Encore une fois, le gouvernement nous a bobardé sur la dette et les déficits

Oh non, encore une fois la communication du chef de l’État s’est pris les pieds dans le tapis de la réalité et le pachyderme présidentiel, agitant dans l’air vide ses petits bras potelés pour tenter de se rattraper aux rideaux, n’y sera pas parvenu. Le voilà qui s’étale de tout son long sur les tapis moelleux de la République et le carrelage froid d’articles de presse pas spécialement tendres.

Évidemment, je pourrais revenir en détail sur ce qui s’est passé la semaine dernière ou les péripéties de la Loi Travail qui se soldent pour le moment par un pays en plein blocage syndicaliste devenu presque rituel à cette période de l’année. Rien que les exactions de la CGT, depuis leur censure ouverte des médias nationaux jeudi dernier jusqu’à la pénurie de carburants actuelle, suffirait à remplir un billet, surtout si l’on devait se remémorer les prises de positions officielles de cette même CGT, il y a quatre ans, lorsqu’elle adoubait de son soutien le candidat socialiste d’alors, un certain François Hollande, qu’elle semble ne plus pouvoir encaisser actuellement.

cgt - si je n'étais pas là

Cependant, en marge de ces remarques sur ce qui fait, actuellement, le plus gros de l’actualité, les efforts faits par le gouvernement et le chef de l’Exécutif se traduisent par un assez remarquable plantage. Sur le front du chômage, l’annonce fanfaronnante d’un nouveau recul du nombre de chômeurs aura laissé assez froids la plupart des éditorialistes, journalistes et organismes de presse.

Une fois passée la joie très contrôlée d’annoncer une bonne nouvelle, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que l’épluchage des chiffres ne laisse guère de doute : s’il y a moins de chômeurs, ce n’est pas parce qu’ils ont repris le travail, mais c’est plus simplement parce qu’un nombre croissant ne prend même plus la peine de s’enregistrer auprès d’un organisme qui, de fait, ne leur sert absolument à rien une fois arrivés en fin de droits. Seuls quelques habitués du soutien aveugle aux institutions continuent, vaille que vaille et avec toute la mauvaise foi nécessaire, à trouver des arguments plus ou moins latéraux pour expliquer de façon enthousiasmante la baisse de ce nombre.

Bref : malgré des efforts évidents en communication, l’écran de fumée hollandesque sur le front du chômage n’a berné que les plus nigauds ou les plus serviles des journalistes.

tweet ayrault chômage

Mais ce n’est pas tout et de façon plus discrète, le gouvernement s’est tout autant planté dans sa communication budgétaire… Et ça s’est vu : alors que Sapin était tout fier, il y a quelques semaines de cela, de nous expliquer crânement être parvenu à réduire le déficit de l’État de 15 milliards d’euros en 2015, voilà que la Cour des Comptes réduit à quasi-néant la réalité de ces chiffres qui seraient en réalité 50 fois inférieurs si l’on excepte les éléments exceptionnels.

Pourtant, rappelez vous : tout le monde nous expliquait en long, en large et en travers que l’austérité s’était abattue sur le pays et qu’elle avait directement provoqué tout ce chômage. Manque de bol, en fait d’austérité, on a continué à dépenser comme avant avec la même décontraction, et à cramer de l’argent public des autres avec le même appétit féroce.

Tous calculs faits par les experts de la Cour, la baisse de déficit se monte non pas à 15 milliards, mais à… 300 millions. Fouchtra, voilà qui fouette du chaton mignon !

gifa oh noes facepalm power rangers

Et lorsqu’il s’agit de détailler ses positions, la Cour n’y va pas avec le dos de la cuillère. Pour cette dernière, les 15 milliards d’économie n’existent pas puisqu’il s’agit d’un pur effet d’optique, l’année 2014 comptant des dépenses exceptionnelles qui n’ont pas été reportées en 2015, soulageant d’autant un déficit de toute façon bien trop gros (l’équivalent d’un trimestre de dépenses de l’État, plus, même, que ce que rapporte l’impôt sur le revenu). Pour la Cour, la baisse observée est une évolution «peu significative», ce qui rend la mine réjouie du Sapin ministériel tout à fait déplacée.

D’autant qu’à cette évolution insignifiante, on doit ajouter des économies «mal définies, au final faibles et en majorité non reconductibles sur 2016», ce qui veut dire que les opérations « one-shot » pour épater la galerie n’ont pas du tout impressionné les Sages. Autrement dit, on bombe le torse et on rentre l’énorme bedaine étatique en espérant séduire la Commission européenne, les autres États ou les investisseurs qui passent à proximité, mais c’est peine perdue.

Et pour ce qui est de la dette de l’État, elle a malheureusement encore continué à grimper l’an dernier. Tout juste peut-on se réjouir qu’elle l’ait fait moins vite. En somme, on présente comme une rémission un cancer qui métastase mais aurait la mansuétude de n’être plus fulgurant. C’est consternant.

À l’analyse, la situation est même pire puisqu’en dehors des éléments exceptionnels et à périmètre constant, les dépenses ont en réalité progressé de 2,6 milliards par rapport à 2014. Oui, vous avez bien lu : alors qu’on a lu partout que l’État avait fait preuve d’un véritable ascétisme en réduisant ses dépenses, la réalité comptable est sans ambiguïté. Les dépenses ont progressé.

Toute cette tempête d’austérité de plus en plus évanescente n’empêche cependant pas nos deux clowns ministériels, Michel Sapin et Christian Eckert (le secrétaire d’État au Budget), de contester «vivement l’analyse de la Cour sur le respect des cibles de dépenses et d’économies». Ils auraient tort de se priver, d’autant que leurs contestations ne seront pas plus entendues que le rapport de la Cour qui les a déclenchées.

En réalité, plus personne n’a rien à faire de ces chiffres, devenus trop abstraits par leur volume. Tant que les manquements de l’État ne se traduisent pas en problèmes physiques concrets, le peuple, soigneusement entretenu dans son ignorance par ses élites, ses médias et, douillettement, par lui-même, continuera de regarder ailleurs en attendant un hypothétique retour de croissance qu’il s’emploie pourtant à saboter consciencieusement.

« La France va mieux » nous serinait le chef de l’État il y a encore quelques jours, lorsque l’essence coulait à flot et les Nuits de Boue s’écoulaient, tranquilles. Personne n’avait compris qu’il voulait dire « La France va mieux… que l’année prochaine ».

dépenses publiques 2014 INSEE

Commentaires110

  1. Le Gnôme

    L’enfumage est quand même devenu une méthode de gouvernement.

    N’importe quelle entreprise truquant ses comptes de pareille manière serait dénoncée par son commissaire aux comptes et son dirigeant rapidement embastillé. Là, rien de tout ça sinon la presse reprenant en gros caractères les pignouferies gouvernementales.

    Il parait, nous dit l’INSEE que le moral des ménages est au plus haut pour le mois de mai. C’est bien de pouvoir annoncer une amélioration alors que le mois n’est pas terminé.

    Ils nous prennent vraiment pour des cons, et ça marche dans 90% des cas.

    1. Pheldge

       » ça marche dans 90% des cas » oui, car qui a envie d’entendre la vérité, de voir la réalité ? c’est tellement plus facile de se mentir. Pour l’instant c’est l’enfumage, prochaine étape, le complot , comme fait Maduro !

      Psssst Bonzaille, tes compétences seront requises 😉

            1. Dr Slump

              Je prie plutôt pour un bon gros scandale à base de dopage, de pikouze et de flouze en grosses valises et petites coupures. Chez les français, les madrilènes ou les russkovs, m’en fiche, mais un bon séisme qui met tout sens dessus-dessous, et renvoie le pseudo-héroïsme sportif des footballeux aux objets perdus, et irrécupérables.

              1. Bonsaï

                Surtout depuis que « Légende Suédoise » est parti voir ailleurs si les pelouses sont plus vertes, il semblerait bien qu’un seul moyen subsiste encore pour engranger quelques points : acheter un arbitre lors d’une transaction secrète à très haut niveau… si vous voyez ce que je veux dire !.

              2. Pheldge

                Tu rêves , Camarade docteur, des scandales, il y en a régulièrement et la presse s’en fait écho. Mais la mémoire est courte, et le citoyen a besoin de modèles et d’idoles …
                La société a besoin de ces grandes messes catharsiques.

          1. Dr Slump

            Oh, ben ça a déjà fuité, ils étaient dopés… en googlant « coupe du monde 98 dopage » c’est partout sur tous les journaux.

              1. BDC

                C’était grâce aussi au malaise de Ronaldo, non ? C’est tout un savoir-faire le dopage apparemment, faut pas se tromper dans les doses.

          2. bibi

            En 1998 durant les matchs couperets, le seul match délicat c’était l’Italie qui a la faucheuse habitude de perdre contre le futur vainqueur et souvent au tir au but, le Paraguay, la Croatie et le Brésil avec sa défense en carton dont la France est la bête noire en coupe monde étaient des équipes largement à la porté de l’équipe de France, et sa défense de fer (2 buts encaissés en 7 match), et le fait d’avoir remis le couvert en 2000 pour l’Euro ça enlève quand même pas mal de doute sur le fait que la coupe du monde a été gagnée à la régulière.

            Évidemment ils étaient dopés mais pas plus que les autres et le dopage c’est juste normal dans le sport de haut niveau.

            1. Dr Slump

              Non, ce n’est pas normal. Que ce soit devenu monnaie courante ne signifie pas que ce soit acceptable, ça signifie que ça dépasse les bornes.

                1. Dr Slump

                  Nan mais pitié quoi. Aimé, Zidane et tartempion érigés au rang de héros, avec des trémolos dans la voix, la main sur le coeur et la larmiche à l’oeil, c’est trop là. Où est mon bazooka? Je vais faire sauter le studio qui a enregistré cette connerie.

                1. Dr Slump

                  Si les sportifs se dopent pour parvenir et/ou rester au plus haut niveau, c’est qu’ils n’en ont pas les capacités, physiques, mentales, psychiques, matérielles, etc pour y parvenir autrement. Ce sont donc des victoires totalement artificielles, qui ne tiennent pas compte de leurs réelles capacités. C’est ça le sport? Pour moi, non. Et je trouve que c’est dépasser les bornes du fair play, pardon d’être aussi vieux jeu hein!

                  Et si on pousse les sportifs à toutes ces injections et ces techniques et ces expérimentations pour augmenter leurs capacités, souvent au détriment de leur santé voire de leur vie (Fignon, l’est pas mort un peu jeune? surtout pour un sportif supposé entretenir sa forme?), je trouver que c’est aussi dépasser les bornes.

                  Chacun ses critères moraux? Les limites et les bornes, c’est relatif, ça se discute, ça se négocie entre gens consentants, pas grave si ça conduit à les repousser toujours plus loin ad nauseam? Ohlalalala! Voilà, ne suis-je pas un vil réactionnaire cramponné à sa quelconque religion moraliste et apocalyptique?

                  J’ai relu l’article de contrepoints sur Lance Armstring. L’auteur ne se livrerait-il pas à la rhétorique relativiste, cette méthode honnie par tout libéral déclaré? Notez que je pose plus des questions que je n’affirme un point de vue intransigeant de puritain né avec un balai dans le fondement. Je n’ai pas l’impression que le dopage rendre les sportifs plus sportifs, le sport plus beau, et leurs victoires plus méritantes. Suis-je un vieux con traditionaliste pour penser ainsi?

                  1. sam player

                    Les règles anti-dopage c’est comme la réglementation sur les armes : elles pénalisent ceux qui les respectent.
                    Mais j’avais déjà à l’époque fait valoir des arguments, vous devriez lire un peu les commentaires de l’article.

                    Au final vous introduisez de la morale… c’est bien cela le problème… la morale, chacun la sienne et ça n’a donc rien à voir avec le libéralisme.

                    Nota : c’est l’état qui réglemente les substances utilisables ou non dans une course, pas la société organisatrice.Essayez d’organiser une course dans laquelle vous autorisez des produits dopants.

                    1. Dr Slump

                      Blabla théorique, et le cas de la légitime défense est un tout autre contexte, que celui des règles d’un jeu, qui n’engage pas votre vie.
                      Oublions la morale, et revenons à l’objet principal, le sport. Le sport n’a t’il pas des règles, auxquelles les sportifs et organisateurs consentent pour que le jeu soit équitable, fair play, etc? En quoi est-ce du sport de gagner une compétition en s’injectant un produit dopant, fut-ce son propre sang?

                      Si le dopage doit devenir acceptable, et les produits dopants officiellement autorisés, les sportifs ne seront plus accusés de tricher, et tout le monde sera content. Sauf des gens comme moi, qui considéraient le sport comme une pratique de dépassement de soi, un jeu qui vous pousse à toujours vous améliorer, par l’entrainement, et par d’autres moyens naturels.
                      Le débat des drogues est encore une autre question, un autre contexte, et je partage le point de vue libéral dans un pays qui serait libéral: chacun s’envoie ce qu’il veut à ses risques et périls, ou pour son plus grand bénéfice. Mais nous ne sommes pas dans un monde libéral: fin du rêve, redevenons sérieux.

                      L’autorisation du dopage transformerait le sport en autre chose, non pas une compétition entre des sportifs, mais plus une compétition entre des labos, des chimistes, sous contrôle d’autorités de santé, et de législateurs aux intérêts bien compris. Ce n’est pas le genre de sport que les grecs ont inventés, pas le genre de sport que je souhaite voir. En fait, pour moi, ce serait la fin du sport. Tu connais l’expression, « oh, ce n’est pas sport » ? Cette expression perdrait tout son sens. De fait, vu qu’on en est à parler de ça, c’est fait, elle n’en a déjà plus, et peut-être dois-je considérer que le sport est déjà mort.

                    2. sam player

                      Ah le cépapareil a encore frappé.

                      Et vous dites « oublions la morale » mais en appelez immédiatement au fair play qui est de la morale.
                      Quand un joueur reste au sol l’équipe adverse met le ballon en touche et au réengagement l’équipe du joueur blessé redonne le ballon à l’équipe fautive, celle qui a mis le ballon en touche : c’est de la morale.

                      Se réinjecter son propre sang c’est du dopage mais passer une semaine en haute altitude non… Juste une histoire de pognon en fait.

                    3. Dr Slump

                      Je ne parle pas de mes critères moraux personnels, mais de ceux du sport, enfin ceux qui prévalaient encore jusqu’à une certaine époque, je ne sais pas à partir de quand ça a changé.

                      Que les autorités officielles décident de changer ces critères ne m’appartient pas, et on peur se demander à qui. Je suppose que ça s’est fait, petit à petit, en commençant par des produits disponibles, genre Louison Bobet et les amphét, puis c’est devenu de plus en plus courant, au point que c’est devenu un secret de polichinelle, et que tout le monde s’est mis à louvoyer avec les règles du sport.

                      Le sport est devenu un jeu de dupes, puis un jeu d’hypocrisie, et je réalise que le sport est mort. Le sport est mort, vive le dopage! Puis quand le dopage ne sera plus suffisant pour enthousiasmer les foules, on remplacera les sportifs par des humains hybrides, croisés avec des lévriers pour les sprinters, ou avec des ours pour les lutteurs. Et enfin quand ce sera devenu has-been, on les remplacera par des machines, des androïdes.

                      Au fait, tes réponses sont très rationnelles, mais je n’ai pas eu de réponse à ma question: Fignon et Hinault qui gagnent grâce à l’EPO où que sais-je, c’est du sport ou non à la fin?? Quel est leur mérite de gagner dans ces conditions?

                    4. sam player

                      Dr Slump

                      Est-ce que ça serait encore du sport ou pas ?
                      Bah ça voudrait dire que pour l’instant ça en est alors qu’en fait il y a juste 2 types de sportifs : ceux qui se font prendre et ceux qui ne se font pas prendre, sachant que dans cette dernière catégorie on ne sait pas séparer le bon grain de l’ivraie.

                      Mais sois optimiste et pense donc aux nouveaux noms des équipes sur le Tour de France : FDJ-Sanofi, TMobile-AstraZeneca, AG2R-Pfizer… et la pub sur nos routes :

                      – Col du Tour Malet 25km… et avec AstraZeneca vous y seriez déjà… ou avec Pfizer montez à 50 km heure… ou avec Novartis on trouve plus rien dans ta pisse !

                  2. Pheldge

                    « Suis-je un vieux con … » en général, quand on commence à se poser la question, c’est pas bon signe …
                    Mais bon, prends en ton parti, comme « certains commentateurs et tateuses ici » dont un en particulier ( je ne citerai pas son nom par pudeur ) qui a plus que largement dépassé la date de péremption mais qui néanmoins continue son chemin 😉

    1. Dr Slump

      La fête du slip ça suffit déjà amplement. Vivement le retour à la réalité dans la caboche de ces irresponsables!

  2. Marco40

    La déliquescence s’accélère. Mais ils ont la chance des cocus : « l’alignement des planètes » permet de faire durer l’agonie. Ils pourraient même s’octroyer le « El Nino » ayant permis de substantielles économies de chauffage cet hiver!
    Dire que l’année prochaine, il faudra « choisir » entre Nullissime 1er et Marine de l’extrême gauche-droite…

    1. albundy17

      Pas bon du tout pour les rentrées fistales energies chauffage, sans compter les chaudières qui n’ont pas tourné et rendu l’âme

      1. Aristarkke

        Rien fait en remplacement de chaudières cet hiver…
        Heureusement, j’ai eu davantage de ballons ECS et pas mal d’autres chantiers…

  3. Higgins

    La vraie information serait que les chiffres du gouvernement, passé, présent et à venir, soient justes. Je ne crois pas que le Léviathans y soit prêt. Lui et ses sicaires ont trop à perdre.
    Je me dois de préciser qu’il y a quand même un sérieux resserrement des boulons en matière financière mais il n’a pas lieu là où il le faudrait. Les ministères régaliens sont touchés de plein fouet et ça leur fait mal (Eckert à encore taillé cette semaine dans les crédits d’équipement de la grande muette pour majorer la réserve dite de précaution. À 7 mois de la fin de l’année, ça n’augure rien de bon sur l’État réel des finances publiques). Je côtoie quotidiennement des cadres de l’armée des Indes, de la Justice et des affaires étrangères et je peux affirmer que si la situation actuelle n’est pas rose, l’avenir en ce qui les concerne s’annonce carrément sombre. Il faut bien macadémiser les pavés parisiens pour accueillir un prix automobile de voitures électriques et enlever le dit macadam le lendemain de cette épreuve. Ce pays a des priorités curieuses.
    Je terminerai en rapportant ce mot lu sur le blog de Didier Vous. Tout le monde sait que l’autre nom de la Hollande est « Pays bas ». Normal 1er aura pleinement réussi cette transformation: ce pays est bien bas. C’est tout ce qu’il laissera au pays.

      1. UnLorrain

        Higgins,ça pourrait vous intéressez, Stalker dissection du cadavre de la littérature,de Juan asensio(je m’excuse au cas ou il passerait par là,d’écorcher probablement son nom!) critique littéraire,il y a peu,il critique..dissous,«Bloyennement» une jolie tite journaliste blonde aux grands yeux bleus,hi hi.
        Il y a aussi theatrummundi,semblant peu copain avec Stalker,apparait comme critique littéraire lui aussi..Camp du bien,camp du mal,ça ne finira jamais vraisemblablement.

        1. René-Pierre Samary

          A force de descendre, son pédalo devient bathyscaphe.
          (A propos, un lecteur avec un bon dico pourrait-il me dire ce qu’est un pédiscaphe -ou padiscaphe *)
          * terme trouvé dans une nouvelle de Maupassant

          1. sam player

            podoscaphe [pɔdɔskaf] n. m.
            ÉTYM. 1875; de podo-, et -scaphe.

            ♦ Vx. Canot de plaisance qui se manœuvre avec une pagaie.
            0 Des flottes de yoles, de skifs, de périssoires, de podoscaphes (…) filaient sur l’onde immobile (…)
            Maupassant, la Femme de Paul, I (1881).

              1. sam player

                Oh il y a bien longtemps que j’ai dû la lire celle-là et ce que je m’en rappelle c’est la métaphore entre l’amour et l’hameçon :

                « Soudain le bonhomme enleva brusquement du fleuve un petit poisson d’argent qui frétillait au bout du fil. Puis il essaya de retirer son hameçon, le tordit, le tourna, mais en vain; alors, pris d’impatience, il se mit à tirer, et tout le gosier saignant de la bête sortit avec un paquet d’entrailles. Et Paul frémit, déchiré lui-même jusqu’au coeur; il lui sembla que cet hameçon c’était son amour, et que s’il fallait l’arracher, tout ce qu’il avait dans la poitrine sortirait ainsi au bout d’un fer recourbé, accroché au fond de lui, et dont Madeleine tenait le fil. »

                Pas mal la description, ça fait ça… au début !
                _________
                Sinon il y a une toile de Courbet qui s’appelle « La femme au podoscaphe » et de mauvaises langues disent que c’est une des rares fois où Courbet a peint une femme en activité… hi hi hi

                1. René-Pierre Samary

                  C’est qu’il l’aimait éperdument, sans savoir pourquoi, malgré ses instinct délicats, malgré sa raison, malgré sa volonté même. Il était tombé dans cet amour comme on tombe dans un trou bourbeux. D’une nature attendrie et fine, il avait rêvé de liaisons exquises, idéales et passionnées ; et voilà que ce petit criquet de femme, bête, comme toutes les filles, d’une bêtise exaspérante, pas jolie même, maigre et rageuse, l’avait pris, captivé, possédé des pieds à la tête, corps et âme. Il subissait cet ensorcellement féminin, mystérieux et tout-puissant, cette force inconnue, cette domination prodigieuse, venue on ne sait d’où, du démon de la chair, et qui jette l’homme le plus sensé aux pieds d’une fille quelconque sans que rien en elle explique son pouvoir fatal et souverain.

                    1. René-Pierre Samary

                      C’est du Maupassant, ignare ilien. Mais je devine que tu dois être un de mes trois lecteurs. Cela dit, à chacun son niveau culturel. Toi, c’est Goscinny, moi c’est La Guerre des Gaules.
                      Il est vrai que pour toi, guerre des gaules évoque sans doute quelques rivalités masculines, dans un film classé XXX…

                    2. Pheldge

                      J’avais deviné, je me moquais RPS, et figure-toi que j’ai étudié des passages de César en latin (depuis la 5 ème au bac 😉 )
                      Mais ta réaction m’a bien fait rire ! t’es de mauvaise humeur, Mme avait encore la migraine ?

          2. Cdt Michel e.r.

            Podoscaphe, subst. masc.
            a) Embarcation mue à l’aide des pieds. On construisit un Podoscaphe très rudimentaire actionné par une roue à aubes (…) que faisaient mouvoir les pieds du cavalier (Baudry de Saunier, Cycl., 1892, p.507).
            b) “Embarcation de sport formée de deux flotteurs métalliques reliés ensemble par des lattes sur lesquelles se place un pagayeur” (Quillet 1965). Des flottes de yoles, de skifs, de périssoires, de podoscaphes, de gigs, d’embarcations de toute forme et de toute nature, filaient sur l’onde immobile (Maupass., Contes et nouv., t.1, Femme de Paul, 1881, p.1216).

            http://www.cnrtl.fr/definition/podoscaphe
            (REM tout en bas)

            P.S. : Je suis un lecteur assidu de H16. Mon nom n’est pas un pseudo : je suis réellement un commandant en retraite.

  4. hub

    au secours au secours, help help, j’ai besoin chaque jour de l’analyse pertinente/impertinente de H16, enfin quoi, vrai, mais dès que j’ouvre la page ça se met à planter, et mon navigateur ne veut plus rien savoir…. je sais qu’il y a d’éminents informaticiens dans les lecteurs, j’ai besoin de conseils merci! (je me balade sans soucis sur tous les sites avec google chrome, y aurait une censure insidieuse et sournoise?;;;)

      1. albundy17

        Utilisateur de firefox depuis des années, celui ci commençait a me faire suer par sa lourdeur et ses temps de chargements de pages.

        J’ai tenté Vivaldi, c’est de la balle

          1. Dr Slump

            Je plussoie. Plus de plantages depuis que j’emploie la dernière mouture d’Opera. Alleluja! Même sur les Chroniques Martiennes, non, les Chroniques Hashienne, ou un truc comme ça

          2. Theo31

            Abandonné à cause du gestionnaire de telechargements devenu nullissime.

            Downloadhelper sous Mozilla, c’est le paradis.

              1. petit-chat

                h16 devrait être rémunéré pour toute cette pub faite à l’insu de son plein gré sur son site (site miséreux car visité par à peine 20 lecteurs, il sera impossible de mettre « vu à la télé » !)

                1. Pheldge

                  D’autre part, il est notoire que ce sont des robots qu’il programme depuis son « vrai » boulot qui gonfle les stats des « pages vues » ! et après il a le front de vilipender le brave gouvernement ! Tout ça pour briller auprès de sa starlette de télé ! Ce type avec son masque à gaz, il n’a vraiment aucune morale 😀

                  1. Pheldge

                    Ooooops , des robots …. qui gonflent ! ou bien version Najat , « qui gonfles » parce que voilà, le pluriel c’est avec un « s » à la fin …

    1. Black Mamba

      J’ai le même souci au bureau , du coup j’utilise mon smartphone ou ma tablette … J’ai cessé d’utiliser mon ordinateur qui se plante comme par hasard sur le blog d’H16 …

    2. Nocte

      Il faudrait tester en navigation privée pour voir si ca ne serait pas un problème de cache du navigateur ou une extension de chrome.

      Éventuellement, essaie avec un autre navigateur.

      Histoire de déterminer, d’où peut venir le problème.

      1. hub

        merci à tous… « quand vous avez un problème informatique, ne cherchez pas à le résoudre, contournez-le….  » visiblement, cela marche mieux sous firefox… je vais faire d’autres essais.

    3. Hang’em High

      youtube.com/watch?v=6z0e_xSC8to

      les voies de Monseigneur sont impénétrables… avec le même navigateur, je suis planté au bureau et ok at home… et c’est l’inverse pour ma messagerie personnelle… je renonce à comprendre : I think that maybe I deserve a cup that cheers but not inebriates, do I not ?

        1. René-Pierre Samary

          Je le répète, l’important, c’est ce qu’on apprend par hasard. Les heures de bureau, pour certains, sont consacrées à faire joujou sur internet. Et on s’étonne que le pays aille à vau-l’eau…

    4. sam player

      Perso j’utilise Chrome et Google s’occupe tout seul de faire la synchronisation entre mes divers appareils, plus de soucis, jamais en retard à un rendez-vous !
      Et si un jour mon disque dur plante j’ai juste à demander une copie à la NSA… Elle est pas belle la vie ?

  5. philos

    « N’importe quelle entreprise truquant ses comptes de pareille manière serait dénoncée par son commissaire aux comptes et son dirigeant rapidement embastillé. Là, rien de tout ça  »
    C’est bien le problème ….
    Les politiciens ne sont jamais coupables ni même responsables et en plus ils sont réélus ; alors pourquoi se gêner !
    La Cour des Comptes n’a aucun pouvoir de sanction …
    Il y a pourtant une solution : doter la Cour des Comptes de véritables pouvoirs et mettre en place comme aux USA le mensonge sous serment ; étant entendu que les élus et ministres seraient sous serment (avec de véritables sanctions) tant que durent leur mandat ou leurs fonctions publiques.
    Fini de rire alors …
    Mais, aucun politicien français de quelque bord qu’il soit ne voudrait d’une telle extrémité !
    Ce serait la fin du business !
    Ps : Sapin est du bois dont on fait les menteurs ! (bon je n’ai pu résister …)
    Ps : petite typo en ligne 4 (de tout son long)

  6. UnLorrain

    Navigateur srware iron vous m’en direz du bien 🙂 vous taper votre recherche dans la barre adresse,pas de moteur de recherche visible,evite des bugs et autres ennuis,si j’ai bien retenu la leçon de cet excellent site qu’est assiste.com.

  7. Hang’em High

    Ce twit de Ayrault… on pourrait accepter le « truquage » au lieu de « trucage », en tant que variante orthographique, rare mais validée… en revanche, le « seuls réponses » démontre bien la nullité du personnage, pourtant enseignant de profession…

    Je sais, je sais… il enseignait (pour une courte durée, au reste, avant que d’entrer dans une carrière nettement plus rémunératrice) l’allemand… soit… mais même dans son domaine de compétence supposée, et dans un discours où il avait eu la coquetterie aventurée de s’adresser dans leur langue à des Allemands, il avait confondu « Fruchtbar » et « Furchtbar »… étonnant, notre Fürst de Nantes…

    atlantico.fr/pepitesvideo/furchtbar-vs-fruchtbar-lapsus-effroyable-jean-marc-ayrault-547065.html

    PS : « twit » n’est pas une faute de frappe….

    1. Bonsaï

      Franchement, je ne crois pas qu’il ait réellement commis cette bévue. C’est trop énorme, surtout pour un prof d’allemand. C’est donc le journaliste, évidemment non bilingue, qui a dû mal comprendre…

      1. Val

        Bonsaï il vous reste des illusions sur nos enseignants. Un interprète de conférences de ma connaissance accompagnait il y a qq années un groupe de français à New York . Il y était ds le cadre de son travail. La plupart des gens du groupe était incapable de demander leur chambre. Il leur a demandé leur profession : prof d anglais. ….

    2. Aristarkke

      A propos des traces laissées dans le oueb, tu peux aller visiter le blog du Grincheux Grave où son taulier proposait récemment une recension des pensées de Peak de la Faribole vers 2012, à l’ époque où son boulot actuel n’ était pas encore devenu une réalité (enfin réalité quant aux réalisations…???).

  8. Dr Slump

    J’étais chez mon pote cousin ces derniers jours, chez qui la télé est à mon goût trop fréquemment allumée. Ne l’ayant pas vue depuis des années, j’en profite néanmoins pour observer un peu ce qui passe encore de nos jours par la petite lucarne.
    Aux infos de Tfou, clairement l’équipe de journaleux se moque de comprendre qui est le marchepied du tremplin de l’autre, la bisbille entre Ménard et le FN est présentée de manière tellement biaisée, tronquée, et orientée, qu’elle fini par être mensongère et manipulatrice. I am deeply shocked.

    Beaucoup de sport, des conseils santé dont on se demande de quoi la télé ou l’état se mêle, des pubs qui vont toujours plus loin dans le neuromarketing voire le pervers, et des jeux télévisés aussi pléthoriques que stupides, qui en sont pourtant à leur 15ème édition, and still counting…

    C’est affligeant de connerie abêtissante, c’est une propagande spontanée, et des millions de gens s’en abreuvent continuellement sans même penser un seul instant à faire quelques remises en question… Jésus, c’est quand la fin, l’apocalypse, please? Il me prend de rêver à un final countdown: 5, 4, 3, 2, 1 ka-boom! The end of the world! Enfin un peu de silence radio dans l’espace inter-galactique!

    Et donc, tout continue dans le pire de l’habituel étatique, et le port’ninwak sous amphétamines. Mais tant qu’il y a à bouffer et à boire, personne ne se laisse gâter la sauce poivre qui va avec le steak. Et puis le vin reste bon!

    Apéro, verse un peu plus longtemps dans le verre, et à la bonne vôtre!
    NB: I am still alive and kicking, you fools!

    1. Pheldge

      Vas-y mollo sur la paire « Ô », parce que sinon, bien qu’alive, tu ne pourras plus kicking beaucoup … Contemple ici, le déplorable spectacle que t’offrent quotidiennement certains commentateurs, et tateuses avinés …

      1. Dr Slump

        Je ne pense pas contribuer à ce déplorable spectacle que tu décris. Ou alors il faut vite me détromper. L’apéro est pour moi une activité ponctuelle, et assez rare, tandis que me maintenir en bonne santé physique et mentale est pratique quotidienne. D’où un plaisir accru quand je m’envoie un godet bien mérité.

    2. René-Pierre Samary

      « J’étais chez mon pote cousin »…
      La télé, un chasse-cousins ? (Balzac, je crois).
      Même expérience chez des connaissances (de ma compagne). Lui, psychiatre, elle, psychanaliste. Pour vous dire : pas des beauf’s, en principe. La télé dans le salon,en permanence, allumée quand ils recevaient… Naturellement, bien-pensants jusqu’à la moelle. Je ne compte plus le nombre de crétins bac + 7 que j’ai croisés, et la quantité de bon sens que j’ai rencontré à bac – 3. A croire que la vulgarité, c’est un peu génétique.

      1. Pheldge

        Réné-Pierre, c’est pas tant une question de diplômes, que de paresse intellectuelle: beaucoup de personnes, formatées par leurs études, ont perdu tout sens critique, et gobent sans analyser et sans réfléchir tout ce qui abonde dans le bon sens, tel qu’ils l’ont appris.

        1. BDC

          A chacun selon son caractère, de loup (de mer) ou de chien, mais finalement c’est le chien qui a proliféré avec la domestication. Le loup est en voie de disparition.

  9. Duff

    Discussions entre amis hier soir : Brexit, Trump, élections autrichiennes, dérive gauchiste du FN, droite « fesses en l’air », gauches dans le monde qui trouvent le moyen d’être arrogantes malgré leurs échecs cinglants sur le plan économique voire sur tous les plans… 🙁

    C’est pas une victoire à l’euro de foot qui va me remonter le moral, la fRance truque ses comptes mais elle n’est pas la seule à faire de la merde dans son coin c’est assez général. Mon pote hier soir qui vit à NY nous en a sorti de belles sur les USA.

    Je ne sais même pas s’il me fallait attendre quelques verres de vin pour oser lâcher « pourvu que Clinton se ramasse » et de convenir collégialement qu’en cas de victoire de Trump on allait déboucher le champagne pour savourer les mines défaites des « experts » télé et radio ainsi que de tous les journalistes qui se croient plus malins que les autres en niant le réel.

    1. barbatruc

      Trump ne passera pas, ça sera un remake de ce qui vient de se passer en Autriche , Ça risque d’être serré, comme ça s’est passé avec GW Bush lors de sa première élection, mais l’époque n’est plus la même , Trump est détesté d’une bonne partie des républicains , l’administration fera pencher le dépouillement pour Clinton, même celle ( l’administration) qui vote républicain traditionnellement. Je tiens le pari. Sauf événement exceptionnel, ça devrait être Hillary la prochaine Présidente.

      1. sam player

        Vous faites dans l’émotionnel.
        Pour les autrichiens, avec le différentiel de 30,000 vois, c’est du pile ou face, pas de la démocratie.
        Je n’accorde aucune valeur à un vote majoritaire. D’ailleurs la semaine dernière Montebourde en a appelé à un referendum pour la loi travail.
        On ne peut que s’étonner qu’il n’en est pas été de même pour le mariage pour tous ou la peine de mort… qui sont aussi des grands sujets qui divisent.

        1. Pheldge

          Tiens à propos d’Arnaud et d’Orélifilipetti, on ne devrait pas plutôt dire au lieu de Arnaud Montebourg, Arnaud Monte,l’a Bourrée ? la question mérite d’être posée ! 😉

            1. Pheldge

              sam, tu me connais, moi je donne dans la dentelle, dans le bijou ciselé , la finesse, c’est definitivement mon rayon, c’est là que mon Art (no montburg … ) prend toute son envergure !

      2. Pheldge

        Je me suis revu il y a peu, les saison 7 & 8 de 24 (24h chrono in french ) qui datent de 2009- 2010 Le POTUS y est une feumeuh, et devinez à qui elle ressemble 🙂
        Je rappelle que dès la saison 2 , donc en 2002, le POTUS était un noir un afro-américain.
        https://youtu.be/3IjWBwqvnMM

      1. barbatruc

        Pas plus surprenant que ça. Allez dans un pays du tiers monde avec des Euros ( le Maroc par hasard, expérience perso ) , faites le change en Dirham , dépensez, puis il vous reste des Dirhams avant de partir , allez à la banque du coin, par exemple à Tanger avant de reprendre le bateau, eh bien vous savez quoi vous pouvez vous torcher le c** avec vos dirhams ! J’ai pu faire le change avec des passagers marocains ( au passage je leur rend hommage) revenant régulièrement dans leur pays d’origine, les commerces sur le ferry Marocain n’acceptant que des Euros.

          1. barbatruc

            OK, mais les ferrys battant pavillon Marocain, on se doit d’attendre qu’ils acceptent au minimum les devises des leur pays.

            Ayant fait un scandale sur le bateau, de nombreux marocains rentrant en Europe, comprenant mon  » coup de gueule » , se sont proposés de me faire le change mano à mano. J’ai été surpris de la gentillesse et de la compréhension de ces gens, insistant pour régler mes problèmes de change. J’ai gardé une très bonne image de la solidarité des ces immigrés rentrant en Europe tous prêts à me dépanner, se démunissant de leurs devises, pour récupérer de la monnaie de singe. Et me disant tranquillement , bon c’est pas grave on s’en resservira l’année prochaine des Dirhams quand on reviendra au Maroc. Des gens très bien, une très belle image du Maroc et des Marocains. Pas sur que j’en aurai fait autant. J’en conserve un très beau souvenir.

            1. René-Pierre Samary

              Votre pean pour la gentillesse marocaine, barbatruc, je ne dis pas qu’ils ne la méritent pas, bien souvent. Il faut quand même relativiser. Les Marocains, comme les Tunisiens ou les Algériens, se sentent un peu gênés vue la mauvaise réputaion que leur valent les terroristes musulmans; et sont incités à en rajouter, côté amabilité.
              Je remarque aussi que vous avez été « surpris de la gentillesse et de la compréhension de ces gens » : un a priori qui se dévoile, incidemment ?

  10. lafayette

    Je pencherais plus pour une manœuvre hollandèsque et électorale, visant à faire mettre en grève à l’Anpe pour baisser le taux de chômeurs, mais maladresse aidant, la CGT s’est sentie obligée de foutre le bordel.

  11. gérard

    Je ne sais pas si les injections de liquidités de la BCE impactent les déficits ou pas.La BCE injecte 80 milliards par mois en europe.En proportion cela ferait environ 20 milliards par mois pour la France(ce qui explique l’optimisme de pépère).Je suppose que la BCE rachète entre autres de la dette sociale et des collectivités locales ,ça devrait truquer les chiffres du déficit qui a mon avis ne veulent plus rien dire

Laisser un commentaire