L’état, ses agences et le sabotier mal chaussé

Entreprendre en France n’est pas toujours une sinécure, loin s’en faut. Entre la paperasserie fiscale toujours plus importante, les petits caïds des administrations ou des tribunaux qui font du zèle, la création d’entreprise est complexe, parsemée d’embûches et souvent synonyme de dépôt de bilan avec pertes et fracas. Heureusement, l’État l’a bien compris et il a mis en place tout ce qu’il faut pour vous aider.

Eh oui : grâce à l’APCE, l’Agence Pour la Création d’Entreprise, vous bénéficiez d’un véritable ange gardien qui guidera vos pas à chaque instant de votre projet entrepreneurial, et vous évitera les petites gamelles rugueuses qu’ont fâcheusement tendance à jeter dans vos pattes toutes ces administrations qui vivent de votre travail, de vos impôts et de vos efforts. Et ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’APCE elle-même sur la page consacrée à expliquer ce que fait cette association loi 1901 créée il y a 35 ans « à l’initiative des pouvoirs publics » : l’agence a ainsi pour triple mission, je cite,

« de promouvoir l’esprit d’initiative, d’informer sur les mesures prises en faveur de la création-transmission d’entreprises et sur les dispositifs en place aux niveaux national et local, et d’orienter les entrepreneurs dans leurs démarches »

Bien évidemment, elle ne vit pas que de bonne volonté, d’eau fraîche et d’un peu de courant produit par une éolienne et la dynamo d’un vélib : en plus de sources propres non spécifiées (Cotisation de ses adhérents ? Dons ? Collectes ? Créathon ?) qui représentent un petit 40% de ses ressources, l’État intervient gentiment histoire de fournir à tout ce monde quelques moyens pour effectuer leur indispensable mission.

apce

Après tout, sans cette agence, qui vous aidera, vous, petit créateur d’entreprise, dans vos démarches auprès des 8533 guichets divers et variés afin d’obtenir des subventions, éviter les contrôles intempestifs de l’inspection du travail, de l’URSSAF, des impôts, des douanes, de la DDPP, ou que sais-je encore ? Qui vous guidera dans les étapes indispensables à la réalisation de vos projets ? Qui vous aidera à compléter votre premier cerfa, vos premières déclarations de TVA, à boucler vos comptes, etc ?

Qui, hein ?

En fait, non, ce ne sera pas l’APCE parce qu’elle a un peu d’autres chats à fouetter en ce moment.

Eh oui, c’est la crise mon petit pépère, fallait pas vous lancer dans la création d’entreprise, en France, malheureux. L’argent de mamie en héritage, franchement, pourquoi ne l’avez-vous pas claqué en putes et champagne, comme tout le monde, hein ? Parce que là, se lancer dans l’entrepreneuriat, sans prévenir, sur un coup de tête, et aller voir l’APCE, ce n’est pas une bonne idée, et comme je l’ai dit : ce n’est pas le bon moment.

En effet, comme nous l’apprend un petit articulet du Figaro daté du 13 avril dernier, l’agence, qui emploie 42 salariés, n’avait de quoi tenir, à cette date, que pendant encore trois semaines. Hummmoui vous comprenez l’Etat n’a pas voulu verser sa petite participation de mmfbroum 4 millions d’euros pour cette année et donc hmmfm bref voilà, l’APCE n’a plus de sous et va déposer le bilan.

small facepalmOui, vous avez bien compris : l’agence d’État qui montre la voie aux créateurs d’entreprise est en train de carafer salement. Mieux : elle carafe parce qu’elle n’a pas été foutue de sécuriser ses fonds propres, qu’elle dépend ultimement d’une subvention étatique et qu’elle n’a, finalement, pas réussi à convaincre suffisamment de donateurs ou d’adhérents, n’a pas réussi à vendre suffisamment de t-shirts marqués APCE dessus ou de pins multicolores ou je ne sais quel merchandising à la con qui lui auraient permis d’équilibrer ses comptes.

L’APCE, qui explique en détails comment arriver à se financer, comment trouver les bons sous-sous dans la popoche des uns ou, mieux, dans celle de l’Etat c’est-à-dire la popoche des autres, cette agence qui utilisait jusqu’à présent l’argent de vos impôts pour vous dire comment gérer votre entreprise n’a pas réussi à trouver des sous-sous dans la popoche qui va bien, n’a pas réussi à lever des fonds et n’a pas réussi à développer son propre projet d’entreprise, et n’a pas réussi à se gérer correctement.

C’est ballot.

small double facepalmVoilà qui est particulièrement croustillant. Et mieux encore, l’APCE est en train de mourir exactement comme tant d’entreprises qui, sur le territoire français, ne peuvent plus se passer de la subvention étatique. Paradoxalement, l’APCE montre de façon limpide comment une entreprise se développe (par l’impulsion des pouvoir publics), survit pendant des années (par la subvention) et meurt (lorsque les robinets à pognon des autres se referment).

Du reste, on pouffera en constatant que le gouvernement prétend d’un côté vouloir aider les entreprises et tout faire pour favoriser l’offre, et de l’autre coupe la subvention à l’une des agences qui s’occupe, justement, d’aider les entreprises. Ce serait presque de la schizophrénie si l’État avait encore une tête.

another triple facepalm

Oh, mais, que vois-je le 16 avril ? Un rebondissement !

On apprend, soulagé et dans un article du Monde, que grâce à la présence d’esprit de ses dirigeants, l’APCE a obtenu un sursis ! Ouf ! Bien joué, les gars : grâce à la sagacité du conseil d’administration, qui s’est déroulé mercredi 16 avril, a débouché sur la décision de… convoquer un nouveau conseil le 29 avril. Voilà qui envoie du steak !

Et pour arriver à tenir quelques jours de plus, on découvre que l’État a tout de même lâché un petit quelque chose, de 1,2 millions d’euros. Bon, ça ne fait pas le compte, mais au moins, une partie des 42 salariés va pouvoir reprendre sa non-activité. Et pour le manque à gagner ? Là encore, des pistes judicieuses se dessinent : d’autres partenaires sont possibles, comme les chambres consulaires, la Caisse des Dépôts, Pôle emploi, bref, tout un tas de grandes entreprises privées issues du capitalisme sain et de la concurrence sur le marché libre, tout ça, youpi youpi.

cat facepalm

Mais en tout cas, une chose est sûre : les instances publiques ne vont pas lâcher l’APCE comme ça ! Ah non ah non, 42 salariés sur le carreau, ce n’est pas le genre de la boutique surtout lorsque ce sont les contribuables qui paient. Et puis, il faut bien ça pour maintenir en vie un site qui fait une audience comparable à celle de Contrepoints (qui a l’impudence d’avoir 0 salariés et de ne rien coûter au contribuable, lui), non ?

Vous voyez, pas de quoi avoir peur : l’esprit d’entreprise n’est pas mort en France, il est même amoureusement cajolé par le gouvernement qui le fait bondir de plus en plus haut jusqu’à lui faire heurter violemment le plafond de la réalité.

C’est trop mignon.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires81

  1. Othello

    Bonjour cher H16.

    Petites typos : manque un s à « embûche » et à « pute » (quoique pour pute, cela dépende du montant de l’héritage de mamie…).

    Je pense qu’on peut également rajouter un s à « t-shirts marqué »

    Bon Dimanche 🙂

      1. Maxence

        Savoureuse remarque…pour ceux qui l’ont connu, on le visualise et on l’entend, en plus.
        Merci de m’avoir fait rire en ce lundi matin.
        Je sais, j’ai du retard en lecture!

  2. pouf pouf

    je m’étais dis ça pour « pute » aussi, et puis j’ai pensé à l’ex-madame justin portman … singulier, ça peut tenir quand même.

  3. Calvin

    Cette épisode prouve que quels que soient les gouvernements, c’est bien le logiciel politique employé qui est moisi.
    Le changement, c’est pas maintenant.

      1. Calvin

        Je fais partie d’une école où le barème d’orthographe a été revisité.
        Désormais, il suffit de connaître les règles pour avoir les points. Pas besoin de tout écrire correctement tout le temps.
        Impossible donc d’avoir zéro en dictée maintenant.
        C’est pas beau ?

      2. gameover

        Jusqu’au 19ème ce mot était féminin et c’est pour ça que les émigrés disent « une épisode ». Mais je ne savais pas que Calvin était un émigré !

        Si tu veux aller au Canada va falloir t’habituer… mais eux disent les 2 je crois.

            1. gameover

              L’autorisation de sortie du territoire va être rétablie pour les mineurs. Va falloir demander à tes parents 1 et 2.
              =========

              Et voilà 250 personnes vont faire les cons en Syrie et on va faire chier 65M d’habitants. Le pouvoir de nuisance, pire que les écolos.

              C’est pas de sortir qu’on devrait les empêcher, mais de rentrer !

            2. Aristarque

              Mais enfin, GO, comment peux-tu envisager sereinement que 250 futurs redevables de nos retraites aillent tranquillement faire le Jihad en Syrie. Il faut donc la mobilisation de tous pour que ce précieux cheptel de chances ne s’ amaigrisse pas d’ici là! … Et je ne te parle pas du vote utile pour certaines tendances politiques qui pourrait être anormalement amenuisé, surtout qu’ il compte plutôt ses abattis par les temps qui courent… (faut tout lui expliquer)…. Ces jeunes…

  4. Jvaljean

    Le dimanche matin c’est marche à pied. Alors on cause en marchant. Et on causait entrave aux entreprises, temps passé en tracas administratifs, paiement de cotisations diverses et variées… au détriment du travail. Et je trouve quoi ?!!! Cet article à mourir de rire … , jaune.
    Alors je rigole, mais je suis tellement malheureux pour mon pays.

    1. bob razovski

      « Alors on cause en marchant. Et on causait entrave aux entreprises, temps passé en tracas administratifs, paiement de cotisations diverses et variées… au détriment du travail »
      C’est en effet la discussion parfaite pour tourner en rond 😉

      1. Calvin

        Ben c’est le problème de la marche : tu pars d’un point, et au final tu reviens au même. Tu n’as pas progressé d’un iota !
        La politique d’innovation Française : une belle marche en avant, pour finir au même point !

        1. LeRus

          Tu connais celle-ci?

          A partir de ses 70 ans, ma grand-mère a décidé de marcher 5km par jour. Aujourd’hui on fête son anniversaire mais on ne sait pas où elle se trouve.

    2. kekoresin

      Bon, il y a des boites qui réussissent en France mais dès que le train de vie du ou des dirigeants devient supérieur ou égal à celui du préfet, les oreilles indiscrètes et les yeux fouineurs de l’administration passeront automatiquement en mode alerte rouge (sur casquette kaki). Les petits soldats formés dans nos facs de droit révolutionnaires sortiront de leurs casernes pour mener une expédition en terre capitaliste, histoire de voir si une petite punition fiscale ou règlementaire pourrait rétablir l’équilibre. Ils entameront alors une subtile manoeuvre de nivellement par le bas qui fait merveille dans nos écoles républicaine ( sans « s » pour occuper Othello 😉 ).

      Ces inspecteurs du polit bureau calmeront vite fait les actionnaires indélicats et si par malheur l’entreprise venait à se trouver en difficulté à cause de ce petit rappel à l’ordre Moscovite, ils pourront toujours fournir une brochure sur les grouillants dispositifs d’aides gouvernementales, régionales, départementales, cantonales…Cela permettra de récupérer un peu de la somme ponctionnée avec la petite leçon de morale partisane en sus, si tant est que la boite en question ait assez de ressources et d’énergie restante pour déambuler des jours entiers dans les dédales administratifs, peuplés d’étranges créatures bibliophages sensibles à la lumière et au vilain pognon des plus riches qu’eux.

  5. Aristarque

    Dans le genre agence gouvernementale qui crame le pognon des autres, ce n’est cependant pas l’ APCE qui est la plus inutile. Ayant eu recours à ses notices en son temps lors du projet de reprise d’entreprise, abouti depuis, cela permettait de débroussailler pas trop mal le terrain devant le créateur /repreneur. C’était en tous cas bien plus facile qu’il y a déjà 33 ans lors de ma toute première création pure, à cette délicieuse époque où il fallait patienter six semaines pour avoir un Kbis et faire la tournée épistolaire de tous les suceurs du peuple, un par un, pour vous dénoncer comme futur asservisseur voué au Grand Kapitâââl …
    En revanche, je reste étonné devant le nombre de personnes annoncé y travaillant que j’ aurais estimé, moi, être de l’ ordre, de la quinzaine, vingtaine grand max par rapport à sa production. Il est vrai que je raisonne en quantification privée des besoins… Vil exploiteur irrécupérable que je suis… :mrgreen:

    1. gameover

      +1 sur les infos apportées par l’APCE quand on veut se lancer… ou pas.

      Un peu scotché aussi par cette info qui m’avait complètement échappé, preuve que tout le monde se fout de l’entreprise : le message est hyper clair.

      Coté optimiste on pourrait se dire qu’avec la simplification administrative à venir cette agence va devenit inutile. Yes !

      Coté pessimiste : il vaut mieux mettre hors jeu cette agence qui montre au grand jour le zombie qu’est le Léviathan.

      Typo aussi sur « lorsque les robinets à pognon des autres se refermeNT » bien que il n’en reste plus des masses de robinets.

      1. Aristarque

        Simplification administrative ? Vous croyez vraiment à ce que vous énoncez??? 😆
        Avec la simplif. adm., les formulaires fiscaux déclaratifs des résultats des SCI patrimoniales ont largement doublé de volume à remplir du fait qu’ils reviennent à déclarer la même chose de trois façons distinctes pour faire simple! Et aucun allègement prévu en fonction, par exemple, de la recette brute de la SCI. C’est ainsi que je dois me taper le même volume de documents à renseigner pour une qui concerne un tènement de 30 garages et pour une autre dont le patrimoine actuel est UN box automobile à 350€ de résultat net a repartir entre cinq actionnaires… En particulier, dans ces documents, le fisc paraît obnubilé par les mouvements dans le capital social alors qu’ il a a disposition le fichier des hypothèques et plusieurs autres sources. Mouvements probablement hebdomadaires pour mériter autant de suivi… CPETF.

        1. kekoresin

          Tout à fait d’accord avec le grec antique!

          Je travaille dans l’immobilier et je me souviens qu’un compromis ou une promesse de vente tenait en 6-8 pages. Aujourd’hui, ça tient plus du roman de Tolstoï avec la foultitude de contrôles inutiles et de normes informatives (sismicité affolante, risques de submersion marine mortelle, de risques technologiques ou naturels, de présence de glaise, de mines, de gisements de fer…) Toutes ces soi-disant informations pour défendre le pôôôvre consommateur attendu par le sournois vendeur, ne servent en réalité qu’à alléger le risque pour les grosses compagnies d’assurance. « Votre maison s’écroule? Désolé, vous toucherez peau de balle parce que le notaire vous a fait signé un papier qui stipulait la possibilité d’un gisement de merdanium en sous sol! Allez trouver une location et démerdez vous avec la banque pour finir de payer les traites de votre ruine! ». Voilà comment sous couvert de protection et d’information on entube des millions de gens!

          Le plus drôle dans tout ça, c’est que les procédures n’ont jamais été aussi nombreuses et donc longues à être traitées par la justice.

            1. kekoresin

              Autant il existe des zone blanches (sans ondes) que des zones sans cons, point de salut!

              La désensibilisation est EXTREMEMENT pénible 🙂

            2. FaLLaWa

              @ gameover
              Vous travaillez dans le nucléaire?
              Jai vu cette video il y a qqes jours qui m’a parue tres interessante et qui si elle est vraie doit au minimum contrarier quelque peu les escrologistes de la Verte Inquisition.
              http://www.youtube.com/watch?v=Z0G8QxaYRds
              Puis-je avoir votre avis sur le nucleaire au thorium?
              Est-ce que c’est bien, super bien ou nul?
              Et y-a-t-il un renouveau de cette technologie?
              Merci!

      2. David

        Simplification administrative par l’exemple : ça fait + de 6 mois que j’ai adhéré aux téléprocédures fiscales, et qu’ils continuent imperturbablement de m’envoyer les formulaires papiers (3514, CA12, taxe pro, liasse fiscale, …) qu’ils exigent de recevoir remplis EN PLUS de la même démarche effectuée par téléprocédure sur leur site pourri …

        elle est pas belle la vie en Socialie ?

        à vous donner envie de devenir fonctionnaire

        1. kekoresin

          Même problème que toi. Mon comptable s’arrache les cheveux et l’employé de la perception en bande organisée serine tel un mantra que « c’est la faute au logiciel ».

          En cas d’erreur ou de retard, c’est de toute façon pour ta gueule, ce genre d’excuse informatique ou d’incompétence chronique n’étant valable que dans un sens!

        2. La Coupe Est Pleine

          Je vois que vous aussi vous avez goutté à la magie de TéléTVA !
          C’est vrai que c’est assez mal fouttu, c’est aussi bien concu qu’une mission de service public : pour perdre du temps !
          D’ailleurs si vous faites les déclarations vous-même, méfiez-vous les déclarations ne sont pas pour autant bloquées après qu’elles soient validées ou pas.
          On peut faire X fois la même déclaration sans que cela ne bloque le système. Pour le paiement c’est pareil !
          Et comme le dit Kékoraisin, lorsqu’on leur fait remarquer leurs failles, on vous passes de multiples interlocuteurs et c’est tout !

  6. Sansintérêt

    Croustillant comme on les aime !

    Petite pensé pour les employé(e)s qui n’ont même plus le courage de se raser la barbe, tenez bon les gars (et les pas gars), Pâle emploi vient vous sauver (et lui n’est pas près de se retrouver au chômage).

  7. Aristarque

    Petite précision, H16: l’ APCE ne permet en aucun cas, d’ éviter les petites gamelles et autres chausse-trappes jetées consciencieusement par les administrations payées par les sous desdites entreprises. Elle se contente de les énumérer d’ avance… 😈

    1. Scarlet Pimpernel

      La chose était tellement implicite que de l’énoncer, cher Harry, c’est de l’overkill….

    2. Calvin

      C’est quand même génial l’Etat !
      On sait qu’ils vont nous exploiter, ils nous expliquent comment, parfois même comment éviter le pire (mais attention à l’optimisation malsaine !!), mais, au final, ils continuent fièrement leur entreprise de démolition.

      1. bob razovski

        parce que pour eux, ce n’est pas de la démolition. Car dès qu’ils considèrent quelque chose comme mauvais, l’éradication est ultra violente.

        C’est un problème : l’état et nous, n’avons pas les mêmes valeurs. Elles semblent même diamétralement opposées.

  8. David

    Je connaissais pas cette agence, en ai pas eu besoin quand j’ai créé mon activité au début des années 90 (et toujours là !).

    C’est un nouvel exemple du dérangement mental de ceux qui prétendent nous gouverner : l’Etat fait tout ce qui est en son pouvoir pour détruire l’esprit d’initiative, étouffer les entreprises existantes et faire fuir les investisseurs ; puis il crée cette Agence pour la création, ensuite il la laisse crever, entre-temps il crée une multitude de machins :
    Observatoire de la création d’entreprise
    Observatoire des Porteurs de Projet
    Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises
    Observatoire de la création d’entreprises à potentiel de R&D
    Observatoire des métiers
    Observatoire féminin de la création d’entreprise
    Observatoire des pépinières d’entreprises
    Observatoire des métiers, de l’emploi et de la formation
    etc. etc. et autres innombrables projets, plans, missions, associations et réseaux d’accompagnements répartis à tous les niveaux et dans toutes les CCI et faisant « travailler » des dizaines de milliers de fonctionnaires.

    Résultat des courses : 6 millions de chômeurs et 65000 PME détruites / an.

    Quelle bandes de mythomanes !

    1. bob razovski

      « Observatoire des Porteurs de Projet »
      Les banquiers font pareil. Tu te pointes avec un projet, ils t’observent.

    2. gameover

      T »as oublié l’observatoire des observatoires, c’est pas une blague !

      http://admi.net/obs/

      « Souvent, en France, devant un problème, on crée un observatoire.

      Mais que deviennent ensuite ces observatoires ?
      Qu’observent-ils réellement ?
      Comment se procurer le fruit de leurs observations ?

      Pour vous aider à le découvrir, AdmiNet a décidé d’observer ces observatoires.
      En voici une première liste, que nous vous invitons à nous aider à compléter :………

      Rigolez pas c’est avec votre pognon.

      1. Nocte

        La liste fait peur…

        J’aime beaucoup l’observatoire de la montée de l’extrême droite à l’école…

        Le même pour l’extrême gauche ? Pas nécessaire, c’est la norme. Donc un simple individu ne répondant pas aux critères de l’extrême gauche est un extrême droite…

          1. La Coupe Est Pleine

            L’observatoire de la « satisfaction de GrDF » m’a contacté.
            Sans rire je leur ai demandé ce qu’ils attendaient de moi ?
            Parce que franchement mesurer la satisfaction de la distribution unique, centralisée, étatisée ! Du gaz !
            Chaque question qui me demandait de graduer la qualité du service rendu, je répondais : « comment voulez-vous que je compare ? Il n’a même pas le droit de faire appel à un concurrent ! »
            La liste des foutaises est infinies, dans ce pays !

    3. Aloux

      Point de schizophrénie, c’est au contraire tout à fait cohérent : les entreprises calanchent, tout en fournissant un prétexte à l’embauche de hordes de fonctionnaires. Mission accomplie !

      1. Semaphore

        Elles calanchent parce qu’il n’y a pas assez de fonctionnaires pour les aider à vivre, c’est bien connu…

    4. kekoresin

      « Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission » – Clemenceau. http://www.lemonde.fr/politique/visuel/2013/06/05/explorez-les-668-commissions-ministerielles-et-leurs-budgets_3422776_823448.html

      Toutes ces belles planques à politiciens déchus attendant « la routourne (merci Ribéry!) http://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_%28administration%29

      Commissions, observatoires et … sous commissions!!! Un petit exemple parmi les plus de 20000 répertoriées (Sarko avait nommé un commission pour ça mais cette dernière à échouée à le recenser toutes!?!?!)
      http://www.iifiir.org/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=portal_model_instance__IIF_groupes_travail.xml&SYNCMENU=GRP_TRAVAIL – vous admirerez a

      1. kekoresin

        Vous admirerez au passage le nombre de présidents. Je n’ai pas les salaires et avantages mais ça doit bouloter de l’impôt comme une baleine du krill.

        1. Aristarque

          L’antique Héllène estime que vu le budget, l’APCE tourne avec un ratio (à la louchette) de 150 K€/employé. Dans le bâtiment et dans des tas d’autres corps de métier, nous somme loin d’un tel niveau de coût à équilibrer (et heureusement !) Je ne sais pas où ils sont logés mais si c’est à la façon de la BPI, le pire est à craindre… ET peut-être qu’il y a une Présidente, une demie douzaine de vice-présidents avec chacun sa secrétaire et sa bagnole de fonction, etc…

    5. La Coupe Est Pleine

      Dire que certains se demandent encore : « Mais où passe le pognon dans ce pays ? »

  9. Semaphore

    Suggestion à l’usage des malheureux employés de l’APEC : aller se faire prendre en otage en Syrie.
    Comme l’Etat dépense sans barguigner 4,5 M€ par otage contre 4M€ pour 42 unités, il suffit d’un volontaire pour assurer un an de vie supplémentaire à cette agence…

    1. gameover

      Oui d’ailleurs les $18M pour libérer les otages c’est une aide à la presse… ou pas ?

    1. petit-chat

      Elle serait surtout privée… de moyen car le seul message est : allez entreprendre ailleurs.

  10. Adrien

    Montebourde ne s’est pas auto-saisi du dossier… l’APCE va peut-être réussir à continuer à vivre.

    Dans le cas contraire, c’était foutu.

    1. gameover

      A propos de dossier il semble qu’il n’a pas compris que Bouygues qui est à hauteur de 30% dans Alstom a besoin de cash alors que sa sainteté est en train de prévoir de l’échange d’activité avec Siemens.

      Bouygues avait déjà il y a quelque temps revendu ses pylones de téléphonie mobile à un consortium qui les lui reloue, histoire d’avoir encore du cash.

      Là il a posé today un lapin au PDG de General Electric en prenant comme excuse qu’il y a eu précipitation alors que c’est lui qui avait posé le RV ce dimanche.

      Arcelor Mittal, Daily Motion, SFR, Alstom… au bout de combien de temps on fout à la porte dans le public… parce que dans le privé ça serait déjà fait.

      1. gameover

        Un petit historique sur Alstom depuis 1928 :

        depuis Alsacienne-Thomson en passant par Alcatel-Thomson, GEC-Alsthom et enfin Alstom sans « h ».

        http://www.usinenouvelle.com/article/1928-2014-l-histoire-d-alstom-de-general-electric-a-general-electric.N257764

        Beaucoup de problèmes de l’industrie française ont eu pour origine les nationalisations de 1982 (5 sociétés industrielles de premier plan, 39 banques, 2 compagnies financières netre autres) par les socialistes qui ont coupé le cordon du capital… en réglant leurs comptes par la même occasion et en arrosant les copains lors de la privatisation quelques années plus tard.

        Les privatisations ont été de bonnes affaires même pour les particuliers qui pouvaient y participer : jackpot.

        Mais la majorité de ces nouveaux propriétaires n’avaient aucune stratégie et peu de capital et c’est ainsi que ceux qui n’ont pas créé des alliances avec des américains (Snecma ex-Hispano Suiza, avec General Electric au sein de CFM à 50-50 sur les moteurs d’avions) se retrouvent aujourd’hui sur le marché.

        Alstom en 1999 avait déjà revendu sa division grosses turbines à gaz à General Electric.

    1. Fll

      Wé mais j’ai envi de dire qu’a ce niveau là, c’est de la sélection naturelle… trop con pour vivre, même si c’est triste…

  11. Black Mamba

    Petit HS sur notre belle France .
    J’ai rendu visite à une chance pour la France fraîchement naturalisé , doctorat en Mathématiques, il a un post en tant maître de conférence et dans la recherche … Il était scandalisé qu’en peu de temps ses impôts avaient quasi triplés, son IR est de 3500 € alors qu’il a un salaire de 2 400 € . Déjà qu’il estime être peu rémunéré pour le nombre d’années d’étude et là son IR !
    Je lui ai dit  » Bienvenu en France :mrgreen: , sa fiancée qui est étrangère , elle aussi n’aurait jamais cru que les impôts étaient aussi élevés …elle est allée au centre des impôts pour être aidé dans sa déclaration , et elle fut choqué par le manque de courtoisie des agents publiques qui rouspétaient contre ceux qui trouvaient que l’attente était fort longue. Un employé avait dit  » De quoi vous vous plaignez cela fait un an qu’on attend après pour votre argent alors que vous n’avez qu’une heure à patienter pour reçu à votre tour ! « 

    1. passim

      Oui, de quoi se plaignent-ils ?
      Je suis allé au Centre des Impôts pour la même raison (IR doublé).
      Mon interlocuteur était déjà en tenue (à 16 h.). Short, chemisette et chaussures de tennis, tout au complet, le sac à raquettes à côté du bureau.
      Eh bien, malgré le match qui l’attendait, il s’est donné la peine de tout m’expliquer. Un employé modèle.
      On a même parlé classement.
      De quoi se plaint-on ?

Les commentaires sont fermés.