Made in France, E3 : « Jeu de mains, jeu de vilains »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 3 : « Jeu de mains, jeu de vilains. »

Par h16 et Baptiste Créteur.

On aura beau dire ce qu’on veut, la France est un pays si calme et si peu criminogène qu’un Président peut s’y balader en scooter. Bien sûr, il garde tout de même une escorte policière jamais dépourvue d’une arme à feu. Il a le droit, lui. Les citoyens normaux, désarmés et donc seulement contribuables, n’ont de toute façon rien à craindre. On est en France.

Et c’est en France que vit Arnaud, un garçon sympathique dont la joie effervescente est communicative.

D’un naturel frétillant, il n’hésite jamais, entre deux vibrations allègres de son abondante chevelure bouclée, à rendre service, à distiller les mots gentils et les conseils avisés comme d’autres distribuent les prospectus. Mais parfois, le destin se montre capricieux et joue des tours même aux plus sympathiques d’entre nous.

Et ce soir, le destin, bien français lui aussi, est même chafouin. Alors que la nuit, franchement fraîche en ce mois de février, s’est déjà installée sur la ville, Arnaud rentre tranquillement de son cours de Krav Maga, quand il se fait soudain héler par un triplet de jeunes gens. Arnaud comprend instinctivement qu’il va devoir ici composer avec l’un de ces groupes de jeunes, généralement festifs, souvent bruyants, peu citoyens mais parfois déçus voire franchement rétifs. Dans un quartier pourtant normal, à la fin d’une journée pourtant tranquille, Arnaud sait qu’il va devoir faire face à une situation dont on se sort difficilement sans heurts.

polite self defenseLes petites gouapes l’accostent et lui font rapidement savoir, avec un langage délicieusement fleuri et une insistance peu ouverte au débat, qu’ils apprécieront grandement la générosité dont Arnaud saura faire montre en leur offrant une cigarette. Arnaud, qui ne mange ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé, et qui ingurgite scrupuleusement cinq fruits et cinq légumes par jour avec une eau parfois pétillante mais bien Made In France (c’est fou !), n’a bien évidemment jamais sombré dans la nicotinomanie. Lui qui s’évertue à conserver un esprit sain (et citoyen, n’est-ce pas) dans un corps sain, s’adonner à la cigarette (même électronique), c’est, quelque part, échouer à repousser l’industrie du tabac, le capitalisme éhonté, et, quelque part, une certaine forme de fascisme de consommation, hein, voyez-vous, parce qu’enfumer les autres tout ça, c’est mal. Bref : Arnaud ne fume pas, et doit malheureusement renoncer à toute générosité à ce sujet.

Mais les fripouilles n’en démordent pas : selon elles, Arnaud aurait une fâcheuse tendance à faire le chien, serait issu d’une relation hors mariage, et camouflerait mal un égoïsme peu approprié en ces temps de disette financière. Le petit groupe continue à faire monter la tension au point d’insinuer qu’il aurait eu volontairement quelques coïts avec sa mère, ou sa sœur (les propos ne sont pas toujours clairs, et la confusion de vocabulaire rend le dialogue un peu âpre entre Arnaud et le groupe).

Fair play, Arnaud les prévient ; champion interdépartemental de Taekwondo et pratiquant assidu depuis huit ans de Krav Maga, il ne s’en laissera pas conter facilement mais il souhaite cependant trouver avec eux une issue pacifique (et intérieurement, ça l’ennuierait beaucoup d’esquinter sa toute nouvelle marinière que sa bonne amie Fleur lui a offerte pour la Saint Valentin). Étonnamment devant cette proposition pourtant équilibrée, ses interlocuteurs refusent et expriment ouvertement le souhait de « niquer sa race », chose qui doit leur sembler d’autant plus facile qu’Arnaud n’a pas une carrure spécialement impressionnante, et que cela résonne pour eux comme un défi.

De façon prévisible, ce sera le plus petit et le plus nerveux de la troupe de semi-habiles qui devient le premier de ses agresseurs ; malgré sa surprise (tout se passe fort vite, dans ce monde), Arnaud parvient à parer la gifle. Malgré sa nervosité, il les met à nouveau en garde qu’il pourrait leur en cuire, et réitère malgré tout son souhait de se séparer sans blessures d’un côté ou de l’autre. Sa proposition est pourtant à peine achevée que le premier impétrant revient à la charge.

Arnaud, tout en parant sans mal le coup de poing de son agresseur, lui place un direct précis dans la mâchoire. Le coup, parfaitement exécuté, met durablement le freluquet hors de combat. Mais au lieu de reconnaître leur défaite, les autres tentent de se jeter sur Arnaud, l’un d’eux sortant même de la poche de son costume traditionnel (survêt’-basket-casquette) un couteau à cran d’arrêt. Ce qui devait arriver arrive, et assez vite : après un combat de quelques secondes à peine, les fripons gisent au sol, Arnaud ayant tout de même encaissé un coup de poing dans les côtes.

Un détail le frappe cependant : autour de l’un d’eux commence à se former une flaque de sang. Eh oui : dans la courte agitation qu’aura constitué l’altercation, l’un des agresseurs a glissé sur une plaque de verglas et s’est fracassé les dents sur la chaussée. Sans attendre, Arnaud appelle les pompiers, préoccupé par le sort de l’individu désormais inconscient. Pendant ce temps, les autres canailles s’enfuient sans demander leur reste et sans s’occuper plus que ça du sort de leur infortuné camarade d’arsouille.

Malgré tout, Arnaud est charitable et décide d’accompagner le blessé aux urgences. Il remplit une déclaration de police, racontant la scène aussi fidèlement que possible, et ne manque pas d’invoquer la légitime défense, évidente.

self defense pro tip

Sa surprise sera grande quelques mois plus tard lorsqu’il est convoqué au tribunal. Il appert en effet que l’utilisation de ses aptitudes au combat le rend coupable d’une utilisation de force supérieure à celle de ses agresseurs. En effet, le couteau n’a pas été retrouvé, et le jeune déçu blessé (qui aura obtenu 9 jours d’incapacité totale de travail auprès d’un médecin plein de commisération) s’est empressé d’évoquer le racisme pour expliquer la rixe qui l’a mis à mal. Moyennant quoi et comme il n’a pas fui après la fessée mémorable qu’il a administrée aux petites frappes, ce qui lui aurait évité pas mal de paperasse, il est condamné à deux ans de prison avec sursis, le racisme s’étant ajouté aux coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de 8 jours.

C’est un verdict fort gênant, parce qu’ainsi, Arnaud perd tout espoir de devenir un jour l’avocat qu’il a toujours rêvé d’être, son casier judiciaire n’étant plus aussi vierge que son cœur est pur.

Eh oui, en France, jeu de mains, jeu de vilains !

Cette histoire est loin d’être totalement imaginaire. Si elle vous rappelle quelque chose, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires338

  1. Korsor

    Marrant, le discours habituel des libéraux – et je les critique pour ça, et leur en veut… – c’est la myopie pour la souffrance soit disant fantasmée de ceux qui s’en prennent plein la gueule de cette violence sartrienne – « tuer un européen c’est bien » voir la préface à fanon – parce qu’on n’est pas forcément des karatékas et qu’en plus bisounoursés comme on est lorsque ça arrive on est surpris – CA N’EXISTE PAS ! grand cri gauchiste – p.tain que je suis content quand une députée ps se fait dépouiller devant un dab !!!! Orgasme ! Sourire ! Solidarité mon Q ! Bien fait pour ta gueule !!!!!

    Ouais, traité de raciste en 1995 après un tabassage par 3 machins des banlieues aux halles, même pas un peu de « ça va ? », ce qui a provoqué une remise en question totale de ma vue sur le monde… Pris 25 kilos, te rentre dans le lard sans plus AUCUNE retenue, alcool…

    Arrive 2002… Divine surprise… La gauche absente du second tour !!! 🙂 Cette gauche HAÏE par moi… Moi je votais plus depuis belle lurette… Tout le monde s’en foutait de moi alors je m’en foutais de tout ce petit monde… Et là, Vengeance du Peuple !!! Je m’en souviens je faisais du bateau, un Dufour, on rentrait sur Mars…

    Depuis la gauche a rien appris, mais peut être les libéraux eux se réveillent… Simple, comment faire du commerce si vous ou vos clients vous faites tabasser voler dans le quartier… Not possible… Pas difficile à comprendre non… Idem pour y habiter…

    Mais bon, devant ce dégoutant-nauséabond-nazi-raciste-antisocial-tu-perds-ton-sang-« problème de société », aucun parti ne se manifestait… Sauf les affreux du FN… Une aubaine pour eux…

    Alors que je vous l’affirme H le petit peuple d’où je viens il laisserait bien tomber pas mal de son soit-disant marxisme en échange d’un peu de respect et de considération pour SES problèmes – ni le mariage gay, ni dieudonné, ni le scooter rital de truc, ni toutes ces conneries !!!

    Mes respects H et Baptiste

    Sursis pour moi…

    1. anarchiste

      Voilà 10 ans que je suis le mouvement libéral sur internet et j’ignore de quel discours bisounoursé habituel vous parlez. Il faudrait confondre droit naturel avec justice sociale, individualisme avec marxisme culturel, droit de légitime défense avec monopole étatique de la violence, droit du port d’armes avec interdiction du port d’armes, libéraux avec collectivistes de gauche&droite.

      1. Othello

        Ah le droit naturel, cette sombre blague… Qu’y a-t-il de commun dans la façon de vivre des Bonobos et des Chimpanzés? Où donc est la nature? L’individualisme, pas mon kif non plus. On peut se permettre de devenir individualiste quand on vit dans une société qui a passé quelques siècles à rendre cela possible. Elle en meurt généralement assez vite. C’est comme la vaccination, quand on vit dans une société où 95% des gens sont vaccinés contre une saleté quelconque, « individuellement » parlant, il vaut mieux ne pas se faire vacciner. Maintenant si vous pensez que c’était mieux avant l’invention de ce procédé, que c’était plus « naturel »…

        1. « Ah le droit naturel, cette sombre blague… « 
          Ah les gens qui parlent d’un truc qu’ils ne connaissent en rien, quelle sombre blague !

          « « individuellement » parlant, il vaut mieux ne pas se faire vacciner. »
          Bah non. Faudrait voir à réfléchir avant de poser un avis péremptoire.

    2. Maxence

      Merci pour ce commentaire réaliste qui met un peu de baume sur mon coeur meurtri .
      On se sent, un peu, moins seul.
      Et merci à H16 pour sa chronique que j’attends chaque jour comme une bouffée d’oxygène.
      Ce n’est pas que les sites et blogs manquent, mais l’approche, l’espèce de détachement humoristique ,la variété des thèmes de celui ci en font quelque chose de particulièrement succulent.
      Dans ma revue de presse matinale, je le garde toujours pour la fin.
      Longue vie…..

    3. Kekoresin

      Très fort le fourre-tout idéologique avec une définition plutôt débile du libéralisme.
      Cela dit, je suis 100% d’accord pour la députée PS qui s’indigne que personne vienne à son secours.
      Pour ce qui concerne la vengeance du peuple, il faudrait d’abord espérer son éveil, histoire que cela mène à autre chose qu’un chaos dévastateur, débouchant sur une terre stérile totalitaire. Les lendemains de révolutions sont douloureux y compris pour les plus partisans qui se retrouve parfois raccourcis à l’encolure.

      1. hussardbleu

        Après le turdidé, le mustélidé: on apprend ainsi, qu’ensuite de l’excellente Rossignol et ses ennuis de DAB, voilà maintenant le tour de Mme Martres (Présidente du Mur des Cons) qui s’est fait tirer son larfeuille dans le métro le 28 janvier…

        Il y a bien du malheur dans ce bas monde…

          1. hussardbleu

            « convivial » ? j’avais retenu « cool » ! ces bobos – de droite, enfin, ce qui en tient lieu – sont impayables… sinon au titre de leurs petits avantages discrets…

  2. Korrigan

    Deux siècles et demi en arrière La Bruyère caractérisait le juge de cette manière :

    Le devoir des juges est de rendre la justice.
    Leur métier, de la différer.
    Il en demeure cependant quelques-uns qui savent leur devoir et font leur métier.

    Cette sentence toujours plus d’actualité me remet en mémoire un jubilatoire incident, banal fait divers relaté par l’un de nos poètes, anticonformiste éclairé, demeuré sans suite judiciaire* comme ils disent dans les prétoires et dont voici un extrait de la minute enregistrée.

    « Mais, par malheur, si le gorille
    Aux jeux de l’amour vaut son prix,
    On sait qu’en revanche il ne brille
    Ni par le goût, ni par l’esprit.
    Lors, au lieu d’opter pour la vieille,
    Comme l’aurait fait n’importe qui,
    Il saisit le juge à l’oreille
    Et l’entraîna dans un maquis !
    Gare au gorille !…

    La suite serait délectable,
    Malheureusement, je ne peux
    Pas la dire, et c’est regrettable,
    Ça nous aurait fait rire un peu ;
    Car le juge, au moment suprême,
    Criait : « Maman ! », pleurait beaucoup,
    Comme l’homme auquel, le jour même,
    Il avait fait trancher le cou.
    Gare au gorille !… »

    Le genre d’affaire à trouver sympathique la famille des pongidés.

    *Dame guenon n’avait pas porté plainte.

    1. hussardbleu

      @Korrigan : « Dame guenon n’avait pas porté plainte ».

      La femme de René ? le philosophe préféré de Sa Suffisance ?

        1. hussardbleu

          By the way, mon cher Korrigan, je pense que tu as lu « La Tête des Autres » et « Pauvre Bitos » ?

          Et je pense souvent au bon Chamillart*, qui – ayant mal jugé une cause qui lui était soumise, par manque de temps pour l’étudier – remboursa de ses propres deniers le plaideur malheureux…

          On imagine mal un JAP encarté au SM se sentir responsable au point d’envisager même des excuses à la famille de la victime d’un tueur libéré par ses fantaisies sociologiques…

          *ministre de Louis XIV, magistrat et excellent joueur de billard… malgré quoi, selon Saint-Simon, il était pauvre et ne vivait guère que de sa pension royale.

      1. Fred

        @ BM : vous avez commis un crime-pensée raciste. Vous méritez de faire un petit tour par la salle 101 ! 🙂

        1. Black Mamba

          Tiens! Pour en profiter pleinement de la salle 101 à défaut de la 69, je rajoute de quoi alourdir mon dossier…
          :mrgreen:
          « Ce terme de « poubelle » renvoi à un autre concept utilisé de manière très libérale au Maghreb et en Afrique : celui de « déchet ». On utilise ce terme entre nous pour designer des gens sans scrupules, sans valeurs et sans intelligence aucune. Ils détruisent tout ce qu’ils touchent et là où ils arrivent, les habitants d’origine commencent à fuir devant la dégradation immédiate de la qualité de vie. Incapables au sens le plus large du mot, ils ne peuvent vivre que d’assistanat. Et pendant que leurs voisins vont au travail pour les nourrir par leurs impôts, leurs enfants brulent leurs voitures et leur jettent des ordures.

          Nous n’utilisons pas le mot déchet pour les insulter, mais pour les décrire. Le déchet va usuellement à la poubelle. Comme la France est l’Eldorado de l’assistanat et l’impunité, il est donc naturel qu’elle attire ce genre de clientèle qui devient « une chance ». Ce pays est champion en inversion de valeurs.

          Beaucoup d’émigrés avec un bagage professionnel et intellectuel évitent la France. Ils connaissent le climat malsain qui y règne. Ils savent que le travailleur honnête payera des taxes, dormira dans un taudis et vivra sans papiers alors que le déchet qui crache sur la France sera vite naturalisé.

          Il y a des immigrés de qualité en France mais eux-mêmes, après un parcourt difficile pour s’insérer, vivent mal les choix d’immigration de ce pays. Il est pénible de devoir prouver chaque jour qu’on est « hors système » et qu’on ne vient pas dans le cadre de la déchetterie à ciel ouvert. »

    1. gameover

      François Hollande avait à l’époque assuré que le chiffre de 1600 hommes ne serait pas dépassé. «Il n’y en aura pas davantage, cela suffira.»

  3. jeff1969

    Le jour ou on pourra parler vraiment immigration et dire ce qui marche et ne marche pas. choisir qui on veut voir venir pour leur laisser la meilleure chance qui soit.
    Parce qu’à force de prendre de la main d’oeuvre pour laquelle nous n’avons plus d’usines, cela donne la situation française. Abérrante. Mais dont on ne peut pas discuter, comme nos amis Suisses.

    1. JS

      Exactement, quand le Japon et d’autres pays ont fait le choix de l’automatisation des usines « nos dirigeants » ont fait le choix de main d’oeuvre sous qualifiée importée qui ne sert plus à rien à peine qq décennies + tard…mais bon les machines ne cotisent pas elles…

      1. Fred

        Ils finiront bien par créer des impôts sur les machines pour compenser le manque à gagner… Je fais confiance aux politiques français pour leur imagination fertile en matière de création de nouveaux impôts….

  4. barem

    Bonjour,

    Il faut aussi tenir compte du fait quen france, si en tant que blanc vous etes agresse avec des injures racistes proferes a voir egard, il ny aura pas de circonstances aggravantes retenus contre vos agresseurs si proces il doit y avoir.
    Bref, le racisme anti blanc, legalement, nexiste pas…

    1. Fred

      Et oui ! Certains sont plus égaux que d’autres… Ce qui m’intéresserait, ce sont les origines des fonds qui ont permis la construction d’une telle maison… Quand on pense que certains se ramassent des contrôles fiscaux pour moins que ça…

      1. gameover

        « Le Canard avance une valeur pour la villa : deux millions d’euros. En outre, l’un des architectes de ce cabinet a reçu en novembre dernier la Légion d’honneur des mains de… Claude Bartolone. En 1999, il avait été chargé d’une mission de la part du ministre de la Ville de l’époque, c’est à dire Claude Bartolone. Et l’architecte a travaillé avec le conseil général de Seine-Saint-Denis, dont le président était jusqu’en septembre dernier Claude Bartolone. »

        Pure coincidence !

        1. hussardbleu

          « Pure coincidence ! »

          On ne saurait rien imaginer d’autre… car le monde politique est un lieu favorisé particulièrement sous ce rapport : c’est ainsi que j’ai un vague souvenir d’un certain Woerth qui avait remis une Rouge bien méritée à un certain de Maistre, lequel – pure coïncidence également, comme je le disais – venait d’embaucher l’épouse dudit Woerth dans sa structure de gestion de la fortune d’une certaine Mme Bettencourt…

          Je préfère me souvenir d’un autre de Maistre, Xavier, auteur du délicieux « Voyage autour de ma Chambre »… ce n’était pas la Chambre des Députés….

    2. vengeusemasquée

      Ah mais c’est vieux ça, le manoir de M. le Comte. Avant de lancer les fauves, je vous signale malgré tout que ce n’est pas un logement de fonction mais un palace qu’il a acheté avec son pognon (certes, prélevé dans votre poche) et qu’il n’a jamais bénéficié de logement gratos, contrairement à d’autres. Je ne le défends pas hein, je ne peux pas le blairer, et je parle en connaissance de cause. Cela dit, l’info doit être complète.

      1. hussardbleu

        Sans doute, mais quoique profession libérale, supposé aisé, je ne pourrais jamais m’offrir pareille maison, même au cinquième du prix… alors… on est en droit de se poser quelques questions, notamment sur les entreprises qui ont travaillé sur ce chantier (à quels tarifs, et sont-elles titulaires de marchés publics du département?) sur les honoraires de l’archi (chiffrage desdits honoraires, et à quel titre la Rouge), quel fut le prix du terrain, était-il constructible auparavant et quel était le COS, le PLU a-t-il été modifié vers cette époque ? etc….

        Etrange comme certains Curieux sont peu…. inquisitifs…

        Mais la justice immanente fait que, quand il y reviendra, il regrettera l’Hôtel de Lassay, le plus beau peut-être des châteaux de la République, avec, naturellement, personnel aussi nombreux que stylé, mobilier national comme s’il en pleuvait, cuisine divine par un Chef et une brigade d’élite, et la plus belle cave de Paris…

        Ma Schadenfreude est sans limites…

        1. vengeusemasquée

          Je suis bien d’accord avec toi, naturellement. Encore une fois, loin de moi l’idée de le défendre, surtout qu’un regard attentif des entreprises, comparativement à celles qui sont titulaires de certains marchés du CG93 devrait permettre de confirmer tes soupçons, cher ami.

  5. hop hup

    grosse résolution prise aujourd’hui j’irai pas voté aux prochaines élections ni les suivantes.

    les turpitudes des politicards de gauche et de droite m’ont suffisamment démotiver pour y aller.

  6. yp

    C’est de sa faute, au Arnaud… Quelle idée de ne pas se laisser taper dessus ! Il a bien vu qu’ils étaient plusieurs et issus de minorités défavorisées ! Il aurait au moins pu leur laisser l’avantage !

    Je vais faire ma mauvaise langue : Si ça se trouve, Arnaud votera socialiste aux prochaines élections…

    1. gameover

      Tu ne crois pas si bien dire !

      Le gars qui s’était fait allumé dans la video piratée de la RATP s’est constitué partie civile et a demandé 15,000E car la video mise en ligne 6 mois après l’agression l’a traumatisé (3 jours d’ITT après la video !). Il en a obtenu 5,000 et le policier a eu 2 mois avec sursis.

      http://www.legalis.net/spip.php?page=jurisprudence-decision&id_article=3228

      Les agresseurs quant à eux ont été jugés par le tribulnal correctionnel et la décision rendue en janvier 2011 (et non une cour d’assises comme disait Eolas).

      La décision n’a pas été publiée mais le bruit court que le tabassé avait abandonné sa plainte sur la demande de science po où il était étudiant.

      La LICRA ne s’est pas constituée partie civile contrairement à ce qu’ils avaient dit.

      Si qqun peut avoir la décision rendue les 6 janvier 2011 (mineur) et 11 janvier 2011 (correctionnel) de la 17eme chambre Paris ?

      Le témoignage est affligeant…
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/04/10/01016-20090410ARTFIG00681-la-victime-agressee-dans-le-bus-temoigne-.php

      1. yp

        P*t**n l’interview ! J’en reviens pas !

        Je comprends que la victime soit perturbée en revoyant la vidéo. Mais cette façon de trouver toutes les excuses aux agresseurs… Il en redemande…

        Comment ça, c’est pas cool de pouvoir choisir la taille et la couleur de son pal ?

        1. gameover

          Un commentateur sur le Net a appelé cela le syndrome du Noctilien.
          Tu noteras que l’agressé trouve des excuses à ses agresseurs (frogue, ivresses).

          A noter aussi que ce qui semble lui fqire le plus de mal c’est que ses amis ait vu la video. Et là je ferais un // avec le viol chez les femmes.
          Je pense effectivement que quand tu t’es fait tapé, violé ou plus généralement avoir dans un deal, ou plus simplement cocu (salut Valou)ce qui est le plus gênant c’est que tout le monde soit au courant.

          Et ce qu’on fait valoir aux victimes de viol pour qu’elles portent véritablement plainte, c’est que ça évitera aux suivants de subir les mêmes violences. Force est de constater ici que lui il s’en tape.

          1. hussarbleu

            A voir la vidéo et lire son interview, on est en droit de penser que ce garçon mérite exactement ce qui lui est arrivé : sa lâcheté, autant morale que physique, devrait lui valoir l’ENA et un poste éminent dans la haute administration de la Dhimmitude…

            1. gameover

              « … ce garçon mérite exactement ce qui lui est arrivé… »

              Les chances pour la France seraient-elles adeptes de morpho-psychologie ?

            2. yp

              GO> C’est clair qu’ils ne choisissent pas leur proies complètement au hasard…

              Les apparences sont bien évidemment trompeuses, mais il vaut mieux s’attaquer à un mec bâti comme la victime quinenveu, qu’a un type avec la carrure de Teddy Rinner…

      1. gameover

        M’étonnerait que ça aille bien loin car pour que les associations se portent partie civile il faut qu’elles aient 5 ans d’existence.

        Autrement que partie civile elles n’ont pas d’intérêt pour agir…

        Celle-là a à peine 1 an.

        (j’ai casé mes 3 « a » qui se suivent)

        1. tabbehim

          je ne suis pas aussi affirmatif…
          tout simplement parce que faudra voir les arguments employés…et je sans que la pleurnicherie et les larmes de crocodile vont aider. 🙁

          (ps : jolie pour votre triple A gameover ^^)

  7. kobus van cleef

    Jeu de mains jeu de vilains, c’est ce qui:avait titré minute après le pseudo assassinat de Meric de bellefond
    Fureur ( furerr ?) de la gaucheu télévisuelle
    On les comprend
    Ridiculiser un martyr, un shahid
    On n’a pas idée, bordel de moive !

Les commentaires sont fermés.