Quand nos ministres font des démonstrations magistrales de nullité

Un remaniement ministériel se profilerait de plus en plus, qui élaguerait probablement l’important buisson de maroquins en éliminant la plupart des ministricules sans intérêt du gouvernement. Si cela est nécessaire tant les temps sont durs, on ne peut décidément pas retirer à Hollande et Ayrault une certaine cohérence lorsqu’ils composèrent l’actuel aréopage devant l’uniformité quasi-parfaite de la nullité des ministres en place…

Oh, certes, les précédents gouvernements, à commencer bien sûr par ceux pondus sous la présidence Sarkozy, étaient aussi régulièrement remplis d’une belle brochette d’incompétents et de maroufles, ce qui permet d’affirmer que la tendance générale à la médiocrité des politiciens au pouvoir est conservée. Mais ça n’empêche pas de constater que l’actuelle ribambelle de ministres marque un point haut dans le n’importe quoi chimiquement pur.

Et la raison est simple : la gauche n’avait pas eu l’occasion d’exercer vraiment le pouvoir au niveau national depuis plusieurs années, et le renouvellement naturel de nos « élites » amène certains à prendre une retraite amplement nécessaire (ils ont fait assez de dégâts comme ça), pendant que des petits nouveaux, armés de leur fougue, leur faucille et leur marteau, montent à l’assaut du réel dans des élans souvent confus. Et lorsqu’arrivés au pouvoir, ils doivent s’exprimer et laisser libre cours à leurs talents, cela donne de grands moments de consternation.

parcours institutionnel Duflot Jan 2014On se souvient, bien sûr, d’une Duflot qui, entre deux bafouillages, s’improvisait radio-physicienne de combat et rassurait les populations française contre tout risque de radiation de Fukushima tout en plaçant hardiment le Japon dans l’hémisphère sud, histoire de faire mousser son DEA de géographie. Depuis, la pauvrette se sera surtout illustrée dans son incroyable capacité à fusiller l’immobilier en France par le truchement de lois mal torchées dont l’écriture, sans doute confiée à un quarteron d’écolos bourrés, aura permis une solide crise de fous rires dans les couloirs de l’Assemblée avant de déclencher quelques suicides chez les propriétaires français les plus fragiles.

petit suisse montebourgParallèlement, difficile d’ignorer les froufroutantes âneries débitées par Arnaud Montebourg, véritable lapin Duracell de la connerie politique, et qui démontre à lui tout seul qu’il n’y a pas de limite infranchissable à la cuistrerie. On ne s’émeut maintenant même plus lorsqu’il déclare que, selon lui, la France serait la Californie de l’innovation, alors même que chaque jour qui passe voit de nouveaux Français s’installer dans la Silicon Valley (ce qui ferait de la Californie la France du pinard, je suppose).

Mais comme je le disais, le mal n’est pas circonscrit à quelques individus : ce qui est vrai d’un ministre bouillant comme Montebourg ou brouillon comme Duflot l’est aussi des autres ministres, aussi minuscules soient-ils.

Et cette semaine, ce sont Raymond Canfin et Benoît Hamon qui illustrent à merveille mon propos.

hamon droite allemandeBenoit Hamon, vous le connaissez peut-être si vous lisez régulièrement ces colonnes. Il s’agit du prétexte politique qu’on a placé en charge du ministère de l’économie sociale (ou socialiste, plutôt), et qui avait déjà largement consterné les quelques attentifs à ses gesticulations avec ses remarques débiles sur les cessions d’entreprises ou la responsabilité de la droite (allemande) dans les déboires de la France. Manifestement content de ses précédentes saillies, le bougre, émergeant d’une petite sieste de quelques mois, a donc décidé d’émettre quelques sons désordonnés sur le pacte de responsabilité, bricolage juridico-économique que toute l’équipe de Hollande feint de croire mettre en place. C’est ainsi que, dans une tornade de termes bien trop complexes pour le militant socialiste égaré dans les tuyauteries ministérielles, on apprend que les marges des entreprises françaises seraient trop faibles à cause de distribution de dividendes trop larges, et que pour restaurer la rentabilité et la compétitivité des entreprises françaises, il faudrait que les entrepreneurs diminuent les dividendes versés aux actionnaires. Ben voilà : savoir mal assimilé, raisonnement faux, conclusions débiles, Hamon réussit ici un parcours parfait du mammifère ministériel échoué sur les bancs de sable de l’incohérence, bramant autour de lui à qui voudra bien le désensabler…

Comme je le disais, le pauvre animal n’est pas seul à terminer le ventre en l’air, à remuer des petits membres bien trop courts pour l’aider à gigoter efficacement ailleurs que du buffet à la voiture avec chauffeur et inversement. Pour accompagner Hamon dans son naufrage, il y a aussi Maurice Canfin.

Vous ne pouvez pas décemment savoir qui c’est, puisqu’il s’agit, toute proportion gardée, d’un parfait inconnu qui a hérité (probablement sur un malentendu) d’une vague délégation à un vague maroquin vaguement ministériel pour le développement vague. J’avais évoqué le petit phlegmon ministériel à l’occasion de la crise chypriote où le jeune quadra déclarait — avec l’emphase indispensable à cacher son incompétence — qu’il était plongé dans le nécessaire travail de « démondialisation des comptes en banque », pendant que d’autres relancent de l’économie en ouvrant les sprinklers à pognon ou destructurent de l’intemporel à grands coups de pinceaux.

Il y a quelques jours, sans doute pour se reposer de toute cette démondialisation harassante de comptes en banque, Alphonse Canfin a décidé d’intervenir sur RTL dans un court débat avec François Gervais, physicien, dont l’objet était de savoir si l’on observait plus de tempêtes à cause du refroid-oups non je veux dire réchauff-oh là non disons dérèglement climatique.

En quelques minutes profondes comme un édito de Christophe Barbier, Gontran Canfin nous apprend que la planète est toute déréglée, que les phénomènes graves se multiplient et empirent, et (bien sûr), qu’il est « urgent, urgent d’agir », ouhlala c’est urgent. Le journaliste, aimable, tente une remise en question purement rhétorique mais Honorin Canfin est catégorique, et ouvre violemment le robinet à facepalms :

« Il y a toujours des scientifiques qui considèrent que la Terre est plate, mais la réalité c’est que le GIEC c’est plus de 1000 scientifiques, qui arrivent à un consensus. Et quand vous avez 1000 scientifiques qui disent qu’il est extrêmement probable que ça se dégrade plus à l’avenir, il vaut mieux les écouter et agir maintenant. »

Le sort s’acharne sur la France. Pendant que la côte bretonne subit les tempêtes cycloniques, la région parisienne subit les tempêtes si clowniques de Casimir Canfin qu’on en perd son français : apparemment, le brave ministricule aurait rencontré des scientifiques qui prétendraient encore que la Terre est plate (des noms, vite !), que le GIEC serait composé de 1000 scientifiques (foutaises !), que la science, ce serait une affaire de consensus (ben oui, la physique et les maths, c’est démocratique, c’est bien connu – on vote pour Pi, on vote pour G, on est détendu de la variable, quoi), qu’il est extrêmement probable que ça se dégrade (ou le contraire) et qu’il faut agir (parce que bon). Et si, pour Victor Canfin, il faut agir au plus vite, c’est parce que la mer avance et (pire que tout) la côte recule, en même temps.

Bear Facepalm

Comme on le voit, le politicien écologiste qui démondialise du compte en banque comme d’autres désanussent du chaton a bien compris qu’il faut faire des trucs, n’importe lesquels de préférence, mais vite.

De l’autre côté, un scientifique, François Gervais, physicien de l’Université de Tours, rappelle gentiment au bouffon en plateau que tout ceci est bel et bien bon, mais ces phénomènes climatiques sont relativement imprévisibles et que les températures n’ont pas augmenté depuis 17 ans, ce que le GIEC confirme d’ailleurs.

Le pauvre Séraphin Canfin, gêné, bredouille quelques arguments vasouillards sur le mode « Mais ceux qui disent le contraire sont les plus nombreux », s’accrochant à son consensus scientifique comme le naufragé à son morceau d’épave, consensus d’autant plus fumeux que Gervais expliquera dans l’entretien la curieuse élimination de plus d’un millier d’articles scientifiques n’allant pas dans le sens du GIEC… En somme, après le tri sélectif cher aux Verts, Edgar Canfin nous propose le consensus sélectif.

Cependant, l’affaire prend un tour comique lorsque le pauvret évoque les tempêtes aux Philippines et se demande, pas suffisamment in petto, si elles ont toujours fait 10.000 morts, sans remarquer dans la foulée que la population de ce pays a très nettement augmenté ces 100 dernières années (on y meurt donc mécaniquement plus de tempêtes), et que la pauvreté y est aussi bien plus grande que sur les côtes anglaises qui, aussi balayées par de violents cyclones, n’ont pas compté le même nombre de victimes, loin s’en faut…

Le pompon est atteint lorsque le pauvre Ernest Canfin, englué dans son argumentaire vaseux, compare ensuite le coût de la non-action (10 milliards d’euros de perdu au Royaume-Uni en trois semaines, soit 21 jours) contre … un milliard d’euros de coût par jour seulement si on se mettait en tête de respecter les engagements délirants de Kyoto (soit, 21 milliards en trois semaines).

Autrement dit, pour Donald Canfin, ne rien faire coûte 10 milliards, ce qui est beaucoup plus cher (sapredieu !) que de s’agiter pour respecter le protocole de Kyoto qui ne coûte que 21 milliards.

canfin le shadok

Canfin rejoint ici la longue liste de pignoufs à roulette qui nous gouvernent avec l’aplomb que seuls les cuistres peuvent déployer lorsqu’ils vont se prendre une bonne tarte de la réalité, jamais tendre avec les imbéciles. Il rejoint donc vaillamment Hamon, Montebourg et Duflot au panthéon des coûteux bouffons que vos impôts servent à payer.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires221

  1. Semaphore

    (…) l’ élimination de maroquins et de marocaines. Et la parité, qu’ en faîtes-vous, aimable hôte?

    1. petit-chat

      Article totalement hilarant, h16 s’en est vraiment donné à coeur joie, mais le si clownique, j’ai explosé !

  2. shj

    la science, ce serait une affaire de consensus (ben oui, la physique et les maths, c’est démocratique, c’est bien connu

    Mais…enfermez les !

      1. Aristarque

        Nous les libérerions, si cela ne tenait qu’à notre volonté, bien volontiers de l’attraction terrestre… Hélas!

  3. Semaphore

    Comme il y aurait encore des scientifiques croyant à la platitude de la Terre, nous pouvons constater également que le lyssenkisme n’ est pas encore complètement mort…

  4. Marco33

    Excellent l’extrait radio!
    Cette m.rde verdâtre se fait bâcher tranquillement!
    Le vent tourne!
    Sous peu, on va voir des écolos crucifiés sur leurs éoliennes !!

    1. royaumont

      C’est la version moderne d’une spécialité nationale : la roue.
      Il n’y a pas à dire, c’est en réinterprétant notre patrimoine qu’on bati l’avenir !

    2. Riguite

      Et ce sera dommage pour ceux (honnêtes) qui ont quand même, au milieu de ce grand foutage de gueule médiatique, quelques raisons de s’inquiéter pour notre planète.

        1. Aristarque

          Même pas!
          Z’ayrault pointé est tellement inodore, tellement évanescent ou ectoplasmique et tellement nul puisqu’en dessous, objectivement, de cette valeur qu’il n’a finalement que très peu les honneurs de cette tribune.
          Il n’existerait pas que l’on ne le remarquerait pas.
          Comment les Nantais, soi-disants Bretons, ont-ils pu se satisfaire d’un pareil inexistant?

          1. gameover

            Bien d’accord, d’ailleurs on en parle peu ici.
            Mais VM parlait de tous les ministres.

  5. Théo31

    La seule pression atmosphérique que connaît Canfin, c’est quand il suce pour de l’argent gratuit des autres.

    Quant à Hamoncul, il n’a plus à prouver depuis longtemps qu’il est un abruti fini.

    1. hussardbleu

      Hamon me fait penser à une sorte d’ Harold Lloyd, mais version hagarde et perverse….

  6. alpharuper

    le dialogue Gervais / Canfin est intéressant. le sinistricule commence par annoncer quelques contre vérités comme la sécheresse en Californie, la « plus sévère depuis 500 ans ».. j’aimerai bien qu’il me donne les données écrites sur la Californie d’il ya 500 ans… en fait c’est 50 ans (10 fois moins) en en plus maintenant il pleut des cordes en CA… même si ce sera insuffisant pour recharger nappes et lacs… sur le bilan humain des tempêtes et autres inondation, il oublie qu’il y en a tjrs eu . Celles du 5 mars 1930 dans le sud ouest qui avaient dévastés Montauban et Moissac avaient faient plus de 1000 (mille!) morts…

  7. GG

    Ah oui ce brave Edgar… c’est celui qui s’était découvert une fibre sociale sur le tarmac de Roissy et qui avait refusé d’embarquer à bord de l’avion qui devait le conduire au Mali, car il s’y trouvait également un individu qu’on expulsait du territoire.

    1. GG

      (précisons que si l’individu en question était expulsé, c’est parce qu’il était 1/ sans papiers 2/ coupable de vol à main armée 3/ coupable de viol aggravé sur mineur)

          1. GG

            L’imbécile qui se voyait sans doute déjà à la une de Libé « Mon nom ne sera pas associé à une rafle » ou quelque chose du genre a dû être âprement déçu…

      1. Winch

        Faut reconnaitre qu’il n’avait pas de chance, celui-là.
        Normalement notre ministre de la justice préconise la prise en charge et la réinsertion, et avec un bracelet au pied elle pense que les mineurs ne risquent plus rien.
        Vous croyez qu’elle a tout compris?

      2. Aristarque

        Du moment qu’il n’avait pas roulé à 56 km/h en ville, lui reprocher ces quelques peccadilles était somme toute, malvenu et exagéré, non ?

    1. Black Mamba

      Maurice, Alphonse , Gontran , Victor , Casimir, Séraphin, Ernest , Donald
      Avec tous ces prénoms, il a dû voir plusieurs dentistes différents chacun d’eux a proposé un traitement global mais mais comme Canfin ne savait que choisir comme traitement , il a du coup demandé à chacun de ne faire qu’une dent à la fois d’où le résultat final …

      1. Black Mamba

        J’ai oublié Raymond et Pascal… Il doit avoir un problème de personnalité… Ils sont combien dans sa tête 🙄

  8. BenOui

    Le plus grave dans ces histoires, c’est que la prose de h16 est plus sérieuse que les clowneries politiques.

    Et ce n’est pas une question de tournures humoristiques… Non, le politique est devenu un cancer en phase terminale de ce que représente l’évolution humaine. Ils ont voulu une chimiothérapie, ils l’ont eu. La décomposition fait son œuvre irréversible.

    Attendez-vous à des effets secondaires imprévisibles, spectaculaires, inimaginables, redoutables, monstrueux.

    Heureusement, ce ne sont plus les politiques qui nous gouvernent…

  9. Pere Collateur

    Je sais qu’il y a masse de prétendants parmis ces minustres, mais je m’étonne de ne pas trouver une seule occurence sur Fabius, vieux briscard inamovilble de la politique, mais néanmoins aussi compétent en diplomatie qu’un Elephant dans la manipulation de verres de cristals…

    De plus, le gus cumule: Non seulement il est systématiquement à coté de la plaque dans ses sorties diplomatique consternantes, ce qui a le bon gout de nous faire pas mal de nouveaux « copains » à l’étranger, mais, truc délirant, ce mec est un putain de repris de justice avec du sang sur les mains, à en rendre jaloux un Dracula! Mais que fou t il dans un ministère alors que sa place est au minimum en taule à perpet?

    That is the question…

    1. Karamba!

      Et surtout où en est l’affaire de son fils aux prises avec notre justice indépendante?

  10. Karamba!

    Et dire que nos prochains ministres sont déjà en formation au sein de SOS Racisme, l’UNEF, et autres associations solidaires pseudo écolos constructivo progressistes…
    Mais bon tout va bien, on vient d’apprendre que malgré l’explosion du nombre de français sans boulot, de faillites d’entreprises…, le taux de chômage avait baissé de 0,1% en 2013. Victoire, Flanby a terrassé la bête et remporté haut la main son pari sur le fil juste avant les municipales. Comme on se fout de notre poire…

  11. Black Mamba

    « on apprend que les marges des entreprises françaises seraient trop faibles à cause de distribution de dividendes trop larges, et que pour restaurer la rentabilité et la compétitivité des entreprises françaises, il faudrait que les entrepreneurs diminuent les dividendes versés aux actionnaires.  »
    Pirouette déjà que les investisseurs étrangers évitent de plus en plus la France mais là il n’y aura plus aucun en France, même les les plus simplets en économies feront vite leur calcul et enlèveront leur billes pour les placer ailleurs qu’en France
    http://www.contrepoints.org/2014/03/05/158533-investissements-etrangers-cest-la-chute-finale

    1. Aristarque

      Moi qui croyais que les dividendes étaient prélevés sur ce qui peut encore rester dans la caisse après que tout le reste (et au delà) ait été payé…
      suis plus à jour… ai fait mon temps… sniff, sniff…

      1. Théo31

        C’est pas les socialistes qui croyaient pouvoir se servir tranquillement dans les 450 millions de bénéfices de l’écotaxe ?

        C’est fou cette propension des gauchistes à toujours projeter leurs turpitudes sur leurs ennemis.

  12. Seb

    je me demande si les interventions ridicules de nos ministres sont liées à l’extrême difficulté à argumenter que tout va bien en socialie, ou bien nos ministres sont ils simplement incultes et médiocres ? les 2 et plus encore évidemment!
    Heureusement (pour eux), les médias aux ordres les mettent à l’abri du ridicule. Dômage que ce blog ne passe pas au 20h

      1. Aristarque

        Que voulez vous ? Ces sicaires et autres traîne -rapière ont dû penser que, d’ origine russe et donc formée à bonne école, la demoiselle comprendrait … Bah, revenons au thème de Mission impossible Si, d’ aventure, vous étiez pris ou repéré, nous nierons avoir eu connaissance de vos agissements ou d’ être en relation avec vous…
        (^)__________________[bomb]

  13. Honorbrachios

    En plus d’être le gouvernement le plus incompétent jamais vu en France (ce qui est un record!) , c’est aussi le plus menteur, le plus manipulateur et le plus néfaste jamais connu !
    De fait c’est peut être une chance qu’il soit incompétent finalement car ils le sont aussi dans leurs mensonges

  14. Flo

    Le plus « surprenant » c’est que des journalistes organisent un (mini) débat entre une professeur émérite de physique et un politicien diplômé de sciences-po Bordeaux qui a fait le plus gros de sa carrière à la CFDT.
    A part, éventuellement, la CFDT, on ne voit pas bien ce qui pourrait les réunir.
    Deux brèves ce matin dont l’une nous ramène à Montebourg et prouvent à quel point le pays est profondément gangréné:

    – Les ex-Lejaby au bord de la faillite. Il leur « faut » entre 0.5 et 1 M€ pour survivre. Interview de l’actuelle dirigeante :
    « Mr Montebourg a assuré que c’était une filière qui comptait pour lui » (WTF?)
    « Les banque « doivent » nous aider car chacun doit prendre ses responsabilités » (re-WTF)

    – Un employé de Veolia au service contentieux qui refusait de couper l’eau à ceux qui ne payaient pas licencié par son entreprise l’attaque au Prud’hommes.
    Passons sur les arguments sentimentalistes du bonhomme pour écouter les arguments de la responsable de son « comité de soutient » (sic):
    « C’est homme est un héros qui se bat pour être réintégré chez l’horrible Veolia qui ne pense qu’à faire rentrer les sous. On ne peut pas couper l’eau aux gens comme ça, comme n’importe quelle marchandise, car l’eau n’est pas une marchandise ».

    Bien entendu, ces déclarations sont livrées par les medias comme ça, sans qu’aucun contradicteur ne soit invité à s’exprimer.

    1. Nyamba

      Je me posais la même question que vous, songeant, avec une voix intérieure ressemblant à s’y méprendre à celle de Serge Karamazov (aucun lien) : « Il y connaît quoi, au climat, Rick Canfin ? »
      J’ai eu l’espoir fou que le journaliste avait peut-être fait exprès de mettre un bulot en face d’un tigre du Bengale, histoire de démontrer de façon éclatante aux auditeurs la puissance du foutage de gueule qu’ils payent allègrement avec leurs impôts.
      Quant à Monty « Oh Noes! » le Froufroutant, si la filière compte autant pour lui que celle des marinières bretonnes, je l’encourage à poser en porte-jarretelles et guêpière pour motiver les investisseurs. Il n’est plus à ça près.

    2. Before

      J’ai entendu ces infos ce matin, et j’ai eu la même réaction que vous (« Veolia qui ne pense qu’à faire rentrer les sous » quelle honte !).
      Et pour les ex-Lejaby, il semble que je vais leur prêter de l’argent, via la Banque Publique d’Investissement et mes impôts … (d’ailleurs, Veolia aussi, saleté d’entreprise qui gagne des sous et paye des impôts).

    3. Kuing

      Flo : « – Les ex-Lejaby au bord de la faillite. Il leur « faut » entre 0.5 et 1 M€ pour survivre. Interview de l’actuelle dirigeante : « Mr Montebourg a assuré que c’était une filière qui comptait pour lui »
      ————-

      Je sens que Montebourg ne va pas tarder à nous faire une superbe Une de Libé habillé en soutif et porte-jarretelle « made in ex-Lejaby ».

  15. doh

    « alors même que chaque jour qui passe voit de nouveaux Français s’installer dans la Silicon Valley » Guilty as charged. Un de plus dans deux mois. Pas vraiment la silicon valley, mais en californie quand même: du côté de Santa Monica 🙂

  16. Jeanpierre

    Ce billet est un feu d’artifice! Merci!
    En attendant, j’arrive pas à croire qu’il ait pu sortir que « des scientifiques pensent que la terre est plate ». Et il est ministre! Sommes nous devant un cas d’école du syndrome du gros micro mou?

    1. LeVertEstDansLeFruit

      Tirer des feux d’artifices et s’en réjouir, tout en ragardant la connerie des Shadocks, c’est l’activité des Gibis.

      Foutez-moi tout ça plutot au gulp de l’histoire et qu’on en parle plus.

    2. Aristarque

      Il y a bien des hommes politiques qui imaginent qu’ en pompant plus d’ impôts et davantage de taxes que ne le faisait le vil et méprisable gouvernement, les Grançais auront davantage d’ argent à dépenser en fanfreluches Lejaby…

      1. Aristarque

        Oups, méprisable gouvernement précédent (mais les lecteurs perspicaces l’ avaient compris)… 🙂

        1. hussardbleu

          Good heavens ! and now we have to outthink Mr. Stark in order to qualify as « perspicaces »….where will he stop?

            1. Aristarque

              Celui-là, c’est pour mes heures laborieuses.
              J’ai d’autres montures, dans d’autres haras…

    3. Flo

      D’autant que les premiers scientifiques qui ont osé prétendre que ce n’était pas le cas étaient loin d’être majoritaires dans le fameux « débat » (dont on voudrait faire l’alpha et l’oméga pour le climat de nos jours), que ça a coûté fort cher à certains au début, et faillit coûté sa tête un peu plus tard à celui qui continuait à penser in petto « Et pourtant elle tourne ».

  17. royaumont

    Biographie d’Aristide Canfin :

    Pascal Canfin est né le 22 août 1974 à Arras (Pas-de-Calais)[1]. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Bordeaux et de l’université de Newcastle[2] (Royaume-Uni).

    Pascal Canfin est chargé de mission à la Confédération française démocratique du travail (CFDT) du Nord-Pas-de-Calais de 1997 à 1999, puis consultant en ressources humaines de 1999 à 2003[3]. D’abord intéressé par la semaine de 4 jours, il a milité au sein de l’association Nouvelle Donne, créée par Pierre Larrouturou. De 2004 à 2009, il est journaliste au mensuel Alternatives économiques[4], spécialiste des questions liées à l’environnement, à l’économie sociale et solidaire, à la responsabilité sociale des entreprises[5].

    Parallèlement à son activité de journaliste, il s’engage en politique au sein des Verts en 2001[1]. Il est responsable de la commission « Économie, social et services publics » des Verts entre 2005 et 2008[4].

    Il est député européen depuis 2009, et nommé le 16 mai 2012 ministre délégué au Développement auprès du ministre des Affaires étrangères en France, dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault.

    En gros, ce brave garçon n’a jamais travaillé de sa vie… Et en politique, cette belle tête de vainqueur est un croisement entre Duflot et Fabius.

    1. Peste et coryza

      Voyez également le diplôme anglais.

      Pas un signe de qualité ici, mais plutôt un synonyme de vendu (qui a dit « young leader » ?)

    2. Nemrod

      En clair une tanche qui n’a jamais eu a se coltiner au réel…trop trivial.
      Va passer toute sa vie a emmerder ceux qui se charge de faire tourner le pays…
      Arf !!! faut que je vérifie mon stock de FMJ.

    3. flak

      journaliste et politique, le fond absolu du panier.Ce mec est rigoureusement et precisement une tache de crasse sur la moquette de la civilisation.

    4. Aristarque

      De quoi, l’ efficience qui transpire de ce pedigree peut-elle bien être le nom?

    5. Pere Collateur

      Incroyable. Je suis toujours étonné du pédigré de ces gens, qui sur le papier semble correcte, et du résultat consternant que ca donne sur le terrain…
      Je ne me l’explique pas…

    6. Bof

      Bref, il a toute sa place dans ce gouvernement.
      Batho, Duflot, Ayrault,… Aucun n’a jamais travaillé, et encore moins dans le privé (là, c’est du 0%)

  18. Le gnôme

    Il est d’une nécessité absolue de lutter contre le réchauffement climatique pour éviter que le Groenland redevienne le pays vert que les Vikings avaient colonisé et qu’ils évacuèrent au début du XIVème siècle parce qu’ils n’avaient pas su lutter contre le refroidissement du climat.

    Faut être totalement inculte pour ignorer le petit âge glaciaire qui dura jusqu’au milieu du XIXème siècle, que les malheurs qu’il engendra sont infiniment supérieurs à celui de l’optimum médiéval qui vit la population augmenter parce que les récoltes étaient meilleures parce que le temps était moins froid. Que le climat fut très bon pour les cultures durant la majeure partie de l’empire romain alors que son changement affecta celles-ci vers le IIIème siècle. Et que dire des sécheresses qui contribuèrent à la disparition de la civilisation Maya.

    Tout ces gens n’ont pas su lutter contre les changements climatiques, et brûlaient du bois, n’avaient pas d’éoliennes et pas d’écolos. Ca doit être pour ça qu’ils ont disparu.

    1. royaumont

      tous les spécialistes vous le diront : si les dinosaures avaient su lutter contre le réchauffement climatique, ils n’auraient jamais disparus.

      1. Le gnôme

        C’est parce que les dinosaures ne payaient pas d’impôts et flatulaient à tire larifouette. Et le pet de dino, c’est redoutable pour le climat.

            1. Le gnôme

              Entre un brontosaure de 30 tonnes et un kiwi de 3 kg, devinez qui fait les pets les plus abondants. Je ramasse les devoirs dans trois heures (faut au moins ça pour résoudre l’énigme).

            2. Nyamba

              J’ai réfléchi à la question, et il manque un paramètre : les flageolets existaient-ils à l’époque des brontosaures et si oui, en mangeaient-t-ils ?
              Rien à voir, mais « mangeaient » contient à la suite quatre voyelles, c’est joli je trouve et je tenais à partager avec vous cette observation inutile.

            3. gameover

              Et les cieux rougeoyaient de leur flatulence… Et de 6…

              (Peut être une explication à la disparition des dinosaures, ils ont fait pêter la planète)

            4. Black Mamba

              aiguayaient, chaououal, langueyaient, ouaouaron, rabi’-oul-aououal, relangueyaient, reoyaient, rocouiaient, rocouyaient, rougeoyaient et youyou sont les seuls mots à aligner 6 voyelles consécutivement.

            5. Sémaphore

              dans yoyoter, il n’y en a que quatre, de voyelles accolées, mais qui résument bien la situation

            6. hussardbleu

              Ptérodactyle (s.f.) machine à écrire perfectionnée, actionnée par les pieds.
              « Les bureaux sont remplis du crépitement des ptérodactyles »

        1. Sémaphore

          dans yoyoter, il n’y en a que quatre, de voyelles accolées, mais qui résument bien la situation…

            1. Semaphore

              Certes, vous aimeriez, n’est-il pas ? :mrgreen:
              Je suis juste beau joueur mais je suis aussi un marin, insubmersible, surtout à bord de mon Zündapp Russie

            2. hussardbleu

              flat four, deux roues motrices ? une pour le sc ? magnifique…vu une, un jour, chez un vigneron du côté de Mercurey, il avait aussi la BM « Russie »…. et une René Gillet… friqués, ces petits producteurs….

    2. Flo

      Et qu’on a découvert des vestiges de villages datant de l’époque romaine très haut dans la vallée de Chamonix suite à la fonte de glaciers durant la seconde partie du XXème siècle…

  19. Kekoresin

    L’augmentation des séismes majeurs dans le monde doit être due à la connerie universelle de la politique française, rayonnant dans l’univers connu d’une lueur mortifère. Dans le décompte Rosepine Bachalot et quelques autres sinistres ont été oubliés, responsables des grenelles de l’ampoule tueuse et du sournois carbone à rats!
    Pour les économies futures, un plan de voyage aller simple vers Mars pour tous ces déficients synaptiques serait je pense un bon investissement d’avenir pour la France!
    Pour l’instant la France avance…avec une bougie dans le cul et bientôt sans rien, parce que ces insultes à l’intelligence sur pattes vont nous prouver par A+B que la bougie pollue et tue des bébés phoques en Mongolie orientale!
    Je suis prêt à croire en dieu, n’importe lequel, s’il peut nous débarrasser de ces Ayatollahs de la pensée socialo-écolo-pédalo unique, qui braillent du haut de leur 2% pour en imposer aux 98% restant (une sorte de résultat de dictature en inversé en quelque sorte!)
    Pour ceux que les docs scientifiques ont le même effets qu’une bonne intraveineuse de valium, je recommande le roman de feu Crichton « état d’urgence ». Chrichton maintenant réconcilié avec les écolos car mort et donc non polluant!

    1. Marco33

      Décédé trop tôt, Mister Chrichton! Ses technos thrillers sont vraiment bien et celui que vous mentionnez, quasi prophétique!
      Pour le reste, je suis 1000% avec vous.
      A se demander si nous ne sommes pas en réalité dans une immense émission de télé-réalité, avec des guignols pour nous gouverner et observer comment on réagit….

    1. Kekoresin

      Brûlez plutôt vos cartes d’électeurs rien que pour aggraver les typhons aux philippines (y’a un record à battre parait-il)

    2. Marco33

      NON!
      Il faut voter PS : seul moyen de sortir le pays de ce merdier
      PS : on sortira du merdier seulement quand on sera plus bas que la Grèce
      Re PS : Et encore, je n’en suis pas sûr….

    3. Calvin

      Les dimanches des élections, je passerai mes journées à relire du h16. J’allais dire les meilleurs articles, mais ils sont tous très bons.

        1. petit-chat

          Un très court extrait, pour mettre l’eau à la bouche :
          « la Duflot qui parle responsabilité, c’est un peu comme une poule qui parle physique des particules. Ça interpelle. »

  20. hop hup

    ils trouveront bien l’occasion de faire plus pire avec un gouvernement resserré
    je leur fais confiance pour ça ils l’ont prouver dans le passé a faire pire

  21. channy

    « le pauvret évoque les tempêtes aux Philippines et se demande, pas suffisamment in petto, si elles ont toujours fait 10.000 morts, sans remarquer dans la foulée que la population de ce pays a très nettement augmenté ces 100 dernières années  »

    Sans allez jusque là H16, les tempêtes frappent régulièrement les philippines durant la saison de la mousson de Mai à Novembre..et cela depuis toujours..pas besoin d’ecoutez et de lire des rapports de scientifiques pour le savoir..Un simple guide du Beauftar ou futar suffit.
    D’ordinaire les tempêtes font plus couler des ferries que raser des grandes villes
    mais bon peut être que notre clown à roulettes est contre le cycle naturel des moussons en Asie du Sud -Est?

  22. Dr Slump

    Réduire le nombre de ministères? Belle promesse, tandis qu’en coulisse, le nombre de secrétaires et sous-secrétaires d’état, avec tous les cabinets et tous les fonctionnaires cachés derrière, seront eux maintenus voire multipliés, pasque merde! sinon comment va t’on recaser les potes de la commission bidule interministérielle? Bref, poudrozyeux, tout changer pour ne surtout rien changer!

  23. Adrien

    Hache, vous n’avez pas parlé de ma maroquine préférée, Sylvia P., la Ministre des Médailles, des Petits Fours et des Inaugurations dans le Sud-Ouest. Ladite pauvresse est actuellement privée de visites pour cause d’élections, c’est ballot, y’avait quand même la zone artisanale du Causse-d’Auge de Mende à bénir… Qu’est-ce qu’on va manger maintenant ? http://www.48info.fr/actualite-1248-sylvia-pinel-ministre-lartisanat-du-commerce-et-du-tourisme-ne-viendra-plus-a-mende-.html

  24. Celes

    Ce que dit Hamon n’est pas faux : les actionnaires sont la principale cause de la faillite des grosses entreprises.

    Initialement, le capitalisme ne prévoyait pas qu’un actionnaire ne s’intéresse pas à la boîte.
    Depuis l’arrivée d’actionnaire profiteurs qui veulent du fric à court terme et qui s’en foutent, toute boîte qui rentre en bourse signe sa mort assurée sur le long terme (car aucune structure ne peut tenir un rythme de croissance exponentiel).

    Ainsi va le cycle d’une entreprise :
    des céateurs la fabriquent en créant un produit, elle croit, elle se charge en commerciaux, elle se surcharge, son objectif se vautre dans le lucre, et elle meurt.

    Ainsi va le cycle de l’entreprise : toute boîte dont l’objectif premier est de faire du fric est condamnée à mourir.

    L’objectif premier est de fournir un produit, l’argent n’est qu’une conséquence.
    Donc l’arrivée d’un commercial à la direction d’une boîte signe son arrêt de mort.

    En France, ce cycle est paralysé : on massacre les PME prométteuses à coups de taxes pour sustenter les CAC40 qui entretiennent la corruption et les actionnaires.
    Il faudrait laisser nos grosses boîtes crever (comme PSA), et laisser nos PME croître.

    L’analyse de Hamon n’est pas fausse, les actionnaires sont un réel problème, en entreprise ce sont des boulets stupides qui n’y comprennent rien et ne savent que paniquer.
    Mais ce n’est pas un problème solvable, on ne peut détruire l’avidité humaine.

    Hamon se trompe de problème, le vrai, c’est l’Etat et la Sécu, avec leurs charges, taxes et impôts ahurissants.

      1. Celes

        Je ne suis pas médiqué. Par contre, je peux renouveler la vôte si vous le souhaitez.

    1. Jeanpierre

      L’actionnaire investit. C’est à l’entreprise de développer des produits, d’être concurrentielle (si l’état la laisse faire bien sûr) et de s’adapter à la vie économique. A mon avis, vous surestimez le rôle d’un actionnaire qui se borne à amener le capital que l’entreprise fait fructifier. Une entreprise qui meurt est juste moins adaptée que les autres à la situation économique. Une forme de sélection naturelle.

      1. Celes

        Oui, mais ce n’est plus valable pour les trop grosses entreprises.

        L’actionnaire ne se contente pas d’investir, à un certain niveau il prend part aux choix de l’entreprise, et c’est là que les choses dérapent : il ne lutte pas toujours pour le bien être de l’entreprise à long terme, mais pour son portefeuille.

      2. Celes

        D’une certaine façon, oui, on pourrait dire que c’est une sélection naturelle par défaut d’adaptation. Le problème, c’est qu’en France, les gros, on ne les laisse pas crever, on les met sous perf d’argent public.

    2. Kekoresin

      Le gros problème c’est que nos socialos à la faucille toute molle et au marteau qui fait pouët pouët, pensent que l’entreprise n’existe que pour créer du n’emploi qui brille. Ben non! Une entreprise est là pour générer du profit. Même les gosses de 10 ans qui ont joué 1 fois au monopoly le savent.
      Nos énarques et nos syndicaca essayent désespérément de trouver une espèce de voie annexe au capitalisme depuis des décennies avec le résultat que l’on récolte aujourd’hui.

      1. Sémaphore

        Monopoly ! Toute l’horreur de la finance sous la forme d’un jeu! Quid de la souffrance éprouvée de devoir vendre un hôtel à la casse pour payer la taxe de luxe ?

      2. Celes

        Faux.

        Une en treprise existe en 1er pour dispenser un produit / servide.
        Le profit est une rétribution : une juste conséquence.

        Le profit ne doit venir qu’en second. Si le profit vient en 1er, l’entreprise tue la poule aux oeufs d’or.

        D’une certaine façon, oui, on pourrait dire que c’est une sélection naturelle par défaut d’adaptation. Le problème, c’est qu’en France, les gros, on ne les laisse pas crever, on les met sous perf d’argent public.

        1. gameover

          Celes, fail again

          « Une entreprise existe en 1er pour… » : une entreprise n’est pas une graine emportée par le vent qui s’est mise à pousser spontanément pour offrir ses fruits au passant qui passe.

          Une entreprise existe PAR son créateur ou son investisseur.

          Si maintenant tu veux connaître sa motivation première, c’est assez simple, mets toi en situation et imagine que tu aies 2 idées géniales de produits à fabriquer A ou B qui ont les mêmes cycles, nécessitent les mêmes investissements, prise de risque etc… mais que la marge sur le produit A soit de 40% et celle sur B de 25%.

          Comprendi ?

          Si le produit est la première motivation du service apporté, tu t’appelles Martin Bouygues, tu as un joli jouet entre les mains que ton papa t’a permis de construire et tu es incapable de te remettre en question lors d’une restructuration du marché puisque ce jouet c’est ton bébé. Tu penses même à racheter ton concurrent SFR qui lui a bien compris que faute de moyens et d’idées pour retaurer la rentabilité il valait mieux se retirer du marché. Toi tu vas couler la boutique de Papa qui était pourtant un beau bijou.

    3. gameover

      Celas, tu te vautres légèrement.

      D’une part, le cycle des entreprises que tu décris n’est pas réel, mais dans ta tête comme tout ceux qui croient que Google va se casser la gueule.
      Ainsi dans les entreprises du CAC40 il ya St Gobain qui doit avoir près de 450 ans (1665), GDF date de 1946, Suez de 1958 etc… et Total en 1924 d’où l’acronyme FP qui signifie Française des Pétroles.

      D’autre part quand tu parles du CAC40 il ne peut que monter pour la simple raison que comme tout indice il est renouvelé dès qu’une boite n’a plus sa place : ainsi Air France est sorti pour faire rentrer Technip. Ainsi aussi pour Peugeot en 2008 remplacé par Rhodia. Rhodia est issu des activités de Rhône Poulenc qui date de 1928.
      La bourse laisse bien crever celles qui ne font pas le taf.

      Il n’y a pas beaucoup d’entrepises récentes dans le CAC40 car ce n’est que le reflet du dynamisme des entreprises en fRance.

      Les actionnaires ne sont pas le problème mais la solution car si l’actionnaire vend c’est qu’il a trouvé mieux ailleurs. L’état qui a perdu plus de 10 fois la valeur sur France Telecom (Orange) est un bien piêtre actionnaire.

      Les dates ci-dessous sont au moins les dates de création, sinon de scission ou de regroupement :

      Saint Gobain: 1665, matériaux de construction
      Vivendi: 1853, communication et divertissements
      Alcatel-Lucent: 1898, équipementier télécom
      Lafarge: 1833, matériaux de construction
      Veolia Environnement: 1853, services aux collectivités
      Legrand: 1860, groupe industriel
      Société Générale: 1864, banque
      Schneider Electric: 1871, industrie électrique
      Crédit Agricole: 1885, banque
      Michelin: 1889, pneumatiques
      Vinci: 1889, BTP
      Peugeot: 1896, constructeur auto
      Renault: 1898, constructeur
      Air Liquide: 1902, gaz industriels
      L’Oréal: 1909, cosmétiques
      Total: 1924, compagnie pétrolière
      Publicis Groupe: 1926, communication
      Alstom: 1928, services
      EDF: 1946, électricité
      Bouygues: 1952, conglomérat
      Vallourec: 1957, énergie
      Technip: 1958, parapétrolier
      Carrefour: 1959, distributeur
      PPR (Ex-Pinault Printemps): 1963, marques
      Danone: 1966, agroalimentaire
      Accor: 1967, hôtels
      Cap Gemini: 1967, SSII
      Unibail-Rodamco: 1968, immobilier commercial
      Essilor: 1972, optique
      Sanofi: 1973, pharmaceutique
      Pernod Ricard: 1975, spiritueux
      Axa: 1985, assurance
      LVMH Moët Vuitton: 1987, Luxe
      STMicroelectronics: 1987, puces électroniques
      France Telecom: 1988, télécommunications
      EADS: 2000, aéronautique
      BNP Paribas: 2000, banque
      Safran: 2005, aéronautique
      ArcelorMittal: 2006, sidérurgie
      GDF Suez: 2008, gaz

          1. gameover

            Merci Jules, effectivement je voulais faire instit ou prof quand j’avais 12 ans, j’avais d’ailleurs été reçu au concours de l’école normale… mais je ne pourrai pas dire que aghh les MOOC m’ont tuer.

            Puisqu’on parle de pédagogie je trouve que la plupart des membres du gouvernement en manque beaucoup alors que beaucoup sont issus de l’EdNat… et ça ne fait que prouver que ces gens là ne sont pas fait pour ça.

            Entre pédagogie et manipulation il n’y a pas loin, on est donc sauvé…

            L’Ecotaxe par exemple a manqué singulièrement de pédagogie dans sa présentation, ce qui est complètement indépendant du fond.

            Mais ce n’est pas spécifique au gouvernement ce manque de pédagogie. Dans l’interview de RTL le physicien parle à un moment d’effet de l’entropie… pas sûr qu’une personne sur 1000 comprenne ce terme.

            1. tabbehim

              Entre pédagogie et manipulation il n’y a pas loin

              rien que cette phrase explique à elle seul la grande cause du n’importe quoi de l’Etna 🙂 si vous le permettez, pourrais je la reprendre à point nommé?
              vous auriez dû réellement être instit, mais auriez vous cependant survécu au lavage de cerveau fait lors du passage des syndicats de profs?

            2. gameover

              Pédagogie-manipulation : il suffit d’avoir un esprit critique mais l’enfant voit souvent l’instit comme la parole de Dieu, d’ailleurs qui n’a pas entendu lorsqu’on propose à un enfant de résoudre un problème par une méthode alternative « la maitresse elle a dit ».

              Mon fils quand il avait 5 ans a eu une déconvenue avec sa maîtresse et ça lui a ouvert les yeux. L’exercice consistait à relier par un trait les différents composants d’un ordinateur : UC, clavier, souris, écran, imprimante etc…

              Mon fils avait relié la souris à l’UC car à cet âge il avait déjà participé avec moi à des upgrades ou dépannage de PC mais la maîtresse lui a corrigé en reliant la souris à l’écran (p’tete qu’elle avait un port USB sur l’écran, je ne sais pas)
              Et je n’ai plus jamais entendu « la maîtresse elle a dit ».

              Je n’ai pas poursuivi à l’époque dans la formation d’instit car ils donnaient une très mauvaise image de leur métier (grêves, revendications etc).

              Mais je suis rentré plus tard et d’une autre façon dans le corps ensaignant… ces relations n’ont pas duré, je n’étais pas politiquement correct…

            3. gameover

              Pour info l’école normale c’était en sortie de 3ème et ce n’était pas forcément idiot de former les maîtres à cet âge. Bon, le niveau n’était pas le même car avant d’arriver en 3ème il y avait de l’écrémage. Il n’y avait pas de classe d’adaptation quand on ratait un redoublement, c’était vie active direct (apprentissage).

            4. royaumont

              @gameover
              « le corps ensaignant ». Enseignant vous voulez dire ? Le lapsus est beau…

            5. tabbehim

              l’ENS ont été tué par Pétain, et ont été retué par Jospain à l’époque où il était ministre du lavage de cerveau en 89….

              Les maitresses de votre fils ont dû être non-formé dans des IUFM…. Autant dire que vous avez fait l’instruction de votre enfant en plus de son éducation par vos propres moyen….mes respects.

              ps : votre cure NVB est elle réellement efficace, elle fait vraiment peur vous savez?

            6. gameover

              NVB oui, pour moi c’est fait mais c’est pour que vous n’oubliez pas son coté satanique style Malcom McDowell…

              Je suis sûr qu’elle arrachait les ailes des mouches quand elle était petite… moi aussi.

            7. Black Mamba

              Quand j’étais jeune …j’utilisais une réglette souple armée comme une catapulte, je pointais l’ustensile vars ma cible et je lâchais, l’accélération et la force de frappe me permettaient de faire de la bouillie de mouche

      1. Celes

        Il faut tempérer, lorsque je parle de mort, c’est un champ lexical percuttant, il ne s’agit pas de mort mais de restructuration devrais-je plutôt dire.

        Tout ce qui n’évolue pas est condamné à disparaître, c’est une loi universelle. Si l’entreprise ne s’adapte pas, en interne comme en externe, il faut la laisser mourir : elle se divise, se recompose, se purge, et repart.

        1. gameover

          Ah bah oui c’est percutant. Entre se faire soigner une dent et finir 6 feet under il y a une différence.

          Moi aussi je change les meubles de temps en temps chez moi.

      2. Celes

        D’ailleurs (quasiment ?) toutes les boîtes que tu mentionnes ont déjà subi de profondes restrcturations…

  25. Monoi

    C’est marrant, je lisais récemment qu’un certain Warren buffett avait déclaré que l’assurance catastrophe lui avait rapporte des milliards ces dernières années parce que justement, y avait plus beaucoup de ces catastrophes naturelles… Mais bon Gérard Patin doit savoir mieux.

    1. Nyamba

      Hum… ne confondrait-il pas ici le coût des dégâts engendrés par les catastrophes naturelles et l’ampleur (ou le nombre) de ces dernières ? Je veux bien croire que le premier n’ait rien à voir avec ceux des siècles derniers (un centre ville moderne doit coûter un poil plus cher à la casse qu’un village de cabanes en bouse de vache blanchie à la chaux), ce qui est bon pour le business des assurances ; mais pour voir une multiplications des catastrophes, peut-être qu’un petit graphique tout con serait plus parlant qu’un gros portefeuille, non ?

      1. Monoi

        Faudrait peut être lire et comprendre. Buffett dit que justement le nombre de cata naturelles a subit l’effet inverse que celui prévu par les verts. Et que donc il s’en met plein les poches en assurant les gens.

        1. royaumont

          Il a du flair Buffett.
          Considérer les verts comme une boussole qui indique le sud s’avère un pari payant.
          Adam Canfin ne dénote pas dans le paysage : c’est bien un vert, Adam.

        2. Nyamba

          Je n’ai lu que ce que vous avez écrit, soit « beaucoup plus de catastrophes naturelles ces dernières années ». Je ne peux pas deviner le reste si vous ne l’étoffez pas.

          1. Eole

            la phrase était: y avait plus beaucoup de catastrophes naturelles, et non « beaucoup plus ….etc » 🙂

    2. Marco33

      Nyamba a parfaitement raison : ce n’est pas la fréquence des catastrophes naturelles (et puis affubler aux Hommes les séismes… Grand n’importe quoi puissance 130!), mais l’inflation galopante du coût de chaque sinistre.
      A cela vous ajouter une démographie plus importante, et vous avez les vrais raisons.
      D’ailleurs, la fréquence des événements météo est stable voir décroissant : sur le doc du lien, 1er graphique de la 3ème page :
      http://diginole.lib.fsu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1039&context=coaps_pubs&sei-redir=1&referer=http%3A%2F%2Fwww.google.com%2Fcse%3Fcx%3D001481282910879549110%253A7l5zcrhp_cg%26cof%3DFORID%253A9%26ie%3DUTF-8%26q%3Dcyclone%26ad%3Dn9%26num%3D10%26rurl%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.fsu.edu%252Fsearch%252Fresults.html%253Fcx%253D001481282910879549110%25253A7l5zcrhp_cg%2526cof%253DFORID%25253A9%2526ie%253DUTF-8%2526q%253Dcyclone%26siteurl%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.fsu.edu%252F#search=%22cyclone%22

      1. Kekoresin

        Oui mais là on touche le noeud du problème. Il vaut mieux inciter les esprits faibles à croire que le monde cours à la catastrophe climatique pour au moins deux raisons:
        1- Les augmentations de tarifs d’assurances passent comme une bite de babouin dans un cul d’éléphant – en douceur!
        2- Les médias peuvent envoyer leurs débutants derrière des digues de ports bretons en criant à déferlante de 10m! (soit dit en passant qu’avec des déferlantes de 10m, on aurait eu 10000 morts au moins comme aux Philippines Okyo – je sais, c’est minable.) J’habite au bord de l’Atlantique et tout bon marin qui se respecte parle de creux et pas de vagues.

        1. gameover

          Des vagues scélérates en Bretagne ?

          Chouette on va bientôt pouvoir faire du surf en Bretagne !

  26. Adrien

    HS : les jeunes Veaux français de la génération Y ont tout compris à la vie en Socialie

    Morceaux choisis d’une étude publiée récemment (à consulter chez Deloitte) :

    « S’appuyant sur un panel de plus de 7 800 personnes nées après 1983, dans 26 pays à travers le monde, le résultat est sans appel : 70 % de ceux que l’on nomme les Millennials ne s’identifient pas au modèle traditionnel de l’entreprise (…)

    Les jeunes Français de la génération Y sont moins convaincus que la moyenne mondiale de l’impact positif des entreprises sur la société (65% contre 74%). Ils sont nettement plus nombreux à penser que créer des emplois doit être le premier objectif, à la fois du monde des affaires (55 %, soit + 14% que la moyenne), et des pouvoirs publics (43 %, soit 11% de plus que la moyenne). (…)

    Ils ont également une vision moins positive sur les dirigeants actuels quant à leur capacité à développer les compétences des jeunes en matière de leadership (…). Pour autant, ils ne sont que 52% à envisager de travailler de façon autonome et quitter l’environnement de travail proposé par les entreprises aujourd’hui (contre 70% en moyenne dans le monde). (…) »

    Donc une activité professionnelle en France c’est avant tout :

    – pour filer du travail aux autres
    – subventionnable par l’Etat si besoin
    – pour développer les compétences des salariés
    – mais surtout on ne veut pas se lancer soi-même parce que bon voilà quoi

    Ce pays est foutu, et pour un paquet de temps.

    1. Marco33

      Pour les socialistes (et assimilés : FN, UMP, Verts, Cocos), l’entreprise a vocation à créer de l’emploi.
      Bref ils n’ont rien compris.

      1. Peste et coryza

        En même temps, créer une entreprise en France, à moins d’être un secteur sur (boulangerie par exemple, tant que le pain est bon, les vendeuses souriantes, et qu’il est prêt à 7H du mat, ça roule), relève parfois de l’acte de foi.

        Ou alors, il faut avoir les clients AVANT de monter la boite…

        1. Marco33

          J’étais dans l’optique de rachat d’une TEP/PME : j’ai abandonné quand j’ai vu 1) l’état des finances de la majorité des boîtes en vente ; 2) Les trajectoires réglementaires et fiscales de notre pays.

        2. Aristarque

          Toi qui cherches du travail, monte un dossier de Fablab!… Cela jute, selon un récent dossier d’ H16…

    2. Adolfo Ramirez Jr

      je fais partie de la generation Y, mais je me soigne avec une dose d’H16 tous les jours et depuis, ca va mieux!

    3. yp

      Ce pays est foutu, mais pas à cause d’une génération en particulier…

      Rater le virage des nano-technologies : Fait. Aucune chance à l’adversaire.
      Rater le virage des bio-technologies : En cours.
      Rater le virage de l’informatique : Peut mieux faire, ratage à terminer.
      Rater le virage de l’intelligence artificielle : Fait.
      Rater le virage de la robotique : Bel effort d’enterrement de Nono.

      Explication talentueuse de la sortie de route en cours :

  27. hop hup

    Les gouvernements ne veulent pas d’une population avec un esprit critique. ils veulent?
    ? a demandé il y a 11 mois
    des travailleurs obéissants. Du monde juste assez intelligent pour faire fonctionner les machines et juste assez stupides pour accepter passivement leur situation. » George Carlin

    lui il avait tout compris ce G Carlin

  28. Dahu

    Déjà, à la base, il ne devrait y avoir aucun scientifique « croyant » que la Terre soit plate ou ronde. Il y a des théories scientifiques validées par des modèles et des expériences. Il n’y a rien à croire, juste à constater.

    Si les « scientifiques » qui font du climat sont des croyants de quelque chose, leur place n’est pas dans un labo mais à l’église ou la mosquée, ou bien chez les pronostiqueurs de courses de chevaux.

  29. tabbehim

    quitte à rire des pitreries de nos adorables gouvernants 😀

    l’excuse de l’action pour une égalité :
    http://www.20minutes.fr/societe/1315526-20140305-najat-vallaud-belkacem-faire-mixite-sujet-mobilisation-collective

    dans le fanboy et fangirl du gouvernement qui disent que tout va bien dans les commentaires :
    http://www.20minutes.fr/economie/1315406-20140305-france-decoit-encore-bruxelles

    et surtout, ma langue de bois préféré :
    http://www.20minutes.fr/societe/1316146-20140306-baisse-taux-chomage-c-moment-mettre-turbo-ayrault

    mais le top du top, celui qui croit sincèrement que l’état peut tout, et peut booster une entreprise, il est nominé partout, et réussit toute ses blagues :
    http://www.20minutes.fr/societe/1314542-20140304-france-veut-devenir-pays-robots

    parce que : Arnaud Montebourg, qui prévoit également de recourir à «l’arme de la commande publique» pour accélérer le mouvement.

    cher hôte de ce forum, pensez vous pouvoir faire un top 10 des pires sorties gouvernementales par ministres? je pense que ce sera le billet le plus marrant qui sera avec moult facepalm ^^

    1. Kekoresin

      L’arme de la commande publique!
      Ce singe royaliste consanguin devrait se demander pourquoi l’armée française ne se fournit plus en France pour ses bérets ou ses rangeos (pardon ses Brodequin de Marche à Jambières Attenantes)
      Savant mélange de yaca et faitckejdy …

  30. Rupert

    Heureux de découvrir l’existence de Gaston M’Enfin. Jamais entendu parler jusqu’ici.

  31. LECOMTE René

    Ce jour, je suis impressionné de la célérité de la justice à traiter des affaires Trerweiler et Gayet. A comparer au faible intérêt à instruire la plainte de Xavier Kemlin, pourtant jugée recevable, pour recel et détournement de fonds public avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction.
    Cher H16, vous faites ressortir 4 ministres, un bon choix parmi tant de nuls. Il semble que certains soient trop occupés à réaffecter les tâches dans leurs ministères respectifs pour orienter l’information selon les critères électoraux proches, ne laissant pas de temps pour se mettre en avant en vue du prochain remaniement. Ils ont pourtant tous de longs discours verbeux en stock.

  32. pouf pouf

    Ils sont partout, partout autour de nous, j’en ai plein dans mes amis, qui ? Enfin surtout un dans la discussion d’aujourd’hui. Un journaliste très spécial en généralités autres, un spécialiste d’arrière-boutique de chambre obscure veux-je dire, si vous voyez où j’en viens, un mec en or tout de même, mais bon. Lui, avec son canard de cuisine à la mode de chez nous, youpi magazine, il a un très gros abattage par exemple, une grosse jauge. Son discours est simple : « tu comprends, à âge et CSP plus, plus égaux on gagne plus, nous, mieux, tout mieux. Que veux-tu que je te dise, on gagne mieux, je ne vais pas culpabiliser, toutes les études sérieuses le disent, je n’ai pas de raison de m’en faire, nous gagnons mieux, nous, dans la mafia gay ». Comment ça je n’ai pas le droit non plus ? Je n’ai déjà plus le droit pour les tapettes de la mairie et leurs choses obscures ? Sous prétexte que ? Donc, les génocides, les pédés, les ordures de la raie que vous savez, les z’handicapés, on ne se moque pas, d’accord, alors à partir de là, comme à part le malheur, plus rien ne me fait rire, qu’écris-je ? Que me reste-t-il là, à part les centrales à énergies propres, politiques et nucléaires ? Messieurs, je n’ai plus rien à vous dire, veuillez agréer, bonjour chez vous.

    1. Black Mamba

      Il va falloir que tu me dises un jour comment décrypter tes messages… je jette l’éponge à la postérité!

    2. hussardbleu

      Volubilis (s.m.) maladie nerveuse grave se traduisant par un flot de paroles. Le patient ne peut plus se taire et doit être abattu.
      « Ma pauvre tante a succombé à une attaque de volubilis ».

  33. lyx

    Mon avis c’est que le Gouvernement Ayrault ce n’est pas encore tout à fait la « dream team » dont rêvent tous les Français, car Il lui manque encore Ségolène Royal et Harlem Désir. Encore un petit effort !

      1. Nemrod

        José Bové et Bachelot pour l’ouverture !
        ( de la Tanche, la truite c’est Samedi).

    1. hussardbleu

      Cucu (s.m.) petit singe de Tasmanie, à queue prenante et s’apprivoisant facilement.
      « Le cucu se nourrit de pralines. »

      Il se dit que dame BM en aurait ramené un de ses dernières vacances.

      1. Black Mamba

        Oui, j’étais à la recherche des mots perdus et là, que vois-je … vous étiez là sous mon nez mon cher Hussarbleu … Je n’ai pas pu résister , je vous ai ramené dans mes bagages.

          1. hussardbleu

            mais bon, ma satisfaction est que je vous oblige à lire, ne serait-ce que par la grâce de l’hypertexte… encore une bonne action à mon actif… n’est-ce pas ?

  34. scaletrans

    Votre verve vengeresse est nourrie par l’abondance des sujets. Vous restez ma lecture quotidienne favorite, mon médicament.

  35. Kekoresin

    Le problème n’est pas tant le CO² que l’on va rejeter que celui qu’on ne rejettera pas, quand l’extraction des énergies fossiles transformera le marché mondial en marchés locaux (dont les moins favorisés seront ceux ne disposant pas de réserves auto suffisantes.) Fini le Porche Cayenne pour emmener ton ptit bout d’chou à la maternelle! Fini l’économie de marché! Fini la retraite et l’assurance maladie! Enfin je parle pour le pékin moyen comme moi parce que pour nos élites, les vacances aux Seychelles vont perdurer encore un moment. Malgré les turpitudes verdâtres mues par une atrophie majeure du cerveau, RIEN aujourd’hui ne peut remplacer les énergies fossiles dans notre schéma économique avec le degré de consommation actuel et, a fortiori, futur.
    Bon, en attendant la cata, il faut quand même se battre et garder son rang ce que nos socialistes sont visiblement résolu à ne pas faire!

  36. hussardbleu

    et j’oubliais…. oui… cher H16 : one of your best efforts… dommage que ce soit impossible à traduire…

    le phlegmon ministériel / le véritable lapin Duracell de la connerie politique / le prétexte politique / on vote pour Pi, on vote pour G, on est détendu de la variable…. etc….

    et j’suis modeste, dans deux cents ans, on en parlera encore ! certes, c’est plutôt l’homme de droite, tu lui parles « avantages acquis » il sort son flingue…

    1. hussardbleu

      Tout à fait sérieusement, ayant passé la nuit et relu ce billet, je me dis maintenant que H16 est devenu une « époque » de la polémique, en renouvelant le langage et le style, qu’il a su adapter avec une vis comica étonnante dans la triste période que nous vivons.

      Cela vaut du Paul Louis Courier, celui par exemple, de la « Pétition pour des villageois que l’on empêche de danser ».

      Espérons que l’on ne l’envoie pas à Sainte Pélagie…

  37. Moggio

    « véritable lapin Duracell de la connerie politique, et qui démontre à lui tout seul qu’il n’y a pas de limite infranchissable à la cuistrerie » : pas mal… 🙂

  38. Lambda expression

    L’un des tout meilleurs billets que j’ai pu lire ici.
    Chapeau bas, h16.

Les commentaires sont fermés.