La France, prudente, choisit l’immobilisation totale.

La rue, en France, réserve décidément bien des surprises. Si l’on s’imagine que c’est le lien naturel entre les habitations, les commerces et les lieux de vie, la réalité française en fait rapidement un lieu où se déroulent mille et une péripéties sociales. Et en ce mois de juin, où les températures et les moindres précipitations rendent propices les déplacements, c’est encore plus vrai.

interdit piétonsPar exemple, profiter de la rue lorsqu’on est simple piéton, c’est parfois s’exposer à des déconvenues, surtout si on fait un peu n’importe quoi. C’est ce qu’ont pu découvrir 186 personnes qui avaient eu la triste idée de traverser en dehors des passages piétons et qui se sont fait verbaliser récemment à Saint-Étienne. Ah, que voilà fière police qui réalise ici un travail de véritable salut public puisqu’enfin elle admet que le piéton n’a pas tous les droits et peut, parfois, être en tort lorsqu’un véhicule motorisé lui passe dessus… La verbalisation était donc plus que nécessaire, salutaire même !

controles radarsEt puis, lorsqu’on n’est pas piéton, on devra aussi bien faire attention à son environnement, notamment cette partie de l’écosystème routier qui verbalise à tout va. C’est ainsi qu’on découvre la traque mise en place par la gendarmerie sur les autoroutes … de l’information, où elle a décidé de choper quelques petits internautes qui ont eu la mauvaise idée de partager sur Facebook la localisation des forces de l’ordre et leurs radars dans l’Aveyron. On passera sur la qualification fantaisiste des délits poursuivis pour se concentrer sur le fait principal : les forces de l’ordre font ici encore preuve à la fois de discernement et d’intelligence pour s’attaquer à ces vrais problèmes qui rongent la France.

attention accidentEntre les piétons poursuivis et les facétieux partageux de Facebook, policiers et gendarmes sont donc assez occupés. Ce qui explique probablement pourquoi ils ne sont pas là lorsqu’un rodéo a lieu en pleine ville. Rodéo impromptu organisé par des jeunes sur de grosses cylindrées de location (Mercedes, Porsche Cayenne, deux Ferrari et une Lamborghini), qui se termine malencontreusement lorsque la Porsche et la Mercedes écrasent un piéton (probablement récidiviste du passage hors des clous). Rassurez-vous : les autorités « compétentes » (ici, le Maire de la commune) se sont immédiatement emparées de l’affaire pour proposer des solutions viables et concrètes comme l’interdiction de la location de grosses cylindrées ou la création d’un nouveau permis de conduire pour ces engins puissants. Parce que la loi, ça marche, bien sûr.

Vous voyez, il se passe beaucoup de choses dans les rues de France, et à bien y réfléchir, tout indique qu’y circuler comme un individu insouciant et libre devient de plus en plus difficile. Heureusement là encore, les politiciens ont pensé à vous. En ayant fort habilement ponctionné les contribuables pour mettre en place des transports en commun, ils résolvent ainsi plusieurs problèmes : plus besoin de grosse ou de petite cylindrée, plus besoin d’être piéton ! Et puisque l’État s’occupe déjà de vous éduquer, de vous soigner, d’épargner pour votre retraite et de vous trouver un travail s’il venait à manquer, il va aussi vous transporter, du téton au sapin et de chez vous à l’endroit où vous comptez vous rendre (car vous êtes cerné).

C’est bien évidemment magnifique. Un rien coûteux, mais on s’en fiche puisque c’est de l’argent gratuit du contribuable.

ideesncfJusqu’au jour où certains décident que non. D’habitude, la saison de la gréviculture est plutôt Septembre, mais la déliquescence générale du pays, couplée à l’approche des vacances et à un temps qui pousse à la rêverie sous les cerisiers, additionnée d’une bonne louchée de Coupe du Monde de football qui incite clairement certains à rester chez eux devant la télé, tout cela aura favorisé l’émergence d’une nouvelle récolte de grèves dodues et chargées de bon gros slogans sucrés. Le bal fut ouvert en début de semaine par la SNCF, grévicultrice patentée et reconnue dans le monde entier depuis plus de 60 ans. Bien évidemment, le motif de ce débrayage complet des cheminots est absolument essentiel à la compréhension de cette action syndicale qui recueille bien évidemment le soutien complet des Parisiens en particulier et des Français en général, parce que tout le monde sait qu’ils se battent pour nos droits aussi et gros bisou. Bien évidemment, on lit déjà certains ronchons, perturbés par ces petits changements inopinés d’horaires et de disponibilités, s’épancher dans une presse bien trop complaisante pour ces vendus au turbolibéralisme apatride mangeur d’enfants communistes.

Bien sûr, lorsqu’une grève SNCF survient ainsi, le rompu des métros, l’habitué des navettes et l’usagé des transports se rabat sur ce qu’il peut. Le taxi est une option possible. Mais dommage, ces derniers ont aussi poussé leur petite grève pour protester contre la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), qui a le mauvais goût de saboter leur rente de situation et de remettre largement en question leur méthodes commerciales. Et rien de tel que d’envoyer chier de conscientiser le client pour, justement, illustrer leurs méthodes commerciales et se garantir une bonne compréhension du message et un appui corporatiste auprès des politiciens.

Tant pis pour les non-piétons qui voulaient tenter de se déplacer ces derniers jours, de grosses perturbations se sont donc accumulées pour le plus grand bonheur de tous, sachant que « grosses perturbations » est un délicat euphémisme pour « bordel total avec prise en masse ». Et ne comptez pas sur les prochains jours pour une éventuelle amélioration puisqu’au bal des pleureuses de la France Corporatiste s’ajoute le personnel de piste d’Air France de l’aéroport Charles-De-Gaulle. Entre les cheminots opprimés, les taxis malmenés et le personnel aéroportuaire maltraité, tout indique qu’enfin, les damnés de la Terre et les forçats de la faim se redressent et réclament ce qui leur est dû : du pognon, une protection contre le monde qui pique, plus de moyens (financiers), l’assurance de la conservation de leurs acquis sociaux, des augmentations de salaire et le retour au status quo ante.

Je passerais pudiquement sur le fait que cette grève aura poussé les usagers à toutes les extrémités pour parvenir à se déplacer, et ces derniers, redevenus piétons, n’en faisant qu’à leur tête et n’importe comment, se retrouvent parfois sous les transports en commun qu’ils espéraient utiliser. Je laisse au lecteur le soin de savoir s’il faut verbaliser le piéton ou blâmer le conducteur de n’avoir pas fait grève.

caillebotteÀ l’instar d’un tableau de Monet ou de Caillebotte constitué de petites touches de couleurs assemblées pour former un tout cohérent, cette pénible litanie de faits divers et de mouvements sociaux tous aussi consternants les uns que les autres montrent tous, par agglutination et juxtaposition, l’état général de la France en ce mois de Juin 2014. Loin d’une France apaisée, le pays n’a jamais été autant parcouru de tensions, d’aigreurs et de ressentiment.

À lire ces faits divers, on croirait que la police et la gendarmerie font absolument tout ce qui est dans leurs cordes pour se faire détester. Les corporations et les syndicalistes ajoutent à la nervosité ambiante en démontrant à tous leur implacable sens du foutage de gueule et leur mépris le plus profond pour ces clients qu’ils savent captifs. Tout, dans le pays, est fait pour que l’individu libre qui se déplace à son gré soit largement encadré, surveillé et considéré, par défaut, comme un délinquant potentiel, et lorsque ça ne suffit pas, on entravera purement et simplement ses déplacements. De cette façon, il faut faire comprendre au peuple qu’il doit maintenant rester chez lui et attendre sagement le dénouement des confrontations entre les meutes de loups pour savoir à quel sauce il devra être mangé. Ce peuple qui a jadis tant choyé sa liberté n’est plus qu’un esclave au service de petits maîtres, veules et sans scrupules. Finalement, aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Changement, c’est l’Immobilisation. Et le pire n’est même pas qu’elle soit imposée au peuple, mais que celui-ci s’en accommode.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires328

  1. benj

    Il manque peut être un « de » entre « envoyer chier » barré et « conscientiser ».

  2. Le Gnôme

    J’entendais un patron de VTC qui se réjouissait de la grève des taxis, les demandes avaient doublé. Pas besoin de pub, les taxis s’en chargent.

    Le bordel est moins important à Paris, la Retape n’est pas en grève.

    1. Aristarque

      Hier, c’était vrai DANS Paris intra-muros mais il fallait pouvoir passer la ceinture de météores pour goûter à ce havre de félicité…

  3. pouf pouf

    Si vous vous soumettez, il ne vous sera fait aucun mal. Laissez les mains sur le volant un officier va venir fouiller le véhicule. Vous savez pourquoi on vous arrête à nouveau ? Bah voilà, comme vous, fins de mois qui commencent toujours trop tôt, loi de notre côté, on fait ce qu’on veut, vous avez forcément quelque chose à vous reprocher.
    Videz vos poches, bien sûr que j’ai le droit, je vous ai dit, j’ai même la loi. C’est quoi ça ? Un briquet et une cuillère, vous me prenez pour un con citoyen zéro de conduite ? Vous pensez que je ne sais pas à quoi ça sert ? Ne me parlez pas de café et de cigarette, c’est insensé, vous vous droguez.
    Vous pouvez m’inviter à fouiller le véhicule, j’allais y venir et ça ne change rien, il faut l’immobiliser pour le démanteler comme mon office m’y oblige en me l’autorisant.

    1. MadeInCH

      Mais, mais… C’est lisible et clair au premier passage!!

      Que se passe-t-il?

      Alerte! Quelqu’un a usurpé l’identité de Pouf Pouf!

      Ou bien il est malade? Vite! Le SMUR!

      1. Nyamba

        Une autre explication possible est que vous vous êtes fait à son style… mais vous n’êtes pas encore prêt à vous l’avouer 😀 .

      2. pouf pouf

        Certains trucs ne peuvent servir qu’une fois, si l’on s’en ressert, c’est sur scène uniquement. L’oiseau qui disparait une première fois est souvent mort quand un autre réapparait. Je regarde les oiseaux de mon enfance disparaitre, je disparais en regardant les hommes me suivre.
        Oh la, la, la magie sert tout le temps. Gardiennage de parkings d’autoroutes et de gens, gardiennage de produits gras et sucrés, gardiens de livres qui disparaissent au profit des mots d’auteurs en vogue.
        Je navigue en pirogue comme dans les jolis bateaux en bois du siècle passé, les derniers bateaux d’avant le transport de troupes et de denrées.
        Activiste de rayon frais, bifidus et billevesées, qu’est-ce qui est bon pour la santé ? Cinq mensonges et tromperies par jour pour commencer, et puis si vous n’allez pas mieux, vous pouvez toujours prendre des aspirines.
        Voilà, servir une fois, des aspirines, la boucle est bouclée, une nouvelle bouteille débouchée pour faire fuir ce vilain mal de tête et mon propos est servi.

          1. turlututu

            Il a rechuté à 17:51, 17:59 et 18:18 plus bas, j’ai (presque) tout compris à la première lecture : on c’est mithridatisé au pouf-pouf ?

  4. Aristarque

    Dans la serie des rodeos de voitures, il y avait eu, il y a qq années un cas similaire a Vitry/Seine ou une Porsche avait défoncé un abribus garni… qui avait fait grand bruit a l’epoque…

    1. Calvin

      Si l’abribus est en verre, ça fait effectivement beaucoup de bruit et pas mal de glace pilée.

    2. Kekoresin

      Du verre pilé, en voilà une belle image pour tous ces corporatistes véreux qui nous la mette bien profond avec une bonne poignée de résidu d’abri bus!

      Ces abris n’abritent finalement pas les « usagers » de ces transports en commun des mortels, immobilisés à la moindre brise syndicale!

    1. Black Mamba

      Quand j’habitais en Guyane l’idée d’habiter à Paris me faisait rêver …
      J’ai d’abord atterri à Bordeaux où là, j’ai rencontré WP … Une fois prêt à s’installer professionnellement , je n’ai jamais réussi à le convaincre d’habiter ou de travailler à Paris … Je comprends mieux pourquoi 😕

      1. Calvin

        C’est ce qu’on appelle du « hommage de Hollande ».
        Personnellement, je préfère les Dames à la mimolette de l’Elysée.

        1. Nyamba

          « Hommage de Hollande »… j’ai pouffé. Heureusement qu’il n’y a pas de témoin ^^ .

        2. bob razovski

          Hommage de Hollande, Les Dames…

          Bravo, excellent même 😉

          J’ai tenté le jeu de mots avec l’arrière goût d’amertume que je ressens à chaque bouchée de discours politicien, mais c’est franchement pas à la hauteur.

      2. Before

        Il a vraiment dis ça, ce mollusque ? C’est vrai il « n’aime pas les riches » … Connard.

  5. Villon89

    Puisqu’il s’agit de faire coïncider football et gréve, pourquoi ne pas les envoyer au Brésil ? La Police a une manière bien à elle de traiter les manifestants…

    1. Black Mamba

      Ah! Là-bas , on ne rigole pas avec les manifestants … Il n’y a pas de merguez party

    2. GG

      En l’occurence l’argument de la Coupe du Monde est un tout petit peu de mauvaise foi, puisque les matches commenceront en très large majorité à partir de 21h, avec quelques exceptions à 18h.

  6. turlututu

    Une lueur d’espoir cependant : la morue de paris a décidé de démonter 37 grilles à cadenas du pont dezarts. Bruno le maire-deux (après tout il est premier adjoint) est content, il a un vrai job !

      1. André Rosa

        C’est vrai. Comme mari et comme papa, je trouve qu’il n’y a rien de plus beau que l’allaitement! Et c’est utile, pas cher et apparemment très agréable…

        1. Nyamba

          Y compris la partie gerçures sanglantes, amollissement des parties charnues, vergetures, morsures accidentelles, sans compter la difficulté du sevrage face à de petits ogres attendrissants (mais féroces) ? A mesure que je fréquente de mamans honnêtes quant à la maternité, la vraie, une admiration croissante pour leur esprit sacrificiel m’anime… et je songe que l’adoption, c’est quand même pas mal, à part ça, comme alternative…

          1. Black Mamba

            J’ai allaité mon fils pendant deux ans, une de mes filles 3 ans … J’ai eu juste mon aînée que j’ai allaité que 9 mois … elle avait goûté au biberon chez une nounou 😕 elle a fait grève du téton , il faut dire qu’à l’époque je mangeais très épicée :mrgreen: … Elle ne supporte toujours pas la nourriture épicée

          2. petit-chat

            L’adoption offre un autre avantage : si on le choisi suffisamment « vieux », on peut le mettre au boulot plus tôt, sans avoir à supporter tout un tas de frais (vêtements, instructions, nourriture). L’investissement/bénéfice peut être vraiment intéressant…

            1. Nyamba

              [Mode mégère on] Hmmm, je ne sais… Plus ils sont âgés, plus ils sont ardus à dresser éduquer, non ? [/Mode mégère off…Hmmm, nope, je le garde encore un peu au cas où.]

              1. Black Mamba

                En effet, il est préférable de les prendre très jeune pour les formater … les socialistes ont tout compris 🙂

                1. Aristarque

                  Bof, visiblement, l’ âge avancé de WP n’ a pas été un obstacle bien résistant. Mes amitiés au pédaleur de l’ ergastule! 🙂

                  1. Black Mamba

                    Pour les époux , c’est la même chose que pour les touts petits , il faut les prendre jeunes et si possible sans la moindre expérience de la gent féminine …ils sont plus malléables et surtout pour réussir le dressage les éloigner de leur famille et couper violemment le cordon maternel …

                    1. Black Mamba

                      Belle maman , je lui ai fait comprendre très tôt qu’il ne fallait pas empiéter sur mon territoire . Elle se trouve à une distance d’oiseau de 1200 km.
                      Et elle préfère garder cette distance de sécurité car il y maintenant 6ans, j’ai calmé cette hystérique avec mes poings 😀 … Mon époux ne m’a pas tenue rigueur , il paraît qu’elle avait bien mérité …

                    2. turlututu

                      lorsque l’on sait qu’un coup de crochet de black mamba (Dendroaspis polylepis) peut tuer en 10 à 20 mn !!

    1. Assez Constant

      Désuet ? les Yanks l’ont adopté, sans bien savoir, mais la photo (la deuxième, avec prime) est parlante, pourtant…comme disait le Petit Robert…

      http://en.wikipedia.org/wiki/Grand_Teton

      Ceci étant, l’ami H16 relève encore le niveau de ses billets avec celui-ci… magnifiquement voltairien…

        1. Petit Poney

          Je n’ouvrirai pas ce lien au boulot. Je n’ouvrirai pas ce lien au boulot. Je n’ouvrir…AAAAAAAAH!!

        2. gameover

          Une petite cervelle cette gamine capricieuse.
          Qu’elle aille faire la même chose dans les favelas ou dans le 9-3.

        3. LeRus

          Elle le fait à NYC parce que c’est légal d’être topless dans la ville, une décision basée sur l’égalité des sexes.

      1. Assez Constant

        eh quoi ! Harry…. tu ne relèves pas Grand Téton et Petit Robert ? faut tout vous mâcher, quoi…

        1. Aristarque

          Les post de ce matin, c’était dans les embouteillages avec de la transmission cahotique en de nombreux endroits. Boulot toute la journée en sous sol sans transmission. Je reemerge maintenant et re dans les embarras parisiens. Je n’ai pas vu ton post en question et aurais tilté sur robert (bien que je n’ aime pas ce mot pour les nénés…

  7. jeff

    je passe tous les jours devant le dépot SNCF de Saint Denis. faut voir les gueules de vainqueurs depuis 3 jours… a priori, tous plutot adeptes de la bouteille et de la merguez que du travail !!!!!
    Mais bon, je suis plein d’a priori là et ce n’est pas bien.
    Quand aux routes, tous les dimanches après midi, une bande de jeunes bien de chez nous s’amuse à rouler à contresens (2×2 voies quand meme) sur la nationale traversant notre bonne banlieue de Gagny (93) sur des motos de cross ! Evidemment, sans casque, gants ni meme permis surement ! Mais là aussi, je suis plein d’a priori… Et parfois meme cagoulés, espérant que la bonne police vienne les provoquer ! Mais elle ne vient jamais, aux ordres du Préfet (de gauche) qui leur interdit toute intervention, leur demandant certainement de rester derrière facebook…
    Bref, tout va bien…

      1. jeff

        Des grévistes ou des motos ???? 😉
        Les grévistes, vu que je les insulte copieusement tous les matins, je ne m’arrete pas pour prendre une photo !!! Seraient capable de me faire la peau ces cons !
        Les motos, les mecs étant peut etre armés, je ne m’arrete pas non plus. Pas fou le gars !!!! Je les évite juste….

        1. pigeon vole

          Envisager d’envoyer les grevistes derouler une banderole entravers de la 4 voies???!

    1. jiminito

      Je suis sur aubervilliers (93) je signale le même cirque dès qu’il y a du soleil couplé avec les vacances. La police ne fait rien, elle a comme instruction de ne rien faire pour eviter course poursuite, crash et soulevement de jeunes déçus..
      Et de temps à autres des camions de CRS investissent la ville à tous les carrefours, restent là toute la journée. Ils doivent être visible pour le sentiment d insécurité mais tout le monde voit que ca glandouille ferme!

    2. Kekoresin

      Du côté de chez moi, c’est plutôt calme. La gendarmerie peut alors verbaliser les infractions qui ne font même pas tourner la tête du fonctionnaire dans les quartiers plus virulents.

      Je me suis fait arrêter un jour sur un rond point par un motard. J’étais alors un individu stoppé par un personnel. Je lui est demandé pourquoi il me contrôlait et sa réponse fut hallucinante. « Vous avez l’air suspect! ». Je suis sorti de ma bagnole en lui disant qu’il devrait se faire muter aux 4000, il pourrait faire un carton s’il survivait à sa première journée de non travail. Le type m’a sommé de rentrer dans mon véhicule, la main sur son étui à compensateur de sexe de taille suffisante. Je lui ai demandé s’il allait me buter en pleine rue devant mes deux filles assises à l’arrière. J’étais tellement furax que je me suis cassé ne présentant ni papier, ni rien d’autre. Il m’a laissé filer mais c’est le genre de trou de cul qui m’agace fortement!

  8. petit-chat

    La conclusion est triste. Mais tellement vraisemblable !
    Ça rejoint parfaitement l’excellent « endroit où vous comptez vous rendre (car vous êtes cerné). »

  9. Aristarque

    Bientôt le 28 Juin et le centenaire d’un assassinat politique d’un représentant de l’Occupant honni. Point de depart d’une guerre imaginée brève et joyeuse…

  10. Karamba!

    Le fait que des piétons se fassent verbaliser parce qu’ils ne se donnent pas la peine de passer là où c’est permis au bon moment me semble justifié. Le fait de traverser n’importe comment c’est un truc français mais qui est respecté dans d’autres pays (allez aux USA, pays du libéralisme pour le vérifier). Ce n’est d’ailleurs pas une preuve de liberté revendiquée que de ne pas respecter un feu ou des clous quand vous êtres piéton. C’est juste que vous êtes au choix pressé (rare), un abruti qui ne voit rien, ne respecte rien ou estime que sa petite personne égocentrée prime sur les autres (très en vogue en ce moment)…

    Après c’est juste gênant de voir que la police avait en fait des effectifs et de la disponibilité sur son emploi du temps pour prendre en charge cette mission qui n’était pas prioritaire par rapport au reste du bordel ambiant national…

    1. La critique n’est pas dans la verbalisation mais bien dans la priorité donnée à ce genre de broutilles.

    2. FaLLaWa

      Les USA etaient jusqu’a present le seul pays au monde ou j’avais entendu parlé d’amende pour traversee hors des passages cloutés.
      Meme a Singapour on peut traverser en dehors sans se faire inquieter (ca fait 3 ans 1/2 que je le fais jamais eu d’ennuis ni entendu d’histoires).
      Pas d’accord avec vous sur la raison pour laquelle on traverserait en dehors ou bien au rouge. Personnellement quand je le fait c’est parce que je juge que ca n’embetera personne ou bien que c gerable par le faible traffic).
      Il faut voir comment ca se passe dans les pays avoisinnants (Inde/Indo/Vietnam) c joyeux aussi

      1. Black Mamba

        Une partie de ma famille habite au Canada, elle est du côté de Toronto,… ils me parlaient il y a déjà plus de vingt ans en arrière de cette pratique de verbaliser le piéton incivique …

        1. pigeon vole

          Ok mais ils ont tellement peu de criminalité qu’ils lancent une chasse à l’homme quand un taxi se fait voler son fond de caisse.

          1. gameover

            N’est ce pas plutôt : « ils lancent une chance à l’homme…. donc ils ont peu de criminalité ».

            Le socialisme fait parfois confondre les causes et les conséquences…

      2. adrien

        Les Allemands verbalisent aussi les piétons non respectueux de la partie de la chaussé réservée aux automobilistes

        1. Assez Constant

          A mes yeux, le piéton a priorité naturelle pour traverser, priorité irréfragable sur un passage « protégé ». Il perd cette priorité s’il prend le risque de traverser ailleurs : l’esprit et la lettre, quoi de plus libéral ? il avait fallu Badinter en 85 pour « traverser » cette position…

      3. yann

        la suisse aussi verbalise pour traversé en dehors des clous mais aussi pour les jet de détritus par terre.

        j’ai un collègue qui s’est fait verbalisé l’été dernier…

        1. Claribelle

          Il est vrai que c’est très français de traverser n’importe où en dehors des clous. Bon d’accord, on regarde avant s’il n’y a personne (en principe). N’empêche que en Espagne on se fait klaxonner si on traverse en dehors des clous (même si on avait largement le temps) mais par contre les voitures s’arrêtent systématiquement pour vous laisser passer si vous êtes sur un passage piéton…
          Aux Pays-Bas, idem, on attend le bonhomme vert même s’il n’y a personne, dixit ma cousine qui y habite depuis 35 ans et qui en a pris l’habitude (et là-bas, ce sont les vélos qui sont prioritaires, et ils le savent).

          1. bigredebougre

            Au Portugal aussi, la voiture respecte le piéton dans les passages protégés, même si elle est seule, mais pas les stop par-contre…

            1. jean-marc

               » quel stop??? il y avait un stop?  »
              Mais la conduite au Portugal est un étrange mélange de délires a 200 sur autoroutes, de feux automatiques qui rougissent si on traverse le village a plus de 50… ( toujours amusant de constater qu’une sorte de police autonome s’est créée : on se fait engueuler par celui qui suit, obligé se stopper a cause de nous… pas besoin de GNR…) et de respect  » absolu  » du piéton, qui rend la promenade en france très dangereuse les 10 premieres minutes… aprés on se souvient qu’on est qu’un potentiel dégât collatéral de toles froissées, ici…

          2. Calvin

            Pour ma part, j’avais remarqué en Andorre que les piétons traversaient aux passages cloutés sans regarder s’il y avait une voiture ou pas, persuadés que de toute façon les automobilistes s’arrêteraient.

      4. Dr Slump

        En France, quand on passe le code de la route, on vous apprend que « le piéton est roi ». Et ainsi le piéton se comporte en roi, pour ne pas dire en fieffé ducon, traversant n’importe où n’importe quand, prenant ainsi des risques inconsidérés puisque de toute façon il est roi, et le conducteur toujours fautif. En particulier à St Etienne qui est ma ville, et où il n’est pas rare de voir des piétons décider subitement de traverser au milieu de l’avenue au moment où vous arrivez à sa hauteur, ou aussi bien sur le passage piéton, au moment même où le feu passe au vert et que vous démarrez, et, alors que vous pilez, celui-ci de vous regarder droit dans les yeux, et de vous narguer en traversant le plus lentement possible.
        Dissuader le piéton de ne pas se jeter sous les roues des voitures pour ensuite porter plainte, ok, ce n’est pas l’urgence nationale, mais ça me paraît assez essentiel en ce qui concerne le civisme sur les voies urbaines.
        Les anglo-saxons et germaniques sont très civiques à ce sujet, et en Inde ou au Maroc les routes sont carrément dangereuses (en Inde, les piétons morts sur le bord des routes ne sont pas rares), je ne vois pas comment on pourrait prendre leur cas en exemple!

      5. Seb

        réflechir (pour juger que..) n’est pas dans votre délégation en république française (et démocratique)

    3. Minou

      Je ne suis pas spécialement d’accord, celui ou celle qui décide de traverser en dehors des clous le fait à ces risques et péril et si il ou elle estime que sa ne gène en rien la circulation je ne vois pas de problème, alors que si je m’en tient au code de la route je peut traverser sur le passage clouté avec un casque sur la tête et la musique à fond sans regarder si des voitures arrives je ne suis plus verbalisable mais je risque de me faire faucher.
      Après celui ou celle qui fait n’importe quoi ce prenne une prune je suis assez d’accord mais ces temps ci je pense que la police a mieux à faire que de courir après les piétons.

      1. Black Mamba

        Il m’arrive de me risquer au centre ville avec mon fils qui est en conduite accompagné, le pauvre … Il es sort de là, à chaque fois traumatisé par le nombre de piéton qui traverse sans regarder ni d’Adam ni d’Ève … La rue est à eux,… c’est à toi pauvre naze de ne pas écraser une fourmi …

      2. petit-chat

        J’ai souvenir d’une ancienne statistique qui affirmait que 70% des accidents automobile/piéton se produisaient sur un passage piéton.
        Moralité : c’est moins dangereux de traverser en dehors des clous.

          1. Aristarque

            Bravo! Tu as visiblement tout compris de l’ article de notre hôte! Me demande si je vais continuer à te fréquenter si c’est pour entendre pareille chose! :mrgreen:

        1. pigeon vole

          Je crois que vous avez raison. Le mec qui est chargé de faire traverser les enfants devant l’école a demissionne a Noël en 4 mois il s’ est fait écraser 3 fois.
          Il a un gilet jaune un panneau stop a la main et il est sur le passage pietion mais les voitures scooters et vélo viennent le percuter avec une régularité qui force le respect. Moi je traverse plus loin il n’y a pas de passage piéton mais les voitures sont obligées de ralentir.

    4. David Jeames

      En NZ, la route n’est clairement pas pour les piétons. Cela n’empêche pas les gens de traverser là où ils veulent et de ne pas être verbalisé pour cela.

    5. gameover

      Bah, que les piétons ne s’inquiètent pas… on peut les renverser mais aussi leur sauver la vie… puisqu’il y a une proposition de loi pour intégrer des cours de sauvetage au permis de conduire !

      Et vu qu’on va rouler sur les bandes d’arrêt d’urgence, forcément les ambulances vont mettre plus de temps.

      C’était trop simple le permis… Bient^t des cours de cuisine !

      Débile cette proposition, l’accidentologie c’est un métier, moi je touche pas un blessé sauf si la voiture prend feu.

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/12/01016-20140612ARTFIG00053-apprendre-les-gestes-qui-sauvent-en-passant-le-permis-de-conduire.php

    6. royaumont

      Il feraient mieux de verbaliser les vélos et les rollers qui eux font vraiment n’importe quoi et sont dangereux, y compris pour les autres. Suivez un vélo 3 minutes et vous le verrez :
      – rouler sur les trottoirs (poussez vous, les piétons)
      – griller les feux, les stop et les priorités (poussez vous, les voitures)
      – prendre les sens interdits
      – raser les piétons aux passages cloutés
      – roulez à gauche

      Mais bon, ils sont soutenus par les écolos, donc intouchables !

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Ado, je roulais toujours à vélo sur les trottoirs. Il y a moins de dégâts pour un piéton si il me rentre dedans, que si une voiture me rentre dedans sur la route 🙂

      2. Aristarque

        Depuis que Delanoë a autorisé les cyclistes à remonter certains sens interdits (ceux présentant une largeur de voie convenable) tous les sens interdits sont contre circulables, d’ autorité, par les cyclistes parigots. Et gare à vos oreilles si dans les rues étroites, vous ne montez pas assez vite sur le trottoir pour laisser le passage!!!

      3. romaric

        Je me déplace souvent en vélo. Surtout en ce moment, avec leur grève…. Et c’est clair, c’est du n’importe quoi. Pour préciser, je fais partie des 2% de cyclistes qui s’arrêtent aux feux. Je me suis plusieurs fois engueulé avec des vélocipèdes… incroyable parfois leurs réactions…. En bref, les vélos, du fait de leur faible potentiel de nuisance et d’accident, permettent à leur utilisateur d’être beaucoup plus con que les automobiliste. C’est clair et net, à vélo on est immensément plus bête…

        1. petit-chat

          J’ai failli penser que la sottise était liée au système de transmission du dit vélo…

    7. Kekoresin

      J’ai habité là bas pendant 2 ans et je n’ai jamais vu quelqu’un se faire verbaliser pour ça. Cependant, il est vrai que cela peut se faire et que les amerloques sont plus disciplinés en la matière.

      D’un autre côté, si un branleur s’amuse à faire du rodéo avec sa bagnole, les cops le pourchasseront jusqu’en enfer et direct zonzon! En France, on laisse faire parce que vous comprenez, ça peut être dangereux une course poursuite. Et même s’il se fait chopper, sans permis avec une caisse volée, le risque de se retrouver en tôle est inversement proportionnel à la longueur du casier judiciaire!

      Pour toi, le ducon citoyen qui travaille et paye la main qui te punit, du 0.51g dans la tuyauterie et c’est passage au poste avec empreintes digitales, empreintes génitales et coton tige dans la boite à dents, en attendant de voir un juge qui te fera une leçon de morale avant de t’enlever le droit de continuer à bosser. On te conseillera alors les transports en commun, absents en dehors des villes et en grève en dedans.

      Ce pays s’effondre bien sur lui-même comme un camembert sous le beau soleil de juin!!!

    8. LeRus

      Me mère traverse TOUJOURS en dehors des clous et le flic qui la verbalisera pour ça n’est pas encore né. Ou plutôt, si l’un de ces kapos essayait de le faire, il regrettait d’avoir demandé à ne plus travailler dans une cité sensible!

  11. Aristarque

    J’ai l’ intuition que la faute usagé des transports 1) ne vise pas spécialement DSK 2) n’ est pas fortuite 3) possède un sous entendu qui m’ échappe puisque ne les utilisant jamais…

    1. malicorne

      Il est vrai que DSK semblait être un habitué des « transports en commun ».
      Qui semble n’avoir point été pénalisé par des grèves.

  12. Before

    Il me semble que les taxis italiens, plutôt que de faire gréve contre Uber et les VTC, proposaient des courses au tarif unique de 10 €. Meilleur moyen pour s’attirer les sympathies !
    Ceci dit, si on libéralise la profession (ce qui m’étonnerait) faudra quand même se pencher sur l’indemnisation des taxis qui ont achetés (cher) une licence d’exploitation. En bon libéral, je pense qu’on ne peut pas changer un contrat comme ça, d’un claquement de doigts (enfin, l’état en est bien capable). Et même si les taxis profitent d’une situation verrouillée.
    Des pistes de réflexions ?

    1. Jesrad

      A une autre époque j’aurais dit, faites comme les Italiens: attribuez des licences supplémentaires gratos aux taxis, qu’ils puissent écouler eux-mêmes.

      Mais ça, c’était avant. Avant les immobilisations, avant les agressions, avant les « opérations escargot ». Aujourd’hui je préconise le « cold turkey », la suppression pure, simple et brutale, du jour au lendemain, des licences de taxis.

    2. Marabout

      Sauf que, si j’ai bonne mémoire, il me semble que le prix d’une licence est parfaitement accessible auprès des autorités compétentes.

      En revanche, le fait d’autoriser la cession desdites licences de taxi à (futur)taxi à des coûts prohibitifs (dus à un numerus clausus maintenu artificiellement bas du fait de la pression des mêmes taxis) a créé une sorte de « tour de Ponzi » : les premiers entrant ont fait une marge confortable, payée par les derniers entrants, qui, pour entrer dans leurs frais, chercheront à maintenir le système, voire à l’empirer, etc.

      Donc en résumé : ils créent une situation comparable à Ponzi, l’entretiennent, et il faudrait payer pour eux ? (avec l’argent gratuit des autres, donc le notre)

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Je veux bien payer, si ça permet de mettre fin au monopole et de résoudre le problème, de faire baisser les tarifs et de créer de l’emploi.

      2. gameover

        La question est intéressante et ne peut pas être balayée d’un mouvement de la main surtout que la même solution devra être appliquée à des problèmes équivalents ayant des causes communes :
        – toutes les autres professions réglementées : notaire, huissiers…
        – les fonctionnaires : extinction du statut dû au renouvellement de 1 sur 10 ou licenciement.
        – les régimes de retraite spéciaux : changement immédiat ou graduel
        – les avantages de certaines professions : elec, gaz; intermittents
        – les avantages des députés, sénateurs
        – les différences public/privé

        Le traitement s’il est plus ou moins brutal ne peut qu’être global pour montrer que personne n’est épargné car c’est le sentiment d’injustice qui déclenche la révolte pour la conservation des avantages acquis.

        Je note que les politiques ont toujours aussi peu de cojones car aujourd’hui j’ai encore entendu celui des transports dire que c’était « à cause de l’europe »… c’est super pratique mais après faut pas s’étonner que les français rejettent l’europe.

        Sur le prix actuel des licences de taxi que l’on entend aux infos, maintenant c’est 300,000E alors qu’il y a 2 mois c’était 200,000 !

        Il se passe la même chose sur les licences de taxi que celle qui s’est passée au niveau des bureaux de tabac qui ne sont clairement plus une rente. Un tabac c’était facile 1.5ME. Maintenant l’état accorde des aides pour essayer de compenser la baisse d’activité qu’il créé.

        Ca a représenté 2.6Mds en 7 ans. Pour les taxis ça pourrait être du même ordre à l’oeil.

        http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/les-genereuses-aides-dont-beneficient-les-buralistes-critiquees-811770

    3. pigeon vole

      Je ne crois que ce soit un contrat je crois que le législateur a laissé se créer une bulle.
      En cas de bulle immobilière, si j’ai acheté trop cher mon appart
      est ce que l’état devrait m’indemniser lorsqu’il arretera de manipuler le marché del’immobilier et que les prix vont baisser?

  13. Nyamba

    Quelle est cette espèce de créature immonde sur le panneau SNCF ? Rassurez-moi, c’est un détournement, hein ? Aucun concepteur graphique n’a eu l’idée d’une chose aussi laide pour promouvoir cette magnifique compagnie fraônçaise QLMNE, et c’est juste une contre-pub trrrès exagérée, n’est-ce pas ?
    Quoi qu’il en soit, mes pensées à ceux qui subissent ce bordel sans nom. Ça a comme un petit goût de pire à venir – mais le pire n’est jamais décevant, comme disait le mec de Nanarland… Youpi, tout va presque bien.

    1. Tobor

      Non je crois bien que non, cette multiteub rose me semble avoir déjà été utilisée dans des pubs sncf…

      1. LeVertEstDansLeFruit

        « (..) On va être à la hauteur de l’attente  » – G. Pépy

        Ben ça l’attente des trains, il connaissent les usagers. Objectif atteint!

    2. carpediem

      c’est un blob-sncf, cela représente à peu près le cerveau d’un syndicaliste CGT : mou et inconsistant, tout en ayant l’air con.

      1. val

        a la fois , demander à qqn de la sncf de devenir creatif , c’était prendre un risque inconsidéré …

        1. Kekoresin

          Si encore c’était interne à la SNCF, ça aurait couté moins cher que la boite de pub dirigée par le pote du politique décisionnaire.

  14. Jesrad

    Plus l’économie devient un jeu à somme négative (la somme nulle, on y était depuis des années déjà), et plus le comportement collectif humain dévie vers l’agression, la prédation et le sabotage.

  15. Maf

    Perso, j’estime que les « revendications sociales » du moment participent au pourrissement de la situation tel qu’il est voulu par « la gauche du PS » et organisé à dessein par FO, CGT et Sud. Les députés atterrés et autres socialistes déçus reviennent à leurs premières amours, l’agitprop, afin de peser, espèrent-ils, sur la politique qu’ils pensent être celle du gouvernement… Si ce mouvement de grève n’a pas lieu en septembre, comme « d’habitude », cela tient à la fenêtre de tir parlementaire identifiée par les frondeurs du PS (Loi de finance rectificative bientôt en débat). Il suffit de voir d’un côté l’appel à l’insurrection de l’inénarrable Filoche et la trouille de l’exécutif (pas de législatives partielles pour le siège de Moscovici et Vidalies suite à une entourloupe) pour se persuader. Rien à battre des changements de statut à la SNCF ou autres conneries, comme le dit le phare de pensée des Internet : « tout est politique ».

  16. malicorne

    Il était une fois, au temps de la guerre froide, une bande de Joyeux Compagnons qui défendaient les droits des ouvriers (russes?), dans notre grande et belle administration.En ce temps là, le petit Père des Peuples espérait beaucoup des Kamarades dans les transports, la communication, les arsenaux, pour organiser à ses blindés un séjour touristique acclamé en notre beau pays. Làs, le temps a passé et le Grand Soir n’est point venu. Mais de camarades, ils sont simplement devenus des loups dans la Grande Bergerie. Vous n’avez sans doute pas connu cette épopée, moi si, et très bien . Finalement, vu l’état des écuries, je regrette presque qu’ils aient chochotté pour venir, les Grands Frères..

      1. gem

        Le moule n’est pas cassé. c’est juste que le marché est inondé de mauvaises copies Mao.

    1. LeRus

      Pour info, la grève était interdite en URSS.

      Même encore aujourd’hui, pour ce qui concerne les services de l’Etat, elle est très strictement encadrée. Pas fous les russes, pas question d’abandonner les pays à des peigne-culs comme les types de la CGT!

    1. Flash

      Y a pas un projet comme ça aux USA? Genre au Delaware?

      On devrait peut-être songer sérieusement à les imiter en France.

      1. royaumont

        Il y en a beaucoup plus près : au large de l’Angleterre dans une ancienne plate-forme de DCA de la seconde guerre mondiale.
        elle est suffisamment éloignée des cotes pour être dans les eaux internationales et peut donc revendiquer son indépendance…

        1. Flash

          Je n’aime pas trop le côté « île artificielle ».
          Je préfère encore un truc à la « République de Saugeais ».
          Ou encore un truc à la « Christiania ».

          De nos jours, c’est particulièrement facile avec internet pour trouver des personnes intéressées par telle ou telle idée autour de laquelle se réunir. Et le financement participatif peut permettre d’investir en groupe, massivement, pour s’acheter plusieurs hectares et financer d’éventuelles constructions.

          1. Assez Constant

            L’île anglo-normande de Serk (Sark en brit) était à vendre il y a quelque temps… c’est le droit féodal qui s’y applique encore, et il faut seulement prêter l’hommage-lige à la Queen…

            BM en Dame de Serk, ça aurait de l’allure…

            1. Black Mamba

              😉 j’avoue que si j’avais les moyens financiers j’aurais volontiers acheter une île malgré ces histoires de réchauffement climatique et que les eaux montent ..

              1. petit-chat

                Les eaux qui montent ! J’ai toujours pensé que c’était un gag, jusqu’au moment où j’ai lu que l’on était redevable envers la nature à peu près à partir du mois d’août, et que ça empirait d’année en année. Sources : les Vers, Mélenchon…
                L’ENA en dessous du CM2.

              2. Aristarque

                Il y a un article sur Contrepoints en 2013 qui s’étonnait que les eaux montaient partout sauf autour des îles. Probablement qu’ elles sont toutes enchantées et attendent leur capitaine Troy…

                1. Aristarque

                  Article publié le 01.10.2013. Taper dans le mini moteur de recherche de Contrepoints « monte sauf autour des îles » et il sort en tête (je sévis sur Smartphone)

          2. gameover

            Il rest un bout de terre de 2000km² non revendiqué entre l’Egypte et le Soudan pour la bonne raison que si un des 2 pays le revendiquait ce serait faire une croix sur un autre territoire : chacun revendiquant des frontières établies à des dates différentes et laissant ce territoire orphelin.

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Bir_Tawil

            BM fait les valises, ne prends pas de pull mais une kalach’ !

            1. Black Mamba

              Je suis désolée de devoir dire cela mais je fais une allergie sévère du peuple arabe pourtant j’ai quelques bout d’ADN dans mon patrimoine génétique… je ne peux rien y faire mais par contre je suis libre de choisir mon voisinage 🙂 alors, non sans façon je leur laisse le terrain .

                1. Black Mamba

                  Ne me tente pas :mrgreen:
                  D’ailleurs j’ai remarqué au boulot que depuis que je porte en permanence une grosse croix sur mon aguichante poitrine , les arabes ne viennent plus prendre de rendez vous sauf cas de force majeur , car ils savent qu’il n’y a presque pas d’attente … On leur fait le minimum, ils reviennent que si ils n’ont pas compris qu’il fallait poursuivre la suite du traitement chez leur praticien habituel …

      2. vegeta

        il existe un gang en irak qui s’occupe de sa, ils veulent crée un état sans loi ni foi et tous sera permis : le viol, le meurtre, la torture, la pédophilie, la vente de drogue etc…

      1. pigeon vole

        Je crois que le freestateproject consiste plus à rassembler de nombreux liberaux dans un même état et à noyauter progressivement la vie politique local afin de peser politiquement.
        Il ne veulent pas faire sécession. Enfin je crois.

        1. gameover

          Oui, sans être vraiment indépendant les états ont pas mal de latitude contrairement à nos régions / paris ou même nos pays / europe.

          Le but est aussi de montrer que ça marche, pour essaimer ensuite.

  17. Black Mamba

    « Dimanche 15 juin 2014 aura lieu sur le HUB la «grève des 300» pour les salariés de la piste, »
    Le nombre 300 donne tout de suite une certaine légitimité … Pfff
    🙄 « Le syndicat accuse la direction de rester « sourde à nos revendications, parce qu’elle compte sur ses agents doubles pour casser ce mouvement ». »
    Je rêve le jour où tout simplement on interdira le droit de grève … Ce sera pour une autre vie , je crois 😕

    1. Nyamba

      Ce n’est pas tant le droit de grève, le problème. Le problème, c’est quand il emmerde tout le monde, au lieu de n’emmerder que les intéressés…

      1. Black Mamba

        Il est difficile d’emmerder personne en faisant grève sinon pourquoi faire grève.. Hein ?
        Sur mon lieu de travail, si trop de personnes rouspètent car ils trouvent que les rendez vous sont trop loin , et ben à force d’être stressé, je fais grève … je ne réponds plus au téléphone et celà avec l’accord du patron … les gens se déplacent énervés et je leur dit la raison alors ils se calment … après une période indéterminée je reprend les appels et là Alléluia … « Mais c’est merveilleux un rendez-vous aussi rapide , incroyable … Comment vous faites … J’ai fait grève … Ah !? 😕 Bon, O.K. « 

        1. Nyamba

          Êtes-vous un service public, ou d’utilité publique ? Le sort de centaines (je peux dire milliers ou millions, à ce niveau il vaut mieux compter comme les trolls de Sir Pratchett en mode : « 1… 2… beaucoup… ») de personnes dépend-il de votre bon vouloir ? Et si vous faites grève, vos clients – ou usagers – ont-ils une alternative pas trop contraignante à vos services ?
          Bon, après, vous confirmez en prenant votre propre exemple que le droit à la grève (même si « droit à » titille un peu) peut servir dans certains cas… 😉

          1. Jeanpierre

            Merci BM pour ton exemple de grève. J’avais jamais autant percuté que la grève est une forme d’argument dont l’essence est de forcer l’interlocuteur à voir le problème sous un jour nouveau. Le terme « forcer » suppose une certaine forme de violence au mouvement de grève : quelque soit l’objectif, la personne qui subit la grève sera contrainte, ce qui constitue un argument agressif dans une discussion/négociation au point mort. La contrainte intrinsèque à toute grève en fait un mouvement parfois légitime mais toujours agressif. Or, la sociologie et la biologie nous apprennent que, face à une agression, l’homme a deux choix : la fuite ou la lutte. Je comprends mieux pourquoi les politiciens baissent leur froc à chaque fois : ils fuient.

            1. Black Mamba

              Il y a trois ans en arrière , on avait six mois d’attente, pour éviter d’avoir un taux d’absentéisme élevé, on devait rappeler les clients la veille du rendez-vous pour confirmer… Beaucoup de contrainte et en plus il fallait gérer les mécontentements avec une liste d’attente pour ceux qui souhaitaient être pris rapidement …
              Un jour j’ai craqué et j’ai entamé une grève de 6 mois sur les appels téléphoniques … Seuls les personnes qui se déplaçaient pouvaient obtenir un rendez vous et ceux en cours de traitement … les emmerdeurs se sont éliminés d’office et maintenant nous n’avons que « quinze jours d’attente » pour être reçu mais de temps en temps quand on commence à avoir trois semaines d’attente et quelques râleurs , je fais une piqûre de rappel  » GREVE PENDANT 15 JOURS  » :mrgreen:

          2. Black Mamba

            On est considéré de service public …Nous essayons au maximum de rendre service mais il y a un moment il faut savoir dire stop car les gens abusent et s’en foutent de savoir que nous sommes des êtres humains sensibles. ..

              1. Black Mamba

                Cordes sensibles 😛
                Ouf ! J’ai peur que ce soit encore un extrait de film d’horreur !
                Joli le Rondeau , Merci !

    2. Le Gnôme

      Les 300 ont mal fini aux Thermopyles, mais eux n’étaient pas en grève.

      ὦ ξεῖν’, ἀγγέλλειν Λακεδαιμονίοις ὅτι τῇδε κείμεθα τοῖς κείνων ῥήμασι
      πειθόμενοι νομίμοις .

      Traduction en français moderne. Passant , va dire au gouvernement que nous sommes tous en grève ici pour conserver nos zavantages zaquis.

      1. gem

        Au contraire, les 300 des Thermopyles ont fait une fin idéale, parfaitement conforme aux canons de la profession. D’ailleurs on en parle encore.

        1. André Rosa

          A moins que Le Gnône n’insinue que l’honneur des grévistes consiste à être de bon petits soldats de Panurge qui font leur devoir en nuisant le plus possible aux honnêtes citoyens!

          Hélas! Comme il serait plus juste que ce fût nous, combattants de la liberté, qui eussions les honneurs de la postérité.

      2. Kekoresin

        300 grévistes autour de 10 palettes en feu pour griller les saucisses prolétaires sont bien capables de bloquer les 10000 qui veulent passer! L’histoire se répète avec un peu moins d’héroïsme, de courage et quoiqu’ils en disent moins d’esprit de sacrifice!

    3. petit-chat

      C’est des branleurs ces grévistes, et de leur propre aveu : ils sont remplacés par des agents doubles, ce qui prouve bien que les grévistes faisaient le boulot à moitié.

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Pour emmerder le monde, ils ne font jamais les choses à moitié.
        Ah, qu’est ce qui m’a pris de passer par Roissy et Orly pour revenir en France! j’espère qu’ils auront fini leurs enfantillages d’ici le 26!

        1. LeRus

          La France est un pays de traditions, n’est-ce pas? :mrgreen: On n’est jamais déçu lorsqu’on y revient… Et on se rappelle vite pourquoi on en est parti!

  18. Flash

    J’ignore ce qu’il faut encore aux français pour qu’ils réalisent que l’excès de protection asservit plus qu’elle ne libère.

    Je constate qu’ils en sont restés (surtout à Gauche) à la fameuse phrase du Père Lacordaire : «  »Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit ». Sans doute la seule fois où ils suivent les paroles d’un religieux, d’ailleurs, puisque la plupart du temps des chrétiens peuvent bien être violés, crucifiés et assassinés par milliers qu’ils s’en branlent sévère.

    Sauf que le même Lacordaire ajoute, d’après Contrepoints :
    « Car tout droit mobile est à la merci des plus forts, quelle que soit la forme du gouvernement, que le peuple ait à sa tête un chef unique ou la majorité d’un corps qui délibère ; dans l’un et l’autre cas, le sort de tous ou au moins le sort de la minorité est sans protecteur, s’il n’existe entre le souverain et les sujets un droit inviolable, qui couvre la cité tout entière et assure le dernier des citoyens contre les entreprises du plus grand nombre et même de tous. Tant que le droit n’est pas cela, il n’est rien. »

    Autrement dit, il se méfiait des intrusions étatiques. La « loi qui libère » était pourtant celle de Dieu, une loi universelle, qu’il opposait à la loi des Etats, « droit mobile » pouvant opprimer et ne se privant pas de le faire.

    Mais ça, peu importe, ça a été oublié : la seule phrase qui a été retenue, c’est une phrase sortie de son contexte pour la rendre antilibérale.

    J’en peux plus de ce climat antilibéral, de ceux qui se posent avec une rare arrogance en gardien de l’ordre, du vrai, du bien, et qui veulent imposer leurs vues à la terre entière.

    Ces imbéciles heureux, au fond, je ne leur en veux pas personnellement : chacun a le droit de se tromper. Mais avec leurs conneries, ils nous coulent tous, et ils coulent ce pays auquel je suis particulièrement attaché.

    Les idées nouvelles pour mettre fin à notre situation existent, et pourtant on reste toujours dans les vieux schémas usés et inefficaces. La nouvelle génération reste joyeusement sur la même voie, aucun horizon débouché ne semble donc poindre à l’horizon.

    C’est désespérant.

    1. Kekoresin

      Ces imbéciles ne sont même pas heureux car leur coupe n’est jamais pleine!

      J’espère que les médias reporteront avec le même zèle les coups de sacs à mains portés par des mères de familles sur les ex-grévistes responsables de la perte de leurs emplois non subventionnés!

  19. Christophe

    C’est parfait. Tout ce qui peut em…. Hollande et sa clique… est du pain béni.

    Neuneu se voyait déjà en haut de l’affiche de sa côte de popularité à 1 chiffre… Le Mondial, le foute, tout ça, les Bleus, formidable. Genre la pause avant la pause estivale.

    Des vacances enfin méritées en somme !

    Pas de bol, ses copains gauchistes de la SNCF ont décidé d’emmerder le monde (en effet la coupe du monde plus les soldes, ça a dû jouer).

    C’est parfait.

    Plus l’électeur moyen, c’est à dire UMPS alternativement, con-tribuable, bêtement prolo ou classe moyenne… plus il sera humilié, contraint, enfermé, piétiné… plus les chances de voir apparaître une saine (et violente) réaction augmentent.

    La grève en outre pèse sur l’activité économique. Déjà qu’avec le Mondial de foute… Donc là c’est parfait, la croâssance du PIB sur le T2 va se prendre un coup derrière la nuque.

    Ce qui amplifiera la claque dans la gueule de Neuneu et son compère Sapin, qui continuent de s’accrocher à leur prévision (ah ah ah) d’une « croâssance » de 1 % pour 2014.

    Bref vous l’aurez compris (j’espère) : la seule stratégie possible, désormais, c’est celle du pire.

    Il faut mettre en faillite ce pays une bonne fois pour toute, seul moyen de casser le Leviathan, et ensuite de reconstruire quelque chose d’un peu plus normal et sain.

    Dès lors, ces grèves sont bénies.

    Et nous attendons septembre avec une grande impatience.

      1. vegeta

        deja qu’il y a un train sur quatre alors tirer l’alarme d’urgence pour crée des tensions c’est très vilain

      1. Black Mamba

        Personnellement je suis pour à 100% … cela leur ferait le plus grand bien d’être mis au régime pzin sec et eau …cet état edt obèse de façon indécente. ..

  20. BRI-Gnoles

    Mince, pourquoi tous ces gens se déplacent t-ils autant, ou vont-ils ?
    Sont pas bien chez eux ?

    Sur les chaînes « d’info », on montre plutôt des interviews d’usagers semblant accepter avec une certaine « philosophie » la situation : je me demande comment ils font.
    Vu d’ici, faut vraiment être maso pour accepter de vivre cette hystérie.

    1. royaumont

      D’une part, les média ne montrent que les clients qui les arrangent.
      D’autre part, ils font leur « enquête » dans Paris intra muros où la situation est bien moins tendue.

  21. Petit Poney

    Pour rigoler, la police et la gendarmerie devraient tenter une initiative du type de celle de #myNYPD, par laquelle la police de New York avait demandé aux new yorkais de poster sur twitter leurs meilleures photos avec des agents. Et si certains ont joué le jeu, d’autres petits malins ont posté des photos de gens en train de se faire frapper par des policiers, etc. Je serais curieux de voir le résultat en France, même si je sais que jamais cela n’arrivera, la valseuse se fâcherait toute rouge 😀

    http://www.landt.co/2014/04/mynypd-social-campaign-shocking/#axzz34VsHucjT

  22. Hagar Dunor

    Un petit commentaire sur la « rente » des taxis. Un taxi parisien doit s’acquitter d’une licence (« droit d’exercer ») dont le prix est en ce moment de 200.000 euros, et certains l’ont payée 300.000 euros. C’est pas les taxis qui ont décidé ca, mais l’état, en leur disant « pour avoir le droit de faire taxi, c’est 200.000 euros, merci ».

    Et maintenant, on leur dit de faire de la « libre concurrence » avec les VTC, qui n’ont pas à payer 200.000 euros eux.

    Elle est où la rente ?

    1. L’état n’impose EN RIEN le prix de la licence, mon cher. Ce prix l’est parce qu’il y a des vendeurs et des acheteurs. Mais la licence, elle n’a aucun prix attaché dessus.
      Et la rente, c’est comme tout monopole de droit, par définition.

      1. Hagar Dunor

        Je peux me tromper mais l’état impose le numérus clausus, ce qui revient à faire monter le prix. Etre taxi nécessite cette licence et un prix de course imposé, être VTC ne nécessite pas de licence avec des prix libres, les taxis ne ralent contre rien d’autre.

        Je ne vois toujours pas de rapport avec une rente.

        1. Black Mamba

          Pourtant c’est évident … si il n’y a plus de monopole, il y a libre concurrence … et qui dit concurrence dit férocité du marché, la loi de la jungle … celui qui n’est pas bon commerçant il coule tout simple .
          Marché fermé offre peu disponible pour beaucoup de demande, il n’y a pas à se fouler pour gagner sa vie … d’où la notion de rente :mrgreen:

        2. Othello

          Non, ce sont les chauffeurs de taxi qui ont imposé le numerus clausus à l’Etat…

          Aujourd’hui il y a 3 fois moins de taxis pas habitant à Paris qu’à Londres, et 4 fois moins qu’à New-York.

          Pour information, à la création des licenses (Pasqua en 87 me emsble-t-il) ces dernières étaient gratuites, ce qui permet le genre de cocasserie suivante : j’ai récemment pris un taxi conduit par un chauffeur en location.

          La voiture était louée par un artisanr, qui avait obtenu deux plaques gratuites à la création du système. L’artisan en question louait donc deux voitures, pour un montant total d’environ 8000 euros par mois…

          Même après amortissement des voitures, taxes diverses et variées, ça lui laissait de quoi vivre grassement de ses rentes, sans travailler le moins du monde.

          Voir http://www.ifrap.org/Resoudre-le-probleme-des-taxis-a-Paris,12869.html pour une explication du phénomène.

      2. Kekoresin

        Maman état est quand même bien contente de palper les droits d’enregistrement sur les transactions de licences. Si les putes et les dealers reversaient de la TVA, ce serait une reconnaissance de légalité non? En fait, le système est responsable une fois de plus d’avoir mis ses gros doigts boudinés dans le moteur sous le prétexte d’une sacrosainte régulation garante de la paix sociale et de la félicité universelle!

        1. yp

          Tiens d’ailleurs, ta remarque me fait penser que le fait d’augmenter le PIB des activités illégales (putes drogue) permettra d’évaluer arbitrairement le volume de ces activités en fonction des besoins, ce qui permettra de justifier une chasse au « travail au noir/ travail gris qui ne paie pas de tva » encore plus féroce…

          1. Kekoresin

            Ouais je sais! Groosseu Malheureu! De toute façon, les impôts intègrent un « p’tit rabiot », considérant qu’une entreprise fait toujours un peu de black, surtout dans la restauration et l’artisanat. Comme les contrôles sont fatigants, coutent chers et énervent le chaland, on préfère la cote mal taillée et la punition générale pour ces petits patrons embrocheurs de prolétaires. En cas de contrôle, c’est du gras…pour la prime de Noël!

  23. val

    Je pense que le pays s’est mis à lire H16 et applique la résistance active judicieusement proposée par notre hôte .

  24. Christophe

    « Interrogé par BFMTV, Fabien Villedieu, cheminot et porte-parole de Sud-Rail, a lancé un message au président François Hollande. «S’il croit qu’on va reprendre le travail parce que les syndicats « larbins » comme la CFDT disent qu’il faut reprendre le boulot, il se met le doigt dans l’oeil! Sa popularité est au plus bas; s’il pense qu’en instaurant un rapport de forces, elle va s’améliorer, il se met un doigt dans le deuxième oeil!». »

    Je commence à bien l’aimer ce petit gars de SUD-Rail !
    😉

    1. Calvin

      Si je trouve le gouvernement et Hollande mauvais, je trouve Sud Rail encore plus mauvais et destructeur de ce pays.

    2. royaumont

      Je trouve effectivement la situation politiquement savoureuse :
      – soit hollande et ses sbires cèdent et ils passent pour des lavettes
      – soit ils ne cèdent pas et se coupent de ce qui leur reste de clientèle

      La cote de popularité à 1 chiffre s’approche…

  25. Hagar Dunor

    Reprenons sur les taxis, vu que h16 a visiblement un peu de mal à valider mon précédent commentaire. Essayons un peu plus argumenté.

    Les taxis parisiens, mais ca s’applique à d’autres villes, doivent être titulaires d’une licence. Cette licence peut être obtenue gratuitement moyennant une file d’attente de 18 ans, donc non, soit achetée sur un marché de numérus clausus. Le prix actuel fluctue autour de 200.000 euros, et c’est déjà monté à 300.000 euros. Ce prix peut être vu comme « combien est tu prêt à lacher, pourqu’au bout du compte (après 20 ans de métier), ce soit encore rentable de faire taxi ? ».

    Ca peut être vu comme un ponzi, les derniers arrivés ont eu à payer le prix fort. Donc forcément ils sont un peu énervés qu’on leur parle de relacher le numérus clausus, vu que eux ont eu à payer le prix fort. Le prix de la course est fixé par la préfecture, donc il n’y a pas cette variable supplémentaire pour rentabiliser plus rapidement la licence.

    Pour bien fixer les idées, car un proche a été taxi parisien, entre la licence dont le prix équivaut à un bien immobilier, le RSI, l’amortissement de la voiture etc, au bout du compte le seul patrimoine qui reste c’est la licence. Si vous connaissaez un taxi retraité heureux, faites signe.

    On peut le voir autrement : l’état, avec ses gros doigt joufflus, a encore légiféré avec un résultat catastrophique. Les licenciés sont surencadrés de ponctions et la base de leur gagne pain, le prix de la course (le taux kilométrique et horaire) est imposé.

    Remboursez la licence aux taxis, libérez le prix de la course, et je suis certain que tous les taxis seront heureux de parler avec les libéraux convaincus que vous êtes de libre concurrence. En attendant, les traiter de rentiers est une vue une peu superficielle de la situation et sous estime une fois de plus le rôle de l’état dans l’histoire.

    1. LeRus

      Rembourser la licence des taxis? Et puis quoi encore?

      Les taxis qui décident d’ « investir » 300K€ dans une « licence » ne font rien de plus que d’acheter un fond de commerce, comme n’importe quel commerçant. Ils achètent une clientèle captive mais ça reste un pas de porte.

      Si vous achetez une boulangerie 300K€ le fond de commerce et que les clients ne viennent plus parce que votre pain est dégeu, ou bien commencent à faire leur propre pain à la maison et à se le vendre en direct, allez demandez à votre perception qu’ils vous remboursent votre pas de porte, vous verrez leurs têtes! 🙂

      Les taxis ont simplement une puissance de nuisance importante. On ne force personne à devenir taxi que je sache, pourquoi les autres devraient payer pour leurs décisions?

      Comme Jesrad, je suis pour le cold turkey. Et pas que pour les taxis!

      1. hagar-dunor

        Le couac dans votre exemple c’est que si il me prend l’envie de devenir boulanger, je peux le devenir sans avoir à lacher 300k€ juste pour avoir le droit d’exercer mon métier de boulanger. Oui je peux racheter un fonds de commerce, mais à moins que je me trombe je peux juste construire une boulangerie en face de celui qui vend son fonds de commerce.

        1. « sans avoir à lacher 300k€ »
          Ah ah ah.
          Parce que les boulangeries, les pas-de-porte, tout ça, c’est gratuit ! Et la construction d’une boulangerie, ça ne coûte rien !

          Autrement dit, devenir boulanger est exactement comme devenir taxi.

              1. Black Mamba

                Bien vu ! Après on va dire que les boulangeries sont vendus beaucoup trop chère et les petits attisants ne peuvent pas concurrencer les gros marchés …
                Pas glop !

                    1. mario

                      Vous êtes sûr que c’est avec des éclaboussures de lait qu’ elles se vêtent?
                      Bon, je sors!

          1. Black Mamba

            Nous nous avons eu notre fond de commerce pour une bouchée de pain …la pénurie causée par l’Etat fait qu’un retraité est bien content de trouver un acquéreur.
            Et s’il avait fallu départ acheter le local et le matériel hors de prix … il aurait été très difficile !

                1. Black Mamba

                  Quand il a répondu c’était déjà un autre avatar …il n’avait pas tenu du contexte …

                  1. Black Mamba

                    Depuis cet mésaventure, quand je prends l’avion, je prévois des tenues de rechanges dans mon sac à main …

                    1. petit-chat

                      Ce qui justifie (s’il en était besoin) ce goût immodéré pour les sacs à mains 😉

          2. hagar-dunor

            On m’explique que la licence de taxi c’est comme un fonds de commerce, je dis non car le boulanger n’a pas à débourser X k€ de licence pour avoir l’autorisation d’exercer son métier.

            Je n’ai pas dit que ça ne coutait rien de construire une boulangerie. Je dis juste que

            -à un moment donné on dit à boulanger A ce sera 300k€ juste pour t’autoriser à ouvrir ta boulangerie (en plus du pas de porte vu que ca vous tient à coeur), puis tu vendras ton pain à un prix que tu ne décideras pas. A joue le jeu.
            -puis on change les règles, pas de licence de boulangerie nécessaire, et boulanger B s’installe en face de A, oui il a déboursé son pas de porte comme A, et il a construit sa boulangerie et son four pour le même prix que A, mais B n’a pas payé les 300k€ d’autorisation, et il vend son pain au prix qu’il souhaite

            A est pas content et vous me dites tous que c’est un enculé de rentier. Allo ?

            1. Black Mamba

              Allo ! Sera là, si A persiste a éjecté du jeu …
              Allo !… Il veut assurer de garder sa clientèle enchaîné …
              Allo ! …Les règles du jeu ne sont jamais définitive
              Allo !…Cela s’appelle les risquent du métier
              Allo ! ….Personne n’est à l’abris du changement
              Allo ! …. D’ailleurs le président l’a dit que c’est maintenant
              Allo! …Maman bobo …

              1. hagar-dunor

                Garder sa clientèle captive c’est ton interprétation. Je dis juste que boulanger A demande à avoir les mêmes conditions d’exercer que B, et pas avoir à rembourser un prêt de 300k€ en +.

                Mais je renvoie au post de Gameover du 13 juin à 22h06, il a peut être mieux exprimé que moi la situation globale, les taxis ne sont qu’un cas particulier.

                BM, quand tu nous expliques plus haut faire grève quand tu estimes sans doute avoir trop de clientèle captive au téléphone (si j’en crois la partie « service public ») pour attirer l’attention sur ta condition d’être humain sensible, je trouve ta remarque sur la captivité assez savoureuse. Ce serait pas mieux en libéral ?

                1. Black Mamba

                  Et c’est ce qui fait bizarre à nos clients … d’autant quand j’ai à faire à des fonctionnaires … On désire travailler 35 heure comme tout le monde et bien on la fait … et c’est mes fonctionnaires ou salariés sont scandalisé car on n’est pas aussi disponible …ils doivent s’adapter … notre profession subi le numerus clausus …
                  Nous avons des contraintes qui nous ont tombé dessus alors qu’elles n’existaient au moment de notre installation …L’état nous rajoute des couches …et bien on leur pisse à l’arrêt et on dit ouvertement non , »oui mais votre syndicat l’a signé , vous devez vous conformer … » Et nous dr répondre de nous fournir un document où WP a signé pour ça … On fait partie des derniers à tenir tête … nos clients sont très satisfait du service qu’on leur a rendu et la contrainte de grève subit par nos clients leur a aussi rendu service … Pendant dix on avait six mois d’attente d’autre on avait un an … Depuis trois ans on a 15 jours d’attente maxi … Donc tout le monde est gagnant dans mon histoire

                  1. Black Mamba

                    * pendant dix ans , on avait. .
                    Desolé il y a d’autres fautes mais mon smart phone est mal réveillé 😳

                  2. Black Mamba

                    Mon chou , on est dans une profession libérale, et c’est ce qui fait d.autant plus bizarre à nos clients … et pour certains, j’ai à faire à des fonctionnaires ou à des salariés… On a désiré travailler 35 heures comme tout le monde et bien on l’a fait … la plus part du temps ils sont scandalisés car on n’est pas disponible toute la semaine , nos clients doivent s’adapter …
                    Notre profession subit le numerus clausus mais la France accepte tout étranger venant s’installer, les vannes sont ouvertes , cela ne nous fait rien sauf sur la mauvaise qualité des services administrés au peuple français , nous sommes juste désolés pour les nos jeunes français qui doivent s’expatrier pour se former …
                    Nous avons des contraintes qui nous ont tombé dessus alors qu’elles n’existaient au moment de notre installation …L’état nous rajoute des couches régulièrement …et bien on leur pisse à l’arrêt et on dit ouvertement « NON » …. »Oui mais votre syndicat l’a signé , vous devez vous conformer …  » Et nous de leur répondre de nous fournir un document où WP a signé pour ça … On fait partie des derniers à tenir tête …
                    Nos clients sont très satisfait de nos services qui pourtant sont rémunéré pour certains au prix fort … Pour la grève subit par nos clients, même si au départ ils ont trouvé inadmissible car ils devaient se déplacer pour les plus courageux et bien cela leur a rendu service … Pendant dix ans , on avait six mois d’attente tandis que d’autres dans la profession en avait un an … Cela fait trois ans que nous avons que 15 jours d’attente maxi … Donc tout le monde est gagnant dans mon histoire .

                  3. Assez Constant

                    « et bien on leur pisse à l’arrêt  »

                    Voui, voui… pasqu’en marchant, c’est hasardeux, quand même…

                    Je trouve que BM est nettement plus drôle que PP…

          3. hagar-dunor

            Non c’est plus difficile si on se place dans cette discussion

            Sauf erreur de ma part le boulanger n’a pas l’obligation d’acheter un fonds de commerce, il peut juste batir une nouvelle boulangerie à coté de celle qui est à vendre (ou pas).

            Un taxi « nouveau entrant », n’a pas le droit de « construire une nouvelle boulangerie », et il a l’obligation (préfecture) de « racheter le fonds de commerce » de celle qui est en vente.

            Y’a une erreur dans mon raisonnement ?

            1. Othello

              Remplace « boulangerie » par « charge de notaire » et tu auras une analogie plus parlante…

              Par ailleurs, désolé de me répéter, mais :

              1. Othello

                1. le numerus clausus n’est pas une décision étatique mais la revendication des chauffeurs de taxis eux-mêmes
                2. pourquoi à ton avis le prix des licenses de taxi est-il en augmentation continuelle depuis leur création? Parce que c’est un métier trodur où tu ne gagnes pas un rond?
                3. ben oui, c’est une pyramide de Ponzi. Ca a marché 30 ans, ils s’en sont mis plein les fouilles, ceux d’aujourd’hui se font niquer. Perso ça me fait plaisir. Ca fait 30 ans que je galère régulièrement dans Paris pour trouver un taxi, tout ça parce qu’une corporation de salopards a décidé que 14000 taxis à Paris c’était suffisant… Suffisant pour eux, ça c’est sur, mais certainement pas pour leurs clients, qu’ils emmerdent royalement.

                Aujourd’hui c’est la fin du jeu, tant mieux.

                  1. hagar-dunor

                    Je réagis à ce commentaire là en particulier

                    Un taxi fait dans les 200€ de CA par jour en moyenne. Donc oui avec ~200 jours travaillés par an on arrive à 8 ans. A conditions que ces 200€ soient entièrement investis à rembourser la licence.

            2. gameover

              @ hagar-dunor
              La comparaison avec la boulangerie est mal venue puisque comme tu l’as noté pour la boulangerie il n’y a aucune intervention de l’état ni dans l’installation, ni dans le prix.

              On notera quand même que la boulange a quand même voulu se protéger en demandant que le terme boulangerie soit réservé à la fermentation et cuisson sur place ce qui est complétement débile et n’a eu aucun effet sur le développement des points chauds.

              C’est assez marrant qu’une corporation défendant sa qualité trouve la solution dans le marquage du mot boulangerie, comme s’ils ne pouvaient s’appuyer sur une autre différence que le consommateur serait capable de discerner : la qualité du pain.

              Revenons aux taxis. Ce n’est pas l’état qui les a obligés à s’installer et il ne leur a pas vendu la licence qui doit valoir 500E maxi à la préfecture. Comme je pense qu’il n’y a pas de TVA (sur la licence) il n’a même pas tiré un bénéfice de la vente entre particuliers, excepté les frais de notaires.

              Les taxis sont des gens libres qui ont fait un choix par rapport à des conditions économiques tout en sachant que le prix du km était imposé par l’état. Ce sont des fonctionnaires qui ont acheté leur charge.

              C’est exactement le cas des débitants de tabac qui voient chuter le prix de leur fonds de commerce.

              C’est un peu aussi le cas d’un acheteur dans l’immo qui alors devrait se retourner contre l’état responsable de la bulle (j’ai acheté trop cher) et de son dégonflement (l’état a plombé le marché).

              Les taxis ont profité d’une situation. On ne peut pas gagner sur tous les fronts.

              On aurait pu amortir beaucoup ce problème en annonçant il y a 10 ans que le marché serait libéré, ce qui aurait permis (i) la baisse des prix et (ii) l’amortissement des licences.

              C’était déjà envisagé en 2002. Voir §4.3

              http://www.cairn.info/revue-sur-le-droit-et-la-politique-de-la-concurrence-2002-4-page-49.htm

            3. LeRus

              Oui, mais en fait non. Plus haut, vous dites « on dit à boulanger A ce sera 300k€ juste pour t’autoriser à ouvrir ta boulangerie » => Oui, et c’est un autre boulanger qui monté une affaire qui marche du tonnerre. L’Etat n’a rien à voir là-dedans. Idem pour les taxis. Mais, si le nouveau boulanger plante l’affaire, personne ne lui remboursera son investissement.

              Ensuite, tout ceci dépend du lieu. Si vous décidez de devenir taxi dans un bled paumé (d’ailleurs, *private joke* si sa0000 était avec moi, on pourrait partager une shashlick ensemble, c’est assez pittoresque), je ne pense pas que la licence soit de 300K€, peut être même est-elle gratuite.

              Enfin, et bien aussi étrange que ça puisse paraitre, je pense que c’est plus compliqué en France d’ouvrir une boulangerie que de devenir taxi. Il vous faut, comme nombre de professions d’artisans un diplôme quelconque (BEP ou équivalent je crois) qui prouve que vous savez faire des croissants. Les chambres de métiers donnent ce Sésame si je me souviens bien. Aussi, je ne crois pas que vous ayez le droit d’ouvrir une boulangerie à côté d’une déjà existante. Mais c’est à vérifier.

              Je crois que mon exemple est tout à fait valide. On en fait un cas particulier parce qu’ils sont sur Paris et qu’ils em*erdent tout le monde, mais ils ne sont pas si différents d’autres professions. Mais effectivement, vous pouvez remplacer par notaire, pharmacien, bistrotier si vous voulez.

              1. Calvin

                Pour avoir vu très souvent des boulangeries dans la même rue, du même côté, séparées par seulement deux trois portes : en France, il est possible d’en ouvrir vraiment n’importe où.

              2. gameover

                Si LeRus tu peux t’installer comme boulangerie où tu veux et tu n’es pas obligé d’avoir un diplôme mais il faut un salarié qui a un CAP mini même sansexpérience pro.

                http://www.apce.com//cid95853/boulanger.htmlC=173&espace=1

                Dans une commune à coté de chez moi le boulanger s’est faché avec son bailleur et a ouvert une autre boulangerie juste en face… tout pile. Juste à traverser la route.

                1. LeRus

                  OK, OK, halte au feu! Je ne suis pas boulanger! 😀

                  J’ai simplement pris un exemple au hasard, je ne voulais pas en faire une étude comparée. Comme tout est plus ou moins contrôlé en France, n’importe quel exemple fait souvent l’affaire dans ce type de situation.

                  La discussion est à propos des taxis. Ils veulent absolument nous faire croire que c’est un job pas comme les autres, et je ne suis pas d’accord. Je crois qu’on a fait le tour de la question, non?

                  1/ Le numérus clausus est une action délibérée des taxis pour garder leur marché captif,
                  2/ La licence hors de prix n’est pas le choix de l’Etat, mais la loi du marché (fermé),
                  3/ Le plus simple est d’arrêter ce ponzi qui a profité à ceux qui l’on mis en place (auj. en retraite) et dont les jeunes sont les couillons. Ça ouvrira le marché, améliorera la qualité et le choix de l’offre.

                  Vous proposiez que l’Etat les rembourse et c’est là qu’il faut se souvenir qu’il s’agit d’une profession libérale.

                  1. hagar-dunor

                    en vrac

                    Le taxi est un artisan/indépendant. Il cotise au RSI, au chomage (auquel il n’a pas le droit, en parlant de solidarité obligatoire), et l’argent ne rentre pas si il ne conduit pas la voiture. La comparaison avec un fonctionnaire ne tient pas.

                    Pour être taxi il y a (en tout cas il y avait) un examen à passer pour prouver un minimum de connaissances de la géographie. Ca ressemblait à une course standard avec un inspecteur qui juge si le trajet est connu et pertinent. Le boulanger y’a un inspecteur qui vient gouter son pain pour lui dire « ok tu as le droit de faire ton métier » ?

                    Et oui ok, personne ne force personne à devenir huissier, hotellier, débitant de tabac ou autre profession matraquée de charges avec une législation contraignante. Je dis juste que le seul rentier dans l’histoire c’est l’état, et ceux qui biberonnent à cet argent sans produire la valeur ajoutée associée. Je crois en toute sincérité que ces gens se moquent d’avoir de la concurrence et de la garder captive, ils veulent juste exercer dans des conditions similaire, c’est là qu’ils parlent de concurrence « déloyale »

                    1. « Le boulanger y’a un inspecteur »
                      Vous croyez qu’il n’y a aucun contrôle ? Gros marrant.

                      En réalité, le taxi, une fois installé, peut être grossier et crade, sa licence ne lui sera pas retirée. Le boulanger est régulièrement contrôlé sur le plan sanitaire et par l’inspection du travail. Il subit plus de contrôles en 1 an que le taxi dans toute sa carrière. Arrêtez de raconter n’importe quoi et résignez-vous : taxi, c’est un job qui ne demande à peu près aucune compétence, et qui est rendu coûteux par l’état (monopole de droit), exclusivement. C’est même pour ça que partout ailleurs dans les pays pauvres, c’est le premier job qui est à la portée d’un type qui sait à peine conduire.

  26. guitou73

    merci H16 de mettre des mots et une pensée structurée sur cette putain de rage et d’accablement que l’on ressent envers tous ces cons

    1. Calvin

      Oui !

      Je profite de l’article et de ce commentaire pour en ajouter…
      Effectivement, la bouffée d’air pur que nous apporte ce blog dans un pays sclérosé, rétrograde, et qui se délite chaque jour, s’appuie sur une pensée structurée assez simple : laissons le couple représenté par la liberté et la responsabilité être notre moteur au quotidien.

      Tout le reste vient ensuite : revoir nos médias, refuser l’aide quand elle vient de la poche des autres à leur insu, se méfier des discours et de ce qui est décidé comme bien pour tous, s’alerter quand on parle du « sens commun » et du « bien public », etc…

      Mais déjà revenir à une pensée simple, pure, reproductible, que tout le monde peut comprendre.

    2. Kekoresin

      Il est aussi salutaire de se détaché un peu de ce gâteau à la merde quotidien que nos cher($) représentants nous imposent de bouffer! Il faut quand même profiter de la vie et essayer de la vivre aussi pleinement que nous le permet ce système castrateur de liberté.

      En bref, il faut sans cesse biaiser (j’ai dit biaiser hein?) aussi souvent que possible en espérant que la bras armé de l’état ne vous envoi à terre d’une calotte bien sentie, histoire de recadrer vos élans de liberté chérie.

    3. Nocte

      J’admets que dans un pareil moment, je goûte avec délice d’avoir quitté l’idf et cette bande de raclures des transports en commun.

      15 à 20 minutes de route dans ma voiture… ça n’a pas de prix…

      Bon, certes j’ai aussi découvert le rsi et consorts « grâce à » ma femme…

        1. Nocte

          Ma femme a jeté l’éponge, mais le RSI, c’est comme une tique immortelle, et vu ma tension interne actuellement, je crains que cela se termine mal.

          Travailler 60h et plus, ne pas se payer (ou un demi smic dans le meilleur des cas), et être taxé ? faut être cinglé.

    4. LeRus

      Oh oui! et à vrai dire, c’est devenu franchement une drogue. Quelques jours sans internet et c’est sur H16 que je me connecte en premier… Flippant, non? 😉

      1. petit-chat

        J’y songe : dans la mesure où l’économie souterraine, dont les addictions (drogues) sont un bon exemple, rentre maintenant dans le PIB, elles deviennent potentiellement taxables, h16 pouvant subir un contrôle fiscal pour travail dissimulé et création d’une addiction (c’est pas parce que, dans ce cas, ça ne rapporte rien en brouzoufs qu’il ne faut pas s’acquitter de son devoir de citoyen en participant à l’effort collectif du redressement de la Fraaance).
        Bon, je vais me reprendre un café.

      2. turlututu

        idem, complètement addict, à la maison, au boulot, sur le téléphone, … bref une drogue dure.

  27. Hugues001001

    Et pourtant, après deux jours de grève des fainéants de la SNCF, notre gros mou de Hollande s’est cru devoir éructer un « il y a un moment où il faut savoir arrêter un mouvement ». Bam ! Si ça ça n’est pas une prise de position nette, tranchée, radicale, clivante, et à peine copiée sur Maurice Thorez… Notre petit timonier a décidément la barre de son pédalo bien en mains.

  28. Kekoresin

    Pour ce qui est des « forces de l’ordre », il faut effectivement signaler leur manque de disponibilité pour l’essentiel de leur mission: la protection des personnes.

    Dans mon coin, il y a foultitude d’histoires sur le refus de la gendarmerie à se déplacer avant le drame, trop occupée à se planquer dans les fourrés pour verbaliser le non-port de la ceinture ou l’utilisation du portable au volant qui multiplie par 1000000 le risque de mort grave.

    Une bande de djeuns dans un bled à 10 km de chez moi a, par exemple, battu à mort un pauvre gars. Une voisine a appelé 3 fois la gendarmerie en pleine panique en disant qu’ils allaient le tuer. Le 4ème appel était pour leur dire qu’il n’y avait plus urgence vu que le type était mort. Ils ont alors rappliqué dans les 5 minutes pour compter les points.

    Une autre plus perso avec une trentaine de fêtards investissant mon jardin à 2h00 du mat. Appel gendarmerie et attente de 12minutes avant abandon de la part de ma compagne et règlement de la situation par mes soins. Visite de la gendarmerie le lendemain et conseils des « papier s’il vous plait »:
    1- ne pas sortir de chez moi
    2- faire le 17 et si ça répond pas au bout de 5 minutes, raccrocher et faire le 17, etc…
    La nuit d’après, même manège et rebelote, gendarmerie injoignable, même en appliquant cette astuce rigolote du « décrocher-raccrocher ». (Pour les femmes, serrer les cuisses en cas de viol est une autre de ces petites astuces qui vous feront patienter ludiquement en attendant qu’un heureux hasard viennent illuminer de bleu votre petit pavillon.) Je suis contrôlé en chemin pour téléphone au volant, pétage de boulon en règle et accompagnement au poste qui était de toute façon ma destination. Menaces de procureur de la république avec témoignages des voisins pour faute professionnelle et du coup pas d’amende pour le vil portable. Leçon de morale tout de même pour le fait d’avoir régler ce problème seul, irresponsable que je suis de vouloir défendre mon domicile et ma famille!!!

      1. Kekoresin

        Ben ouais, heureusement! La testostérone propre aux jeunes mâles aurait pu faire tourner vinaigre la situation mais j’ai géré la chose avec diplomatie. En cas de coup dur, j’avais de quoi faire mais je n’ai pas eu à m’en servir, je serais en tôle aujourd’hui!

          1. petit-chat

            Chus pas le seul à me planter tout le temps entre taule (lieu de villégiatures pour délinquants, identique au Parlement) et tôle, la feuille métallique qui se froisse avec les piétons.

    1. val

      @keko , ce que vous me dites ne m’étonne malheureusement pas , d’ailleurs bien des gens sont armés dans nos campagnes , dommage que l’on ne puisse pas s’équiper plus lourdement , dommage que l’on doive dire cela . Bravo pour votre courage , je frémis en me disant qu’un jour , ce sera peut être Fort Alamo chez vous ..
      Pour étayer vos dire je connais un ex flic qui a changé de métier , il en avait marre de ne pas faire son boulot . Comme toujours , ce sont les meilleurs qui partent les premiers …
      bon take care & good luck

      1. Kekoresin

        Merci Val 🙂

        En dehors de ça, c’est plutôt calme et j’élève mes deux filles dans un environnement plutôt privilégié. Faire face une fois de temps en temps est une chose mais je me demande comment font les parents qui vivent dans des coins où leur influence s’évapore une fois passée la porte de leur appart! A ceux-là, je leur voue toute mon admiration!!!

    2. val

      petite blague belge pour égayer un sujet un peu plombant (ils ont les mêmes pb que nous) :
      un couple se fait cambrioler par une bande de malfaiteurs
      sa femme appelle les flics , ceux ci disent qu’ils n’ont personne et ne peuvent intervenir
      la femme leur dit : »depechez vous , mon mari pète un cable , ils sort son fusil , aï trop tard , ils en a déja tué un , venez vite !
      les flics rappliquent dare dare et tombent sur les cambrioleurs qu’ils font fuir
      « ben alors disent les flics vous avez menti, je croyais que votre mari avait pété les plombs et en avait tué un ? »
       » c’est vous qui aviez commencé , je croyais que vous n’aviez personne ? »

      1. Kekoresin

        A retenir! Encore faut-il avoir quelqu’un à qui mentir au bout du fil. Putain de call center!

            1. Tobor

              Le gars aurait du rajouter que ce petard l’avait pourtant bien explosé et c’était encore plus marrant 😉

          1. Kekoresin

            Actionnnn Discrèèèèèète……….

            Dommage qu’ils ne sévissent plus 🙁

            Tiens leur meilleure prestation à Bugarach. C’est du très très lourd 🙂

      2. LeRus

        MDR! Très, très drôle!

        Je connaissais une variante avec un djeun qui demande un job à l’ANPE. Mais celle-ci est encore plus d’actualité.

  29. pouf pouf

    Je ne m’énerve pas souvent, tout d’abord parce que c’est très mauvais pour la santé et pour sa propre estime de soi, ensuite c’est ballot, il ya tant et tant de raisons de l’être, il ne faut pas sauter sur le premier prétexte maigre qui profile sa face gracile horizon. Je ne m’énerve quasiment jamais, c’est d’ailleurs très connu chez moi.
    C’est là qu’est arrivé le problème, à la maison, si l’on peut user de cet euphémisme pour décrire l’énergumène, le bonhomme, passablement enhardi de superfétatoire importance et de bière, m’accosta légèrement, lorgnant ma compagne d’une lippe lourde et tombante.
    – SALUT. Grogna-t-il dans un français déjà approximatif sans que les syllabes s’entassent.
    Paf, un bourre-pif … le problème c’est que chez-soi, on ne peut pas partir en faisant un clin d’œil au patron qui jurera qu’il ne vous connait pas, on ne vient pas de gagner trois quart d’heure pour en arriver à l’endroit où se terminaient invariablement ces conversations, dans d’autres bars.

  30. pouf pouf

    Je lui soufflais cent cinquante pages en un regard, elle suivait avec le doigt les lignes de fuite, en silence mon autre main entre son autre cuisse, sur mes lèvres, un coin des siennes, m’inocule l’extase en soupirant, je suis au paradis.
    L’abscons de service est en enfer, elle me demande de lui redire sans attendre les qualités que je lui trouve, je lui parle de celles qui ne sont pas cachées, elle rosit insolemment, s’assombrit en redemande encore, je lui fais un regard de chien jeune et fou, lubrique et flamboyant, elle se détend sans que cela m’arrive, nous quittons le styx et ses dérives.
    Troussette, la servante, puisque c’est son nom, avait un goût de noix de pécan et de glace de luxure, peut-être était-elle trop grillée, par jeux avec quelques amis nous enterrâmes ses restes dans le jardin d’émile louis, j’en ris encore.

    1. Assez Constant

      et si, n’est-ce pas… plutôt que le Styx, tu buvais un peu d’eau du Léthé ?… hmm? ça nous ferait des vacances, en quelque sorte… pasque la France Socialiste + la Coupe du Monde + Pouf Pouf, ça fait beaucoup quand même…

      For shade to shade will come too drowsily,
      And drown the wakeful anguish of the soul…

          1. pouf pouf

            Encore une page pour rien, écrite dans la même eau que mon nom, des factures qui s’empilent plus encore ; notaphile, honoré vécut dans le luxe et mourût dans cent mille francs de dettes, que sa femme fine accepta en guise d’adieux. J’espère mieux. Un héritier digne qui dépense une source toute entière en orient et en express, un des grands poètes d’avant le siècle d’avant, écrivain en train, un des grands d’antan, un géant de loin en terre ailleurs qu’entre les bateaux.
            Aujourd’hui, c’est bien vu d’être de la promotion carrefour, leclerc, samsung ou voltaire, bien vu de connaitre méthylène ou galouzeau, bien vu d’être dans le sérail, dandy et volage, bien vu d’avoir leur âge et vécu vieux toutes ces années sans faire. C’est tellement bien de discourir, on apprécie les gens qui savent mourir avant leurs vingt-sept ans. Bonjour monsieur, brigade du style, ça ne veut rien dire, arrêtez vous dans la marge, placez-vous en état d’arrestation, nous venons vous chercher… ne prenez rien, on vous fournira tout.

  31. pouf pouf

    Et voilà, une fois de plus, dans les cailloux, pourquoi s’entêter à choisir des voitures qui roulent vite, puisqu’elles vont obstinément dans le décor ? Bon, j’en ai marre du sport à la télé, je vais regarder ce qui se passe au brésil en ce moment, doit y’avoir des émeutes… la vache, des smarties sur de la pelouse, y’a tout le paquet, tout le tube pour se devoir à son temps, toutes les petites pastilles acidulées qui courent sous les hourras factices des figurants posés là. C’est la merde, cette image du monde est la preuve muette que tout cela n’est qu’une énorme escroquerie, à jeu égal avec les enlèvements d’extra-terrestres, nous vivons dans le mensonge.
    Bon, c’est difficile d’attaquer une partie détendue pour contrebalancer celle-là, mais comme c’est dimanche et que je n’ai pas de télévision, le piaillement des oiseaux enfants et le bruit des roues des poussettes dans l’avenue bercée par la brise me suffisent, je n’ai pas besoin du spectacle du spectacle, et nos salutations respectueuses, admiratives et enjouées à michel platini, la gloire de virgule les mots me manquent.

  32. lxy

    Un tout petit exemple pour illustrer notre niveau de sous-développement économique.Quand je vais quelquefois à Londres, pour avoir un opérateur local j’achète chez le premier épicier pakistanais rencontré une carte Sim, 1 £, et une recharge de 10 £ qui donne droit à plusieurs minutes de communication et à une bon paquet de data Internet. Je me suis renseigné en France pour savoir si c’était possible en France : ça serait trop simple, donc c’est pas possible : il faut acheter un téléphone avec la carte SIM et/ou remplir des imprimés accompagnés d’une carte d’identité. On ne sait pas quelles bêtises vous pourriez faire avec cette carte Sim.
    Le métro est beaucoup plus cher à Londres qu’à Paris où il est massivement suventionné.Les Français en tirent gloire au bénéfice de notre beau système socialo-marxiste. Les Anglais voient différemment : pourquoi serait-ce au contribuable écossais de payer pour le métro londonien alors qu’il n’y met jamais les pieds. Moralité : les Londoniens payent pour les Londoniens.

    1. Black Mamba

      J’ai déjà acheté une carte Sim , toute seule sans téléphone … Tout dépend si le buraliste il a en stock ou pas … Après il faut finaliser l’achat en envoyant un bulletin au central concerné…

      1. lxy

        Oui mais je pense qu’il faut au préalable être enregistré chez l’opérateur. Mon enquête s’est limitée à la première boutique française de téléphonie rencontrée ce matin où le vendeur avait l’air de tomber du ciel.
        Bon un autre exemple: contrairement à la légende du « Sunday is closed » à Londres tout est ouvert à Londres le dimanche , petites ou grandes enseignes. Tout le monde se promène (sauf les vendeurs) et ça donne un petit air de fête à comparer à notre capitale lugubre.

        1. Black Mamba

          Ah ! Non , pas du tout ! J’avais vraiment acheté une carte Sim sans un abonnement au préalable ni enregistrement , l’enregistrement fut 15 jours plus tard quand il a fallu une recharger … Tu trouves cela dans certains bureaux de tabac , cela devient rarissime car les gens trop formater sur l’achat téléphone + Sim …

          1. gameover

            Nan BM je ne pense pas que ça vienne du formatage des gens qui voudraient téléphone+sim. On disait la même chose avant que Free ne fasse que de la SIM only et récolte 8 millions de clients.

            Oui rarissime la SIM only rechargeable, Il y a une entente sur ce marché pour empêcher les SIM only alors que ce serait un marché juteux.

            Dans d’autres pays, la SIM n’est pas attaché à l’opérateur, c’est la recharge qui l’est (Thailande par exemple). Il n’y a donc aucune manip à faire pour changer d’opérateur (pas de RIO).

            Ca ça dynamiserait le marché.

              1. gameover

                Oui sauf qu’elle est en vente uniquement par correspondance. D’ailleurs le site de Bouygues ne revend pas la carte Simyo ni leurs magasins.
                P’tête que tu as trouvé ça dans un tabac, mais j’avais fait les principaux de ma ville et nada.

                Quand tu arrives dans un pays tu as besoin de la carte SIM locale de suite, pas 3 jours après. 🙂

                En Corée du Sud à l’aéroport les marchands de SIM te prêtent même gratos le téléphone, y’en a qui ont le sens des affaires et qui n’ont pas un état qui les bride.

                1. Black Mamba

                  D’accord avec toi.
                  J’ai eu un coup de bol incroyable pour cette carte Sim …en plus c’était la dernière … il en vendait rarement donc aucun intérêt pour le vendeur de renouveler son stock …
                  En Australie aucun problème d’avoir une carte Sim sans le téléphone . 🙂

                    1. gameover

                      Oui ils ont des accords d’itinérance dans tous les pays et même parfois plusieurs opérateurs par pays.

                      Je n’ai pas regardé les tarifs de celui là mais en général un opérateur local te fait un forfait ou de l’illimité alors que eux te vendent souvent de la minute indivisible avec un pré-compte et les mega-octets par session (c-a-d que tout tranche de 10 Mo entamée est perdue au bout de 5 minutes hi hi)… mais bon, faut bien gagner sa vie. Le local c’est quand même mieux.

                      Mais quand on voit des hotels te vendre le Mo à 50 cents de $, tout vaut mieux que ça.

                      Ces opérateurs gagnent aussi sur les minutes ou les Mo inutilisés et c’est pour cela qu’ils mettent des durées limites d’utilisation afin de reconnaître le revenu rapidement.

                      J’aime bien l’imagination mise en oeuvre par ce genre d’opérateurs. Les forfaits mini sont abordables (10.20$ par exemple) mais la recharge par CB ne peut se faire qu’avec des cases à cocher (10$, 20$..) qui n’ont aucun rapport avec le montant des forfaits… mais c’est de bonne guerre.

                    2. Black Mamba

                      Ma fille a cassé l’écran tactile de Iphone, elle l’a fait réparé… elle a eu pour 200$ , pour ce prix elle s’est dit qu’ il aurait mieux fallu qu’elle se fasse mordre par un croco 😆 , pfff!

    2. gameover

      Pour les SIMs oui les techniciens de mes clients se foutent toujours de moi quand je leur dis que c’est pas possible. Je leur réponds que pour l’état nous sommes tous des suspects de trafic de drogue conducteur de go fast… et sur ce, je les quitte pour aller faire ma livraison !

      Il semble que Free avec ses distributeurs automatiques de cartes SIM a fait évoluer un peu la réglementation puisque il n’y a rien d’autre à faire que payer par carte bleue, ce qui doit faire le lien avec le suspect.

      Par contre c’est bizarre que sur les 100 distributeurs il n’y en ait aucun dans les aéroports, gares etc… Montebourg ?

      http://www.freenews.fr/spip.php?article14666

      1. Aristarque

        Ce doit être une question d’ autorisation (les lieux sont propriété d’ Aéroports de Paris ou de RFF) ou plus basiquement de loyers à payer jugés trop élevés par rapport à la rentabilité brute.

    3. Aristarque

      Et les Ecossais pour les Ecossais, ce qui doit être quelque chose (de les faire payer!)

  33. turlututu

    Seuls certains français tirent gloire de ce système : ceux qui en profitent massivement !

    1. Calvin

      N’empêche que ce qui est paradoxal, c’est que ce sont les forces dites de progrès qui cautionnent cette régression..

      1. André Rosa

        Ce prétendu paradoxe a au moins deux cents ans d’existence, de persistance: depuis l’ancrage de cette maladie de l’esprit qu’on appelle Romantisme. On pourrait en trouver les prodromes dans le premier XVI° siècle d’un Rabelais, ou dans certains excès du XVIII° mais il se fixe dans l’hugolisme posthume, i.e. post-hugolien, qui transpire encore dans Merluchon.

        Tout progrès ne peut être qu’individuel. S’il y a un progrès social, politique, culturel c’est grâce à des personnalités fortes et créatives. La fidélité d’un groupe à une doctrine ne constitue que très brièvement une « force de progrès ». (Sans parler des prétendues « forces de progrès » qui n’ont fait que détruire, comme les communistes marxistes ou maoistes, et après lesquels d’autres reconstruisent.)

        Bien sûr, il y a quelques exceptions. Parmi les groupes constitués qui ont collectivement fait progresser l’humanité sur des périodes longues (avec, certes, quelques temps morts) on peut penser aux franciscains, aux jésuites… Sur des périodes un peu moins longues (et, je crois, définitivement terminées), la franc-maçonnerie.

        Du reste, dans ce dernier cas comme dans les autres, la communauté n’est pas seulement reliée par une doctrine à promouvoir…

        1. lxy

          Vaste sujet, mais je pencherais plutôt pour une interprétation considérée comme hérétique en France , à savoir que ce sont les « entrepreneurs » qui font bouger le monde que ce soit à l’époque de Périclés, de l’empire romain, du Moyen âge des cathédrales, de la Renaissance, du 18ème bourgeois, du 19ème industriel, du 20ème scientifique et technologique. A chacune de ces périodes on voit de grandes fortunes se constituer avec des retombées spectaculaires à la fois sur le niveau de vie de la population et dans les domaines des artistiques et architecturaux.
          Le terme « entrepreneur » qualifie aussi bien :Alcibiade, Périclès, Jules César, Saint Louis, Christophe Colomb, Jacques Coeur les Médicis, Benjamin Franklin ,Bonaparte, Champollion, Pereire, Renault, Citroen, Michelin, Blériot, Marie Curie, de Lesseps, Effel, Einstein, Rodin, Picasso ….des personnalités qui entreprennent, découvrent, trouvent, investissent, innovent, prennent des risques, entraînent…

          1. lxy

            On pourrait actualiser la liste avec moins d’une douzaine de personnalités qui ont complètement révolutionné les cinquante dernières années de notre monde : Andy Grove(Intel), Thomson & Ritchie (Unix et langage C), Linus Torvalds (Linux), Steve Jobs(Apple), Bill Gates (Microsoft), Page&Brin (Google)

            1. lxy

              Toute personne active d’un pays développé utilise quotidiennement une ou plusieurs des innovations matérielles ou logicielles venues de ces 8 « entrepreneurs ».
              En comparaison que reste t-il aujourd’hui des écrits de Marx, Lénine ou Mao ?
              Certains systèmes « politiques » encouragent les « entrepreneurs » et leurs innovations (la liste précédente montre lequel) et d’autres pas (en 70 ans de communisme l’Urss n’a inventé que la Kalachnikov).
              Intéressant de noter que des pays politiquement autoritaires comme la Chine et le VietNam se gardent bien de brider ou brimer les entrepreneurs, bien au contraire. Nos dirigeants socialo-marxistes imprégnés de l’idéologie marxiste, léniniste, trotskyste ou maoiste (chacun pourra mettre des noms) de leur jeunesses étudiante pourraient, à défaut de mieux, s’en inspirer.

              1. petit-chat

                Sans être pro-URSS, ils sont quand même les premiers à avoir envoyé le spoutnik et le premier homme dans l’espace. Leurs avions de chasse étaient équipés d’électronique « à tubes » (lampes), ce qui a permis aux USA de se foutre de leur gueule, jusqu’à qu’ils se rendent compte que c’était, à l’époque, les seuls composant aptes à fonctionner dans un flux nucléaire. N’évoquons même pas Andreï Sakharov…
                Pour dire que faire la liste de Grands hommes (comme Marie Curie !) ne se limite pas à une poignée d’entre eux.

                1. lxy

                  Je sais, c’était un peu simplificateur. Nul doute que leur technique spatio-militaire était pointue, mais limitée à un usage principalement interne. Alors que la Kalachnikov s’est vendue dans le monde entier, et semble-t-il sans avoir encore été encore concurrencée..

                2. Kekoresin

                  Les soviets on également envoyé Leïka ce qui n’est pas pour déplaire à Petit-chat. Gniark! Gniark!

              2. bob razovski

                « En comparaison que reste t-il aujourd’hui des écrits de Marx, Lénine ou Mao ? »
                Nos gouvernants, nos économistes, s’en inspirent chaque jour. C’est déjà beaucoup non ?

                1. Nocte

                  On pourrait résumer simplement par :

                  « que reste t-il aujourd’hui des écrits de Marx, Lénine ou Mao ? »
                  La France

  34. turlututu

    Comme dit Jean d’Ormesson ; les syndicalistes sont si peu habitués à travailler que pour eux une journée de grève est une journée d’action !

  35. pouf pouf

    Des romans de rer, des livres de métro, des romans d’une station, des gouttes de mots entre les lignes, la poésie sous terre, les mots mêlés du politain.
    « Achetez mes mots, en ce moment, promo, deux mots pour le prix d’un… bonjour madame, sur le petit tas, petit a, les gros poèmes à cinq euros, le tas moyen, petit b, est à deux euros, et le tas d’à côté, petit c comme moi, ce sont les deux euros de la semaine dernière qui n’en valent plus qu’un, merci madame, bonne lecture ».
    Bien-sûr, ça sonne mieux qu’un mec qui vient te casser les pieds jusque sous le sol, en plein fa, avec son ustensile à cordes plein le menton, et un sourire plein de dents en or qui dérangent un peu quand même. Ca sonne mieux mais c’est pas ça.
    « Bonjour, j’arrive de nazareth, je commence à laver des pieds près du métro belleville, les gens font la queue encore aujourd’hui »
    Je n’ai pas expressément besoin d’un cinquième paragraphe pour m’expliquer, un mec en costard qui lave les pieds des indigents à belleville, ça force un peu le respect de la télé, non ?

    1. Black Mamba

      A la dénonciation … Un voisin jaloux ou un fonctionnaire mal luné … Que c’est vilain de vouloir gagner honnêtement sa vie …

    2. André Rosa

      Il y a quelqu’un qui correspond au profil de l’article sur LinkedIn. Je lui ai envoyé un petit message de soutien.

    1. gameover

      Un peu ambigu ce titre en rapport avec les 1% des plus riches.
      Pour info, mais sans rapport avec ci-dessus, le plancher pour être dans les 1% des plus riches c’est un peu plus de 80,000E…

      Pour les 10% les plus riches ça commence à 36 ou 38,000… vous étiez riche et vous le saviez pas !

      1. Black Mamba

        Ben ! Non… Je ne le savais pas …et nous avons encore du mal , dans tous les sens du terme , à croire que nous sommes riches … Pourtant certifiés par nos impôts …
        Ouin ! Ouin !

  36. val

    je me faisais la réflexion en méditant sur mon martini : on est dirigés par des anticléricaux , pas étonnant que leur message soit « couche toi et dors »

    1. André Rosa

      « Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil.  » Rm 13, 11
      🙂

  37. Nico 13

    Bonsoir à tous.
    Apparemment, la grève des cheminots a inspiré les agents d’Air France.
    http://www.lepoint.fr/economie/air-france-les-agents-de-piste-de-roissy-en-greve-dimanche-13-06-2014-1835899_28.php

    C’est incroyable de voir ça.
    On est en faillite, et certains continuent à prendre en otage les concitoyens et de tabasser l’économie du pays.
    Je ne sais plus qui a dit ça, mais c’est à espérer qu’on fasse faillite pour tout remettre à plat.
    Je me demande d’ailleurs, comment ça se fait que les taux d’emprunt n’aient pas encore explosés.

      1. Black Mamba

        Oui mais ceux qui rêvaient de vacances bien mérités ou ceux qui se placent pour leur boulot ou encore ceux qui s’expatrient … 😕
        Il m’était arrivé d’être bloquée au sol pour cause de problème technique de l’avion pendant une semaine …mes valises étaient dans l’avion quand on nous a annoncé la nouvelle … Une semaine avec la même culotte 😕

            1. Black Mamba

              Coquin ! Va …
              Un homme m’avait déjà dit qu’il était près à prendre la place de ma selle de vélo 😛

  38. LOG

    Avec toutes ces histoires de grève, j’étais curieux à propos du droit de grève. Je regarde donc Wikipedia, et je trouve une référence aux conditions de travail. Puis là, plus je le lis, plus je me dis, WTF, c’est le politburo qui a écrit ça ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conditions_de_travail#La_situation_en_France
    Et en lisant les commentaires des auteurs de l’article (discussion de la page wiki), le gars préparait l’exam d’inspecteur du travail… Donc ceci explique cela, mais quand même, n’y a-t-il pas un peu de modération par des gens normaux sur wikipedia ?

    1. Assez Constant

      Affaire dont je viens d’avoir connaissance : un cariste provoque l’effondrement d’un rack dans un entrepôt en touchant le pilier lors d’un passage un peu… aventureux.
      Contrôle d’alcoolémie : le cariste est à deux grammes… commentaires de l’IT : « on préfère le voir à 2 grammes, là, il ne tremble pas, comme s’il était à jeun »….

      1. Aristarque

        Il boit pour oublier son échec à l’ examen d’ aptitude à la navigation de paquebot ?

      2. gameover

        La réglementation du travail est tellement débile que l’on n’a pas le droit de cibler un travailleur quand on fait un dépistage d’alcoolémie. Il faut dépister tous les gens de la même unité de production. hic !

        1. Assez Constant

          L’IT est intervenue dans le cadre, à la suite de l’accident, d’une contravention pour « manquement à l’obligation de sécurité » : il est heureux que la Police, dans le cadre des premières constatations ait procédé au relevé d’alcoolémie, et que, sur le terrain, après déblaiement, on trouve les traces de l’impact du chariot sur le pied du rack…

          1. Nocte

            Oui, c’est la toute puissance en France, t’es patron ? t’es responsable, même si un de tes salariés est raid bourré parce qu’il aime la bibine plus que la vie, d’ailleurs, en tant que patron, tu ne dois pas être étranger à l’alcoolisme de ton salarié… paie ta logique de débile profond.

            1. Assez Constant

              Remarquez bien que personne n’a été ni tué ni blessé, pas même le cariste responsable : et on a fait perdre des semaines complètes de travail à l’entreprise… en bloquant la partie du site dans l’attente de l’expertise judiciaire… et en formalités administratives idiotes… et en tracas divers… et en stress…

  39. Higgins

    Billet et commentaires passionnants que je résumerai en disant que Wesley Mouch et consort ont réussi ce tour de force de mettre un coup d’arrêt à l’immobilisme dans ce pays. Je suis de plus en plus pessimiste quant aux chances de sortie de ce bourbier. Quand on en vient à verbaliser les piétons, on peut considérer que les carottes sont pratiquement cuites: la liberté devient un mot vide de sens.

Les commentaires sont fermés.