Youpi, Paris s’enlaidit !

Jusqu’à présent, la tendance générale apparaissait comme un coup du sort. Avec les derniers rebondissements, le doute n’est plus permis : l’enlaidissement de Paris n’est pas fortuit, c’est bien un projet décidé posément, consciemment, par toute la fabuleuse équipe en charge de l’animation urbaine colorée qui tente de se faire passer pour un conseil municipal.

En effet, on se souvient qu’il y a quelques mois, la mairie s’était décidé à faire installer l’une de ces indispensables innovations qui redonnent tout son sens au mot « civilisation » (et hygiène ou urgence sanitaire de façon coïncidente) : grâce à d’intéressantes pissotières sobrement baptisées « uritrottoir », la Ville de Paris entendait redonner aux joyeux habitants la possibilité de se soulager la vessie un peu partout tout en arrosant des plantes. Je présume que nous n’avons échappé aux « crottoirs malins » qu’à la faveur d’une restriction budgétaire ou à la grogne des riverains forcés de supporter l’arrivée de ces magnifiques urinoirs rouges (parfois posés proche de bancs – pratique et subtilement aromatique).

De la même façon, si les efforts entrepris pour débarrasser la ville de sa surpopulation de rats ne semblent pas avoir porté leurs fruits, peut-être n’est-ce pas un hasard : d’une part, ces grouillants rongeurs ont le mérite de mettre un peu d’animation dans certains quartiers d’une capitale bien morte lorsque la nuit est venue ; par leur solide appétit, ils éliminent ensuite une quantité non négligeable des déchets que les Parisiens rejettent, ce qui évite aux équipes de la collecte des poubelles de s’effondrer sous une charge de travail trop importante. Mais surtout, les rats sont d’adorables petites bestioles que certains sont bel et bien tentés de ne surtout pas réguler. Enfin bon. Comme, finalement, Paris croule sous les rats et que tout ceci pose des petits problèmes de coexistence pacifique avec les contribuables, il a été décidé de doubler la période de dératisation ce qui donne une juste idée de l’ampleur de la dérive.

Parallèlement à ces efforts millimétrés pour donner à la Capitale un vague vernis hygiénique, les travaux pour lui donner un nouveau visage continuent de plus belle.

S’il apparaît encore fort tôt pour savoir si, oui non, la magnifique Tour Triangle d’Unibail (l’ex-employeur de Benjamin Griveaux – pure coïncidence) sera bien construite – en procédure accélérée grâce aux J.O. de 2024 – et viendra ajouter une nouvelle réalisation audacieuse dans la Ville Lumière, le reste de Paris n’a pas attendu, lui, pour renouveler ses petites places et ses passages un peu tristes : la mairie de Paris, jamais en retard d’une proposition vitaminée pour décorer des murs, barbouiller des places et refaire des fontaines, s’est attelée à remettre à plat une vingtaine d’endroits qu’elle avait préalablement étiquetés comme « délaissés » et a pour cela laissé s’exprimer des centaines de projets maintenant mis au vote sur les intertubes.

On frétille déjà à l’idée que des douzaines de petites places de la Capitale se réjouiront d’avoir enfin leur plug anal vert géant ou toute autre excitante invention contemporaine que la mairie nous concoctera avec son sens inné de la mesure et de la maîtrise budgétaire…

… Comme l’illustre d’ailleurs l’apparition récente d’un gros cœur géant rouge perché sur un mat à Clignancourt, arrivé là autant par hasard que par la grâce de 650.000 euros en provenance directe des contribuables parisiens du cul d’une licorne éco-consciente probablement transgender.

Chose intéressante : il ne semble pas à l’ordre du jour de réaménager quelque peu certains « lieux de vie » trépidants comme Chateau-Rouge ou la Porte de la Chapelle. Si on trouve d’amples budgets pour hisser des cœurs rouges ici ou là, s’il est toujours possible de faire gonfler des plugs verts place Vendôme, s’il y aura toujours de l’argent (dont 10%, mazette, en provenance directe du privé) pour faire apparaître des fontaines au design douteux, eh bien non, décidément, obtenir que certains quartiers soient simplement nettoyés correctement ou qu’on puisse y circuler sans frôler l’incident n’y est absolument pas à l’ordre du jour.

Sachons organiser nos priorités, que diable !

De prime abord, on pouvait n’accorder que peu de finesse et de compétences à l’Anne de Paris : ses résultats, globalement catastrophiques en matière de gestion financière, humaine ou sanitaire de la ville, ses saillies dans les médias ou les réseaux sociaux qui frisent souvent avec cet humour d’autant plus potache qu’il est totalement involontaire, son parcours flamboyant qui ne laisse aucun doute sur les coups de piston qui furent indispensables à sa carrière (qu’ils soient à scooter ou autrement), tout concourt à bien faire comprendre que la maire de Paris doit son poste bien plus à ses accointances qu’à une maîtrise quelconque du sujet.

Cependant, si l’on prend un peu de recul et avec les éléments précédents, il ne fait maintenant plus aucun doute que si de l’intelligence fut déployée, elle ne le fut certes pas et de façon évidente pour que Paris devienne et reste une fête, mais bien pour que la capitale se transforme petit-à-petit en une espèce de réserve naturelle sur une surface limitée, et un dépotoir ouvert à toutes les expérimentations les plus folles pour le reste.

La force de ce projet fou en passe d’aboutir est d’avoir toujours procédé avec la plus grande discrétion pour que personne ne se doute vraiment du dessein final.

D’un côté, la réserve naturelle est remplie de petits mammifères rigolos un peu poilus qui pédalent, trottinent et socialisent bruyamment. Elle sert d’écrin aux réceptions et autres happenings citoyens & festifs dont le but sera de financer ces lubies qui, immondes, seront bien entendu déversées de l’autre côté, loin de la réserve naturelle, au milieu des gueux dont la valeur ajoutée se réduit aux taxes et impôts locaux, encaissables rubis sur l’ongle, qu’ils ont l’obligation de payer pour continuer à jouir du bénéfice incalculable de vivre dans la Ville Lumière, que le rythme des allumages et des extinctions pousse à appeler maintenant la Ville Stroboscopique.

Oui, c’est évident : une véritable course à l’enlaidissement de Paris est lancée.

Il n’y a pas de hasard : Hidalgo cherche à camoufler les dérives budgétaires énormes de la municipalité et les lacunes maintenant monstrueuses de sa gestion en empilant frénétiquement des idées farfelues et ses enfantillages grotesques.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires224

  1. Aristarkke

    la Ville de Paris entendait redonner aux joyeux habitants la possibilité de se soulager la vessie un peu partout tout en arrosant des plantes.
    Vu le modèle utilisé, la moitié de l’Humanité n’était pas conviée à l’utilisation alors même qu’il s’agit de celle qui en a davantage le (petit) besoin.
    Bref, du très genré…

    1. Resistant Valaisan

      Hari, elles sont conviees, mais elles n’ osent pas a cause du patriarcat qu’ elles n’ ont pas encore reussi a deconstruire (je joue au porte-parole de certains milieux que je suis oblige de frequenter…)

  2. Aristarkke

    quantité non négligeable des déchets que les Parisiens rejettent
    Aucun preuve, Monseigneur, que les pique-niqueurs responsables soient exclusivement parisiens. L’octroi n’ayant pas encore pu être réinstallé aux portes de Paname comme au temps jadis, les gueux et les manants viennent sans vergogne, en compagnie des croquants (d’alloc) de banlieue et d’ailleurs, infester la Ville-Lumière!

  3. Aristarkke

    Hidalgo cherche à camoufler les dérives budgétaires énormes de la municipalité
    Au vu des prix des bijoux d’Annihildalgo qu’elle se pense en droit d’éparpiller ainsi de partout, nous en connaissons au moins une cause des dérives…

  4. Aristarkke

    Paris croule sous les rats
    Comme cela, il y aura de quoi se nourrir pour le cent-cinquantième anniversaire du siège de Paris par les Teutons, nettement plus korrekts que tous ces traîne-misère d’ailleurs.

    1. MCA

      Pour faire disparaitre les rats il suffit d’encourager l’installation de restaurants chinois.

      D’ailleurs il serait intéressant de savoir si on en trouve encore dans le 13eme arrondissement.

  5. Aristarkke

    « qu’on puisse y circuler sans frôler l’incident »
    Là où il faudrait élargir les trottoirs ? C’est bien à cela que vous pensez, Monseigneur ?

  6. Aristarkke

    « faire apparaître des fontaines au design douteux, »

    alors que pour le même budget, nous aurions pu avoir une superbe fontaine constituée par une tête de femme penchée en arrière, laissant se déverser des filets d’eau verticaux figurant sa chevelure.
    Je l’ai vue sur le net, il n’y a pas très longtemps mais je n’arrive pas à la relocaliser. Si éventuellement, une bonne âme y arrivait, elle satisferait beaucoup les lecteurs.

    1. P&C

      Oh comme c’est genré et sexiste !

      Notre société est décadente, et va vers une banqueroute esthétique et morale sans précédent. Nous devons donc poursuivre dans cette tendance et mettre des fontaines moches et chères, histoire de bien montrer à la face du monde que nous ne savons plus faire du beau.

    2. plutarque

      pensiez vous à cela ?
      https:/ /www.facebook.com/REVESETFILLES/videos/une-fontaine-japonaise-qui-a-%C3%A9bahi-le-monde-entier-avec-sa-conception-si-excentr/548688445581133/

  7. Higgins

    Début de semaine, l’avenue du Maine entre Montparnasse et le boulevard des Invalides a été une poubelle à ciel ouvert deux jours durant: sacs éventrés, déchets divers. Enjoy Paris!!!

  8. Pere Collateur

    Il me semble bien que le nombre de gens pratiquant le télétravail approche de la masse critique. Une fois ce cap franchis, je ne donne pas cher des villes de cette taille, que ça soit Paris ou tout autre capitale régionale dans le monde, vu que ca ne concentre pratiquement plus du tertiaire, donc pas mal délocalisable en télétravail.

    L’homme (ou la femme) prévoyante serait bien inspiré de poser quelques pions sur les terrains dans la campagne profonde…. Je dis ça, je dis rien 😉

    1. plutarque

      @ Pere Collateur

      Votre remarque me fait penser à un grand roman de S.F. du regretté Clifford D. Simak « City » (trahi par son malheureux titre français en « Demain les chiens »).

      Description de la fin d’une civilisation basée sur l’urbanisme, provoquée par un coût de l’énergie devenu ridicule et la démocratisation des transports en véhicule volant individuel…

      1. Aristarkke

        Ce sont les opérateurs privés qui traînent sur ce coup là.
        Monseigneur nous avait régalé d’un billet sur la question, il y a bien trois ou quatre ans, avec une nb puissance publique locale qui avait bouffé le budget dévolu au maillage haut débit de l’arrondissement, rien qu’à se mettre en place avant d’agir.
        Dans le Sud Ouest profond, type Haute Garonne ou une des trois Pyrénées…

    2. taisson

      @ Pere Collateur 15 mars 2019, 10 h 08 min

      « L’homme (ou la femme) prévoyante serait bien inspiré de poser quelques pions sur les terrains dans la campagne profonde »

      Et il faut se dépêcher ! Chez moi, la communauté de commune vient de pondre un plan qui empêchera toute construction ou réhabilitation en campagne, sauf sur les lieux déjà équipés en eau et électricité…Peut être justement pour éviter une arrivée massive de futurs chômeurs ex citadins, supposés être attirés par des futures connexions fibre optique !!
      Les bobos ne veulent pas de diesel, les ruraux ne voudraient ils pas de bobos ?

      Même si le motif n’est pas clair, au fond, et par expérience, je les approuve !

      Car très peu de citadins sont réellement capables de devenir ruraux, et les déceptions sur la campagne fantasmée sont nombreuses, et après il faut les gérer…Quand ils ont bouffé leur capital, c’est dur !

      En plus, la dérive bureaucratique actuelle fait gonfler ce tertiaire qui nourrit beaucoup d’inutiles parisiens..Mais les choses concrètes ne peuvent pas se faire sur un clavier, et cette bulle finira par se dégonfler assez rapidement, au moins dans le secteur privé, ou les inutiles finissent toujours par être éliminés….
      Ce qui finira inéluctablement par des chômeurs, et déracinés en plus !

      1. Pere Collateur

        Internalisant ce que vous nous dites sur les plan d’urbanisme en campagne, car il se passe la même chose dans mon coin paumé: Excuse invoquée: On ne veux plus de nouvelles fosses septique, et pas de possibilité de faire un tout à l’égout. Ca vaut ce que ca vaut, mais il n’y aura plus de nouvelles constructions dans cette com com.

        1. Aristarkke

          Faire du tout-à-l’égout dans les coins paumés avec des distances pas possibles entre les maisons à raccorder (existantes ou à créer) n’est pas aussi évident que cela, même si les techniques permettent en théorie d’y arriver. La pente moyenne de 1cm/ml nécessaire à l’autocurage des tuyaux aboutit vite à une profondeur de 1m pour seulement 100 ml de canalisations.
          Comme il est peu envisageable de construire des égouts à -10m de profondeur, il faut donc multiplier les stations de relevage.
          C’est très trivial mais il faut aussi que le débit minimal soit assuré de façon constante. Sinon tout ce que les égouts charrient se dépose, colle et bonjour ensuite les hydrocurages (une intervention en IDF vaut dans les 300/350€ mais c’est très concentré et les camions ne viennent pas de bien loin.
          Si l’hydrocureur est à Pétahouchnok à 30 bornes + retour, cela se paie aussi…
          Entre les coût de construction, ceux de fonctionnement et de ceux de maintenance/ renouvellement, je ne vous dis pas le budget astronomique que cela représente surtout s’il y a peu de monde en face pour assurer les factures.
          Les fosses septiques qui passaient convenablement à une époque où il n’y avait qu’un WC et un ou deux points d’eau dans l’habitation sont moins évidentes à une époque où la conso standard du bipède lambda tourne à 30/40 m3 par an X fois le nombre de bipèdes de la famille, surtout s’il y a des excités de la douche pour un oui pour un non…
          Bien que cela soit plus facile à résoudre, les réseaux de distribution EF ne peuvent pas s’étendre pour des raisons à peu près similaires sur des kilomètres pour assurer la ressource de quelques maisons paumées de ci de là.

          1. Hussard Bleu

            Le Spanc local a condamné ma vieille fosse septique… coût d’une mise aux normes, en micro-station : selon les devis entre 13 et 17 000 euros…

            Finalement, attendu que la vidange par camion me coûte 230 euros par an, le calcul est vite fait, n’est-ce pas ?

            1. Pheldge

              Ahhh, le Spanc … tant que tu restes chez toi, que tu vends pas, on ne devrait pas trop t’emm3rder.
              Le Spanc, c’est le début de la collectivisation obligatoire ! « Camarade HB, tu n’aimes donc pas la Nature et ne penses pas aux petits enfants ? Camarade HB, tu sais que tu peux aller en camp de réapprentissage des vamleurs pour moins que ça ? « 

              1. albundy17

                Fosse sceptique et plus écolo que tout à l’égout, les gens avec cette contrainte consomment moins et ne déversent pas tout ces produits chimique que les autres ne se gênent pas de balourder à tout va

      2. Aristarkke

        On peut aussi estimer que si les boulots tertiaires sont délocalisables dans la cambrousse, ils peuvent l’être aussi au-delà des frontières grançaises…

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Le télétravail permet de se délocaliser dans la campagne profonde… à condition de savoir se passer de médecins, d’hopitaux, de postes, d’écoles, d’universités, de restaurants, de théâtres, de cinémas, de commerces, de transports, de gaz et d’internet.

      1. plutarque

        La France n’est pas le Canada… La « campagne profonde » est rarement à plus de 20 minutes en voiture d’une agglomération disposant de médecins, hôpitaux, postes écoles, restaurants etc.

        Par contre, il faut une voiture, oui.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          En vallée d’Arve, l’hôpital est à Sallanche… pour l’instant. Il existe un projet de regrouper les centres à Thonon. De Chamonix, vous êtes alors à 1h 30 de l’hôpital, beaucoup plus en cas de neige. Et cette vallée est densément peuplée… Le problème est sans doute bien pire ailleurs.
          Idem pour le lycée, il n’y en a qu’un seul pour un territoire immense où la circulation est difficile en hiver.
          Sur la cote bretonne, toutes les petites villes recherchent des médecins. La route entre Dinard et Saint-Brieuc est spectaculaire de ce point de vue. Pourtant, c’est la côte, l’endroit ne manque pas d’atouts.
          Sur la N6 (D906) entre Avallon et Saulieu, les villages semblent fantômes, on n’y voit pratiquement aucun commerce.

          Dans ces conditions, des urbains ne tiennent pas 2 ans.

          1. plutarque

            Je connais bien la côte entre Dinard-St Brieuc-Plouha : c’est loin d’être « sauvage » ! St Brieuc est proche, une préfecture avec tout le confort moderne, la route est excellente.

            Je ne connais pas les autres lieux que vous citez, mais je sais des vallées en Lozère ou l’on est à près de 2h de l’hôpital le plus proche et où l’on accède par des sentiers de mules. Je connais une centenaire qui y habite, dans un vieux mas, sans eau courante… Neige en hiver, myrtilles, châtaignes et cèpes…

            Cette vie n’est pas faite pour tous, c’est sur. Vous m’ajoutez une connexion internet et la capacité d’y travailler, je signe des deux mains.

          2. Aristarkke

            Sur la N6, seuls les grands bourgs ont encore une vie commerciale minimale comme effectivement Saulieu ou Arnay le Duc, même et surtout en s’échappant de la route principale.
            La pratiquant plutôt régulièrement depuis plus de quarante ans, j’ai été témoin de la désertification progressive attestée également par les durées excessives des mises en vente (pannonceaux délabrés encore en place longtemps après disparition de l’agence Burgendy Lire, par exemple)

          3. Aristarkke

            Mais ce phénomène est perceptible aussi dans à peu près tous les patelins de la RN 17 entre Arras et Roye. Seules Bapaume et Péronne sauvent le niveau quoique Bapaume coule lentement (emplacements commerciaux en plein centre sur l’axe principal qui restent vacants à n’en plus finir…

            1. Aristarkke

              Pourtant, ces communes coincées entre deux axes importants dont l’A1 devraient plaire à l’heure du digital…
              Notamment avec des prix immobiliers bas…

              1. plutarque

                Encore faut-il pouvoir travailler…
                Je connais un ancien banquier qui s’est installé dans un magnifique coin de Corrèze, a retapé une ancienne demeure avec tout confort moderne et s’est installé une salle des marchés dans son sous-sol.

                C’est prodigieux en j’envie sa qualité de vie, mais ce n’est pas à la portée de tout le monde.

          4. taisson

            « vous êtes alors à 1h 30 de l’hôpital » A conditions que l’accès automobile privée soit encore possible…
            Parking , soit à un kilomètre, ou volontairement inexistant ou réservé, accès autorisé aux seules ambulances ou taxis médicaux,,
            Une bonne demi heure supplémentaire pour se garer est à ajouter, déjà aujourd’hui dans bien des endroits !
            Et quand l’accès à l’agglomération sera interdit à votre auto,
            et qu’il faudra prendre le tramway ou l’autobus pour aller passer un examen au centre ville, mieux vaudra être en bonne santé pour aller consulter !
            Ou simplement pour aller vers un service quelconque, même non médical,
            En plus, aucune économie réelle n’est faite, les structures se télescopant sans logique…

            Leur rêve, cauchemardesque, décrit dans les ouvrages de science fiction est en construction, ce qui est normal, puisqu’ils ont idéologiquement gagné, par intoxication sur le plus grand nombre !

            Décroissance, désindustrialisation, agriculture étatisée par l’absence de logique économique nationale, suppression des libertés de déplacement et de consommation, regroupement des populations dans des zones urbaines plus faciles à contrôler, dilution des modes de vie par l’apport massif ou l’élevage sur place de populations inassimilables….

            Pas besoin de recruter des génies du marketing pour faire passer tout ça en douce, il suffit de sortir la carte écolo-sauveur de planète! Les argumentaires sont tellement faciles à construire, surtout s’il sont idiots, que s’en est désespérant !!
            Et pour revenir au sujet, Paris c’est juste un super concentré ou l’on retrouve les résultats de toutes les imbécilités qu’ils peuvent inventer !
            Logique, la plupart de ces salopards sont sur place!

          5. Aristarkke

            Sur la côte bretonne, les medecins…
            Ouais, mais pas à Carnac : 5 plaques de généralistes pour un bourg de 2.500 habitants fixes…
            Quand j’évoque le drame d’ici en IDF, seconde couronne, trente bornes du periph’ par A6, RER (bon, d’accord le D), centres commerciaux à s’y perdre, etc… où il a fallu *deux ans* pour retrouver une toubib généraliste (et en plus, pas une perdrix de l’année laissant anticiper une rebelote dans moins de dix ans)

  9. Aristarkke

    Grâce soit rendue à Monseigneur de Cèze pour la morue du jour qu’il nous donne par incidence.
    la tradition a du bon, tout de même. Même l’ADP peut faire bombance, ainsi !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Un peu de respect, vous parler d’une personne qui a été élue meilleur maire du monde, s’il vous plait.

      1. Aristarkke

        Ils ne l’ont pas goûtée, ces juges… 😕
        Mais tant que l’on reste au niveau bla blanc, cela peut passer tant le verbe est enchanteur, façon Potemkine.
        En revanche, dès les TP, c’est le drame…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      « Léon » Castaner n’en rate pas une. Un ministre de l’intérieur qui va se bourrer la gueule avec des putes dans un bar louche, c’est du grand art. Chapeau l’artiste.

      1. Le Gnôme

        C’était l’avantage des maisons closes, elles étaient closes et un ministre, voire un prince de Galles pouvait s’y bourrer la gueule ou lutiner l’accorte pensionnaire en toute discrétion.

        1. P&C

          Oh que non… Les archives de la police dun second empire sont éloquentes à ce sujet : la police des moeurs est au courant de tout, y compris de certains goûts de certains députés.

          Quant à cassenoisettes, c’est un mafieu. Normal qu’il fréquente les mêmes lieux que ses congénères. Mais il n’à même pas la classe d’escobar…

                1. Pheldge

                  tu prends tout à l’envers : le problème, c’est pas le manque de candidates, mais la pénuries de satyres arrogants et trop sûrs d’eux, et blindés de thunes, en clair, la pénurie de DSK ! 😉

                    1. Hussard Bleu

                      Je n’en disconviendrai pas : nous sommes icite en effet dans la spiritualité d’altitude la plus éthérée…

                      Nonobstant, je commence à m’interroger, au vu de l’influence grandissante de cette philologie du « gioco di parole », dite aussi Philoulogie, s’il ne conviendrait pas de dresser une sorte de barrière sanitaire autour de l’ADP…

                      Ne serait-ce que pour le bon renom de ce noble Blogue, et la santé mentale de nos tendres apprentis libéraux…

  10. Infraniouzes

    N’oublions pas que la « culture » est le fer de lance de la gauche. La Gauche, seule, sait où est le beau, le bien, le digne de passer à la postérité. Elle cherche désespérément à se refaire une santé (une virginité) auprès des Parisiennes et des Parisiens. Et c’est urgent, les élections approchent. C’est à se demander si les édiles parisiens connaissent leurs musées, Orsay, Louvre, Guimet… qui, eux, nous montrent ce qui est beau, éternel. Mais les intellos ont cette marotte de se tortiller en tout sens pour qu’on les regarde, qu’on les cite, qu’on les admire. C’est « Les Précieuses ridicules » à la puissance 100. Mais je crois qu’on l’a déjà dit sur ce blog. Attendons-nous à voir n’importe quoi, en n’importe quel lieux, quel qu’en soit le prix, dans le fol espoir que les Parisiennes et les Parisiens votent à 51% pour les misérables qui ramènent Paris au niveau d’une décharge publique dans un invraisemblable foutoir. Vieux proverbe: « la fin justifie les moyens ». On y est.

    1. taisson

      Compte tenu que ce courant d’idées est « celui qu’il faut  » pour être dans le coup, et que les gens qui font le vrai travail utile, en gros ceux qui remplacent les domestiques de l’ancien temps, ne votent pas à paris, l’élection d’un clone ou la réélection d’hidalgo ne font aucun doute !!
      On l’a bien vu avec macron, ce système dispose d’une infinité de « rechanges », pour se maintenir en place….Et procéder à une destruction inéluctable de tout.
      Pour le remplacer par quoi ? C’est la le seul mystère !

    2. BDC

      L’art moderne va avec le niveau culturel des « élites ». J’aimerais bien visiter la galerie des peintures de la Renaissance avec Maquerond et notre Hussard, vérifier les références du mignon sur l’Antiquité et l’Histoire, domaines culturels que maîtrisaient les élites de l’époque. Alors que devant un plug anal, alors là les bobos comprennent très bien et peuvent palabrer sur les bienfaits du progressisme. C’est bien pratique cet art épuré pour masquer le nivellement par le bas, et maintenir les bobos dans leur sentiment d’appartenance à l’élite.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        L’art « classique » doit apprendre à se lire, il a sa grammaire, son vocabulaire, ses références. De ce fait, le comprendre et l’apprécier nécessite un apprentissage, mais en contrepartie, on se retrouve libre de ses affinités avec tel ou telle oeuvre ou artiste.
        Avec l’art contemporain, c’est tout l’inverse. Il s’ingénie à casser les clefs de lecture, il n’y a pas d’analyse réellement possible, la seule opinion qu’on peut (doit) avoir dessus est celle reprise des autorités officielles de l’art contemporain, comme le MOMA en premier lieu. Il n’y a donc en réalité aucune liberté avec l’art contemporain mais exclusivement du conformisme, bien qu’il prétende le contraire.
        C’est un instrument d’asservissement moral et intellectuel des élites au service des élites, ainsi qu’un puissant instrument de discrimination sociale. Il y a ceux qui savent ce qu’il faut admirer et le autres.
        Sous cet angle, ça concorde parfaitement avec le socialisme autoritariste et décadent d’Hidalgo.

  11. Boutros

    Et encore notre inestimable hôte n’a t-il pas mentionné ces extraordinaires travaux de « rénovation » de grandes places afin de les interdire aux voitures et ce, au prix (hallucinant bien sûr) d’ un épouvantable bordel.

  12. Guillaume_rc

    Effectifs de la Ville de Paris à l’arrivée de B. Delanoé : 40.000 (à la louche)
    Effectifs actuels : 62.000 ( sans compter les presta externes, pour le stationnement par exemple).

    Ai-je besoin de rajouter quelque chose ?

    1. Aristarkke

      Il le semble que c’est même bien plus de 62 kpersonnes parce que le décompte est fait en « équivalant temps plein ». Donc autant d’électeurs supplémentaires acquis à bon compte…

  13. Jacques Huse de Royaumont

    Personnellement, je vais de moins en moins à Paris, bien qu’habitant tout prêt et travaillant encore plus prêt.
    d’abord, les transports pour s’y rendre sont aléatoires, impossible de planifier une sortie au théatre, par exemple : vous n’êtes jamais sûr d’arriver à l’heure, même en étant prévoyant dans les délais. Ne parlons même pas d’y aller en voiture, les aménagements récents ont rendu la ville incirculable.
    Ensuite, la ville est de plus en plus inquiétante, avec des migrants (comme on dit) de plus en plus présents.
    L’attrait de la ville est aussi en baisse, elle est sale (voir la station d’Auber) et envahie de touristes qui rendent infernal n’importe quel endroit potentiellement sympa, tout en faisant grimper les prix et baisser la qualité des services.
    Quant aux oeuvres d’art d’âne de Paris, c’est une insulte au bon gout, mais on peut toujours regarder ailleurs.

    1. Aristarkke

      Quand nous sortons pour profiter de la trépidante vie parisienne, nous prenons systématiquement l’AX. Cette modeste voiture ayant le pouvoir de profiter des places impraticables à tant d’autres…

        1. Aristarkke

          Oui, la Furio qui est la version catalysée de la GT qui était elle même la dérivée de la Sport en un peu mieux équipée mais un moins puissante que la dernière citée (stoppée de production en 91 ou 92, because la *pollution* des carburateurs.).

        2. Aristarkke

          Cet été, je vais lui faire un grand reset pour ses 150 kkm et ses 25 ans avec réfection tous joints moteur, embrayage, freins, roulements… + qq babioles comme la fermeture centralisée.

    2. Hussard Bleu

      Dans ma petite ville morvandelle, les plus belles maisons ont été monopolisées par des Parisiens retraités, lesquels, ayant vendu à prix d’or leurs appartements, ont pu s’offrir des demeures, pour certaines historiques…

      Il y a quelque temps, l’une d’entre elles a fait l’objet d’une très belle restauration, avec réfection du mur d’enceinte sur rue, dans une teinte de jaune pâle. J’ai été délicieusement titillé de voir le nom du propriétaire sur la boîte à lettres : « Vermeer »…

      Dans une épigrammes, un de mes bons amis a lancé : « HB est un des meilleurs spécialistes de Proust à ne l’avoir jamais lu »… en quoi ce « French wit » exagère…

      https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Vue_de_Delft

      Ayant un jour croisé ce Vermeer alors qu’il sortait de chez lui, je lui demandé s’il était batave : non point, il était seulement flamand, de Lille ou de Roubaix, j’ai oublié… et travaillait dans la logistique…

  14. LaVitreCassée

    En environ 200 ans, on est passé du  » laisser passer » des Physiocrates au « laisser pisser » des idiocrates… Pas de doute, ce pays marche dans le bon sens !

  15. Léo C

    Nul besoin d’ajouter, c’est le credo, la griffe des socialos. La gabegie orchestrée.

    Combien de postes de fonctionnaires supplémentaires lors des deux mandats Mitterrand ?

    18 ans de socialisme à Paris nous confortent dans notre appréciation.
    Néanmoins Notre Drame de Paris décroche les palmes.

    Je me réjouis (peut-être trop rapidement) à l’idée qu’elle sera renvoyée l’année prochaine à un poste qui lui convient bien mieux: les oubliettes de la politique.

      1. Calvin

        Jurisprudence française : le successeur sera pire que le précédent.
        Pour Hidalgo, ça paraît impossible, mais ne presageons de rien…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          On avait dit la même chose pour Hollande, et en fait…
          La classe politique française ne manque pas de ressources.

          1. MCA

            En fait on le dit à chaque fois et à chaque fois on réussit à trouver encore pire.

            Viendra bien un jour où ça va s’arrêter j’espère!

                  1. MCA

                    En attendant cette hypothétique situation, c’est mon tour de « vacancer » et au tien de bosser.

                    D’ailleurs je ne vais pas tarder à me prendre 6 mois de vacances pour ma petite remise en forme histoire de durer un peu plus longtemps.. :o))))

                    Et tu vois, je ne suis pas rancunier : Tchin!

                    1. albundy17

                      « c’est mon tour de « vacancer » »

                      Spécialiste depuis ta naissance tout de même :roll:, le nez fin (avant les alcools provocants les pifs bourgeonnants ^^)

                      Bon, comme tu auras tout cramé, je n’aurais pas de retraite, mais je ne t’en veux pas, j’aurais fait pareil :mrgreen:

                    2. MCA

                      Kérosène?
                      pas cette année (à moins que l’envie dépasse mon pouvoir de résistance; ce qui n’est pas à exclure) par contre l’année prochaine ça devrait dépasser le quota de l’écolobienpensance.

                      Cela dit je n’arriverai jamais à la cheville de l’hélicologiste ou de la mafia de Davos; mais comme le colibri, à mon modeste niveau je fais ce que le peux…

                    3. Pheldge

                      à ta place MCA je me ferais discret … sinon y’en a une qui va avoir envie de te faire l’appeau 😉

                  2. MCA

                    @albundy17 16 mars 2019, 11 h 58 min

                    « je pourrais partir en vacance  »

                    Dans 50 ans?

                    le déambulateur pour gravir le Mont Blanc…. tu veux figurer dans le livre des records à ce que je vois !

          2. Léo C

            A bien y réfléchir, vous avez sans doute raison. Ils ne manquent pas de ressources. Il y aura toujours un lapin sorti d’un chapeau.

            Ça ne me rassure pas.

        1. Aristarkke

          Son blog Seuil critique, est en panne depuis la mi-octobre. Ce n’est pas qu’elle écrit/écrivait prolifiquement mais elle émettait bien un à deux billets mensuels…
          Il me semble que l’ADP avait un contact direct avec elle. Philou, STP, quelle(s) nouvelle(s) de la Suisse ???

            1. Dr Slump

              Son inactivité sur le ouèbe ne signe pas pour autant son avis de décès. Je me rappelle qu’on a donné l’inénarrable Pouf Pouf pour mort, et il a fait une courte réapparition récemment.

          1. Pheldge

            je n’ai plus de réponse à mes mails, elle répond toujours … ce n’est guère engageant, vu ses problèmes de santé.

          1. albundy17

            lol, t’es bête, quand on claque, les coms sont posthumes.

            J’avais un gars super dans min coin, justement de la partie de feu Sam, celui ci venait faire les entretiens courant, ou réparations sur mon fourgon, là ou j’avais un chantier, c’était le bonheur, mais bon, il a claqué à 52 ans, le coeur. ça fait réfléchir…

  16. Calvin

    Quand les édiles et les bobos auront transformé Paris en campagne infestée de mulots et autres ravageurs, il n’y aura qu’à reconstruire Paris à la campagne…

    Les bobos ne demandent qu’à vivre à la campagne. Après avoir, évidemment, porté plainte contre les coqs qui chantent le matin, les tracteurs qui sèment la nuit, les cloches qui sonnent chaque heure, etc…

  17. Tess

    certains artistes contemporains (je parle de l’art conceptuel pas de la période artistique ( et leurs acolytes politiques) ont vraiment un problème avec la sexualité. Ou plutôt ils promeuvent la sexualité sous toutes ses formes avec l’aval des bobos.
    Dans l’éducation nationale (avec les lobbings LGTBXYZ……), ils vont jusqu’à apprendre à des enfants de 10 ans que les organes sexuels sont le pénis, le vagin et l’anus ! Maintenant l’anus est devenu un organe sexuel. On arrête pas le progrès !

    1. Dr Slump

      Z’ont oublié la bouche, nan? Et les pieds, c’est bien connu de tous les fétichistes. Reconnaissance prochaine des fétichistes, et des droits spéciaux qui leur sont dus!

      1. Tess

        Ca va venir avec « les ateliers du goût » (conf un instit qui faisait ce genre d’atelier pour se faire sucer) généralisés pour tous les enfants !

          1. Dr Slump

            Les zones érogènes varient selon les individus et les cultures, et donc fondamentalement, oui, toutes les parties du corps peuvent être des zones érogènes.

  18. poilmek theo

    comment fait-on pour te contacter ? libéral convaincu, j’ai la (mal)chance d’être dans le sérail de la ville paris. je voudrais juste réparer quelques erreurs dans ton article

    1. Val

      @poil Et c’est là qu’on sait que ce nouveau bienvenu est soit jeune (flemme combinée à un manque d’attention) ou très vieux (ne sais pas que presque tout contenu web a une section « nous contacter » . Maintenant regardons le prénom : Théo, vraisemblablement le sien, ce qui nous donne un jeune entre 15 et 28 ans plutôt qu’un vieux qui aurait 210 ans. Regardons la prose : pas de faute, ce qui nous donne un jeune individu ayant profité d’une solide éducation. Bienvenue ! Mais fais-nous donc profiter des erreurs de Hash en direct, ça ne lui fait pas de mal de se faire challenger.

        1. Theo31

          Tututut ne m’enterrez pas si vite. Mon cardiologue m’a dit que tout allait bien. Même l’INR est bon maintenant. J’ai encore de la marge pour écouler mon stock de jeux de mots très hautement subtils qui ont assis ma réputation. 😀

          1. albundy17

            Loin de là l’idée, mais bon, certains éléments nous laissent à penser que Théo n’est pas l’apanage de la tranche d’age proposée par la Val.

            à moins que tu sois déjà tout pourris, mais ça j’en connais un rayon (cadeau l’adp, t’as visiblement besoin de matière)

            1. Pheldge

              Val est-elle à ce point en manque d’affection, qu’elle « propose de la tronche d’age » aux petits jeunes ? 😉

      1. albundy17

        « Mais fais-nous donc profiter des erreurs de Hash en direct, ça ne lui fait pas de mal de se faire challenger. »

        Pis comme il fait moche, on pourra sortir les chips

      2. Aristarkke

        Hem ! Dans ville Paris, il manque un *de* et une majuscule… 😛
        Les erreurs attribuées au Patron peuvent aussi s’entendre comme des propos ou des faits encore plus « troporibles » que les horreurs déjà relatées…
        A libéral, libéral et demi… 😉

  19. Husskarl

    HS climatique : mais je me demandais, quelles sont les nouvelles des trous dans la couche d’ozone ?
    Il y a de cela quelques années, on nous ennuyait profondément avec ca et nous n’avons plus de son plus d’images. Le CO2 a pris la place ?

      1. Husskarl

        Les conclusions officielles sont justement évasives, certains parlent de brevets et de thune et l’ONU se félicite lui même de son utilité. Y a de quoi avoir quelques doutes.

        En 15 minutes, ce que j’ai surtout constaté c’est que nos datas était de seulement quelques décennies et que le trou s’ouvrait et se refermait de manière cyclique. Bref, ca ressemble à du réchauffement climatique réchauffé avec un manque de démonstration complet…

    1. pabizou

      Ouaip, plus facile à taxer sans doute… Mais ne desespéres pas, en cas de besoin il reviendra, il est juste rangé sur le piano, derrière la bouteille d’huile, au cas ou…

      1. albundy17

        on ne peut plus taxer, les cfc sont interdit et disparu excepté ds les vieux fridge.

        J’ai d’ailleurs refait le plein en gaz tueur l’année dernière du frigo de mon garage, suffit de savoir ou en acheter, mais bon, ça reste rare.

    2. taisson

      Et la prochaine ère glacière qui devait arriver à cause de modification des tâches solaires ?
      Remplacée par le réchauffement ?
      Comme disait (entre autres..) Pierre Dac : » Les prévisions sont très difficiles, surtout quand elles concernent le futur » !!

      1. albundy17

        Laisse le temps au temps, si cela arrive, ce ne sera pas sur ta courte vie, contrairement au RCA qui a libéré des glaces le passage nord en moins de 20 ans…

        meteo62et59.unblog.fr/couverture-de-neige-en-hemisphere-nord/

          1. albundy17

            Ben si, c’est congelé à mort, il y a aussi tout ces portes conteneurs dont on voit les déplacements, s’évertuant à passer par le sud, a se rallonger la route pour le plaisir, je me demande si ça fond plus qu’avant l’invention du co²

            1. MCA

              Je ne sais pas si ça peut faire avancer la science mais les glaçons que je mets dans l’apéro fondent toujours à la même vitesse.

  20. LaVitreCassée

    Pour aller dans le sens de l’article:

    https://twitter.com/EricPiolle/status/1106853234059165696

    Attention, ici on a la fine équipe de la Mairie de Grenoble qui  » passe à la vitesse supérieure ».

    Encore un bel exemple de communication insincère et catastrophiquement foireuse, suffit de voir les commentaires… Entre ceux qui soulignent, à juste titre, qu’il y’a des choses plus importantes à traiter dans cette ville ( les bagnoles qui brûlent depuis plusieurs jours sans arrestations et encore moins préventives comme pour les gilets jaunes…) et ceux qui se plaignent du « manque de diversité » des individus sur la photo (que des hommes blanc…etc)…

    1. Pheldge

      c’est vrai que ça serait croquignolet de voir ces mâles blancs remplacés par tout le panel de la diversitude gaie, depuis le Sénégalais en boubou, au reubeuh en djellaba, en passant par le DJ Antillais trave-bas résilles version « méga-teuf à l’Elysée », un blanco style Village People,cuirs et tatouages, sans oublier un noiche pour rompre la monochromie … sûr que ça aurait de la gueule ! 😉

    1. Dr Slump

      Bien vu Major, et en particulier certaines célèbres devantures qui n’en finissent pas d’être rénovées, d’un mouvement « social » à l’autre! 😀

    1. Dr Slump

      Très bon résumé de la situation.Le plus beau est à la fin:

      « l’énorme charge salariale de la fonction publique a été prise en compte dans le calcul du PIB 2018. Ainsi, le PIB augmentant, le pourcentage de la dette par rapport au PIB est resté à 99 %, sans dépasser les fatidiques 100 %. Idée géniale de Darmanin que de transformer une grosse charge en produit ! »

      Si le mensonge et l’escroquerie ont pu atteindre ce niveau « génial » au plus haut niveau de l’état, alors il faut abandonner tout espoir. Tout est perdu, l’honneur aussi.

      1. albundy17

        Oui, tu peux aussi y ajouter la génialisimme idée de juppé du hors bilan, on doit dépasser les 250 % de dette/ pib

            1. P&C

              Marginal ? Il y a 10 ans, le chichon était le 4eme sectour me plus important en terme de pib en région Rhône Alpes, après les plastiques, la pharmacie, et l’informatique. Ça a du évoluer depuis…

              1. albundy17

                N’importe quoi, le marché mondial de la drogue est estimé à 243 milliards, en regard de 80 trilliards.

                Comme en france on se défonce pas mal, c’est estimé à moins de 0.1 % du PIB

    1. P&C

      Que les fdo ont laissé faire semble t-il… donnant un prétexte en or au macaron pour serrer la vis en prévision de la réforme des retraites, et au cassenoisettes pour mutiler encore plus.

      1. « ont laissé faire »
        Pfff. Le préfet a choisi de surprotéger l’Elysée au détriment du reste alors même que les RG avaient indiqué qu’il y aurait plus de casseurs. Standard.

          1. Que la situation ait été utilisée au profit du gouvernement, c’est une évidence. Mais il n’y a pas besoin de mettre sur le dos d’un machiavélisme et d’une préparation ce qui peut amplement s’expliquer par l’incompétence. Et là, vu la trempe du préfet en question, l’incompétence est parfaitement crédible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.