L’interventionnisme contre-productif de l’Union Européenne

Joie, bonheur et saucisses industrielles : l’Europe s’occupe encore et toujours des interwebs. Joie, bonheur et fourchette en plastique : elle le fait pour les mauvaises raisons, s’y prend mal et obtient le contraire de ce qu’elle espérait. Tout se déroule donc comme prévu.

Afin de préciser ma pensée, point n’est besoin de revenir fort en arrière : il suffira de remonter il y a cinq mois de cela. On se rappellera en effet que fin mai entrait en application le fameux Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, l’idée était au départ d’enfin limiter l’usage abusif par les sociétés commerciales des données récoltées auprès des internautes lors de leurs visites sur les sites web et autres applications diverses, variées et mobiles. Pour ce faire, le Règlement entendait imposer un certain nombre d’enquiquinements administratifs et techniques aux sociétés en question, et ce afin de garantir à l’internaute que ses données personnelles ne seraient pas sauvagement abusées au détour d’une ruelle internet sombre.

Comme d’habitude, le règlement ainsi imposé partait d’un bon sentiment aussi idiot que mal défini par les députés européens, frétillants d’aise lorsqu’il s’est agi de voter ce nouvel embarras, mais complètement inconséquents lorsqu’il s’agira d’en mesurer les effets délétères. Au départ, les cibles étaient claires : il était temps de mettre un frein décisif à Google, Facebook et ces autres grosses entreprises américaines venues, jusque dans nos bras, piller les données de nos filles et nos compagnes.

Et sans surprise, lors de l’application de ce règlement, en mai dernier, je notais (plus ou moins goguenard) déjà des petits effets de bords indésirables : diminution drastique des revenus publicitaires de certains sites (très majoritairement européens) qui ont, depuis, dû largement revoir leurs méthodes de travail, accès devenu impossible pour des Européens à des sites Nord-Américains par simple refus d’appliquer ce règlement coûteux, et surtout, absence totale de toute application de ce règlement aux données captées par les États et leurs administrations.

Bref, tout montrait déjà que ce RGPD était une fausse bonne idée.

Depuis, quelques mois se sont écoulés et des signes supplémentaires d’un ratage complet de la cible s’amoncellent : non seulement, les données des individus ne semblent pas plus protégées, mais en plus et au contraire même du but affiché, ce règlement semble avoir augmenté l’hégémonie des principales entreprises américaines sur les réseaux.

On apprend ainsi que, loin d’avoir donné des armes aux utilisateurs contre les éventuels abus de Google et d’autres concernant leurs données, ce règlement semble bel et bien avoir accru la part de marché de Google dans la gestion des pisteurs publicitaires. Et si le nombre de ces pisteurs a bien diminué (et pour cause, leur existence pouvant contrevenir à ce RGPD), seuls ont survécu ceux de sociétés ayant les capacités de coller à la nouvelle règlementation en vigueur.

Autrement dit, le RGPD a tout simplement aidé Google à se débarrasser de ses concurrents européens en leur rendant plus délicate la tâche de conformité aux normes imposées. Et si le nombre de ces pisteurs a effectivement diminué sur pas mal de sites, il a en revanche progressé pour Google et sa régie publicitaire.

En somme, tout se passe comme si le règlement, pondu par nos futés députés, avait aidé Google au lieu de lui mettre des bâtons dans les roues. Bien joué.

Cette petite odeur de moisi qui pourrit l’atmosphère européenne et ses règlements à la con pourrait n’être que passagère et seulement le résultat d’une mauvaise décision alors que, le reste du temps, tout se passe finalement bien dans le monde merveilleux de la Normalisation Forcenée du continent européen.

Il n’en est rien : ce qui s’est passé avec le RGPD n’est que l’une des occurrences de ces idioties auxquels nos parlementaires nous habituent avec une constance qui frise l’abnégation. Se tirer des balles dans le pied n’est ni un accident, ni un sport extrême rarement pratiqué, mais bien une véritable tradition soigneusement entretenue et exécutée avec une régularité quasi-monomaniaque.

C’est ainsi que, depuis des années, les politiciens européens entendent briser des monopoles comme Don Quichotte entendait briser des géants (avec du reste le même résultat pitoyable). Il en est allé ainsi de Microsoft qui devait, à tout prix (et avec forte amende) séparer son système d’exploitation informatique de son navigateur internet, ce qui fut aussi grotesquement inutile que coûteux avec l’apparition de navigateurs bien plus performants et heureusement indépendants de la volonté du législateur (sans quoi nous aurions écopé d’une infâme usine à gaz subventionnée).

De la même façon, cela fait des années que l’Union Européenne et ses fins politiciens entendent briser l’affreux « monopole » de Google, soit sur les moteurs de recherche, soit sur la publicité, soit sur les systèmes d’exploitation pour téléphones portables, soit (introduire ici un marché juteux difficile à taxer encore plus sans se faire repérer).

À force d’essayer, les instances européennes y sont parvenues : Google a récemment écopé d’une amende, évidemment record (d’un peu plus de 4 milliards d’euros), pour avoir méchamment profité de sa position dominante dans le domaine des systèmes d’exploitation et dans les outils de recherches sur téléphones mobiles (ici, Android donc). Et quand bien même la firme américaine a dernièrement fait appel, elle a dû débourser ces milliards dont on sait déjà qu’ils seront forcément employés pour de beaux objectifs et de saines aventures.

Manque de bol, Google n’entend cependant pas se laisser faire : puisqu’on lui impose de proposer des systèmes d’exploitations totalement libérés de tout lien avec ses outils de recherche et de marketing publicitaire, la firme américaine propose donc de fournir Android, ou bien « packagé » gratuitement avec ses outils traditionnels, ou bien libre de toutes ces offres et, dans ce cas, à des prix savamment étudiés.

Autrement dit, un fabricant de téléphone pourra, conformément aux demandes européennes, disposer d’un système Android nettoyé de toute influence de Google, mais à un prix allant de quelques euros à plus de 30. Ce qui revient à augmenter mécaniquement de ce coût le prix des téléphones mobiles Android « sans Google ».

Selon toute vraisemblance, les fabricants et les consommateurs ne verront donc aucune différence : Google conservera l’intégralité de son hégémonie, et l’Union Européenne se sera une nouvelle fois ridiculisée tant l’impact effectif sera parfaitement invisible. Et puis, réussir à faire payer par le consommateur un produit au départ intégralement pris en charge par une société privée, c’est tout de même une belle réussite pour le politicien moyen, non ?

Quant aux 4 milliards encaissés pour le moment, il est plus que probable que les Américains les récupèreront amplement en répondant du berger à la bergère via l’une ou l’autre loi arbitraire sur les productions européennes (nombreuses, dodues et très exposées).

De ces guégerres minables, de ces réglementations idiotes, les consommateurs et contribuables de ces deux continents seront les grands perdants, comme d’habitude.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires181

  1. Le Gnôme

    L’Etat français n’a t-il pas dépensé quelques millions de brouzoufs pour bâtir une alternative à Google ? Je n’en entends plus parler, serait ce un enième ratage ?

        1. Aristarkke

          Allons, allons, il n’y a eu de pertes à tous les étages. Tva, charges sociales, salaires ont été versés et ont enregistré leurs effets habituels pour l’État. Sans compter toute la connivence que cela a entretenue…

      1. goufio

        Quaero « je cherche » en latin. Toujours pas trouvé ! Mince, encore une fois les politiciens n’auraient pas été efficaces avec notre pognon, il faudrait songer à les supprimer

  2. Aristarkke

    Fantastique, cette RGPD au niveau des cookies. Vous allez sur un site, par exemple celui de Capital. Vous voulez lire un article, le sélectionnez et commencez à lire. Dix secondes après apparaît l’ autorisation des cookies qui vous bloque évidemment la lecture. Après bien dix essais de la touche « valider », miracle, cela s’enregistre. Tout arrive à point à qui sait attendre, n’ est ce pas ? Article fini, vous revenez en arrière et désirez poursuivre la lecture avec un autre article du même site. Rebelote, une nouvelle autorisation est demandée, aussi laborieuse à faire enregistrer que la première. Et ainsi de suite, autant de fois que vous voulez lire alors que vous êtes toujours le même et ne l’avez pas quitté, ce site. Bref, vous devez radoter pour avancer. Quel progrès!

  3. MarieA

     » Autrement dit, le RGPD a tout simplement aidé Google à se débarrasser de ses concurrents européens  »

    Mais c’était le but. C’est LE seul but de l’Union Européenne, servir les États-Unis.

    Sinon, merci pour l’explication sur la lenteur d’Internet Explorer. J’ai dû le réutiliser cet été : plus jamais!

            1. theo31

              « Je suis communiste car ça me dispense de réfléchir.  »

              F. Joliot-Curie.

              Ou

              « L’idéologie, c’est ce qui pense à votre place. »

              Jean-François Revel, La Grande parade

      1. Dede

        Lorsqu’ils sont sinceres, ces cons n’ont toujours pas compris que la regulation n’a qu’un seul effet: augmenter les barrieres a l’entree.

        Certains d’entre eux ne sont pas si cons, mais alors, ce sont de vrais connards…

      2. Oui. Quand l’incompétence suffit à expliquer ce qu’on observe, pas besoin d’y ajouter la malice ; ce serait leur prêter bien trop d’intelligence et ne l’oubliez pas : les élus sont issus du peuple. Peuple con, élus cons, lois idiotes, résultats débiles.

      3. Pythagore

        Nos élus sont les nouveaux chevaliers de la table ronde, ils tournent en rond en permanence.
        Merci pour la mise à jour, plus il y a de contraintes, plus les petites entreprises se meurent, nos élus semblent ne pas avoir encore intégré l’équation.

      4. Aristarkke

        Il me semble bien que dès avant la mise en place du RGPD, des articles ou morceaux d’ articles, peut-être même ici aussi, indiquaient nettement que cette règlementation avantagerait les plus grosses sociétés disposant des moyens techniques et financiers pour sinon contourner, du moins la réduire à une nuisance minimale et négligeable quand, à rebours, les petits compétiteurs seraient bien davantage handicapés. Bref, ce filtre arrête les moustiques et laisse passer les chameaux…

    1. Aristarkke

      Vous cherchiez à émuler votre nouvelle imprimante par le truchement du net ??? Cela me paraît bien compliqué, comme moyen. 😛

  4. Aristarkke

    Dans les systèmes d’exploitation des Smartphones, il y avait trois compétiteurs. Microsoft n’ a pas réussi à intéresser beaucoup de fabricants à son système. Pour quelles raisons, je ne les connais pas vraiment. Arrivé trop tard, pas assez au niveau, peu importe. Comme cela ne fonctionne pas en parts de marché, M. a décidé de s’en retirer par l’usure de temps et la disparition en sifflet de la clientèle.

    1. albundy17

      Parce qu’il n’est pas pratique et qu’il n’offre rien en applications, comparativement à androïd.

      Je ne connais que ma belle mère de 80 balais qui l’utilise encore… 🙄

      1. Aristarkke

        Plaisante façon de donner de l’espoir à l’ ADP, dirait-on…
        Rassure-toi, même les Lumia meurent aussi (technologiquement) et 2019 me verra équipé d’un moderneuh smartphone! Le comparatif est en cours! Na! 😈

        1. turlututu

          Eh, oui cher Ari, je viens juste de remplacer mon Nokia Lumia sous windows par un Nokia Lumia sous Android version one. Un vrai merdier, je regrette vraiment mon windows phone.

    2. Pythagore

      A mon avis, Microsoft s’est viandé. D’après ce que je connais de l’histoire, à l’époque de windows CE puis windows mobile, il y avait pleins d’appli dispo, je m’étais même acheté un LG sous windows mobile. Puis Microsoft a voulu fusionner ts les systèmes d’exploitation du PC au mobile ce qui en soit était une idée pas bête sauf que les vieilles applis ne tournaient plus sur le nouveau système d’exploitation. Entre tps sont arrivés apple et android avec des « market place » pour les applis et le nombre d’applis dispo a cru très rapidement alors que chez Microsoft, ce n’était pas le cas rendant les téléphones moins intéressant car seul les applis de base étaient dispo et pas grd chose d’autre.

  5. MCA

    Pour ceux qui en douteraient encore, notre pays est mené par des comiques visionnaires qui ont gagné le tiercé dans l’ordre.

    Le recul des années nous permet à présent de juger la pertinence de leurs analyses et confirmer ce dont on se doutait : leur boussole indique bien le sud.

    Merci à eux de nous permettre de démarrer cette journée de bonne humeur par une franche rigolade!

    Extrait d’Atlantico :

    Michel Rocard (27 août 1992, Ouest-France) : « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie »…

    1. Higgins

      Ce cher Michou est une des rares personnalités de gauche que je respecte. Pas pour sa clairvoyance d’esprit du moins celle rapportée ci-dessus, plutôt pour sa sincérité, rare ches les socialos. Bon, là, il s’est clairement planté.

    2. kekoresin

      Michel Ricard (32 août 1992): J’vote oui à Mastriche comme ça pu besoin de payer la banque pour changer mes pesetas pour aller au camping à Roses! Grâce à l’Europe je vais faire des putains d’économies!
      Michel Ricard (34 août 2005): j’avais voté non à la constitution mais je croyais que c’était pour sortir du merdier. L’Espagne ça commence à être chaud niveau tarif. Je pars plus que 8 jours au lieu de 20.
      Michel Ricard (36 août 2018): j’peux pu allez au soleil avec ma caravane tirée par mon Opel Vectra diesel, pu aux normes et pu les moyens (Finitas las pesetas). Je bosse 2X plus pour 2X moins à la fin de l’année, en plus j’avais changé ma chaudière au fioul pour une super condensation au gaz à 10000 boules (crédit sur 10 ans). Bref, je me gèle les couilles et je ne peux plus aller au soleil. Heureusement qu’y a le réchauffement climatique pour la baignade à Calais!

      1. albundy17

        Michel Tricard aurais du m’appeler, j’aurais fait un tarif à 9.000 !

        Sans l’euro, je pense que l’on serait ds une situation pire encore..

        1. Higgins

          Je pense que c’est à la fois vrai et faux. Vrai parce que l »euro a empêché que le pays passe à la trappe vu la gabegie initiée par les dirigeants. Faux parce qu’il retarde l’inéluctable échéance et est un alibi commode pour nos politiques:  » C’est pas nous, c’est l’euro (ou l’Europe) ». Il faudra bien un jour affronter la réalité.

          1. albundy17

            Donc c’est vrai et vrai, mais on va déguster grave si (quand) ça pète(ra)

            Avec le franc, on paierait vraisemblablement le litron de gasoil minimum au tarif actuel, avec les taxes de l’époque.

        2. bibi

          Sans l’euro nous aurions un mécanisme de marché qui s’appelle le taux de change.
          Et il va falloir m’expliquer et pendant longtemps je crois comment la situation peut être pire avec un mécanisme de marché qu’avec un instrument politique dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

          1. albundy17

            Nous « bénéficions » d’une monnaie bien plus forte que celle que nous aurions pour nos achats à l’extérieur, grosso modo 95 % de nos dépenses.

            Bien sûr il y a son pendant, mais ça se voit moins et plus long à délabrer l’économie

            1. bibi

              2017 importations : 31.98% du PIB
              2017 exportations : 30.88% du PIB

              http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/FRA/fr/NE.IMP.GNFS.ZS.html
              http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/FRA/fr/NE.EXP.GNFS.ZS.html

              Donc il va me falloir une autre explication.

              Puisque vous admettez que l’euro est surévalué par rapport ce que serait le Franc aujourd’hui, pouvez-vous m’expliquer en quoi il est préférable d’avoir une monnaie qui n’est pas à son cours de marché?

              1. albundy17

                panier de la ménagère : 95 % d’importations.

                Revenu du capital des sociétés exportatrices : 0, sans compter la COFACE qu’elle finance.

                Je n’ai jamais dit, d’autre part qu’il est préférable d’avoir une monnaie surévalué qui tue nos sociétés (enfin ce qui reste encore), je dis qu’avec le franc nos sociétés ne seraient toujours pas compétitives (coût du travail) mais qu’en plus les sans dents paieraient TOUT bien plus cher.

                1. bibi

                  Je vous cite :
                  « Sans l’euro, je pense que l’on serait dans une situation pire encore… »
                  « Nous bénéficions d’une monnaie bien plus forte que celle que nous aurions pour nos achats à l’extérieur, »
                  « Je n’ai jamais dit, d’autre part qu’il est préférable d’avoir une monnaie surévaluée »

                  Comprenne qui pourra!

                  Quand au panier de la ménagère composé à 95 % d’importations, je voudrais bien une source parce comme la ménagère dépense 20% de son budget dans l’alimentation et que la France importe pour seulement 50G€ de produits agricoles et alimentaires, je suis curieux de voir comment il est possible d’arriver à un tel résultat.

                  1. albundy17

                    Pire encore pour le sans dents, tu le fais exprès apparemment.

                    Je te cause de l’instant T, seule vision du français.

                    Le panier de la ménagère, faut que tu te rapproches de l’insee, on achète pas que de la bouffe d’après eux, tu dois confondre avec ton panier en osier quand tu vas acheter tes fruits exotiques, tes mandarines du maroc, tes olives de turquie, etc, etc, j’imagine que t’achetes jamais de fleurs sauf les chrysanthemes, ce qui reste de la production française. (et encore)

                    ps, la ménagère, son budget bouffe c’est 18 % y compris la liste non exhaustive de produit étranger, budget amputé de 30 % en faisant son plein de carburant si on avait pas l’euro

                    1. albundy17

                      second PS, le budget bouffe pour les sans dents se rapproche d’ailleurs plutôt de 14 % de bouffe industrielle fabriquée en dehors de la france, et c’est la majorité.

                      Tu me trouveras aussi aussi la répartition des 50 giga E de produits bouffe, flux entrant et sortant, hein

                    2. Théo31

                      « budget amputé de 30 % en faisant son plein de carburant si on avait pas l’euro »

                      Surtout si on n’avait pas le socialisme. Ce n’est pas l’euro qui vote les taxes en France.

                    3. Et puis l’euro c’est la monnaie de pas mal de monde et c’est bizarre, mais le tabassage fiscal, il est bien franco-français.

                    4. albundy17

                      ça, Théo, c’est l’un des coté pervers, ces enculés ont profité du maintien du pouvoir d’achat pour augmenter les taxes en conséquences

                    5. Aristarkke

                      Sur Twitter, il y a un troll LREM qui a mis une infographie avec les prix du gazole dans les différents pays européens, visiblement pour nous démontrer que nous ne sommes pas les plus esquintés…
                      Arrêtée aux prix de vente à la date du 28 écoulé. Trois pays le vendent plus cher (mais la pression fiscale y est très, très inférieure à celle de la Grance) et quatre autres pays sont mentionnés pour des prix à peine moins élevés…Mais tout un lot de pays n’ y figure pas, comme par hasard puisque les prix y sont très en dessous et pas forcément à cause d’ un revenu moyen nettement inférieur à celui des Grançais…
                      Par exemple, le Luxembourg défonce tout le monde avec du gazole <1,10€/L alors qu'il a le revenu per capita le plus élevé.
                      Salauds de riches…

                    6. Ce que son infographie montre est que beaucoup de pays européens sont tabassés fiscalement. La belle affaire ! Dès que ça merdoie en France, il y a toujours un petit merdeux élu pour venir dire « oui mécépirailleurs », ce qui est le degré 0 de l’argumentaire d’imbécile.

                    7. Stéphane B

                      @ Ari
                      Aux Canaries, le gazole est aux environs de 1€ le litre. Pourtant, pas de raffinerie là-bas me semble-t-il.

                    8. bibi

                      Donc toujours pas de source pour le panier de la ménagère, je vous dis que 20% des dépenses de la ménagère sont de l’alimentaire vous dites 18% dont acte expliquer moins comment on arrive à 95% de produits exportés dans le panier de la ménagère avec 18% d’alimentaire et une importation de produit alimentaire égale 50G€.

                      Tableaux de l’économie française
                      insee.fr/fr/statistiques/2569424?sommaire=2587886
                      rapport page 135

                      Dépense alimentaire : 3600€ par personne source : insee.fr/fr/statistiques/1379769 (ça date de 2014)
                      Prix du carburant HT 0.6€/L.
                      Prenons une décote de 20% de la monnaie nationale par rapport à l’euro cela équivaudrait donc à un litre à 0.6*1.25 soit 0.75€/L HT soit 0.15€/L d’augmentation rajoutons la TVA et nous arrivons 0.15*1.2 soit 0.18€/L
                      30% de 3600 ça nous fait donc 1080€
                      Conclusion pour amputer le budget nourriture de 30% il faut consommer : 6000L (6000*0.18=1080) d’essence par an ce qui nous fait par semaine 115L.

                      Au passage un petit rapport du Sénat ou vous pourrez voir que la part des dépenses des ménages en biens importés augmente avec le revenu.
                      https://www.senat.fr/rap/r08-169/r08-169_mono.html
                      Encore une fois prière de me montrer comment le panier de la ménagère peut être composé de 95% d’importation quand la part des produits importés s’établi à 14.5% en moyenne et qu’elle est de moins de 13% pour les deux premiers déciles.
                      Je sais que le rapport date de 2009 mais avouez quand même qu’il est fort peu probable qu’en moins de 10 ans la part des produits importés des deux premiers déciles soit passée de moins de 13% à 95%.

                      Vous défendez cet instrument économique socialiste qu’est l’euro sans le moindre argument étayé, avec une méthode toute socialiste qui est la défense des pauvres, alors même que vous savez que la meilleure façon qui existe pour les pauvres de s’enrichir c’est le marché libre et qu’en enlevant les changes flottants le marché est devenu moins libre.

                      Ce n’est pas parce que le tabassage fiscal est le premier problème de la France que pour autant l’euro n’en est pas un.

                    9. albundy17

                      heuuu, bibi, il n’y a pas que le pétrole que l’on consomme, hein;

                      Tu bloques sur le 95 %, c’est bien. Tu peux aussi t’orienter vers le 5eme décile, ils sont à moins de 14 % pour le budget bouffe, et c’est pas du poireau du marché.

                      Pourquoi t’enleves les taxes sur le pétrole, mystère, en cas de franc c’est supprimé ? on m’avait pas prévenu.

                      comme la majorité des gens de village, je crame 2000 litres de fioul, revois tes calcul pour tes pleins d’essence.

                      tu peux aussi réviser tes calculs sur la bouffe, ta viande française et nourrie avec du granulat étranger, soignées par des médocs étranger, réchauffée avec de l’énergie produite avec du combustible étranger.

                      Ton porc viens d’allemagne, ton poulet du brésil, ton agneau de nouvelle zelande, tes fruit et légumes de partout sauf quelques tonnes de maraichers locaux.

                      on exporte du blé, ça tu peux en bouffer tant que tu veux, mais ça ira pas t’effleurer l’esprit que ça contrebalance l’importation de ce que tu as ds ton assiete, hein.

                      t’as pas un produit blanc chez toi fabriqué en france, ni un produit electronique, mais bon, hein, spa grave, ça compte pas. t’as acheté une bagnole française ? coool ! y’en a encore quelques unes ASSEMBLEES sur le territoire.

                      Tu t’habilles avec quoi au fait ? avec du made in france ? mdr

                      Tu pourras aussi revoir tout tes calculs non pas avec 20 % de décote, mais plutôt 30, comme c’est habituellement reconnu.

                      Enfin m’associer débilement à une défense du système euro et au socialisme m’apprends que vous êtes équipé d’oeillères et dans l’incapacité de lire autre chose que ce qui vous arrange ds mes propos.

                      pas besoin d’être sorti des cuisses de Jupiter* pour savoir que si nous étions resté en franc TOUT serais plus cher de mini 30 %, avec une inflation galopante à l’instar de TOUT les pays socialistes, et que SEUL le carcan relatif de l’euro nous en a mis temporairement à l’abri.

                      Pour mes autres réflexions concernant ce que je pense de l’euro,LIRE en suivant avec le doigt ce que j’ai précédemment écris, insister lourdement sur ce que vous OMETTEZ systématiquement.

                    10. bibi

                      Les mathématiques niveau collège apparemment ça passe au dessus de votre tête.
                      Je n’enlève aucune taxe puisque seule la variation du prix de l’essence HT à une influence sur le prix à la pompe.

                      Démonstration soit :
                      – a le montant du litre d’essence
                      – b le montant de la TICPE
                      Le prix du litre d’essence TTC est donc de (a+b)*1.2

                      Si le prix de l’essence HT augmente de x, le prix du litre d’essence TTC sera donc de (a+x+b)*1.2
                      Calcul de la variation du prix du litre d’essence :
                      (a+x+b)*1.2 – (a+b)*1.2=x*1.2
                      Maintenant vous pouvez admettre que la TIPCE qui est une taxe d’un montant forfaitaire n’a aucune incidence sur la variation du prix à la pompe quand le prix de l’essence HT augmente.

                      Avec une décote de 20% je suis arrivé à une consommation de 6000L d’essence, donc avec vos 2000L de fuel consommé par vous tout seul il vous reste encore 4000L pour vous tout seul soit environ 80L par semaine pour arriver à 30% du budget alimentaire.

                      Vous pouvez continuer à raconter ce que vous voulez sur l’origine des produits consommés sans jamais citer le moindre montant, il n’en reste pas moins que vous n’avez toujours pas réfuté ni le montant de 50G€ d’importation agricole et alimentaire, ni le fait que le montant des importations dans le panier de la ménagère est aux alentours de 15% et comme tout votre argumentaire repose sur le fait que 95% du panier de la ménagère est composé d’importation il serait tant je crois de citer vos sources.

                    11. albundy17

                      En parlant de sources, tu te poses là….

                      t’as toujours pas saisi que le panier de la ménagère n’est pas ton petit marché de poireaux du dimanche.

                      Ne me cause pas de mon niveau de math, je continuerai à ne pas te causer de ton niveau de français.

                    12. albundy17

                      Rhoooo, Etats généraux de l’alimentation l’année dernière, il est fait mention de l’importation de 40 % des fruits et légumes que l’on a sur nos étals, comment qu’elle fait la ménagère pour n’en acheter que 18 % ????

                      Ha oui elle sélectionne ^^ pis les maraîchers jette le reste ^^

                      Pis faut aller au marché, hein, pasque ds la grande distribution, y’a plus que 5 % de produits cultivé en france, comme les produits manufacturés (toujours ds les états généraux de l’alimentation, octobre 2017), pis ces 5 % sont cultivés à main nue et sans bottes puis transporté à dos d’âne, faudrait pas utiliser des machines outils made ailleurs qu’en france ou des trucs à base de pétrole qui refuse de jaillir de nos terres, hein, enfin tout ces petits trucs qui ne sont absolument pas sous l’influence d’une monnaie qui perdrait 30 %, n’est ce pas ^^

                      Donc voilà, même la seule partie alimentation du panier de la ménagère n’a rien à voir avec ton 18 % sorti de ton chapeau a trous.

                      Avant de ressortir des âneries sur notre quasi indépendance alimentaire, renseigne toi aussi sur la viande (et ses célèbres minerai genre lasagnes au cheval de hongrie, par exemple), le poulet brésilien, l’agneau de NZ le porc d’allemagne, même la sauce tomate vient de chine, et pas UN produit alimentaire industriel ou semi artisanal est fabriqué avec du local, même la Coppa ou Lonzo Corse.

                    13. sam player

                      69% des produits en marque distributeurs (MDD) sont strictement d’origine étrangère… ce qui ne préjuge pas de l’origine strictement française des autres.
                      Les produits ménagers sont importés à 92% et les conserves et produits secs à 89%.
                      Source FIMIF 2017

  6. Gerldam

    Moralité: il faut voter pour le Bruxit.
    Sortir Bruxelles de l’Europe et les envoyer aux Kerguelen par exemple (sans bateau de retour).

        1. Pheldge

          Ô jeune P&C, souviens-toi que le bas lèse, mais le bât blesse. Wiki te renseignera sur ce qu’est le bât pour une bête de somme.*

          *Eh non, ce n’est pas une femme ch’ti 😉

  7. Aristarkke

    Je note cependant qu’aucun acteur européen,US, asiatique ou arabe n’ a entrepris d’ en mettre un au point, de système d’exploitation de Smartphone. Pourtant le marché existe puisque même les migrants imaginés dépenaillés (selon la doxa soce) fuyant invariablement des pays en guerre, arrivent déjà dotés du confort moderne de téléphonie, bien que sous la coupe du Grand Satan, ce qui, étonnamment, ne trouble guère ces écorchés de la sensibilité religieuse rigoriste. Ce n’est donc pas un problème de débouchés…

  8. Firmin

    Baffff.
    On peut utiliser l’informatique SANS microsoft, SANS gogolle, SANS logiciels aux codes propriétaires, SANS être pisté, SANS garder ses cookies sur sa machine !
    Si ce n’est pas totalement sécure, ça limite déjà sérieusement sa vulnérabilité…
    Je reste toujours profondément consterné quand je vois à quel point de légèreté et de désinvolture, les gens utilisent l’informatique en général, et internet en pariculier….
    Déjà, ne pas laisser ses données et autres identifiants traîner un peu partout (le modérateur comprendra…)

    1. taisson

      @Firmin 2 novembre 2018, 10 h 33 min
      « on peut utiliser l’informatique SANS microsoft, SANS gogolle, SANS logiciels aux codes propriétaires, SANS être pisté ».

      Non, très peu de gens en sont capables…Et surtout pas les addicts dont les « compétences informatiques » n’impressionnent que leurs grand père !!

      Déjà, en virant les cookies, en refusant de mettre mes données la ou on me le demande, et d’étaler ma vie privée, je suis un original !! Mais mes compétences s’arrêtent la dans ce domaine..

      Pour ne pas être « coincé par les monopoles » de la méchante mondialisation, je serais capable de me fabriquer un vélo, voir même un machin motorisé moi même, et je peux aussi me construire tout seul un endroit pour habiter suffisamment confortable pour y survivre…Ce que la plupart des « calés » en clavier sont bien incapables de faire!
      Et ce n’est pas pour ça que je les prend tous pour des ânes

      J’ai bien connu l’époque ou plus de 80% des gens utilisant une automobile (mal le plus souvent). étaient incapables de seulement comprendre comment ça marche C’est simplement la même chose pour les technologies d’aujourd’hui.

      Mais on ne protège pas les gens malgré eux, et rien n’a jamais empêché les commerçants de cerner les occasions et les tendances d’achat de leurs clients, même du temps du papier et des crayons !! C’était juste beaucoup plus long !

      Chercher à légiférer est une tendance lourde ici, et donc on y va !!
      Et ça ne résout pratiquement jamais rien, mais dans ce pays, les expériences ratées n’ont jamais empêché de recommencer les mêmes âneries..

      C’est plus facile que de mettre en place des vraies formations technologiques a l’école…

      1. MCA

        @taisson 2 novembre 2018, 12 h 15 min

        « je serais capable de me fabriquer un vélo, voir même un machin motorisé moi même, et je peux aussi me construire tout seul un endroit pour habiter suffisamment confortable pour y survivre »

        Et les problèmes vont arriver quand vous tenterez de faire immatriculer et circuler vos constructions roulantes sur le domaine public et que les agents de l’état vont s’intéresser à vos constructions habitables sans permis et taxes associées.

        Sur votre propre propriété vous n’êtes pas chez vous mais tout juste toléré à condition de mettre la main à la poche et pas qu’un peu!

        1. taisson

          @MCA 2 novembre 2018, 13 h 46 min

          Je ne me suis pas bien exprimé, en tout cas je n’ai pas été compris !
          Et la réaction des autorités est bien connue, et c’est d’ailleurs ce qu’ils essaient de faire aussi pour le web en général..

          Je voulais seulement expliquer par comparaisons que ce n’est pas parce que l’on pense être un petit malin, et pouvoir se passer de l’existant dans certains domaines, ( le sujet était les poids lourds du web) que c’est possible pour tout le monde….Et pour tout !

          Et donc, que pour la majorité des usagers, on peut très difficilement se passer des Google, Microsoft et consorts !

    2. bibi

      On peut aussi utiliser l’informatique avec Microsoft avec Google avec des logiciels aux codes propriétaires, sans être pisté, et sans garder des cookies sur sa machine, il suffit juste de débrancher le câble réseau.

      1. albundy17

        On peut aussi continuer à se faire sciemment pister afin de recevoir des pubs susceptibles de nous intéresser plutôt que de recevoir une avalanche de pub pour des couches confiance, de la colle dentaire ou du viagra.

        C’est très bien fait, pour ne recevoir depuis que j’ai arrêté la parano dont vous souffrez, des offres plus en correspondances avec mes besoins et intérêts.

        Je rêve que les chaines de télés soient aussi performantes, avec des campagnes de pubs arrêtant de me vendre de la crème anti cellulite (lol) et des serviette hygiéniques, une sorte de POD (pub à la demande)

    1. MCA

      Au sujet des CE,

      A mon avis il serait plus pertinent de repartir équitablement les sommes consacrées aux CE auprès des employés plutôt que de permettre à certains de vivre sur la bête en évitant d’assumer les tâches pour lesquelles ils sont sensés être payés.

      1. Vassinhac

        Bien sûr, mais l’intérêt jusqu’à présent était l’absence de fiscalité. Il n’y en a plus aucun : quel avantage pour le salarié de toucher des chèques vacances péniblement utilisables quand il pourrait avoir un virement ?

          1. MCA

            Oui, mais il ne faudrait pas confondre disparition du CE et disparition de l’argent du CE, chose qui pourrait bien arriver connaissant les guignols qui sont aux manettes.

        1. MCA

          @Vassinhac 3 novembre 2018, 5 h 53 min

          « l’intérêt jusqu’à présent était l’absence de fiscalité »

          Certes, mais sur le budget du CE entretenir tout un tas de parasites qui devraient être au boulot sans cela coûte largement la fiscalité évoquée.

          Je suis donc pour une répartition équitable de cette manne financière quitte à payer des impôts dessus.
          Et pourquoi pas la même somme pour tout le monde ce qui donnerait un petit coup de pouce « loisirs » à ceux qui ont les salaires les plus faibles.

          Ensuite, libre à chacun d’utiliser cet argent comme bon lui semble sans avoir l’obligation pour en profiter de passer par des distractions sur catalogue dont on n’a bien souvent que faire.

          Mais ce n’est que mon avis et ce petit système bien rodé tourne très bien sans…

          1. albundy17

            parasites qui se retrouvent d’ailleurs largement également ds les syndicats, bouffant à tout les râteliers sans en branler une.

            A ce propos, il parait que c’est le mois « No Nut »

            Va y avoir des explosions ^^

            1. MCA

              Il ne te viendrait jamais à l’idée que l’argent bloqué au CE puisse faire partie du salaire et qu’il pourrait très bien être versé directement sans passer par la case CE avec ses inévitables pertes en ligne?

              1. sam player

                Je suis pas étonné que tu veuilles redistribuer… LOL ca ne fait pas partie du salaire, t’as vu ça où dans le contrat de travail ? le mieux étant de ne pas le prélever…

                1. sam player

                  En gros MCA, un groupe d’individus me cambriolent et se partagent le butin… et toi tu veux leur confisquer le produit de leur larcin et le partager entre les habitants de mon quartier !
                  Moi je veux juste qu’on me rende ce qu’on m’a volé !

  9. Raoul Kermes

    Le RGPD (Hergé Pédé, moi c’est comme ça que j’ai retenu) vous oblige à pouvoir prouver rétroactivement le consentement obtenu lors de votre collecte de données.
    Sous peine d’une amende pouvant monter à 10% du CA annuel. (Ils allaient pas s’emmerder avec le bénéfice..)

    Hors c’est pratiquement impossible. Par exemple, comment prouver qu’en 2007 j’ai obtenu telle adresse email via un processus double optin (validation de l’inscription via un lien dans un message) ?

    On pourrait y rétorquer OK, mais regarder madame la juge, j’ai un très faible taux de désabonnement et de plaintes, ce qui tend à démontrer que j’ai obtenu mes données de façon licite.
    Seulement voilà, qui se risquerait à une pareille impertinence ? Dans un procès contre la force publique ??

    Voilà pourquoi de nombreuses petites entreprise ont dû saboter leur fond de commerce, en envoyant le fameux « nous avons mis à jour notre politique de vie privée…pitié cliquez si vous voulez rester avec nous ! »

    Sachant que le taux d’ouverture d’une newsletter va rarement dépasser les 20 % en temps normal (donc en dehors d’un contexte de saturation des boites emails avec ce même message pénible), on peut assumer qu’avec cette histoire nombreux petits ont perdu une part considérable de leur fond de commerce.

    Les gros, eux, avaient déjà embauché des armées de juristes un an avant…

  10. Pierre

    effet de bord nocif supplementaire du RGPD: les recherches de donnees personnelles…imaginez un petit nombre d’activistes voulant faire chier une compagnie, envoyant plusieurs milliers de demandes d’acces aux donnees.
    la RGPD mandatant une reponse sous 30j, et les entreprises ayant en general une seule ressource->embauche->cout supplementaire pour l’entreprise ou sinon elle s’expose aux plaintes desdits margoulins ayant envoye leur requete, ce qui peut creer un impact financier/juridique/d’image de marque.
    Bref, un beau bordel potentiel

  11. Villon89

    Parfois, on oublie que Google et autres ont tout simplement changé nos vies. Et si ils ont une position dominante c’est tout simplement parce que leurs produits sont juste ultra efficaces. Personne n’a fait mieux aujourd’hui.
    Hier, dans un reportage, on comparait l’invention de Google à la création de l’imprimerie et je pense que cela n’est pas exagéré. Fallait-il accuser Gutenberg de position dominante reléguant les moines copistes au chômage ?

      1. Aristarkke

        C’est peut-être ce qui est arrivé à l’époque sans que cela soit rapporté.
        Après tout, Jacquard, quand il a mis au point et sorti son métier à tisser, a subi une révolte des canuts lyonnais (ouvriers tisserands) qui ont détruit des machines.
        Au départ, Jacquard planchait surtout sur son métier à tisser pour permettre de supprimer le travail des enfants et il y est effectivement arrivé par le gain de productivité acquis par ces machines sauf que les parents avaient besoin de l’apport économique des enfants et les ont envoyés bosser ailleurs…
        A noter que ce métier est considéré comme un des ancêtres de l’ordinateur puisqu’il utilisait déjà (sous Bonaparte) des cartes perforées pour régler les points de tissage…

  12. Rick Enbacker

    Je rêve d’attaquer l’État pour abus de position dominante.
    Mais lui, par contre, pour le faire disparaître, c’est pas gagné…

  13. lxy

    Qu’on le veuille ou non, que ca nous plaise ou pas Les GAFA sont absolument incontournables aujourd’hui. Aucune autre société, même américaine,n’ est capable de concurrencer les Microsoft, Google et Amazon dont les investissemnts logiciels se chiffrent en milliards d’années de programmeurs. Microsoft est utilisé par 95 % des entreprises mondiales, y compris en Chine…
    Et j’aimerais voir la tête des Français si Google annonçait qu’il ne desservirait plus la France si on lui cherchait des poux dans la tête !
    Ayant dû retourner par la Poste un article commandé chez Amazon , j’étais à peine sorti du bureau de Poste qu’Amazon en accusait réception et me reversait le montant de l’achat.
    Nos grands groupes de distribution français qui ont un retard monumental en terme d’informatique n’ont pas d’autre choix que de nouer des accords humiliants avec Amazon(=Carrefour) ou Google (=Leclerc).
    Dans le domaine du logiciel professionnel seulement 2 entreprises non-américaines sont leader : SAP, allemande et Dassault Systèmes (qui a mêmevendu son logiciel de gestion de projets industriels à Boeing !).
    La Mairie de Munich qui avait voulu déchapper à Microsoft est contrainte de faire machine arrière à grand frais.
    Qualcomm, pour laquelle j’ai travaillé tient avec ses brevets de téléphonie l’industrie mondiale des smartphones.Elle réclame actuellement 7 Milliards de pénalités à Apple !

    « Courrez, courrez…camarades »

  14. goufio

    « La politique est l’art de chercher des ennuis, de les trouver, d’en donner un diagnostic erroné, puis d’appliquer les mauvais remèdes. » – Ernest Benn

  15. goufio

    « Je me demande parfois si le monde est dirigé par des gens intelligents qui se moquent de nous ou par des imbéciles qui y croient vraiment. – Mark Twain (1835-1910

  16. goufio

    « Si un État avait enfanté un Microsoft, un Google, un Facebook, fait fructifier son économie comme Warren Buffett l’a fait pour les actifs de Berkshire Hathaway ces cinq dernières décennies ou inventé l’ampoule électrique, cela se saurait. » – Thierry Godefridi

  17. goufio

    « L’Etat moderne est inefficace et nuisible. Puisqu’il est inefficace on pourrait se passer de lui ; puisqu’il est nuisible on devrait le faire » – Murray N. Rothbard – Man, Economy, and State- Princeton – 1962

  18. BDC

    J’adore quand les gens mettent volontairement leurs données ADN sur des sites privés… RGPD à côté est ridicule.
    « Les traces d’ADN prélevées sur les lieux des crimes n’avaient jamais correspondu aux 16 millions de profils présents dans le fichier du FBI. Au début de l’année, les enquêteurs ont pris les données issues d’un échantillon d’ADN d’une des scènes du crime, les ont transférées sur GEDmatch et sont tombés sur des cousins au troisième degré. En reconstituant minutieusement l’arbre généalogique, en le croisant avec d’autres données (réseaux sociaux, documents historiques) et paramètres (domicile, âge…), ils ont mis la main sur Joseph James deAngelo quatre mois plus tard. (…) Il est désormais possible d’identifier 6 personnes sur 10 d’origine caucasienne aux Etats-Unis, même si elles n’ont pas fait de test ADN, grâce à un lien avec un cousin éloigné. « Il suffit que 2 % de la population fasse un test pour qu’on arrive à 100 % d’identification », affirme-t-il. La fin de l’anonymat est proche. »

    lesechos.fr/amp/78/2215278.php

  19. Citoyen

    Que ce soit à la grosse commission de Bruxelles, comme au gouverne-ment, quoi qu’ils fassent, quoi qu’ils décident, ils sont presque assurés de se planter lamentablement, en produisant le résultat inverse de celui qu’ils avaient programmé. Une sorte de scoumoune qui leur colle aux basques … Comme s’ils étaient marqués par le destin …
    Les voir se prendre les pieds dans le tapis serait savoureux, s’il n’y avait pas d’effet néfaste pour ceux qui n’ont rien demandé. Mais ce n’est pas le cas …
    Ils devraient en tirer une règle de fonctionnement, à s’appliquer instamment. Puisqu’à chaque fois qu’ils prennent des mesures, ils obtiennent presque systématiquement le résultat inverse de celui qu’ils avaient espéré, c’est en ne faisant rien qu’ils maximisent les chances d’aboutir au résultat qu’ils s’étaient fixé !
    Du coup, prenant conscience des conséquences tragiques de leur présence, ils pourraient même démissionner, pour épargner les populations de leurs nuisances … Mais là, je m’égare …

    1. MCA

      @Citoyen 3 novembre 2018, 1 h 24 min

      « c’est en ne faisant rien qu’ils maximisent les chances d’aboutir au résultat qu’ils s’étaient fixé ! »

      Non, c’est en prenant la décision inverse de celle qu’ils allaient prendre que ça marchera.
      On retrouve la même démarche concernant le trading boursier.

      En gros 95 % des intervenants se font plumer, il leur suffirait donc de prendre la décision inverse de celle qu’ils ont prise pour être gagnant.
      Un peut vite dit quand même car c’est faire abstraction des algorithmes toujours à l’affût de la moindre opportunité de gain.

      1. Citoyen

         » c’est en prenant la décision inverse  » … Ben non, pas forcement …
        Action / réaction … les forces de réaction qui s’opposent, ne vont pas systématiquement à l’opposé strict … le principe d’une opposition, c’est de s’opposer, mais ça peut partir dans n’importe quelle direction … C’est les circonstances de l’instant qui donne la direction.
        L’exemple des algorithmes le confirme …
        Mais ce qu’ils ne veulent pas voir, est que quoi qu’ils fassent, les gens n’en veulent pas. Ils feront donc tout ce qui est possible pour que ça se passe mal. C’est plutôt comme ça qu’il faut voir les choses.

          1. MCA

            Mais le trading en direct ce n’est pas un jeu de fléchettes mais une redoutable chasse à l’affût, une drogue très dure dont il est extrêmement difficile de se sevrer.

      1. MCA

        Il faut se délocaliser en Asie via le VPN d’OPERA pour que ça marche en ce qui me concerne (Paris). (pour les US et l’Europe ça ne marche pas)

        Comme quoi il y a toujours des contournements possibles aux interdits.

        1. Aristarkke

          Dans le paramétrage, il a dû être considéré que le risque de lecteurs « passagers clandestins » était surtout localisé aux USA et à l’ Europe.

          1. MCA

            Je ne sais pas qui interdit de lire, mais vu le type de site qui ressemble plus à un ramassis de ragots du calibre France Dimanche ou Closer qu’autre chose, je me demande bien ce qu’ils ont à protéger.

            1. Aristarkke

              MCA, ce n’est pas parce que toi, tu estimes que c’est du niveau d’ un Closer que ces Canadiens ont la même opinion de leur valeur! 😛
              Peut-être qu’ils déploient beaucoup d’ efforts pour des salades de piètre qualité? C’est aussi possiblement une technique pour appâter le lectorat de mettre en place une défense ostentatoire, façon Parmentier et ses champs de patates…

              1. MCA

                Tout à fait!

                Ce jugement de « valeur » n’engage que moi.

                Si ce genre de parutions intéresse les gens, je n’y vois aucun inconvénient tout en soulignant de nouveau que je ne vois pas ce qu’il y a a protéger sur de tels sites.

                Ta théorie du champs de patates tiendrait la route si tout le monde savait à quoi sert un VPN et comment l’utiliser, ce dont je doute.

    1. bibi

      Pour Chrome et Firefox vous avez SetupVPN qui est gratuit (mais qui nécessite de créer un compte utilisateur) et qui offre bien plus de localisation possible (notamment le Canada) que celui intégré à Opera, vous pouvez de plus l’accompagner de WebRTC Leak Shield lui aussi gratuit.

    1. MCA

      Et c’est rien de le dire Major,

      Edouard qui nous bassine avec l’écologie/excuse quand il s’agit d’augmenter les carburants, assez curieusement prend des mesures anti-écologiques quand il s’agit d’économiser le chauffage.

      Sûr que moins de chauffage c’est moins de recettes potentielles dans la caisse sans fond…

      https://immobilier.lefigaro.fr/article/changement-de-fenetres-la-fin-de-l-aide-fiscale-fait-grincer-des-dents_a38f8e9e-bfd2-11e8-bf45-9f357aa333c3/

      1. albundy17

        Ben non MCA, faut arrêter avec ces incitations fiscales pourrissant le marché. T’es ptet content de recevoir un chèque de Bercy de 30 % d’une facture majoré de 40 % pasque t’as un crédit d’impôts ?

        Tout les matériels que j’ai été amené à poser « bénéficiant » d’une réduc d’impôts on mystérieusement baissé de prix (jusqu’à 50 %) dès leur déclassement d’après Bercy.

        Alors par exemple, entre une condens à 103 % de rendement / CPI (théorique) à 6.000 et crédit d’impôt, et une BT 97% à 1200, ben….

        1. Higgins

          Nos clowns officiels se grandiraient à ne plus inventer des usines à gaz comme les niches fiscales. L’incertitude fiscale qui pèse sur ce pays est devenue insuportable.

          1. albundy17

            C’est comme carglass, t’attends le « cadeau » qui te convient le mieux pour péter ton pare brise*, faut pas rater ça ^^

            tas de cons

            (vitre cassé, toussa…)

            1. sam player

              A propos de carglass, j’aimerais bien savoir par quelle ineptie, dans un système assurantiel, le prestataire peut rembourser à l’assuré une partie du montant du dommage (sous forme de cadeau ou rachat de franchise) sans que les compagnies d’assurance ne trouvent rien à redire : par exemple elles versent 1000€ pour un pare-brise et le prestataire ristourne 150€ au « client ».
              Ça ressemblerait presque à de la fausse facture, voire de la corruption !
              (je rappelle que perso je ne m’assure pas pour ce type de dommage, ni l’incendie, tellement je trouve ça débile car à moins d’avoir la scoumoune ou d’être idiot, sur 5 à 10 ans on est largement perdant et ce dans 100% des cas, pas d’exceptions, qui si elles existaient pourraient justifier la nécessité de s’assurer, mais ce n’est pas le cas)

              1. albundy17

                Voire même un enrichissement de l’assuré, ce qui est contraire au droit il me semble.

                J’avais pas pensé à l’incendie, ça représente un gros % ?

                1. sam player

                  Sur une assurance au tiers, bris de glace + incendie + les conneries du même genre 20% environ -100€ environ*- certainement moins en % sur une tous risques…

                  * : lorsque ma fille a voulu assurer son premier véhicule avec 0% de bonus, assurance 500€ environ.

                  BDC donne un nom à ce type de risque, j’m’en rappelle plus…

                  1. sam player

                    (500€ au tiers, je précise)
                    Ces assurances ont fortement augmenté à cause d’une part du prix des pare-brises qui sont souvent galbés sur les 2 axes alors qu’avant ils étaient galbés que sur un axe, voire plats (genre 4L), mais aussi parce que les optiques de phare en plastique ont été inclus (avant ils étaient exclus si en plastique, bah oui le plastique c’est pas du verre)… et autre raison : le contrôle technique et la revente du véhicule… hum…

                    1. albundy17

                      Heu, oui, j’ai fait moins 30 % quand j’ai arrêté le bris de glace, me demandais combien pouvait représenter l’incendie.

                      BDC appelle ça la cerise sur le gâteau. 🙄

                    2. sam player

                      Hi hi… oui plus de 20% effectivement, c’était 150€ de plus (sur une prime de base de 500€), je viens de vérifier dans mes courriels.

                      Le nom de ce type de risque, ça doit être « risque sélectif », c.-à-d. que ceux qui vont s’assurer présenteront globalement un plus gros risque que la population en général.

                    3. albundy17

                      je regardai un peu les chiffres, environ 3 millions d’interventions annuelle (réparation ou remplacement), prix moyen 400 euros (chiffre qui datent un peu 🙄 ).

                      40 millions de bagnoles pratiquement toutes assurées bris de glace (sauf nous deux ^^), 6 milliards de rentrée (à 150 euros/contrats), 1.2 en débours, on peut largement appeler ça la cerise sur le gâteau 🙄

                  2. BDC

                    ??? Type de risques ? Tu parles de la sélection des risques ? Anti sélection ? En choisissant la couverture la plus faible tu montres que tu es un bon chauffeur puisque tu préfères t’auto-assurer plutôt que payer 100€ de plus, donc même ton assurance de base coûte moins cher (ou alors ton assureur fait + de marges en % 😎 ).
                    Elle est où l’ineptie ? L’assureur a tout intérêt à te faire payer plus cher, l’Etat récupère + de taxes, le garagiste + de CA, et c’est encore pire pour les lunettes : les gens préfèrent payer une mutuelle + taxes + frais de gestion plutôt qu’acheter eux-mêmes leurs lunettes moins cher et + tard, et comme il n’y a aucun lobby pour leur faire comprendre ça, l’arnaque risque de durer encore longtemps.

                    1. Higgins

                      +1 sans compter le juteux fromage que représente le commerce des lunettes. J’ai renoncé à compter le nombre d’opticien dans ma ville (au bas mot, au moins 10 dans le centre-ville. Je ne compte pas ceux présents dans les centre-commerciaux en périphérie). A croire que tous les français sont bigleux graves.

                    2. On est au-delà de la nullité ; ici, il s’agit de connerie chimiquement pure. Pour sauver cet individu de lui-même, il n’y aurait que le broyeur à poussins.

                    3. albundy17

                      « A croire que tous les français sont bigleux graves. »

                      c’est prouvé depuis un paquets d’urnes…

                    4. sam player

                      BDC, pour ineptie, relis mon premier paragraphe en suivant avec ton index que tu auras préalablement ôté de ta bouche…

          2. MCA

            « L’incertitude fiscale qui pèse sur ce pays est devenue insupportable. »

            On devrait plutôt parler de certitude fiscale Major, car nous sommes sûrs de nous faire allumer aux virages, la seule incertitude étant à quel virage on va se faire allumer.

            Quand ces « gouvernants » en sont réduits à réduire de 5E les APL, on voit à quel niveau de décrépitude les finances publiques en sont réduites…

            A L’AL

            Cadeaux?

            tu appelles « cadeaux » le fait (en gros) de te rendre la TVA que tu as versée ?

            Le « cadeau » est surtout pour les intermédiaires qui majorent d’autant le prix du produit.
            On retrouve le même problème dans la défiscalisation des constructions à but locatif (Scellier, Duflot etc..)

            1. sam player

              « Quand ces « gouvernants » en sont réduits à réduire de 5E les APL, on voit à quel niveau de décrépitude les finances publiques en sont réduites… »

              Euh MCA t’as pas compris que c’était un signal ? La désindexation des prestations sociales itou.
              Il serait irresponsable de supprimer du jour au lendemain ces prestations sans qu’il y ait, dans le cas des locs, renégociation des baux de location.
              Si tu pars du principe qu’une baisse de 5€ n’a aucun effet, alors une hausse non plus. MDR

            2. Higgins

              Pour la décrépitude des finances publics, je confirme qu’elle est est bien réelle et devient même inquiétante. Les propos du premier sinistre sur la hausse du prix des carburants en font foi: http:/ /www.europe1.fr/politique/hausse-des-taxes-carburant-cest-complique-mais-il-ny-a-pas-le-choix-explique-edouard-philippe-3792644.amp
              Lui et son maitre obéissent à Bercy. Les peintres de l’assemblée barbouillent mais ce sont les modernes fermiers généraux qui décident.

              1. Aristarkke

                Major, ce qui nous sert d’assumeur assommant est en cours d’ exécution d’ un budget généreusement calculé à partir du budget 2017 lui même bien dopé. Il prévoyait une hypothèse de progression du PIB de 2,1% et bien entendu, tous les budgets ont été engagés immédiatement sans retenue. Or, la progression n’ a même pas atteint la moitié de la prévision avec les 3/4 du temps déjà consommé…
                Il va donc manquer un paquet de milliards pour boucler l’ année et il faut donc que tout ce qui ponctionne tourne à plein… Sinon, schématiquement, la « cessation de paiement » est avérée…

            3. Higgins

              Dernière imbécilité en date: https:/ /www.francetvinfo.fr/economie/transports/prix-des-carburants/prix-des-carburants-pourquoi-le-gouvernement-ne-taxe-t-il-pas-le-kerosene-des-avions_3016785.html

              Les commentaires sont croustillants.

              1. Pythagore

                Les commentaires valent leur pesant de cacahuètes, y’a de quoi faire un bétisier.
                .
                Un ingénieur de haut vol: « le gouvernement devrait proposer un chèque conversion écologique pour remplacer les moteurs d’avions qui polluent contre des moteurs propres, comme pour les automobilistes. »
                .
                Un commentateur nommé b.poulet (ca s’invente pas): « La priorité absolue est la réservation de l’environnement ! NON ? » (oups y doit manquer une lettre)
                .
                Un commentateur nommé « Jerc » (qui ne doit pas bien maîtriser la langue de shakespeare, « jerk » voulant dire idiot en anglais): « C’est surréaliste cette incapacité a agir – on préfère suicider la planète et les prochaines générations.
                Le prix d’un billet d’avion et le coût des transports en général DOIT intégrer le coût qu’il représente pour la planète. »
                .
                Et pis y’a l’écotaxe de Saccadi, préférable à la taxe sur les carburants, comme ca Air France ne pourra pas la contourner, tellement compliqué que je vous épargne les détails mais, c’est sûr, ca va marcher.
                .
                Que du « bonheur ».

              2. Aristarkke

                Accord international d’ il y a largement 70ans pour :
                1: Développer le transport aérien
                2: Eviter une ronde de taxes, façon chaises musicales…

        2. Aristarkke

          Ta condens à 6 000€ était plaquée or avec ligne de brillants autour du cadran pour valoir ce prix là?
          Et tu as trouvé des gens à ce tarif dans tes campagnes reculées où je croyais, à te lire, que les corbeaux y volaient à l’envers pour ne pas voir la misère???

            1. Aristarkke

              Celle avec un ballon ECS incorporé, oui sans aucun doute.
              Mais j’ai perdu de vue qu’ Al bosse dans le bush, que la civilisation gazière est loin et que le fioul est encore bien utilisé dans ces arriérées contrées… 😛

              1. albundy17

                ballon ECS incorporé, encore une arnaque, quant je tombe sur ce genre configuration gaz, j’upgrade la puissance chaudière à 32 kw, débit eau chaude instantané entre 17 et 22 litres minutes, et fini le stockage débile en continu d’un réservoir eau à 65 ° qui sert à rien, et la chaudière coute une centaine d’euros en plus, c’est tout, donc que dalle, pas de barre magnésium à changer, pis quand les chaudière crèvent, c’est d’abord par ce stockage à la con. (+ gain de place)

                En cas de fioul, généralement on a de la place, alors je propose (souvent adopté) un mix chaudière chauffage seul + ballon elec sans relève, c’est plus économique et plus d’odeur de fioul cramé sur la terrasse durant les repas estivaux.

                J’en ai d’ailleurs un paquet ravis de ce choix, surtout ceux avec des gamins qui prenaient des douches de trois heures d’eau chaude en continu, le ballon limite leurs ardeurs ^^

  20. Stéphane B

    HS mais quoi que pas tant que ça car cela concerne aussi nos amis qui pondent règlements et directives sans réfléchir. Une directive, européenne donc,, inquiète les sapeurs pompiers. Elle concerne le temps de travail qui serait la ruine du volontariat.
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/03/2899886-p-antoniutti-volontariat-est-mis-peril-directive-europeenne.html

    Pour mémoire, contrairement à un règlement qu’il faut appliquer en l’état dans le pays membre, une directive ne « fixe » que des objectifs qu’il convient aux pays d’atteindre en modifiant leur réglementation actuelle. Même si la directive n’est pas encore transposée en droit du pays, ses objectifs priment sur le droit national. Des arrêts récents de CJUE priment en ce sens.

  21. Pencilivy

    Je m’attendais à un petit paragraphe sur l’article 13 de la loi sur le copyright, dont la conséquence est la démonétisation des vidéos des petits créateurs qui utilisent 10 secondes de musique de pop culture, entendant ainsi « protéger les créateurs », comme s’en sont gargarisé nos députés européens, unis dans la stupidité… Car pourquoi s’arrêter en si bon chemin quand on peut aussi stériliser le partage de contenu et limiter Youtube à finalement une chaine de replay et appauvrir les créateurs de contenu parodique, ludique, etc, qu’on dit protéger ?

  22. Stéphane B

    Et en parlant d’Europe, que penser de cette décision de la cour européenne des (peudos) droits de l’homme qui a adopté la Définition du Blasphème de la Charia
    fr.gatestoneinstitute.org/13218/cour-europeenne-droits-homme-charia avec ici la décision
    hudoc.echr.coe.int/eng-press#{%22itemid%22:[%22003-6234980-8105265%22]}

    Bref, de quoi rester sans voix.

    1. La CEDH n’a rien à voir avec les institutions européennes, justement. C’est un machin émanent du Conseil de l’Europe, bidule lui-même sans rapport et qui n’engage pas la France à grand chose en réalité.

  23. Pheldge

    sauf que , Patron, il y a une confusion savamment entretenue, et le grand public est persuadé que tous ces bidules sont des institutions officielles, dotés de pouvoirs et d’autorité incontestables.

  24. François Lemaire

    Je ne suis pas aussi sûr que vous que Google et Facebook emportent le RGPD au paradis. De nombreux aspects de leurs technologies de tracking se passent par définition du consentement de l’internaute ; les shadow profiles (profils de personnes non inscrites) sont une part non négligeable des données personnelles détenues par Facebook et très importante pour Google. Les deux ne collectent manifestement pas uniquement les données personnelles nécessaires au fonctionnement du service (pilier du RGPD), en particulier Google. Attendons de voir comment les plaintes d’associations comme la quadrature du net vont aboutir ; je ne sais pas ce qu’en diront les juridictions, mais en tant qu’informaticien, je peux vous assurer que les GAFA font beaucoup de choses qui contreviennent fondamentalement aux principes du RGPD et que ces choses sont au coeur de leur business model.

  25. albundy17

    Marrant ce referendum en Nouvelle Calédonie, comme si les glands allaient voter contre l’argent gratuit ^^

    On devrait leur envoyer un peu de migrants pour qu’ils se sentent bien en Raie Publique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.