Le Camp du Bien fait des bêtises

Sans le Camp du Bien, le Camp du Mal aurait déjà gagné, et ce serait les heures les plus sombres de l’Humanité. Les pandas et les scarabées auraient disparu, la banquise aurait fondu, l’environnement serait détruit. Le capitalisme le plus méchant, le plus apatride et le plus turbolibéral régnerait en maître. L’horreur.

Heureusement, le Camp du Bien œuvre pour vous.

Le Camp du Bien, ce sont des associations lucratives sans but, des organisations non gouvernables, des partis politiques et des collectifs citoyens, festifs et invasifs, et même toute une population qui, tous, se sont entièrement dévoués à faire du Bien pour lutter contre le Mal, à être les Gentils dans ce monde de Méchants.

Le combat est permanent. Il est même âpre, sans pitié, de plus en plus vigoureux. Alors parfois, entre deux échanges de coups, il y a des petites sorties de route.

Cela lutte contre le cancer, et, oups, cela détourne des millions à son profit personnel. Oups. Cela arrive.

Cela lutte contre la misère et les abus, et oups, cela abuse parfois à tour de zizi bras quand la situation, misérable, s’y prête glauquement, ou quand finalement, tout le monde sur place semble trouver ça sinon normal, du moins compréhensible. Sachons vivre. Oups.

Cela repousse chaque jour les assauts de méchants braconniers, jusqu’à en devenir un et chasser puis tuer de l’homme, ce gros gibier encombrant qui, il est vrai, fait pittoresque dans un tableau de chasse.

Ah, zut, décidément, le Camp du Bien cache parfois des surprises pas très reluisantes… Jusque dans certaines collections de collectifs collectivistes où l’on découvre, tout à fait étonné, que décidément, la lutte contre le Mal en épuise tellement certains qu’ils se laissent aller à de bien tristes dérives.

C’est ainsi qu’on apprend très récemment que le MJCF, le Mouvement des Jeunes Communistes de France, est plus souvent un mouvement frénétique de pubis qu’un mouvement de jeunes cocos : stupéfaction, cet intéressant regroupement de ce que la société fait de plus résolument « Camp du Bien » s’adonne à la pratique pourtant réprouvée du sexisme, du harcèlement sexuel, de l’agression sexuelle et carrément du viol (pour faire bonne mesure).

Tout comme pour Oxfam ou Médecins sans Frontière, on s’étonnera moins de la défense assez pitoyable des responsables qui, apparemment et dans tous les cas, ne savaient pas trop, avaient bien ouï quelque rumeur mais n’avaient décidément jamais assez de moyens pour licencier ou exclure les fautifs :

Hélène Bidard a rappelé qu’en pareil cas de figure, les moyens sont limités, car « ce n’est pas [elle] seule qui peut décider d’exclure dans le Parti communiste, ce n’est pas [elle] seule qui décide à la place de la justice et de la police. »

Quelle plaie, ces organisations où les moyens manquent toujours ! Et surtout, quelle coïncidence que ce soit toujours cette explication qui soit sortie à chaque fois qu’un lièvre est levé : à chaque fois, « on se doutait », on « avait des soupçons », mais à chaque fois, « on n’a pas réussi à avoir des preuves ou des témoignages solides », à chaque fois, la réalité semblait se dérober sous les doigts. Pas de bol.

Et comme avec toutes ses affaires, à mesure que l’une ou l’autre affaire éclate, les langues se délient : au lieu d’un petit témoignage poignant d’une malencontreuse victime d’un dérapage occasionnel et certainement cas isolé, on se retrouve avec des douzaines de victimes et des pratiques qui, à l’analyse, se révèlent massives.

Massives.

C’est une chose étonnante en ces périodes de féminisme affiché, que dis-je, brandi haut et court fort à coups de #mitou par toutes zet tous, de voir que certains continuent malgré tout à se vautrer dans les attitudes les plus répréhensibles alors même que, on le sait sans le moindre doute, elles peuvent maintenant conduire sinon en prison, au moins en enfer (social pour commencer).

Et, chose encore plus étonnante : plus le groupe social, la caste, le collectif, l’ONG ou l’association se veulent irréprochables, plus ils nous abreuvent de ce qu’ils jugent être de la Bonne Moralité par leur marketing, leur publicité, leur propagande ou leurs apparitions effervescentes sur les plateaux télé, à la radio ou dans les journaux, bref plus ils nous font savoir à quel point ils appartiennent et se revendiquent du Camp du Bien, …plus les turpitudes qu’on découvre un beau matin à leur sujet sont glauques et à l’antithèse même de ce qu’ils prétendent défendre.

Est-il besoin de revenir sur les péripéties de la Ligue du LOL – que j’avais évoquée dans un précédent billet – qui, de petites grivoiseries en blagues de moins en moins potaches et de plus en plus malsaines, semble s’être transformée en repaire de sociopathes détendus de l’insulte et du harcèlement ?

Cette Ligue n’était-elle pas dans l’antre même des plus fiers représentants du Camp du Bien, cette caste jacassante si particulière qui s’est directement investie, en distribuant généreusement ses onctions moralistes, de la mission de civiliser le monde alentour et de faire passer les barbares incultes que nous sommes tous à ses yeux à de dévots pratiquants du Camp du Bien ?

Pourtant, patatras, c’est là encore dans ses rangs qu’on trouve une nouvelle vague de témoignages tous plus consternants les uns que les autres montrant encore une fois que ce sont les plus fervents moralisateurs qui sont les premiers concernés par les dégoulinants conseils qu’ils nous distribuent à longueur d’articles.

Et chose encore plus consternante : malgré l’importance des vagues de protestations (depuis #metoo jusqu’à #balancetonporc en passant par toutes les autres avant), malgré l’hystérie qui s’est emparée de cette presse et de ces médias à chaque fois qu’une affaire sordide éclate, force est de constater la pudeur de violette qui s’est solidement chevillée à ce même corps médiatique lorsqu’il s’agit de bien faire comprendre l’ampleur des crimes commis au sein du MJCF ou des dérapages au sein de la profession journalistique.

Avec une telle pondération dans la titraille, avec une telle mesure dans le nombre et la portée des articles qui n’ont d’égales que celles observées lorsqu’il s’agissait d’informer sur la répression policière subie par les Gilets Jaunes, on en finirait par croire qu’enfin, la caste jacassante s’est trouvée un modus operandi raisonnable, viable et conforme à une véritable éthique de la discrétion feutrée.

On peut raisonnablement en douter. De toute façon, il faut toujours se méfier des gens qui vendent de la morale à prix cassé : pour vous épater, ils écouleront très vite les rares échantillons qu’ils ont sur eux mais n’en auront plus jamais ensuite pour leurs propres besoins.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires427

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Impossible, c’est une zone naturelle protégée.

      Et puis, ton premier devoir face au camp du bien, c’est de participer à leur délire. Avec eux, le droit de retrait n’existe pas.

                  1. UnLorrain

                    Autun cela fera 20. Un comptable m’apprit cette gentille devinette c’était il y a 30 ans. Je me souviens de la vitesse hallucinante avec laquelle il faisait les additions pour l’artisan auprès duquel je travaillais. ..il remplissait la grille de mots croisés de la dernière page de l’Est républicain en moins de 15 mns,moi j’y trouvé parfois une préposition comme « et « …

      1. Aristarkke

        Je ne la sens pas bien votre proposition : j’ai peur qu’en ce cas, le territoire dévolu aux Autres ne soit égal qu’à une principauté, façon Monaco, le grand duché de Luxembourg etant déjà trop vaste pour le besoin.

        1. Dr Slump

          Même pas peur: étant donné que la grande majorité se réfugierait chez les gauchistes, un territoire pas plus grand que le Luxembourg serait amplement suffisant, et serait tout simplement le rêve!

      2. Benway

        L idée de l année, mais je les entends d ici nous tympaniser depuis leur shithole sur leur « manque de moyens ».

        En plus des miradors, faudra prévoir une solide isolation phonique.

      3. Pythagore

        A la place de Micron, c’est ce que j’aurais fait avec les zadistes: on vous laisse le terrain pour un prix modique, et vous pouvez y vivre en autonomie selon vos principes (suppression de ttes aides, bien entendu). Suis d’avis que l’experience aurait rapidement tourné cours.

            1. Pheldge

              tu oublies Ste Expropriation la bien nommée, pour cause d’utilité publique … et sa copine Ste Préemption, qui permettent de dévaloriser instantanément des biens 😉

  1. Aristarkke

    Heureusement que pour l’instant, le panda, classe White, tout de même, résiste encore dans la perfide Albion (cela redeviendrait-il tendance après un cycle de septante/octante ans ???)
    Mais pour le l’ambassade, série black, c’est moins sûr….

  2. Jacques Huse de Royaumont

    « Qui veut faire l’ange, fait la bête » dit la sagesse populaire.
    Rien de nouveau sous le soleil.

  3. Aristarkke

    Mit out ???
    Yorépa une typo, là ?
    J’aurais plutôt cru que c’était vit in…
    à moins que ce ne soit meet in…

  4. Calvin

    Ce qu’il y a de « bien » avec le Camp du Bien, c’est que les vices de ses membres, pris la main dans le sac, va déboucher sur plus de lois, de répressions, de suspicions envers les gens honnêtes qui n’ont rien demandé, sous la pression des mêmes membres du Camp du Bien.

    1. albundy17

      « plus les turpitudes qu’on découvre un beau matin à leur sujet sont glauques et à l’antithèse même de ce qu’ils prétendent défendre. »

      Ce sont des spécialistes, qui mieux que eux peuvent mesurer l’ampleur de la tâche, comme le cahuzac dans un autre domaine

  5. Theo31

    Quand j’allais aux AG étudiantes, les filles qui n’étaient pas d’accord avec les progressistes étaient systématiquement traitées de salopes par les messieurs.

  6. Dr Slump

    Ah ouich, le WWF, l’organisation défenderesse de l’animal poilu, mignon et en voie de disparition, plusieurs fois mise en cause pour avoir aidé certains riches particuliers, et même certains de ses membres, à aller… faire des chasses en Afrique.
    Et ça ne date pas d’hier, déjà il y a une quinzaine d’année, alors que j’étais un jeune rêveur passionné par la zoologie et les espaces sauvages, je perdais mes illusions quand je découvrais comment le pandaclub faisait profiter de riches particuliers de leurs réseaux pour des voyages « chasse au tigre ».

    En fait, maintenant j’en conclus que c’est chez les défenseurs de l’animal que l’on trouvera ceux qui les tuent le mieux, comme ce sont chez les collecteurs d’impôts que l’on a toujours trouvé ceux qui s’enrichissent le mieux, si vous voyez ce que je veux dire!

    1. Nemrod

      Les seuls endroits du globe ou il y a des animaux hormis les parcs ultra sécurisés qui sont à la nature ce que la pornographie est à l’érotisme, sont les zones ou il y a une chasse encadrée grosse pourvoyeuse d’emplois et de devises rendant acceptable les désagréments faunistiques.
      Ben oui un éléphant dans une plantation c’est un sanglier dans un maîs puissance 20 et je ne vous parle pas du lion qui tombe dans un troupeau…
      Ailleurs les animaux sont « viande de brousse » et/ou « ravageur de cultures » et exterminés par tout les moyens.

      C’est d’ailleurs ce qui se passera en France si la Chasse tombe.
      Vous pourrez faire votre deuil définitif des gracile chevreuil et majesteux cerfs…

      L’enfer est pavé de bonnes intentions…autre adage illustrant le propos du jour.

      1. MarieA

        Pffff…. Comment essayer de justifier son « hobby »!

        Tout ce que vous dites est faux. Il suffit d’aller dans une forêt française, puis dans une forêt d’un pays étranger avec beaucoup moins de chasseurs et de tradition de chasse, et vous verrez la différence sur la quantité d’animaux.

        Les forêts françaises sont complètement vides d’animaux, d’après un professionnel du secteur qui a comparé personnellement avec plusieurs autres pays étrangers.

        Sans parler qu’on peut s’interroger sur la légitimité et la santé mentale des gens qui ont pour hobby de tuer des animaux pour le plaisir (mais pas à main nue hein, avec un flingue et à 20 mètres). 🙂
        Ou alors, moi je veux bien avoir ce genre de hobby est tuer des chasseurs pour maintenir la population humaine abondante et sauvegarder les paysages et l’écosystème de notre belle planète.

        1. plutarque

          @ Marie

          N’importe nawak…

          Allez donc dans les forets des Ardennes ou dans les Cévennes, venez ensuite me dire que c’est vide… Par chez moi, on est obligé d’accrocher les sacs poubelles en hauteur, pour éviter qu’ils ne soient éventrés par les sangliers. En été les cochons sauvages s’approchent à même pas 20 mètres des maisons pour bouffer des glands et des racines.

          C’est pourquoi j’ai commencé à apprendre à ma fille à chasser à l’arc.

          1. MarieA

            Lisez en entier : comparées aux forêts de l’étranger.
            Sinon, oui, il y a plus d’animaux dans les forêts des Cévennes que dans votre salon.

            C’est quelqu’un qui connait très bien le sujet qui me l’a dit.

            Mais vous pouvez le constater vous-même en voyageant et visitant les endroits concernés.

            1. albundy17

              Tu n’y connais rien Marie, les acca ont des quotas de prélèvement à respecter sous peine d’amendes, et on commence à avoir un déficit de chasseurs, d’ici peu tu seras heureuse de payer des fonctionnaires pour faire le taff.

              Hoo, mais les pov petit lapinouxxxxx, s’écria t elle, en reprenant 2 fois de son agneau pascal.

              Et oui, on a moins d’ours blanc qu’au canada, pour du local, ça foisonne comme peu a tel point que les meutes de loup se développent trop rapidement et que l’on doit là aussi en buter

            2. plutarque

              « C’est quelqu’un qui connait très bien le sujet qui me l’a dit. » Ouais… L’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours…

              Pour info, y a plus d’animaux au m2 dans mon salon que dans les forets des Cévennes, hein !

              Et pis « l’étranger » c’est grand j’y suis pas allé voir partout. Vous avez peut être raison…

              De toute façon je m’en fous, le prochain sanglier qui me regarde de travers (de porc) quand je fais griller mes saucisses, se prendra un flèche dans le groin !

            3. MarieA

              @ albundy et @ plutarque :

              Ok, c’est faux, c’est pas vrai, c’est un mensonge, les professionnels du secteur n’y connaissent rien, tout le monde ment, puisque ça ne plaît pas à Albundy, Plutarque et Nemrod.

                1. MarieA

                  Il n’y a pas que l’ONF dans la vie et sans vouloir te vexer tu n’es pas la seule personne au monde à connaître des gens e l’ONF. Le fait que tu nous sortes ça comme une référence indiscutable…
                  Il y a aussi, par exemple et au hasard, les gens qui achètent et vendent des forêts et se rendent sur place pour examiner la marchandise et les propriétaires et exploitants de ces mêmes forêts.
                  Mais ce sont des menteurs qui affabulent parce que Albundy l’a dit! Et oui.

                  1. albundy17

                    « Le fait que tu nous sortes ça comme une référence indiscutable… »

                    Tandis que ton « je l’ai entendu » (dans une partie mousse ds le seizième) à vraiment une belle valeur de crédibilité.

                    Tu possède une forêt? Moi oui, un morceau, et la faune me nique mes chênes, encore une fois, tu causes de ce dont tu n’as aucune idée, et tu colportes des idioties concernant les cheptels d’animaux de nos forêts.

                    1. MarieA

                      @ albundy17 13 mars 2019, 11 h 51 min :

                      T’as une forêt?!? Waooooooooooooooooooooooooooow, incroyable!!!

                      « tu causes de ce dont tu n’as aucune idée »
                      Si tu le dis.

              1. plutarque

                Hey Marie, j’ai dis que vous aviez peut être raison et admis que je connais pas tout l’étranger. Par contre, je revendique mon droit à zigouiller tout sanglier trop curieux qui veut s’inviter dans mon salon d’été…

                Un peu comme vous qui voulez euthanasier V.F.B.F. tout ce qui a plus de 40 ans (et de préférence mâle, blanc et chasseur aussi, j’imagine ?)

                ^^

                    1. MCA

                      @baretous 13 mars 2019, 17 h 05 min

                      Je vous rassure tout de suite, je n’étais pas sur l’île au moment des faits :o))))

            4. taisson

              Marie, « comparées aux forêts de l’étranger. » C’est intéressant…
              De quels pays parle tu?

              Tous les pays européens ou de biotope comparable (voisinage industriel et cultures intensives ) n’ont plus de faune sauvage originelle… Si il n’y à plus de chasseurs pour la gérer !
              Si tu vas en Allemagne, dans les zones sans chasse, il n’y à plus que des écureuils!
              Ou des animaux de réintroduction, quasi domestiques, et entretenus à grand frais.
              La réimplantation de castors, de loups, ou autres et la protections des renards qui en sont à venir faire les poubelles, les daims qui grignotent dans les jardins, peuvent animer le paysage et faire penser au promeneur citadin qu’il y à plein d’animaux !
              Mais ce sont en quelque des squatters, dans des sortes des zoos à ciel ouvert.ou en fin de compte, seuls les animaux destructeurs arrivent à se maintenir.

              Quand à discuter idéologiquement de la chasse, seuls les végétariens en ont le droit.
              Entre la mort indigne à l’abattoir et la mort par prédation qui est le lot du gibier, il n’y à pas photo !
              En plus, avec les difficultés diverses, le tir de prélèvement est loin d’être garanti et le gibier à toute ses chances.

              Parler catégoriquement d’un sujet dont on ignore tout, et sur lequel on à, en gros que le sketch des nuls comme info, c’est un peu léger.
              Surtout de la part de quelqu’un qui n’hésiterait pas à éliminer ceux de sa propre espèce quand ils sont plus vieux qu’elle !!
              Tu devrais être totalement d’accord, puisque le chasseur n’élimine que le surplus !!

          2. Jacques Huse de Royaumont

            « C’est pourquoi j’ai commencé à apprendre à ma fille à chasser à l’arc. » Tu l’as prénommé Diane ?

            Pour le sanglier, j’irai plutôt à la 12,7, c’est résistant, ces bêtes-là ! Où au lance-flamme, comme ça il ne manque plus que le sel.

                  1. Husskarl

                    Comme quoi même les personnes du 3ème âge ont encore de la force =)
                    Je tire avec du 40, je trouve déjà cela assez costaud. Pour le 60, je suis à la poulie.

                    1. Hussard Bleu

                      Si on parle arc, après avoir lu Howard Hill, j’ai voulu essayer, moi aussi…
                      Trois saisons sans carabine, et bien, j’avoue … c’est difficile… ce n’est qu’à la fin de la période que j’ai réussi à tuer enfin mon sanglier (90 kg) en battue, car je cherchais la grosse bête et la difficulté…

                      C’était en 1997, et, rêveur, j’ai sous les yeux en ce moment le trophée et la pointe de la flèche… je pense être l’un des premiers en France à avoir réussi, peu de temps après la légalisation…

                      Pour l’édification de Melle du Hâ, quelques éléments factuels afin de contrebattre ses pulsions naturalistes mal informées :

                      La surface forestière en France est actuellement supérieure à ce qu’elle était au Moyen-Age et le grand gibier s’y est développé comme jamais :

                      Sangliers naturellement (dont la fécondité est telle que les populations doublent chaque année, d’où impérieuse nécessité de chasse),

                      Cerfs (qui ont colonisé l’arc alpin et les Pyrénées en nombre, ensuite des réintroductions depuis Chambord)

                      Chevreuils qui se rassemblent en hardes (il n’est pas rare d’apercevoir en plaine des bandes de 15 ou 20, ce qui est tout à fait inhabituel).

                      On voit même actuellement des Chamois en Bourgogne, et je mentionne pour mémoire le Chien Viverrin, le Raton Laveur, le Castor, et la Loutre qui réapparaît dans des zones désertées depuis des décennies.

                      La densité de grands animaux est telle que l’ONF – qui craint pour ses chères forêts – donne des plans de chasse délirants sur les domaniales, avec obligation de « prélever » : ce qui explique que sur Chatillon sur Seine (21) là où je voyais régulièrement des hardes de biches il y a moins de 10 ans (j’ai compté un jour 85 biches, faons et hères coupant la ligne devant moi), on compte maintenant au plus quelques animaux rassemblés… Il reste heureusement les forêts privées pour compenser.

                      Au fait, savez-vous, chère amie, comment on nomme les dégâts causés par la dent de ces grands herbivores dans les jeunes plantations ? hmmm ?

                      L’abroutissement !

                      Si m’en croyez, évitez de vous laisser abroutir !

                      et de répandre – de bonne foi surprise sans doute – vos fèqueniouzes…

                    2. plutarque

                      @ HB

                      Chapeau bas, Monsieur… Une bête de 90kg à l’arc !!
                      Les sangliers dans mes cévennes sont bien plus petits, 50kg est déjà une belle bête.

                      J’avoue à ma courte honte que mes flèches finissent plus souvent dans les broussailles que dans le sanglier !

                    3. albundy17

                      « L’abroutissement ! »

                      mdr HB, c’est envoyé :mrgreen:

                      « et bien, j’avoue … c’est difficile »

                      Et dangereux, Rambo ^^

                      Bien que j’ai survolé un récent article mentionnant le retour de l’arc, pour je ne sais plus quel gibier, ma mémoire défaille.

                    4. albundy17

                      « Les sangliers dans mes cévennes sont bien plus petits, 50kg est déjà une belle bête. »

                      C’est étonnant de si petit modèles, il n’y a pas de champs à bousiller ds les Cévennes ?

                    5. plutarque

                      @ albundy17 13 mars 2019, 17 h 35 min

                      Je ne connais pas les raisons… Les Cévennes sont historiquement une terre pauvre et ingrate.
                      On raconte également que certains chasseurs peu scrupuleux ont (par une nuit sans lune probablement) accouplé des cochons avec des laies pour produire des hybrides monstrueux… Ces sangliers garous seraient plus petits et de moeurs plus relâchées que leurs géniteurs de race « pure ». Un peu comme les corses.

                      (Les cochons corses, hein, je précise…)

                    6. albundy17

                      « (Les cochons corses, hein, je précise…) »

                      C’est prudent, il me semble bien qu’un lecteur du blog est de cette nation. Et comme ça pete pas mal en ce moment sur l’ile, hein…

                      Il est bien possible que du nourrissage, qui me semble interdit, ait été fourni à leur endroit, j’avais vu un sujet la dessus, sans connaitre la région de ces pratiques.

                      Cela me rappelle, bien que je n’en connaisse pas vraiment la véracité, un collectif de gens agacés par moineaux, tourterelles et autres bestioles se délestant à l’envol, les auraient nourri jusqu’à plus soif durant la période des beaux jours pour cesser dès les premiers frimas.

                      Les aves, ainsi rendu socialiste, et devant des gamelles vides auraient déserté, ou plus simplement claqué durant l’hiver, la période estivale suivante ayant été marquée par l’absence de fientes sur les terrasses des BBK.

                    7. P&C

                      @plutarque

                      Sangliers garous issus de croisement malveillant sanglier/porc ?

                      C’est la même espèce. Le porc n’est que la version domestiquée du sanglier d’eurasie, ils restent amoureusement et génétiquement compatibles. Le croisement est donc normal.

        2. « Les forêts françaises sont complètement vides d’animaux »
          C’est complètement faux.

          http://www.oncfs.gouv.fr/IMG/file/publications/revue%20faune%20sauvage/FS-314-trente-ans-de-suivi-cerf-france.pdf

          Les chasseurs français prélèvent nettement moins en France que dans d’autres pays pour les grands animaux :
          http://www.chasse-maritime-calaisis.com/files/3013/4451/6882/grands_animaux_chasse.pdf

          Bref, carabistouille. La France est réputée pour avoir une population de grands animaux supérieure à l’ha que dans d’autres pays, notamment l’Allemagne ou le Danemark qui ont une gestion plus sévère de leurs densités.

          1. MarieA

            C’est vrai oui, les forêts françaises sont parmi les plus vides au monde. Le monde c’est pas la France+l’Egypte.

            Un rapport sur 30 ans quand on connait la durée de croissance d’un arbre, euh… Pourquoi ne pas faire un rapport sur 1 an pour avoir une bonne vision de l’évolution des forêts françaises! Ou mieux sur 2 mois.

            Ce n’est pas parce qu’ils prélèvent moins que dans certains pays qu’il n’y a pas peu d’animaux dans les forêts françaises comparées à la totalité des forêts.

            Donc il y aurait plus d’animaux dans les forêts françaises que dans les forêts allemandes ou danoises. Oui et donc? Les forêts du monde entier ce n’est pas forêts françaises+forêts allemandes+forêts danoises. Il n’y a pas 3 pays sur Terre.

            1. plutarque

              Marie, question non polémique : quelles forêts seraient plus giboyeuses que les françaises? Je sais que dans certains pays de l’ex URSS c’est le cas (la région de Pripyat est réputée).

                1. Aristarkke

                  Désolé, Al, mais je suis aussi orthodoxe du déduit que le Hussard morvandiau.
                  Je ne m’occupe donc pas de vérifier la population de ces espèces là.

                  1. MCA

                    Quant à moi j’ai bien vu des poulets munis de LBD40 sur les Champs-Elysées mais me suis bien gardé d’aller vérifier la couleur de leur plumage de plus près.

            2. « les forêts françaises sont parmi les plus vides au monde » : non, c’est faux. Elles sont mêmes parmi les plus remplies.

            3. Opale

              Elles sont tellement vides les forêts que l’on construit des ponts à gibiers dans le Limousin… Ça doit être pour le folklore…
              Faisans, chevreuils, blaireaux, lièvres, sangliers (feu mon père en avait abattu un de 200kg, belle bête), renards, voilà ce qu’on croise a minima sur les routes corréziennes, sans forcer.

              A mougins, (06) les renards viennent bouffer dans les poubelles (vu de mes yeux quand je pars bosser la nuit) ; les sangliers ne s’effraient même pas quand on les frôle en voiture … M’est avis que MarieA ne va pas souvent en forêt.

          1. Hussard Bleu

            voir ci-dessus

            Il est des espèces comme le sanglier qui, essentiellement nocturnes, ne seront que très rarement vues par le vulgum pecus (ou la pécore vulgaire), à la différence du chevreuil que l’on décèle plus facilement de jour, y compris au long des autoroutes.

            Mais il n’est que de se promener en forêt pour voir les « pas » et les « laissées » et les « fumées », voire l’eau boueuse des « souilles » qui avèrent la présence des grands animaux.

            J’habite depuis 40 ans en lisière d’un petit bois de 30 ou 40 ha, situé entre deux grands massifs distants de 7 ou 8 km : il m’arrivait de voir des pas, trace d’une migration désultoire entre les deux forêts. Actuellement, ce bois est habité par une petite compagnie de sangliers dont une laie avec des marcassins… c’est une première, que les fermiers riverains détestent, à raison des « boutis » dans leurs pâtures et cultures…

            Sorti de Paris et des grandes villes, la forte présence des grands animaux est une évidence… Je vais chasser en Moselle et dans le Gard – outre la Bourgogne – une fois par an : cherchez les chiffres des tableaux de ces départements…

            Pour illustrer la cécité des « townies », j’ai une belle-soeur qui est farouche ornithologiste, mais pas trop anti-chasse : il a fallu que je la conduise un jour avec moi en forêt pour essayer de lui montrer une Scolopax rusticola, qui est l’une de mes chasses préférées.

            J’ai réussi à en lever une, qu’elle n’a pas même eu le temps de voir, sinon du coin de l’oeil, doutant même de ma parole et croyant à une plaisanterie…
            Le monde est plein de bécasses, n’est-ce pas ?

            1. albundy17

              « trace d’une migration désultoire entre les deux forêts »

              Si ce n’est pas de l’imagination, hein, votre maniement des mots me laisse sans voix.

              Pourquoi cet intérêt pour la bécasse ? (l’oiseau, pas le genre 1)

              1. Hussard Bleu

                Parce que c’est la chasse la plus difficile : un oiseau d’une intelligence littéralement diabolique (classiquement on appelle certaines des « sorcières ») d’un mimétisme sans faille, fréquentant les remises les plus ardues d’accès.

                Le tir se fait dans des conditions souvent acrobatiques, et l’on en revient, vanné, parfois avec un oiseau dans le carnier (très, très rarement deux) et la plupart du temps bredouille, mais heureux si on a vu quelques oiseaux même intirables.

                La seule autre chasse qui pourrait y ressembler pour l’espèce d’ascèse qu’elle constitue, c’est la chasse au petit tétras, mais ce n’est pas dans mes possibilités…

                1. albundy17

                   » un oiseau d’une intelligence littéralement diabolique »

                  Merci !

                  M’enfin, n’est ce pas, traiter une femme de bécasse vient de prendre un coup dans l’aile.

                  Je ne trouve pas grand chose sur le petit tetras, cette sorte de petite poule ? Trop intelligente ? Domesticable ? C’est bon ?

                  Merci pour votre temps

                  Moi, ce sont les rats des champs qui me rendent furieux contre mon incompétence, ceux ci pénètrent mon domicile, mes tentatives de capture restent vaines, ils déjouent mes stratagèmes et ne se présentent qu’une fois sur chaque lieu de piège. snif

                  1. Aristarkke

                    Prends une paire de greffiers mais de variété rustique et morfales impénitents.
                    Pas comme les miens qui les regardent passer dans le jardin à l’occasion.
                    Comme les hérissons, par exemple, qu’ils font semblant de ne pas voir ni entendre (pas croyable comme ce bestiau est bruyant)

                    1. albundy17

                      « Pas comme les miens qui les regardent passer dans le jardin à l’occasion. »

                      J’ai par le passé peuplé de greffiers mon secteur, sans les nourrir, ceux ci ont changé de crèmerie pour la gamelle fournie de ma jolie voisine, dont elle héberge maintenant la descendance.

                      Ils ne s’occupent à l’occasion que de la gamelle de ma petite chienne, celle ci m’évitant au moins les odeurs de marquage de ces saloperies de chats.

                  2. Hussard Bleu

                    Il est d’ailleurs curieux qu’en allemand, une « Schnepfe » en parlant d’une femme, reçoive la même acception péjorative qu’en français.

                    En tant que pièce culinaire, la bécasse est considérée comme digne des dieux : personnellement, je n’en raffole pas, le goût en étant un peu âcre mais les amateurs s’en délectent.

                    Dans ses Mémoires, le Prince de Ligne, qui la chassait, moquait ses amis Beaubeaux de l’époque qui lui reprochaient de tuer un si joli volatile, mais s’en régalaient sans vergogne lorsqu’il les invitait à sa table.

                    Le petit tétras doit être goûteux, mais il est si difficile d’accès et de tir, que peu s’en sont régalés, si c’est le cas… et ce n’est pas la chasse qui est responsable de sa raréfaction (la bécasse, en revanche, se porte fort bien) mais le ski – de descente ou de randonnée – ses « places de chant » étant placées là où les remontées sont installées et les pistes tracées… sans compter les morts accidentelles en vol, en heurtant les câbles…

                    1. albundy17

                      « moquait ses amis Beaubeaux de l’époque qui lui reprochaient de tuer un si joli volatile, mais s’en régalaient sans vergogne lorsqu’il les invitait à sa table. »

                      Finalement, le temps n’y fait rien, nous avons maintenant les mêmes fustigeant le parcours en véhicule carbonisateur de la planète mais ne renonçant pas à leurs 20.000 km aéroplané afin de montrer les photos de leurs lieux de villégiatures éphémère.

                      Étaler, c’est important dans la vie, hein…

                2. Aristarkke

                  « un oiseau d’une intelligence littéralement diabolique »

                  C’est donc par pure ironie que certains spécimens niais ou ingénus du genre un héritent de ce sobriquet ???
                  Je ne l’aurais pas imaginé (et je ne dois pas être le seul).

                3. Cosdou

                  +1000 de la part d’un chasseur exclusif de scolopax rusticola depuis plus de 40 ans (c’est vrai que la région Bretagne ça aide ..

                  1. Hussard Bleu

                    @ Cosdou : Il y en a assez bien en Morvan (« montagne noire » en gaélique) mais le biotope est absolument une gageure supplémentaire pour le bécassier : montées et descentes parfois très déclives, pierriers, ronces et épines noire impénétrables, sapinières autant… mais c’en est le charme aussi : j’ai chassé une fois en Irlande, c’est plus facile pour ce qui du terrain, mais avec des springers, en non pas nos chiens couchants, c’est très différent…

                    1. plutarque

                      @ HB
                      Ma garrigue cévenole, nichée au contrefort du massif central (Gard) est d’une grande beauté, mais aussi grande consommatrice de flèches (à 30 euros le bout, misère…). Il faut connaître les pistes empruntées par nos chers ongulés, qui sont malheureusement très peu farouches.

                    2. Hussard Bleu

                      @Plutarque : je chasse – une fois par an – du côté de St Ambroix (où, soit dit en passant, le samedi matin, il y a une excellente brocante, où j’ai trouvé le superbe « Cri du Peuple » de Tardi pour 20 euros… d’accord, Tardi… mais c’est mon côté nanar de droite…).

                      Pour en revenir à Sus scrofa, je n’ai pas eu le sentiment que les sangliers cévenols y soient si peu farouches ! en revanche, les bécasses, nombreuses, sont très difficiles dans les garrigues et très « légères » cette année passée… sans un bon chien, leur poursuite serait illusoire….

                      Mais quel beau pays !

            2. BDC

              En vacances en Vendée cet automne, bien tranquilles dans la maison en lisière de forêt, j’entendis soudain un grouic grouic typique. Un sanglier était arrivé près des habitations. Il faudrait dire aux townies de ne pas approcher ces animaux, surtout pas s’il y a des marcassins.

              1. albundy17

                « j’entendis soudain un grouic grouic typique. Il faudrait dire aux townies de ne pas approcher ces animaux, surtout pas s’il y a des marcassins. »

                Monsieur avait des vues ? et Madame avait déjà porté ? 🙄

            3. Val

              @Harry et HB près de chez moi la forêt de Marly pullule de gibier. Les sols sont quotidiennement fouillés par les sangliers et les chevreuils sont légions .En revanche, je n’ai jamais vu de biches.
              Dans les Pyrénées au Mourtis j’ai vu une harde de cerfs traverser une prairie il y en avait au moins 50 c’était splendide.
              Je vais bientôt aller en forêt de Rambouillet , je vous raconterai.

              1. Pheldge

                « Je vais bientôt aller en forêt de Rambouillet, je vous raconterai. » Val, ta vie sexuelle ne nous regarde pas ! 😉

              2. plutarque

                @ Val
                Rambouillet, la vallée de Chevreuse… sont bien peuplés. J’y croise régulièrement :
                – renards
                – sangliers ; En rentrant du travail un soir début janvier j’ai failli emboutir une laie et ses marcassins qui pique-niquaient sur le bas-côté… J’aurais pu ouvrir ma portière et attraper un petit !
                – chevreuils
                Et tout cela sans parler des canards, hérons… Et l’animal du diable : la bernache du Canada, d’une agressivité inouïe en période de reproduction.

                1. Aristarkke

                  Ma fille qui habite dans la vallée de Chevreuse m’a déjà indiqué que la faune y était particulièrement abondante, proche des habitations et relativement peu farouche. Sangliers, renards et cervidés de tout poil y sont facilement observables.

          2. Dr Slump

            Dans mon coin c’est loin d’être aussi giboyeux. Une population raisonnable de chevreuils, facilement repérables mais pas de quoi mettre en péril les bois du coin, des sangliers que pouic, des mustélidés, pas de blaireaux, de rares goupils, bof bof… les chasseurs font des lâcher de faisans parfois. Le Forez, la Loire, un ennui… vivement que je fasse les malles!

        3. Husskarl

          Si vous aimez vraiment les animaux chère Marie, partez donc vivre à la campagne, achetez quelques hectares et laissez les à l’état sauvage. Vous serez ainsi fidèle à vos principes.

          Les forêts ne sont pas vides, connaissant beaucoup de monde dans le secteur, elle sont plutôt plus remplies qu’il y a quelques années. Notamment de chevreuils.

          Quant à tuer par nécessité, je ne vois pas le problème hormis la possible sensibilité (féminine) ? Dites nous en plus.
          Vaut-il mieux manger un animal qui aura vécu en liberté ou une poule qui sera née et aura vécu en cage ?

        4. Nemrod

          Et si je vous dis que j’ai déjà tué des sangliers au couteau dans leur « fort » le plus épais ( c’est ainsi que l’on nomme leur dernier retranchement ) vous me croirez sain d’esprit ?
          Demi fou peut être puisque ce n’était pas à mains nues.
          Il fallait leur donner le coup de grâce mais parfois la blessure était légère et l’animal résolu à en découdre, dans des conditions ne permettant pas l’usage de l’arme à feu

          Jamais on ne se sent aussi vivant…hormis au déduit peut être.
          Vous devriez essayez.

          1. P&C

            Le grand père de ma belle sœur chassait comme ça…
            D’abord, il blessait l’animal avec une flèche. Étape 2, ses chiens épuisent la bête. Et Il la finit au couteau. Le tout à plus de 80 piges.

          2. Husskarl

            J’aime ce principe au contraire car il dénote une belle virilité qui s’est absentée des valeurs républicaines/démocratiques. Je m’y essaierais quand j’aurais pu quitter la ville que le travail me réduit a fréquenter.

      2. Dr Slump

        Au cas où cela aurait prêté à confusion, je n’ai rien contre les chasseurs, ce que je critique, pour aller dans le sens du billet du jour, c’est le mensonge de ces organisations humanitaires qui utilisent leur position pour faire l’inverse de ce qu’ils prétendent, c’est à dire chasser des espèces qu’ils disent protéger du braconnage.

        Les animaux de toutes espèces, humains compris, sont en concurrence pour les ressources et territoires, et ça me paraît bien naturel (sans jeu de mot) que les humains puissent tenir en respect les bêtes qui viennent ravager leurs plantations et élevages, parce que lesdites bêtes n’ont rien à nous envier en terme de dangerosité.

        1. Dr Slump

          D’ailleurs le concept de braconnage est du foutage de gueule à la base: le braconneur est un chasseur qui ne fait pas partie de la noblesse autorisée. Parce que selon le proverbe moderne, c’est bien connu qu’il y a des bons et des mauvais chasseurs!

            1. P&C

              Depuis quand on se contente de tuer un animal ? Quand je tuait des lapins, c’était pour les bouffer.
              La valeur d’un animal n’est pas que dans sa viande. Le cuir, les os, l’ivoire, les tendons… Ça se valorise aussi.

              1. Boutros

                PC vous m’avez mal compris. Dans certains pays les braconniers ne tuent pas que les animaux (vous citiez l’ivoire par exemple…). Ces braconniers là , et souvent coupeurs de roues, n ‘ apprécient pas trop les gardes-chasse, ni les témoins, ce qui explique les créations de « milices » évoquées dans le billet.

            1. Dr Slump

              Ah parce que le gibier appartient à quelqu’un? Monsieur, vous avez tué un lapin qui était sur mon terrain avant d’aller sur le vôtre, vous m’avez volé! 😀

                  1. albundy17

                    « Ton Voisin a un cerisier. Une partie de ses fruits tombe chez toi : ils t’appartiennent. »

                    Pour slump, les cueillir en pénétrant chez le voisin n’est pas du vol, il ne comprend pas le mot braconnage non plus

                1. P&C

                  Tu as payé quoi que ce soit pour que le cerf broute et monte la biche ?
                  En plus, l’animal se déplace… ce n’est pas comme s’il était lié à ton terrain ou ta personne.

                  L’animal de rente style vache, tu l’as acheté au marché, elle ne quitte pas ta ferme, tu en prends soin, tu la nourris… normal qu’elle soit un bien meuble.
                  Rien à voir avec un animal sauvage.

                  1. albundy17

                    « Donc, selon toi, tout coco a un niveau de vie et d’organisation d’une tribu de chasseurs ceuilleurs ? »

                    T’es trop marrant, même ton pseudo, et tu t’enfonces tout seul à chaque litanie

                    Je t’étiquetais coco, tu en donnes la confirm, spa vraiment grave, c’est comme le Alex qui lui cherche, au moins, mais tu vas être bien heureux d’aller débattre sur le forum marianne (enfin si il y en a un)

                    Aparté, très intéressant, le domaine des phages

                    1. P&C

                      @Al
                      c’est toi qui a fait cette allégation organisation économique/niveau de vie.

                      Quant au coté coco… arretes de te projeter tes phantasmes sur moi, merci.

                      @H16
                      La chine est officiellement communiste, Xi Jinping l’a rappelé. C’est même marqué sur le nom du parti unique. Bon, leur communisme a une forme bien particulière…

                      Haiti est corrompue, criminogène, tout ce que tu veux… mais est officiellement capitaliste, ne t’en déplaise. Comme la république dominicaine juste à coté, qui se porte bien mieux : moins corrompue, moins criminelle.

                      Comme quoi, les décisions des dirigeants sont déterminantes.

                    2. La différence entre Haiti et la Rep. Dominicaine est le respect de la propriété privée, sur ce quoi se fonde le capitalisme (qui a une définition précise, hein). Tu appelles capitalisme un truc qui change de définition selon ton gré, c’est pratique, ça s’adapte à tout. C’est comme l’aspect pratique des 1000 ans de moyen-âge, c’est pratique, on peut tout lui faire dire.

                      Fais un effort.

                    3. durru

                      Ah, désolé, là je laisse tomber. J’ai essayé, mais visiblement ça ne passe pas. Si tu as envie, tu relis l’échange à tête reposée…

                    1. Cosdou

                      Tu confonds le droit de chasse (ou de braconner avec des lacets. ..) et la définition du gibier qui peut se déplacer, être chez toi aujourd’hui et ailleurs demain

                    2. P&C

                      La propriété c’est le vol, dixit lui :
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Proudhon

                      Le braconnage est un délit inventé par l’état afin d’empêcher les paysans de compléter leurs assiettes et leurs revenus.
                      Putain, tu n’avais même pas le droit de clôturer ton potager ou de chasser une bête en train de ravager tes salades !

                      Tiens, l’affaire autour de la foret et du braconnage, à partir de 16 minutes.

                    3. Belle tentative de lecture partielle de Proudhon. Il a aussi dit « La propriété, c’est la liberté ». Comme quoi, il faut lire jusqu’au bout et le comprendre.

                    4. albundy17

                      « Je ne suis pas anarchiste. »

                      Nous avons vu, oui, t’es plutôt coco.

                      Et tu te trompes encore dans l’utilisation des mots.

                      Je suis pour ma part anarcap, et je taxerai bien le patron de quelque chose s’en approchant

                    5. P&C

                      Coco… oh punaise; on me l’avais encore jamais faite celle là.
                      Je ne sais pas ce que tu as consommé, mais il n’y a rien à voir entre le communisme et là gestion en commun d’une forêt par un village de paysans. Absolument rien à voir. Ni même avec la chasse ou le braconnage.

                    6. albundy17

                      « travailleurs, travailleuses, on vous spolieeee, les domaines sont à vous les salopes de riches vont les ont voléééé »

                      Etc, ce n’est qu’un exemple

                      La gestion en commun d’un bien appartenant à tous, ça te rappelle pas un peu les khmers ? mdr

                    7. durru

                      @Al, 14 mars 2019, 10 h 19 min
                      Une explication rationnelle à la décision de ne pas privatiser l’Antarctique ? Ou les océans ? « On nous spolie » ?

                    8. P&C

                      Albandy, ça va probablement te siderer, mais sache que nos ancêtres étaient très communautaires… Même les tribus recules d-Amazonie gèrent leur territoire en commun… Et pourtant ignorent tout du communisme.

                      Certains ont appelé ça le communisme primitif… Et c’est le système le plus efficient que le capitalisme pour des petites communautés… Car tout le monde se connaît.
                      Par contre; des que l’on passe une certaine population (200 environ) ça ne fonctionne plus, et il faut trouver un autre système.

                      Le capitalisme est l’un de ces autres systèmes. Il en existe d’autres, qui marchent plus ou moins bien.

                      Appartement, ce serait lié au nombre de Dumbar ou quelque chose comme ça.

                      Un village médiéval, c’est 150 personnes environ, quasiment tous cousins…
                      Donc rien à voir avec ta manière de voir des cocos partout.

                    9. Même si ça te défrise le poil, c’est bel et bien du communisme (dont la possibilité de fonctionnement est bien lié au nombre de Dunbar, bien inférieur à 200). C’est le principe des communautés de moines (qui ne dépassent pas, justement, ce nombre de Dunbar), des petites tribus, etc. Et c’est les seuls cas de communisme qui fonctionnent.

                      D’autre part, j’aime bien le « Un village médiéval, c’est 150 personnes environ », qui permet en une seule phrase de recouvrer un peu tout et n’importe quoi. Le moyen-âge, c’est 10 siècles d’histoire. Pratique, ça permet de raconter n’importe quelle ânerie en confondant la réalité du 6ème siècle avec celle du 12ème par exemple (même pas peur).

                    10. albundy17

                      « Et pourtant ignorent tout du communisme. »

                      Si, ils en connaissent les conditions de vie.

                      Durru, tu n’as pas le droit de t’installer en antarctique, quand bien même faudrait être cinglé pour y penser, et concernant les océans, c’est privatisé, dans la limite de ce qui est contrôlable.

                      Si tu veux, mars est pour l’instant libre de droit, à part certains morceaux mais bon, cela doit être défendable

                    11. P&C

                      @al

                      Donc, selon toi, tout coco a un niveau de vie et d’organisation d’une tribu de chasseurs ceuilleurs ?
                      https://www.pinterest.com/pin/16255248628596125/

                      J’ai pas l’impression que Cuba ressemble à un groupe de cabanes dans la foret… et on a vu pas mal de pays capitalistes bien plus misérables que des pays communistes…

                      Par exemple, la pauvre haiti est capitaliste (officiellement). Elle est bien plus pauvre que Cuba la coco.
                      La chine est coco (officiellement). Tu as encore l’impression qu’ils vivent comme sous Mao ? La chine a largement devancé la France pourtant capitaliste (officiellement).

                      Niveau technologique + choix des élites + conditions environnementales jouent aussi.

                      Même si le capitalisme favorise l’innovation technologique, les cocos ne sont pas en reste non plus, épisodes de lysenkisme mis à part.
                      Rien que dans mon domaine, l’URSS était à la pointe sur la RPE, les phages, etc… simplement, le système communiste les rendaient plus lent et moins adaptatifs. Et sur la durée, c’est pénalisant.

                    12. « et on a vu pas mal de pays capitalistes bien plus misérables que des pays communistes… »
                      Le festival continue.

                      Haiti : état socialiste en diable, corruption maximale. Exemple du capitalisme ? Même pas en rêve.
                      Chine : bon, inutile de dire que le capitalisme de connivence porte le mot capitalisme, mais « la propriété privée des moyens de production » – définition de base – est complètement bidon dans un pays communiste. Donc encore raté.

                      Je veux bien d’autres exemples aussi pertinents, ça a plutôt tendance à renforcer le point que le déforcer comme tu croyais le faire.

                    13. durru

                      @Al
                      « tu n’as pas le droit de t’installer en antarctique, quand bien même faudrait être cinglé pour y penser, et concernant les océans, c’est privatisé, dans la limite de ce qui est contrôlable »
                      Selon quelle loi/règle/principe ? QUI décide, et sur quelles bases ?
                      Autant le lopin de terre (même de 10k ha) que le gus a lui-même défriché et qu’il travaille, ça me va tout à fait, autant pour la nature vierge de toute action humaine, le concept de « propriété » ça me dépasse.
                      Que la gestion en commun de ces espaces ne marche pas n’est pas pour moi un argument suffisant pour mettre en place un système inverse que je ne trouve pas meilleur. De point de vue légal, moral, etc… J’ai toujours cru que le libéralisme est la défense du faible contre le fort, par la force de la Loi, et pas l’inverse. Car la propriété d’immenses espaces sans AUCUNE valeur ajoutée n’est rien d’autre qu’une rente de situation au bénéfice des plus forts.
                      J’attends avec impatience de me faire taxer de communiste moi aussi 😉

                    14. albundy17

                      « ça me dépasse. »

                      Oui, c’est prégnant.

                      « Selon quelle loi/règle/principe ?  »

                      Si t’es ok pour que les chinois viennent ramasser les poissons et les coquilles saint jacques en face de Brest, tu me préviens, je n’y vois pas trop d’inconvénients mais j’aurais tendance à penser qu’il n’en va pas de même pour toi ^^

                      « J’ai toujours cru que le libéralisme est la défense du faible contre le fort, »

                      nan, ça c’est le pseudo crédo des socialopes, je me trompe peut être, suis pas expert, mais pour moi le libéralisme consiste à laisser libre court à la responsabilité individuelle, dans le respect de l’autre.

                      Les gens ne sont pas des veaux, ils le deviennent

                       » la propriété d’immenses espaces sans AUCUNE valeur ajoutée n’est rien d’autre qu’une rente de situation au bénéfice des plus forts. »

                      Je me demande si t’arrives à comprendre le niveau de connerie de ta prose ^^ C’est juste du dialogue, hein, mais bon sang, cette dernière remarque mérite un prix, et désolé pour les mots désormais considérés grossiers

                    15. durru

                      @Al
                      Avec des arguments un peu construits, ça passerait mieux à mon avis. Déjà, éviter d’enlever la partie fondamentale de l’argumentaire (« la Loi ») peut servir à la compréhension. Libéralisme, avec responsabilité individuelle, mais sans Loi ? Sérieux ?
                      Et je parle de propriété PRIVEE, pas de celle de l’Etat. Qui est, quoi qu’on en dise, toujours une propriété en COMMUN, celle de la nation française en l’occurrence pour tes saint jacques. Mais qui, dans ce cas, ne semble poser de problème à personne.
                      Je crois qu’on est en train de faire un gloubi-boulga magistral.

                    16. albundy17

                       » mais sans Loi ? »

                      Bon sang, ou as tu vu que je causais de far west des premiers colons ????

                      ta propriété privé en commun de ton état délabré, va donc passer un chalut pour ramasser TON bien en l’espèce les coquilles évoquées, tu vas voir si c’est finalement du bien en commun ^^

                      Par ailleurs, propriété de l’état est une bêtise crasse, celui ci n’a rien à posséder, il n’a qu’une mission, protéger la propriété de ses électeurs, tes envies de propriétés communes, c’est comment dire…… Ben en fait je pense à P&C avec son pseudo si bien choisi

                    17. durru

                      Al, reprends ta respiration et relis TES interventions successives, mes citations tronquées incluses, et vois s’il n’y a pas des contradictions là-dedans.
                      C’est TOI qui enlèves la Loi de mon propos pour me faire passer pour un socialo.
                      C’est TOI qui évoques les st jacques et les Chinois. Tu t’en fous, il paraît, mais pas moi (et pourquoi, donc?)
                      C’est TOI également qui introduis la notion de « propriété privée en commun » (elle est excellente, celle-là, je vais la ressortir !)
                      Quant à la propriété de l’Etat, je ne fais pas de jugement de valeur, je constate un état de fait (la propriété sur les sous-sols ou sur la plateforme continentale). Si cela ne te plaît pas, je ne vois pas pourquoi tu te retournes contre moi.
                      En gros, soit tu ne comprends pas ce que j’écris, soit tu es d’une mauvaise foi absolue.
                      Et tu ne m’as toujours pas expliqué pour l’Antarctique (c’était le point de départ).

                      P.S. Au bout de ce fil, il y a nos philosophes qui parlent de propriété, valeur… Ca peut servir.

                    18. albundy17

                      « Et tu ne m’as toujours pas expliqué pour l’Antarctique »

                      ?? Je pouvais penser que tu te sois renseigné, c’est no man’s land, international, protocole de je sais plus ou d’il y a trente ou quarante ans. On peut croire que les gens soit au courant, nan ?

                      « C’est TOI qui évoques les st jacques et les Chinois. Tu t’en fous, il paraît, mais pas moi (et pourquoi, donc?) »

                      Ben ça, je l’ignore, pourquoi donc crois tu que les saint jacques t’appartiennent plus qu’au chinois ?

                      « C’est TOI également qui introduis la notion de « propriété privée en commun » »

                      mais juste avant:

                      « Que la gestion en commun de ces espaces ne marche pas n’est pas pour moi un argument suffisant pour mettre en place un système inverse que je ne trouve pas meilleur.  »

                      Pour le reste, j’ai la flemme, renseigne toi un peu par toi même, ne rentre pas dans une boucle d’agression contre le messager, à vrai dire je m’en moque, je notais juste tes incohérences, tu le prends mal, mais bon , hein.

                    19. durru

                      Non, Al, tu les produis toi-même les incohérences que tu sembles relever.
                      Il n’y a PAS de propriété privée sur les st jacques. Même si les Chinois n’ont pas tout loisir de venir les piquer.
                      Il n’y a PAS de propriété (privée ou autre) sur l’Antarctique, et ON a décidé qu’il n’y en a pas. Pourquoi sur l’Antarctique, mais pas au large de Brest ? A toi de voir…
                      Quant à l’agressivité, c’est toi qui la manies, hein. Gratuite en plus. T’es convaincu d’avoir raison, parce que le patron semble sur la même longueur d’onde que toi, ce qui te dispense d’argumenter, il paraît…

                    20. albundy17

                      « Il n’y a PAS de propriété privée sur les st jacques. Même si les Chinois n’ont pas tout loisir de venir les piquer. »

                      Donc, ça n’appartient à personne, mais surtout pas aux chinois, mesures tu la puissance de ta phrase ?

                      « Il n’y a PAS de propriété (privée ou autre) sur l’Antarctique »

                      Ouais, t’es gentil de répéter ce que j’ai écrit

                      « T’es convaincu d’avoir raison, parce que le patron semble sur la même longueur d’onde que toi, ce qui te dispense d’argumenter, il paraît… »

                      De un, si quelqu’un n’envoi aucun argument, il n’y a que toi, de deux, H16 ne me porte pas particulièrement dans ses faveurs, il a dû régulièrement souhaiter que je disparaisse de son blog, et trois, si tu as quelque chose à lui dire, ne te prive pas, il est toujours à l’écoute.

                    21. durru

                      Al, arrête, cela devient RI-DI-CU-LE.
                      Tu sais faire la différence entre « privé » et « commun » ? C’était quand même le point de départ de toute l’histoire, avec la forêt, le gibier et tout.
                      Tu te contredis avec entrain, mais ça te semble tout naturel.
                      Dans la forêt, qui est A TOI (pourquoi, tu l’as faite pousser?), chasser le gibier c’est du braconnage. Dans la mer, ramasser des coquillages c’est quoi ? Vu que la mer n’est PAS A TOI.
                      Il s’agit d’une propriété commune, hein. Et tu bases ton argumentaire et ton dédain sur un truc dont tu refuses d’accepter l’existence…
                      La référence au patron est dans ta tête. Ca t’exonère de réfléchir, en l’occurrence. Si j’ai qq chose à dire, tqt, je sais faire.

                    22. albundy17

                      « Dans la forêt, qui est A TOI (pourquoi, tu l’as faite pousser?), chasser le gibier c’est du braconnage. »

                      Ben va falloir que tu lises, avec ton doigt pour suivre les lettres et éventuellement les assembler dans le bon ordre, ça cause braconnage, ce qui implique que tu viennes chasser sur les terres d’autrui ou plus souvent de façon un peu plus discrète, propre aux voleurs, tu sais, la définition de braconnage.

                      Dans la mer, mon coco, c’est pas à moi, va ramasser plus d’un seau de palourdes, même bien calibrée, tu vas vite t’apercevoir qu’elle ne sont pas non plus à toi, tu fais dans la civelles tu vas en taule, ramasse un oursin en corse, PV, une grande nacre, bientôt la taule.

                      La propriété commune, réfléchi un peu a tes mots, c’est déjà fort difficile dans un couple, et tu nous colle ça pour quelques millions de personnes…

                      et arête ta référence au patron me donnant latitude, il y a de connaissances 3 ou 4 personnes s’étant fait remonter les bretelles ouvertement, j’en suis, et en plus il ne me donne pas d’argent ^^

                      Mais bon, tu m’indiquais que je me contredisais, si tu pouvais me citer les phrases, c’est pour mon évolution personnelle

                    23. P&C

                      @Al

                      Se faire pruner/entauler si on ramasse certains coquillages, ou trop d’autres…
                      Et tu ne tiques pas ?
                      Qui exerce cette violence ? le proprio de la plage ? les chercheurs de l’Ifremer ? la coopérative des pécheurs briochins ? Ils n’en ont pas les moyens… serait-ce plutôt… l’état, qui a le monopole de la violence et de la production du droit ?
                      Après, on peut glauser à souhait… mais ça me fatigue déjà… donc non.

            2. P&C

              Quelle est cette mentalité de seigneur ?

              Tu sais pourquoi le mythe de Robin hood est célèbre ?
              Avant la conquete normande, les gens étaient libre de chasser, et ça aidait à completer les repas et les revenus. Les nobles normands ont tout privatisé (=voler à la pointe du glaive) pour leur usage personnel cynégénique.

              Robin le braco et sa bande joyeux lurons sont les libéraux de l’époque.
              Manque de pot, les voleurs réels sont plutôt des colossals connards comme les Follville et autres seigneurs brigands, qui magouilaient avec les sherifs d’ailleurs.

                1. Dr Slump

                  Personne n’a dit ça. Qu’on interdise la chasse sur les terres dont vous avez la propriété est acceptable, mais le gibier n’appartient pas au propriétaire du terrain, parce que le gibier ne pousse pas comme les salades que tu as plantées, qu’il peut être né ailleurs que sur ton terrain, et aller vaquer sur des terres qui ne sont pas les tiennes, tu saisis la nuance?

                  Et c’est sur cette nuance que tu fondes la notion de braconnage, qui est pour moi fallacieuse. Ou alors prouve-moi que le lapin que je viens de tuer t’appartient effectivement, montre-moi ton titre de propriété sur ledit lapin!

                  1. taisson

                    @Dr Slump 13 mars 2019, 13 h 06 min Et Al aussi…

                    Définition (simplifiée) du braconnage;

                     » Le braconnage est une pratique illégale de la chasse ou de la pêche, soit parce que l’espèce est protégée, soit les périodes de chasse ne sont pas respectées, soit sans permis, soit dans un domaine privé ou soit par des moyens non autorisés ».

                    Nulle part l’appartenance du gibier à qui que ce soit n’existe.

                    Le gibier « appartient » uniquement à celui qui l’a tué ou blessé, dans les conditions légales résumées plus haut.
                    (Pour lesquelles il à payé ses droits de chasse, ses validations ainsi que ses cotisations diverses…)
                    La poursuite du gibier blessé sur les terres à autrui n’est pas du braconnage et fait aussi partie de l’éthique, de même que par convivialité, il est souvent dans les mœurs de donner; une part du gibier poursuivi au détenteur des droits des terres ou il à été finalement capturé.
                    Et, quand le nombre de cons à l’hectare reste raisonnable, tout se passe bien.

                  2. theo31

                    « mais le gibier n’appartient pas au propriétaire du terrain »

                    Tout animal tué sur ma propriété est à moi. Il n’avait qu »à savoir lire les panneaux avant d’entrer. Et c’est valable aussi pour les voleurs.

                2. Dr Slump

                  Bah non justement, la pluie, tout comme le gibier, n’appartient à personne. Par contre la salade, j’en ai acheté la semence, je l’ai plantée, et qui plus est dans mon potager, là oui c’est du vol.

                3. P&C

                  Ben non, c’est pas ta pluie, ton nom n’est pas marqué dessus. Et même si c’était le cas, je m’en tamponnerai le coquillard.

                  L’explication historique est simple : la foret était un commun, où les gens pouvaient aller se servir. C’est même l’origine de la culture des archers gallois. Cela a été volé par les nobles pour leurs loisirs personnels.

                  1. albundy17

                    Sur les salades poussant sur ton terrain non plus ton nom n’est pas inscrit, les prendre reste du vol.

                    En fait tu devrais aller lire la def du braconnage, t’as de la chance, taisson te la livre gratos

                    1. Nemrod

                      Ben mon colon…ça a animé le forum et permis a MarieA de se ridiculiser…
                      Quant à justifier ma passion, franchement je n’en suis plus là depuis longtemps…je chasse et le jour ou MarieA me l’interdira, je chasserais quand même mais pas longtemps pour les raisons qu’elle est incapable de comprendre.

                      Juste un truc, l’organisme mettant une pression énorme pour tuer des cerfs dans ses forêts et ainsi de les « vider » est …l’ONF bingo !
                      Et pourquoi, parce qu’il la bouffe pardi.
                      Bon vous n’y connaissez rien…MarieA.
                      Contentez vous de la télé et des parcs animaliers.

                    2. P&C

                      Les cerfs l’a bouffent car il n’y a plus ou pas assez de grands prédateurs.

                      Cela avait été constaté à yellowstone : l’écosystème du parc s’est complexifié, la foret redynamisee… Par l’introduction de meutes de loups.

                    3. P&C

                      Jamais personne dans ma famille n’à filé de la thune à l’etat pour chasser ou pêcher. C’est un principe !

                    4. Nemrod

                      P&C
                      Comparer Yellowstone et la situation française…y a un petit problème d’échelle.
                      Je veux bien que l’on introduise des loups à Rambouillet ou à Fontainebleau pour « dynamiser » l’écosystème, ça ne me pose aucun problème vu que ce n’est pas moi qui les aurait.
                      Parce que c’est dans ces coins là ou l’ONF pousse aux cartons.

                    5. Dr Slump

                      Ah, justement, je le cite: « Nulle part l’appartenance du gibier à qui que ce soit n’existe ».
                      T’es le seul, depuis le début, à t’appuyer là-dessus pour définir le braconnage que tu qualifies de « vol ».

                    6. albundy17

                      Si PC, le braconnage c’est du vol, putain va lire la définition du mot ! Quand un seigneur pendait les braconniers, c’était pour quoi d’après toi ? diffusion de myxomatose ??? putain des fois t’es vraiment trop con ma parole !

                      Et les lacher de gibier ds les forêts privées, en vue de chasse, c’est du gratuit comme la pluie, hein ? l’entretien des domaines, on s’en tape, la forêt est à moi, du moment qu’on me choppe pas ? Braconner, C’EST LA DEFINITION DU VOL CHEZ AUTRUI DANS CE DOMAINE, LE MOT N’A PAS ETE INVENTE POUR RIEN.

                      Si t’as aussi un poulailler, je viendrais aussi me servir, crétin !

                      nemrod, à propos d’extinction du gibier:

                    7. P&C

                      @nemrod

                      Raison de plus pour mettre des loups là bas ! Nos amis du Kampala du bien ont besoin de gifles de réalité.
                      Et oui, un loup c’est dangereux, ça tueait les gamins qui gardaient les troupeaux.

                    8. Hussard Bleu

                      et vous avez vu ? c’est une biche qui dirige la harde !.. on l’appelle la biche « meneuse », organisation matriarcale que l’on rencontre aussi chez les sangliers, avec la « laie meneuse ».

                      « La Femme est l’avenir du genre 2″… ‘tain, on va s’amuser, quand Marie du Hâ aura faim et nous enverra lui quérir quelque venaison…. mais comme dit Jack Lang « sans contrepartie »!

                      @Plutarque : je chasse parfois dans le Gard (à la limite de l’Ardèche) et compte tenu du biotope, la chasse à l’arc est sans aucun doute d’une difficulté rare… et il suffit d’une seule branchette pour dévier une flèche !

                    9. albundy17

                      « avec la « laie meneuse ». »

                      Ouais, ben de ce que j’ai constaté, les sangliers les plus gros que j’ai vu, vraisemblablement les plus expérimentés, naviguait seuls, et ça doit pas être dû à la taille du portefeuille.

                      Concernant les cervidés traversant les routes sans même respecter les passages piétons, ou les priorités à droite, je me demande s’il ne faudrait pas instaurer une taxe.

                      J’ai depuis mon espace bureau la vue sur une départementale fort usité par le gibier local qui n’en a rien à faire de nos propres règles, suis épaté qu’il n’y ai eu pour le moment que quelques bagnoles à la casse

                    10. Hussard Bleu

                      Les « gros sangliers », comme les vieux cerfs, ne suivent jamais la compagnie ou la harde, ou alors de très loin, par prudence intelligente.

                      J’ai souvent vu et entendu passer une bruyante troupe de l’une ou l’autre espèce, sans la tirer, et voir arriver, en silence, très sur l’oeil et plusieurs minutes après, un solitaire plein d’expérience, du genre « passe devant, je te couvre » et je ne parle pas du rut….

                      Les seuls mâles dans une compagnie ou une harde sont des animaux de 2 ans au plus, encore inféodés à la meneuse. S’ils ne sont pas tués, ils deviennent ensuite les « pages » d’un « solitaire » ou solitaires eux-mêmes.

                    11. albundy17

                       » par prudence intelligente. »

                      Ce que je suspecte, l’animal homme se pense de jupiter, le retrouver dans la nature va lui faire un choc.

                    12. P&C

                      @Albundy

                      Toi aussi tu es vraiment con !
                      Je te rappelle que le seigneur en question a volé la foret, car il voulait être le seul à chasser… et contrôler les revenus des gueux.
                      Il pendait pas pour faire « justice », mais pour montrer son pouvoir !

                      De ce genre là ;
                      https://www.youtube.com/watch?v=P2W4FsDVKMY

                      Chasser, c’est la putain de base de l’homme. Nous sommes des chasseurs cueilleurs à la base, je te rappelle.

                      Tu phantasme sur les chasses à courre républicaines à ce que je vois. Je ne mange pas de ce pain là. Moi, je chassais sur le terrain que j’occupais à l’époque ou en bordure, en accord avec les agri du coin, des potes de mon grand père (et bracos aussi, dans ma région d’origine, l’état, on l’emmerde). Je ciblais des lapins et des poissons (au chien ou au collet les lapins). Et je tuais pour manger, pas pour le plaisir que tu sembles partager de sacrifier un jack russel pour avoir le plaisir de déterrer et dégommer un blaireau au dumdum.
                      Quant à mon chien, ben il faisait sa vie… parfois, il ramenait un faon, je ne sais comment.
                      J’ai jamais chassé au fusil : pas les moyens d’en acheter un.
                      Depuis la fin de ma période ermite, je me contente de pèche à pied… pécher les moules, c’est du vol aussi ? l’océan t’appartient ?
                      Et oui, je respecte les calibres : je ne tiens pas à épuiser la ressource.

                      Quant à tes excuses d’entretien des forets, c’est une putain de blague : une foret est un écosystème dynamique, elles existent depuis bien avant le genre homo. Pas besoin de les entretenir : y a les ruminants pour éclaircir, et les champignons pour bouffer les arbres malades ou morts. Et le feu la nettoie.
                      ça marche comme ça depuis la nuit des temps.
                      Les hommes ont domestiqué les forets et les entretiennent pour en tirer du bois et faciliter la chasse, point barre.

                      Quant aux lâchers de chasse, tu es assez con pour y aller ? C’est un coup à se faire flinguer : les mecs sont bourrés dès le matin, et tirent sur tout ce qui n’est pas habillé en orange fluo.
                      C’est comme ça comme la moitié du cheptel de mon grand père est mort : une bonne de c*nnards dans ton genre avaient affamé leurs chiens, et les avaient lâché un temps après avoir lâché des faisans. Les clebs ont forcé le grillage et attaqué les brebis. Il a fallu qu’on butte les chiens, et qu’on aille s’expliquer, 12 en main, avec les chasseurs… on était tous torchés, ça a failli tourner à la fusillade. Finalement, on s’est arrangé entre nous, et point final.

                    13.  » il voulait être le seul à chasser… et contrôler les revenus des gueux. »
                      Bon faut arrêter avec ça. La privatisation des forêts provient en majeure partie d’une résolution de la tragédie des commun, pas d’un vol. Les travaux menés ensuite pour faire passer systématiquement les nobles pour des pilleurs, voleurs, violeurs ont largement réussi, à ce que je peux lire.

                      Pour le reste, c’est un tel ramassis de poncifs que je n’ai pas le temps.
                      https://www.echosciences-grenoble.fr/communautes/atout-cerveau/articles/la-loi-de-brandolini-ou-le-principe-d-asymetrie-du-baratin-un-defi-pour-les-scientifiques

                    14. Pheldge

                      Ouais, bin en Helvétie, la « laie meneuse ». ils appellent ça la « laie manique », va savoir pourquoi … 😉

                    15. P&C

                      Sur les animaux et hardes que vous croisez : avez vous penser à la fragmentation de leurs territoires par les routes et habitations ?

                      Et par la peur que leur inspire les battues, qui les poussent à aller chercher refuge ailleurs ?

                      Je parie que non…

                      Sur le braconnage, j’en dirai pas plus. J’ai rappelé les origines du truc et pourquoi et comment les forêts et la chasse ont été privatisées.

                      Quant aux forêts, elles n’ont besoin de personnes pour s’entretenir : cerfs et autres ruminants s’en chargent.

                    16. Dr Slump

                      @h16
                      La tragédie des biens communs, la théorie malthusienne de Hardin? Sérieusement? Même s’il y a sans aucun doute des inconvénients avec l’utilisation de biens communs, ce n’est pas systématique, et ce n’est pas une règle absolue.

                      Cela dit P&C se réfère à une époque révolue, il faut s’adapter aux évolutions de son temps, c’est fini l’époque où l’on pouvait chasser n’importe où sans que cela ne pose question, même dans les forêts de type amazonienne les tribus ne pourront plus survivre si elles n’obtiennent pas la propriété privée de leurs terres.

                    1. Dr Slump

                      @P&C
                      « Je ciblais des lapins et des poissons (au chien ou au collet les lapins). Et je tuais pour manger… »
                      Expérience de vie, livrée en passant, qui à mon sens révèle des compétences et des qualités qui se perdent.
                      J’avais fait il y a quelques années un stage de survie, avec ateliers de piégeage, de tannage, etc, c’est passionnant et plein d’enseignements, mais la mentalité des instructeurs m’avait littéralement saoulé. A l’occasion j’aimerais bien en apprendre plus sur ton parcours.

    2. Theo31

      Sans oublier l’attitude peu avouable des membres vis à
      vis les populations africaines considérées comme des inférieures qui doivent être éduquées pour être dans la civilisation.

  7. Mildred

    Loin de moi, Monseigneur, l’idée de vouloir défendre le Camp du Bien, mais quand on lit la description de son « viol » par cette pauvre Léa par « un ami » « très, très ivre », j’ai comme un doute !
    Elle est montée dans sa chambre. Pourquoi ? « Il a commencé à m’embrasser… » Pourquoi n’est-elle pas partie ? Bref : « Il a commencé à m’embrasser, j’ai dit non, il m’a poussée, il m’a forcée à plusieurs reprises, pendant longtemps, jusqu’à ce qu’il s’endorme sur moi. »
    Elle dit n’avoir pas compris tout de suite qu’il s’agissait d’un viol. Eh bien, moi non plus !

    1. MarieA

      Vous délirez?!? C’est écrit dans l’article, elle l’a raccompagné car il était complètement ivre!!!
      Du reste, si elle avait eu envie de coucher avec lui et bien elle aurait eu ce qu’elle voulait et n’aurait pas de raison de venir se plaindre, non?

      « j’ai dit non, il m’a poussée, il m’a forcée à plusieurs reprises, pendant longtemps, »
      Où est le doute sur sa version des faits?
      Qu’aurait-elle dû faire? Dire oui, l’encourager activement, se coller à lui, et continuer à dire oui et à l’encourager pour décrire un viol crédible pour vous?

      1. albundy17

        « il m’a forcée à plusieurs reprises, pendant longtemps »

        Et elle se plaint !

        Nan, jdéconne, la justice tranchera, pour l’instant j’ignore si il y a eu viol

        francesoir.fr/societe-faits-divers/trop-laide-pour-etre-violee-verdict-fait-scandale

          1. Hussard Bleu

            Bah! c’est une Communiste ! faut savoir ce que l’on veut dans la vie… et se cultiver un peu :

            http:/ /projet.pcf.fr/68513

            Marx oui, bien sûr, mais même le céleste idéaliste Fourier était pour la communauté des femmes…

            http:/ /www.charlesfourier.fr/spip.php?article77

      2. Mildred

        Donc si je vous suis, un homme très, très ivre, qui donc tient à peine debout puisqu’il est incapable de regagner seul sa chambre, peut néanmoins forcer une fille en pleine possession de ses moyens « à plusieurs reprises, pendant longtemps » avant enfin de s’endormir sur elle ?
        Je ne sais qui, de vous ou de moi, délire, mais pour moi, si ce « viol » était avéré il tiendrait de l’exploit !

        1. MarieA

          Un homme qui prétendait être très bourré, elle ne lui a pas fait passer un test d’alcoolémie.
          Et oui, un homme saoul peut violer et agresser sexuellement.
          lol le niveau.

          1. turlututu

            MarieA 10h24 :

            Vous délirez?!? C’est écrit dans l’article, elle l’a raccompagné car il était complètement ivre!!!

          2. albundy17

            Tiens, t’as rajouté « prétendait », c’est cool, t’as aussi accès au dossier judiciaire, et tu vas nous en livrer les éléments comme les pets en chapelets, trop marrant, je vais chercher des chips

          3. Aristarkke

            Agresser sexuellement par gestes manuels en étant fin saoul, je peux encore y croire à moitié mais violer selon la méthode habituellement reconnue en procédé, c’est bien davantage que le doute qui m’habite.
            L’incapacité masculine à bander en cas d’ivresse sévère est largement documentée et depuis longtemps…
            Reste l’éventualité que le gars feignait l’ivresse pour attirer la tendre oisellerie dans un traquedard, mais cela ne semble pas être le cas en l’espèce.

                    1. Hussard Bleu

                      @Théo : l’ADP doit être effondré… hé quoi, pis que lui ? sa réputation est en jeu, mais on perçoit le désarroi du louzeur à lire ses pitoyables tentatives de la nuit…

                    2. Theo31

                      Il a trouvé un adversaire à son niveau de spiritualité que je considère très élevé.

                    3. Hussard Bleu

                      @Théo : je recherche en vain pour l’heure le dialogue en lequel Platon vante les mérites du coussin péteur à Socrate qui en tient exclusivement pour le fluide glacial, et, parfois, le verre baveur.

                      Voilà qui conforterait pourtant tes prétentions à un « niveau élevé de spiritualité »… dès que j’aurai localisé la chose, je ne manquerai pas de t’en aviser !

                    4. Aristarkke

                      Sois indulgent, Werther, pour notre ADP qui va bientôt encaisser un an de plus, ce qui lui fait mal à chaque fous.
                      Il aurait pu nous sortir quelque chose dans le style la laie gorie ou la laie vit à Sion, vu sa spiritualité…

                    5. albundy17

                      « ce qui lui fait mal à chaque fous. »

                      Ari, tu évoquais plutôt chaque clous, nan ?

                      HB, suis très curieux en effet que tu retrouves des fluides glacial du temps de platon

                    6. Aristarkke

                      A Werther : il en a d’ailleurs un peu trop abusé, du liquide glacial, Socrate, au point de devenir, justement, (trop) glacé…

                    7. albundy17

                      « mais où étais-je donc quand j’ai écrit ces mots. Satan m’habite.  »

                      En même temps, avec ce long séjour chez les grecs…

                    8. Aristarkke

                      A l’Al : marque pas trop les fautes de frappe des copains. Ou alors, donne un gros coup de balai devant chez toi..

                    9. albundy17

                      Théo, le nom est assez engageant ^^

                      Ari, c’est pas comme si vous m’aviez mis au brûlot durant de nombreux mois, et pour lesquels je vous ai finalement mis le nez dedans par une prose écolorthographe compatible, certains me taxant d’user de petites mains pour mes rédactions(lol).

                      S’il faut encore démonstration, le manque ne vient pas de moi

                    10. Pythagore

                      « Il aurait pu nous sortir quelque chose dans le style la laie gorie ou la laie vit à Sion, vu sa spiritualité… »
                      🙂 ou: lorsque l’on s’en à ses petits, la laie tue.

                    11. Pheldge

                      @ tous : vous z-êtes rien que des gros jalminces ! dois-je vous rappeler que nous sommes en carême, et que donc nous jeûnons, je jeûne, et que ça vaut également pour les jeux de mots laids !

                    12. Pheldge

                      « son niveau de spiritualité que je considère très élevé. » ah, enfin un connaisseur, merci Theo !
                      c’est pas comme des certains grincheux que je connais … 😉

                    13. theo31

                      @Phledge : les grands esprits se rencontrent. Jeune, j’aimais beaucoup Benny Hill. Les autres sont juste des gros zaloux. Me promener récemment dans la rue des fleurs à la main m’a valu des regards agressifs de la part des genres deux pendant que l’intérêt du genre un pour ma personne montait en flèche.

          4. Husskarl

            Raccompagner un homme complètement ivre jusqu’à sa chambre en le connaissant peu ou pas sans espérer de suite c’est être d’une naïveté/bêtise confondante.
            Ce qui n’excuse rien cela dit.

            1. P&C

              Mon avis est qu’elle voulait une promotion (le mec n’est pas n’importe qui chez les cocos locaux) et qu’elle ne l’à pas eu… Du coups, viol à posteriori…

              Un peu comme avec le projet de loi canadien qui voulait qualifier en viol le fait d’avoir menti sur sa situation professionnelle pour coucher avec une fille…

              1. Boutros

                Synthèse des commentaires de ce billet, le Test du Grand Chasseur : pour être reconnu, il doit 1) boire une bouteille de vodka d’un trait. 2) Etrangler un ours à mains nues. 3) Violer une femme.
                – Le candidat vide sa bouteille puis il entre dans la grotte de l’ours. Il en ressort couvert de sang, blessé de partout et demande  » où qu’elle est c’te fumelle que je l’étrangle ? ». (J’ai respecté l’accent)

                1. Mildred

                  @Boutros 8h 35′
                  Là vous nous parlez de Test du Grand Chasseur, mais je me demande si violer une seule femme serait suffisant pour réussir le Test du Grand Homo Politicus ?

                  1. plutarque

                    @ Mildred
                    La réponse est dans votre question, l’Homo Politicus version 2.0 n’est une menace que pour les jeunes éphèbes dénudés, aux torses de préférence bronzés et humides…

                    Seuls les vieux mâles décrépis et en fin de parcours s’intéressent aux femelles de l’espèce. Si seulement cela pouvait signifier l’extinction de l’espèce…

                    1. carpe diem

                      bon, enfin t’as le bon chasseur, il voit du gibier : il tire et pis t’as le mauvais chasseur, il voit du gibier…

  8. hub

    Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc, ou noir.

    A adapter mais indémodable. Merci La Fontaine !

  9. Pwet

    Ça marche aussi pour les cadeaux/costumes … 2 pauvres costumes pour FIllon -> ils ont sonné l’hallali, 200.000€ pour Lang ça passe crème …

    Si j’osais, je dirais que les femmes de gauche détestent les hommes par ce qu’elle ne fréquentent uniquement que des hommes du kamp du bien …


    Pwet

    1. Le Gnôme

      GJ, des milliers de GAV, des condamnations à de la zonzon ferme, des milliers de grenades et de balles oculicides. Grenoble, des émeutes, pas de GAV, pas ou peu de grenades et les yeux sont intacts. Il y a les très méchants anti-gouvernementaux qu’il faut briser et les socialement proches qu’il convient de protéger.

      1. Aristarkke

        Peut-être pas *protéger*
        Disons : ne pas incommoder, du moins pas au delà du minimum syndical pour pouvoir plastronner dans le poste et dire qu’on fait face…
        Faudrait pas que les cons tribuables aient subitement du doute qui les habite dans le fondement

      2. P&C

        Cela sent l’hybridation entre police et Nikta mers.
        Je pensais que macaron ferait appel à l’eurogendfor (flics chleus ou bosniaques) pour dénoncer les Gilles et John, mais il a trouvé des masses de bachi bouzouk à domicile ; vu que les Niktamers haïssent les français et ne respectent que d’autres Nike amers, il suffisait de recruter en masse des Niktamers dans la police.

        Écoutez ce que disent les flics, surtout les bacs. Ça ressemble à un Niktamer, ça se comporte comme un Niktamer, ça parle comme un Niktamer…

        1. plutarque

          @P&C

          Exact. se sait depuis longtemps : les FDO et certaines armes (MDR et sous-off compris) sont largement vérolées.

          Souchiens, ne soyez pas si sûrs que votre police vous protège en cas de « débordements » (guerre civile, en langage bisounours).

          1. Hussard Bleu

            https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_de_la_rue_d%27Isly

            C’est ce qui nous attend… à plus ou moins brève échéance… les rations de combat « sans porc » ne se cachent pas ….

        1. Mildred

          Ou la partition selon Hollande le 12 octobre 2016 :

          «Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition.»

    2. Calvin

      « Si j’osais, je dirais que les femmes de gauche détestent les hommes par ce qu’elle ne fréquentent uniquement que des hommes du kamp du bien »
      Très juste, et cela marche pour plein de choses.
      Si les politiciens sont autant attachés à attaquer la fraude fiscale, c’est parce que, eux, fraudent énormément et supposent que les citoyens font de même.
      Si Édouard Philippe veut nous imposer les 80km/h c’est que parmi les élus, il a été le plus lourdement flashé au-delà de la limitation…
      Etc, etc, etc…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Il ne s’est jamais interdit de bouffer à tous les rateliers. JL étant le représentant chimiquement pur du camp du bien, il en a toutes les tares.

  10. cherea

    demi HS, camp du bien etc…

    Grosso modo, chaque sujet a son expert attitré. Pour le terrorisme on aura l’ex-jus anti-terroriste, pour les affaires de justice tel autre flic, pour tel pays, tel bonhomme…etc. Pour l’Algérie, le spécialiste attitré est Benjamin Stora que l’on voit partout et tout le temps sur le thème « Mal la France en Algérie, réparations, musée des immigrations dont je dois être le président, la France pas bien, ouhh..attention, faites repentance ». Avec les événements en Algérie, je m’attendais à voir M. Stora sur les plateaux dire comment c’était bien cette population qui se soulève…et silence radio depuis 15 jours, pas un Benjamin Stora à l’horizon, bizarre…Ah oui, j’oubliais de préciser le bonhomme est l’historien quasi officiel du FLN ou plutôt l’hagiographe du FLN, le lobbyiste en chef du FLN en France, il devait bien être emmerdé ces 15 derniers jours, son patron est contesté par la rue et lui se mettait toujours du côté des pauvres victimes algériennes…Enfin, hier, je l’ai vu à la télé, bien sûr, une fois que son patron avait dit qu’il ne se présentait pas, il a dû trouver un peu d’air. Benjamin Stora me fait penser à ses professeurs de médecine qui font de la retape pour un Labo, sans le dire, et qui le dont du haut de leur autorité morale…J’ai remarqué de + en + que autorité morale rimait avec pourriture morale…

  11. carpe diem

    ce qui me fait me méfier comme de la peste de tous ces gens qui portent leur religion en bandoulière, bardés de signes ostentatoires et de gestes saccadés entre triple génuflexion et signes de croix, chantant plus fort que tout le monde l’Eglise. Les vrais, les bons n’ont pas besoin de paraître et c’est une majorité. Et comme dans les exemples que vous pointez du doigt, une minorité de salopards a déjà réussi à nous produire le féminisme le plus con de la planète (marlène si tu m’entends) qui va immanquablement énerver tout le monde et provoquer un rejet violent autant qu’une confrontation permanente entre hommes et femmes. Comme pour l’anti racisme, l’écologie, la cause animale, les braiments suraigus du camp du bien vont dévoyer la cause.

    1. P&C

      Meuh non. Leur cause, c’est de s’en mettre plein les fouilles et de se vider les bourses. Peu importe pour eux ce qu’ils détruisent, tant que ça leur est profitable. Nous ne pouvons que constat’étais qy’ils sont très compétents.

  12. plutarque

    HS : Je voulais remercier le maître de Céans qui nous a fourni l’air de rien le lien http:/ /www.dantou.fr/index.php…

    Je suis tombé dans le terrier de lapin hier.

    Je viens d’émerger à l’instant, hagard, émacié et les yeux enfiévrés de visions paradisiaques (j’ai tapé « Hayek » sur google) et dantesques (j’ai tapé « réserve fractionnaire » sur google).

    Comme j’aurais aimé avoir des cours d’économie comme celui-là…

    C’est mon employeur qui ne vous remercie pas, toute cette valeur (TM) non créée…

    ^^

        1. plutarque

          ^^
          Elle passe bien, rassurez vous… Je ne suis plus puceau du libéralisme depuis longtemps, ayant tété les généreuses mamelles de Bastiat, Tocqueville et Schumpeter…

          Le lien fourni par le patron est remarquable en ce qu’il présente de manière très didactique des notions essentielles.

          « J’ai oublié une bonne partie de ce que je croyais savoir et j’ai aussi appris beaucoup de choses que j’avais oubliées. Je peux voir beaucoup de choses très éloignées, mais beaucoup d’autres, proches, je ne les vois pas. »

          1. theo31

            Les livres de Philippe Simonnot sont passionnants. Certains sont présentés sous la forme d’un échange de maïeutique entre un maître et son élève et abordent tout plein de sujets, comme les Freakonomics (qui sont géniaux).

    1. Aristarkke

      Au passage, on notera que comme tout bon soce qui se respecte, il est littéralement obnubilé par l’argent (surtout celui des Autres)…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Sur son compte, les avis sont partagés : lui trouve qu’il est génial, tous les autres qu’il est innommable.

        1. Pheldge

          en tous cas son bilan auprès de Flamby est remarquable ! il a été tellement bon que Flamby n’a pas pu se représenter, si c’est pas un exploit …

        1. albundy17

          Un certain je ne sais plus qui est persuadé, d’expérience, que notre bon Président se farcit les narines.

          La cocaïne, c’est tout de même plus classe, bien qu’apparemment largement démocratisé, loi du marché oblige

      1. Aristarkke

        Il n’y a pas de peuple dans Paris, étant chassé de l’Eldorado sans la moindre relâche dans l’action par les boboïdes. Il lui a donc été possible de se lâcher…

        1. albundy17

          ds le 16 eme, ça se maintient, à priori, comme dans quelques autres, tout dépend de ta définition du peuple. pas de retour, toujours, concernant mon diagnostic, il m’est important

  13. Toro Er

    Non, non et non.
    Je constate que notre hôte parle de « bêtises » et que les commentateurs s’écharpent sur la réalité ou non d’un « viol ». Aaarrgh, que d’attentions détournées et d’énergie perdue.
    Et pourtant vous avez tous les briques nécessaires au raisonnement que vous n’avez pas poussé jusqu’au bout.
    Donc:
    Nous savons tous que le KampDuBien détient LA vérité et que ses membres sont de ce fait irréprochables, en tout temps et en toutes circonstances.
    Nous savons également que les Droits Humains sont une émanation du KampDuBien et qu’ils n’auraient jamais été énoncés sans LUI.
    Ce que nous voyons ici est donc l’émergence de nouveaux droits:
    – Le droit d’être conscientisé.e.s de ses petits défauts par des journalistes de gauche.
    – Le droit de faire l’amour à son corps défendant à un.e militant.e communist.e
    – Le droit pour les africain.e.s d’obtenir nourriture et médicament en échange d’un simple acte sexuel envers le membre d’un.e ONG

    Les « victimes » de ces agissements n’en sont tout simplement pas. Ce sont des militant.e.s pour ces nouveaux droits, et qu’un reste d’éducation réactionnaire ne leur permet pas de jouir pleinement de ce bonheur.

    Evidemment, ceci est nouveau pour moi-même également. Je pense qu’une action de lobbying est indispensable auprès de l’ONU pour que ces nouveaux droits soient intégrés au plus vite dans la déclaration universelle des droits humains.

    1. Pythagore

      « Le droit pour les africain.e.s d’obtenir nourriture et médicament en échange d’un simple acte sexuel envers le membre d’un.e ONG »
      Tiens, ta tri-thérapie mon petit.

  14. plutarque

    Petite question (requête?) au Patron : Le dernier post des fils de discussions longtemps déroulés ne présentent plus le lien « Répondre », c’est embêtant… C’est peut-être volontaire, pour couper court aux dialogues oiseux entre acharnés, mais c’est très frustrant dans certains cas.

    1. Husskarl

      C’est le cas depuis longtemps, je pense que c’est surtout le soft qui est limité. Le décalage et l’alternance gris blanc ne va pas bien loin. Mais ça fait plus de bazar que ça n’en résout.

    2. C’est la limite de profondeur. Désolé, je n’y peux pas grand chose sauf à changer complètement le système de commentaires (ce qui est long, coûteux et pas toujours satisfaisant).

    1. albundy17

      Quelle bande de tarés, l’attristant est que même, pour être raccord avec leurs thèses, si ceux si ne font pas de gamins, je vais me les fader jusqu’au trépas, comme bartez et tout les lèches boules/anus promotion canapé

  15. plutarque

    Une question pour les libéraux hardcore de ces lieux :

    Ne voyez vous pas d’incohérence entre les deux affirmations suivantes :

    1. Le Droit à la propriété (un des droits fondamentaux) qui découle du droit à la liberté en ce sens que si l’on vous prive d’un bien matériel, on vous spolie du temps/de la peine que vous avez mis à le produire et l’échanger;

    2. La notion de valeur d’un bien qui se définit de manière subjective et est indépendante d’une caractéristique intrinsèque de l’objet ou du service ni de la peine/du temps nécessaire pour produire cet objet.

    Illustration : On vous vole un bien matériel pour lequel vous n’avez mis que très peu de temps et de peine à acquérir –> le « viol » du droit à propriété est presque inexistant. SAUF qu’on peut imaginer de nombreux exemples où la valeur accordée au bien est énorme (billet de loto gagnant, cadeau d’une Porsche 991 GT3 etc…)

    Peut être est-ce moi qui veut absolument lier les deux notions, mais j’ai comme l’impression que la définition du Droit à la Propriété est – sans être frelatée – incomplète ?

    1. Aristarkke

      Le droit de propriété n’ est pas lié à la valeur (travail 😛 ou de marché) du bien considéré. C’est un droit naturel qui sert à canaliser la liberté pour qu’elle s’ arrête là où commence celle des autres.
      En raisonnant par l’absurde, le vol, c.a.d. le changement autoritaire et non consenti de propriétaire est punissable de son seul fait, quelle que soit la valeur en cause du bien volé, même de trois francs six sous.

      1. plutarque

        Merci Ari.
        En fait le droit de propriété est bien un droit naturel qui n’a pas à être expliqué ou rattaché au droit à la Liberté. C’est ça qui a du m’embrouiller.

        1. Val

          @Plutarque je vais encore ramener ma « fraise » chrétienne mais il y a quand même sérieusement à redire sur les fondamentaux : « Tu ne commettras pas de vol » Exode 20 1-17 , je dis ça je dis rien , ça fait quelques millénaires que pas mal de gens sont d’accord la dessus ainsi que 9 autres principes assez utiles… bien sûr laïcité et toussa et du coup on a perdu comme qui dirait qq saint principes (c’est le cas de le dire ) . Je ferais remarquer au passage que la prospérité de nos sociétés occidentales est grandement redevable à ces principes fondateurs . Et j’ajouterai au passage que les sociétés qui se sont violemment élevées contres ces valeurs ont systématiquement été de grandes pourvoyeuses à la faucheuses et toute sortes de réjouissances festives. Comme tu dis plutarque « qqchose » a dû t’embrouiller

          1. plutarque

            @ Val
            Oui, j’ai des gros trous dans ma culture générale je l’avoue. Je me suis arrêté avant la naissance de l’autonomiste palestinien qui a fini cloué sur une porte de grange. Du coup, je n’ai pas lu les best-sellers de ses groupies ^^

            Diablement lucide !

          2. albundy17

            « ça fait quelques millénaires que pas mal de gens sont d’accord la dessus ainsi que 9 autres principes assez utiles…  »

            Quelques, c’est pas un plus de 2 ? 🙄

            Val, ces principes sont ils chrétiens, ou intrinsèquement humains ?

            Les Japonais ne sont pas particulièrement penché au christianisme, mais pourtant, bon…

            Je n’irais pas jusqu’à la christianisation de paix et d’amour que nous avons bien répandu sur terre à l’épée pour fertiliser les sols, bien que cela me titille ^^

            1. Tess

              Le problème avec les religions monothéistes, c’est que leurs adeptes croient que leur dieu est le seul et le vrai. Dans les religions polythéistes ils n’ont pas ce problème là mais ont des problèmes avec les monothéistes (certains plus que d’autres)
              « Les Japonais ne sont pas particulièrement penché au christianisme, mais pourtant, bon… ». Heu vous devriez vous pencher sur leur histoire… Ce n’était pas des enfants de coeur loin de là !

              1. Val

                @Tess Les indous (polythéistes) ne sont pas particulièrement tendres ni tolérants avec les autres religions (islam et chrétiens) . Les chrétiens ne massacrent plus les autres depuis pas mal de temps, idem les juifs, on rêverait que d’autres en soient là.

                1. Tess

                  C’est vrai ! mais les hindous ont été massacrés par millions par les musulmans (on comprend leur amertume) quant aux chrétiens, les hindous fondamentalistes les rendent responsables du redécoupage des territoires lorsque les Anglais sont partis d’inde (idiotie faite par Lord Mountbatten). Des communautés religieuses se retrouvaient voisines avec leur pires ennemis. Certains Indous avaient leur maison coupé en deux avec des musulmans et vis et versa. Il y a eu un véritable bain de sang en Inde.
                  Je ne dis pas que les polythéistes sont parfaits mais qu’ils ont peut-être des raisons (surtout les fondamentalistes puisque après tout les autres les massacres pourquoi pas eux). Les colonisations ont toujours apporté après coup le désastre même les européens pensaient civiliser ces populations !
                  Bien d’autres communauté polythéistes se sont rebeller mais il faut voir aussi ce qu’ils ont subit.

                  1. Tess

                    C’est comme dans les cours d’école celui qui est persécuter par les plus forts que lui s’attaque ensuite à ceux qui sont plus faibles que lui !

              2. Aristarkke

                Les « chrétiens » qui trouvaient normal de massacrer ceux ne partageant pas leur credo, le faisaient en violation flagrante des préceptes de leur Maître.

                1. Husskarl

                  « Les « chrétiens » qui trouvaient normal de massacrer ceux ne partageant pas leur credo, le faisaient en violation flagrante des préceptes de leur Maître. »

                  C’est en effet la grande différence.

            2. albundy17

              « vous devriez vous pencher sur leur histoire… Ce n’était pas des enfants de coeur loin de là ! »

              nan, en effet, tout comme dans toutes les sectes, même celle ayant pignon sur rue

              1. Tess

                Al Il y a pire que les croyants en dieu, il y a ceux qui croient en Satan ! les sectes sataniques qui fleurissent (voir l’inauguration du tunnel du Gothard) et le bal de l’UNICEF qui défend les petits nenfants tout mimi ! Faut se pencher sur leur programme, c’est assez effrayant ! Toutes les idées de merde progressives viennent de ces sectes ! BHL faisait il y a 30 ans la promotion de satan qui selon lui était un être très intelligent voir supérieur à dieu! J’ai mieux compris du coup sa coupe de cheveux ! coupe de cheveux en forme de corne à moins qu’il soit cocu ! Ha,ha, ha !!!!

                1. albundy17

                  Croire est une aliénation, gober les thèses fantaisistes genre Rorschach est encore plus mentalement étrange.

                  le machin du tunnel des suisses, bon, ok, c’était moche à mes yeux, de là à y voir un truc sataniste, hein, et que l’antéchrist, donc y’a eu christ ^^, va arriver sous peu et incessamment, comment dire…

                  Ben même moi j’arrive a conclure que c’est aussi stupide que bhl se faisant une coupe de cheveux pour allégeance a son seul groupe ^^

                  Ou as tu bien pu pécher des idées aussi idiotes ?

                  1. Tess

                    Les sectes sataniques existent que vous le vouliez ou non ! De nombreuses victimes ont témoigné de toutes les horreurs qu’elles ont subies ou ont été témoins d’actes de tortures sur des enfants !!

                  2. Val

                    @al « croire est une aliénation » : la bonne blague. Tout le monde croit en qqchose . Décider de ne pas croire est aussi un acte de foi. ex : untel pensera que le monde est absurde, c’est un acte de foi. On pose des actes de foi tous les jours, cela régit nos actions . La liberté consiste à choisir en toute conscience ses actes de foi et la responsabilité est de s’y tenir et d’en assumer les conséquences.

                1. Aristarkke

                  Les tables de la loi, résumées dans les dix commandements ont été reprises (pour l’essentiel) comme bases du christianisme. Jésus a indiqué en fait qu’il y a deux commandements fondamentaux à observer : aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même, indiquant incidemment que toute la Loi et « les Prophètes » (comprendre leurs textes) découlent de là.
                  Oui, Jesus Christ était, quant à sa vie terrestre, un Juif des plus purs de par la lignée des ancêtres tant de son père apparent que de sa mère (porteuse).

                1. Aristarkke

                  J’abonde dans le sens de Werther déplorant la baisse catastrophique de niveau sur le Caillou. Le jeûne met trop à mal ta matière grise. Dope là avec glucose et matière grasse!

        2. Pheldge

          @ Plutarque :: et pour la notion de valeur, la seule qui soit quantifiable c’est la valeur vénale : la valeur à laquelle tu vends ton bien, le reste, estimation etc .. n’étant que du vœux plus ou moins pieux !

          NB: dans le cas du Pàls certains parleront également de « vœux pieu » 😉

    2. Aristarkke

      C’est le droit à la liberté qui découle du droit de propriété et non l’inverse que vous soutenez.
      Dieu est propriétaire de sa Création mais il a décidé d’en donner une minuscule part, la Terre et tout ce qu’ elle contient, au premier couple humain qui avait à charge de la mettre en valeur « à sa guise » en tenant la Nature à sa soumission raisonnée.
      Donc *librement* avec délais et moyens à découvrir / déterminer / inventer, etc…
      Il devait étendre le jardin d’ Éden à toute la Terre en la peuplant des descendants à naître, Dieu ayant choisi cette méthode (en opposition à celle des Anges créés »en bloc ».

      Droit transmissible aux humains à naître de ce premier couple (dotés de la vie éternelle par la protection divine).
      Mais le premier couple humain n’ avait pas reçu une totale liberté (simplement une liberté étendue et très vaste mais pas illimitée) à lui constamment rappelée par l’arbre de la connaissance du bien et du mal, planté alors « au milieu » du jardin d’ Éden. Il en a fait la triste expérience de découvrir les suites du vol d’un fruit qui matériellement ne représentait vraiment pas grand chose mais qui, conceptuellement était la base sans alternative des conditions de la Création terrestre et de l’affirmation des limites de l’ autonomie humaine, établies à cause du droit de propriété.

        1. Val

          @al si tu réfléchis un peu (bcp peut être ?) tu t’apercevras que tu arriveras à qq chose de fondateur , nous l’appelons dieu mais tu peux donner le nom que tu veux 😉

          1. albundy17

            « si tu réfléchis un peu (bcp peut être ?)  »

            @Val: il va me falloir en effet beaucoup de réflexion (sous amphét) pour conclure sérieusement qu’un Dieu à envoyé sur Terre (put’in, le bol !) son fils par le biais d’une vierge pour donner tout ce bonheur, mais uniquement à ceux versant leur obole pour pas crever en enfer jusqu’à la nuit des temps ^^

            Ce doit être une bonne béquille psy, je respecte, ça reste une béquille.

            Tes allégations concernant mes facultés mentales résument assez bien la situation des croyants de tout bords

            1. Tess

              Je crois qu’il y a beaucoup de choses qui vous échappent mais c’est normal. Avec le temps j’ai compris que l’humain n’était pas là par hasard et qu’il y a des choses qui nous dépassent. J’en ai fait l’expérience et pourtant bien que j’aie un intérêt très marqué pour le spirituel, je n’ai jamais eu aucune idolâtrie pour aucune croyance qu’elle soit religieuse, politique ou idéologique. La plus grosse erreur de l’humain est de ne pas réfléchir par lui même et de se conforter dans le mimétisme.

                  1. Pheldge

                    Non, il ne peut pas, c’est juste des a priori, des préjugés qu’il n’a pas envie de remettre en cause. Il est comme ça, cherche pas plus 😉

                  1. Tess

                    « je n’ai jamais eu aucune idolâtrie pour aucune croyance qu’elle soit religieuse, politique ou idéologique ». L’idolâtrie mène à un conformisme intellectuel qui empêche de réfléchir par soi même ! On peut être croyant (c’est très personnel) mais ne pas croire dans l’interprétation humaine de ces croyances (et la religion en fait partie). C’est ce qu’on appelle la manipulation mentale ou propagande !

                  2. albundy17

                    « « comme la religion » oui c’était exprimé implicitement plus haut dans mon post ! »

                    ummmmh, oui, l’ensemble ressemble à s’y méprendre au rejet des religions au profit d’une nouvelle

                    1. Tess

                      Je n’ai aucun rejet des religions, je suis croyante sans être une grenouille de bénitier. Je ne fais pas une critique de la religion, je me permets juste de faire un constat ! Mais ce que j’exprime est une opinion pas une vérité !

            2. Val

              @al c’est parce que tu restes à la surface . Si je peux faire une analogie : les fables de la fontaine . les enfants les étudient au primaire et puis c’est étudié en hypokhâgne/khâgne . Toi tu me dis : c’est c*n cette hisoire de corbeau qui se tape la causette avec le renard . Tu saisis ?

              1. albundy17

                « Tu saisis ? »

                Si tu évoques la morale de l’histoire, oui, je n’ai par contre pas la nécessité d’un Dieu superviseur me donnant accès au Paradis si je suis bien sage sur terre et en ayant versé mon obole.

                et suis bien plus respectueux des « valeurs » dont la chrétienté s’est attribué le monopole, qu’un gros paquet de fidèles du dimanche, c’est cool; z’ont l’absolution.

                Je l’ai déjà dit, je respecte ta foi, celle ci à bien aidé ma belle mère et tant mieux, mais bon, les religions, toutes, restent des sectes plus ou moins violentes selon les ages. En ce moment ce sont les muz, bon. les chrétiens, c’était il y a pas si longtemps, après ce sera une autre, ou un retour à la vénération des cailloux, ou de l’herbe qui pousse sans glypho. Vraisemblable par ailleurs avec les bienfait apportés par la religion avec du miel dedans.

                Enfin, toutes les sectes n’ont jamais fait bien avancer les choses

                1. Val

                  @al je n’évoquais pas du tout les fables pour leurs morales mais pour tout ce qu’elles avaient à dire sur l’époque qui allaient bien au dela de la petite histoire . Après tu mélanges dieu et religions ce sont 2 choses bien différentes et comme dirait qq il y a des chrétiens qui sont de parfait musulmans qui s’ignorent . Il y a aussi des athées qui sont de tres bons chrétiens qui s’ignorent . Ce qui me chagrine est tu sembles plaquer des vues sur les croyants (et moi en particulier ) qui sont à mille lieues de ce qui est. C’est assez classique remarque , on passe assez souvent pour des imbéciles, des naïfs, des pauvres nazes qui ont besoin d’un dieu pour vivre, pas de pb on a l’habitude mais ça lasse un peu . Il est de bon ton dans le politiquement correct d’avoir « grandi » et d’avoir collé toutes ces fadaises et superstitions au rancart (Nietzsche est passé par là) Une fois dit ça même le plus athée des athées se pose de temps à autre la question : Y a t il qqchose derriere tout ce b*rdel ? de la même manière qu’un croyant se pose aussi la question inverse , non ? Ou bien les croyants seraient ils plus ouverts d’esprits que les athées ?

                  1. plutarque

                    @Val
                    +1
                    Je regrette aujourd’hui mon impasse sur la théologie et l’étude des Livres. L’enseignement à en tirer semble très vaste, histoire, émergence des idées… « Bouffer du curé » c’est bien vu, mais finalement très réducteur on se prive d’une source de compréhension du monde intéressante.

                    1. Iskanderkul

                      Jolie remarque, et intelligente. Pourquoi avoir des regrets ? l’accès à ces éléments de culture est plutôt facile, l’important est de savoir élaguer tout ce qui est inutile, compliqué, convenu, imposé ou idéologisé.

                  2. durru

                    @Val
                    « Ou bien les croyants seraient ils plus ouverts d’esprits que les athées ? »
                    Parce que vous avez encore des doutes ? (c’est un agnostique qui parle)

                    1. Pheldge

                      ouais, enfin ça dépend des croyants … que y’en a des, qui sont connus pour trancher la tête de ceux qui croivent pas comme eux ! Daesh tout ça, rien que des croyants de la seule vrai foi de paix et d’amour …

      1. Val

        @Harry je n’avais pas entendu cette explication là sur cet épisode célèbre . Je vais soumettre à ma théologienne de mère ;-).

      2. plutarque

        @ Ari

        Je croyais que Adam et Eve ne possédaient qu’une feuille de vigne à se partager ? Ils étaient donc « propriétaires » (usus, fructus, abusus) du Jardin d’Eden ?

        Hum…

        1. Aristarkke

          Que nenni. Ils vivaient nus et pouvaient avoir pour nourriture tout ce qui poussait dans le jardin. Des vegans avant l’ heure.

      3. plutarque

        Oui, mais non.

        Ari, Val, vous essayer de m’entrainer sur un terrain métaphysique qui me dépasse totalement, je ne dispose ni des outils ni du vocabulaire.

        Propriété de soi, Liberté d’agir ou de penser sans limites autres que la jouissance des même libertés par les autres personnes, Propriété matérielle : toutes notions pouvant être garanties par des Lois humaines (et, incidemment, largement antérieures aux religions du Livre…)

        1. Aristarkke

          Il était libre d’obéir… ou de désobéir…
          Les conséquences de son choix lui étaient clairement énoncées… d’ avance…

      4. Dr Slump

        Je ne suis pas d’accord avec l’essentiel, cad l’idée que le premier couple humain était libre. Sans libre-arbitre, quelle liberté a-t-on, et sans connaissance, quelle liberté de conscience a-t-on? Manger le fruit de l’arbre de la connaissance leur a donné la conscience du bien et du mal, et donc le libre-arbitre sans lequel on ne ferait pas de choix. La liberté consiste à choisir, et ce en ayant conscience que ces choix auront des conséquences.
        J’ai conscience, sans jeu de mot, de ce que cette hypothèse implique sur tout le mythe du Jardin d’Eden, et de toute la contradiction qu’il recèle. Par exemple, pourquoi avoir mis cet arbre de la Connaissance au milieu du Jardin, s’il est interdit? Pourquoi vouloir garder les humains innocents, si Dieu les met en compagnie du serpent? Dieu n’a t-il finalement pas voulu confronter Adam et Eve à un choix, l’air de rien? Ils ont fait un choix, qui leur a donné la liberté, avec ses conséquences.

        D’après Nicolas Berdiaev, la liberté n’est pas un droit, c’est un devoir. Et ce n’est sans doute pas un hasard si c’était un philosophe chrétien orthodoxe. On ne naît pas libre, grossière erreur de Rousseau, mais on est appelé à le devenir.

        1. Val

          @Dr mais ils étaient libres et avaient leur libre arbitre dès le départ. Dieu leur a montré les limites des le départ : « mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. » Mais bon , l’homme (et la femme ) n’ont pas respecté cette limite (comme d’hab) . Après la mort , au sens chrétien la mort est vue comme une séparation de dieu ie on peut être vivant mais être un zombie en qq sorte.

          1. Dr Slump

            Tout cela est bel et bon. Mais quelle est la mesure de ton libre-arbitre si tu n’as pas connaissance du bien et du mal? Et quelle est la valeur de tes choix si tu n’as pas la connaissance du bien et du mal? Peut-on parler de liberté sans cette faculté de discerner entre le bien et le mal?

            Peut-on parler de liberté si tu n’as pas la faculté d’évaluer les responsabilités qui en découlent, et donc si tu n’as pas d’abord mangé du fruit, eh?

            Tout à fait incidemment, l’arbre de la connaissance existe. Mais ça c’est un autre sujet.

            1. Val

              @Dr slump très intéressante remarque ! Mais ils savaient déjà que manger un fruit de cet arbre était interdit . Fais un parallèle avec les animaux domestiques : ils n’ont pas connaissance du bien et du mal , mais toi tu leur fixe des règles (ex médor sait qu’il ne doit pas sauter sur le canapé) . Qd tu vois la tête de Medor quand il a transgressé , c’est clair qu’il sait qu’il a fait une c*nnerie 😀 ! Toi tu le chasses pour le punir et il va queue basse ds son coin et 30 minutes après gros calin et tout est oublié (jusqu’à la prochaine … sauf mon colley qui est un ange 😉 )

              1. albundy17

                « Mais ils savaient déjà que manger un fruit de cet arbre était interdit . »

                Voilà bien une interdiction à la con. C’était même pas chez le voisin.

                Val, le bien et le mal, t’as fixé que monter sur le canap, c’est le mal, c’est pas le mal, c’est juste que ça te fait chier.

                Tu as un border ? je suis avide de témoignage pour remplacer ma chienne qui va mourir dans 7-8 ans, pas pressé, mais bon, il parait que le border colley est intelligence supérieure, ma chienne est totalement blonde, au point qu’elle est adorable, c’est pour dire.

                PS: En allégorie, la pomme était simplement la pilule rouge.

                1. Val

                  @al c’est un colley , pas un border . Après le choix d’un chien dépend vraiment de chacun. Mon colley garde, ne fait aucune bêtise , est très sociable avec tout le monde humain mais ne blaire ses congénères qu’à dose homéopathique (sauf les femelles 😉 ) . Les borders sont bcp plus actifs, ce sont des chiens de travail , tu as intérêt à aimer lancer les baballes … ou à avoir un troupeau de moutons. Effectivement ils sont très intelligents . 6-7 ans tu as le temps ….
                  bien vu le coup de la pilule rouge 😀 !!!! sans ce crétin de serpent on serait encore au paradis

                2. Aristarkke

                  La Bible ne mentionne que le *fruit* de l’ADLCDBEDM…
                  Elle ne mentionne pas sa nature exacte. Pomme, poire, orange, *l’autre*???
                  Ce peut donc être d’une espèce native qui existe toujours ou d’une espèce disparue dans l’engloutissement du Déluge qui a fait perdre le jardin d’Eden…

                    1. Aristarkke

                      Le révélateur de l’existence de la conscience du caractère autorisé ou non de ses actions. L’apôtre Paul explique ultérieurement que si Eve a été complètement abusée par Satan, il n’en a pas été de même pour Adam qui avait bien anticipé et compris la portée de son acte de rébellion.

              2. Pheldge

                « mon colley qui est un ange … » encore une fois , Val, c’est gênant, ta vie intime et ta sexualité n’ont pas à être déballées ici ! 😉

            2. Aristarkke

              Adam était averti des conséquences de sa désobéissance à cette unique loi du Créateur, complètement différente des lois physiques existantes qui lui étaient, elles, imposées sans possibilité d’y déroger.
              Les animaux n’étant aucunement présentés comme pouvant bénéficier d’une vie éternelle, mouraient donc de vieillesse selon des amplitudes variables selon les espèces et Adam, durant sa longue tâche de nommer les animaux, ne pouvait pas logiquement avoir ignoré cette situation avec toutes ses implications.
              L’examen des textes montre en bonne logique qu’il y a eu un laps de temps important entre la création d’Adam et ensuite, celle d’Ève.

              1. La Bible a été écrite par des philosophes pour des semi-brutes. Les histoires sont en réalité lourdes de second sens, et sont des allégories mises à la portée d’enfants. Le temps qu’il faut pour qu’Eve apparaisse, c’est la maturation du concept de féminité qui a demandé à ce que l’Humanité sorte de sa torpeur animale (un temps long, en fait). Le jardin d’Eden et l’arbre de connaissance (qui n’était pas l’arbre de vie) sont une métaphore pour l’esprit animal qui gagne en connaissance (de l’univers et de lui-même) au point que ce qui était un paradis (l’absence de soucis, seulement des instincts primaires) est remplacé par une permanence de tracas causés par le fait qu’on sait ce qui arrivera plus tard (plus tard, on aura faim, soif, il faudra courir pour attraper son repas, etc.). Cain & Abel, c’est une métaphore sur la sédentarisation humaine et les conflits qui en découlèrent, etc.

                1. Aristarkke

                  La Bible utilise des histoires vraies et réelles qui servent aussi de métaphores puisqu’elle a été écrite pour que ce qui s’y trouve soit utilisé comme référence, avertissement, information aux générations successives.
                  Elle est largement documentée historiquement pour le montrer et n’est donc pas une collection de mythes inventés.

                    1. Aristarkke

                      Vous l’avez mentionnée écrite par des philosophes. Ses rédacteurs n’en étaient pas.

                    2. Allons. Philosophes au sens large, dans le sens « sages » par opposition au reste du peuple, majoritairement illettré.

                    3. Aristarkke

                      « par opposition au reste du peuple, majoritairement illettré. »
                      Cela est plus juste et en adéquation pour la plupart d’entre eux. Mais ce n’est pas sur ce critère qu’ils ont été chargés par Dieu de transcrire sa parole ou l’histoire du peuple juif du moment.

                  1. Dr Slump

                    Le terme de mythe n’est pas péjoratif, au contraire: au même titre que la Bible, les mythes sont des histoires lourdes de sens, riches d’enseignements, et puisant dans l’histoire de l’humanité. Je dirais que les mythes sont des religions disparues, ou des proto-religions, dont certaines ont inspiré les récits chrétiens, comme les mythes mésopotamiens. Les mythes grecs, égyptiens, sumériens, ont aussi une grande valeur d’enseignement, les traditions orales africaines ou aborigènes ne sont pas rien non plus, et les Védas c’est encore un autre niveau.

                    1. Iskanderkul

                      C’est juste, et je crois que l’on confond souvent mythe et fable.
                      Les fables, c’est le petit Chaperon Rouge, il y a déjà pas mal de sagesse populaire dedans, mais cela reste gentil. Les mythes, on construit des civilisations dessus : par exemple, la nôtre repose sur le mythe de la Création, ce n’est pas rien un mythe. On a dit que le mythe est une vérité universelle, c’est-à-dire quelque chose que tout les hommes peuvent comprendre.

                    2. Pheldge

                      oui, le mythe permet de classifier d’ordonner, d’ailleurs, comme le Papet le répète souvent, « le Mythe est rang ! »

        2. Aristarkke

          La liberté implique effectivement la responsabilité de ses actes, comme ils l’ont vérifié en direct live et sans retard.

        3. Aristarkke

          Le jardin d’Eden et son premier couple humain ne sont pas un mythe. Ou alors, Jésus qui en parle comme d’une réalité vue lors de son existence pré-humaine en qualité de créateur assistant de Dieu est un mythe. Lui aussi.
          Dit en passant : la génétique humaine en l’état de nos connaissances, ne contredit pas l’hypothèse biblique d’un seul couple de départ de l’espèce humaine pour en arriver à l’actuelle diversité d’apparences et de variations de capacité.

          1. Val

            @Harry oula je ne te suivrai pas sur ce terrain là . Bcp de récits bibliques peuvent être vus comme de mythes et cela ne retire en rien la puissance du message. La bible n’est pas un livre d’histoire factuel.

            1. Aristarkke

              Des mythes ? La façon dont Jésus Christ et ses apôtres parlent des temps pre-chrétiens relatés dans l’AT, n’en donne aucunement l’impression.

          2. albundy17

             » la génétique humaine en l’état de nos connaissances, ne contredit pas l’hypothèse biblique d’un seul couple de départ de l’espèce humaine »

            Ouais, par contre j’ai pas le droit de forniquer avec ma cousine, des fois que ça causerait quelques petits problèmes à la sécu.

            C’est tout de même bizarre, ari, tout ces types d’adn mitochondrial pourtant identique de mère en progéniture, non ?

            1. Aristarkke

              Ce ne sont pas les problèmes avec la SS qui doivent t’empêcher de copuler avec ta cousine ou ta sœur ou avec une parenté trop bien proche familialement mais la loi chrétienne, la loi laïque de quasiment tous les pays et le risque particulièrement élevé de tares dont hériterait le fruit de tes amours coupables…
              Avec une répartition quasi fifty fifty dans les pays dépourvus d’une politique eugéniste, le cheptel disponible permet d’éviter pareille abomination.
              Note que la Bible mentionne cela comme découlant de l’imperfection pécheresse héritée du premier couple (ayant fauté avant la conception du premier descendant.

              1. P&C

                Ben non.
                Le partenaire idéal niveau génétique est un cousin au second degré.
                Trop élogné -> dysgénisme.
                Trop près -> consanguinité

                Et les mariages entre cousins, voire entre fères et soeurs, onté té longtemps la norme dans les familles nobles et royales, et sont encore la norme dans les pays musulmans… voilà pourquoi ils explosent les scores de maladies génétiques.

          3. Tess

            Il n’y avait pas de couple dans le jardin d’Eden ! Adam représentait l’Humanité (on appelle les descendant d’adam des adamiques) et Eve représentait sa conscience ! Eve n’est pas née de la côte d’Adam mais était à son côté comme sa conscience! Adam a béqueté la pomme parce que sa conscience l’a incité à manger cette pomme ! Je ne parle pas du reste parce que ces texte étaient écrit en hébreux et que les catholiques les ont interprétés à leur sauce. Je rappelle que la génèse sont des lois juives tirées du Talmud et de la torah d’où la religion judéo-chrétienne. Les juifs attendaient le messie mais ces couillons l’on crucifié et les élites de la religion juive le savent très bien ! jésus a bel et bien existé mais a été pris par le juifs pour un illuminé !

            1. Aristarkke

              Selon vous, quand Jésus évoque le paradis d’Eden, le premier couple, Satan comme étant le premier homicide, il parle de concepts et non de personnes physiques ou spirituelles ?

              1. Tess

                Je ne nique aucune croyance chrétienne, et je n’ai pas besoin de cachets. Tu connais Annick de Souzenelle ? Ne discute pas religion tu n’y connais rien.
                Ce que je veux dire c’est qu’il n’existe pas qu’une interprétation de la bible.

                  1. Gosseyn

                    Vous ne trouvez pas que c’est un peu fort d’avoir pour croyance qu’il convient de rejeter ce qui est considéré comme croyances ! ?
                    Ça tend (!) vers l’ordre nouveau socialiste, ce travers, non ?

    1. Aristarkke

      ON se demandait comment il pouvait se faire qu’un auditoire aussi vaste reste bien sagement à entendre Flop Joene sans le moindre contradicteur impénitent, chacun attendant bien sagement son tour… 😛

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.