Avec une telle dette, la faillite est-elle évitable ?

Comme prévu, la plupart des médias fébriles se bousculent près des fontaines municipales ou dans les maisons de retraite pour suivre l’actualité météo au plus près de la palpitance du moment. Et pendant que ceux-ci sont en train d’interroger une infirmière, broc d’eau à la main, pour bien comprendre l’importance de l’hydratation par 35° à l’ombre, d’autres, plus finauds, se bousculent au Conseil européen pour se tenir au courant de la fièvre grecque qui secoue actuellement l’Europe.

Moyennant quoi, il n’y a plus personne au bastingage pour observer les écueils, ce qui augmente logiquement la probabilité de se les prendre, ni pour évaluer les dégâts causés par ceux qui sont déjà venus s’enficher dans la coque. En clair, pendant qu’on regarde les îles grecques s’enfoncer dans les sables mouvants d’une dette gluante et les dirigeants européens hésiter entre la corde et le billot, deux autres pays semblent presque se bousculer l’un l’autre pour savoir lequel des deux serait le prochain à sauter dans le marigot putride.

Dans ce couple infernal, il y a bien sûr l’Italie.

Avec 60 millions de ressortissants, l’Italie représente plus de cinq fois la Grèce, et même si ce pays dispose d’un PIB rondelet s’établissant à près de 2000 milliards d’euros, il accumule une dette publique inquiétante autour de 132% de son PIB et qui, si l’on prend en compte les dettes des entreprises et de la population, s’élève à 259% du PIB. Avec un déficit budgétaire de 3% et un chômage tournant autour de 12.5% depuis le début de l’année sans vouloir faire mine de baisser, la situation n’est absolument pas folichonne. Si l’on compare à la Grèce, il y a même tout lieu de s’inquiéter, ce qui explique peut-être la prudence diplomatique de Matteo Renzi, le premier ministre Italien, dans ses déclarations vis-à-vis de la situation grecque, se sachant sans doute épié par une Allemagne de plus en plus nerveuse.

La seule donnée un peu rassurante qui joue actuellement en faveur du normalement bouillant pays méditerranéen est son excédent budgétaire primaire (avant service de la dette). Déjà à 1,9% en 2013, il est encore positif en 2014 à 1,6%. Autrement dit, même si c’est de façon modeste, l’Italie rembourse effectivement ses dettes.

Ce qui nous amène à l’autre larron du couple infernal, la France.

Très comparable à l’Italie en ce que le pays compte 65 millions d’habitants, et un PIB tournant autour de 2500 milliards d’euros, sa dette totale grimpe tout de même à 98% de son PIB qui, s’il nous prenait comme pour l’Italie la fantaisie d’inclure les dettes des entreprises et de la population, atteindrait 280% de son PIB… chomage france italie uk janv 2015Ceci n’est guère rassurant, tout comme le déficit budgétaire qui continue de se situer régulièrement bien au-dessus des 3% normalement acceptés (4% en 2014), et comme son taux de chômage, là encore non seulement élevé (à plus de 10%), mais en constante augmentation depuis trois ans, au grand dam d’un Ministre du Chômage parfaitement inutile.

Plus inquiétant encore, là où l’Italie affiche des excédents primaires, la France essaie de cacher assez piteusement des déficits primaires de 1.7% en 2014 (2% en 2013). En 2015, le pays en affichera encore un, d’environ 31,5 milliards d’euros, soit environ 10% de son budget (sachons vivre), ce qui montre assez bien l’étendue de la cavalerie en cours : depuis au moins 1995, on s’endette pour payer des dettes, seule l’année 2006 ayant connu un excédent primaire.

dette en stock

Or, si ce constat pouvait déjà être fait il y a quelques semaines, avec l’actuelle crise grecque, plus personne ne semble regarder les petits voyants de l’économie française qui clignotent tous, et pas en vert. Ce qui explique l’apathie presque totale de la presse nationale lorsqu’on apprend que cette dette publique s’est encore envolée (encore !) au premier trimestre 2015, avec 51,6 milliards d’euros ajoutés au tonneau des Danaïdes libellé « France », dont 37,1 pour la dette de l’État, le reste se répartissant entre les belles œuvres de notre Sécurité Sociale et celles de nos Régions et collectivités territoriales, qui, pour rappel, se plaignent bruyamment du resserrement progressif des gros robinets d’argent public.

Pas de doute : l’austérité continue donc de frapper durement la France par son absence complète. Pire encore : non seulement, la dette augmente, mais encore en plus trouve-t-elle la force de le faire plus rapidement que dans les autres pays de la zone euro. Quand on aime, on ne compte pas, je suppose.

À l’aune de ces chiffres et de cette trajectoire qui montre, au passage, que la France est, bien avant la Googlecar, le premier véhicule réellement sans pilote depuis plusieurs années (comme le prouve du reste un câble diplomatique de 2012), on ne peut qu’être particulièrement inquiets des déclarations tonitruantes du stand-up comique qui nous tient lieu de président. Ainsi, pour lui, « Ranacrindre » de ce qui se passe en Grèce : peu importe qu’à bien y regarder, tout ce qui s’y passe soit une réduction d’un facteur 5, environ, de ce qu’on connaît en France ; même si là-bas, ça se passe mal, chez nous, c’est différent. L’impétrant, pas gêné pour un rond de saucisson, prétend même que « la France est plus robuste qu’il y a quatre ans » avec un aplomb que seul un hypocrite chimiquement pur peut se permettre.

Et le plus beau de toute cette lacrymale histoire, c’est que tant la France que l’Italie parviennent à ces contre-performances alors que la politique monétaire de la BCE est particulièrement accommodante. Si l’on n’oublie pas que tout se déroule actuellement avec des prix énergétiques tirés vers le bas par un pétrole très bon marché, on comprend que le moindre retournement de tendance, même modeste, aura immédiatement un impact désastreux sur ces deux économies en réalité fort fragiles.

Pire encore pour le cas français, les taux extrêmement bas dont elle profite lors de ses émissions d’emprunts ont complètement anesthésié l’ensemble des emprunteurs institutionnels du pays (que ce soit l’État, les collectivités territoriales diverses ou les caisses de sécurité sociale) qui n’ont plus aucune notion de la valeur réelle de ce qu’ils contractent. À la moindre bourrasque, à la moindre remontée un tantinet sensible des taux d’intérêts des OAT françaises, l’addition passera de salée à insoutenable. On a vu que cela peut arriver très vite.

Avec une telle dette, avec une telle trajectoire, franchement, la faillite grecque était courue d’avance. Avec une telle dette, avec une telle trajectoire, que croyez-vous qu’il puisse arriver à la France ?

srsly seriously

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires336

            1. Peste et coryza

              Tous les trentenaires de ce pays on grandit avec l’ombre d’Alain Juppé…
              Mais il ne mourra de chaud : il a déjà survécu à la grande mer…

              1. Adolfo Ramirez Jr

                J’étais en 6ème du haut de mes 10 ans quand il était premier sinistre. Maintenant que je suis père de famille trentenaire, il veut devenir Président? #hontehectomie #renouvellement

          1. Aristarkke

            Pas de panique! Il n’a pas (encore?) de poste de décision à ce niveau. Grâce à lui, les classes moyennes se sont fadées un ISF dont la base n’a pas été revalorisée pendant dix ans au moment où les prix immobiliers flambaient… histoire de leur faire comprendre qu’il était complètement soce-compatible en attendant de devenir dhimmiti-compatible… Il a donc toutes les opportunités de changer d’ appréciation…

            1. sam00

              C’est bien lui, pour la « réforme des retraites » (ne pas rire, merci) …

              Je l’imagine bien maintenant avec les taxis, les régimes spéciaux, les retraites, l’enseignement, la fonction publique, les hôpitaux, les universités, la sncf, la poste, les fonctionnaires territoriaux, l’imigration, le RSA, le logement, l’europe, l’euro, la grèce, etc …

              pfff … juppé dégage!

                1. sam00

                  Faut pas présumer comme ça … il est plus de toute première jeunesse, mais les 1000 milliards sont à sa portée 😉

      1. Aristarkke

        Contraint et forcé. J’étais en week end prolongé chez ma mère qui a une télé installée dans la SAM ordinaire depuis des lustres (mes parents ont acheté leur premier poste télé en 58 ou 59 : un Grandin suivi dix ans plus tard par un Pathé Marconi pour pouvoir avoir la second chaîne… ). Je n’échappe donc aucunement au pensum en cette circonstance, midi et soir. (Pernaud est sacré, non pour lui même mais parce qu’il cible -très efficacement – le 3me âge et au dessus). Donc une première louchée kiss cool des conseils à usage des débiles et autres faibles en esprit et autonomie que Maman État se croit obligée de nous servir inlassablement dès que le mercure du thermomètre dépasse le 21oC entre Juin et Octobre et, au cas où je ne comprendrais pas, une seconde louchée kiss cool le soir pour neuf longues minutes interminables faciles à vérifier par la box… Nous eûmes droit à la situation épouvantable régnant à Bergerac puis à celle de l’ enfer (au minimum) lyonnais avant d’ aller vérifier la tragédie non pas grecque (expédiée en moins de deux minutes, celle-là) mais bordelaise, évidemment en raison de la qualité de l' »invité » (pour l’ instant le cheval favori de tous les soces bleuâtres). Remarquez que ces piqûres de rappel infligées toutes les quatre/six semaines me confirment la vacuité insondable de par son infini, de l’ information TV qui devient de plus en plus de l’ ameublement de temps de cerveau disponible pour du remplissage par du néant….

        1. gameover

          Vu la cible de JPP je me demande quel est l’intérêt publicitaire d’une chaîne de cibler le 4ème âge à part pour vendre des remonte-escaliers , des baignoires ouvrantes ou des assurances obsèques… mais le marché est assez restreint et déjà totalement accaparé par le 19/20 de FR3

          1. gameover

            Par respect pour le petit arbre j’ai évité de parler des couches protections contre l’incontinence 😀

              1. Bonsaï

                Bien vu ! quelle érudition.
                Vous avez sans aucun doute dû lire « Bonsaï dans l’hyperespace », « Bonsaï et l’armada extraterrestre », « Conférences sur la mentalité extraterrestre », et j’en passe.

          2. Aristarkke

            JPP parle aussi abondamment de tous les trous perdus de Grance qui connaissent ainsi leur minute de gloire télévisuelle…

          3. Aristarque

            C’est peut-être pour tenir des niveaux d’audience importants sur toutes les tranches horaires afin de mieux apparaître comme la grande chaine généraliste qui cartonne également en moyenne. Cela dit, à midi/quatorze heures, il y a des pubs non ciblées vers les retraités…

  1. Caton

    que croyez-vous qu’il puisse arriver à la France ?

    La même chose qu’au Zimbabwé, mais sans les ressources naturelles.

    1. Black Mamba

      « la France est plus robuste elle est bien ancrée dans sa merde qu’il y a quatre ans »

      1. Caton

        Je ne reconnais pas l’auteur? On dirait du Zizi Rider, mais sans « euh », sans « gnéé », sans anaphore ni dislocation, j’ai un doute…

  2. brondillant

    on commence à stocker ?
    On devient « survivaliste » ?
    C’est facile de s’acheter une K…………?

    1. Popeye

      Passez votre permis de chasse.
      La poudre noire, lanceurs comme projectiles, est en vente libre, aussi.

      PEBC copyright Charles Sannat

      1. Mickey Mahousse

        Au XIVe siècle et XVe siècle, la composition était (en masses) : 6 parties de salpêtre (75 %) pour une partie de soufre (12,5 %) et une partie de carbone sous forme de charbon de bois (12,5 %). Mais ultérieurement, on trouve des compositions variables selon les usages.

        Par exemple (pourcentages massiques) :

        30 % de charbon, 30 % de soufre, 40 % de salpêtre pour la poudre de mine (lente),
        ou bien 12 % de charbon, 10 % de soufre, 78 % de salpêtre pour la poudre de chasse,
        ou encore 15 % de charbon, 10 % de soufre, 75 % de salpêtre pour la poudre dite de guerre f3.
        ou encore 33 % de charbon, 33 % de soufre, 33 % de salpêtre pour la poudre au tir sportif.

        Dans les pièces d’artifices, on trouve généralement la composition (15 %, 10 %, 75 %). Cette poudre est un mélange de deux éléments très combustibles (le soufre et le charbon), avec un corps très oxydant : le salpêtre. La qualité de la poudre est due en grande partie au charbon utilisé. Il provient du bois d’arbres tels que le peuplier, l’aulne ou le tilleul et, par distillation à 350 °C, on obtient du charbon noir (poudre de guerre), tandis que la distillation à 300 °C donne du charbon roux (poudre de chasse).

        Pour que la combustion se déroule efficacement, les trois composants doivent être moulus en poudres fines et mélangés de façon très homogène. Pour ces deux opérations délicates, on utilise souvent un moulin à billes que l’on peut isoler dans un endroit sûr afin de limiter les dégâts en cas d’explosion imprévue.

        Merci Wiki

          1. Mickey Mahousse

            Certes, mais c’est bien de savoir la faire soi-même, d’autant que le silex se trouve facilement aussi…

            1. Peste et coryza

              Pas la peine de vous acharner sur le salpêtre (dur à trouver aujourd’hui).
              Engrais -> extraction -> nitrate de potassium KNO3.
              pour le protocole, google est votre ami.

              1. Tout est en vente libre, poudre noire déjà préparée en particulier. Pourquoi s’emmerder à rechercher du salpêtre ?

                1. MadeInCH

                  Pour le jour où l’internet ne sera plus là pour faire la commande en ligne sur votre magasin préféré qui aura été pillé.

                  Mais c’est valable aussi pour l’engrais…

                  1. Peste et coryza

                    On ne manquera jamais de KNO3…. en effet, on produit des nitrates tous les jours sous forme d’urine.
                    Avec des cendres de bois, de la paille et de l’urine, on peut faire du nitrate de potassium. ça marche aussi avec le guano.
                    Indice : les premiers savons ont été faits avec la graisse des héros.

                    1. royaumont

                      @Peste et coryza. Massalia, cité phocéenne.
                      Mais les héros étaient incinéré, on parle de héros cendrés.

              2. Grosminet

                Le salpêtre peut également être remplacé par du chlorate de soude, assez facile à trouver sous forme de poudre, pour son utilisation comme désherbant.

                1. Peste et coryza

                  N’importe quel bon oxydant fait l’affaire… H2SO4 par exemple.
                  Sinon, rabattez vous sur les explosifs organiques. De l’acide nitrique, de la soude, de la graisse, de la sciure de bis et de l’oxalate d’ammonium, et vous avez là l’invention d’Alfred Nobel.
                  L’IRA conseille néanmoins d’acheter plutôt que de faire soi même : ses chimistes ont connu, disons, des accidents malencontreux…

                  1. Aristarkke

                    J’ai l’impression que la vente n’est pas vraiment libre et anonyme de cette utile invention…

          2. jesrad

            On m’a affirmé récemment que la livraison à domicile de poudre noire a été interdite dans les faits en France en début d’année, par non-renouvellement des agréments de transporteurs, ce qui gênerait pas mal les artificiers spécialisés dans la reconstitution historique ainsi que les tireurs « farwest ». Pas pu trouver plus d’infos…

    2. bob razovski

      « C’est facile de s’acheter une K…………? »

      Vous verrez que malgré les élucubrations journalistiques, c’est pas si facile que ça d’acheter une K….. 😉

        1. Caton

          Peu appropriée, à mon avis : portée utile inférieure à 200 mètres, munition de pistolet manquant cruellement de puissance d’arrêt, requiert un sacré entraînement comme tous les pistolets-mitrailleurs uniquement full auto, encline à l’auto-allumage du fait de l’absence de sécurité… mais ça ne s’enraye pratiquement jamais et elle est parfaite pour un nageur de combat.

              1. percier

                Aujourd’hui, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action. L’époque serait aux tables rondes et à la détente. Hein ?

                  1. Adolfo Ramirez Jr

                    +2
                    « on a la puissance de feu d’un croiseur et c’est des flingues de concours! »
                    De là à ce qu’un fonctionnaire débarque et nous sorte « si ces Messieurs veulent bien me les confier… »

          1. MadeInCH

            200 mètres, c’est bien plus que nécessaires dans les combats actuels.
            Les distances d’engagements moyenne durant la WW et les guerres suivantes ont été de 50 mètres.
            Durant les guerres de forêts ou urbaines (Viet-Nam, Yougoslavie, Liban, …) c’était encore plus court.

  3. Villon89

    Pas grave car comme le disait un commentateur hier, les français ne se laisseront pas faire car nous sommes le peuple de la révolution ! Faut pas nous chercher, nous les français, sinon on envoie les taxis et là, attention…

    1. Peste et coryza

      Quand les français avaient fait la révolution, la France était la chine de l’Europe… age moyen 20 ans. Une population énervée car appauvrie par des décennies de mauvaises récoltes, de taxes et de réformes à la c*n.
      Aujourd’hui, la France c’est : un pays riche, age moyen 50 ans, une population aisée. Les pauvres de France (dont je suis) ne sont ni assez nombreux, ni assez pauvres pour être utilisés.

      Ajoutez le multiculturalisme… je rappelle que le multiculturalisme a été pratique pour la première fois par l’empire assyrien : il s’agissait de gérer de grosses minorités de l’empire, les mèdes et les babyloniens… en les forçant à vivre ensemble, les assyriens les ont neutralisé (la fin est apparue quand un leader mède a su rallier Mèdes et Babyloniens, c’est l’ancêtre de Nabuchodonosor).
      Le seul point commun entre la France de 1789 et celle de 2015, c’est ça : taxes et de réformes à la c*n.

      1. Deres

        Le système de l’ancien régime correspondait à deux minorités gouvernant une majorité (le tiers-Etat). Le souci était que la majorité, seule à payer des impôts, réclamait aussi plus de pouvoir en échange de l’augmentation de ces derniers. Elle était aussi en train de se scinder entre le peuple et la bourgeoisie.

        1. Aristarkke

          Oui et non. Les deux en fait, mon capitaine! Gallieni a eu l’idée d’utiliser les taxis pour acheminer plus vite vers le front de la Marne, les troupes que Joffre lui réclamait pour sa contre offensive, par prélèvement sur les troupes de défense de Paris, à la suite du chgt de direction d’ une des armées teutonnes. Il paraît que cette fourniture plus rapide d’une partie des troupes a aidé Joffre à lancer sa contre-offensive quelques jours avant la date initialement prévue. Mais c’était Joffre le grand patron et non Gallieni, qui a donc tiré gloire et profit d’ un subalterne relatif de grande qualité, éclipsé injustement de par sa mort avant la fin du conflit…

          1. Mickey Mahousse

            Joffre était prêt à abandonner Paris à son sort, Von Kluck le poursuivant du côté de Pont sur Yonne, si ma mémoire est bonne : c’est le coup d’oeil de Gallieni qui voyant les armées allemandes de flanc eut l’inspiration quasi-hérétique pour un breveté de délaisser le camp retranché parisien et prendre les Allemands en écharpe.

            Les Allemands eux-mêmes ont reconnu que seul un type comme Gallieni pouvait imaginer une manoeuvre aussi génialement téméraire, allant à l’encontre des principes sacrés de la tactique militaire….

            1. Aristarque

              Joffre était le généralissime français mais il ne menait pas directement une quelconque armée parmi les six présentes au début de septembre 14. IL n’était pas commode et il virera Lanrezac bien que ce dernier n’ait pas démérité, simplement parce qu’il voyait mieux la tactique à suivre que Joffre et ne se cachait pas pour le lui faire savoir.
              Je n’ai jamais lu une ligne indiquant que Joffre était prêt à abandonner Paris à rebours du gouvernement de fiers-à-bras qui se repliait sur Bordeaux alors que les Teutons n’étaient tout de même pas (et de loin, surtout vu le matériel militaire de transport de l’époque) dans les faubourgs de la capitale à cet instant.
              Au contraire, début septembre, c’est lui qui obtient la nomination de Gallieni comme gouverneur militaire chargé de la défense de Paris.
              Disons que la bataille de la Marne a sauvé l’étoile de Joffre qui avait bien pâli à la suite de son offensive initiale de début août (bataille des frontières) où son attaque directe de front contre les Teutons sans avoir vraiment pris la mesure de la disproportion des forces notamment en artillerie de campagne, en se fiant au plan XVII qui était le plan Schlieffen français.
              Ce qui va coûter d’emblée un grand nombre de soldats entraînés (stratégie stupide de « l’offensive à outrance » où on monte à l’assaut de nids de mitrailleuses modernes ( Maxim modèle 1908 à env 500 coups la minute), faciles à mettre en oeuvre notamment avec un affût plus bas et davantage polyvalent en profils de terrain que l’équivalent français Hotchkiss, et qui sont à peu près trois fois plus nombreuses côté teuton que côté français… Ces derniers avec des uniformes rouges et bleus « pétants » sur fonds de champs clairs face à des uniformes gris-verts beaucoup plus discrets…
              Après un mois de guerre, il y a déjà 100.000 soldats français tués pour 1,4 million sur toute la guerre…
              Mais en revanche, il va avoir la bonne idée (ça, c’est la version finalisée réécrite) de lancer une retraite générale de toutes les armées en prise directe avec les Teutons qui ne sera pourtant pas une déroute, qui va constituer un appât fatal pour les teutons qui vont se lancer à leur poursuite rapide (ils ont espoir de liquider l’armée française rapidement) en perdant de vue la logistique et l’écart de plus en plus grandissant entre le plan Schlieffen et la réalité sur le terrain.
              C’est ce qui va amener les Teutons à ne plus faire vraiment bloc et à découvrir leurs flancs mal protégés avec du flottement dans les choix d’objectifs.

    1. Calvin

      Calendrier venant du latin calendae, c’est à dire premier jour du mois, on peut dire que les autorités grecques ont le sens du timing.

      1. Caton

        En fait ça vient de calendarium, qui était un registre des échéances. Mais bon.

        Par ailleurs, ce serait bien la première fois qu’il y aurait des calendes grecques.

  4. brunoarf

    La Grèce sera le premier pays à sortir de la zone euro. Après, ce sera l’Italie. Et encore après, le Portugal. Bon, ça y est, j’ai fini de jouer au tiercé.

    Mercredi 1er juillet 2015 :
    Référendum en Grèce : un sondage donne le « non » gagnant.
    Du côté des sondeurs, le rapport de force est inversé : un sondage réalisé par l’institut ProRata pour le quotidien Efimerida Ton Synatkton donne une nette avance au camp du « non », crédité de 54% des intentions de vote, contre 33% en faveur du « oui ».
    http://www.europe1.fr/economie/la-grece-est-officiellement-en-defaut-de-paiement-1362872

    Rappel :
    Depuis 1918, il y a eu 67 créations d’union monétaire. Et à chaque fois, l’union monétaire a fini par éclater. 67 tentatives … et au final 67 explosions. L’économiste danois Jens Nordvig a répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/06/29/31007-20150629ARTFIG00142-referendum-grec-vie-et-mort-des-unions-monetaires.php

  5. bob razovski

    Quoi qu’il en soit, il ne faut pas s’en faire.

    1) c’est bientôt le tour de france
    2) ensuite, ça sera le chassé croisé des juillettistes et des aoutiens
    3) puis ça sera la rentrée, sociale (grèves), politique (têtes de cons bronzés qui nous appendrons le monde) et économique (les impôts auront encore augmenté)

    La routine en quelque sorte 😉

    1. Guillaume_rc

      Et la rentrée, ça sera les élections régionales. Séquence de septembre à décembre. Miam !

      1. Adolfo Ramirez Jr

        En même temps, quand on est con tolleur, faire grève en septembre c’est pas drôle… Quand tant de vacanciers attendent pour prendre leur avion… Et sinon il faut attendre Noël!

    2. Pwet

      Mais d’ici la, il fait chaud. Vous vous rendez compte ? il fait chaud en été ? A l’heure du réchauffement climatique anthropique généralisé, il fait aussi chaud aujourd’hui qu’en 1947 … Donc sinon la dette ?

      1. bob razovski

        A ça… Il fait chaud en été… LE truc incroyable. 😉

        C’est un vrai délice que de voir tous ces cons journalistiques remettre le couvert dès que le thermomètre dépasse leur QI.

        1. Pwet

          Je vais vous spoiler mon cher Bob Razovski, mais cet hiver, il fera froid … ( et à l’automne dans le sud y’aura des épisodes cevenol et des inondations )

          2.100 Miyards de boursouf quand meme … A quand l’inclusion des activés illicites dans le calcul du PIB pour ne pas dépasser le ratio de 100% ( Dette/PBI )

  6. yoananda

    Je rajouterais que la France vit sur un système clienteliste très similaire à celui de la Grèce.
    La bulle immobilière est en train d’exploser.
    L’état à déjà vendu une bonne partie de ses bijoux de familles.

    En effet nous sommes à la merci d’une « remontée des taux », c’est à dire, au final de nos créancier. Il faut savoir que les 2/3 de notre dette nationale est détenue par des étranger, ce qui, évidement, complique la chose en cas de négociation.

    Nous avons aussi, petit symptôme révélateur un marché de l’automobile de pays pauvre. Ce qui veut dire, ce que ça veut dire.

    La France dans son ensemble est un pays « du sud », mal géré, qui s’appauvrit à cause du catalyseur qu’est l’Euro.
    Nous avons de beau reste (dans l’aero notamment ou l’on vit en grande partie sur les acquis du Concorde) mais nous sommes en train de faire une sortie de route.

    Quand ça va nous tomber dessus, vu la situation intérieure (1 caillassage de police par jour par les racailles depuis 2 mois en moyenne) ça va secouer dur à mon avis.

      1. yoananda

        je n’ai pas fait le décompte des fusillades, seulement des « émeutes » avec souvent guet-apens, et caillassage des forces de l’ordre.
        On peut rajouter les fusillades pour avoir une idée encore plus « vivante » 😉

        Il faut rajouter aussi Hollande qui continue de distribuer les millions des gens solvables : DOM, Algérie, Tunisie, etc…

        Le retour de bâton risque de faire très mal. Je ne sais pas combien de temps on va continuer à faire illusion cependant.

    1. gameover

      « La France dans son ensemble est un pays « du sud », mal géré, qui s’appauvrit à cause du catalyseur qu’est l’Euro. »

      La faute à l’euro…

      1. Peste et coryza

        Jules César se plaignait que la Gaule était ingouvernable…

        @Yoananda.
        ça va peter, certes… mais pas du coté des français : trop vieux.

        1. john

          « Jules César se plaignait que la Gaule était ingouvernable… »

          Napoléon n’a pourtant pas eu trop de difficultés. Si les ordres sont clairs, avec un but précis ça passe tout seul. Alors que quelques années années avant c’est une parfaite pagaille.

          1. jules

            Bien vu
            l’exemple de De Gaulle apporte quelques nuances tout militaire qu’il ait été également

      2. bibi

        L’euro a supprimé les mécanismes de marchés naturels d’ajustements monétaires entre les pays de la zone.
        Du coup ces ajustements doivent de se faire autrement mais quand vous avez une BCE qui inonde le marché de liquidité vous reculez le moment des ajustements jusqu’au jour ou ça vous pète à la gueule mais heureusement quand cela arrive nous pouvons compter sur la BCE pour faire des QE et imprimer toujours plus de monnaie pour acheter du temps ce qui fait encore grossir les problèmes jusqu’au jour du feux d’artifices final.

      3. Deres

        Avant, les déficiences de nos gouvernements étaient juste cachés par des dévaluations récurrentes et des taux d’intérêts plus élevés. Dans les faits, les français perdaient une partie de leur richesse acquise via des dévaluations permettant de payer la dette du gouvernement sans avoir à faire d’augmentation d’impôts d’exception. Le problème avec l’euro est qu’ils vont devoir piquer explicitement dans l’épargne des français pour payer la facture du clientélisme permanent, pas indirectement et discrètement comme avant…

      4. theo31

        C’est cela ouiiii. Et c’est l’euro le responsable des déficits de la période 1974-2002.

        Le problème est moins l’euro que le communisme.

        1. bibi

          Premièrement l’euro a été créé en 1999, 2002 c’est l’année de mise en circulation des pièces et des billets.
          L’euro c’est du pur communisme ce n’est pas une monnaie c’est un instrument politique visant à la création d’un état fédéral européen géré par des technocrates tous plus communiste les uns que les autres, comme Super Mario qui à la première occasion venu foula aux pieds les traités avec la bénédiction de tous les gouvernements socialo-communistes de la zone euro France et Allemagne en tête car je vous le demande ou sont les traités qui autorisent la BCE à acheter des dettes souveraines ou à faire des QE?

          1. theo31

            Bibi,

            Tu aimes bien répondre à côté de la plaque dès que l’on cause monnaie. Ce n’est pas parce que l’euro est une mauvaise monnaie que ceux qui l’utilisent sont tous des branleurs en gestion. VGEeuuuuh, Chirac le Rouge et Mittouille la fripouille n’ont pas attendu l’euro pour faire des déficits et exploser la dette de l’Etat. La monnaie est un sujet trop sérieux pour la laisser aux mains des politocards.

            L’Europe n’est pas communiste mais supra nationale-socialiste. 😀

          2. gameover

            Perso je pense que à l’allure où on dévaluait jusque dans les années 80-90 et si on était resté au FF alors le dollar vaudrait facile 15FF alors qu’il est actuellement à 6FF ce qui est correct historiquement.

  7. royaumont

    Excellent billet, qui remet en perspective la paille grecque et la poutre française.
    On n’a besoin de personne pour courir à la catastrophe, il est utile de se le rappeler.

  8. Mickey Mahousse

    et dire qu’on se bat dans le monde politique pour être le prochain Pdt de la Rep…. Capitaine du Titanic comme ambition, j’ai du mal à comprendre….

    1. Calvin

      Titanic ?
      Plutôt Costa Concordia, avec un capitaine qui est le premier secouru.
      Hollande, Président Scrétino…

        1. Deres

          C’était un homme d’action. Il dirigeait donc l’évacuation en première ligne dans une chaloupe, au risque de se mouiller.

          1. gameover

            Rhooo… il avait une meilleure vision pour diriger les opérations !
            Le PC n’est jamais en plein milieu du champ de bataille Mr le Juge.

    2. Aristarque

      Depuis Marie Antoinette, tous les Grançais savent que l’ordinaire du gouvernement est la brioche contre du simple pain pour le restant des gueux. Tu sous-estimes le pouvoir des avantages en nature collatéraux;;; 🙄

  9. Laurent

    On a un exemple sous les yeux. On peut quasi prédire notre avenir. Et on ne fait rien pour éviter le désastre.
    Me demande bien pourquoi…

    1. Laurent

      Oui BM et Sam, la croyance magique que rien ne peut nous arriver, et au pire, on viendra nous sauver. On nage dans l’irrationalité la plus complète…

      Plus basiquement, éviter le désastre serait sans doute trop couteux politiquement pour les (ir)responsables en place…

  10. nofreedom

    « on apprend que cette dette publique s’est encore envolée (encore !) au premier trimestre 2014 »

    Ce ne serait pas le premier trimestre 2015 plutôt?
    Je fais la même erreur, jusqu’en décembre de l’année n je pense année n-1 ^^.

  11. pactol

    Le notion du déficit par rapport au PIB, c’est pour moi du flan. Si on compare le déficit par rapport au budget, c’est parlant et effrayant. On devrait comparer, au PIB, la dette totale du pays (dettes dues par tous les acteurs du pays, particuliers, entreprises, administrations en tout genre et l’État).
    De plus, il faut rappeler que le seuil de 3% a été fixé historiquement du fait d’une inflation rodant autour des 3% et permettait une extinction naturelle de la dette. Ce n’est plus le cas actuellement.
    Enfin, tant que l’épargne de français dépasse le montant de la dette, le pays n’aura pas trop grand chose à craindre mais dès qu’on approchera la limite (ce qui peut vite arriver avec notamment un retournement des taux) là mais alors là ….CPEF.

    1. gameover

      Grosse différence quand même entre la dette de l’état d’une part et la dette des particuliers et entreprise d’autre part.

      Cette dernière est sous-tendue par du tangible, du patrimoine, de l’épargne.

      Celle de l’état est une dette de fonctionnement, il n’y a aucune contre partie.
      (pour rappel, dans les collectivités locales, la dette de fonctionnement est interdite).

      1. pactol

        Oui et non, le budget de l’État est généré par la richesse créée par les acteurs économiques (particuliers et entreprises) qui font le PIB. On peut donc rapprocher la dette de l’État (et autres administrations locales) au PIB et en l’additionnant à la dette des acteurs économiques du pays (entreprises et particuliers). Comparer uniquement de la dette de l’État avec le PIB est une hérésie.

        1. Peste et coryza

          Justement, il y a une étude de HSBC là dessus (on peut faire confiance aux Susses quand il s’agit de leurs clients).

          Les français ne sont pas pauvres et égalitaires : ils sont riches et inégalitaires.
          Leur richesse est surtout immobilière, avec un peu d’assurances.
          C’est l’état qui est « pauvre ».

          Bref, ça veut dire que le gouvernement n’a pas de souci à se faire pour se financer : le pays regorge de pognon potentiel… mais pour cela il faut prélever le patrimoine immobilier des contribuables.

          1. Caton

            Il faut aussi trouver à le revendre — sans écrouler le marché. Ce qui risque d’être un rien plus compliqué.

          2. cretinusalpestris

            HSBC = Hong Kong & Shanghai Banking Corporation

            Je ne vois pas le rapport avec les Suisses ?

            1. Peste et coryza

              C’était la filiale suisse il me semble…
              Mais les chinois sont aussi doués que les suisses pour le pognon, non ?

              1. cretinusalpestris

                Etant suisse, il ne me semble pour autant ne pas « être doué pour le pognon »… hélas…

                Néanmoins, si vous retombez à l’occasion sur le lien de cette étude, je serai intéressé d’y jeter un coup d’oeil !

        2. gameover

          Pactol : « sous-tendue » avait le sens de « garantie » dans mon message.

          Si j’emprunte pour acheter un logement ce n’est pas pareil que si j’emprunte pour manger. Si je ne rembourse pas il y a le logement en garantié même si sa valeur peut chuter… mais il y a quelque chose quand même.

          Pour la nourriture je ne fais pas de dessin hein pour savoir ce qu’il reste.

          Dette rapportée au PIB ce n’est pas si idiot que cela puisque ça montre ce que rapporte les taxes et se sur quoi elles sont assises
          :
          – En effet si on augmente tous les taux de TVA de 1% (20->21, 10->11 etc) alors la rentrée de recettes sera de 20Mds environ et c’est 7% du budget de l’état. Les taxes étant assises sur la consommation et donc sur les valeurs ajoutées c’est logique de comparer la dette à ce qui génère les recettes.
          – De même pour une entreprise on calcule son endettement par rapport à son EBITDA et non son résultat net.
          – De même pour un particulier on va comparer son revenu locatif par rapport à ce qui génère ce revenu c’est à dire l’investissement, le patrimoine.

          En fait on calcule dans tous ces cas là du rendement.

    2. yoananda

      Je n’ai pas la même histoire pour les 3% :
      60% de dette
      3% de déficit
      ET 5% de croissance du PIB, permettent de rester à l’équilibre.
      C’était Mitterand qui avait demandé un outil de com pour limiter les dépenses, c’est totalement artificiel.

      C’est ça qui se cache derrière les critères de Maastricht, et c’est de la que viennent les 3%.
      Je suppose qu’ils ont décomposé les 5% en 2% de croissance + 3% d’inflation, ou qq chose comme ça (je n’ai pas refais les calculs).
      Cela permet de garder la dette publique sous contrôle et d’éviter … ce qui arrive à la Grèce présentement.

        1. royaumont

          Oui, j’avais vu cet article. Les 3% c’est un exercice de comm’… réussi, puisque depuis 30 ans une grande majorité des gens pense que c’est fondé sur la science économique.

      1. theo31

        La règle d’or qui exige que les comptes dits publics soient équilibrés n’empêchera jamais une augmentation des impôts et des dépenses.

          1. sam00

            Oh! A votre place, je ne serais pas si optimiste.
            Les socialistes et les communistes (qu’ils soient de droite, de gauche, du centre, ou des extrêmes) sont les spécialistes du rétablissement de l’esclavage, de la traite des humain, et du travail des enfants partout où ils ont oeuvré suffisamment longtemps.

            Une petite relecture du livre noir du communisme (dur à lire mais instructif) et surtout de la grande parade de Revel (très facile à lire) s’impose 😉

    3. Vilain Mamuth

      j’ai ouï dire à la radio par je ne sais quel intervenant politique à la retraite que les 3% ont été déterminés avec la majestueuse technique du doigt mouillé

      1. Popeye

        Cette fameuse technique donne des résultats en Lusch, quelle que soit la grandeur mesurée. Fascinant, non?

  12. cherea

    Bonjour,

    ce qui me fait rire, ce sont toutes les nouvelles notions économiques introduites depuis peu. On note le fameux excédent budgétaire primaire…ce truc-là est apparu dans les radars depuis une quinzaine de jours: en gros le solde revenus dépenses en ne prenant pas en compte le service de la dette, qui est juste un des 2-3 plus gros postes budgétaires pour l’État…

    Moi je propose et c’est très sérieux, que comme les forces armées françaises sont les seules à aller se taper en Afrique pour éviter l’invasion d’islamistes, on parle d’excédent budgétaire secondaire dans lequel on retirerait la charge allouée à la Défense lorsqu’on présente notre budget…(j’ai toujours détesté cette appellation de ministère de la Défense pourquoi pas le ministère de la Paix – mais je suis sûr que l’on y arrivera…- c’est tellement mieux Ministère de la Guerre…clair et net).

    Pour finir, l’avantage de cette crise est que les populations européennes auront bénéficié d’une éducation vitesse grand V en sciences économiques: pas un qui ne sache pas quid de la dette, quid des excédents, quid des taux, euribor…(à part des élus locaux bien sûr, vous pourriez m’aider, il n’y a pas de responsabilité des maires dans les emprunts qu’ils contractent au nom de leur collectivité locale, on pourrait tout à fait imaginer une responsabilité limitée…ou que sais-je…)

    Désolé du HS.

    1. Caton

      L’excédent budgétaire primaire, qui n’est pas une nouvelle notion économique, permet d’évaluer l’équilibre budgétaire réel. Sans excédent primaire, on continue à creuser irrémédiablement. Avec un excédent primaire, on commence à rembourser.
      Comme la France ne connaît que le déficit, qu’il soit primaire, structurel ou conjoncturel, cet indicateur semble dénué de sens. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

      1. cherea

        J’aurai dû préciser, lorsque je parle de nouvelle notion, j’entends dans le relai médiatique…Il n’y a que depuis peu que l’on entend la notion d’excédent budgétaire primaire dans les médias…

      2. pactol

        Dans ce cas pourquoi ne pas présenter le compte d’exploitation de l’État comme le SIG d’une entreprise.
        On y gagnerai en clarté

        1. Jeff84

          Parce que la comptabilité publique n’a rien à voir avec la comptabilité privée. La comptabilité publique est plus proche du calcul que fait un épicier en fin de journée que de la vraie comptabilité, rationnelle, qui prend en compte les vraies charges et risques encourus.

      3. gameover

        « Avec un excédent primaire, on commence à rembourser. »

        Non, on commence à payer une partie des intérêts… et si on ne les paie pas complètement on continue à creuser le déficit.

        C’est pour cela qu’un pays comme la france qui est à un niveau de 100% de dette continuerait à creuser sa dette même avec un excédent primaire de 2 à 3% qui est le taux moyen de la dette sur laquelle on paie des intérêts.

        1. Caton

          Juste, je simplifiais à l’extrême. Il est évident que si l’excédent est inférieur à la charge de la dette, on continue à creuser, mais un peu moins vite.

        2. Deres

          Il y a quand même aussi les effets des éventuelles croissance et inflation qui peuvent rendre la dette amortissable même si le taux d’intérêt est supérieur à l’excédent primaire. Pour amortir ta dette de 100% du PIB , il faut que le taux d’intérêt effectif moyen soit inférieur à la somme de ta croissance, de ton inflation et de ton excédent primaire. On en est bien loin, mais avec 2% de croissance, 2% d’inflation, 2% d’excédent primaire et 2% de taux d’intérêt, tu rembourse quand même 4% cette année là. C’est donc encore faisable en théorie si tu réformes réellement la France.

          1. Deres

            D’ailleurs l’Allemagne avec 85% de dette, ce qui est déjà très élevé, n’a aucun mal à la diminuer tous les ans …

              1. bibi

                C’est sur que la dette de l’état allemand est plus présentable avec les critères Maastrichtien mais avec ses engagements futurs et sa démographie elle n’est guère mieux loti que la France et l’Italie.

                1. sam00

                  Pour la démographie italienne ou allemande, je ne dirais pas, je manque d’infos.

                  Pour ce qui est de la démographie Fraônçaise, l’INSEE (qu’on ne classera pas ultralibérale, fasciste, et discriminante) dispose de chiffres qui montrent qu’une bonne part n’est pas très productive …

                  http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/IMMFRA12_j_Flot4_mar.pdf

                  Page 184:
                  « En 2010, le taux de chômage des actifs immigrés âgés de 15 ans ou plus s’élève à 16 % contre 9 % pour les non-immigrés. La situation des immigrés est cependant très différente selon leur pays de naissance : le chômage touche 20 % de ceux nés hors Union européenne (UE) contre 8 % des ressortissants de l’UE. »

                  […]

                  « Pour l’ensemble des actifs, immigrés ou non, plus la catégorie socioprofessionnelle est élevée, moins le risque d’être au chômage est fort. Cependant, la moindre qualification des emplois occupés par les immigrés nés hors UE ne suffit pas à expliquer les écarts de taux de chômage.

                  Parmi les actifs âgés de 25 à 64 ans, à catégorie socioprofessionnelle comparable, les immigrés nés hors UE sont plus touchés par le chômage. Au sein des professions intermédiaires, ils ont un taux de chômage quatre fois supérieur à celui des non immigrés.

                  Parmi les catégories socioprofessionnelles les moins qualifiées, les inégalités face au chômage sont moindres : pour les ouvriers non qualifiés, le taux de chômage des immigrés nés hors UE est 1,5 fois supérieur à celui des non-immigrés.

                  Le plus faible niveau d’études des immigrés nés hors UE ne suffit pas à expliquer leur plus forte exposition au chômage : à âge de fin d’étude donné, ils demeurent plus souvent au chômage que les autres.

                  Parmi les actifs âgés de 25 à 64 ans possédant un niveau d’étude inférieur ou égal au certificat d’étude primaire, 13 % des non-immigrés sont au chômage contre 23 % des immigrés nés hors UE.

                  Au niveau licence ou plus, le chômage concerne 5 % des non-immigrés et 12 % des immigrés nés hors UE.

                  Les jeunes, globalement plus touchés par le chômage que leurs ainés, connaissent encore plus de difficulté à accéder à l’emploi quand ils sont immigrés nés hors UE.
                  Parmi les actifs, 35 % des immigrés de 15 à 24 ans nés hors UE sont sans emploi, contre 22 % des non-immigrés.

                  Au sein de la population immigrée, âgée de 25 à 64 ans, le chômage touche moins ceux qui ont acquis la nationalité française (13 % contre 17 %). Ces derniers résident en moyenne depuis plus longtemps en France.

                  Une meilleure connaissance de la société et la constitution d’un réseau facilitent leur accès au marché du travail. De plus, ils peuvent prétendre à un certain nombre d’emplois publics soumis à condition de nationalité.

                  Le risque d’être au chômage pour les immigrés varie selon leur pays d’origine. Le taux de chômage des immigrés de 25-64 ans de l’UE (7 %) est faible comparativement à ceux originaires de Turquie (25 %), du Maghreb (22 %) ou de l’Afrique hors Maghreb (19 %).

                  Les immigrés originaires du Portugal ont un taux de chômage inférieur à celui observé pour les non-immigrés. »

                  […]

                  Non, je n’ai pas viré FN (il faut préciser dans ce pays, on ne sais jamais), et je me demande même comment l’INSEE a put pondre ce rapport vu l’interdiction faite aux statistiques ethniques …

                  Les graphiques page 185 sont édifiants.

                  Page 186:
                  « En 2010, en France métropolitaine, le taux de chômage des actifs descendants d’immigrés s’élève à 15 % contre 8 % pour les ni immigrés ni descendants d’immigrés. Il est plus élevé parmi les descendants de deux parents immigrés que d’un parent seul immigré (18 % contre 13 %).

                  Le taux de chômage varie fortement selon l’origine du ou des parents immigrés : de 24 % pour les personnes nées en France dont les parents sont nés dans un pays hors Union européenne à 27 (UE) à 9 % pour ceux nés d’une ascendance immigrée née dans un pays de l’UE.

                  Les descendants d’immigrés originaires du Maghreb sont ceux qui rencontrent le plus de difficultés sur le marché du travail. De tels écarts de taux de chômage sont observés depuis plusieurs années. Ils ne s’expliquent qu’en partie par la surreprésentation des descendants d’immigrés hors UE dans les catégories d’actifs généralement les plus touchées par le chômage (jeunes, moins qualifiés, etc.).

                  À âge donné, le taux de chômage des descendants d’immigrés nés hors UE reste supérieur à celui des actifs ni immigrés ni descendants. C’est entre 15 et 24 ans que le chômage est le plus fort : 44 % des hommes actifs ayant au moins un parent immigré né hors UE sont au chômage, contre 19 % des jeunes hommes ni immigrés ni descendants d’immigrés. L’écart est plus faible parmi les femmes (34 % contre 22 % à ces âges).

                  Si l’on compare les taux de chômage par catégorie socioprofessionnelle, les descendants d’immigrés de l’UE âgés de 25 à 64 ans sont proches de leurs homologues sans ascendance migratoire directe, au contraire des descendants d’immigrés hors UE qui sont deux à trois fois plus souvent au chômage selon les catégories.

                  Au sein des ouvriers et des employés, les descendants d’immigrés hors UE connaissent plus de difficultés à accéder à l’emploi que les immigrés. L’écart est maximal pour les ouvriers non qualifiés: 40 % contre 23 % (28 % pour les immigrés nés hors UE).

                  Quel que soit le niveau de diplôme, le taux de chômage des descendants d’immigrés nés hors UE est environ le triple de celui des actifs ni immigrés ni descendants d’immigrés, soit le même rapport que celui observé tous diplômes confondus. »

                  Je vous laisse lire la suite sur les statistiques en fonction des zones d’emploi, des catégories sociales, des secteurs d’activités, et des aides à l’emploi.

                  Après, on peut coller là dessus ce que l’on veut … j’avoue que je n’ai pas d’avis.

                  ça me laisse quand même songeur… et je ne comprend pas que de tels chiffres ne sortent pas dans la presse nationale, ou que les politiques ne s’en saisissent pas pour dénoncer une horrible discrimination.

                  Mais ce n’est pas mon propos. Je doutais juste de l’influence démographique sur la gestion de la dette, le déficit primaire, et le remboursement.

                  Et ne me faites pas un procès s’il vous plait, je suis tombé la dessus ce soir. Il va falloir que je regarde d’un peu plus près mon moteur de recherche, il donne des résultats « exotiques » depuis quelques temps.

          2. gameover

            Oui Deres mais il serait plus honnête de dire que l’on dévalue la dette plutôt que de dire qu’on la rembourse.

            Avec ton exemple:
            – d’un coté inflation et croissance dévalue la dette de 2+2=4%
            – 2% d’excédent primaire rembourse les 2% d’intérêt moyen.

            Mais le dette est restée identique en montant. Une désinflation ou une récession (bien que ça aille souvent ensemble) nous ramène au point de départ sans pour autant avoir augmenté les dépenses. Idem pour le taux d’intérêt.

            1. Deres

              Certes, mais le fait important est que la situation peut encore être gérable si on fait les efforts nécessaires. Et ce sans spolier honteusement personne. Mais il faut faire les vrais réformes pour avoir de la croissance et un excédent primaire. Et ça, on en est loin en Grance …

      4. Gerldam

        Il me semble que l’excédent ou le déficit primaire, c’est AVANT le paiement des intérêtes de la dette. Donc si on est en déficit primaire, on emprunte pour payer les intérêts de la dette: le pays rentre dans une spirale infernale. En revanche, si on est en excédent primaire on peut commencer à rembourser les intérêtes, mais rien ne dit qu’on peut commencer à remboruser le principal, la dette.

        1. cherea

          Ça fait des lustres que plus personne n’en a rien à foutre du remboursement du principal. Il n’y a que les intérêts qui comptent…avec monsieur rééchelonnement et madame restructuration, le principal (qui porte mal son nom) n’a plus aucun sens. Quid du principal de la dette grecque en 2065? Ce sont les intérêts qui produisent du revenu pas le principal.

    2. gameover

      Retirer des paquets de dette pour mieux présenter les comptes c’est ce qui a été fait déjà en listant séparément la dette de la Sécu, celle de l’assurance chômage, celle des collectivités… Heureusement que la CE n’est pas dupe et qu’elle refait l’addition.

      Effectivement sur le déficit primaire, on cherche à faire croire que les situations se sont rétablies PUISQUE s’il n’y avait pas la dette youpi tout irait bien… donc c’est la faute à la dette, celle laissée par les autres et que nous on est trop bon en gestion

    3. cretinusalpestris

      Au début de la Cinquième République, il y avait un « ministère des Armées ».

      C’était parfait.

      Et puis, cela a dû changer à chaque nouveau gouvernement, j’imagine…

  13. gameover

    « …la France est, bien avant la Googlecar, le premier véhicule réellement sans pilote depuis plusieurs années…

    Très bon.

  14. Cerf D

    Mes connaissances en économie sont sommaires. Du coup je ne suis pas sûr de bien comprendre.

    Si l’Italie a un excédent primaire, cela veut bien dire que hors service de la dette ses recettes sont supérieures à ses dépenses, non ? Autrement dit l’Italie n’aurait plus besoin d’emprunter s’il n’y avait pas le service de la dette. J’ai toujours juste ?
    A partir de là, que risquerait-elle à faire défaut, ses créancier ne pouvant même pas lui dire « si vous ne payez pas, on ne vous prête plus« , et le risque n’est-ils pas essentiellement du côté des créancier (nous) ?

    Qu’en est-il de la Grèce ?

    1. sam00

      La question que vous oubliez est : qui détient la dette italienne.

      Si vous faites défaut sur votre dette, vous ruinez immédiatement tous ceux qui ont acheté vos titres de dette.
      Vu que les titres de dette italienne sont détenus à 53% par les italiens, il faut donc commencer par aller à la télé dire à votre population que vous réduisez leur épargne de moitié.
      Déjà, rien que pour ça, il faut une sacré paire de couilles …

      Ensuite, vous ruinez aussi tous les autres souscripteurs (France 37%, Allemagne 16%, Japon 10%, UK 6%, etc etc …)
      On parle bien de ruiner des épargnants (vous, moi, …) pas des pays ou gouvernements.

      Vu l’impact sur les banques et les contrats d’assurance vie chez vos partenaires (et surtout vos voisins), ça risque provoquer quelques vagues dans ces pays là, voir même quelques mouvements de foules … en gros …

      A terme, l’ensemble des pays fortement endettés vont le « sentir passer », de même que les populations qui ont de l’épargne.
      Après, les conséquences possibles … je vous laisse imaginer ce que peux faire un voisin a qui vous venez de piquer une patie de son épargne …

      1. Cerf D

        Je n’oublie pas cette question, justement c’est ce qui m’inquiète.
        Evidemment l’Italie n’a probablement pas intérêt à faire défaut sur les 53% détenus par les Italiens.

        Mais sur les 37% détenus par la France ? Ce n’est pas avec notre armée qu’on va pouvoir réagir fortement.

        Du coup l’Italie se retrouve avec un pouvoir de nuisance très important vis à vis des souscripteurs extérieurs, ce qui est un point fort pour d’éventuelles négociations.

        1. sam00

          Vous dites :
          « Evidemment l’Italie n’a probablement pas intérêt à faire défaut sur les 53% détenus par les Italiens.
          Mais sur les 37% détenus par la France ? Ce n’est pas avec notre armée qu’on va pouvoir réagir fortement. »

          Ce serait donc un défaut partiel ciblé sur les souscripteurs étrangers (ça ressemble furieusement à une déclaration de guerre mais bon …)
          Mais à ce moment là, la France pourrait faire un défaut partiel sur la dette Française détenue par les souscripteurs Italiens, et ainsi ruiner un bon pourcentage de l’épargne des Italiens … ce qui au passage réduirait la charge de notre dette.

          C’est un jeu rigolo : on joue à se ruiner les uns les autres en attendant de savoir qui sort les fusils le premier.

          1. Cerf D

            Sauf que justement la France ayant un déficit primaire ne pourrait pas jouer à ce jeu, ayant besoin d’emprunter pour boucler son budget même sans le service de la dette. Et si la France fait défaut vis à vis de l’Italie, elle n’est pas sure de trouver des gogos pour lui prêter de quoi boucler le budget suivant.

            1. sam00

              Oui, je vous concède le coup du déficit primaire si vous voulez.

              Changeons les paticipants alors: L’allemagne est en excédent et se ferait aussi enfler de 16% de l’épargne des souscripteurs de dettes italienne.
              Pour le coup, là je pense que les mesure de rétorsion de la part de l’Allemagne serait pas tristes.

              Et puis il ne faut pas oublier les effets sur les titres de dette italienne déposés à la BCE par les banques italiennes, comme collatéral contre de l’argent frais.
              D’un coup, ces papiers gras ne valent plus grand chose, et je doute que la BCE continue alors à fournir des liquidités aux banques italiennes.

              Ne pas oublier aussi que l’ensemble des banques étrangères (non-italiennes) flouées dans l’opération vont être plus regardantes à échanger des liquidités avec les banques italiennes …

              Et je ne parle pas des mesures de rétorsion genre droit de douane à 300% sur les produits italiens par exemple

              M’est d’avis qu’en quelques semaines l’Italie revient à la Lire, et ensuite on relance pour un tour jusqu’à savoir qui sortira les fusils en premier.

              1. gameover

                A noter que depuis le MES et sa révision en 2013 les états ont donné mandat à la CE de pouvoir intervenir directement sur l’économie des pays pour prendre la main. Les décisions du MES ne sont attaquables devant aucune juridiction.

              2. Peste et coryza

                Avec quoi tu vas sortir les fusils ?
                – fécondité moyenne européenne : 1.3.
                – age moyen : 55 ans
                – deux pays européennes capables de faire la guerre : la france et l’angleterre. L’allemagne réarme, mais pour l’instant son armée est une blague.
                Bref, y a pas de combattants… et faut pas compter sur les jeunes pour se sacrifier…
                Quant aux mercenaires, ils sont très chers… et ne prennent que du palpable, pas du papier.

                La France, c’est pas mieux en fait : une grosse partie de son armée est constituées de sarrasins à la loyauté douteuse, et qui sont en plus des bras cassés (dixit mon père et tous ses officiers).

                1. gameover

                  Je m’étonne qu’avec ton niveau postdoc tu puisses sortir de tels chiffres de ton chapeau sans même te poser des questions tellement c’est choquant. Soit tu as été sur jenrajoute.com, soit tu nous prends pour des c**s :

                  L’age moyen par pays européens est entre 39 et 43 ans… alors comment la moyenne pourrait être à 55 ans ?
                  Le reste est à l’avenant.

                  1. Black Mamba

                    P&C veut juste dire que la France ne verra pas de si tôt une révolution, le coefficient du nombre de jeunes gens par rapport à la population totale est trop faible . WP m’avait résumé un article qu’il avait lu sur les variables nécessaire pour une révolution . Ce sont les jeunes qui mènent les révolutions, passé un certain âge les motivations ne sont plus les mêmes , on ne va pas mener une guerre au risque de tout perdre… Le français moyen est bien dans ses pantoufles, assis sur son fauteuil une bière à la main à regarder la télévision .

                    1. gameover

                      Oui j’avais lu ça au moment des printemps arabes. Il y avait l’age moyen ou median mais aussi la part des 15-24 ans dans la population. Mais ce n’est pas une raison pour fausser les données.

                    2. Peste et coryza

                      J’ai corrigé la moyenne en virant les gosses (on n’en est pas encore à envoyer les ados sur les champs de bataille).
                      L’age moyen de l’électeur en France est de 53 ans si ma mémoire est bonne. En Allemagne, 55 ans.

                    3. Ta mémoire n’est pas bonne. La moyenne d’âge des inscrits est de 44 ans, celle des électeurs 50.

                    4. aristarkke

                      Pstt,BM : on est assis SUR une chaise (assise plate et fine) et assis DANS un fauteuil (assise dans un meuble à la forme enveloppante)… 🙄

                2. sam00

                  @P&C

                  Faut pas compter sur les jeunes pour se sacrifier? Allons, soyons sérieux, allez donc dire ça a Daesh!

                  C’est juste qu’en ce moment il n’y a pas de raison de sortir les fusils en europe. Si demain, par la magnificence de l’action éclairée de nos gouvernants nous nous trouvons tous ruinés, il ne faudra pas longtemps pour que la propagande étatique remplisse le crane vide de ces « jeunes » et leur explique qui est l’ennemi …

                  Pour le moment, il y a encore suffisamment d’argent des autres et le peuple n’a pas assez faim.
                  Demain … hum, je ne ferais pas un pari

                  1. Peste et coryza

                    Justement, Daesh propose un programme pour la jeunesse plus intéressant que le gouvernement français.
                    Entre chômage , jeux vidéos et la trouve du Toutmou à la TV, et de l’autre, conquête, du sang, Héroïsme, de l’or à piller et des femmes, y a pas photo.

                    Et pour avoir été prof un moment, oui, beaucoup de jeunes ont le crane vide…

                    1. Black Mamba

                      Ne le casse pas tout le temps, il est encore jeune ➡ naïf …
                      Il n’a pas ton expérience :mrgreen: Laisse le prendre de la bouteille…

            2. sam00

              De plus il ne faut pas oublier que les obligations d’état sont émises par vagues … c’est loin d’être un long fleuve tranquille.

              Essayons de schématiser de façon simple (c’est très schématique, mais je vais pas faire une roman ici):

              – Vous émettez 40 milliards de dette aujourd’hui, à 2% et avec une maturité de 10ans par exemple.
              – Les souscripteurs souscrivent
              – Pendant 10ans vous donnez 2% aux souscripteurs
              – Au bout de 10ans vous devez rendre les 40 milliards 🙁

              Même si vous êtes en excédent primaire pour ce qui est du paiement des intérêts, à la fin du jeu vous devez sortir 40 milliards pour rendre le capital emprumpté au début … et là ça risque de coincer

              C’est pour cela que les pays font de la cavalerie financière (ils font rouler la dette) en émettant de nouvelles obligations (pour le même montant, ou plus, ou moins, suivant leur besoin) au moment de l’échéance …

              Donc même en excédent primaire, si vous faites défaut sur une partie de la dette et qu’à cause de cela vous n’avez plus de souscripteurs pour de nouvelles obligations, vous finirez en défaut total … et donc ruine de vos épargnants toussa

              C’est très schématique hein …

              Au passage, posez vous une question: peut-on faire défaut contre sa banque centrale tout en conservant la monnaie émise par cette banque centrale?

    2. gameover

      Oui c’est une possibilté mais ça ne peut pas être un défaut partiel puisque la hausse des taux induite par ce défaut impactera le roulage de la dette. Donc c’est obligatoirement un défaut total.
      Ca aura aussi un impact sur les taux des prêts à l’économie dont les collectivités et les entreprises même sur les projets viables et en final c’est la situation de l’Argentine avec un pays qui s’est coupé du monde et dont les avoirs à l’étranger ne sont plus en sécurité.

  15. sam00

    Actualité du jour sur le site gouvernement.fr :
    http://www.gouvernement.fr/1erjuillet-ces-10-mesures-qui-vont-changer-votre-quotidien-2476

    Non, on ne parle pas du redressement du pays, de la lutte contre le chômage, de la baisse des impôts, de l’amélioration du service public, où même (soyons fou) du changement que c’est maintenant …

    Non non.

    On parle de changement d’auto-école, signalisation des allergènes, sécurité routière (oreillette, alcool, vitesse toussa), tiers payant, allocations familiales, affichage des prix en pharmacie, relations syndics copropriétaires, titres emploi services, amiante (oula attention les loulous, là ça défouraille dur vu que l’appareil de protection respiratoire arrive en dernier dans la liste des moyens de protection).

    Enfin le summum: 10eme et dernier point: A partir d’aujourd’hui, il est interdit de fumer dans les aires de jeu pour enfants!!

    Interdire de fumer dans l’ensemble du pays? 😉
    Franchement la dernière mesure elle défouraille sec quand même!

  16. Toutatis

    Les exemples cités sont presque anodins à coté des grands champions, le Japon et le Royaume-Uni, dont la dette totale est d’environ 500% du PIB.
    On va me dire que la dette publique et la dette privée c’est différent, cette dernière étant assise sur des actifs tangibles. En fait je crois que c’est exactement le contraire, parce que les dettes privées à notre époque résultent en très grande partie de participation à des bulles monstrueuses (en particulier immobilier, et actions maintenant) et ces actifs prétendument tangibles peuvent fondre comme neige au soleil. La distinction entre dettes publiques et privées est par ailleurs ténue dans notre système de « crony capitalism », les derttes privées pouvant miraculeusement se transformer en dettes publiques (demandez aux Irlandais).

    1. sam00

      Pour la Fraônce, n’oubliez pas les engagements de retraite des fonctionnaires … c’est pas tout petit …

    2. royaumont

      Je vois les dettes des états affichées un peu partout, 200% et quelque pour le Japon, 177 % pour la Grèce, 132 % pour l’Italie, etc…
      Mais s’il y a des passifs, il y a des actifs. Qui les détient ? Ils ont, eux, de quoi s’inquiéter. Quel est leur jeu ?

      1. gameover

        Les dettes sont adossées à la capacité de l’état à lever l’impôt et c’est bien la raison pour laquelle les taux des emprunts de la Grèce ont augmenté en 2010 quand les prêteurs ont vu que l’état n’était pas capable de lever l’impôt.

        D’autres pays avec un endettement égal ou supérieur n’ont pas eu ce problème.

        1. Peste et coryza

          Faut voir… vous savez que le mexique a émis des oblig à 100 ans, qui ont trouvé preneur.

          Question stabilité et levée des taxes, le mexique n’est pas vraiment un bon élève.
          L’hypothèse est la suivante : ceux qui ont acheté cette m*rde (nos chers banksters) vont la titriser sous forme de CDO, et refourger tout cela avec un CDS pour se couvrir.
          Bref, ils nous refont le coup de 2008, mais avec les dettes souveraines. Et ça finira de la même façon…
          Je regrette le temps où on brulait du banquier véreux… je ne dis pas que ce n’est pas injuste, je dis que ça soulage.

  17. Peste et coryza

    ben c’est toujours mieux de savoir par soi même…
    Et puis, on n’est pas à l’abri d’un changement de législation… pour mieux nous « protéger »/éviter la guerre civile (ils parlent que de ça en ce moment), etc…

  18. carpe diem

    Hors sujet, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je ne supporte plus l’infantilisation de masse quand il y a un pic de chaleur (nommé canicule par tous les journaleux ), je ne supporte plus de voir les maisons de retraite avec l’infirmière ou la directrice qui précise qu’il faut « s’hydrater, fermer les volets, prévoir une pièce fraîche ». J’ai des envies de meurtre (s). Quand j’entends lundi matin, un gus de l’équipe de Marie Quiche Lorraine qui vient vous ressasser la même chose, justifiant ainsi un bon petit poste à privilèges, je rêve de baffes à répétition. Je ne sais pas pourquoi, je me sens plus humiliée qu’informée, c’est bizarre, serais-je dans une phase pré pavés-dans-la-gueule? Je vais de ce pas allumer la télé pour maintenir ma tension à un niveau correct, la publicité va me parler de  » dispositif médical », ce qui ne manquera pas de me faire bouillir car j’adore la novlangue et avec la « canicule » , je serai cuite à point. Bisous à tous.

    1. gameover

      Il me semble que « dispositif médical » dans la pub, c’est juste pour payer une TVA de zéro ou pas loin sur tout ce qui concerne le spot depuis sa réalisation jusqu’à sa diffusion.

    2. Black Mamba

      L’infantilisation est réelle, elle est là faire diversion, pour cacher aux yeux des français les vrais problèmes …
      D’ailleurs ça fonctionne très bien, vu que tu focalises ta rage sur la canicule 😈

          1. gameover

            Nan c’est déjà au taquet… les seules postes sur lesquels on peut jouer c’est la prévention des caries, du sida, la réfection des trottoirs et les effectifs de la police…

              1. carpe diem

                à l’avenir, je me verrais bien en tueur de retraité. Du boulot propre, pas trop fatiguant , j’en fais un par mois de préférence de la sncf et je ramasse un salaire calculé en fonction de la pension et de son espérance (déçue) de vie.

                1. Black Mamba

                  Un par mois ! Ce n’est suffisant , on ne remarque rien dans l’écart-type … Aucun intérêt pour l’économie .

                2. MadeIncH

                  Bonne idée!
                  Mais pas le mien, de Papa, hein?
                  Paske le mien, c’est un bon qui a bien travaillém hein?
                  D’accord?

                  Ni ma Môman!

    3. Rillettes et politique

      Idem. Le gouvernement est maître dans ce jeu là, mais les entreprises deviennent pas mal aussi (consignes de sécurité affichées dans le style lapin de la RATP). Infantilisation totale. Quand je lis certaines consignes, je me dis qu’ils considèrent vraiment la population comme une masse de challengers pour les Darwin Awards…Je suis ravie de voir que de plus en plus de personnes se soulèvent contre les dérives hygiénistes et cette infantilisation.

      1. Aristarkke

        Le lapinou de la RATP s’adressait initialement aux jeunes enfants de moins de 10ans qui pouvaient ne pas percevoir le danger des portes coulissantes si leurs doigts étaient au mauvais endroit. L’ ennui est que vingt cinq ans après, beaucoup ne semblent pas avoir mûri à l’ avenant. 25ans de non-instruction publique digne de ce nom ne peuvent pas rester sans conséquences visibles et palpables…

        1. Pheldge

          Papy, tu fais gaffe à la chaleur, hein ? tu vas pas nous claboter de chaud, en direct, devant ton clavier , non ? 🙂

            1. Pheldge

              Ah, c’est donc toi, le célèbre « unknown plumber » 🙂
              « And I won’t forget to put roses on your grave … » (Dead Flowers, Sticky Fingers, The Rolling Stones of course ! )

            2. gameover

              A propos de plombier Harry, quand je regardais hier la liste des métiers en Australie qui permettent d’avoir un visa facile, j’ai vu qu’il y avait les plombiers : dont les roof plumbers je suppose que ça doit être des plombiers zingueurs… c’est quand même un super métier pour fuir, le plombier a de l’or dans les mains, ça ouvre aussi les portes…
              (il y a 4 vannes dans ce commentaire, ami lecteur sauras-tu les trouver ?)

              1. Black Mamba

                un métier pour fuir ➡ Fuite
                ouvre aussi les portes:arrow: ouvre aussi les vannes
                plomb-ier : arrow: or

                1. Black Mamba

                  un métier pour fuir ➡ Fuite
                  ouvre aussi les portes ➡ ouvre aussi les vannes
                  plomb-ier ➡ or

    4. Beldchamps

      Faut bien trouver un sujet de conversation ce midi, parce que la dette grecque pour mes collègues, on s’en fiche tout le monde a provisionné les pertes, quelle importance ?

        1. Beldchamps

          Ah non je ne plaisante pas. J’ai lancé le sujet hier à table et voilà la réponse, recrachée de ce qu’ils ont entendu à la télé. Ils ont bien retenu la leçon du camp du bien, ce sont les meilleurs élèves formés par l’EdNat.

          1. sam00

            Mon dieu …

            Et bien, ça montre juste qu’il y a pas mal de personnes dans ce pays qui vont faire la tronche dans les temps qui viennent quand ils vont découvrir que leur épargne est entièrement placée en dette des pays (sauf rares exceptions).

            Remarquez, ça ne sera que justice.
            Quand je vois le nombre d’imbéciles qui me disent à longueur de semaine « y’a qu’a effacer les dettes des pays », ou alors ceux un plus militants qui disent « la dette des pays est illégitime/illégale/odieuse/inacceptable/… et donc ne doit pas être payée »; j’avoue qu’il me tarde qu’un gros pays avec beaucoup de dette décide de ne pas les payer.

            Je jubile d’avance de voir leur yeux pleins de larmes à la lecture de leur relevés bancaires …

            1. Adolfo Ramirez Jr

              Réponds lui que oui, la dette d’Etat est illégitime, illégale, odieuse et inacceptable : Les Etats ne devraient pas avoir le droit de s’endetter.

              1. Beldchamps

                Ouh là, je me suis déjà fait fusiller pour moins que ça. Avec eux toute discussion est impossible.

              2. Peste et coryza

                L’état a parfaitement le droit de s’endetter… et de dire m*rde à ses créanciers.
                La question est : a-t-il pouvoir de dire m*rde à ses créanciers sans redouter leur vengeance ?
                Sauf qu’il y a un hic : avant, les créanciers étaient quelques banquiers et autres seigneurs qu’on pouvait flamber au moindre problème (les templiers et les banquiers de la vallée du Rhin s’en souviennent)… aujourd’hui, même Jacquot est créancier… et électeur.

                Allez, pour se rafraichir :

            2. Beldchamps

              Si jamais ils ont l’honnêteté de s’en plaindre, on pourra leur répondre que c’est ça la solidarité, un beau pas vers l’Europe sociale qu’ils ont tant réclamée depuis 30 ans.

      1. gameover

        Y a un collègue qui m’a dit ça aussi… je l’ai invité à regarder les arbitrages de son assurance vie (AV). Il m’a dit « oui, mais pas la mienne »… Je lui ai répondu que c’était une obligation pour les assurances vie d’avoir des dettes d’état… Jamais ils ne se sont posés la question de savoir pourquoi fiscalement les AV étaient intéressantes.

      2. royaumont

        Et les CDS ont provisionné leur pertes, eux aussi ? Et les produits structurés qui s’appuient dessus ?

        1. gameover

          Les CDS sont des assurances que certains ont acheté et d’autres vendu.
          C’est un jeu à somme nulle.
          Et il n’y a pas eu de défauts, c’est la loi qui le dit.
          Et comme la Grèce n’est plus sur les marchés il n’y a plus de CDS sur la Grèce.

  19. Jeff84

    « l’Italie rembourse effectivement ses dettes. »
    Heu, non. Elle paye une partie des intérêts, mais ne rembourse un centime de sa dette.

  20. gameover

    Ma commune a l’intention de baptiser une rue Tsipras mais en fait c’est une impasse. Il paraît que dans cette rue on pourra renier toutes ses dettes et se foutre de la gueule du monde par la fenêtre.

        1. DoS

          Euh….vraiment ?
          On pourrait dire plus c’est gros, plus ça passe.

          En ce moment on fait dans le méga modèle genre Roco sur le retour shooté au viagra !

          Gaffe !

        2. bibi

          Le chemin n’est pas encore goudronné cette phase des travaux a été retardée au 6 juillet suite à un incident technique survenu sur le modèle de bitte que nous avons choisi.
          Aujourd’hui nous avons un problème avec la bitte qui rentre et qui sort pour oui ou pour un non, et nous allons consulté les experts le 5 juillet pour savoir si nous pourrons déverser le goudron le 6 juillet en étant sur de ne pas rester bloquer.

            1. bibi

              Dans mon village il y a un arrêté municipal qui interdit d’avoir des plumes dans le cul-de-sac sauf le jour de la gay pride qui n’a lieu que les années bisextiles.

              1. Black Mamba

                Je comprends l’intérêt de cet arrêté 🙂
                Il fait penser à ceux qui sont allergiques aux plumes 😕

    1. DoS

      C’est logique. C’est pour cela que l’écologie et les futurs JO c’est super important.
      On pourrait faire une image avec un SDF en train de crever et qui dirait:

      « Sauvons les petits bambis et les fleurs sauvages, amusons nous au ballon, débitons des conneries à la TV sur l’importance de s’hydrater.

      Passons une petite pub sur des belles vacances à Athènes et également sur les fonds euros (si si c’est vrai) »

      Si c’est pas du foutage de gueule, c’est du poney shooté au LSD combo héro-cocaïne en injection.

  21. DoS

    La canicule est là.
    Les petits vieux etaient de courses hier, ils ont acheté massivement de l’eau en bouteille. Ils ont p’t etre pas d’eau au robinet. Ou alors, elle fait mal au ventre à cause de….va don’ savoir ma brave dame.

    Les vieux aujourd’hui ça ne devient plus vieux. Ça s’entraine, ça épargne, ça se soigne. Oh, bien sûr ils consomment un peu, modérément. Ils ont pas de gros besoins non plus.

    Le vieux a un profond mépris pour cette société moderne d’assistés, eux ils ont cotisés, ils méritent bien ce repos. Alors ils jugent, condamnent, emprisonnent cette jeunesse impotente chez eux. Gardent les morveux, font à manger, payent les crédits des mioches, les cautions, les prêts bancaires de cette pseudo société active. Qui elle, ne fera pas long à crever d’un cancer pour cause de communisme putride des boyaux.

    Et puis il y a ce flan, retourné dans un bol, la chaleur le fait fondre, un mioche tourne activement pour mélanger le caramel et reduire en bouillie cette nourriture infâme.

    Non, vraiment, Tintin, tu abuses.

    1. royaumont

      Les vieux d’aujourd’hui, c’est la jeunesse de 1968. Cette génération avait tout et elle a tout détruit.
      Elle a méprisé tout le monde, elle connaîtra l’opprobre des génération futur. Juste retour des choses, même si cela ne réparera pas ce qu’elle nous a fait perdre par arrogance, égoïsme et bêtise.

      1. Mickey Mahousse

        On n’était pas très nombreux, à Occident… certains sont allés à la soupe… j’en connais…. mais pas tous….faut pas mélanger, quand même…

      2. Beldchamps

        J’espère que vous réagissez quand ils vous sortent le fumeux argument « j’ai cotisé, jyédroit », ils sont d’une mauvaise foi ces 68tards c’est insupportable. Je rappelle systématiquement le principe de la répartition, et que je trouve anormal que la crise ne touche que les actifs, alors que les retraites sont garanties. Qu’ils regardent la Suède par exemple, ses mœurs libérées et son système de retraite…

  22. hop hup

    L’île des Caraïbes est asphyxiée par une dette de 72 milliards de dollars, qu’elle ne peut plus rembourser.Face à une restructuration qui paraît inévitable, ses créanciers commencent à s’organiser.
    Avis de tempête sur Porto Rico. Si cette petite île de 3,6 millions d’habitants a hérité récemment du surnom de « Grèce des Caraïbes », ce n’est pas pour la pureté de ses lagons et son climat, mais en raison d’une dette de plus de 72 milliards de dollars, qui l’asphyxie de plus en plus. A tel point que le gouverneur de Porto Rico, Alejandro Garcia Padilla, a finalement jeté l’éponge, à quelques jours d’une échéance de remboursement de 630 millions de dollars, le 1er juillet prochain. «  Nous ne pouvons pas rembourser notre dette, a-t-il déclaré dans une interview. Ce n’est pas une question politique, c’est mathématique. »

    faut pas se focalisé sur la grece il porto rico aussi

    1. gameover

      « Ce n’est pas une question politique, c’est mathématique. »

      C’est quand même nête qu’il n’ait pas appliqué le même principe lors de l’emprunt.

  23. Liesse oui Clown

    Excellent article
    Avec toujours la saveur de plume qui nous pénètre jusqu’au fondement des choses.

    Oserais-je?

    J’ose!

    Serais-ce un effet de votre bonté de nous faire le « 2 » avec l’Allemagne et l’Angleterre?

    Sans vous commander

    Manière d’avoir une perspective.

    (C’est pas trop chaud le masque à gaz en ce moment?)

  24. Sémaphore

    Rhaaahh! La SNCF prévient dans le flash de 17 H00 qu’en raison de la canicule, il y a des retards sur toutes les lignes de banlieue…

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Elle a bon dos la canicule! je viens de voir le post d’une amie dont le RER a pris feu à Aubervilliers. Les gens sont descendus sur les voies (quel manque de civisme) et du coup ils ont coupé le courant pour toute la ligne D et B dans le secteur. C’est pas prêt de revenir à la normale. Prenez un taxi à 100€ pour faire le trajet!!

  25. albundy17

    Reçu ça d’un pas content, aucune idée de la véracité a part pour la falsification des comptes dont lemans s’est occupé pour 600 millions:

    Les experts mandatés par l’Union Européenne pour étudier les causes qui ont conduit la Grèce à la situation économique actuelle rapportent les faits suivants:

    La Grèce a falsifié ses comptes pour entrer dans l’euro, puis a déformé la réalité, jusqu’à ce que celle-ci explose. Il y a eu des départs massifs en retraite à 50 ans.

    Il y avait jusqu’à 50 chauffeurs par voiture officielle, en moyenne. Il y avait 45 jardiniers pour une petite pelouse avec 4 buissons à l’hôpital Evangelismos.

    La Grèce a la plus forte population fictive au monde, de personnes déclarant un âge de 110 ans.. Les décès ne sont souvent pas enregistrés et les pensions continuent à être perçues.

    L’Union Européenne a détecté qu’il ya des familles qui perçoivent 4 à 5 pensions, qui ne leur sont pas destinées. Il y a encore des pensions payées à des personnes mortes en 1953, il ya 50 ans.

    40 000 jeunes filles reçoivent mensuellement une rente viagère de 1000 euros pour le simple fait qu’elles sont filles célibataires de fonctionnaires décédés et il en coûte aux caisses de l’Etat € 550 millions d’euros par année. Maintenant elles la percevront seulement jusqu’à 18 ans.

    Des stimulateurs cardiaques dans les hôpitaux grecs ont été acquis à un prix 400 fois supérieur à celui des hôpitaux britanniques.

    En Grèce, de nombreux travailleurs ont bénéficié de la retraite anticipée, fixée à 50 ans pour les femmes et 55 ans pour les hommes qui appartiennent à l’une des 600 catégories d’emploi reconnus comme particulièrement pénibles, et parmi lesquelles sont inclus les coiffeurs (à cause des colorants pouvant être considérés comme nocifs), les musiciens d’instruments à vent (souffler dans une flûte est épuisant) ou les présentateurs de télévision (les microphones étant censés causer des dommages à la santé). (Cette loi a été adoptée par le gouvernement socialiste de 1978)

    Il ya des milliers de bonnes «combines», de ministères et instituts inutiles, desquels vivent beaucoup de Grecs. A titre d’exemple l’Institut pour la protection du Kopais Lake, un lac asséché depuis 1930. (1763 Grecs sont employés pour sa protection)

    Dans la dernière décennie, il s’est créé plus de 300 nouvelles entreprises publiques.

    La fraude fiscale est massive, plus de 25% des Grecs ne paient pas un sou sur le revenu des particuliers. En outre, le poids du secteur public dans l’économie est écrasant. Il y a environ un million de fonctionnaires pour 4.000.000 de personnes actives.

    Le salaire moyen des employés des chemins de fer publics grecs dépasse € 66.000.- par an Et cela inclut les nettoyeurs ainsi que les travailleurs peu qualifiés. Le (presque gratuit) métro d’Athènes délivre pour environ 90 millions d’euros de billets par année, alors que le coût total de cette société publique dépasse 500 millions

    Les Français reçoivent en moyenne à titre de retraite 51% du dernier salaire, les allemands 40%, les Nord-Américains 41% et les japonais 34%. Pendant ce temps, les retraités grecs reçoivent 96% de leur salaire antérieur.

    La Grèce a quatre fois plus d’enseignants que la Finlande, le pays le mieux situé dans le dernier rapport PISA, alors que cette surpopulation d’enseignants n’a servi qu’à être parmi les pays européens disposant du plus bas niveau dans presque tous les tests éducatifs alors que leurs enseignants ainsi que ceux de l’Espagne et du Portugal (dont les résultats obtenus sont aussi mauvais, même après le Luxembourg) sont les mieux payés au monde, ont le plus d’abstention et le moins d’élèves.

    1. gameover

      C’est idiot de colporter de telles idioties.

      Pendant que tu y es, mets nous la chaîne qui dit que si on la transmet pas alors on va finir brûlé comme Esmeralda Sanchez qui l’avait reçu et jeté à la poubelle… etc… c’est du même niveau…

      1. albundy17

        « C’est idiot de colporter de telles idioties. »

        Je suis bien d’accord, et ici je ne colporte pas, tu es bien trop érudit. Mais donc ça circule, étape suivante on les brule ?

              1. albundy17

                Oui, sans doute finaliser des stop loss qui fonctionnent, c’est une commande spéciale que lui ont fournit entre autres Alpari UK, Global Brokers, FXCM, Saxo Bank, etc, etc

          1. albundy17

            Aucune assertion, un reflet de ce qui circule que je suis loin de cautionner.

            Et c’est un responsable ump qui me l’a transmis, ça me fait doucement penser a des accusations de rage, toussa toussa, alors qu’il n’y a personne de bien blanc dans l’histoire

            1. sam00

              Le problème c’est qu’il faut sourcer les informations …

              J’ai mis pas mal de sources sur les infos que vous avez posté, mais le commentaire est en attente vu que notre hôte doit avoir mieux à faire que de débattre de telles choses à une telle heure …

              A l’avenir, citez des sources, ça m’a pris 10 minutes pour confirmer 80% de ce que vous avez posté … et en plus ça permet de débattre sur des bases plus saines que les élucubrations de l’ump

              1. albundy17

                Donc c’est pirée que ce que je pensais.

                Sinon méa culpa, la flemme de sourcer vu que la source de ce mail racontait n’importe quoi, j’ai cru à une vaste connerie propagandesque.

                En tout cas, GO ne s’y est pas laissé prendre, il n’a rien gobé de ce que vous avez finalement sourcé.

                1. sam00

                  Les aveugles qui retrouvent miraculeusement la vue, c’est vérifiable
                  Les aveugles chauffeurs de taxi aussi
                  Les agent de la « sncf » locale à 70k€ par an toupareil
                  Les 90M€ de CA pour 500M€ de masse salariale de la « sncf » locale … on arrive pas à le croire
                  Les 300 piscines déclarés en banlieue d’Athènes là où on en compte 20000 sur google earth aussi
                  Les retraites à 50ans à 95% du salaire pour les coiffeurs, animateurs radio, masseurs de bain turc, etc … Et bien … eux aussi
                  et ainsi de suite

                  Et ne vous inquiétez pas, au début j’avais la mauvaise habitude de ne pas sourcer mes infos … maintenant ils m’ont transformé en journaliste de garde (surtout quand je fais des insomnies) 😉

                  1. gameover

                    MDR Albundy qui s’en remet à quelqu’un d’autre pour fournir ses sources comme si ça le blanchissait.

                    Comme je ne suis pas le site debunker.com je prendrais juste l’exemple des piscines. Quand on lit les différents articles sur ce sujet sur le net (articles de 2010 pour les premiers) on a l’impression que cela fait des années, voire des dizaines d’années que des gens éludent cette taxe… Manque de bol cette taxe date seulement de 2010, elle fait partie des nouvelles taxes imposées par la troika concernant le train de vie : piscine, voiture, hélicoptère… donc ce n’est pas étonnant que l’année de sa première perception et dans un pays peu habitué à faire des déclarations volontaires il y ait eu cet écart.

                    A cette occasion ils ont surtout découvert que les piscines n’avaient jamais fait l’objet d’une déclaration de travaux.

                    Pour info cette taxe est assise sur une présomption de coût et est de 10%. Elle est de 160E par m2 et donc pour une piscine de 5×10 elle représente 800E et ça fait donc 8ME pour 10,000 piscines… ça ne va pas loin. On se rappellera le titre du Spiegel ; « Finding Swimming Pools with Google Earth: Greek Government Hauls in Billions in Back Taxes »

                    Nous ça fait un moment que l’on a abandonné ces taxes sur les signes extérieurs de richesse car c’est contreproductif : c’est ce qui a plombé fut-un temps notre industrie automobile par exemple… bon de ce coté les grecs ne risquent rien.

                    Les liens suivent.

                    1. sam00

                      Tout à fait d’accord GO

                      Il y a beaucoup de fantasmes et de délires des journalistes sur le cas grec.
                      Ma modeste contribution n’avait pour but que d’expliquer à Albundy deux choses:

                      1) la vertu de citer des sources pour éviter les discutions inutiles sur le thème du « c’est du bla bla sur le net et des chain-mail »

                      2) lui rappeler que ce n’est pas compliquer de sourcer, il suffit de chercher un peu.

                      Il reste quand même que le cas grec est édifiant de privilèges, passes droits, et autres arrangements avec la loi.

                      A tout vous dire, ce n’est pas moi que ça dérange. Comme je l’ai indiqué, j’aimerais que les grecs viennent donner des cours aux contribuables français pour limiter les rentrées fiscales de l’état.

                      Par contre, la tragi-comédie grecque actuelle dans les média Fraônçais m’exaspère au plus au point. Tout, absolument tout, est utilisé pour essayer d’expliquer que c’est pas leur faute, qu’il faut les aider, et que ça ne coûte pas cher c’est l’était qui paye.

                      J’avoue que j’ai un peu de mal a accepter de contribuer une fois de plus (de force comme les fois précédentes) pour des gens qui sont manifestement en situation de surendettement (je connais, j’en ai déjà eu dans mes proches), voir même au niveau d’un accro au jeu près à mourir accroché au bandit manchot dans l’incendie du casino …

                      Et pour préciser, c’est surtout le fait d’aider de force qui me déplais

                    2. gameover

                      Oui bien sûr, complètement d’accord sur la tragi-comédie grecque et ce n’est pas moi qui vait exonérer leur responsabilité, le gouvernement grec ayant réussi l’exploit de satisfaire tout le monde : distribution d’emplois aux masses laborieuses, petits arrangements et détournement des impôts des contribuables, corruption généralisée.
                      Tout ceci ayant été fait sur le dos d’un tiers sourd et muet : la dette. L’exploit de contenter tout le monde… pendant un temps du moins.

            2. Beldchamps

              Trop drôle, ça me rappelle tous les articles de French bashing, type the Fall of France, vivement contredits par toute la presse française.

              1. gameover

                Il y a toujours une base de vrai dans ce genre de bashing.
                Tu rentre « arnaque au RSA » dans google et tu tombes sur un gars qui l’a touché dans 10 départements et en cherchant plus loin tu vas voir que les départements estiment que 10% des RSA sont versés par erreur et donc que 300,000 personnes touchent des aides indues. Et la même chose s’applique aux aides au logement, aux familles mono-parentales, aux gens qui se servent de la carte vitale d’un proche pour faire soigner un étranger…. etc…

                Le bashing de l’américaine avait été un peu loin puisque le litre de lait coutait 6 euros de mémoire…

                1. Beldchamps

                  Oui, il y avait du vrai et de l’exagération, mais aussi parfois de la mauvaise foi dans la contre-attaque de l’Immonde.
                  L’article « the Fall of France » dénonçait que le chiffre « officiel » de 3 millions de chômeurs se montait plutôt à 5 en réalité. C’est vrai que les merdias ne nous parlent que des cat A, ce que Janine Di Giovanni interprète comme « officiels » . L’Immonde a rétorqué que c’était faux ! Que le chiffre officiel source ministère du travail serait plus proche de 5,5 !
                  Quant aux séances de rééducation périnéale , en toute honnêteté, ma mère m’avait donné la même explication : c’est remboursé sinon tu restes avec ton gros ventre !
                  Le bashing c’est un mélange de tout : du vrai, du faux, de l’exagéré et des mauvaises interprétations, et malheureusement on y répond avec les mêmes maladresses.

      2. Adolfo Ramirez Jr

        Les îles ou la majorité de la population est aveugle, tu l’as oublié celle là.
        La gabegie a atteint des proportions gargantuesques, voilà la vérité! Un Etat providence généreux, aucun contrôle, beaucoup de corruption même aux plus petits niveaux…

        1. gameover

          Oui mais l’éxagération est flagrante. J’écris la même chose en 1/2 heure sur le coin de mon bureau sans citer de sources.

          1. albundy17

            Il y avait une source pour documenter les propos, des echos, mais comme je n’ai rien trouvé étayant la moindre chose, n’ai pas recopié…

            lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-124498-grece-quatre-pistes-de-reformes-qualexis-tsipras-pourrait-proposer-1096223.php

        2. sam00

          D’accord avec Adolfo Ramirez, il n’y a pas que du faux la dedans …

          http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/04/03/20002-20120403ARTFIG00560-grece-l-ile-aux-aveugles-un-recit-de-corruption-ordinaire.php

          « La charmante petite île de Zakynthos, au sud de l’Adriatique, était affectée, jusqu’à peu, par un mal mystérieux. Sa population comptait 700 aveugles, neuf fois plus que la moyenne des pays développés. L’État grec verse une pension de 724 euros tous les deux mois aux malvoyants. Parmi les insulaires déclarant n’y voir goutte, un chauffeur de taxi et un chasseur d’oiseaux, rapporte le Wall Street Journal dans une enquête publiée ce mardi. »

          […]

          « Quelques régions ont ainsi leur spécialisation médicale, a découvert le ministère de la Santé lors d’un récent audit. Si 1,5% de la population de la petite île de Zante se dit aveugle, la région de Viota, en Grèce centrale, souffre d’un taux très élevé d’asthmatiques. L’île de Kalymnos est pour sa part affligée de nombreux cas de maladies mentales. »

          […]

          « L’hôpital public grec est l’institution la plus corrompue du pays, a confirmé ce mardi, pour la cinquième fois consécutive, le rapport annuel d’Amnesty international sur la Grèce. On y compte pour près de 42% des cas de pots-de-vin recensés. De quoi distancer largement le fisc (16%). Selon l’enquête de Transparency international, les pots-de-vin s’échelonnent de 30 euros pour un coupe-file à 30.000 euros pour certains actes chirurgicaux. »

          http://www.leparisien.fr/international/grece-des-aveugles-recouvrent-subitement-la-vue-21-07-2013-2997539.php

          « Mieux qu’à Lourdes ! Près des deux tiers des bénéficiaires d’une allocation pour cécité sur l’île grecque de Kalymnos ont… recouvré la vue. Mais le doigt de Dieu ou la puissance de la médecine n’y sont pour rien. Ce sont de simples inspecteurs de la Sécurité sociale locale qui sont à l’origine de cette vague de «guérisons» miraculeuses. »

          ça c’est le pompon !! ça date de 2011 mais ça donne une idée du point de départ ….et tout n’a pas été réformé (c’est à partir du milieu du document, le début c’est de la merde où ils ergotent sur ce qu’il faudrait faire …)

          http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2011/09/12/cercle_37508.htm

          « Le métro d’Athènes est climatisé et offre des écrans plasma pour distraire les voyageurs. Et il est gratuit pour les cinq millions d’habitants de la capitale. Plus exactement, il ne l’est pas, mais comme il n’y a pas de barrière pour empêcher les usagers sans ticket de passer, rares sont les passagers qui se soucient d’acheter leur billet »

          « Le salaire moyen (annuel) des employés de la compagnie nationale ferroviaire grecque est de 70.000 euros, ce qui englobe les ouvriers et les agents de nettoyage des trains, et qui représente le triple des employés du secteur privé grec. »

          « le chiffre d’affaires annuel de cette compagnie est d’environ 90 millions d’euros, pour une masse salariale de près de 575 millions d’euros annuels »

          « En une décennie, la masse salariale du secteur public a doublé. »

          « Plus de 600 professions bénéficient d’une retraite à 50 ans, avec une pension correspondant à 95 % du salaire de la dernière année, en raison de leur caractère « ardu et périlleux ». Ces professions englobent les pâtissiers, les animateurs de radio, les coiffeurs et les masseurs des bains turcs. »

          etc etc etc …

          A coté de cela, je les aime bien les grecs! Si ils pouvaient donner quelques cours de fraude aux français, ça aiderais à faire reculer l’état peut-être 😉

    2. Rillettes et politique

      Il y a du vrai, même si c’est exagéré. Il est vrai que c’était fraude, argent gratuit et emplois fictifs à gogo en Grèce auparavant.
      Toutes ces mesures clientélistes ou presque ont été prises par le PASOK (gauche locale).
      PASOK qui est soutenu par l’Eurogroupe aujourd’hui.
      Par ailleurs, ce n’est pas Lehman qui a conseillé la Grèce pour masquer ses déficits pour pouvoir rentrer dans l’Eurozone, mais Goldman Sachs. Goldman a été payée 300 millions de dollars pour cette activité de conseil. Mario Draghi, actuel président de la BCE, était à cette époque vice-président pour l’Europe, chargé des Etats souverains et des grandes entreprises italiennes.
      Sans les « conseils » de Goldman, la Grèce n’aurait jamais pu rentrer dans l’Eurozone. Et nous n’en serions pas là.

      http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20120905trib000717938/six-choses-a-savoir-sur-mario-draghi-le-patron-de-la-bce.html

      1. gameover

        La manip’ faite par GS n’avait rien d’illégale. Il se trouve que des règles avaient été établies pour définir l’endettement et qu’elles ne tenaient pas compte des engagements hors bilan.
        Dans la comptabilité des entreprises le même défaut existait avant qu’on oblige les entreprises à faire apparaître les crédits-bails et les engagements hors bilan dans une annexe.
        Toute réglementation conduit à établir des schémas permettant d’y échapper : c’est ce que l’on nomme par exemple à un autre niveau évasion fiscale mais qui est parfaitement légale. Le meilleur moyen actuellement d’échapper à une fiscalité confiscatoire c’est par exemple les emprunts issus par des holdings étrangères, les prix de transfert et les royalties d’IP.

        Il semble juste que pour la comptabilité des états les experts ne sont pas du bon coté.

        1. Deres

          C’est surtout que les Etats sont particulièrement lents à réagir. Quand une loi est adoptée, les manœuvres d’évitement apparaissent généralement dès l’année suivante. Les Etats ne prennent généralement conscience de celles-ci que quand elles deviennent la norme, pratiquée par une majorité. A ce moment là, il faut une bonne année de réflexion politique puis facilement une autre de travail législatif. Et c’est alors reparti pour un cycle car il existe encore des parades contre la nouvelles lois qui sont instantanément découverts par les plus adroits. Et la complexification administratives ne joue pas pour les gouvernements. En mettant toujours plus exceptions, de règles biscornues et de niches dans les lois, ils créent de plus en plus de facilité pour les contourner.

          1. Calvin

            @Deres : « Quand une loi est adoptée, les manœuvres d’évitement apparaissent généralement dès l’année suivante. »
            Pire que cela : l’évitement est détecté avant la signature obligatoire du décret d’application de la loi.
            Ce sont les résultats de ces contournements qui apparaissent l’année d’après, lorsque le bilan est fait.
            L’Etat a toujours du retard, d’abord parce qu’il suit une idéologie, et que les échecs sont d’abord niés, puis minorés (laissons la loi s’appliquer…), puis travestis et, en fin seulement, reconnus. Et on recommence par l’élaboration d’une nouvelle loi…

          2. gameover

            Oui Deres pour moi c’est la complexité qui est en partie responsable.
            Et tout d’abord l’impôt sur les sociétés est débile car il n’y a pas de revenus tant qu’il n’est pas distribué… c’est un revenu fictif… surtout quand l’impôt ampute les investissements en absence de distribution.
            Le bénéfice brut étant de 100 il ne me reste que 60 pour investir alors que je n’ai pas pris de dividendes… c’est une ineptie : on taxe la capacité bénéficaire, la réussite.

            Taxer les entreprises c’est les faire fuir.
            Taxer uniquement avec une flat tax les revenus du travail ou les dividendes, point barre et c’est très simple.

            1. tschok

              « on taxe la capacité bénéficaire, la réussite. »

              D’un autre côté, taxer l’échec ça rapporte pas beaucoup.

              Sinon, juste une précision: lorsqu’un dividende n’est pas distribué, il n’y a purement et simplement pas de revenu pour l’actionnaire, non pas un « revenu fictif ».

              Ne mélangez-vous pas la taxation du bénéfice au sein de la société, au titre de l’IS, et l’imposition du dividende, s’il y en a?

      2. Beldchamps

        Exact, il devrait être déchu ou en prison et il est promu à la tête de la BCE. Il y a aussi ses collègues Papademos et l’autre Mario, Monti.

        1. gameover

          Bah c’est comme dans la sécurité informatique, il vaut mieux embaucher un ancien hacker. C’est une façon d’être up to date.

          1. Beldchamps

            Oui, c’est ce que je me suis dit après avoir posté mon commentaire. La prison j’ai exagéré, désolée, ça n’existe pas pour eux.

  26. lxy

    Le sujet de ce « papier » me fait irrésistiblement penser à cette histoire juive :
    « Moïse doit beaucoup, beaucoup d’argent à David et de ce fait il dort très mal la nuit.Un beau matin il se lève, ouvre sa fenêtre qui donne sur celle de David et lui crie « David, je ne te rembourserai jamais ». Depuis c’est David qui dort mal.

    1. albundy17

      Il y a aussi celui proche de la mort qui marmonne : »je suis juif, je ne rendrais jamais l’âme »

  27. Jacobs

    Je ne me lasse pas de lire ces rebondissements de dette grecque. Surtout comme mis en mot dans cet article. J’arrive un peu tard pour commenter, mais le fil en est d’autant plus long et franchement souvent tout aussi bien argumenté!

    De grâce, cher H16, chers amis, jetez un coup d’oeil et diffusez autour de vous le vieux message de Garrett (dans le livre phare sur les dettes souveraines en ’32) ou découvrez-le dans sa version francaise: http://www.contrepoints.org/2015/05/04/206545-une-bulle-qui-ruina-le-monde-de-garet-garrett. Il est vraiment fait pour vous. Il se lit en un jour. De nouvelles armes pour les combattants de la liberté comme disait Damien Theiller! Sirsly.

  28. dede

    « Autrement dit, même si c’est de façon modeste, l’Italie rembourse effectivement ses dettes »

    H16, je crains que, une fois n’est pas coutume, vous vous etes fait attraper par la propagande de nos gouvernants. Si l’Italie presente un deficit budgetaire de 3%, elle ne rembourse pas ses dettes mais les augmente d’un montant a peu pres egal a 3% du PIB (ca depend du degre de tripatouillage sur le chiffre).

    L’avantage de l’excedent primaire, c’est que dans l’hypothese ou l’Italie fait defaut sur ses interets et le nominal de sa dette, sa collecte d’impots et taxes permettrait de balancer le budget et de ne pas avoir besoin de creanciers… C’est ce qu’a fait la Grece, cela leur permet juste de jouer avec le feu et de nous dire d’aller nous faire voir chez les Grecs!

    La France qui est en deficit primaire ne peut pas se permettre d’envoyer paitre ses creanciers car elle serait alors obligee de reduire ses depenses…

    1. Ce n’est pas exact. Si l’excédent budgétaire est assez grand, l’État peut alors intégralement rembourser, dans son service de la dette, les intérêts de celle-ci. Il ne lui reste plus que tout ou partie du principal. Autrement dit, dans ce cas, il ne s’endette plus, voire il se désendette. Dans le cas de l’Italie, effectivement, elle est encore loin de s’endetter, mais sa situation s’améliore puisque ses intérêts pèsent de moins en moins.

      1. gameover

        Mouais… si… si… si mais ce n’est pas le cas.

        Elle emprunte pour payer une partie (65%) des intérêts. Point barre.

        Excédent primaire : 1.6%
        Déficit final : 3%
        Donc les intérêts représentent 4.6% du PIB.

        D’ailleurs :
        Dette fin 2013 : 128.5% du PIB
        Dette fin 2014 : 132.1% du PIB
        Ca augmente hein !

        Bon ok, la france c’est pire puisqu’on n’arrive même pas à payer une partie des intérêts.

        Lien suit.

      2. Aristarkke

        Bien sûr H16, une seule queue de vache suffit pour relier la Terre à la Lune du moment qu’elle soit assez longue… 😆 Plus sérieusement, un excédent primaire indique que le pays vit enfin de ses ressources propres et n’aura plus besoin de s’endetter pour assurer son train de vie. C’est donc toujours un signal positif pour les bailleurs de fonds qui peuvent espérer, si cet excédent n’est pas dû uniquement à des circonstances exceptionnelles, à la naissance et croissance d’un cercle vertueux qui amènera à la décroissance de la dette. Or, ce qui me défrise est que la Grance qui n’a lancé aucune réforme de la dépense publique, qui vit très largement au dessus des moyens des Grançais, qui pratique de la cavalerie financière par des déficits continuels et de belle importance, trouve encore des bailleurs de fonds à des conditions très intéressantes comme s’il n’y avait aucun risque de défaut.

        1. Black Mamba

          La France a affiché les comptes bancaires des français, les créanciers ont pu voir que les français sont des fourmis qui prévoient pour leur vieux jours …
          Ils espèrent récupérer leur argent comme ils ont fait en Chypre…

        2. gameover

          Pour les bailleurs de fonds le risque est faible. Et ils semblent avoir raison puisque quand on voit les moyens déployés pour une économie moribonde comme celle de la grèce qui pourtant n’a aucune chance de s’en relever (dette au-delà de 2050), on peut se dire que la BCE ne laissera jamais tomber la france sauf à signer son propre arrêt de mort…

          1. aristarkke

            Beaucoup de banquiers ne semblaient pas avoir constaté l’etat de grande faiblesse économique de la Grèce..À commencer par les cadors du Crédit Agricole ou de la Société Générale, pour ne parler que de ces deux là. C’est surtout pour eux tous que le sauvetage par la princesses Ophredla à été lancé…

            1. gameover

              Oui, quand le CA a racheté en 2006 la majorité de Empotiki ils disaient :
              « Georges Pauget, chief executive, Crédit Agricole S.A. said “strategically this acquisition is a perfect fit for us, it allows us to extend our geographical footprint and gives us access to a
              growing market in a rapidly expanding region. It also meets all our financial acquisition criteria. We will now focus on developing
              management, marketing and customer facing activities as well as employee relations and training in line with Crédit Agricole S.A. best practice”

              En 2012 ils refilaient le bébé à Alphabank pour 1E symbolique.

              Best practice… atta je prends mon dico !

  29. Jacobs

    La ponction sur la dette privée, c’est déja parfaitement huilé comme machine, par le biais de l’inflation monétaire forcée, et décuplée ensuite par force impôts. L’idéologie de nivellement général collectif occupe simplement TOUTE la scène… Permettez, mais ce consensus populaire est encore bien plus étrange que concernant le climat. Cette volonté d’avoir le même avis que tout le monde est… morbide.

    1. Deres

      C’est d’autant plus marqué en France, où le capital est en très grande parti taxé avec le régime progressif de l’IR, plus la CSG, plus l’ISF. Dans les faits, une grande partie des placements ne peuvent donc pas être rentables si vous êtes dans les tranches élevés … Les placements seraient très rentables pour les pauvres mais ceux-ci consomment largement leur revenu et ne l’investissent pas … Et après ils s’étonnent que l’investissement privé s’effondre dans ce pays.

  30. john

    « Avec une telle dette, avec une telle trajectoire, franchement, la faillite grecque était courue d’avance. Avec une telle dette, avec une telle trajectoire, que croyez-vous qu’il puisse arriver à la France ? »

    -> la situation est la meme en France, USA, Japon, Italie, UK, et meme en Allemagne on est tout de meme à 80% de dette.

    Prenons le bon élève, l’Allemagne. Elle vise le retour à 60% en .. 2024 !
    C’est pas demain. Entre temps il peut s’en passer des choses.

    Alors que va t-il se passer ? Comme à chaque fois dans l’Histoire, un Etat surrendetté paye avec de la monnaie qu’il a créée. Tous les Etats précités vont faire ainsi, car ils ne veulent pas assumer une faillite, qui serait pourtant beaucoup plus juste socialement (les crééanciers imprudents paient, pas les détenteurs de monnaie), mais pas acceptable pour les créanciers qui sont souvent indirectement les élites, donc bien placées socialement.

    Pour moi c’est ça le dénouement de l’histoire : quasiment tous les pays développés vont imprimer à bloc et pendant longtemps.

    1. gameover

      Moins de 75% la dette de l’allemagne… (82% en 2013)
      C’est grâce à la hausse du PIB, la baisse des dépenses, la règle d’or et les remboursements.

    2. Deres

      Ce qui est fatiguant est que l’on dit que le problème de la crise de 29 a été qu’au lieu de réformer et d’assainir leur économie, tous les Etats ont dévalués dans une guerre des monnaies ne résolvant pas les problèmes à long terme. Avec la crise actuelles, on a juste remplacé les dévaluations par des émissions massives de liquidité. Mais au final, cela revient au même. On a une guerre des monnaies par liquidité interposé, qui empêche l’assainissement de la situation.

  31. dede

    Et l’on voit bien que les 3% de deficit etaient tripatouilles puisque la dette augmente de 3.6%. Le deficit reel devait bien etre de 3.6%, non?
    C’est mieux d’etre en excedent primaire (Grece, Italie,…) plutot qu’en deficit primaire (France) mais ce n’est pas suffisant pour stabiliser la dette.

    1. gameover

      Nan, 3% c’est bon. La différence de 0.6% vient de la baisse du PIB de 0.4% en 2014. Donc le PIB de 2013 exprimé en PIB 2014 est 128.5/0.996=129.01 et donc on est passé de 129.01% à 132.1% ce qui aux arrondis près fait bien 3%.

      1. dede

        Rectificatif : « … avec qui je suis d’accord cette fois-ci. »

        Non mais, moi aussi je peux etre une tete de mule.

  32. sam00

    OH!
    Moscovici nous aurait menti?

    http://www.zerohedge.com/news/2015-06-29/french-economy-dire-straits-worse-anyone-can-imagine-leaked-nsa-cable-reveals

    « Specifically, Moscovici who served as French finance minister until 2014 and then became European commissioner for Economic and Financial Affairs, Taxation and Customs, used some very colorful language, i.e., the French economic situation was « worse than anyone [could] imagine and drastic measures [would] have to be taken in the next two years”.  »

    Oh … c’est joliment dit 😉

Les commentaires sont fermés.