Plan climat : les vacuités de M. Hulot

Le réchauffement climatique, cette abomination responsable de plein de malheurs à commencer par la multiplication de ministres intellectuellement très abîmés, est un fléau dont nous ne viendrons à bout qu’à condition de jeter, dans des gestes augustes et vigoureux, de grandes quantités d’argent par les fenêtres. Pour cela, rien de tel que faire intervenir Nicolas Hulot, actuel ministre de la Transition écologique et solidaire (si si, c’est son vrai titre, en vrai et pas pour rire).

En effet, devant la menace permanente que constituent les nuages qui pleuvent, les vents qui soufflent, la neige qui tombe et le soleil qui chauffe, notre hélicomane chlorophyllophile a été puissamment missionné par notre jeune, grand, beau et dynamique Président au sourire Pepsodent™ pour nous sortir de l’ornière dans laquelle des décennies de comportements lamentables nous avaient poussés. Pour ce faire et à la suite d’une COP21 tout ce qu’il y a de plus utile et réussie, il fallait marquer les esprits.

Et dans ce cadre, il est difficile de trouver mieux qu’établir un grand plan, sur cinq à dix ans et qu’on appellerait Plan Climat plutôt que Plan Quinquennal pour éviter les résonances joyeuses de tentatives communistes aux résultats incertains mais statistiquement imparables à 4 chiffres après la virgule.

C’est donc un tel Plan Climat que M. Hulot nous propose à présent et dont la presse se fait le relais, toute frémissante qu’elle est à l’idée de dévoiler enfin de grandes actions gouvernementales avec des effets palpables et de bon gros milliards d’euros mobilisés.

Et à voir les mesures phares, on comprend immédiatement que l’artillerie lourde (mais éco-consciente) est sortie et que le pilonnage des méchantes habitudes et des vilaines pollutions vient de commencer. Fini les atermoiements hollandesques et les pusillanimités sarkoziennes : pour assurer enfin un avenir solide à nos générations futures, on va les endetter aider à changer d’énergie, de voiture, de chaudière et d’habitudes, ou quelque chose comme ça.

Jugez plutôt, en vous concentrant sur les mesures phares que met en avant notre frétillant ministre écologiquement transitoire et solidaire et qu’il présente ainsi :

« Il y a quatre mesures importantes, qui s’inscrivent dans la dimension solidaire de mon ministère et constituent ce que j’appelle le paquet solidarité climatique. »

Et voilà que déboule à présent la solidarité climatique qui, comme son nom ne l’indique pas, ne signifie absolument pas que les Marseillais vont devoir prendre leur part du petit crachin brestois mais bien que le contribuable va être mis à contribution pour payer les idées géniales de M. Hulot et sa clique.

Car dans le paquet de friandises solidaires, on trouve d’abord une prime pour aider les particuliers à changer de voiture, qui sera financée avec l’argent de l’État, c’est-à-dire au mieux l’impôt (les générations courantes aident les générations courantes), au pire la dette (les générations futures aident les générations courantes – c’est vraiment très mignon).

Notons au passage toute l’innovation que constitue cette mesure, qui n’a jamais été tentée auparavant et dont les résultats promettent déjà un succès fulgurant, notamment pour les finances publiques.

Si l’on continue de piocher dans la pochette de surprises solidaires, on trouve ensuite un « chèque énergie » qui ne ressemble pas du tout à de la distribution d’argent à destination de quatre millions de ménages pour qu’ils puissent payer leurs factures énergétiques. L’idée qui consisterait à baisser ces factures (par exemple en allégeant les taxes sur ces énergies, depuis la TVA en passant par les taxes plus ou moins spécifiques sur le pétrole, le gaz, le charbon et l’électricité) est bien trop simple pour être seulement proposée. On va donc continuer à méticuleusement ponctionner ces taxes qui rendent les prix obèses pour en redonner une partie à certaines franges de la population qui n’en auraient jamais eu besoin si ces énergies n’étaient pas taxées compulsivement en premier lieu.

Notons au passage toute l’innovation qui consiste à donner de l’argent à certains, qui n’a jamais été tentée auparavant et dont les résultats promettent déjà un puissant succès, notamment pour les finances publiques.

Oh, regardez, il y a une autre friandise dans la boîte à malices solidaires de M. Hulot : ce brave ministre nous propose un crédit d’impôt pour financer les travaux d’isolation dans le cadre de la transition énergétique. Là encore, il était inenvisageable de réduire durablement les taxes sur ce genre de travaux (et sur tout le reste, après tout) ce qui aurait rendu le crédit d’impôt inutile et aurait permis de dynamiser plus qu’un seul type de services : l’idée demeure de ne favoriser qu’une étroite catégorie de travaux, de population et d’artisans, surtout pas tout le monde à la fois (la France, pays de cocagne, ne survivrait pas à tout ce bonheur inopiné d’un coup).

Au passage, difficile d’oublier que cette idée représente encore une fois une innovation grandiose, tant proposer un crédit sur l’impôt en France semble une véritable fiction romanesque qui n’a jamais été tentée et dont les résultats promettent déjà un succès retentissant, notamment pour les finances publiques.

Enfin, signalons que notre paquet de solidarités croustillantes n’est pas vide : il reste encore ce petit « coup de pouce » donné aux « ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur. Cela pourra représenter jusqu’à 3 000 euros » qui proviendront directement de l’arrière-train d’un équidé quelconque, comme il se doit dans toute République correctement gérée.

Là encore, on est soufflé par une telle innovation consistant à filer des thunes à des catégories particulières de population, innovation bluffante qui n’a jamais été tentée précédemment et dont les résultats promettent déjà un succès fracassant, notamment pour les petites pattes arrières de nos finances publiques qui vont certainement marcher en cow-boy quelques années de plus à ce train là.

Et voilà, nous sommes au fond du trou paquet de solidarités climato-financières, et il est donc temps de résumer : pour M. Hulot, en bon socialiste, l’écologie active et ministérielle consiste donc à arroser de pognon différentes populations, à subventionner la consommation d’énergie et à pousser à la casse des véhicules pourtant en état de fonctionnement dans une sorte d’obsolescence programmée qui ne dit pas son nom (mais qui aboutit au même résultat).

Finalement, c’est peut-être là la véritable innovation de notre hélicophile pétrolophage : faire passer des vessies socialistes pour des lumières écologistes.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires215

  1. Ungars

    Pourquoi payer des nouveaçux systèmes chauffants aux gens puisque le déregL… changem… enfin, e truc climatique fait monter de manière alarmante la temperature?

    1. Vassinhac

      m’enfin, ne mélangez pas climat et météo ! La température moyenne augmente, notamment en France, mais les événement extrêmes seront plus fréquents (puisqu’on vous le dit, ça se détraque, faut bien que ça fasse des extrêmes), donc les pics de froid seront encore plus froids.

  2. Higgins

    Ce plan est surtout une coquille magnifiquement vide de sens, superbe cape rouge destinée à exciter convenablement les escrologistes et à calmer les gogos. Cela signifierait-il que nos cuistres gouvernementaux ont compris et sont convaincus de l’inanité de certaines décisions politiques passées essentiellement motivées par la démagogie? Je me pose la question et ne suis pas du tout convaincu que le marchand de shampoing comprenne le rôle qu’on lui fait jouer. Pour les voitures, la prime s’applique à tous les types de véhicules. Comme les derniers diesels commercialisés sont parfaitement dans les clous des émissions du méchant CO2, ils ont encore beaucoup d’avenir (et tant pis pour Hidaldingue).
    Pour le reste, je pouffe quand je lis: « « coup de pouce » donné aux « ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante, à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur.  » Tout ça à l’heure où le prix du pétrole évolue dans le bas du classement (50$ ce matin pour le baril). Le reste est à l’encan.
    Par contre, la mise en œuvre d’usines à gaz aussi inutile que dispendieuse d’argent public, donc le nôtre, reflète tout à fait l’esprit qui anime nos zélites. On ne change pas une équipe qui perd.

    1. Aristarkke

      J’ avais cru comprendre (comme vous probablement) qu’il fallait bannir le diesel des riantes routes de Grance et des vertes contrées urbaines.
      Il semble qu’il n’en sera rien.
      Nos constructeurs automobiles seraient-ils intervenus pour rappeler quelques réalités à ces imbeciles de politiciens, à base de délocalisations et de pertes de gros dividendes chez Renault qui ne se trouvent pas sous les sabots des chevaux???…

            1. Arthourr

              « …on voit de nouveau des cyclo-taxis à Paris comme sous l’Occupation. »

              …que d’aucuns disent aux mains de la « communauté » «  »roumaine » ».

    2. Vodkaman

      Si je n’ai pas lu de travers, sont concernés des véhicules mis en service avant 1996 pour bénéficier de la prime.

      Si on prend le kilométrage moyen de 15 000 km /an, on cible des voitures de plus de 300 k km. Pas forcément les plus nombreuses.

      de façon tout à fait empirique, je pense soit à des véhicules hors d’age que l’on trouve en pleine campagne et qui ne font pas beaucoup de route et où de toutes façons, l’intérêt de la mesure est limité, soit ce sont des véhicules qui roulent seulement le dimanche dans les grandes agglomérations et encore une fois, j’ai du mal à cerner un bénéfice palpable pour les bronches des bonobobos (sont experts pour créer des conflits et t’enc..er pour apaiser les tensions) .

      1. sam player

        Par mon job j’ai accès au fichier du contrôle technique : il y a 3.861 millions de véhicules de plus de 20 ans qui ont un contrôle technique en cours de validité, et ce sans compter les véhicules antérieurs à l’année 60 dont le contrôle technique n’est pas obligatoire… et dont on a aucune idée du nombre.

        1. Aristarkke

          Des voitures antérieures à 1960, cela se voit excessivement rarement dans la circulation IDF de la semaine et quasiment aussi rarement le week-end, sauf s’il fait sec et que tu croises un club d’ amateurs d’ anciennes en goguette ou en manifestation…
          Nous n’en sommes pas à l’envahissement par les sexagénaires et plus…

        2. Aristarkke

          Cependant, j’ai déjà croisé ou accompagné plusieurs fois sur l’ A6 un cyclecar Darmont, datant vraisemblablement de la fin des années 20/début des 30, conduit par un papy déchaîné (heureusement que cela ne se communique pas à sa transmission…) qui tape sans difficulté le 110 malgré une cylindrée de 1100 (env 30/35 hp si soupapes culbutées) mais grâce à sa légèreté (env 350/375 kg en ordre de marche)…

        3. Aristarkke

          J’ai actuellement quatre voitures avec CT en cours : une 205 GT de 1985 qui frise les 190Kkms, une Mercédès W124 220 essence de 1993 à 250Kkms, une AX GT de 1995 à 137Kkms et une Fiat Punto de 1996 à 139Kkms.
          Ce sont des voitures âgées mais dont le kilométrage est très inférieur aux 300.000, estimé convenable pour leur âge et je ne doute pas que l’immense majorité des véhicules >20ans sont peu kilométrés en réalité. Mis à part les mécanos amateurs de mon genre et les garagistes ou leur personnel, un particulier devant passer par le garagiste pro, subirait des factures invraisemblables, supérieures à la valeur de son engin s’ il allait très loin dans ledit kilométrage… Exception faite pour les Mercédès qui vieillissent remarquablement bien…

    1. theo31

      Ca n’existe pas les vrais écolos : Ils se flingueraient en public pour donner l’exemple.

      En revanche, ils portent toujours en eux les germes du fascisme comme ce Finlandais (Penti Linkola) qui propose de réduire à cinq cents millions d’habitants la population de la Terre : évidemment, il ne donnera pas l’exemple puisqu’il appartient à la race supérieure.

      1. bibi

        Les vrais écologistes ça existent, ce sont des scientifiques qui étudient l’écologie, mais aujourd’hui ils se font appeler écologue pour ne pas être confondus avec des connards de politichiens rouges repeint en vert.

    2. René-Pierre Samary

      Pour savoir un peu qui est Hulot, sa biographie, par son épouse… bien sûr assez gentillette, mais le personnage, arriviste, sans scrupule, méprisant, arrogant et cavaleur, donne une idée du zigoto.
      En revanche, je ne retrouve pas sur Google un des aspects les moins reluisants du bulot. En particulier un drame de montagne dont il porte la responsabilité, et qui a coûté la vie à plusieurs gendarmes. Pas plus que les accusations de coups sur une compagne… Internet, ça se lave.

      1. sam player

        Effectivement la requête google ne renvoie que 5 ou 6 résultats et en bas c’est écrit :
        « Some results may have been removed under data protection law in Europe. Learn more »

        Faudrait qu’un étranger nous donne les liens

        1. René-Pierre Samary

          C’était dans la presse locale… J’aurais dû garder ça dans mes archives. Les casseroles qu’il se traîne, le shampouinneur, c’est peut-être cela qui, malgré moulte sollicitations, l’a dissuadé de se mettre en avant dans la vie politique. Enfin, ma supposition…

  3. Pheldge

    Nicolas Hulot, actuel « ministre de la Transition écologique et solidaire », tant qu’il y était Macron aurait pu y ajouter « redressée et productive, durablement » !

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Question idiote : combien coûte la seule gestion administrative du bousin ? Il doit falloir au moins 3 divisions de grattes-papier pour s’en sortir.

  5. René-Pierre Samary

    En matière de distribution (d’argent public, entre autres), il y a deux écoles. Le « circuit court », qui va du producteur (le tax payer) au consommateur (le même), et le « circuit long », qui passe par l’État. L’avantage du « circuit long » est qu’il rend indispensable l’intermédiaire (Monsieur Hulot, entre autres). Il permet aussi de décider qui seront les bénéficiaires, ce qui permet de maintenir au pouvoir Monsieur Hulot.
    La déperdition due au « circuit long » nourrit la machine étatique. L’intervention de l’Etat permet le clientélisme.
    Moins de taxes en amont, pour que le bénéficiaire final utilise le bonus à sa guise, supposerait que ce dernier le fasse avec quelque discernement. Chose inimaginable pour tous les Hulot, qui méprisent la plèbe.
    « Il n’y a pas de raison pour que toutes les expériences humaines soient construites sur le même modèle ou sur un petit nombre de modèles. Si une personne possède une quantité raisonnable de sens commun et d’expérience, sa propre façon d’arranger son existence est la meilleure, non parce qu’elle est la meilleure en soi-même, mais parce qu’elle est la sienne. »
    John Stuart Mill, « La Liberté »

      1. Dr Slump

        Lark? Tu quoque?

        Nous pouvons l’espérer pour les calendes grecques. Ou pour la fête du porc médinoise. Ou bien de chez nous, pour la Saint Glin-Glin, pas vrai l’ancien?

    1. Pat

      Je n’ai lu que le début accessible sans abonnement (gratuit ou non). Ils disent juste que le réchauffement est « un peu plus lent que prévu », mais que les mesures de réduction des émissions de CO2 devront quand même être maintenues, le délai avant la cata promise étant seulement un peu plus long… En gros : nos modèles sont faux, mais on a tout de même raison.

      1. Peste et Coryza

        En fait, c’est juste qu’il y a une p*tain d’inertie… le CO2 est également une
        D’après les dires du monsieur plus haut, les effets constatés aujourd’hui correspondent aux causes d’il y a 40 ans…

  6. Bruno

    1- Les primes à la casse automobile sont une gigantesque entreprise de gaspillage organisé. C’est LA solution antiécologique même.
    2- Quand on n’a pas assez d’argent pour chauffer son logement, on baisse le chauffage, on met un pullover et on se loge dans plus petit.
    3- Quand on n’a pas assez d’argent pour faire faire des travaux, on bricole soi-même.

    1. Gerldam

      Attention! Vous vous mettez à penser par vous-même. Savez-vous que c’est dangereux en socialie, ça?
      En plus, des solutions simples, sans intervention de la grosse machine étatique, vous n’y pensez même pas!

    2. kekoresin

      On se loge dans 9m² avec trois codétenus pour la chaleur animale parce qu’on a réaliser les travaux soi-même en ne respectant ni les normes, ni la planète, ni les charges sociales garantes d’un avenir radieux…

    3. Pat

      Attention, se prendre en charge soi-même, c’est un premier pas vers une société néo-capitaliste ultra-libérale individualiste pas solidaire et pas citoyenne. Vade retro, Satanas !

  7. Le Gnôme

    J’envisage de traîner en justice l’état et les mairies qui empêchent mon vieux véhicule de circuler dans certaines agglomérations. A son achat, cette automobile était parfaitement en règle, mais d’aucuns ont introduit une obsolescence qui n’était pas prévue à l’origine.

    Or, il paraît que l’obsolescence programmée est interdite, je vais donc demander une juste indemnisation à ces organismes qui veulent m’obliger à remplacer un véhicule qui roule parfaitement et qui a un faible kilométrage par un autre plus récent, gâchant de ce fait des ressources indispensables à la survie de Gaïa.

    1. Lorelei

      L’obsolescence n’a pas été programmée, le véhicule fonctionne toujours et on ne nous empêche pas de circuler. Le périmètre de circulation est limité ou la circulation est taxée. Aucune class’action de ce type. Au mieux, voir le Conseil d’Etat pour entrave à la liberté d’aller et venir.

      1. Aristarkke

        « Le périmètre de circulation est limité ou la circulation est taxée. »
        Sauf que ce périmètre s’élargit par étapes depuis un an et demi…

        POur le Conseil d’Etat, il me semble que 40 M d’automobilistes avait lancé un recours sur ce motif. Il faudrait voir où ils en sont.

  8. cyprusill

    Et on nous remet une couche de solidarité… Ils n’ont vraiment que ce mot à la bouche. C’est insupportable.

    Comme mon commentaire dans le billet d’hier ne sera peut-être pas lu par tous, je le remets ici car il illustre bien le propos :

    Je pense depuis longtemps que le mot « solidarité » dont on nous bassine les oreilles à longueur de journée, et qui est même immédiatement sorti comme arme ultime contre toute pensée libérale (je ne compte plus les discussions où on me jette ce sordide argument à la figure dès que j’émets l’idée que chacun est responsable de sa vie : « et la solidarité, tu t’en fous ? »), est un mot totalement dévoyé. En effet, je rappelle toujours à mes contradicteurs que la solidarité implique NÉCESSAIREMENT le libre arbitre, la volonté de celui qui donne. La solidarité « forcée » est une supercherie inventée par des politiciens qui voient là le meilleur moyen pour se maintenir en place : rendez assistée plus de la moitié de la population (qui vous élira bien sûr) et faites payer le reste qui, s’ils refusent ou se rebiffent, sont des salauds car non solidaires. Vous créez ainsi tout un système basé sur la jalousie des uns qui convoitent ce qu’ont les autres. Son nom ? Le socialisme.

    1. Pat

      La solidarité « forcée » n’est pas de la solidarité, c’est une forme d’esclavage. Ce n’est pas la première fois qu’on l’écrit ici.

    2. Jb²O

      La solidarité est un terme de droit qui indique un lien juridique dans certaines affaires. Cependant il remplace de façon plus ou moins subtile le terme de charité très religieusement (mauvaise religion) connoté. Il fait partie de ces « vertus chrétiennes devenues folles ». La religion républicaine travestit la religion qu’elle entend supplanter sans avoir la capacité à s’inventer une vraie dialectique.

  9. JiJiBé

    Le hulot est le nom vernaculaire ambigu d’un prédateur histrion oiseux qu’on trouve alternativement en l’air, sous terre ou dans un ministère.

    Se situe entre le bulot et le mulot.
    C’est-à-dire entre le mollusque gastéropode invertébré et le mammifère rongeur famille des muridés.

    D’où les vacances aquatiques bien connues de Mr Bulot et celles édaphiques de Mr Mulot.

    Le Mr Hulot quant à lui s’étant vu attribuer un poste en vacance, de par ses hardiesses décisives illustre parfaitement une expression ancienne « endormir le mulot » signifiant au XVIIè siècle surprendre et amuser pour mieux tromper le gogo.

  10. JiJiBé

    Et comme je viens de lire qu’en France tout se termine par des chansons, il se dit que devant la mine renfrognée, le scepticisme et l’indifférence affichés face à ces nouveautés anciennes byzantines, on entendrait dans les couloirs du Bd Saint Germain un certain fredonner « Si tu n’en veux pas je les remets dans ma hulotte ».

  11. kekoresin

    Achtung, je suis bien remonté! J’avais un petit peu de respect pour Hulot mais là, je commence à avoir des envies de régime paléo en commençant par un émincé de testicules sauce piquante. Bulot et ses bulettes relient les icebergs fondus avec des ponts fabriqués en bon biffetons issus de la sainte taxe. La logique redistributive passant par tous les sphincters administratifs recycleurs de politiciens véreux est une putain d’hérésie, enfin pour tous ceux qui sont mis à genou pour l’enculade solidaire!

    Encore une fois, on veut aider les sales pôvres pollueurs écorcheurs de koalas et d’ours de banquise. On leur propose donc une belle descente aux enfers. Déjà, les subventions disparaissent pour les chaudières simples ou même à condensations déjà inammortissables, pour des chaudières à pellets dont le ticket d’entrée se situe aux alentours de 10000 boules HT hors pose, garanti 1 an. Super, les sales engeances de déshérités vont pouvoir faire des économies de dingue et renouer avec les civilisés du XIème. Si tu veux des aides, il te faudra aussi faire appel à un architecte et que le trou à rat qui te sert de logis réponde aux normes RT 2012. Autant dire que ça reviendra plus cher que de raser et reconstruire avec toute la pelletée de normes à la con sorties des boites à étrons qui servent de réceptacles aux cerveaux de hauts fonctionnaires. On rejoint le délire des bagnoles électriques hors de prix et surtout hors de portée du pékin moyen appauvri par des années de socialisme rigolo, même avec des avalanches de pognon gratos. En gros, on va surendetter les rares gogos qui s’emmancheront dans la mouvance sauvegarde de la planète bien conditionnés par les médias, et ponctionner les classes moyennes pour les rendre encore plus pauvres, mais qui pourront dans la dignité, courir après des aides bien vaselinées financées par…plus personne.

    La finalité doit se trouver quelque part dans la rue, sous des cartons recyclés éco-compatibles avec la bien-pensance érigée en pensée unique. Tu te chauffes au fioul et circules avec une vieille twingo espèce de facho-pollueur-climatodégénéré? T’inquiètes, on va te ramoner ton conduit à condensation jusqu’à ta sale tronche de pauvre qui te sert de cheminée à émission nocives.

    1. cyprusill

      Grandiôse Kekoresin, grandiôse !

      « T’inquiètes, on va te ramoner ton conduit à condensation jusqu’à ta sale tronche de pauvre qui te sert de cheminée à émission nocives. »

      LOL !!!

      Votre prose est à se délecter. Et continuez à être remonté, c’est que du plaisir 🙂

      1. kekoresin

        Toujours du pur malt. Si je dois raccourcir ma durée de vie, autant le faire avec du bon! Sinon, j’ai pris un billet de train hier et j’ai reçu son annulation ce matin pour cause de grève de ses connards qui font semblant de bosser à la sncf. Vivement que ce pays s’effondre et que l’État n’ait plus rien à ponctionner ni à redistribuer…

          1. kekoresin

            Ben je suppose que White Panda sera informé lorsqu’il sera sur le quai!
            Ma chéri intervient chez Brunet et elle pourra en toucher 2 mots à l’antenne…D’autant que c’est RMC qui paye son billet. Pour ma part, je reste dans l’ombre et c’est moi qui finance…

            1. kekoresin

              « Chérie » off course, je reste vieille France avec un goût prononcé pour les missionnaires sur un matelas confortable. Je réserve cependant des pratiques plus douteuses pour les parasites vomis par les urnes…

            2. Black Mamba Warrior

              Il semblerait que la dite grève ne sera que demain, je croise les doigts, j’ai prévu du boulot pour lui. Je serais fort désappointée si je devais les annuler pour cause de grève des parasites.

                1. Black Mamba Warrior

                  Les deux mon capitaine, sur de la porcelaine de 1 cm*cm, son métier est de la micro maçonnerie, la pose du carrelage se fera 15 jours plus tard. 😀

                1. MichelC

                  « « j’ai prévu du boulot pour lui », euh, l’escalade par la face nord ? »

                  Pour rejoindre la face nord, il faut passer par le col de Lu Térus…

    2. Vassinhac

      Et encore, vous avez eu de la chance d’avoir été prévenu.
      La semaine dernière, c’est en arrivant à la gare que j’ai appris que mon train était annulé. Le préposé à l’accueil me dit d’un ton condescendant « ben oui, y’a des grèves », et insistait pour me proposer le train qui arrivait 1h30 plus tard. Il ne doit pas savoir que les avions n’attendent pas.

    3. Aristarkke

      « le ticket d’entrée se situe aux alentours de 10000 boules HT hors pose, garanti 1 an. »
      Tu exagères un peu. J’ai vu ce budget sur internet qui doit « intégrer » la subvention…
      Le matos vaut dans les 5 à 6.000 € TTC (à la TVA 10%) si tu pars dans l’option chaudière avec une alimentation automatique des pellets pour te rapprocher du confort de la chaudière gaz.
      Avec la pose, tu dois atterrir dans les 7 à 8.000 € ce qui est tout de même conséquent par rapport au gaz (je pose des ELM Leblanc de base, type ACLEIS sur la base de 2.000 €TTC si remplacement d’une ELM antérieure, ce qui est très fréquent en RP vu qu’elles sont fabriquées dans le 9.3)
      Avec 5.000 € de différentiel, tu as du temps pour amortir…
      [je consomme environ 1.700 € de gaz -abt de 230 € compris- par an pour les trois usages (chauffage, ECS et cuisson)]
      Sans compter l’encombrement au sol important (impossible de mettre du mural) qui fait que ce type de chaudière ne peut que se mettre dans un pavillon pas trop étriqué…
      idem pour le stockage des pellets que tu vas pas aller acheter par sac unique de 25 kg !!!

      1. kekoresin

        Oui, chaudière avec silo sinon bonjour les manips. Effectivement on trouve des engins dans les tarifs annoncés mais sans production d’eau chaude sanitaires. Si tu veux remplacer ta vieille chaudière par un truc équivalent en terme de confort, en-dessous de 10KE c’est compliqué. Tu peux contraindre le budget avec une chaudière uniquement chauffage mais il te faudra mettre un ballon électrique. Je pense aussi que les fabricants profitent d’un effet d’aubaine de bon argent public pour grossir la douloureuse…comme dab! Et arrête de dire que j’exagère, moi qui suis toujours modéré dans mes propos 🙂

        1. albundy17

          « moi qui suis toujours modéré dans mes propos » vui vui ^^

          Ce qui est bien avec les chaudière à pelés c’est le stockage 😀

          J’avais fait un rapide calcul aristarkien, me faudrait 4 tonnes pour le chauffage seul, et même si le silo et tout et tout, ben ça fait de la cendre, donc tu nettoies, ou t’as froid.

          Ari, 1700 pour ecs et chauffage, tu te laves pas, tu vis seul, ou dans une boite à sardine…

          1. BDC

            « tu vis seul », l’humain est un radiateur à lui tout seul donc au contraire : sa tribu remplace la chaudière. Albundy 1700€ c’est cohérent, ma Frisquet consomme moins (et on cuisine à l’induction).

          2. Aristarkke

            Je viens de recevoir ma régul. annuelle tant du gaz que de l’électricité. 1.780€ ttc de gaz pour mi-septembre 2016 à maintenant. Cela fait maintenant cinq ans que je suis entre 1.700 et 1.800 € de gaz, abonnement compris parce qu’ en fait, ma conso baisse à cause du départ échelonné de deux enfants en trois ans (l’aînée est partie depuis onze ans…) et qui compense à peu près les variations de tarif. Je vois aussi la différence avec la conso d’ eau. Nous sommes lavés normalement, je pense.
            En revanche, j’allume et j’éteins le chauffage selon besoin plutôt que de le laisser tourner au ralenti ou à l’extrême ralenti. Quant à l’ECS, elle n’ est pas en demande directe mais passe dans un ballon tampon de 75L avec recharge par la chaudière mixte.
            Je suis en train de cogiter sur l’installation d’un ballon ECS de 100L horizontal dans la chaufferie-débarras , branché sur mon circuit ECS avec des vannes d’ isolement, qui ne servirait qu’hors période de chauffage pour que la chaudière soit véritablement en repos car l’ECS d’ été par le système de la chaudière la fatigue et se révèle plutôt dispendieux en gaz pour ce que c’est…

  12. Mildred

    Voilà qui devrait pourtant vous réjouir : sans doute au nom de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité, l’avantage du PTZ et du dispositif dit « loi Pinel », vont être supprimés à ceux qui auraient l’idée saugrenue d’investir dans le logement, non pas en Ile-de-France mais – les chiens ! – en zone rurale !

    1. Aristarkke

      Dans les zones rurales, les prix n’ont rien à voir avec ceux des zones urbaines…
      Dans le secteur du Tarn, on trouve des pavillons de 100 à 120 m² avec un *petit* terrain de 1.000 m² à des budgets de 100/120.000 € voire moins si travaux…
      Voiture obligatoire pour à-peu-près tout mais cela se gère…
      Même chose dans le secteur de Beaurepaire (Isère)…

      (*petit* aux yeux des autochtones…)

  13. Aristarkke

    Bravo Monseigneur pour le titre. Même nombre de lettres que celui du film de Tati et seulement trois lettres à remplacer pour le trouver. Well done!!!

        1. theo31

          Au lieu de balancer des titres et des expressions pompeux qui ne veulent rien dire, je propose à Hulot de lancer un vibrommasseur anal du nom d’enc’hulot. Il sera testé et approuvé par Bonsaï. Le message à faire passer sera plus clair.

                    1. albundy17

                      « Le genre un croit que le monde tourne autour de lui »

                      Remarque, c’est un peu vrai, enfin jusqu’à un certain age 😀

                    2. theo31

                      @ BMW : je faisais un jeu de mots si tu ne t’en n’es pas aperçue.

                      Sinon, j’ai découvert hier que les cartes mères de PC fonctionnaient avec une pile.

                    1. Pheldge

                      Bon, Al puisque t’as causé de « Pile plate », pour toi et tous les poivrots du Blog, pour les néophytes et autres béotiens, voici : 😉
                      reunionboutik.com/Rhum-Charrette-Pile-Plate-20-cl-2

                    2. albundy17

                       » Pile plate »

                      C’est pour toi que j’avais mis ça…

                      « une vraie femme mûre vaut bien mieux qu’une petite pisseuse mal dessalée »

                      C’est surtout qu’avec ton age, tu n’as pas le choix

                    1. Bonsaï

                      @ Theo31, 15:03
                      « Dixit lady B dont l’idole est fort décatie et mille fois ménopausée. Amen ! »
                      Il faudra me dire de qui il s’agit, perso je ne vois pas !

                    2. BDC

                      Ô Harry, qu’on sut sans péché, le portefeuille comme son nom l’indique conserve le genre 1 en bon état, point n’est besoin d’aller voir ailleurs si la salade est plus verte.

                    1. BDC

                      Les salades Théo, flétries ou jeunes pousses elles se font toujours bouffer par des limaces, qui croient devenir papillons quand elles en ont de la fraîche, mais grosses limaces toutes flasques elles resteront.

  14. Félicien Lallane

    USA : Le nombre d’exploitations biologiques augmente dans l’Iowa

    Le 14 septembre 2017, Associated Press a rapporté : le nombre d’exploitations biologiques dans l’Iowa augmente rapidement. ..

    Les données du ministère de l’agriculture montrent que l’Iowa a augmenté de 42 % dans les exploitations biologiques de 2008 à 2015.

    En 2015, l’état comptait plus de 670 670 exploitations biologiques, soit moins de 1 % des exploitations de l’état.

    Kim et Marvin Lynch avaient leur ferme laitière « Cascade » certifiée comme biologique en 2009., le couple a dû cesser d’utiliser des engrais, des insecticides et des herbicides synthétiques pendant trois ans avant de devenir certifiés.

    Kim Lynch a dit que ça valait le coup malgré la transition difficile. http://www.blogdelazare.com/2017/07/coup-d-arret-a-l-agriculture-bio.html#ob-comment-ob-comment-91244212

    1. miniTAX

      « USA : Le nombre d’exploitations biologiques augmente dans l’Iowa »

      Bah oui, c’est qu’il faut du monde pour arracher les mauvaises herbes. Ca casse le dos, la productivité est toujours aussi minable, mais au moins, c’est bio.

  15. lxy

    L’augmentation annuelle (le delta) de production de CO2 de la Chine est équivalente à la totalité de la production annuelle de CO2 de la France. Hulot y ferait mieux d’aller se faire voir chez les Chnois…là-bas y’en a du gras de CO2.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      L’idée de la lutte contre le réchauffement climatique (forcément terrible) c’est de jouer sur la mauvaise conscience des « riches » pour pouvoir leur faire cracher un maximum de thunes.
      Cela suppose deux conditions :
      – que l’on s’adresse à des riches
      – qu’ils soient suffisamment ramollis moralement pour se laisser influencer et culpabiliser.

      La Chine ne répond pas tout à fait à la première exigence (même s’ils progressent) et pas du tout à la seconde.

      1. theo31

        Il s’agit également de culpabiliser les pauvres qui voudraient s’enrichir. En bons malthusiens , les écolos ont peur pour leur niveau de vie, que des hordes viennent d’Afrique ou d’Asie pour baiser leurs femmes et vider leur frigos.

        Hank Hulot devrait se réjouir de cette nouvelle : les ventes de téléviseurs ont baissé de moitié cette année.

      2. Pheldge

        J’ajouterai que s’ils sont occidentaux, ils sont chrétiens, et la culpabilité et la repentance, ils en redemandent, alors que là encore, pour les noi-ches c’est pas vraiment leur truc 😉

      1. kekoresin

        Je me souviens d’une campagne de pub dans le métro qui montrait Tati avec un moulinet dans la bouche en lieu et place de la pipe interdite aux moins de 18ans dans les lieux pudiques. Les braves paveurs de bonnes intentions s’attaquent aux murs, aux plafonds pour finir par les ouvertures. Pensées et logements étanches pour tous nous étouffer et dans les ténébreuses conneries nous lier. Vivement que ces connards qui suintent la prévenance et l’amour du prochain qui n’a rien demandé, aillent se faire ramoner ailleurs…on peut toujours rêver!

  16. Jules

    Ma femme croit dur comme fer à toutes ces c*** de réchauffement.
    Quand je lui ai dit que j’étais sceptique, elle me fait passer pour un imbécile en me disant que je pense comme Trump *sick* (Argument ad trumpinem ?)
    Quand je lui ai demandé quel était le principal gaz à effet de serre, elle était bien évidemment incapable de répondre. Quand je lui ai dit que c’est l’eau, elle était bien incapable de l’accepter, je l’ai invité à aller vérifier sur google … ce qu’elle s’est pressée de ne pas faire bien évidemment.
    Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir …

    1. Black Mamba Warrior

      Va-t-elle cesser de respirer fous prétexte qu’elle produit de CO2 et de H2O? Le jour où j’ai dit cela à mes enfants, ils ont compris que c’était de l’arnaque cette histoire de gaz à effet de serre et de taxe carbone,

        1. Pheldge

          Je donne également des conseils, je fais du coaching pour les hommes qui baissent les bras, et parfois le reste devant leurs femmes …
          Sa Sainteté le Patron se fera un plaisir* de faire le facteur si vous souhaitez un devis personnalisé 😉

          * un plaisir à 10 % quand même …

    2. theo31

      Vous rappelez que l’eau est un produit chimique et que l’acide sulfurique est un produit naturel, les gens écarquillent les yeux devant de telles évidences. La « science » écologiste à la portée des caniches.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Dès qu’il s’agit du RCA, beaucoup abandonne toute forme d’esprit critique.
        Un exemple frappant a été fourni par notre viel ami, l’inénarrable Al Gore. Pour « prouver » le réchauffement climatique et le rôle funeste de l’horrible CO2, il a présenté l’expérience suivante :
        Deux bouteilles en verre identiques contenaient l’une du CO2, l’autre de l’air. Les deux furent soumises à un rayonnement lumineux identique. La bouteille de CO2 se réchauffa plus que celle de l’air. Il en conclut que cela prouvait l’effet de serre du CO2.
        Vous pouvez reproduire l’expérience, le constat est exact. Pourtant sa conclusion est parfaitement idiote, et n’importe quel journaliste scientifique aurait du s’écrouler de rire en entendant cela.

        Pourquoi ? la capacité calorifique de l’air est de 1000 J/Kg/K contre 650 pour le CO2.
        Donc, pour la même quantité d’énergie emmagasiné, la température de l’air va monter de 1 K, celle du CO2 de 1,5 K.
        Avec de la vapeur d’eau, ce serait 0,5 K
        Avec un vide partiel à 0,5 bar, cela ferait 2 K pour de l’air.

        Avec la logique gorienne, on en conclut que l’effet de serre est supérieure avec une atmosphère ténue et inférieure avec de la vapeur d’eau.

        1. Vassinhac

          En fait il faudrait calculer la quantité d’énergie emmagasinée à pression équivalente.

          Toutefois, l’expérience est inutile car les climato-sceptiques ne contestent pas (ou alors peu d’entre eux) l’effet de serre ; les interrogations sont plutôt entre le lien direct et nécessaire entre émissions de CO2 et apocalypse climatique.

          1. sam player

            Sans oublier que les molécules de CO2 se tournent vers la Terre pour renvoyer le rayonnement IR… c’est dans leurs gènes… un truc magnétique certainement…

            1. Peste et Coryza

              https://www.youtube.com/watch?v=uTimgGWDndc

              Absorption n’est pas excitation/émission !

              Dans le cas du CO2 et de l’effet de serre, on est dans l’absorption : la double liaison C=O absorbe des photons infrarouge, et dissipe l’énergie ainsi reçue sous forme de chaleur (les liaisons vibrent : élongation, déformation… bref, les atomes font du stretching).
              Il n’y a pas émission de photons.

              Dans le cas de la fluorescence, une molécule reçoit un photon (c’est l’excitation), et va dissiper cette énergie en envoyant un autre (c’est l’émission). Là aussi, il y a une part de pertes sous forme de chaleur, car le processus n’est pas parfait (c’est une question de niveaux d’énergie) ; le photon émis a une longueur d’onde plus grande que le photon reçu..

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Il y a pire que l’eau, il y a le méthane, qui est bien plus important pour l’effet de serre. Or le méthane est dégagé par certaines cultures, dont en premier lieu le riz.
      Pour lutter contre l’horrible réchauffement climatique, il faut demander aux pays producteur, comme en Asie, d’arrêter d’en produire ou de payer une taxe dessus. Comme c’est la base de leur alimentation, cela revient à leur demander de crever de faim pour sauver la planète.
      Pas sûr qu’ils acceptent.

        1. kekoresin

          Ouaip Jules, tu as raison, c’est bien la vapeur d’eau. Quant au méthane, de récente études sérieuses ont montrées qu’il a un effet…réfrigérant en haute atmosphère. Bon t’es pas près de voir cette news au 20h00. D’autres composés chimiques sont beaucoup plus nocifs mais aussi beaucoup plus rares. Pour ta femme, ne va pas jusqu’au divorce (trop cher). Fous lui un bon coup de pelle avant ou paye lui un voyage à Etretat pour qu’elle constate par elle-même que l’eau n’a pas assez monté pour amortir la chute 🙂

        2. albundy17

          Oui c’est l’eau le gros contributeur à l’effet de serre, d’après les milieux vraiment renseignés.

          Pour le méthane, issu de nos rozepé, comme du permafrost qui n’arrête pas de dégeler depuis 25 ans donc ça va bien arriver un jour, aurait à priori tendance à cristalliser en haute atmosphère, augmentant l’albédo de Gaïa.

          Enfin tout ça sont des cycles sur lesquels nous avons autant de pouvoir que sur les cycles solaires

          1. BDC

            Ah oui le permafrost, un genre 2 m’a expliqué qu’il contenait des méchants virus contre lesquels on n’a plus d’immunité et que donc si ça continue on va tous mourir et c’est la faute à Poutine !

    4. Peste et Coryza

      Bah oui c’est l’eau, c’est évident (c’est pour ça qu’on travaille en pastilles de KBr en infrarouge… les bandes d’absorption de l’eau pourrissent tout le spectre !)… mais bon, souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie !

  17. bulltrap

    Plan Climat plutôt que Plan Quinquennal pour éviter les résonances joyeuses de tentatives communistes -> ils n’ont pas raté la résonance joyeuse (PC), mais gageons qu’ils gardent le ‘PQ’ bien au chaud pour une meilleure occasion.

  18. Lambda Expression

    Complètement HS…
    M’arrive un truc, je ne dois pas être le seul.
    Petite facture d’ES électricité de Strasbourg pour mon ancienne adresse, que j’ai quittée il y a un an.
    J’appelle, et la, attention, bouclez les ceintures ça va roxer :
    « Rattrapage du prix sur les années 2014,15 et 16. »
    L’état a vendu l’électricité trop bon marché, du coup décret du 1er Octobre 2016 pour rectifier et paf l’ajustement à payer en 2017.
    Allo mac fly ?
    Donc je résumé : j’ai acheté un truc en 2014. En 2016, le vendeur s’aperçoit qu’il ne me l’a pas vendu assez cher, du coup il revient en 2017 et me demande de payer la différence entre le prix qu’il estime bon et celui auquel il me l’a vendu. C’est bien ca ? « oui ».
    J’ai un recours ?
    « Non ».
    Merci.
    « Client suivant… »
    Mais WTF ? c’est hors de question que je paye. Put1…. Doit bien y avoir un recours….

    1. bob razovski

      Ca fait trois ans que ça dure en ce qui me concerne. Mais j’ai eu beau en parler autour de moi, montrer la facture aux gens à qui j’en parlais, la seul réponse que j’ai eue c’est : « doit y avoir une erreur, c’est pas possible… » etc etc…

      Je pensais que ça n’avait duré qu’une fois puisque je n’ai plus reçu ce « rattrapage ». En fait non ! Maintenant, c’est écrit en tout petit au dos des factures actuelles.

      J’ai pas trouvé de recours. Si tu as, je suis preneur !

    2. sam player

      J’ai eu ça il y a quelques mois (p’tête bien un an)… et on dit Merci Ségolène !
      Y a que ceux qui ne sont plus abonnés à EDF et qui ont déménagé qui peuvent passer à coté…

      Z’ont juste mis du temps à te retrouver.
      Effectivement EDF a raison puisque c’est l’état qui l’a forcé à minorer ses prix mais ce ne devrait pas être au client livré depuis x années de payer. Il me semble qu’après 2 ans il n’y a plus de recours possible sur la chose vendue (sauf vis cachée comme ils disent sur LBC)

      1. bob razovski

        « mais ce ne devrait pas être au client livré depuis x années de payer »

        Bah, c’est comme les « amendes pour entente commerciale ».

        Mettons SFR, France télécom et bouygues se mettent d’accord pour te surfacturer.

        L’état laisse faire puis condamne les sociétés au bout de quelques années. L’amende est salée, mais c’est l’état qui la touche. Les clients pigeonnés ne sont pas remboursés.

      2. Vassinhac

        pour ma part j’ai déménagé deux fois.
        Première facture de 9 €, j’ai payé.
        Deuxième facture de 30 €, j’ai pas payé, pour voir. Relance. Mail puis courrier d’organisme de recouvrement il y a 6 mois. J’attends la suite.

        1. Vassinhac

          et ce qui est rigolo c’est que je suis toujours chez EDF mais comme ce n’est pas le même point de livraison, ils ne me coupent pas le jus pour facture impayée.

    3. CMichel_C

      La seul erreur que vous avez fait, c’est de ne pas partir à l’étranger et de tout solder en fRance.
      Passez au fournisseur privé, vous n’aurez pas ces surprises.

    4. Vodkaman

      « Rattrapage du prix sur les années 2014,15 et 16. »

      Je ne vous rassure pas mais si vous payez des impôts en cette contrée, vous l’avez déjà dans le fondement…

      Grace à cette intervention de Séguinol Impayable, l’action d’EDF a, comment dire…. un peu dévissé dans l’intervalle. De 30 € en avril 2014 à environ 10 € aujourd’hui. bon, il ne faut pas tout lui coller sur le dos, il y a aussi la signature de nouveaux contrats pour l’EPR alors que les déboires se sont accumulés et le sauvetage forcé d’AREVA droit danslmur.

      Du coup, j’ai presque envie d’acheter quelques actions pour voir. Si cette boite est privatisée (faut un repreneur très testostéroné vu la réaction probable des syndicats) et correctement gérée, il y a peu être un peu de gras à se faire.

      C’est peut-être aussi un moyen pour l’état de se débarrasser des régimes spéciaux de retraites, ce qui serait une bonne nouvelle, sauf accord sur la prise en charge du delta par l’état…

      heu

      bon on va payer anyway

  19. bob razovski

    Et j’oubliais : c’est « lissé » et fondu dans les factures actuelles, donc impossible de savoir ce qu’il en est réellement. Il n’y a pas écrit de ligne spécifique genre « rattrapage année XX : XX euros »

    je pense que ça va perdurer un moment, puis devenir la norme.

    1. kekoresin

      D’où l’intérêt de ne pas faire de prélèvements auto! Il faut faire comme avec toute administration nocive, les inonder de courriers, ignorer les courriers simples (pas reçu votre honneur), les menacer ouvertement (enregistrements audios non recevable votre honneur)…Bref, quant il voient que le mouton commence à se voir pousser des canines, ils changent assez vite de victime.

Laisser un commentaire