Résistance active à l’État au-delà d’un gilet jaune

C’est décidé : le 17 novembre, ça va barder, des gens vont fermement saisir leur gilet jaune de sécurité routière à pleines mains, l’enfiler vigoureusement et organiser un gros embouteillage à Trifouilly en Gonesse. Et ensuite c’est sûr, le prix du gasoil va baisser.

C’est à peu près ce que certains espèrent des différentes manifestations qui semblent s’organiser par voie de réseaux sociaux à mesure que la taxation délirante des carburants fait sortir de leurs gonds les consommateurs/contribuables brigandés à chaque passage à la pompe.

Et pendant que la presse s’emploie, par tous les moyens possibles (y compris un journalimse débridé), à dénigrer la réalité de l’effarant tabassage fiscal que subissent les Français, pendant que la coterie politique se mure dans un dangereux mépris, une partie du peuple s’organise donc pour tenter de faire passer un message à ceux qu’il a pourtant élus.

Malheureusement, même si l’on peut éprouver une franche sympathie à l’égard de ces mouvements spontanés en ce qu’ils rappellent à certains (journalistes et politiciens d’un Camp du Bien de plus en plus autiste) que la taxation tous azimuts ne peut constituer une réponse à quelque problème que ce soit, l’inculture économique et politique dans lesquelles on a consciencieusement tenu le peuple français jusqu’à présent obligent à tempérer tout espoir d’une sortie positive de ce genre de mouvements.

En effet, cette action offre, outre un mode opérationnel peu efficace (créer des bouchons coûteux en carburant, sérieusement ?), un message brouillé : si l’on comprend bien que la baisse des taxations sur les carburants est un élément clé voire fédérateur, l’absence totale de solution opérationnelle (i.e. une baisse drastique et palpable du train de vie de l’État) voire la présence de « solutions » qui n’en sont pas (i.e. instaurer de nouveaux impôts sur différentes catégories de dindons) pose l’ensemble sur une pente glissante à l’issue dangereuse.

À ce titre et quel que soit le résultat de ce mouvement, il apparaît intéressant de proposer d’autres moyens de résistance à un État qui semble résolument parti pour asservir son peuple, si ce n’est par les armes, au moins par ses finances et ses administrations pléthoriques.

Dans ces autres moyens, citons toujours ceux qui visent à réduire les ressources de l’État, par exemple en diminuant son empreinte fiscale, ce qui peut s’obtenir en diminuant son activité professionnelle, en passant toutes ses options fiscales en revue, en réduisant ses achats à leur portion congrue, en favorisant au maximum le troc et la discrétion, les échanges de bons procédés qui n’appartiennent pas à l’économie courante et visible. De ce point de vue, les « décroissants » sont les ennemis objectifs de l’État et leurs buts sont donc louables tant que cette façon d’opérer n’est imposée à personne.

Bien sûr, l’expatriation pure et simple constitue aussi une excellente option, tout comme le travail au noir qui permet d’échapper aux radars fiscaux et impose à celui qui le pratique le sens de la clientèle : le travailleur au noir est obligé, pour que son activité lui permette d’en vivre, d’offrir un niveau de service décent, loin de toute la paperasserie administrative qui l’empêche souvent. Ceci comporte évidemment des risques d’autant plus que la jalousie et la délation sont des sports nationaux.

Le pays se collectivise et vous tabasse de taxes ? Une idée peut être de monétiser les files d’attente aux caisses de Sécu, aux préfectures, etc. L’uberisation de cette idée est d’ailleurs possible : il existe ainsi une application en Inde qui permet déjà d’embaucher quelqu’un pour faire la queue de façon rémunérée.

À toutes fins utiles et puisque c’est dans le sujet de ce billet, je signale innocemment que bâcher des radars n’est pas les dégrader, de même qu’il me semble utile de rappeler qu’il est extrêmement rare de se faire prendre pour ceux qui empêchent le bon fonctionnement de ces radars. Il faut dire que la maréchaussée est déjà fort débordée avec sa paperasserie administrative et ses effectifs systématiquement déployés à des tâches subalternes, à tel point qu’elle n’a plus de temps à consacrer pour arrêter les malfaisants, qu’ils soient trafiquants d’armes, de drogue, braqueurs de supérettes ou bâcheurs de radars…

Car oui, police et gendarmerie n’échappent pas à la paperasserie débordante que l’État produit, demande et manipule tous les jours de façon croissante.

D’ailleurs, si l’on cherche réellement à encombrer la machine étatique, c’est probablement cet aspect qui constitue le plus sûr chemin d’une réussite flamboyante, bien plus que le port d’un bonnet rouge, d’un gilet jaune ou d’une bouteille de vaseline bleue qui va s’avérer indispensable avec l’avalanche de taxes en cours.

En effet, l’État bénéficie bien trop souvent de la clémence voire de l’insouciance de ses administrés qui oublient largement de réclamer tout ce qu’il leur doit.

On découvre ainsi qu’un nombre affolant d’aides ne sont pas réclamées. Le budget alloué n’est donc pas distribué, au plus grand profit de l’État qui peut alors fanfaronner sur le montant disponible et non effectivement versé. On ne parle pas de petits montants puisqu’on évoque plus de 12 milliards d’euros d’aides qui ne sont finalement pas versées parce que non réclamées. 5 milliards d’euros de RSA ne sont ainsi jamais réclamés alors qu’ils pourraient l’être.

Si l’on ajoute les prestations familiales et logement, l’allocation personnalisée d’autonomie, la CMU-C (très méconnue) et l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé, on a un tableau des six aides que les Français sous-emploient.

Or, s’il venait aux Français qui y ont droit la fantaisie de demander systématiquement ces aides, plus d’une dizaine de milliards d’euros manqueraient subitement au budget de l’État qui compte ardemment sur la capacité de son peuple à oublier de demander son dû.

Si l’on se rappelle que la baisse de quelques milliards de l’une ou l’autre rentrée fiscale met nos gouvernants dans une quasi-panique (il n’y a qu’à regarder les gesticulations actuelles autour des carburants pour bien saisir l’ampleur de la crise réelle sous-jacente), la disparition subite de cette marge de manœuvre méconnue leur provoquerait une crise aiguë.

Notons que ce ne serait probablement pas suffisant pour gripper durablement la machine, mais cela aiderait nettement l’effondrement du système quasi-soviétique dans lequel la France est maintenant plongée sans s’en rendre compte.

Une autre méthode efficace consiste à se rappeler que l’administration elle-même se perd dans ses propres décrets, directives, règlements et autres circulaires foireuses au sabir amphigourique.

Tous, nous avons subi les affres d’un dossier perdu, de pièces administratives soi-disant manquantes, de photocopies prétendûment illisibles, de ce foutu cerfa n°bidule truc dont personne ne nous avait indiqué l’existence et qui s’avère indispensable pour avoir l’autorisation de pisser droit.

Dans tous ces cas, qu’elle soit de Sécurité sociale, de son funeste organe de recouvrement, du fisc, d’une préfecture lambda ou d’une mairie quelconque, l’administration démontre amplement sa parfaite froideur inhumaine, son incapacité à gérer calmement le problème et à en proposer une solution opérationnelle. Là où la société privée fera tout son possible pour garantir malgré tout la satisfaction de son client, oublieux d’un élément d’information ou d’une pièce de dossier, l’administration, elle, préfère amplement mépriser le cloporte qui lui est assujetti et lui fait perdre son temps précieux lorsqu’il a omis (probablement par vice ou méchanceté, c’est évident !) l’un ou l’autre justificatif obscur et non spécifié au départ.

Devant ce constat, pourquoi ne pas retourner contre ces administrations leur fâcheuse tendance à s’emmêler les pinceaux ?

Prenez les paiements divers et variés que vous auriez à faire à l’un de ces organismes qui n’a pour vous que la plus pure aversion. Si rien ne vous oblige à payer en ligne, procédez par chèque. Plusieurs. Agrafez-les. En ligne ou autrement, ne payez jamais la somme demandée, mais payez 0,53€ de plus : entre le différentiel qui provoquera des boutons à toute leur comptabilité et l’obligation pour eux de vous le rembourser, un jour, peut-être, et qui déclenchera toute une série de traitements d’exceptions, on peut garantir que la peine générée sur l’administration ciblée compensera le mépris qu’elle vous déverse habituellement. Bonus : si suffisamment d’assujettis procèdent ainsi, l’entropie augmentera de façon exponentielle (et je ne parle même pas des bourrages de papiers dans les rotatives chargées d’éditer les lettres de suivi de ces trop perçus, ou des frais financiers encourus pour leur gestion, leur annulation ou les affranchissements de courrier).

Puisque la constitution d’un dossier nécessite toujours des pièces farfelues et inventives, n’hésitez plus : constituez vos prochains dossiers en multipliant les pièces justificatives afin de couvrir absolument toute la palette des pièces possibles. Votre imagination est votre limite, soyez créatif !

Mieux encore : puisque votre dossier sera perdu après un temps indéterminable dans les tubulures incompréhensibles du Brazil franchouillard, autant lui permettre de s’en donner à cœur joie. Pondez comme jamais des demandes d’information ou d’aide, des réclamations pour des dossiers qui n’existent pas de la part de gens qui sont inconnus de leur système. Puisque ces administrations vous font perdre, tous les jours, un temps précieux, puisqu’elles sabotent régulièrement vos efforts et votre vie, rendez la pareille : si quelques milliers de Français introduisent quelques douzaines de dossiers à des caisses, administrations ou institutions diverses, pour des motifs ou des demandes crédibles (mais bidons), la nouvelle charge de traitement induite par ces arrivées entraînera mécaniquement l’engourdissement global du mammouth qui doit les gérer.

C’est d’autant plus vrai que le nombre de ces demandes est fort et ciblé. À ce titre, les inévitables erreurs de traitement que provoquera le passage du prélèvement à la source promettent des sueurs froides dans les perceptions.

Comment semblent être les administrations et insitutions gouvernementales, et comment elles sont en réalité.

Ne nous leurrons pas : la résistance active à l’État est une action de longue haleine, semée d’embûches, de difficultés et de risques importants. Mais elle participe d’une absolue nécessité, pour rappeler à tous et à chacun, politiciens en premier, que l’État sert le peuple et non l’inverse, et qu’il doit toujours rester dans la crainte de celui-ci.

C’est lorsque le peuple craint l’État que s’ouvrent les périodes les plus funestes. Elles ne sont pas une fatalité : vous pouvez résister.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires415

  1. Sémaphore

    Aujourd’hui, le premier sinistre doit proposer des mesures pour calmer la douleur et la colère populaire. Par exemple des aides pour payer les taxes.
    Quant au financement, on augmentera les taxes pour pouvoir payer les aides. Logique, n’ est ce pas ???

    1. MCA

      Le plus rigolo sera de faire participer les constructeurs automobiles à la prime à la casse.

      Et ils vont dire « oui » en augmentant le prix de leurs bagnoles! :o)))

            1. Aristarkke

              Toutes les gammes supérieures des constructeurs grançais + Toyota à Valenciennes avec la Yaris sont encore construites dans ce pays. Mais, nous vivons sur l’acquis antérieur car il n’y a plus de nouvelles usines de montage.

              1. albundy17

                Toyota était exempt de charges salariales pour une grosse partie fine (chantage à l’emploi) t’es sûr qu’ils en paient maintenant ?

                Renault, ben je pense juste à l’exemple à l’usine d’Oran, doit y en avoir d’autres. Pour les hauts de gamme, tu penses au DACIA Duster ?

        1. Pythagore

          Dans n’importe quelle boite privée ds la situation d’urgence actuelle, ce serait interdiction d’embaucher, interdiction de voyager.

        1. Aristarkke

          Puis un doigt fiscal qui glisse malencontreusement lors de la frappe du taux de prélèvement du Pals…
          Qu’il passe de 5,94% à 9,54%, pas de quoi en faire un fromage puisque l’ état remboursera le trop-perçu… un jour…

    1. Dr Slump

      Les aides diverses et variées sont pour ceux qui sont rémunérés au smic. Les classes moyennes peuvent juste payer, ou tenter de quitter le pays, ce qui n’est pas évident quand votre niveau de formation et de revenu sont justement ceux d’une classe moyenne.

        1. Dr Slump

          Ce genre de chance ne se présente pas, il faut aller la tenter, parce qu’aucune entreprise étrangère ne va venir vous solliciter. A moins que vous ne soyez une « tête » qui va intéresser un chasseur pour votre profil hautement qualifié, mais avec un tel profil l’expatriation ne pose pas de problème, n’est-ce pas?
          Je dis ça pour les impétrants. En ce qui me concerne, je projette d’utiliser les aides à la formation du fongecif pour augmenter mon niveau de formation, voire me reconvertir, et aller exercer sous d’autres latitudes. Pas évident à 45 balais, mais autant me donner cette possibilité, avec apprentissage d’une troisième langue. Je pense à l’espagnol, il semble y avoir des opportunités en Amérique du sud et centrale.

          1. sam player

            @ Dr
            « Ce genre de chance ne se présente pas, il faut aller la tenter, parce qu’aucune entreprise étrangère ne va venir vous solliciter. »

            Ouais, une vérité de La Palisse !
            100% des gagnants ont tenté leur chance…
            En restant le cul dans le canapé c’est pas gagné…

            1. Dr Slump

              Oui-da, tu m’excusera de cette évidence digne des soldats de La Palice (qui sont les véritables auteurs des lapalissades qu’on lui attribue), c’est quand même toi qui dit qu’il faut saisir la chance « quand elle se présente », et que « tous l’ont eu au moins une fois ».
              Voilà, c’était ma minute chiante, en toute amabilité :mrgreen:

              1. sam player

                La différence c’est que moi je vois la chance comme une opportunité qui passe à proximité, et toi t’attends qu’elle vienne frapper à ta porte…

                Pour ce qui est de Lapalisse, les 2 orthographes se valent.
                Peu importe ce qu’ont colporté les soldats pour faire vivre ce thème, l’origine viendrait du fait que son médecin avait dit « 1/4 d’heure avant sa mort il faisait encore envie » et qui a été colporté en « 1/4 d’heure avant sa mort il était encore en vie ».

                1. Dr Slump

                  « et toi t’attends qu’elle vienne frapper à ta porte… »
                  Préjugé péremptoire. Il faut bien tout lire, avec le doigt n’est-ce pas, avant d’asséner des jugements personnels. Et quand bien même je ne l’aurais pas précisé. Toujours aussi sympa hein.

                    1. Dr Slump

                      Non, c’est ce que TU dis, juge, et affirme, du haut de ta supériorité de voyant extra-lucide derrière ton écran. Et ce malgré ce que j’explicite en toutes lettres, mais que ton arrogance t’empêche même de lire, avec ton doigt.

                      Sympa, c’est une compétence relationnelle, je suis sûr que tu sais en user pour ton métier, justement. Mais en ce qui concerne ce dialogue, tu as les conséquences de ta sympathie. Bisou.

                    2. sam player

                      10h05, je dis : Il faut surtout tenter sa chance quand elle se présente…

                      10h19, tu réponds : Ce genre de chance ne se présente pas, il faut aller la tenter, parce qu’aucune entreprise étrangère ne va venir vous solliciter.

                      Ta réponse dit que pour toi, la chance se présente sous forme d’une entreprise étrangère va venir te solliciter.
                      C’est très clair. Explication de texte niveau CE1.

                      En fait, ce que tu écris montre que tu n’es pas ouvert aux opportunités. D’autres conversations ici ont déjà montré que tu te donnes toutes les bonnes raisons de ne pas faire : manque de formation, de moyens financiers, d’intérêt pour certaines fonctions ou domaines d’activité etc…
                      Et encore aujourd’hui, en réponse au maître des lieux, tu écartes d’un trait les solutions quand elles te sont proposées.

                      Je ne suis pas là pour être sympa, je me contente d’être correct. Si tu veux du sympa, je te mets une vidéo en bas…

                      Cette expression « sympa, c’est pas un métier » vient de mon fils (il a de l’avenir ce petit).
                      Un des ses collègues de travail lui avait dit à propos d’un sous-traitant qui avait un peu salopé le boulot :
                      – « Sois pas méchant avec lui, il est sympa quand même ! »
                      – « Sympa c’est pas un métier ! »

                    3. Dr Slump

                      Sam player cohérent dans sa mauvaise foi jusqu’au bout:

                      « « Ce genre de chance ne se présente pas, il faut aller la tenter, parce qu’aucune entreprise étrangère ne va venir vous solliciter. »

                      Ouais, une vérité de La Palisse !
                      100% des gagnants ont tenté leur chance… »

                      Etape 1: Sam approuve. « une vérité de la Palisse ».
                      Etape 2: Sam désapprouve les mêmes propos.

                      Cohérent, disais-je.
                      Pour le reste, si tu lisais sans préjugés, tu aurais vu mes intentions formulées en toutes lettres: formation, fongecif, autres latitudes, soit l’attitude entreprenante que tu as décidé que je n’avais pas.
                      Mais je te rassure, je fais semblant de ne pas comprendre tes jeux sur les mots, parce que je n’ai aucune envie de continuer à enculer les mouches. Ni d’être sympa, parce que ce n’est pas un dû. D’ailleurs être correct n’est pas un métier non plus mon gros, et tu es loin de l’être.

                    4. P&C

                      @Sam Player

                      La chance, comme tu dis, ou la Fortune, comme Machiavel disait, se saisit si on le peut, et si on la voit !
                      Il a fallu que des gens aillent chercher Cyrus pour qu’il prenne conscience de la faiblesse des mèdes, et qu’il pouvait devenir roi des perses !
                      Dans ton clip, le gars, absorbé par ses problèmes personnels, ne verrait même pas la fille lui faire de l’œil ! S’il est atteint de timidité amoureuse (à ce stade, c’est de la phobie sociale, et ça nécessite de l’aide), alors sa vie est cuite :
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Timidité_amoureuse

                      Tu as sans doute un métier, un réseau, et une éducation qui te permettent de voir et de saisir les opportunités passant à ta portée. Ce n’est pas le cas de tout le monde.
                      Education parentale, expériences de la vie… tout joue. Essaie de faire voir des opportunités à un mec qui a passé sa vie à galérer : tout ce qu’il recherche, c’est la gamelle et la sécurité, alors…

                      La plupart des gens ne s’en sortent pas seuls : ils ont besoin de se faire ouvrir les yeux, et d’un bon coup de main (ou d’un bon coup de pied au luc, c’est selon…).

                      Perso, je sais que mon métier de m*rde ne me permet pas de faire grand chose. J’essaie de m’en sortir comme je le peux, entre apprentissage autodidacte, candidatures à offres d’emploi, et concours pour aller à la gamelle.

                      Des occasions manquées ? Oui, j’en ai eu. Plein. Mais je ne les voyais pas, je n’en rendais compte qu’après !
                      Florilège :
                      – La fois où j’ai préféré prendre mon actuel job de m*rde plutôt que attendre un peu, et aller choper celui où on proposait de faire du BIM de la route.
                      – Celle avec la marocaine super ch**de et qui voulait de mon corps, mais j’étais tellement bourré et fatigué que j’ai préféré aller me coucher…
                      – celle avec l’indienne toute mimi, qui m’invite à bouffer chez elle, à la fois bien et pas très vêtue (ça part bien…), mais où je ne fais pas attention aux épices, et me retrouve aux urgences à vomir du sang…

                    5. Dr Slump

                      @P&C
                      Oui il y en a pour qui c’est plus dur que pour d’autres, c’est comme ça, et ça n’empêche pas qu’il faille de toute façon faire les efforts nécessaires.
                      Mais ce n’est pas le problème ici. Ce que je trouve critiquable, c’est ce mépris, cette arrogance que ces types imbus de leur réussite, réelle ou relative, vont avoir envers les cabossés de la vie qui doivent fournir deux fois plus d’efforts. Pour ne pas subir ce mépris il n’y a qu’une chose à faire c’est s’affirmer, quitte à employer les grands moyens façon Papacito, ou façon Keko, à coup de mornifles. Et ne pas leur donner les moyens de se payer ta fiole en leur exhibant tes faiblesses.

                    6. P&C

                      @Dr Slump

                      J’ai connu cela lorsque j’ai mis les pieds dans l’amphi de l’école d’agro…
                      Fils à papa et tout ce que ça implique… ils te faisaient vite savoir que tu faisais tache dans le décor.

                      J’imagine que c’est pire en école de commerce, où les gus sont non seulement fils à papa mais en plus pétés de thunes et totalement imbus de leur personne.

      1. Non non, il y a des aides pour tout le monde en nombre invraisemblable. Le fait est que la plupart sont inconnues, très peu publiées et utilisées.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Oui, mais pour en bénéficier, il faut remplir un formulaire à retirer dans un endroit inconnu, répondre à des questions incompréhensibles et fournir un nombre incalculable de pièces justificatives aux libellés abscons. Si par miracle on parvient à identifier quel service pour vous fournir les pièces demandées, vous vous rendez-compte que ces documents n’existent pas ou plus.
          Au bout de 6 mois, 42 courriers auprès de 17 administrations, 142 coups de téléphone et 15 déplacements, vous avez enfin constitué le dossier. Là, le service en charge de gérer les aides recherchées vous dit benoîtement que ce ne sont pas les bonnes pièces justificatives, qu’elles sont inutiles mais qu’il en faut d’autres.
          Rebelote, vous êtes reparti pour un tour complet du parcours du combattant.
          Enfin, après quelques mois d’efforts, tout est enfin prêt. Las, vous apprenez que le dispositif est suspendu en attente d’une éventuelle refonte et de nouvelles conditions d’éligibilités, auxquelles vous souscrirez, ou pas.

          Rien d’étonnant que toutes les aides ne soient pas perçues.

          1. Vous n’avez pas compris le sens du billet : le but n’est pas d’obtenir les aides, seulement de les demander, bruyamment, plusieurs fois, dans plusieurs services de plusieurs administrations.

            Et si vous voulez vraiment obtenir quelque chose, il faut se rendre physiquement à un guichet, ne plus en partir tant qu’on n’a pas obtenu satisfaction (technique Kékorésin, qui fonctionne). Ne rien lâcher. Ca marche parce que les guichetiers ont horreur des emmerdes et du public.

          2. albundy17

            « Au bout de 6 mois, 42 courriers auprès de 17 administrations, 142 coups de téléphone et 15 déplacements, vous avez enfin constitué le dossier.  »

            mdr, ça me rappelle quand je me suis installé plombard, deux collègues de la même aventure ont, pour obtenir des aides à l’installation, suivi ce type de parcours, avec passage en commission (sorte d’oral pour défendre leur steack devant une trouzaine de ronds de cuir).

            Z’ont rapidement mis la clé sous la porte (un, peut être deux ans) pis ont été emmerdé à devoir rembourser les dites aides (faillite trop rapide)

            1. Aristarkke

              Quand tu débutes, surtout à zéro, faut y aller mollo sur la dépense, genre éviter le leasing à 350/400€ HT le mois du fourgon neuf = assurance TRP du véhicule, un local trop grand ou au loyer hors de prix (surtout en RP où le M² est vite à 20/25€ le mois dans les petites surfaces), etc…
              Une domiciliation commerciale suffit amplement puisque tu n’es jamais dedans tes locaux en fait.
              Un plombard sérieux et qui mène sa barque convenablement ne peut pas faire faillite, vu la demande de la clientèle qui n’oblige pas à des tarifs délirants. Ne jamais oublier que dépenser est beaucoup plus facile que de gagner et qu’il faut également se consacrer à bâtir une tréso pour lisser tes revenus, en cas d’aléas de paiement (plutôt que se consacrer immédiatement à ses petits plaisirs).

              1. Pythagore

                J’en ai connu un comme ca. Un très bonne artisan, aucun problème pour trouver des clients. Monsieur faisait rentrer l’argent. Madame le faisait sortir, baraque, BMW (Madame ne pouvait décemment pas parader sur la digue en Doblo),….etc… faillite. Fin de l’histoire. cf. Zola.

                  1. Pythagore

                    Gervaise s’en sort professionnellement et fini par couler par les grandes agapes et la « faiblesse humaine ». (rôles inversés en l’espèce)
                    Jamais compris pourquoi Zola est tjs associé à un socialiste car dans les Rougon-Macquart, tout le monde en prend pour son grade. Mais bon, je ne connais pas sa vie.

  2. Sémaphore

    Monétiser les files d’attente dans les services carte grise des préfectures, ce fut la bonne idée. Gisante désormais. Mais celui qui arrivera à monétiser les queues dans l’ANTS, sera assuré d’ un pactole…

    1. Pheldge

      ça existe déjà, via les sites des « prestataires agréés ». Et le tarif est de 30 € mini.
      Y’a que les gros radins d’entêtés qui passent des nuits blanches à essayer directement sur le site de l’ANTS .°

  3. hub

    la résistance commence donc en fabriquant de la paperasse pour les gratte-papiers de l’administration. Mais ils vont s’en lécher les babines !

        1. albundy17

          ils vont demander et obtenir des effectifs ^^ L’idée reste toutefois très marrantes, et malheureusement chronophage. Faudrait un site recensant pour chaque cas le million de cerfas possible à envoyer

  4. Pere Collateur

    Pour faire tout ça, il faut du temps. Et le lambda qui perd sa vie à essayer de la gagner chaque jour que dieu fait, n’a plus la pêche nécessaire pour s’atteler à ce genre de sport.

    Le dénouement de ce merdier se fera dans le sang. C’est inéluctable.

    En tout cas, j’observe avec délectation la panique de tous nos zelites à 2 balles devant ce mouvement. Et la raison est simple: Il n’est pas encadré par leurs caniches habituels (syndicats, assocs de merde diverses etc…). Un peu comme les révoltes des quartiers émotifs qui leur font tellement chier dans leurs frocs. Une partie de la solution est aussi là: Faut qu’ils aient une peur panique, a tout instant de nous. Tout leur contacts avec nous doit leur être le plus terrifiant possible. Voilà, le chemin est tout tracé.

    A bon entendeur.

      1. MCA

        Ne pas oublier que lors de la grève des routiers ils retiraient sur le champ le permis au conducteurs de poids lourds qui barraient le routes, miraculeusement le problème des barrages a été rapidement résolu.

        Une brouette ça ne se raisonne pas, ça se pousse!

        Alors pour ceux qui le peuvent il faut se barrer, ceux qui restent pour faire plier les politiques qui commandent cet état il n’y a pas 36 solutions, il faut taper au porte monnaie : Grève de la consommation!

        Au lieu d’aller jouer les gilets jaunes, restez chez vous, vous éviterez de brûler un carburant onéreux et l’état évitera ainsi d’encaisser les taxes qui vont avec.

        Marchez à pied, prenez les transports en commun, cantonnez vous à rouler uniquement quand c’est nécessaire, éteignez votre télé, arrêtez de lire les journaux torche C* et consacrez votre temps libre à vous cultiver et vous occuper de votre famille, cultivez votre jardin pour ceux qui en ont, retirez votre fric des banques, évitez de prendre les autoroutes quand c’est possible, boycottez les soldes, passez vos vacances à l’étranger, apprenez à bricoler etc…

        La liste n’est pas limitative et le concours est ouvert….

        Nous sommes la force car nous sommes le nombre, que chacun applique cette méthode et je ne donne pas cher du tenancier du château.

        1. plutarque

          Oui… mais non.

          J’ai pas envie de vivre comme dans un pays sous-développé pour hypothétiquement « faire plier les politiques ».

          Je préfère la fourche et la guillotine si il faut en arriver là.

          1. Popeye

            A un chien enragé qui mord, il faut malheureusement lui péter la mâchoire pour qu’il lache sa proie.
            Il FAUDRA en arriver aux fourches, lampadaires ornés, incendies de centre des impôts (option : occupé par les fonctionnaires) et autres « joyeusetés » cruellement violentes.

          2. MCA

            @lutarque 15 novembre 2018, 8 h 44 min

            « J’ai pas envie de vivre comme dans un pays sous-développé »

            Je crains fort que vous alliez vers de sérieuses désillusions, même si nous n’y sommes pas encore.

            1. Husskarl

              On y vit deja partiellement… Il manque juste un petit retour à la réalité. Avec toutes les richesses que nous avons importé, nous serons bientôt pauvres.

            2. plutarque

              Pour avoir réellement vécu dans des « pays de merde » (TM), non nous n’y sommes pas encore, et de loin.

              Par contre et c’est vrai aussi : « Y’a mieux ailleurs, mais c’est plus cher » (nonobstant les couinages fiscaux récurrents que je peux lire ici et là…)

        2. albundy17

          Grève de la consommation!

          OUI ! Arrêtons de manger, de boire et de se chauffer ! Encore plus efficace: STOP AU BOULOT ! Tous au chôme dû ! :mrgreen:

              1. MCA

                Et plus de retraite… plus de commandes aux plombiers!… toi tu la vois venir ta cure d’amaigrissement? :o)))

                J’ai commandé au Père Noël une pince à faire des trous dans les ceintures.
                Je te le donne en mille, il m’a dit : « ok, mais c’est la dernière, à présent je suis en rupture de stock »!

                Quand viendra ton tour… tu seras condamné à perdre ton pantalon…. en plus!!!

                (1) tu me diras, ça ne changera pas grand chose étant donné que je n’y faisais pas appel! :o))))

                1. albundy17

                  « toi tu la vois venir ta cure d’amaigrissement? : »

                  Je la sens depuis un bon moment, mi mandat hollande à peu près.

                  Et quand (si) viendra mon tour, les caisses seront déjà raclées à la langue de chat.

                  Je n’ai pas besoin de ceinture, ça tient déjà facile sur le bassin 😀

    1. P&C

      Cela me rappelle une discussion que j’avais eu avec un ingé algérien.
      Je cherchais à comprendre les différences entre nos deux pays, et pourquoi c’est le merdier ici et là bas, mais pas le même merdier.

      Réponse : les français font trop confiance en l’état, les algériens s’en méfient comme de la peste.
      Cela a de bons cotés (voyez l’hosto de Constantine), mais aussi de mauvais, relatées dans les pages de notre hôte.

  5. Rod Gar

    J’adore ce billet. En plus ça me rappelle mon parcours. J’étais fonctionnaire qui me faisait chier et qui faisait chier les administrés. J’en ai eu marre, j’ai pris une disponibilité, stoppé les aides et bâché les radar (pour être honnête, j’allais un peu plus fort que de les bâcher) puis enfin est venu l’expatriation.

    1. P&C

      Fonctionnaire en quoi ? et vers où ?

      « Bonne » nouvelle : je suis admissible au concours d’agent des impôts… punaise, que ma vie est pourrie…

              1. Aristarkke

                Avant de devenir protestant, Calvin était bien ecclésiastique catholique…
                Mais j’ai déjà largement insisté sur l’étonnante précocité du garnement.
                Je ne serai pas étonné qu’il contribue à l’éducation de Suzie Derkins… pas que sentimentale, l’éducation…

                  1. Pheldge

                    « je ne fais jamais de Blacks » … t’as raison, il parait que ça déchire … 😉

                    J’avais recommandé à mes anciennes étudiantes de facturer l’indispensable lubrifiant !

            1. MCA

              @Val 15 novembre 2018, 0 h 56 min

              Tsss..tsss…

              Il y a encore de la distance de la coupe aux lèvres, être admissible au concours ne signifie pas être admis!

              Pour le moment, vous pouvez encore dormir sereinement.

              1. P&C

                Oui, la concurrence est rude.
                Rien que sur le centre de sélection où j’ai passé le concours, il y a au moins :
                – un p’tit jeune avec maman inspectrice des impôts.
                – une ingé en agro
                – une docteur en biologie moléculaire
                – une ex agrégée d’anglais
                – une docteur en physique
                – un docteur en neurosciences
                – moi même.

                1. Dr Slump

                  Putain de bordel (désolé mais face à une telle aberration je ne peux que m’exclamser vigoureusement!), même des docteurs en sciences passent des concours pour de tels postes de fonctionnaires?? Enfer et consternation intersidérale! Ce pays n’est pas simplement foutu, c’est un trou noir qui emporte tout ce qui passe à son horizon. On appellera cela la « singularité française ».
                  Je vais être déprimé pour les 147 ans à venir.

                2. Jérôme

                  Profils de bête à concours et diplômes mais inaptes à la vie réelle, cf C. Gave et la différence entre les diplômes et l’intelligence.

                  1. Husskarl

                    C’est aussi qu’on promet la lune dans ces écoles et qu’au final il n’y a pas grand chose, soit pas de boulot soit c’est mal payé soit c’est chiant.

                3. Stéphane B

                  @ P&C, Si tu veux qu’on discute de l’oral de ton concours, fais signe. J’en ai passé quelques uns, du temps ou je me cherchais. Et puis, suis tombé sur un poste a priori fort sympatoch dans la FPE, où j’ai dû passer un oral pour y rentrer puis un autre oral pour monter.
                  Je peux t’aider au regard des différentes questions qui te seront posées par rapport à celles que j’ai eues et la façon d’y répondre.
                  En plus, on habite à 15 minutes l’un de l’autre.

                  h16, est-il possible de lui passer on adresse courriel si P&C la veut évidemment.

                  @ Dr Slump J’ai vu pour des postes de secrétaires administratifs dans la FPE des personnes ayant un master de droit et c’était il y plus de dix ans. Dans ma promo, on avait des docteurs en sciences, des master de physique chimie ou de math entre autres. Pour un concours de recrutement niveau Bac, pour 350 postes, nous étions seulement une quarantaine de retenus ayant uniquement ce sésame ou ayant fait une première année de DEUG.

                  1. P&C

                    @Stephane B

                    Je suis pour, si le taulier (que mille vierges Lui soient envoyées) est d’accord.

                    Je ne connais personne sur St Brieuc, et j’aurai bien besoin de conseils pour passer l’oral (en général, dans les concours, je réussis bien l’écrit, et je me plante à l’oral… j’ai raté le concours off de gendarmerie à cause de ça…).

                    1. Stéphane B

                      Ben moi celui de police car j’ai dit aux commissaires que les radars notaumatiques ne servaient pas à lutter contre la vitesse ou alors fallait supprimer leur visibilité et celui de la pénitentiaire, car j’ai répondu à la question de la directrice de la prison (qui depuis s’est faite gauler pour des faux et malversations et a donc rejoint celles qu’elle enfermait) que si un type faisait le mur pour s’évader, je tirais. A la question et si vous le tuez, qu’est-ce que cela vous fera, j’ai répondu, rien car je n’aurais fait que mon devoir en respectant les consignes.

                4. plutarque

                  En plus accessible, vous avez le concours d’inspecteur URSSAF, que j’avais passé (et obtenu) il y a quelques années. On y manie également vigoureusement le bâton. Encore plus qu’à la DGFIP : un contrôle URSSAF fait souvent bien plus mal qu’un contrôle fiscal…

                  Un éclair de lucidité m’avait fait refuser une prise poste à Bordeaux pour m’orienter « in extremis » vers le privé.

    2. Citoyen

       » (pour être honnête, j’allais un peu plus fort que de les bâcher)  »
      Enfin, un fonctionnaire au service des autres !….
      C’est malheureusement toujours comme ça …. C’est juste quand on prend conscience de l’importance de sa mission, que l’on la quitte …. Y’ a plus d’espoir …

  6. Mildred

    Je ne sais pas si cela a un rapport avec ce que vous appelez le « journalimse débridé » mais je suis frappée par le fait que JAMAIS – à aucun de ces journalistes et autres experts invités sur les plateaux télé pour faire l’apologie de la taxation sur les carburants au nom de l’écologie – il ne leur est demandé en préambule, comment ils se déplacent, s’ils ont ou non, une voiture essence, diesel ou électrique, combien de kilomètres ils doivent parcourir par jour, mois, année, avant de leur donner la parole sur le fond du sujet !

    1. Mo’ Truckin’

      Mildred,

      a) une des meilleures définitions de journaliste vient d’un homme nommé John Swinton, ancien chef de la rédaction du New York Times, et qui disait , entre autres :
      « […] L’activité d’un journaliste new-yorkais est de déformer la vérité, de mentir carrément, de pervertir, de bafouiller, de flirter aux pieds de Mammon et de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien, ou pour ce qui est de la même – son salaire. Vous le savez et je le sais. et quelle sottise de faire croire à une « presse indépendante »! Nous sommes les outils et les vassaux des hommes riches dans les coulisses. Nous sommes des pantins. Ils tirent la corde et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos vies, nos possibilités, sont la propriété des autres hommes. Nous sommes des prostituées intellectuelles. » (1883)
      Remplacer « new-yorkais » par la ville de son choix et la définition devient planétaire.

      b) quant aux prétendus « experts », ce sont des individus qui nous servent une rhétorique servant la doxa étatique.
      Ils viennent parfaire le rôle du « journaliste ».

    2. Pythagore

      Oui, j’adhère et me demande surtout pourquoi les politiques d’opposition, de quelque bord qu’ils soient, ne posent pas ce genre de questions, c’est atterrant de voir leur nullité en com’. J’adore écouter Onfrey de ce point vu, car il détricote tt les poncifs socialo à chaque interview, les journalistes se font renvoyer dans leur 44, mais j’ai l’impression que, c’est le seul à savoir le faire. Même M(h)oax et l’autre folle, ils ne savent plus quoi sortir fassent à lui, très jouissif (Schadenfreude 😉 ).

      1. MCA

        +1 sur Onfray,

        Je n’en rate pas une et j’adore ce genre d’anguille.

        Je n’ai pas encore trouvé de journalistes qui tenaient la route face à lui, même en s’y mettant à plusieurs.

        A chaque fois il les retourne comme des crêpes, du grand spectacle.

        Et c’est encore plus savoureux quand il a affaire à des teigneux.

  7. Duff

    Je vois un aspect positif évident dans ces manifestations qu’elles soient spontanées ou pas, récupérées par la vialine esstrême drouate ou pas, c’est que les masques tombent. Il faut être bien idiot pour ne pas établir les connexions.

    En effet, nos merdias répètent en boucle les amendes et sanctions pénales encourues par les vilains récalcitrants. Chacun se demandera combien de syndicalistes CGT & cie ont effectivement écopé d’une condamnation par le passé.

    Je parie que ceux qui ont arraché la chemise de l’affreux PDG d’Air Fonce (dans le mur) s’en sont bien sortis.

    1. P&C

      C’est pas faux.
      Le Micron est en roue libre, il n’en peux plus de sa propre haine de classe.

      Je ne serai pas étonné qu’il ordonne à ses cerbères de cogner dur.

        1. MadeInCH

          Les caméras se focaliseront sur LE THE jeune qui casse LA vitrine. Et repasseront CE gif animé en boucle.
          Après avoir éclairci la peau du « jeune ».

    2. Le Gnôme

      Les affreux syndicalistes ont tous les droits alors que le croquant n’en a aucun. Autrefois, quand il y avait une révolte des manants, on en branchait quelques uns, on amnistiait les autres et la messe était dite. C’est le même principe, la noblesse ne sera pas touchée, mais le serf risque gros. Ne jamais oublier que l’Etat est fort avec les faibles, et faible avec les forts, même si ces forts ont des muscles en carton.

      1. Duff

        Les manants qui pensent et votent mal ne sont plus achetables, je ne comprends même pas l’intérêt des mesures présentées ce matin. Les trouducs cégétistes, ils cessent de brailler dès qu’on leur jete du fric à la gueule. On connaît leur haine du capitalisme et des richesses qu’il permet de créer hein.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Les mesures présentées ce matin sont ridicules. C’est vouloir faire semblant de croire que le mouvement de grogne n’a pour seul objet que le cours de l’essence. C’est insultant.
          En s’ajoutant aux 80 km/h, aux radars, aux péages, aux interdictions en ville, au renforcement du contrôle technique, cela fait beaucoup. D’autant plus que cela va toucher majoritairement les populations vivant loin des centres urbains, déjà délaissées et paupérisées.
          Certes, le mouvement du 17 novembre n’a ni leader, ni doctrine, ni projet, ni relais d’opinion. De ce fait, il est peu probable que cela ait vraiment des suites. Son principal intérêt, s’il est suivi, est d’avoir une mesure de l’exaspération de la nation.

          1. Hussard Bleu

            Nos gouvernants ont tort de prendre les Français de base pour des « lapins de six semaines »… comme le disait, en d’autres termes, Alba Ventura ce matin sur RTL.

            Quant à Macron, il apparaît chaque fois davantage comme un cuistre majuscule, sussurant, en zozotant, ses concepts creux de « lèpre nationaliste », de « passions tristes », et de « progressisme »… le tout brodant sur une « pensée complexe » (hors d’atteinte, sans doute, de Pecus)… Incapable pourtant de comprendre – ou simplement de voir – que ses discours tombent dans le vide, les préoccupations du Français de base n’étant pas, ou plus, en ce registre…

            Si l’on ajoute, à ces pédanteries devenues habituelles, l’affichage de ses affectations et affections pour l’homosexualité flamboyante, on comprend alors que les ridicules qu’il se donne sont pour beaucoup dans la chute de sa popularité, tant en France qu’à l’étranger.

            Il est, au reste, notable que c’est une intervention de l’Edouard – notre Premier Ministre de rencontre, et sur RTL « Première Radio De France » – pour tenter d’éteindre le feu allumé par les « Gilets Jaunes », qui a été retenue, en tablant sur une cote de popularité encore un brin supérieure à celle du Cuistre en Chef…

            Contre-feu de l’Enarchie : je remarque innocemment que, tout soudain, on nous sort une info du genre abominable dans l’odieux, sur les abus sexuels qui auraient été subis par des enfants de la Nièvre – à St Saulge, du côté de Chatillon en Bazois – comprenez chez des Franchouillards arriérés…

            J’ai le curieux sentiment qu’il s’agit là d’une intervention subliminale de nos « hidden persuaders » contre la France Périphérique, en assimilant le « gilet jaune » de base à ces pédophiles Quart-Monde…

            • Il n’est pas anodin de noter que l’affaire, selon ce que j’en ai entendu, a commencé sub judice dès janvier 2018, et que c’est seulement en novembre qu’elle est évoquée dans le Gros Médiat…

            Vieille technique de manipulation des foules, hein ?… style Tchakhotine…

            wikipedia.org/wiki/Psychologie_sociale
            wikipedia.org/wiki/Vance_Packard

            1. Dr Slump

              C’est ce que je me disais à propos de ces dangereux individus d’extrême-droâte dont la presse qui roule s’est fait l’écho récemment, et qui fomentaient des attaques contre le président.

              Tout à fait par hasard hein, pendant que le président s’égosille à dénoncer cette affreuse montée de nationalimse dangereux pour l’atmosphère européenne. Quelle coïncidence, non?

              1. Hussard Bleu

                L’ennui, c’est que comme disait Clemenceau, qui s’y connaissait un peu : « dans un groupe de dix factieux, il y a huit fliques et deux imbéciles »… et qu’il est délicat, après l’arrestation trompetée, de laisser les fliques au mitard, sauf à les décourager : donc on les relâche, ce qui fait un peu désordre…

                D’un autre côté, c’est plutôt amusant… cela ressemble à ces centaines d’attentats islamiques « déjoués » et dont les procès ne voient jamais le jour, sans que la Presse subventionnée ne s’en étonne…

                J’ai naturellement le plus grand respect pour la Police et la Gendarmerie, mais… comment dire… ce la me fait penser à de ces petits mickeys qui enchantèrent mon enfance

                1. Dr Slump

                  Des « fliques »?
                  Et en fait d’attentat fasciste, d’après le Canard déchaîné, ce serait en fait un « cadeau » de la DGSI pour faire plaisir à leur nouveau patron. Si ce sont même les sous-fifres qui montent de faux attentats sans que leur patron ne le demande, alors ils sont tombés bien bas.

                  preview.ibb.co/iRn7qL/Canard-Encha-n.jpg

                  1. Hussard Bleu

                    Merci, Doc, je n’avais pas encore lu le Cafard… because potager à préparer pour le printemps, feuilles mortes à ramasser, bois de chauffage à scier… toussa…plus la chasse…

                    Mais cela confirme ce que je pensais, après quelques décennies à étudier – en amateur gourmand – les coups tordus de nos services…

                    1. Dr Slump

                      Ah, des fois je me dis qu’au lieu de faire des plans d’expatriation, je ferais mieux de me trouver une petite bicoque à retaper, dans un quelconque arrière-pays, en particulier dans le Quercy, avec un bout de terrain, et d’y faire pousser haricots, courges, choux, avec des lapins et des poules. Gamin j’allais aux oeufs tous les matins, je me lavais dans un tub, pas de salle de bain, pas de chauffage, mais cet inconfort relatif était le cadet de mes soucis.

                    2. albundy17

                      Je connais un gars qui s’est acheté l’année dernière à 20 minutes de St Brieuc une vieille baraque en pierre de 120 m², sur un terrain d’environ 800 pour 30 KE, il trait une des vaches du voisin contre menu services pour le lait, cultive des patates pour la faim, ses poules évacuent les déchets, et pratique toujours le même métier d’assistance informatique à distance (mais ça je n’ai jamais compris comment il fait pour en vivre…)

                      Il devient par contre de plus en plus parano 😥

                2. Aristarkke

                  Question faux attentat, l’ Arsouille se posait là, entre l’ Observatoire et les Irlandais de Vincennes, les paillotes en Corse et le Rainbow Warrior…

              1. Hussard Bleu

                « Itinérances mémorielles » et « errances conceptuelles » sont les deux mamelles du Cuistre…

                Fuir ce funeste guignol et ses semblables, quel beau rêve… Plus jeune, je serais parti pour The Redoubt… Je me contente maintenant de mon petit OffGrid morvandiau…

    3. Citoyen

       » un aspect positif évident  » … Exact. Même si, comme le dit justement H16, « cette action offre, outre un mode opérationnel peu efficace, un message brouillé » … Cette action, qui peut en être, une parmi tant d’autres, met la coterie politique sur la défensive, et dans l’embarras, par l’obligation d’en tenir compte.
      Avec le racket sur les carburants, le racket sur la route, le racket au contrôle technique, le racket au Crit’Air, le racket du péage urbain qui s’annonce, et le racket sur les autoroutes qui s’ajoute, ça commence à bien faire … Le vase déborde …
      Et quant le vase déborde, c’est un peu comme quand la rivière sort de son lit … On ne sait pas où elle peut s’arrêter …

  8. Jacques Huse de Royaumont

    Pour s’amuser avec les radars, la vaseline peut avoir son intérêt : c’est transparent, ça n’empêche pas le radar de fonctionner, mais ça le rend myope, il va voir flou, donc sera incapable d’identifier la plaque. Il faudra sans doute plus de temps à l’administration pour détecter le problème. (on peut aussi utiliser une bâche transparente, qui aura le même effet, mais sans le risque d’être accusé de dégradation).

    Par ailleurs, le troc peut être développé en utilisant le principe de chambre de compensation : les services réciproques sont évalués et enregistrés, seul les soldes feront l’objet de transferts monétaires. Cela permet de le déployer à plus grande échelle et d’avoir plus d’impact sur les rentrées fiscales.

    Méfiance, le léviathan n’a pas d’humour quand on touche à sa gamelle et la répression pourrait être féroce.

    1. Dr Slump

      Le troc a déjà fait l’objet de poursuites de l’urssaff, je pense par exemple aux initiatives du SEL. Il faut le pratiquer de PAP, off the grid, parce que c’est très surveillé! L’entraide familiale dans les petits commerces et café-resto s’est déjà vu condamné plusieurs fois également, on n’imagine pas à quel point le fisc et l’urssaff nous surveillent déjà, et de tous les moyens dont ils disposent. Ils ont tous les droits, c’est véritablement une tyrannie qui s’exerce sur les plans administratifs et fiscaux.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Oui, le fisc traque le troc et crac, un coup de trique.

        Pour les montages d’échange de service, il faut rester discret et solder les comptes en liquide (possible, il s’agit de petites sommes, en principe)

                1. Pheldge

                  Mme est mon cadeau, oui, et je le lui dis tous les jours, mais là je parle de cadeau pour nous, bien sûr, pour nos un an. C’est notre premier anniversaire.

                    1. Pheldge

                      je causais pas de ça, gros lourdingue ! je cause romantisme, amour, bonheur, tendresse …
                      Ta jalouseté , elle te rend bêeeeeeete 😉

                  1. BDC

                    « Nos un an » … c’est autorisé cette expression Maître Pheldge ? Le pluriel commençant à 2, je m’interroge sur les mois qui paraissent des années… 🙄

    2. Waren

      Pas mal le coup de la vaseline, on sent l’expérience. C’est pas vous qui vous occupez des trois radars près de chez moi ? Ils sont vandalisés pratiquement en permanence. J’en ai même vu un brûlé et tronçonné dans le même mois !

  9. Gerldam

    Le plus drôle dans tout ça, c’est que le cours du pétrole est en train de s’effondrer (-5% hier) et donc que les prix à la pompe vont baisser de 1/3 de la baisse du baril. Je parie que le gouvernement va trompéter que c’est grace lui.
    Sur la lutte contre le Léviathan, je ne connais qu’une mesure efficace: la fuite, après avoir longuement organisé son insolvabilité en France. Une fois dehors, et si possible hors de l’UE, vous ne leur laissez au mieux que des dettes à se mettre sous la dent. Et si vous n’êtes pas multi-millionaire, vous ne valez pas la peine de mettre en branle le Quai pour tenter de vous retrouver.
    Et ne prenez votre billet d’avion définitif qu’en cash dans un pays limitrophe où cela est monnaie courante (sans jeu de mots).

  10. Pythagore

    « l’État sert le peuple et non l’inverse, et qu’il doit toujours rester dans la crainte de celui-ci. »
    C’est bien parce que les politiques craignent le peuple qu’ils deviennent totalitaire. S’ils ne le craignait pas le totalitarisme serait inutile.
    Une autre idée, dépenser un max. et se mettre en faillite personnelle. Insolvable, pas d’IR. C’est bien ce que pratique certains « entrepreneurs », non ?

  11. dili

    Le peuple n’a pas élu ce président, c’est le canard enchaîné qui l’a fait.
    L’affaire Fillon est miraculeusement sortie au bon moment, ce qui exclut toute légitimité à ce gouvernement.
    Le système électoral devrait prévoir ce genre d’interférences et interdire toute publication à l’encontre d’un candidat durant une certaine période préélectorale.
    De même un président devrait pouvoir être destituable en cours de mandat et suivant critères précis

  12. Sylvielg1

    Ce que je trouve incroyable, c’est que pas un journaliste ne relaie l’info comme quoi la hausse des carburants c’est peanuts, ce n’est juste que la goutte d’eau qui fait déborder le vase trop plein de trop nombreuses taxes en tous genres : on s’en fiche que l’état baisse le prix de l’essence de 1c, ce qu’on veut c’est la suppression de toutes les taxes iniques, et la baisse drastique du train de vie de l’état.
    À cõté de cela, ce qui me gêne dans cette manif des gilets jaunes ( sur le principe de faire quelques chose, je suis évidemment pour, les pistes de Mr H semblent à explorer, à continuer d’être explorées, à approfondir – rayer la ou les mentions inutiles -), c’est que finalement bloquer tout revient encore et toujours à bloquer les mêmes, c’est-à-dire les usagers ( citoyens ?), ceux entre autres qui travaillent ce samedi et qui vont galérer, et les autres.
    Je n’ai jamais compris pourquoi dans ce pays, quand on en a après Paul, on va enquiquiner Jean ? En clair, pourquoi, quand on en a après les élites, va-t-on s’en prendre à nos compagnons de galère ?

    1. Le Gnôme

      C’est beaucoup plus facile d’enquiquiner Jean, les préfectures sont bien gardées, les centres de pouvoir aussi.. La république gouverne mal mais se défend bien disait Anatole France.

    2. Adresla

      Le Micron se la joue Marie Antoinette : ils n’ont pas de gasoil ? Qu’il prennent le velo ! Et la Marie a fini avec la tête au bout d’une pique. Sachant que le microbe n’a que ses prétoriens façon benalla, il n’a rien pour se defendre, même pas l’armée. Peut être que le peuple viendra le chercher finalement… Je crois pas a la gentille résistance proposée par le taulier, je parie plutôt sur une guillotine pour tous façon 1793. Probablement pas pour ce samedi, mais ce cirque ne durera pas encore des décennies; même si beaucoup l’on pensé avant moi.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les prétoriens qui entourent le méprisant de la république sont bien armés et bien entraînés. Peu nombreux sont ceux prêts à risquer une balle pour se faire le Micron.

    3. MCA

      « la baisse drastique du train de vie de l’état »

      Baisser le train de vie de l’état ne se fera pas sans une sérieuse remise en cause de la paix sociale et à mon avis, ce sont les conséquences qui les font temporiser.

      1. Val

        @h16 sauf ton respect H, la Belgique est loin d’être un paradis libéral. C’est mieux pour les patrimoines en pierre et en stocks mais pour le salarié moyen c’est idem … le seul truc c’est que le black et la gruge sont un sport national mais à part ça …

              1. val

                @Huss pour avoir vécu 6 ans à Brux je peux dire que la vie y est tres agréable. En revanche la majorité de ceux qui y travaillaient s’arrachaient les cheveux, sauf ceux qui bossaient pour les entreprises étrangères à forte connotation internationale.

            1. Dr Slump

              Cet été j’ai discuté avec un couple de belges expatriés chez nous, ils tiennent une maison d’hôte, le mari donne des cours d’informatique, bref. Et ils m’expliquaient qu’en France c’était mieux qu’en Belgique, qu’au moins les autoroutes ne sont pas défoncés, etc. C’est dire! Du moins pour la région wallonne.

              Scène de vie, quand je travaillais dans l’hôtellerie: je vois passer deux gamins, belges flamands, l’un d’eux fait à l’autre: « viens, on va emmerder les wallons! »…
              Si vous projetez de vous installer en Belgique, évitez la Wallonnie je crois!

                1. P&C

                  Dans le train pour aller à Charleroi, j’étais tombé sur un groupe de jeunes belges (elles ressemblaient à un mix d’ados et de poissonnières bretonnes, la classe en moins…). En 1H je pense que tous les passagers étaient au courant des détails de leur vies utérines…

                  La seule chose que je sais de la Flandre est ce qu’en m’a dit une thésarde en agro qui bossait en partie là bas : les flamands sont de colossaux conn*rds…

                  1. MarieA

                    Des français qui traitent des belges de connards, c’est un peu paradoxal tout de même…

                    Les belges que j’ai rencontrés sont plutôt très sympas et agréables, je ne comprends pas votre scepticisme.

                    1. BDC

                      On a un dicton dans le Ch’nord qui a un équivalent dans la Marne : il faut deux Français pour rouler un Belge, et deux Belges pour rouler un Hollandais. Et d’accord avec le Patron : la frontière 59/ Flandre est flagrante : les maisons vlaams sont plus modernes, on a 10 ans de retard en France, et tout est mieux entretenu chez eux.

                    2. Aristarkke

                      Belle, du côté de Lille (min coin), on parle plutôt du duo de Juifs nécessaire pour abuser le p’tit belge. Mais c’est aussi ce qu’il faut pour entauler un auvergnat…

                    3. Val

                      @bdc petite blague flamande. A l entrée d une usine wallonne il y a écrit « ici on parle français ! »
                      – qu y a t il écrit à l entrée d une usine flamande ?
                      – « ici on ne parle pas, on travaille ! « 

                  2. MarieA

                    @ P&C 15 novembre 2018, 17 h 29 min :

                    « En 1H je pense que tous les passagers étaient au courant des détails de leur vies utérines… »

                    C’était peut-être un appel… Vous qui parliez d’occasions féminines prétendument manquées… Vous auriez pu vous constituer un véritable harem à moindre frais grâce à la SNCF!

              1. Aristarkke

                « qu’au moins les autoroutes ne sont pas défoncées, »
                Born(é)e, la ministre de l’Equipement (de rencontre, elle aussi) te dirait aimablement que c’est grâce au fait que tu paies, que tes pneus de voiture bénéficient d’un doux bitume d’autoroute.

                Mais comme tu ne paies rien pour les routes, c’est par pure bonté d’âme que l’Etat accepte (à reculons) de s’en occuper…

                [plus personne ne doute que ce n’est pas l’intelligence qu’elle a rencontrée en soulevant une frite]

  13. cherea

    Vous me donnez des idées, je regarde le bureau des légendes saison 4…(no spoiler ou très peu), on imagine assez bien une armée de 200 trolls bureaucratiques, qui remplit par 13 à la douzaine ce genre de papiers pour emmerder l’administration…Je pense que plutôt que faire cela de manière éparpillée. 200 gus qui le feraient de manière industrielle et méthodique auraient au moins autant d’impact que 200 trolls numériques sur leur machine..Si un type du FSB ou d’ailleurs passe par-là, c’est cadeau…

  14. Lorelei

    J’aurais plutôt vu un mouvement « pays immobile ». Personne ne bouge. Un dimanche où on n’irait pas voir Mamy. Sans PV, sans achats, sans restau.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Minus 1er et la Reine des neiges, ça nous fait déjà 2 vieux chevaux de retour qui réclament leur picotin d’argent public.
      Pour que 2022 soit vraiment navrant, il ne manque plus que Sarko dans la course à l’échalotte.
      Et Chirac, s’il ne bave pas trop.

    2. Citoyen

      Il revient …. Il revient …. Ben, déjà, il jette une bouteille à la mer, pour voir si on le réclame … et puis ………………
      Ben, c’est un peu comme l’artiste qui sort de scène, après avoir fait un bide, et qui attend les rappels … il attend … il attend ……..

      1. MCA

        Son annonce de retour prouve bien que ces clowns vivent en état d’apesanteur et augure l’ampleur du naufrage qui nous attend la fois prochaine, un de plus….

        Entre le comique et le tragique j’avoue ne pouvoir trancher, peut-être les deux à la fois..

        1. Pythagore

          Je suis tombé sur les cérémonies à la TV au moment où Macron arrivait près de Xavier Bertrand. Les journalistes lui prédisaient un avenir national. Il me semble que, comparativement, ce bonhomme fait passer Juppé le rouge pour un bleu.

  15. plutarque

    Bravo, la référence à Brazil… Je crois que nous avons même un plombier de choc sur le forum (joué par De Niro dans ce chef-d’oeuvre de Terry Gilliams)

  16. Aristarkke

    Monseigneur, vous indiquâtes naguère que l’on pouvait vous signaler les coquilles (sans prendre l’engagement plus avant de les corriger, n’est-ce-pas!!!), j’en profite :

    (journalistes et politiciens d’un Camp du Bien de plus en plus autisteS
    À ce titre et queL (rhôôô!!!) que soit le résultat de ce mouvement
    l’allocation personnaliséE d’autonomie,
    dans les tubulures incompréhensibleS du Brazil franchouillard
    semée d’embûcheS, de difficultés (pour pouvoir semer, il vaut mieux un nombre conséquent d’éléments)

    Mélusine, va donc donner un coup de main au traitement… 😛

  17. Aristarkke

    Ah, les nouveaux carburants! 11€ le kilo d’ hydrogène à 700bars nécessaire pour faire 100kms, pour l’instant sans taxe…
    Mais une seule pompe en RP (une seconde en construction dans Paris ?) et deux véhicules possibles au prix de base de 70.000€…
    Sûr que les ménages modestes auxquels Philou offre une prime de 2.000€ pour la mise en casse de leur vieux diesel vont suivre…

      1. sam player

        Pas sûr par rapport au prix : l’hydrogène est un produit de l’électricité.
        C’est plus certain pour ce qui est de l’autonomie.

          1. sam player

            Oui, à partir de gaz naturel surtout, mais je rappelle que dans ce cas le but est de se passer des hydrocarbures car sinon pas de doute pour la taxation. Reste les pets des vaches… mais ça va revenir cher si on peut plus les bouffer !

            1. Citoyen

              Les russes ont sorti une centrale nucléaire flottante qui, hors mis les problèmes de sécurité, et de rendement du processus, pourrait être un outil intéressant pour fabriquer de l’hydrogène sur mer.

              1. albundy17

                cracker la flotte, salée qui plus est, n’est pas rentable, sans parler de son stockage, transport, etc. Néanmoins j’ai bien envie de tenter une adjonction de H16² ds l’aspiration avec ces petits machins : hho-1.com/shop/?ap_id=DRYCELL

            2. Pheldge

              sonnez hauts-bois résonnez musettes, la SNCF se lance dans le train à hydrogène … Pas un mot sur la filière pour produire le combustible !

              1. Pythagore

                Alstom a sorti un train à pile à combustible, donc la SNCF a obligation de se lancer probablement.
                Nos dirigeants n’ont pas encore intégré qu’Alstom n’est plus français.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        L’idée d’utiliser l’hydrogène n’est pas nouvelle et se heurte toujours au même problème : comment le stocker de manière sûre et à un coût décent. En effet, l’hydrogène est très volatile et explosif. il faut donc le stocker dans des bonbonnes sous très haute pression (donc très épaisses, très lourdes et très chères), qui doivent être à l’abri des chocs et des fortes chaleurs. Autant dire qu’en cas d’accident, c’est une bombe.

        1. Aristarkke

          C’est bien pour cela que j’ai été étonné de lire qu’une station service était en construction dans Paris, du côté de l’Alma. Mais nous savons bien ici que les c.ns, cela ose tout…

  18. Aristarkke

    Al, va falloir te reconvertir dans le chauffage gaz… ou électrique… ou bois.
    E. Philou parle d’ éradiquer les chaudières fioul des campagnes d’ ici 2030. Par quoi les remplacer ? Mystère et boules de gomme. Les gueux n’ ont qu’ à se dem…der. Ce ne sont que des croquants et des manants, inintéressants vu qu’ils sont au delà du périph…

    1. Flaghenheimer

      J’ai bien peur qu’il ne faille accorder aucune espèce d’intérêt aux intentions postérieures à l’actuel mandat macronesque. A ceci près qu’elles racontent l’état d’esprit de ceux qui les formulent.

    2. Lorelei

      Le fioul est taxé? On va interdire les chaudières au fioul!
      On mettra des chaudières au gaz. Comment ça, le gaz est taxé aussi? Et autant que le pétrole? comment ça, le gaz n’est pas distribué partout?

  19. Stéphane B

    Excellente idée. Au moins, ils rendraient en nature l’aide distribuée, en produisant écologiquement de l’électricité pour que les escrolobobos rechargent leurs voitures électriques..

  20. Aristarkke

    Il faut dire que la maréchaussée est déjà fort débordée avec sa paperasserie administrative et ses effectifs systématiquement déployés à des tâches subalternes, à tel point qu’elle n’a plus de temps à consacrer pour arrêter les malfaisants, qu’ils soient trafiquants d’armes, de drogue, braqueurs de supérettes ou bâcheurs de radars…

    Ceux là, effectivement la maréchaussée a autre chose à faire que de leur courir derrière ou du moins de trop près.

    Mais quand il y a près de vingt mille euros en enjeu, là cépapareil

    Enquête minutieuse est faite, etc…

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn-et-garonne/montauban/montauban-motard-condamne-19220-euros-amende-1-an-suspension-permis-120-infractions-1572212.html

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Avec dissimulation de plaque et un petit compliment de la main (du doigt) au radar.
        Le trouver n’était pas qu’une question d’argent, c’est certain.

        1. Aristarkke

          Un geste expressif, une fois de temps à autres et à des endroits éparpillés, à peu près tous les tarmos s’y sont laissés aller, très probablement, tellement c’est sans risque à moins de croiser une bagnole de gendarmes ou banalisée pile au bon (mauvais) moment. Probabilité de loto…
          Mais le faire à répétition dans un département peu peuplé et probablement sous-équipé en motos comme véhicules utilisés intensivement, même si vous dispersez un peu, c’est un jeu d’enfant d’identifier les motos puis les proprios et de remonter le fil d’Ariane de tous ces identifiants (il est parlé dans l’article que les bornes de radio-téléphone ont été mises à contribution de tous les mobiles les accrochant – ce qui démontre qu’il n’y pas besoin d’utiliser son mobile pour être pisté par défaut).

  21. Stéphane B

    Ma petite expérience d’un service (Etat) d’instruction des actes d’urbanisme. Ce service était dans une ville sous-préfecture, c’est ce qu’on appelait une délégation territoriale (DT).
    Cette DT comportait un service ingénierie et un service urbanisme.. Ce dernier était composé de cinq personnes dont une chef de service. Au dessus d’elle se trouvait donc le responsable de la DT qui avait lui-aussi compétence pour trancher les litiges. Au niveau urbanisme, il y avait à la maison mère un service urbanisme qui était là pour aider les services en DT pour l’application d’une règle ou qui agissait lorsqu’un recours était déposé contre un acte d’urbanisme. Le cadre est posé.

    Le matin, à 9h00 (heure limite pour arriver), café. Inutile de préciser en quoi consistait le temps entre l’heure d’arrivée et l’heure du café. Ah si, vous voulez savoir. Et ben, c’était discussion concernant la vie de chacun ou l’actualité. Ces discussions étaient prolongées lors du café sauf pour deux personnes dudit service qui restaient entre elles pour discuter ou lire le journal.

    Après le café, la chef de service passait voir chacun pour savoir si un problème survenait sur un dossier et elle discutait aussi des possibles soucis ou des dossiers à problème. Je précise que cette personne avait aussi des dossiers à traiter. Il n’était pas rare de voir les instructeurs discuter entre-eux de dossiers ou d’autre chose durant la matinée ou d’être au téléphone ou sur le net.
    A compter de 12h00, pause repas.
    A 15h00, pause café qui pouvait se prolonger jusqu’à …. 16h00. Pour le travail de l’après midi, se reporter au travail du matin. Parfois, une à deux fois par semaine, le début d’après midi était consacré à une réunion sur des dossiers pour que chacun parle le même langage ou pour savoir quelle position prendre.
    Une à deux fois par mois, journée d’information (pour parler poliment) avec toutes les équipes de la maison mère concernant l’urbanisme.
    A compter de 16h00, vous pouviez rentrer chez vous ou prolonger jusqu’à 19h00 si le cœur vous en disiez.

    Régulièrement (2 à 3 fois par an), la chef de service et le responsable de la DT contactaient la maison mère, car ils n’arrivaient pas à instruire tous les dossiers. Le service passait en situation dégradait et certains de ses dossiers étaient alors instruits par soit la maison mère, soit d’autres services urbanisme se trouvant dans d’autres DT. Jamais l’idée de bosser davantage, d’être plus efficient ne leur traversait l’esprit. Pire même !
    En effet, une fille était arrivée dans ce service en tant qu’instructrice. Elle bossait vite et bien. Si bien que la chef de service, avec l’accord du responsable de la DT, est allée la voir pour lui demander de ralentir, car elle mettait en péril la vision professionnelle que pouvaient avoir les usagers concernant le autres instructeurs. Ce fut dur pour elle, elle avait bien les crocs, tant de se retrouver à glander de force que du comportement de ladite chef. Elle a persévéré mais a fini par explosé après 7 ans, ce qui lui valu un bel arrêt de travail ainsi qu’une mutation à 45km de son domicile. Par contre, la chef de service a gravi tous les échelons de la catégorie B au mérite. Elle n’a jamais été admise à un concours professionnel. Inutile de préciser à quel point elle savait jouer avec les gens, les manipulant fortement et tous lui auraient donné le bon Dieu sans confession.

    Et pourtant, les chiffres sont là et ne plaidaient pas en sa faveur, mais elle mettait cela sur la complexité des dossiers ainsi que sur le caractère bien trempé des gens qui venaient râler. A un point tel que l’accueil du public fut réduit d’abord à deux matinées par semaine (au lieu de tous les jours) puis à uniquement sur rendez vous mais seulement sur deux matinées hebdomadaire. Alors les chiffres: dans un département alpestre, le rendement d’un instructeur urbanisme (pris en moyenne sur tout le service) était de 2,4 dossiers par jour. Dans le département objet ici et aussi situé en zone montagneuse, le rendement était de 1,4 dossier par instructeur. Quand j’écris dossier, je parle de l’arrêté signé pour un permis de construire, de la déclaration signée (d’opposition ou de non-opposition) pour une déclaration préalable ou bien du retour d’un certificat d’urbanisme signé.

    Quant à l’archivage des dossiers, plusieurs étés de suite, ce fut le bonheur de contractuelle embauchée pour un mois ou plus afin de remettre de l’ordre dans tout le bazar, car les dossiers étaient archivés par les instructeurs avec leurs notes, des écrits en double ou triple, etc.

    Aussi, inutile de compter sur certains pour bosser plus, ils laisseront la situation se dégrader pour se plaindre ensuite qu’ils sont en manque d’effectif. Combien de fois ai-je rêvé de leur foutre des coups de pied au cul, de les mettre devant leurs responsabilités, mais cela aurait été faire comme Don Quichotte, se battre contre des moulins à vent.

    1. MarieA

      Difficile de rester dans ce genre d’ambiance! Il n’y a rien de pire que les petites histoires de trahison des arrivistes qui ne veulent pas travailler et comptent sur leur capacité à mentir pour progresser.

  22. Bulgroz

    J’ai une fois payé un euro de plus pour mon impôt sur le revenu pour tester leur vigilance. Aucune réaction, mon chèque à été encaissé! Jamais eu de nouvelle de mon percepteur…

      1. Vassinhac

        J’ai un jour oublié la TVA en payant ma facture d’eau car ils avaient mis le HT en gras (il devait y en avoir pour 1,5€ de TVA).

        J’ai reçu par courrier une relance me demandant de payer fissa (par chèque bien sûr), plutôt que l’ajouter au net à payer de la facture suivante.

        Donc deux courriers avec deux timbres pour 1,5€… y’a pas à dire, ils sont timbrés !

        1. Vassinhac

          Ça me rappelle une mairie du coin qui s’honorait d’envoyer par courrier des choses qu’elle pouvait envoyer par courriel, juste pour garder la poste… pas venu à l’idee de proposer directement les sous correspondants à La Poste pour garder le service…

          1. Aristarkke

            Non. En toute logique, le maire avait raison de préférer la prestation au lieu de la subvention.
            Affranchir du courrier obligeait à maintenir de la présence PTT localement.
            Subventionner par don direct n’obligeait en rien la Poste…

  23. Aristarkke

    Cette salop’ de Cohn Bendit !!! Il y a 50 ans, il g…lait qu’il fallait interdire d’interdire etc…
    Et là tout à l’heure sur RTL, vas-y qu’il est pour la disparition du diesel, des chaudières fioul, bref de tout ce qui est à la mode d’être prochainement tricard…

    Pas de pitié pour les Grançais de leur coller d’amères pilules à avaler…
    Forcément, cela va bien se passer…

    1. Stéphane B

      Ouai mais sans se décrotter, ilte répondra que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis et qu’il n’est pas à ranger dans cette catégorie.

      1. MCA

        +1
        Ce mec est insupportable mais il est recherché par les médias pour sa grande G et son côté provocateur ce qui apporte de l’animation dans les échanges.

  24. cyprus ill

    « Nous avons augmenté une taxe. Cela crée des difficultés pour certains. Nous allons donc créer une aide pour leur permettre de compenser cette hausse. Cette aide sera financée par une nouvelle taxe. Si certains ont des difficultés pour la payer, nous envisagerons une aide pour leur permettre de compenser cette hausse. Cette aide sera financée par une nouvelle taxe … »

    Édouard Philippe, Premier ministre de la République française.

    Toute la vacuité du système politique français sous nos yeux.

    1. Stéphane B

      Pas grave, à compter de demain jeudi 15 novembre, l’Etat n’a plus un kopek en réserve. Il va donc falloir taxer et emprunter.
      lopinion.fr/edition/economie/a-partir-jeudi-l-etat-n-a-plus-euro-en-caisse-168669

  25. Stéphane B

    INFO ATLANTICO
    Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique –
    Selon ce sondage IFOP exclusif pour Atlantico, la mobilisation du 17 novembre s’inscrit dans un contexte particulier par rapport à d’autres contestations passées. Ce ne sont pas moins de deux tiers des Français qui s’attendent à une explosion sociale.
    atlantico.fr/decryptage/3558641/alerte-gilets-jaune-s–66-des-francais-pensent-qu-une-explosion-sociale-est-possible-et-71-qu-elle-serait-de-nature-a-contraindre-le-gouvernement-a-changer-de-politique-jerome-fourquet-

      1. Aristarkke

        Quand on relit les cahiers de doléances de 1788/1789, ils n’ont pas de caractère séditieux et expriment pour la plupart une attente de résolution de problèmes concrets locaux sans aucune intention de tout envoyer bouler cul par dessus tête.
        Celui envoyé par ma commune, exposé pour le bicentenaire de 1789, demandait principalement que plusieurs voies de la commune soient empierrées pour être praticables durant les périodes fortement pluvieuses ou les jours de gel en raison de leurs pentes sévères (et qui le sont restées, obligeant à des salages immédiats les années de neige et de verglas sous peine de rester tout autant impraticables malgré nos modernes moyens)…

        1. Husskarl

          J’ai un peu les mêmes effectivement, des demandes soft. Bon mon village fut royaliste…comme à peu près tous les villages.
          L’opposition ville gauchiste, villages à droite ne date pas d’hier semblerait-il.

    1. Lorelei

      La radio, ce matin, annonçait déjà que les gilets jaunes devant les menaces de retrait de permis et de PV renonçaient à leurs actions dans différentes régions.

  26. Cerf d

    Quelqu’un a-t-il remarqué l’insistance de la propagandastaffel à dire qu’en ruros constants l’essence n’aurait pas augmenté ?

    1. Stéphane B

      Ouai, mon épouse m’a montré avant hier un truc en ce sens sur FB (je n’ai pas FB et du coup, je passe à coté de ces pépites). Il était montré qu’aujourd’hui, le gazole valait 1,45€ et qu’en 1973, il était à 1,69 francs avec dessous entre parenthèse 1,5€.
      Cela a généré beaucoup de commentaires en disant que un euro ne valait pas un franc de l’époque. Je suis d’accord sur ce point saut que le salaire moyen en 1973 était de 20 000 francs environ. Le salaire moyen en 2018 est de 20 000€ environ donc effectivement, le carburant coûte autant en proportion.
      Sauf que les couillons ont oublié de spécifier qu’en 73, ben y a eu un choc pétrolier et les prix ont flambé. Ils auraient aussi pu rajouter que les voitures étaient considérées comme un élément de richesse, que tout le monde n’en avait pas.

      Bref, ils ont comparé sans honte,ni vergogne, deux choses incomparables.

      1. albundy17

        Oui et non, le comparatif n’est pas faux, on se déplace en part de budget familial pour beaucoup beaucoup moins (bien en deçà de cette comparaison de coût égal) dans des bagnoles bien plus sécure.

        Les taxes carburants n’est qu’une goutte d’eau, apparemment le seul truc dont le français s’aperçoit alors qu’ils se fait enculer de partout ^^

        Pour le chauffage que rantanplan veut supprimer, c’est dégolasse, pour les bagnoles, à 20.000 km par an, ça te fait le prix d’un téléphone presque de base, le blème c’est qu’on se fait enculer de partout

        1. MarieA

          « Pour le chauffage que rantanplan veut supprimer, c’est dégolasse »

          Oui, on sait, les petites mamies qui se chauffent au fioul, etc…

          1. albundy17

            Marie, c’est rigolo, tu bloques sur un truc dont tu n’as rien à foutre, tu circules avec les transports en communs payés par mamie et ses suivant, dans un locatif chauffé à l’electrique, (avec sans doute de l’APL, tu devrais au nom de tes convictions refuser !)

                1. MarieA

                  Je ne comprends pas pourquoi le fait que je vous insulte vous dérange, étant donné que vous ne vous privez jamais pour insulter, dénigrer et essayer de rabaisser de nombreux autres commentateurs ici.

                  Pour répondre à votre question, je suis ravie de savoir que les petites grand-mères dont vous nous parlez si souvent ici meurent de froid parce qu’elles financent mes transports en commun. Et maintenant, j’y penserai avec satisfaction à chaque fois que je prendrai les transports en commun. Merci Albundy17! 🙂

                  Puis-je vous poser une question? Pestant vous-même contre l’état socialiste, allez-vous refuser puis rembourser, car contraire à vos convictions exprimées ici-même, toutes les allocations familiales, les primes de naissance, parts d’impôts, l’école gratuite, les tarifs famille nombreuse et compagnie, pour vous, votre épouse et vos trois enfants?

                  Inutile de répondre évidemment.

  27. Ribus

    Votre billet est plein de bonnes idées qui, utilisées en masse, peuvent avoir un certain impact. Mais, comme vous le soulignez vous-même ce genre de travail d’étouffement du mammouth demande du temps et de la constance. Il faut donc les perpétuer et les multiplier. Ce serait peut-être intéressant de créer sur votre blog une rubrique spécifique où seraient recensées toutes les initiatives possibles et concrètes de cette nature de manière à les installer dans le temps long, seul garant d’efficacité réelle à terme.

    1. MCA

      Je ne suis pas persuadé qu’étouffer le mammouth se traduira du jour au lendemain par une vallée pavée de roses.

      « Avons nous encore les moyens de notre train de vie? » me préoccupe autrement plus.

      Et intuitivement je sens que la réponse à cette question est très désagréable.

        1. MCA

          @Jacques Huse de Royaumont 15 novembre 2018, 11 h 21 min

          Qui va régler la note ?

          la réponse est simple, tu vas dans ta salle de bain et tu regardes dans la glace.

          Combien on va me soutirer?

          je ne peux répondre mais je peux t’en donner une bonne idée : toi et le fisc savent ce que tu possèdes…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Tu as raison, la réponse aux question est très désagréable…

            Et encore, si on n’y perd que de l’argent, ce sera un moindre mal.

  28. taisson

    @ MCA 15 novembre 2018, 9 h 08 min

    « Je ne suis pas persuadé qu’étouffer le mammouth se traduira du jour au lendemain par une vallée pavée de roses. »

    Complètement d’accord ! Et même en l’absence de toute considération économique !
    Sachant que l’immense majorité des citoyens de ce pays sont étatistes et égalitaristes jaloux, et donc, pour résumer, vaguement socialistes, quasi abrutis depuis leur enfance par la propagande « écoconsciente, la plus grande probabilité d’un vrai étouffement de l’actuel mammouth serait la création d’un truc encore pire…
    Il semble difficile de penser que la France pourra échapper à une expérience du genre communiste, bien sur sous un autre nom, et masquée par une enveloppe écolo-sociale plus séduisante que celle de la dictature du prolétariat !!

    Une « expérience » dont personne ici ne verra la fin…

    Foutu…

    1. « Une « expérience » dont personne ici ne verra la fin… »

      Un mois avant la chute du mur de Berlin, la RDA organisait en grandes pompes les fêtes pour son 40ème anniversaire.

        1. MarieA

          Non, mais on a mieux, des cordes. Des trucs auxquels se pendre en cas de déception trop forte ou de gros problèmes. Voilà, donc inutile de s’angoisser sur l’absence d’état.
          C’est une excuse bidon.

          1. MCA

            Bonne nouvelle Marie_A,

            Au stade où nous en sommes, la déception ne peut plus arriver.

            Par contre en ce qui les concerne, je verrais bien la corde les soutenir.

        1. albundy17

          Ho Oui !

          Spour ça que c’est presque amusant les économistes prévoyant en ce moment un reset financier à l’orée 2019-2020, ça joue au loto avec un secret espoir de passer à la postérité.

          Heureusement ils se gardent bien de révéler le catalyseur ^^

          1. MCA

            « un reset financier » ?

            Hahaha!

            Avec le diesel c’est déjà la jacquerie, imagine l’ambiance quand Micron 1er va se pointer à la télé avec sa mine réjouie pour annoncer que les compteurs des Assurances vies et livrets d’épargne divers ont été remis à zéro et en demandant de penser printemps (1).

            Sûr que ça va bien se passer!

            Je ne sais pas pourquoi mais je sens un rire nerveux soudain m’envahir!

            Allez, un indice :
            si un vendredi soir vous voyez les automitrailleuses de la gendarmerie prendre position sur les ronds points sans raison apparente précédées d’un bon enfumage médiatique, attendez vous à ce que le grand reset soit pour la nuit.

            (1) Il est encore un peu tôt pour savoir si nous y auront droit, mais aux dernière nouvelles il se serait fait surprendre s’entraînant à faire des bras d’honneur devant son psyché.

            1. Aristarkke

              La Gendarmerie a reçu un total de 155 VAB (modèle 74, n’est-ce-pas…) dont apparemment seulement la moitié est encore opérationnelle.
              Vu le nombre de ronds-points, beaucoup ne seront garnis que des pots de fleurs habituels…
              Un peu court, jeune homme… 😛

              1. MCA

                Il y en a d’autres en commande et leur livraison prochaine pourrait bien être un indice supplémentaire.

                Moi à ta place je commencerai à stocker les boites de conserves.

                Dis moi, à 1h04 le commentaire, tu en fais des insomnies? :o))

                1. Husskarl

                  Mitrailleuses ou autres armes moins efficaces finiront par être sorties. De toute manière, c’est le chiffre qui fera la différence, ils ont donc déjà perdu.
                  Ce qui n’empêche pas d’acheter des boites de conserve =)

            2. Aristarkke

              Il avait fanfaronné qu’il faudrait aller le chercher…
              Il se pourrait qu’ il soit exaucé…
              Là, je déjeune sur le pouce dans un petit restau panaméen équipé d’une télé branchée BFM…
              Vu la succession des reportages, nos élites sont visiblement inquiètes quant à ce mouvement social non manipulable (pas de chef ni d’ état major, dispersion de partout de groupes « autonomes »…
              Les perm de la maréchaussée ont dû être reportées…

              1. MCA

                Hahaha,

                Ce mouvement s’inspire du blockchain, tout partout et rien nulle part…

                Ces clowns ne nous emm*rderont jamais autant qu’ils nous font rire!

    1. MCA

      Bel article, mais ces autistes ne reculeront pas d’un poil.

      Il reste encore que le moteur diesel consomme 20% de carburant de moins à puissance équivalente, mais rien ne dit qu’il ne l’augmenteront pas de 20% de plus que l’essence ou qu’ils se mettront à vendre les carburants au poids et non plus au litre.

  29. Nemrod

    On le savait déjà mais les journalopes Mainstream sont vraiments des vendus.

    Ce matin sur RMC un jeune gars témoignait.

    Il va être très pénalisé par le prix de l’essence car sa boite ferme et il a trouvé du boulot à 100 bornes de chez lui…il va faire le trajet le temps de vendre son appart car il est propriétaire et le temps que sa femme trouve aussi un boulot la bas…
    La vraie vie quoi …

    Il possède un véhicule pile dans les clous : une 205 essence genre Junior avec un petit moulin qui doit faire 5 litres au cent.
    Un vieux truc fiable facile à bricoler et aux frais d’entretien réduits, bien suffisant pour rouler comme une limace comme il est d’usage maintenant.

    Conseil de Bourdin : la faire reprendre 2000 euros pour acheter une voiture consommant moins …

    Donc le gars va se foutre sur le dos un crédit pour un véhicule « moderne » qui va lui coûter un bras en entretien et qui fera …peut être 4.8 au cents de la même essence …bonjour le bilan financier et je parle pas du « bilan » carbone de l’opération…

    J’espère que le gars sait compter …

    1. albundy17

      Voiture à pédales est très tendance.

      Autre piste, les gazogènes, maintenant avec les pellets ce doit être bien plus facile, je me demande si on peu pas avoir une subvention vu que c’est du renouvelable 🙄

    2. Aristarkke

      Vous êtes bien un des rares à plaindre un « propriétaire » dans ce pays.
      Un « propriétaire » peut-il seulement être à plaindre ??? 😥

  30. MarieA

    Quel article magnifique !
    Par contre, je vous trouve sévère avec les gilets jaunes, il faut bien commencer quelque part!

    « Tous, nous avons subi les affres d’un dossier perdu, de pièces administratives soi-disant manquantes, de photocopies prétendûment illisibles, de ce foutu cerfa n°bidule truc dont personne ne nous avait indiqué l’existence et qui s’avère indispensable pour avoir l’autorisation de pisser droit. »

    Je ne suis donc pas la seule! Mais H16, permettez-moi de vous instruire de la dernière tendance de l’administration : l’absence de réponse.
    Vous envoyez un dossier avec toutes les pièces justificatives qui retracent chaque aspect de votre vie sur les 150 dernières années et… pas de réponse! Vous pensez alors, et bien naïvement, que votre dossier est en cours de traitement, ou clôt, et vous oubliez tout ça.
    Quelques mois plus tard, vous recevez un courrier ultra-menaçant de l’état pour vous dire que vous n’avez rien envoyé. Vous reconstituez le même dossier avec courrier d’explication et 350 000 photocopies et vous envoyez sans recommandé avec accusé de réception parce que vous n’avez pas 10 euros à mettre dans cette connerie, surtout que l’état prétendra alors l’avoir reçu mais l’avoir perdu (déjà vécu!), et à votre charge de tout renvoyer.
    Quelques mois plus tard, vous recevez un courrier ultra-menaçant de l’état pour vous dire que vous n’avez rien envoyé. Vous reconstituez le même dossier avec courrier d’explication etc…

    Dans le même genre vous avez les employés des impôts qui vous mentent plusieurs fois d’affilée, et en face à face, pour vous soutirer encore plus d’argent sur un truc qui ne vous concerne pas et alors même que vous leur montrez des preuves de votre absence flagrante de revenus.

    Et puis, la sécurité sociale qui est vraiment géniale parce qu’elle accomplit le miracle de vous voler beaucoup d’argent et de vous rembourser des clopinettes. Consultation chez le médecin généraliste 25 euros, seulement 16.50 euros de remboursés et un mois plus tard.

    On pourrait en écrire des pages…

    1. albundy17

      Rhooo, Marie, vous vous pensez encore unique, c’est mignon.

      Economisez le prix du reco n’a aucun sens, 1 vous ne pouvez les faire chier, 2, ils peuvent vous faire chier.

      Astuce: ne pas mettre le courrier ds une enveloppe et coller le reco dessus (quoi, mais l’enveloppe était vide !) mais plier le courrier format C5 et le sceller avec le reco.

      1. Aristarkke

        Al, cela fait au moins quinze ans que les tribunaux n’admettent plus le prétexte de la LR arrivée vide sauf à ce que le récipiendaire ait immédiatement envoyé en retour une même lettre R+AR de protestation.
        En revanche, il est vivement conseillé de numéroter toutes les pièces annexes du courrier et d’en noter la liste en PS dudit courrier.

    2. Aristarkke

      « et 350 000 photocopies  »
      Son scanner perso et une bonne imprimante facilitent grandement les choses.
      Bonne imprimante que dit le monsieur… 😛

    3. Aristarkke

      « vous envoyez sans recommandé avec accusé de réception parce que vous n’avez pas 10 euros à mettre dans cette connerie, »

      Votre candeur de jouvencelle fraîche et innocente (je présume…) vous empêche d’avoir acquis l’expérience qu’il est inutile de correspondre avec l’Administration, en particulier fiscale mais pas que, autrement que par LR+AR. Laissez tomber les courriers, les mèls, les entretiens directs sauf éventuellement pour de très simples affaires sans grandes conséquences.
      Dès que vous êtes agressé(e) par l’Administration, c’est le seul moyen de correspondre avec elle en retour.
      Croyez-en l’expérience d’un ancien syndic de copropriété, catégorie subissant fréquemment des avanies administratives…

    4. Aristarkke

      « vous voler beaucoup d’argent et de vous rembourser des clopinettes. »
      Dérivée du syndrome NIMBY. La SS avec sa copine urSSaf vous appelle des cotisations démentielles au prétexte du coût des maladies graves ou de longue haleine.
      Pour se justifier, la SS rembourse correctement (selon la propagande officielle encore ravivée hier soir par not’ bon président) la bobologie.
      En revanche, dès la moindre maladie plus importante, elle se comporte comme une écossaise issue de suissesse mariée avec un auvergnat et n’accorde sa prise en charges et ses remboursements qu’avec la plus grande parcimonie et des contrôles tatillons, enfin avec qui elle veut bien…
      [une carte invalidité n’est accordée que pour cinq ans maxi. Si celle limite temporelle peut se justifier avec une jeunesse de moins de soixante ans qui peut, effectivement en avoir besoin un temps puis se rétablir et s’en passer ensuite, c’est beaucoup plus discutable avec une mamie > 85 ans. Dura praescriptum, sed praescriptum…]

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Pour être remboursé des clopinettes, il faut au préalable avoir eu accès aux soins.
        Ce détail n’est pas évident partout, les déserts médicaux s’étendent.
        Par contre, ne pas avoir d’accès aux soins ne dispense pas de cotiser.

        Ainsi les habitants pauvres des zones rurales permettent aux riches bobos parisiens d’avoir accès gratuitement à une médecine de luxe. C’est beau, la solidarité.

    5. Il faut toujours partir du principe que l’Administration est là pour vous coincer, toujours.
      Donc le montage d’un dossier se fait toujours avec cet esprit. Son envoi aussi. Ne jamais, jamais perdre de temps avec des courriers simples. Toujours en recommandé. Toujours prendre les coordonnées (nom, matricule) des personnes au téléphone ; enregistrer la conversation, conserver l’enregistrement aussi longtemps que possible. Etc. Au guichet, ne jamais se laisser se démonter. Demander les circulaires/règlements d’application et toujours partir du principe qu’on vous ment/manipule. Toujours.

      Le petit personnel des guichets est généralement ou bien très compréhensif (car est souvent dans la même merde que vous) ou, complètement à l’autre bout du spectre, de parfait tyranneaux avec leur petite parcelle de pouvoir. Dans ce dernier cas, ne jamais rien laisser passer.

  31. Aristarkke

    A propos, Annihidalgo a réussi en partie un de ses paris : à force d’écoeurer les manants automobilistes de venir encombrer sa principauté, elle y est arrivée !
    Il lui manquera cette année à peu près 100 M€ de péages de stationnement…
    Je sens que le stationnement résidentiel va prendre un bon coup de pouce en 2019, vu qu’il est captif, lui…

    http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-un-manque-de-100-millions-d-euros-sur-les-recettes-de-stationnement-14-11-2018-7942164.php

    Le problème est que les dépenses correspondant à ce budget espéré ont DEJA été engagées. Pas grave ! Un tcho emprunt de plus à prévoir…

    1. Dr Slump

      Elle n’en a pas assez, et projette d’aller plus loin encore en piétonnisant les 4 arrondissements du centre de Paris. On n’arrête pas le progrès!

  32. Jean

    J’ai pu lire ici et la que le mouvement des gilets jaunes s’essouflait car Castaner a montrer les muscles en menaçant les manants qui osent exprimer leur colère que leur permis allait sauter (en plus des amendes etc…).

    J’ai pu lire aussi que les manifestant flippait car Castaner en imposait et qu’il fait très peur quand il dit des trucs à la télé. Brrr, un frisson me parcourt l’échine.

    Inutile de dire que je me suis bien fendu la poire en lisant ces conneries.

    1. MCA

      Ce ne sont pas des conneries, ils ont fait cesser le mouvement de blocage des routiers lors de leur grand grève en retirant les permis de conduire sur le champ.

      1. Le Gnôme

        Les routiers étaient relativement peu nombreux et sur un espace restreint. Une colonne de voitures particulières avançant à 10 km/h sur de nombreuses routes avec le peu d’effectif policier disponible est éminemment jouable. Il n’y a pas blocage si la colonne roule.

      2. Val

        @MCA et c’est la que l’on va finir par avoir besoin de Jean du Voyage et de Ali
        Bab Ah . Le jour où la jonction des mécontents s’opérera …… ça va chauffer . On a déjà le verrou gauche droite qui a sauté (déjà sauté pour la manif « jour de colère » ). Finalement il est fort le petit à sa maman il va enfin donner vie au slogan de feu Tonton « la France Unie » , quel talent !

        1. MCA

          @Val 15 novembre 2018, 22 h 33 min

          Leurs pitreries télévisuelles consistent à afficher en boucle le spectacle d’un tombé à l’eau qui se débat avant de se noyer.

          On le voit à cette tentative pitoyable de chèque carburant et autres primes à la casse affichés dans l’urgence.

          Ces hauts diplômés en sournoiseries piquent 1000 à tout le monde et rendent 10 à mamie Yvette (pensée à BDC :o)) en nous demandant d’applaudir et de dire « bravo »!

          Ils s’étonnent même que nous ne soyons pas ravis d’apprendre lorsque que nous faisons le plein du réservoir que le voisin reçoive un chèque carburant ou une prime pour changer sa vieille guimbarde.

          Ils nous prennent en permanence pour des cons, ça se voit et ça devient insupportable d’autant que chaque apparition au fenestron est l’occasion pour Edouard, droit dans ses bottes et étriqué dans son costard de nous faire un rituel bras d’honneur télévisé.

          Le niveau et l’indécence de ces gens sont atterrants.

          Vu de leur château, comme chacun sait, personne ne pouvait imaginer qu’en augmentant massivement les carburants les gens modestes (et les un peu moins modestes qu’ils oublient trop souvent) auraient des difficultés pour aller au boulot, se chauffer et aller faire leurs courses.

          Ils affichent au grand jour que l’équité et l’écologie blabla les obligent à augmenter le diesel en se gardant bien de souligner que les transporteurs vont répercuter la hausse du carburant sur les marchandises transportées.

          Vous roulez à l’essence, vous paierez l’augmentation du diesel dans les rayons de vos supermarchés.
          Et pendant ce temps, les bouffons à la botte de l’INSEE ajustent les paramètres de leurs calculs pour afficher des prix stables.

          Mis au pied du mur face à leurs contradictions il se permettent de nous provoquer en nous menaçant, rappelant qu’il est interdit d’empêcher de circuler tout en passant opportunément sous silence qu’en augmentant massivement les carburants le résultat serait exactement le même : plus de sous, plus d’essence, plus de circulation.

          Ils n’ont même plus la décence d’augmenter continuellement par petites touches comme le faisaient leurs prédécesseurs.

          A présent le vocabulaire à changé, ils « assument », vous aurez compris : « je vous emmerde »!

          Il y en eu d’autres qui la veille de la révolution s’amusaient à réparer les serrures et invitaient à manger des brioches.

          Ces gens on pris pour devise d’ignorer l’histoire, ils se pourraient bien qu’un jour ils se réveillent avec la gueule de bois et mon intuition me dit que ce jour approche.

          1. albundy17

            « de nous faire un rituel bras d’honneur télévisé. »

            C’est marrant, il a déclaré que manifester est un droit, bloquer le pays n’en est pas un, ce con ne se demande pas qui bloque vraiment le pays 😥

              1. Val

                @h16 c est exactement ça . La question rigolote : que va faire mr Édouard quand jean du voyage , momo cegetiste et gege le rappeur auront un gilet jaune … je lui conseille de trouver une réponse rapidement. ..

                1. lafayette

                  a rendre par le biais d’investissements on voit mal comment cela va changer le quotidien des personnes qui n’ont pas les moyens d’investir.

                  Si cela n’est pas une série de mesures discriminatoires envers la classe moyenne….

                  Les gilets jaunes vont mûrir de plus en plus… surtout si le gouvernant ne les écoute pas.

      1. Val

        @al la où on va rire : comment arrêter un type qui porte un gilet orange ? C’est sûr que c’est plus difficile qu’un T shirt manif pour tous et qu’un bonnet rouge

      2. MCA

        je vais repeindre le mien en vert fluo et y coudre une vingtaine de grelots.

        En cas de contrôle, je pourrais toujours essayer de leur expliquer que je viens de débarquer de la planète mars.

        1. albundy17

          Plein centre de Marseille, 27 m² était loués 300 euros par mois, marchand de sommeil donc. Il est grand temps d’augmenter les rétributions des élus qui n’arrivent plus à entretenir leur parc immobilier !

  33. Aristarkke

    Ben Ali, l’aimable dictateur tunisien coulait des jours heureux depuis deux bonnes décennies avec sa police qui se distrayait en emm…ant le petit peuple essayant de survivre et d’améliorer son sort, sans pourtant le remettre lui, en cause autrement qu’en pensées…
    Et puis, une énième fois, sa police s’en est prise à un énième marchand de quatre saisons pas tout à fait dans les clous (rendus nombreux à plaisir pour mater les gueux, les clous) qui a été un de ceux qui s’en est suicidé et puis cette fois là, cela a été la fois de trop…
    Et Ben Ali a largement perdu mais s’il n’a pas tout perdu en coulant des jours paisibles en Arabie Saoudite, il n’est quand même plus à son firmament…
    C’est bien ce qui inquiète nos élites car c’est un mouvement flou, sans véritable chef identifiable, un peu comme en 1789, quoi…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Tu trouves que les gilets jaune rappellent la révolte des farines ? Ce genre de jacquerie a effectivement un petit coté pré-révolutionnaire

    2. Husskarl

      Je pense pour ma part que cette révolution n’était pas forcément spontanée, il y a des ressorts étrangers dans cette affaire. Un peu comme l Ukraine.

  34. Aristarkke

    Fusible de l’alim électrique de la pompe primaire de gavage du gazole, souvent isolé tout seul vu que c’est un « circuit moteur » mais qui est à l’opposé du moteur. Discret, quoi et tout à fait dans le genre « pas de pot »!

  35. Aristarkke

    Tchotte remarque en passant : la publicité des constructeurs automobiles pour leurs produits est effarante en volume.
    Surfent-ils sur une vague d’espoir de renouvellement intensif du parc ou sont-ce des budgets en exécution, décidés à d’autres périodes ???

    1. Val

      @Harry non il sont juste pris d’une crise d’angoisse suite aux mesures de Donald
      google.com/search?q=daffy+duck+angoisse&client=firefox-b&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=KyM9L8ojcnKvXM%253A%252CHlbjIsE7BGI5LM%252C_&usg=AI4_-kQB4-cefzULmgHwZp75nua6_9ck3Q&sa=X&ved=2ahUKEwjwpoHBsdjeAhUK6RoKHfxoCVUQ9QEwDXoECAMQCA#imgrc=KyM9L8ojcnKvXM:

    2. Husskarl

      Pour être assez proche d’eux, oui ils esperesp vraiment que la prime et ‘les interdictions vont décider quelques vieux a changer de bagnole.
      La prod ne se fait pas les mêmes illusions…et je pense qu’ils ont raison au vu des prix pratiqués.

      1. plutarque

        C’est fortement exagéré. Y’a TRACFIN pour les transferts d’argent importants (lutte contre le blanchiment, Cahuzac toussa…) mais on en est pas encore là.

        Pas encore.

  36. gaetan

    pour avoir essuyer 3 barrages ce samedi. les gilets jaunes ne différent pas des autres bloqueurs de routes d’ avant , mêmes comportements même réflexion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.