Pôle Emploi en grève contre l’efficacité numérique

Ce dimanche, j’évoquais la gréviculture et nos syndicats si efficaces pour conserver leur emploi mais pas le travail dans les entreprises où ils sévissent. Aujourd’hui, l’actualité me sert sur un plateau un nouvel épisode rebondissant de leurs actions si délicieusement en phase avec la société et le monde réels.

On apprend en effet que nos gréviculteurs professionnels de chez SNU-FSU, FO, la CGT et Solidaires ont appelé les agents de Pôle Emploi à des débrayages lundi 6 mars. Avouons au passage que faire la grève dans la boutique dont l’objectif est de trouver un emploi permet d’élever le cynisme au rang d’art, d’autant plus lorsqu’on découvre la raison qui anime nos pépiniéristes du piquet de grève : la numérisation avancée de l’ensemble des activités de l’établissement public impose de redéployer 2500 à 3000 conseillers Pôle Emploi vers des activités de suivi et d’accompagnement des chômeurs.

Et ça, c’est la goutte de sueur qui fait déborder le syndivase : cette « dématérialisation à outrance » leur fait redouter la disparition complète de certains postes.

Rendez-vous compte : avec ce numérique qui s’insinue partout, Paul Employ va subitement devenir efficace au point de donner plus de temps aux agents pour s’occuper directement des chômeurs ; 12.000 d’entre eux sont en effet employés à calculer l’indemnisation des chômeurs, alors que les avancées informatiques permettent d’en réduire le nombre. C’est proprement scandaleux, mais ce n’est pas tout : une partie ces conseillers va devoir modifier sa façon de travailler, ce que redoute par dessus tout Jean-Charles Steyger du syndicat SNU-FSU (à vos souhaits), et ce alors que leur activité existe « depuis plus de 40 ans ».

Quelle tristesse ! 40 ans de savoir faire quasi-artisanal, de petits cerfas minutieusement concoctés, de formulaires en triplicatas tendrement assemblés par des attaches-trombones ouvragés de haute main, le tout dans l’ambiance studieuse des Ateliers Nationaux de Fabrication de Chômeurs ! Remettre en cause Paul Employ, c’est mettre en péril ce qui est devenu un véritable savoir-faire, une marque de fierté nationale, l’emblème de tout un pays, et, pire que tout, en introduisant l’informatique, que dis-je, en uberisant l’établissement à coup de simplification numérique, en laissant le chômeur utiliser Le Bon Coin, appeler un ami ou utiliser le 50/50. Quelle horreur !

Ah, vraiment, ce pays est croquignolet : les salariés d’un établissement public destiné à l’emploi se mettent en grève parce que l’évolution technologique menace leur emploi… Difficile de ne pas y voir la synthèse parfaite des problèmes qui minent la France : syndicalisme idiot, grève contre-productive et carrément cynique dans le contexte, refus du changement, combat d’arrière-garde contre le progrès, repli sur soi.

Qui que soit l’élu en mai de cette année, on sent nettement la taille de l’obstacle qu’il (ou elle ?) devra surmonter.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires121

  1. Chat De Nuit

    Je me rappelle aussi d’une époque où il s’agissait des chômeurs qui avaient fait grève pour ne pas perdre leur prime de fin d’année… Ce pays doit être une vraie mine d’inspiration pour les humoristes étrangers….

        1. Aristarkke

          En Grance, être chômeur en (vraie) recherche d’emploi, c’est un véritable boulot par l’organisation, le temps à y passer, etc…
          C’est donc compréhensible pour au moins une partie du cheptel…

      1. cyprusill

        Oui oui, des chômeurs qui font grève. Cela s’appelle l’exception française mon bon Monsieur. Il n’y a qu’en France qu’on a :
        – des chômeurs qui font grève
        – ceux qui doivent trouver du boulot aux chômeurs qui font grève
        – le concept de « grève préventive » (oui oui, on ne sait pas encore pourquoi on le fait, mais il y a bien une bonne raison qui a dû nous échapper. Ca me rappelle la blague où il est question de taper sa femme même sans raison : même si toi tu ne sais pas pourquoi, elle elle sait…)
        – il y a bien sûr les grèves des pilotes Air Chance, où on a des gars payés pour certains près de 20.000€ par mois (http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2015/10/06/29002-20151006ARTFIG00129-salaires-et-temps-de-travail-les-vrais-chiffres-sur-les-pilotes-d-air-france.php) qui viennent expliquer sans honte que tout changement dans leur organisation vieille de 100 ans est inacceptable
        – les contrôleurs aériens, les mieux lotis d’Europe (peut-être du monde ?) qui recommencent tous les ans
        – SNCF, Poste, France tele + radio, ….

        L’exception Française qu’on vous dit !!!!

      2. cyprus.ill

        Oui oui, des chômeurs qui font grève. Cela s’appelle l’exception française mon bon Monsieur. Il n’y a qu’en France qu’on a :
        – des chômeurs qui font grève
        – ceux qui doivent trouver du boulot aux chômeurs qui font grève
        – le concept de « grève préventive » (oui oui, on ne sait pas encore pourquoi on le fait, mais il y a bien une bonne raison qui a dû nous échapper. Ca me rappelle la blague où il est question de taper sa femme même sans raison : même si toi tu ne sais pas pourquoi, elle elle sait…)
        – il y a bien sûr les grèves des pilotes Air Chance, où on a des gars payés pour certains près de 20.000€ par mois (http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2015/10/06/29002-20151006ARTFIG00129-salaires-et-temps-de-travail-les-vrais-chiffres-sur-les-pilotes-d-air-france.php) qui viennent expliquer sans honte que tout changement dans leur organisation vieille de 100 ans est inacceptable
        – les contrôleurs aériens, les mieux lotis d’Europe (peut-être du monde ?) qui recommencent tous les ans
        – SNCF, Poste, France tele + radio, ….

        L’exception Française qu’on vous dit !!!!

          1. cyprus.ill

            Tout à fait.
            S’il y a une grève que je suis prêt à faire, c’est la grève des électeurs ! Quand un Président sera élu avec 20% de suffrages exprimés, ça commencera à sentir bon…

            1. bibi

              Un président est toujours élu avec plus de 50% des exprimés c’est la règle.

              Constitution Veme République ARTICLE 7.

              Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour de scrutin, il est procédé, le quatorzième jour suivant, à un second tour. Seuls peuvent s’y présenter les deux candidats qui, le cas échéant après retrait de candidats plus favorisés, se trouvent avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour.

              1. cyprus.ill

                Oui mais tout le problème est que les suffrages exprimés excluent les votes blancs tout comme les abstentions. Je me suis donc mal exprimé : « président élu avec 20% de votants qui se seront exprimés »

          2. sam00

            Ah ouai! Superbe ça Val! La grève de précaution, j’adore !
            Genre se mettre en grève pour le cas où il se passerait peut-être un jour quelque chose.

            On ne sais pas trop quoi, mais bon, on sais jamais 🙂

            1. Flo

              Pas directement en lien avec une grève mais dans le même genre précautionneux. Dans un département Francilien nous demandâmes l’expulsion de certains Jean supposés voyageurs mais bien décidés à rester fort longtemps sur les parkings de notre propriété professionnelle.
              (Plusieurs courts séjours antérieurs, suivis d’expulsions lentes à obtenir, les ayant convaincus que l’endroit était décidemment à leur goût)
              Devant encore passer pour des raisons qui nous échappent par une décision de justice pour obtenir l’ordre d’expulsion, il nous fût répondu : « les élections régionales étant proches (trois mois plus tard quand même) il pourrait en résulter des conflits sociaux (??). Le tribunal se réserve donc du temps pout les traiter en priorité (sic) au cas où ils surviendraient »
              Six mois se sont écoulés entre la demande d’expulsion et le départ des Jean avec plusieurs centaines de K€ de frais de gardiennage, de nettoyage et de remise en état des lieux.

          3. Royaumont

            Je me demande si nos experts de la SNCF ou RATP n’ont pas déjà expérimenté le concept.
            N’oublie pas que l’on a affaire à des champions du monde.

  2. Aristarkke

    Mgr, la dernière ornementation de l’ article date un peu. Il me semble que le nombre de chômeurs est nettement supérieur à 3,5 M à moins que ne soient seuls évoqués ceux qui recherchent activement un emploi ???

  3. Aristarkke

    Gageons que Hamon avec son idée loufoque de taxer les robots vus comme des fauteurs de chômage (*) doit avoir une audience certaine chez Polemploy…

    (*) un article de Contrepoints montrait récemment que c’était plutôt l’ inverse : nombre élevé de robots = taux de chômage faible.

    Probablement qu’il faut quatre à cinq hommes + un sous-chef + un chef préposés à l’ entretien /maintenance /réparation de la machine qui abat le boulot de deux ou trois…

    1. Tribuliste

      Hamon est un visionnaire, il a déjà compris qu’un robot ne votera jamais contre lui ; il peut donc envisager de les taxer sans crainte (ni honte).

    2. theo31

      nombre élevé de robots = taux de chômage faible.

      Normal, il faut les concevoir, les fabriquer et les entretenir, ce que la majorité des Grançais ne voient pas. Pour leur inculture, la petite cuillère reste de mise pour creuser.

      1. Gastoon

        Pour moi, non.
        Le nombre élevé de robot n’est pas une cause du plus grand nombre d’emplois, mais une conséquence d’un moindre tabassage de l’investissement, du capital, de la prise de risque.
        Ces facteurs combinés apportent plus de robots, ET plus d’emplois.
        après, ces emplois ne seront pas forcément plus qualifiés (quoique… Dans l’industrie c’est le cas, mais comme la formation fait défaut…)

  4. tabbehim

    J’aime cette grève et la raison qui la provoque 🙂
    ce pays n’est pas foutu, non, il est zombifié !

    sérieusement, la lutte des classes et la lutte contre le progrès pour l’artisanat, c’est choupinou 🙂
    bientôt, ils lutteront contre les ordinateurs qui ne font rien que de permettre de dématérialiser les jolies document de pô’d’emploi 😀

    allez la france, première à retourner à l’age du bronze !

      1. tabbehim

        😀

        et oui, et ce bronze va être long à être coulé, forgé et mis en forme.
        il aura la forme d’un long doigts levé vers le ciel envers toutes les nouveautés technologiques que les irréductibles gaulois combattront pied à pied ^^ (sauf les élites qui devront se sacrifier à les utiliser pour montrer combien c’est mal~~~~~~)

    1. kekoresin

      Ces connards devraient utiliser le boulier, un instrument à leur image de perles qui s’enfilent sur des tiges rigides. A eux seuls ils incarnent le monde de la pleurniche sans aucune honte pour leurs vis à vis sans taf!

  5. Julien Charlier

    L’attitude de Paul Emploi est emblématique de la fonction publique non régalienne (et donc inutile et même nuisible).

    La dénonciation du “progrès-fauteur-de-chômage“ est une idiotie récurrente chez les étatistes invétérés. Si c’était vrai, les progrès réalisés depuis l’âge des cavernes auraient supprimé tous les emplois.Et surtout aucun pays développé ne connaitrait le plein emploi.

    Le plein emploi est naturel et spontané. À condition bien sûr que l’État n’empêche pas les gens de travailler par des taxations excessives et un interventionnisme délirant. Voyez-vous à quel État je fais allusion ?

  6. zelectron

    P.E. le budget dévoyé à fosse-emploi utilisé en totalité* par les PMI et ETI manufacturières génèrerait en 10 ans : 1 million d’emploi et + encore sans compter un courant d’exportation restauré
    Tout ceci malgré un effort KOLOSSAL d’informatisation (pour jouer aux morpions?)
    *cette entité pouvant sans conteste être dynamitée, dispersée, ventilée façon puzzle, éparpillé par petits bouts . . . sans que personne ne la regrette (sauf la CGT)

    1. zelectron

      et il faudrait pardonner 25 ans d’errements, de faux-semblants, de maladresses, de manquements, d’erreurs, d’incapacité, d’irresponsabilité . . . au détriment des chômeurs parfois (souvent) désespérés ?

    2. bibi

      Quand on voie la capacité du ministère des finances à remplir votre propre déclaration d’impôt on se demande si confier l’indemnisation des chômeurs à Bercy ne serait pas la chose à faire, pour ce qui est du placement on pourrait le confier à des officines privés, même avec de la connivence à tous les étages ça sera bien meilleur pour les chômeurs.

  7. kekoresin

    Oui un peu HS quoique… Ce matin, aéroport départ Barcelone et puis retour chez ouam cause de grève des forçats de l’air, les esclaves d’Éole, les rameurs de fond de soute: les contrôleurs.

    Bien sur, check avant départ en voyant la tempête souffler pour voir si le vol est annulé. Une demi heure avant tout est ok. En arrivant: annulé. Je me suis dit naïvement que le vent en était la cause mais que nenni. Les éléments déchaînés ne sont rien en face d’une poignée de trous de cul déterminés à pourrir la vie de milliers d’autres. Et les gens, passifs et résignés, assis sur leurs bagages attendant je ne sais quoi vu que ça va durer jusqu’à vendredi. Quelques personnes ont quand même braillé avec moi, certains déclarant qu’il leur tardait de quitter ce pays de merde. Oui je confirme, j’y travaille activement, enfin si on me laisse partir de temps en temps pour monter mon affaire. Curieusement aucun gréviste dans l’aéroport pour vérifier l’adhésion du public. Je me serais fait une joie de leur montrer ma solidarité en tête à tête à ces enculés de privilégiés.

    1. sam player

      G’nève n’est pas loin de chez moi et ça m’affranchit des aiguilleurs du ciel français… même pour aller au Portugal ou en UK : en cas de grève ils utilisent des couloirs aériens hors france.

                  1. Lark on the Wing

                    RPS : he’s a goner here…. like most of us, old geezers…

                    ceci dit, j’avais bien le sentiment que Monseigneur, nonobstant le nouveau rythme qu’il souhaite donner à ses activités, ne saurait pas résister à l’une ou l’autre de ces admirables conneries que nos syndicats sont toujours à même de produire.

                    Une démangeaison inextinguible, une seconde nature, quoi : il a fallu qu’il gratte….

                    Je pense donc que, d’ici les présidentielles et les législatives, avec toutes les prévisibles guirlandes de mufleries, de bêtise épaisse, de cynisme insultant, de suffisance éhontée et d’insuffisances prouvées, pour ne rien dire de quelques révélations des petites pilleries et voleries qui font le charme de la vie politique de CPEF, nous le retrouverons encore fréquemment, ce qui ne peut que réjouir le cœur encore meurtri de ses fidèles…

    2. Higgins

      Dans la grèviculture française, les contrôleurs aériens occupent une place à part. Leur égoïsme témoigne parfaitement de l’importance du mal français. A l’heure actuelle, je ne connais pas de meilleur rapport conditions de travail/avantages. Même les roulants du rail font pâle figure à côté.

      1. tabbehim

        je savais que je m’étais égaré lors de mes études…. pourquoi n’ai je point postulé à grève france quand je le pouvais……
        ah là là, tant de barbecue loupé, tant d’avantage CE dont je n’ai pas profité 🙁

        ce pays est drôlement foutu, et c’est tellement drôle ^^

  8. sam player

    « 40 ans de savoir faire quasi-artisanal, de petits cerfas minutieusement concoctés, de formulaires en triplicatas tendrement assemblés par des attaches-trombones ouvragés de haute main… »

    Ah le bon temps des trombones fabriqués à la main…. 😀

    1. jsp

      http://www.ouest-france.fr/normandie/saint-sulpice-sur-risle-61300/manufacture-bohin-le-public-peut-desormais-la-redecouvrir-1982222 Ceusses qui ont un peu de nostalgie peuvent visiter cet établissement de tréfilerie, 140 km à l’ouest de Paris.
      Prendre garde toutefois aux irrégularités de la SNCF si vous allez à l’Aigle , les travaux de la gare de Clamart coupant la ligne passant par Versailles-Chantiers certains jours, et d’autres jours la fiabilité du Paris-Granville laisse à désirer sans motif sérieux. Cet automne, comme d’autres automnes, les feuilles mortes ont posé problème. La récurrence prévisible n’amène pas de solution à prévoir…

  9. René-Pierre Samary

    Bon, je me fais mon petit selfie (c’est comme ça qu’on dit, arbolito ?).

    « De temps en temps, l’ANPE demandait à Nathalie de répondre à une offre d’emploi, de façon active encore que toute théorique – les quinze ans de chômage de Nathalie en témoignaient. C’était comme un jeu de rôles, où chacun tenait le sien. L’Agence faisait consciencieusement son travail d’intermédiaire, Nathalie jouait diligemment son rôle de chômeur de longue durée mais nullement découragé. L’employeur potentiel sacrifiait quelques minutes de son temps pour recevoir des candidats totalement inaptes au poste proposé. Il s’agissait en l’occurrence d’un contrat en CDD de réceptionniste, chez un grossiste en matériels électriques, à Marly-le-Roi. L’entrevue ne durerait que quelques minutes, mais il fallait s’y rendre, afin que l’employeur puisse faire un honnête compte-rendu à l’ANPE, et que Nathalie, chômeuse malchanceuse mais activement à la recherche d’un emploi, preuves à l’appui, ne soit pas radiée des listes, perdant du même coup les menus avantages qui dépendaient de son statut. »

    Extrait de « La Mouche », copyright RPS, deux mille je me souviens plus, tous droits réservés.

  10. Deuxième commentaire

    Vous auriez pu nous le dire tout de suite h16 : « je suis en grève pour deux jours ». Pas la peine d’inventer cette histoire de lassitude, tout le monde se met en grève maintenant, pour n’importe quel motif !

    1. Je ne suis pas en grève. Simplement, je préviens :
      – moins de billets à rallonge,
      – des fois oui, des fois non,
      – des fois le matin, des fois le soir,
      – parfois juste une image.

        1. FacePalm

          Ca place le niveau très très haut… 😮 Et pas sur que ça décharge vraiment notre hôte, qui devrait en plus évaluer chaque contribution…

            1. Aristarkke

              Avec toutes les co….ries que tu as déjà évoqué sur ton île exotique, tu devrais arriver à nous trouver des sujets A variés et des plans B aisés…
              On te connaît…

                  1. Aristarkke

                    T’es encore debout à cette heure (presque trois heures du mat’ chez toi)???
                    Tu vas jamais tenir le coup pour recueillir ton stock de SG, surtout qu’il y a tout comme de nouveaux convives qui rayent l’assiette avec leurs dents…

                    1. Pheldge

                      Papet, pose pas des questions, que la réponse, elle te sera douloureuse, bicauze elle te rappellera à la réalité de ton triste sort ! 😉

      1. sam player

        « Je ne suis pas en grève. Simplement, je préviens :
        – ….
        – des fois oui, des fois non,
        – des fois le matin, des fois le soir,
        – parfois juste une image. »

        Euh… ça me rappelle une copine…

            1. Black Mamba Warrior

              Je te demande cela car moi , j’ai déjà dit ces même mots.
              Je te traduis l’idée:
              « Je veux bien passer un bon moment avec toi mais il se trouve que je m’ennuie. J’ai besoin que tu me fasses rêver, que tu dépenses la même énergie de séduction comme si c’était notre première fois. Je veux que tu me surprennes. Il faut trouver d’autres stratégies car mon cerveau a décodé comment tu fonctionnes. Il faut que tu me mettes en appétit .  »
              Il ne s’agit pas de sortir le grand jeu tout le temps.
              Voilà si cela peu t’aider pour tes futurs ou l’actuelle du moment.

              1. sam player

                Je comprends bien ce que tu veux dire mais pour celle qui veut de la magie je ne m’appelle pas Mickey et je n’habite pas à Marne la Vallée.

                Moi dans ce cas là j’aurais plutôt un coté David Copperfield… je te baise et tu disparais 😀

  11. Popeye

    Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent.

    Voire de knout.

    La hontectomie doit être commune aux politiciens et aux syndicalistes.

    1. bibi

      Vous n’avez rien compris, h16 recherche un emploi de journaliste ou d’attaché parlementaire et pour soutenir la concurrence d’avec les jeunes, il se doit de faire quelques fotes de laure tôt graphe, si il veut avoir la chance d’être recruté.

  12. floriska

    Bonjour à tous,
    Permettez moi de contribuer à mon expérience puisque j’ai l’honneur de vous informer que j’ai le grand privilège de travailler à PE.
    De loin, assis sur son fauteuil, il est facile de dire que les pauvres salariés de PE se plaignent de la numérisation des documents (ce n’est pas le débat) et de la réduction drastique des salariés qui gèrent l’indemnisation des chômeurs (ce n’est pas le débat non plus pour moi).
    je suis pas gréviste et ne l’ai jamais été de ma vie et je trouve leurs revendications inutiles et effectivement obsolètes mais la politique de Pole Emploi en matière de ressources humaines est digne du royaume d’UBU.
    Nos grands énarques parisiens veulent moins de salariés qui gèrent les dossiers indem pour ne laisser que les dossiers complexes « aux experts » de l’indemnisation. Ces gens là n’ont jamais traité un dossier indem et pensent que tout peut se faire informatiquement. Soit ! La complexité d’un dossier ; Il l’a mesure au poids !
    Gros dossier = dossier complexe,
    Petit dossier = dossier traitable informatiquement.

    Ayant fait de l’indemnisation, je peux vous dire que la difficulté du dossier ne se mesure pas en nombre de feuilles car le très gros dossier peut-être traité rapidement et le petit dossier tout rabougri peut s’avérer être une grosse merde à traiter.
    C’est bien leur politique de formation interne qui est en cause (en fait il y a bien d’autres choses qui sont en cause…).
    En effet, alors que les indem doivent être réduits, ils continuent à former des salariés pour travailler dans l’indemnisation ???? Ou est la logique là dedans ? Alors que le nombre est bien suffisant pour traiter les dossiers qui sont censés se traiter « les doigts dans le nez » grâce à l’informatique.

    La numérisation des documents est certes un gain de temps pour les DE mais encore faut-il maitriser une souris et un clavier. Eh ben c’est pas gagné, quand je vois le nombre de personnes qui ne connaissent pas les rudiments, c’est assez cocasse ou ceux qui vous prennent pour leur secrétaire sous prétexte qu’ils ne savent pas scanner un doc.

    Je pense que la prochaine manif verra le jour ou ils vont faire le ménage chez les gens du placement (c’est dans les tuyaux) parce que maintenant, ils nous ont dégoté PAUL DUAN le petit génie des algorithmes qui a inventé un super algorithme à 800 000 € pour faire le boulot du placement. Hop ! a partir des informations du DE et hop la boumm ! notre super algorithme va trouver la formation, le secteur d’activité ou le DE peut travailler et même le secteur géographique. Elle est pas belle la vie !!!

    http://www.europe1.fr/societe/paul-duan-je-pense-quon-peut-baisser-le-chomage-de-10-290

    Le plan 500 000 du gouvernement n’a pas eu d’impact réel sur le nombre de chômeurs mais par contre a bien engraissé les centres de formation (les tarifs ont explosé).
    Mais cela ne va pas durer, le budget pour les formations va drastiquement baisser, et je pense qu’un certain nombre de ceux qui travaillaient pour ces sociétés vont se retrouver chez nous d’ici quelques temps

    Bon, maintenant il me reste à trouver une formation pour me recycler…..en dehors de Pôle Emploi.

    1. tabbehim

      effectivement, Ubu est roi, empereur, et même dieu 😀
      je trouve ça juste amusant votre témoignage 🙂

      enfin bon, la france, bonne mère, ne laissera pas ses petits protégés finir dans la rue à cause de la vilaine technologie qui ose améliorer les conditions de vie et de travail 🙂

      courage à vous dans votre domaine, et bonne formation !

  13. theo31

    S’occuper des chômeurs, c’est prendre le risque de se prendre des pains dans la tronche par ceux qui en auraient marre qu’on les balade et/ou qu’on les prenne pour des cons. Eh oui, ces branleurs ont probablement les miquettes de devoir enfin le boulot pour lequel ils sont payés. M’est avis que les arrêts maladie vont exploser dans ce groupe.

    1. floriska

      Des branleurs, j’en connais du coté de mes collègues mais c’est une toute petite minorité, mais les branleurs du coté des DE c’est pas mal non plus. Pour certains, s’en occuper est une perte de temps, d’argent et d’énergie. Venez voir par vous même comment se comportent les demandeurs d’emploi (ceux qui sont les plus violents sont les étrangers mais on ferme notre goule au risque de se prendre une plainte pour racisme, et ceux qui profanent des menaces de morts sur le conjoint ou les enfants du personnel c’est pas tellement fun non plus…).
      Personnellement, je ne me plains pas et le jour ou vraiment je ne peux plus voir un DE, je change de métier. Pour l’instant j’ai des relations de confiance avec les personnes que je suis et je reste toujours disponible pour eux. Par contre, ceux qui ne veulent pas se bouger le cul, je les laisse tomber et je me concentre sur ceux qui veulent vraiment travailler.

  14. Calvin

    Un Pôle Emploi privé fonctionnerait bien mieux.
    Mais les Français (je ne parle même pas des syndicats), dans leur ensemble, n’en veulent pas…

    1. floriska

      J’ai travaillé de nombreuses années dans le privé avant de travailler à Pole Emploi, privatiser ce secteur va être compliqué surtout du côté des ex ANPE et des ex ASSEDIC qui sont dans ces boites depuis des décennies. Ils sont hors sol complètement à côté de la plaque. Les seuls qui sont consciencieux dans leur travail sont pour la plupart (pas tous ) issus du privé. Mais c’est ce qui est en train de se faire petit à petit à Pôle Emploi, je pense qu’il y a effectivement de la privatisation dans l’air et ce qui n’est, en fait, pas une mauvaise chose. Ceux qui ont peur sont ceux qui ont soit toujours travaillé à l’ASSEDIC ou à l’ANPE. Personnellement, cela ne me dérange pas. Quand je suis arrivée à Pole Emploi c’était juste à l’époque de la fusion et je travaillais à la direction financière au siège. On peut dire qu’à cette période Pole Emploi était une vraie usine à gaz .

    2. bibi

      Pôle emploi c’est un établissement public à caractère administratif, donc conformément à son statut pôle emploi administre le chômage.
      Il y avait beaucoup de gens favorables à la privatisation de l’ANPE mais comme maintenant c’est la même structure, depuis la fusion avec l’UNEDIC, qui s’occupe de l’indemnisation et du placement, il n’y a pas grand monde qui veut de la privatisation de pôle emploi.

      1. Tribuliste

        Pour avoir traversé ces services par obligation administrative (temporaire en suisse) je peux vous garantir que leur bonheur fait peine à voir ! 😀

      1. Tribuliste

        Oui ça tient la route, et pour les hargneux vindicatifs : » Pour accéder à nos services, gardez le profit bas » ^^

  15. Tribuliste

    Oui ça tient la route, et pour les hargneux vindicatifs :  » Pour accéder à nos services, gardez le profit bas » ^^

  16. Moggio

    Merci pour ce billet. N’oublions pas aussi que, le jour où le chômage en France correspondra juste à du chômage frictionnel (ce serait vraiment une bonne nouvelle), l’établissement public Pôle emploi devrait normalement disparaître avec les postes de ceux qui y travaillent.

  17. Gastoon

    la taille de l’obstacle qu’il (ou elle ?) devra surmonter ?
    il faudra surtout éviter de surmonter, mais bien plutôt contourner ou tirer dans le tas…

Laisser un commentaire