le bienvenu pour permettre aux masses de se procurer ce chef d’oeuvre.

  4. Flo

    Je ne sais pas si votre « ami » Manu Todd a une sensibilté de gauche mais si j’ai tout bien compris de son interview sur rmc ce matin, si nous en sommes là c’est parceque le marxisme n’a pas été bien compris!
    Et de dégoiser avec JJB sur la resposabilité des 1 % les plus riches (les « super riches »!)sans même qu’il leur vienne à l’esprit un seul instant qu’ils en font partie de ces 1 %.
    Bon évidemment c’est pas pareil, ils le méritent eux, puisqu’ils ont le courage de dénoncer.

    1. Mon « ami » Manu Todd mériterait d’aller passer plus de temps en Corée du Nord (et surtout, y rester).

    2. daredevil2007

      Ce triste sire est un fat ni plus ni moins qui, parce qu’il a pu avoir, il y a longtemps, une petite idée qui s’est révélée exacte, croit pouvoir en tirer des conclusions générales urbi et orbi! Malheureusement, nombreux sont ceux qui le prennent pour la pythie moderne… alors que qu’il fait pleinement partie du système!

      1. Franck Boizard

        E. Todd est un cas intéressant de cretinus jobardus.

        Il lui arrive, en tant que démographe, de dire des choses pas totalement connes (mais pas plus intelligentes que n’importe quel démographe qui ne passe pas à la télé). En quoi cela lui donne-t-il légitimité pour parler politique et économie, domaines où il a moins de jugeote qu’une palourde mazoutée ?

        Que cet individu ait micro ouvert un peu partout est un signe de l’état de décomposition intellectuelle de ceux qui causent dans le poste.

    3. Pascale

      Et le 1% il paye combien d’impôts « redistribués » aux 99% ? Ca c’est quelque chose que le socialo-communiste de base ne vous dira jamais.

      1. Nicolas

        1% = 33%
        10% = 66%

        Par contre 50% = 0.

        Et ca, c’est AVANT redistribution, + 1/3 de revenu en moyenne, moyenne qui n’est pas celle des plus riche, évidement…

        1. Jesrad

          La redistribution n’existe pas. Chaque impôt de plus sur « un riche » ne fait que décaler au final les prix qu’il pratique auprès de tous les autres, surcharge qui décale également les prix pratiqués par ceux qui la paient, etc… et fini payé par tous. Et c’est ainsi que tout le monde, absolument tout le monde, se partage la charge fiscale totale chaque fois qu’il participe au libre marché. Les seuls qui y échappent… sont ceux qui n’ont pas à justifier leurs émoluments, prébendes et autres avantages délirants en nature.

        2. eheime

          « La redistribution n’existe pas. Chaque impôt de plus sur « un riche » ne fait que décaler au final les prix qu’il pratique auprès de tous les autre »

          > jusqu’à un certain point .. de blocage.
          et c’est justement ce qui bloque les economies socialistes ou communistes.
          Et dans le proces meme si elle repart vers celui qui facture il y a bien une redistribution, meme si l’augemntation de la facture l’amoindrit .

        3. Nicolas

          « Chaque impôt de plus sur « un riche » ne fait que décaler au final les prix qu’il pratique auprès de tous les autres »

          D’ou de nouveau impôts et réglementations pour empêcher cela.. et les délocalisations.

      2. something

        et le 1% crée combien d’emplois ?
        Le communisme a fait 100 millions de morts ce qui est assez peu au regard du nombre de gens qui ont bénéficié d’un niveau de vie décent grâce au capitalisme… dont pas mal d’enfoirés d’artistes degôche !

  5. Lib

    Je suis toujours sidéré par la bonne conscience inoxydable de tous ces gens pour qui être de gauche est une telle évidence qu’ils n’ont aucun scrupule à détourner les fonds ou l’esprit public à des fins partisanes.

    C’est les braves types de l’EN qui vont acheter cette bouse pour la faire lire dans les écoles publiques.

    C’est le sociologue du CNRS payé à écrire des bouquins de propagande socialiste.

    C’est Guillon qui avoue candidement qu’il n’imaginait pas se faire virer d’une radio de gauche. Putain, c’est le service public, ça devrait être apolitique.

    La liste est inépuisable…

    1. Nicolas

      « C’est Guillon qui avoue candidement qu’il n’imaginait pas se faire virer d’une radio de gauche. »

      Tiens, lui il m’a bien fait rire la dernier fois chez tadei lorsqu’on disait que la gauche devrait s’occuper des ouvriers en plus des immigrés : il a répondu que oui, il faudrait que la gauche s’occupe des ouvriers, mais avec le ton de quelqu’un qui évalue les possibilités de sauver une espèce menacé vivant au Pôle Sud, espèce qu’il n’a jamais vu et dont il ignorait même l’existence avant qu’on lui en parle..

      1. eheime

        « C’est Guillon qui avoue candidement qu’il n’imaginait pas se faire virer d’une radio de gauche. »

        > déjà à la base j’ai toujours été surpris que les gens de gauches ne « voient » pas ce qui me semble etre des évidences, mais ce qui est me surprend plus encore, c’est que meme apres la fessée, souvent ils ne comprennent toujours pas …

        On entend souvent « faut que ça pete comme ça les gens comprendront ». S’ils subiront à coup sur, est-ce sur qu’ils comprennent ?

        Longtemps j’ai cru que ça venait d’une mauvaise foi, d’egoisme, ou d’entetement idiot. En fait c’est juste que la plupart des gens ne sont pas du logiques dans leurs pensées. Sans méchanceté aucune.

        1. Nicolas

          Oui, les cons ne sont pas méchants à la base. Cela dit, depuis Lénine et son bras droit Staline, on sait que la connerie, ca tue..

  6. Seb

    H16, s´il te plaît, pourrais-tu mettre un avertissement sur le degré de violence des videos?
    La video sur la fête du mouv´ a failli me faire rendre…
    Tu peux utiliser l´échelle des bisous si tu veux. A partir de 3 bisous, il faut s´attendre à une montée de tension sévère.

    1. eheime

      LOL

      Mais serieusement, y a du vrai. Plutot que « rendre » , c’est plutot l’agecement que je subis personnellement.

      Ce symptome est parfois tellement fort , qu’il m’a fait totalement arreter la télé.

  7. Nicolas

    Une sensibilité de gauche face à une intelligence de droite : il y en a un qui va se faire éclater la gueule à la fin..

  8. Aloux

    C’est tellement gros tout ça que j’arrive pas à me défaire de l’impression qu’il s’agit d’un sketch d’humoristes inconnus et talentueux. Et le reportage sur les 10 ans du Mouv’ rassurez-moi y a un trucage, ou alors ils sont tous dans le coup pour faire une grosse blague aux téléspectateurs ?

    Est-ce qu’on est censé s’inquiéter quand la réalité est devenue tellement grotesque qu’aucune caricature, aussi outrancière soit-elle, n’arriverait à faire pire ?

    1. Nicolas

      Je crois surtout que 1)Ils sont bourré 2)Ils vivent tellement coupé des autres français, qu’ils ne voient même pas qu’il puisse exister un problème..

  9. Nicolas D.

    Je suis absolument a-ba-sour-di !
    Quand j’ai vu la vidéo, j’ai cru à un canulars. J’était persuadé que c’était une parodie, une blague, absolument totalement persuadé. Forcement, un truc aussi extrême dans la caricature, un machin aussi stupidement manichéen avec une chanson aussi primaire musicalement, ça ne pouvait être que de la blague selon toute rationalité.

    Mais, on est pas le 1er avril, il y a un problème de calendrier. Puis j’ai trouvé la référence du bidule sur le site de l’éditeur.

    Depuis, je suis bloqué dans la stupeur. Les yeux dans le vide, le regard hagard : « C’est pas possible… C’est pas possible… C’est pas possible… ».

    1. yrreiht

      Allons, allons, moi j’ai compris tout de suite que c’était vrai, car justement personne n’aurait pu inventer une blague pareille…

      Allez, lisez-moi le dernier discours de Sarkozy et buvez un verre de votre boisson préférée ça va passer.

      1. eheime

        « lisez-moi le dernier discours de Sarkozy  »

        LOL

        Faut vraiment vouloir en finir pour s’infliger une telle souffrance.

        Si je devais le faire, je commencerais par la boisson avant 🙂

  10. bbph

    Heureusement que je suis expat… Ça me dérange pas non plus pour pour les gamins, parce que vu le potentiel génétique qu’il faut aux parents pour acheter pareille mierde, on se dit que les gamins sont déjà amochés du cerveau à la naissance.

  11. Franck Boizard

    Z’êtes désespérant. Z’avez rien compris.

    Vincent Delerm est un idiot utile de la droite, oui celle aux pieds fourchus et à l’haleine fétide qui mange des pitits gnenfants d’ouvriers tous les matins au p’tit déj.

    Que Vincent Delerm soit un idiot ne sera contesté par personne. Pas la peine de s’étendre sur le sujet.

    Mais utile ? C’est plus étonnant : on a l’habitude de classer ces énergumènes parmi les parasites et les importuns, dans le genre bon à rien mais prêt à tout.

    C’est très simple : Vincent Delerm fait jouer la sélection naturelle. En effet, un enfant qui serait induit au gauchisme par les delermeries l’aurait bien mérité, c’est qu’il est trop con. Il est justement condamné à n’être toute sa vie qu’un zombie aux idées courtes.

    Un enfant ayant du caractère et un brin d’intelligence sera à jamais vacciné contre le gauchisme par les delermeries.

    Alors qu’est-ce qu’on dit ? Merci Vincent !

    Ca me fait de la peine pour Jean Rochefort : la vieillesse est décidément un naufrage.

    1. Nicolas D.

      Si tu avais voyagé en union soviétique ou eu des amis vivant en Allemagne de l’Est, tu saurais que ce système de propagande précoce fonctionne (et même très bien), et que les peuples en questions ne réussissent à s’en libérer qu’après des décennies, et essentiellement par le renouvellement des générations.

    2. yrreiht

      « Un enfant ayant du caractère et un brin d’intelligence sera à jamais vacciné contre le gauchisme par les delermeries. »

      Hélas non, Nicolas D. a raison, les enfants sont innocents et avalent d’instinct ce qui leur vient des adultes (en principe bienveillants, à l’état « naturel »).

      1. Franck Boizard

        Je plaisantais. Je sais bien que la propagande infantile fonctionne (plus pour détruire ou empêcher de construire) que pour construire. Voir mon commentaire suivant, qui est ironique.

    3. Nicolas

      « Ca me fait de la peine pour Jean Rochefort »

      Moi aussi. En même temps, il fait au moins un film par ans depuis les années 70, tous subventionnés et, depuis les années 80, nuls. Bref, il a bien mangé l’argent du peuple, c’est normal qu’il soit « de gauche »..

      1. Higgins

        Un peu méchant avec Jean Rochefort. Il est plutôt excellent dans « Le Crabe-Tambour », « Un éléphant, ça trompe énormément » ou « Le Grand Blond avec une chaussure noire ».
        C’est vrai, ça date un peu mais c’est excellent. Depuis une bonne quinzaine d’années, c’est un peu le désert, voire le vide abyssal, même si on a eu droit à OSS 117 et à « The Artist ».

  12. Franck Boizard

    Il y a une autre preuve que Delerm est un sous-marin de la droite : seule la droite infâme peut avoir l’idée de faire de la propagande façon jeunesse hitlérienne en direction des pitits gnenfants.

    La gauche, elle, la pure, la belle la rebelle (et tra la la tsoin tsoin) n’oserait jamais.

    1. gem

      Absolument. La gauche ne fait qu’éveiller les consciences le plus précocement possible pour vacciner les pauvres enfants contre les méchants qui rôdent. Ce n’est pas de la propagande, c’est une œuvre de salubrité citoyenne (et festive).
      Ceci n’était bien sûr pas de la double-pensée.

      1. Nicolas

        Du reste, j’ai lu il y a quelque temps que dans un lycée, les enseignant avaient épuré la bibliothèque des livres d’extrême droite et fascistes (comme ils disaient) : Bluch, Tullard, etc..

        Ainsi, le jeune ne risque aucune contamination nauséabonde nous rappelants les heures les plus sombres de l’histoire du socialisme. Ou l’inverse, je ne sais plus.

  13. something

    « se mettre un slip sur la tête c’est de gauche » ??????????
    J’ai du louper un truc…

    Et se taper une bonniche dans un hôtel de luxe, c’est aussi de gauche ?

      1. gem

        Ah mais non, le mec de gauche ne se tape pas de boniche, il a des relations consenties quoiqu’inopportunes avec des personnes de passage.
        En plus, DSK est devenu méchant, infréquentable, et même carrément riche. Il est donc de droite. Depuis son fameux coup.

    1. eheime

      Se taper une bonniche dans un hôtel de luxe, quand tu est turbo libéral, c’est vil et c’est de l’exploitation humaine exclavagiste surtout si tu la rétribues.

      Mais se taper une bonniche dans un hôtel de luxe, quand tu est humaniste de gauche, c’est lui faire honneur car tu t’abaisses à son rang.

        1. something

          Redoutable, c’est le mot… Dîner de cons ou concours de pets, c’est toujours Nelly qui gagne !!!! 😀

      1. Théo31

        Et en plus, il a lui a balancé un bon pourboire dans la figure. Si ce n’est pas de l’humanisme de gauche… 😀

    2. Nicolas

      « « se mettre un slip sur la tête c’est de gauche » ??????????
      J’ai du louper un truc… »

      Jamais vu une photo de Hollande ?
      C’est pour protéger contre le froid et les chocs les deux glandes façon noisettes qui servent de cerveau..

      « « DSK, l’homme de gauche, se fait quand même chopper en ayant un comportement ultra libéral, sans foi ni loi, de droite finalement ». » »

      Oui, j’ai lu aussi certain commentaire dans ce genre dans Lemonde. Genre, « comment c’est possible puisque la gauche, elle, contrairement à la droite, respect les femmes ? »..

      « vous portiez déjà sur vos épaules un grand nombre de tares. Vous êtes coupable de travail des enfants, de pollution de la Terre, de guerres au Moyen Orient, de creusement des inégalités en France »

      Excellent !

      Pendant ce temps là, il y a des bobos (fonctionnaires, ou fonctionnaires en retraite) qui pour « aider » l’économie française, propose d’acheter du made in France, afin de faire perdurer le système que le monde entier sauf 200 pays nous envient.

      Baisser leurs pensions pour baisser les impôts serait plus efficace.

      1. Attention. Lorsque DSK a une petite culotte sur la tête, ce n’est pas pour faire « de gauche », c’est juste un patch pour essayer d’arrêter.

      2. something

        Il y avait cette photo prise à la prison d’Abou Ghraïb où un prisonnier était coiffé d’une culotte de femme. En fait c’était juste un mec de gauche…

  14. yann

    Après avoir failli gerber (deux fois)au visionnage des vidéos, j’ai revu celle de la fête (maso, non ?) et il me semble que certains dialogues sont légèrement désynchronisés par rapport aux mouvements des lèvres. Bref, doublés.
    Il nous faudrait un sourd (libéral, ça existe ?) pour confirmer.
    Mais bon, les images flanquent déjà la nausée, même en coupant le son.

  15. Pascale

    Dans les style « tête à claques » avec coiffure vachement chiadée pour faire croire qu’on est décoiffé (savamment) et quelques poils (bruns) qui dépassent du col (chemise ou T-shirt) pour faire croire qu’on est viril il y a aussi Béachèle….

    1. scaletrans

      Tout le monde a vu je l’espère la photo de ce trou duc à brushing, téléphone satellite et chemise ouverte entre deux barbus (apparemment d’importation eux aussi…)

  16. Pascale

    Oui, la gauche respecte les femmes puisqu’elle est toute « en sensibilité » avec tout ce que cela implique en efféminisation : assistanat, compassion portée jusqu’au sacrifice (des autres, bien entendu), bisounourseries en tous genres etc…

  17. gnarf

    Apres les CE, les COS des mairies. Harcelee par la CGT qui ne l’aime pas, la petite dominique decide de faire un audit du COS de sa ville. C’est contraire a ses principes puisqu’elle a une sensibilite de gauche, et c’est la mort dans l’ame qu’elle se resout a faire quelque-chose de mechamment austere et rigoureux, meme pas inutile.

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/a-montreuil-les-vacances-de-luxe-des-elus-de-la-cgt-09-12-2011-1760164.php

    Et soudain, c’est le drame. Incroyable. Fracassant. Imprevisible. Il se trouve que le million d’euros donne sans controle aucun a une bande de copains syndicalistes, finit surtout dans leur poche. Qui l’eut cru. Et en plus c’est parfaitement legal.

    Joynet n’en revient pas. Des gens de sensibilite de gauche qui ont claque tout l’argent public dans la creme chantilly des voyages offerts a la famille. Comment diable est-ce possible? Son univers s’ecroule. Elle ne lira plus jamais oui-oui dans le meme etat de bonheur immacule qu’avant.

  18. juni palacio

    A l’attention des jeunes générations qui découvrent l’idée libérale.
    Etre libéral ne signifie pas être réac de droite ou même de droite tout court. Idée trop répandue en France.
    A l’attention des néo-poujadistes : vous n’êtres pas libéraux juste poujadistes

    1. something

      ou alors : « Winston a une sensibilité de droite. Il se lève tard, boit du whisky, fume des cigares, peint des tableaux et écrit des livres, entre autre choses inutiles. Ce n’est pas lui qui irait signer n’importe quoi à Münich avec des gens de gauche… »

    2. Théo31

      C’est fait :

      G. Aly, Comment Hitler a acheté les Allemands : Le IIIe Reich, une dictature au service du peuple.

  19. GrosBen

    Ils sont quand même gonflés au Mouv’.
    A l’antenne ils sortent des niaiseries anti-racistes à longueur de journée.
    Dans leur teuf, tout le monde est bien blanc et ils ont un videur qui filtre l’entrée selon la gueule des gens.

  20. NeverMore

    Et il y a un Benabar Léonard qui « emmerde » tout le monde dans son dernier jet politiquement correct. Il me donne envie de voter de façon très incorrecte, rien que pour lui renvoyer ses gentillesses moelleuses et odorantes.

  21. La maraîchère lubrique

    Les éditions Actes Sud préparent la suite: « Godzilla a une sensibilité de droite », « Le Père Fouettard a une sensibilité de droite », « Gargamel à la sensibilité de droite mange sont chat », « La sensibilité de droite de Klaus Barbie, » etc.

    1. Martin Lothar

      Pourtant, il y a du superbe chez Actes Sud. Faut-il être près de la faillite pour tomber si bas ?

  22. Alex6

    ‘tain la video des 10 ans du mouv’, quel pays de cons.
    Avec la perte du triple A et la poursuite de la descente en enfer fiscal francaise, je sens que pour les 20 ans du mouv’ il y aura plutot des cacahuetes et de la Kro…
    L’ideal serait qu’il n’y ait plus de mouv’ du tout d’ici la, et que le guignol qui sert de « directeur » aille pointer au chomage apres s’etre pris quelques coups de pieds au cul pour lui apprendre le respect.

  23. Franck Boizard

    Décidément, les gauchistes ont un avantage fantastique sur les de droite : ils ont subi une ablation totale de la honte. Ils font et disent d’énormes conneries, se comportent sans la moindre décence et ils ont encore le toupet de nous faire la leçon.

    Ils sont forts !

    1. something

      M. Boizard, je pensais justement à vous. Je suis en train de lire la passionnante « petite histoire de la désinformation » de Vladimir Volkoff (facile à trouver mais pas vraiment bon marché). Merci, donc, pour vos bons conseils en matière de lecture.

      1. Franck Boizard

        C’est gentil de penser à moi !

        Je suis un rescapé de l’Education Nazionale : par quelques choix judicieux de mes parents, par le fait d’être en province où les damnables nouvelletés pédagogistes n’avaient pas encore pénétré complètement et par la chance d’avoir de vieux professeurs vaccinés par l’expérience contre les conneries bourdieusiennes, j’ai pu vivre les années 70, 80 et 90 dans l’enseignement public sans être crétinisé outre mesure (même si je suis conscient d’avoir reçu une moins bonne instruction que la génération précédente). Au contraire, d’excellents professeurs, même de gauche, ont tiré ce qu’ils pouvaient de moi.

        De plus, hasard ou nécessité, j’ai fait dans mon jeune âge d’excellentes lectures, plutôt Camus que Sartre.

        Ce faisant, j’avais les bases pour résister à l’endoctrinement gauchiste.

        Mais il ne faut pas crier victoire : comme tous les hommes, par les biais cognitifs habituels, je suis susceptible de me faire endoctriner. Un moment d’inattention, la garde baissée, et ça y est.

        Néanmoins, j’ai un antidote qui n’a rien de secret : la lecture régulière de Montaigne, de Pascal et de Stendhal. On peut y ajouter l’Iliade et l’Odyssée.

  24. gnarf

    HS.
    En Pologne, la regle d’or est deja dans la constitution. 55% de dette maxi, sinon on coupe tout. Ils sont juste en dessous de la limite.
    Malgre une croissance nettement positive du PIB ces 3 dernieres annees le gvt vient de reporter les lignes de TGV prevues pour 2020 a 2030. De meme, les fetes de nouvel an organisees par les villes sont supprimees, ainsi que tout un tas d’evenements non-indispensables. Ca taille dans toutes les branches du budget a tour de bras.

    Donc il me semble qu’ils ont retenu le scenario de l’effondrement global de la consommation dans toute l’Europe, comme l’economiste Charles Gave, avec probablement un effondrement des exportations Allemandes en consequence. Accrochez vos ceintures.

  25. Pierre

    Pas la peine de démarrer au quart de tour, ça sent plus le second degré qu’autre chose.

    « J’ai jamais vu une gaufrette de gauche. » Propagande ou blague de potache ? Je penche pour la seconde option.

Les commentaires sont fermés.