Taxes ici, taxes là, Bruno Le Maire n’arrête plus

Avec ce mois de mars, l’Apocalypse du Brexit approche à grands pas : les politiciens, gonflés de leur propre importance, agitent leurs petits bras pour bien faire comprendre qu’en l’absence de tout compromis viable entre la Grande-Bretagne et l’Union Européenne, l’Univers tel qu’on le connaît pourrait sombrer tout d’un coup avec les chiens couchant avec les chats, l’arrivée inopinée de Belzébuth et, peut-être aussi des tracas administratifs aux frontières.

Dès lors, la situation est tendue.

Du côté britannique, il s’agit surtout de la crédibilité du gouvernement en place qui doit tout faire pour que l’ensemble de l’opération de découplement avec le reste de l’Union Européenne ne se passe pas trop mal, et ce afin d’éviter des effets de bords négatifs sur l’économie.

Bien évidemment, du côté européen, la situation est à peu près à l’opposée puisque le but quasi-officiel des politiciens en charge du dossier est de rendre cette séparation aussi douloureuse et pénible que possible pour le Royaume-Uni. Pour le moment, ils sont surtout parvenus à rendre la situation complexe et difficile pour l’Union Européenne en premier lieu, l’économie britannique ne s’effondrant pas instantanément comme le prévoyaient beaucoup de catastrophistes avec insistance.

Reste qu’avec la sortie des Britanniques de l’Union, certains impacts économiques ne pourront être ignorés, à commencer par les tarifs douaniers. La Grande-Bretagne pioche en effet 53% de ses produits d’importation dans les pays européens, et le Brexit signifie potentiellement une augmentation très sensible des tarifs douaniers de ces produits.

Le gouvernement de Thérésa May, devant cette perspective qui renchérirait notoirement les imports britanniques et affaiblirait le pouvoir d’achat de ses citoyens, planche donc déjà sur quelques propositions pour atténuer le problème… En proposant de supprimer 80% à 90% des droits de douanes correspondants, et ce de façon unilatérale (i.e. sans attendre de réciprocité des pays exportateurs).

Certes, cette proposition fort intéressante a, globalement, peu de chance d’être mise en place ou en tout cas pas tout à fait dans ces termes. D’une part, la Grande-Bretagne de moins en moins libérale n’en prend pas trop le chemin. D’autre part, les politiciens de l’Union Européenne nous ont habitués à des négociations de dernières minutes, des bricolages plus ou moins baroques et des trouvailles législatives certes foireuses mais qui camouflent un temps les soucis du moment. Cette occurrence-ci n’est pas différente, et il y a fort à parier qu’au soir du 28 mars 2019, on nous dégotte un truc ou un bidule plus ou moins bancal mais suffisant pour arrondir les angles de la période de transition qui suivra.

En fait, peu importe et nous verrons bien.

Cependant, on ne pourra que se réjouir si la proposition du gouvernement May de drastiquement baisser les taxes est effectivement adoptée : ce serait une excellente initiative pour le commerce britannique et la période d’observation d’un an qui l’accompagne serait une occasion parfaite pour constater, une fois encore, tout le bénéfice qu’on peut tirer de ce genre de mesures anti-protectionnistes.

En tout cas, l’expérience inverse, qui consiste donc à taxer absolument tout ce qui gigote encore, sera furieusement réalisée par la France en parallèle ce qui permettra, en avril 2020, de faire une intéressante comparaison entre les deux pays si les tendances, fermes, se confirment.

En effet, alors que le gouvernement britannique envisage donc sérieusement de baisser ses taxes, le gouvernement français continue de distribuer de la taxe comme d’autres les cacahuètes à l’apéritif.

Bruno Le Maire, ce ministricule débordant de sa propre intelligence, est malheureusement en charge de ce qui reste des finances du pays (les économies y étant totalement évaporées) et, bien que prétendûment conscient que son problème réside dans sa fiscalité délirante, accroît sa charge fiscale avec cette décontraction que seuls les cuistres et les parfaits imbéciles déploient quand ils empilent les conneries comme des nouilles sur ces colliers qu’on fait faire aux enfants en bas âge.

Au moment même où May envisage un anti-protectionnisme radical, Le Maire, lui, lance unilatéralement sa taxation des géants de l’internet, probablement pour aller dans le sens réellement souhaité par le premier ministre, Ed l’épicier, qui annonce crânement qu’il faut baisser les impôts en France et entreprend donc de laisser son gouvernement faire exactement le contraire.

Même si les apparences imposent un diagnostic clinique assez sombre, ni Ed ni Bruno ne sont réellement schizophrènes. Ils ne sont pas pathologiquement fous mais bien plus sûrement orchido-déprimés, ce syndrome bien français d’une absence totale de gonades dès qu’il s’agit de prendre des décisions fermes et courageuses comme – au hasard – diminuer enfin les dépenses de l’État.

Compte tenu que cette taxe pourrait rapporter 500 millions d’euros (selon les calculs de Bercy, jamais mis en défaut), vu l’état lamentable des finances publiques et l’absence concrète de toute coupe claire pourtant nécessaire, on comprend que notre ministre incohérent s’accroche à cette taxe avec cette ferveur qu’on ne retrouve guère que chez certains parasites pubiens, quand bien même cette taxation des GAFA tabassera finalement certaines entreprises franco-françaises qui n’avaient absolument pas besoin de ça pour éprouver des difficultés sur un marché mondial plutôt âpre.

Et cette petite taxounette de rien du tout ne vient bien sûr qu’après l’augmentation régulière des taxes et accises sur les carburants, les ajustements sur les taxes sur les bureaux et les parkings, sur les abris de jardin (oui, même sur les abris de jardin !). Elle vient alors qu’on discute d’un retour d’une vignette (= taxe) sur les poids lourds, et que les taxes sur la gestion des déchets commence à faire grogner de plus en plus. Elle vient alors qu’on va remettre sur le tapis la taxe sur l’héritage, dont on peine à imaginer que cela débouchera sur un allègement…

Bref, la taxe GAFA intervient dans un paysage fiscal déjà largement encombré et une pluie d’impôts et de vexations fiscales ininterrompue.

Cependant, rappelons que Bruno n’aurait pas ces tendances schizoïdes, ces discours incohérents et cette compulsion taxatoire maladive s’il n’avait pas derrière lui tout un peuple excité à l’idée de pomper l’argent des autres, résolu à piller le travail et les richesses de ceux qui en créent. Il suffit de lire certaines tribunes, les nombreux articles évaluant les bienfaits de cette taxe (et de tant d’autres) pour comprendre que Bruno n’est pas le fond du problème.

En fait, Bruno Le Maire n’est que le comédon de convoitise, ce bouton purulent de jalousie d’une infection plus profonde de tout le corps social.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires184

      1. MCA

        Un être vous manque….:0)))

        Bon pas y mot du patron sur qui va regler la part de la contribution british au budget européen….m’est avis que Bruno n’a pas fini de nous en inventer d’autres… :0(((

      2. MCA

        J’oubliais… c’est pas mal mais peut faire mieux !

        Je sais, ce n’est pas évident avec un Diesel Nokia TDCI super sport a préchauffage.

      1. albundy17

        Macron également, le gout de la merde dans la bouche doit en fait passer très vite avec les petits fours amuses bouches (attention, Licra a indiqué que petits four est antisémite)

  1. Le Gnôme

    Un bateau trop chargé finit par couler, un baudet avec une trop lourde charge finit par crever, voilà où nous en sommes, le Titanic ou le saucisson d’âne (délicieux, d’ailleurs)

  2. Hussard Bleu

    Avec une chronique de cette encre, Monseigneur, on entre dans la catégorie  » Polémiste de Génie » …

    « orchido-déprimé » est une véritable trouvaille, tout comme « cette ferveur qu’on ne retrouve guère que chez certains parasites pubiens »…

    Admirable !

      1. albundy17

        « Venant d’un maître de la plume »

        HB se livrerait il aux relations contre nature ???

        Nan, j’déconne, le papier est un délice, plus qu’accommodant avec ma pensé concernant le commerce entre nations, garant de la paix.

        1. Hussard Bleu

          Mon orthodoxie en matière de déduit est immarcescible, M. De Bondy !

          Mais j’enrage, positivement, j’enrage :

          Je viens de faire, pour mon beau-père de 93 ans, une attestation d’emploi pour sa gouvernante : plus d’une heure en ligne, pour ce qui est censé être une simplification…

          Le patron de Polemploi est un Enarque IGF : tout s’explique ainsi…. tant que l’on aura pas pendu le dernier Politiqueur avec les boyaux du dernier Enarque, la Fortune de France ne se relèvera mie !

          1. albundy17

            « Mon orthodoxie en matière de déduit est immarcescible, M. De Bondy ! »

            Comme indiqué, je ne pouvais me résoudre à vous voir ds ce genre de pratiques pourtant devenue norme d’accession (ascension ?) et faisant long feu ds quelques populations bonobo résidant au pouvoir.

            Je lisais il y a peu que quelques dirigeants d’un autre bord (pas seulement politique) offraient une belle carrière contre quelques faveurs et déflorations de jeunes militants, ce devrait faire des tâches au fn, mais bon, hein…

            Vos constats administratifs sont un rafraîchissement devant plaire à Marie de Hâ, de quoi faire perdre la raison et la vie au vieux de plus de son age.

          2. Aristarkke

            Je suppose que cette procédure a été justifiée pour abolir la version papier de l’antique CERFA qui ne t’aurait pris qu’un quart d’heure mais coûté une enveloppe et un timbre…
            Jamais contents, ces Français en dépit du dévouement de cette brillante administration QLMENEMNCP…

            1. Calvin

              Surtout que cette complexe simplification ayant pour résultat la diminution du courrier, ce que l’on économise en timbre est compensé en subventions de la Poste…

          3. Nemrod

            Voui mais il s’agit d’un Vil Exploiteur d’une pauvresse.

            Il convient donc pour rétablir la « Justice Sociale » de mettre sous les pas de celui ci moultes chausse-trappes et autres pièges…Ah mais !
            Il pourra toutefoius arriver que parfois le « bourgeois » se lasse et se passe de « gens » qui se retrouvent fort dépourvus mais il faut faire quelques sacrifices si l’on veux atteindre les rivages enchantés du Socialisme le plus pur .

            Ceci dit , l’Administration est meilleure fille sur les sites distribuant le pognon extorqué aux suppôts du Capital, j’ai nommé la Caf.
            Mon fils quasi smicard a postulé pour toucher la Prime d ‘activité, sur mes conseils inspiré eux même par ceux de h16 afin de terrasser le Léviathan avec ses propres armes.

            A ma grande surprise, c’est très simple, uniquement déclaratif et au bout de 3 mois de traitement ( pas déconner quand même on est en France) 120 roros par mois sur le compte…ce qui ceci dit ne motive pas pour l’évolution de carrière quand au bas de l’échelle comme lui vous touchez 1600 et juste au dessus…pareil puisque vous perdez la prime !

            Mais bon ces gens sont des dingues et mon fils sain d’esprit donc il devrait éviter la trappe à pauvreté disposée là.

            1. MarieA

              1600 € ce n’est pas presque le SMIC!!!!
              Le SMIC c’est 1100€.
              1600€ ce n’est pas le bas de l’échelle en France.

            2. Nemrod

              nan nan 1500 net avec le treizième mois et pas mal d’heures majorées because nuit ou Dimanche.

              Son taux horaire est le SMIC.

              Il a la valeur travail…ce fou.

              1. Nemrod

                Ce qui lui fait 1600 avec la Prime D’activité.
                Pas de quoi grimper aux rideaux…
                Ceci dit s’il touche le dixième de ce qui m’a été extorqué ( et qui l’est toujours) ça sera déjà bien…

    1. Aristarkke

      Aurais-tu la bonté de souffrir de t’enquérir auprès de ta charmante cousine de ses derniers échanges épistolaires?
      Comment perçoit-elle toute cette agitation à la tête du Royaume ?
      C’est toujours piquant d’avoir l’avis provincial souvent bien plus sensé que celui de tous ces gens de cour qui froufroutent et virevoltent à nos entiers dépens pour ne produire que de l’aquilon, tout au plus!
      Nul doute que je suis le héraut d’une nombreuse troupe d’impatients. 😛

          1. Hussard Bleu

            Madame ma cousine,

            Mes aviseurs du Cabinet Noir m’ayant levé de certains voiles sur la conduite des affaires du Riaume, il en ressort que le Roy qui – ayant lancé le pétard des Estats Généraux dans la croyance qu’ils suffiroient à estouffer les émotions sabbatines de la populace – se croyoit déglué de cette méchante affaire de manants lesquels lésoient sa majesté en ses complexes pensements et traquenards taxatoires mais ses principaux ministres, à l’opposite, qui estoient avisés par leurs mouches des sentiments de nos Français naturels, n’en estoient point tant asseurés.

            Les gazetiers à gage tentoient bien d’annoncer un Age d’Or nouveau, promu par une nouvelle concorde :

            Un siècle va renaître, comblé d’heur et de joie
            Tout y sera sans fiel, comme au temps de nos pères
            Et même les vipères
            Y piqueront sans nuire ou ne piqueront pas

            Il y falloit, nonobstant, faire la part des intérêts fort éloignés au sein des Français naturels, attendu, lors que le lieutenant civil déclara ainsi que les ordres étoient « frères et enfants d’une mère commune, la France », qu’un des représentants de la bourgeoisie bien étoffée lui répondit qu’il se refusoit à être le frère d’un enfant de cordonnier ou de savetier, cette « lie de l’Humanité » comme il fut rapporté d’un Beaubeau du Marais, au vu des premières Vestes Saures.

            Sur un autre front, dans nos faubourgs, ceux des colonies de Cafres et de Barbaresques, qui estoient demeurés d’une étrangeté de calme emmi les émotions des Naturels, la mort d’accident de deux juvéniles bravi de cette sombre extrace, qui caracoloient sur une mule qu’ils avoient desrobée, donna prétexte à quelques ruineux revels, boutefeux de carrosses, destructions et désolations de bâtiments communs, et autres, comme il est d’usage chez ces gens.

            Rantanplan de Sardine, et son fidèle Nasigère, en restèrent accoisés, tant ils croyoient que les milliasses d’écus encore déversés sur ces faubourgs leur permettroient, en tranquillité, d’amener à résipiscence les Vestes Saures, en se montrant d’une dureté non pareille à leur encontre.

            On le vit bien dès lors que ces nuits de séditions et de brûlements n’amenèrent qu’une unique arrestation d’un seul Cafre, encore se dit-il que Nasigère maudit la maladresse de ses troupes qui eussent dû lui épargner ce ridicule et cette gêne, tant les mêmes archers et sergents décomptaient par centaines les Vestes Jaunes navrés, et, tout sanglants, embastillés à la suite, la judicaille se montrant fort zélée, ensuite d’instructions secrètes émanées du Parquet, tout en portant fort haut l’étendard de leur indépendance.

            On soupçonne que de semblables instructions secrètes avaient été données au Guet pour ce que l’on évitât d’étendre la contagion de l’émeute des Naturels aux Dénaturels… M. de Sardine en trémuloit d’angoisse… et si les faubourgs s’allumaient comme en l’an 5 ?

            Mais point n’était-ce l’unique souci du Conseil d’En Haut !

            Au sein des Marchenouillards se faisoient jour des remuements de politicailleries diverses touchant l’élection en l’an 20 du Prévôt des Marchands de la Ville Capitale : c’est que la chose estoit d’importance, et fort complexe.

            La présente Prévote estoit une sorte de possédée d’Espagne, fort soupçonnée au surplus de concussion et prévarication, même si la Chambre Ardente, chargée de ces affaires, ne montrait nulle hâte excessive à l’installer sur l’inconfortable sellette de la Question.

            Elle avait perdu le soutien de nombre de Beaubeaux, et, parmi d’autres, de ceux du goût italien, dont l’emblématique Juinard qui avoit résigné sa charge auprès d’elle, afin de ne se pas trouver emporté dans une débâcle alors prévisible.

            L’Hôtel de Ville et ses blandices – logement presque royal, frais de bouche inépuisables et comme sans fond – séduisoient prou les ambitieux et les avides, aux rangs premiers desquels se remarquoit le Chanoine, celui-là même qui avançoit qu’il ne pouvoit justement s’offrir de logement à Paris…
            Il avoit la faveur du Roy pour ce poste, qui souhaitait de ne le plus voir, tant il agissoit au rebours de ce qu’attendait de lui ce Prince, par son arrogance et le peu de fiance qu’on avoit en lui, comme Troussecanin fort introduit dans les affaires parisiennes de constructions… La pureté d’un Riaume exemplaire s’accommode mal des dérives financières d’un courroiriste…

            Mais il lui faudrait compter avec Mouloud, barbaresque spécialiste de l’Universelle Araigne, et comble d’heur, d’avouée complexion du château d’arrière, ce qui ne pouvoit que plaire chez nos Beaubeaux, émules de Monsieur, soit dit par antiphrase.

            Autre Marchenouillard concurrent, une sorte de nouveau Pascal, nommé Campany, le cheveu long et gras, la kravatte complexe, et les idées confuses… mais lassé des équations et des calculs de probabilités, leur préférant des certitudes plus tangibles.

            Il se murmurait encore que le Prime Barbiflore tanguait ses dénégations pour mieux reprendre la capitainerie de son âme, lui l’ancien viguier du port du Havre, et fils de manouvrier déchargeur : mais l’indécision politique estoit de sa nature et nul ne portait créance à ses proclamations si pourtant pleines de désintérêt.

            Voilà où nous en étions il y a quelques jours encore, ma cousine, et je ne sais trop ce qu’il adviendra, par-delà nos ébranlements, l’incertitude étant fort grande quant à notre voisine, l’île sombre des Régicides, qui se veut estranger de l’Europe, mais, et surtout, la situation du Raïs d’outre Méditerrannée, donné mourant, et sa jeune population livrée au désespoir…

            Pour terminer par un souris que j’espère déjà sur vos lèvres en me lisant, je vous dirai le mot cruel de Monsieur de Créqui touchant les douleurs du Chanoine devant l’irruption du Barbaresque de Sodome : « notre chanoine est vraiment du pâtiment » !

            Dans l’espoir de vous revoir en mon Chazeu, et vous serrer rabutinesquement sur mon cœur, recevez, Cousine chère, mes cordialités les plus fidèles.

            BR

            1. Ultima ratio

              D’habitude je ne laisse aucuns commentaires.
              Le billet et les commentaires suffisent à mon petit bonheur quotidien, une bouffée d’air frais dans cette France à l’agonie.
              Mais là… Je vous dis un grand merci.
              Quelle délice de redécouvrir notre si belle langue, assassinée tout les jours par notre ednat et nos colporteurs de nouvelles.

              1. Hussard Bleu

                Je vous sais un gré infini de toutes ces flatteuses appréciations !

                La rédaction de ces pastiches littéraires me prend un peu de temps, mais elle m’amuse, et me venge en même temps de tous ces sinistres personnages, et de leur corruption, que j’y tympanise.

                Ceci dit, je ne prétends nullement à égaler les lampons sans pareils de M. de Seize, dont la puissante verve satirique, l’inventivité verbale, la force des analyses et la cruauté justifiée, font mon bonheur et celui des autres lecteurs et commentateurs.

                1. Aristarkke

                  Veille à ne pas oublier de joindre dans son auditoire tout ce qu’il convient de décliner en tâteuses!
                  Déjà que leur nombre est bien (trop) faible et que la parité en est toute navrée.
                  Comme un conseil d’administration mal composé selon les critères lumineux de BLM, les écrits de Monseigneur pourraient de ce seul fait goûter à l’ Enfer du réseau!!!

                  Imagine que Lili Marlène S., la pourfendeuse, ait ses antennes renifleuses de cette situation!!!

  3. sinouhe

    Evidemment cette taxe rapporte que dalle. Bien évidemment, et en vertu que there is no free meal, ce qu’elle crachera sera payé par les Grancais.
    Cette taxe n’a d’autre objectif que politique pour calmer les rageux jaunes.
    Elle finira dans la poubelle, une fois l’effet d’annonce évaporé.

    1. theo31

      En Suède, on allait voir ce qu’on allait voir avec la taxation des transactions financières. Finalement, on a rien vu puisque sur des centaines de milliards d’euros d’opérations financières, la taxe n’a fini par rapporter que deux cents millions avant d’être abandonnée, les acteurs du secteur ayant mis les voiles.

  4. Murps

    « En revanche, ne sont pas taxables dès lors qu’elles considérées comme ayant le caractère de parties communes les voies de circulation et les rampes d’accès aux emplacements de stationnement. »

    Ouf ! on l’a échappé belle, on aurait pu se casser les DEUX jambes en tombant. On s’en est cassé qu’une.

    « Par ailleurs, sont exonérés les locaux et aires des parcs relais ayant pour vocation de faciliter l’accès des voyageurs aux réseaux de transport en commun.  »

    OK. Donc un parking d’aéroport ou de train n’est pas taxé.
    Donc si on met en place un parking pour covoiturage c’est bon ?

    « Un jeu de données recensant les parcs relais en Île-de-France est disponible sur le site http://www.data.gouv.fr. La circonstance que l’accès aux parcs relais ou aux emplacements de stationnement utilisés en tant que tels soit payant ou gratuit est sans incidence sur l’exonération. »

    Je vois d’ici les pépins de mise à jour de la database en question.
    Mais sur la deuxième phrase, c’est surtout les effets de bords possibles : on peut faite payer l’accès à un parc relais sans que cela soit taxé.
    Va comprendre, Charles.

    Faut quand même avouer que l’inventivité des Bercymen est sans limite.

  5. Gerldam

    Comme vous le dites si bien, le drame est qu’avec la propagande socialo-escrolo-marxiste qu’on balance aux peuple via les intertubes, la majorité croit qu’on peut vivre très bien sur le dos des autres, sans réaliser un instant que les autres, ce sont eux-mêmes.
    A partir de là, CPEF ™ H16.

  6. Calvin

    Oui, le RU peut souffrir du Brexit mais oui, l’abandon (même unilatéral) de taxes peut l’aider à surmonter l’épreuve.
    En revanche, en perdant un des plus gros pays (devenu) le moins socialiste, l’UE va souffrir plus tard. A moins que l’Europe du Nord fasse plier les cigales du sud (France incluse).

    Je profite de cette occasion pour affirmer que l’Europe vue par Tatcher était une bien meilleure solution que cette Europe vue par Mitterrand…

    1. WorldTour73

      Il n ya que la fr1nce macroniste qui veut aujourdhui un etat europeen centralisé, sécu européenne, etc, mm les allemands nen veulent pas.
      Cest pour dire que le fossé dincomprehension n’est pas qu’entre le RU et lue, mais lue elle-mm.

      1. Aristarkke

        Les Teutons qui n’ont jamais réussi à faire marcher le socialisme même en direct live chez eux, sont évidemment remplis de doutes quant à imaginer Flop Joene se faire fort de le faire fonctionner pour tout l’ensemble.
        Le tout en se montrant par ailleurs incapable de mettre en place les bases incontournables d’une gestion normale dans son seul pays…

    2. Aristarkke

      Ne nous inquiétons pas trop!
      L’UK (RU donne à penser à une autre soluce bidon) existait avant l’UE et a surmonté moult coups-de-Trafalgar…
      Ils n’ont jamais résisté qu’à Hitler alors que leur cote du moment était jugée à mille contre un pour les moins pessimistes.
      Toutefois, la dirigeante actuellement fait difficilement penser à W.C. mais le peuple reste.

    1. Tom06

      Si il ne restait reellement que 43%…..c est plutot 30-31 selon mes recents calculs (pour ma part).
      Et effectivement, ca a l air d etre deja trop !

  7. Guillaume_rc

    eh oui la taxe (supplémentaire) sur l’héritage on va y avoir droit. Sûr et certain, ça fait des mois que ça revient.
    Celle sur les loyers virtuels des propriétaires (notre hôte en a abondamment parlé) ne devrait pas tarder à revenir.

    Concernant BLM, oui c’est un symptôme/un symbole.
    C’est aussi un exemple caractéristique de « je-préfére-un-poste-de-ministre-et-m’asseoir-sur-mes-convictions ».
    A pleurer.

    1. Lorelei

      La taxation supplémentaire de l’héritage était la compensation à l’abandon de l’ISF.
      Je crains que nos gouvernements n’aient ni revenus de l’ISF ni revenus des taxes sur l’héritage. Les sondages montreraient que nos compatriotes se hérissent à l’idée d’être retaxés sur la transmission des biens.
      Même des amis ayant 1 petite maison comme héritage à laisser me disaient qu’ils trouvaient inadmissibles que leurs enfants doivent payer pour ce bien.

      1. Pheldge

        et en de vente, l’inévitable plus-value et sa taxation induite + prélèvements sociaux le tout pouvant monter à 36 % …

    2. Calvin

      Convictions, convictions…
      C’est aller un peu vite.
      BLM n’a pas de convictions et s’est placé, lors de la primaire des socialistes-honteux-mais-pas-à-gauche, un peu sur le même créneau que Fillon.
      Celui-ci balayé, et sa famille également, il a cherché une nouvelle écurie.
      Sa seule conviction est : « On a toujours fait comme ça en France ».

  8. Pythagore

    « le gouvernement français continue de distribuer de la taxe comme d’autres les cacahuètes à l’apéritif »
    Si ce sont les singes qui distribuent les cacahuètes maintenant, où va-t-on !

  9. BIP

    « …En fait, Bruno Le Maire n’est que le comédon de convoitise, ce bouton purulent de jalousie d’une infection plus profonde de tout le corps social…; »
    Une des plus belles tirades à faire apprendre aux enfants des classes du primaire pour leur éviter une réaction anaphylactique si par hasard cela venait à leur être distillé en cours de philogauchie de Terminale.

    1. Calvin

      +1
      Du haut de mes (toujours) huit ans, je me délecte de ces réparties qui font passer les cours propagandistes de l’EdNat pour de la bouillie insipide mais dangereuse.

  10. taisson

    « insipide ET dangereuse » !
    Ça,c’est sur, mais il faut bien reconnaître que ça marche super bien !

    Chaque nouvelle fournée « d’instruits » est encore mieux formatée que la précédente et se permet de revendiquer avant d’avoir compris quoi que ce soit !
    (Par exemple, les prépubères qui ont bobo au climat …)

    Numériquement, il semble que ceux qui conservent un bon sens simple sont très très minoritaires, et on voit bien grâce aux GJ que même le peuple, qui par obligation gardait au moins l’esprit pratique et réaliste, à déjà été contaminé…Depuis longtemps !

    Aucun espoir de pensée différente n’est plus possible chez les moins de 50 ans !
    Et, comme ils sont les prochains à prendre les places de dirigeants, tout ça ne peut que continuer.
    Reste les CPF, qui eux, disposent d’un mode d’emploi de la vie assez différent, et qui ne prennent dans le gloubiboulga de l’Ednat que ce qui concerne leurs « droits »…

    L’avenir de ceux qui n’ auront pas de place assurée dans l’état major du camp du bien reste la fuite !

  11. Mo’ Truckin’

    Et comment donc notre ingambe Le Maire va-t-il s’y prendre pour taxer ces GAFA ?
    Ces multi-nationales ont une flopée d’avocats fiscalistes, spécialistes ès « je-paye-le-moins-d’impôts-possibles ».
    Au ministère de l’économie, des incompétents notoires.
    Encore un effet d’annonce inutile et contre-productif.
    Pendant ce temps, l’évasion fiscale continue.
    Estimée à 20 milliards/an.
    Une vétille pour Bruno, visiblement…

    Nota bene :
    je partage à 100% le commentaire de Hussard Bleu de 9h12.

    1. L’évasion fiscale est impossible à estimer, mais elle est pratique pour agiter un chiffon rouge sur les jaloux et les envieux. La réalité est que si l’Etat était humble et modeste, s’il ne dépensait que ce qu’il a, il n’y aurait ni fiscalité délirante, ni évasion ni même optimisation fiscale.

      (et c’est visible sur les pays qui ont tenté cette approche)

  12. MarieA

    La taxe sur les ordures, c’est en plus du coût délirant que réclament les municipalités pour le ramassage des ordures. Par exemple, dans certaines localités, on paye pour le ramassage des ordures une sorte de forfait (obligatoire évidemment) et en plus une somme pour chaque poubelle qu’on sort (il y en a 2) à chaque fois!!!!
    La personne qui m’en a parlée est révoltée et jette ses poubelles à la déchetterie et chez les localités voisines quand elle en a l’occasion.

      1. MadeInCH

        Ouaip.
        En notre Belle Helvétie toute propre, ça s’est produit.
        Mais heureusement, la Police veille!
        Et si une adresse est trouvée dans une sac jeté sauvagement, alors le coupable payer cher!!!

          1. plutarque

            Comme les allemands… Balladez vous du côté d’Oeting, de Forbach etc. La quasi-totalité des sacs poubelles trouvés en bordure de route sont des immigrés clandestins germaniques.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Rien de tel qu’une bonne petite répression pour gérer un problème qui n’existait pas avant qu’on ne s’en mêle.

        1. Gosseyn

          Mieux, si vous traitiez scrupuleusement vos déchets, vous ne paierez pas moins que vos voisins qui s’en contrefichent, du moment qu’ils ne dépassent pas le quota !
          Ce qui n’empêche pas les C.C. et autres machins de vous vendre leur spoliation comme  »incitative ».

      1. MarieA

        Oui, mais à Marseille il y a l’effet culturel.

        J’ai vu qu’il y avait un retour du typhus et autres maladies moyen-âgeuses, dans les grandes villes américaines, en particulier Los Angeles, en raison du manque d’hygiène des municipalités et des personnes. Rats, puces, punaises, décharges d’ordures, excréments et urines dans les rues, etc… sont les raisons de la résurgence de ces maladies.
        Quand on voie comment est gérée Paris, par exemple, ça fait réfléchir.

  13. Jacques Huse de Royaumont

    L’UK est un des rares pays avec lequel notre balance commerciale est excédentaire. Il serait peut-être bon d’en tenir compte avant de les pousser à chercher d’autres fournisseurs.
    Pour l’instant, ils achètent beaucoup de vins français et de voitures allemandes. Il s pourraient les remplacer par des vins australiens et des voitures japonaises. A la place de May, je creuserais l’idée de baisser les droits de douanes sur les importations… hors UE.

  14. Pierre

    la perfide Albion est toujours tiraillée entre le hard Brexit, le soft Brexit, et le Remain, avec les bons chiens de garde de la BBC qui rajoutent une couche à la confusion générale et dépeignent un tableau morbide de l’apres Brexit.
    Personnellement, à moins d’un évènement majeur, je m’y vois encore rester quelques années, malgré la bouffe et la météo, le travail y est plus valorisant, et c’est une chance pour mes enfants d’apprendre 2 langues dès la naissance. L’ainé, du haut de ses quatre ans et baignant dans un environnement bilingue (école anglaise/français à la maison), parle déjà la langue de Shakespeare avec un accent à faire palir d’envie un Jean-Pierre Raffarin

    Par ailleurs, au cours de mes saines lectures, je suis tombé sur une excellente fiction: Article 36, de Henri Vernet, que je recommande chaudement

  15. MarieA

    Un article récent du Figaro sur le paradis des taxeurs, euh… la France :

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/27/20002-20190227ARTFIG00247-les-petites-taxes-absurdes-pullulent-en-france.php

    « Certaines sont dommageables économiquement, comme la taxe sur les huiles végétales, qui pénalise les industries agroalimentaires françaises face aux importateurs.  »
    loooooooooooooooooooooool

    « Ces mairies pourraient se simplifier la vie en effaçant ce prélèvement et en augmentant la taxe foncière, si jamais elles voulaient conserver des recettes, estime la Cour. »

    « des taxes funéraires envers les familles pourraient les faire disparaître et relever à la place le prix des concessions funéraires. »

    « fait intervenir deux taxes différentes, note la Cour. Il serait utile de les regrouper »

    « n’étaient pas collectées par trois administrations – Impôts, douanes et FranceAgriMer-, mais par une seule »

    Et les supprimer?!? Ah non, surtout pas en France.

    Ce qui est bien avec les journalistes fonctionnaires, c’est qu’ils sont vos plus fervents supporters.
    Conclusion de l’article :
    « Autant de mesures de bon sens mais qui tardent à se mettre en place! »

  16. MarieA

    Un article très intéressant sur l’effet des taxes sur les entreprises françaises de transport aérien. Lisez-le, en plus d’être informatif, c’est assez drôle :

    https://www.air-journal.fr/2019-03-11-assises-du-transport-aerien-tout-ca-pour-ca-selon-la-fnam-5211031.html

     » le déficit de compétitivité entre transporteurs étrangers et français est estimé à 700 millions d’euros. »

    « Aujourd’hui, le transport aérien français va donc « continuer à accumuler ses surcouches règlementaires : les textes français, le référentiel européen », alors que la FNAM demandait simplement la mise en application des règlements Européens sans réécriture, ni dispositions nationales spécifiques – dispositions à coût nul pour l’État. »
    Pauvres fous!

    « Après « un an de co-construction, une forte mobilisation des représentants de l’État et des entreprises au travers de près de 200 heures de débats, 13 groupes de travail soit 37 réunions et 14 colloques », les opérateurs représentés par la FNAM « n’obtiennent que des mesures qui ne contribueront pas à améliorer véritablement et significativement la compétitivité du secteur ». »
    lol

    « Selon la FNAM, la France est sans doute l’un des rares pays au monde où le transport aérien finance plus que ses coûts. »
    re-lol

    Encore un magnifique succès de l’Etat français!

    1. Gosseyn

      Vu l’origine et l’invraisemblance du titre, je suis allé y constater la même chose ! Une loufoquerie socialisante que même la RDA nous eut enviée !

    2. Susu

      Là encore parler de 59,5% ou 64,6% de taxes est une façon biaisée de minimiser la vérité.
      Les taxes devraient être exprimées en pourcentage des prix hors taxe.
      On dit bien que la TVA est à un taux de 20% et pas de 16,67%

      Donc pour le diesel les taxes représentent 147% pour le Gazole et 182% pour l’essence….

    3. Theo31

      60 000 euros pour l’état sur 300 000 de patrimoine est vrai dans le cas d’une succession entre frères et sœurs. L’auteur de l’article est donc malhonnête.

      1. Pheldge

        c’est pas plutôt 45 % le montant des droits au dessus de 24 430 €? là tu es à 20 % ! ça ferait dans les 124 000 € dans ce cas …

        On va demander l’aide du spécialiste des notaires : quelqu’un a vu Gosseyn ? 😉

        1. Pheldge

          en 2012 j’ai connu dans ce cas de figure, un rappel du Fisc qui a porté les droits à 55 % pour une mauvaise rédaction du notaire (Gosseyn bis 😉 ) d’où rappel + pénalités !

  17. durru

    Je ne peux vous répondre qu’avec la fin de l’article de M. Gave d’aujourd’hui :
    « Mais me retirer dans une abbaye me sourit peu…Tant qu’à faire d’être moine, je préfère être moine soldat et mourir l’épée à la main. »

        1. durru

          Je suis dans le même état d’esprit. Cela ne veut nullement dire que ça ne soit pas une bêtise. Mais elle est la mienne et je l’assume, le cas échéant.

            1. WorldTour73

              Vous avez pt etre vu, macron et sa bande veulent lutter contre la cyberhypermega-haine.
              Les flics de la pensée risquent denfermer et sanctionner les gens qui commentent ici.^^ vous ne croyez pas ?

              1. Husskarl

                Le site visé est démocratie participative, il apparaît même dans les questions/rapports de la kommandantur euh de la deputaille.

                    1. plutarque

                      @ Huss
                      Plus qu’un problème de compétence, c’est un problème (d’absence) de gros gourdin : Je vois mal tata Macron aller forcer le Président US à renoncer au premier amendement de la constitution US…

                    2. Pheldge

                      par contre tata Macron allant se forcer sur le gros gourdin du POTUS … 😉

                      Nan, c’est pas bien de se moquer des personnes, allez, je retire ces vilaines paroles 😉

            2. durru

              J’ai une visibilité publique de plus de 3-4 personnes, quand même. Pas comparable à celle de Gave, bien sûr. Mais je ne vois pas où est le problème. C’est un pêché de dire ce qu’on pense, et ce qu’on aime faire ?

              1. Gosseyn

                Non, c’est un délit ! Même si vous l’ignoriez !
                Pas encore inscrit dans la loi, mais les magistrats corrompus produisent de la jurisprudence ad’hoc, sans doute pour le permettre !
                Publiant en ligne des listes de lois enfreintes par bien des notabilités, publications à bon droit, vu les lois LCEN et de 1881, une censure intégrale d’environ 10 000 mots, en a été effectuée illégalement à la demande de délinquants notoires ; j’ai eu à m’en plaindre.
                Le président d’une cour d’injustice m’a lourdement condamné au motif selon lui légal que ce n’était pas bien de révéler ces choses. Il l’a souligné.
                Vous ne trouverez donc pas le moindre paragraphe, phrase ou mot de ma part dont il aurait établi l’illégalité dans ses attendus.
                Car il lui fallait en fait, avant tout et entre autres, dissimuler les identités de ces fort influents délinquants, de haut vol, dirons nous.
                Ce que la loi permet d’obtenir lors d’un procès et qui permettrait d’engager des poursuites pénales à leur encontre ; vous voyez le topo…
                Validant au passage la censure intégrale de ces commentaires prescrits ; je suppose que ceci aussi lui a été prescrit.
                Or, je ne me suis pas engagé dans ce cycle procédural sans savoir à quels dévoyés j’avais affaire, ni sans intentions particulières.
                Me voici donc comblé de preuves supplémentaires de la corruption institutionnelle française.
                Typiquement de ces jurisprudences sur lesquelles aucun de ces juristes et baveux ne viendra s’épancher, d’après leurs valeurs supérieures dont ils aguichent les innocents et abreuvent leurs confraternels, sur leurs jolis blogs de peu de vertu.
                Des preuves, mais pourquoi faire ?
                L’avenir le dira.

                1. P&C

                  Au fond, en quoi consiste ton affaire ? J’avoue avoir du mal à suivre, et comment tu as fait pour te retrouver noyer dans la fange de l’ajustice ripoublicaine.

                  1. Gosseyn

                    1/3 – Pourquoi pas quelques explications. D’abord le fait que j’ai mis bien du temps à découvrir beaucoup de corruption, en tant qu’impliqué dans une succession à exigences relevant manifestement d’une escroquerie, et suite à mes recherches du pourquoi de ceci.

                    En fait, le notariat français a agréé l’emploi de généalogistes pour les recherches d’héritiers que certains notaires ne voulaient ou ne pouvaient faire. Le principe est acceptable. Pas le mode de facturation usité et son corollaire, entièrement illégaux.

                    La loi prévoyant que l’emploi d’un prestataire de services, ce qui est le cas ici, se fasse aux conditions de son article L441-3 du Code de commerce. Ce qui reviendrait de 600 à 1200 €, refacturable aux héritiers. Oui mais, ceci pour des professionnels honnêtes.

                    En réalité, notaires et généalogistes sont parvenus à faire valoir auprès des tribunaux, qui en ont fait une création prétorienne, un contrat dit  »de révélation » en substitution à leur obligation légale, lequel est alors proposé directement aux héritiers par ces généalogistes. Donc Code de la consommation applicable, s’agissant d’un contrat proposé par un professionnel.

                    Problème légal immédiat, les héritiers n’ont pas agréé ces recherches et les pratiques et modalités contractuelles proposées sont entièrement contraires à des dizaines d’articles de ce code. Bref, contrat foncièrement hors-la-loi, les responsables avec, et l’on nage en pleins malversations contractuelles…. Notez que ces articles sont d’ordre public et s’imposent donc aux magistrats -en théorie!-, qui n’en ont que faire dans les différends entre héritiers avisés et généalogistes véreux !

                    1. Gosseyn

                      2/3 – Suite : … Or, ce contrat a été conçu par ces professionnels pour obtenir une rémunération au pourcentage de la succession nette. Nouveau problème, le montant successoral est protégé (à l’égard des tiers à la succession : eux !) par le secret professionnel notarial général et absolu. La violation de l’article 226-13 du Code pénal ne leur a posé aucun problème.

                      Sa particularité ? Au lieu de rapporter bêtement ses 1000 € par vacation de généalogiste, il exige environ 30 % des successions visées, sans limite de montant ! Ce qui rapporte, en C.A. annuel de spoliation, quelque chose comme 120 à 150 millions d’euros à ces présumés innocents.

                      Les infractions et délits divers ne s’arrêtent pas là. Notons l’escroquerie, pour la perception sans droit ni titre de sommes conséquentes, vu l’article pénal 313-1, plus le recel réciproque de leurs délits professionnels, vu l’article pénal 321-1, plus l’action en bandes organisées, vu l’article pénal 450-1.

                      Je passe sur les divers délits associés, sauf sur l’obligé détournement des données personnelles collectées par ces généalogistes pour les notaires, mais qui les réutilisent pour contacter ces héritiers à abuser. Rassurez-vous, encore une fois illégalement, puisque pratique interdite par le RGPD et son inclusion dans la loi française. Tout comme la conservation de ces données, constituant des archives illicites.

                      Une pause pour dire que nos médias ne se privent pas de faire de la publi-information sur ces généalogistes découvreurs d’oncles d’Amérique. Tout ceci bien évidemment sans jamais dévoiler quoi que ce soit de tangent sur cette  »honorable » profession.

                  1. Gosseyn

                    3/3 – Suite : … Notons ici que c’est la Convention notaires-généalogistes agréée par le Conseil supérieur du notariat qui a permis tout cela ! Avec nécessairement l’agrément de la Chancellerie, qui est son autorité de tutelle ! Ce qui n’est pas en phase avec l’article 433-1 du Code pénal.

                    Vous comprendrez alors le pourquoi des vives réticences de nos chers magistrats, dont celui de ces si dépendants procureurs, directement greffés sur ce ministère, à toute réformation de ce processus délictuel ! D’une part parce que cela rapporte, d’autre part parce qu’une révélation publique de ce scandale pourrait faire tache…

                    Mais, que font alors ces magistrats, lors de leurs procès dans cette matière ? Ils oublient tout, tout ! Ces lois enfreintes, leur devoir officiel, les droits des héritiers, … du moment que leurs attendus ne remettent pas en cause les basses œuvres de ces tandems notaires-généalogistes !

                    Qu’il soit juste rappelé ici que l’obstruction délibérée à l’application de la loi, de la part de ces récipiendaires de l’autorité publique, est visée par l’article pénal 432-1. Nonobstant le droit pénal précédent et non exhaustivement.

                    Ce qui a conduit à la production de centaines de jurisprudences de règlement (lire  »inconstitutionnelles »), la plupart basée sur la  »gestion d’affaires » (voir le Code civil), encore une fois illégalement (pourquoi se gêner ?), puisque cette gestion d’affaire n’autorise aucun paiement à qui accomplit une activité professionnelle commandée ici par un notaire.

                    Ce doit être ce que nos dirigeants et leur valetaille nomment  »État de droit »…
                    Alors, il y a des trublions qui n’apprécient pas et qui le font savoir.
                    Alors il y a aussi de braves magistrats qui n’apprécient vraiment pas que cela soit diffusé et lu par des gens honnêtes.

                    Voilà, voilà …

                    (Vous l’avez lu, copiez-le donc !)

                    1. MadeInCH

                      Merci pour le temps passé à nous expliquer tout ça.
                      Passionnant.
                      Intéressant.
                      Effrayant.

  18. Aristarkke

    Et aujourd’hui, nous avons une grande offensive médiatique de BFM-Pravda sur les caractéristiques du futur Revenu Universel d’activité…
    En des termes laissant entendre que son avènement est tout proche à quelques réglages de finition proche…

    Comme volonté de faire des économies étatiques, nous repasserons…

    1. MCA

      Quoi en penser? Si le but est de cesser à terme d’être à charge de la société en retroussant ses manches plutôt que passer sa vie à tendre la main…

      Maintenant, reste à voir ce que donnera à moyen terme l’application des bonnes intentions.

      1. Aristarkke

        En Finlande, ils ont vu que cela incitait davantage au farniente (avec des à-côtés) qu’ à se secouer le popotin.
        Ils arrêtent donc les frais, eux…

        1. albundy17

          J’ai lu très récemment un papier, une île très riche en potasse, le gvt offrait tout, la potasse s’est tarie, et c’est la cata depuis, faut que je remette la main dessus, une expérience de plus du socialisme (il y avait la photo d’un bonhomme « michelin » de 3-4 ans en début d’article)

          1. Aristarkke

            l’Algérie est à l’amorce de connaître cela puisque ses réserves de pétrole en production sont à peine supérieures à son auto-consommation et que ses réserves de gaz seront à ce niveau dans vingt ans, tout au plus…
            L’argent tiré de cette manne pétrolière ayant ete gaspillé, ils retourneront au sous développement après cet intermède…

              1. Aristarkke

                Le travail de bagnard qu’il a : en être réduit à commenter épisodiquement et à minuit du soir, en plus !!!

                BM s’est coupé les doigts avec son yatagan qu’on ne la lit plus ??? 😕

                1. White Panda

                  Bonjour à tous et au maître des lieux (qui a su trouver les mots pour me réconforter dans les moments difficiles).
                  J’ai pris un peu de distance et je reste un lecteur fidèle de ce blog qui s’est révélé plusieurs fois prophétique.
                  Nous y sommes ; le déclin annoncé de ce merveilleux pays est maintenant bien visible.
                  Je considère avoir toujours été chanceux (un ange gardien des plus travailleur et efficace
                  ; -) je le remercie ).
                  J’avais décidé de quitter la France depuis longtemps et je n’arrivais pas à me décider. Un « coup de pied au cul » m’a aidé.
                  Pour tous ceux qui hésitent : ça en vaut la peine. A ceux qui ne peuvent pas (ou plus) je souhaite du courage pour ce qui arrive.
                  Black Mamba se porte bien.

        2. MCA

          Je pense qu’il y a confusion,
          d’après ce que j’ai lu le Revenu Universel d’activité n’est pas le Revenu Universel.

          Le Revenu Universel d’activité résulterait de la fusion de tout un tas d’aides diverses et variées et aurait pour finalité de déboucher à terme sur une reprise d’activité alors que le Revenu Universel serait apparenté à un « droit d’existence » sans contrepartie : tu es au monde donc tu as droit à un « droit d’existence » matérialisé par une rente.

          Petit détail sordide, cette rente serait payée par….ceux qui bossent!

          1. Aristarkke

            Penses-tu que la *fusion* d’aides diverses et variées payées par différents organismes selon des modalités et critères propres à chacun d’entre eux, outre l’usine à gaz que cela sera inévitablement, ne ressemblera pas à un RU de derrière les fagots pour les bénéficiaires ?

            1. MCA

              Non si je m’en tiens aux intentions déclarées; par contre une fois le processus lancé et la dépendance crée, je n’y mettrai pas ma main au feu.

  19. MadeInCH

    Février est passé.
    Quels sont les « frémissement » à cause du PalS?
    Pas entendu grand chose.
    Je m’attendais à un Happy Callopse. Ou « Collapse »…

      1. Aristarkke

        Ce n’est pas l’ avis de ma mère qui a bien entendu vu la ponction du Pals sur ses retraites mais qui constate que le fisc continue à lui prélever directement sur son compte les provisions à l’ identique de celles de l’ année dernière quand elle assumait l’ IR tant pour ses retraites que pour ses revenus de patrimoine.
        Or le fisc ponctionne largement plus puisque le douzième est resté égal au dixième, outre ce qu’ il reçoit des caisses.
        Je vais donc devoir gérer début Avril un déplacement au Centre des Impôts (elle y tient) outre des courriers longs comme des jours sans pain.
        Je n’ai évidemment que cela à faire…
        Comme redouté, la régularisation se profile comme un épisode grandiose pour tous ceux avec des revenus variés…

        1. MarieA

          Pfouuuuuuuuuuuuu! Voilà, on s’en branle des conséquences sur les gens! On se sert sur les comptes bancaires et tant pis pour les gueux s’ils ont besoin de leur argent!!!

          Pour votre RDV au Centre des Impôts, je vous conseille d’enregistrer la conversation (sans plaisanter) car les agents des centres des impôts n’hésiteront pas à vous mentir.

          D’ailleurs, n’espérez pas être reçu dans un bureau avec un véritable agent, ça vous sera refusé, vous devrez donc évoquer tous les événements de votre vie privée des 5 dernières années devant tout le monde et avec la bonne femme de l’accueil qui vous fera bien sentir que vous l’emmerdez.

          Ce pays est RE-PU-GNANT !!!

            1. albundy17

              Un.

              ça me rappelle un vol surbooké, un gars à priori diplomate gueulait tellement qu’il a eu une place ds le vol.

              Et moi je suis descendu de l’avion contre 1000 us$ et 1 jour de vacance supplémentaire 😀

              J’aurais dû demander plus ^^

                1. Pheldge

                  très simple, il faut voyager beaucoup, surtout pendant les périodes rouges 😉
                  ça me rappelle cette légende qui a cours à la Réunion : « y’a un gars, un jour, qui s’est acheté une voiture, avec l’argent récupéré de la consigne des bouteilles de bière Dodo ! » alors à 5 cts la boutanche, et 20 000 € la bagnole ça en fait quand même 400 000 canettes qu’il a fallu acheter ! 😀

          1. theo31

            Ca me rappelle la dernière fois que je suis allé à la Sécu pour une attestation : j’ai fait un beau sourire à la fille de l’accueil qui ne m’a demandé aucun justificatif et hop, j’ai eu mon papier. La nana derrière fois demande le même papier mais pour son mari. La fille de l’accueil refuse au motif qu’il fallait une procuration et n’a rien voulu savoir. La femme est sortie bredouille.

            Hier, beau sourire à une secrétaire de la clinique pour une prolongation d’arrêt maladie. J’ai obtenu la suppression des contraintes horaires pour pouvoir faire mes exercices physiques quand bon me chante.

            Mesdames du genre un, au lieu de mater et jalouser connement vos semblables, apprenez donc à les manipuler pour arriver à vos fins.

          2. Pheldge

            bizarre, à mon CDI, et dans celui de la « capitale », que je connais aussi, d’abord, y’a un vigile qui contrôle la foule à l’entrée, à l’accueil, il y a un trait au sol, qui marque la limite de confidentialité, on ne s’agglutine pas autour du guichet, puis selon ta demande on te donne un ticket, et tu attends ton tour, pour être reçu par un agent, dans un box.
            Et il me semble avoir vu, entre autres, une affiche avec la charte de l’accueil …

            Je suis le premier à me plaindre, à râler, mais là, je reconnais qu’il y’a eu du progrès !

    1. Ah ah, si si, il y a des frémissements (cf ceci, mais on trouvera des articles dans la presse pour ceux qui cherchent). Le « collapse » prendra plus de temps, je l’ai bien expliqué.

      1. MCA

        Ils parlent d’accident industriel, les syndicats des impôts parlaient avant la mise en oeuvre du PàLS de catastrophe industrielle à prévoir.

        Micron a donc pris des avis éclairés et a dit ensuite : « on y va… »

      2. MarieA

        HA HA HA HA HA J’ai hâte de voir comment le gouvernement et la presse nous présenteront cet échec.
        J’espère que ça mettra le feu dans le cœur des Français.

        1. Pheldge

          je t’en fais une version : « Pàls : un bilan globalement positif » titre l’Humanité en reprenant une célèbre citation du regretté camarade Georges Marchais sur le bilan de l’URSS
          le Figaro : « Pàls : quelques améliorations restent à apporter »
          Libé : « le Pàls : pénétration réussie ! »

      3. Lorelei

        A voir, mais les prélèvements d’impôts se feront comme pour les prélèvements Urssaf: tous les 3 mois. Au moins pour les petites sociétés.
        Quid de celles qui feront faillite entre temps?
        Donc, le prélèvement mensuel était plus intéressant pour l’Etat.
        La comptable qui gère nos paies m’a dit que son plus gros soucis a été pour les licenciements effectués en janvier. Comment calculer les indemnités? Et lorsque le solde a été établi, on ne peut plus le modifier. Procès aux prud’hommes en perspectives?

    2. WorldTour73

      Un ami a moi qui gère les paye dans sa boîte, ma dit que c’était l’apocalypse. Un jour, il en avait tellement eu marre quil s’est barré plus tot de son boulot.^^
      Il pense que ça va être le bordel sur les bulletins de paye des salariés.

      1. MCA

        Je crains fort que ce ne soit pas l’état qui explose mais le montant du PàLS.

        Moins il ont de fric et plus ils en distribuent; il va leur falloir trouver une fontaine à pognon rapidement.

        Au passage on peut noter la peur panique du gouvernement que ses forces coercitives le lâchent à en juger par sa précipitation à satisfaire leurs revendications salariales.

        On a les petites lâchetés que l’on peut…

  20. lxy

    Personne ne peut dire de quel bord politique sont les gilets jaunes.mais quand on constate les saccages de l’arc de triomphe, d’un ministere (Griveaux) ,d’une préfecture, de trés nombreuses agences de banques, de locaux d’organes de Presse , de boutiques du Marais et récemment d’une loge maçonnique.
    Quand on observe par ailleurs que les meneurs actuels du mouvement sont des complotistes assumés très suivis sur Internet par des centaines de milliers de GJ ,quand on constate que les premiers inventeurs du mouvement le quittent tous les uns après les autres, sur la pointe des pieds on distingue une idéologie commune que l’on peut résumer ainsi « Les Français sont malheureux parce qu’ils sont pillés ,exploités, asservis par une minorité qui agit de concert, mais dans l’ombre :politiques, banquiers, journalistes, juifs,etc et ça ne peut pas changer parce qu’ils contrôlent tous les leviers du pays, que les élections ne peuvent rien changer et qu’il ne reste que la révolte de la rue.. Le mouvement est désormais pris en otage par les complotistes jusquauboutistes. On comprend mieux l’attachement universel de ces GJ au RIC, pensant qu’avec un simple referendum on pourra contourner cette maffia parasitaire. C’est une idéologie typiquement totalitaire dont le principe commun est de prétendre que « le bonheur des uns ne oeut se faire qu »au prix du malheur des autres »
    En attendant ces GJ complotistes sont un gros caillou dans la godasse de Macron!

    1. theo31

      « Personne ne peut dire de quel bord politique sont les gilets jaunes. »

      Vous êtes incapable de avoir de quel bord est un GJ arborant un drapeau de la CGT ? Faut consulter d’urgence.

      1. lxy

        Rien d’étonnant à celà, l’idéologie socialo-marxiste est fondamentalement « complotiste » (« le malheur du peuple vient de la voracité des bourgeois et des capitalistes.).
        Les évènements d’octobre-novembre 1917 à St Petersbourg avaient des ressemblances avec le mouvement actuel des GJ. la grosse différence est que ce mouvement révolutionnaire avait été précédé par une réflexion politique menée par des intellectuels (voir les débats agités entre mencheviks et bolcheviks).
        Mais la grosse différence est surtout que le mouvement révolutionnaire communiste a été financé et armè par l’Allemagne qui a tiré un avantage immédiat.de la situation.
        Pour mémoire l’idéologie national-socialiste était complotiste :les malheurs de l’Allemagne cad la défaite, étaient attribuée aux bolcheviks et aux juifs, et l’idéologie salafiste attribue tous les malheurs du monde musulmans aux croisés américains et chétiens. qui organiseraient eux-mêmes les attentats qui les frappent
        ps-Evitez svp les injures, ce n’est pas dans le style de cet excellent blog

  21. MarieA

    En France, on a le sens des priorités.On se bat pour empêcher la construction d’un centre commercial-culturel-de loisir (lol) à 3,1 MILLIARDS d’€ parce que, soit-disant, c’est pas assez développement durable et ce n’est pas sûr que cela puisse créer des emplois (lol absolu!) :

    https://www.marianne.net/societe/europacity-justice-annule-plan-massacre-urbain-paris-gonesse#disqus_thread

    « Les promoteurs espéraient ouvrir en 2024 au moment où Paris accueillera les Jeux Olympiques. Ils ont dû ravaler cette ambition après le report, à 2027, de la construction de la gare du Grand Paris Express desservant la zone. »
    Lol les Chinois se sont crus en Chine! Ta gare, tu la verras jamais en 2027.

    « alors que les bénéfices escomptés, notamment en termes de créations d’emplois, invoqués par la commune de Gonesse, ne sont pas établis », poursuit le tribunal. »
    « EuropaCity, tant espace commercial (230.000 m²) que culturel (50.000 m²) et parc de loisirs (150.000 m²), doit s’implanter sur 80 hectares du « triangle de Gonesse » »
    C’est très logique, cet ensemble de commerces de plusieurs centaines de milliers de m² ne créera AUCUN emploi.

      1. MarieA

        Merci beaucoup. Oui, déjà 3 milliards ça me paraît absolument énorme!

        Il faut lire les commentaires des lecteurs tout en dessous de l’article, c’est édifiant à quel point les Français sont hypocrites et inconscients.

        Tous ces urbains qui disent « on nous prive de la Natûûûûûûre » alors qu’ils ne peuvent pas vivre sans smartphone et Netflix. Je ne connais AUCUN urbain qui passe ses week-ends et ses soirées en semaine dans la « Nature » d’Ile de France. Quel bande de dégénérés.

        1. albundy17

          « Je ne connais AUCUN urbain qui passe ses week-ends et ses soirées en semaine dans la « Nature » d’Ile de France. »

          Pourtant le bois de boulogne à l’air fort prisé !

      2. Aristarkke

        Toujours quelque peu excessive et paroxystique, la petite Marie… 😛
        Remarquons toutefois qu’en France où rien n’est impossible, décupler en réalisation le devis initial reste très envisageable…
        Nombreux essais réussis à X5 ou x6…

        1. Aristarkke

          Patron, je voulais écrire Grance et ce f….u correcteur a subrepticement inscrit France.
          Pour que mon lectorat ne m’estime pas avoir viré ma cuti, pourriez-vous intercéder auprès de cette inconstante de Mélusine, sioux play ?

          1. Pheldge

            inquiète toi pas, Papet, ton lectorat, il est farpaitement au courant de ton état, et constate chaque jour un peu plus ta décrépitude … 😉

            Amateurs de Soylent Green, les affaires reprennent ! 😀

        2. albundy17

          « décupler en réalisation le devis initial reste très envisageable…
          Nombreux essais réussis à X5 ou x6… »

          Sur du projet avec pognon privé ?

          Ce projet refusé au nom des terres agricoles, doit y avoir un loup, 3500 tonnes de patates n’est pas un motif suffisant, pépére Mulliez n’a pas dû raquer assez en valisette

    1. albundy17

      en 2024, les sportifs vont devoir se faire au transport en bus ds les embouteillages, et penser à ramener leur tente décathlon pour le logement ^^

      les journaleux ont décrié l’organisation « lamentable » de Sotchi, je me demande s’il seront toujours aussi critiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.