Exclu Présidentielle 2017 : les tubes de campagne !

Onze candidats ? Onze raisons d’écouter de la musique, et notamment celle qui colle le mieux à leur personnalité, leur programme ou leur façon d’être.

Jean-Luc Mélenchon, par ses prises de position, son programme et sa puissance vocale, mérite amplement Christophe Maé qui se demande « Il est où le bôônheur ? » avec son accent si caractéristique.

Pendant ce temps, Emmanuel Macron semble parfaitement adapté à Deep Purple, et plus spécifiquement, « Smoke on the water ».

François Fillon ne pourrait rien choisir d’autre qu’Elton John, « I’m still standing » :

Si l’on imagine bien Marine Le Pen écouter de la fanfare bavaroise ou une marche militaire cadencée, elle doit aussi pouvoir s’adapter à des rythmes péchus d’un petit trash metal, comme Coroner et son « Mistress of Deception » :

Nicolas Dupont-Aignan est encore une fois dans la course. Il sait qu’il va gagner. Il sait qu’il est le seul rempart contre Marine Le Pen et sait aussi qu’il va décrocher, cette fois-ci, l’investiture suprême. Il veut le pouvoir, il l’aura. Comme Queen, he wants it all.

Benoît Hamon, en revanche, doit surtout compter sur lui-même et sent bien que sa candidature est mal partie. Comme Brel, il ne lui reste plus que l’amour…

Dans les autres candidats, on fait assaut d’inventivité et on tient absolument à se renouveler. Ainsi, Nathalie Arthaud et son programme collent parfaitement aux meilleurs passages de Henri Salvador et tout particulièrement sa chanson douce :

Jacques Cheminade, lui, nous offre certainement un aller simple vers… l’Île aux Enfants :

A contrario, il semble bien que François Asselineau choisisse plutôt le rythme lourd d’un Metallica, genre « For whom the bell tolls »

Enfin, notons encore Jean Lassalle, qui s’adapte merveilleusement bien à Francis Cabrel et son « Il faudra leur dire » …

… Tout comme Philippe Poutou semble tout à fait suivre les recommandations de Carlos (le chanteur, pas le terroriste collectiviste matérialiste), avec « Big Bisous »

Terminons cependant par une mention spéciale pour François Hollande qui, s’il n’est pas en lice, aura quand même le droit à sa musique :

Ces choix sont ouverts à débat, bien évidemment et en conséquence, si vous avez mieux à proposer, n’hésitez pas !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires100

  1. kkun

    Excellents choix, ça leur colle à la peau -:)

    « Histoire merveilleuse » de Les Charlots irait bien aussi à Mélenchon non ?
    « Sois érotique » des mêmes pour Le Pen ou Lassalle ?
    « Ah viens » pour Macron ou Artaud ?

  2. Loki dort

    Pas mieux.

    Mais pour Cambadélis, « Knockin’ on heaven’s door » me semblerait approprié.
    Pour Hollande en fin de mandat « Les Cornichons », vu qu’il est en mode pique-nique de façon tout à fait décomplexée.
    Pour Valls, je sèche, une idée?

  3. Bonsaï

    Bravo Maître H16, on voit que la perspective des élections vous met de bonne humeur.
    Rappelons aussi que lorsque les Deep Purple ont chanté « Smoke on the Water » en 1972 au Casino de Montreux, le casino a brulé juste après !

    1. Lark on the Wing

      Un petit voyage en Australie, Lady B ? le Casino a brûlé « avant », pas « après », d’où la fumée sur le lac, et la chanson qui en découle ! Il suffit au demeurant d’écouter les paroles…

      A moins que… Roswell, hein ? le premier avril, c’est « après » demain…

        1. Lark on the Wing

          hmmm ? a « Sting operation » ?… des « aliens » (legal or not) y en aurait pas qu’à New York mais en Suisse aussi ?

              1. Pheldge

                merci d’avoir rappelé les liens douteux de notre helvétique végétale avec Rael et sa cohorte d’immigrés « venus d’ailleurs » 😉

    2. MadeInCH

      Je croyais que c’était l’inverse… C’était en voyant la fumée de l’incendie ondoyer sur l’eau du Léman qu’ils ont été inspirés.

      1. Lark on the Wing

        Il faut toujours réviser le matériel des pompiers la veille d’un incendie ! c’est une précaution simple et utile …. ces Suisses sont bien imprudents….

        Quant au lance-fusées de détresse, la SBM à Monaco favorisait plutôt la balle dans la tête, et à l’extérieur du Casino…. Je me demande… n’est-ce pas… si à Montreux… le Thomas Fabius…

        1. albundy17

          « Il faut toujours réviser le matériel des pompiers la veille d’un incendie !  »

          à la veille d’une déculottée électorale aussi, autre type d’incendie, je me demande quels sont les batiments historiques qui vont prochainement cramer. L’élysée ? départ dans une piece sombre ?

      2. Lark on the Wing

        Le 3 décembre 1971, Deep Purple pose ses valises à Montreux, en Suisse. Le groupe souhaite utiliser le casino de la ville pour enregistrer son prochain disque à l’aide du studio mobile Rolling Stones, afin de capter l’ambiance d’un concert sans que cela en soit vraiment un. Ces projets sont réduits à néant dès le lendemain : lors du concert de Frank Zappa et des Mothers of Invention, le soir du 4, un incendie se déclare dans le casino après qu’un spectateur a tiré dans le plafond avec un pistolet de détresse. Le complexe est entièrement détruit, laissant les Mothers sans matériel et Deep Purple sans studio d’enregistrement4.

        Grâce à l’organisateur de spectacles Claude Nobs, les cinq musiciens trouvent à s’installer au Pavillon, une salle de concert du centre-ville, mais ils en repartent au bout d’une journée : le vacarme qu’ils y causent dérange le voisinage, d’autant que le groupe préfère travailler de nuit. La seule chanson qu’ils parviennent à enregistrer au Pavillon avant d’être interrompus par la police est une jam instrumentale autour d’un riff de guitare de Ritchie Blackmore, simplement intitulée Title #15, ou Durh Durh Durh selon Jon Lord6.

        Le périple du groupe s’achève au Grand Hôtel, où l’enregistrement de l’album Machine Head est bouclé en l’espace de deux semaines. Title #1 est retravaillée et devient Smoke on the Water, une phrase venue au bassiste Roger Glover dans son sommeil. Les paroles de la chanson, écrites par Glover avec le chanteur Ian Gillan, décrivent les événements de la nuit du 4 décembre, les déboires du groupe et les sessions au Grand Hôtel. Le titre évoque la fumée de l’incendie au-dessus des eaux du lac Léman, tel que les membres du groupe en ont été témoins depuis leur hôtel7.

        With (Claude) Knobs on…. merci Wiki…

        1. Pheldge

          « studio mobile DES Rolling Stones » svp monsieur le soulard soudard bleuâtre !
          Je cite zi ingliche Wiki eubaoute hitte :
          « The Rolling Stones Mobile Studio was a mobile recording studio owned by the English rock band The Rolling Stones. Numerous bands and artists have recorded music using it, including Dire Straits, Deep Purple, Lou Reed, Bob Marley, Horslips, Fleetwood Mac, Bad Company, Status Quo, Led Zeppelin, Iron Maiden, Wishbone Ash and the Rolling Stones themselves. More recently, the unit has been acquired by a museum in Calgary. »
          Aind aille ride olso :
          « the Mobile nearly caught fire as it stood next to the casino, which was set ablaze during a Frank Zappa concert. This incident became the inspiration behind Deep Purple’s most famous song, « Smoke on the Water », where Ian Gillan mentioned the Mobile in the lyrics (« We all came out to Montreux … to make records with a mobile ») and later referred to the Mobile as the « Rolling truck Stones thing ».

          Voilà, voilà … 😉

  4. Lorelei

    Pour Macron, ce n’est pas que sur la water qu’on a du smoke. C’est plutôt Brume de Stephen King.
    Sinon, merci pour tous ces morceaux de musique sympas.
    Et pas merci pour » I’m still standing », j’avais enfin réussi à me le sortir de la tête après avoir vu le dessin animé « Tous en scène ». Et maintenant il est revenu….
    Bravo pour l’imagination!

    1. nemrod

      Je suis un fan.
      C’est exactement ça Macron.
      Une brume épaisse ou les gens vont entrer et se faire lacérer par des monstres invisibles.

    2. Pheldge

      Euh, « sur la water », c’est pas du papier qu’il y a d’habitude ? des fois, y’a aussi du déodorant, chez les ceusses qui z-ont des problèmes gastriques …

  5. Gérard

    Et la Marseillaise, non ? Un peu trop ringard, peut-être … et puis les marseillaises ne sont plus ce qu’elles étaient, depuis qu’elles sont voilées en majorité.

  6. Theo31

    Une chanson de Cannibal Corpse n’importe laquelle fera l’affaire : du sang, du foutre bien pourri, de la sodomie et du verre pilé.

  7. UnLorrain

    Je pense a une chanson d’un auteur méconnu,mal connu même, visionnaire chanteur que fut Hubert Felix Thiefaine,celle ci doit avoir une trentaine d’années « l’homme politique,le roll-mops,et la cuve a mazout » valable pour tout candidat au trône suprême!
    D’autres titres chez cet auteur génial!

      1. UnLorrain

        Très bien vu Val !
        HFT dans cette chanson ne dit-il pas ( de mémoire ce passage ) « aux crocs venimeux et gluants » 🙂
        Bien vu aussu pour Royaumont.
        @ Theo31
        Un collègue de travail fan entre autre de métal et me le faisant connaitre ( j apprecie bien ces gars doués a tel et tel instruments) me faisait part de son étonnement de ma ressemblance ( manifestement vraie!) avec le chanteur du groupe métal « panzer christ »!

  8. René-Pierre Samary

    Très amusant, patron !
    Par une sorte de magie (qui s’explique), quand je regarde une chanson, celle de Fillon, youtube me propose la rencontre ultime entre Marvin Hagler et Sugar Ray Leonard. Moi, je vois très bien Macron en Leonard, le séduisant, le chouchou du public, l’idole des médias, merveilleux boxeur et truqueur comme pas un, et Hagler en Fillon, plus efficace et moins brillant, qui avait nettement gagné mais les juges en ont décidé autrement.
    Bon, je m’égare, comme souvent. Comparaison n’est pas raison. Ce qui est certain, c’est que cette élection, ce n’est vraiment pas le combat du siècle.

  9. Royaumont

    Pour Fillon, j’avais pensé à « I will survive », ou « Show must go on ».
    Pour Lassalle « vient boire un petit coup à la maison » (pour ceux qui se souvienne de ce moment de culture qui à briller au firmament du top 50).
    Pour Macron, « dur, dur d’être un bébé », le chef d’oeuvre de Jordi ou Brel « je vous ai apporté des bonbons ». (oui, je sais, Brel et Jordi dans la même phrase…). Bourvil aussi avec « Salade de fruits ».
    Pour Hamon, « capitaine abandonné », fonctionne bien.

    Pour Mélenchon, je verrais bien du Van Halen.

  10. bibi

    Arthaud : Kansas, Dust in the wind.
    Mélenchon : Iron Maiden, Seven son of the seven son.
    Poutou : Les Musclés, Merguez partie.
    Hamon : Johnny Cash, Solitary Man.
    Macron : The Eagles, Hotel California.
    Lassalle : Gotainer, Le Youki.
    Fillon : Dire Straits, Money for nothing.
    Asselineau : Plastic Bertrand, Ca plane pour moi.
    Cheminade : The Carpenters, Calling occupants of interplanetary craft.
    Dupont-Aignan : Europe, The Final Countdown.
    Le Pen : Jeanne Mas, En rouge et noir.

    Hollande : Sacha Distel, Toute la pluie tombe sur moi.

    1. Angst

      Ah ! Hotel California, pour Macron, j’y ai aussi pensé, mais après son « penser printemps », un truc plus léger, comme « cheval » des Sexy Sushi
      https://www.youtube.com/watch?v=hvzFPqM7THk
      ou une chanson sur les champignons magiques me semblent plus adaptés.
      Fillon me fait penser à Albator.
      J’attends en vain le candidat qui me fasse penser à Rammstein.

  11. tabbehim

    hé ! j’ai une idée pour les politicards français sur le déclin pour garder leurs places de spectacle aux chauds :
    L’équité dans les présentations à la présidentielles (à la française)
    avec tout les quotas que vous pouvez imaginer dans les candidatures !

    ça serait rigolos non? 🙂
    (sauf tout quotas incluant une personne pouvant permettre à ce pays de faire autre chose que de la dépense putassière ^^)

  12. Pere Collateur

    Arthaud : Pet Shop Boys – Go West
    Mélenchon : Carlos – Tirelipimpon sur le chihuahua
    Poutou : Moi à mon bisounours, je lui fait des bisous, des bisous ds le coup, des bisous tout partout
    Hamon : La complainte du laboureur – Elmer Food Beat (et je reste tout seul assis sur mon tracteur…)
    Macron : Queen – Radio Gaga
    Lassalle : La Marseillaise
    Fillon : Libéré, Délivré (BO La reine des neiges de Disney)
    Asselineau : Jean Jaques Goldman – C’est ta chance
    Cheminade : Babylon Zoo – Spaceman
    Dupont-Aignan : Snap – I ve Got The power
    Le Pen : Ce reve bleu (BO de Aladin de Dysney)

    Hollande : Michel Sardou – Ne m’appelez plus jamais France

  13. DF

    Pour Benoît Hamon, pas sûr même qu’il n’ait encore « que l’amour »… Suggestion, du coup: « Je marche seul » de Jean-Jacques Goldman. Ou alors carrément la chanson du générique de fin de Lucky Luke (« I’m a poor lonesome politics boy… »).

  14. BDC

    Et pour le Patron alors ? Un homme extraordinaire, des Innocents … peut mieux faire. Pour mon bon Pheldge Dream Baby Dream, de Bruce Springsteen, pour Sam j’hésite entre les Walkyries et More than this, et Bonsaï… j’ose pas… :mrgreen:

    1. BDC

      BM je sais : la danse du sabre ! Au départ je l’avais vue pour Lady B. va falloir lui trouver autre chose…
      Et si tu n’existais pas… pour le Patron ?

    1. Pheldge

      Tant qu’à faire, vu l’ambiguïté ambigüe du personnage « Walk on the Wild Side » de Lou Reed 😉 ou carrément du Village People !

  15. Duff

    Coroner joue du « Thrash metal », le métal qui claque.

    Ceci dit vu ce qui sort de la bouche de MLP on peut bien parler de métal poubelle… 😀

  16. JiJiBé

    Alors je suggèrerais plutôt à leur intention un Requiem collectif.

    Pour rappel le Requiem est une messe qui a lieu juste avant un enterrement ou lors de cérémonies de souvenirs. Le choix est vaste, gardons celui de Mozart pour le Général, Berlioz, Verdi, le Requiem allemand de Brahms pour qui vous savez, Dvorak, Fauré, Bruckner, Donizetti et des dizaines d’autres.

    Et de cette messe politique proposée par un Dieu insaisissable ou ailleurs, que dire de plus de tous ces sous-diacres experts en désertion, aussi médiocres que minables, prêts à tout, à quatre pattes sur les marches de l’autel de leurs affligeantes ambitions, à sniffer de mauvais encens incertains prometteurs de lendemains brumeux.

    Et que leur importe pourvu que la future gamelle que nos efforts contribuent à remplir au quotidien soit bien pourvue.
    Nous aurons leurs prêches et leurs serments d’abord, leur trahison avec leur bénédiction méprisante et poisseuse ensuite, peut-être même quelques nouvelles punitions.

    Et donc mes biens chers frères de cette messe ne dépassons pas le « Kyrie eleison; Christe Eleison; Kyrie eleison ».
    « Seigneur, ayez pitié. Christ, ayez pitié. Seigneur, ayez pitié. »

    …de NOUS !

    Et même ayant chanté jadis l’un de ces Requiems, je renierai à cette occasion le botafumeiro de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle et m’en tiendrai à une version plus idoine à la situation, Requiem pour des cons.

  17. Olivier R

    Pour tous:

    Avant eux avant les culs pelés
    La fleur l’oiseau et nous étions en liberté
    Mais ils sont arrivés et la fleur est en pot
    Et l’oiseau est en cage et nous en numéro
    Car ils ont inventé prisons et condamnés
    Et casiers judiciaires et trous dans la serrure
    Et les langues coupées des premières censures
    Et c’est depuis lors qu’ils sont civilisés
    Les singes les singes les singes de mon quartier
    Les singes les singes les singes de mon quartier

    Avant eux il n’y avait pas de problème
    Quand poussaient les bananes même pendant le Carême
    Mais ils sont arrivés bardés d’intolérances
    Pour chasser en apôtres d’autres intolérances
    Car ils ont inventé la chasse aux Albigeois
    La chasse aux infidèles et la chasse à ceux-là
    La chasse aux singes sages qui n’aiment pas chasser
    Et c’est depuis lors qu’ils sont civilisés
    Les singes les singes les singes de mon quartier
    Les singes les singes les singes de mon quartier

    Avant eux l’homme était un prince
    La femme une princesse l’amour une province
    Mais ils sont arrivés le prince est un mendiant
    La province se meurt la princesse se vend
    Car ils ont inventé l’amour qui est un péché
    L’amour qui est une affaire le marché aux pucelles
    Le droit de courte-cuisse et les mères maquerelles
    Et c’est depuis lors qu’ils sont civilisés
    Les singes les singes les singes de mon quartier
    Les singes les singes les singes de mon quartier

    Avant eux il y avait paix sur terre
    Quand pour dix éléphants il n’y avait qu’un militaire
    Mais ils sont arrivés et c’est à coups de bâtons
    Que la raison d’État a chassé la raison
    Car ils ont inventé le fer à empaler
    Et la chambre à gaz et la chaise électrique
    Et la bombe au napalm et la bombe atomique
    Et c’est depuis lors qu’ils sont civilisés
    Les singes les singes les singes de mon quartier
    Les singes les singes les singes de mon quartier

  18. Zer

    Macron : Murphy’s Law – Bong!
    https://www.youtube.com/watch?v=Ks8T_-iY4S4

    Fillon : Corrupted – Rato Triste
    https://www.youtube.com/watch?v=mcMbZnLglvY

    Hamon : Dead Congregation – Only ashes remain
    https://www.youtube.com/watch?v=r5zr33LaHeE

    Mélenchon : Bathory – The return of darkness and evil
    https://www.youtube.com/watch?v=FCt9aX0Kbbw

    Poutou : Komintern Sect – Unis par le vin
    https://www.youtube.com/watch?v=aV3zNj-RhrU

    Arthaud : Type O Negative – The misinterpretation of silence and its disastrous consequences
    https://www.youtube.com/watch?v=J7IGcOh5-Ks

    Dupont Agneau : Erosion – Dead Europe
    https://www.youtube.com/watch?v=ZjXrwZ0fo6c

    Asselineau : Eisenvater – Idiot
    https://eisenvater.bandcamp.com/track/idiot

    Cheminade : Spaceboy – Planet of pot
    https://www.youtube.com/watch?v=HZnyyORplfI

    Le Pen : Fearless Iranians From Hell – Die For Allah

    1. sam player

      J’en étais resté à Pink Floyd pour the Wall…. mais bon, vu que maintenant Villeurbanne est dans le Nord, le Japon dans l’hémisphère sud, la Guyane une ile, les habitants des DOM des expatriés… va falloir que je fasse une MAJ.

  19. MCA

    « si vous avez mieux à proposer, n’hésitez pas ! »

    J’ai mieux:

    H16 Président !!!………… H16 Président !!!, …………..

    Franchement, pensez-vous que vous feriez pire que ces pieds nickelés ?

  20. Val

    Bon la discographie de Bowie contient tout ce dont on a besoin pour ces guignols :
    Mélenchon : Ashes to Ashes
    Poutou : Let’ s dance
    Hamon : Jump they say
    Macron : Starman
    Fillon : Under pressure
    Asselineau , Lassale Arthaud : Absolute beginners
    Cheminade : Space oddity
    Dupont-Aignan : Heroes
    Le Pen : This is not America

Laisser un commentaire