Apple vs ATTAC : la justice française aime toujours aussi tendrement les gauchistes

La justice française va bien. On peut même dire qu’elle pète la forme tout autant que le fond, qu’elle touche maintenant avec insistance et régularité. Et si les exemples ne manquent pas, je voudrais aujourd’hui vous en proposer un qui illustre assez bien la direction lamentable que prend cette institution avec une décontraction tout à fait à la mode.

Il y a quelques jours, on apprenait en effet, avec une stupéfaction largement amoindrie par des années de pratique de l’ajustice française, que le groupe américain Apple venait d’être débouté de sa demande d’interdire à ATTAC de pénétrer dans ses magasins français pour des actions militantes.

ATTAC, pour ceux qui ne suivraient pas toutes les minutieuses nuances de collectivisme qui gangrènent la France, c’est cette association d’altercomprenants naturellement citoyens forcément festifs qui promeut la réduction des inégalités économiques et sociales entre les peuples en se battant farouchement contre la mondialisation comme d’autres, aussi enfants, sont contre la méchanceté ou le temps qui passe trop vite.

Et c’est donc assez naturellement qu’on trouvera régulièrement quelques brochettes de ces militants à l’affûtage économique bâclé dans des opérations vitaminées de pourrissement de la vie d’autrui. Cette fois-ci, c’est Apple qui était désigné à leur courroux : pour nos adulescents tout remontés, il ne fait aucun doute que la marque à la pomme pratique massivement l’évasion fiscale. Jugeant que cela ne pouvait absolument pas se passer ainsi, ils ont donc débarqué, à une braillante centaine, dans son magasin proche de l’Opéra de Paris, prétextant que l’entrevue qui avait eu lieu deux jours plus tôt avec la direction d’Apple avait tourné au dialogue de sourds et justifiait donc amplement l’action militante musclée.

De son côté, la firme américaine, faisant valoir le « risque imminent pour Apple, ses employés et ses clients » que feraient courir les actions de l’association, avait assigné ATTAC en justice afin que soient préservés son droit de propriété privée dans le magasin, la sécurité de ses employés et, de façon générale, le bon état de la place en question.

On peut comprendre les commerçants : jadis, d’autres firmes (elles aussi américaines, ce qui n’est pas forcément une coïncidence), prises en grippe par l’une ou l’autre phalange d’activistes survitaminés aux relents collectivistes, avaient vu certaines de leurs boutiques consciencieusement saccagées pardon démontées dans cette ambiance à la fois décontractée et bon enfant qui caractérise les gauchistes lorsqu’ils savent avoir la justice de leur côté.

Et comme de juste, cette fois encore, la justice aura largement donné raison à ATTAC : nos petits activistes de supermarché pourront continuer à brailler dans les magasins Apple en profitant de cette délicieuse protection qu’offre une loi interprétée de façon fort commode. Pour le Tribunal de Grande Instance de Paris, il apparaît en effet que, je cite,

« La simple pénétration de militants dans l’enceinte du magasin Apple Store Opéra, ou dans d’autres magasins situés en France, sans violence, sans dégradation, et sans blocage de l’accès du magasin à la clientèle, ne suffit pas à caractériser un dommage imminent justifiant de limiter le droit à la liberté d’expression et à la liberté de manifestation »

Sur le plan de la jurisprudence, voilà qui offre des perspectives fort intéressantes : si l’on s’en tient au raisonnement fort permissif du tribunal, il va devenir délicat d’interdire des manifestations plus ou moins spontanées dans les lieux ouverts au public.

Je connais pas mal d’associations de contribuables qui, excédées des exactions de l’État, pourraient donc s’inviter à venir brailler dans les parties publiques des perceptions nationales par exemple. De la même façon, on attend exactement le même jugement favorable à toute centaine d’usagers mécontents qui viendraient à manifester dans une gare SNCF devant l’abyssale médiocrité des services fournis par la société nationale… On peut multiplier les exemples, mais il ne fait cependant aucun doute que, pour ceux-là, l’interprétation de la liberté d’expression ou de la liberté de manifestation sera – comme par hasard – fort en défaveur de ces associations, de ces usagers ou de ces contribuables.

Eh oui ! Il faut bien comprendre que s’il s’agit, pour un groupe de gauchistes, d’aller saboter le commerce d’une entreprise étrangère bénéficiaire, la justice française, très largement acquise à leur cause, saura faire durablement pencher sa balance en leur faveur. Si, en revanche, les revendications devaient se faire tout aussi virulentes et menées de la même façon mais envers un service de l’État ou une de ses entreprises nationales, le jugement sera subitement bien différent.

D’autre part, il ne faudrait pas passer trop vite sur le motif des exactions d’ATTAC : débarquant chez Apple, les militants réclamaient bruyamment que la firme américaine paye ses impôts. Outre l’absence évidente du respect de la propriété privée (même ouvert au public, un magasin reste bien une propriété privée), ces militants s’arrogeaient ainsi le droit de jouer aux agents du fisc, frôlant d’assez près ce qu’on peut définir comme de l’extorsion, c’est-à-dire le fait d’obtenir (entre autres) la remise de fonds par la violence, menace de violences ou la contrainte.

Voilà qui ne manque pas de sel puisqu’une telle attitude montre, s’il était besoin, le rapport étroit et quasi-amoureux que ces militants et cette association entretiennent avec l’argent des autres, la violence et la contrainte (ou la menace d’icelles). C’est quasiment revendiqué puisque, comme le dit Raphaël Pradeau, le porte-parlote d’ATTAC, avec une mauvaise foi que seule explique la cupidité :

« Le tribunal reconnaît la légitimité de nos actions et va jusqu’à dire que nous sommes d’intérêt général et que nous sommes en droit de mener ces actions, même s’il ne se prononce bien entendu pas sur le sujet de fond. »

Tout comme il est bien entendu que lorsqu’il faudra « aller chercher l’argent où il est » (selon le mantra communiste qu’on sifflote régulièrement de Caracas à Pyongyang en passant par Moscou ou la Havane à la belle époque), nos ardents petits militants seront les premiers debout, dans les premiers rangs. C’est aussi ça, la soumission servile aux desiderata fiscaux de l’État.

Cette histoire démontre encore à qui pouvait en douter le biais flagrant de la justice française en faveur des thèses les plus ouvertement collectivistes. S’il vous prenait la fantaisie de vouloir faire justice vous-même, en montant une association et en débarquant quelque part en braillant, il n’y a aucun doute que cette même justice vous tomberait dessus à bras raccourcis. Si, en revanche, vous prétendez le faire pour le compte de l’État, l’intérêt général ou une calembredaine du même tonneau, que vous avez préalablement enrobé votre extorsion dans un discours copieusement marxiste, la justice ne vous en tiendra plus rigueur.

Main dans la main, les militants gauchistes et la justice du pays sauront toujours trouver un terrain d’entente, comme il en fut trouvé, assez régulièrement, pour les syndicalistes qui brûlent, saccagent ou détruisent en fonction de leurs petits caprices du moment.

Non décidément, la justice française va bien, terriblement bien même.
Et elle vous emmerde, tenez-vous le pour dit.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires136

  1. Le Gnôme

    La notion de respect de la propriété privée est très élastique dans ce pays. Essayez d’aller manifester dans une perception ou une préfecture, histoire de rigoler.

    1. Val

      @le gnôme là aussi ça dépend. Si tu arbores (nulle ref à Bonsaï) le profil adéquat ie pauvre immigré victime de la colonisation de tes ancêtres, je pense que ta manif obtiendra le soutien de toute la préfecture et des sbires de la « justice »

  2. Taisson

    Mais non, voyons, tout le monde sait que la justice est indépendante, et ne fait qu’appliquer les lois, avec un dévouement formidable, et qu’il ne lui manque que des moyens pour pouvoir enfin condamner toute cette engeance d’extrèmedrouâte, qui ne pense qu’à l’argent !!

  3. kelevra strike

    allez demander aux militants de generation identitaire si manisfester dans une mosquee en construction ne vaut pas deux ans de prison avec sursis, et si manisfester a notre dame de paris quand on est une salope femem ne vaut pas relaxe et condamnation des agents de securite

      1. Aristarkke

        Quel dommage que tous ces exemples soient restés sans être pourfendus par votre plume acérée, Monseigneur! Que de beaux et vigoureux textes quotidiens ainsi manqués!!! 😛

      2. cyprusill

        Tous ces exemples illustrent en effet parfaitement « l’ajustice française », comme vous l’écrivez cher H16. Comment en effet ne pas constater factuellement que la base de ce qu’est censée être la justice, à savoir l’impartialité, est totalement absente ? C’est proprement scandaleux, bien sûr, mais aussi et surtout terriblement inquiétant pour la suite.

        Je renvoie au billet d’hier et à ma sidération d’apprendre que Laurent C. a été condamné (voir ici http://jequittelasecu.blogspot.fr/2018/02/je-suis-condamne.html) à 5 mois de prison avec sursis pour « incitation au refus des assujettis de se conformer aux prescriptions de la législation de sécurité sociale ». Il a d’ailleurs été condamné avec Claude Reichmann, qui mène le combat depuis plus de 25 ans. Voilà, le rouleau compresseur va finir par fonctionner, et toute voix dissidente sera lentement mais sûrement muselée.

    1. Lorelei

      La mafia le fera le jour où le voleur viendra dérober ses poules.
      Comme le jour où les usagers viendront manifester dans un lieu public, le tribunal administratif les condamnera.

      1. Patatrac

        Il y a des poules auxquelles il vaut mieux ne pas toucher, au risque d’y perdre ses plumes. Quant à Attac, la démonstration de la connerie au grand jour vaut aussi son pesant de cacaouettes. Cela me rappelle les temps, assez lointains de la vie étudiante, entendant parfois les gérémiades pantagruéliques des élus Unef-ID à la fac, cela vaccine.

    1. Calvin

      Voilà, c’est le fond du problème .
      ATTAC considère que certaines sociétés (Apple ici, mais étrangement l’optimisation fiscale d’EDF aux Luxembourg ne les dérange pas) leur doivent à eux du pognon.
      Sous-entendu, si les impôts étaient plus élevés, on pourrait subventionner plus les copains, embaucher plus de fonctionnaires de complaisance (pas du régalien donc), etc.

      La Bête a faim, très faim…

  4. gameover

    Rien de neuf sous le soleil : les agriculteurs ont le droit de pénétrer dans les supermarchés et remplir des chariots à l’oeil, si ce que vend le supermarché ne leur convient pas… idem pour les camions qu’ils vident sur le bord des routes….
    Dernièrement, pas loin de Nancy, ils avaient fait des chicanes avec leurs tracteurs en sortie d’un rond point (les jeunes agriculteurs mdr ça promet). Ils ne bloquaient pas vraiment la circulation mais 4 automobiliste sur 5, après un bouchon de 2 km, s’arrêtaient d’eux-mêmes pour prendre le trac et discuter… Rghhhhh !
    J’en suis arrivé à souhaiter qu’un automobiliste un peu énervé se prenne un tracteur de front en sortie de rond-point… (2 ave maria, 3 paters)
    Et les flics se tenaient à au moins 500m en amont et en aval de la merguez party

    1. douar

      hum, lors des dernières « grêves du lait » où certains agris s’étaient défoulés sur des édifices et autres voies publiques, la gendarmerie s’est présentée quelques semaines plus tard chez certains d’entre eux, à froid. Des condamnations ont été prononcées avec amendes et prison avec sursis.
      ça ne fait pas la une des journaux mais ça a dû calmer certains.

    1. Calvin

      C’est une valse à deux temps.

      D’abord, les pillards s’assurent d’une mansuétude de la justice.
      Ensuite, quand il y aura escalade et probables dégradations, ils s’assureront de l’impunité.

      Chaque petit pas coûte peu.
      Attaquer de front aurait pu être sanctionner.
      Là, il y a une lente habituation au non-droit, très progressive.
      La grenouille dans le bain-marie…

  5. Pere Collateur

    Sur le principe, ok, droit de propriété, justice minable, tout ca…

    Après, à titre individuel, je ne sais pas choisir ce que je déteste le plus entre des assocs gauchiste infectes et une boite moisie jusqu’au trognon vendant de la daube infâme 10 fois trop cher.

    Cruel dilem ^^ Peut être la méthode Leodagan: Cramez tout je vous dit!

      1. René-Pierre Samary

        Oui, GO, un « mais », et heureusement. Il n’y a que les idéologies (totalitaires par définition) et les croyances qui ne peuvent s’accommoder d’un « mais ». Toutes choses ont leurs limites, qui s’exprime souvent par un « mais ».

          1. Dr Slump

            Une idéologie est une généralisation, et lorsqu’on veut la mettre en oeuvre cela conduit donc nécessairement à un totalitarisme.

            Je rejoins RPS sur le « mais ». Même si le libéralisme ne se veut pas idéologique, cela n’empêche pas que des individus puissent être idéologiques, généralisateurs et jusqu’au-boutistes dans sa mise en oeuvre.

            Je ne crois pas que le libéralisme puisse répondre à toutes les situations dans tous les domaines pour tout le monde, et éternellement pour les siècles des siècles (amen), et je serais étonné qu’il se trouve des philosophes libéraux pour l’affirmer.

            1. Bonsaï

              Le terme d’idéologie ne comporte en soi aucune notion de coercition. A la base, et comme son nom l’indique assez bien l’idéologie est du domaine abstrait. L’idéologie peut être une inspiration ou une clé pour l’action voire un guide. Au contraire de ce que vous dîtes l’idéologie n’est donc pas une généralisation, mais bien une éventuelle source d’inspiration originale pour l’action.

              1. Dr Slump

                Merci de bien relire… je n’ai pas dit que l’idéologie était par nature coercitive.
                Dans son sens positif, philosophique, l’idéologie est du domaine abstrait en effet, c’est la science des idées. Mais dans son sens courant, avec son évidente connotation péjorative dans le contexte de ce commentaire, je maintiens: une idéologie est une tentative de généralisation, une construction intellectuelle, une vision du monde dénuée de tout fondement scientifique.

              2. Hussard Bleu

                gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k41799v

                On notera que M. le Marquis avait abandonné ses particules, à cette époque…

                Peut-être une des raisons pour lesquelles Napo le détestait, lui qui avait eu tant de mal à se faire reconnaître noble pour bénéficier d’une bourse royale

                1. Hussard Bleu

                  En son cas, il s’agissait d’une « bourse » pour entrer dans une académie militaire. D’autres bourses étaient attribuées à des roturiers – comme Robespierre ou Desmoulins – pour des lycées classiques.

                  Le pauvre Louis XVI en fut, au demeurant, bien mal récompensé…

        1. sam player

          J’entends bien RPS mais or le libéralisme n’est justement pas une idéologie. Des socialistes pourraient très bien vivre leur socialisme dans une société libérale… bon, peut-être pas longtemps, mais de leur fait… pas à cause du joug du libéralisme.
          Voilà toute la différence.
          Notre percolateur, au lieu de s’en prendre à une entreprise privée qui ne lui a rien demandé, ferait mieux d’arrêter de commercer avec elle… mais nan, il faut la punir… raisonnement typiquement socialiste et religieux : le berger veut sauver SES brebis car il sait ce qui est bien pour elles.

          1. René-Pierre Samary

            Merci pour ces réactions à l’adresse du réactionnaire que je suis.
            Arbolito, vous faites gourance. Une idéologie étant une interprétation globale du réel, elle est donc totalitaire en puissance (comme un croyance religieuse). De totalitaire à l’état latent à totalitaire effectivement, le pas est aisément franchi par ceux qui adhèrent à une idéologie, et qui ont du mal à laisser les autres dans l' »erreur », fut-ce en les contraignant.
            Définir l’idéologie comme la « science des idées », non, docteur. C’est une construction à partir d’idées, selon moi.
            Bien sûr, Sam, que le libéralisme n’est pas une idéologie. Il serait alors inadaptable, or sa caractéristique est, je pense, d’être hautement adaptable aux diverses situations (historiques). Pas de bréviaire dans le libéralisme. Plutôt un pragmatisme, avec comme moteur un rejet instinctif de la coercition.
            Aujourd’hui, le libéralisme, plutôt qu’une théorie ou un ensemble de théories, serait surtout une réaction par rapport aux horreurs du collectivisme, et à l’erreur de l’égalitarisme.
            Ma défense du « mais » se veut une critique d’un libéralisme poussé jusqu’à un certain individualisme démesuré. L’homme est un animal social, qui aime à vivre avec ses congénères même s’il est également attiré par un accomplissement individuel. Les deux tendances coexistent. De même que les animaux sociaux, l’homme a une forte tendance à l’altruisme (sachant les réserves qu’on peut faire sur l’altruisme, c’est un autre sujet). En tous cas, je n’imagine pas un homme vendant au « prix de la rareté » un verre d’eau à un autre homme mourant de soif !

              1. Dr Slump

                Et pour le reste je suis entièrement d’accord, en particulier sur la notion d’équilibre entre individu et société.

              2. Dr Slump

                Je dois dire que j’ai du mal à bien discerner ce qui différencie fondamentalement doctrine et idéologie, il y a tout de même comme des points communs entre les deux il me semble, non?

                1. sam player

                  @ Dr
                  « Je dois dire que j’ai du mal à bien discerner ce qui différencie fondamentalement doctrine et idéologie, il y a tout de même comme des points communs entre les deux il me semble, non? »

                  La doctrine s’enseigne, l’idéologie s’applique.
                  Un lien intéressant :
                  bertrand-renouvin.fr/doctrine-et-ideologie/

                  1. sam player

                    Et j’ajouterai que la doctrine est capable et se doit d’évoluer… pas l’idéologie qui est, comme dit l’auteur, un système clos.

            1. Dr Slump

              « Définir l’idéologie comme la « science des idées », non, docteur »

              Ah si! alors, dictionnaire, et pas des moindres:

              « Science des idées (au sens général des faits de conscience), de leur nature, de leur rapport avec les signes qui les représentent, et surtout de leur origine (qu’elles tirent de la seule expérience sensible, continuation du sensualisme de Condillac). Condillac, que l’on peut regarder comme le fondateur de l’idéologie (Destutt de Tr., Idéol. 2,1803, p. 10). La science qui nous occupe (…) cette science si détestée des charlatans de toutes les espèces, est la chose du monde la plus enfantine (…). Nous la nommerons idéologie (…) discours sur les idées (Stendhal, Corresp., t. 1, 1805, p. 138).De 1792 à 1800 j’ai rarement entendu citer Locke en Angleterre : son système, disait-on, était vieilli, et il passait pour faible en idéologie (Chateaubr., Litt. angl., t. 2, 1836, p. 240) » (CNTRL).

              Ce qui est l’acception philosophique, et positive du terme, comme je le disais dans mon commentaire plus haut.

              1. René-Pierre Samary

                Oh ! Ben zut. Ça m’apprendra à n’écouter que moi. Et en plus, le hussard avait mis le lien avec D. de T. !
                Ceci dit, appeler l’idéologie une science, alors que son caractère (tel qu’on le conçoit aujourd’hui) contrevient au principe scientifique de réfutabilité, Popper doit se retourner dans sa tombe !

                1. Dr Slump

                  Bah, on s’y laisse tous prendre, quand on doit lire tous ces commentaires en diagonale. Mais en fait on est d’accord en ce qui concerne le sens courant du mot idéologie. C’est ce qui rend passionnant l’étude de la langue, quand on rentre dans les différentes définitions qu’un même mot ou concept peut avoir.

            2. Val

              @rené « comme une croyance religieuse » : eh bien non. Toutes les religions n’ont pas pour objectif de convertir la terre entière et toutes les religions ne sont pas des systèmes politiques . Les religions sont des totalitarismes quand elles déraillent .

              1. René-Pierre Samary

                J’ai dû le mettre exprès pour toi, que tu protestes !
                J’ai pas dis que les religions étaient des totalitarismes, hein. Mais ce sont des système globaux d’explication, des idéologies à mes yeux, donc. Irréfutables.
                Presque toutes les grandes religions sont prosélytes (à l’exception d’une seule, sans doute trop bonne pour être partagée). Elles ne demandent qu’à dérailler, et ne s’en abstiennent que lorsqu’elles en sont empêchées.

                1. Val

                  @rene mdr ! Je m en doutais 😉 et bien sûr pas pu m empêcher. .. cela dit tu n as pas tort les religions et leurs adeptes deraillent souvent .. mais je ne jette pas la spiritualite avec l eau du bain.

                2. sam player

                  « J’ai dû le mettre exprès pour toi, que tu protestes ! »

                  Quand je rajoute la religion dans un commentaire, je le fais un peu pour réveiller Val !

            3. Bonsaï

              Capitaine, vous faites fausse route parce que dans le langage courant du 20ème siècle, on a beaucoup parlé de « l’idéologie marxiste » ce qui peut prêter instinctivement à confusion. Une idéologie est un système d’idées générales constituant la base d’une doctrine philosophique, religieuse ou politique.

              1. Dr Slump

                Argh! après tout ce qui vient d’être dit plus haut…
                Bonsaï, irrémédiablement à côté de la plaque, et décidément irrécupérable!

                1. René-Pierre Samary

                  Pourquoi tu la cartonnes ? Elle est pas mal, cette définition : « Une idéologie est un système d’idées générales constituant la base d’une doctrine philosophique, religieuse ou politique. »
                  Arbolito n’a pas suivi le fil, mais ça, on y est habitué.

              2. Dr Slump

                Oui, mes excuses, à mon tour de comprendre de travers, j’avais compris que tu mettais sur le même plan doctrine et idéologie.

    1. WorldTour73

      Jai beaucoup d’animosite envers les gauchistes et pour Apple, je men fiche, je n’achète pas de produits chez eux : si il ya des pigeons qui veulent acheter un smartphone a 1000 euros, cest leur problème.

      1. deres

        Là ou c’est une arnaque c’est que les gens ne les paye pas au prix réel mais bien moins cher au comptant et en prenant 24 mois d’engagement pour des forfaits à 50 ou 60 euros par mois. Ils ne réalisent pas le vrai prix de leur appareil sur cette période. La réalité est qu’on leur fourgue un crédit sur le dos en toute discrétion. Le résultat est que l’on voir de nombreux propriétaires de téléphone haut de gamme utilisé pendant un an ou deux des téléphones avec les écrans brisés car il ne peuvent pas se permettre d’en racheter un tout en payant celui qui est cassé. C’est la même chose que le leasing pour les voitures, ce sont des crédits déguisés. Les lois de protection des consommateurs se sont étoffés donc des moyens de contournement sont inventées. CQFD.

            1. Calvin

              Mieux, la TADAM !!
              Taxe Additionnelle sur la Débilité Majorée.
              J’hésite sur la majoration, à savoir si elle concerne la débilité ou la taxe.
              Ou les deux.

        1. Pythagore

          (tarif mensuel avec téléphone – tarif sans télép.) x 24 = coût du téléphone.
          Pas sorcier, non ?
          Le crédit, c’est le crédit, et la boite qui fait un crédit veut faire un bénéfice.
          Les gens ne peuvent pas d’un côté se laisser aller aux modes et à leurs désirs qu’ils ne peuvent se payer et ensuite dénoncer les pratiques commerciales.
          En particulier en terme de smartphone l’offre est suffisamment étoffée. C’est sûr un Doggee X5 c’est moins « cool » qu’un iphone.

          1. gameover

            Y a un truc qui m’a fait bien sourire, c’est le téléphone français (français monsieur !) qui est modulable, durable etc… et dont tout un chacun peut remplacer les composants sans grande connaissance…
            Bah en fait c’est un gros flop… téléphone et pièces sont aussi chers… la techno en moins !

            1. Pythagore

              Bin à queuh c’est bizarre. On a le droit à une promotion bisounours tout azimut, mais qd ca devient concret genre JO Bisounours (je parle de 2012, voir la video de promo), téléphone bisounours respectueux de l’environnement,…. personne qui n’en veut. C’est pas bisounours du tout :-(.
              Serait-il possible qu’une daube même bisounours reste une daube ?

        2. Val

          @deres ils le voient mais ils ont les yeux plus grands que le ventre. Pas donné à tout le monde d’acheter cash ou de savoir se restreindre . Deres on dirait que tu viens de découvrir l’intérêt du crédit….. Tu me fais penser à mon grand père : « je comprends pas pourquoi les gens achètent leur voiture à crédit, ça leur coûte plus cher, moi j’achète toujours cash » et ma grand mère de répliquer avec son bon sens vendéen  » excusez le , quel phénomène ! »

          1. deres

            Je ne découvre pas. J’explique juste à ceux qui s’étonne qu’Apple arrive à trouver autant de client pour des produits hors de prix.

            Par contre, ce que j’ajoute est que justement, ces nouvelles méthodes de vente sont des manières de faire du crédit sans le dire. En effet, la législation oblige en cas de crédit à fournir noir sur blanc le taux du crédit et à garantir des droits de rétractation, etc. Ce n’est pas la cas avec les téléphones.

            1. gameover

              Free avait porté l’affaire devant les tribunaux pour faire condamner Orange&Co pour crédit déguisé… et il a perdu…
              (je n’ai pas d’avis, faut pas absolument mettre un nom sur tout)

          2. Vassinhac

            oui, enfin quand j’ai commencé à travailler, je n’avais pas beaucoup d’argent mais je n’ai pas acheté ma voiture à crédit : j’ai préféré prendre une voiture d’occase. C’est plus raisonnable d’adapter son train de vie à ses moyens.

    2. Pythagore

      « une boite moisie jusqu’au trognon vendant de la daube infâme 10 fois trop cher. »
      Bin apparemment, y’en est des qui aiment bien la daube 10x trop cher. Si ca se vent….
      Perso je n’achèterai jamais apple si ce n’est d’occas. Vu les marges qui font, j’ai l’impression de payer leurs marges, mais il faut reconnaître que la conception et les services offerts par leurs produits sont excellents et innovants. Toutefois je trouve chez la concurrence des produits moins chers qui me conviennent.
      Qd aux impôts, dans la mesure où Apple ne fait que vendre ses produits en France, je ne vois pas très bien comment ils peuvent faire de l’optimisation fiscale, Ils n’offrent pas de services type logistique ou publicitaire. Mais bon je n’ai pas creusé le sujet.

      1. gameover

        Une précision a²+b²=c²
        A part dans ses boutiques (et encore même pas sûr), Apple vend ses produits « départ Irlande » et les opérateurs doivent disposer d’une société en Irlande pour les exporter : c’est le cas d’Orange, Free, Bouygues etc…

        Sinon, plus généralement, pour ceux qui ont abordé le prix 10 fois trop cher : à l’origine ça vient du fait d’intellectuellement faibles qui ont comparé le coût de production pur avec le prix de vente : ce n’est que 4 fois…
        C’est assez faible en fait. Dans l’industrie c’est un minimum…
        Dans l’électronique (les télés, les ordis par exemple) c’est 8 à 10 fois.

        1. Pere Collateur

          Pour le 10x trop cher, je me suis basé sur le prix de leur dernier joujoux et mon phone perso sur android qui vaut 150 balles et fait pas mal de trucs en plus.
          Apres on peut discuter des plombes sur le sujet, mais le fait est, qu’on trouve des smartphones bien moins cher que leur bidule fragile et qui font la même chose voir bien mieux.

          Du coup mon esprit basique ne comprend pas pourquoi il se trouve tant de gens pour surpayer le « service » smartphone. Ca me dépasse.

              1. gameover

                Bah rien d’hautain : c’est vous qui dites que ça vous dépasse… 😀
                Encore du « libéralisme mais », faut pas vous contredire ?
                En fait, vous êtes comme beaucoup : ce qui n’est pas dans votre style de vie, vos habitudes ou vos comportements, vous ne le comprenez pas… mais en fait il n’y a rien à comprendre, pas plus que dans votre style à vous.
                Il y a encore et heureusement de la diversité dans notre vie…
                Nostalgique des Trabants ?

                1. Pere Collateur

                  Je ne suis pas libéral. Et je n’ai pas dit que je l’étais. Je suis en revanche d’accord avec une écrasante majorité de points porté par le libéralisme. C’est pour ca que je suis ici.

                  Le problème que j’ai avec vos interventions, c’est que dès que vous détectez quelqu’un qui n’est pas un libéral chimiquement pur, paf, étiquette sur le quelqu’un et vous nous sortez votre mépris le plus dégoulinant. Sûrement une variante de la moraline. Je sais pas. En tout cas c’est récurrent dans vos commentaires. Relisez vous, vous verrez.

                  Bref, le liberal chimiquement pur, désolé de devoir vous le dire, mais ca n’existe pas. Va falloir vous y faire.

                  Et donc, pour en revenir a Apple, car c’est la critique de cette apparente « sainte » boite qui a déclenché votre courroux, pour devoir me coltiner dans le cadre de mon travail leurs saloperies mal branlées, oui, je les hais jusqu’ au dernier degrés, car techniquement, rien ne justifie le prix qu’ils demandent pour ces accidents industriels. Et oui, je ne comprends pas leur succès. Le bon sens aurait déjà du les envoyer droit à la faillite. Et ca vaut pour le concurent Microsoft, encore pire celui la.

                  Maintenant que j’ai expliqué ca, je pense que vous pouvez comprendre que de voir cette boite s’en prendre un peu dans la tronche, ca a tendance à me faire plaisir, même si je déteste autant ces assocs aux idées moisies qui pourrissent notre vie depuis si longtemps.

                  1. sam player

                    « Je ne suis pas libéral. »
                    Oui, ce n’est pas un scoop

                    « Et je n’ai pas dit que je l’étais. Je suis en revanche d’accord avec une écrasante majorité de points porté par le libéralisme. C’est pour ca que je suis ici. »
                    Ouais en fait vous pensez que le libéralisme c’est un self-service.

                    « Le problème que j’ai avec vos interventions, c’est que dès que vous détectez quelqu’un qui n’est pas un libéral chimiquement pur, paf, étiquette sur le quelqu’un et vous nous sortez votre mépris le plus dégoulinant. Sûrement une variante de la moraline. Je sais pas. En tout cas c’est récurrent dans vos commentaires. Relisez vous, vous verrez. »
                    Vous vous méprenez, je pointe simplement les erreurs de raisonnement genre le beurre, l’argent du beurre et la fille de la crémière. Et je continuerai à le faire, même si ça vous déplaît.

                    « Bref, le libéral chimiquement pur, désolé de devoir vous le dire, mais ca n’existe pas. Va falloir vous y faire. »
                    L’impression qu’un gars n’aimant pas le vin me donne des conseils pour accompagner mon repas. Vous prenez votre cas pour une généralité. Ce que vous ne comprenez pas, vous le rejetez. Vous n’avez aucune tolérance.

                    « Et donc, pour en revenir a Apple, car c’est la critique de cette apparente « sainte » boite qui a déclenché votre courroux… »,
                    Non, c’est le fait que vous mettiez en équivalence cette boîte privée qui ne vous coûte rien (elle vous donne même du boulot on dirait) et les collectivités (qui elles nous coûtent un bras), au point que vous dites que vous ne sauriez choisir entre les 2. C’est énorme le niveau de bêtise auquel vous arrivez.

                    « …pour devoir me coltiner dans le cadre de mon travail leurs saloperies mal branlées, oui, je les hais jusqu’ au dernier degrés, car techniquement, rien ne justifie le prix qu’ils demandent pour ces accidents industriels. »
                    Pauv’ chou ! Vous confirmez que vous n’avez rien compris au marché. Je me demande d’ailleurs pourquoi vous n’avez pas lancé votre propre système d’exploitation tout nouveau avec vos bonnes idées ? (La réponse est dans la question, je l’ai mis en italique)

                    « Et oui, je ne comprends pas leur succès. Le bon sens aurait déjà du les envoyer droit à la faillite. »
                    Bah en fait vous ne comprenez pas grand chose : j’aurais tendance à dire que le problème vient de vous, vous vous êtes posé la question ?… mais bon, le malade est souvent ignorant de son état…

                    « Et ca vaut pour le concurent Microsoft, encore pire celui la. »
                    Sont cro méchants… font rien que de vous embêter… et de vous donner du travail. Ils sont tous mauvais et font du fric avec leur mauvais talent sans forcer personne, et vous ?

                    « Maintenant que j’ai expliqué ca,… »
                    Non, vous avez surtout parlé de votre trouble de la personnalité… et de votre intolérance face à ce qui devrait vous indifférer.

                    « …je pense que vous pouvez comprendre que de voir cette boite s’en prendre un peu dans la tronche, ca a tendance à me faire plaisir,… »
                    C’est là votre erreur de raisonnement : vous n’avez rien expliqué du tout… j’ai compris que vous jouissez par avance des problèmes qu’ils pourraient avoir… et au besoin je vous vois bien aller les dénoncer ou même témoigner à leur procès.

                    « …même si je déteste autant ces assocs aux idées moisies qui pourrissent notre vie depuis si longtemps. »
                    Avec ce « autant » vous avez tout dit et déjà dit, il n’était même pas nécessaire d’en dire plus. Je n’ai rien appris de plus.

                    1. Pere Collateur

                      sam player c’est gameover?

                      Pour le reste:

                      Quel mal y a t il à faire le constat que les entreprises aussi, ca peut être aussi merdique que les états?

                      Et pour aller plus loin sur le sujet, l’informatique à pris une place centrale de nos jours à un tel point que si ca plante, même un peu, les conséquences peuvent être très sérieuses.

                      Tout ca est actuellement très fragile, car ca repose justement sur ces boites que vous semblez tant apprécier, mais qui par la médiocrité technique de leurs produits, vont nous mettre dans une mouise biblique.

                      Quand vous dites que ca me donne du travail, mais vous voulez rire. Je sortirais le champagne le jour ou je pourrais désupporter Windows, MacOSX, mais aussi des dinosaures comme AIX, HP-UX et autres SCO.

                      Faire reposer l’informatique mondiale sur ces machins, est d’une dangerosité extrême.

                      Apres vous me dites que j’ai qu’à proposer un système de mon cru. Yaka, Faucon. Classique.
                      Avez vous la moindre idée du niveau de complexité pour concevoir un système d’exploitation? Ca n’est pas à ma portée dans un temps acceptable. Et même si ca l’était, l’inertie des habitudes des utilisateurs fera probablement que mon super OS sera un flop. Par exemple Mozilla a tenté le coup avec firefox OS, et malgrès des qualités évidentes, n’a eu qu’un succès d’estime.

                      Vous semblez me prendre pour un pignouf, limite troll. Je pense que mon style brouillon doit y être pour quelque chose, je le concède. Bien fait pour moi.

                      Cependant, j’ai vraiment de vrai compétences dans tous ces domaines, et ce que je constate, du point de vue technique, me fait froid dans le dos, et commence même à me terrifier. Pour de vrai!

                      Et je ne vais pas m’étendre sur ce qui se passe sur la collecte de données, je ne voudrais pas faire un trop long pâté, mais ca aussi, ca va nous nuire et pas qu’un peu.

                      Bref, ces boites sont d’une dangerosité extrême, au même titre que les états qui leur mangent dans la main.

                      Maintenant libre à vous de continuer à vous foutre de ma tronche. Faites vous plaisir.

                    2. gameover

                      @Pere Collateur
                      On va tous mouriiiiir !
                      Je retiens de votre commentaire qu’un SE c’est complexe, mais vous avez aussi oublié toutes les compatibilités que devrait posséder un tel système et qui sont certainement la raison qui fait que tout nouveau système fait un flop. J’ai bien aimé « l’inertie des habitudes des utilisateurs » MDR c’est la faute des autres !

                      Sinon, je ne me paie pas votre tronche… mais ça doit bien vous arranger de le croire, ça vous évite de réfléchir plus loin.
                      Sur les entreprises aussi mal gérées que l’état : ça m’en touche une sans bouger l’autre. Et la couleur des rideaux de votre voisin : vous êtes allé lui dire ce que vous en pensez ?

              2. turlututu

                Je suis revenu un peu en arrière pour essayer de poster au bon endroit : Bah moi c’est plutôt votre silence qui me ferait des vacances. Et ça se dit libéral !

                1. Pere Collateur

                  Oui ca va, on va finir par comprendre.

                  Mais juste par curiosité, vous en avez combien des pseudos sur ce site finalement?

          1. Jules

            C’est pourtant très simple à comprendre, les besoins ne sont pas les mêmes pour tous les individus.
            Pourquoi Monsieur s’achète une Porsche plutôt qu’une Renault et pourquoi Madame s’achète un sac Kors plutôt que Kiabi ?
            Personne n’a raison et personne n’a tort, chacun achète le produit qu’il préfère au montant qu’il accepte.
            Je suis persuadé que ton smartphone remplie tous tes besoins mais je suppose que tu n’accordes pas d’importance à la qualité des photos/vidéos, à l’autonomie/durée de vie de la batterie, à « l’argus » du téléphone à la revente, au design, au service client/garantie internationale etc …

            1. Pere Collateur

              « Je suis persuadé que ton smartphone remplie tous tes besoins mais je suppose que tu n’accordes pas d’importance à la qualité des photos/vidéos, à l’autonomie/durée de vie de la batterie, à « l’argus » du téléphone à la revente, au design, au service client/garantie internationale etc … »

              Si justement, et c’est là que ca me navre, car ce fameux smartphone android fait tout ca, et a meme des fonctionnalités superieure. Pour 150 balles au lieu de plus de 1000.
              Mais ce discours vaut aussi pour les flag ship android a plus de 1000 balles, qu’on va retrouver bradé dès que la prochaine génération sortira dans 6 mois.

              Il y a des prix qui sont demandés dans certaines « industries », ou quand on les paye, on a l’impression pas forcément fausse qu’on se fait tarauder l’anus à coup de batte cloutée aux orties.

              Que ces boites qui font ce genre d’arnaque s’en prennent dans la gueule, moi ca me fait plaisir. C’est comme ca. Peut importe d’ou viennent les coups. Et si ca peut les faire creuver, bon débarras.

                1. Pere Collateur

                  Un bete asus zenfone 2 selfie acheté il y a 2/3 ans en promo chez boulanger. J’en ai un usage intensif, comme les gens que je côtoie qui on un IPhone et au niveau service rendu, c’est kif kif. Et y a même la possibilité d’avoir 2 sims, ce qui est bien pratique.

              1. Vassinhac

                dans un cas comme le vôtre où je dois me coltiner un produit que je n’apprécie pas, j’en voudrais au service informatique qui les a achetés plus qu’au fabricant, qui lui ne fait que proposer.

        2. Val

          @GO ou bien je n’ai pas compris ce que tu dis, ou bien tu es à côté de la plaque
          Apple fait effectivement de tres bonnes marges mais on est bien loin du x4 . Et pour ce qui est de cette industrie en général les marges sont ridicules pour les PC par ex
          ginjfo.com/actualites/politique-et-economie/chiffre-choc-la-marge-moyenne-sur-un-pc-20140112
          Je serais d’accord avec toi si tu parlais de la fringue ou même de certains produits de luxe.

            1. Val

              @go ben non . Mais je ne comprends pas tes chiffres : X4 ? Apple est bien loin du x4 entre prix de prod pure et prix de vente (enfin si l’on en croit les articles multiples sur le net …)

              1. gameover

                Bah écoute, il y a 4-5 ans environ, des activistes avaient désossé un iPhone et avaient chiffré le coût de production made in China à $200 pour un prix de vente de $800.

                1. gameover

                  Avec tes petits doigts musclés tu tapes (pas taper moi hein) :

                  Coût de production d’un iPhone dans ton moteur de recherche préféré Bing, abanan ça c’est celui de Harry et de l’arbre…

                  Un lien parmi d’autres…

                  Combien coûtent les composants d’un smartphone ?
                  Estimer le prix d’un smartphone est assez compliqué car il faut prendre en compte plusieurs éléments complexes. Ici, nous allons seulement nous concentrer sur le prix des composants le coût de production, les autres investissements seront abordés plus bas. Il faut bien comprendre que les coûts de fabrication ne représentent pas l’unique dépense du fabricant pour son smartphone.

                  IHS Markit a publié les coûts des matériaux de deux des grands smartphones du moment. D’une part, le Samsung Galaxy S8 (qui a un prix de départ de 725 dollars et un coût matériel de 301,6 dollars), d’autre part l’iPhone X (dont le prix de départ a été fixé à 999 dollars et le coût matériel est de 370,25 dollars). En d’autres termes, 41,6% du prix de départ de l’appareil finance les matériaux de sa construction, alors que sur l’iPhone X ce chiffre est de 37,06%.

              2. gameover

                Opps Val, en te relisant… tu voulais certainement dire que c’est moins de fois 4 ?
                Oui, certainement depuis que Samsung est arrivé sur le marché…

                Sorry for this misunderstanding… mais fallait être plus clair(e)
                Bisous

                1. Val

                  @go oui c était ça en fait …. Juste pour dire que ce ne sont pas les produits les plus high techs qui se font les plus grosses marges , loin de là mais ce sont eux qui se font montrer du doigt . Tout un chacun trouve tout à fait normal d avoir un bijou de techno pour rien ou presque et achete sans tiquer un sac à main ou une paire de pompes de marque à un prix dément… cherchez l erreur ….

        3. Pythagore

          Je ne m’y connais pas mais j’aimerais comprendre d’où ma question: une entreprise française qui produit et développe un produit en France et le vend e.g. aux US à travers un distributeur paît-elle des impôts sur les sociétés aux US ?

      2. theo31

        y’en est des qui aiment bien la daube 10x trop cher.

        En France, cette daube s’appelle socialisme. Pour le prix proposé, beaucoup acceptent aussi d’avoir des rougeurs autour du trou de balle.

      1. Fll

        Ho merde, j’dois etre de gauche et sectaire… plus qu’a aller me pendre 😉
        No c’est juste un tres bon smartphone.
        Et ce que j’aime, c’est qu il dure des annees, si il tombe, completement mort broye, tu le rapport dans un apple store et avec un prix de $250 tu repars avec un autre, le meme of course 😉
        La revente d’occas aussi, bon meme si je suis le donneur d’Iphone de la famille, les prix sont deux fois plus eleve que la concurrence, donc finalement, apres une revente, ton iphone te reviens moins chere que la concurence.
        (clavier qwerty, desole pour les accents …)

  6. cyprusill

    La justice à 2 vitesses, la partialité affichée et assumée : voilà « l’ajustice française ». Pas de mots assez forts pour exprimer le sentiment de dégoût, le rejet total et absolu de cette logique destructrice.

    H16, je ne vous remercierai jamais assez du travail que vous faites : hormis le plaisir de vous lire chaque matin (ou presque), vous réussissez à en remettre une couche à chaque fois, et à chaque fois c’est comme un coup de massue qu’on prend sur la tête : on réalise que la trajectoire du pays est irréversible et surtout que nous allons tout droit à la catastrophe.

    C’est assez extraordinaire : si on ne vous lit pas quelques jours, on peut parfois se surprendre à avoir quelques motifs de réjouissance, que le pays n’est finalement pas si terrible, que même s’il connaît des difficultés, il n’est pas le seul, que ce n’est peut-être pas pire ici qu’ailleurs. Mais on revient au blog des blogs (ici bien entendu), et BOUM, la terrible vérité vous saute à la gueule : oui ce pays est pire qu’ailleurs (enfin, en comparant ce qui est comparable bien sûr), c’est la déconfiture complète.

  7. Guillaume_rc

    Autre exemple sur l’ajustice.
    Un peu HS mais intéressant car révélateur de la conception de la justice de nos chères zélites.
    Le tribunal administratif a invalidé l’arrêté d’Hidalgo concernant les voies sur berges.
    Et bien la mère Hidalgo déclare que c’est une décision politique !
    Mantra repris par de nombreux commentateurs, sans moufter.
    Personne ne réagit !
    Imaginez un seul instant si un élu de droite ou, pire, un citoyen lambda, osait ce genre de commentaire…

    1. deres

      Ne t’en fais pas pour la mère Anne. Elle sent actuellement le vent du boulet de canon qui a fait exploser le Flamby. La Macronnie triomphante compte bien récupérer la mairie de Paris en 2020 après son score triomphale au législative (A qui l’a-t-il promise d’ailleurs ?). Ce n’est pas pour rien que les mêmes journaux ayant satellisé notre bon président nous sortent un scandale par semaine sur la mairie de Paris. Avant l’élection présidentielle, les histoires d’emplois fictifs de la mairesse socialiste n’était que des rumeurs de la fameuse fachosphère par exemple. Maintenant, c’est dans la presse subventionné. Idem pour les rats, la saleté, les voies sur berge … Elle va se faire défoncer systématiquement pendant les prochaines années …

      1. deres

        Le cas Wauquiez est d’ailleurs assez comparable. Tous ceux de droite ayant des postes le lâche. C’est logique, car ils ont très peur du pouvoir en place. Ils espèrent en lâchant ce qui reste de la droite se placer dans les petits papiers du pouvoir (du caniche ?) plutôt que dans la position difficile de l’opposition. En montrant que l’on avait même le droit d’aller directement chez eux, cela favorise les traitrises. Et Papy Juppé, bien content de faire parler de lui sans rien faire de concret sinon collaborer est trop content de l’occasion.

  8. Hussard Bleu

    HS ou presque, puisque touchant aussi la Justice, mais administrative et donc le Conseil d’Etat, dans ses rapports avec les apparatchiks socialistes :

    Soit un pauvre retraité doté d’une sympathique pension de député (entre 1988 et 2012) et maire depuis aussi longtemps :

    wikipedia.org/wiki/Didier_Mathus

    – qui couva sous son aile tutélaire le célèbre Thevenoud de la Phobie

    lopinion.fr/edition/politique/thomas-thevenoud-reecrit-histoire-charge-ex-mentor-100539

    – et protégea la carrière d’un budding apparatchik, le Sirugue, qui devint même député à sa place, Secrétaire d’Etat et maire de Chalon sur Saône

    Considérant que le Mathus, ayant quitté l’AN et malgré sa double retraite ( voire triple, puisque enseignant également) devait vivre petitement – et dans des conditions indignes d’un personnage de son rang – il fut coopté (aaah! la cooptation, quelle merveille!) et même désigné comme Président du Conseil de Surveillance de RTE ( on remarquera ses compétences en la matière, en tant que professeur de Lettres…).

    actu-environnement.com/ae/news/didier-mathus-president-conseil-surveillance-rte-19158.php4

    Et ce n’est qu’après avoir été viré de cette sinécure bien plaisante, que l’on découvre, à l’occasion de son recours en référé devant le Conseil d’Etat, que ses indemnités annuelles de Président s’élevaient à 55 000 euros, son avocat fondant le recours sur le fait que son éviction « amputait de façon conséquente ses revenus »…

    lejsl.com/saone-et-loire/2018/02/28/didier-mathus-conteste-son-eviction-du-reseau-de-transport-d-electricite

    A lire ce parcours, on est pris d’une légère envie de vomir… la « Common Decency » orwellienne est absolument étrangère à ce gavé sans pudeur…

    Dans le Journal de Saône et Loire (JSL) du même jour, on découvre aussi des familles de FDS qui ne peuvent plus se soigner, faute de revenus suffisants… on voit par là que l’argent n’est pas gratuit pour tout le monde…

    1. Citoyen

      Ha ! Joli … Même quand on sait que ce sont de véritables pourritures, il n’est pas facile de concevoir qu’ils puissent être encore pire que ce que l’on avait imaginé … Et pourtant …

      1. Hussard Bleu

        Il faut lire aussi « Les Intouchables d’Etat » (de Vincent Jauvet, editions Robert Laffont), sorti il y a… un gros mois… très édifiant sur les Haufonx, notamment le Conseil d’Etat et ses petits « ménages »… et ses petits boni, comme disait laffont…

        et puisque l’on parlait d’Amazon, récemment :

        amazon.fr/product-reviews/2221197852/ref=cm_cr_getr_d_paging_btm_next_3?pageNumber=3
        Commentaire sur Amazon :

        Client d’AmazonIl y a 27 jours (Modifié)

        Signaler un abus

        Lecture des « Intouchables de l’Etat » qui, chiffres sourcés à l’appui, liste nos corrompus républicains en dentelles, ces Haufonx dorés sur tranche, qui pillent les finances publiques. Avec la bonne conscience de gens relevant tout naturellement du Camp du Bien, et ne voient rien de répréhensible dans leurs charmantes idiosyncrasies professionnelles, du genre « conflit d’intérêts »…..
        Nonobstant l’article 432-13 du code pénal….

        Issus pour la plupart de la très haute bourgeoisie, passés par l’ENA, souvent Inspecteurs des Finances, ils monopolisent les places les plus prestigieuses au Conseil d’Etat, à la Cour des Comptes, ou à Bercy, se créant, par-delà leurs propres réseaux initiaux, un carnet d’adresses composite, touchant cette zone grise, cette indéfinissable frontière entre les mondes de la Finance, du CAC 40, des cabinets d’avocats d’affaires, et la Haute Administration.

        Le Club le plus fermé de France, le célèbre « Le Siècle », permet les contacts les plus étroits et les plus utiles, et, évidemment, les plus rémunérateurs, à court ou long terme, selon les mouvements pendulaires de nos élites, un jour Haufonx, le lendemain Banquier, ou dirigeant d’une entreprise du CAC 40… tout en se permettant de revenir un jour dans la FP pour y jouir d’une semi-retraite dorée…

        Ces gens sont, pour la plupart, peu connus, sinon de l’élite parisienne initiée, et tiennent à rester le plus discret possible, à cette époque d’un Internet que l’on ne parvient pas encore à contrôler. Qui connaissait Macron, avant la Commission Attali ? qui connaît Proto, sorte de clone du précédent ?

        Qui connaît Antoine Gosset-Grainville ? Inspecteur des Finances, conseiller de Pascal Lamy (ex-directeur de l’OMC et fanatique promoteur de la Mondialisation) puis directeur de cabinet adjoint de Fillon alors Premier Ministre, puis, après la Caisse des Dépôts, il crée enfin son propre cabinet d’Avocats (BDGS), et à l’aide des relations entretenues dans le cadre de ses postes précédent, il en fait, en cinq ans, l’un des plus prospères (Yop La Boum !) de la place… Dans la salle d’attente de son cabinet, une plaquette marquée « Confidentiel » indique benoîtement que ce cabinet « bénéficie d’une position unique grâce aux relations de ses associés avec les autorités publiques françaises et communautaires, du fait notamment des fonctions passées d’Antoine Gosset-Grainville »…

        Peut-on avouer plus cyniquement que l’on se livre au trafic d’influence ?

        Tous les tentatives, peu nombreuses au reste, pour briser cette corruption souriante sont restées lettre morte : les privilèges forment un rempart d’airain, inexpugnable pour qui n’en est pas, et l’on se doute que les privilégiés tiennent à le demeurer…

        J’y ai retrouvé, cité deux fois, Marc Guillaume, Conseiller d’Etat, celui qui a imposé, avec la bénédiction de Sarkozy, la destruction des professions réglementées lorsqu’il était place Vendôme, avant de devenir Secrétaire Général du Conseil Constitutionnel, puis Secrétaire Général du Gouvernement, additionnant ainsi un nombre respectable de blandices de tous ordres… interrogé par une Commission Sénatoriale, dont le président est Jacques Mézard,(avocat de formation, devenu macronien et ministre de la Cohésion des Territoires) il bétonne en énonçant que les Grands Corps, planqués dans les AAI (Autorités Administratives Indépendantes, ainsi de l’ADEME, du CSA, de la Commission de la Concurrence et quelques dizaines d’autres) ne sont que de louables « garanties apportées » au citoyen…

        Peut-on se moquer avec plus d’impudence des cochons de payants ?

        Il lui fut répondu avec beaucoup de justesse et d’esprit que ces « postes ressemblaient fort, au vrai, aux bénéfices ecclésiastiques de l’Ancien Régime »…

        Peu de (vraie) noblesse parmi ces fripons, une exception toutefois, bien malheureuse : l’excellent Henri de Castries…

        ENA promotion Voltaire (1980), celle de Hollande et autres moindres seigneurs… Inspection générale des Finances. En 1984, membre de la direction générale du Trésor. Pantouflage chez Axa, dont de 2010 à 2016, il devient président-directeur général. En 2014, sa rémunération totale a été supérieure à 5,3 millions d’euros. Young Leader de la French-American Foundation en 1994. Impeccable parcours…

        Président du comité de direction du groupe Bilderberg en 2011. Coprésident de l’Institut du Bosphore avec Kemal Derviş. Il soutient avec Juppé la candidature de la Turquie dans la CEE, nonobstant Erdogan…
        Il vante le « libre échange », et la « diversité qui apporte un supplément de richesse et d’opportunités. Elle fonde davantage la puissance que je ne sais quelle homogénéité ethnique ou nationale »…. C’est de lui qu’un de ses amis a dit : « il s’est bonifié, il me semble qu’il peut accepter aujourd’hui qu’un non-Inspecteur des Finances soit un interlocuteur ».»… Odi profanum vulgus et arceo….

        On est, à la lecture, dans un état de sidération devant tant de pourriture intellectuelle, de dépravation morale… cette vie secrète et grouillante, comme celle que l’on découvre en soulevant une grosse pierre dans une zone humide, et où l’on voit s’agiter par-dessous, larves et battes et cancrelats et autres insectes gluants qui y prospèrent dans un entre-soi répugnant…

        CORRUPTIO OPTIMI PESSIMA disaient les Anciens… si tant est que nos élites aient jamais été les meilleures…

        1. Pythagore

          Édifiant!
          Y’a un truc que je ne comprends pas. Les rapports de la cours des comptes dénoncent régulièrement les gabegies de l’état. Ne sont ce point des e-narques qui y officient également ? Sont-ils schizo au point de dénoncer d’un côté et dépenser à gogo de l’autre lorsqu’ils changent de responsabilité ?

          1. Hussard Bleu

            Sans aucun problème ! dans un registre parallèle, compare un Moscovici à Bercy et un Vicimosco à Bruxelles, tenant des discours absolument opposés quant aux déficits du budget français….

            Ce dédoublement de personnalité s’accompagne d’un principe d’airain selon lequel le job ultérieur se doit d’être encore plus rémunérateur. Dans le cas précédent, c’est évident d’autant que c’est tax-free ! superbe !

          2. theo31

            Migaud a fait exploser la dette de la communauté urbaine de Grenoble (+ 54 % en 3 ans, excusez du peu). Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

            En parlant de justice, 30 ans de prison requis contre l’ancienne présidente de la Corée du Sud. Son amie qui avait touché du pognon a pris 20 ans.

  9. Val

    Petit HS : une de mes filles part en stage en Hollande . Elle se trouve un logement et demande quelles sont les formalités et les documents à fournir . Le proprio hollandais s’étonne et lui répond que le paiement du loyer du premier mois suffit . Du coup inquiète elle vient me voir me demandant si c’est normal, étant habituée aux bottins imprimés en France pour ses précédents logements. Je lui ai évidemment demandé ce qu’elle trouvait le plus « normal » , étant une lectrice convaincue de notre hôte, ça l’a fait rire.

    1. Waren

      Édifiant effectivement, et a-t-elle pu constater de visu qu’il existait également des hôpitaux là-bas, car parait-il qu’il n’est pas possible de se faire soigner hors de France 🙂

  10. deres

    Le souci, c’est que quand elle sera complètement largué, il lui proposeront un placard doré de la République pour finir ses jours. Ou du moins, il lui laisseront profiter de ceux qu’elle s’est organisé tranquillement. Et il faudra aussi recaser ses « assistants » aux dents longues.

  11. Zer

    Oui mais ! Mais si Apple ne paye pas les impôts qu’ils ***doivent***, les routes et les écoles vont disparaître ! JUSTICE POUR LES ROUTES ET LES ÉCOLES !

  12. deres

    Le vrai problème, c’est que l’excès de taxe et de législation entraine nécessairement par eux-même des distorsions de concurrences. Le résultat est que les grands groupes internationaux payent moins d’impôts que les petites entreprises pour faire les mêmes tâches. Et il y a le même phénomène avec les particuliers … A partir d’un certain niveau de richesse, il devient possible d’exploiter un certain nombre de faille du système et le taux d’imposition commence à redescendre drastiquement. En pourcentage, les stars du foot et de la musique payent beaucoup moins de taxes qu’un cadre supérieur qui n’a que les pièges à con genre Pinel à disposition.

Laisser un commentaire