La taxe sur les loyers fictifs refait son apparition

On croyait l’idée si rocambolesquement inique qu’elle ne pouvait être que le fruit d’une imagination débordante d’un député en mal de publicité médiatique. Personne ne croyait donc qu’il faudrait un jour envisager sérieusement de taxer les propriétaires, encore un peu plus, pour le simple fait qu’une fois le bien immobilier payé, ils se retrouvent à l’abri d’un loyer à décaisser tous les mois.

Oui, vous avez bien lu : l’idée est bien de taxer les loyers fictifs des propriétaires de leur logement. Après tout, comme ils ne dépensent pas cet argent (et pour cause, ils sont propriétaires), ils bénéficient d’un avantage en nature par rapport à tous ceux, les malheureux, qui ne sont que locataires. Cette criante injustice nécessite l’appel de la force publique.

Tout part d’une proposition du Conseil d’Analyse Économique, énième bidule improbable d’une République fromagère qui n’en peut plus des milliards de rapports joufflus produits régulièrement pour évaluer l’une ou l’autre politique et proposer toujours plus d’idées géniales pour tabasser le contribuable français d’une façon toujours plus innovante. Ce Conseil, aussi parfaitement utile qu’une bicyclette à poisson, s’est donc jadis (en 2013) fendu d’une note dans laquelle ses auteurs préconisent d’imputer un loyer fictif dans le calcul d’impôt du propriétaire.

La proposition, apprise par le public, sera rapidement crucifiée sur les réseaux sociaux. Rapidement, le gouvernement met les choses au clair : pas question de faire un truc pareil, pensez donc, oh oh oh, n’ayez crainte, tout va bien, rendormez-vous. D’ailleurs, même que d’abord, les médias ils ont bien rappelé que c’était un gros canular et n’en parlons plus, nananère et tagada tsoin tsoin : non, au premier janvier 2017, il n’y aura pas une nouvelle taxe sur les propriétaires.

Bon.

Soit.

Mais ça n’empêche pas d’y penser tout de même un brin.

Pensez-donc ! C’est qu’il y en a, du gisement financier, dans ces millions de propriétaires français qui coulent bêtement des jours heureux à ne payer que la taxe d’habitation, la taxe foncière et toute la TVA que les mises aux normes diverses, par ailleurs imposées par l’État, génèrent chaque année. Ce serait franchement dommage de laisser tel filon inexploité d’autant que les finances du pays (lisez : nos politiciens) ont un besoin de plus en plus criant de sources fraîches d’abondement. La guerre contre le peuple terrorisme, ça coûte ! La paix sociale L’entretien de nos services sociaux, ça coûte encore plus ! Le camouflage de l’état déplorable de nos infrastructures, ça coûte aussi une blinde !

Dès lors, puisque la rumeur (ce n’était qu’une rumeur, qu’on vous dit !) a été copieusement décriée sur les réseaux sociaux, puis démentie par les médias officiels, il va falloir procéder plus subtilement.

Le Conseil d’Analyse Trucmuche s’est un peu trop fait voir ? Rien d’insurmontable, puisqu’il existe de toute façon une myriade d’autres mouches du coche qui se chargeront de repackager l’idée pour mieux la vendre. C’est juste une question de calendrier et à force d’essayer, il y a bien un moment où cela passera.

Tenez, prenez la période actuelle, toute tendue qu’elle est par des échéances électorales primordiales, un parti socialiste en déroute si totale qu’elle en est comique, et une actualité internationale pleine de sang, d’incertitudes et de misère : tout le monde regarde ailleurs, chargeons donc France Stratégie de réchauffer le petit plat en sauce !

France Stratégie, comme son nom l’indique, est un organisme chargé de définir les bonnes idées pour le Premier ministre et son gouvernement, c’est-à-dire absolument rien de stratégique et surtout pas pour la France. C’est à ce blob visqueux que nous devions, en mars 2015, les propositions bien putrides de lutte contre l’optimisation fiscale (non, non, pas la fraude, juste l’optimisation), les taxes sur les publicités sur internet et les amusantes prévisions d’une France à 10 ans. Bref, que du solide.

Cet appendice bureaucratique sera donc parfait pour nous pondre une nouvelle proposition sur le logement, avec de la fiscalité créative et un retour inopiné de la taxation des loyers fictifs.

Alors oui, bien sûr, ces derniers sont introduits après avoir proposé que les locataires déduisent de leurs revenus imposables les loyers payés… Comme si le fait de chouchouter (encore !) les locataires allait compenser celui de tabasser (encore !) les propriétaires, le tout pour un but affiché « d’instaurer une fiscalité plus favorable à la mobilité résidentielle » (autrement dit, faire déguerpir les propriétaires). La presse, éberluée, doit donc à nouveau ressortir des articles pour expliquer pourquoi la vilaine intox d’il y a six mois n’en est plus une à nouveau.

Non, décidément, au gouvernement, on ne lâche rien : il va bien falloir que cette idée passe d’une façon ou d’une autre. Et comme cette fois-ci, il y a du vrai bon gros cadeau bien gras pour les locataires, il n’est même pas impossible que les propositions soient bien accueillies par un public préalablement « mythonné » par la presse.

Après tout, le locataire, ne l’oublions pas, est un petit être chétif et malheureux, régulièrement exploité par le propriétaire foncier capitaliste qui en veut autant à son portefeuille qu’à son foyer et n’attend qu’un incident de paiement pour l’expulser manu vallsi militari. Après tout, le locataire mérite qu’on se batte pour lui, qu’on lui plafonne son loyer, qu’on empêche son expulsion, qu’on l’excuse de ses manquements, le pauvre, même lorsqu’il est condamné pour trafic de drogue…

(Eh oui, que voulez-vous, il n’y a que très récemment qu’un amendement, passé en catimini, dans le cadre de la loi Égalité et Citoyenneté, permet enfin aux propriétaires de ne pas renouveler le bail d’un trafiquant notoire, ce qui a bien évidemment déclenché de petits cris outrés de la part des idiots inutiles du Droit Au Logement et d’Emmanuelle Cosse, l’excuse actuellement en charge du Logement dans ce qui sert de gouvernement à Hollande.)

En réalité, toute la législation française en matière d’immobilier semble conçue pour bien faire comprendre aux propriétaires qu’ils sont une nuisance avec laquelle l’État entend s’accommoder, certes, mais jusqu’à un certain point.

Depuis les possibilités d’expropriations jusqu’aux taxes foncières que n’expliquent pas les services (ou leur indigente absence, plus souvent) que font mine de fournir les communes, en passant par les fixations de plafond aux loyers, les normes toujours plus contraignantes ou l’arbitraire le plus total présidant à la catégorisation des sols en constructible ou non, tout, absolument tout concourt à bien ancrer l’idée pour tous qu’en dernier recours, c’est bel et bien l’État qui est propriétaire de tout sur le territoire français.

Dès lors, il n’apparaît même plus insupportable que le Seigneur Ultime taxe et retaxe tout ce qui bouge sur son territoire. Le citoyen est trop heureux qu’on lui laisse encore un petit bout de toit, une gamelle pour manger et quelques bouffées d’air frais au moment de la promenade du matin, pour penser seulement à se rebeller.

C’est dit : en France, tout appartient à l’État. Toute résistance à cette idée totalitaire est futile.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires192

  1. Le Gnôme

    Supprimons France stratégie, ce sera une bonne chose. Le pire est que divers organismes déplorent le manque de mobilité du Français moyen, et ne voient pas que la dégelée de taxes qui tombe à chaque fois que l’on achète un bien n’y est pas pour rien. Les taxes de mutation sont une aberration, entre autres taxes.

    1. Deres

      Dans ce genre de « bonnes idées », il y a aussi les lois anti-mobile home et caravane pour empêcher les français sans le sous d’optimiser leurs maigres revenus en diminuant leur frais immobilier.

      Ce qu’ils n’arrivent pas à comprendre c’est que le souci vient de la taxation trop élevé. Cela crée un effet de fuite qui est la cause majeur du point haut de la courbe de Laffer sans même avoir besoin de frauder. Le comportement des agents économiques est dévidé par les stratégie d’optimisation fiscale, ce qui diminue les prélèvements d’autant plus qu’on les augmente. Et alors que la solution est de diminuer des prélèvements trop élevés, la pensée unique française est d’égaliser tous les prélèvements à des niveaux élevés donc globalement d’augmenter encore plus les prélèvements moyens. Il faut bien voir qu’un loyer est facilement prélever à 15.5% de CSG plus 30% d’IR ce qui peut monter jusqu’à 60% à la tranche marginale. cela signifie au passage que louer un bien directement est une idiotie si on a des revenus importants et aps de niches fiscales.

      1. Kazar

        Deux remarques :

        – ce n’est pas qu’ils ne comprennent pas, c’est qu’ils s’en foutent totalement ;
        – et plus grave, c’est que leur seul objectif est de faire rentrer du pognon pour maintenir en place le système dont ils vivent grassement, le bien-être des Français, c’est à dire de leurs administrés étant le dernier de leurs soucis.

        1. Val

          @kazar +2 en plus ils ont la police et l’armée pour eux , et de toutes façon personne ne bronche , alors pourquoi se gêner . De temps en temps il y un idiot utile qui fait péter qq sans dents à coup de bombe histoire (de creer de l’animation) de permettre de prolonger l’état d’urgence et de justifier le statut de sauveur d l’etat .

        2. Jiff

          @Kazar
          « ce n’est pas qu’ils ne comprennent pas »

          Si, si, réellement. Ils passent en général par les meilleurs lycées, font un 3ème cycle qui ne sert à rien (une licence d’histoire, par exemple), puis science-pot et l’éna; à la suite de cela, on les retrouve dans un cabinet (d’où le passage par science-pot;), puis conseillers de ceci ou de cela. Le tout se faisant, bien entendu, aux frais de la républik démokratik, gardes d’enfants compris et tout le toutim.

          Alors, que veux-tu que ces gens-là puissent comprendre à la vie réelle et à la problématique du porte-monnaie, puisque pour eux, tout coule de source (c’est à dire de nos poches.) – Cet article parle très bien de ce problème (entre autres) et de ses causes: http://www.contrepoints.org/2016/03/04/241525-fonctionnaires-les-serviteurs-sont-devenus-les-maitres

          Il faut avoir rencontré une bonne pelleté de ces jean-foutre dans des réceptions de préfecture ou de quelconques cocktails officiels pour vraiment mesurer combien ils sont hors-sol; c’est effarant et effrayant de voir que le pouvoir est concentré dans les mains d’une caste sincèrement persuadée (parce que c’est ce qu’on leur a appris et qu’ils ne vivent pas comme toi) que nouvel impôt = nouvelle rentrée d’argent proportionnelle. Ce sont les mêmes qui deviennent tout gris quand ils s’aperçoivent que non-seulement le postulat est faux, mais que, courbe de Laffer aidant, le rendement se met à diminuer à toute vitesse.

          LE souci majeur, c’est qu’ils ne tirent aucun enseignement de ces constatations, car on leur a juste appris à appliquer des recettes toutes faites; c’est un peu comme si on disait à quelqu’un qui a mangé des conserves et plats préparés depuis sa naissance qu’on peut faire la tambouille soi-même à la maison, il ne comprend pas…

          1. Kazar

            @Val et Jiff : je ne compte plus dans mon entourage les connaissances et amis qui s’inscrivent dans des clubs de tir. Preuve s’il en est que les citoyens n’ont plus confiance dans ce ramassis de politicards. Le seul moyen pour que ça s’arrête, c’est la faillite, qui n’ira pas sans quelques soubresauts (euphémisme volontaire) sociaux. Il est d’ailleurs surprenant que le peuple ne se soit pas plus révolté en Grèce.

      2. Gossein

        J’avais déjà évoqué ici la THLV : taxe d’habitation sur les locaux vacants (sic). SI, si, ça existe ! Autrement dit : vous louez ou habitez, la taxe d’habitation est due. À défaut d’occupation, vous devrez la THLV ! Une taxe pour habiter un logement où personne ne vit, une nouvelle loufoquerie administrative, très grassement ubuesque ! Soi disant pour inciter à louer.
        Ce qui est tout à fait normal dans un pays totalitaire, mais assurément pas dans un pays où le citoyen est libre de ses choix, dont de peser le pour et le contre d’un usage immobilier ou d’une privation de revenu locatif.
        Fuyez, fuyez si vous le pouvez et tant qu’il est encore temps ! Un jour l’ex mur de Berlin leur donnera des idées !

      3. Laglute

        Ils savent parfaitement ce qu’ils font. Comme dit par le taulier, faut pomper du fric pour redistribuer aux potentiels électeurs et entretenir ainsi la démagogie.

        Voir aussi le retour du vote à 16 ans dont on reparle depuis quelques jours : il ne faut pas désespérer les « quartiers » de la « diversitude », maintenant principaux pourvoyeurs d’électeurs à gauche.

        La gauche, en pleine déconfiture, cherche par tous les moyens à continuer à nuire, même si elle ne sera peut être plus au pouvoir d’ici peu. Nuire par les dispositifs mis en place, et nuire par une mobilisation continuelle de ses ouailles, pardon, des faux ayants droits qu’elle aura ainsi créés.

        Voir aussi les multiples recasages à droite et à gauche en vue de la prochaine raclée électorale (exemple de Touraine et son adjoint).

      4. sam player

        « …cela signifie au passage que louer un bien directement est une idiotie si on a des revenus importants et pas de niches fiscales. »

        +1
        Plus on a de revenus, plus le rendement baisse… et plus on est obligé de chercher du rendement brut élevé pour avoir un rendement net ne serait-ce que positif… comme si plus vous appuyiez sur l’accélérateur plus le diamètre des roues diminuait (métaphore avec la voiture ça fonctionne toujours bien avec le genre 2)

  2. titi18

    Bon. Hé bien moi, j’ai terminé mon CV en anglais. Dès ce weekend, prospection par internet et premiers envois lundi…
    Trop c’est trop. J’aurai surtout dû le faire plus tôt, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire.

    1. Fll

      Je ne sais pas dans quelle branche tu es, mais ce dont tu peux etre certain, c’est qu’il y a du boulot ailleurs et il faut vraiment partir pour se rendre compte que l’herbe est vraiment plus verte ailleurs.
      Bonne chance dans ton changement, ca vaut vraiment le coup 🙂

  3. Bernard

    Si on suit donc ce raisonnement. Tous les personne ayant contracté un crédit immobilier devrait pouvoir le déduire de son imposition.

    Alors que pour le moment, seule une partie des intérêts peut être déduite pendant une période de 5 ans si vous avez acheté votre logement entre 2007 et 2011.

    Enfin, je suis certain qu’ils arriveront à nous faire avaler la pilule. Comme le Président de ma communauté d’aglo qui se gargarisait l’année dernière de gérer son budget en bon père de famille ce qui lui permettrait de ne pas toucher aux pourcentages des impôts fonciers.
    Sauf que l’assiette sur laquelle ils sont appliqués à bondit de 15% pour ma pomme 🙂

    1. Lafayette

      si Dsk payait une taxe de sejour a chaque endroit qu il eut visité dans la même journée, on aurait des recettes d impots excedentaires.
      le principe des taxes sur les loyer c est pareil.

      1. Dr Slump

        Si DSK payait effectivement une taxe sur tous les « endroits » qu’il a physiquement « visités », l’état se ferait sans doute de jolis petits à-côté, ouarf!

      2. Deres

        Les hommes politiques ne sont pas riches et payent peu d’impôts car ils se gardent bien de posséder directement les biens qu’ils utilisent et dont ils bénéficient gracieusement. Le cas DSK est caractéristique. Ses turpitudes y compris le voyage, l’hôtel et les faux frais étaient payés par Eiffage même à New York. De même, lors d’affaire précédente, il bénéficiait de garçonnières prêtés par des « amis » industriels. On a aussi vu que Hollande bénéficiait d’un appartement prêté pour ses virée en scooter rue du cirque. Et encore, il faut imaginer les aides en liquides et les cadeaux en biens non déclarés comme les livres anciens. Idem quand ils vont par exemple à Cannes ou autre déplacement : c’est tout frais payé.

      1. gorille

        A Bath (UK) cette taxe a existé aussi, pour les fenêtres de plus de 80cm : sur les anciens bâtiments, on observe encore de toutes petites fenêtres.

  4. Calvin

    Et dire qu’on prend des crédits sur 20 ou 25 ans, pour acheter une résidence, alors qu’il suffit de s’endetter sur, disons, 80 ans pour échapper à cette taxe inique.

    1. Royaumont

      On doit également pouvoir monter une SCI (basée à l’étranger…) dont on serait locataire.
      Mais ce genre de montage demande une expertise juridique que tout le monde n’a pas. Seules les classes moyennes se retrouveront à payer cette taxe. Taxer les pauvres pour subventionner les riches, telle est la devise du vrai socialisme.

      1. Pheldge

        Attention, le Fisc veille, et pour lui, ce type d’opération , même parfaitement légale, pourra être regardée comme une fraude, et justifier un redressement.
        Les agents du Fisc ont été dressés pour se prendre pour des croisés , investis d’une Mission d’intérêt supérieur !
        J’ai eu affaire à eux par deux fois , dans deux situations, dans lesquelles ma bonne foi ne pouvait être mise en cause, et j’ai dû m’incliner, parce qu’il menaçaient de mener la procédure jusqu’en Cassation …

    2. Vassinhac

      C’est effectivement le pire de la confusion intellectuelle : lier le paiement de l’impôt sur le loyer fictif au mode de financement de la propriété.

      La logique du loyer fictif est de rendre équivalent l’achat ou la location de son logement (cette dernière libérant du pouvoir d’investissement, en locatif ailleurs ou dans n’importe quel domaine). Au-delà de l’aspect de philosophe politique, cela a une certaine efficacité économique : sans incitation particulière à être propriétaire de son logement, on investit son argent là où il est le plus productif et non là où on évite le plus l’impôt.

      Mais de l’autre côté, pour rendre l’opération acceptable, on crée un montage pour ne plus rendre équivalent le choix de son mode de financement (par emprunt ou non). Cela va donc pousser (encore plus) à l’emprunt et donc détourner de la résidence principale de l’argent qui ne pourra peut-être pas être mieux utilisé ailleurs (alors que seul le marché non biaisé peut s’approcher de l’efficacité).

      1. Jiff

        « on investit son argent là où il est le plus productif et non là où on évite le plus l’impôt. »

        Sauf que c’est contre nature (le toit apparaît avant les investissements dans la pyramide de Maslow.)

        Le pire n’est pas là, si jamais ça devait passer, ca sera encore un bon pourcentage de jeunes entreprenants qui ficheraient le camp pour ne jamais plus revenir; d’ailleurs, je mettrais ta tête à couper que ce genre d’annonce conforte tout immigrant français de non seulement ne plus remettre les pieds dans son pays d’origine, mais aussi et surtout d’acquérir une nouvelle nationalité dans son pays d’adoption dès que ça devient légalement possible.

        1. Vassinhac

          sur le détail du « contre-nature » je ne vous rejoins pas : quelqu’un de mobile (tous les 3 ans par exemple) ou en poste dans une petite ville où le marché n’est pas liquide peut tout à fait préférer louer son logement et investir dans du locatif dans une grande ville par exemple.

          1. Jiff

            C’est parce que vous partez d’un postulat archi-faux, que les gens investissent sans tenir compte de la fiscalité – c’était sans doute vrai quand l’investissement restait modique et que les rendements étaient hauts, mais les gens ne sont pas fous au point de se laisser tondre et font leurs calculs avant, tout particulièrement les investisseurs (enfin, tout dépend du niveau de(s) l’investissement(s) en question.)

            Par ailleurs et vu la tendance actuelle, parier sur l’immobilier pour investir, fut-ce à long terme, pourrait bien se muer en les prémices d’une maladie mortelle pour le porte-feuille…

  5. Gérard

    Et pour équilibrer les comptes de la sécu, si je plante un clou pour pendre au mur le portrait de ma belle-mère, me mettre des charges sociales (avec CSG non déductible) sur le salaire fictif que je me verse implicitement, le salaire brut étant d’ailleurs à intégrer dans mes revenus. Non, mais des fois !

    1. jsp

      et Madame qui fait la cuisine, la vaisselle et le ménage, ne devrait-elle pas , aussi, déclarer le salaire fictif correspondant , et payer les charges sociales y-afférentes?

    2. jeans82

      En compta il y a un terme pour ca ! « Production a soit même » qui remonte dans le CA la valeur des immobilisation produite en interne dans l’entreprise.
      Il ne faudrait pas beaucoup pour le généraliser…..

  6. Higgins

    Bon, pour essayer de rester sérieux un minimum, je ne pense pas que cette taxe voit le jour surtout à la veille d’élections qui se présentent calamiteuses pour le pouvoir en plus. J’imagine mal ce dernier jouer avec une telle bombe. Mais comme a dit Audiart, les cons, ça ose tout et le fait que cette idée stupide ressurgisse en dit long sur « l’intelligence » de ses auteurs et leur perversité. On n’est malheureusement pas à l’abri d’un vote crétin de la part de la chambre d’enregistrement. Elle vient bien de voter le prolongement de l’état d’urgence.
    J’espère simplement ne pas me montrer.

    1. Gérard

      Ne surtout pas sous-estimer les socialos :certes il ne leur reste que 5 mois à nuire, mais c’est largement suffisant pour pondre un maximum de conneries – le seul domaine où ils font preuve d’une réelle productivité.

      1. Kazar

        Je crains que vous n’ayez raison, l’un des arguments étant qu’elle a déjà existé jusqu’en 1965. Je n’ai pas vérifié si c’est vrai. Les Français se feront tondre une fois de plus, sans aucun révolution, car après tout, les propriétaires font partie des possédants, donc de ceux qui ont le plus à perdre d’une véritable confrontation avec l’État.

        1. Deres

          Ils pratiquent en permanence ce mensonge avec l’IR en citant d’anciens taux très élevés genre 90%. Bien entendu, ils n’expliquent jamais sur quoi s’appliquaient ces taux et la nature des niches fiscales associés.

      2. Athanase

        Ça, c’est la vision du vaincu. Il faut lancer une pétition pour demander la démission de Lenglart (qui en remet une couche aujourd’hui dans le Figaro) et la fermeture de France Stratégie. On n’en peut plus de ces mecs.

    2. Deres

      Comme décrit dans l’article, il y a une nouvelle stratégie, bien entendu clivante, pour mettre cette taxe en place. L’idée est de la coupler avec une réduction d’impôts pour les locataires. Cela permettrait d’avoir une base d’opinion de soutien et d’affirmer le côté « justice sociale » du bouzin. Bien entendu, ce genre d’usine à gaz à multiple leviers ne reste équilibré que peu de temps. La réactualisation annuel du loyer fictif par décret suffira amplement à cela.

    3. toto17

      Hum…
      Le fait que cette idée de taxe revienne encore et encore, plus le fait que cela revient à la veille des élections (comme si il y avait encore des marges de manoeuvre…) me laisse à penser que cela ne vient pas forcément de l’état en lui-même mais plutôt du super-état…à savoir l’union européenne.

      Le très peu de démocratie qui imprègne cette europe là, l’opacité de ces chaînes de décisions et le relatif anonymat des acteurs permet sans aucun soucis de pousser dans les seigneuries locales, n’importe quelle idée, même à n’importe quelle moment et surtout par n’importe quel canal.

      Effectivement, à un moment donné, ça finira bien par passer.

        1. toto17

          Ouai.
          Mais sans verser dans la conspiration, je pense que certaines discussions informelles dans les bureaux européens donnent de bonnes pistes pour réduire le déficit par tous les moyens..

          1. honorbrachios

            @toto :
            et dans l’europe, tu trouves… la france avec ses très « bons » élements comme par exemple moscovicieux qui se chargent de faire la pub de ce genre de choses…
            par contre, et en dehors de la grêce, tous les pays ont une meilleure culture économique , de même que des ministres éco avec des diplomes correspondant, et un rapport des peuples beaucoup moins passifs et résignés vis à vis des impôts que les français donc leurs gouvernements ont moins tendance à faire n’importe quoi avec le pognon.
            Si tu te rappelles bien, quand hollande a procédé au massacre fiscal des débuts (et qui n’a jamais arrêté finalement), tous les autres pays étaient contre et préconisaient une baisse des dépenses plutôt qu’une hausse des ponctions…

            1. Kazar

              En fait, ce n’est pas la France, mais les socialistes qui ont juste recasé un de leurs potes, dont ils ne savaient plus trop quoi faire compte tenu de son niveau de nullité. Génial l’UE, plus on est nul, mieux c’est.

    4. Theo31

      S ils le font, ils perdront les voix de tous les fonctionnaires degoche qui ont investi nos impôts dans leur logement. Mais on a des crétins de classe mondiale aux manettes, tout est donc possible.

  7. Pactol

    On sort un truc bien énorme qui fait bondir tout le monde. Et pendant ce temps, on en profite pour bouger tout un tas de lignes en loucedé. Principe de la grenouille que l’on plonge dans l’eau tiède et qu’on monte en température doucement jusqu’à ce que la grenouille passe à trépas.

    1. MadeInCH

      Voilà.
      Comme pour le « mariage pour tous ».
      On crée un machin polémique que PERSONNE n’a demandé, pas même les concernés, juste pour faire parler et occuper du temps de cerveau sur ce sujet, temps qui n’est pas utilisé pour autre chose.
      ça a été mon impression dès le début.
      Note: Marine LP avait aussi sorti cette analyse, et c’est pour ça qu’elle ne s’était pas déplacée pour protester contre cette loi. Sur ce soup-ci, je suis parfaitement d’accord avec elle.
      Même si perso, étant un vil conservateur et partant du principe que le mariage officiel sert, en théorie, à garantir un cadre stable à l’enfant qui sera créé, je suis contre ce « mariage pour tous ».

      1. Val

        @Madinch il y a des moments où les stratégies desservent et il faut écouter son cœur . J’y suis allée , ça a permis de compter nos troupes , et que d’autres les comptent aussi . Et le message a été reçu 5/5 . Mon sentiment est que l’on ose pas assez . Les politiques sont des pleutres , des tigres de papier. Honte à nous de nous laisser guider par le nez

  8. Royaumont

    « C’est dit : en France, tout appartient à l’État. Toute résistance à cette idée totalitaire est futile. »
    Conclusion déprimante, mais vraie…
    L’état ne se considère plus au service de la nation, mais que la nation est à son service. Cette inversion du paradigme est le principe du totalitarisme.
    En entendant reparler de cette ignominie de loyer fictif, je m’apprêtais à traiter nos gouvernants de brigands. En fait, c’est pire, c’est de totalitarisme, de négation de l’individu et de ses droits dont il s’agit.

    Misère… j’en perdrais jusqu’au goût de la plaisanterie.

    1. Calvin

      J’ai moi aussi du mal à plaisanter dessus.

      Ces idées constituent un prélude à un déferlement de jalousies, puis de haines, et enfin de violences.

  9. Pheldge

    On sent vraiment la fin de règne, c’est le mélange d’une ambiance délétère et et politique de terre brûlée (et ici, de « Terra Nova » brûlée … ).
    Pour moi, le but de ces polémiques idiotes est de nuire à Fillon, car quand on lui posera la question de savoir s’il est pour, à laquelle je crois qu’il répondra négativement, il passera un peu plus, pour le « candidat des riches »… et de toutes façons on sait bien que désormais quasiment tout ce que va faire Cazeneuve , ne sera pas mis en application !

  10. Kazar

    Entre la proposition du CAE, et France Stratégie, il y a eu aussi l’OFCE (à ne pas confondre avec l’OCDE), organisme « indépendant » (MDR) et largement socialisant qui en avait remis une couche sur le sujet.

    « des idiots inutiles du Droit Au Logement », non, ce ne sont pas seulement des idiots inutiles, ce sont des nuisibles, et en plus des parasites, au sens de celui qui se nourrit de son hôte.

    Ainsi de la grosse Cosse qui est une véritable folle, qui tutoie le Président et parle du « camp de la honte » pour désigner ceux qui s’opposent à l’accueil des migrants en France.

    Plus le temps passe, plus j’en viens à penser que ce sur ce point, H16 a raison : si nous continuons à aller voter, nous remplacerons juste les parasites par d’autres parasites. Là ou cela me pose problème, j’ai qu’à tout prendre, si j’ai le choix entre plusieurs parasites, je préfère éviter qu’on m’impose celui dont je veux le moins.

    Donc, in fine, la seule solution serait de sa barrer, d’où l’inévitable question : où aller.

    Débat sans fin que je n’entends pas rouvrir dans ce post.

    En tout cas, merci H16 de nous préserver ce petit espace de liberté où nous pouvons encore débattre, et ce sans être taxé.

      1. Gérard

        … et avec un coefficient de correction tenant compte du caractère plus ou moins nauséabond des interventions. Blog muslim = pas touche !

    1. René-Pierre Samary

      Se barrer, Kazar, ou réduire progressivement ses besoins pour en arriver au minimum nécessaire*. Alléger la barque. Qu’elle est lourde, quand on peine aux avirons d’un esquif surchargé, où les galériens sont de moins en moins nombreux, et les passagers improductifs se prélassent à l’arrière !
      La mutinerie ouverte n’est guère possible, sur notre Bounty. Reste la grève du zèle, avec sa contrepartie, se contenter de peu. Le superflu, par-dessus bord !
      Continuer de bosser dur pour toute cette racaille, du haut et du bas, c’en est presque déshonorant.
      * Je l’estime, quant à moi, là où le coût de la vie n’est pas exorbitant, à +/- 2000 euros par mois et par personne.

    2. MadeInCH

      Si 99% des gens s’abstiennent de voter, alors l’élu le sera avec le superbe score de 60% des vois exprimées.
      Ce ne sera pas mieux.
      Ce sera pire.

    3. Roi Heenok

      L’exil est une solution. En perfide Albion, pour le logement, le statut de loger (non locataire) est interessant. Par contre les normes sur les constructions sont encore plus debiles qu’en France.

    4. Fll

      Si j’ai bien tout suivi, tu es avocat, donc le problème est de te faire embaucher dans un cabinet d’avocat qui te permettra de travailler en tant que juriste le temps de repasser tes diplômes. Car c’est le plus contraignant dans pas mal de pays, repasser les diplômes d’avocat…
      Perso je vis maintenant aux US, même si c’est ‘plus socialiste » maintenant qu’avant, y’a pas photo entre les deux pays. C’est limites, trop facile.
      Pas mal de sociétés ici rachètent des boites française, elles ont donc besoin d’avocats qui connaissent les lois française pour ces rachats… c’est juste une idée hein 🙂

    5. theo31

      « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».

      George Orwell

      En 2012, il y avait 36 millions de complices à l’anus accueillant. Certain qu’il y en aura autant l’an prochain. Quand on voit la résistance que les paysans russes opposèrent aux bolcheviks, les Français méritent leur sort.

      1. Lafayette

        les occupants dominent la paysanerie. on en a fini du gaulisme, maintenant il a juste une moyenne de pauvre inférieure a nos chers voisins europin sec et comme tout se copie.
        l odeur est à venir.

  11. Aristarkke

    Et je ne vous dis pas l’ effet fiscal de l’ étendre aux résidences secondaires…
    Parce que des salauds qui ont jusqu’à deux maisons pour abriter leurs petites personnes, cela mérite bien une punition fiscale…

    1. Kazar

      Il y a déjà une surtaxe sur les résidences secondaires…pour l’instant dans certaines régions, sans parler de la taxe sur les logements dits « vacants » qui peuvent parfois être confondus avec les résidences secondaires (ou le contraire).

      1. Le Grincheux

        Mais ce n’est pas tout. Durant des années, j’ai payé deux CFE et une TH sur un appartement. Comme il y avait trois taxes sur le même bien, je payais grosso modo 40% de chaque CFE et 20% de la TH, ce qui faisait à peu près le prix de la TH.

        L’an passé, j’ai payé 100% de tout, plus une taxe pour logement vacant. J’ai râlé sur la taxe pour logement vacant. Copieusement. Le fisc m’a fait une fleur (sic) en la dégrevant.

        Cette année, j’ai droit à une taxation d’office de CFE sur une entreprise fermée au 31 décembre 2015 parce que le CFE (un autre) de l’URSSAF n’a jamais fait son boulot. J’ai pourtant envoyé au fisc une copie du Cerfa P4, l’accusé de réception du CFE de l’URSSAF et le courrier de l’URSSAF par lequel ils répondaient.

        Le fisc m’a simplement dit qu’il me fallait payer parce que j’étais toujours actif au répertoire SIREN.

        J’ai refusé pour la simple raison que je ne veux pas payer une taxe de plusieurs milliers d’euros parce que l’URSSAF n’a une fois de plus pas fait son boulot.

        Entre temps, j’ai téléphoné à mon ancien comptable. Après tout, depuis quelques années, il perd 30% de ses clients par an (mais tout va bien). Il m’a signalé que cette année, c’était un grand classique du fisc. La majorité des entreprises fermées en 2015 avait reçu un avis de CFE. Sans doute un horrible bug informatique.

        La suite au prochain épisode qui risque d’être croquignolesque.

        Ce pays a besoin de pognon, tout est bon pour le faire rentrer.

        1. Lafayette

          mais ça reste hautement improbable que cela soit inapplicable sur les exploitations agricoles. et même qui sait un jour s ils ne sortent pas une taxe de séjour pour les hotels a vaches que sont les étables.

          1. carine005

            Il faudrait aussi que les éleveurs paient une taxe sur chaque pet méthaneux de leurs vaches. Ca pollue de façon inadmissible.
            Un observatoire devra évaluer la nuisance dans chaque exploitation. On attend le rapport et la note de synthèse.
            Et la taxe sur les feux de bois dans nos cheminées, on dirait que ça se profile aussi. Mais cela ressort d’un autre observatoire.

            1. Higgins

              Qu’ils paient plutôt sur les vaches qu’ils n’ont pas mais qu’ils pourraient avoir afin de les inciter à mieux travailler. A étendre évidemment à tous les secteurs professionnels.

    2. Higgins

      « Le socialisme ne produit rien, il se borne à dissiper ce qu’a créé la société fondée sur la propriété privée des moyens de production. Étant donné qu’il ne peut pas y avoir d’organisation socialiste de la société, toute étape dans la voie du socialisme aboutit à la destruction de l’ordre existant. »

      Ludwig von Mises

  12. Duportal

    Il y a déjà une taxe sur les loyer fictifs, c’est l’impôt foncier : le locataire ne le paye pas, le propriétaire occupant la paye. Cela crée, de facto, une surtaxation du propriétaire vs le locataire 🙂

    1. Deres

      Par le même raisonnement que « les vaches ne paient pas de taxes », tu verras que la taxation des propriétaires se retrouvent nécessairement au final dans les loyers, tout comme l’ensemble des contraintes mises sur le propriétaire loueur. Le seul point qui ne peut être bien réparti est le fait que le taux d’IR dépens du revenu. Un loueur à fort taux d’IR est en concurrence avec des loueurs à plus bas taux d’IR. Cela fait augmenter les prix dans les zones de fortes tension par alignement du rendement sur le taux d’IR élevé et diminuer le prix vers le bas dans les zones sans tension par alignement du rendement sur des taux d’IR faible. CQFD. Augmenter le taux marginal de l’IR fait augmenter les prix à Paris.

      1. Pheldge

        « la taxation des propriétaires se retrouvent nécessairement au final dans les loyers » , et par quel miracle, si le propriétaire occupe le bien, car c’est le public visé, les propriétaires occupants. Les propriétaires loueurs, sont déjà suffisamment taxés pour l’instants, et contraints de plus en plus !

  13. Bonsaï

    Pour parler un peu de théorie, n’est-ce pas précisément la pléthore de fonctionnaires auxquels l’Etat doit verser salaire qui l’incite à imaginer ou à ressortir sans relâche de nouvelles taxes ?
    Claude Allègre ne parlait-il pas déjà de dégraisser le mammouth ?
    Le retour de la droite étant à prévoir au printemps 2017, peut-on envisager qu’elle fasse le ménage dans ces lourdeurs administratives et qu’elle dégage quelques inutiles bouches à nourrir.
    Mais personnellement, j’ai quelques doutes…

    1. Jiff

      Il-y-a eu une discussion là-dessus sur btmtv les experts, le consensus était que de €2,000Mds officiels, on passait à €5,000Mds en réintégrant les pensions des ponctionnaires (et d’ailleurs, au nom de quoi, sauf la dissimulation, maintient-on ce chiffre faramineux hors bilan ?)

          1. theo31

            Et quand on apprend cette semaine que les retraites ne sont garanties que sur l’année en cours, les rentiers du système ont du souci à se faire pour le jour où les caisses seront vides ce qui ne saurait tarder. Là aussi, ce sera bien fait pour eux.

  14. mlallier

    « C’est dit : en France, tout appartient à l’État. Toute résistance à cette idée totalitaire est futile. »

    A Alep est, tout appartenait aux gentils rebelles : maisons, vivres, hopitaux, et même la vie des habitants. C’est sans doute pour cette raison que, les rebelles partis, la Tour Eifel s’est mise en deuil.

      1. Bonsaï

        C’est parce qu’ils sont coincés dans leur position dogmatique contre les Russes. Comme ce sont eux qui ont dans une large mesure permis la libération d’Alep, Ils ne veulent pas faire mine de les en gratifier.

    1. Royaumont

      La propagande a touché là le ridicule absolu. On essaie de nous faire croire que les rebelles, islamistes pour la plupart, sont les gentils et qu’Assad, c’est le seul méchant. On oublie le rôle particulièrement pervers des occidentaux, USA de Clinton en tête, docilement suivi par la France, dans le déclenchement et la prolongation du conflit. On oublie que laisser aux rebelles l’opportunité de se réorganiser, c’est prolonger la guerre et tout ce qui va avec.
      On en est à clouer au pilori ceux qui préfèrent se taire plutôt que de hurler avec les loups.

  15. bibi

    Je crois qu’il y a une faute d’orthographe dans la phrase suivante.
    « Dès lors, il n’apparaît même plus insupportable que le Seigneur Ultime taxe et retaxe tout ce qui bouge sur son territoire. »

    Je pense que la graphie appropriée n’est pas Seigneur mais Saigneur.

  16. Kekoresin

    Oui quelle surprise, l’état est voleur, menteur, tricheur. Toute cette pluie de fumeuses idées à la con finit par être très néfaste pour l’investissement. Et nos têtes de bites viennent couiner à la lune cruelle que le logement est trop rare donc trop cher, découvrant avec stupeur une règle qui perdure depuis le néolithique! Alors il faut in-ci-ter les gogos à investir avec promesses de baisse d’impôt. Une fois un nombre suffisant de gogos dans l’escarcelle, on peut sortir la matraque et l’enfoncer profondément dans les sphincters incroyablement élastiques des petits moutons épargnants. Pour la résidence principale, il en est de même. Un jour un président se réveille et veut une France de propriétaires. Puis en vient un autre qui les déteste mais veut bien faire l’effort de les enculer, avec respect on est en république.

    Je fais du conseil en immobilier, et quand un investisseur vient me voir et qu’il me demande des garanties sur l’environnement fiscal, je lui dit qu’il se trompe de pays. Ici, on te cajole un jour et on te crucifie le lendemain. Parfois on le fait pour des raisons fiscales, parfois idéologique, parfois les deux, mais le résultat est toujours le même. La constitution de patrimoine est un sport à haut risque dans notre marécage hexagonal, susceptible de punitions sévères et brutales de la part d’un état qui sombre dans le côté obscur de la dictature en pantoufles fourrées laine de moutons. Mais rassurez-vous braves gens, toute taxation nécessite un bon prétexte (solidarité, lutte contre le fascisme/terrorisme/anti-sémitisme/anti-vivre ensemble…) et à ce niveau, les charognards au pouvoir ou qui rodent autour ne manquent pas d’imagination.

  17. Olivier R

    Non seulement cette proposition est délirante et scandaleuse (ça on est tous d’accord là dessus) mais cela me parait être une erreur politique majeure qui pourrait faire tout peter. Le France est et reste un pays de petits propriétaires, oui, vu par ces ânes depuis Paris ils l’ont sans doute oublié mais la France c’est avant tout des familles qui vivent dans une petite maison dont ils sont propriétaires et si vous vous voulez vraiment avoir une révolte de cette France là, c’est clairement la mesure à prendre.

  18. Marco40

    Il faudrait pousser la logique jusqu’au bout : taxer les propriétaires de voitures sur l’économie qu’ils font par rapport à la location d’une voiture, et continuer ainsi sur tout ce qui se loue/achète….

    1. Roi Heenok

      Si l’on considere que tous les biens immobilliers en France sont en offre de location, le prix des loyers fictifs devraient d’effondrer, non? Pas sur de la method de calcul desdits loyers fictifs.

    2. bibi

      C’est très facile.
      1: Embaucher des fonctionnaires.
      2: Pour l’ensemble des logements sur le territoire national,recenser les données:
      – Nom du propriétaire (sauf si c’est l’état)
      – Nom du locataire (si il y en a un)
      – Surface du bien
      – Base d’imposition de la Taxe d’Habitation
      – Base d’imposition de la Taxe Foncière
      3: Entrer les données
      4: Taper la commande run loyer_fictif.exe

        1. Deres

          Et ensuite soumettre les résultats aux politiques et aux hauts fonctionnaires pour qu’ils ajustent les résultats à leur sauce, en particulier pour leurs amis.

  19. panchovilla

    j’ai cru comprendre que l’idée initiale était de taxer les habitations libres de tout engagement financier. donc pour ma part, si c’est ça, c’est clair : je vends ma maison, je garde tout le pognon et j’en achète une plus grosse sans apport personnel. Là-dessus je déclenche de façon inattendue une grave dépression et je dépose un dossier de prise en charge du crédit par l’assurance. J’en profite pour acheter d’autres biens à crédit et file voir mon assistante sociale (encore 10 ans de socialisme et chaque français aura son assistante sociale personnelle) pour faire un dossier de surendettement. Ils n’oseraient tout de même pas s’en prendre à un malade !

  20. Nicolas

    AAAAAHHHH !

    Je viens de me faire un café !

    Oui, un Café !

    Ce qui est évidement une concurrence déloyale et égoïste envers les Cafés,
    et surtout prive l’Etat de toute les taxes diverses qu’il aurait du empocher si j’avais eu un comportement citoyens. A cause de moi, des pouilleux et autres crevards de gauche (pléonasme) risque de ne pas pouvoir changer de portable cette année !
    Et que va dire la Chine ?

    Il faut donc, dans l’Intérêt Général du Socialisme, introduire une taxe sur le profit théorique que constituerait le vente pour les ménages de la cuisine qu’elles produisent, au lieu d’aller comme tout le monde à la Tour d’Argent.

    Bien sur des exemptions pour les crasseux vivant en HLM et autres fils de fonctionnaires se sacrifiant pour la République pour deux trois fois le smic contre du temps de présence seront prévu.

    Ainsi que pour les victimes de la colonisation, de la traite négrière, des croisades, et de la mondialisation financière. Pas pour les descendants du génocide des vendéens, puisque c’était « juste un massacre ». Faut pas déconne non plus. La République CHOISI ses victimes, puis QUI fut réellement victime. Du reste « fallait bien faire la Révolution » (Deux millions de morts).

  21. Olivier R

    Après n’étant pas marié, je peux possiblement louer ma maison à ma compagne. Ca réduira ses impots d’autant que les miens augmenteront… J’ai juste? #Uburoi

    1. Gérard

      Tiens, c’est pas con du tout, ça. Mais les tantouzes qui se sont mariées l’auront dans le baba (vous me direz qu’elles l’ont déjà !).

  22. Aloia

    Cette taxe existe en Suisse, elle est variable, car chaque canton l‘adapte à sa sauce, ce qui fait que les propriêtaires suisses garde leur hypotéque à vie. Les grands gagnants ! Les banques une rente à vie…..

      1. aloia

        Yep, je vois que vous ne comprenez pas tout le coté vicieux de cette taxe pour les suisses et demain pour les français (oups désolé je voulais dire revenu fictif pas taxe). Oui en effet cette valeur locative s’ajoute à votre revenu et donc vos impôts son basé sur le revenu de votre travail + celui de la valeur locative ( une somme qui est environ 30% de votre revenu annuel, dépend de la beauté de votre résidence).

        Attention chers amis c’est ce qui vous attends, la taxe foncière plus taxe d’habitation seront peut-être remplacées par la valeur locative et voilà…à vous de choisir ou subire.

        Valeur locative basée sur les mètres carés. exposition au soleil, vue sur un lac, la mer, les montagnes, etc. nombre de salles de bains, piscine, nuisance etc…et ça donne la valeur 🙂

  23. Helios

    A mon avis on peut aller encore plus loin : taxer ceux qui disposent d’une cuisine du montant de la préparation des repas s’ils les prenaient au restaurant, les possesseurs de vélos du montant des transports en commun qu’ils devraient utiliser s’ils n’en avaient pas, etc….

    1. Lafayette

      c est aussi ce qui se passe avec les asurances maladie et securité sociales. on idealise voir maximise les depenses et on ajuste les entrees financieres.
      on depense toujours trop pour maintenir la dépendence administrative.

    1. Aristarkke

      Cela devient la norme que la TH d’ un box soit équivalente à deux à trois fois le loyer courant… Plus la TF du même acabit…
      Nota: indiquez à vos voisins que si la distance habitation / box > 1.000m de chemin réel (pas à vol d’oiseau), la TH n’ est pas exigible… Le fisc se garde évidemment bien de le crier sur les toits…
      Si vos voisins sont dans le cas d’obtenir une exonération, ils peuvent remonter jusqu’à 2013 inclus à condition de protester en R+ AR avant le 31/12…

                1. Opale

                  Il vous faut écrire un livre mon bon monsieur. Tout ce savoir ne doit pas se perdre ! Et encore moins s’il participe à affamer la bête. Je pense que le patron peut même se fendre d’une sponsorisation…. 🙂

        1. Pheldge

          Pas de problème, je m’occupe de sa compta pour ses interventions ponctuelles ici, donc vous m’envoyez un virement Paypal et je me charge de motiver le ancêtre ! 😉

  24. tabbehim

    resistance is futile, french governement will assimilate you (especially your money and your house)
    [img]http://www.researchismagic.org/wp-content/uploads/2014/01/mlfw9735_medium1.jpg[/img]

    Un des meilleurs article patron, et merci pour le clin d’oeil ^^

  25. kekoresin

    Un état qui ne respecte pas la propriété privée est un état communiste. Comme dans tous les états communistes, ou même à l’échelle locale pour une mairie, c’est la faillite à moyen termes. Je me souviens des médias français outrés que les américains nous voient comme des cocos, c’est à mourir de rire! Et la brochette de cervelles liquéfiées comme âneidalgo qui croit encore que les boites anglaises vont migrer vers notre marécage fiscal et normatif! Putain, la connerie est vraiment sans limite. Ha quelle douche de merde abondamment dispensée par les merdias. Curieusement personne ne veut venir au doux pays de la délation de masse, du communautarisme et du capitalisme de connivence. Les boites européennes sont en train de délocaliser leurs sièges chez les rosbifs. What a surprise!

    1. Et ça existait en France il y a quelques décennies, ou est en place dans d’autres pays européens mais tout ceci n’a rien à voir puisque la fiscalité est complètement différente et c’est justement ce qui rend l’ensemble de l’édifice particulièrement inique et incomparable.

      1. Rastapopoulos

        J’ai jamais dit que c’etait bien !
        La fiscalité de tous ces pays est de plus en plus imcompréhensible. C’est d’ailleurs fait exprès pour rendre la tonte moins douloureuse.

  26. Kloupa

    Toute cette élite, bureaucratique et étatique, auto-proclamée est prise de folie taxatoire: cette haute fonction publique, souvent énarchique vit en parasite du peuple, et fait penser à ce qu’a du être l’aristocratie Française à la veille de 1789.

      1. Kloupa

        Non, je ne crois pas:même mépris pour les « sans dent », même conservatisme pour le maintien des privilèges, même détermination à maintenir un train de vie injustifié par tous les moyens, en particulier, taxatoires, et à vivre au détriment du pays.

  27. Dr Slump

    HS divers, mais c’est pour contribuer au festival de fin d’année qui nous est offert:

    Ca y est, dorénavant les représentants de l’état, maire et mairies pourront offrir aux familles en deuil une cérémonie d’enterrement républicaine religieusement laïque, et offriront gratuitement avec l’argent des autres l’emploi d’une salle communale. La religion d’état avance à grands pas.

    Le délit d’entrave « numérique » à l’IVG est voté, les critiques sont censurés, mais le films d’animation à caractère pornographique « Sausage Party » (rien que le titre et l’affiche me donnent envie de vomir) reste accessible au jeune public à partir de 12 ans. Vouloir relever cet âge à 16 ans, ce serait là vraiment de la censure, d’après l’avocat du ministère de la culture.

    Mais nous sommes un pays libre et démocratique, que n’allais-je pas dire là!

  28. Higgins

    HS mais je signale à ceux ou celles qui veulent approfondir leur connaissance du libéralisme national ce petit livre de Thierry Foucart publié chez Libréchange « Un projet social-libéral pour la France »: « La révolution technologique doit être accompagnée d’une évolution sociale, consistant à renforcer l’autorité de l’État pour qu’il puisse assurer ses fonctions régaliennes ».

  29. Higgins

    Toujours HS mais sur un autre thème, le Figaro du soir titre « L’Insee abaisse à 1,2% sa prévision de croissance pour 2016 » ou la réussite de la politique économique suivie par Normal 1er et ses séides.

      1. Higgins

        Et je viens d’entendre à l’instant (16 décembre) que les prévisions pour le début 2017 sont pour le moins modestes. Si la croissance atteint 0,6% au premier semestre, ce sera beau.

    1. Pheldge

      je venais de le voir, merci ô camarade Major ! tu vas voir que tous calculs faits on tournera à 1.12 – 1.15 % ! Sapin, truqueur sans vergogne, au poteau !

      1. Dr Slump

        Mouais, ce dont on peut peut conclure que la croissance réelle, trucages et bidouillages mis à part, ne dépasse probablement pas les 0,7-0,8 %. Quand on sera à – 1 %, les chantres de la décroissance seront sans doute heureux?

          1. sam player

            C’est le multiplicateur keynésien, tu rentres 3.5% d’un coté et tu récupères 1.2% de l’autre… soit 0.34… destruction des 2/3 donc…

            Banqueroute des 2/3… ça me rappelle quelque chose…

  30. Kermit

    Il faut faire le lien avec l’état du système bancaire pour comprendre pourquoi cette taxe va effectivement être adoptée.
    Une telle taxe va imposer un emprunt à vie et un remboursement mensuel axé uniquement sur les intérêts.
    Les banques vont devenir in fine les propriétaires effectif d’une bonne partie de tous les biens immobiliers d’habitation, – enfin du « concret » pour la colonne actif du bilan !
    L’argent collectée n’étant, cette fois, que la cerise sur le gâteau.
    Désolé pour les propriétaires … mais cette taxe est inévitable

  31. MCA

    Voici un article qui apporte des précisions sur le sujet du jour:

    http://immobilier.lefigaro.fr/article/la-taxe-sur-les-proprietaires-occupants-revient-encore-sur-le-tapis_4f8c1caa-c1d6-11e6-bdeb-07c988a4ee63/

    Je me demande comment ce projet pourra encore motiver les gens à devenir propriétaires-occupants et la crise qu’il risque de provoquer dans la construction.

    En rajoutant à cela qu’il faut bien habiter quelque part, et la demande de location étant déjà tendue, ceux qui renonceront à devenir propriétaires-occupants viendront augmenter les demandeurs de locations sans compter le risque d’effondrement de l’immobilier à la revente.

    Je ne pense pas que ce projet soit réalisable car il porte en lui un cataclysme immobilier.

    Maintenant, quand on est sur le point de perdre le pouvoir, la tentation de mettre le feu avant de partir doit certainement être grande..

    L’autre hypothèse évoquée ci-dessus : une mesure de diversion pour faire passer autre chose, mais quoi?

    Dernière remarque : les dirigeants politiques doivent bien être propriétaires-occupants également.

    Ca m’étonnerai qu’ils s’imposent une loi contre leur intérêt et celui de leurs proches ou alors un contournement restera possible.

    1. Val

      @MCA « les dirigeants politiques doivent bien être propriétaires-occupants  » : non , logements de fonction . Les autres ont monté des sociétés SCPI et leur statut leur donne une immunité vis à vis des hyènes du trésor .

      1. MCA

        @Val – 15 décembre 2016, 23 h 49 min

        Donc le contournement est possible, reste à savoir s’il le sera pour le commun des mortels : j’ai comme un doute…

  32. JiJiBé

    @ Jiff 15 décembre 2016, 14 h 50 min

    Bien sûr manants que nous sommes.

    Serfs abrutis en perpétuelle addiction de jeux pitoyables et de maigre pitance destinés à nous faire oublier notre morne existence puisque incapables d’exhausser ce qui nous reste un peu d’âme, de conscience et de réflexion (pour la majorité balourde confinée et en extase au pied de la citadelle).

    Rien de nouveau sur la planète, « panem et circences » sauf que le panem se fait de plus en plus cher et de moins en moins de qualité tandis que les circenses se font de plus en plus féconds en fertilité de médiocrité, d’abrutissement et de destruction programmée de toute forme de société qui serait en quête de réflexion, d’un peu d’harmonie apaisée et d’enrichissante créativité.

    Oublions au passage la submersion migratoire qui plonge nos pays dans un état de sidération, de lâcheté et de fuite devant les réalités ornementées dans un oratorio de passivité.

    Les chantres et leurs ouailles doivent se préparer rapidement à en assumer les retombées.

    Le rêve éveillé !

    Et donc le sciences pot qui trône dans tout bon cabinet a été, est et sera toujours le pot de fer maqué avec le pot de vin et plus encore aujourd’hui l’expression de ce qu’est réellement un parfait pot de chambre.

    Comme toujours depuis des millénaires ceux de terre auront l’unique droit, celui de se taire !

    1. Waren

      Je pense aussi. Personnellement, moi c’est décidé, je réagirai de façon très violente. L’achat d’une maison, c’est le sacrifice de toute une vie, des années d’efforts pour à la fin espérez un petit quelque chose, et bien souvent pas grand chose, en définitive, au vue de tout ce que l’on doit payer. Allez voir cela partir dans le grand gâchis, c’est hors de question, c’est plus que je ne peux supporter. Si cela passe, je prend les armes et croyez-moi, beaucoup d’autres Gérard le feront aussi !

      1. MCA

        @Waren – 15 décembre 2016, 21 h 51 min

        Il peut s’agir aussi d’une provocation intentionnelle pour résoudre par la violence d’état une mise au pas supplémentaire de la population avec en prime un clivage, ceux qui possèdent vs ceux qui ne possèdent pas et un racket.

        Le fait de prendre les armes c’est leur donner le prétexte qui leur manque pour intervenir de la façon qu’il maitrisent le mieux : la violence.

        Nous avons affaire à des pervers qui ont le pouvoir et les armes…

        1. Pheldge

          Je pense également que c’est avant tout de la provoc, étant donné que même votée, une loi dans ce sens serait retoquée par la prochaine majorité de droite. On est en plein dans la primaire du PS, et c’est à qui donnera des gages « de gauche ». Taper sur « les riches », ça le fait toujours, donc, on ne se prive pas, le RUB c’est pareil, ils vont lancer comme ça des idées bien démago, bien clivantes, de façon à faire apparaître Fillon comme le « candidat des riches et des patrons », et le FN rajoutera ses flèches à celles des gauchistes de tous poils, avec délices !

            1. Pheldge

              Il se raconte, qu’il aurait des origines basques, et que son prénom , dans cette langue bizarre serait « Xelmédan » *

              * pour les néophytes, le « X » se prononce « Tch » 😉

              Sinon, Papet, pour Sébastien, Jehova pas trop …

              1. Aristarkke

                Homme de peu de foi!!!…
                Il y a un célèbre tableau au musée des Offices (qui mérite amplement une visite -le musée-) qui est le martyre de saint Sébastien où ledit saint, chrétien primitif, est hérissé des flèches qui lui ont été décochées pour son exécution par les païens. Ton propos parlait des flèches du FN ajoutées à celles des gauchistes…
                Quant à la chute finale, dois je te faire l’ affront public de te la décortiquer???

                    1. Aristarkke

                      L’heure est grave.
                      Il entend de moins en moins et la plaisanterie potache, plus du tout…
                      Sent-il encore ses membres ???
                      🙄
                      Explication des gravures par charité toute chrétienne :
                      Cela eût bêlé Sébastien…
                      Belle (une chienne berger des Pyrénées) et Sébastien, un garçonnet qui fut un célèbre feuilleton pour la jeunesse réalisé au milieu des années 60, tiré d’un roman pour la jeunesse écrit par Aubry Cécile (heureusement rien à voir avec Méremptoire).
                      Il y a d’ailleurs eu un film l’année dernière qui reprenait ce duo.

                    2. Aristarkke

                      Pour ta gouverne, Jéhova (ou Jéhovah en plus proche de la forme hébraïque latinisée et francisée) signifie étymologiquement : « Je suis Celui qui fait devenir » soit en sous-entendu, celui à qui rien n’est impossible par rapport à ce qu’il annonce.
                      Je serais toi, je médirerais sur le verset Exode 20:7 (troisième commandement) et Jean 17:6 que je te laisse découvrir si, au moins, tes yeux sont encore en état (tu m’inquiètes : à qui ira tout ce SG que je laisserai ???)

                    3. Pheldge

                      Belle & Sébastien, ce fut ce qui me vint à l’esprit en premier, mais je nevît vis pas le rapport avec Filon, d’où ma légitime incompréhension !

                    4. Pheldge

                      Et pour ta tienne de gouverne à toi, mon Papet, « Jah » le Dieu des Rastas, c’est le même ! le Rastafarisme étant un infâme salmigondis à base de Bible et de superstitions diverses 🙂

          1. MCA

            @Pheldge – 16 décembre 2016, 5 h 35 min

            Oui,

            par contre méfiance quand même, car pour faire passer une mesure impopulaire il convient de préparer les esprits longtemps à l’avance, et pour cela rien de mieux que de relancer le sujet de temps à autres.

            Inconsciemment nous intégrons la notion au point de la trouver familière et le jour où ça arrive, ça paraît naturel et ancien.

            On retrouve cette grosse ficelle dans les lois votées aujourd’hui et applicables dans 2 ans.

            Le coup de colère de l’instant fait place à la routine quotidienne et quand l’application survient, nous nous trouvons désemparés face à l’excuse : « il y déjà 2 ans que ça a été voté, il faudrait suivre! ».

            Il ne faut pas oublier que les gouvernants (toutes tendances confondues) de ce pays se trouvent face à une dette abyssale à force de reculer les mesures qui nous ramèneraient dans la droite ligne et tous les moyens seront bons pour spolier ceux qui possèdent encore quelque chose, c’est à dire les classes moyennes.

            Ce qui est étonnant c’est qu’en période électorale, ils n’hésitent pas à prendre de front plus de 40% de la population qui possède une résidence principale et ont fini de la payer, et découragent ceux qui voudraient tenter l’expérience.

            Ils voudraient se suicider politiquement qu’ils ne feraient pas mieux….étrange..

            http://www.challenges.fr/economie/immobilier-4-francais-sur-10-sont-proprietaires-de-leur-logement-sans-rien-devoir-a-leur-banque_11170

            Comme disait Waren, acquérir sa résidence principale nécessite des sacrifies lourds, longs et pendant la plus belle partie de sa vie, c’est à dire sa jeunesse.

            Et les gens considèrent que c’est un juste retour des choses, une fois cette résidence payée, qu’ ils puissent en jouir sans avoir de loyer à régler; car ce loyer… ils l’ont déjà versé par avance à la banque et à l’état, mais ça, personne n’en parle.

            Par hypocrisie, les politiques oublient volontairement de le mentionner, tentant ainsi de semer la discorde entre ceux qui ont fini de payer à vie vs les pauvres malheureux qui ne peuvent pas ou ceux qui par choix personnel ne veulent pas faire cet effort.

            Et cette hypocrisie politique oublie également de mentionner que posséder une résidence principale c’est aussi avoir des frais conséquents : travaux de maintient en état, taxe foncière, etc.. que n’ont pas les locataires.

            En cas de diminution des revenus (perte d’emploi, maladie, décès d’un conjoint, retraite etc…), ça permet aussi de pouvoir encore vivre sans avoir la poids d’un loyer à assumer, tout en représentant un capital plus ou moins conséquent liquidable si les vicissitudes de la vie l’exigent.

            Et pour conclure, posséder sa résidence principale, ça s’appelle être prévoyant, exactement ce dont semblent cruellement manquer ceux qui sont censés nous gouverner, vivant d’expédients à la petite semaine.

            Nous ne vivions pas sur la même planète.

            1. René-Pierre Samary

              Être prévoyant, depuis longtemps, en France, c’est être aveugle.
              Les calculs faits à long terme, qu’il s’agisse d’entreprendre où d’investir, c’est jouer aux cartes avec un adversaire qui changerait son jeu à sa guise. On est sûr de perdre.
              Une loi devrait être, en principe, non rétroactive. Et c’est ce principe qui est bafoué à chaque nouvelle loi, sans qu’on paraisse s’en offusquer. Un propriétaire a pris une décision d’acheter en, mettons, 1995. Sa décision a été prise dans un certain contexte. Changer la règle du jeu, même quinze ans plus tard, c’est tout simplement le voler. Oui, la propriété, c’est le vol, mais pas dans le sens où Proudhon l’entendait !

            2. Aristarkke

              C’est bien vu!
              Il y avait eu cela (en anecdote) pour les joints de culasse composés au moins en partie d’amiante où la loi les proscrivant définitivement avait été votée cinq ans avant sa mise en application définitive avec un texte tellement mal boutiqué (on manque cruellement de fonctionnaires administratifs centraux dans ce pays) qu’il n’était pas assuré qu’il ne faille pas démonter/remplacer systématiquement les joints en place à la date fatidique, les plaquettes de frein, les disques d’embrayage, etc…

              Il y avait un vid’juridik de première grandeur…

              Cététroporibl’ !!!

              http://www.leparticulier.fr/jcms/c_41224/voitures-d-occasion-l-amiante-progressivement-interdit

        2. Kazar

          Bien vu, malheureusement. Diviser pour mieux régner, ça a toujours marché, et en France, ça fonctionne particulièrement entre les « possédants » présumés riches (dont forcément égoïstes et méchants) et les autres.

  33. goufio

    Lorsque vous achetez un logement neuf la TVA représente 20 % du prix.
    En 2014, environ 58% des ménages étaient propriétaires de leur résidence principale en métropole, un pourcentage parfaitement stable depuis cinq ans. 39% sont locataires et 3% sont logés à titre gratuit

      1. MCA

        Les propriétaires de leur résidence principale représentent 60% de la population,

        ceux-ci se divisent en :

        – 40% qui ont fini de la payer et qui sont la cible immédiate de la taxation
        – 20% qui n’ont pas encore fini et qui ne perdent rien pour attendre sauf à renégocier pour rallonger la durée de leurs crédits et échapper ainsi à la taxation, du moins un certain temps.

        Mais….

        Les taux actuels sont très bas et risquent de remonter, renégocier pour rallonger la durée et ainsi échapper à la taxation risque fort de se faire à un taux plus élevé, avec le risque de perdre d’un côté ce qu’on a gagné de l’autre au bénéfice…. des banques (tiens! tiens!….)

        On peut y voir un moyen astucieux et particulièrement pervers de forcer la main des gens qui ont obtenu des taux très bas à les abandonner pour des taux plus élevés sur une durée plus longue afin d’échapper à la taxation le plus longtemps possible.

        D’autre part, si les mensualités d’emprunts sont déductibles de la taxation, rien ne dit que le différentiel ne devienne pas positif au bénéfice du taxateur au fil du temps.

        La vraie crainte à avoir est le découragement à devenir propriétaire ce qui se traduira par un effondrement des prix des biens à le revente et la mise en berne de la construction des biens destinés à l’acquisition au profit des biens destinés à la location, pour la vie entière et à un prix qui ne pourra que monter.

        C’est triste à dire mais les politiques qui permettent ça sont devenus les ennemis du peuple.

        En sont-ils conscients?

  34. Gaspard

    Il faudra instaurer une loi sur le « gouvernement fictif’ afin de taxer tous ceux qui se sont dits nos gouvernants et n’ont été que de flagrants incompétents.

Laisser un commentaire