Mélenchon, le Pen : nos anticapitalistes ont encore une fois besoin de l’argent des autres !

La lutte contre la financiarisation de la société, véritable priorité assumée de Jean-Luc Mélenchon et de tout son parti derrière lui, bat son plein… mais pas trop non plus : il ne faudrait pas que cette lutte soit à ce point virulente que le parti s’en trouverait financièrement dépourvu.

Que voulez-vous, les temps sont durs : malgré les financements de l’État, malgré les subventions diverses et variées, malgré les coquets émoluments des députés et autres élus de la France Insoumise dont une partie est normalement reversée au parti, ce dernier n’a pas réussi à suffisamment emprunter auprès des banques pour financer sa campagne pour les élections européennes au point d’obliger son lider marxismo Jean-Luc à lancer un appel à ses électeurs et sympathisants.

Logique implacable d’un parti dirigé de main de maître : après avoir expulsé avec colère et mépris tous les produits de son corps dans la direction générale des banques, après avoir expliqué urbi et orbi que la finance était une plaie immonde que la société ne devait plus supporter, après avoir bien fait comprendre que la richesse était une tare innommable et envisagé les pires sévices – notamment fiscaux – à l’encontre des impétrants ayant l’impudeur de gagner un peu trop d’argent, il fallait pourtant s’attendre à ce que les riches, les banques et la finance en général soient quelque peu réticents à prêter à ces gens dont le credo parfaitement assumé consiste à leur faire rendre gorge.

Mais voilà : la nature humaine étant ce qu’elle est et la cohérence d’ensemble d’un collectiviste étant généralement assez sommaire, Jean-Luc Mélenchon se retrouve donc à faire de la retape sur les intertubes et au-delà pour que le sympathisant, le militant ou le simple citoyen conscient de son devoir démocratique mettent quelques piécettes dans la (trop) petite tirelire du parti anticapitaliste.

Et même si le contribuable, habilement présent dans le sympathisant, le militant ou le simple citoyen a déjà participé, cela ne suffit pas.

Pour Jean-Luc, c’est l’occasion indispensable de lancer un « emprunt populaire » qui le sera d’autant plus qu’il demande à ceux qui versent du pognon de ne pas mégoter : le don minimum est de 400€, soit un bon tiers de SMIC. Il semble qu’être Insoumis se mérite et que ce parti n’entend pas fricoter avec ceux qui n’auraient que 100€ à mettre au pot (sans parler de la vile plèbe qui ne pourrait participer qu’à hauteur misérable de 5 ou 10€, les gueux).

Pour ce prix-là, on sera cependant étonné de n’avoir qu’un lider marxismo un peu usé et assez peu de goodies amusantes. Pas d’autocollant rigolo, pas même de mug Jean-Luc, ce qui est pourtant un classique des Patreons et autres cagnottes Kickstarter dont notre politicien aurait pu s’inspirer afin d’inciter son cœur de cible officiel (le prolétaire en pleine lutte des classes) à cracher au bassinet et rejoindre le cœur de cible réel (le bobo parisien, ventre plein, tête vide, qui croit dur comme fer à la bonne idée de forcer les classes moyennes modestes à payer pour les services publics utilisés par tout le monde sauf elles).

C’est vraiment dommage d’autant qu’il y avait là un intéressant développement marketing pour la France Insoumise en fonction de l’investissement consenti : pour un tiers de SMIC, un ouvrage du chef dédicacé ; pour un SMIC, un mug ; et pour 10.000€ de dons qui – à n’en pas douter – ouvrirait enfin la possibilité d’avoir Jean-Luc un jour président, un magnifique goulag à monter soi-même pour gagner du temps sur ce qui ne manquera pas d’arriver ensuite…

Mais non, décidément : pas de stickers, pas de mug, pas de jouets éducatifs sur les vertus de la rééducation citoyenne. On paye, cher, et on s’estime heureux si, un jour, un remboursement survient.

Parce qu’il faut bien le dire, si la question du « populaire » de l’emprunt se discute évidemment, l’aspect « emprunt » aussi : l’historique de nos Insoumis, en matière de bonne gestion des deniers qui leurs sont confiés, ne plaide guère en leur faveur. Ce n’est pas comme si les affres financières et salariales dans lesquelles se débat actuellement Le Média, pure-player entièrement dévoué à la cause mélenchoniste, indiquait une excellente maîtrise des coûts et des prestations de services des intervenants habituellement liés au parti… insoumis aux règles habituelles de bonne gestion rigoureuse.

Du reste, soyons fair play : il semble bien que les banquiers, quelque peu réticents à prêter de l’argent aux insoumis prêts à les pendre avec leurs tripes, aient autant de scrupules à ouvrir les vannes du crédit pour l’autre parti de l’extrême. Marine Le Pen en est, elle aussi, réduite aux mêmes expédients et doit lancer à son tour un emprunt auprès des Français.

On comprendra que ces derniers, comme les banquiers, hésitent, tant pour Marine que pour Jean-Luc. Les faits d’armes du FN devenu RN en matière de gestion concrète de ses deniers laisse un peu à désirer là encore.

En fait, c’est toujours le même constat : ça veut gérer nos vies, gérer un gros budget (qu’il soit français ou européen), mais c’est globalement assez peu capable de fonctionner sans les subventions de l’État ni l’argent des autres. Pire encore : il leur faut faire, en dernier recours, appel à des cagnottes Leetchi et autres emprunts de la dernière chance alors que le don des individus intéressés par leurs programmes devrait normalement être leur unique moyen de subsistance, pour eux comme pour tous les autres partis.

Très clairement, tout en conservant une « auditabilité » totale de leurs comptes pour s’assurer l’absence de corruptions et de magouilles diverses, la restriction des moyens financiers des partis politiques aux seuls ressources provenant des adhérents et des sympathisants ramènerait ces partis à une plus grande et bien nécessaire humilité, indispensable pour ces gens qui entendent, in fine, régler nos vies et piocher dans nos porte-monnaies. Leurs budgets de campagne seraient plus petits, leurs moyens plus modestes, mais on gagnerait en sérénité : occupant enfin la place (très modeste) qu’ils devraient dans les campagnes politiques, dans les médias et dans nos esprits, ils auraient au moins l’expérience de vivre chichement à budgets tendus ce qui les entraînerait pour la phase suivante, au manettes d’un État exsangue où la recherche de toute économie devrait primer sur toute autre activité.

Au lieu de quoi nous avons des partis enflés de leur propre importance, baignant dans l’argent des autres pris de force, nous imposant leurs agendas idéologiques et politiques avec notre argent même lorsqu’on n’a aucune envie de les soutenir (eh oui, on oblige ignoblement certains à financer les idées de ceux qui veulent les passer par la corde), et, pire que tout, suant tellement de la dette par tous les pores qu’ils n’arrivent même plus à boucler leurs budgets.

Tout cela est tellement cohérent, rassurant et promet des lendemains tellement vénézuéliens !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires325

  1. Aristarkke

    Melenchon vouant les bailleurs de fonds aux gemonies sauf lorsqu’il en a besoin, se trouve fort depourvu maintenant d’etre pris au sérieux…

  2. Le Gnôme

    Dans les démocraties « populaires », les gens étaient obligés de souscrire aux emprunts. Pourquoi ne pas faire de même avec les militants de ces partis, il faut savoir se sacrifier pour la cause.

      1. Le Gnôme

        Dans mes impôts se trouve aussi une subvention pour les partis politiques, alors … Un des adages du Moyen-Age était « Le roi doit vivre du sien », c’est à dire du revenu de ses biens. Un parti politique doit vivre des cotisations de ses membres, point barre.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Je crois que l’on doit à l’inénarrable Ségolène d’avoir changer les règles du jeu au début des années 90. Sous prétexte de moralisation, bien entendu. Depuis, les partis vivent de fonds publics, sous condition implicite d’avoir fait allégeance au système en place.
          Depuis, les partis n’ont plus besoin de militants ou de sympathisants. Juste de contribuables.

          1. Pheldge

            Faut reconnaitre que l’ancien système, à base de fausses factures, de rétro-commissions et autres pots de vin, était assez inégalement réparti. Là tout le monde il est obligé de contribuer, c’est « l’égalité réelle chère à Flamby … 😉

            1. albundy17

              Comme ça, c’est double dose, y’a l’égalité pour payer par tout le monde, pis les pots de vins se poursuivent tout autant, et ça rentre toujours ds les mêmes poches

      1. Pheldge

        moi je te trouve du 80 €, de l’escort qui reçoit chez elle, résidence sécurisée, avec la clim, il suffit de savoir chercher 😉

        * et c’est pas la peine de me demander, je ne sers pas d’intermédiaire, vous vous débrouillez !

          1. Pheldge

            provoque moi pas , que je te dis, sinon j’en connais un que il va se retrouver avec un message perso contenant des « liens coquins » qu’il sera bien embêté pour justifier à Madame ! 😉

        1. Aristarkke

          C’est depuis que tu es marié que tu as renoncé à être un eleveur de cheptel comme tu te plaisais à nous l’asséner à chaque occasion ???

          1. Pheldge

            Éleveur de cheptel, tout de suite les grands mots ,.. traite moi de proxo tant que tu y es !
            J’ai à peine donné quelques vagues conseils en relation publique… 😉

              1. Pheldge

                et alors ? à mon âge (pas aussi avancé que le tien, mais quand même …) j’ai le droit de faire preuve de générosité ! et d’offrir une désintéressée et paternelle protection !

                1. Aristarkke

                  Paternelle???
                  Tout le monde pensait, à t’entendre, qu’aucune donzelle n’avait arrondi ses formes après ton coaching ???

            1. Aristarkke

              Tu ne nous aurais quand même pas servi des bobards, toi, la probité faite homme !
              😕
              Hem, Hem…
              [mises à part, les ardoises dont tu es couvert, bien évidemment, me souffle l’Al…]

                1. Aristarkke

                  Et quand tu parlais de sa mise perdue de rhum (kil?) que tu n’ avais toujours pas vue arriver dans ta BAL malgré le généreux laps de temps déjà écoulé, tu parlais donc de quoi au juste ??? 😉

                  1. albundy17

                    Rhoo, ce n’est pas une ardoise, juste une perte d’honneur et de crédibilité, s’il en fallait.

                    Et je n’oublie pas que je devais goutter cet élixir avant de passer à trépas, mais bon, hein…

                    1. Pheldge

                      je t’explique la manip : pour pas se faire gauler par la douane, c’est le gendre qui va se charger de « transporter la marchandise » : je vais lui faire boire le rhum. Comme ça, 11 heures plus tard, à l’arrivée, tu l’attends avec une bouteille et un entonnoir à l’aéroport 🙂

            2. P&C

              Moi j’avais compris proxo…
              En plus, avec Madagascar pas loin, ce n’est pas comme si le bétail était difficile d’accès.

              1. Aristarkke

                Il paraîtrait qu’avec deux RSA Made in Grance, il est aisément possible de vivre à Mada avec du personnel de maison, compris dans le budget…

                  1. Pheldge

                    le RSA étant autour de 490/500 € … t’as juste la différence à produire. Y’a un tas d’assoces qui te fourniront les justificatifs d’adresse à la Réunion, tu t’inscrits chez Paul emploi et le tour est joué !

  3. plutarque

    J’ai lu que le Lider Marxismo a déjà récolté plusieurs centaines de milliers d’euros avec son appel au Peuple… J’aimerais savoir qui donne autant de pognon à ce clown.

    1. theo31

      C’est Mélenchiasse qui le dit. On connaît ses goûts pour les mensonges et la manipulation, notamment les photos « arrangées » de ses manifs sur les trottoirs parisiens avec une trentaines de péloilles.

    2. adnstep

      Les bobos parisiens, friqués à mort et généralement de gauche, les zartistes, vivant largement de subventions publiques, et qui ont peur de les perdre, les cadres de pseudos entreprises type EDF qui ont, plus que tout, peur qu’on les vire de leur hlm parisien, …

      Perso, je veux bien prêter à Merluchon, mais j’aimerais dans les 25-28% de rendement, pour couvrir le risque.

    3. Stéphane B

      Mon ex toubib par exemple.Excellent médecin mais avec un énorme défaut: soutenir méchankon. Pour sa décharge, c’est un pur couseranais, terre de gauche vive, de néo ruraux et de communistes issus entre autre de la retirada..

  4. plutarque

    Mais… que… quoi ??
    Mon immortel commentaire de 9h10 a été supprimé ??

    Le patron verserait-il dans la réécriture de l’histoire qui rappelle les zeureslesplusombres du caviardage stalinien ??

    ^^

  5. Gosseyn

    Lorsque vous avez de ces Français, quels qu’ils soient, se disant prêts à se battre pour leurs idées, mais incapables de verser l’équivalent des taxes sur un paquet de cigarettes à leur parti favori, cela vous donne une assez juste idée de leur valeur ; donc de ce que l’on peut en attendre.

      1. albundy17

        Si évidemment, mais avant, lors de nouveaux commentaires j’avais un mail indiquant 1, 2, 30 ou 40 nouveaux messages, maintenant si il y a 40 nouveaux messages, j’ai peu ou prou 40 mails m’indiquant un nouveau message

  6. Choupot

    Sans compter avec sa militante la plus fervente, chikirou, qui est tellement politiquement impliquée quelle partage sa vie avec meluche, tout en facturant ses services a des tarifs tout a fait capitalistes.
    Charité bien ordonnée ….

    1. deres

      Faut pas se faire d’illusion. LFI n’est pas un parti mais une entreprise personnelle de Mélanchon. Donc donner au parti revient à donner directement au gars. Cet argent servira en premier lieu à financer le train de vie de lui et de sa cour. Il parait d’ailleurs que ce monsieur se vante de ne jamais voyager en classe économique en avion car c’est une « bétaillère » non digne de son auguste personne.

  7. Jacques Huse de Royaumont

    Je me demande quand même pourquoi les banquiers sont réticents. Après tout, les 5% nécessaires pour être intégralement remboursé sont quasi-certains pour LFI et RN. Le risque est donc nul ou presque.
    Par ailleurs, les rodomontades mélenchonesques sur les supplices promis aux capitalistes n’empêchent plus depuis longtemps les banquiers d’ajuster leur costume croisé.
    Donc quel est le problème ? La seule chose qui inquiète le prêteur est de n’être point rembourser. Ces partis seraient-ils déjà insolvables et techniquement en faillite ?

    1. Aristarkke

      RN, ce sont les HLPSDNH automatiquement…
      Donc, pas bon pour l’image de marque de la banque d’être le soutien de la peste brune.

    2. Le Gnôme

      Il me semble que ces partis sont en situation financière délicates, et qu’ils ont certains ennuis avec la justice. Je crois que c’est ces derniers qui rendent les banques frileuses, un défaut de paiement du à des amendes salées et des remboursements de sommes indûment perçues pourraient amener la faillite de ses partis..

      1. theo31

        Quand il était conseiller général, Mélenchiasse facturait généreusement des prestations à sa copine Isabelle Thomas (remember 1986, affaire Oussekine), a fait embaucher sa fille sans appel d’offre et a profité d’une voiture payée par le con-tribuable alors qu’il n’était plus élu, ce qui lui valut un avertissement solennel du préfet. Le pognon des autres n’est jamais perdu.

        1. MarieA

          C’est une sale ordure socialiste qui s’est découvert une âme de Robin des Bois une fois sa carrière et ses droits à la retraite assurés. Socialiste avec les biens d’autrui, jamais avec son patrimoine de millionnaire. Un parfait petit communiste.
          S’il est si socialiste que ça, et si ému par la pauvreté des autres, pourquoi est-ce qu’il ne distribue pas ses plus de 1 million d’euros pour les distribuer à ses électeurs dans le besoin, par exemple? Aucun soutien de Mélenchon n’a répondu à ma question.

          1. Le Gnôme

            Il paraît qu’il y a 5 millions de pauvres, 1 million d’euros, ça fait 20 centimes par tête de pipe, le prix d’un carambar. Il vont avoir une indigestion, les pôvres.

          2. balthasar

            me souviens de la Carole Bouquet qui, dans la même émission de télé publique à sa gloire, faisait visiter son vignoble italien à plusieurs millions d’euros et se trouvait devant un squat du DAL du coté de la Bourse en demandant à l’Etat de loger les mal logés dans des biens appartenant à une Banque. En oubliant que son patrimoine privé avait déjà été peu ou prou financé avec de l’argent public et que l’aide qu’elle demandait pour ses malheureux devait encore venir du public.

          3. MarieA

            Trop magnifique pour ne pas le signaler :

            http://www. fdesouche.com/1186815-angouleme-il-affirme-avoir-seize-ans-ses-empreintes-revelent-quil-a-47-ans

            Angoulême : un migrant affirme avoir seize ans, ses empreintes révèlent qu’il a 47 ans

            Tellement beau que tu ne pourrais pas l’inventer.

        1. theo31

          C’est marrant justement quand les socialiste ou les communistes doivent licencier une partie du personnel du parti. Obligés d’appliquer ce qu’ils dénoncent chez les autres.

    3. Aristarkke

      Les portefeuilles des banques regorgent déjà de creances douteuses. Pas besoin d’en rajouter dans la barque, surtout à notre époque des bas taux.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Oui, pour rester à flot avec des bas taux, il faut faire attention où on déverse ses liquidités…

        Le paradoxe, c’est que la planche à billets multiplie l’argent disponible mais restreint l’accès au crédit. Pour équilibrer leur portefeuilles de prêts avec des taux bas, les banques ne peuvent se permettre aucun défaut, donc sont obligées de durcir les conditions d’accès au crédit.

                1. Pheldge

                  comme on dit « là-bas » chaussettes et jeux cons 😉

                  et oui, c’est bien vu mon Papet, ça renchérira la valeur du SG que tu fourniras 😉

          1. Pythagore

            Y’a un truc que je comprends pas ds l’article, la valeur ajoutée sur un produit est la création de richesse selon cette dame. Moi je veux bien, mais si personne ne peut payer, voit pas comment ca crée de la richesse. Par ailleurs, si la quantité de monnaie en circulation est tjs la même (i.e. pas de crédit), comment peut-il y avoir une croissance à qté constante de monnaie, ou alors je mélange les trucs ?
            Pas convaincu par l’article.

                1. P&C

                  Rome ne dépendait que marginalement de ses mines.

                  Elle dépendait énormément du butin des conquêtes, de l’esclavage pour sa main d’œuvre (dont le flux était assuré par les conquêtes), des cash machines qu’étaient les provinces orientales, qui vivaient du commerce, et des usines à blé d’Egypte et de Tunisie.
                  D’où la grande bourre contre l’empire parthe/sassanide pour contrôler le moyen orient.

                  Rome a finalement rencontré le problème du rendement décroissant : empire trop étendu, conquêtes moins intéressantes, l’administration et l’armée coutent de plus en plus cher pour tenir le truc et résister aux barbares…
                  S’en est suivit le truc habituel : dévaluations, corruption, instabilité politique, commerce qui périclite…

                  Et comme d’hab avec les empires bien posés et n’ayant pas de problèmes de main d’œuvre ou de matières premières, l’innovation est bridée… dès Marc Aurèle, les barbares germains ont de meilleures armes et armures que les romains, même leur acier est meilleur.

                  1. albundy17

                    ‘Rome a finalement rencontré le problème du rendement décroissant :’

                    T’arrives vraiment jamais à saisir, hein.

                    Quand la mine s’épuise, qu’elle soit d’or ou d’argent ou de vols, ben tu l’as ds le cul. ta société s’effondre.

                    Concernant l’empire romain, ce sont les fins d’approvisionnement des mines d’argent espagnoles qui ont sonné le glas, bien que ce soit multifactoriel.

                    Frapper sa monnaie en argent n’a JAMAIS été marginal, comme il n’aurait JAMAIS tenu ces territoires sans les payer avec de l’universel

              1. P&C

                Pas d’accord : quand Jules César avait fini de piller la Gaulle, le prix de l’or avait chuté de 20% tellement il en avait volé.
                Et pareil en Espagne renaissance quand celle ci a pillé l’or et l’argent des mines américaines.

              2. Pythagore

                Oui mais c’est comme le crédit, ca revient à augmenter la quantité d’argent en circulation.
                Pour qu’il y est un créditeur, il faut qu’il est un débiteur. S’il la qté d’argent en circulation est constante, le débiteur peut faire des arbitrages ds ses achats, mais pas acheter plus cher.
                Il me semble que sans crédit ou métal il n’y a pas d’augmentation de richesse possible, mais peut-être que je me trompe, c’est la question que je me pose.
                Comme signalé par Al, si trop de crédit ou de métal, alors, la valeur de la monnaie ou du métal diminue.

                1. albundy17

                  « Oui mais c’est comme le crédit, ca revient à augmenter la quantité d’argent en circulation. »

                  oui et nan, il y a un coût pour extraire les métaux rares (comme les autres par ailleurs), pas pour les machines à billets confiances (comme les couches).

                  Le crédit augmente les possibilités de valeurs ajoutées (on construit pas une pyramide égyptienne tout seul) Celles ci n’aurait pas été construite si les manœuvres avait été payés avec des ronds de flanc

                  1. P&C

                    Les manœuvres n’étaient que marginalement payés, le gros des ouvriers étaient levés hors saison des crues par une « corvée royale » (un impot donc)..
                    Ils étaient nourris, soignés, et logés par contre.

                    1. P&C

                      @Albundy

                      Non, pas des esclaves. Les égyptiens ne pratiquaient l’esclavage que marginalement.
                      L’immense majorité des ouvriers sont des travailleurs libres.

                      La corvée royale est un impôt levé par le pharaon : au lieu de le payer avec ta thune, tu le payes avec ton temps et ta sueur…
                      Dans plusieurs cas, le souverain a remercié les ouvriers en exemptant à l’avenir leur ville de cette corvée.

                    2. albundy17

                      @Albundy

                      Non, pas des esclaves. Les égyptiens ne pratiquaient l’esclavage que marginalement.

                      Je ne fais que dire ça depuis le début, faut suivre avec son doigt

                2. Husskarl

                  La quantité de métal est par définition/nature limitée donc c’est peu vrai.

                  L’histoire de Rome et ses mines est fumeuse…C’est n’importe quoi. PC a raison, il y a plusieurs causes et elles sont très différentes.

                  1. albundy17

                    « L’histoire de Rome et ses mines est fumeuse…C’est n’importe quoi »

                    Quand rome à commencé à payer ses mercenaires avec de la merde, ils ont cherché d’autres moyens de vivre, et c’est en bon timing avec les caisses vides de métal, curieux, nan ?

                    1. durru

                      Déjà, il serait peut-être utile de se rappeler que l’armée romaine n’a pas toujours été formée de mercenaires. C’était déjà le début de la fin.
                      Je ne crois pas qu’il soit raisonnable d’affirmer que les mines (d’argent en Espagne ou d’or en Transylvanie) n’ont eu aucun impact, mais limiter l’analyse à ce seul paramètre me semble excessivement réducteur.

                    2. albundy17

                       » n’a pas toujours été formée de mercenaires. »

                      souligne le mot toujours.

                      Et comme précisé plus avant « un des facteurs »

                      Mais sans doute majeur

                    3. durru

                      Mercenaires : un changement majeur du modèle. Au niveau de la société, mais pas du fonctionnement de l’Etat. L’appel aux mercenaires a demandé plus de ressources (et aussi d’un autre type).
                      Mais le fait de faire appel aux mercenaires n’a pas de rapport avec les mines et les métaux précieux.
                      Leur tarissement a été plus un facteur aggravant qu’autre chose. Il est apparu tard, quand le modèle de l’empire était déjà remis en question (voir le cas des mercenaires).
                      On peut les inclure dans le modèle plus général de « pillage » évoqué plus haut, mais les prendre comme critère majeur me semble, encore une fois, excessif.

                    4. Jacques Huse de Royaumont

                      Je vois que les raisons de la chute de Rome sont encore capables de donner lieu à des controverses animées. Ce qui dénote que nous nous sentons liés et héritiers de cette civilisation. La chute des Qin ou des Maya déchaîne moins les passions…

                      Beaucoup d’hypothèses et d’explications ont été avancées, sans qu’il soit à mon sens possible de dégager une cause unique.
                      Pèle-mêle, on invoque :
                      – la perte du sens moral, civique et patriotique du monde romain, qui a obligé de confier la défense du territoire à des mercenaires
                      – une crise démographique, déclenchée par une sévère épidémie de peste sous Marc-Aurèle, à partir de laquelle il devient difficile de maintenir une armée suffisamment nombreuse.
                      – une crise monétaire, due entre autre à la fuite des métaux précieux vers l’orient (les soieries chinoises et les parfum d’arabie faisaient fureur à Rome).
                      – une stagnation technologique, due en partie à l’usage trop intensif de l’esclavage, qui a mis les légions en état d’infériorité.
                      – une société qui se fige progressivement, bloquant la mobilité sociale et fossilisant l’économie (cf l’édit du Maximum qui s’essaie au contrôle des prix).
                      Je passe sur les explications comme le christianisme accusé d’émousser les vertus guerrières ou le changement climatique qui aurait mis les peuples barbares en mouvement.

                    5. albundy17

                       » une société qui se fige progressivement, »

                      J’ai la faiblesse de croire que c’en est la principale raison, du fait de sa complexité administrative, et cela vaut pour les autres grande sociétés citées et défuntes.

                      Concernant le mot « mercenaire » il y a vraisemblablement confusion ds la tête à duru.

                      Un légionnaire de Rome, devenu par la conquête de son pays par d’autre légionnaires de Rome eux même conquis, n’est pas Romain, le seul lien qu’il attache est le pognon qu’on lui donne pour faire le taff.

                      Un mercenaire, donc.

                      Et quand les mines se sont taries, il a repris son indépendance.

                      Enfin, la perte du « sens moral », inné à l’humain autant qu’à l’animal que nous sommes, n’est lié qu’au confort ou à la survie.

                    6. P&C

                      @Durru.

                      +1
                      La peste sous Marc Aurèle mine les ressources humaines de l’empire. Pendant ce temps, les germains montent de puissantes confédérations.

                      Les mercenaires s’imposent avec la destruction de l’armée romaine et la mort de l’empereur Valens contre les goths. Ces derniers deviennent les mercenaires en question.

                      A la fin, l’armée romaine est quasiment composée que de barbares.

                    7. P&C

                      @Jacques
                      Très bon résumé.

                      J’ajoute que la peste est venue suite au pilage par les armées romaines de Ctésiphon, la capitale de l’empire parthe, qui était affecté par la maladie.
                      D’après les sources, la peste tue 10 millions de personnes… sur une pop impériale de 64 millions.
                      Les efforts de Marc Aurèle seront ruinés par son fils, Commode.

                      @Albundy
                      Avec les gus à Odoacre, certes.
                      Oreste (romain, ancien secrétaire… d’Attila le Hun), l’oncle d’Augustulus, n’a pas voulu donner de terres en Italie aux mercenaires. Ceux ci sont allé voir le rival d’Oreste, Odoacre, un général d’origine et culture barbare, pensant que celui ci aurait moins de scrupules à filer du flouze appartenant aux romains. Et c’est ce qu’il fit, défonçant Oreste, et devenant Roi.
                      Et c’est lui qui a expédié les habits impériaux à Constantinople, avec un mot disant qu’on en avait plus besoin.

                      Mais le mal commence plus tôt… depuis longtemps, une bonne part des légions gardant le limes sont issus de barbares. Je me souviens d’une étude archéologique sur un camp du mur d’Hadrien… les légionnaires étaient des Suèves (jusqu’au chef du camp), et ont fait peu cas des consignes romaines de ne pas se mêler aux civils : au pied du fort c’était construit un village commerçant l(e camp romain devait subvenir à ses besoins par lui même… les légionnaires eux même passaient leur temps à faire des affaires), avec sans doute plein de prostiputes… et pas mal de ces légionnaires en ont profité pour fonder des familles sur place…

                      Avec la destruction de l’armée romaine et la mort de Valens, il faut refaire les effectifs : les goths et autres barbares fédérés font l’affaire. Ils reçoivent des terres, ce qui ruine le trésor romain.
                      Cela devient pathétique… quand Julius Nepos, envoyé par Constantinople, vient déposé l’empereur d’occident Glycerius, sont général en chef, le Burgonde Gondebeau (neveu de Ricimer…) préfère retourner sur ses terres plutôt que de perdre son temps à défendre Glycerius… qui se retrouve fort dépourvu.

                    8. durru

                      @Al
                      Non, je ne crois pas que la confusion soit dans ma tête.
                      Le légionnaire était avant tout citoyen romain (avant l’époque des « vrais » mercenaires). Peu importe ses origines ethniques. Et il n’était pas rémunéré seulement avec sa solde, il y avait aussi le statut de vétéran qui a permis, justement, à Rome de coloniser toutes ses nouvelles conquêtes et d’y imposer sa langue et ses coutumes. Ce n’est pas pour rien qu’on parle des langues latines sur une bonne partie du territoire de l’ancien empire. Partie qui était jadis encore plus importante…
                      Cette assurance retraite vaut bien plus que les quelques piécettes… Sans oublier le sentiment d’appartenance (l’identité, hein).
                      C’est trop facile de faire des raccourcis, un peu plus difficile de les faire tenir debout.
                      Ce qui est bizarre, c’est qu’au fond on est en fait d’accord : c’est l’inadaptation de la société romaine aux nouvelles conditions qui a été la cause principale de la chute. Enfin, Darwin, quoi…

                    9. Husskarl

                      Dites nous donc quel historien confirme votre theorie ? Je suis curieux.
                      Comme Royaumont, je pense que la démographie, la décadence morale et le recrutement de métèques étaient bien plus importants. Evidemment, le déclin économique est impliqué, mais je ne pense pas qu’il soit majoritairement du a l’épuisement des mines. A mon sens c’est surtout la gestion calamiteuse des finances: l’exemption de tout impôt de Rome qui vivait alors sur le dos de la province est un bon exemple. Les fêtes somptueuses de Néron ou Caligula emplissaient le peuple de joie mais vidaient les caisses et le pillage de la Dacie ne pouvait avoir lieu deux fois. En fait on pourrait dire que Rome a tenté de vivre au dessus de ses moyens et financiers et administratifs (trop grand).
                      Il y a d’autres aspects comme la manière de gouverner. Le princeps n’étant désigné que par la force des armées, Rome se déchira pour … rien. Un pays sans tête est un pays qui meurent. Un peu comme une démocratie.

                    10. albundy17

                      Un citoyen romain de navare tant qu’il est payé, et ça couine de devenir citoyen européen, faut chercher l’erreur.

                      Grandeur romaine, décadence europe

                    11. P&C

                      @Jacques

                      Allez, un mot sur les mayas et les aztèques.

                      Les mayas sont organisés en cités états rivales.
                      Leur civilisation fait plusieurs effondrements, dues entre autres à : chute des rendements agricoles, épuisement par la guerre intestine, guerres extérieures contre un ennemi plus puissant (les aztèques prennent pied en territoire maya et imposent leur tribut), commerce périclitant, etc… bref, les causes habituelles.
                      Quand Cortes arrive, il n’en reste plus grand chose…

                      Pour les aztèques, c’est différent : l’empire est jeune et encore en expansion quand Cortes arrive à Tlaxcala (cette ville est importante).
                      Les aztèques sont aussi organisés en cités états. 3 dominent, surtout Tenochtitlan. Le commerce est développé, mais en fait les marchands servent d’espions pour le compte de l’armée.

                      Teotihuacan, 200000 habitants à l’époque, la plus grosse vile du continent, est soumise à leur empire.

                      Les aztèques mettent sur la gueule de pas mal de gens (ils se mettent sur la gueule avec les mayas au sud est, avec les tarasques au Michoacán, avec les cités états nahuatl non tributaires de l’empire comme Tlaxcala… on y reviendra). Le tribut et la guerre fleurie qu’ils imposent les rend détestables pour leurs voisins (qui ont pourtant des pratiques religieuses voisines, vois vidéo ci dessous).
                      https://www.youtube.com/watch?v=rwvqsWiJQQo

                      Tlaxcala est une gosse cité état de 80000 habitants, enclavée en territoire aztèque, ennemie de l’empire.
                      Cortes, aidé par sa maitresse, la Malinche (une ancienne esclave d’origine aztèque, que Cortes va trouver dans un village maya), va s’allier à cette cité.

                      Les conquistadors ne seront jamais très nombreux : les tlaxcaltèques forment l’immense majorité de son armée. Ils absorberont la charge des aztèques lors de la bataille d’Otumba, permettant à Cortes de lancer la charge de cavalerie la moins époque de l’histoire (12 gonzes…) qui tuera le général aztèque, et provoquera le fuite de toute l’armée. Ils participeront aussi au siège de Tenochtitlan.

                      Cuauhtémoc, l’empereur aztèque après la mort de son frère (variole…) et de Moctezuma (menacé par les espagnosk qu’il avait pourtant accueilli, fini lapidé par son peuple, déclenchement de la Noche triste) tentera bien une alliance avec les Tarasques, mais ceux ci refuseront… pour se faire poutrer à leur tour quelques temps plus tard par Cortes.

                      La variole a joué un énorme rôle : on estime qu’elle a décimé 90% des indigènes. Privé de ses élites, les peuples locaux ont été facilement subjugués et acculturés par les espagnols.

                      Quoi qu’il en soit, l’immense majorité des effondrements de civilisations partage un trait commun : classe dirigeante qui fait des choix foireux.

                    12. albundy17

                      « Dites nous donc quel historien confirme votre theorie ?  »

                      Aucune idée, je ne vis pas de celles des autres et suis totalement inculte de l’avis des autres, ou de leurs citations pour me faire valoir.

                      Le déclin économique est une résultante, pas une cause.

                      La démographie, ben ça faisait du gamin comme en afrique maintenant, je vois pas le rapport, les gamins, c’est l’avenir, l’occident à choisit de finir pour préserver ses loisirs et son sommeil.

                      La fin des mines du régime de Rome a mis fin au paiement des contrées conquises, c’est pourtant assez simple à comprendre.

                      Il faut encore répéter, j’ai du le dire 15 fois mais vous faites un blocage psy, je ne parle que de causes, pas de LA cause, mais bon, hein bouché à l’emeri genre 1

                    13. albundy17

                      « @Albundy
                      Avec les gus à Odoacre, certes. »

                      Franchement les mecs, z’en avez pas marre de penser par procurations ?

                      ça vous arrive d’aligner 1+1= je pense, ou il faut absolument que quelqu’un vous donne la phrase à placer ?

                      ça me fait penser au bibi qui me cite un mec chancre du pognon public, mort depuis 250 ans pour me vanter les vertus de dieu VS la science, un « scientifique » ! LOL

                    14. P&C

                      @Albundy

                      Tu te trompes : ce sont les provinces qui financent le cœur de l’empire, pas l’inverse.

                      Odoacre n’était pas fonctionnaire : c’est un chef barbare plutôt bourrin et « entrepreneur de guerre » (mercenaire donc), typique de la fin de l’empire romain d’occident : un mec qui se bat pour sa gueule et/ou pour un employeur qui lui file assez de flouze.
                      Il bosse pour Glycerius. Quand Nepos dépose Glycerious, il jure fidélité à Népos… et encaisse du flouze. Quand Oreste (qui lui était fonctionnaire impérial !) dépose Népos, Odoacre se retire du game… quand Oreste n’a pas la thune pour payer ses gus, et quand ceux ci vont voir Odoacre pour lui demander du flouze en échange de le reconnaitre comme Roi, celui ci accepte : non seulement il va se servir chez Oreste et ses potes, mais en plus il va devenir roi et avoir la main sur la caisse.
                      Et il va réussir à payer ses troupes. Comment ? Ben en spoliant les aristocrates romains. Facile : il n’est pas romain.

                    15. P&C

                      @Durru

                      Tu fais référence à « l’honesta missio », quand le vétéran avait fini son service et recevait de la thune et surtout des terres dans les colonies ?

                    16. albundy17

                      « @Albundy

                      Tu te trompes : ce sont les provinces qui financent le cœur de l’empire, pas l’inverse. »

                      Bon sang, tu le fais exprès, ou t’es con (c’est une expression, n’est ce pas)

                      t’arrives à comprendre quand je parle de mines (pas en sous sols de la ville de Rome, hein) qui nourrissent le centre, mais que quand y’a plus brouzouf, rhooo, plus paye pour pequenot défendre frontière très loin, donc frontière devenir plus petite et pays devenir vatican ?

                      Le plus marrant, c’es que tu copies des morceaux « d’histoires » sans capter quoi que ce soit de celles ci

                    17. P&C

                      @Albundy

                      J’ai jamais dit que l’épuisement des mines d’argent n’avait joué aucun rôle.
                      La structure économique du cœur de l’empire a joué aussi : importations massives (annonce, marchandises chinoises…) et dérive budgétaire, ce qui n’a pas aidé à garder la thune (Rome ne produisait pas grand chose…).

                    18. albundy17

                      « Magnifique preuve de vacuité que de croire que la science s’oppose à Dieu. »

                      Prouver son existence par des paroles de l’escroc pasteur d’il y a 250 ans, hein… c’est plein de réflexion, que tu crois, ok,

                      des gens de science, contemporains, n’ont pas le même avis, sans l’obligation d’Y croire et un peu plus libre pour les subv et le raket.

                      Et tu parles de vacuité, la science démonte un à un les stupidités des croyances, ça te soulage juste de tes turpitudes

                  2. bob11223344bo

                    Il y a un livre la dessus.

                    Les fonctionnaires ont obtenue une multiplication par dix de leur salaire. Du coup l’Etat à divisé la quantité de métal précieux dans les pièces. Classique. Mais voila que le peuple, lui, conservait les anciennes pièces et payait les impôts avec les nouvelles. Classique.

                    S’en est suivi un belle crise économique, avec pour conséquence un renforcement du poids de l’Etat dans l’économie, qui s’est servi directement (tu ne veux pas payer ? On régule, on « nationalise », on Etatise) et une destruction du niveau de vie réel des fonctionnaires (l’Etat n’arrivant même plus à leur payer des armes !). Des habitants en général aussi, évidement. Mais sur un temps plus long. Chaque génération ayant un niveau de vie plus basse que la précédente. Bien sur, crise politique.

                    Le délire a continué, avec toujours plus de répression fiscal (+ torture et peine de mort).

                    Bref la thèse est que le socialisme aurait ruiné l’Empire, provocant des exiles fiscaux chez les Perses (!), et un désinvestissement sentimental envers Rome des population bloqué, qui se serait dit qu’après tout, ca ou bien les barbares, hein… Surtout pour payer du « Pain et des Jeux » à la populace (Niveau de vie == XIXéme siécle) de Rome. Qui veux crever pour avoir le Droit de leur payer des HLM, de la Bouffe, des Jeux, etc ?

                    Parce que sur le papier, évidement, Rome avait tout à fait les moyens de leur coller une branlé.

                    Enfin.. les « mercenaires » se sont retourné contre Rome et on pris le parti de leur frères de sang. Ca n’a pas aidé pour la défense de l’Empire…

                    L’important, c’est que tout le monde était Citoyen depuis Caracalla. Rome aurait du faire plus de pédagogie. L’Education, y’a que ca de vrai.

                    1. Husskarl

                      Cher bob, il est vrai que Rome n’avait pas decouvert l’éducation nationale, voilà la cause de sa perte.
                      CQFD 🙂

                      @al

                      Avant de penser par soi même il faut avoir les données pour. Et je me trompe peut être mais je doute que vous en ayez suffisamment en tête.

                    2. P&C

                      Caracalla avait pondu cette loi pour augmenter la base fiscale de l’empire… la caisse était vide.

                    3. P&C

                      @Bob

                      Les fonctionnaires en question, c’est surtout l’armée, et les prétoriens en particulier…

                      Beaucoup de gens des provinces ont accepté les rois barbares en libérateurs… car ceux ci étaient en général moins gourmands niveau taxes.
                      Le plus drôle est quand Genseric, roi des vandales et des Alains (après que ceux ci perdent leur roi et trop d’hommes à la bataille des champs catalauniques, ils étaient vassaux des huns) s’empare de Carthage et de la Tunisie… les locaux le prennent plutôt bien… les romains moins, car le roi vandale leur fait payer le blé… les romains vont bien essayé de reprendre la Tunisie… et vont se vautrer comme des m*rdes.

                    4. albundy17

                      « mais je doute que vous en ayez suffisamment en tête. »

                      J’en suis pour ma part persuadé.

                      Je suis également certain que ce n’est pas en reproduisant du vieux que l’on fait du nouveau.

                      C’est presque marrant, si ce n’était dramatique, de vouloir conserver vos préceptes pour argent comptant régissant l’avenir. J’écoute mes gamins, vous leurs imposez sans doute, ou ça viendra si vous concédez à votre confort pour en faire

            1. Jacques Huse de Royaumont

              équation fondamentale de l’économie :
              QP=Mv
              soit
              Quantité*Prix = Masse monétaire * célérité (vitesse de circulation de la monnaie).
              Plus l’argent circule, plus l’économie est florissante. C’est pour cela qu’il peut y avoir de la croissance à masse monétaire constante, et inversement, il peut y avoir récession tout en faisant tourner la planche à billets.

                1. Husskarl

                  Persuadé d’être meilleur que les spécialistes qui ont écrit sur ce sujet si pointu. Intéressant.
                  Combien d’années avez vous travaillé le sujet pour parvenir à ce résultat ?

          1. durru

            Normal, ils ont une garantie. Qui sera vendue aux enchères, comme en Espagne, pour un quart de la valeur de départ (avec un peu de chance).

                1. albundy17

                  Enfin, ces pratiques sont en principes librement consenties, j’ai pas l’impressoin que l’on m’a demandé mon avis.

                  C’est à coté de la plaque et j’ignore pourquoi en avoir fait un quelconque rapprochement, mais dans les zones émotives s’organise des fight club « améliorés », on peut miser via smartphone dérobés

                  Au moins ne font ils pas ça à l’abri des regards, la vie au grand air, il n’y a que ça de vrai

      2. Aristarkke

        Tu vois, Philou, un calembour bien amené et les poteaux surenchérissent à l’unisson…
        Tu devrais y songer un peu plus souvent…

        1. albundy17

          « Tu devrais y songer un peu plus souvent… »

          Il lui faudrait pour ce faire arrêter l’alambic…

          Le plus drôle étant quand il revient à la charge pour expliquer son flop ^^

  8. P&C

    400 euros, ça fait cher le mug… Et puis, pourquoi donner de l’argent à un ex gros sénateur socialiste ?

    La qualité n’y est pas : pour moins cher, on peut avoir du guérillero fumeur de havanes, cultivé, et capable de tenir des discours fleuves, ou encore du ex guérillero fleuriste même pas retraité à 70 piges, qui reverse son salaire de présidente (au moins il ne coute pas cher).

    Et puis, pour un coco, quémander du pognon aux banksters, quelle dichotomie… (quoique… Wall Street avait bien financé les bolcheviks) Staline était braqueur, d’autres cocos levaient des impôts révolutionnaires…

    Le goulag en légo est sympa : tu l’as acheté où ?

  9. Passim

    Magnifique billet. Cela commence comme un papier d’humeur, et ça va crescendo pour atteindre un sommet ; avec en passant un « goulag à monter soi-même », une merveille !

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Tu ne veux pas plutôt le bateau de migrant avec ses mafieux armés de kalach’, ou le camp de zadiste avec ses cabanes en planche, son potager de canabis et sa réserve de pavés à lancer sur les CRS ?

        1. P&C

          Je les veux tous !

          Tiens, vu que les fameuses briques sont dans le domaine public, ne pourrait-on pas monter une boite de légos politiquement incorrect ?
          Y en a qui savent faire une étude de marché ?

          1. plutarque

            De mémoire, l’infréquentable Varg Vikkernes avait montré les imitations de lego qu’il avait acheté à son fils : https:/ /www.youtube.com/watch?v=pQvoIOQQIIU

            Histoire que le petit ne devienne pas une tafiole en grandissant.

        2. adnstep

          Ça, on pourrait le vendre dans des packs d’extension. Mais sous blister opaque et avec contenu au hasard. Comme ça, on les oblige à en acheter plein pour compléter le camp.

        1. plutarque

          Hé oui… ça nous faisait bien rire il y’a 20 ans.L’ispisce di counasse était loin, au bled et suspicieusement bronzée. Aujourd’hui, c’est en France, chez vous.

          Merci qui ?

            1. P&C

              Voyons…

              Nos politicards, les bobos, les vieux, les petits et grands patrons (l’un des syndicats les plus favorables aux migrants est le syndicat des petits patrons restaurateurs… car ces sal*pards de français sont trop chers. Comme quoi on peut être petit patron et un traitre à son pays), la communauté qu’il ne faut pas nommer, et ceux qui avaient la nostalgie d’être les grands blancs dans les colonies (comme Mélanchon, tiens tiens…)

              1. plutarque

                On peut résumer : tous ceux qui ont voté, et à chaque fois, pour le « bon candidat », depuis 1974…

                Pas moi, je suis trop jeune et innocent comme l’agneau.

                Faut buter tous les boomers et les 68 tards, ils ont une responsabilité collective dans le merdier actuel.

  10. Infraniouzes

    Votre dernière phrase semble contenir la solution à tous ses affres. Que ne va-t-il pas taper son copain Nicolas Maduro, l’ancien chauffeur de bus, qui est tout à fait capable de le remettre à flots, lui dont la fille aurait une fortune de plusieurs milliards de dollars ? Mais il faudrait avoir recours à un montage financier sophistiqué ce que M. Mélanchon déteste. Quant à Madame Le Pen, comme à droite on est théoriquement pro-capitaliste, elle pourrait taper à la porte des GAFA en leur jurant qu’elle est pour le monde capitaliste et qu’elle fera tout pour lui. Mais son discours est flou et semble plus s’orienter vers un capitaliste d’Etat dont l’enfer n’est pas pavé de bonnes intentions.
    De l’argent, de l’argent, de l’argent… Mais où ?

    1. Calvin

      La fille milliardaire du Vénézuéla est la fille de Chavez, pas celle de Maduro.
      Manifestement, la personne et les biens de cette dernière sont, au moins, aussi sacrés que ceux de notre Mélenchon National.

      1. Infraniouzes

        exact. Confusion explicable par le fait que tous ces gens sont riches à en crever. Donc, un coup chez Maduro puis un coup chez la fille Chavez. S’il est malin il pourra doubler la mise.

      1. taisson

        Étatique, démagogique, et n’ayant pas démontré ses capacités, d’accord, mais il ne faut pas jeter trop loin le bouchon !

        Jamais le FN , ni le RN n’ont été dans la lutte ouverte contre le commerce et l’économie de marché !
        Ils pensent simplement que le commerce international doit être réglementé.
        Le côté démago de la critique des « gros » conjugué avec le patriotisme , n’ont jamais empêché la marche des affaires, par contre, le communisme si !!

        C’est cet argument de confusion volontaire qui permet, à chaque fois de faire élire les vrais « socialistes »…
        C’est bien sur une fausse barbe…Les bien pensants craignent surtout que les méfaits de l’immigration soit réellement mis en avant dans le débat politique…

        En résumé, les RN sont de moins en moins différents des autres, et l’on peut leur reprocher bien des choses,mais on ne peut pas les assimiler aux socios communistes Mechanconiens!!

        1. Calvin

          Attention, la FI est contre le marché dans ses slogans, mais lui fait appel pour trouver des fonds.
          LFI, c’est la double pensée érigée en art ultime.

          1. Theo31

            Mechankon et sa bande savent très très bien faire des montages financiers et juridiques pour échapper aux emmerdes de l’administration.

  11. pabizou

    Totalement H S et je m’en excuse, je viens de tomber sur un article hallucinant: une  » résolution su les réparations pour le colonialisme et l’amélioration du bien-être des africains » aurait été voté au parlement européen . Quelqu’un est au courant ou c’est une fake news?

    1. Boutros

      Source please ?.
      Mais rien d’étonnant de la part de cette europe des carpettes. Le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière et celui de ses descendants. Cépabolavi ?

        1. Platon

          – Le fossile de Lucy, « notre ancêtre commun », a été découvert en Ethiopie. Sommes nous donc tous concernés par ce texte ou ceux ayant des ancêtres bourlingueurs en sont-ils exclus?
          – Par chez moi, nous sommes considérés comme Allemands par les Français et Français par les Allemands. N’ aurions-nous par droit à quelque obole pour panser nos peines émotionnelles, snif?

        1. Calvin

          Des crimes, il y en a eu, certes.

          Mais pourquoi faire payer aujourd’hui des gens qui n’ont commis aucun crime pour donner à des gens qui ne sont pas des victimes ???

          1. P&C

            Parce que :
            – ils sont blancs
            – ils ont du flouze
            – ils sont perméables à l’empathie et à la repentance.

            Va demander à un japonais, un arabe, ou un turc, de lâcher du pognon à cause du passé de son peuple…

          2. Aristarkke

            Ce sont des victimes parce qu’enfants ou petits n’enfants ou arrières (x X, X->~) petits n’enfants de victimes.
            Bon, pour qu’ils soient présents de nos jours, c’est qu’à l’évidence, il y a eu du relâchement dans le génocide qu’ils disent avoir eté commis par nos ancêtres….

            1. Passim

              Oui. Un peu comme les « rescapés de la Shoah », dont les parents étaient très loin des trains, mais qui auraient pu être là, et qui donc n’auraient pas donné naissance à ces victimes potentielles. Moi, je suis un rescapé du cyclone Ivan : à deux jours près, j’étais en plein dedans, et alors, hein !

          3. Opale

            La culpabilisation infinie, nouveau concept qui permet de faire raquer toujours plus. Le Mexique demande des excuses à l’Espagne et au Vatican pour la colonisation, bientôt ils réclameront la proportion d’or pillée en argent frais.
            https ://www.bbc.com/news/world-latin-america-47701876

            1. P&C

              Ok, mais dans ce cas, qu’ils rendent tout ce que l’Espagne a apporté… jusqu’à la métallurgie ! (les aztèques, ou mexicas, ne connaissaient pas le travail des métaux).
              Et en plus, pas mal de peuples du coin ont été ravis de l’arrivée des espagnols (Tlacala notamment, qui fournira le gros de son armée à Cortes).

          4. carpe diem

            parce que ça permet d’arroser beaucoup de monde, cherchez le fric…ils baissent tous leur froc devant l’islam et l’Afrique en général parce que c’est un énorme robinet à corruption. Et c’est donnant-donnant tout le monde en croque.

  12. Tribuliste

    Bientôt une ligne supplémentaire sur les fiches de paie : contribution sociale gestion politique.
    Le risque est connu, pourquoi pour une fois ne pas anticiper ?

    1. Deres

      Quitte à choisir, je préfère une France foutue sans goulag ni camp de concentration, surtout si je dois y aller … Et avec un Méluche au pouvoir, c’est quasi-garantie.

      1. Calvin

        N’exagérons pas.
        Le monde du XXIe Siècle n’a plus besoin de goulags puisque l’humiliation médiatique et le tabassage fiscal suffisent pour faire passer leurs délires.
        C’est quitter le pays qui sera dur, car ces prédateurs auront besoin de victimes. D’esclaves, je veux dire…

        1. taisson

          « Le monde du XXIe Siècle n’a plus besoin de goulags »

          Attends un peu que les gens en aient vraiment marre de la confiscation, quand on transformera les maisons un peu grandes en appartements collectifs, et qu’il sera interdit de manger de la viande ou de détenir un moyen de locomotion individuel, autre qu’un vélo/trottinette, ou une monnaie physique…
          .
          Ou bien pour ceux qui ne considérerons pas l’ homosexualité comme une direction à valoriser pour leurs enfants….
          Je ne parle même pas de ceux qui laissent penser qu’il peut y avoir une légère différence entre un Masaî debout sur une jambe dans la savane et un occidental qualifié!!
          puisqu’on vous dit qu’il suffit d’un jean et d’un teeshirt pour qu’il soit pareil!
          .
          Ceux qui, faute d’un formatage suffisant, manifesterons vraiment leur désaccord auront très rapidement droit à un traitement qui peut être résumé par « goulag » !! qui sait ? Hôpital psychiatrique peut être?

          Voir les différences de traitement judiciaire entre les Blacks Blocs (qui sont les enfants des intellos/bourgeois ) et la manif pour tous et autre GJ !!

          Seule leur lâcheté les empêchent de passer directement au traitement par « goulag »…pour l’instant ! Parce qu’ils en meurent d’envie !

          Ceux qui aujourd’hui ont encore une trentaine d’années devant eux auront bien d’autres soucis que la dégradation annoncée de l’environnement !!!

            1. durru

              Cela fonctionnait toutefois de merveille dans les anciens paradis communistes. Je ne comprends pas pourquoi on s’en priverait.
              De toute façon, la prison n’est pas une solution pour régler un problème d’origine sociale (dixit Taubira), mais lorsque le problème n’est pas d’origine sociale, cépapareil.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            ce n’est pas la lâcheté qui les arrête, mais leur intérêt bien compris : s’ils exterminent ceux qui leur déplaisent, mais qui sont également ceux qui produisent, ils vont vivre de quoi ? Manquerait pas qu’ils soient obligés de bosser pour vivre.

                1. durru

                  Je crois que ça dépend des camps. Ce n’est pas l’image qui est restée des camps des paradis communistes.
                  Vous vous faites des films. Ils ne reculeront devant rien. « C’est à ça qu’on les reconnaît », rappelez-vous.

                  1. albundy17

                    Les camps coûtent de l’argent alors que celui dans lequel nous sommes rapporte.

                    Les évasions restant extrêmement rares, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer de système

                    1. durru

                      Les évasions se font (déjà) de moins en moins rares.
                      Au Venezuela aussi, avant que ça se gâte complètement, les évasions étaient plutôt rares. Puis ils ont pensé à fermer les frontières. Mur de Berlin, etc, etc.
                      Je ne sais pas, l’histoire n’est pas suffisante pour comprendre comment ça marche ?

              1. durru

                Patron, il faut rapidement un article pour rappeler le fonctionnement des sociétés communistes. Il y a des évidences qui ont été visiblement oubliées.
                (L’hôte n’a pas besoin d’être libre, hein)

  13. Observateur attentif

    Premier commentaire. Article bien écrit et … Inutile. Si le style est toujours drôle et délicieusement acide, le fond révèle une hostilité viscérale et gratuite qui cache le vide. Vous n’aimez pas la gauche, ok, je sais. Vous la trouvez nulle, ok. Mais là vous n’avez rien à dire, et c’est de plus en plus fréquent dans . J’ai encore une fois perdu mon temps à vous lire. Je viendrai moins souvent.

    1. Husskarl

      Gogogauchiste fait semblant d’être un lecteur déçu. Si le style du commentaire est naze, le fond est également creux.

    2. albundy17

      « le fond révèle une hostilité viscérale et gratuite »

      C’est bien loin d’être gratuit vu tout ce qu’ils me prennent pour des services de plus en plus merdiques

        1. albundy17

          Pas même, je commence à être inquiet, celle ci ayant l’habitude de se présenter maintenant 2 fois par an, la même fréquence que mes postiers !

          J’ai tout de même reçu il y a peu un chéquier, d’une personne vivant à une quinzaine de kms à vol d’oiseau, je nourris quelques crainte concernant mon propre courrier.

          Sans doute un fin stratagème pour que tout les envois se fassent désormais en rar !

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Nous, n’y vois pas de subtiles manœuvres stratégiques. C’est juste un postier à moitié illettré qui s’est débarrassé de son travail de la journée dans la première boite aux lettres venue.

    3. Dr Slump

      Fouyouyou, fouyaya, attention, c’est signé « observateur attentif », qui vous a à l’oeil et qu’il vient de vous livrer son verdict. Ca ne rigole plus, et ça va chier dans le ventilo, donc voilà: « vous n’aimez pas la gauche ».

      *rires enregistrés*

      Il semble que Mr Attentif se sente visé et meurtri dans sa sensibilité de gauche.

      *photos de chatons mignons*

      Mais il n’a pas du lire bien souvent le blog en fait, gauche et droite en prennent ici tous autant pour leur grade, vu qu’ils sont tous aussi nuls, tous aussi étatistes et collectivistes les uns que les autres. Quelques larmes de gauchiste au coeur meurtri ont coulé *LOLZ*

    4. plutarque

      @ Nouvel Observateur Inattentif

      Inutile ??

      Tenter de défendre le libéralisme dans un pays collectiviste peuplé d’incultes économiques comme la France, inutile ??

      Proposer un espace de liberté de penser (TM) dans un pays ou le politiquement correct cadenasse, au nom du Bien, jusqu’aux gazouillis (https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140207trib000814232/la-france-numero-un-mondial-de-la-censure-de-tweets.html )??

      Je vous propose de retourner lire « Le Monde », vous perdrez moins votre temps…

  14. Montboudif

    N’oublions pas les partis « de gouvernement » qui se sont repasses le témoin pendant 40 ans et dont les finances ne sont pas plus saines. Qq 10aines de millions d’euros de dettes pour l’un, qui avait pourtant des amis très chers, dans les cosmétiques, l’armement etc. Quant a l’autre en quasi faillite des l’instant où ses stars n’ont plus la main dans le porte-monnaie de l’État, qu’ils en sont réduits a vendre les bijoux de famille.

  15. hub

    Bref, le choix offert à ceux qui votent (et croient que c’est utile) est large… Les marcheurs, les insoumis, les lepénistes, que le gratin….

  16. Aristarkke

    Il est pleingnon, le konzentrationsläger en Lego.
    Mais c’est juste un chef d’œuvre de diplôme de compagnon du devoir parce que seulement deux baraquements pour accueillir tous ceux que l’on se promet d’y mettre, ce n’est manifestement pas suffisant même en tassant façon métro nippon…

    1. Aristarkke

      Bon maintenant, s’il est conçu par Marie A comme étape intermédiaire de stockage des vieux avant retraitement, la capacité sera plus appropriée, à l’évidence… 😥

      1. Le Gnôme

        Point n’est besoin de stocker les vieux, à l’arrivée, un petit repas leur est servi et pouf, deux heures après ils sont morts. Il faut demander la recette, elle a de l’avenir. On l’appellera la recette de la tante Marie.

          1. albundy17

            Un job d’été chez café grand mère, chaque fin de 8 heures tout le monde s’équipait du balai pour ramasser les kilos de poussières et remettre dans le silo.

            C’était la bonne époque, tout le monde fumait des goldo sans filtres, les broyeuses ne rechignait pas

              1. albundy17

                Je n’ai pas souvenir de rongeurs.

                Un autre job d’été, à la Seita, il y avait d’énormes filtres pour ramasser la poussière volante dans l’usine, un batteur automatique les décolmatait régulièrement, le tout redescendait ds les lignes de fabrication gitanes.

              2. Aristarkke

                Dans toute usine qui se respecte, se trouve toujours une paire de greffiers pour faire régner l’ordre et la discipline dans la gent trotte-menu…

        1. Aristarkke

          J’acquiescerai à l’absence de stockages si vous nous décriviez là un enfer a l l e m a n d…
          Modele f r a n ç a i s, il est préférable de prévoir des plans B… 😛

    1. plutarque

      Sur les sujets de la possession d’armes à feu et l’usage de la légitime défense, je suis à chaque fois écoeuré de la mauvaise foi et de la manipulation dont font preuve les zélotes de l’interdiction.

      On parle de « taux historiquement bas » d’homicides, en se gardant de mentionner l’explosion des violences, souvent très graves, contres les mêmes personnes; de même pour ls atteintes aux biens (les chiffres officiels, du moins en France sont clairs là dessus).

      On parle du nombre « effrayant » d’homicides par armes à feu au far-west US comparé à notre beau pays si calme, en oubliant de mentionner que les chiffres US intègrent les suicides (environ 1/3 du total), les accidents de chasse (1/4)… Les stats officielles détaillées sont disponibles (CDC), mais chercher c’est fatiguant et les conclusions ne seraient pas bisou-compatibles.

      1. Boutros

        Ils vont toujours chercher le diable dans les détails et la « lecture » des détails mais quid des pays de sauvages comme la Suisse ou la Norvège ou autres. Et ‘il est vrai que l’Amérique est née dans la violence, la République (française), elle, est née dans la douceur et la bisounourserie.
        C’est simplement la trouille, la peur, la pétoche et la méfiance qui mènent le jeu.
        Le comble ou le pire c’est quand même un Etat qui te refusent le droit de te défendre. Ah oui c’est vrai, il y a les urnes. Et on se battra à coup d’urnes.

        1. albundy17

          C’est pasqu’il n’y a pas assez de contrôles des armes, récemment une élue proposait d’inclure un traceur GPS dans les couteaux de cuisine.

          Mais bon, les marteaux et les fourches ???

          1. Pyhagore

            hi hi, ca me rappelle ces films, où le héros passe un appel au 32ème sous-sol d’un bunker avec un téléphone…satellitaire. Ou s’oriente sous terre avec son GPS.

            1. albundy17

              Ce matin, un article détaillait comment texter quand on est dans un avion tue les oiseaux.

              C’est dommage, j’ai un téléphone de merde qui ne reçoit pas de réseaux en vol, j’aurai bien voulu aider les terriens à recevoir cailles et canards (laqués par les ondes)

          2. Pyhagore

            Ainsi Monsieur pourra s’assurer que Madame est bien active à la cuisine avec l’app adéquat 🙂 (oups je sens que je vais finir en camp de redressement)

          3. plutarque

            @ al

            Ils prennent le problème à l’envers : il serait plus pratique d’injecter un traceur GPS sous-cutané à la naissance de chaque français. Comme ça, maman pourra savoir en temps réel où vous êtes. Avant de savoir ce que vous faites…

                1. albundy17

                  Non plut, tu l’as soit ds la main, soit ds la poche, c’est encore mieux qu’en sous cutané ou il s’agirait de RFID, mais pour lesquels il faudrait déployer un réseau de capteurs.

                  En plus c’est toi qui l’achète, et le charge ^^

                  1. plutarque

                    Ah oui, mais quand je vais vais au bled rencontrer tonton Ben, je le laisse à la maison, Hamdoulilas ! Ou je peux l’éteindre…

                    Si on me l’avait injecté et que la puce RFID se baladait qqe part dans mon organisme, ce serait plus dur…

                    Et puis ça pourrait servir à un tas de trucs drôles : plus besoin de pass Navigo, de carte de paiement, de passeport… le rêve.

                    1. MCA

                      @albundy17 4 avril 2019, 16 h 09 min
                      « est tu sûr qu’il soit vraiment éteint »

                      Le seul moyen pour en être sûr est d’enlever la batterie.

                    2. Aristarkke

                      Dispense de l’appel quotidien nous bi-quotidien dans les camps de ré-éducation, aussi… moyennant quelques lecteurs automatiques de ces puces, judicieusement placés…

                    3. durru

                      Ca va peut-être venir le temps de la conso quasi-nulle, mais pour l’instant la batterie se décharge en cas d’émission, et pas qu’un peu. Y’a qu’à voir ce que ça fait quand la couverture est pourrie…
                      Croire qu’ils ont mis au point une super-technologie sur des appareils à cent balles, mais qu’ils ne l’utilisent que pour tracer le pékin, et ça avec la complicité de je ne sais pas combien de fabricants différents, ça ne relève même plus de la théorie du complot 🙂

      2. Aristarkke

        « comparé à notre beau pays si calme, »
        Le Patron a déjà commis un ou deux articles où il montrait le nombre ahurissant de délits et crimes avec armes à feu dans NBPSCQLMENE rien qu’en creusant un peu dans les pages intérieures de la Presse régionale, notamment.
        En fait, cela ressemblerait à une attitude de ne se baser que sur ceux qui sont évoqués (rarement) à la télé pour justifier un pays si calme…
        On oublie aussi les Dom Tom qui apportent pourtant une quantité effarante (en proportion de la population) de ceux-ci : la Guadeloupe a déjà battu Marseille en homicides avec armes à feu malgré une population totale deux fois moindre…

          1. plutarque

            En Guyane (avec un n, contrairement à Cayenne) c’est les orpailleurs clandestins et les brésiliens chassés par Bolsonaro. Ils font joujou dans la jongle avec nos légionnaires.

            En Guadeloupe je sais pas.

            1. albundy17

              « c’est les orpailleurs clandestins et les brésiliens chassés par Bolsonaro. »

              Oui, pis à Marseille c’est la mafia italienne et algérienne ?

              Donc ça va ^^

              Je regardais un peu les taux d’homicides, je tombe sur des données contradictoires, notamment sur la guyane avec des chiffres variants de 11.46 à 6 et des brouettes, et guadeloupe à 11.2 (pour 100.000), tandis que les us restent stable a 2.97.

              Le distinguo par armes à feux est plus secret encore…

                1. plutarque

                  @Ari
                  Le coup de Bolso. c’était pour faire « politiquement correct ». Les orpailleurs ça date pas d’hier, je me souviens avoir lu des reportages là dessus dans un « Géo » quand j’étais petit !

                  1. albundy17

                    Bolso a provoqué un tollé il y a moins de 2 jours en déclarant que le parti nazi fut socialiste ^^

                    enfin un qui l’ouvre

                  2. Aristarkke

                    Mais j’avais bien compris le brocardage du politiquement correct contenu dans le message repris de la Presse et m’insurgeais à l’encontre de cette infantilisation permanente du citoyen… La prolifération des Diafoirus dans la Presse est ahurissante et de moins en moins supportable…

      3. Passim

        Ne sont pas évoqués, bien sûr, tous les crimes qu’évite le port d’armes. Le voyou hésite à agresser la mémé qui peut avoir un 9mm dans sa boite à gants, et savoir s’en servir.

                1. Pheldge

                  ouais, mais surtout celles qui portent des jupes restent silencieuses : on sait tous que les clercs à jupes, y tairent 😉

      4. bibi

        Je ne vois pas en quoi ce n’est pas bisou compatible de dire concernant les homicides aux USA que les noirs commettent plus d’homicide que les blancs alors que les blancs sont 6 fois plus nombreux que les noirs, ni de dire que les noirs sont deux fois plus nombreux à tuer des blancs que des blancs à tuer des noirs

        source :
        ucr.fbi.gov/crime-in-the-u.s/2016/crime-in-the-u.s.-2016/tables/expanded-homicide-data-table-2.xls
        ucr.fbi.gov/crime-in-the-u.s/2016/crime-in-the-u.s.-2016/tables/expanded-homicide-data-table-3.xls

    2. Passim

      Une association prônant les libertés reprenant un article d’une ONG Antigone qui s’inquiète d’une extension de la légitime défense, en titrant sur « le droit de tuer ».
      Antigone, la conne « qui ne veut pas avoir raison ».

  17. Jules

    Début juillet 2017, un collègue m’a ajouté à son groupe What’sApp pour un appel aux dons FI (en utilisant mon n° professionnel).
    En résumé, les gentils militants locaux FI auraient investi de leurs poches pour la campagne du Lider Marximo.
    Affligeant.

  18. Val

    Totalement HS mais facebook annonce la sortie prochaine de sa crypto : ça y est le loup numérique est sorti du bois : la nouvelle révolution numérique est en marche !
    @H16 un article ?

    1. Pheldge

      c’est le début de l’ère 2.0 pour les cryptos ! je suppose que les autres GAFAM ne vont pas être en reste.Et comme je l’avais suggéré il y a longtemps en commentaire, là les cryptos vont décoller, parce que l’argument « y’a FB derrière » donnera confiance, au grand public,bien plus que l’argument sur la décentralisation. Ensuite, ces entreprises, ont les moyens d’assurer la stabilité de leurs cryptos.
      Par contre, il y a fort à parier que le minage sera centralisé, même si, pour la forme, tout le monde pourra miner …Ensuite, l’anonymat ? si le FBI lance une crypto, j’aurai des doutes 😉

      1. Dr Slump

        Vu le positionnement politique de Zuckerberg, et entendu ses déclarations complètement alignées sur la bienpensance progressiste du kamdubien, sur le contrôle des « fake news » et tout le toutim, je ne suis franchement pas enthousiasmé par un projet de crypto FB.

        1. Flaghenheimer

          Je serais surpris qu’on puisse miner le facebook coin. J’anticipe plutôt un token entièrement centralisé et qui ne sera pas sécurisé par « la preuve de travail », trop coûteuse en énergie au goût de Zuk.

        2. pabizou

          FB est sans doute en train de préparer les élections de 2020 aux USA Ca va être bien pratique pour bloquer les commentaires pro Trump qui a déjà commencé sa campagne avec un discours plutôt pas bisou contre tout le cirque des dem . S’il fait la moitié de ce qu’il dit, il y en a un certain nombre qui vont échapper aux coups de soleil dans la mafia clinton pendant un certain temps

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Si les GAFA entrent dans le jeu, trois points faibles des crypto vont tomber :
      – la faiblesse des crypto, pour la plupart, est d’exister avant leur champ d’application, ce qui est le contraire des monnaies traditionnelles. On crée BT (par exemple) avant de savoir à quoi cela va servir. Et de fait, après 10 ans, son champ d’application reste restreint.
      – le nombre de transaction par seconde est faible sur les crypto. J’imagine mal FB ou Amazon se contenter d’un système à 7 transaction/seconde.
      – la gouvernance de ce système sera assuré. Avec BT, il fallait l’accord de la majorité des mineurs pour changer quoi que ce soit. La querelle autour de l’extension des blocs BT a beaucoup nuit à la crédibilité du système, par exemple.

      Les crypto GAFA sont à suivre de près, donc.

      1. Pheldge

        Euh Camarade noble ( bin oui un nom à particule … 😉 ) « On crée BT (par exemple) avant de savoir à quoi cela va servir…. » bin y’en a une, en tout cas, c’est très clair , y’a aucune ambiguïté !
        cannabiscoin.net/

  19. albundy17

    Idf, ça commande pour 1 milliard de train, livraison juin, interdiction de rouler, les marches pieds sont trop haut d’après Brussels

    1. Le Gnôme

      Et Twitter qui bloque une pub du gvt pour le vote aux européennes au nom de la loi sur les fake news, et le gouvernement qui couine, c’est quand même à hurler de rire, non ?

    2. pabizou

      D’où l’intérêt de plus d’UE, comme si on ne faisait pas assez de conneries tout seul . Reste plus qu’à savoir si les commandes ont été passées avant ou après la norme en cause, si c’est après, encore une mission réussie de nos trop chères lumières que le monde nous envie….

      1. albundy17

        « Reste plus qu’à savoir si les commandes ont été passées avant ou après la norme en cause, si c’est après, encore une mission réussie de nos trop chères lumières que le monde nous envie…. »

        Ben tu vois, je soupçonne que cette norme n’a pas été décrétée en une nuit, que le fournisseur doit être Alstom, et que la commande à du être faite avec les même critères d’observations que quant il a fallu raboter des kilomètres de quai pour que les rames de trains passent.

        J’attends avec gourmandise le jour ou il faudra agrandir les tunnels du métro pour des raisons du même style

        1. pabizou

          vraisemblable, oui . Pour les tunnels si c’est la hauteur le problème, yoraka mettre des roues de trottinette, si c’est la largeur,en coupant les wagons en 2 sur la longueur, pas grave, on en aura le double pour le même prix

        2. Aristarkke

          Probablement un coup d’Alstom qui devait espérer fourguer ses vieux modèles plus aux normes au prix de ceux aux normes et qui n’arrive pas à tenir ses délais d’avant la date butoir.
          Encore deux mois avant la date butoir.
          Nakaymetre des armées de chômeurs dont on ne sait pas quoi faire sans compter tous les ingénieurs migrants de niveau bac-10 dont nous débordons aussi.
          Fastoche fingers in the nose!

          1. albundy17

            Ce qui a de bien avec alstom, c’est qu’il est sûr d’être payé, soit par contrat, soit par l’état si le premier n’est pas honoré.

            Si j’avais été c(r)on, j’aurais lancé le métro à pédales, (parfait pour paris et sa population, + économie de salles de sports+ raccord bobo pasteque)

          2. Pythagore

            Ah! les complotistes ici 😉 ! Non ce n’est pas Alstom, et cette histoire est très bizarre car les normes ne sont pas rétroactives, et il s’agit d’un train déjà certifié.
            https:/ /francais.rt.com/france/60680-ile-france-trains-flambant-neufs-interdits-rouler-cause-reglementation-union-europeenne

            1. Le Gnôme

              Quel est l’intérêt de coller une norme européenne sur la hauteur des marchepieds et de la largeur des portes dans des voies uniquement locales. On touche au délire bureaucratique.

              1. Pythagore

                C’est pas très clair cette histoire, car, après un survol rapide, je n’ai pas vu que le « 4th railway package » incluse quoique ce soit concernant la hauteur des marchepieds, il s’agit essentiellement du système de signalisation.

              2. durru

                « On touche au délire bureaucratique. »
                On touche, c’est à dire de l’intérieur ? Car on est enfoncés dedans depuis pas mal de temps. Petit rappel, c’était un des premiers arguments des Brexiteers, il y a trois ans déjà (et même avant).

      2. Les commandes ont été forcément passée après puisque d’une part, le 4ème paquet ferroviaire date de 2013, a été voté en 2016, et les rames neuves n’arrivent qu’en 2019. Apparemment, en 3 ans, personne en IdF ne s’est soucié d’une mise aux normes.

        Mais Célafotaleurop.

        1. pabizou

          Oui ben c’est pareil, là !!! Manquerait plus qu’on accuse un fonx, après tout cekifon pour nous ! et pidabor z’êtes tous des faschisses qui supporte pas que l’ane de paris soit le meilleyr maire du mooondee .

  20. pabizou

    Remarque, quand on fait un porte-avions avec le pont trop court, faut s’attendre à tout . Toute manière, nos guignols, s’ils étaient capables de réfléchir, ce ne seraient plus des lumières mais des miroirs

          1. albundy17

            y’en a, t’inquiète.

            Il est clair que cette mésaventure touche au valisettes payées par le contrib, et reste peanuts vs lauvergeon, ou l’autre de droite dont le nom m’échappe, une mairie de paris ou pas loin, on ferait un film pas crédible de sa vie, même en sicile .2

    1. Dr Slump

      Rien que la norme ISO 9001, ça a déjà des effets qui frisent le délire. Si en plus celui qui s’en occupe est un suisse obsédé du respect de la règle et du perfectionnisme millimétré, alors y’a de quoi devenir dingue.

      Moi je dis qu’il faut établir une norme pour les professionnels de la norme. Comme ça on aurait la paix, ils passeraient leur temps à contrôler les normes qui s’appliquent à eux-mêmes. Comme les shadoks en fait ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.