Colbert 2.0 et dépense++

Comme Cécile Duflot a fait parler d’elle cette semaine, Arnaud Montebourg ne pouvait pas rester sans rien faire. En plus, l’actualité, notamment économique, est propice à ses petits bonds de félin politique dodu. Le remuant Ministre du Dressement Reproductif a donc décidé de s’exprimer sur la réindustrialisation française et de s’improviser commercial pour produits informatiques…

Comme d’habitude, tout part d’une idée confuse enduite de bons sentiments mal canalisés, traduits de façon approximative et brouillonne dans une réalisation à l’utilité douteuse et dont la facture finale, adressée au contribuable, ne sera pas perdue pour tout le monde. Ici, comme nous parlons désindustrialisation, nous pensons tout de suite à des milliers d’individus qui s’en vont, des centaines d’entreprises qui ferment, des dizaines de patrons qui délocalisent, des emplois qui disparaissent ici et apparaissent en Chine, au Brésil ou en République Tchèque. On pense aussi charges sociales consternantes, impôts massacreurs, climat des affaires démoralisant, antienne politique du riche forcément coupable.

Immédiatement, Arnaud Montebourg pense, lui, qu’avec un peu de publicité et de communication gouvernementale, une dépense somptuaire et quelques petits fours habilement propulsés dans de tendres gosiers, toute cette affaire sera bien vite oubliée, que la réindustrialisation va s’installer grâce à lui et qu’il pourra en retirer un bénéfice politique évident.

Bien sûr, il comprend, même si c’est encore un peu obscur pour lui, que l’actuel mouvement de rapatriement des emplois et des industries en France provient surtout et avant toute autre chose de l’augmentation constante du niveau de vie des pays émergents, et, par voie de conséquence, du renchérissement des salaires sur place ; si l’on prend en compte les frais de transports et les myriades de petits coûts divers et variés qu’une production déportée entraîne, le différentiel avec la France devient alors moins fort. Devant ce constat, naissant, il lui semblait donc urgent de s’agiter, sans comprendre au passage que cette relocalisation passait aussi souvent par une « robotcalisation » : il devient de plus en plus rentable d’investir dans une robotisation ici que dans de la main-d’œuvre humaine là-bas. En termes d’emplois, évidemment, ça ne fait pas tout à fait l’affaire du frétillant ministre, mais c’est sans importance puisque ce genre de tendances de fond lui est totalement imperméable.

montebourg cccpMoyennant quoi et avec la logique impeccable qui l’anime, puisque l’Etat n’y est pour rien et que tout se déroule manifestement sans son aide (ou, devrait-on dire, malgré son « aide »), que le phénomène est « prometteur et en cours d’augmentation », il devient indispensable, impératif, impérieux, absolument nécessaire « d’appuyer sur l’accélérateur ». Ce qui se traduit (bien malheureusement) par des actions parfaitement concrètes du ministre.

D’une part, et parce que l’action publique ne peut se satisfaire de gestes forts sans claquer un paquet mémorable de pognon, 50 millions d’euros (qui étaient jusqu’à présent brûlés dans une autre connerie étatique inefficace) seront à présent gaspillés dans les tentatives de relocalisation adoubées par l’État. Comme cette somme (représentant tout de même 2000 années de SMIC chargé) ne permet pas de faire suffisamment mousser le ministre, il est aussi question d’utiliser de façon « plus offensive » l’enveloppe de 160 millions annuels prévue pour la relocalisation. Par « plus offensif » vous pourrez comprendre ce que vous voulez, et vous pouvez intégrer du champagne, des petits fours, des dames accortes, des réceptions festives et de volumineux rapports sans intérêt : c’est vous qui payez, après tout. Enfin, toujours sur le plan Robinet À Pognon d’Une République Qui A De l’Argent Plein Ses Caisses, la Banque publique d’investissement (BPI) sera aussi censée jouer un rôle « d’accélérateur » de financement. Les sprinklers à billets seront ouverts en grand.

Tout va bien : business as usual.

le petit marteau playskool de montebourg

Mais bon, comme le souligne l’article du Monde, toutes ces dépenses, tous ces petits arroseurs industriels d’argent des autres ouverts à plein régime, tout ça reste un peu théorique pour les entreprises confrontées aux petites billevesées bureaucratiques douillettement lancées dans leurs pattes par l’administration française, jamais en retard d’une plaisanterie. Toutes ces PME n’ont pas toujours les moyens de s’offrir les services de consultants et de juristes pour épouser les positions fiscales et légales que l’Etat leur impose tendrement pour leur plus grand bien (et à coup de pelle dans la nuque s’il le faut).

Et donc, d’autre part, Arnaud Montebourg a décidé de déclencher un plan Informatique Pour Tous heu Relocalisation Pour Les Nuls hmh disons la mise en route d’un logiciel sur le web avec des pages qui demandent des choses, des paramètres, ici et là, et quand tu cliques tu sais si ton entreprise va carafer doit relocaliser ou pas en France. En substance, l’idée lumineuse serait un logiciel d’aide à la décision, appelé Colbert 2.0 parce qu’à Bercy, on sait être à la fois historique (Colbert) et trendy (2.0). Cette prouesse technologique se baserait sur ceux développés en Suède et aux États-Unis par Barack Obama (informaticien hors pair, surtout dans le oueb 2.0), dans le cadre de sa politique de relocalisation qui marche du feu de Dieu (notamment pour les données privées).

Normalement, il est prévu que ce logiciel, développé par El Mouhoub Mouhoud et Xavier Ragot à la demande du ministre, sera accessible au plus tard le 9 juillet. Il offre un « auto-diagnostic » qui permettra à un chef d’entreprise de faire une simulation pour évaluer les avantages (seulement les avantages ?) dont il pourrait bénéficier en produisant en France. C’est trop de la balle. Nul doute qu’on trouvera, dans les jours qui suivront sa mise en ligne, de fins analystes pour évaluer la pertinence du dit logiciel, mais avant même de regarder ce qu’il vaut, force est de constater que ses papas pardon parents-2 ont un brillant palmarès.

Ainsi, El Mouhoub Mouhoud est professeur d’économie, et a officié au sein de Terra Nova comme en atteste sa biographie. Terra Nova, think tank progressiste et parfaitement socialiste qui aura fourni un havre de paix aux croustillantes notes pondues par des sommités comme, en mars 2009, celle sur la gouvernance de campagne de Barack Obama (on n’en sort pas) écrite par nul autre que … Arnaud Montebourg.

Ainsi, Xavier Ragot, professeur associé d’économie à l’École d’économie de Paris, consultant auprès de la Banque de France, est aussi le conseiller économique au sein du cabinet… Montebourg.

Le monde est petit.

On comprend, certes, que le brave Arnaud ait pioché parmi ses proches pour réaliser un outil dont tout indique qu’il sera d’une impartialité redoutable, avec une finesse de calcul et des conclusions dont on se doute qu’elles permettront aux chefs d’entreprises de prendre les bonnes décisions, en toutes connaissances de cause. Mais on se prend à s’interroger sur l’éventuelle rémunération afférente à ce développement. On ne peut s’empêcher de se demander si ce beau logiciel a bénéficié d’une saine mise en concurrence, d’un appel d’offre public. Et s’il fut fait gracieusement, gratuitement, pourquoi fut-ce celui-ci qui fut retenu et pas un autre ? Le code source sera-t-il rendu public (pour rire) ?

deni de réalité - montebourg

Avec ces gadgets, ces effets d’annonce, ces dépenses dont on peine à voir vraiment l’utilité, on en arrive à la conclusion habituelle à la suite de ce genre d’exercices ministériels : tout ceci est plus destiné à occuper l’espace médiatique qu’à redynamiser quoi que ce soit. Apparemment, des entreprises ont fait le choix, toutes seules comme des grandes, de relocaliser, ce qui n’a pas coûté un rond au contribuable. La meilleure méthode et la plus efficace pour rendre la France attractive n’est pas de dilapider l’argent public, de pondre un logiciel 2.0 ou de créer 22 emplois (un par région) payés sur les deniers de la République, mais d’abaisser les coûts des entreprises sur place, d’arrêter de les massacrer d’impôts pour financer, justement, toute la kyrielles de bricolages ridicules de ce ministère et des autres.

Et bien évidemment, ce conseil (gratuit) étant soigneusement évité et oublié, ce gouvernement continuera sa route dans la mauvaise direction. Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires133

      1. hussardbleu

        mutatis mutandis, cela fait penser à une sorte de priapisme polémico-économico-littéraire, non?

        nan, je rigole et j’admire !

        1. Aloux

          Moi j’admire H16 de continuer à écrire aussi régulièrement pour se payer la tête de ces guignols, alors qu’on arrive désormais au stade où il n’y a presque plus d’efforts à faire : il suffit de reprendre textuellement les déclarations des ministres, même en étant sérieusement éméché et en déconnant sec personne ne pourrait inventer plus grotesque que ce que ces aliénés débitent pourtant avec un sérieux papal…

          1. Duff

            Je suis étonné que la lassitude (un mot qui finit en « itude » qui existe pour de vrai) ne l’ait pas gagné.

            La mécanique clientéliste et dispendieuse d’argent publique pour faire ce que le marché ferait avec de rigueur et de contrôle de l’efficacité fait partie de l’ADN constructiviste de tous les socialistes, qu’ils soient de gauche ou de droite.

            A partir du moment où tout une myriade d’experts, d’universitaires et d’entreprises privées sevrées d’argent publique se greffent sur l’Etat, la critique de cette mécanique implacable est rendue impossible ou est étouffée.

            Cette observation a aussi pour conséquence de démoraliser ceux qui voudraient se lever pour dire stop et agir contre ce mouvement inéluctable d’accroissement perpétuel de la dépense publique. La preuve en est qu’aucun pays n’a réussi à faire drastiquement baisser sa dépense publique autrement que dans les larmes alors que sur des temps beaucoup plus longs et dans la joie et la bonne humeur, tandis que pourtant les tensions sociales s’exacerbent, on continue à dépenser plus…

            Ce qui s’est passé à Ivry est juste un prémisse de l’explosion sociale à laquelle il faut se préparer.

            Cdlt

          2. Aloux

            Je n’avais pas vu pour Ivry, c’est d’une banalité je dois dire… Tant qu’on est dans ce genre d’actualités, des étudiants chinois en œnologie ont été attaqué chez eux en Gironde par trois gouapes, ils se sont assez bien défendu apparemment mais une des petites racailles a frappé une étudiante au visage avec une bouteille. Il semblerait que cette étudiante soit la fille d’un haut-fonctionnaire chinois, ce qui expliquerait que ce coup-ci Valls ait immédiatement dénoncé cet odieux attentat raciste alors que les Chinois se font copieusement agresser depuis des années. Mais ce n’est pas ça qui est le plus édifiant dans cette histoire : quand on en lit le récit dans la presse régionale, on apprend ainsi avec effarement que les trois petites frappes étaient connues de la police, mais aussi des habitants, et l’article signale à plusieurs reprises que les témoins « désirent conserver l’anonymat pour se prémunir des représailles ». On est pas en Seine Sain-Denis, mais dans un village du sud-ouest de 1300 habitants ! Or donc, les trois charmants bambins en question étaient sur place dès 16h, où ils ont commencé à boire beaucoup et a joué au foot au milieu de la rue en empêchant la circulation, insulté quelques personnes au cours de la soirée, et sur les coups de 22h faisaient encore tellement de barouf que les Chinois en question ont appelé les gendarmes. Et c’est ça le plus fort : l’agression a eu lieu APRES le passage des gendarmes, dont on se demande bien à quoi ils servent. En fait, il est même probable que ce soit à cause de cette intervention que la vermine ait décidé de se venger de ceux qui avaient eu l’outrecuidance de vouloir faire appel à la police.
            Le message est clair : dormez braves gens, la force publique n’en a strictement rien à foutre de vous, de toutes façons elle non plus n’y peux rien, et si des crapules traînent dans votre rue, baissez les yeux, ne répondez pas aux insultes, ne témoignez pas à visage découvert, n’appelez pas la police et peut-être que ça en restera là.

          3. Peste et coryza

            Deux constatations :
            1 : les chinois/chinoises ont encore des couilles
            2 : nous, ont nous les a coupé à force de féminisme, état nounou, destruction des solidarités, propagande.
            3 : si jamais les gens réagissent, on va avoir le droit au « couplet de la bête immonde de l’extrême droaate qui monte et qu’est encore fécond ».

            A une époque pas si lointaine, les gars du village auraient mis une branlée aux 3 guignols…

            1. « si jamais les gens réagissent, on va avoir le droit au « couplet de la bête immonde » »

              Moui et non. La première fois peut-être. Après, les gens en auront vraiment marre et vont surréagir. Et là, le ventre sera vraiment fécond, et on retrouvera, au début, des gouapes pendues tripes à l’air en place publique.

          4. Aloux

            Oui, des mecs pendus les tripes à l’air, c’est un peu excessif mais c’est comme ça que je vois l’avenir. On a castré les Français, mais quand la pression deviendra insupportable, coincés entre le chienlit qui est partout chez soi et la police qui n’intervient que pour protéger les coupables, ils risquent subitement de retrouver une paire de gonades et là le retour de balancier va pas être triste. Franchement je ne m’en réjouis pas, mais si quelques politiciens coupables pouvaient être pendus pour l’exemple ça serait au moins ça de gagné…

            1. L’Europe a déjà prouvé pendant le 20ème siècle et avant que ses populations n’ont rien de tendres. Ceux qui s’imaginent que c’est en Afrique ou au Moyen-Orient qu’on trouve les plus grandes sauvageries ne comprennent pas que les peuples européens ont masterisé l’art de la ratonnade, de la bastonnade, du massacre de masse, des déportations, de la torture et des génocides de masses bien au-delà de tout ce que les autres ont pu faire. Autrement dit, le jour où le balancier reviendra dans l’autre sens, les débordements seront inévitables. Et ceux, pourchassés par des autochtones « agacés », qui devront fuir le pays seront heureux de pouvoir encore le faire, j’en ai bien peur.

  1. labolisbiotifool

    Excellent comme d’ hab !

    J’ ai connu de très près, comme fournisseur à plusieurs niveaux, la délocalisation France/Portugal d’ une production, il y a +- 30 ans, oui, déja 🙂
    C’ est en fait excessivement complexe dans les faits.
    Puis au bout de 5 ans, la relocalisation : encore plus difficile !
    La différence de culture ( pourtant avec un pays proche) est très difficile à assumer.
    Si des grands groupes font ça facilement, la Pme/Pmi se retrouve devant une foultitude de problèmes couteux, et comme vous le dites, je ne vois vraiment pas ce qu ‘ un état peut faire.
    Sinon, en effet et comme vous le dites, s’ abstenir de conseils le plus souvents idiots et surtout foutre la paix aux entrepreneurs. En général, ils se débrouillent très bien, comme des grands …
    Bon Dimanche Hache le Seizième 🙂

    1. Aristarque

      Je vois bien, avec ma TPE de quartier, avoir le besoin d’ un tel machin… Pourtant payé pour un petit morceau par mes taxes diverses supportées…
      Quant à Colbert, outre que c’ est le seul économiste qui laisse un souvenir à ces zelites en dehors de Karl M. et Wladimir Ilitch L. c’est à l’ évidence un acronyme  » Choix Organisé du Logiciel Bord….ique d’ Essai de Retour du Transplanté ».
      Mais d’ autres ont peut-être de meilleures suggestions?

  2. Kerwood

    Arnaud Montebourg, juin 2013:
    « Tiens, un truc pas mal qui à l’air de se passer sans moi, vite, volons à son secours! »

  3. silent bob

    Rien que le nom du logiciel en dit long…
    De plus je ne voie pas l’intérêt d’un tel site qui aura certainement une utilisation de bande passante toute rikiki. En effet, un chef d’entreprise ne se base pas sur toutes les merveilles françaises pour revenir mais sur un carnet de commande, une analyse des coûts et une projection de combien cela coûtera de revenir en France.
    En gros le patron va faire des calculs par rapport à sa situation particulière, qu’est-ce qu’il en a à foutre d’un site. Montebourg, lui est plus fort que tous les patrons, grâce à lui les patrons n’ont plus l’obligation de faire leurs comptes, la France est une merveilleuse terre et rien qu’en y étant le business va carburer à fond à fond à fond et puis fera gravier!
    Non franchement, cher h16, comment rester de marbre devant tant de connerie humaine? La connerie 2.0, un joli site pour savoir quel est le plus con des politiques, ce serait cool, non? Un joli questionnaire afin que chaque politique s’amuse à évaluer sont taux de connerie, plus ton score est élevé plus il a des chances d’être promu au gouvernement ou d’avoir un meilleur portefeuille.

    1. vengeusemasquée

      « Rien que le nom du logiciel en dit long… »

      C’est ce que je me suis dit dès l’annonce. Je me suis concomitamment demandé si ce n’était pas une blague mais j’ai vite compris que c’était sérieux, manière socialiste.

  4. gnarf

    Le choix du nom de ce logiciel est edifiant. Encore une preuve que les politiques francais ont comme unique modele economique Colbert. Et je ne suis meme pas sur que la droite soit differente a ce sujet.

    Terra Nova a fait une liste de propositions dans laquelle piochent nos gouvernants socialistes. L’une de ces propositions est de taxer les « revenus caches ». Un proprietaire par exemple ne paie pas de loyer, donc d’apres leur logique tordue c’est comme s’il beneficiait d’un revenu cache equivalent a ce loyer qu’il ne paie pas. Il faudrait donc qu’il paie des impots sur ce « revenu ».
    Merveilleux non?

    1. JS

      En effet cette proposition était un peu passée inaperçue mais elle était juste hallucinante !!

      1. Mario

        Non non! H16 l’ a déjà évoquée, il y a plusieurs mois ou elle a déjà été commentée par les lecteurs.

      2. Pere Collateur

        Passée inaperçue? Pas vraiment. J’en ai entendu parlé il y a deux ans il me semble. Ça avait pas mal déclenché de flameware sur pas mal de forums à connotation économique, avec quelques « propositions » rigolotes qui proposaient de pousser la connerie plus loin.

        Par exemple, pourquoi ne pas taxer celui qui n’a pas de véhicule, car il économise l’achat d’une voiture, son entretien, du carburant et l’assurance? C’est injuste non comme situation?

        Pourquoi ne pas sur méga taxer ceux qui ne font pas de gosses? A pardon, c’est déjà fait ça. Autre scandale qui dure depuis des lustres, ou un choix de vie fait que l’on vous discrimine sévère sans que ça émeut nos belles âmes égalitaires…

        Pourquoi ne pas taxer les non fumeurs qui, comme ils ne fument pas, économisent l’achat de cigarettes et des frais de santé?

        Etc etc…

          1. Peste et coryza

            Sachant qu’en plus être célibataire est plus souvent un état subi…

            Tu as les défiscalisations pour les couples, celles pour l’achat d’un appart, etc…

    2. Aristarque

      Je me demande quelle bactérie peut bien ronger les neurones de tous ces penseurs socialisants pour provoquer de tels court-circuits de pensée. De même que le précédent président répondait a n’ importe quel problème ou question par une proposition de loi quand bien même il en existait déjà trois plus cinq décrets et douze ordonnances sans compter les circulaires, ici n’ importe quoi est source de taxes comme si on en manquait avec les 242 types déjà inventoriés et actifs dans la correction et le redressement stériles…
      Il n’y a plus que cinq pays au monde qui sont des enfers fiscaux par rapport à la France qui travaille d’ évidence à mettre fin dans les plus brefs délais à cette ignominieuse situation…

  5. eheime

    C’est une forme de rémunération déguisée. C’est de la corruption. Ni plus ni moins.

    1. Aloux

      Corruption au grand jour et dans l’indifférence générale. Je doute que tous ces vampires reçoivent un jour une punition à la hauteur de leurs méfaits malheureusement.

  6. YP

    Et puis, ces bras cassés hancicapés mentaux ont démontré telle maîtrise des meilleures pratiques de gestion, qu’il fallait bien qu’ils fassent profiter les entreprises de leurs précieux conseils !

    Se faire conseiller par ce débile… Il faut vraiment être tombé très bas, sur la tête et en sautant de très haut !

    1. Aloux

      Halte là ! Les vrais handicapés mentaux sont infiniment plus humains et utiles que ces charognes, ne les mêlent pas à ça.

  7. eheime

    @ Silent bob

    L’interet de verser du fric a des potes.
    Aucun chef d’entreprise n’ira jamais ne serait-ce que jeter un oeil la dessus.

    C’est la meme chose qu’un rapport Tibéri , c’est un travail fictif pour mettre du fric dans la popoche sans rien faire.

    1. silent bob

      ah ba vi, bien sûr, je suis tout à fait d’accord avec ça!

      Il faut se gaver sur la bête pendant qu’elle est encore chaude!

  8. Aristarque

    H16, avec seulement ++ dans ton titre, je te trouve un peu mou de la phalange. Par exemple, tu pouvais sans contestation sérieuse, écrire: +(x),puissance x tendant vers le récurage absolu des caisses.
    Non?

      1. YP

        Etant donné l’intérêt des socialopes pour les résultats négatifs explorant les limites de la notation scientifique, ce serait plutot du genre :

        *(__int64*)&resultat |= 0xFFFFFFFFFFFFFFFF;

    1. hussardbleu

      Tout à fait : d’autant que Mouhoub Mouhoub, c’est déjà du carré, à moins qu’il ne s’agisse d’un bégayeur…. et avec Ragot, c’est pas cochon…

  9. Aristarque

    Un ministre nommé Montebrutus
    Des entreprises faisait telle déconfiture
    Qu’ on n’ en voyait presque plus.

  10. LaM

    J’espère qu’il y aura une page web avec des commentaires bucoliques d’entrepreneurs satisfaits : « Grâce à Colbert 2.0, je suis rentré en France, mon chiffre d’affaires a augmenté de 15% et j’ai gagné deux centimètres de pénis. Merci Colbert 2.0. »
    Michel, patron de PME.

      1. Black Mamba

        Et à chacun des minustres de dire à qui mieux à la plus petite comme pour leur patrimoine
        🙂

        1. vengeusemasquée

          J’ai quand même bien envie de te demander comment mesurer quelque chose d’inexistant…

        2. Duff

          C’est pas mal vu du tout! Le concours de la plus petite! Comme quoi on vit une époque de renversement des valeurs! A ce rythme, on élira dans 20 ans celui qui aura le plus truandé! hummm… 20 ans…

    1. Mario

      Il n’a pas osé parler du nouveau diamètre d’ alésage de son fondement. Bizarre, bizarre…

  11. JS

    En lisant le titre j’ais pouffé de rire « Colbert 2.0 » ! Ou notre hôte va t il trouver des trucs pareil ?! 😀

    Ah bah non en fait c’est pas une blague, c’est vraiment d’un bidule gouvernemental à 50 millions d’euros..

    Et quand on lit le pedigree des 2 gus qui vont pondre ce « truc » ça fait peur…CNRS, Terra Nova, Alternatives Économiques.

    Mon Dieu…

      1. Mario

        Peste ! Le cramage de pognon des autres commencerait-il à manquer de carburant ?
        C’est juste ce que va coûter en loyers les 12 ans de bail de la BPI dans sa localisation prestigieuse du bld Haussmann, pourtant repaire connu de brocanteurs.
        Était pourtant proposé l’ immeuble occupé par OSEO à Maisons Alfort, pourtant pas piqué des hannetons et avec un loyer trois fois moins cher…
        Mais aller en banlieue pour les excellences socialistes est totalement inconcevable.
        Se serrer aussi puisque cet immeuble offrira quasiment le double de surface par personne de ce qui est habituellement retenu en calcul de capacité…
        ce doit être une anticipation des prodigieux résultats à venir de COLBERT -2.0, probablement…

      2. doh

        On devrait leur proposer une nouvelle unité, subtilement nommée « la brouette de pognon cramée(avec l’argent gratuit des autres) ». Une brouette serait l’équivalent de 100 millions. Car en dessous c’est peanuts.

  12. babarabobo

    J’ai vraiment cru à ne blague avec Colbert 2.0, suis effaré qu’il s’agisse d’un projet réel! effectivement, une occasion de remplir les poches des amis en prévision des périodes moins fastes… mais aujourd’hui c’est champagne et petits fours! ( 50 M tout de même…, il en a des amis…)

    1. hussardbleu

      et flûte, qu’est-ce que vous avez contre Colbert, à la fin ? cet épais et froid garçon était après tout déjà aussi corrompu que son patron Mazarin et le moindre de nos hommes politiques actuels, ce qui prouve sa modernité…

      Colbert 2.0 ? il jouait contre qui, déjà?

      Ah oui! Fouquet’s, le surintendant de Sarko….

      1. Mario

        Malgré sa mauvaise comprehension de la separation des caisses, Fouquet nous a laissé un splendide château qui tient debout 350 ans après… Que nous laisseront Montebarre et autres sicaires du socialisme, tout aussi réfractaires à cette même différenciation ? Un château de dettes qui restera pour au moins 350 ans de remboursement ?

        1. vengeusemasquée

          Mais non ! La place de la République revue et corrigée façon Delanopolis ©
          Ou alors le nouveau forum des Halles, encore plus sympa.

          Vous êtes vraiment mauvaise langue les gars.

        2. gnarf

          Oui c’est sur que tous ceux que le colbertisme a mis a la rue doivent se rejouir que ses descendants aient un bel chasteau.
          Je sais bien que vous ironisez, mais beaucoup de gens pardonnent tout a un tyran en Europe des qu’il a laisse quelques babioles.
          Et meme mieux, les intellectuels europeens sont entraines des l’enfance a considerer comme homme de culture veritable le tyran qui claque une partie de l’argent public en mecenant pour se donner bonne conscience, alors qu’en meme temps il affame son peuple et detruite le pays.

      1. JS

        Heureusement qu’il y avait les liens vers les articles du Fig et de l’Immonde sinon j’aurais pensé à une blague..

      2. Aristarque

        Sur ce site, nous ne sommes pas inquiets quant aux sources toujours convenablement documentées.

        1. Duff

          On s’en fout, personne ne sait qu’il a ruiné la France! C’est comme Vauban : Il a laissé des chouettes forts autour des ports. Après tou on se faisait éclater sur les mers donc on s’est dit on fait un mur. Maginot a repris l’idée. Il devait peut être se dire que quelques siècles plus tard, sa forteresse serait aussi visitée que la Tour Eiffel.

          1. Julien Delalande

            Vauban, ingénieur hors pair, humaniste, a fait ce que son roi lui a demandé. Son génie est encore visible aujourd’hui et on lui doit quasiment les frontières de la France actuelle. Je ne suis pas sûr que la comparaison avec Colbert soit fondée. Gestionnaire et financier, c’est peut-être leur sérieux, leur professionnalisme, leur puissance de travail qui peut les réunir.
            http://www.rotary-fecamp.com/colbert.htm

          2. Julien Delalande

            « on se faisait éclater sur les mers »
            Selon vous, à qui doit-on le fait que la France actuelle possède la deuxième surface maritime après les Etats-Unis ?

            1. À ses myriades de possessions outre-mer, notamment et à la diplomatie attachée (100 miles nautiques). Enfin, il me semble.

  13. Black Mamba

    Nos minustres ne savent plus quoi faire pour laisser leur empreinte sur leurs contemporains et sur les générations avenir.
    Oui, il pleut de l’argent pour ces haut-fonctionnaires, il faut absolument qu’ils fassent leur marquage du territoire, à ce niveau cela devient de la diarrhée .
    FERMEZ VOS SPHINCTERS !
    ON NE RESPIRE PLUS !
    NOUS ÉTOUFFONS AVEC TOUTE CETTE M….E

    http://www.vetopsy.fr/chat/ethogramme-chat/territoire-chat/images/territoire-chat.gif
    http://www.hteumeuleu.fr/wp-content/uploads/2013/01/gros-tas-de-merde.jpg

  14. amike

    Chaque jours, je pense à cet article de Contrepoints sur les origines de la gouvernance à la française, pour comprendre la production réglementaire du gouvernement: Colbertisme, Jacobinisme et Ordonnances de 46 !

  15. bob razovski

    Et Colbert 1.0 ? Il a planté ?

    Je vous propose aussi Budget-en-vrac 40.6, logiciel qui entre dans sa quarante et unième année d’évolution. Une vraie merveille !

  16. Tea Party

    Là, où Terra Nova fit très fort, quand Olivier Ferrand était à sa tête, après des années d’études et de recherches intenses : il avait conseillé le PS, de faire glisser sa politique, vers les enseignants, les fonctionnaires ou assimilés, en laissant  » discrètement » de coté les  »ouvriers ». Illumination extraordinaire : cela faisait un sacré moment que la  » classe ouvriériste » les avait lâché, en votant pour le FN, Mélenchon ou autres extrémistes de gauche, voire le PC !
    Grands esprits, ces gens là, soyons sur que le logiciel machin-truc, sera utile pour redresser de maniére productive, la France, il est conçu par des gens, qui n’ont jamais crée un seul emploi, a part leur leur, (et de tous leurs copains, parents, amis, et alliés)  …. à nos frais, mais qui n’ont jamais mis une seule fois, les mains, dans le cambouis du privé.

  17. vengeusemasquée

    C’est scato les commentaires du dimanche matin hein 😆

    Qui pour proposer un service de livraison à domicile de vaseline ?
    Ou mieux, une offre spéciale : un tiers provisionnel versé (ou une entreprise relocalisée, ou une confession annuelle de profit rapace injustement accumulé sur le dos du prolétariat exploité -aka déclaration de revenus- effectuée… au choix), un pot de vaseline offert. Faites vite ! il n’y en aura pas pour tout le monde !! Après, ce sera du verre pilé.

    1. Aristarque

      Le 22 juin, on pourra copier les pastilles bleues montebourgeoises en parfaite légalité. Je redoute ce que cela va donner comme effet dans ce gouvernement de déjantés comme dressements (sur les ergots) improductifs quand on voit les effets de l’ original…

      1. Eole

        Montebourg s’est paraît-il pris de pitié pour une princesse japonaise qui ne peut pas sortir du Japon et aimerait tant venir à Paris. AAu cours d’une soirée à Tokyo, il aurait demandé à ses copains Fabius, et deux autres minustres femelles pour qu’ils demandent au gouvernement japonais de laisser cette pauvre petite princesse venir en Fra^0nce qu’elle aimerait tant.

  18. Peste et coryza

    Le plus drôle est le descriptif RH des officines cités cidessus :

    CNRS, Terra Nova, etc… disent ne recruter que les meilleurs.
    Par exemple, l’un des critère de recrutement du CNRS (catégorie IR) est qu’ils aient moins de 28 ans à la date du concours…

    Mais vu la quantité de nazes qui sont dans le CNRS (y compris en économie), je penche plutôt pour de la cooptation.

        1. vengeusemasquée

          Mais ce n’est pas un CDI. Juste la rémunération est en CDI… grâce à vos impôts, mesdames messieurs.

    1. gem

      ouh là, on doit en être 250 000, au moins. Et ça monte tout les jours : chaque paquet de 1000 chômeur en plus, c’est au moins 9000 non-chômeurs qu’il a sauvé

  19. max

    Je n’ai rien contre la robotisation, j’y participe même dans mon boulot, mais je ne vois pas bien quels sont les nouveaux emplois ou revenus pour les au chomdu.

      1. Peste et coryza

        C’est bien là le problème :
        La main d’œuvre devient tout simplement trop nombreuse.

        Quant aux solutions :
        1 : vu que la mécanisation porte surtout sur des postes peu qualifiés, une solution serait d’augmenter le niveau d’éducation et de compétences de la population (ingés, chercheurs, banque, entrepreneurs, etc…) : on n’en prend pas le chemin, c’est même le contraire en France. De plus, ces postes sont rares, et en plus, les gens ayant les capacités intellectuels pour les occuper sont également rares. Et en plus, faut avoir de quoi les payer, et payer les formations…
        2 : supprimer la main d’œuvre en trop : guerre, attrition, etc… pas glop. Et je vous dit pas l’instabilité politique.
        3 : occuper les gens dans le secteur non marchand : fonctionnaires, police, santé, allocs, etc… pour qu’ils puissent vivre et ne se révoltent pas.
        4 : instaurer un apartheid économique, reléguer les inactifs à un niveau de vie beaucoup plus bas (comme ça ils coutent pas cher), et les contrôler par l’abrutissement (vois Brezinsky). Voie suivie aux USA.
        5 : résolution naturelle : laisser faire le retour à l’équilibre. Rappelons aux écolos que la nature a toujours des solutions, mais toujours très moches…
        6 : résolution par le pic énergétique : voir les théories survivalistes, le rapport Meadows et celui ci : http://xa.yimg.com/kq/groups/15209059/1702136879/name/ECOCURVE.RB.07.pdf. Relégation des populations au chômage dans les campagnes + attrition généralisée sur le long terme.

        Bref, tout dépend des capacités de financement, d’énergie, de croissance démo, etc… vu qu’on est dans un monde où tous ces critères sont aujourd’hui tendus du slip, ça va être difficile de prévoir quoi que ce soit.

        1. Deres

          Vous n’avez rien compris. Au moyen-âge, il fallait 90% de la population à la campagne pour faire tourner l’agriculture avec parfois des famines. Aujourd’hui, cela doit être moins de 5% avec une abondance permanente. Les 85% de différence ne sont pas devenus des chômeurs ! CQFD

          L’augmentation de la productivité n’est pas à l’origine du chômage. C’est le contraire. Le chômage actuel est principalement créé par les fardeaux administratifs en tout genre et l’inertie de notre société. Ceux-ci font qu’une grande partie des individus n’ont pas une productivité suffisante. Sinon, une augmentation de la productivité quelque part diminue les prix et libère donc de la richesse qui peut être dépensé sur un nouveau besoin. Comme les gouvernements n’arrêtent pas de mettre en place des mécanismes anti-concurrence qui empêche les ajustements de prix et les transferts internes efficients, on reste en permanence dans un état intermédiaire avec un chômage important …

          Des exemples :
          – explosions des drives ==> le gouvernement va légiférer pour les limiter
          – droit de mutation importants ==> les gens mettent du temps à songer à déménager pour trouver du travail ailleurs si ils sont propriétaires
          – TIPP monstrueuse ==> on n’accepte pas un travail trop loin de chez soi car cela est inabordable en voiture (sans compter les bouchons)
          – droit au chômage non dégressifs ==> les chômeurs sachant qu’ils vont retrouver du travail dans leur branche ne sont pas pressé d’en chercher
          – l’informatisation a diminuer les frais administratifs de tous les domaines sauf des administrations publiques qui maintiennent vaille que vaille elurs effectifs
          – on ajoute sans cesse des contraintes aux entreprise : édition obligatoire de manuel de sécurité avec formation obligatoire, visite médicale, alerte incendie, justificatif écologique, habilitation électrique, …

  20. Mominette

    Moi, j’adore ce Colbert 0.2, qui me semble la version montebourienne du Chemin de Damas : la PME qui allait se tirer voit apparaître le Christ Montebourg dans toute sa gloire, tombe à genoux, puis fait demi-tour …
    (Choeur des anges des Bercy).

    Et puis, chacun le sait, les chefs d’entreprises sont de gros niais qui prendraient leurs décisions bien à la légère, s’ils n’étaient conseillés.
    Dans la somptueuse biodiversité des conseilleurs qui ne sont ps les payeurs, Colbert 2.0 viendra élargir la gamme usuelle des informations à destination de ces chefs d’entreprises et rationaliser leurs décisions. Actuellement, vu la flemme des Chambres de Commerce et autres antennes, les conseils les plus suivis sont ceux des astrologues ou cartomanciennes, et les sites d’implantations exotiques se déterminent sur une planisphère, à l’aide d’un pendule.

    Avec Colbert 2.0, le conseil sera plus simple, puisqu’il désignera le paradis français comme seule issue raisonnable au nomadisme.

    Aucun doute que des milliers d’entreprises attendent début juillet pour battre leur coulpe et rentrer au bercail …

    1. Grass

      J’adorerais que le concepteur de cette bouse nous explique en détail le cheminement intellectuel qui a conduit a sa réalisation; je suis sur qu’il y aurait de quoi en tirer une pièce comique

    2. Grass

      tiens citation de colbert selon wikipedia

      « L’art de l’imposition consiste à plumer l’oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris »

      1. doh

        Chaud. Bientôt ils n’auront même plus honte d’être communiste.
        Ah, attendez. On me dit dans mon oreillette que c’est déjà le cas.

  21. Grass

    Montebourg c’est un peu le « grand frère » de la racaille patronale, plebiscité par le gouvernement; chargé de conscientiser un peu les petits délinquants patronaux qui, par leur insouciance, leur avidité et leur absence de scrupules, menacent gravement l’ensemble du tissu social.

    Mais normalement le grand frère est un repenti; or montebourg ne s’est jamais repenti de rien.

  22. doh

    Je pensais que c’était un truc d’étudiant, de trouver un nom ultra-pourri mais drôle, à un projet.

    Comme projet de 4ème année d’ingé, nous avions construit et présenté le RAT (Robot Autonome de Transport) capable de transporter de la marchandise dans un entreprot d’un point A à un point B, en suivant l’itinéraire le plus rapide.

    Nous aurions d’ailleurs dû vendre le concept à Amazon (ou toute autre boite de logistique) ce qui nous aurait évité les doléances du sieur Malet.

    1. Mario

      Les doléances du sieur Malet auraient existé sous une autre forme : cette (vastes choix d’ épithètes et qualificatifs à y inscrire selon votre humeur) empoche les subventions de la Socialie et plante un poignard dans le dos des valeureux(ses) travailleurs(euses) de France en procédant à des licenciements de bourse pour installer des robots et affamer les prolétaires aliénés et contents de l’ être (dans ce cas là)…

    1. Duff

      Saint-Just a encore parlé… Dixit wikimerdia:

      « D’une éloquence remarquée, il se distingue par l’intransigeance de ses principes prônant l’égalité et la vertu […]. Combattant politiquement les Girondins, les Hébertistes puis les Indulgents, il fait voter la confiscation des biens des ennemis de la République au profit des patriotes pauvres »

  23. Woodi

    Notre pognon est à eux. Il n’y a qu’un moyen d’empêcher des voleurs de récidiver : leur couper les mains. (Métaphore, hein)

  24. Golum

    Il est temps de reprendre des cours d’Anglais : http://academicearth.org/ gratuits ! Puis se casser de la France. Perso, je le dis comme ça, je vais y retourner. Non, je ne suis pas fou. Acheter des choses dans un pays en ruine est une très bonne affaire….bon, et entre nous, à part les Français qui sont un peu…enfin, je veux dire cons (pas tous et toutes mais beaucoup), ce pays reste magnifique.

  25. Vodkaman

    Si Colbert est à l’économie, la même franche réussite que Louvois pour l’armée, c’est la réussite assurée.

  26. Pouic Pouic

    Vous êtes vraiment mauvaise langue H16.

    Il n’y a pas si longtemps. l’INSEE avait proposé un utilitaire en ligne qui permettait de calculer son propre taux d’inflation en éclatant nos postes de dépenses.

    J’étais arrivé à plus de 10%

    Comme quoi, ca marche parfois 🙂

  27. Fausto Consolo

    La carrière politique c’est vraiment le futur,
    Ok c’est un panier de crabe, mais vu comment les places sont rares dans le privé, c’est pas pire.
    Tous ceux qui ont moins de 30 ans : foncez.
    Médecin, ingénieur, avocat, promoteur non. Politicien, ça ça marche. Encartez vous.

    Dépêchez vous que d’ici à 5 ans tous sera bloqué par les fils et filles de.

    Nous, les naïfs, les benêts avons cru que le pouvoir était à notre service. Ah !

    Croyant que les écoutes étaient mal, les compte Singapouris pas bien. Quelle puérilité.

    Mais il y a pire que nous : les électeurs PS !

    Eux croit FAIRE PARTIE DE LA BANDE !

    Instits et autres agents de la fonction publique (les racailles de banlieues sont moins fous) pensent vraiment être associé à l’édification d’un monde meilleur, remparts contre les barbaries.
    Ho les gros NIAIS !

    Hardi les gars : tous au black, 100% à gauche et la main sur le coeur. Tous PS, tous bisous. Au repas dominical fustigez les : jouez la moraliste et condamnez les à tour de bras. Ils sont fonctionnaires : des privilégiés immondes, quand les immigrés n’ont même pas droit à un vie décente. Faites voler la misère, éclaboussez les belles âmes.

    Mais avec vos gosses jouez la fine : apprenez leur l’anglais et envoyez les vivre dans n’importe quel pays anglo-saxon. Mariez les à un ressortissant local. Débrouillez vous pour qu’ils n’aient pas à rembourser toute leur vie les emprunts contractés de… notre temps.

  28. Golum

    Si on pouvait y rentrer comme ça….cela se ferait ! C’est très ironique un homme politique qui est fonctionnaire, non ? Dans le titre et la fonction on sait déjà qu’il n’en a rien à foutre…

    1. YP

      Ce pays est tellement sclérosé que même les élus sont des fonctionnaires de la politique…

  29. Peste et coryza

    @doh

    Le nom de ce logiciel est très mal choisi.

    Colbert était un bon gestionnaire (première fois que le royaume avait un budget à l’équilibre), y compris pour les plantations d’arbres des forets royales.
    Le problème, c’est que, depuis Colbert, la technique et l’économie ont fait un grand chemin.

  30. LeRus

    Avant d’entrer dans le complexe du bidule ministériel, c’est le constat de départ qui m’interpelle: Vous en connaissez beaucoup des entrepreneurs qui « réindustrialisent » en France?

    Et puis, c’est incroyable cette obsession pour l’industrie, à croire que l’économie du tertiaire n’a pas la même valeur! Il faut des métallos, des types en bleu de travail, mais des gens dans un bureau ça n’est pas très photogénique j’imagine.

    Enfin, je vous propose vous aussi de tester l’accélération « à la Montebourg »:
    – Installez-vous dans votre voiture
    – Passez la 1ère vitesse,
    – Accélérez,
    – Accélérez encore plus (à la Montebourg)

    Quand vous en avez marre, tournez la clé, démarrez et barrez-vous.

    1. Pest et coryza

      Ben oui, le service, ça n’a(avait plutôt) pas la même valeur que l’industrie ou l’agriculture.
      1 : Parce que agriculture et industrie produisent des biens marchands réels, alors que les services produisent… des services.
      2 : Les activités de service reposent sur les excédents produits par les deux premiers secteurs. Dans une économie à la peine (genre Grèce) inutile de dire que personne ne peut se payer longtemps le luxe d’employés de bureau payés à ne rien f*utre.
      3 : et puis, ça dépend de ce qu’on entend par service : une femme de ménage ou un livreur de pizza est bien moins indispensable qu’un médecin ou un soldat.

      Bref, pour un service, il faut que les gens soient assez riches pour le payer et jugent utile de payer pour. L’agriculture et l’industrie posent des choix nettement plus contraints (survie, outils de travail) : la question de l’utilité d’une pro suffisante ne se pose même pas dans le cas de l’agriculture.

      Le service aujourd’hui est un secteur privilégié pour l’occupation de la main d’œuvre : l’agriculture s’est fortement mécanisée, l’industrie robotise à toute allure (ou pourquoi la ré industrialisation en France ne créera aucun emploi, et pourquoi elle n’en créé aucun aux USA). Les services aussi mécanisent… la question de l’occupation de la main d’œuvre va devenir centrale.

      1. LeRus

        Je ne dis pas que l’industrie est inutile, simplement que le gouvernement n’a que ce secteur à la bouche. Qu’un restaurant, un labo de R&D, une entreprise de logiciels, un centre de formation ou un call-center ferment et personne n’en parle, par contre des types qui font de l’acier que personne n’achète et on nous rabâche les oreilles pendant plusieurs années.

        Il y a un tropisme pro-ouvrier qui fleure bon l’Union Soviétique.

      2. gnarf

        « Les activités de service reposent sur les excédents produits par les deux premiers secteurs. »

        Et inversement. Agriculture et Industrie doivent l’essentiel de leur augmentation de productivite depuis des decennies aux services…cabinets d’ingenierie, logiciels de gestion de production en flux tendu, gestion de logistique plus performants, optimisations diverses, protections financieres contre la variation du cout des matieres premieres et des transports, recherche…etc.

  31. Peste et coryza

    +1
    A deux choses près :
    1 : un pays sans aciérie est mal barré pour se défendre. ça fait partie des industries stratégiques.
    2 : c’est le mythe qui a perdu les socilaistes : à force de se focaliser sur le métalo en bleu de travail, ils en ont oublié que l’employé de bureau peut parfois être plus révolutionnaire. Dixit Georges Orwell.
    http://www.youtube.com/watch?v=bt6oF6K0Ivk. Par un gauchiste.

  32. Thomas

    Un sujet de philo tombé aujourd’hui

    « Que devons nous à l’état ? »….

    Roh je sens que l’élève libéral sera jugé sans biais…

  33. Jean Tabel

    Je suis un peu surpris de tous ces commentaires critiques, qui passent à mon sens à coté de l’information essentielle: il semble que Montebourg ait éffectué une percée majeure dans le domaine de la conception de logiciel:

    Au lieu de passer des mois ou des années à analyser et comprendre les besoins du logiciel, qui doit tout de même avoir une connaissance fine de tous les types d’entreprises, de la totalité de la réglementation de notre beau pays, de modéliser cette connaissance du domaine, puis de développer le logiciel en utilisant Waterfall ou Agile, il a ulilisé une nouvelle méthode de son cru, que je baptiserai « Inepte »:

    On se tape de la réalité des entreprises, et on fait saisir à ce sale type d’entrepreneur des tonnes de données, puis hop, on les ignore, et on affiche une page web statique de résultats parmi une dizaine, qui sont tous favorables à une relocalisation. Si on peut passer au stade de la commercialisation de cette méthode, fini les problèmes de dette/déficit/chômage/compétitivité!

Les commentaires sont fermés.