La politique française, ces permanentes écuries d’Augias

Le mois d’avril commence fort mal pour le Parti Officiellement Socialiste : c’est une véritable brouettée de colombins joufflus qui viennent d’être propulsés dans le ventilateur médiatique. Ne vous inquiétez pas : c’est Normal.

Et quand je parle de brouettée, quelle brouettée !

Le mois d’avril n’est pas même vieux de quatre jours que déjà se déplient des affaires qu’on savait importantes et qui se dévoilent retentissantes. Bien évidemment, il ne s’agit pas ici de nouveautés pour quiconque est un peu au courant de la politique politicienne à la française : ces affaires sont l’aboutissement logique de la frénésie de corruption qui s’est emparée du pays depuis des décennies, et ne constituent en réalité qu’une étape dans l’épuisant nettoyage récurrent de ces écuries d’Augias permanentes.

Le cas Guérini serait banal sans l’ampleur des faits qui lui sont reprochés : complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité, prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs. C’est, on peut le dire, une assez jolie panoplie d’accusations qui fleurent bien plus le côté Don Corleone que respectable élu d’une République qu’un dessert fromager, arrivé président sur un malentendu, entendait voir irréprochable. On s’amusera au passage d’apprendre que le contribuable, cette autoroute sur laquelle toutes les mafias, tous les élus et tous les pourris passent à tombereaux ouverts, va encore une fois devoir payer la note pour la défense du baron socialiste du Sud : non seulement, on enfle le gogo qui paye ses impôts, mais on lui demande encore de payer pour défendre les corrompus.

On aura donc la plus grande attention pour ceux de ces contribuables qui n’ont pas encore décidé de se faire mensualiser par une administration fiscale détendue de la ponction fantaisiste : le 15 mai prochain, Cahuzac ne sera pas le seul politocard dont il faudra honorer la mémoire en signant le chèque provisionnel ; Guérini vous enverra, lui aussi, ses petits bisous sucrés.

cahuzac : mon compte est à singapour

Bien évidemment, le cas Cahuzac nous permet aussi de nous rafraîchir la mémoire sur la valeur des hommes en poste. Et un rapide tour d’horizon des déclarations outragées des « amis » du ministre déchu suffit à bien comprendre qu’un parti politique est probablement le pire cloaque humain qui puisse se trouver puisque tout montre qu’y ont été sélectionnés les pires psychopathes, mafieux, traîtres et aigrefins qu’on peut trouver dans la population… Encore une fois, il est difficile de trouver les mots justes tant la réalité dépasse l’exagération caricaturale : « disqualifié moralement » pour les uns (qui peuvent exclusivement se targuer de n’avoir pas eu, encore, d’affaires à leur nom), « il n’y a pas de «pardon» » pour d’autres (qui n’auront cependant aucun mal à le réclamer lorsqu’ils se feront, à leur tour, pincer), pas de doute, le Cahuzac est rhabillé pour les trois prochaines saisons. Pour Malek Boutih, parfaitement irréprochable lui-même, on aurait à faire ici à « Un menteur professionnel. Il a scotché tout le monde ! » David Assouline trouve pour sa part que tout ceci « entache la « République exemplaire » », adjectif qu’on aura bien du mal à lui accoler.

Je n’évoquerai pas les larmes d’acteur de Gérard (Filoche, pas Depardieu : le premier, besogneux inspecteur du travail, fermait des boîtes sans aucun scrupule dans une France en crise quand l’autre en créait) : il s’agit d’un pur exercice de show-business, le ventripotent tribun ayant depuis longtemps compris qu’on n’attraperait pas les mouches (électrices) avec du vinaigre mais du miel, celui de l’émotion, surjouée s’il le faut.

Le pompon, bien évidemment, est largement décroché par l’actuel secrétaire du PS, petit Janus de Prisunic, une face baignée de l’auréole de l’honnêteté, l’autre plongée dans l’obscurité des tréfonds nauséabonds d’un parti aussi putréfié que le reste de la classe politique du pays. Dans la surenchère à celui qui est le plus droit et le plus moral, ce sont toujours ceux qui ont le plus de casseroles à trimbaler qui se font les plus vocaux à dénoncer le vilain petit canarhuzac.

Harlem Désir de rassembler

Secoué, que dis-je, shaked, par une telle révélation, Harlem Shake Désir explique carrément que le Jérôme s’est exclu de facto du Parti, réputé pour n’avoir en son sein que des gens probes, à l’honnêteté d’airain et au casier judiciaire aussi vierge qu’un jeune enfant (et pas comme ceux que certains politiciens fréquentent à Marrakech, hein).

Eh oui : pour l’ex-patron de SOS Racisme,

« Les fautes, politique et morale, de Jérôme Cahuzac, exigent la sanction la plus ferme, envers des actes et un mensonge inacceptables. »

SOS Racisme dont, il faut bien le dire, la gestion n’avait pas été tip-top, avec ou sans l’aide de notre ami Tramway Désir puisqu’en 2009, six de ses membres de direction furent placés en garde à vue pour des petits soucis financiers. Avec Sopo, on retrouva bien évidemment Julien Dray, le centurion Rolex, un autre élu, lui aussi socialistes (c’est une mode) qui avait eu le bon goût de collectionner des montres à plusieurs dizaines de milliers d’euros pièce, ses émoluments républicains (ainsi que ceux de sa femme) le lui permettant sans aucun doute.

C’est tout de même piquant qu’un ex-président d’association douteuse s’exprime sur les planques fiscales d’un ex-ministre, en fustigeant comme il se doit le vilain fraudeur, alors même que l’association dont il fut le président fut inquiétée pour une gestion très à l’aise sur les bilans…

C’est tout de même caricatural qu’un actuel premier secrétaire se permette de faire des petites phrases et de longs discours baignés de moraline à bas prix lorsqu’il fut lui-même condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d’amende pour recel d’abus de bien sociaux.

C’est tout de même symptomatique qu’aucun de nos journaux ne rappellent les casseroles, lourdes, nombreuses, bruyantes, chromées, cuivrées, que tous nos élus, que tous ces parangons de vertu outragée traînent comme autant de boulets et qui ne semblent pas les gêner dans leur course à l’échalote.

Et c’est tout de même particulièrement dramatique que, pendant ce temps, la France continue de dépenser des dizaines de millions d’euros par jour pour conserver des militaires au Mali et en Afghanistan ; que pendant ce temps, la France continue d’emprunter sur les marchés pour compenser l’absence totale et définitive de toute économie sur les budgets des collectivités locales, des régions ou de la nation ; que pendant ce temps, la France continue de voir les petites et moyennes entreprises se fermer les unes après les autres, et de voir le chômage augmenter ; que pendant ce temps, les efforts conjugués des socialistes de droite et de socialistes de gauche soient parvenus à dissoudre la classe moyenne dans la classe prolétaire voire pauvre, et que ne subsiste plus qu’un unique magma mou, cheptel docile prêt à tondre.

Et que pendant ce temps, le capitaine de pédalo continue à pédaler, sans but.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires108

  1. Le Gnôme

    Bah, il suffit de constater que ceux qui ont été pris la main dans le pot de confiture ont souvent été réélus de façon éclatante.

    Les électeurs seraient ils aussi pourris que ceux qu’ils élisent ? Ou profitent ils du système ?

    1. Josselin

      Les électeurs ont surtout la mémoire courte. Mémoire qui s’allonge progressivement grâce à l’Internet.

      1. vengeusemasquée

        La mémoire politique de l’électeur moyen est de 6 mois. C’est triste mais c’est une réalité.

        1. johnny_rotten

          Sur TF1 il ont réalisé hier un micro-trottoir auprès de sympathisants PS pour enregistrer leurs réactions.
          Il y avait une bonne femme d’une cinquantaine d’années qui disait
           » Monsieur ça fait plus de 20 ans que je vote PS, donc cette affaire Cahuzac me déçoit profondément , mais que voulez-vous je ne vais pas non plus donner mon vote à d’autres partis ».

          CONSTERNANT d’irresponsabilité.

      1. Zendog

        Pourris peut-être pas mais manipulés et naïfs. Je m’étonne toujours que tant de gens lors d’élections en France croient en un homme providentiel qui d’un coup va tout arranger, tout changer. Je me demande si ce n’est pas une survivance religieuse et une survivance monarchique (le roi passe, on touche son vêtement et il vous guérit)
        Puis comme finalement la réalité s’impose et que le roi est nu, on lui coupe la tête. Finalement ce peuple qui se veut rationnel et cartésien est loin de l’être.

        1. georgette de la jungle

          Il faut bien savoir que la plupart des gens, même s’ils sont dotés d’internet, de la télé, des médias, sont parfaitement AU RAS DES PAQUERETTES. Ils ne savent que regarder par le petit bout de la lorgnette, constatez pas vous même la magnifique audience des émissions débilitantes de la télévision, l’idôlatrie écoeurante des masses pour la bêtise crasse et vous aurez une vision assez juste de la société française. Surfer sur internet et trouver les bonnes infos, se cultiver , avoir l’esprit critique c’est trop pour eux, c’est toute une génération habituée à ne plus penser par elle même qui est aux commandes, une génération en majorité paresseuse et inculte. Ajoutez à cela la culture de l’excuse permanente, la déresponsabilisation et le relativisme à tout crin ancré chez les bobos, vous ne serez plus étonné du nombre de gens qui vous regardent avec des yeux ronds quand vous évoquez la corruption en France. J’en sais quelque chose, j’ai l’impression de parler à des murs.

          1. janus

            La théorie du partisan de Carl Schmidt ! Au pire, lorsque tout s’effondre, les gens retrouve le comportement clanique. cette bonne femme, probablement idiote (20 ans de vote socialiste, cela vaut tous les tests de QI…) agit de manière clanique…

    2. Pascale

      Ils ont mus par la jalousie et par la naiveté de croire que l’on va tout prendre à celui qui gagne ne serait-ce qu’un tout petit peu plus qu’eux pour leur donner à eux. Sans se rendre compte (ou peut etre que si finalement, tant l’hystérie égalitariste domine leur mode de pensée) qu’un formidable nivellement par le bas et en train de se faire, comme l’a si bien souligné notre ami H16.
      Mais qu’importe le nivellement par le bas du moment que nous soyons tous égaux.

      1. Caton

        En 1954, dans les Carnet du Major Thompson, Pierre Daninos écrivait:

        « La différence entre un français et un britannique, c’est que lorsqu’un piéton britannique voit passer un milliardaire en Rolls, il rêve du jour où, lui aussi, il roulera en Rolls, alors qu’un piéton français rêvera du jour où il pourra le faire descendre pour marcher comme tout le monde. »

        1. pi31416

          On observe la même différence entre un français et un australien. Petite anecdote australienne, sans doute inventée, mais qui en dit long sur la différence des mentalités:

          C’est Paul Hogan (alias Crocodile Dundee) qui signe des autographes à l’occasion d’une première. Un admirateur avise une Rolls-Royce garée à côté. Il lui dit
          — Je parie que t’en as une comme çà.
          — Une? J’en ai deux, ouais!
          — Mes félicitations, mon pote! (1)

          (1) En version originale: « Good on you, mate! »

        2. Porfirio

          Il aurait pu rajouter qu’il rêve également du moment où il pourra subrepticement rayer la carrosserie ou péter le rétroviseur 😡

        3. paf

          c’est vrai; j’ai discute avec de la belle famille socialiste ce wouikende, a part des pulsions d’ecraser les ‘riches’ et de briser le ‘monde de l’argent’ il n’y a rien, rien.
          Et leur comprehension de l’economie est a zero.

          1. georgette de la jungle

            divorcez et présentez vous aux municipales étiquette FN, ils vont adorer.

        4. mario

          au train où cela va et si Mollande se maintient au pouvoir (tout peut arriver) ce seront ceux qui rouleront en Dacia qui seront l’objet des haines des autres devenus piétons…

    3. Arkh

      Si vous souhaitez profiter des largesses du pouvoir, allez vous voter pour des incorruptibles ou pour des pourris ?

    4. Pandora

      Les réélections peuvent aussi venir du manque de choix de candidats voulant changer le système. Tous veulent l’intégrer pour profiter des largesses de bisounours land.

      Autre possibilité : les électeurs réélisent ceux qui sont en place car ils ont fait leurs magouilles. Si un autre débarque, il va aussi se servir donc garde les mêmes.

  2. Villon89

    Bonjour,
    Cela fait quelques temps que je lis ce blog quotidiennement et à l’écoute des événements de ces derniers mois, je me demande si nous ne sommes pas tous en train de nous fourvoyer.
    Bien évidemment, les articles sont souvent drôles et sarcastiques mais au final, ne sommes-nous pas un peu complices de tout ce ramdam, en renvoyant un portrait au final bienveillant de toute cette classe politique.
    Ne serions pas plus efficaces en nous faisant entendre plus directement.Les hommes politiques ne nous conviennent plus certes mais qu’avons-nus à proposer en échange ?
    J’en viens souvent à penser que seul un véritable chaos nous permettra de changer notre destinée et Dieu sait qu’ayant deux enfants, j’ai du mal à imaginer ne leur laisser qu’un monde à reconstruire.
    Non, décidément, tout ceci me fait de moins en moins rire…

    1. « un portrait au final bienveillant de toute cette classe politique »
      Pardon ?

      Et puis bon, le monde est vaste, bien plus qu’une France sclérosée. Il y a tant de pays qui manquent de bras…

      1. Villon89

        Bienveillant dans le sens non ancré dans l’action !
        Soyons francs, le fait de pouvoir chaque jour déverser notre fiel sur ce blog fait du bien mais quid des effets concrets de notre réflexion sur le monde qui nous entoure.(Même si je reconnais que ce n’est sans doute pas le but concret de ce blog).
        Et puis cela donne des idées à l’exemple de cette personne qui mène sa croisade pour quitter la Sécurité Sociale.
        Ce n’est qu’un début, continuons le combat !

        1. vengeusemasquée

          C’est-à-dire que ce n’est pas parce qu’on est dégoûté par nos représentants qu’on a nécessairement envie de les remplacer. Chacun sa carrière, ses contraintes, ses choix de vie. Le principe de la démocrassie était justement que chacun soit représenté sans pour autant nécessairement prendre part concrètement et activement à la vie politique.
          De surcroît, je pense qu’exprimer son opinion sur des blogs n’est pas inutile parce que ces blogs sont lus. Ils servent d’inspiration, donnent des idées, parfois modestes mais souvent qui font des petits.
          Et puis vous pouvez aussi manifester, écrire à vos représentants, rejoindre une organisation libérale dont vous épousez les idées. Nombreuses sont les options si vous souhaitez aller plus loin.
          Cela dit, je comprends votre préoccupation et je la partage souvent, tant le sentiment de schizophrénie nous envahit progressivement.

        2. Tea Party

          @ Villon89 : je ne suis pas d’accord avec votre terme » déverser notre fiel ». Cela pourrait sous- entendre, que nous sommes aigris par plaisir, mal dans notre peau. Nous nous passerions bien, d’avoir de tels baltringues malhonnêtes, et incompétents, en guise d’hommes politiques et nous faisons part de notre écœurement tout simplement.
          Je ne suis pas le seul sur le site, à être expatrié depuis des décennies, sans ne rien regretter, même si rien n’est parfait nulle part, c’est toujours mieux qu’en socialie-communiste qui n’a pas attendu Hollandouille pour ne pas aimer les entreprenants.
          Donc, aucun fiel, nous continuons malgré tout à aimer ce qu’était notre beau pays, nous regrettons ce qu’il est devenu, nous le dénonçons, rien d’autre.

          1. georgette de la jungle

            tout à fait d’accord, nous ne critiquons pas pour le plaisir. Beaucoup d’entre nous ont de bonnes idées pour réformer l’économie. Pas de haine chez nous, seulement beaucoup d’agacement à voir ce pays géré par des minables corrompus depuis 30 ans et ne pouvoir rien faire sinon engager des manifs monstres avec le risque d’une action violente parmi les plus « agacés » d’entre nous!

          2. Aristarque

            Idem pour moi, sauf que je ne suis pas expatrié et que je regrette fort de ne pas avoir saisi une opportunité il y a 31 ans. Mais je n’aurais jamais pu imaginer à l’époque cette descente aux enfers…

        3. Théo31

          « mais quid des effets concrets de notre réflexion sur le monde qui nous entoure »

          Je suis certains que pas mal de commentateurs de ce blog, à commencer par moi (depuis 2002), ont arrêté de participer à ces viols collectifs que sont les élections. Plus les abstentionnistes seront nombreux, mieux ça sera.

    2. Théo31

      Les hommes politique, c’est comme les couches culottes : il faut les changer souvent et pour les mêmes raisons.

  3. aristarque

    Pour nombre des membres du club, les casseroles sont souvent exclusivement au format marmite ou chaudron (de sorcière).

  4. aristarque

    Mais si qu’ il a un but, Normal 1er! Qu’ il garde son poste jusqu’en mai 2017 en première étape, le pays dût-il crever pour cela. Après tout, le capitaine coule en dernier.

    1. desperado

      @aristarque
      « le capitaine coule en dernier »
      a lire ce jour sur « le salon beige » 9h28′ : le trésorier de campagne de françois hollande etc…
      peut-être un fil à tirer pour voir ce qui va s’en suivre…..

      1. Aristarque

        Oui, j’ai vu cela.
        Décidément cette promotion Voltaire était féconde en apprentis Janus mais finalement, elle avait bien choisi son enseigne : Le camarade Arouet, en dépit des grandes idées qu’il professait avec un talent certain d’écriture, n’était pas blanc-bleu quant à l’application à son comportement personnel tant avec les femmes qu’avec l’argent. Sa fréquentation des Puissants était bien plus intéressée que ce que l’on fait croire aux lycéens, surtout que le tiroir-caisse du mécénat était évidemment chez eux. Si l’on savoure généralement son ironie mordante envers Frédéric II de Prusse, on oublie commodément que c’était en raison du manque de conviction de ce potentat sur les capacités et utilités réelles de Voltaire, et donc de l’abondance des oursins dans ses basques.

  5. aristarque

    Dans la mythologie, le nettoyage des écuries d’ Augias se termine avec de grands moyens mis en oeuvre violemment par le camarade Hercule. Cela pourrait susciter des émules modernes, qui sait ?

    1. Josselin

      Oui, et Hercule tue Augias et met un de ses fils (à Augias) sur le trône. Tout est bien qui finit bien, un bisous, un suppo et au lit.

      1. Aristarque

        Si Hercule tue Augias, c’est parce que ce dernier ne veut pas payer le marché du nettoyage de ses écuries qu’il a pourtant conclu en toute liberté. Déjà un méfait du capitalisme apatride ! Quant à Pylée, le fiston, il est mis par Hercule sur le trône parce qu’il contredisait son père en prônant le respect du contrat.
        Elle est assez morale, finalement, cette histoire 🙂

  6. Flo

    Merci pour cet éclairant résumé de la situation.
    Après réflexion on se dit qu’au delà de l’hypocrisie et de l’effet de meute la violence des réactions des collectivistes de tous bords est peut-être due au fait que Cahuzac leur renvoie l’image de ce qu’ils sont au fond d’eux-mêmes, sinon en actes au moins en pensée et en mentalité.
    Quant à la politique suivie (?) qui n’est ni de gauche, ni de droite, ni centriste, ni réaliste, ni sociale-démocrate, (je n’ajoute pas ni libérale), on peut lui reconnaître cette originalité de ne ressembler à rien de ce qui a déjà été fait ici ou ailleurs (en fait elle ne ressemble à rien tout court) et ne mène fort logiquement à absolument rien.

  7. Pascale

    Il pédale dans le vide, donc il pédale vite et ça lui donne l’impression qu’il est fortiche

    1. Cyrielle

      @ Pascale : Indécis, inconsistant, louvoyant, hésitant, un peu lâche aussi, mais à mon avis conscient de ses lacunes. Tout simplement, il ne saurait être autrement que ce qu’il est.

      Son second étant sensiblement du même acabit, aucun revirement miraculeux à espérer. Nous sommes mal barrés car à pédaler de concert, il nous emmènent droit dans le mur.

      Le signal de la débandade viendra t-il des agences de notation qui, tapies dans l’ombre, doivent observer avec beaucoup d’attention, les chiffres calamiteux tombés la semaine dernière, mais aussi la déchéance de notre Sinistre du budget.

      1. Josselin

        Deux guignols qui pédalent à vive allure dans le vide, ça ne fait pas avancer le schmilblick. Donc ils ne nous emmèneront jamais dans le mur. C’est le mur qui vient à nous.

  8. Calvin

    Et ne pas oublier Sylvie Andrieux… Déchue du PS avant les élections, réintégrée ensuite, et sur le banc des prévenus, désormais, pour des faits énormes !

  9. silent bob

    Ceux qui sont pris par la justice sont souvent ceux qui soignent le mieux leur électorat et qui n’ont aucun problème à promettre tout et n’importe quoi pour se faire réélire!
    Pour moi, Cahuzac n’a rien fait de mal, planquer son fric c’est salvateur quand même! Et puis c’est classe d’avoir un compte en Suisse.
    Alors pourquoi donc que les autres s’offusquent puisqu’ils doivent certainement faire pareil que lui et avoir des comptes non déclarés avec l’argent des pots de vin? Si les pops des boutanges de champ et les petits fours suffisaient ça se saurait. Quand on pense que certains maires de petites villes demandent des pots de vin de 20 000 euros voir plus pour rendre un terrain constructible, ça doit fortement se gaver plus haut la « hiérarchie » politique.

    1. Pascale

      Sur le fond je suis d’accord avec vous. Bravo à Cahuzac pour son compte en Suisse. Reste à savoir d’où provient l’argent …
      Le scandaleux dans l’affaire n’est pas tant le compte en Suisse que l’hypocrisie et la malhonneteté intellectuelle de toute cette clique vaccinée à la moraline, de tous ces rapaces qui vole littéralement le citoyen pour s’engraisser sur son dos et les cris d’orfraie et d’halali qu’elle pousse dès qu’elles voit un riche du secteur privé.

        1. silent bob

          Pour avoir travaillé dans une banque privée suisse à Genève, c’est bien souvent ce qui est fait, le compte est à Singapour, le gestionnaire à Genève. La Suisse n’étant plus 100% sécurisée.

          1. NoName

            Ce qu’il y’a de superbe, c’est l’absence de réaction des journalistes, le fait que ce Cahuzac était lui-même chargé de la lutte contre la fraude fiscale (c’est vraiment l’hopital qui se fout de la charité) et plus, encore, l’absence totale de honte, le culot -que dis-je, la cuistrerie- de cette bande de fumiers qui osent publiquement planter Cahuzac et leurs faire des reproche sur ses comptes en Suisse alors que pas un seul de ces pourris n’a un casier vierge de condamnation pour des faits de corruption.

    1. YP

      Ce débile n’a même pas pris un actionnaire et un directeur nominee (quelques centaines d’euros par an.)
      Margoulins et plus bêtes : Quels débiles !

      1. aristarque

        On a aussi l’ impression que la quasi-impunité dont tout ce petit monde jouit finit par leur donner l’ idée que plus rien de désagréable ne risque d’ arriver. La gloriole de faire partie des élites qui commandent à de tels veaux ne doit pas non plus les aider à rester sur terre

    2. Fwh

      Tout comme il fallait être extrêmement naïf pour croire en l’innocence de Cahuzac (et vu le nombre de Français qui y croyaient, on est en droit d’être effrayé), il faut être extrêmement naïf ET manipulable pour croire que Hollande lui-même a un patrimoine inférieur au seuil de l’ISF, comme il le déclare.

      Hormis la sous-estimation flagrante de sa propriété de Mougins, il faudrait vérifier s’il déclare bien le patrimoine de sa concubine conjointement avec le sien, comme le demande la loi, pour le paiement de l’ISF. J’en doute, à vérifier.

      Mais surtout, il planque forcément du patrimoine et/ou du fric à l’étranger. Une vie de politocard, ça rapporte beaucoup, et il ne déclare pas grand chose. Il en manque forcément, et c’est soit bien planqué en France, soit (plus probable) mieux planqué à l’étranger.

      Et, dans la très improbable éventualité où il n’a vraiment rien planqué nulle part, alors il est vraiment mauvais, incompétent, et idiot.

    3. Fwh

      Je rajoute à mon commentaire qu’il faut également atteindre un sommet de naïveté pour croire que Cahuzac ne cache que 600000 euros à l’étranger.

      Il a certainement d’autres comptes, plus remplis, que l’enquête n’a pas permis encore de trouver, et il aura donc omis de les signaler au juge (jusqu’au prochain rebondissement).

  10. Pascale

    Notre droite socialiste serait-elle plus honnete (ou moins malhonnete) que notre gauche socialiste ? Il me semble quand meme que les scandales financiers y sont moins fréquents. Ou alors serait-elle plus maline à dissimuler ses forfaits?

  11. hussardbleu

    Dans les mairies, il y a le buste obligatoire de Marianne : il en fut de bien jolis, ceux de BB, ou de Deneuve… d’autres plus esthétiquement contestables, comme l’Anne de DSK…

    Je propose qu’on les remplace par l’effigie de Cahuzac : on ferait ainsi d’une pierre deux coups, car pourquoi donner à la République un visage féminin ? et l’Egalité, alors ? pourquoi un homosexuel républicain devrait-il se voir symboliquement représenté par un buste de femme ?

    Cahuzac serait idéal : c’est le visage de Tartuffe, le symbole éclatant de notre République….

    1. JS

      Il précisait également il me semble qu’il fallait les changer régulièrement…et pour les mêmes raisons ! 😉

    2. Pandora

      En France, ils seraient plutôt sangsues : ils s’accrochent jusqu’à la dernière limite (même judiciaire).

  12. Monsieur Z

    Attention, tu vas causer un deuxième malaise à Guérini après celui qu’il a fait en garde en vue (nomination aux Molière assurée).

  13. Emma

    Très intéressante la référence chrétienne à la demande de pardon du prévenu et très intéressante aussi la réponse de Normal reprenant cette référence en qualifiant sa conduite d' »impardonnable ».
    Nos républicains laïcards s’exprimant comme des chrétiens, c’est très surprenant.

    1. Pascale

      Bientôt on va avoir droit à la rédemption et au retour du repenti sous les acclamations du caramel mou et de sa clique

      1. aristarque

        Déjà la contrition du repentant s’estompe puisqu’il vient de déclarer vouloir reprendre son siège de député. Il est vrai qu’il y a un potentiel d’ environ 500.000 €à encaisser d’ici la fin de la mandature en mi 2017, qu’il a et va avoir des frais entretemps. Cela aide question sacerdoce, comme chacun le devine. Et puis après une perte sèche de 600 k€, il faut prévoir de se refaire…
        Aucun doute, sa clinique lui a permis d’ être hontectomisé.

  14. Sébastien R.

    Ce pays est tellement foutu que c’en est hallucinant.

    Et le gens ont tellement de merde dans les yeux que c’en est navrant (et encore, je pense qu’il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ce pays).

  15. Emmanuel Brunet Bommert

    Le pouvoir n’aime pas les faibles, ça lui rappelle qu’il n’est pas immortel ni invulnérable.

    1. Aristarque

      Mais si que tu sais quoi en penser : c’est de l’égalité à géométrie variable.

  16. MB.Bastiat

    Prémonitoire d’intituler cet article « Augias », alors que manifestement, l’auteur n’est pas au courant de la bombe lâchée par Augier.

  17. max

    Bonne image celle des brouettes de colombins malodorants propulsées dans le ventilo médiatique, ça fertilise les champs.

    H16 a un talent certain pour transformer les bouses de la politique en or comique, chapeau !

    1. hussardbleu

      Chez les vieux Romains, il y avait des dieux et des déesses partout, et dans les endroits les plus inattendus : c’est ainsi que les égoûts eux-mêmes avaient leur Déesse. Elle se nommait Cloacina…

      Je gage que notre classe politique fournit actuellement les gros bataillons de ses sectateurs….

    2. something

      Il évoque plus loin le « cas Cahuzac ». Plaisante manière de suggérer que les socialos sont dans la merde, j’aime.

  18. Paul B

    Cela ne m’étonne guère.La génération actuellement au pouvoir croît que tout est acquis,éternel et que rien ne peut changer,pusiqu’il est interdit d’interdir.

    Pour que ce pays renaisse:un éveil….

    Mais effectivement à part critiquer un pouvoir qui se fiche bien de ces concitoyens quoi faire?S’indigner ,raler sans faire autre chose qui donnerait un espoir?

    S’engager alors…Mais s’engager dans des endroits ou au fond les mêmes idéologies sont défendus ?

    En tout cas,je n’exclut plus de m’exiler,de m’expatrier:mes vacances d’été je ne les passent pas en France…

  19. Fll

    Je rappelle « la sapiniere » SCI de Hollande et Royal (qui depuis à été dissoute, mais à l’époque, un hotel particulier à Paris, estimé 180 000 euros. Donc, je ne sais pas, mais moi, personnellement, j’ai meme fait une offre à 250 000 € de suite … pas de réponse.
    Vous pouvez retrouver les documents de l’époque … N° de Siren : 37755295500025
    SCI LA SAPINIERE au capital de 914 694 EUR
    Propriétaire : F. Hollande et M.S. Royale
    Société.com

    1. Tea Party

      Il y a bien pire, une déclaration pour l’imposition (non imposition dans le cas présent !) sur l’I.S.F, n’est absolument pas une déclaration de patrimoine, où de fortune qu’ exige la loi, pour tous les politiques. Beaucoup de choses, comme les œuvres d’arts ou autres niches fiscales, en sont exclus.
      C’est un mensonge éhonté, voir beaucoup plus, qu’aucun journaleux n’ose parler.
      De plus il n’est plus divorcé, mais vit en concubinage notoire, donc il devrait publier la déclaration commune avec son Rotweiller. ( Pas dépourvue, semble t-il !)
      Ha ! Zut, nous oublions à chaque fois, ils n’aiment pas les  » riches  »…de droite.

      1. Buchanan

        Et le cas des rentes viagères ? Si un particulier économise pour sa retraite et décide de sortir en rente viagère, il doit payer l’ISF sur la valeur de capitalisation, alors qu’il ne reverra jamais son capital. Il y a une table de conversion du fisc en fonction de l’âge, tout ça tout ça. Par contre, pour une retraite ce n’est pas le cas. Sarkozy qui va partir à la retraite de la fonction de président a 60 ans avec 63 000 euros devrait augmenter son capital de 63000 x20,66 = 1,3 millions d’euros. Et le cumulard Jacques Chirac 81, ans, une retraite de 372 000 euros par an, x 8,53 = 3,1 millions d’euros. Tous des riches…

  20. Peste et coryza

    Conséquence d’un système qui ne permet qu’aux plus pourris de monter…
    Cahuzac est à sa place dans le cloaca maxima. En fait, nos élites en majorité sont à leur place dans cette infrastructure ô combien utile à la société.

    Encore une fois : le problème n’est pas la richesse, mais sa légitimité. Un mec, corrompu, quetard, menteur,… qui s’en met plein les fouilles mais qui fait prospérer le pays est bien plus préférable au même mec agissant en pur parasite. Le premier est une élite, le second un voleur.

    En général, on a surtout le deuxième…

  21. Buchanan

    Le plus triste dans cette histoire, c’est que ça va finir, comme d’habitude, avec une flopée de nouvelles lois et l’invention de nouveaux crimes (les politiques se doivent de faire quelque chose, ça finit toujours avec la ponte d’une nouvelle loi) . Il y a donc la fraude fiscale, le blanchiment de fraude fiscale ( ben oui, celui qui fraude mais qui garde l’argent sous le matelas , s’en sort mieux que celui qui fraude et s’achète des trucs). On pourrait inventer la complicité de fraude fiscale (pardon, ça existe déjà, article 1741 du CGI, les fraudeurs , ils savent pas faire tout seuls, il faut aussi emprisonner ceux qui les aident). La non-dénonciation de fraude fiscale (tu savais mais t’a rien dit : avec ça on aurait pu faire tomber Moscovici, Valls, l’ex épouse et un tas d’autres). Il y a aussi l’abus de droit fiscal (c’est légal, mais comme tu l’a fait uniquement pour te soustraire a l’impôt, ça devient illégal ; faut être psychopathe pour inventer ça, on peut mettre la moitié des français derrière les barreaux, Scellier, Girardin, etc…) . Et puis comme dit Cahuzac, ‘pour le fermer, il faut se déplacer ‘. Donc , déclaration de sortie pour tout français voyageant dans un paradis fiscal. La ça se complique, on est entourés de paradis fiscaux : Belgique, Luxembourg, Suisse, Monaco, Andorre, UK, Irlande ( double Irish), Pays Bas ( Dutch sandwich) , Espagne (entidades de tenencia de valores extranjeros) . C’est l’horreur.
    Ça n’a pas tardé, « Bruxelles exhorte les pays de l’UE à « se saisir » de la question de l’évasion fiscale ». « Nous voulons que les Etats membres développent une position commune et une définition commune de ce qu’est un paradis fiscal ». Voici la mienne : Pays qui cherche à attirer sur son territoire des particuliers, entreprises, investissements avec une fiscalité plus basse que celle des pays voisins. Exemple : en France le crédit impôt recherche cherche à attirer la R&D des entreprises au détriment de ses voisins en accordant une réduction d’impôts. C’est donc un paradis fiscal.

    1. eheime

      +1

      La lutte contre les « paradis fiscaux » va aboutir à un blocage supplémentaire. Du genre, je manque de bureaux de recherches, je ferais bien une incitation fiscale, mais je peux pas les directives européeennes m’en empechent.
      Sans compter l’emergeance des recours des pays intra européens qui vont se tirer dans les pattes à coups de proces.. Ca va etre super pour les relations entre pays européens ..

  22. eheime

    petites corrections:
    « alors même QUE l’association  »
    « qu’un actuel premier secrétaire SE permette »
    (sauf erreur de ma part, hoff khource)

  23. eheime

    « qu’aucun de nos journaux ne rappellent » > ne rappelle (puisqu’aucun)

    Sinon excellent billet, comme (presque) toujours.

  24. Riguite

    Les américains ont une expression bien particulière et très imagée pour décrire les problèmes prévus et qui éclaboussent tout le monde : « when the shit hits the fan »… C’est exactement ce qui est en train de se produire.

  25. gem

    S’ils font une loi, j’aime bien l’idée de F11 : ce que l’élu déclare peut immédiatement lui être acheté à la valeur qu’il déclare + une honnête plus-value (25% par exemple). Ce qui implique qu’on lui prend pour rien tout ce qu’il oublie de déclarer 🙂 .

  26. Pascale

    Ce pays n’est peut être pas si foutu que ça : le dernier sondage sorti aujourd’hui indique que seulement 27% des Français font confiance à Hollande. Prise de conscience de nos compatriotes ? Sursaut salvateur de ces derniers qui n’en peuvent plus de cette classe politique qui se fout de leur tête ?
    Je n’y crois pas trop. Je crois surtout que nos concitoyens espéraient que le dépecage des riches serait plus rapide et plus radical ….

    1. eheime

      Je pense que les gens sente venir le coup de grisou. Et les gens sentent également que Hollande n’est pas l’homme de la situation.
      Ca c’est ce qui unit les français désormais.

      Mais les solutions pour y remédier restent divergentes.
      En laissant de côté l’aspect purement social (sans abris, immigration, gratuité des soins, ..),
      D’un côté on a ceux qui veulent moins d’entraves à la vie economique (il peut même y avoir des « socialistes » affichés).
      De l’autre ceux qui pensent qu’il faut que l’Etat ait un rôle (encore) plus intrusif (notamment des gens dits « de droite »).
      Et cette question ne fait clairement pas consensus, ou en tout cas à l’avantage du deuxième camp.

  27. NOURATIN

    Ben oui, quoi, c’est ça la Démocratie.
    Evidemment, dans la course à la sanction pénale, les socialos de gauche battent à plate couture leurs coreligionnaires de droite mais le spectacle devient de plus en plus intéressant. Cher, certes, mais passionnant.

  28. Jules

    J’ai également eu une éruption cutanée lorsque j’ai entendu « Harlem » faire sa morale.
    J’ai aussitôt fait un petit tour sur politic watch pour me raffraichir la mémoire : « Perception pour un emploi fictif de formateur permanent (lol) d’un salaire mensuel net de 8 900 francs »
    Je suis écœuré de voir ces peines avec sursis pour ces mafieux et une suite de « carrière politique » après leur condamnation !
    Pays de m**** … désolé, fallait que ça sorte.

  29. camarade bonzer

    bon ,je me pose une question depuis longtemps:et si les élections étaient toutes truquées depuis des dizaines d’années?on sait que l’ump ,le ps aiment bien bourrer en interne,au local,alors pourquoi pas au national?Petit mot sur Filoche:les plus mauvais acteurs sont ceux qui en font trop.Vaut mieux rester peinard et discret comme roselyne.

    1. gem

      c’est pas à ce point là. Le militant de base reste un gars ordinaire, relativement honnête, qui ne triche pas plus que nous ; de plus il est assez naïf pour croire que sa cause est juste, donc qu’elle va gagner spontanément. Et les procédure de contrôle, qui associe des gens qui ne s’aime pas, restent assez bien faites

  30. BA

    Jeudi 4 avril 2013 :

    Affaire Cahuzac. Pour Mediapart, « Hollande savait ».

    Pour Laurent Mauduit, l’un des fondateurs de Mediapart, le site internet qui a révélé l’affaire du compte bancaire à l’étranger de Jérôme Cahuzac, François Hollande ment, quand il dit n’avoir découvert le fond de l’affaire que ce mardi 2 avril, avec les aveux de son ex-ministre.

    Selon Laurent Mauduit, le chef de l’État était au courant au moins depuis le 4 décembre, date à laquelle le site internet Mediapart publie l’enregistrement mettant en cause Jérôme Cahuzac.

    Au lendemain de ce séisme politique, la question que tout le monde se pose est : François Hollande savait-il ?

    Car ni l’intervention de Jean-Marc Ayrault, mardi soir au 20 Heures de France 2, ni l’allocution télévisée enregistrée du chef de l’État mercredi ne sont parvenues à convaincre du contraire.

    Laurent Mauduit, fondateur de Mediapart, qui a révélé l’affaire Cahuzac, assurait, lui, ce matin sur Europe 1 que François Hollande savait.

    « Il le savait au moins dès lors que l’information préliminaire est ouverte, donc bien avant la demande d’entraide organisée par Pierre Moscovici, parce que les policiers qui enquêtent pour le compte du parquet sont sous les ordres hiérarchiques du ministère de l’Intérieur. »

    Selon Laurent Mauduit, « tout le monde savait au moins depuis le 4 décembre », date de la révélation de l’affaire par Mediapart. « Y compris le chef de l’État. »

    Le journaliste va plus loin en assurant qu’il y a « un inspecteur des impôts qui dit dès 2008, qu’il faut faire une vérification fiscale ».

    François Hollande, et donc Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici, mentent selon Laurent Mauduit, pour qui « la faute éthique et politique commence le 7 février quand il y a cette manipulation avec la demande d’entraide administrative et une campagne de presse tapant sur Mediapart ».

    L’associé d’Edwy Plenel va plus loin en déclarant que l’affaire a failli être étouffée à l’époque, avec l’aide notamment de certains journalistes « aplatis », référence ironique à Jean-Michel Apathie, qui a toujours douté des révélations de Mediapart.

    Comment Bernard Cazeneuve peut-il alors affirmer qu’il ne s’agit pas d’une affaire d’État, comme il l’a fait ce matin, toujours sur Europe1 ?

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Affaire-Cahuzac.-Pour-Mediapart-Hollande-savait-_55257-2180047_actu.Htm

  31. gnarf

    La gauche me fait penser a ces tres vieux conservateurs qui font une liste de ce qui est moralement reprehensible. On finit toujours par trouver sur leur ordinateur une belle gallerie de pornographie.
    En general, ceux qui dictent peremptoirement ce qui est moral ou pas sont taraudes par de fortes pulsions dans ces memes domaines et c’est pour ca qu’ils veulent les faire interdire globalement.
    L’obsession de cette generation de socialistes envers la richesse, les ecoles privees, l’evasion fiscale…est assez amusante.

  32. vivalatina

    Petite question technique: quel était le but de l’immunité parlementaire? si ce n’est faire de l’abus de pouvoir?
    Toute ces affaires seraient résolues rapidement si les droits des élus étaient tout simplement les mêmes que nous les prolos.

Les commentaires sont fermés.