Et bonnes vacances à tous

Saperlipopette, on est déjà en août et il est plus que temps d’aller voir ailleurs si j’y suis. J’ai donc décidé unilatéralement de provoquer un séisme dans le monde et d’arrêter le blogging jusqu’en Septembre. C’est dur, mais je suis capitaliste, libéral et impitoyable. Il faut que je dépense bêtement tous les nombreux euros que j’ai gagnés à la sueur du front des enfants abusés, des ouvriers exploités et des cohortes de femmes que j’ai jetées sur le trottoir.

Au passage, avant de m’enfuir comme un malpropre, je profite de ce petit billet pour remercier mes lecteurs, de plus en plus nombreux. Les statistiques sont formelles : il y a maintenant 8 lecteurs réguliers qui commentent et cliquent comme des fous. Les « like », partages facebook, google Plus et autre twitter sont extrêmement importants et font connaître ce blog. Continuez comme ça, c’est très bien ! Je remercie aussi les quelques gauchistes qui me linkent gentiment et régulièrement, en bavant un peu à la commissure des lèvres. Leur fréquentation étant anecdotique, ça ne booste pas mes stats, mais c’est toujours câlin de savoir qu’on est lu par des enfants. Bisou.

Il n’est cependant pas dit que je partirai sans vous laisser quelques liens à pondérer, comme par exemple :
– un lien (en espagnol) qui montre les récents progrès du Rwanda grâce à l’introduction du libéralisme,
– un autre qui montre qu’on paye les pompiers pour bien autre chose que s’occuper des feux
– un autre qui revient sur l’histoire d’Internet
– celui-ci qui montre que les Canadiens sont maintenant plus riches que les Américains
– et celui-là qui revient sur quelques statistiques intéressantes sur les armes à feu.

Bien évidemment, je vous encourage à vous procurer mon livre, Égalité, Taxes, Bisous, qu’on peut obtenir pour un montant qui frise la blague tant la qualité du contenu propulse le rapport qualité/prix à des niveaux stratosphériques. Et à lire sur la plage, ça vous donne à la fois un petit côté dandy et une super banane, ce qui attirera naturellement à vous les gens beaux, riches, intelligents et sexuellement attirants, bande de petits coquins.

Les commentaires sont ouverts pour que vous discutiez de tout ça librement (et courtoisement), et, qui sait, pour proposer de grands sujets croustillants pour la rentrée. Je vous souhaite à vous aussi de bonnes vacances et vous retrouverai au début du mois prochain. D’ici là, soyez sages.

Pâtés de sable

J'accepte les Bitcoins !

1Mqi6tiSJa7Qy9G5oPLr9mb31ajeLSr1ag

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires146

  1. Marianne

    Oups ! J’ai répondu sur le mauvais post. Donc je réitère:
    Un mois ?! Bon, on ne peut pas vous en empêcher, mais n’allez pas vous réfugier dans un paradis fiscal et nous oublier…
    Bonnes vacances ;)

  2. Josselin

    J’ai fait l’erreur de lire vos billets chaque jour pendant les miennes, de vacances. Maintenant je n’ai plus rien à lire jusqu’en septembre. Damn !

    Bonnes vacances à vous.

  3. BA

    Mercredi 8 aout 2012 :

    Selon un article du « Wall Street Journal », le FMI – un des principaux bailleurs de fonds de la Grèce – fait pression pour que les Etats de la zone euro acceptent de subir des pertes sur les obligations grecques qu’ils détiennent et que, de son côté, Athènes ramène sa dette publique autour de 100% du PIB.

    Jusqu’ici, seul le secteur privé (banques, assurances, etc.) a accepté de subir d’importantes pertes sur la dette grecque.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202208717094-grece-s-p-abaisse-la-perspective-de-la-note-a-negative-351406.php

    « On n’a plus de marge de manoeuvre s’il faut faire un nouvel effort pour les Grecs, car on a déjà imposé une décote terrible aux banques. Il faudra aller vers les bailleurs de fonds publics donc les contribuables nationaux », a estimé un diplomate européen.

    En clair : il va y avoir une deuxième restructuration de la dette grecque. Cette fois, ce seront les prêteurs publics qui vont subir des dizaines de milliards d’euros de pertes.

    Concrètement : lors de la deuxième restructuration de la dette grecque, la BCE et les Etats de la zone euro vont subir des dizaines de milliards d’euros de pertes.

    Conséquence : il va falloir recapitaliser la BCE. Et il va falloir que les Etats de la zone euro subissent des pertes.

    France : le Parlement s’inquiète de l’accumulation des engagements pris pour soutenir la Grèce.

    Dans son rapport, le député Christian Paul (PS) chiffre à 50,8 milliards d’euros les prêts à la Grèce devant être garantis par la France dans le cadre du Fonds européen de stabilité financière ; « il ne s’agit pas de prêts, mais bien de pertes que les Etats de la zone euro acceptent de consentir vis-à-vis de la Grèce ».

    Source : lesechos.fr, mardi 7 aout 2012

    Contribuables français, préparez-vous à payer.

    Contribuables français, préparez-vous à payer pour la deuxième restructuration de la dette grecque.

    1. fifou

      Meme si la dette publique de la grece etait de 0.5% elle pourrait pas repayer, leur deficit est superieur aux interets de la dette

  4. Pandora

    Pendant les jeux olympiques, j’ai repense a un de vos anciens post : le comite olympique a paye des gens pour qu’ils traduisent les mots anglais en français pour leur site internet.
    Une étudiante nous expliquais que le site devait être adapte car les mots français étaient plus long. Toute fière, elle nous montrait la traduction de ;
    Sprint = course directe en ligne droite !

    Heureusement, le ridicule ne tue pas.
    De plus, si tout le monde comprend le premier mot, je ne suis pas sûre que ce soit vrai pour le second.
    Et il y a des gens qui sont payes pour ça !!! MDR

      1. Pandora

        L’avenir n’est pas dans l’Etat nation qui n’est qu’une construction constructiviste du XIXeme mais dans la régionalisation ou le fédéralisme comme le suggèrent les allemands.

        Par ailleurs, les photos du dimanche sont inenteressantes et plutôt vulgaires.

  5. zecrocwhite

    Et puisque c’est les vacances et que certains sont à la plage:

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/faut-il-interdire-de-fumer-a-la-plage_1084584.html

    C’est officiel, la plage du Centenaire à Nice devient la première de France à être labellisée « plage sans tabac ». Faut-il généraliser les plages non-fumeurs à tout le territoire?

    Cet été, ne comptez pas vous en griller une sur la plage niçoise du Centenaire. Située sur la Promenade des Anglais à Nice, elle sera la première plage « non-fumeur » de France.

    Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, et le président de la Ligue nationale contre le cancer (LNCC), Gilbert Lenoir, ont signé ce lundi une convention officialisant la labellisation du Centenaire « plage sans tabac ». L’interdiction de fumer entrera en vigueur l’été prochain. Ceux pour qui l’envie de fumer sera trop forte s’exposeront à des amendes pouvant aller jusqu’à 38 euros.

    « Lancer les plages et espaces sans tabac, c’est contrecarrer enfin l’association des vacances, du repos, des loisirs ou de la détente avec celle de fumer », a expliqué Gilbert Lenoir, donnant l’exemple de Central Parc à New York. « Nous souhaitons enclencher ce même cercle vertueux et systématiser les espaces publics sans tabac partout en France », a-t-il ajouté. Christian Estrosi a pour sa part appelé les autres maires de France à « suivre l’exemple » niçois.
    « Cendrier géant »

    Cet été, la municipalité de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), avait tenté l’expérience sur une de ses plages, avec succès. A l’époque, un sondage Ifop affirmait que les trois-quarts des Français voulaient bannir la cigarette des bords de mer.

    Une partie des internautes de L’Express, favorable à cette mesure, mettaient en avant le tabagisme passif et les nombreux mégots retrouvés dans le sable, avec le sentiment de se trouver parfois dans « un cendrier géant ». D’autre proposaient plutôt un simple dialogue avec leurs voisins de serviettes et la généralisation du nombre de cendriers. Enfin, qu’ils soient fumeurs ou non, beaucoup fustigeaient la manie d’interdire.

    Et 20 pas de plus vers la connerie (en attendant mieux)!

    1. paf

      je suis contreles interdictions, mais considerant le fait que les fumeurs sont des gros degueus qui laissent des dizaines de milliers de megots dans le sable, avec lesquels les petits enfants jouent des qu’ils tombent dessus, ca me va.Cet ete partout ou je posais mon cul il fallait faire du nettoyage de megot, meme dans les endroits splendides, meme dans les belles pelouses.Bien fait.

      1. Sansintérêt

        Mais pourquoi ne pas simplement interdire de jeter les mégots ?!!
        Résultat : les fumeurs seraient un peu plus responsables tout en pouvant profiter également des plages.
        Je propose qu’on interdise les couteaux de cuisine, source ne nombreux accidents.

        1. Totallystone

          Il est déjà interdit de jeter des mégots.
          Il y a largement assez de lois pour faire face à toute une panoplie de situations, encore faut il les appliquer….

          Je signe le moratoire sur les couteaux!!

      2. Sansintérêt

        « les fumeurs sont des gros degueus »
        Oui, les juifs sont des méchants banquiers (bien fait ?) et ceux qui posent des commentaires sur des blogs sont des branleurs. Ne seriez-vous pas collectiviste ?

      3. Mateo

        « les fumeurs sont des gros degueus qui laissent des dizaines de milliers de megots dans le sable »

        Moi qui vient du bord de la Méditerrannée, je dirais plutôt: les touristes sont des gros degueus qui laissent des dizaines de milliers de megots dans le sable, vite, interdisons les touristes sur la plage!

        Non? Ah?

        Mais ce n’est pas grave: je suis fumeur et je ne laisse jamais un mégot sur la plage, comme les autres fumeurs que je connais, mais je n’existe pas et eux non plus selon paf…

        1. Mateo

          Peu importe?
          Pourtant il y a des mégots partout dans les rues, à la montagne (très visibles à la fonte des neiges) etc. Faut-il également interdire de fumer dans ces lieux?

        2. paf

          dans les endroits ou l’on se vautre au sol avec des enfants ca me parait l’evidence dans la mesure ou faire appel a la proprete des gens n’a aucun effet.
          Je suis recemment alle me baigner dans un endroit ou les chiens ne sont pas interdits: le comportement des proprietaires de chien a ce moment m’a donne une explication resplendissante des raisons de leur interdiction sur les plages.
          Les irresponsables degueulasses pourrissent la vie des autres (vous et moi, donc) en deux temps: d’abord en faisant etalage de leur irresponsabilite sale, ensuite en declenchant des interdictions et restrictions.C’est trop dur la realite.

  6. zecrocwhite

    Une feuille de route pour une fiscalité numérique neutre et équitable
    Rapport d’information de M. Philippe MARINI, fait au nom de la commission des finances n° 614 (2011-2012) – 27 juin 2012

    L’économie mue radicalement avec la globalisation de l’Internet et, dans ce contexte, la fiscalité numérique apparaît comme la nouvelle fiscalité du 21ème siècle : à nouvelles « assiettes », nouveaux impôts. Une fiscalité moderne ne peut donc plus ignorer les formes sans cesse innovantes de création de valeur et de richesse apportées par la croissance de l’économie numérique. Celle-ci ne connaît pas de frontières et la crise de l’euro montre que la concurrence fiscale entre États partageant la même monnaie est une voie sans issue face à des grands acteurs de l’Internet – les fameux « GAFA » (Google, Apple, Facebook et Amazon) – dont les critères d’implantation au Luxembourg ou en Irlande reposent quasi-exclusivement sur un principe d’optimisation fiscale. Philippe Marini, dans ses fonctions de rapporteur général puis de président de la commission des finances, a été à l’origine de l’émergence de ce sujet dans le débat parlementaire.

    Voici maintenant plus de deux ans que, pour des raisons d’équité fiscale et pour faire face aux phénomènes de distorsion de concurrence et d’optimisation fiscale – dans les secteurs notamment de la publicité en ligne et du commerce électronique -, le Sénat a eu à se prononcer sur la manière de faire contribuer aux finances de l’État des groupes qui, en parfaite conformité avec les règles fiscales françaises et européennes, sont établis fiscalement dans d’autres pays de l’Union européenne, et ne paient donc pas en France d’impôt sur les sociétés alors même que ces groupes utilisent les infrastructures et les services publics situés sur le territoire national, et surtout font appel au pouvoir d’achat des consommateurs français.

    Partant de ces constats et compte tenu des enjeux politiques majeurs (compétitivité, croissance des marchés, impact sur l’industrie européenne, équilibre des finances publiques), le présent rapport a pour objet de rendre compte des travaux menés depuis deux ans par Philippe Marini et la commission des finances et de proposer une feuille de route, la plus opérationnelle possible, destinée à installer, aux niveaux national, européen et international, une fiscalité numérique neutre et équitable.

    Et le reste du dossier pour ceux que ça intéresserait:
    http://www.senat.fr/notice-rapport/2011/r11-614-notice.html

    1. Aristarque

      la France devrait taxer les pays producteurs de pétrole.

      Ceci pour faire contribuer aux finances de l’État des groupes de personnes qui, en parfaite conformité avec les règles fiscales françaises et européennes, sont établis fiscalement dans d’autres pays de l’Union européenne, et ne paient donc pas en France d’impôt sur les sociétés alors même que ces groupes utilisent les infrastructures (raffineries, stations services, etc…) et les services publics situés sur le territoire national (ils donnent un boulot supplémentaire au Trésor Public en raison des taxes sur les carburants), et surtout font appel au pouvoir d’achat des consommateurs français, (lesquelles andouilles font rien que de choisir d’utiliser du pétrole étranger au lieu de notre bon pétrole national).

      Suggestion désintéressée à François II-RF5

    1. paf

      il y a une video ou l’on voit clairement une bande de travailleurs armes de machettes attaquer par le flan la troupe des soldats qui replique immediatement.

    2. harrisburg

      la solution n’est pas non plus de tirer dans le tas.
      c’est bien à tort qu’on pense que le problème est réglé à la suite de cette repression feroce

      1. Le problème de l’Afrique du Sud est fort complexe, pas réductible à ce seul fait, et va continuer à s’aggraver compte-tenu de la façon dont le pays a sciemment choisi de s’enfoncer joyeusement dans le socialisme.

  7. Général Bol

    Bon, H16, ça suffit comme ça. C’est bien les vacances, mais il ne faut pas trop exagérer non plus.
    Je ne peux pas attendre le mois de septembre : JE VOUS ORDONNE de tout lâcher des pâtés et du sable ou du Ricard et de revenir illico et même presto sur la toile pour nous conter la vastitude des conneries de nos trop « cher » politiques.
    Si demain nous n’avons un nouveau billet tout frais de crottin franchouillard, croyez-moi, mes corvées de patates, je les partage, mais je ne les dispense pas à ces clowns à roulettes (comme vous dites si bien).
    Vous allez en prendre pour des mois.
    Ce n’est pas une menace, c’est un ULTIMATUM !
    Non mais !
    Au boulot.
    Exécution.
    Rompez.
    PS : coulez-la vous bien quand même, hein ! (On attendra…)

  8. Alex6

    Le retour de vacances du guignol servant de president est enorme… petite chemise ouverte, teint bronze, sourire satisfait, no stress les gars!
    Ca va se finir en coup d’etat ces conneries…

  9. zecrocwhite

    Pendant ce temps là, en France!

    L’incroyable dérive de la Caisse des intermittents du spectacle
    Source : Capital

    Gestion ubuesque, arnaque aux charges sociales, corruption de syndicalistes… Cette noble institution patronale a accumulé les dérapages. Enquête.

    L’association patronale chargée de verser les congés payés aux intermittents du spectacle paierait-elle encore les morts ? Sa liste actuelle des bénéficiaires est en tout cas assez troublante. On y trouve André Raimbourg, dit Bourvil, décédé en 1970, Joe Dassin, disparu en 1980, l’inoubliable Simone Signoret, qui nous a quittés il y a vingt ans, et enfin Léonie Bathiat, plus connue sous le nom d’Arletty, passée à trépas en 1992. Manque juste Sarah Bernhardt… Certes, les limiers de la Cour des comptes, qui ont découvert ces bizarreries, n’ont pas réussi à prouver que ces artistes (ou leurs ayants droit) avaient touché des congés payés après leur décès. Mais ils ne peuvent pas non plus nous assurer du contraire.

    Pas de doute, il s’en passe de drôles derrière la façade cossue de l’ancienne maison de tolérance parisienne, qui abrite cette curieuse Caisse des congés spectacles. Gestion aléatoire, arnaque aux cotisations, frais de fonctionnement élyséens, corruption de syndicalistes… C’est bien simple, le rapport que les magistrats de la Cour des comptes ont transmis à la justice – et que Capital a pu se procurer – ressemble à un scénario noir. Histoire de corser l’affaire, une escouade de policiers de la brigade financière a débarqué au petit matin en août dernier dans les locaux de l’organisme, et elle en est repartie les bras chargés de documents compromettants. Atmosphère…

    Mais reprenons le film au commencement. A priori, cette institution patronale ne prête guère à l’entourloupe : elle se contente de collecter auprès des multiples employeurs du spectacle les sommes correspondant aux congés payés de leurs intermittents, et de les reverser à ces derniers après en avoir fait le décompte. Hélas ! Voilà trente ans que ses responsables «oublient» de régler au passage une bonne partie des cotisations sociales assises sur ces rémunérations. Au mépris de la réglementation, ces têtes en l’air appliquent en effet aux 15 000 techniciens de l’audiovisuel un abattement réservé aux travailleurs du cinéma. Cette petite manip est certes très rentable. –Entre 1994 et 2001, elle leur a permis de distraire 17 millions d’euros des caisses de la Sécu, de l’Unédic et des organismes de retraite. Mais elle prive les 15 000 intermittents concernés d’une partie de leurs droits à la retraite complémentaire, ce qui est quand même un peu gênant.

    Un chèque de 70 000 euros pour « acheter » le silence d’un syndicat

    En bonne logique, le SNTPCT, le syndicat qui défend les intérêts de ces malheureux, aurait dû piquer une colère noire en découvrant le tour de passe-passe, courant 2001. Il a pourtant préféré traiter discrètement l’affaire avec les responsables de l’organisme. Dans leur rapport, les magistrats financiers décrivent avec minutie les négociations secrètes menées par ces curieux partenaires. Après avoir menacé de porter l’affaire devant la justice, le Syndicat a exigé «oralement » un versement de 225 000 euros pour écraser le coup. Trop cher, ont répondu les patrons. Une interminable discussion de marchands de tapis plus tard, le SNTPCT finit par accepter un chèque de «dédommagement » de 70 000 euros, encaissé le 30 juin 2004.
    A quoi cet argent a-t-il servi ? Pour tenter de le découvrir, les policiers de la brigade financière ont placé en garde à vue Stéphane Pozderec, le délégué général du Syndicat, en novembre dernier. Un choc pour cette figure du secteur, qui avait reçu en 2005 les insignes de l’ordre national du Mérite des propres mains de Renaud Donnedieu de Vabres. L’ancien ministre de la Culture avait alors rendu hommage à son combat «pour défendre les techniciens du cinéma et de la télévision»…

    La Caisse a floué les chaînes et les producteurs de télé

    Allez, n’accablons pas ce représentant des travailleurs ! Les dirigeants patronaux de la Caisse vont, eux aussi, devoir s’expliquer devant la justice. Non seulement ils ont lésé les intermittents, grugé la Sécu et corrompu un syndicat, mais ils ont spolié de nombreux employeurs du secteur. Il faut en effet savoir que, depuis 1968, l’Etat leur donne le droit de lever une cotisation auprès des producteurs de cinéma, afin d’améliorer la sécurité sur les tournages. Histoire d’arrondir un peu leurs recettes, ces audacieux n’ont pas hésité à étendre cette taxe aux 4 600 entreprises de l’audiovisuel, en toute illégalité. Cela leur a permis de grappiller 3 millions d’euros supplémentaires en cinq ans, un joli pécule que l’Association des producteurs de cinéma et le Syndicat des producteurs indépendants se sont partagé dans la plus grande discrétion (60% pour le premier, 40% pour le second). Du cousu main.

    Très pointilleuse en matière de prélèvements indus, la Caisse des congés spectacles se montre en revanche assez désinvolte lorsqu’il s’agit de lâcher les sous. Selon la Cour des comptes, elle met, dans le meilleur des cas, sept mois pour régler leur dû aux intermittents. Quand elle n’omet pas tout simplement de le faire. A en croire les magistrats, environ 10% des congés payés ne sont en effet jamais versés, ce qui représente 19 millions d’euros d’impayés par an. Il faut dire que la procédure, très bureaucratique, oblige les employeurs à envoyer pour chaque contrat un «chèque rose» – dans le jargon des «Congés spectacles» – et les intermittents à adresser un «chèque bleu». Inutile de dire que cette paperasse est souvent égarée. Ajoutons à cela que des milliers d’artistes et de techniciens, mal informés, oublient de faire valoir leurs droits… et que la Caisse ne bouge pas le petit doigt pour les retrouver.

    Ces piètres résultats n’empêchent pas la noble institution de mener grand train : chaque année, elle engloutit près de 10 millions d’euros en «charges de structure», une somme plutôt importante pour un bidule de cette ampleur. Il est vrai que sa directrice générale, Chantal Gougault-Laslandes, en poste depuis vingt ans (elle n’a pas souhaité répondre à Capital), aime prendre ses aises. Elle se ferait verser un salaire de 140 000 euros annuel, roule en Citroën C4 de fonction et fréquente volontiers les restaurants huppés, en particulier Drouant et La Fontaine Gaillon, à Paris. Ces petits pépins ne vont quand même pas lui couper l’appétit.

    1. caterina

      A rapprocher du rapport de la cours de comptes 2012: un tiers du déficit total de l’assurance maladie créé depuis 10 ans par 100 000 intermittents du spectacle. Tout ça pour produire les Tuches et autres joyeusetés…

    2. Aristarque

      Vous êtes sûr que ce soit une C4 qui véhicule une sommité pareille ? (le niveau de la voiture ne correspond pas à celui du salaire et de loin….).
      Une C6 toutes options, spéciale ministère, serait plus appropriée….

        1. fifou

          La C4 c’est sa voiture de fonction qu’elle prete a sa fille, il y a toujours une C6 avec chauffeur dispo quand elle a besoin d’aller quelque part…

          On sait vivre quand on travaille pour l’Etat Francais monsieur

        2. Aristarque

          J’avoue humblement que je pensais naïvement que fournir une voiture de fonction était destiné à éviter la voiture avec chauffeur.
          Honte sur moi!
          Je n’avais pas pensé que cela pouvait éviter de payer le voiturier des restaurants huppés, outre l’ineffable prestige du chauffeur…
          Ce que c’est que de devoir rêver avec ses sous et seulement les siens….

        3. fifou

          Ah non ah non, les voitures et apparts de fonction ca sert a la famille, le gratin ne conduit pas et vit dans des palaces…

          Par contre faut pas gacher, beaucoup de ministres et haut fonctionnaires qui ont des ‘petits’ apparts de fonction (ou qui ont deja leur propre appart) les laissent a leur famille

    3. Mj’c

      J’ai travaillé en agence de com qui utilisait les intermittents du spectacle à plein temps alors qu’ils touchaient leur allocation chômage et les rémunérait juste le temps qu’ils rechargent leurs droits. Pas très joli tout cela.
      De toutes les façons, je ne comprends toujours pas pourquoi tous ces régimes spéciaux ne sont pas déjà mis en conformité avec ceux du privé !

  10. caterina

    Le soleil a cogné un peu trop fort sur la caboche de nos dirigeants:
    Michel Sapin et les contrats d’avenir veut proposer aux jeunes « un vrai boulot en contrat à durée indéterminée pendant une durée suffisante entre un an et trois ans. »
    Y a pas à dire, ce sont vraiment des winners!

    1. Aristarque

      Un boulot « à durée indéterminée » pour une durée comprise entre un à trois ans? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?
      Le SDGMM a encore frappé !
      Tout va bien avec des types pareils à la barre…

    2. Calvin

      Moi aussi, j’ai d’abord trouvé cela idiot.
      Et puis je me suis dit, c’est peut-être un CDI avec une période de sécurité de 1 à 3 ans, où même en cas de faute lourde, on est obligé de garder l’employé (j’avoue c’est au moins aussi idiot !!).
      Ben non, c’est juste un CDD renouvelable une à deux fois, mais nommé CDI…
      A quand une 3ième TVA dite ultra-faible de 11%, une flat-tax de 90%, une allocation de rentrée multipliée par 2, mais donnée à chaque famille quel que soit le nombre d’enfants ou le niveau scolaire, etc ???
      Allez, Messieurs les Normaux, étonnez-nous encore !!!

  11. simple citoyen

    IMPAYABLE EVA JOLY:
    « J’ai été rejetée parce que je viens de la société civile et qu’on est habitué à voir des mâles blancs entre 50 et 60 ans qui ont fait l’ENA », dit-elle dans un entretien à paraître mercredi dans Libération.

    Eh oui braves gens, qu’on se le dise: si on veut enfin que la société civile soit représentée, il faut élire Eva Joly!

    Source:http://www.latribune.fr/depeches/reuters/eva-joly-lance-son-club-refuse-l-autocritique.html

    1. H.

      Niveau pathologique de paranoïa?

      Nenni, d’ailleurs Sarko n’a pas été réélu parceque les gens ont percuté sur une carence de 2007: « Merde, il est pas énarque, lui, faut le lourder et revenir à une valeur sûre et normale ».

  12. H.

    Cambadelis et Melanchon sur les 100 jours (je devrais dire Cambadanchon ou Melelis, puisque c’est le mix de leurs réflexions): « c’est effectivement 100 jours presque sans faute parce que presque sans rien ! »
    —> http://www.atlantico.fr/decryptage/100-prochains-jours-que-capitaine-francois-hollande-doit-reussir-pour-eviter-naufrage-quinquennat-josee-pocha-serge-moati-andre-455795.html

    Ben heureusement ! Parce qu’au vu de la liste d’idées géniales, pourvu que ça dure:
    —>http://cst2012.free.fr/

    Ensuite de quoi (ou après avoir été agacés avec ces conneries) vous passerez un bon moment de détente à cette lecture:
    —>http://www.atlantico.fr/decryptage/hollandisme-consistetil-importer-modele-belge-gestion-absence-gouvernement-serge-federbusch-457654.html?page=0,0

    Avec ces ânes, on n’est pas sortis de l’auberge…

  13. Alex6

    J’attends septembre avec impatience. Etant donne le festival de niaiserie qui a eu lieu au mois d’aout, d’habitude plutot calme de ce cote chez les politiques, ca va envoyer a la rentree!
    J’espere que h16 se repose bien, le rythme des billets va s’accelerer…

  14. zecrocwhite

    Marchés publics : des PC offerts par la Région, puis revendus rapidement par les lycéens.

    Le Conseil Régional de Languedoc-Roussillon a récemment investi 15,8 millions d’euros par an sur trois ans pour une opération spéciale, distribuer 32 000 PC aux élèves de seconde de la Région. Malheureusement, l’affaire prend une toute autre tournure depuis que Le Midi Libre a révélé que des dizaines d’annonces de revente de ces mêmes PC étaient disponibles sur des sites d’annonces. La cause principale invoquée par les revendeurs sont : la faible qualité du matériel fourni par la collectivité locale, et la possession d’un ordinateur personnel.

    Cette affaire s’ajoute à une autre polémique datant du début de l’année concernant les conditions d’achat (soumises au Code des Marchés Publics) par le Conseil Régional de ces mêmes PC, comme le précise Le Midi Libre :

    Au printemps 2011, la Région choisissait son opérateur : le Gardois RDI, associé à Dell pour la fourniture des PC et à Bull pour la logistique. Coût annuel : 15 M€. Soit 4 M€ de plus que le projet de SCC, associé à Hewlett-Packard (HP), sur un produit similaire. L’ordinateur à 496 € pièce, contre 369 €. Le contrat courant sur trois ans, le delta est de plus de 12 M€ !

    SCC, stupéfaite qu’en temps de crise la Région se soit assise sur une telle économie, a attaqué la décision en référé cet été… Mais il a été déposé en dernière limite un vendredi, sans être signifié à la Région, qui a signé le marché le lundi. Trop tard pour agir. SCC s’est aussi cassé les dents sur un second référé, suspension celui-là. On en était resté là. À ceci près que dans la plus grande discrétion, SCC est reparti à l’abordage, sur le fond cette fois.

    Une élue FN avait porté l’affaire à l’attention du public l’an dernier.

    Affaire à suivre d’autant que contre toute attente, le Conseil Régional prévoit d’acheter à nouveau plusieurs milliers de nouveaux PC pour les distribuer dans les mêmes conditions.

    Lien raccourci: http://www.contrepoints.org/?p=94882

    1. Aristarque

      Ce n’est pas nouveau.
      Vive la liberté d’expression (après contrôle par la censure, bien entendu).
      Au fait, cela va coûter réellement combien le complément de retraite de Jospin ?

    2. Aloux

      Du grand Joffrin.

      Tiens en parlant de censure (et de communisme), je suis heureux de vous apprendre que je vous écris désormais depuis Pékin, H16 n’étant pas jugé assez dangereux ni subversif par les autorités chinoises pour être bloqué, contrairement à d’autres blogs que je n’arrive pas du tout à voir. Là je suis en train d’expérimenter un peu pour voir ce qui est bloqué ou pas, je vous dirai si je trouve des trucs drôles.

        1. YP

          Un socialiste est forcément soit un fasciste, soit un communiste. Aucune autre idéologie, religions comprises (!) n’a réussi à générer autant de mort.

          Ce sont juste des gens qui aiment les totalitarisme, mais qui ont peur de ce qu’on penserai d’eux s’ils disaient vraiment ce qu’ils pensent : C’est de la vermine, de la racaille.

    3. caterina

      Impayable le vieux crouton! Ces crétins qui s’envoient des emails peuvent se tromper: viiiiite, régulons.
      Toujours dans cet article, on peut lire uen citation qui mérite la postérité:
      « Il faut rappeler que si le Net est un magnifique outil de diffusion, il ne produit rien »
      Enorme!
      Google est un « monstre convivial, qui broie les autres sans même s’en apercevoir », je suis sûre que Google mange des bébés communistes par parquet de douze. Alors, que faut-il faire? Taxons-le mes bons amis, afin que seuls les Véritables Pourvoyeurs de l’Information subsistent.
      La vie de nos amis les régulateurs de tout poil doit être reposante: régulons, taxons, nationalisons. Ca évite la surchauffe neuronale, et quand on n’a jamais eu qu’un seul neurone, autant le préserver.

  15. simple citoyen

    Pour ceux qui ont le sens de l’humour dévoyé: voici l’accroche d’un article du Figaro Economie sur la baisse des taxes sur les carburants:
    INFOGRAPHIE – La France est le seul pays d’Europe à baisser ses taxes sur les carburants. Une mesure qui s’apparente à subventionner le prix des carburants.
    Après ça, je comprends ceux qui sont légèrement démotivés quant à l’avenir de notre beau pays…

    http://www.lefigaro.fr/conso/2012/08/27/05007-20120827ARTFIG00623-carburants-baisser-les-taxes-est-une-exception-francaise.php

    1. BN

      En parlant du figaro, leur article « ce qu’il faut savoir sur Mitt Romney » est à mourir de rire.
      4 « atouts » évoqués. 3 sont très négatifs (tel que décrit par le figaro). Le dernier, positif, avec un « comme Obama » à chaque phrase.
      http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/28/01003-20120828ARTFIG00564-ce-qu-il-faut-savoir-sur-mitt-romney.php
      Au cas où on aurait encore des doutes sur l’orientation politique de la presse française, y compris dans des journaux dit « de droite »…

      1. Sansintérêt

        Tu pourrais commencer par un article sur les groupies que sont devenu tes lecteurs… dont je suis. 8|

        (Pas trop déçu de ne pas être filtré en Chine ?)

      2. Calvin

        Pas une pression de bière, j’espère ??
        On veut du H16 percutant, satirique, drôle, pas un ronchon rentrant de vacances, légèrement bourré pour supporter les embouteillages.

  16. zecrocwhite

    « Fabius admet une « certaine déception » dans l’opinion et veut plus de « pédagogie »

    Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a reconnu mercredi qu’il pouvait y avoir une « certaine déception » dans l’opinion sur l’action du gouvernement du fait du temps nécessaire pour mener « les changements engagés » et appelé à faire davantage de « pédagogie ».

    « On a trouvé une situation économique et sociale très difficile, on a engagé des changements mais ça met du temps, donc il peut y avoir effectivement une certaine déception », a-t-il déclaré sur France Inter.

    « Il faut expliquer ce que l’on fait, bien tracer les perspectives, faire de la pédagogie et de l’action en même temps, a-t-il ajouté.

    Selon le baromètre mensuel Ipsos pour Le Point publié lundi, la cote de popularité de François Hollande a chuté de 11 points en août par rapport à juillet, à 44%, et celle de Jean-Marc Ayrault de 9 points, à 46%.

    Interrogé sur les déclarations ministérielles divergentes ces derniers jours sur certains sujets comme l’avenir du nucléaire, Laurent Fabius a estimé qu’il y avait « toujours une période de rodage » dans un nouveau gouvernement.

    « On n’est pas obligé de parler de tout, tout le temps et de toutes les façons », a-t-il souligné. »

    Ben voyons!

    1. harrisburg

      Le Gouvernement dit qu’il « prend à sa charge » la baisse de quelques centimes d’euros du litre d’essence.
      J’adore l’expression « prendre à sa charge » quand il s’agit d’une très légère baisse de la taxe perçue sur les produits pétroliers.

    2. Calvin

      De l’aide !
      Je rentre de vacances et je ne suis plus habitué à la novlangue…
      Par « pédagogie », il entend bien dire « enfumage », le Lolo, non ?

  17. labolisbiotifool

    Hachesaize : prenez votre temps, tout vient à point à qui sait attendre, et pi, y’ a rien de meilleur que le désir hein ? :)
    Non, moi ce qui m’ énerve au plus haut point depuis qq jours ds les journaux télé ( oui, j’ ai la faiblesse de les regarder en diagonale pour me pourrir le moral ) c’ est
    la phrase suivante : le gouvernement a décidé telle ou
    telle ristourne ( carburant, aide aux Roms etc … ), mais ce
    sera  » à la charge de l’ état  » .
    Mais bordel de merde, l’ argent de l’ état, d’ ou vient-il ?

    Désolé d’ être grossier , mais je sature là …

  18. Aristarque

    Pas de panique.
    Restons zen.
    Ce micro-cadeau de taxes sur carburants sera récupéré ailleurs puisque les dépenses ne baissant toujours pas, les recettes demeurent impératives de nécessité.
    Gageons qu’alors, ledit gouvernement ne claironnera pas qu’il lui a fallu deux pleins après midi de brainstorming intensif pour décider cette hausse discrète et vouée à le rester…

  19. Alex6

    Le minimum serait une dizaine de billets d’entree de jeu pour couvrir le rythme effrene de production de connerie du gouvernement actuel.
    H16, viiiiiiiiiiiiiiite!

    1. Calvin

      Ce qui m’inquiète pour H16, c’est que d’ordinaire (oui, j’évite l’adverbe normalement, réservé à l’Elite de ce pays), il commence des articles pour les finir lorsqu’il y a des trous dans l’actualité.
      Tout porte à croire que
      – l’impatience des gauchistes,
      – l’agitation normale du gouvernement,
      – les mauvaises nouvelles économiques,
      – les résultats du PSG,
      aideront à ce qu’il n’y ait pas de trous dans l’actualité, avec une mesure idiote par jour voire plus.
      Il va se retrouver avec des tas de bouts d’articles pas finis, obsolètes et surtout moins croustillants que la dernière connerie du jour encore pire que la précédente !

  20. Aristarque

    Pour passer le temps agréablement de la dernière journée d’attente avant le lâcher du fauve, que diriez-vous tous d’essayer de deviner sur quelle appétissante connerie de la normalité faite reine se planteront ses crocs-z-aiguisés, tout tremblants d’impatience contenue le temps des vacances?…

    J’en conçois la difficulté parce qu’au moins dix sujets me viennent à l’esprit sans parler des trente en seconde ligne.

    Mais comme il s’agit d’un de ses potes d’Asie Mineure, je le verrai bien s’échauffer sur Lolo J. qui, au nom évident de la liberté de penser et d’écrire dans LE pays des Droits de l’Homme et de la Femme vint de commettre un édito réclamant un contrôle des e-mêls privés qui contiendraient rien que des vilenies fausses et inventées au sujet de son batave de Maître et de ses actions.

    Figurez-vous, bonnes gens, que la liberté de penser se traduit éventuellement par des faussetés qui peuvent se répandre aux yeux des ouailles sans que le Pouvoir ne puisse contrecarrer à la source les déviants….

    Qu’en pensez-vous ?

    1. H.

      Oui, vues et lues, les vomissures de Lolo J.
      Je me suis fait la réflexion concernant les conversations privées dans la rue, comme dans la salle d’attente de mon toubib (où on entend son aise de conneries). Il faut surveiller-contrôler-corriger tout ça à grand renfort de nouveaux fonctionnaires socialistes…
      Au nom de la défense de la Liberté, ce type mérite une balle dans la tête.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)