Une communication gouvernementale toujours mieux réglée

Le gouvernement français ne cesse de surprendre. Et si en décembre 2012, je remarquais qu’avec l’équipe en place on atteignait des niveaux rarement explorés de cacophonie, le fait d’avoir essentiellement changé le premier minustre par un premier sinistre n’a pas fondamentalement changé la donne : la communication gouvernementale reste l’un de ces grands moments de totale improvisation contre-productive, torrent de contradictions déchaîné dans une vallée d’incohérences pentue.

Il n’est donc pas étonnant qu’encore une fois, ceux qui ont parié que nos dirigeants pouvaient faire pire encore que ce qu’on avait vécu jusqu’à présent ne sont pas déçus puisque le gouvernement a largement relevé le défi. Encore une fois, ce sont Ségolène Royal et Arnaud Montebourg qui s’y collent, en réalisant le parfait parcours sans succès de la communication gouvernementale illisible.

segolène respectNotons que Ségolène, en poste depuis une petite poignée de mois, n’atteint pas encore tout à fait le niveau de merdoiement olympique qu’Arnaud expérimente depuis plusieurs années ; on comprend cependant sans effort que ce n’est qu’une simple question d’entraînement pour la Dame du Poitou, tant son potentiel en WTF est absolument certain.

Par exemple, son projet de loi sur la Transiture Énergétique montre clairement que, bien qu’en rodage, elle a de la puissance sous le capot. Et à propos d’énergie, comment qualifier autrement que catastrophe communicationnelle sa petite phrase au sujet d’EDF ? Même Le Monde, organe pourtant officiel et stipendié du gouvernement, ne peut s’empêcher de comparer la saillie poitevine à ces caprices d’enfants gâtés que la découverte d’un pouvoir important entraîne sur la pente glissante des bêtises qui, dans le monde réel, sont généralement suivies d’une petite calotte salvatrice (là où, fort malheureusement, Ségolène ne recevra pas le nécessaire bottage de train arrière largement mérité).

Car c’est consterné qu’on apprend que la ministre, invitée de BFMTV le jeudi 19 juin, a déclaré tout de go qu’il n’y aurait pas de hausse des tarifs d’EDF le premier août, avec l’aplomb habituel des cuistres et des imbéciles :

« J’efface la hausse de 5 %. »

segolene criePour une société cotée en Bourse, cela revient à « effacer » — comme le dit si stupidement Royal — une proportion non négligeable de la marge de l’entreprise, ou, pire encore, à mettre en danger une partie de son chiffre d’affaire, ce qui s’est d’ailleurs traduit par un décrochage quasi-immédiat de 12% de l’action EDF. Au cours correspondant, cela revient à un « effaçage » de 5,9 milliards d’euros de la valeur cotée. Voilà une ministre qui revient cher.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Comme prévu avec ce gouvernement huilé comme un banc de sardines, dans la foulée de Ségolène, Manuel a pris la parole pour annoncer que, finalement, Ségolène pouvait bien raconter ce genre de bobards, il y aurait bien, à l’automne, une hausse des tarifs de l’électricité.

« Une hausse aura bien lieu en 2014. Elle interviendra cet automne et sera, compte tenu de l’évolution récente sur les marchés, d’ampleur plus faible que les 5% qui étaient initialement prévus. »

ségolène wtf

Du point de vue de l’investisseur extérieur aux bisbilles gouvernementales, l’affaire n’est donc pas encore tout à fait claire. La hausse des tarifs a été effacée, mais finalement, non. Vis-à-vis des actions EDF, revendre ou pas est donc la question boursière du moment…

Question qui pourrait être encore plus épineuse si l’investisseur en question est aussi actionnaire d’Alstom. Là, pour le coup, ce qui était confus avec EDF devient totalement opaque avec le groupe dont les péripéties actuelles font immanquablement penser à un numéro de cirque avec un trampoline, un clown et des éléphants qui voltigent tour à tour sous un chapiteau bondé.

montebourg sourit niaisementIl suffit en effet de rappeler la séquence des événements pour se rendre compte du côté complètement grotesque des interventions montebourgeoises. Au départ, Bouygues, en mal de fonds, décide de se débarrasser de sa participation dans Alstom (pas loin de 30%). Approché par General Electric, l’affaire est bien engagée lorsque soudain, avec la rapidité d’une gonorrhée et la souplesse d’un chat de gouttière à l’attaque d’un pachyderme, le ministre de l’Économie et du Dressement Reproductif plante ses petits crocs dans le fessier dodu de l’éléphant français qui, pris de panique, s’élance dans un petit cri sur le trampoline médiatique.

Depuis, les rebondissements s’enchaînent parsemés des barrissements des grands groupes concernés et des miaulements insupportables du ministre qui finira inévitablement ratatiné entre deux postérieurs éléphantesques.

Parce que pour Arnaud, il n’était pas question que Alstom tombe dans l’escarcelle américaine. Pour lui, c’était Siemens, le concurrent pourtant direct de l’entreprise française, qui devait gober l’entreprise en vente, et ce, même si, quelques années auparavant, l’État (par la personne de Sarkozy à l’époque) avait tout fait pour que l’Allemand ne puisse pas mettre sa main dessus.

Les semaines qui ont suivi ont permis d’entretenir un yoyo ridicule entre les différentes parties prenantes du dossier, dont, il faut le rappeler, Montebourg n’était pas si l’on s’en tient à l’actionnariat considéré. Bilan des courses, on apprend dernièrement que, malgré les agitations grotesque du ministre (dont un décret qui aura consterné plus d’un et que les louanges de toutes parts marquent clairement du sceau indélébile de l’idiotie gouvernementale évidente), badaboum, c’est bien General Electric qui devrait racheter Alstom.

montebourg attentionSauf que ça ne peut pas se passer comme ça mon bon môssieu ! Pour éviter de perdre totalement la face, Montebourg s’est démené en coulisse afin de faire entrer l’État au capital d’Alstom, par exemple en rachetant les parts de Bouygues. Sur le plan stratégique, il est absolument catastrophique de procéder ainsi maintenant que le vendeur sait qu’il y a plusieurs acheteurs potentiels, d’autant que les poches gouvernementales ne sont pas infinies (loin s’en faut).

montebourg tout tristeLimitations budgétaires obligent, la belle opération d’intervention étatique d’Arnaud se complique sérieusement et les négociations, forcément âpres avec un vendeur qui compte bien s’en sortir aussi bien que possible, promettent encore quelques petits mouvements secs de mentons de la part de nos décideurs… Il y a loin des 28 euros par action proposés par l’État aux 35 euros demandés par Bouygues.

montebourg sourire malinParallèlement, on ne s’étonnera donc pas d’entendre les discours élogieux des autres branquignoles du gouvernement, louangeant les efforts d’Arnaud sur la magnifique solution retenue. Pensez donc ! Ou bien personne n’intervenait, et Bouygues encaissait 35 euros par action auprès d’un General Electric qui pouvait réellement espérer valoriser Alstom, ou bien Arnaud s’en mêlait, désignait Siemens, concurrent frontal, pour reprendre le biniou, pour terminer sa course folle avec un retour à l’acheteur initial, un perte potentielle de plusieurs euros par action pour Bouygues et une grosse prise de participation de l’État avec l’argent du contribuable qui rentre actuellement à gros bouillon dans les caisses. Magique.

Comment ne pas croire, devant le déroulement de toute cette affaire, que tout ceci n’était pas préparé de longue date ? Comment ne pas voir l’habileté machiavélique de Montebourg qui, en laissant croire qu’il fait n’importe quoi n’importe comment, montre ici une totale maîtrise de tous les rouages financiers mobilisés pour ces affaires, ainsi qu’une communication aux petits oignons ? Comment ne pas imaginer que c’est à la suite de cette planification méthodique et du résultat qu’on pressent grandiose que le président Hollande et le premier ministre Valls encensent actuellement le ministre de l’Économie ?

Et surtout, comment ne pas croire Arnaud lorsqu’il nous explique que tout a été prévu, planifié, et qu’en conséquence, ça ne coûtera pas un rond aux Français ?

Je serais vous, je planquerais mon portefeuille. Ça va encore coûter une blinde.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires121

    1. Black Mamba

      J’attends avec impatiente le jour où je pourrais lire les articles de H16 loin de ce pays, loin de ces guignols …

      1. Hatchet Jack

        Je serais de toi, BM, je monterais en Australie une usine de panneaux photo-voltaïques, que je vendrais en France par l’intermédiaire du Conseil de l’Ordre des Dentistes… ça devrait marcher fort… je suis certain que WP en achèterait, et tu pourrais te payer des douzaines de Kelly…. sans compter les Louboutin….

          1. Black Mamba

            Ouf ! Migraine passée …
            Nul besoin monter une usine de panneaux photovoltaïques , les chinois le font très bien et pas cher … Il suffit d’être un simple intermédiaire , d’ailleurs le marché australien a des accords directs avec la Chine…
            On avait commandé de grands panneaux LED provenant d’Australie et à l’arrivée on s’est rendu compte qu’ils avaient été fabriqué en Chine , on avait eu à faire à un intermédiaire australien qui vendait ces mêmes panneaux au moins 5 fois moins cher que si on s’etait fourni directement en France …
            L’année dernière , on a acheté du gros matériel en Chine qui a une valeur de 25 000 à 30 000 euro en France , cela nous a goûté à peine 5 000 euro transport compris … Le plus difficile était de se faire comprendre , tout se passait par mail, au bout d’une bonne vingtaine de email , nous nous sommes enfin mis d’accord avec l’usine de fabrication , on a reçu le matériel au bout de trois mois , il avait été livré par bateau … WP a pris 15 jours de congés pour faire le montage, le fournisseur nous avait envoyé une notice en anglais et tout le schéma technique ….un vrai bijou . Les Chinois étaient très disponibles , on envoyait un mail et en général quelque soit l’heure du jour ou de la nuit , ils nous envoyaient une réponse à toutes nos questions et réglés le moindre problème technique , …

            1. Eric B.

              C’est 5000 euros d’équipement, s’agit-il d’une installation photovoltaïque domestique ou industriel?
              Si je puis me permettre, dans quelle région de France vous situez-vous et quelle surface de PV?

              1. Eric B.

                Pour ce qui est du premier mot « C’est », SVP lisez « Ces »
                J’ai honte de cette faute, il va falloir que je parle ou écrive le français plus souvent dorénavant!

  1. Le Gnôme

    Zut, la CGT va couper le jus, la dotation du CE étant basée sur le chiffre d’affaire, l’annulation de la hausse va empêcher les enfants d’électriciens de partir en vacances.

    Je serais investisseur étranger, je me méfierais si j’avais l’opportunité de faire une acquisition en France. Se retrouver avec l’Etat au conseil d’administration n’est pas un gage de développement.

  2. Calvin

    Le plus terrible, c’est que je n’ai nulle part entendu parlé de bourde ou de couac.
    On est dans la Normalitude, tout est mesuré, millimétré.
    Techniquement, si on lit Ségolène et Valls, on peut sous-titrer :
    « J’annule la hausse de 5%… en août… puisqu’on la met seulement en septembre ».
    On a affaire à des charlots.

    1. Petit Poney

      Oui mais ça permet d’entendre le président dire que Montebourg a conduit les opérations « sous [son] autorité ». Vu le résultat, ça permet aux derniers incrédules de juger (i) de l’autorité et (ii) des capacités du personnage.

    2. royaumont

      J’ai cru à une hallucination quand j’ai entendu parler (sur Rance inter) d’une « victoire politique de Montebourg » qui « sort politiquement renforcé de cette affaire ».
      Pourtant, si j’ai bien compris, GE voulait racheter Alstom à Bouygues et au final… GE rachète Alstom à Bouygues. Tout le reste n’est que gesticulations et pertes de temps, agrémenté d’une facture de quelques milliards (broutille) pour le contribuable.
      J’appelerai cela manger son chapeau. Pour les socialiste, ça s’appelle une victoire. On ne doit pas parler la même langue.
      La palme revient cependant à la folle du Poitou qui passe la surmultipliée pour rattrapper le temps perdu : entre la transitude energie-magique, l’éco-taxe réinventée et la baisse qui a besoin de la hausse pour inverser la hausse, elle tient la cadence.

      1. Deres

        Au final, GE rachète Alstom et cela lui coûtera moins cher que prévu, car l’Etat français rachète une partie des actions de Bouygues, ce qu’il n’a pas à faire … Autrement dit, au lieu de payer Alstom dans son intégralité, l’Etat français devient le complice actif et le facilitateur de cette prise de contrôle. Au final, l’inverse du but affiché. le message est que si quelqu’un veut racheter un grand groupe français, il n’aura surement besoin de débourser qu’une partie de la somme, la BPI achetant le reste …

        1. royaumont

          Ca prouve au moins une chose : le patron de GE dispose de plus de synapses que tout le gouvernement réuni…
          Le pire étant que l’état va forcer Bouygues à vendre moins cher : grâce aux brillantes initiatives Montebourgeoises on obtient le résultat suivant :
          – un groupe industriel français passe sous contrôle étranger
          – un groupe industriel français est affaibli par une opération de cession moins rentable que prévu
          – le contribuable est mis à contribution alors que ce n’était pas prévu.
          Et ils osent appeler ça un succès…

          1. Calvin

            Bouygues recevra moins pour ses actions Alstom, mais s’y retrouvera autrement…
            Pardon, je ne parle pas forcément du Groupe, mais de quelques connivents en chef…

  3. Black Mamba

    Le gouvernement actuel est un hydre … ses multiples têtes veulent diriger le pays indépendamment des autres sans tenir compte des avis et encore moins du petit peuple qu’ils foulent de taxes et d’impôts

    1. Théo31

      Doit-on rappeler que la moitié de ces bras cassés appartient à des femmes et que toutes réunies, ces nanas n’arrivent même pas à faire correctement le quart du millième de ce que faisait Miss Thatcher ?

  4. Calvin

    Et toujours les même âneries :
    http://www.lepoint.fr/economie/royal-le-peage-poids-lourds-rapportera-500-millions-d-euros-par-an-23-06-2014-1838788_28.php

    Pour Ségo, c’est sûr, une taxe rapporte TANT chaque année.
    Pas besoin de l’augmenter, ou de la diminuer, c’est du sûr.
    Le fait que les utilisateurs (entreprises au premier chef) modifient leur comportement en fonction de ces taxes ne leur effleure même pas l’esprit.

    Sus-je bête : ils n’ont PAS d’esprit.

    1. Calvin

      On y lit :
      « Elle (lire Ego-laine Royal Air Farce) a par ailleurs confirmé l’entrée de l’État dans le capital d’Ecomouv »

      Montebourg dans le capital d’Alstom, Royale au capital d’Ecomouv.

      Riez, c’est avec votre argent !

    2. carpe diem

      ce qui est ahurissant c’est qu’on va engraisser une société privée avec une taxe prélevée sur des gens qui bossent un max, et que personne ne se pose la question : dans combien de temps allons nous tous cracher au bassinet en passant sous les portiques pour aller faire les courses?

      1. Aristarque

        Mais nous le savons très bien que cela arrivera sans incertitude à ce propos. La seule variabilitude est la date à laquelle cela se produira. 😐

      1. Ano59

        Une raison supplémentaire de nous faire prendre les autoroutes à péage : l’Etat pourra bientôt nous mettre en garde contre le risque avéré d’accident mortel sur les départementales, accidents qui devraient progresser de manière explosive.

    3. Ano59

      La vision simpliste des politiciens du PS est la même que celle chez les Verts : un monde statique, inerte, où seuls eux (les gentils) et les turbolibéraux (les méchants) ont un effet.

      Les notions de dynamique, de destruction créatrice, de changement perpétuel, d’adaptabilité en particulier des hommes, etc, leur échappent complètement.

      La Terre a été crée telle quelle il y a quelques milliers d’années, pensent-ils (cocasse pour les anticléricaux qu’ils sont). Il y a une liste définie de ressources naturelles et d’espèces animales ainsi qu’une gamme de températures moyennes à respecter. Côté humain, il existe une société figée, momifiée, composée d’un côté des patrons (indice : ce sont souvent des méchants), de l’autre des salariés (les victimes des méchants) et du troisième côté les cas à part (les amis des gentils) : cheminots, syndicalistes, intermittents du spectacle…

      Ainsi, une ressource naturelle peut être uniquement gaspillée tout comme le fruit mûr pourrit inexorablement, on commencera à créer un drame économique en imposant des restrictions sur l’usage du pétrole car en cas de fin des stocks on aurait mécaniquement des restrictions responsables d’un drame économique (il faut tuer le malade avant qu’il meure !). Les espèces animales (cousines du camp du bien contrairement à l’homme qui est un loup pour l’homme, hum bon je me perds avec ces métaphores animales) peuvent uniquement être en voie de disparition avant d’être biffées sur la liste des espèces restantes. Les patrons utilisent toujours les mêmes combines pour transformer la souffrance humaine en profits, leurs flots d’argents sale pourront donc être freinés par un barrage de taxes car comme tout est statique, le flot ne s’adaptera pas à l’obstacle. Tout le monde sera protégé par des cotisations sociales car en l’absence de cotisations patronales, le patron n’augmenterait jamais les salaires et garderait tout pour lui, tout comme ses concurrents statiques. Quelques prohibitions de drogues au hasard viendront améliorer la santé publique, car en l’absence de points de vente legaux, les anciens consommateurs reprendront exactement la même vie, les drogues en moins. Enfin, l’économie dérégulée prendra fin avec des plans quinquennaux mondiaux suivis uniformément par ces terriens statiques et prévisibles.

      C’est vrai qu’on est pas mal formatés à raisonner de manière statique et non dynamique mais quand on prend conscience de ce carcan, ça devient véritablement choquant de voir nos « élites » raisonner via ce prisme poussiéreux.

    4. Ano59

      « L’écotaxe » remplacée par un « péage poids lourds », totalement différent bien sûr.
      Aucun média d’envergure n’a tiqué sur cette tentative d’entubage gigantesque ?!
      « Plus c’est gros plus ça passe. »

      Prochaine étape, remplacer partout dans l’administration le mot « impôt » par « contribution consentie solidaire ».

  5. Calvin

    Les économies vont-elle être annulées AVANt d’avoir été même esquissées ?
    C’est ce qui semble le cas, puisqu’on rapporte (dans le sens du gentil chienchien qui rapporte la baballe des keynesiens), que ces économies coûteraient 250.000 emplois.
    Oh mon Dieu !
    Les économies détruisent les emplois aidés…
    Ils n’y avaient même pas pensé. Du coup, il vaut mieux garder ces 250.000 emplois, qu’en créer des millions par ailleurs.
    La même idée. La même ritournelle. La même faillite.
    CPEF.

    Une source parmi tant de nullité :
    http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/impots/0203584573223-plan-de-50-milliards-deconomies-un-impact-lourd-sur-la-croissance-et-lemploi-1015972.php

  6. Serpico

    Montebourg, c’est véritablement une catastrophe, et je pense qu’Hollande le sait, à l’instar de Valls d’ailleurs. La question que je me pose, c’est pourquoi donc l’ont-ils gardé et pourquoi ils le gardent encore.

    1. Calvin

      Avec ces pourritures, ça colle aussi.

      Et puis, quoi, Ségo est toujours en avance.
      On utilise tellement « -itude », suite à ses bons maux, qu’elle est peut-être passée à « -iture ».

      Parlons donc de citoyenniture, de normaliture, de polititure, de confiture et de souillure.

  7. BenOui

    Tous les Français savent aujourd’hui que la « boîte à outils  » était remplie d’instruments à vent, allant du pipo pour messes basses, en passant par le clairon à un ton et des corps de chasse à la sorcière.

    La cacaphonie, entretenue par le chef d’orchestre sans diplôme, mais intermittent convaincu, ne déçoit nullement de ses objectifs improvisés, qui s’apparente aux fanfares d’un requiem, joué avec les pieds… nickelés.

    « Ça a de la gueule » mais ça pue du goulot, même si h16 arrive encore à nous en faire sourire… en rafale, puisque c’est l’info du jour.

    Qui aura le courage de les stopper et les enfermer, une fois pour toutes ? Personne, alors le scénario se déroule comme prévu. Nous coulons, vous coulez, ils coulent, à cause d’un vieux principe qui impose qu’un c’ptain doit être le dernier passager à bord d’un navire en perdition.

  8. Gerldam

    Finalement, le système est bien ficelé. Mis à part quelques trublions du genre H16, les médias de tout genre , aux ordres, trouvent les pantalonades de nos ministricules formidables et l’enfumage du bon peuple continue. Le fait que certains commencent à comprendre qu’on peut faire autrement tient du miracle.

    1. LeRus

      Je ne crois pas que les média soient « aux ordres ». Non, non, je crois que pour toutes ces questions là, ils font leur maximum.

      C’est peut être encore pire finalement. 🙁

      1. royaumont

        Assez d’accord. En fait, ils (les journalistes) sortent du même moule que les politiciens, ils raisonnent ou résonnent plutôt, pareil. Ils ont aussi les mêmes intérêts.

        1. gameover

          Exact. Ils croient vraiment à ce qu’ils racontent. C’est la main qui les nourrit : les enfants ont souvent les mêmes idées que leurs parents tant qu’ils vivent avec.

    1. Hatchet Jack

      Intéressante, l’analyse de Federbusch, surtout pour un énarque… mais à vouloir faire « baisser l’euro de 40% en tapant sur la table » (absolument sic), il retombe dans les errements hystériques dont il sortait…

      1. royaumont

        Oui, un énarque qui recommande de diminuer le poids de l’état, c’est rare.
        Personne n’est parfait (cf son couplet sur l’euro), mais l’auteur est souvent intéressant.

      2. Calvin

        Il a fait la moitié du chemin.
        En même temps, si je comprends bien, il prône un état bien plus minimaliste qu’actuellement et des économies publiques.

        Un début, mais à mon avis, un prêche dans le désert.

  9. Caton

    A chaque annonce stupide issue de la communication gouvernementale correspond une information importante cachée au public, et l’importance de la stupidité est proportionnelle à l’importance de l’information cachée. Avec trois idioties de taille 5XL en même temps, on peut légitimement se demander ce qui se passe réellement…

  10. la roussette

    Entendu notre support capillaire au redressement productif, ce matin chez Bourdin… cinq minutes (à peine) de voiture pour entendre:
    « avant l’état n’intervenait pas dans l’économie! maintenant il le fait! »

    + tirade sur la France industrielle et sociale dont les objectifs sont bien différents de ceux des actionnaires et blablabla…

    CPEF

    1. lxy

      On sent bien que ça les démange, de revenir au bon vieux système soviétique de suppression de tout droit de propriété et de nationalisation générale de l’économie, qui a tellement bien fait ses preuves bla bla bla Nationaliser Alstom ? et quid si elle est dirigée par un incompétent notoire ? si SUD y fait la loi ? si aucun client de veut de ses turbines parce qu’elles sont trop chères ? On connaît la réponse, il suffit de la subventionner, et après ?
      Un système soviétique ça ne marche déjà pas dans un systéme économique fermé mais dans un système ouvert, je ne vois pas bien !

  11. colibri

    HS : big sister
    http://ec.europa.eu/regional_policy/conferences/anti_corruption/doc/presentation_arachne.pdf
    la STASI en aurait rêver, la NSA la fait secrètement et honteusement, l’EU le fait tout fièrement. Chacun son prétexte : le terrorisme pour les uns, la fraude pour les autres ; on a les causes qu’on peut … Du coup il n’y a « que » 100 millions de fiches personnelles
    notez
    page 14 : « Adverse media list (company or person that have been linked to illicit activities by news sources) » : si votre nom se trouve dans un article media avec un mot comme fraude ou corruption, vous êtes fiché avec les criminels notoires et les politiciens (pléonasme).
    page 16 le rigolo « It won’t be possible for a user to explicitly retrieve these information for a given company/person ». complétement faux bien sûr : il suffit de taper Zidane ou Tapie pour tout savoir sur eux.

    1. Heu. Orbis, moreover ou World Compl, sont des boîtes privées, pas publiques, et font de la collecte de données publiques disponibles partout sur le web et publiquement. Le reste du projet présenté dans cette présentation vise à diminuer la fraude dans les fonds structurels de l’UE. Je ne vois pas trop le rapport avec big brother ou la NSA…

  12. Karamba!

    Merci d’attendre que je mette en route mon chauffage électrique pour augmenter les tarifs, comme ça je penserai à toi quand il fera froid Ségolène…

  13. Val

    Je pense qu ils sont plus avides que bêtes. Il y a fort à parier que les paroles de Ségolène sur edf ont profité joyeusement à quelques chanceux initiés. Idem pour Montebourg, toujours avoir en tête : à qui profite le « crime ».
    ces gens savent que le navire français coule, leur unique stratégie : s en mettre plein les poches et se tirer avant que ça pète.

    1. Théo31

      Comme la très socialiste Kirchner en Argentine qui a acheté, par hasard, des tas de dollars juste avant une grosse dévaluation du peso.

  14. Val

    Sinon j ai bien aimé sur contrepoints « Montebourg l oss117 de l économie »
    moi je dirais en plus le Johnny english français

    1. Calvin

      Je le verrai bien dire au patron de GE :

      « Et tenez, je vous offre une photo dédicacée de François Hollande, notre nouveau Deschanel !!! »

  15. JS

    Pour quiconque souhaite rester un minimum serein il est conseillé d’acheter des actions d’entreprises aussi éloignées que possible des états..

    1. Pere Collateur

      Tres bon conseil. On ne joue pas avec des tricheurs notoire. Jamais!

      Le probleme maintenant c’est de trouver dans quelle grosse boite l’état, avec ses nombreux appendices (BPI, caisse des consignations…), n’a pas encore mis ses gros doigts bouffis…

      Bonne chance.

    1. val

      Désolée mais qu’ils crèvent , ils ne méritent que cela, je crois que l’on a assez de partis collelctivisto-soces dans le pays .

  16. Eric B.

    H16,
    Vous auriez du insérer une image du cours de l’action EDF du 18 au 20 Juin 2014, ca parle toujours plus.
    Ce qui est inquiétant, c’est que l’action n’a toujours pas remontée, il s’agit peut-être bien d’une perte provisoire jusqu’à la prochaine intervention de la folle du Poitou!
    Encore plus grave, EDF continue à baisser trois jours ouvrés plus tard et a perdu maintenant un peu moins de 12% ou 6.1 milliards d’euro (de sa capitalisation boursière) ou 80% de la sanction des autorités américaines à BNP Paribas!
    Les dividendes d’EDF à l’état vont se réduire, le déficit et la dette public vont augmenter, une vraie co….sse quoi! Il s’agit d’un crime contre la France et les français et j’espère que Xavier Kemlin la poursuivra en justice.

    1. la roussette

      Quand j’entends le minustre sapin declarer que Kerviel est un escroc….
      Combien ce triste sire va t-il couter à la France???

      Ségolène but record!!!!
      environ 1 Md du mot….

    2. Aloux

      A quoi bon espérer que Xavier Kemlin gaspille son temps et son argent, depuis sa dernière action contre l’ex-copine (non, pas Ségolène… hein, Julie ? Non l’autre là !) de sa Glanditude on est tout à fait fixé sur l’inutilité de la voie légale pour espérer faire cesser la fête du slip, au cas où certains en doutaient encore.

      Après le bon côté c’est que si les abus sont de plus en plus voyants et que toute résistance légale et pacifique est rendue inutile, on peut raisonnablement espérer qu’un jour la brigade des clowns tombera sur une résistance carrément moins bisou, genre canon de 88, même que ça va leur faire tout drôle. Je ne m’en réjouis pas du tout, mais je ne pourrai pas m’empêcher d’y voir une forme de justice immanente.

        1. Hatchet Jack

          Black Maurice ?… ?…
          tu veux dire que BM serait un homme ? et que tous les affutiaux érotiques qu’il arbore au titre de son avatar ne serait qu’une sorte de honey trap pour attirer les naïfs hétéros ?

      1. yp

        Erreur de ma part : j’avais fermé l’onglet gravatar après avoir uploadé mon image (sans enregistrer mon profil donc, je pensais que c’était bon… J’espère que personne n’a pu voir les autres 😀 )

    1. Calvin

      Mamère, l’hypocrite, truqueur d’interviews, donneur de leçons, donnant les bons et les mauvais points…
      Pathétique et toujours aussi dangereux pour la liberté.

  17. Calvin

    Etonnant que cette communication, dont Valls avait promis qu’elle serait sa marque de fabrique, à l’opposé des couacs devenus celle d’Ayrault, cette seule « action » possible des politiciens qui ont baissé les bras sur les réformes nécessaires, ce dernier cache-misère de leur incompétence, cette communication, donc, reste, malgré le soin apporté, un ratage.
    Ils n’ont plus que ça, et même ça, ils le ratent.

    Comme s’ils étaient dans un terrier, un hygiaphone à la main, pour lire leurs prompteurs et nous asséner de platitudes, puis, ils se décident à intervenir, croyant bien faire et, une fois dehors, se font ramasser. Ils retournent dans le terrier, penauds, mais fiers comme des coqs, pour raconter leur vision du ratage, devenu un triomphe…

    1. Hatchet Jack

      Valls est pourtant, quant à la com, dans la magistrale main de son ami Fouks, un orfèvre… mais depuis l’affaire DSK où il tenta en vain de propager la thèse du complot, suivie de quelques autres affaires ratées, on dirait que le Fouks porte la scoumoune….

  18. Jean Tabel

    La presse francophone au Québec reproduit habituellement assez servilement les dépêches de l’A.F.P., mais avoir été séparés de nos merveilleuses élites in y a des siècles fait qu’elle garde de même plus de ‘gros bon sens’ que la presse Française aux ordres dans ses analyses – voir:

    http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201406/23/01-4778164-alstom-une-victoire-importante-au-gout-amer-pour-general-electric.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS10

    Et en parculier le passage suivant, qui va bien évidemment dans le sens de H16:

    « Cet accord «réduit» en outre les risques pour GE, selon Deutsche Bank, parce qu’il partage avec Alstom et le gouvernement français «des actifs risqués qui peuvent receler des dettes cachées importantes». »

    Mais je déraisonne, s’il y avait des risques cachés pour le con-tribuable Français, nos dirigeans n’auraient jamais pris ce risque, il n’y a qu’à contempler leur palmarés des quarantes dernières années pour s’en con-vaincre.

    Quant au point de vue des Allemands, je me demande à quel point on peut faire confiance à des gens qui ont fait les réformes requises pour remettre leur pays sur les rails… Juste de la Schadenfreude très certainement de leur part.

    1. Hatchet Jack

      Salauds de Boches ! nous, on a des coloureds qui tapent dans un ballon, et, natürlich, c’est les Allemands qui gagnent à la fin…

  19. pouf pouf

    Je prends un chocolat chaud avec marie laurencin dans un jardin divers laissé impeccable par de zélés médecins du vert. Le breuvage est brûlant, marie flatte la croupe d’un élégant lévrier d’afghanistan élancé d’une main distraite et molle. Nous abordons avec sérénité des sujets brûlants, elle relève sa jupe sur ses cuisses et me regarde en jetant sa langueur par-dessus les moulins, elle me toise, ses mains musclées toujours posées sur le tissu froissé. Un oiseau passe au dessus de la structure en acier, la nature est encore mouillée dans les heures jeunes baignées par le soleil du matin, elle me dévisage avec ardeur, entre les dents une fleur. La rose pourpre dévore son visage et mes sens, ses lèvres écarlates complètent le ton de la matinée, de petits arcs électriques se forment entre nos corps, l’orage et ses forces extatiques nous surprennent à l’aurore, le crépuscule nous envoûte nous boirons donc froid.

    1. petit-chat

      En s’appuyant sur un test d’une semaine avant de généraliser la sottise traumatisante pour l’apprenant qui a peur d’être mal évalué (vu qu’on ne lui a rien appris), l’ EdNat va sûrement obtenir de bons résultats. Enfin, les élèves vont obtenir de bons résultats, quoiqu’ils fassent ou ne fassent pas. Ça doit être bon d’être instit dans une ambiance de garderie.

  20. kiki08

    il y a longtemps que nous sommes pris pour des cons .
    j’ai arrêté de me défoncer au travail en 1996, entrepreneur dans les tp
    de 25 collaborateurs je suis passé a 0 , j’ai vendu mon gros matériel,
    je me suis contenté de petits travaux . de 12h jour x 6 j semaine , je suis
    passé a 8h j x par 6 j semaine , beaucoup moins de temps au bureau
    plus sur le chantier, je gagnai autant sans me casser la tête, avec plus
    de temps libre . avec ce gouvernement ça devient catastrophique,
    ils prennent les artisans et entrepreneurs pour des esclaves a leur
    service . ça ne vas pas tenir longtemps .

  21. kiki08

    par contre les grandes entreprises jouent au pingpong avec les idiots
    qui composent ce gouvernement en décomposition ,l’état étant
    incapable de gérer quoi que se soit ,le contribuable vas encore y laisser
    des plumes. j’insiste ,:ça ne vaut pas le coup de se défoncer pour une
    bande d’incapables qui amènent le pays a la faillite .

Laisser un commentaire