L’état d’urgence et l’État en faillite

Un mardi de grèves en France, c’est, finalement, un mardi comme tant d’autres, plein d’inactions syndicales visibles. Et c’est aussi l’occasion de débordements violents. En plein état d’urgence, on peut se poser quelques questions.

En effet, à moins que vous ne soyez militant écolo ou que vous planquiez quelques dosettes de stupéfiants dans une cave, auxquels cas vous auriez pu avoir la visite inopinée et musclée de la police en pleine nuit, vous n’avez probablement pas constaté directement de différence entre l’état d’urgence actuel et l’état disons « de pas urgence » ou d’affaissement, selon le point de vue, qui prévalait encore le 12 novembre.

Pourtant, en toute bonne logique, la déclaration solennelle de cet état d’urgence par un chef de l’Etat à la voix mal assurée et par un premier ministre tremblotant aurait dû entraîner des conséquences directes palpables pour le citoyen lambda, notamment en terme de sécurisation du territoire français. Oh, certes, on a vu exploser le nombre d’assignations à résidence ou de perquisitions musclées, pas toujours suivies d’effets concrets. Mais au-delà de ces exemples, force est de constater que le pays est toujours aussi peu sécurisé.

Et il n’y a pas besoin d’éplucher beaucoup l’actualité pour le constater : en quelques heures de manifestations, les chauffeurs de taxi ont amplement prouvé par l’exemple que cet état d’urgence est une vraie plaisanterie. En substance, une petite troupe déterminée peut complètement bloquer le trafic routier sur des axes majeurs de la capitale française, et peut même mettre le feu à des pneus, le tout pendant plusieurs heures avant que la police n’intervienne. À ce propos, un djihadiste pourrait tirer de ce constat plusieurs enseignements à commencer par le fait qu’être armé d’un tracteur, d’une caravane ou d’une enseigne lumineuse « Taxi » permet d’aller plus loin et plus longtemps qu’avec une kalachnikov et qu’à condition de brûler des barils de gaz neurotoxiques plutôt que des pneus, l’attentat pourrait alors provoquer beaucoup de dégâts, le tout sans que les forces de l’ordre n’interviennent trop tôt.

police - courage and cowardice

Toujours dans le cadre de cet étrange état d’urgence au laxisme étonnant, on pourrait aussi évoquer les tensions qui s’accumulent à Calais.

Sans même rentrer dans l’épineux débat de savoir s’il faut ouvrir ou fermer les frontières, force est de constater que les demandeurs d’asiles en France ne sont pas gérés. Notez bien : ils ne sont pas « mal gérés », ou « insuffisamment », ils ne sont pas gérés du tout. On pourra arguer qu’ils ont probablement dû remplir moult cerfas colorés, mais ce n’est pas une gestion si ces papiers s’empilent sans bouger. Bref, ils ne sont réellement gérés ni côté sanitaire, ni côté juridique, ni dans l’indispensable volet policier qui devrait normalement être le cas, état d’urgence ou pas (et à plus forte raison en état d’urgence). Sangate fermé, la gestion de la frontière anglaise généreusement déléguée au contribuable français, cela fait maintenant des années que la situation s’enkyste gentiment sans qu’aucune autorité ne semble vouloir y changer quoi que ce soit.

En somme, comme pour les récentes manifestations de taxi, on assiste à une faillite complète, totale, absolue de l’état de droit. Et certains, béats, en sont encore à croire qu’il s’agit d’une question spécifique d’immigration alors que l’état de droit, de base, initial, n’est même pas en place, n’est même pas respecté, migrants présents ou non.

Dans ce cadre, ce dernier agit comme un révélateur de cette faillite profonde. Regardez la situation en face, on n’aura pas plus d’ordre et de calme à Calais qu’on a pu les rétablir après les émeutes dans les banlieues en 2005 ou lorsque Jean du Voyage tentait des trucs funs sur des routes française, ou les taxis sur le périphérique parisien. Les agressions, les comportements insupportables, les manifestations qui dégénèrent, tout ceci concerne d’abord et avant tout la police et la justice qui semblent agir systématiquement en retard voire à rebours… Quand ils agissent.

Et puis au fait, regardez mieux le point commun à tous ces événements, depuis les manifestations calaisiennes jusqu’aux taxis enfumeurs en passant par les zadistes explosifs, les femelles dépoitraillées profanant des églises ou tant d’autres incidents scandaleux : dans tous ces cas, on retrouve des militants des extrêmes, des syndicalistes, des associations lucratives sans but payées par le contribuable pour faire avancer un agenda bien spécifique voire terranovesque. Dans tous ces cas, on retrouve ces groupements d’individus braillards avançant, à coup de poings et de cocktails Molotov, les mêmes arguments collectivistes.

Coïncidence ? Vraiment ?

À ce constat s’ajoute l’impunité des fauteurs de trouble qui nourrit largement le sentiment d’abandon général de la population à elle-même et renforce les problèmes en envoyant un message désastreux à tous : on ne s’occupera de vous que si vous tentez de rétablir l’ordre par vous-même. La défense n’est alors légitime que lorsqu’il est trop tard : au moins, une fois volé, violé ou tué ne peut-on plus contester le caractère nécessaire de la défense (alors bien tardive voire inutile). Dans les autres cas, vous aviez tort et on vous le fera durement payer.

De surcroît, la justice ne pourra même pas garantir que les criminels et les délinquants seront mis au frais. S’ils y sont mis, elle ne pourra pas plus garantir qu’ils y restent le temps nécessaire. Et s’ils passent par la case prison, rien n’indique qu’ils n’en ressortiront pas plus forts et plus déterminés, signant ici, en plus de la faillite complète de l’état sécuritaire, celle de la justice et de son but chimérique de réinsertion.

on appelle cela du foutage de gueuleDès lors, l’état d’urgence apparaît pour ce qu’il est : pour le dire diplomatiquement, ce n’est plus qu’une agitation cosmétique de pure communication pour le gouvernement. Et dit pragmatiquement, c’est un gros foutage de gueule : on paye des impôts pour, justement, s’assurer d’un certain ordre, d’une certaine justice et d’une certaine sécurité. La réalité est que les impôts augmentent, le nombre de policier aussi, mais… on n’a rien en retour.

… Ce qui explique assez bien ce qu’on observe dans le pays : les individus, lassés de payer pour rien, arrêtent de payer, notamment en choisissant de se retirer des contribuables en devenant des bénéficiaires nets des impôts, en restant chez eux plutôt qu’en allant travailler. De fait, le chaos ne risque pas de diminuer.

Lassés de faire confiance à des menteurs et des corrompus qui ne roulent plus que pour eux-mêmes, les individus se détournent de la politique.

Et enfin, lassés de se voir non défendus, ils se rassembleront pour retrouver l’ordre qu’ils désirent. Et là, cela pourrait piquer un peu.

Oh bien sûr, cette prise de conscience prendra du temps ; tant que les problèmes des uns ou des autres restent cantonnés au petit écran télévisuel, les mouvements d’agacement resteront marginaux. Mais chaque mois qui passe montre que les problèmes s’étendent, la violence des uns et des autres augmente, les possibilités de résolutions calmes et pacifiques des conflits disparaissent. La France est, lentement mais sûrement, devenue une poudrière.

Aucune goutte d’eau n’est, seule, responsable de la rupture d’un barrage. Mais tant que les gouttes tombent, la rupture est inévitable.

this will not end well - car wc

 

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires227

  1. Le Gnôme

    En fait, il n’y a plus d’actions, il n’y a que des paroles. Jamais il n’y a eu autant de déclarations de tous ordres, de coups de menton pour une traduction dans les faits aussi minime. C’est le signe que plus rien n’est maîtrisé, que le mammouth est en train de crever dans une tourbière dans lequel il est enlisé, mais malheureusement, nous sommes dans la m… avec lui.

    1. deres

      La désorganisation apparente du gouvernement (couacs, amateurisme et changements de direction permanent) n’est en fait pas une apparence mais une réalité. Ils font uniquement de la politique et de la communication mais sont incapable de gérer quoi que ce soit. ce n’est aps étonnant car ils n’ont en fait aucune compétence de managers et de gestionnaires. Donc, derrière les plans, les pactes et les promesses, leur action est toujours molle et sans direction marquée. Et les objectifs ne sont jamais atteints. Le scénario se répète inlassablement sur tous les sujets :
      – baisse du chômage promise tous les ans pour l’année suivante
      – priorité à l’apprentissage qui finit en baisse en pur contradiction
      – démarrage très poussifs des emplois aidés avec un an de retard, avec certains types n’étant jamais mi en place
      – promesse de baisse des impôts finissant en hausse
      – simplification des lois finissant avec un texte de plusieurs centaines de pages
      – suppression des 53 impôts inutiles se transformant quelques suppressions solitaires
      – hausse des morts sur les routes depuis 2 ans malgré une politique de plus en plus répressive et sans imagination répétée tous les ans
      – baisse du nombre de militaire puis utilisation massive de ceux-ci en complète contradiction

      Ils font en permanence de la tactique alors que leur travail c’est de faire du stratégique. C’est comme si ils naviguaient en forêt sans jamais consulter une boussole, on finit par aller dans une direction aléatoire et jamais dans celle que l’on voulait.

  2. Royaumont

    Même un média mainstream comme RTL (pas le pire, certes) s’étonnait de l’incohérence entre l’état d’urgence officiel et le foutoir généralisé d’hier.
    Par contre, cet état d’urgence ne sert pas à rien, il permet une surveillance approfondie et généralisée des contribuables et une répression des opposants faisant fi du respect des libertés et du droit. On peut plumer l’oie et l’obliger à se taire.
    De ce point de vue, on peut se demander si les terroristes sont les ennemis ou les alliés du système.
    C’est étrange, quel que soit l’angle d’approche, cette interrogation resurgit toujours…

    1. « cet état d’urgence ne sert pas à rien, il permet une surveillance approfondie et généralisée des contribuables »
      Je vous assure qu’il ne sert à rien : cette surveillance approfondie passe sans utiliser aucune des spécificités de l’état d’urgence.

      1. Kazar

        En fait, oui et non : la surveillance n’a pas besoin de l’état d’urgence, les diverses loi (renseignements, LPM 2014) déjà votées le permettent, mais l’état d’urgence peut largement faciliter la répression (moins ou pas de contrôle du juge pour perquisitions et assignations à résidence).

      2. deres

        Surtout l’état d’urgence est dangereux car il étend les pouvoirs de la justice et du gouvernement de manière générale, pas spécifiquement contre le terrorisme. Cet outil est destiné à agir immédiatement et de façon générique et c’est pour cela qu’il est normalement limité à deux semaines. Cette durée est normalement suffisante pour organiser la riposte à une menace spécifique de façon légal. Son extension est complètement anormal car il aurait été possible pendant cette période de réorienter des juges dans ce domaine et de légiférer sur les perquisitions de nuit et autre assignation à résidence pour les terroristes potentiels.

            1. deres

              A voir si elle n’a pas échangé sa démission contre la garantie d’une place au conseil constitutionnel. Elle est en concurrence avec le gros Sapin pour ce placard doré. Mais c’est Bartolone qui choisit je crois, car Fabius a normalement la place attribué par Hollande.

              1. Bonsaï

                Depuis longtemps, il était clair pour les observateurs attentifs que Mme Taubira savait quelque chose (ou des choses). Et qu’elle entendait bien monnayer ce savoir à son juste prix, son prix à elle…

        1. Higgins

          La Justice ne voie pas ses pouvoirs étendus (elle a déjà beaucoup de mal à assurer ses tâches quotidiennes. De ce que j’en voie au quotidien, on est proche du point de rupture. Pour ceux qui hurlent en permanence contre cette dernière, la situation n’est pas prête du tout à s’améliorer. La République a fait ses choix dans ce domaine), c’est plutôt l’Administration qui voit les siens exagérément grandis sans aucun contrôle. D’où la réaction des premiers présidents de cour d’appel: « …Il est essentiel que le juge judiciaire retrouve l’intégralité de ses fonctions premières de garant des libertés individuelles, notamment de contrôle des mesures d’enquêtes et de privation des libertés…Un projet de loi du Gouvernement, en cours d’élaboration, renforçant la lutte contre le crime organisé et son financement, l’efficacité et les garanties de la procédure pénale, contient des dispositions dangereuses pour les libertés et gravement contraires aux droits de l’homme… » (https://blogs.mediapart.fr/gerard-becquet/blog/170116/une-deliberation-adoptee-par-la-conference-des-premiers-presidents-de-cours-dappel-le-14-janvier)
          Je sais que ce genre d’affirmation fait sourire certains des habitués de ce blog mais moi qui trouve que nos administrations bénéficient de bien trop de libertés d’action quand il s’agit de faire c… le chaland, je suis assez inquiet de savoir que nos clowns leur ont donné un sauf-conduit sans contrôle possible en la matière au nom d’une prétendue « sécurité » collective.
          Bien sûr, la main sur le cœur (et l’autre sur leur porte-feuille, faut pas déconner non plus), tous les tartuffes au pouvoir nous diront que leur action sera nécessairement ciblée et que les « bons » citoyens n’ont rien à craindre (normal, ils sont « bons » au sens politique du mot) . La comédie de la COP 21 nous a donné l’occasion de voir la pertinence de cette posture. Je n’ai aucune sympathie pour les escroclogistes mais les assignations à résidence prononcées en cette occasion me sont restées sur l’estomac. Tout ça pour voir l’état impuissant devant quelques excités que ce soit hier à Paris, sur le site de Notre Dame des Landes ou encore à Calais.

      3. Aristarkke

        Le barouf a continué aujourd’hui. Un flash BFM info à 19H00 faisait état de la présence de 600 taxis à la porte Maillot encore à cette heure là et que ce mouvement de grève était reconduit demain…

    2. channy

      Pour avoir connu l’état d’urgence dans un autre pays, je confirme que le notre est vraiment une plaisanterie..comme le dit H16 à se demander à quoi il sert quand « une petite troupe déterminée peut complètement bloquer le trafic routier sur des axes majeurs de la capitale française »

      1. Aristarkke

        Je confirme. Hier pour mon malheur, j’intervenais dans une copropriété de la rue du Fbg St honoré, tout près de la place Charles de Gaulle, donc à deux pas relatifs de la porte Maillot.
        Je ne te vous dis pas le bazar dans le secteur.
        Et impossible de déplacer ce chantier qui courait sur deux jours minimum, retenu de longue date (fin décembre) pour son organisation…
        Nota : le Doblo a vaillamment supporté le challenge… 🙂

  3. malicorne

    Neutraliser 90% d’une population par dégout du politique, du journalistique, du mensonge permanent, peur de l’administration, méfiance à l’égard des institutions, trouille de penser trop fort, réduire à néant toute velléité de révolte par des actions musclées (juridiquement et policièrement) et ciblées, (sauf si on fait partie des rebelles agrées par le système), n’est-ce pas là un excellent départ pour une dictature, même molle ?

    1. tabbehim

      non, c’est un point de départ d’une dictature orwellienne, et ça ne sera pas aussi mou que vous le pensez 🙁
      ce pays est en état de décomposition avancé. et l’odeur qui en émane attire de trop nombreux charognards qui veulent eux aussi un morceaux de ce cadavre.

      ce pays est déjà foutu, attendons de voir s’il ressuscitera un jour.

      1. Higgins

        Je signale à ceux qui l’ignoraient encore ou qui ne vont jamais sur Contrepoints (Mâtin, quel média en référence à un grand hebdomadaire des années 60), la sortie aux Belles lettres d’un livre d’Olivier Babeau (professeur à l’université de Bordeaux. Ancien conseiller ministériel et directeur de campagne électorale, il connaît bien les coulisses du pouvoir et de la politique.) intitulé: « La nouvelle ferme des animaux. Fable politique et économique à l’usage des hommes », c’est « Le roman de Georges Orwell revisité et appliqué aux systèmes démocratiques et à leurs perversions. Évocateur. » (http://www.contrepoints.org/2016/01/24/235938-la-nouvelle-ferme-des-animaux-dolivier-babeau)

  4. Baichette

    Petit exemple vécu personnellement. J’étais la semaine dernière en Belgique du coté de Courtrai. Sur l’autoroute qui mène en France, contrôle douanier avec photos des plaques d’immatriculation et des visages. Gros déploiement de forces pour montrer au journal de 20 heures que notre bon gouvernement est actif et efficace.
    Le soir je suis allé faire un footing (sans licence ni certificat médical – je dois le confesser) par des chemins et petites routes. Je me suis retrouvé en France sans aucun contrôle.
    Les Jihadistes sont-ils assez crétins pour prendre l’autoroute. J’ai comme un léger doute.

    1. olivier R

      LOL mon jogging hebdomadaire se fait à « saute mouton » entre Espagne et France… j’attend toujours de voir les contrôles qui par ailleurs bloquent la moitié de la ville d’Irun un jour sur deux depuis le 13 novembre… Si ils attrapent qui que ce soit sur le Pont St Jean d’Hendaye c’est vraiment que les terroristes sont de parfaits crétins!

    2. Aristarkke

      Pour connaître le secteur, je confirme qu’il ne s’agit que de faire de belles images pour le JT.
      Il y a tellement de routes secondaires frontalières peu ou pas surveillées pour contourner ce genre de barrages.
      Surtout à l’époque des GPS multicartes nationales

    3. deres

      Bien entendu qu’ils prennent l’autoroute ! Celui du Bataclan y a été contrôlé trois fois sans problème lors de sa fuite. Et en plus, ils avaient fumé …

    4. tomtom

      tout n’est plus qu’apparence jetée à la figure du mouton docile par une cacophonie médiatique aux ordres! tant que le ruminant lambda voit des contrôles strict au 20 h avec des armes lourdes dans les mains des forces de l’ordre et des cagoules et il crois qu’il est bien protégé en sécurité grâce aux efforts surhumains de la socialie deploie à son service qui lui veut du bien. la vérité c’est que l’UE est une passoire et comme vous le dites baichette les jihadistes ne sont malheureusement pas complètements stupides!

  5. Bonsaï

    Magnifique billet de fougue et de style, du H16 à la fois inimitable et didactique !
    Eh! oui, hier c’était mardi, jour de Mars (pas la confiserie industrielle mais le dieu de la guerre de l’antiquité romaine), et les mécontents de tous bords s’en sont donnés à cœur joie et en toute impunité.
    Ils auraient eu bien tort de s’en priver…

      1. Pheldge

        je suis un peu déçu … j’attendais du croustillant , surtout de la part de l’auteuse (l’autrice ? ) du post auquel je me référais : Venus , la déesse de l’Amour , hmmmm … Donc on rembobine tout et on recommence : mardi jour de mars, dieu de la guerre, baston ! vendrdi, jour de venus, déesse de l’Amour, on fait quoi ? hein ? alors ? un indice , ça commence par « ba » et ça finit par « se » avec une voyelle au milieu ! 😀

        1. albundy17

          Le mont du même nom n’est peut être plus escaladé pas ces gens, j’ajoute que certaines réflexions a mon égard peuvent s’appliquer à d’autres

          1. Aristarkke

            -10% de mon âge… A cette époque, déjà, on est loin de ce qu’on a été surtout en descendant les autres jours de la semaine, des ti-punches à tout coule (dans le gosier)… 😕

              1. Pheldge

                ô Bellissime, fruit de l’appât Sion, du moment que vous avez plus de quinze ans et que vous êtes consentante, moi, vous me connaissez, s’il faut se dévouer pour « rendre ses vices service » …
                Quant à la question d’âge, que notre différence soit supérieure à 100 % du votre ne me gêne nullement, rassurez-vous 😉

                A l’attention des jaloux et des envieux : ne vous inquiétez pas pour moi, mon SAV dédié « service à la personne, massages divers plus finition » n’a jamais enregistré de plaintes de clientes mécontentes ou insatisfaites … 😀

            1. Pheldge

              @ Ze vieillard sénile atteint de démence profonde : papet, pour ton info , ça fait plus de dix ans que je ne bois plus d’alcool fort 🙂
              Ma chère et tendre et mézigues, à deux, on se siffle gaillardement un demi « panach » … et en sortie seulement ! 😀
              Ayant arrêté de fumer il y a presque 25 ans, j’ai les artères nickel, la tension impec, la circulation ça va, alors le corps caverneux, ça va très bien 😀

  6. Pat

    La prison reste la plus mauvaise des solutions contre la délinquance de tout ordre. Les châtiments corporels me semblent, de loin, plus civilisés (je ne parle évidemment pas des exécutions publiques à la saoudienne). A Singapour, par exemple, quelques coups de canne laissent un souvenir cuisant aux petits délinquants, ne sont pas un titre de gloire, sont très économiques et évitent la formation criminelle d’un séjour en prison.

    1. MadeInCH

      Oui.
      L’amande, c’est Papakipaye, et la prison laisse plus de marque et peut briser des liens sociaux qui peuvent justement empêcher une récidive.

    2. Paul A.

      Déchéance de nationalité et expulsion vers la terre des ancêtres me semblent encore plus appropriés.
      Après il y a le marquage au fer rougi au feu, histoire de faciliter les contrôles aux frontières.

      1. Les Charcuteries Olo

        Expulsé ?? Viré par la porte, ça rentre par les fenêtres !! Bagne + travaux forcés sans retour possible (vraie perpetuité, euthanasie possible si demandée par l’intéressé)

        1. MadeInCH

          Expulsé sous peine de mort.
          Si vous êtes retrouvé sur le territoire après le jj.mm.20aa, alors vous êtes d’office exécuté.
          Vous avez le choix dê la sécurité, en quittant le méchant terrioire, ou du risque en y restant ou y revenant.

        2. MadeInCH

          Les moyens ne sont PAS retirésS àl’intéressé de s’auto-euthanasier.
          Pourquoi faire payer l’Etat, alors qu’un pentalon assez solide, une ceinture stanarde suffit? Et en plus, c’est réutilisable.

        3. albundy17

          Je vous rejoints, fermer les frontières ne servira jamais à rien, c’est comme dit ce billet, le régalien n’existe plus. ça résoudrait tout les problèmes.

        4. sam00

          Pour la localisation du bagne, je propose les Kerguelen
          C’est très pratique comme lieu.

          Il n’y fait ni trop chaud ni trop froid, ça évitera les critiques sur les conditions de vie.
          Il n’y a que 45 habitants, donc assez facile pour les reloger
          C’est à plus de 1000km de toute autre terre habitée ce qui devrait limiter les évasions

          1. Paul A.

            L’archipel des Kerguelen est un sanctuaire de la faune polaire et sub-polaire, une des plus grande concentration mondiale de « bio-masse ».
            Ce serait un gâchis honteux, et pas un cadeau à faire aux pingouins, morses et phoques…

            La Guyane me semble encore et toujours d’actualité, Taubira y retournant, je prends ça comme un signe. Le rappel à l’évidence.

      2. MadeInCH

        Et si la France est le territoire de ses ancêtre?
        Okay, c’est pas pareil. On lave son linge en famille.
        Et on aplique le bâton.
        Puis la prison à la japonaise actuelle (réapprendre à vivre en société)
        Puis l’élimination de la vie civile (prison à vie dans une cellule d’isolement, chauffé nourri, et basta) ou transformation en engrais.
        Pour les cas de volonté déclarée de nuire au système et au plus de monde possible, les victimes n’étant PAS des gens connu du coupable (terrorisme, trahison, assassinat politique, …), alors scaphisme.

    3. channy

      @ A Singapour, par exemple, quelques coups de canne laissent un souvenir cuisant aux petits délinquants
      Bof la Malaisie pratique (et a toujours pratiqué)aussi le coup de canne en rotin , si cela a semblé être efficace pendant des années, c’était parce qu il était adossé à la loi d’état d’urgence » qui fut abrogée sous la pression des ong, par le vieux sénile qui fait office de premier ministre, les coups de canne eux sont encore en vigueur.
      Avant c’était simple, quiconque inculpé ou suspecté( j’ai jamais pu faire la différence) d’un délit pouvait croupir en prison 2 à 3 ans minimum, avant d’être présenté à un juge..et la bas la présomption d’innocence n’existe pas ..depuis que cette loi fut abrogée, c’est une explosion des vols,vandalismes,cambriolages,escroqueries,viols,agressions,trafics de drogue etc..

  7. Kazar

    Il est clair qu’une partie des citoyens va finir par réagir en tentant de se défendre elle-même. Ce qu’attend justement le gouvernement pour réprimer fortement et conserver le pouvoir, ce ne sera qu’un prétexte.
    Quand à tous ces nuisibles que sont les No Borders et autres gauchistes divers et variés, tant qu’il seront protégés par la passivité du gouvernement, je ne vois pas comment (légalement) résoudre le problème.
    A savoir : d’après le témoignage d’un CRS qu’on pourra retrouver sur Riposte Laïque, la population vient parfois désormais « en aide » aux CRS à Calais en venant les soutenir la nuit !!!
    Oui, il faut arrêter de filer notre pognon à l’État, vu ce qu’il en fait : par exemple, les nouveaux élus du CR d’Alsace Champagne Ardenne se sont vu chacun offrir un Iphone 6, merci pour l’argent du contribuable.

    1. Bonsaï

      Bravo !
      Vous avez bien raison de diffuser largement cette séquence montrant les moeurs clientélistes d’un autre âge qui se pratiquent au nez et à la barbe des citoyens floués.
      Et Florian Philippot en preux chevalier, toute la classe et la noblesse du tribun romain…

      1. Kazar

        Cela dit, je n’apprécie pas Philippot plus que ça, en raison de ses tentations « toujours plus d’état » en matière économique.
        Mais là, ils montrent vraiment l’exemple, et c’est trop drôles d’entendre les autres les traiter de démagos, eux qui vont s’empresse de refiler l’Iphone 6 au fiston ou même de le revendre sur Ebay.
        Après tout, c’est pas cher, c’est le contribuable qui paye.

        1. Pat

          Ceux (celles) qui, en l’occurence, traitent Philippot de démago sont probablement les mêmes qui trouvent normal 40.000 euros de taxi dépensés par quelqu’un qui dispose déjà d’une voiture avec chauffeur, le tout au frais du contribuable.

            1. Laurent

              Complètement hors-sol ces gens là…
              Les collectivités devraient être gérées par des associations, et donc des bénévoles. On aurait moins de candidats, forcément.

          1. deres

            Je ne connais pas bien le fonctionnement des institutions régionales, mais il est fort probable que la démagogie se cache derrière le fait qu’il aurait du proposer en séance une mesure d’économie pour tout le monde de non distribution de ces téléphones. Et si cette mesure aurait été rejeté, rendre le sien quand même. Là, il est certain de faire râler ceux qui ont déjà transféré leurs données sur le téléphone …

      1. Lorelei

        Oui, ils ont reçu l’un et l’autre au motif que ce sont des outils pour le travail.
        Ce n’est pas incohérent plutôt qu’utiliser son téléphone perso.

      2. Nana

        Oui mais même Phillipot considère que ce soit un outil de travail, et le garde.
        Je déteste ce mec mais là il a ridiculisé tout le monde

        1. deres

          Ils ont des indemnités de frais de mandat pour cela. D’ailleurs en plus du téléphone, il y a bien entendu l’abonnement qui va avec, avec dépassement illimité à l’étranger au frais de la collectivité.

    2. Laurent

      On ne peut que s’incliner devant la bravoure, un brin opportuniste, de Philippot, qui contraste avec les petits cris choqués des autres élus, profiteurs, trop heureux de leurs « petits » cadeaux, abonnements inclus.
      Lamentables, tous.

      @Kazar, je ne voterai pas FN pour autant. Jamais 🙂

      1. MadeInCH

        Moi, je vote déjà FN.
        En fait, je vote pour le plus patriote en premier, puis pour le plus libéral.
        Partant du principe, décrié ici, que le libéralisme marche que lorsque les « gens » concernés sont de valeur et d’espérances et de culture similaires.
        Evidemment, l’idéal serait le FN du Monocle, qui était bien plus libéral, donc plaisait moins au veaux, en plus des petites phrases de gros sabordage.

        1. simine

          Nationalisme et/ou collectivisme sont Les deux fléaux de l’humanité, pas, à mon sens, une quelconque passerelle vers les valeurs libérales que je chéris, même si je ne suis pas née Française…

          1. Higgins

            « Le patriotisme, c’est quand l’amour du peuple auquel on appartient passe en premier ; le nationalisme, c’est lorsque la haine des autres peuples l’emporte sur tout le reste…  » Charles de Gaulle rapporté par Romain Gary.

            1. simine

              Avouez que la différence entre vos deux propositions est pour le moins subtile. Du moment que le patriotisme (or whatever) ne devienne pas collectivisme, moi je n’ai aucun problème avec la préférence des uns et la haine des autres.

      2. Kazar

        Pas de problème, le but n’est pas d’essayer de convaincre de voter FN juste parce qu’ils rendent un portable, mais simplement de démontrer qu les procès d’intention faits au FN ne sont pas justifiés, et que oui, ils peuvent faire autrement que les autres déjà en place.
        Et je continuerai à voter FN.

    3. Higgins

      A la mn 3’24 », on voit manifestement qu’une personne sait se servir d’un Iphone 6 pour faire autre chose que téléphoner (au premier plan à droite).
      Dommage qu’on ne sache en quoi c’était une belle illustration, le président de séance ayant été coupé à la fin.

  8. Pheldge

    C’est surtout une démonstration destinée à l’électeur lambda, et sensée (Harry tu vois, je ne me trompe pas ici) le rassurer. C’est d’un niveau de psychologie primaire, comme quand en pleine tempête, le capitaine dit à son équipage de ne pas s’inquiéter, alors que tout le monde sait qu’il n’a aucune prise sur les éléments … je rapproche ça de la méthode Coué !

    1. Aristarkke

      Les cendres du Piton de la Fournaise suffiront-elles à t’ensevelir pour te cacher devant la réprobation que cette forfanterie cause à mes pauvres vieux yeux et à ceux du lectorat éclairé de notre hôte ???

      Les haillons en toile à sac te quitteront-ils avant quelques années???

      « Jamais deux sans trois » dit le proverbe, que tu devrais inscrire en lettres d’or sur le manteau de ta cheminée et le fronton de tes portes, pour t’en souvenir avant que l’irréparable ne survienne…

      Pauvre Laure, encore une fois violée (pour rester dans le ton de tes commentaires très con-venus lus ci-dessus…

      RIP, pauvre Laure…

      😥

      1. Aristarkke

        Comment 3/4 d’heure après, aucune réaction???
        D’habitude, c’est plutôt reprise de volée!
        La honte et le désespoir, probablement avec le poids des cendres en plus, outre celui des ans…
        A moins que ce ne soit l’incompréhension de sa faute…
        😕

        1. Pheldge

          j’étais pas là … bon, j’ai aussi un Fan Club à satisfaire dans la vraie vie !
          Mais oh p…..n ! t’as raison, je m’ai encore trompé , à cause que tu m’as enduit avec de l’erreur. Du coup je me couvre de gloire une fois de plus 🙂

    1. Kazar

      Joie et bonheur !!
      Cela dit, Urvoas est quand même le rapporteur d’une loi liberticide (ça devient presque un pléonasme en y pensant).

        1. Juju

          Une loi peut contribuer à la liberté: Une loi interdisant la vente/spéculation sur les Licence 4 ou de Taxi 😉

          Même si finalement c’est une loi qui interdit aux gens de faire des trucs con…(acheter une licence gratuite)

          Taubira sera recasé à un endroit ou elle nous pissera dessus sans nous faire croire qu’il pleut(comme Urvoas le faisait) et Urvoas pourra un peu passer à la radio pour nous faire croire qu’il pleut 😉

          1. Pat

            La loi de l’offre et de la demande est plus forte. Si l’Etat crée une artificiellement une pénurie, forcément il y aura un marché noir plus nuisible que la situation précédente.
            Exemple : le blocage des loyers (type loi de 48) a fait que, pour quitter une location sous ce régime, un locataire demandait à son successeur un « pas-de-porte » (en espèces et de la main à la main). La revente des licences de taxis est exactement le même phénomène.
            La faute en revient aux politiciens et à leurs idéologies simplistes, et comme d’hab, pour débloquer la situation, le contribuable payera.

      1. Pheldge

        virago ? verrue ? vipère ? vandale ? j’ai beau chercher, je ne vois pas dans mon vocabulaire perso, de mot assez fort et commençant par « v » ( et pourtant, question insultes et grossièretés, je pense avoir du bagout …)
        C’est pas une coquille des fois ? « s » ou « p » ? 🙂
        merci de ne pas me laisser dans l’ignorance.

    2. deres

      Deux mois de tergiversations et de palabres pour en arriver là. C’est là que l’on voit leur manque complet de colonne vertébrale. Il est fort possible qu’elle ne démissionne que maintenant car elle a finit par obtenir la garantie de sa place au conseil constitutionnel … Au passage, le président et son gouvernement ont perdu le peu de crédit qu’ils avaient encore.

      1. deres

        Et ce n’est pas finit car le nouveau ministre de la justice a pris position clairement contre l’état d’urgence. Avant même de prendre son poste, il est déjà opposé à la ligne du gouvernement ! Mais cela ne s’arrêtera jamais.

  9. cherea

    Bonjour h16,

    dans le mille. Dans un ancien commentaire, je faisais la distinction république vs Nation.

    http://h16free.com/2015/12/18/43300-la-republique-de-la-polemique-idiote#comment-530962

    En fait, ce n’est pas le pays qui est pourri, c’est le régime politique dit de République qui atteint ses limites, ses contradictions internes…bref, encore quelques longues années de peine avant son écroulement. Le souci comme on dit c’est que la République sait parfaitement comment se défendre, mais comme vous dîtes il y a de plus en plus de fissures dans le mur et les gouttes qui passent élargissent les fissures.

    1. Royaumont

      En replaçant la V république dans le temps long, on s’aperçoit que c’est l’histoire d’une lente décadence. Nous allons en voir la fin, mais par quoi cela sera-t-il remplacé ?

    2. deres

      Pourquoi le déclin mènerait-il à l’écroulement ? Ce point du raisonnement n’a jamais été prouvé. Au contraire, je trouve que le système français se renforce. On a bien vu avec les lois renseignements et l’utilisation de l’état d’urgence pour surtout sécuriser la COP21 et taper sur les amateurs d’armes que tous les outils sont en place sans aucune réaction de l’opinion. Malgré toutes ses erreurs crasses menant même à un massacre au coeur de Paris, l’échec économique au sein d’une reprise globale et l’humiliation permanente en diplomatie, le gouvernement n’assume rien. Ni démission, ni mea culpa et il n’y a aucun danger qu’on leur reproche quoi que ce soit plus tard … La pays est foutu car il est complètement englué dans la toile, incapable de s’en sortir.

  10. Gerldam

    Quand on pense que l’europe fait un fromage à la Pologne qui, soit-disant, ne respecterait pas l’état de droit (cf. un récent papier de Charles Gave sur ce sujet), alors qu’en France, c’est pire, on se demande si le foutage de gueule n’est pas tout simplement européen, la palme rvenant à la France tout de même.
    Quant à la Taub, bon débarras. Comme le dit Philippot, ce sera difficile de faire pire!

    1. tabbehim

      l’état de droit, en France? à moins que vous parliez de droit de la divine politique moralisante, d’un état de droit des impôts et taxes en tout genre, le reste, oubliez le !
      depuis VGE déjà, puis la mite qui a creusé des galeries là dedans, tout se tord et s’effondre….

    2. Peste et coryza

      Cela peut toujours être pire.

      Le foutage de gueule est européen de l’Ouest, pour sur. Ceux de l’est on déjà connu l’URSS et son idéologie hors sol, et non guère envie d’y retourner.

  11. Higgins

    L’émission « Les experts » d’hier est à voir: http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-les-experts-12-2601-742794.html et http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-les-experts-22-2601-742795.html

    Pour ceux qui ont la flemme ou pas le temps de regarder l’émission dans son intégralités, en voici un petit résumé par Charles Sannat (http://insolentiae.com/2016/01/27/les-5-secrets-de-leffondrement-reveles-sur-bfm-ledito-de-charles-sannat/ ) avec ces cinq points importants:
    1) Secret numéro 1: il faut un nouveau modèle économique et personne ne sait comment faire…
    2) Secret numéro 2: les taux négatifs, c’est la confiscation de votre épargne!! Votre ruine programmée!!!
    3) Secret numéro 3: la politique “No Limit” des banques centrales dépasse l’entendement!
    4) Secret numéro 4: les dettes souveraines, c’est les nouveaux “subprimes”!
    5) Secret numéro 5: que faire de son épargne? Terrible aveux. “Acheter un coffre”!

    Ça sent le sapin de plus en plus. Je rejoins totalement notre hôte quand il souligne le paradoxe qu’il y a à être sous le régime de l’état d’urgence alors que n’importe quelle confrérie bien organisée peut bloquer le pays en toute impunité. Toute la sphère publique est touchée par les non-choix faits depuis près de trente ans par les clowns à roulettes qui vivent au crochet de la société, en particulier et prioritairement les ministères régaliens. Le système est au bord de l’implosion ce qui n’est jamais bon signe. Le fait est que ce sont avant tout les extrêmes qui en bénéficient. Il me souvient que Montesquieu, dans « L’esprit des lois », a parfaitement décrit ce phénomène. Vu le charisme et l’incompétence de l’exécutif, je crains le pire. Seul Macron semble avoir pris conscience du phénomène et tente d’y apporter des réponses.

  12. Nathalie

    Un de vos meilleurs billets. Et toujours aussi réaliste sur une situation qui va en s’aggravant si c’est encore possible. Même si Taubira se barre, ça ne changera pas grand chose.

  13. yoananda

    « un djihadiste pourrait tirer de ce constat plusieurs enseignements à commencer par le fait qu’être armé d’une enseigne lumineuse « Taxi » »
    ca tombe bien, pour le coup, les jihadistes et les taxis (en majorité) sont de la même origine ethnique, tout amalgame mis à part !

    1. deres

      Oui, il parait que depuis la manifestation précédente où cela s’était remarqué, ils ont troqué les petits drapeaux marocains ou tunisiens sur leurs voitures par de petits drapeaux français …

  14. Higgins

    J’ai trouvé cette citation de Françoise Giroud qui illustre parfaitement la situation:
    « C’est toujours dans les crises économiques que le fascisme a pris naissance. C’est un phénomène populaire et de petite bourgeoisie, quand les gens sont acculés au désespoir par le chômage, les traites impayées, la monnaie qui fond, le luxe d’un petit nombre qui devient alors provocant, et que les chefs politiques paraissent incapables de maîtriser la situation, ou corrompus, la pâte est prête à lever alors pour l’un de ces socialismes autoritaires où il y a vite de plus en plus d’autorité et de moins en moins de socialisme. »

    Perso, je me passe parfaitement du socialisme mais son constat est très juste.

  15. Val

    Vous exagérez H16 , l’état a tout a fait pu gérer les dangereux intégristes déchaînés contre le mariage pour tous et ils étaient bien plus nombreux que les petits trublions d’hier … « dormez , dormez , petits oiseaux » 😉

  16. Villon89

    J’ai 2 enfants et paradoxalement je suis conscient que tout ne pourra se régler que par le chaos général. Le malaise est gigantesque dans la population et seul le citoyen qui répond encore à des valeurs a l’impression d’être le dindon de cette énorme farce.Les politiciens de tout bord ne font plus que déblatérer un discours politiquement correct et à enfoncer des portes ouvertes (Cf.Najat complètement amorphe face à l’incarnation du terrorisme). 2017 nous promet un duel entre les deux hommes politiques les plus détestés (et donc un nouveau vote par défaut)
    Oui, nous sommes tous conscients que cela va très mal finir et dans un réflexe individualiste, nous songeons tous à nous protéger pour sauver ce qui pourra l’être.
    « Jusqu’ici tout va bien… »semble nous répéter à longueur de journée Hollande…en attendant le crash…

    1. deres

      On apprend surtout avec cette émission que malgré les grandes promesses, il existe en France des associations « humanitaires » qui envoient de l’aide dans les territoires contrôlés par Daesh; Et au passage, qu’ils soutiennent des minorités musulmanes dans d’autres pays, sachant que ces minorités sont souvent réprimés car associés à des « mouvements de libération ». Bref, le choix de leur lieux d’assistance me semble très partisan et pas du tout sans arrière pensée.

  17. dorsai

    Taubira quitte le navire du capitaine de pédalo après un bilan extraordinaire, cad qui sort vraiment de l’ordinaire en fonction des résultats constatés. Après toute cette gabegie en matière de justice, il va y avoir du boulot pour voir diminuer le niveau de désespérance du pays.

  18. Marvelboy69

    Perso j’ai 4 enfants, et cela fait des années que n’anticipe ce merdier qu’est devenu la France. Après 2 ou 3 ans de procédures, j’ai obtenu la Résidence Permanente pour moi et ma famille au Canada. On se barre d’ici quelques mois, laissant l’asile de fous derrière nous. Au moins mes gamins auront un avenir loin de ce merdier. J’ai voté avec mes pieds, bon courage à ceux qui restent. Prévoyez tous un plan B, l’avenir va piquer en Europe et en France…

        1. Aristarkke

          Et quand il gèle en Grance, la tête de chou fleur passe les 4 € à l’aise sans parler du prix des poireaux…
          Je ne sache pas que l’on soit condamné à acheter du chou-fleur quand bien même son prix serait considéré comme excessif…
          Et si les commerçants canadiens s’imaginent encore être à l’époque du baril à 100 $, il appartient aux consommateurs canadiens de les ramener au sens de la réalité, non ???

          1. Juju

            C’est simplement pour répondre à l’herbe plus verte au Cannada, quand on voit la puissance de leurs monnaie ils tomberontavant nous.

            Après c’est vrai qu’il y a plus d’arbre à couper pour se chauffer la-bà, et au moins les bêtes sauvages peuvent être chassées(oui c’est facile je sais!)

        1. petit-chat

          Englués à vie (à mort) dans le collectivisme local, ça fait parfois suinter des aigreurs de savoir que quelques-uns vont pouvoir en choisir un autre !

  19. hop hup

    Rebondissement dans une affaire qui fait beaucoup de bruit : le Calaisien qui a pointé un fusil vers des migrants lors d’une altercation, samedi, fait l’objet de poursuites judiciaires. Le point.

    (…) Les conclusions avaient alors abouti sur une arme factice, aucune charge n’était donc retenue contre le jeune homme. Seulement, l’arme présentée en garde à vue n’était pas la bonne. Une enquête est donc de nouveau ouverte, le parquet ayant précisé ce mercredi retenir « la menace d’une arme ». Les deux hommes ont été de nouveau entendus ce mardi. L’arme utilisée serait un fusil de chasse qui n’a pas été déclaré en préfecture, que le jeune homme aurait acquis auprès d’un particulier. Il a expliqué aux enquêteurs s’en servir pour chasser aux Hemmes de Marck.

    l’etat c’est se montrer fort face au gens sont faible

    1. MadeInCH

      Pas très malin.
      Sortir dans le jardin avec des caméras et filmer le tout, et avec un à l’étage (si possible) d’en haut pour filmer l’ensemble.
      Les armes, à feu ou blanches restent DANS la maison, juste derrière la porte.
      Puis porter plainte et distribuer les vidéos sur Youtube, Rutube et Daylimotion.
      Mais c’est plus facile après, en ayant réfléchi tranquillement.

    2. Kazar

      Je note que la cagnotte de soutien à até supprimée donc :

      – soit je me suis fait avoir comme un bleu (possible) ;
      – soit l’Etat a trouvé inadmissible que des citoyens puisse soutenir financièrement ces Calaisiens (probable).

      1. Théo31

        La fonction de conservateur des hypothèques a été également supprimée. Mais la taxe qui la finançait reste en vigueur, rebaptisée pour l’occasion. Mais où étaient donc les députés FN qui prônent honnêteté et la mesure ?

  20. Bonsaï

    A voir les états de service du nouveau Garde des Sceaux, je suppose que vous n’allez pas tarder à regretter cette chère Madame Taubira :
    « Une dizaine de messages « de condoléances » reçus en dix minutes, pour Adrienne Charmet-Alix, l’une des responsables de l’organisation La Quadrature du Net, plus que la démission de Christiane Taubira, la nomination comme ministre de la justice de Jean-Jacques Urvoas, annoncée, mercredi 27 janvier, a douché les militants des libertés numériques français. Au Parti pirate comme à La Quadrature du Net, M. Urvoas a surtout laissé l’image du grand architecte de la loi sur le renseignement, dont il était le rapporteur.
    In LeMonde.fr

    1. Aristarkke

      Jean-Jacques Urvoas s’engage au Parti socialiste à 18 ans. Après des études de droit public à l’université de Bretagne occidentale et des études de science politique à l’université de Rennes I, il poursuit son cursus à Paris en obtenant un DESS de communication politique et sociale à la Sorbonne en rédigeant unJean-Jacques Urvoas s’engage au Parti socialiste à 18 ans. Après des études de droit public à l’université de Bretagne occidentale et des études de science politique à l’université de Rennes I, il poursuit son cursus à Paris en obtenant un DESS de communication politique et sociale à la Sorbonne en rédigeant un mémoire sur la popularité comparée de Michel Rocard et de Simone Veil. Il obtient un doctorat en sciences politiques avec une thèse consacrée au « Tableau électoral de la Bretagne occidentale, 1973-1993 » dirigée par Jacques Baguenard.
      (début de la notice bio de ce monsieur par Wikipédia)

      Rien que des actions utiles d’un haut intérêt pour l’avancement de la connaissance et des sciences comme on peut s’en douter…(mémoire sur la popularité comparée de Michel Rocard et de Simone Veil / thèse consacrée au « Tableau électoral de la Bretagne occidentale, 1973-1993)

      1. deres

        Je ne sais pas si il y a d’autre pays que la France où les gens font des carrières politiques complètes commençant à 18 ans avec des diplômes spécialisés et commençant directement à travailler comme attaché parlementaires avant de devenir rapidement élu.

        1. Hggins

          Je en crois pas non plus. Ça m’interpelle quelque part quelque part au niveau du vécu comme dirait l’autre. J’y vois là un symptôme éclairant du mal français et encore, dans ce cas, l’intéressé a exercé un peu comme enseignant au niveau universitaire. C’est toujours mieux que rien.

          1. deres

            D’après wiki, son milieu universitaire était très politique. Il est donc probable qu’il enseignait à des gens voulant eux-même faire de la politique. Certains d’entre eux travaillent probablement maintenant directement pour lui.

  21. hop hup

    Bientôt, un grand « S » rouge pourrait faire son apparition à l’arrière de nombreux véhicules. Le but : signaler les conducteurs âgés via ce macaron, qui signifie « signal senior ». L’initiative revient à une association d’Ile-de-France, M & G. « Par le biais de l’autocollant ‘signal senior’, nous voulons protéger ces personnes âgées qui conduisent encore. Vous aussi vous avez autour de vous une personne âgée qui conduit… », explique Gilles Renard, le président de l’association.

    Le macaron est vendu 4 euros. L’association espère bien que son utilisation se généralisera : un conducteur de plus de 75 ans a deux fois plus de chance qu’un autre d’être tué, selon l’association Prévention routière.

    bientôt on un aura un macaron m pour désigné les conducteurs d’age mature

    histoire ne ne pas stigmatisés les conducteur juniors et seniors

    1. deres

      Il faudrait un macaron pour ceux qui conduisent sans permis et un macaron pour ceux qui sont plus pressés que les autres. Eux aussi ont beaucoup plus d’accidents !

        1. Pheldge

          Tu m’as devancé Herr Péhesse 😉
          @ major : un C ou bien on peut arborer une belle paire de cornes sur le toit, bien visible …

  22. Aristarkke

    La réalité est que les impôts augmentent, le nombre de policier aussi, mais… on n’a rien en retour.
    Je disconviens respectueusement à cette assertion.
    Une de mes voitures ayant été prise en flagrant délit d’excès de vitesse à 97 km/h (avant rabat de col des 5%) dans une zone limitée à 110 km/h et pour un ticket en jeu de 67 Euros, je suis convoqué dans trois semaines au tribunal de simple police en raison de mon refus de dénoncer le coupable conducteur (photo accusatrice toujours pas présentée et vraisemblablement prise de dos)…
    Ce qu’aucune loi ne m’oblige à faire, compte tenu du niveau d’infraction.
    Qui va aller dire que la Justice ne poursuit pas la délinquance de son épée vengeresse et de son courroux intéressé?

    1. Le Gnôme

      Pourquoi verbaliser à 97 km/h dans une zone à 110. Ou il y a une erreur, ou j’ai fait un abus de boisson qui m’empêche de voir la subtilité pandoresque.

      1. Aristarkke

        Le PV qui m’a été envoyé ne comporte pas la mention qu’il y avait un arrêté préfectoral en cours cette quinzaine de jours là restreignant la vitesse à 90km/h. Il est donc caduc et l’ accusation ne peut légalement être corrigée a posteriori. Ce que l’Administration n’ a guère l’ heur de respecter…

        1. Hggins

          J’ai fait une réponse tout à l’heure mais elle est toujours en attente de validation. Y figurent un article tiré du blog radars-auto. com intitulé « Une simple attestation peut vous disculper d’une excès de vitesse » et l’arrêt, via légifrance, de la cour de cassation afférant. Je vous invite à vous y référer
          L’administration ne doit pas avoir les coudées franches sinon c’est la porte ouverte à tous les abus. L’exemple cité est emblématique: les usagers avaient-ils connaissance de cet arrêté préfectoral? Nous avons affaire à des gens qui ne respectent que les textes qu’ils produisent. Il faut donc se défendre.

          1. Aristarkke

            Le coupable, un de mes enfants, ne circule qu’ avec Waze ouvert en grand. Il me certifie qu’il n’y avait aucune alerte alors que cela se passe sur l’ A6 un vendredi soir vers 17H00, en avril dernier donc au grand jour. Coyote, à ce genre de conditions, indique toujours un nombre d’eclaireurs dans les 150/200… L’arrêté préfectoral a bien existé mais il concernait forcément des travaux nocturnes (car à ce niveau de l’ A6, des trvx en journée occasionneraient un bouchon gigantesque) mais avec une rédaction sans période horaire limitée aux travaux en cours… Ma contestation porte sur le fait que j’ai un PV qui reproche à mon véhicule d’ avoir roulé à 97km/h dans une zone à 110, ce qui met visiblement l’ Administration QLMENE dans une fureur pas possible au point de s’inventer un droit à son appui sauf qu’il ne concerne pas les délits de cette nature et sauf qu’il ne s’applique pas non plus aux membres d’une famille (délit de non dénonciation de criminel qui ne vaut qu’au minimum pour des faits relevant de la correctionnelle)…

              1. Aristarkke

                Très intéressant, Major et grand merci. J’avais proposé à l’ Administration de demander une fadette localisant mon mobile (à cette heure là, j’étais loin dans le Val-de-Marne à 40kms de là). Le fond de l’ affaire réside dans le PV erroné, ce qui rend cette méthode non nécessaire à ce stade.

    2. Hggins

      Si ça peut aider: http://blog.radars-auto.com/index.php?post/une-simple-attestation-peut-vous-disculper-d-un-exces-de-vitesse-958 et l’arrêt de la cour de cassation: http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000027631089&fastReqId=1431817757&fastPos=18

      J’en sors. J’ai personnellement gardé mes points (je risquais d’en perdre 4) mais j’ai écopé de l’amende. Les tribunaux de proximité sont plutôt expéditifs et assez moyens en matière juridique. J’avais pris un avocat (ça en vaut la peine) et en cas de condamnation, ça vaut le coup d’aller en appel (question de principe).

    1. Higgins

      Certes oui mais l’explication est à mon avis à chercher ailleurs. L’ancien président des taxis G7, Jean Jacques Augier, était le trésorier de campagne de Normal 1er et est très proche du sinistre de l’intérieur: « …la guerre Taxis/VTC fait également rage au sein du gouvernement. Emmanuel Macron, tendance Uber on l’aura compris, contre Bernard Cazeneuve, défenseur « discret » des taxis affirme la journaliste qui explique cet appui par les liens intimes qui lient le ministre de l’Intérieur à l’ex PDG de la G7.Jean Jacques Augier était trésorier de la campagne de François Hollande quand lui-même en était le porte parole… »(http://www.franceinter.fr/emission-la-revue-de-presse-taxis-en-colere-statues-recouvertes-et-sous-caches)

      En Grance, tout est affaire de gros sous et de capitalisme de connivence.

  23. NicolasPimprenelle

    EXCELLENT !
    Vous étiez encore plus inspiré que d’habitude sur ce billet, c’est pour dire !
    Merci pour cette lecture saine qui fait du bien, on se sent moins seul soudainement.

  24. panchovilla

    en ce qui concerne la prison, un chiffre : aux USA il y a une place de prison par tranche de 100 habitants, en France c’est une pour 1000. Tout l’argent a été mis dans le social, supposé empêcher la délinquance. Il faut donc décupler le nombre de places en prison, et pourquoi pas créer des prisons municipales « à taille humaine » (ouarf ouarf). On peut utiliser des immeubles squattés par des clandestins et des dealers, c’est pas ça qui manque.

    deuxième point : pour résoudre le problème de l’immigration, une solution : refaire un empire colonial.
    ne riez pas, je suis persuadé que c’est LE deal gagnant gagnant qui peut nous sortir tous de la mélasse.
    autre avantage : on quitte l’Europe dans la foulée.
    la France pourra enfin participer à la coupe d’Afrique des nations, plutôt que d’être la seule équipe africaine engagée dans le championnat d’Europe.

    1. Décupler certainement pas (les prisons américaines sont pleines de condamnés dans une guerre contre la drogue largement perdue et contre-productive, idem en France). En revanche, il y a 30K à 40K places manquantes, oui (ce qui ne fait même pas un doublement).

        1. Hum non. Il y a des drogués, de la corruption, des trafics, des mafias et des crimes en son nom. Ça n’a jamais marché nulle part. Jamais. Et on a des traces vibrantes des échecs et surtout, des commerces de la drogue depuis que l’histoire existe. On a par exemple les prix du cannabis et de l’opium au temps de Romains (le cannabis était plus cher que l’opium, à l’époque, par exemple).

          1. MadeInCH

            Les meutres ont toujours existés. Donc il ne faut pas lutter contre?
            La méthode de Singapour permet au moins d’éviter la tentation de la drogue à beaucoup, en reléguant la droque dans des coins discrets, et ce avec des coûts minimes comparés à ceux la lutte américaine contre la drogue.
            A mon avis, c’est une bonne chose.

            1. channy

              Pourtant des pays voisins ont le même arsenal juridique que Singapour, mais bizarrement les résultats ne sont pas les mêmes, il faut dire qu’ils sont nettement plus pauvres,la corruption y est endémique, la population moins éduquée aussi…

              Pour Singapour le pays a bien légalisé la prostitution mais cela n’empêche pas une prostitution illégale très florissante …

              1. « Les meutres ont toujours existés. Donc il ne faut pas lutter contre? »

                AAaaaaaahhh l’argument débile.

                Se droguer : un vice.
                Tuer : un crime.

                Si vous ne comprenez pas la différence essentielle entre ces deux choses-là, il n’y a rien à faire ou dire.

                1. Pheldge

                  Patron, il faudra un jour que tu m’expliques les bienfaits supposés, sur l’ensemble de la population, d’une légalisation/vente contrôlée légale de la drogue, parce que moi je vois ça comme suit: 1/ c’est légal, donc on peut y aller, et le nombre d’intéressés augmente 2/ ah oui, mais l’héro, la coke, le crystal, tout ça, c’est vachement addictif et surtout ça accroche rapide, donc grosse population « en mauvais état » à prendre en charge d’une façon ou d’une autre 3/ passés l’engouement du début, la découverte du plaisir interdit , puis la dépendance, puis la désintox, tu crois que cette nouvelle population de toxicos va sagement se dire « ah , finalement c’est pas si bon que ça, donc je laisse tomber, et je passe l’info autour de moi … » ? tu ne connais pas les toxicos !

                  Prôner une légalisation en disant « les gens finiront pas comprendre, se raisonner, et tout ça va s’auto réguler à terme … » est un doux rêve naïf. Alors, je ne dis pas que le status quo est la meilleure réponse, mais pour l’instant la moins mauvaise.

                  1. Val

                    @Pheldge je te suis assez sur ton post et pourtant je suis hostile aux prohibitions . Mais la je vois trop le but d’une telle légalisation : rendre encore plus dépendante une population encombrante et pour laquelle aucun travail n’ est en vue . Ce serait un rêve pour l’état de la tenir sous stupéfiant …. ils ne risqueraient pas de se révolter. Comme tu dis en matière de drogue il n’existe pas de « bonne » solution.

                  2. Ce n’est pas une question de bienfaits, c’est une question d’histoire.
                    La prohibition alcoolique a largement prouvé que c’était un désastre.
                    L’interdiction des drogues n’est que très très récente : en gros, elle remonte à la moitié du XXème. Avant, obtenir haschish, opium, cocaïne ou n’importe quoi d’autre était facile : il suffisait pour ainsi dire d’aller à la pharmacie. Et je n’ai pas souvenir d’avoir lu que le début du XXème siècle, la majeure partie de la population s’adonnait à la piquouse ou à la fumette, plutôt le contraire. Même chose dans les siècles précédents.

                    Enfin, des avancées récentes en matière d’étude de l’addiction et de ses mécanismes montrent en tout cas que les méthodes et protocoles en vigueur actuellement sont très mauvais. Bref, même remarque qu’avant : renseigne toi sur les cas du Portugal, de l’Oregon, du Guatemala.

                    Bref, « Prôner une légalisation en disant « les gens finiront pas comprendre, se raisonner, et tout ça va s’auto réguler à terme … » est un doux rêve naïf. » : ben non. C’est 10.000 d’histoire qui montre exactement ça. En revanche, les 60 ans de guerre contre la drogue montrent de façon limpide que « les gens finiront par comprendre, ne pas se droguer, et tout ça va se calmer à terme » est un rêve pas du tout doux et complètement naïf.

                    1. Val

                      @H, Higgins , mon propos est de dire qu’il est inepte et dangereux de libéraliser cela en premier et rien du reste . Cela ressemble à ficeler un ado a son lit et de lui dire je te laisse la liberté de sauter par la fenêtre .

                    2. Pheldge

                      Je viens de lire l’article de CP sur le Portugal, mais la dépénalisation de la consommation ça personne ne le conteste, c’est indispensable. Par contre la guerre contre le trafic elle continue au Portugal !
                      Mais moi j’évoquais la « légalisation du commerce » pour faire le parallèle avec la prohibition sur l’alcool.
                      Quant aux 10 000 ans d’histoire, je les regarde avec prudence, car en ces temps qu’Aristarque a bien connus, la loi était bien plus rigide et dissuasive qu’aujourd’hui.
                      Enfin, vu le niveau de ré-responsabilisation des individus actuellement en France, je doute qu’une « prise de conscience individuelle, permettant de gérer et contrôler la problématique de la drogue, ne soit pas réaliste avant deux ou trois générations après le socialisme ( PS ™ comme « Post socialisme ™ 🙂 ) C’est en ce sens que je parlais de rêve naïf , en pensant au cours terme.

                    3. « la loi était bien plus rigide et dissuasive qu’aujourd’hui. »
                      Certainement pas pour les drogues.

                      « vu le niveau de ré-responsabilisation des individus »
                      Ben justement, ça, ça ne marche qu’avec un état qui s’occupe d’eux. Une fois les gens laissés à eux-mêmes, bizarrement, ils se responsabilisent assez vite tout seuls.

                    4. Pheldge

                      On peut difficilement comparer, la connaissance de l’existence et de la disponibilité étant réduite à une petite frange de la population.
                      Pour la responsabilisation, on voit avec le tabac que ça évolue péniblement , et malgré des moyens importants mis en oeuvre pour changer la perception du produit depuis 40 ans.

                    5. ah mais pitié, renseignez vous mieux : « la connaissance de l’existence et de la disponibilité étant réduite à une petite frange de la population », c’est complètement faux.
                      Et l’exemple du tabac est très bien pour se tirer une balle dans le pied : à mesure que la répression des fumeurs s’accroît, le coût pour la société grimpe (contrebande, typiquement). Quant aux efforts sur la perception, quand on voit les résultats (à savoir une baisse à peu près constante de la conso partout dans les pays occidentaux), c’est bien plus efficace que la guerre ouverte contre la drogue (en hausse constante partout où elle est menée).

                      Autrement dit, le tabac montre par l’exemple qu’une répression ne marche pas et qu’une information marche.

                    6. Val

                      @H16 « regardez etc … » eh bien oui justement , la Hollande est rapidement devenu un haut lieu de tourisme stupéfiant (propre et figuré) , l’Angleterre a tres rapidement rétro pédalé , parlez en aux Suisses c’est éclairant , bref , pas convaincue , vraiment pas . Pour moi je me répète : le prérequis est de libérer le reste , tout le reste , et apres oui , why not parce que les gens auront bien d’autres choses à faire que de se droguer , ou marginalement. En plus ce combat est contre productif , les libéraux , en agitant cela , se mettent à dos toute une part de gens qui ont peur des drogues à tort ou a raison , cela fait des libéraux un véritable repoussoir . C’est exactement la même problématique pour l’immigration . Il faut mettre les solutions dans le bon ordre , comme quand on fait un gâteau 🙂

                    7. « la Hollande est rapidement devenu un haut lieu de tourisme stupéfiant »
                      Heu non. Les Français sont allés chercher en Hollande ce qu’on leur interdisait chez eux, mais éliminez-les et il reste un pays où la drogue n’est pas un problème pour la population. Que je sache, les Hollandais ne sont pas tous drogués. L’Angleterre n’a rien fait, la Suisse non plus. L’Oregon, le Portugal, le Guatemala illustrent bien ce qu’il est possible de faire a minima et les effets bénéfiques retirés.

                2. Higgins

                  Il me semble avoir lu (est-ce ici?) que les problèmes étaient arrivés à partir du moment où notre pays s’était aligné sur les USA dans ce genre de problème sociétal.

                    1. Peste et coryza

                      Dans ce débat, vous oubliez une donnée fondamentale :

                      Le but de la guerre contre la drogue n’a jamais été de faire disparaitre la drogue, mais de savoir dans quelles poches le fruit du commerce de la drogue irait.

                      Bref, c’est la guerre pour savoir qui encaisse les gains de la drogue.
                      Aux USA, c’est Wall street.

                    2. Peste et coryza

                      En 2008, Wachosia s’est faite serrer à laver l’argent des cartels plus blanc que blanc.
                      Que les banques tournent à l’argent criminel ne me surprend pas. Après tout, c’est un milieu où le vice est roi.

      1. Val

        @H16 je vous suis sur pas mal de truc mais là , franchement …, cela serait envisageable et même à envisager si tout le reste était libéralisé. Mais dans le contexte actuel ça donnera : « bon les jeunes , tout est interdit , mais comme on est cool et qu’on aime la jeunesse , vous avez le droit de vous shooter à donf , bon , par ici la petit taxe à 25% et répète après moi : l’abus de drogues peut nuire à la santé , ici des petites images rigolotes de jeunes défoncés ou enroulés autour de platanes  » . Juste pour dire que ce n’est pas le premier truc à libéraliser , vraiment pas. Il faut se battre sur le reste , après on verra .
        De toutes les façons ils ne ne feront jamais car sinon toutes les banlieues qui vivent de cela leur tomberont sur le dos , c’est quand même le seul business qui marche dans ce pays , non ?

    2. carine005

      Excellente solution.
      Moi aussi je ne vois que ça, un renvoi de ce fameux ascenseur par eux renvoyé.
      Reconquête de l’empire et retour de nos désormais compatriotes dans leurs douars d’origine (même si cette origine remonte à trois ou quatre générations).

      1. Peste et coryza

        Avec quelle armée ?
        Lors de l’empire colonial, on avait un différentiel technologique dantesque… et cela ne nous a pas empêché de prendre des raclées (l’ancien de l’armée des indes ici devrait pouvoir nous parler de Gandamak).
        Sans parler de Abd el Krim à Anoual.

    1. Il n’y a pas d’ordre, même dans les prisons, même dans les prisons pour détenus difficiles. Comment imaginer ensuite que nos bouffons politiques seront capables de faire régner l’ordre en dehors ? C’est grotesque.

  25. MCA

    Mon cher H16, voici un billet que j’aurais aimé écrire, tant il correspond à ce que je pense.

    Une question toutefois à laquelle je ne parviens pas à répondre :

    Est-ce voulu par les pouvoirs, est-ce du laxisme pur et dur ou le triste constat d’une impuissance qui ne sait plus quoi faire perdue sur un radeau à la dérive?

    J’opterais bien pour la troisième proposition.

    1. Les gens au pouvoir n’y sont pas pour gouverner, mais pour le pouvoir lui-même. Dès lors, ils ne sont pas impuissants, mais jeanfoutres.

      1. deres

        Leur plus grand pouvoir est le pouvoir de nomination, ie le pouvoir de distribuer des prébendes. Et de ce point de vue là, je pense que la France est en avance sur la plupart des pays. La quantité de personnes nommés uniquement par relation avec le pouvoir est très importante. La taille des cabinets ministériels, primo-ministériel et présidentiel est fabuleuse. Et il y a des corps entiers spécialisés (un corps d’inspection par ministère) et toutes les agences publiques pour les cohortes de quémandeurs. Une grande partie du temps des gens au pouvoir est donc perdu à rencontrer des gens demandant des récompenses pour leurs services ou proposant leurs services en échange de futurs récompenses. Le travail effectif est effectué par des sous-fifre souvent des fonctionnaires des ministères.

      2. Val

        @H vous pointez le défaut sur la faiblesse de nos systèmes : les plus motivés par le pouvoir y parviennent ; or, ce sont justement ceux-la qui ne devraient jamais y accéder . Dans certains milieux (ordres religieux par ex ) ce sont ceux qui justement ne veulent surtout pas le pouvoir ni diriger qui sont nommés . Dans le « civil » c’est en période de chaos , où seuls des coups sont à prendre, que des hommes « providentiels » émergent comme par magie, les arrivistes se planquent .

        1. Peste et coryza

          Mais c’est contraire à toute l’histoire de notre espèce.

          Avoir le pouvoir, la rolex au poignet, c’est être le mâle alpha, donc avoir accès aux femelles.
          Sans son pouvoir, jamais Julie Gayet n’irait folâtrer avec le bolet de Tulle.

            1. Peste et coryza

              Lu, et ils font un biais terrible : pour eux, l’alpha est juste le plus agressif. Limite le bad boy à casquette.
              Or ce n’est pas vrai : l’alpha est celui qui au sommet de la pyramide, peu importe qu’il soit agressif, super musclé ou non.

              Ainsi, le « prestigious male » est un alpha… il est simplement adapté à son milieu : sa « présence » et sa compétence sociale priment sur la violence, car il vit dans un monde où la violence est mal vue. Au lieu de chasser le cerf, il trade les produits dérivés… mais comme c’est le trading de produits dérivés qui est une « position d’alpha », dont il est alpha.

  26. albundy17

    Taubira a démissionné, partant en velo, elle aurait dû être virée avec plume et goudron. Aucune idée sur le remplaçant, H16 vous aviez apparemment un avis pas enjôleur a son sujet ?

    Une petite pensée pour valse qui débouche un don perignon

  27. Calvin

    Les mots sont les preuves de cette inutilité de l’Etat.
    Hollande est en guerre contre LE terrorisme (pas l’EI ou les djihadistes),
    Valls condamne la violence des manifs (pas les taxis, pas ceux qui commettent un crime).
    Un jour, un procès surréaliste verra M. Le terrorisme et Mlle Violence Urbaine être jugés par la République…
    Quant aux victimes, quelles victimes ?
    C’est plus facile de juger des crimes sans victimes, en fait.

Laisser un commentaire