Quelles prochaines étapes pour l’uberisation de la société ?

J’en parle régulièrement, et je continuerai assez logiquement à le faire à mesure que les progrès se feront plus palpables, mais il semble évident que la société traverse actuellement un profond changement avec la disparition progressive d’un certain nombre d’intermédiaires, ce qu’on surnomme souvent « l’uberisation » de la société.

En pratique, cette disparition est surtout la modification des formes d’intermédiaires, et Uber elle-même, la société dont le néologisme est tiré, aura plus que probablement à subir, elle aussi, l’uberisation de la société, comme je l’évoquais ici. Petit-à-petit, par la force des réseaux sociaux ou spécialisés, via des applications dédiées ou au travers de plate-formes généralistes, chacun va pouvoir directement commercer avec tout le monde directement, en éliminant la part des intermédiaires dont la valeur ajoutée ne consistait essentiellement qu’à permettre aux individus de se mettre en relation.

uber nuit debout

Au niveau sociétal, cela veut dire une remise en cause profonde du salariat par exemple, avec, pour beaucoup de secteurs (celui des services notamment), sa disparition pure et simple au profit du travailleur indépendant.

Cette profonde modification de toute la société va complètement saper les bases sur lesquelles reposent beaucoup de modèles sociaux et politiques actuels, à commencer par le système français qui, comme l’explique bien Verhaeghe dans un récent article de Contrepoints, se nourrit essentiellement de salariés.

À titre d’illustration, on pourra prendre la récente annonce par Uber – justement – que seront déployées aux États-Unis, à Pittsburgh et d’ici la fin du mois d’août, une flotte de « taxis » autonomes pour le compte de la société. Cette annonce survient alors que plusieurs constructeurs automobiles centenaires (ou quasi) comme Audi, BMW, Mercedes ou Nissan-Renault ont eux-mêmes annoncé la disponibilité prochaine de leurs voitures autonomes pour le grand public d’ici à 2021. Si l’on y ajoute les velléités pour ce même Uber de se positionner aussi sur le transport de marchandises suite à son rachat d’Otto, une startup spécialisée dans les camions autonomes, on comprend que l’autonomisation des transports routiers n’en est qu’à ses débuts et que ce secteur va devoir affronter un changement paradigmatique fondamental et profond dans les prochaines années.

Bien sûr, par changement, on comprend assez bien l’impact que ces véhicules autonomes pourront avoir pour ceux qui y sont confrontés. Que ce soit les chauffeurs de taxi ou de camions, l’avenir semble incertain quant à leur profession. Mais le choc promet en réalité d’être bien plus grand, et notamment parce qu’il n’est absolument pas compris ni, à plus forte raison, anticipé par ceux qui servent actuellement de dirigeants dans les pays concernés (évidemment, en France, avec la brochette d’indigents intellectuels qu’on se cogne, la situation est encore plus critique).

la rentrée d'hollande

Ainsi, on ne peut s’empêcher de noter que les politiciens, jamais en retard d’une ânerie, se sont régulièrement manifestés pour tenter de s’opposer à ce mouvement de fond qui agite la société, et cette évolution qui modifie profondément le rapport entre les producteurs et les consommateurs, entre ceux qui offrent et ceux qui consomment des services en particulier. Toujours sur la brèche pour justifier leurs émoluments, les politiciens ont par exemple systématiquement tenté de mettre des bâtons dans les roues d’Uber. Ne pouvant s’attaquer à la partie purement technique de l’application, ils ont ainsi accumulé les vexations légales, normatives ou fiscales sur les chauffeurs.

Ce qui devait arriver arriva : la société a donc déployé des trésors d’imagination et de financement pour hâter la disparition de ces chauffeurs dans son modèle d’affaire.

Autrement dit, non seulement les politiciens ne comprennent rien à la révolution qui se met en place, mais en plus trouvent-ils le moyen d’être contre-productifs au point de souvent accélérer les effets qu’ils entendent combattre avec leurs petits bras et leur cerveau tout mou : croyant protéger les salariés et un monopole destiné à s’effondrer, ils forcent les nouveaux arrivants à contourner de façon innovante les obstacles artificiellement posés là.

Lorsque je dis que le choc sera rude, et l’impact énorme, je n’exagère pas.

Rien qu’avec ce changement fondamental lié à la disparition des conducteurs et à l’autonomisation des transports, des pans entiers de nos politiques deviendront purement et simplement caducs, comme par exemple les politiques municipales dans lesquelles prennent une grande place la gestion du trafic et la bonne entente entre les différents modes de transports.

Et lorsqu’on agrandit l’angle d’analyse au-delà des seuls transports, le constat reste le même, et l’impact d’autant plus fort. La possibilité qui existe maintenant, via les technologies modernes, pour tout un chacun de se mettre directement en relation avec des dizaines ou des centaines d’individus motivés par les mêmes envies permet des adaptations, des réalisations ou des formations de groupes d’intérêts extrêmement rapides, bien plus que tout ce que les cycles législatifs permettent de suivre, et encore plus que ce qu’un politicien, habitué à raisonner dans ses habitudes d’un autre siècle, n’est à même de couvrir.

En France, le constat est encore plus cruel : tellement aveuglée par son nombril, sa volonté farouche d’inaction pour éviter tout bouleversement d’un statu-quo si délicieusement bénéfique pour elle, la classe politique française ne voit absolument rien venir, dans absolument aucun domaine. De même qu’ils ont assisté niaisement, les bras ballant, sans comprendre, au débarquement de nouveaux modèles comme Uber, que ce soit dans les transport, le crédit, le logement touristique ou ailleurs, nos politicards — ayant consciencieusement fuit depuis belle lurette les missions régaliennes et oublié la notion même de service au peuple — vont prendre en pleine poire ces nouveaux changements paradigmatiques.

Or, tout comme avec Uber où ils ont eux-mêmes été les instruments de ces changements à leur corps défendant, par leur propre contre-productivité, que croyez-vous qu’il va bien pouvoir se passer lorsqu’il s’agira pour les individus d’assurer leur propre sécurité, alors même que ces politiciens démontrent, tous les jours, qu’ils sont d’une incompétence chimiquement pure ? Comment ne pas voir que quasiment toutes leurs déclarations, tous leurs petits mouvements de mentons stériles, toutes leurs agitations des membres supérieurs (sourcils inclus) ne font qu’accélérer la prise de conscience de leur totale impéritie et qu’ils vont donc pousser les citoyens à trouver des solutions radicalement nouvelles aux problèmes qui les préoccupent ?

En tout cas, les prochaines années seront décisives, et ne comptez sur aucun de ces guignols pour vous y préparer.

Government Demotivator

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires179

  1. Le Gnôme

    Les chauffeurs sont morts, mais il ne le savent pas encore, les caissières de supermarché aussi, et bien d’autres métiers aussi. Ils faut s’y faire. Ce n’est que l’aube d’un monde nouveau.

    1. Pere Collateur

      Les camions autonomes, ca va être saignant. Rien que dans ma rue, il y a une dizaine de chauffeurs routiers et une autre dizaine qui bossent dans le secteur du transport.

      Evidemment, ces avancées sont inélutables et souhaitables, mais je me demande vraiment ce que vont devenir ces chauffeurs routiers? Comment vont ils se reconvertir?
      Il y a bien sur des endroits ou les camions autonomes ne pourront pas aller, genre le bush Australien ^^. Mais ces transports border line, il n’y en aura pas pour tout le monde.

      Même chose pour les conducteurs de ces bétaillaires que financent mes impots bien contre mon grès. Autant à titre personnel, je n’ecraserai pas une seule larme sur la fin de ces saloperies obsolete par conception, autant, j’ai les memes interrogations pour la reconversion des chauffeurs de tous ces machins,
      La voiture autonome va rendre visible de facon définitive l’inutilité totale des transports en commun. Ca c’est bien. Par contre la ou ca va faire mal, c’est quand on va voir tous ces rails de trams arrachés à grand frais alors que ca a couté un pont à construire et que ca n’aura presque pas servi.

      Il y a en ce moment un exemple particulierement parlant à Strasbourg: Une nouvelle ligne de tram est en pleine construction, vers la ville de Kehl juste de l’autre coté de la frontiere en Allemagne. Cette ligne n’a evidement aucun intéret, puis que l’Allemand Lambda s’en fou et continura de venir en voiture en France, et coté Francais, comme les déplacements chez le voisin allemenand c’est pour essentiellement les grosses courses, du coup le tram, sans intéret.
      On a donc des traveaux pharaoniques, qui font chier tout le monde depuis un an, qui coutent plusieurs centaines de millions d’euros, pour des machins qui n’ont pas d’utilité, qui vont encore plus congestionner la circulation près de la frontière, et finalement qui seront terminé en même temps que l’avènement des voitures sans conducteurs. Epic fail total.
      Bon à Strasbourg, le maire est socialiste assumé. Ceci explique donc cela.

      1. « Comment vont ils se reconvertir? »

        Ils deviendront (au moins certains d’entre eux) superviseurs de camions autonomes : confortablement installés à un poste de contrôle, il vérifieront que les 5 ou 10 camions sous leur responsabilité n’ont pas de souci sur le trajet, au moyen des informations qu’ils renverront toutes les secondes au centrale. Par exemple.

        1. sam player

          Certes mais même si tu dis « au moins certains d’entre eux » il ne faut pas se leurrer il n’y a pas remplacement à 50% ni même à 100% (tu ne l’as d’ailleurs pas dit) et ce serait même une ineptie économique. On n’investit pas pour que ça coûte le même prix de revient.

          Quand on investit c’est pour abaisser les coûts et ces coûts sont obligatoirement répercutés sur le consommateur final. S’ils ne l’étaient pas, alors un aigrefin interviendrait sur le marché avec pour objectif de le rafler (exemple bien connu avec Free et les historiques ont réagi en baissant leurs prix).

          Les véhicules autonomes feront donc baisser les coûts des transports et ça se répercutera sur les prix à la consommation et ça dégagera du pouvoir d’achat pour de nouvelles activités (2 Mds par an avec Free par exemple).

          Ca permettra peut-être aussi d’ouvrir le marché du transport à des produits qui n’y avaient pas accès et de les valoriser (colis de producteurs locaux par exemple).

          Si le marché du transport se développe encore plus, il faudra bien charger les camions aussi…

          1. Pheldge

            Pour que le transport autonome puisse se développer, il faudra du temps, et des investissements. ca ne va pas se faire du jour au lendemain ! et on a trop tendance à regarder le progrès technique négativement, le progrès est libérateur d’énergie et de moyens …

            1. Le temps, il est déjà écoulé en grande partie. On parle de 2021 pour le grand public. Et les investissements, ils sont déjà faits pour la R&D, et seront absorbés par le renouvellement naturel du matériel. Il n’y a pas besoin d’infrastructure particulière (les routes standards fonctionnent) ni d’apprentissage particulier (le permis de conduire de base ira très bien).

              1. Le Gnôme

                Je pense qu’à terme, il n’y aura plus besoin de permis, ni de voiture dans son garage. Il suffira de commander une automobile, une camionnette, un camion suivant ses besoins du jour et basta.

                Le corollaire est qu’il n’y aura plus de PV, c’est un mankagagner certain pour l’Etat.

                1. Adolfo Ramirez Jr

                  Exact le gnome, il y aura un parc de voiture (géré par les loueurs de voiture actuels, Hertz, Avis??) par ville, on commandera un transport ou un trajet, une petite voiture pour emmener les enfants a l’école a 8h, un berline pour la réunion d’affaire de 10h, un monospace pour partir une semaine en vacances en famille…
                  Le modele de la famille francaise avec deux voitures a vécu! Résultat c’est au moins 600 euros par mois de pouvoir d’achat en plus par famille, des milliers de m2 de garage a reconvertir (entrepots, logements?).

                  1. Aristarkke

                    Alors là, Me Ramirez, vous avez perdu le niveau des prix -réels- des réseaux de loueurs en Grance. Vous économiserez sûrement les 600€ de votre véhicule perso mais vous les repaierez allègrement par les multi-locations que vous imaginez.

                    1. Numero19

                      Prix des locations largement augmenté par l’éco-contribution annuelle des loueurs (résolvant le mankagagner des amendes)

                    2. sam player

                      Harry peut-être que tu ne loues pas souvent des voitures, mais quand je vois le prix payé pour les voitures que je loue chez EUROPCAR je me demande parfois comment le loueur s’en sort que ce soit en france ou pire à l’étranger.
                      Un kilométrage illimité en france c’est environ 80€ par jour en catégorie C (Berlines compactes).
                      Jette aussi un oeil aux véhicules loués par les partenaires d’Easyjet. En Hongrie : 2 jours avec 500km 120€.

              2. Aristarkke

                Mgr, il me semblait que l’ autonomie des véhicules impliquait une cartographie très hautement numérisée pour détailler les moindres ouvrages et les limites exactes des voies routières, rues, etc…
                Cela ne paraît pas pouvoir être fait en deux coups de cuiller à pot ni avec trois francs six sous…
                Du délai me paraît donc indispensable à prévoir.
                Ou alors, aurais-je raté un épisode???

                1. Adolfo Ramirez Jr

                  Je ne suis pas client des loueurs donc je n’ai aucune idée des prix pratiqués, mais si on remplace 2 voitures a rembourser + assurances (et franchises)+ entretien par un abonnement mensuel chez un parc de loueur qui aura un taux d’occupation de 90% en journée, avec des voitures autonomes qui signaleront elles-memes les entretiens a réaliser (pression des pneus, changement d’huile…), il y a quand meme matiere a économies… Tout peut quasiment etre automatisé et les abonnements viendront couvrir les frais fixes…

                  1. zelectron

                    Quel plaisir de rouler à 259,37 kms/heure sur autoroute dans un vbot et en sirotant « l’abus qui est dangereux » sans risquer quelque contrôle que ce soit et ce avec sa dulcinée dans les bras avec une musique adéquate, un léger parfum d’ambiance, le tout avec vitres electrochromes . . . en payant une « légère » surtaxe pour grande vitesse 🙂

          2. Aristarkke

            Sam, il me paraît que les aigrefins seraient plutôt, dans le cadre du téléphone mobile, Orange (ex FTelecom) et SFR qui étaient les deux premiers opérateurs de radiotéléphone avant 1996. Ce machin coûtait alors un blinde avant même ta première communication (j’ai mémoire d’ un budget minimal de 400/500F (60/75€)), ce qui faisait reculer beaucoup de sociétés pour l’ équipement de leurs cadres…
            D’ où l’ apparition du Be Bop de FT pour ouvrir le marché vers le bas mais en low cost/ conditions dégradées puisque tu pouvais appeler mais pas être appelé avec ce zinzin. Aussi étonnant que cela paraisse maintenant, c’est Bouygues Telecom qui a ouvert sérieusement le jeu avec ses forfaits deux heures + téléphone dans le prix…
            Puis il s’est « assagi » par les délices du crowny capitalism…
            Il y a bien trois semaines / un mois, tu aurais entendu les propos du PDG d’ Orange commentant ses résultats du 1er semestre, regrettant sans complexes (totalement hontectomisé, ce gars) la fusion ratée d’ avec Bouygues qui maintenait QUATRE opérateurs en Grance, que c’était pas facile, que c’était pas d’bol et que c’était beaucoup trop pour la Grance rendant le gain des soussous trop difficile, ma pov’dame!!!
            Free se présentant plutôt comme le chevalier blanc sans peur (ni reproches, je ne sais pas ??? 😛
            Rappelle toi la saillie mémorable et memorée de notre Nono à ce sujet!!!

      2. albundy17

        « ca va être saignant »

        Dans beaucoup de domaines, le seul frein actuel est psy. Quand on voit que la plupart des accidents de transports sont dû a des défaillance humaines, je ne verrais pas d’inconvénients à avoir un pilote airbus totalement informatisé, les pilotes étant déjà actuellement là pour de la figuration.

        Petite pensée pour Ari qui envisage éventuellement de louer du véhicule, espérons qu’il a une flotte de collection…

        Patron, le gus qui contrôlera (dans un premier temps) une dizaine de camions sera bien chanceux par rapport aux 9 autres sur le bitûme carreau.

        1. Bonsaï

          Ari le Collector n’aura sans doute aucun souci à se feire, tant est grande sa vivacité d’esprit…
          Et toujours prémonitoire, dès hier je lui donnais du Uber Aristarque !

          1. albundy17

            Heuuu, oui Pheldge, sans doute, ça n’est qu’ensuite que plus personne ne passait son permis brouette. Ce n’est que la transition qui reste difficile.

            Tu mets en quelques années les 350.000 chauffeurs routiers au chomedu, il y aura de la casse, c’est certain

              1. albundy17

                Heuu, je pense que si, mais j’aimerais ton développement, ils font quoi les 350.000 routiers sympas avec en général permis poids lourds comme seul diplôme, je ne parle même pas des + de 45 ans que la législation « protège » encore mieux

                1. sam player

                  J’avais fait une réponse à la h16 exdeprès !

                  Salariés protégés ou pas protégés si la boîte dépose le bilan (cf Geodis, Norbert) c’est kif kif.

                  Comme dit à chaque fois que l’on aborde ce problème il ne faut pas raisonner à emploi poste pour poste mais sur la globalité des emplois et la globalité de la valeur ajoutée. Le coup des emplois qui seront créés par la maintenance des robots c’est de la couille en barre.
                  On ne remplace pas un système en investissant dans un système qui coûte autant, c’est un non sens économique.

                  J’ai lu hier qu’en france on a exactement le même nombre d’emplois privés qu’en 2001… il y a 15 ans et on n’a pas créé un seul emploi depuis alors que la population a augmenté de 10%. En fait le nombre d’emplois avait augmenté de 2001 à 2008 mais c’est redescendu depuis au niveau de 2001 (source INSEE) donc la france n’est pas un bon exemple, on détruit mais on ne crée pas.

                  La valeur ajoutée du privé (le PIB marchand) stagne.

                  En fait il est fort possible que l’uberisation en france ne créé pas du tout d’emplois mais au lieu d’en perdre un million on n’en perdra que 500,000.

                  Le problème en france est que l’état nous pique plus de thunes que l’argent des baisses de prix.

                  Il y a aussi en france une culture de l’emploi à vie : en Inde ou en Australie j’ai vu des chaudronniers devenir dessinateurs industriels ou acheteurs. J’ai même eu un gars se remettre en apprentissage à 28 ans pour être monteur sur site.

                  En france les dessinateurs industriels disparaissent avec la disparition de l’industrie sous-jacente : ma boite précédente a délocalisé la fabrication en Inde et a divisé par facile 5 les travaux confiés aux bureaux d’études français… et ce à cause d’un surcoût assez faible de 10 à 15% mais de 2 à 3% sur le produit fini.

                  Donc il est fort possible que l’on ne créé pas des masses de nouveaux emplois en france avec l’uberisation mais ce sera certainement parce que l’on sera obligé d’être beaucoup plus efficient que les autres pays pour un coût équivalent : en fait on sauvera une partie des emplois existants avec l’uberisation, mais sans l’uberisation ça serait encore pire pour la destruction d’emplois.

                  1. albundy17

                    « J’avais fait une réponse à la h16 exdeprès ! »

                    J’avais noté, je sais que tu aimes te faire demander…

                    L’emploi à vie est en effet une grosse tare, pour ma part je m’enm…. au bout de 5 ans, c’est le nombre d’années que j’ai consacrée à chacun des métiers que j’ai exercé, sauf le dernier (putain, 9 ans !) avec retour à l’école a chaque fois (quel bonheur)

                    Je suis d’après mon premier diplôme dessinateur industriel, j’ai bien fais de ne jamais bosser là dedans ^^

                    « Le coup des emplois qui seront créés par la maintenance des robots c’est de la couille en barre. »

                    Tu prêches un convaincu, mais ce n’est pas ce point là que je mets en avant, si tu me relis, je parle de la transition, de cette population (et il y en a un gros paquet) qui resterons sur le carreau, soit car intellectuellement naturellement ou législativement bridés (ce qui me rappelle à nouveau le texte sur la rue de taiwan :D).

                    Donc oui, ça va créer de l’emploi, mais les pousseurs de brouettes, camionneurs, chauffeur de taxis, caissières, gens du péage, et que sais je encore (comptables y compris) vont devoir changer de métier, quand ils y arrivent.

                    1. sam player

                      Ils seront préparateurs de commandes ou tondeurs de pelouse s’ils ne sont pas capables ou sans volonté de s’upgrader.
                      Ne pas oublier aussi que les systèmes électroniques sont capables de s’auto-diagnostiquer le fonctionnement des machines et que les interventions sont de plus en plus simples et ne nécessitent que de savoir lire un code pour effectuer la réparation purement mécanique en desserrant / resserrant quelques vis… donc formation zéro.
                      C’est pratiquement fini le temps où il fallait observer le fonctionnement d’une machine à laver pendant 1/2 d’heure pour savoir où ça merdait.

                    2. albundy17

                      « préparateurs de commandes  »

                      humanoides.fr/amazon-robotise-centres-stockage/

                      « tondeurs de pelouse »

                      husqvarna.com/fr/produits/robots-tondeuses/

                      à moins que tu ne parlais d’un autre type de pelouse. tiens, elle est ou BDC ?

                      Faut pas se leurrer sam, il y aura de la casse, c’est sur et certain, sans même parler de robotisation, a chaque fois qu’une entreprise calanche avec des employé(e)s 30 ans ds la même boite, ils restent sur le carreau

                    3. sam player

                      Al mets en parallèle, à charges constantes et à salaires constants la somme des valeurs ajoutées qui ne peut qu’augmenter et tu verras que non.
                      Si de plus les salaires baissent car on a besoin de moins pour vivre alors on dégage de la valeur pour de nouveaux emplois moins payés, normal on a besoin de moins.

                      D’ailleurs l’étape ultime est que l’on pourra vivre avec un seul euro par jour par exemple.

                    4. albundy17

                      « D’ailleurs l’étape ultime est que l’on pourra vivre avec un seul euro par jour par exemple. »

                      Ca passerait forcément par nos rêves les plus fou: une bombe H a matignon, sénat, élysée et toutes leurs succursales…

                      (Je me demande s’ils vont venir ce soir me saisir mon uranium enrichi)

                    5. bibi

                      Les bâtiments ne méritent pas d’être irradiés.
                      Donc il faut opter pour une bombe à neutrons, il faudra penser avant à vider les caves il serait dommage que pour se débarrasser de quelques connards, on sacrifie de grands crus.

                    6. Pheldge

                      Al tu es d’un snob … pourquoi veux-tu que ceux qui viendront saisir ton hure à gnons soient habillés en Ricci ? pourquoi pas en Lanvin tant que t’y es ?

                    7. Pheldge

                      Albundy , « à moins que tu ne parlais d’un autre type de pelouse. tiens, elle est ou BDC ? » bin elle ne peut pas te parler en ce moment, la bouche pleine, tout ça … 😉

                    8. albundy17

                      « Les bâtiments ne méritent pas d’être irradiés »

                      Si, ça évitera une nouvelle palanquée de connard parasites, rappelle toi 1789, ça a changé quoi ?

                      Pheldge, sorry, je ne comprends pas. Je suis peut être snob, a vrai dire je ne comprends pas trop ce que tu entends par là, ce n’est pas ce que l’on dit de moi je suis asocial. Par contre, rapport a BDC, tu es un porc et un fourbe.

                    9. Pheldge

                      Al, c’était un de mes ignobles calembours, l’hure à gnons , en Ricci ! et pour amener Nina Ricci j’ai pensé à dire que tu faisais le snob 😀
                      Pardon ô très sublime, excusez-le , il interprète mes propos de façon salace et tendancieuse 😉

                    10. albundy17

                      @sam: « à charges constantes et à salaires constants la somme des valeurs ajoutées qui ne peut qu’augmenter et tu verras que non. »

                      Bon, j’ai réfléchi et finalement cette phrase ne veut rien dire pour moi.

                      Tu t’essaies à l’art de l’autre que tu as cité précédemment ? :mrgreen:

                    11. albundy17

                      Elle saura séparer le bon grain du bourré des iles.

                      Toujours rien compris avec ton huile de ricin, mais laisse tomber, nous ne vivons pas dans le même monde :-p

                    12. bibi

                      Depuis 1789 le chef de l’état, le gouvernement et les assemblées ont déménagés et plus d’une fois, ce qui prouve bien que trouver des lieux ou commettre leurs méfaits n’est pas un problème.

                    13. albundy17

                      @bibi: en effet, faut cramer aussi ceux qui ont l’intention de les renverser. Bon on vitrifie tout

                    14. sam player

                      Albundy 19 h 32

                      C’est moi qu’a écrit ça ? Sans dec’ ?
                      Nan j’rigole

                      Faudrait que je développe mais c’est compliqué à expliquer.
                      Je vais écrire un livre !

                    15. Pheldge

                      « on reconnaît les vrais gentlemen… » vous êtes très perspicace , ô très précieuse, merci pour ce compliment
                      Y’en a des, que ils voyent le mal partout ! 😉

      3. Cerf_D

        Trajet de vacance dans le Sud Ouest sur l’autoroute entre T. et M. 2×2 voies et un camion qui décide de doubler les 2 camions qui le précédent. Il a mis 10km à réussir. Vivement l’automatisation!

        1. albundy17

          Dans ces cas là, jeter un pétard mammouth mèche courte sur la voie (dans les tunnels c’est encore mieux, ils entendent à coup sur)

        2. UnLorrain

          Hihi..en fait non c’est pas rigolo,du tout,J ai vécu même chose il y a peu,circulation fluide et pourtant il y avait 25 voitures de bloqués derrière le PL qui «chiottait» a terminé son dépassement,il y a différentes cause a cela (variations de la vitesse selon le poids du chargement des camions,vent,côtes ou non,véhicules bridés..) mais il y en a une que je trouve malsaine: c’est que le guignol de conducteur qui comprend pourtant que le véhicule qui tente le fastidieux dépassement de son véhicule est donc plus rapide que lui,ne facilitera pas ledit depassement par simplement a lever un peu son panard de son accélérateur cela ne lui coûtant rien ! Cela fait 14 ans que je constate cette «incourtoisie» et de visu et en discutant avec des connaissances travaillant dans le transport routier.

        3. Aristarkke

          Les camions sont bridés électroniquement en échange d’une plus grande liberté sur la puissance des moulins. Ils atteignent donc très facilement le 90 pour plafonner ensuite aux alentours de ce niveau. En raison des variations de réglages, etc… certains tapent le 92/93 là où le copain ahane à 91… D’ où les dépassements interminables…

          1. sam player

            et 10mm de gomme en plus ou en moins ça fait facile 1 ou 2 kph.

            Et 1kph de différence sur un convoi de 100m de long ça demande 6 minutes.

            1. Aristarkke

              Cela ne se fait pas en Grance, Môssieur le Suisse.

              Vous-z-êtes prié de ne pas vous imaginer que nous allons copier votre comportement ou celui des Brittons!!!

          2. UnLorrain

            Tout a fait Harry ( vous permettez l allusion ? 🙂 Callahan et son 44 automag qui met tout le monde d’accord!)
            Je crois de plus qu’il y a d’autres paramètres a entrer en consideration,tel celui de l’usure d’un pneu!eeh oui,seul un gps a vitesse instantanée peut dire precisement la vitesse contrairement a un chronotachygraphe qui lui se fonde sur les tours par minutes du moteur ou d un truc tournant au meme rythme tel l alternateur ou la boite de vitesse,j ai posé la question a un garagiste et il me confirma: le developpement d une roue n est plus le même selon l usure avancée ou non du pneumatique, jusqu’à 6% d erreur concernant la roue d un camion.
            Je fus curieux d’en savoir plus sur ce qui me semblait de petites anomalies parce que je fais ce qui s’appelle du « regulier»,cad toujours le même trajet,et je remarquait au compteur journalier une petite difference du kilométrage,3 ou 4 kms sur un peu moins de 600 ( j ai connu ainsi,de nuit comme moi,un bonhomme qui en faisait 1200 en PL!) Boulot qui fait faire du calcul mental!benefique donc!

  2. sam player

    « …au point de souvent accélérer les effets qu’ils entendent combattre… »

    C’est surtout cela qui est consternant.
    Moins il nous reste de sous, plus on est poussé à les utiliser au mieux et donc à optimiser nos dépenses.
    Pas certain que si les dépenses publiques étaient restées à maxi 30% du PIB (10% en 1900) on serait allé aussi vite dans l’uberisation.

    1. albundy17

      Rhoooo, l’état à l’origine du progrès ???

      Faudrait voir comment ça se passe en Russie, là ou l’endettement doit tourner à 22 % du PIB

      1. sam player

        « …l’état à l’origine du progrès ??? »

        Oui, on peut le dire, même si c’est plutôt le coût de l’état (en direct ou en réglementation) qui en est à l’origine.

        Un robot travaille H24 et SDF

        1. lafayette

          Votez Sarkoz et la Russie ne sera plus la première.
          D’ailleurs il chasse les tissus sur les plages bientôt le nudisme sera la norme pour ne pas cacher une arme. Il nous casse les ouilles avec son franc parlé anti-sém.

  3. Royaumont

    Le tweet expliquant que nuit debout utilise uber est formidable : le prétexte de cet agglutinement de paumés n’était-il pas, à l’origine de lutter contre l’uberisation ?

    1. DTC

      Oui, c’est comme pendant le movement « Occupy Wall Street » il y a qq années de ça: Les Starbucks non loin de la cathédrale St Paul’s de Londres ou se retrouvaient ces contestataitres étaient pris d’assault toute la journee.
      la contestation, c’est bien, mais jamais sans mon confort boboide

    2. FacePalm

      Voici un dessin (lien suis) d’un jeune dessinateur que je viens de découvrir, qui illustre parfaitement ça….Au passage j’ADORE ce jeune dessinateur digne héritier de Gotlib, et récemment conspué par le camp du bien…

      1. FacePalm

        Pour ceusse a qui ça plait, on trouve d’autre dessins du sieur Marsault là:
        ://marsault.net/dessins_originaux/

        Ou on glane quelques dessins sur gougleu, par exemples dans les premiers ya:
        ://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2016/05/marsault2.jpg
        ://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2016/05/marsault4.jpg

  4. albundy17

    On peut néanmoins parier qu’Ils passeront une loi pour soumettre les véhicules intelligent aux cotisations sociales, comme ça a déjà été évoqué pour les robots remplaçant les hommes

    1. bibi

      Les véhicules autonomes seront alors des travailleurs détachés, il n’y a aucune raison pour que les véhicules soient immatriculés dans le pays ou ils circulent.

      Donc il n’y aura pas de cotisations sociales de versées mais je fais confiance à l’état pour inventer un impôt genre taxe au km.

      1. Le Gnôme

        et à partir de 50 robots un comité d’entreprise ? Ah! la CGT en lutte contre les cadences infernales imposées aux humanoïdes.

  5. breizh06

    Pour les prochaines étapes de l’Uberisation j’anticipe un point bloquant: la facturation des services. Et donc, le prochain sur la liste est le comptable.

    Application: vous êtes retraité et avez du temps pour accepter de faire du repassage pour Washio (sans leur faire de pub puisqu’ils ne sont pas en France). La société Washio ne marche pas au black, et va vous demander de produire des factures. Si vous passez auto-entrepreneur le RSI vous tombe dessus et c’est un danger pour votre assurance maladie/retraite. Si vous passez en SARL/SAS alors il vous faudra un comptable pour produire et envoyer la liasse fiscale.

    Comme la comptabilité ici est très simple (deux colonnes, pas d’amortissement à gérer..) l’ubérisation du comptable consiste à avoir une application iPhone pour entrer dépenses et recettes et s’interfacer avec un service d’envoie EDI-TDFC pour la liasse fiscale, et zou !

    Résultat: le retraité garde sa retraite, fait passer, comme le coiffeur du coin, tout ses frais dans sa SARL (téléphones, internet, frais de représentation, etc..) sans se verser de salaire: l’IS est de 15% un vrai paradis fiscal !

    1. sam player

      En fait même Uber se fait ubériser et l’application peut tourner sans lui et n’a donc plus aucune matérialité. Liez ça avec un paiement bitcoin et pffft…
      Idem pour blablacar et consors…

      1. breizh06

        Et comme on va bientôt pouvoir acheter de la nourriture par Amazon en bitcoins, tout est possible. (pour l’instant les bitcoins ne sont pas pris par Amazon, je pense qu’on peut passer les achats par leurs cartes prépayées en bitcoins).

        1. sam player

          Oui pour Arcade City qui ont juste diminué la commission. Mais on peut aller encore plus loin en dédiant la vérification des casiers judiciaires, assurances, contrôle technique etc… directement aux utilisateurs… comme on le fait pour les appréciations.

        1. sam player

          Depuis un mois j’étais aussi en modération a priori, certainement après avoir dit à un auteur qu’il disaient des contre-vérités (avec arguments à l’appui et soutenu par d’autres contributeurs)… et magique, depuis hier je suis à nouveau non modéré… merci à celui qui m’a débloqué 😀

                1. sam player

                  Non vacances en septembre… Quel plaisir de ne plus avoir de gosses et de ne plus être obligé de se caler sur les vacances scolaires ! Encore mieux aussi en hiver pour le ski.

          1. Pheldge

            C’est ta version « sam player new release 2.0 » qui les a convaincus : tu corriges tes fautes, tu reconnais te tromper … Et pour les excuses , quand tu dis des faussetés de méchancetises, faudra attendre la V 3.8 ? 😉

    2. sam player

      @ breizh06

      Je ne sais pas si nos élites s’en rendent compte mais il va bien falloir remettre en cause notre super système de santé QLMENE ne serait-ce que par rapport au système que vous exposez.
      En effet la notion de protection sociale (santé) étendue à la famille fait qu’il suffit qu’un des conjoints ou pacsé soit salarié même à temps partiel pour que toute la famille soit assurée même le dirigeant de votre SARL. La cotisation versée ne représente même pas 1/5ème du coût réel.
      Même les frontaliers utilisent ce principe afin de s’assurer seuls en Suisse par exemple et font supporter le coût de leur famille à la sécu française : j’ai fait pareil quand je travaillais à l’étranger 😀
      Nonobstant que lors de leur retour en france à un âge plus avancé le coût sera pour la SS : la moitié de nos dépenses de santé ont lieu dans les 2 ou 3 dernières années de la vie.

      1. breizh06

        En effet, une carte de Sécu “CNAM” avec les droits pour toute la famille qui vont avec (cotisation chômage, 3 jours de carence, remboursements, retraite) coûte environ 200 euros/mois. Je viens de faire une simulation sur le site de l’URSAFF: http://www.cesu.urssaf.fr/cesweb/simucoti1.jsp

        Exemple: je me trouve des “donateurs » de chèques CESU, pour 400 heures x 9 Euros Net = 3600; soit le minimum annuel pour avoir une carte de Sécu. Au total, les donateurs sortent de leur poche 3600 + 3100 euros de charges sur lesquelles il y a un avantage fiscal… Les 400 heures sont des “petits travaux de bricolage” et “assistance administrative”… à ventiler par tranches de 2 heures.

        Ensuite, je rembourse mes « donateurs », et au final ma carte de sécu m’a coûté 3100 euros par an! Libre à moi ensuite de faire tourner ma société en SAS en tant que simple actionnaire, et d’y bâtir un capital pour mes vieux jours.

        Mais le plus « rentable », est le régime des artistes et intermittents. La première année il faut  » -déclarer-  » 900 heures, puis rien, nada, zéro, pendant 5 ans; délai au bout duquel on est viré du régime des artistes. Elle est pas belle la vie ? http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23749.xhtml

        1. bibi

          Il y a encore plus économique c’est de trouver des donateurs imposable sur le revenu à hauteur de 1600€ (SMIC entièrement chargés) qui font un don à une association qui vous embauche pour 1 moi.
          Vos donateur se verront rembourser les dons à hauteur de 66% (pour certaines associations comme les restos du coeur c’est 75% dans la limite de 397€) soit 1056€ et il vous reste avec votre paye de 1128 euros à leur reverser 544€ si bien qu’au final de l’opération il vous reste 584€.

          Pour valider 4 trimestres de cotisation retraite renouveler l’opération 3 fois dans l’année.

  6. cherea

    Pour moi, c’est le plus vieux métier du monde qui va être ubérisé…avec Tinder, et les autres applis de rencontres géolocalisées, pas besoin d’aller aux putes, mise en relation direct de personnes ayant les mêmes envies au même moment…J’avais écrit un article dans ce sens…Plus sérieusement, les banques vont se faire ubériser, même si la puissance du lobby bancaire est gigantesque ( ubérisation sur le paiement, sur le marché des changes…)

    Je vous renvoie vers un article qui dans ce sens:

    http://axl-r.com/uberisation-societe-prositutees-banque/

    Pour la reconversion, de toute façon tu vas changer de boulot tous les 5 ans dans ta vie avec des méthodes d’apprentissage ultra-rapide, aujourd’hui, avec des boîtes comme la wagon et 5000€, tu acquiers en 9 semaines des compétences ultra-recherchées sur le marché, je me demande bien pourquoi l’ANPE n’envoie pas des milliers de chômeurs à des formations comme le wagon ou simplon

    1. Peste et coryza

      Faudrait leur proposer…. cela reviendrait moins cher que es cabinets avec lesquels ils travaillent…. mais il n’y aurait ni suivi, ni emploi d’agents (et de dividendes pour les coquins qui possèdent ces cabinets).

  7. UnLorrain

    Je suis chauffeur mais en VL… dois-je me sentir concerné ? 🙂 Bah, advienne que pourra je serais enclin a me dire.
    Le Gnôme parle des caissières et a propos je me souviens d avoir lu il y a deux trois lustes dans une revue que le travail de caissiere sera remplacer,en place de la caisse votre caddy passera au dessus d un lecteur de code barre,géant pourrait on dire.Je ne me rappelle pas avoir vu nulle par ce lecteur robot…Rassurant peut-être.
    Je vais essayer de retrouver un livre écrit par François de Closets,il y a bien 20 ans maintenant « tant et plus »ou il expose les mirifiques gabegies de l’élite politique,comme H16 sait le faire a l’ère informatique.Ma mémoire me fait défaut mais je crois que François restait optimiste au fil de ce bouquin ( grosso modo,il y a une telle quantité de pognon en mouvement dans l économie du pays que celle ci pouvait même remédier a d’éventuels millions de chômeurs de plus).

      1. albundy17

        Vite, un RFID Zapper ^^

        Les caissières voient de toute manière s’installer les stands de scannettes, le client fait lui même le passage en caisse. Je me demande comment ils contrôlent que l’on a bien scanné le saucisson tout au fond du chariot.

        Fin, donc, caissièrse vont disparaitre

        1. sam player

          Avec les puces RFID (même principe que les puces antivol) il suffit de passer le chariot complet devant l’antenne et en quelques secondes tu as le montant total des achats.
          Il y a déjà des caisses à outils qui marchent sur ce principe (FACOM) pour être sûr que les mécanos n’ont pas laissé un outil dans les réacteurs d’avions par exemple.

          1. sam player

            P’tain de chiotte, c’est pas la bonne vidéo. Quand il y a des index de liste youtube ça ne marche pas.
            Googlez
            DETECTION BAG – RFID TOOL BOX

        2. Pheldge

          comment ils contrôlent ? chez nous, les sauvages des îles lointaines et tropicales, contrôle au poids de l’ensemble de ton panier, entrée puis sortie, imparable, et supervisé par une personne pour 6 caisses auto. Pour l’instant ce sont des caisses « paniers » pas chariots, et je pense qu’on joue aussi sur la surveillance réciproque de jalouseté des clients entre eux …

          1. sam player

            Al parlait des scannettes : tu scannes en rayon, tu mets dans ton chariot et tu passes tout debout en caisse.
            Le contrôle se fait au hasard.

            Toi, tu parles des casses automatiques où effectivement il y a contrôle du poids de chaque article au déposé.

              1. sam player

                Googlez
                leclerc scannettes images

                Je trouve ce système particulièrement débile et lourd mais bon faut de tout et peut-être que ça satisfait des clients que le bouclard leur fasse confiance. Pourquoi pas.
                Mais vu le taux de repris de justesse dans ton île !

                  1. Pheldge

                    Woawww PTDR ! j’avais pas vu … (je ne regarde plus la télé depuis des années 🙂 ) C’est cool, j’ai déjà l’appli barcode.

                    Pour info, sur une île, la clientèle est captive, et a fait la fortune de Groupe Bourbon qui a investi dans les hyper dans les années 80. Leclerc ne s’est installé sérieusement que depuis 3-4 ans en reprenant les emplacements de Leader Price, et ils ont bien secoué le cocotier (humour …). Beaucoup de gens raisonnent encore à l’échelle du Franc, genre 1 € , 50 cts , c’est pas beaucoup … Avant Leclerc, les pris étaient arrondis à l’euro , ou 50 cts … Et sur un « chariot type » de 290 € Leclerc est à 260 …

                    1. Pheldge

                      Sinon, j’ai vu une démo sur Daily Motion … bof ? par contre un truc qui marche bien et qui apporte un réel service c’est le Drive ( tu commandes tes courses sur Net et l’hyper te prépare ta commande )

                    2. Aristarkke

                      Dis donc, sur ton île de sauvages peu vêtus, ce ne sont que des CSP++++++(…)+++++++++(…)++++++++++++ qui y habitent et font leurs courses hebdomadaires???

                      Ou de généreux bénéficiaires de l’argent-braguette en conséquences de leurs oeuvres???

                      Des chariots à 290 €???
                      Mazette!!!!

                      (Black Mamba n’y serait pas dépaysée avec ses sacs à main…)

                    3. Pheldge

                      Tu as la liste des produits :
                      opmr.re/wp-content/uploads/2016/02/liste-préfet-BQP-2016.pdf

                      Et sinon regarde toujours ça : opmr.re

                    1. albundy17

                      « c’est le Drive ( tu commandes tes courses sur Net et l’hyper te prépare ta commande ) »

                      Naaannnn, c’est trop cool ! :mrgreen:

                    2. Pheldge

                      Bin tu me fais tout un cinéma « c’est trop cool ! » tout ça … moi, benoîtement, je te crois 😉

        3. channy

          Pour bosser dans la GD depuis longtemps..le principe de la scannette exige que le client soit honnête, c est pour cela qu il passe à une caisse spéciale ou il y a encore une caissière qui l’encaissera mais surtout qui fera un scan complet du complet si l’ordinateur aura décidé d un contrôle aléatoire sur tel ou tel client..bref c est le « taux démarque inconnu » qui fera pencher la balance

          @le travail de caissiere sera remplacer,en place de la caisse votre caddy passera au dessus d un lecteur de code barre,géant pourrait on dire »
          Vrai ,metro l’a testé au milieu des années 90, ce fut un échec car la machine avait tendance à oublié de scanner de nombreux produits,donc démarque astronomique pour le magasin

  8. Alex Garet

    Bonjour,

    Lecteur régulier du site, je me permets d’intervenir sur ce post afin de vous poser une question, l’évolution de la technique, que ce soit en robotique ou en IA, nous laisse entrevoir de profonds changements à venir, et j’ai l’impression que cette fois l’adaptation va être difficile, car tout le monde ne pourra se reconvertir dans des métiers à plus forte valeur ajoutée. Avez-vous déjà abordé le sujet ici, ou pourriez-vous le faire à l’avenir ?

    Je suis curieux de voir vos pensées sur ces changements, j’ai quant à moi le sentiment que le chômage va progresser dans des proportions très importantes dans les années qui viennent, j’aimerais bien être détrompé.

      1. Alex Garet

        Bon, j’ai lu vos deux articles, et je trouve cela un peu court, j’avoue. Dans aucun des deux vous ne vous avancez sur comment vont bien pouvoir se recycler nos chauffeurs, caissiers et caissières de supermarché, femmes de ménages et ramasseurs de poubelles… Moi c’est là-dessus que je m’interroge, les précédentes révolutions industrielles ont toujours créé des emplois de basse qualification, et je pense de manière assez pessimiste peut-être que tout le monde ne pourra pas devenir programmeur, superviseur de machines, ou se reconvertir en artiste, dans le service à la personne… Il va y avoir des reconversions possibles, bien entendu, et il se créera comme toujours de nouveaux métiers, mais je suis convaincu que cela ira vers un accroissement massif du chômage cette fois.

        Je sais bien qu’il est difficile de prévoir les changements qui nous attendent, mais je trouve que vous balayez bien vite le problème.

        1. bibi

          Chaque fois qu’une machine remplace un humain c’est parce qu’il y a un gain à utiliser une machine plutôt qu’un humain.
          C’est grâce à se gain que depuis la révolution industrielle il y a toujours plus de machines et toujours plus d’humains occupant un emploi.
          Pourquoi voudriez-vous que cela change?

          1. Alex Garet

            Parce que l’histoire n’est pas un éternel recommencement. Les évolutions techniques qui viennent sont de telle ampleur que les emplois peu qualifiés vont tous disparaître, à un terme plus ou moins court. Et que je n’arrive pas à imaginer comment vont se recycler tous les gens qui n’ont pas les capacités de se recycler dans des métiers non automatisables.

            C’est sûrement par manque d’imagination de ma part, mais je n’arrive pas à percevoir quelle société nous aurons dans 20 ans, quand les agriculteurs, les conducteurs professionnels, les vendeurs, les techniciens de surface, les secrétaires, les ouvriers, les techniciens, auront été remplacés par des machines. Peut-être que nous créerons de nouveaux métiers que je n’arrive pas à imaginer, mais je suis dubitatif, je pense profondément qu’une part importante de la population ne travaillera pas.

            1. bibi

              Ce que vous ne comprenez pas c’est que la valeur ajoutée crée par l’automatisation a le même effet que la valeur ajoutée créé par la mécanisation, car ça reste de la valeur ajoutée et que celle-ci soit produite par une machine, un humain, ou une intelligence artificielle est sans importance.

              La richesse générée par un chauffeur que l’on remplace par un véhicule auto-piloté elle ne disparait pas, seulement au lieu de servir à verser un salaire à un employé elle sera utilisée de manière plus efficace.

              Le sujet a déjà été traité par Frédéric Bastiat dans Ce qu’on voit et Ce qu’on ne voit pas, Chapitre VIII Les Machines.
              http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html#les_machines

              1. Alex Garet

                Oui, et si l’on dit, au pifomètre, que dans 20 ans les métiers actuels de 30% de la population française auront disparu, Bastiat pense que ces gens vont se reconvertir sans difficulté vers des postes à forte valeur ajoutée ? Optimiste le mec.

                Parce que sinon je n’ai rien contre sa théorie, le franc gagné va finir dans la poche d’un salarié épanoui, mais si ce dernier n’a pas la possibilité d’être plus efficient qu’une machine dans quelque domaine que soit, ça va être dur…

                Et il paraît inéluctable que plus les années passeront, plus les machines seront à même d’être plus efficientes que les humains dans presque tous les domaines. Quelle sera la situation à ce moment-là ? Et cela arrivera, dans 20 ans ou dans 50 ans, mais la certitude c’est qu’avant la fin du siècle, les robots et les IA seront plus rentables que les hommes dans la majorité des cas.

                Je ne comprends pas comment vous pouvez croire que cela ne se déroulera pas ainsi. Et l’argument basé sur les précédentes révolutions industrielles, les changements sont très différents actuellement. Pas les mêmes causes, ni la même situation, donc pas les mêmes conséquences. Du moins je n’ai rien lu sur le sujet qui me convainque du contraire.

                1. Pheldge

                  Et l’apparition de la robotique , des machines à commande numérique, plus généralement des ordinateurs de bureau dans les années 80 ? que n’a-t-on entendu à l’époque, sur la destruction d’emplois ! heureusement les individus s’adaptent !

                2. bibi

                  Vous raisonnez sur ce que vous voyez les emplois qui vont disparaitre et vous ignorez ce que vous ne voyez pas, à savoir que va-t’il advenir de la richesse créée par les nouvelles machines et c’est normal car il est impossible d’appréhender ce qui va se passer.

                  Mais si vous regardez dans le passé vous verrez que dans la majorité des emplois occupés en 1900 aujourd’hui les machines sont plus rentables que les humains et que pourtant la population active occupant un emploi n’a cessé de croitre.

                  1. Alex Garet

                    Vous avez tout deux encore une fois comme argument le passé. Le temps n’est pas cyclique…

                    Si l’on prend comme hypothèse que le progrès technique va amener les robots et IA à être plus efficients que les humains, il en découle qu’ils le seront aussi sur les nouveaux métiers qui se créeront. Elle est là la différence avec ce passé que vous invoquez à chaque fois, il va y avoir une rupture technologique qui n’aura rien à voir avec les précédentes, car l’on arrive à un point où l’efficience de l’homme face à la machine sera systématiquement inférieure, hors rares exceptions…

  9. Caton

    Le taux d’utilisation d’un véhicule individuel c’est combien aujourd’hui ? 5% en moyenne ? Moins ?
    En excluant les nuits un véhicule autonome remplace 13 véhicules non autonomes — les ouvriers du secteur automobile ont aussi des soucis à se faire.

    1. albundy17

       » les ouvriers du secteur automobile  »

      C’est de toute manière tentaculaire, on peut y placer également les auto écoles, fabriquant de feux tricolore et autre signalisations, employés qui se chargent du traitement des PV (lol, avec 2 miiards de moins dans les caisses de l’état), et dans un deuxième temps, sans doute lointain mais tout de m^me, un projet d’avion taxi sur le même principe est plus qu’à l’étude, donc on pourra aussi supprimer l’usage des RN et autoroute (et leurs péages) eiffage et GTM un jour sur la sellette ?

    2. zelectron

      sauf la prophylaxie, les odeurs, les salissures, les parties abimées par des gens peu scrupuleux du moment que c’est un bien commun . . . les documents et objets qu’on laisse dans sa voiture pour ne pas les trimballer tout le temps.

  10. Rastapopoulos

    Les élus devraient stopper immédiatement toutes constructions de tram, train et autres infrastructures de transport en commun vu la révolution qui arrive. Mais ça ils ne le feront jamais.
    Je rêve de millions de google car (allez je suis sympa, électrique) avec une empreinte au sol ridicule à une ou deux places qui seraient automatiques et commandées via smartphone. Elle me prendrai en bas de chez moi, me déposerait au bureau et irait se parquer en dehors de la ville pendant les heures creuses (et rechargerait les batteries) pour revenir aux heures de pointes.
    Plus besoin d’acheter un tram à 50 millions sans compter les travaux et l’espace inoccupé pendant les 95% du temps.

  11. Bonsaï

    Le phénomène de l’uberisation progressive dans certains secteurs commerciaux est un gadget mais symbolise assez bien cette forme d’effacement du détail qui était autrefois compris dans le prix d’un service : la courtoisie du chauffeur, la mise en place des bagages, la conversation pendant le trajet… Il préfigure à ce titre ce que pourrait être la société européenne de demain, une foule d’anonymes qui n’auront plus rien en commun, ni l’histoire, ni les coutumes, ni les traditions. Ni même la langue. Bref, une Europe dépouillée de sa civilisation et de sa grandeur comme de ses spécificités, le rêve de NVB enfin devenu réalité.
    Que vaudront les anciens modes de vie dans un sous-continent devenu terre d’immigration pour une Afrique qui ne retient pas sa population et un Moyen-Orient problématique ? Nulle part ailleurs dans le monde on n’entre aussi facilement et sans jamais devoir en repartir. Voir les USA et leur stricte politique d’immigration, les formulaires à remplir, etc…
    Certains décident à Bruxelles sans consulter les peuples autochtones (indigènes), mais ceux-ci sont encore vifs, à l’instar de l’Angleterre et sa rébellion.

  12. Taisson

    Disparition des emplois… Et surtout disparition des emplois pour ceux qui sont incapables d’apprendre quoi que ce soit, ou de s’adapter au moindre changement !
    C’est-à-dire, malheureusement et numériquement pour le plus grand nombre.
    Et, surtout, pour ceux qui ne font pas partie des classes sociales « influentes », qui elles savent depuis toujours inventer des postes pour placer leurs rejetons, même s’ils sont bons à rien…
    Peut être cela suffit il à expliquer, que ces mêmes classes, soient, dans l’ensemble, assez pour l’idée d’un revenu universel de base, qui perpétuera et garantira leurs différences, en interdisant tout enrichissement générationnel aux autres catégories de population ?
    Bien que râlant sans cesse sur les impôts et autre contraintes, ces catégories de citoyens semblent être très favorables à l’idée de distribution d’argent sans contrepartie, qu’ils seront pourtant appelés à financer…
    Peut être que certains technocrates ont-ils vraiment pensé à la disparition des emplois actuels ?
    D’ailleurs, vu leur politique migratoire et judiciaire, on peut le croire, car plein d’emplois nouveaux seront crées.
    Les nouvelles populations, et celles nourries sur place, inaptes à 90% à tout travail structuré et hiérarchisé, retrouverons très vite l’économie de la razzia, comme leurs ancêtres.
    Très rapidement, chaque véhicule de transport automatisé devra t être constamment surveillé par des équipes en armes, (non létales, bien sur..) pour éviter les pillages !
    Idem pour les transports de voyageurs, qui devront, soit être accompagnés d’un passeur agréé localement, soit avoir payé la « protection ».
    Au total, encore plus d’emploi qu’avant ! Avec enfin un « vivrensemble » qui intégrera chacun dans ses rôles préférés, larves ou guerriers, le vrai bonheur ….Dans le meilleur des …. pays …

    1. « pour le plus grand nombre. »
      Mais non. Sauf à prendre « le plus grand nombre » pour des incapables. Et là encore, l’histoire nous montre que les révolutions industrielles majeures ont créé plus de richesses pour tous que l’inverse.

      1. Taisson

        Bien sur que les révolutions technologiques sont des sources de richesses, mais, juste pour ceux capables d’en profiter, c’est-à-dire les plus malins.
        Et oui, je pense que la société à laquelle nous sommes arrivés forme une majorité d’incapables…Ou de vraiment pas malins !
        Difficile de chiffrer, mais en additionnant ceux qui congénitalement ne seront jamais vraiment opérationnels, à ceux que l’on à surprotégés et qui rêvent, ceux qui sont dans le refus de toute hiérarchie, ceux qui ne peuvent travailler qu’avec leur communauté, ceux à qui l’on à inculqué le mépris pour tout travail manuel ( même quand il n’est pas trop pénible), ceux qui pensent que leur niveau d’étude leur donne des droits, (même avec un doctorat en copulation des hannetons…), et ceux qui refusent simplement l’idée du travail, on obtient assez facilement le plus grand nombre.
        Les moins atteints ne se récupéreront que si pas mal de protections sautaient, mais il y aura beaucoup de casse…
        La fin de l’industrie, réservoir de main d’œuvre de tous niveaux de qualification, en à donné le départ.
        Et ça, de toutes façons, même si il n’y avait pas de changements technologiques !!
        La mentalité encouragée et mise en avant dans ce pays est suicidaire. Mais ce n’est que mon avis…

        1. albundy17

          « Difficile de chiffrer, mais en additionnant ceux qui congénitalement ne seront jamais vraiment opérationnels,  »

          Le socialisme a mit fin au darwinisme.

        2.  » juste pour ceux capables d’en profiter, c’est-à-dire les plus malins. »
          Non, justement. Toute l’histoire humaine le prouve.

        3. sam player

          Taisson, 1960h de travail pour une machine à laver le linge en 1952 et 50h de travail en 2016… et j’échangerais pas celle de maintenant contre celle de 1952.
          Malin ou pas malin on est logé à la même enseigne.

  13. Fll

    Hi All 🙂
    Ma petite contribution de mon coté.

    Oui cela va provoquer des changements, oui des personnes ne pourront plus faire ce boulot. Mais déjà:
    1/ 100% des camions ne seront pas remplacés en 1 jours, donc plusieurs années et donc ces chauffeurs seront en retraite.
    2/ Idem pour les voitures, donc les Taxi et autre iront à la retraite aussi.
    3/ Pourquoi tenter de dire maintenant ce que seront les nouveaux jobs de demain, vu qu’ils seront nouveaux, on ne peut les connaitre à l’avance.
    Mais juste comme ca, au pif, je dirai que vu que les voitures seront partagés, je pense que l’image des loueurs de voitures sera en jeu, donc des postes d’entretiens de ces voitures, je pense aussi que les voitures avec chauffeurs seront une sorte de luxe, donc des nouveaux jobs aussi. Pour moi, c’est justement vers ces nouveaux services que les gens vont se tourner. De plus, si l’on retire les contraintes sur la possessions des voitures, (different couts) je pense que le report d’argent sera sur les loisirs, donc plus de besoins en terme de personnels sur ces besoins là. Etc.

    J’en profite pour saluer bien bas les habitués (ainsi que les autres) je ne suis plus sur le même fuseau horaire, ce qui fait que mes commentaires sont devenus obsoletes, vu que vous racontez tout avant que je ne me lève 🙂

    1. albundy17

       » vu que vous racontez tout avant que je ne me lève  »

      fainéant 😀

      Pour le P1, pas en 1 jour, cela dit, c’est très rapide, il y en a qui vont essayer, mais c’est très rapide.

      P3: Si on ne peut plus se mettre à rever….

  14. Jc

    La nouvelle économie directe sans état, sans sangsues ni beaucoup de règles et tout en proximité: je l’ai découverte en Russie ou il semble que plus de 40% des gens gagnent disons hors statistiques ( qui du coup sont très faussées) et c’était déla le cas à l’époque soviet.
    Les Besoins créent le marché, la nécessité; l’état interfère avec les gros mais même une bonne partie des commerces sont en biftons sans grande inter( férence/ vention ) publique sauf sanitaire.
    A l’époque des soviet c’était a soupape suppléant aux manques , maintenant la taille du pays, l’habitude et sans doute un certain calcul de coup efficacité fait perdurer le système.
    Du coup leurs magasins ont plein d’employés, ouvrent 12 h tous les jours si c’est pas 24 h
    Je m’imagine que la France de 1912 ça devait y ressembler.
    Internet à fond, free wifi partout. Etc.
    L’énergie, les services , transports 3-5 fois moins chers.
    Comme dit le tolier ici, pas facile d’imaginer une telle révolution systèmique et encore moins des esprits en socialie.
    J’adore le message sur les uber nuit debout. J’ai remarqué que la plupart des socialistes le sont à usage externe.

    1. albundy17

      C’est marrant (sic) ça fait quelques temps que je dis autour de moi qu’un de ces 4 on va avoir un « déséquilibré » s’attaquer à une école, nvb a lancé un machin pour les sécuriser.

      Oui, je sais, je regarde le JT, c’est mal

  15. lafayette

    De toute façon Uber c’est une plaie qui vise à déstabiliser un pan entier de travailleurs pour en mettre d’autre à la place, mais qui sont bien moins légitimes en terme de qualification. Autant dire que le permis professionnel pour pratiquer une course commerciale doit devenir la norme dans tous les transports de chose et de personne, même sur des véhicules légers.
    Le foutage de gueule c’est de faire des exceptions au petits véhicules et bientôt de transformer les paysans en convoyeurs de produits dangereux sur un char à foin. Non Non Non.

    Cher Père Noël cette année je voudrait créer une entreprise pas cher et j’aimerai un container de petits Tinois bien dociles et assez jeunes pour travailler assez dur du matin au petit-matin. C’est sur que je leur payerai le billet de retour comme cadeau de remerciement. Bisous mon père noël adoré.

  16. nemrod

    hs mais je vous donne des nouvelles de mon problème de migrants dans mon bled de 500 habitants.

    Finalement je me bat comme un chien, un fauve, un sanglier au ferme.
    J’ai lancé une pétition qui marche du feu de Dieu, met un bordel noir.
    Le Maire et ses sbires ploient sous la pression infernale que je leur met.
    Les habitants m’emboîtent le pas et c’est la désolation en face.
    Une Blitzkrieg ou s’ouvre un nouveau front tous les jours.

    Mes adversaires sont minuscules, rasent les murs, m’évitent et regardent leurs godasses.
    Ah bordel la testostérone parcourt mes veines comme une horde de rats.
    Je suis debout, vengeur et inflexible.
    Je me fait peur, avec l’impression d’être sous coke mais c’est bon.

    Vous aviez raison René Pierre Samary.

    1. Peste et coryza

      Oh c’est beau… un poète s’est réveillé !

      Un certain Negan aurait dit « comme si j’avais de la lave en fusion dans les c**illes » ou « je b*nde tellement que je pourrait percer un tank ». Votre version est beaucoup plus châtiée, mais néanmoins percutante.
      https://www.youtube.com/watch?v=pdk0ELhnFdQ

      Allez y, faites leur mal.

      1. nemrod

        Oui, mais l’adrénaline provoque une descente et ses effets sont courts.
        Chez moi c’est bien au niveau des « cojones » que ça se passe et ça me fait ça à chaque fois que je suis en mode combat et ça peut durer longtemps.

          1. Peste et coryza

            C’est la testostérone : le pouvoir et le combat boostent le taux de cette hormone.

            Ce que vous expérimentez se rapproche du « rut », si vous voulez une image. C’est bon pour perdre du gras, booster la libido et la bandaison, booster l’agressivité, tuer la déprime, et occuper un poste à responsabilités.
            Bref, vous êtes mur pour aller aux élections.

            Le pouvoir, contrairement à ce qu’on croit, n’est pas un moyen, c’est une fin.

      1. nemrod

        Des nouvelles du front à la demande générale.

        Je ne vous parle que de ce qui est déjà connu car vu l’ampleur que prend localement le truc il m’etonnerait pas que vous voyez ma tronche à la téloche bientôt et que le camp d’en face fouille pour savoir mes projets.

        Le camp d’en face c’est les services de l’état et l’équipe municipale…gens qui sont censés défendre mes intérêts : c’est déplorable mais personne ici ne sera surpris.

        Je sais que la quasi totalité des conseillers municipaux n’étaient pas au courant du projet !
        J’ai fait la demande officielle du pv des délibérations du Conseil concernant l’affaire mais le secrétaire de Mairie m’a dit qu’à sa connaissance elles n’existaient pas.
        Ils ont un mois pour me répondre…j’attends

        Ca a bien boosté mon action car les soutiens locaux m’arrivent de tous côtés; les touristes déboulent chez moi pour me raconter nôtre avenir et ça décuple encore ma détermination.

        Le Maire et ses sbires ont fait une réunion exceptionnelle avant hier pour raccrocher les ballons.
        Leur ligne de défense est : initiative privée; pas concernés
        Préfecture = obligation.
        Mais tout le monde sait maintenant qu’ils ont accompagnés le projet et donné leur accord au début.
        Et à minima les habitants leur reprochent de ne pas l’avoir combattu avec la dernière énergie.
        Me concernant : « reductio ad hitlerum » : sans surprise, plus des accusations graves mais risibles proférés à mon égard complètement ridicules mais je ne peux en dire plus.

        Bon ma Blitzkrieg continue, la pression devient infernale pour eux car tout le monde leur demande des explications et sollicite des rv qu’ils annulent ou reportent.
        Ca sent la panique très fort et j’ai toujours un coup d’avance…appelez moi Guderian.

        J’essaie d’anticiper toutes les contre offensives et ai dejà convoqué mon comptable en lui disant d’anticiper un contrôle fiscal, d’Urssaf, d’Inspection du travail, de la DGCRF.
        Je sais très bien que je vais y laisser des plumes mais de toutes façon si ça se fait je suis mort.

        La partie est encore loin d’être gagnée mais je suis plus optimiste qu’au début.
        De toutes façons, je suis dos au mur et même si je finis tout seul et en slip, je me batterais jusqu’à la limite de mes forces.

        Pour mes enfants, pour moi, pour pouvoir me dire au soir de ma vie : un jour toi tout petit bonhomme, tu t’es levé et tu as dis non !
        Ca personne ne pourra plus jamais me le prendre.

              1. Pheldge

                Ah, allumer des bougies, c’est très efficace contre les terroristes, alors là ça devrait être …radical ! 😉

                Non, je plaisante. Mais à un moment vous aurez besoin de soutiens sérieux … et c’est là que commencent les compromis …

        1. sam player

          Nemrod, je mets le lien du début de l’histoire pour mémoire..
          C’est dans le billet du 19/08 « Rien de tel qu’une bonne milice »

          Lien suit

  17. zelectron

    LES VBOTS SONT INÉLUCTABLES
    mais hélas la France n’est pas dans la course : elle ne peut pas financer tout à la fois la pléthore de fonctionnaires (au bas mot un million à 3.6 millions d’€ chacun) et aider à L ‘INNOVATION dans les PME/PMI/ETI
    Cet article est tout à fait objectif, c’est suffisamment rare pour être signalé.
    ps le cahier des charges actuel représente un défi encore plus complexe du fait de notre retard puisqu’il va falloir être compatible avec les systèmes au moins européen et même outre-Atlantique tout en faisant preuve d’originalité pour ne pas subir une guerre de brevet dont elle ne se relèverait pas (il y a pas mal de monde en embuscade)

  18. Pheldge

    HS: le seul pays au monde qui soit plus à gauche que la France , selon Flamby, va rayonner par son aura culturelle : « Venezuela : Maduro veut un film sur Chavez »
    Sony Pictures avait confirmé le lancement du tournage d’une série TV intitulée « Hugo Chavez, le commandant » .
    «Des charognards, le film sur Hugo Chavez. Des charognards, parce qu’ils savent l’impact qu’a Hugo Chavez au XXIe siècle», s’est agacé Nicolas Maduro. »

    A quand une série sur Mitterrand ? ça serait bien, juste avant les élections, histoire de rappeler aux électeurs que « c’était si bien sous Mitterrand »

    1. Aristarkke

      Les Vénézuéliens manquent de tout et du reste…
      Donc l’urgence est de tourner une hagiographie de Chavez…
      On admirera l’ aptitude du sot cialisme à affronter les vrais problèmes comme la tenue de ses promesses…

  19. Pheldge

    Et ce n’est pas pour dire, mais quand Flamby, M. catastrophe va faire un tour en Italie voir le Pape pour le contrarier , une semaine après, tremblement de terre sur la péninsule …

  20. supertalonChristophe

    Bonjour,
    Je vois l’Uberisation comme la guerre des intermédiaires, et non pas la suppression des intermédiaires. Ce n’est ni plus ni moins qu’une stratégie agressive de prix et de technologie, face à un dinosaure qui n’aura su se évoluer.

    Dès lors remplacer l’Etat par une société commerciale, pourquoi pas, peut être que ça fait plaisir sur le moment, un effet défouloir… Mais cela ne rend pas libre pour autant.

    1. Ben si. L’Etat a la force pour lui (thermonucléaire, même). Vous en connaissez beaucoup, des sociétés commerciales qui ont la bombe ?

        1. Je ne parle pas de milice, note bien, mais d’arme thermonucléaire précisément parce que ce n’est pas à la portée de milices.

          (et sinon, oui, évidemment, la coercition est aussi privatisable, mais ce n’est pas le cas pour le moment, ergo ma remarque)

  21. channy

    Le changement que vous décrivez H16 prendra du temps, et il sera aussi très dépendant du développement de la robotique qui est testé dans le secteur de la logistique
    Que fait un chauffeur routier en plus de conduire son camion d un point A vers un point B
    1) Souvent il charge et décharge son camion( tous les clients ne sont pas des entrepôt..au super ou je bossais..pas de quai il fallait telecharger avec un tire palette et utilisant le hayon etc etc..bref ce cout est reporté sur le client final qui paye l employé alors que les clients veulent supprimer au maximum les postes de réceptionnaire)
    Pour certains ils organisent leur « tournée » car les préparateurs de commande ne font que rarement les commandes dans l ordre de présentation des bons
    2) il fait signer les bons de livraison.;cela parait idiot mais cela exige souvent que le chauffeur viennent vous chercher dans le magasin ou au bureau.;sinon faute de réceptionnaire il restera devant une porte close.;certes il y ale téléphone..mais si les le personnel est occupé car le camion arrive aux heures de pointe de la clientèle
    3)il récupère les supports palettes vides, emballage etc
    4) il nettoie son camion et surtout sa remorque
    5) il veille aussi à la sécurité des biens qu il transporte( sujet très sensible car beaucoup se servent)
    6) certaines livraisons exigent des déplacement dans des zones ou les places de stationnement sont rares..le chauffeur doit alors souvent marcher un peu pour remettre la marchandise au client final.;souvent il doit utiliser un diable
    7) Qui d en cas de litige sur la marchandise arrivée à destination..par exemple je ne compte plus les palettes qui s écroulent durant le transport ou le déchargement quand ce ne st pas une palette manquante alors que on vous certifie que le chargement a été contrôlé « conforme » par l expéditeur sur sa plateforme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.