À présent, tu le sens comment, ton consentement à l’impôt ?

Il n’y a pas à tortiller : il y a vraiment des cadors en charge de la communication dans ce gouvernement ! Alors que la colère fiscale continue de monter inexorablement et que (il faut bien le dire), aucune espèce de bidouille hollandiste ne pourra facilement en venir à bout, les annonces et autres fanfaronnades de Bercy redoublent dans la presse.

minion loves bananaJ’avais d’ailleurs noté dans un précédent billet les déclarations effarantes de Cazeneuve, dit Bernie Les Bons Budgets, qui admonestait les gentils moutontribuables en dénonçant leur trop grande propension à râler devant la ponction juste, redistributive et très très citoyenne qu’il leur impose actuellement pour tenter d’équilibrer les finances d’un pays dont tout indique qu’il trottine à sa catastrophe. Dans une tempête de poncifs déchirants de bêtise, le ministre un peu désemparé s’en est pris aux méchants qui détruisent Les Radars Qui Sauvent Des Vies, aux vilains racistes et autres bananophiles déjantés qui, dans une méchanceté vraiment poujadiste, se liguent tous contre l’impôt, le tout en rappelant que ronchonner ainsi est fondamentalement anti-démocratique, anti-républicain, anti-vivrensemble, anti-état, donc, super-mal :

« Le légitime débat sur le niveau des prélèvements obligatoires ne doit pas effacer un principe fondamental : celui du consentement à l’impôt, qui est consubstantiel à la République. »

Devant ce genre de saillies, on se demande un peu quel lumineux cabinétard a bien pu pousser Bernie à prendre la parole pour sortir ce chapelets d’âneries bien-pensantes ; remuer le couteau taxatoire dans la plaie fiscale française en serinant à qui veut l’entendre que le tabassage auquel on assiste est « consubstantiel à la République », c’est assurément un fin calcul de communicant qui ne va pas du tout exciter les contribuables à l’approche de Noël.

cazeneuve consentement a l impot

Et le plus fort, c’est que la contre-performance communicationnelle de Bernie entre admirablement bien en collision avec les petits couinements d’aise de la porte-parlote du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem qui, pendant que le soutier du budget tance vertement le Français ronchon, se permet d’étaler une joie franchement déplacée de l’état fiscal catastrophique du pays : s’appuyant sur un rapport de l’INSEE qui semblerait découvrir une baisse des inégalités en France, l’aimable prétexte-parité nous sort ainsi :

« Le consentement à l’impôt (…) se renforce chaque fois que l’impôt est juste. »

Mais bien sûr. Du reste, si on remplace « impôt » par « euthanasie », ça marche admirablement bien et ce n’est pas un hasard, ça procède du même type de raisonnement. Le plus intéressant, dans les roucoulades mièvres de la ministre, n’est d’ailleurs pas son plaidoyer ridicule pour un impôt juste (s’il l’était, je crois que Cazeneuve n’aurait pas à rouspéter dans les colonnes du Monde) mais dans la façon dont elle interprète l’étude de l’INSEE. Ainsi, elle constate qu’avant la redistribution fiscale et citoyenne en 2012, le niveau de vie moyen des 20% les plus riches était 7.6 fois supérieur à celui des 20% les plus pauvres, alors qu’après, joie et sourire lumineux sur le visage de la porte-parole, youpi, le rapport n’est plus que de 4 ! Magie du socialisme qui transforme les riches en pauvres et les pauvres en pas riches.

Ce que la brave Najat s’empresse de ne surtout pas évoquer, c’est que les chiffres de 2011 montraient que le rapport passait de 7.4 à 3.9. Autrement dit, en 2011, les écarts entre riches et pauvres étaient plus faibles. Pauvre, pauvre Najat qui ne sait pas lire les études de l’INSEE et qui en déduit niaisement au « retour de la solidarité fiscale en France » alors que, bien tristement, cette étude montre exactement le contraire. En réalité, ce genre d’études, bricolage statistique assez peu significatif, forme comme souvent le lit des joueurs de pipeau que Najat n’est certainement pas la dernière à occuper.

najat consentement a l impot

Si l’on s’en tenait aux seuls borborygmes ministériels, on pourrait se dire que tout ceci s’apparente simplement aux habituels mouvements de manche des clowns qui nous gouvernent. Enlevez-les, le spectacle s’arrête et plus personne ne veauterait pour eux. Cependant, il faut comprendre un peu la dynamique dans laquelle s’inscrivent ces déclarations.

En effet, si seul le Camp du Bien actuellement au pouvoir rouspétait sur l’antipatriotisme primaire des mécontents de l’impôt, il n’y aurait guère matière à réflexion. Cependant, il ne faut pas longtemps pour découvrir que dans l’autre camp, on tient exactement le même discours ! Oui, vous avez bien lu : un type comme Luc Chatel, que certains présentaient comme libéral — rires appuyés dans toute la salle — n’a ainsi rien trouvé de mieux à déclarer que, je cite :

 » Il faut arrêter de taper de manière sournoise, j’allais dire bête et méchante, sur le principe même de l’impôt. « 

Et pourquoi donc ? Parce que l’impôt, subitement, serait devenu désirable ? Parce que le consentement à l’impôt, pour ces gens qui, justement, n’en payent pas, veut dire « Absence de couinement sous la pression », le peuple devrait « arrêter de taper sur le principe même » ? Décidément, comme on le voit, ce fameux consentement est, bien plus que l’antiracisme de synthèse au goût banane, un thème fédérateur chez tous les élus.

chatel consent a l impot

Mieux encore : il suffit d’écumer la presse pour découvrir que depuis quelques semaines, un petit crin-crin lancinant s’est installé à différents postes des institutions de l’État, dans les administrations, les cabinets, les ministères et l’Assemblée. Ainsi, voilà Bercy qui fanfaronne sur le nombre soit-disant conséquent de régularisations de dossiers : oyez, oyez, les brebis fiscalement égarées reviennent chez le bon pasteur qui saura s’occuper d’elles !

L’idée consiste à faire croire qu’un nombre énorme de contribuables, pris de remords ou trop anxieux de se faire attraper par des services fiscaux d’une redoutable efficacité, se rendrait pieds et poings liés devant le centre des impôts le plus proche pour y chercher rédemption et arrangement fiscal amiable avant les terribles foudres prévues dans quelques semaines. Le but est double : cela permet d’une part de montrer à tous les autres fraudeurs pas encore convaincus qu’ils ne perdent rien pour attendre, et d’autre part – et c’est encore plus important – de convaincre les créditeurs de l’État français (fort nombreux) que la capacité de Bercy à lever des impôts et les ramener dans les caisses n’est en rien amoindrie.

Et cette démarche est absolument indispensable, parce qu’en face, le peuple, lui, se laisse de moins en moins faire et ça se voit. Ça se voit dans les sondages qui découvrent que 44% des Français ont déjà payé des services au noir, ça se voit dans les sondages qui se rendent compte qu’un quart des Français serait tenté de frauder le fisc, et surtout, que la moitié serait prêt … à fuir la France pour échapper au chômage et aux impôts.

Et lever des impôts, dans ces conditions, devient plus difficile, plus délicat. Or, si jamais le Consentement à l’impôt des Français venait à s’émousser de façon trop visible et trop durable, la crédibilité même de Bercy, et par voie de conséquence, de tous ces fiers larrons s’effondrerait avec la disparition du crédit qui va avec.

Ce à quoi l’on assiste ici, c’est le début d’affolement d’une classe politique.

La gauche, ainsi, n’a absolument aucune idée d’où elle va et n’a qu’un seul outil dans la boîte de François, une pelle qui a déjà bien trop creusé. Et la droite, qui n’a aucun projet depuis des lustres, en est réduite à tenir le même discours.

Mais ces gens qui s’étonnent de la grogne ont oublié quelque chose d’essentiel : quoi qu’il arrive, d’où qu’ils puissent parler, c’est le peuple, et certainement pas eux, qui décide quand trop c’est trop. C’est ce peuple, et pas eux, qui définit, par son usage, sa tempérance, son calme et sa docilité, les termes précis de son consentement. C’est ce peuple, et pas eux, qui décide si sont une bonne chose ou pas les radars, l’écotaxe ou les privilèges que certains s’étaient octroyés et croyaient gravés dans le marbre.

Et lorsque la démocratie est en panne, lorsque le gouvernement refuse d’entendre le désaccord qui monte, lorsqu’il n’y a plus, justement, de consentement à l’impôt, les actions violentes, au contraire des pétitions, méprisées, ou des manifestations, dispersées dans le gaz, sont finalement tout ce qui reste.

Prenez gardes, thuriféraires de l’impôt. Le consentement, c’est plus maintenant.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires246

  1. Max

    Bonjour,

    En guise de consentement, il me semble que ce délire fiscal s’apparente plutôt à un viol collectif.

      1. pi31416

        Mais c’est pour son bien! Vous préféreriez l’introcision peut-être? Une charmante coutume des Peuples Premiers. RESPECT!

      2. tess

        La comparaison entre le vol manifeste de l’Etat à travers les impôts et autres taxes bisous et le viol me parait un tantinet déplacée. Je ne pense pas que je vais être traumatisée à vie par une imposition excessive par contre un viol j’en mettrais pas ma main à couper. Faut pas trop pousser tout de même.

        1. tess

          Si votre fille se fait violer, ce que je ne souhaite pas bien sûr, vous lui direz peut-être. Oh ma chérie, c’est pas grave, nous on est violé tous les jours par l’Etat à coup d’impôts et de taxes. C’est pas grave !!

          1. C’est une pure question de degré. Pour le moment, vous n’en souffrez pas trop. Mais pour le simple besoin de l’argument, imaginez que vous ayez mis tout votre souffle et toute votre vie dans une entreprise que les agents de l’Etat, par leur travail de sape constant, saboteront consciencieusement. Quand vous verrez que, comme patron, vous n’aurez droit à rien, que vous terminerez plus bas que terre, dans la fange, alors que d’autres, officiellement « pauvres » et estampillés par les bons services comme électoralement valables à sauver, seront largement aidés avec l’argent qui vous aura été pris, argent qui vous permettrait de terminer votre mois, l’analogie au viol ne sera plus si déplacée.

            1. tess

              Quand vous aurez rencontré autant de femmes violées que moi et observer les troubles qu’ils engendrent dans la vie personnelle, professionnelle et sociale vous ne feriez pas l’analogie. La vie peut-être fichue en quelques minutes ! Je suis comme vous tous, énervée par la fiscalité excessive et surtout contre-productive. Il est toujours possible de contourner les lois, le fisc, frauder, trouver des moyens de mettre de l’argent de côté. Une femme, seule, contre 1 violeur voir plus, elle n’a pas le temps de réfléchir trouver une astuce pour « frauder » le violeur.
              Désolée H16 mais l’analogie est déplacée !

              1. Malheureusement, vous manquez d’imagination en croyant que je me contente de comparer l’optimiseur fiscal avec la violée.

                Quand vous aurez rencontré quelques anciens patrons ruinés, familles démantelées, femme et/ou enfants suicidés, quelques personnes réduites à la misère (et bien pire) par l’État, votre vision des choses changera peut-être. Il n’y a pas, croyez-moi, de gradation dans l’horreur et dans la tristesse. L’Etat peut tout.

                Et n’oubliez pas : l’abus d’état, c’est 100 millions de morts au compteur sur les 70 dernières années.

            2. vengeusemasquée

              Si cela vous dérange tant que cela, ne lisez pas et n’allez surtout pas donner de leçons aux autres. Tout le monde ne partage pas votre avis et le fait que vous ayez rencontré des femmes violées ne vous donne strictement aucune légitimité dans vos remarques.

            3. tess

              VM ; NO COMMENT! Vous n’avez rien compris ! Je n’ai de leçon, ni à donner, ni à recevoir! Faut-il rigoler béatement sur des sujets sérieux que de nombreuses femmes vivent ? Je ne crois pas! Si vous êtes libérale apparemment vous l’avez découvert il y a peu, alors vous sauriez que le libéralisme n’est pas uniquement une histoire d’argent mais aussi d’humanité ! Si vous êtes libérale comme vous le prétendez, comment osez vous me dire de me taire et de ne pas partager mon expérience sur le sujet au risque de vous froissez ! Si vous êtes libérale, alors accepter mon avis qui n’est pas le votre et pourtant je n’ai fait que parler d’un sujet qui concerne les femmes comme vous !!!

            4. vengeusemasquée

              Si je vous dis de vous taire, c’est parce que vous êtes en train de vous couvrir de ridicule. Bien à vous.

            5. Nocte

              C’est vrai que les entrepreneurs qui se suicident, ils s’ en relèvent sans problème…
              Il suffit d’avoir croisé une personne poussée dans ses retranchements au point de se faire sauter le caisson, pour se dire que non, finalement, l’analogie n’est pas si déplacée (et les femmes violées, je connais aussi fort bien l’impact sur leur vie même 20 ans après les faits.)

          2. Théo31

            Vous demanderez aux personnes qui se font faites cambrioler pendant leur sommeil jusque dans leur chambre comment elles considèrent cela : de grandes chances qu’elles parlent de viol.

            1. Black Mamba

              @tess
              C’était de l’humour noir mon poste précédent et j’étais fort occupé pour suivre le débat ;-).
              Mais malheureusement certaines personnes sont tellement prises à la gorge par le système des impôts et des taxes ….ils vont jusqu’au suicide et certains y entrainent même leur famille …

          3. tess

            Cher H16
            J’ai mis un pavé dans la marre, j’ai un peu de mal avec ce type d’humour, j’en convient! Trop sensible sur le sujet! Ma réponse a été abrupte j’en conviens et je m’en excuse. Le suicide d’entrepreneurs, d’agriculteurs (c’est tous les jours, mais on en parle pas dans les journaux), lié effectivement aux impôts aux taxes, à la concurrence déloyales fait de plus en plus ravage. Mais les suicides d’entrepreneurs ont toujours existé. Il faut avoir la fibre entrepreneuriale pour monter une entreprise. Tout le monde ne peut pas le faire et surtout pérenniser l’entreprise. C’est ce qui est le plus dur. Alors arrivent les drames financiers, les drames familiaux et tout le reste. Les 100 millions de morts ce n’est pas des entrepreneurs ! Les victimes du communisme touchaient tout le monde.

            1. Les 100 millions de mort, c’est directement le collectivisme. Et ça, c’est l’État dans sa plus simple expression. Si je cite cet élément, c’est parce que c’est dans la droite ligne du reste.

            2. tess

              Sur le collectivisme actuel, je n’ai rien à me reprocher sur la décrépitude actuelle. J’ai voté non au traité de Maastricht et toute la merdouille que cela allait amener en france. La france dans l’Euro, c’était la mort à petites doses. A l’époque c’était vive l’Euro, la croissance, les entreprises vont se développer, le chômage va baissé massivement ! Je n’y ai jamais cru et à l’époque, on me prenait pour une folle. Mais t’y connaiss rien en économie et tout le toutim!!!.
              Quelque part, j’ai ma revanche compte tenu de l’état de décrépitude de la France. Thatcher avait tout compris !!

              1. « Sur le collectivisme actuel, je n’ai rien à me reprocher « 
                Je ne vous ai rien reproché de toute façon 😉

        1. vengeusemasquée

          Et moi je ne voulais pas vous blesser mais c’est aussi un sujet sensible pour moi. Il faut garder la tête froide.

      1. carpediem

        Comme disait Coluche : « j’ai violé la fille , elle était pas d’accord? »
        « Mais mois j’voulais bien Monsieur le juge! »

    1. Deres

      Ce blog n’est pas conforme aux directives du ministère de la communication. Vous deviez parler de la bête immonde et du gars à la casquette.

      Je note d’ailleurs l’efficacité des services de police qui avait une image de lui prise par des caméras de surveillance du tramway depuis son attaque à BFM mais qui n’avait encore rien fait du tout, pas de signalement … Mais il est vrai que Flamby n’avait pas encore dit que tous les moyens de la police devait s’occuper de cette affaire. La police était donc encore occupée à rechercher des criminels en tee-shirt rose ou en bonnet rouge, pas en casquette verte et à protéger nos ministres …

      1. Duff

        Attendons… Je sens une grosse manip en vue… J’attends de voir quand ils le serrent et quelles sont « officiellement » les motivations du gars.

        Un concert de pipo de Valls et de JM Zéro en vue.

        1. Laurent

          Ouais ça sent pas bon… L’empressement de Valls à nous faire la leçon de démocratie en direct du siège de Libé est… troublant. D’ailleurs toutes les déclarations d’hier ont atteint un niveau exceptionnel de langue de bois et de bêtise crasse.

          1. Duff

            Et ce soir France 2 rediffuse à 20h45 le docu sur Hitler. ça tombe bien. On aura droit ensuite à des docus suivis de débats bien culpabilisants sur la pollution.

            Le sol se dérobe, les gens n’y croient plus e que font-ils pour maintenir leur pouvoir? Toujours les mêmes mises en scènes et grossières manips. (cf le gangreneux et son aspirine).

            Les clowns iront jusqu’au bout, ça c’est inquiétant!

            1. Théo31

              Hitler, c’est pas le mec qui fraudait le fisc pour garder tout le fric que lui rapportait son torche cul doctrinal et qui a pillé l’Europe pour acheter la paix sociale des Allemands et qui, furieusement, ressemble étrangement à Présigland ?

      2. Curieux

        Ho, mais c’était BFM, la télé honnit de nos très couteux sociallauds dirigeants, mais là ils s’agit de Libé un vrai journal, plein de vraies informations et tellement citoyen… Non j’ai dit une bêtise ?

    2. vengeusemasquée

      Cazeneuve poursuit son argumentaire par la description de l’apparence de la victime : elle se pavanait, demandait davantage de subventions et de solidarité, de redistribution et d’argent gratuit des autres. En conclusion, « elle l’avait bien cherché ! Je ne suis qu’un ministre. Je ne pouvais résister ! »

  2. LeRus

    Où en est le mouvement des ‘tondus’, ceux qui refusent de payer les impôts? Quelqu’un a des nouvelles de leur mouvement?

  3. petit-chat

    « Le consentement à l’impôt » !
    C’est une plaisanterie que ne comprennent pas, apparemment, les huissiers et la force publique.

    1. petit-chat

      J’oubliais les banques : saisie-arrêt de la paie d’une de mes ex belles-sœurs, ils ne lui ont laissé que 150 € pour vivre un mois.

      1. hussardbleu

        Curieux : il existe légalement le SBI (solde bancaire insaisissable) égal au montant du RSA, soit 500 euros environ…

        1. petit-chat

          500 € est le montant de son découvert. Ils en ont peut-être tenu compte (500 € découvert + 150 €, c’est large pour vivre un mois !)

      2. VicoNounours

        Les banques ne font qu’exécuter les ordres de l’administration fistale… Et puis du fait du privilège du préalable elle n’a même plus besoin d’huissier pour venir piquer dans vos poches, donc l’huissier est dans le même cas que la banque. Dans l’affaire c’est plutôt « la force publique » qui manque sérieusement d’humour 😉

  4. Checkmate

    Pendant ce temps là, l’État a un trou de 10 Mds € par rapport aux recettes fiscales attendues. La TVA rapporte de moins en moins parce que de plus en plus de français sains d’esprits achètent en liquide et au marché noir. Qu’à cela ne tienne, augmentons le niveau général de la TVA, ça compensera! Oh wait…

    1. Karamba!

      Et pourtant Flanby dés qu’il pose le pied en Israël continue à faire chauffer la carte bleue de l’état français. Hop, 20 millions d’euros pour la Palestine. Grand seigneur pépère, il lâche ça comme un pourliche de nouveau riche qui trompe son ennui et atténue sa déprime sondagière en claquant du pognon.
      Ce type devrait être en interdit bancaire.

      1. Tribuliste

        Je l’ai aperçu sur une vidéo dire quelques mots en hébreu… Après le fou rire force m’a été d’admettre qu’il était bien meilleur qu’en français

        1. petit-chat

          Palestine ? Ne s’agit-il pas plutôt de ces territoires peuplés d’extrémistes/terroristes devant faire l’objet d’une guerre préventive ? 🙄

        2. Minou

          En faite oui pépère étais retenu en otage et ils l’on obligé à verser une rançon pour sa propre libération.

  5. Riguite

    Ce billet confirme que nous n’avons pas d’alternative politique valable donc (ce que nous savions mais qui se confirme chaque jour)… Leur seule solution à tous ces « cerveaux », toujours, c’est l’impôt. Pas d’économies, pas de contrôle des deniers publics distribués à l’aveuglette, pas de respect pour cet argent si durement gagné et prélevé avec rapacité, pas de serrage de ceinture pour eux…

    Et pour vous mettre en joie, j’ai reçu cela ce matin dans mes mails :

    http://www.youtube.com/watch?v=IYJXfAwv80g

    Aucun contrôle, gabegie généralisée, aucun respect des deniers des français vous dis-je…

    1. Kazar

      Incroyable !!!
      Mais bon, finalement, ce n’est pas vraiment une surprise : la seule façon d’y mettre fin, c’est de voter FN, seul parti à exiger la suppression de l’AME.

  6. Paroxystique

    Diantre, 10.9 milliards de recettes fiscales en moins que prévu pour 2013!!!
    Ou l’apprentissage par l’exemple de la courbe de Laffer.

    CPEF

    1. Minou

      Mais non, mais non la courbe de laffer c’est un gros délire de neo-extremiste-ultra-liberaux faut écouter les minustres en place voyons.

    2. HerveLE

      deux excellents moyens pour échapper à l’impot restent toujours en vigueur:
      – le sexe (et ce qu’il en advient après 9 mois)
      – le don aux associations (mais qui va surement se prendre une branlée fiscale avant la fin du quinquena)

      Mon challenge pour cette année est de faire en sorte de payer 1 euro d’impot.

      1. André Rosa

        « Mon challenge pour cette année est de faire en sorte de payer 1 euro d’impot. »

        Notre école hors-contrat accepte les dons (66% sur IR, 60% sur IS, 75% sur ISF). Elle est aussi habilitée à toucher la taxe d’apprentissage.

        Chez nous, le coût total moyen d’un collégien ou d’un lycéen est moins de 7000€ par an en pension complète du lundi au vendredi (c’est moins que les seuls frais de scolarité d’un collégien dans le public). Nos salaires sont inférieurs à ceux de l’EdNat. Nous avons actuellement 120 élèves, de la 6° à la Terminale.

        Pour avoir mes coordonnées, vous pouvez passez par H16. (Qui, je l’espère, laissera passer cette page de publicité 🙂

        1. HerveLE

          j’y ai pensé en effet. Mais si je mets mon enfant dans une école libre, est-ce que j’ai pas plutot intéret à faire le don à cette école directement?

            1. André Rosa

              Après une hésitation en 2011, une directive de novembre 2011 a confirmé le droit des écoles hors-contrat à délivrer elles-mêmes des reçus fiscaux.

              Néanmoins, il est toujours possible (voire préférable pour l’ISF) de passer par une fondation, comme la Fondation pour l’Ecole.

              Selon la réglementation fiscale, on ne peut pas payer les frais de scolarité, le service offert par l’école, sous forme de don déductible. Les dons ne peuvent donc venir qu’en complément.

  7. SebMtp34

    hier soir en écoutant les andouilles dans Mots Croisés je me suis amusé (sic) à calculer que l’on pouvait taxer les profits des entreprises jusqu’à 64,35%.

    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes socialistes.

    Au secours ?

    Siouplait !

  8. Higgins

    Bien vu et ce n’est pas la martingale sur le réforme fiscale (ou fistale?) sortie par l’ombre de Normal 1er qui va changer quoi que ce soit. En attendant, comme l’indique cet article de Contrepoints (http://www.contrepoints.org/2013/11/19/146613-linquisition-fiscale-est-en-marche), les collabos de service (comment peuvent-ils se réclamer encore du peuple en bons et fidèles valets qu’ils sont devenus)? sont à l’ouvrage pour notre plus grand malheur.

    1. Tribuliste

      Il y a de plus en plus « d’erreurs » sur les sommes réclamées et les pré-lavements automatiques… bercy appuie sur ses services qui s’appuie sur nos comptes : celui qui ne contrôle pas ses comptes fiscaux est un inconscient lésé.

    2. romin dubois

      l’optimisation fiscale que françois hollande a utilise dans sa declaration patrimoniale pour eviter de payer l’ISF devrait normalement être visée par ce décret .

  9. Tribuliste

    Admettons que l’idée de payer beaucoup d’impôts ne m’effraie pas plus que ça. C’est plutôt le constat du gaspillage et du détournement qui fait faire machine arrière.

    Si nos élus persistent à prendre le denier publique pour une marotte électorale ça va forcement coincer.

    Najat aurait fait un très bon moscovici soit dit en passant 😆

    Payer plus oui, mais pouvoir choisir aussi.

    1. Adrien

      Payer des impôts, pourquoi pas, encore faudrait-il que ce soit possible…

      La partie administrative du Leviathan m’amusera toujours. Dernier exemple en date dans lequel je me débats : pour mon activité pro en tant qu’indépendant, j’ai un numéro de SIRET et je déclare mes revenus en BNC professionnels. Mais j’ai aussi besoin d’un second numéro de SIRET pour déclarer ponctuellement d’autres revenus en BNC non professionnels. Vous le savez sans doute, à chaque SIRET correspond en fait un régime fiscal ainsi qu’un régime de TVA, et nos amis les fonctionnaires des Centres de Finances Publiques — on ne dit plus impôts c’est ringard — ne savent pas faire le lien autrement qu’en allant consulter la base de données des SIRET. Là où c’est rigolo, c’est qu’on ne peut avoir qu’un numéro de SIRET par individu physique ! Bercy n’a tout simplement pas prévu ce type de cas… Il semblerait que ça fasse plusieurs années que ça dure, mais les choses ne bougent pas. Le serpent se mord la queue…

      Vivement la flat tax sans niche ni exception aucune ! Je me demande combien de fonctionnaires ça permettrait de ne pas réembaucher ou de redéployer vers des services un peu plus utiles aux gens.

  10. petit-chat

    « …c’était une désolation d’entendre les pauvres artisans qui pouvaient à peine se procurer le pain de chaque jour: «J’ai vu souvent; ajoute-t-il, des savetiers lever au ciel leur alène en jurant qu’ils ne possédaient aucune autre chose au monde.» Le fisc était impitoyable; quelques-uns de ces malheureux étaient réduits à vendre leurs enfants comme esclaves, et on disait qu’à l’époque de la levée du chrysargyre, les villes retentissaient de plaintes et de gémissements… »

    http://agora.qc.ca/documents/fiscalite–histoire_du_travail_dans_la_rome_antique__les_impots_dans_lempire_romain_par_emile_levasseur

    1. Mario

      La Rome antique explorait déjà en éclaireur, le socialisme : du pain et des jeux gratuits ou quasiment comme…

        1. hussardbleu

          et la conquête musulmane des terres de l’Empire d’Orient a été amplement facilitée par les excès du fisc : dans certaines contrées, les cavaliers de l’Islam ont été franchement accueillis en libérateurs du joug fiscal…

            1. Minou

              Si seulement ça pouvait: http://www.gerard-vincent.fr/733/suisse-envahit-france-attaque-militaire/

              « Les Helvètes agirent avec beaucoup d’habileté. Ils exigèrent du gouvernement français la signature immédiate d’un traité portant création d’une confédération franco-suisse sous menace de publication de la liste nominative de tous les détenteurs d’un compte numéroté en Suisse avec indication précise du montant des dépôts de chaque compte »

      1. ertyu

        Les gens ont du mal, mais que voulez vous… A force de ne pas lire et de regarder TF1, on finit comme ça

    1. vengeusemasquée

      Effectivement, la RTT que le monde entier nous envie s’impose. Mon lolcat va être content, justement. 😆

  11. Calvin

    Euh, h16, la pelle, là, qui est dans la boîte à outil de Flanby, c’est pas pour nous donner plutôt le coup de grâce ???

      1. Calvin

        Outils multi-fonction, méthodes multi-ponction, ecotaxe multi-jonction, il ne manque plus qu’une dernière et extrême multi-onction…

    1. Baichette

      ça ne passera jamais cette loi, même si elle vient du camp du Bien : Normal et Madame ayant (légèrement) optimisé fiscalement en ne déclarant pas leurs revenus en commun… Pas de soucis 😉

      1. petit-chat

        Pas sûr, les indemnités de tous poils ne sont déjà pas soumises à l’impôt. C’est eux qui font les lois, ils ne vont pas se faire de mal.

      1. Mario

        État de droits (à payer)!
        Comment faut-il le dire pour que cela rentre quelque part et que cela sorte de vos poches? 😐

          1. hussardbleu

            N’est-ce pas chez Hobbes que l’opposite de l’Etat de Droit, c’est l’Etat de Nature ? on s’y dirige puisque le fisc nous met à poil….

            1. Calvin

              Faut que je demande à Hobbes, mais il m’a dit ça, mon tigre, oui.
              Et l’Etat de Nature, il connait, il en parle, en parle…
              Par contre, j’ai rien compris à son histoire de Lévi qui attend…
              Le seul truc que j’ai compris, c’est quand il m’a dit qu’avec le Fisc Français, on allait tous se retrouver comme lui : tout nu.

  12. LaM

    A quand une belle métaphore filée dépeignant l’Etat en pimp de seconde zone ?
    L’Etat a ses filles, qu’il aime tendrement à sa façon (sic) etqui lui ramènent du pognon régulièrement pendant que lui le craque Dieu sait comment, il se targue de leur « trouver des nouveaux clients » mais leur tape dessus régulièrement, rendant les passes de plus en plus difficiles et de moins en moins rentables.
    Les filles y gagnent une protection toute relative, un pourcentage de leur argent gagné et se font jeter chez un vétérinaire associé en cas de pépin de santé.
    Les filles seraient mieux sans leur pimp, mais si il ne sait pas prendre soin de ses filles, il sait leur faire assez mal pour calmer toute velléité de rébellion.
    Et on sait tous comment des vieilles filles de joie finissent au soir à la chandelle..

  13. Caton

    Il y a un progrès: les politiques semblent enfin comprendre que céder n’est pas consentir. Reste à espérer que DSK comprendra cela aussi.

  14. kloupa

    Les succès des dirigeants redistributifs (de l’argent des autres, pour le leur, ça va, il est à l’abri) se voient dans les chiffres de l’UNICEF: il paraît qu’en France, un enfant sur six vit dans l’exclusion sociale. C’est quand même un beau résultat des quarante ans de redistribution socialisante, d’assistanat orienté clientélisme politique (et pas forcément justifié), et d’immigration non contrôlée (et non pas une chance pour la France, comme certains guignols nous l’ont déclarée). On les remercie tous ces dirigeants grâce auxquels la démocratie est devenue impopulaire, car oppressive du peuple.

  15. Kazar

    Et maintenant, voilà l’autre pinpin qui nous annonce une « remise à plat de la fiscalité » !!! MDR
    La fiscalité est tellement complexe en France qu’il est impossible de toucher un article des divers codes sans que cela n’en impacte 5 ou 6 autres, sans parler du fait que si on simplifie, qu’allons nous faire de tous ces fonctionnaires inutiles ?

      1. Ce sont les annexes qui contiennent, notamment, les entretiens avec les syndicats et sont, de loin, les plus explosifs pour la République.

            1. Manu

              Les annexes, d’après ce que j’ai compris, sont sous embargo pour les 25 prochaines années. Et le rapporteur est soumis à interdiction d’en parler et obligation de confidentialité.
              Au temps pour le choc de transparence…

            2. Higgins

              Il aurait du se lâcher. Il aurait mis u terme à sa carrière politique mais il aurait rendu un vrai service au pays. Quant à la condamnation , il y a de fortes chances qu’elle ait été minime.

  16. Toutatis

    Allea, histoire de vous consoler un peu, ce qui suit prouve que nos impôts servent à quelque chose :

    http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/le-92-achete-pres-de-300-000-eur-de-bonzais-18-11-2013-3327091.php

    « Depuis plusieurs mois, le conseil général des Hauts-de-Seine joue la carte de la rigueur, supprimant les subventions dans tous les domaines. Mais ce lundi, à l’occasion de la commission permanente, les élus de la majorité UMP-UDI ont voté le rachat d’une collection de specimen rares de bonsaïs pour la modique somme de 289 500 €. « 

    1. Foxbat

      Bonjour le stress pour le jardinier du département chaque fois qu’il fait une petite coupe de rafraichissement.
      Clic 10 euros, clac 10 euros.
      Pourvu que l’hiver soit clément…

  17. HerveLE

    J’ai lu récemment un sondage (j’ai perdu la ref) qui disait en gros que les gens qui étaient prets à faire la grève de l’impot étaient en plus forte proportion à droite qu’à gauche. Et tous les tweetos de se gargariser sur la droite était immorale etc..

    Personne en revanche pour dire que si tu es exonéré (et souvent donc de gauche), la grève de l’impôt t’en as pas grand chose à faire….

    1. Calvin

      +1000

      Les deux catégories les plus visibles qui échappent à l’impôt « juste », ce sont les élus qui font les lois et arment les policiers, et les journalistes qui rassurent le bon peuple.
      CPEF

  18. Nicolas

    Cela dit, certains socialistes pensent que la hausse des impôts sur les riches via un changement de la csg en impôt progressif permettra de financer les besoins sociaux immenses provoqué par la crise. Le reste n’est que de la manipulation FN. Bref, comme depuis 200 ans, la lutte pour la Justice et l’Egalite continue. L’economie n’est pas une science.

  19. mlallier

    J’ai dû rater quelque chose. En lisant l’article du « Le Télégramme » du 18/11 cité dans l’article, la TVA à 5.5% passerait à 5% en janvier.

    Si ceci est vrai, bravo pour cette embardée de pédalo. Dans le cas contraire, quid de la véracité du reste de l’article ?

    1. Mario

      Elle DEVAIT passer à 5,5%. Mais comme cette baisse serait restée invisible sur l’ immense majorité des tickets de caisse, elle aura le sort de la guerre de Troie selon Giraudoux… 😐

      1. GameOver

        Oui et la conclusion de Cazeneuve a été que les 700 Millions ainsi non retournés au contribuable avait été affecté a je ne sais plus quelle depense !

        Conclusion : j’ai une dette de 1900 Euros, je te dois 0,70E, JE pense que ca ne paie pas le timbre pour te les envoyer, donc je vais m’acheter une brioche.

        1. GameOver

          Erreur sur la conclusion :

          Conclusion : j’ai une dette de 1900 Euros, je te dois 0,70E, JE pense que tu ne verras pas la difference, donc je vais m’acheter une brioche.

        2. Deres

          Ils ont décidés que diminuer les impôts pour tout le monde n’apportait aucun avantage politique. Ils ont donc préféré des mesures sectoriels en faveur de « clienst » spécifiques. Le BABA des politichiens. Il faut toujours taper sur les mêmes et donner de l’argent aux mêmes, ce dernier groupe étant plus grand que le précédent.

      2. Deres

        D’ailleurs la fameuse justification par la simplification des taux est passé à la trappe (5, 10 et 20%) au passage. Maintenant, ils nous expliquent à longueur de journée que c’est pour financer la baisse du coût du travail. je suppose qu’ils pensent que l’on a oublié que c’était exactement le sujet de la TVA sociale abrogée en arrivant au pouvoir …

        Donc en résumé, Flamby nous ressort la mesure abolie à son arrivée (conformément à ses promesse) mais avec un an de retard, une usine à gaz en plus (CICE avec des frais bancaires et administratif et eds effets de seuils) au lieu d’une baisse des charges et plein d’effets induits au passage. En effet, si l’augmentation du taux principal est relativement faible 0.4%, celui du taux intermédiaire est déjà plus costaud (3%). Hors il faut bien voir que la TVA a déjà été bidouillé à fond ces dernières années avec pas mal de passage du taux le plus faible au taux intermédiaire soit une hausse de 1.5%. Donc ceux qui se prennent tous les ans des hausses des plusieurs %, cela ne les fait plus rire …

  20. Nemrod

    Un petit exemple.
    « cotisation foncière des entreprises » : nouveau nom de la taxe pro « supprimée » par Sarko.
    + 21 % depuis 2010.
    Mes revenus : -20 % depuis cette date, série en cours.
    Très émoussé mon consentement à l’impôt.

  21. guigui

    Tiens, jusqu’ou va la « curiosité » des impôts…
    On me demande les coordonnées , date et lieu de naissance, statut étudiant ou non, du locataire à qui je loue un studio.
    Et cerise avec noyau sur le gâteau, on me demande que va devenir le bail en 2014. Je leur ai répondu que le locataire allait peut être se suicider, alors je ne sais pas …Et que je n’étais pas un adjoint de la police fiscale, que ces informations étaient privées,…

    L’inquisition en marche !

  22. Peste et coryza

    Pour l’instant, il n’y a pas de plombs qui volent pour repousser les contrôleurs du fisc, et il n’y a pas de camisards plein les forets.
    Bref, le peuple gueule, mais paye quand même…

    Néanmoins, ça profite aux artisans…

    1. Nocte

      Les contrôleurs passent rarement.

      Ils envoient un ATD, plus simple et plus sûr pour eux.

      Qu’il ne reste rien, ils s’en foutent, l’essentiel c’est que le contribuable ait payé sa dette à l’Etat.

      Pays de merde.

  23. Aristote

    Toutes les « études » de l’INSEE sur le caractère redistributif de la fiscalité font l’hypothèse que les rémunérations AVANT impôt ne sont pas influencées par la ponction fiscale qu’elles subiront. Tous ceux qui sont en position de négocier raisonnent en net : si les impôts montent, ils en veulent plus avant impôt. Augmenter les impôts ne réduit pas les écarts après impôt, cela les augmente avant impôt et au bout du compte délocalise les emplois les plus payés.

    1. Deres

      L’ENA a décrété que les effets indirects n’existaient pas. les chiffres de l’année d’avant suffisent à prévoir les chiffres de l’année suivantes à la deuxième décimale. Il suffit de bien expliquer au gens ce qui est juste et qui a le bon diplôme.

    1. hussardbleu

      Minister of Silly Walks ? on va se battre pour le poste ! John Cleese for President !

      Chez Dickens, il y avait the Circumlocution Office : on pourrait y nommer Bernie les Bons Budgets ?

  24. Philos

    Bonjour , je suis le petit nouveau,

    Je viens mettre mon grain de sel !
    Vous avez surement entendu la grande annonce faite par le grand Zayrault !
    Il envisage de remettre à plat toute la fiscalité pour la rendre plus juste, plus équitable etc ….
    Super, il a enfin compris les revendications et la colère des gens !
    Super, demain les lendemains qui chantent, l’horizon rose bonbon !
    Ho là, ne nous emballons pas !

    Les promesses des poly-tocard sont toujours faites de lendemains meilleurs ; autrement dit demain on rasera gratis !
    Le but premier d’une telle annonce est toujours d’essayer de désamorcer le mécontentement en tablant sur le fait qu’au début les gens gueulent puis finalement se fatiguent et acceptent leur sort !
    Deuxièmement, remettre à plat la fiscalité ne veut absolument pas dire qu’on va la diminuer !!!!
    Faut pas confondre !
    Cela veut dire simplement qu’on va la réexaminer !
    Enfin, en ce moment, le problème n’est pas la fiscalité mais le stock de dette et la dépense !
    La fiscalité n’est que la conséquence des deux autres !
    Et là, ces gros malins se heurtent à 2 murs :
    – Le mur de la dette gigantesque (bientôt 2.000 milliards €), qu’il faut faire vivre c’est-à-dire rembourser,
    – Le mur de la dépense qu’il faut diminuer et là c’est contre leurs convictions. Meilleure preuve depuis qu’ils sont au pouvoir ils promettent de réduire les dépenses mais en fait n’ont fait qu’augmenter les impôts sans diminuer les dépenses qui … ont augmenté de plus de 10 milliards € !

    Pour finir, la fiscalité ne peut pas être une politique ou une fin en soi ! La fiscalité est là pour aider à une politique.
    Or, depuis qu’ils sont là, ils n’ont aucune politique autre que celle de petits compteurs de chaussettes apeurés qui disent blanc le matin et noir le soir ! Impossible avec une bassesse de vue de faire une réforme d’ensemble. Leur seul souci actuel c’est le rendement fiscal qui baisse.

    Conclusion qui s’impose : promesse bidon ! Sincérité ? Absolument aucune !

    Désolé … si vous avez rêvé 5 petites minutes.
    Pendant ce temps, 130.000 emplois ont été perdus dans le secteur productif depuis un an et Mollandouille babille en Israël ….
    Ah, oui pour finir, ne comptez pas sur les collectivistes de droite pour faire le boulot !
    Bonnes gens, ne rangez pas tout de suite vos bonnets rouge, je crois qu’ils vont resservir !
    Quant à l’impôt, ce n’est qu’un vol plus ou moins important simplement légalisé et le consentement à l’impôt une fiction basée sur la capacité du Fisc à faire cracher le pognon !

    1. douar

      c’est pas nouveau; le problème, c’est qu’une des solutions à la cueillette ou pêche en mer, c’est la rationalisation de la production, par l’aquaculture. Et là, bing, levée de boucliers des mêmes contre l' »industrialisation de la production » (voir http://alerte-environnement.fr/2013/11/15/france-television-nous-enfume-t-il-avec-le-saumon-norvegien/).
      Faudrait savoir: pourquoi pas une loi pour interdire la consommation de poisson? ça, c’est une idée, faut que j’en parle à mon député.

      1. Peste et coryza

        Simple.
        Les gens veulent bouffer du poisson, et pas cher.
        Or pas mal de poissons sont surpéchés et se raréfient, donc devient plus cher.
        Donc les pécheurs se reconvertissent en éleveurs et rationalisent la production… avec les mêmes problèmes que l’élevage : surpopulation, prise de poids accélérée en leur donnant une bouffe optimisée pour cela, maladies à traiter…
        Ajoutez à cela le fumage.

        Les écolos gueulent pour les mêmes raisons que pour l’agriculture : ils veulent l’agri traditionnelle et pas chère, alors que le mode de vie et l’occupation des espaces et des actifs forcent à la rationalisation de la production.

        Ceux qui craignent la pollution qui se stocke dans les graisses peuvent se rabattre sur les poissons à courte durée de vie, comme les sardines.
        La solution la plus simple serait de manger des sardines…

        1. Deres

          C’est justement ce qui est fabuleux … Quand on réalise que 70% de la surface de la planète est encore soumis à des méthodes dignes des chasseurs/cueilleurs de la préhistoire, on réalise que l’on ne risque pas de mourir de faim de si tôt sur cette planète … Les algues sont par exemple complètement sous-exploités. Idem pour le plancton qui je le rappelle. Imaginons des champs d’algues ou de phytoplancton …

    2. Il y a pas mal de trucs faux dedans, et c’est une cabale destinée à taper sur Intermarché.
      Bref, tout n’est vraiment pas clair là dedans. Bof.

    3. vengeusemasquée

      Ce qui m’a fait bien rire, surtout, c’est que la conclusion, c’est qu’il faut interdire un truc mais pas qu’il faut supprimer les subventions, évidemment.

  25. Nocte

    Mais bien sûr. Du reste, si on remplace « impôt » par « euthanasie », ça marche admirablement bien et ce n’est pas un hasard, ça procède du même type de raisonnement

    Merci pour cette tranche de rire !

  26. hussardbleu

    Luc Chattel ? « Chattel » en anglais c’est entre autres le bétail ou le meuble, bref, le politichien français…

  27. Foxbat

    Et notre président a-t-il la mi-molette consubstantielle à la république ? Lui qui n’intègrerait pas les revenues de la « first girl friend » dans sa déclaration ISF.
    Cher François, toi aussi montre l’exemple et consent à l’impôt.

    J’imagine que la dernière niche fiscale qui sera préservée sera celle des journaliste, salariés, euh non pardon subventionnés par le pouvoir.

    1. Deres

      Les SCI seront-elles considérés comme des optimisations fiscales ? La moitié du gouvernement en use et en abuse y compris Flamby …

      Il n’y a pas que l’abus fiscal des journalistes … Les élus locaux ont aussi une taxe dérogatoire permettant de payer indépendamment l’IR sur leurs indemnités après gros abattement. Appliquer la progressivité sur 2 revenus au lieu d’un, c’est un peu comme avoir 1.5 parts par élu local, c’est magique !

      De la même manière, la moitié des revenus des parlementaires est constitué de frais sans justification échappant par la même à toute cotisation et taxes. C’est donc exactement l’équivalent d’un abattement de 50% ou d’une double part personnel ! Et encore, je ne parle pas de la possibilité de rémunérer son conjoint comme assistant(e) sans avoir à justifier d’un travail effectif …

      Il va de soi que chacun des postes politiques donnent généralement accès à des frais ou des prestations directes payant rubis sur l’ongle le smartphone dernier cri avec abonnement, les ordinateurs, les boxs internet, les déplacements, des voyages d’études, du petit personnel, …

  28. HerveLE

    Je propose ce texte à envoyer à votre député PS:

    « Monsieur le Député,

    J’ai appris avec plaisir dans la presse que vous aviez sorti l’épée du fourreau pour lutter contre les abus des entreprises ou des particuliers qui profitent indument de notre système de réductions fiscales.

    L’idée de demander une déclaration préalable obligatoire pour tout schéma d’optimisation fiscale, afin de le neutraliser, me semble excellente, saine et très prometteuse.

    C’est pourquoi j’ai voulu, trop impatient d’attendre la lointaine échéance du 1er janvier 2015, faire acte de citoyenneté et déclarer dès aujourd’hui le schéma d’optimisation fiscale auquel je m’apprêtais malhonnêtement à me livrer, non sans en avoir fait grande publicité auprès de mes connaissances.

    Il s’agit, dans un premier temps, de m’isoler dans une chambre, avec mon épouse (légitime, Dieu merci) et de pratiquer un abattement de 100% de nos différents habits. Dans un deuxième temps le schéma d’optimisation requiert de s’allonger sur le lit, et de procéder à certains mouvements capitaux ayant pour conséquence l’allongement de l’organe masculin à l’intérieur du dispositif féminin, puis la dépose ci-dedans du « germe d’optimisation fiscale » avant le délai de rétractation.

    Il y a bien sûr un temps de traitement du dossier de 9 mois, qui aboutit, in fine, à alléger la charge fiscale du foyer d’une part entière, à l’insu de l’état.

    J’espère, suite à ces éclaircissements, que vous éviterez de m’envoyer à mon domicile des inspecteurs d’optimisation conjugale qui me seraient d’un fort désagrément.

    Salutations,

    Un mauvais contribuable repenti. »

    1. Peste et coryza

      J’ai toujours détesté cette loi…
      Tu as le malheur d’être célibataire ou ne pas pouvoir avoir de gosses, et tu payes pour ceux qui constituent leur lignée…

      1. riton

        Tu veux dire que tu refuses le principe
        cas n°1: célibataire (sans enfant) = 1 part
        cas n°2: marié avec deux gosses = 3 parts
        Donc la part d’impôt que ne paye pas le cas n°2 (manque à gagner pour le fisc) est payé par le contribuable n°1.
        Si c’est ça , dont tu veux parler, saches que c’est très, très, mal vu de remettre en cause ce principe.

        1. Cerf D

          Ce principe doit en effet être remis en cause. D’abord parce qu’un couple marié avec deux enfants devrait compter pour 4 parts.

      2. Cerf D

        Pourtant, c’est à peu près une des seules choses qui soit presque juste dans l’impôt sur le revenu. Je dis presque parce qu’il n’y a pas de raison que les enfants ne comptent que pour une demi-part.

        Par exemple, soit un foyer de 4 personnes (2 parents, 2 enfants) ayant un revenu annuel net imposable de 80 000€. L’Etat n’a pas à savoir si ces 80 000€ sont gagnés par le père de famille seul ou si chaque membre gagne 20 000€/an. Il serait donc logique de calculer l’IR sur la base de 20 000€/personne (j’utilise le conditionnel parce qu’il serait normal qu’une personne compte pour une part).

        Ceci étant dit, il est facile/évident/trivial de voir que le problème ne se pose qu’en raison de la progressivité de l’impôt. En effet avec un taux unique, un célibataire touchant 80 000€ annuels paierait le même impôt qu’un foyer de 4 personnes ayant le même revenu.

        C’est donc à la progressivité de l’IR (voire à l’IR lui-même) qu’il faut s’en prendre, pas aux mesures qui le rendent moins insupportable.

        1. turnover

           » L’Etat n’a pas à savoir si ces 80 000€ sont gagnés par le père de famille seul ou si chaque membre gagne 20 000€  »
          Pas convaincant votre logique; parce qu’à partir du moment où ils ont des revenus, ils font une déclaration personnelle, à part des parents.
          Vous perdez de vue la notion de à charge ou non à charge

      3. Deres

        Cela se discute en effet … Je te rassure, cela fait partie des niches fiscales qui se prend des branlées tous les ans depuis 3 ans … A ce rythme là, ce sera bientôt symbolique.

        Par contre, le symétrique des aides aux parents qui ont des revenus faibles lui ne cesse d’augmenter. Dans un futur pas si lointain, les dépenses des enfants des pauvres seront payés entièrement par l’Etat alors que les riches devront les assumer entièrement en se faisant taper tous les jours à coup de gourdin fiscal. Enfanter sera alors réservé aux pauvres car sinon, ce sera trop cher pour les riches …

        1. HerveLE

          j’avais fait un billet proposant justement l’inverse: créer des incitations fiscales énormes pour les riches familles nombreuses. Car de toute façon à la génération d’après, elles seraient beaucoup moins riches!
          Mais pas évident que ca passe auprès de l’opinion

      4. Aristarque

        L’ idée du système est que les célibataires auront leur retraite payée (puisque c’est de la répartition et non de la capitalisation) par les enfants des autres. Il est donc normal que les célibataires assument en partie les frais d’ élevage de leurs futurs soutiens des vieux jours…

  29. Giraud

    il y a l’imbécillité idéologique de nos gouvernants qui, n’ont pas encore compris que le problème de la France, c’était justement sa fiscalité !!!

    Fiscalité confiscatoire pour tout ce qui produit de la richesse, donc de l’emploi créateur de richesse.

    Fiscalité principalement utilisée aux bénéfices, non des pauvres, leur nombre s’accroît …

    Mais, fiscalité dont la plus grande partie est dirigée aux avantages sociaux d’une seule catégorie de citoyens, les déjà super protégés, notre fonction publique et ses assimilés.

    Les restes étant généreusement distribués par nos politiques élus, aux quelques centaines de milliers d’associations plus ou moins opaques, y compris des syndicats ne représentant plu qu’eux même et le secteur public, soit, moins de 2 % du secteur le plus ponctionné.

  30. romin dubois

    rien de trés particulier dans l’enfance de françois . elle eut ceci de remarqualble que d’être protégée de tout desagrement ,desanchantement ,ou déception.Ses parents partisans d’une education tolérante n’avaient jamais rien exigé de lui.Il n’etait de ce fait aucunement preparé a ce qui s’abattit sur lui quand il quitta le bonheur illusoire de son foyer Il vecut alors un desastre comparable a l’episode biblique de l’expulsion du paradis et eut conscience de la separation du monde en un bien et un mal .Il enrageait contre ce qui pour lui equivalait a une violation de ces droits civiques ;le fait que son environnement refusait de se plier a chacun de ses besoins desirs et autres lubies .Le monde ne tournait pas rond et contrairement a Hamlet il ne voyait aucune malediction dans le fait d’être né pour y rétablir l’ordre avec en plus l’intention de le rendre heureux .Son esprist etant aussi large qu’un ecran de television il voyait apparaitre d’ingenieuses solutions dans leur pureté virginale alors qu’elles etaient deja apparues 40 ans plus tôt avant d’être précipitées dans le tout a l ‘égout des mauvaises idées.Les autres continuaient a vivre leurs sombres et passives existences résignés à accepter les choses telles qu’etaient ……Une force sinistre mystifiait l’humanité Qui avait intérêt a maintenir les masses dans leur stupide resignation face a l’imperfection du monde .De funestes puissances barrent la route a une humanité marchant triomphalement vers le paradis terrestre Naif il voulait le vrai bonheur non pour quelques elus , mais pour tous sans exception et surtout pour ceux qui trop obtus,sont incapables de saisir son idée de solution finale .Il n’y avait plus des lors de difference entre macbeth sans ardeur missionnaire mais assoife de pouvoir et criminel violent et françois qui ne baignait pas( encore) dans le sang .
    Comment dans son idealisme arriva t il finalement a deposer une bombe a retardement dans un grand magasin noir de monde ? Ce que l’on nomme destin immuable n’est que conneries paul watzlawick

  31. mps

    « <le peuple", celui qui devrait avoir le dernier mot, va multiplier les urticaires locaux ou sectoriels, mais sans plus.

    La grosse moitié des français qui ne paient pas d'impôts vont supporter une petite hausse TVA, et bouffer calmement leur pâtée tant qu'ils pensent encore pouvoir extraire une goutte du citron.

    Un autre partie surveillera surtout son voisin : tant qu'il est moins avantagé que lui, tout va bien.

    Dans ceux que le "tout va mal" excède, il y a encore une bonne couche qui croit que l'ennemi est extérieur : le turbo capitalisme, l'UE au libéralisme débridé (sic !), les méchantes banques internationales, le FMI, ou les vilains pays (en fait tous !) qui font du dumping social et fiscal puisqu'aucun n'aurait l'idée de cogner aussi fort que la France.

    Bref, les lucides ne rempliaient pas une salle de fête de l'école communale 🙂

    1. Peut-être.
      Ne perdez pas de vue qu’il suffit de 10%, seulement 10% d’une population pour faire basculer tout le monde d’une opinion à une autre.

    2. Deres

      Ouais, cela risque de valser plus que cela …
      Dans les faits, en parallèle des augmentations de taxes à tout va, le gouvernement à coupé le maximum d’investissement de la part de l’Etat. En plus des coupes déjà prévu au début de l’année, ils ont ajoutés en fin d’année environ 500 millions chacun sur l’équipement militaire, les infrastructures et la recherche. Pour l’industrie militaire, cela fait par exemple des coupes de l’ordre de 5% de leur activité totale sur l’année. Cela doit bien faire plusieurs % pour la construction de routes, autoroutes et voie ferrés. Cela va donc avoir rapidement un effet induit sur l’emploi de la même façon que sur les industrie comme l’équitation qui se prenne 10% de taxe en plus dans la figure … Il est donc probable que le chômage va repartir de plus belle l’année prochaine surtout que les budgets de contrats aidés sur 2013 servant à tenir la promesse de l’inversion seront bientôt épuisés … la croissance du chômage reviendra alors à son niveau naturel à moins de remettre de l’argent au pot, argent pris sur l’économie privé … la vrai recette de lutte contre le chômage de ce gouvernement est donc au final de détruire de bons emplois utiles dans le privé pour créer des emplois inutiles aidés dans le secteur public mais moins payés donc plus nombreux. On sait comment cela va finir …

      1. johnny_rotten

        Pour faire repartir les embauches pourquoi ne pas tenter une sorte de coup de poker.
        Par exemple:
        – pendant une durée de deux ans , baisser carrément les charges patronales de 50%, sans obliger les entreprises à embaucher forcément en CDI mais en CDD si elles le veulent.
        Fair la sourde oreille aux plaintes des syndicats et autres parasites qui vont pleurnicher sur la baisse de rentrée fiscales
        Ensuite voir les répercussions sur l’ensemble du secteur économique.

        1. Nocte

          Avant tout, supprimer toute subvention aux syndicats. Ensuite mettre en place cette mesure.
          Sans couper le robinet à pognon, ils reussiraient à bloquer le pays et à faire porter le chapeau sur la mesure.

  32. Ali Devine

    Je sais que je suis faible, mais le petit sourire par dessus l’épaule de Mme Vallaud-Belkacem me ferait consentir à tout. Oh oui Najat, impose-toi et taxe-moi à fond.

    1. Calvin

      Sauf que tu t’endors tout sourire auprès de Najat, et tu te réveilles avec les remerciements de Pierre M., Bernard C. et Arnaud M.
      Et là, tu comprends ta douleur.

    2. Black Mamba

      Ah! Le masochisme … il y aura toujours quelqu’un qui en redemande… même si cela fait mal, oui, très mal 😉

    1. petit-chat

      « ça risque d’être chaud cet hiver et l’année prochaine »
      Ben non, il ont reçu pour instruction de ne plus régler les factures des fournisseurs.

    1. Le Gnôme

      Ce canard a perdu son fond de commerce, à part taper sur Sarko, il ne savait rien faire d’autre. Alors, il est difficile d’avoir appelé à voter pour le sauveur de la France pour le débiner ensuite. Il devrait militer activement pour le retour au pouvoir de l’ex-président, ça lui sauverait les miches.

    2. petit-chat

      Les journaux peuvent bien tous couler, ils ne valent pas, tous réunis, 1 €. Et quelles économies en subventions directes et indirectes qui pourraient être affectées (c’est une suggestion) à de nouveaux radars « qui protègent chaque jour des vies ».

    3. doh

      Je dirais bien que s’il coule, ce sera tout autant de subventions économisées… Mais on sait tous que non, ça ira dans la poche de quelqu’un d’autre.

  33. fruit-d-or

    Ce qui est assez drôle dans les commentaires, c’est que pour la plupart ce sont des gens qui ne payent pas d’impôt ; donc qui sont très mal placés pour la ramener sur le concept du consentement à l’impôt.
    Et qu’on ne vienne pas me rétorquer qu’ils payent parce que: la TVA, les prélèvements sur le salaire etc…. !

    1. romin dubois

      ou avez vous vu jouer cela ? je paie des impots au dela du raisonnable pour un retraité . Pour commencer j’ai decide de ne plus payer la TVA sur la margarine fruit d’or riche en omega 3 .tant pis pour mes neurones ! , je vais acheter du vrai beurre chez le fermier du coin ( en espéces)

      1. Le Gnôme

        Surtout que la TVA sur la margarine est à 19,6% . Le beurre n’est qu’à 5,5%.,Une des bizaretés de la fiscalité française.

      2. vengeusemasquée

        et que la margarine, c’est de la merde en barre alors que le beurre est si bon, tant au goût que pour la santé. ♥

    2. petit-chat

      Comment pouvez-vous savoir « qu’on » ne paye pas d’impôt ?
      A moins d’être un assisté friand de l’écume que leur laisse le cachalot étatique ou un zélu, personne n’y échappe, d’autant que les pauvres d’hier ont découvert qu’ils étaient les riches d’aujourd’hui.

    3. Calvin

      Pardon ???
      La plupart ici payent des impôts, et, pour la quasi unanimité, sans doute au delà de ce qui est raisonnable.

      Fruit-d’Or, mon avatar ne reflète pas mon âge réel…

      1. Nocte

        Ou c’est une erreur de réponse : commentaire sur l’article au lieu d’être un commentaire de commentaire.

        1. vengeusemasquée

          Nan mais j’y ai réfléchi et en fait, il parlait de nos politichiens, pas des commentateurs du blog. Là du coup, ça a du sens. 😆

    4. Black Mamba

      Mon petit chou c’est 30 000 euros sur l’impôt sur le revenu pour cette année pour notre couple et quatre enfants à charge . Et tu dis qu’on ne paie pas d’impôts … Tu rigoles là, hein? 😉

      1. romin dubois

        il serait bon de vous inviter a plus de reserve quand vous devoilez les dessous ………de votre fiscalite surtout qu »apres les liens de higgins sur les nouveaux decrets de l’optimisation fiscale vous êtes probablement dans la ligne de mire, si l’on en croit vos conseils sur le montage de sociétes holding . les taupes existent toujours! Tout cela dit trés cordialement

        1. Black Mamba

          Pour toute niche fiscale existe un chien … Ces ministres ne vont pas se tirer une balle dans le pied tout de même … Touts les montages sont en fait en toute légalité . Nous avons déjà eu un contrôle fiscal et un contrôle d’URSSAF et ils ont du même nous rembourser , une somme symbolique 75 euros 😉

          1. romin dubois

            tout etait legal dans l’optimisation fiscale sauf que aujourd’hui l’objectif est de rendre tout cela illegal comparable a la fraude . voir contrepoints.org/2013/11/19146613-l’inquisition -fiscale-est-en-marche

Les commentaires sont fermés.