Poirson fait des ronds dans son économie circulaire

Rien de tel qu’un peu de Poirson pour bien commencer le vendredi ! Brune Poirson, c’est cette photogénique secrétaire d’État à la Transition écologique qui, par le truchement de ses interventions de plus en plus insistantes dans les médias, nous apprend à mieux trier nos déchets, à conscientiser les marques de sport et qui s’occupe actuellement de porter le débat sur le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, ouvert mardi dernier au Sénat.

Le sujet est d’importance (au point que sur la question, notre sémillante secrétaire enchaîne les clips dont on aime le son), et les gouvernements successifs ont depuis longtemps bien compris tout l’intérêt qu’il pouvait y avoir à évoquer la question du gaspillage ; habilement cornaqué, le sujet autorise en effet l’introduction rapide d’une nouvelle myriade de contraintes plus ou moins idiotes sur le plan pratique mais qui ont deux avantages : elles permettent d’abord de multiplier les communications prouvant à quel point le gouvernement « agit » enfin pour lutter contre ces dérives insupportables, et elles ont ensuite l’énorme avantage d’offrir de nombreux angles d’attaque pour distribuer amendes et taxations diverses qui sont bienvenues pour boucler des budgets étatiques toujours serrés.

Lors des précédents gouvernements, on avait d’ailleurs pu goûter aux efforts déployés par d’autres secrétaires d’État aussi indispensables que l’actuelle, comme Garot qui avait agité ses petits bras pour proposer aux industriels de vendre les yaourts à l’unité (relisez cet ancien billet, la réalité est au-delà de ce résumé lapidaire) ou différents députés et leurs lois idiotes dont le résultat palpable sur l’économie française n’a (heureusement pour eux) jamais été évalué.

Et c’est donc tout naturellement que la petite Brune se lance dans la même brèche déjà explorée par tant d’illustres inconnus avant elle. Il y a de quoi faire.

C’est ainsi sans surprise qu’on retrouve une nouvelle bordée d’articles pour informer le consommateur. Il faut dire que c’est un petit mammifère fragile aux mœurs étranges qui tend à faire un peu n’importe quoi avec ce que l’État consent à lui laisser entre deux impôts (alors que si les autorités avaient enfin la clairvoyance de tout lui prendre et de plutôt distribuer des tickets et des bons donnant droit – ou pas – aux biens et services que la République saurait lui fournir – ou pas, toute cette indécision, tout ce temps perdu nous seraient épargnés, n’est-ce pas).

Comme d’habitude dans ce genre de package législatif vibrant d’incompétence économique, on trouve aussi les inévitables articulets destinés à interdire le gaspillage, les destructions d’invendus et autres marottes du moment.

Il n’y a pas le moindre doute que l’économie française s’en portera d’autant mieux une fois ces interdictions fièrement votées, tant il ne viendra jamais à l’esprit des commerçants d’aller faire détruire leurs stocks partout ailleurs en Europe. Rappelons (comme je le mentionnais dans un précédent billet) que le don est sévèrement puni taxé en France, ce qui aide encore plus à trouver une solution opérationnelle, pratique et pas chère aux stocks invendus sur notre territoire.

Au-delà de ces aspects dont les effets, pourtant néfastes, sont déjà connus, on bénéficiera aussi d’une petite aspersion rapide de moraline sur le secteur du bâtiment avec une filière « pollueur payeur » et des déchets repris sans frais ce qui n’amènera aucune dérive, on peut le garantir. (Ré)introduire ici des mécanismes normaux de marché est bien évidemment impossible, nous sommes en France après tout, et le désastre (y compris écologique) est toujours préférable au capitalisme.

Enfin, au-delà d’une nouvelle stigmatisation du plastique (quel bonheur de revenir aux sacs en papier, retirés pour des raisons écologiques dans les années 70), notons la volonté législative (forcément législative !) de revenir aux consignes dont la mise en place sera économiquement neutre, soyez en sûr.

Bref, rien de fondamentalement nouveau dans l’extension sans frein de l’État dans tous les domaines de l’économie pour des prétextes d’écologie, ce qui donne ainsi l’occasion à notre Poirson de faire de l’économie circulaire dans son bocal et de nous réexpliquer, entre deux bulles vidéos, à quel point l’obsolescence programmée est une honte insupportable.

« Coïncidence » troublante : au moment même où notre frétillante secrétaire se lance sur le sujet, sort inopinément le résultat d’une étude de l’association HOP, jusqu’alors inconnue mais dont les médias viennent subitement de s’enticher. HOP (Halte à l’obsolescence programmée) et la start-up Murfy, spécialisée dans la réparation de gros électroménager à domicile, révèlent en effet leur stupéfiante découverte : en l’espace de 8 ans, la durée de vie des lave-linge est passée de 10 à 7 ans.

Bon. Evidemment, dans le même temps, le prix de ce même équipement a chuté peu ou prou dans les mêmes proportions, comme en témoigne une étude de l’UFC Que choisir :

Autrement dit, la qualité semble relativement corrélée au prix : moins un lave-linge est cher, moins sa durée de vie est grande. C’est assez peu une surprise, mais avec un peu de paillettes et d’effet OMFG, on doit pouvoir arriver à appliquer l’étiquette « obsolescence programmée » à ce qui ressemble assez bien, vu de loin, à un simple ajustement du marché à une réalité indépassable : la main-d’oeuvre coûte de plus en plus cher là où les coûts de production de biens standardisés dégringole. Inévitablement arrive un moment où il devient moins cher de remplacer un produit standard par un autre plutôt que faire travailler un humain pour le réparer.

Dans un pays aux charges sociales délirantes, ce constat devrait aller de soi. Heureusement, les secrétaires (fussent-elles d’État) ne sont pas payées pour expliquer ces évidences et préféreront largement ergoter sur la couleur des poubelles, partir en guerre contre des Gremlins (comme Duflot avant elle) ou une fois encore pointer du doigt les vilains gaspilleurs et autres pollueurs qui ne font rien qu’à ne pas faire de l’économie circulaire.

On comprend que tout ceci n’augure rien de phénoménalement bon pour l’économie française (circulaire ou non). Les concepts étant mal maîtrisés, les bonnes intentions pavant l’enfer, tout ceci sent la déroute molle dans quelques mois ou quelques années. Mais rassurez-vous : on sait d’ores et déjà que Brune nous égayera encore souvent. On tient même, avec elle, un solide remplacement de Ségolène Royal.

Je ne suis pas sûr que le pays en avait vraiment besoin…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires288

      1. Dr Slump

        la Poirson je me la figure plus comme un ballon d’hélium, avec son air complètement éthérée, hors-sol, on dirait qu’elle a pris une bonne bouffée de tabac-qui-rigole, et maintenant elle voit des licornes voler autour d’elle, des roses, des jaunes, des bleues, des vertes….

  1. Aristarkke

    Suis étonné qu’elle ne s’attelle pas à nous expliquer comment ranger dans le frigo ou comment peler les pommes pour produire la moindre perte en épluchures…

      1. Pheldge

        … ou le petit suisse, enfin grand modèle, collectif, à déguster en famille, ou avec des potes ! comme ça on optimise l’emballage. ah zut on me dit que ça existe déjà, les pots de fromage blanc …

        1. adawong1789

          J’espère que Mme Poirson ne vous lit pas, autrement elle est en train de préparer un texte de loi pour interdire les clafoutis pour sauver la planète

      1. Pheldge

        avec la peau, on peut faire des marmelades ou des jus … au pire, du compost pour ses cultures perso sur le toit de l’immeuble, à côté des pieds de ganja et des hydropones 😉

  2. Le Gnôme

    Nous irons vers une économie de pénurie, les séries seront limitées pour ne pas détruire les invendus, ça reviendra moins cher de produire moins et de vendre plus cher que d’inonder le marché de produits moins cher où le risque d’avoir des invendus est plus grand.

    Le retour des files d’attente chères aux pays communistes d’antan ?

    1. Pythagore

      « les séries seront limitées pour ne pas détruire les invendus, »
      Vous supposez qu’il y aura encore qq chose à acheter. Je vous trouve très optimiste. Réservez votre place au lavoir.

      1. Pythagore

        A vrai dire, je ne comprend même pas pourquoi des entreprises cherchent encore à proposer une offre en France. Je serais Amazon ou d’autre, je fermerais tout et me barrerais pour l’exemple.
        Vous ne voulez pas de nous, ok, on se casse. Si les GAFA s’entendaient pour fermer simultanément leurs services en France, je voudrais bien voir la tronche des politiques.

        1. sam player

          Bah ce serait idiot vu qu’ils rebasculent sur leurs clients les taxes qu’ils doivent supporter… et vu que le client se trouve au bout de la chaîne alimentaire taxatoire, il n’a pas le choix, il est captif du pays…

        1. Pythagore

          Serait-ce une tentative de ns faire croire que vous n’avez pas connu l’époque pré-moderne des lavoirs ? 😉
          Si il n’y a plus de machines à laver le linge (because pénurie), il ne restera plus que l’option ancienne et éprouvée de retourner au lavoir pour laver ses guenilles.

      2. theo31

        Une rescapée de Corée du Nord disait que les poubelles vides étaient la marque de fabrique du régime.

        En France, certains rêvent d’un retour aux années 40 avec pénuries et tickets de rationnement. En oubliant que la contrepartie de la pauvreté est l’explosion de la démographie.

    2. Aristarkke

      Cela favorisera les grosses sociétés qui mettront leurs stocks ailleurs qu’en Grance et approvisionneront en flux rendu les points de vente de juste ce qu’il faudra. A… on n’a pas fini de cartonner…

      1. sam player

        Meuh nan… taux et TVA payée dans le pays de consommation, pas celui de l’achat… et une petite taxe carbone pour le transport… et pour le reste je te laisse faire travailler ton imagination…

        1. durru

          Oui, mais pas d’invendus.
          Donc, si ça reste rentable (pour eux), ils vont continuer à vendre en France avec seulement le minimum sur place (pas d’entrepôts, par exemple). Ce que le petit concurrent franco-français ne pourra pas faire. Ouiiin…

      2. Pheldge

        Dis, Papet, « en flux rendu » c’est pareil que « en flux vomi » ?
        Ah, et y’a le beau-frère qui attend de tes nouvelles, que je t’avais mis un mail à ce sujet, mais que ça passe plus …
        Je te rappelle, en cas de besoin : pheldge@orange.fr

    1. Pheldge

      Ségolène, Anne ou Valérie (de paris les 2) émargeant désormais dans la catégorie « grannies »*, y’a des places à prendre comme MILF* ou Cougar*

      *rechercher « LustyGrandmas » , « MommyGotBoobs », « BitchConfessions », « MyFriendsHotMom », « BigTitsAtWork », « GloryHole-Initiations », ou encore « AssParade » 😉

  3. Aristarkke

    Pour les déchets du bâtiment, Monseigneur, ce que moi et mes confrères artisans produisons, sont les déchets que nos clients produiraient aussi s’ils faisaient eux mêmes nos travaux. En ce cas, ils iraient mettre leurs déchets en déchetterie *gratuitement * grâce au prépaiement fiscal qui ne les épargne pas. D’autre part, cela lutter ait contre les décharges sauvages qui ont un coût de nettoyage, elles aussi.

    1. Peu importe : il y aura bien un ajustement du marché à cette nouvelle donne et comme il s’agit d’un ajustement sous contraintes, il y aurait des effets de bords imprévisibles et indésirables, c’est garanti sur facture. L’alternative (laisser tout le marché du déchet s’établir et se démerder tout seul) permettait de couvrir tous les angles.

  4. Higgins

    Le dernier GIF résume parfaitement mon sentiment. Le pouvoir macronien, c’est l’imbecilité au pouvoir. Désespérant. Les politiques sont des parasites de la pire espèce.

  5. Karizoc

    Donc d’un côté on interdit de détruire les produits non-alimentaires. Pardi, ils sont là, autant les utiliser ! En en même temps™, on décide d’arrêter et détruire la centrale de Fessenheim qui pourrait fonctionner encore quelques décennies.
    Cohérence gouvernementale …

        1. Le Gnôme

          J’ai une voiture essence qui a 19 ans, 115.000 kms, qui suffit à mes besoins, qui n’aura plus le droit de rouler en 2022. Elle peut me rendre service pendant des années, mais je n’aurai plus le droit de m’en servir le jour. N’est ce pas de l’obsolescence programmée par l’Etat ?

              1. sam player

                Avant c’était 25 ans pour la CG Collection nan ?
                Ah bah oui les voitures durent largement plus longtemps…

                Ils me gonflent ceux qui me voyant dépanner des voitures m’interpellent en disant « ah maintenant on est toujours emmerdé avec ces bagnotes ». obligé de m’interrompre pour leur remettre en mémoire là durée de vie d’avant et les emmerdements subséquents à la fin de la garantie d’un an ou 10-20000 km.
                J’ai entendu récemment que Fiat est à 10 ans de garantie ou 100,000km ?
                Les adeptes du c’était mieux avant… bah qu’ils y retournent !
                Le prochain je le frappe !

                1. Aristarkke

                  C’était 25ans mais il y avait de fortes restrictions quant aux aires de circulation, limitées à ton département dont tu ne pouvais sortir que moyennant une pré demande devant recevoir autorisation de l’administration ou dans le cadre d’un rallye avec organisation patentée.
                  Le principal intérêt alors est que cela permettait de redonner une CG à des vieusetés.

                2. Al Bundy

                  J’ai le sentiment que les pneus sont moins bien qu’avant, il ne crèvent plus mais j’ai « régulièrement » des hernies sur la bande de roulement

                3. Citoyen

                  Oui et non SP.
                  Perso, j’ai eu plusieurs Pigeot, dans les années 90, que j’ai menées aux environ des 300 000, sans rien faire d’autre dessus que de l’entretien courant … Dans ce cas, oui, c’était mieux avant …

                  1. sam player

                    1/ « …sans rien faire d’autre dessus que de l’entretien courant … »

                    bah c’est déjà la raison de leur durabilité

                    2/ biais du dernier survivant

                    1. MCA

                      Et l’électronique foireuse? (2800E pour un bloc ABS sur une CMAX)

                      Et le filtre à particules (1200E pour un changement récent)

                      Et l’obligation d’avoir la fameuse valise sans laquelle rien ne peut de diagnostiquer?

                      Les voiture anciennes, indéniablement moins fiables étaient plus rustiques et bricolables sans trop de pb et à moindre coût.

                      Certes, il fallait aimer mettre les pattes dans la camboui…

                    2. sam player

                      «Et l’électronique foireuse? (2800E pour un bloc ABS sur une CMAX) »

                      Bah pourquoi t’arrêter en si bon chemin, changer le bloc, nan… fallait directement changer de bagnole !

                      « Et le filtre à particules (1200E pour un changement récent) »

                      Un FAP coûte moins de 300 balles sur un Cmax TDCi et il faut 1h-1h1/2 pour le changer et l’initialiser… et il me semble que c’est dans le programme d’entretien des 120,000 (sauf cérine)… et de plus c’est le règlementation qui l’impose et donc rien à voir avec le c’était mieux avant… ceteris paribus

                      1200 balles… p’tain t’es un bon client toi pour ta concession…
                      Y a des putes et du champagne ?

          1. Citoyen

             » plus le droit de m’en servir le jour  »
            Comment ça ?… Voila ce que c’est de rouler chez l’hidaldingue, le Gnôme …. Le mieux c’est de changer de crèmerie … Chez les pécores, ils n’ont pas ce problème !

  6. Pythagore

     » il ne viendra jamais à l’esprit des commerçants d’aller faire détruire leurs stocks partout ailleurs en Europe »
    Ben voilà encore une conséquence du libéralisme turbo-capitaliste !

    1. Le Gnôme

      C’est comme la pénurie de médocs. Les prix fixés par l’Etat sont tellement bas par rapports aux autres pays que les labos approvisionnent en priorité les autres destinations où ils sont correctement rémunérés. Mais il paraît que c’est la faute aux méchants labos .

      Le socialisme entraîne toujours la pénurie.

      1. durru

        C’est pas le montant du remboursement qui est fixé par l’Etat ?
        Les pharmacies ne peuvent plus pratiquer les prix de leur choix ?
        Ou c’est au niveau des hôpitaux que ça se corse ?

          1. durru

            Oui, donc c’est le prix que le labo est obligé de pratiquer auprès des organismes de l’Etat, donc des hôpitaux. Ça doit être ça. Après, ça devient le prix « du marché », comme ils disent 😉
            C’est un peu plus complexe que dans les démocraties populaires, mais les résultats sont tout à fait similaires.

      2. Aristarkke

        Le socialisme postule que les producteurs, sous son égide, produisent par plaisir de le faire.. . De chacun selon ses capacités à chacun selon ses besoins, ces derniers laissés sans frein devenant infinis…

  7. Infraniouzes

    On a de plus en plus la certitude que les politiciens font le contraire de ce qui est bon pour la France mais sera bon pour leur réélection. Malgré l’armée de conseillers qui les entourent, certainement compétents et bardés de diplômes réels, les politiciens continuent de faire ce qu’ils pensent être dans l’air du temps, à la mode. J’ai remarqué qu’on nous bassinait avec l’écologie depuis une ou deux semaines. Et que retient-on du bilan de J. Chirac ? « Notre maison brûle ! ». L’écologie ! 40 ans de vie politique, plus ou moins heureuse, se résume à cette seule gesticulation. Et encore: uniquement verbale. Mais quel message porteur d’espoir… pour se faire réélire ! Aujourd’hui, la communication, oui, l’action, non.

    1. Higgins

      En attendant, les clowns n’ont plus qu’un petit effort à faire de 0,5% pour atteindre les 100% du PIB pour la dette: https:/ /www.capital.fr/entreprises-marches/la-dette-de-la-france-atteint-presque-100-du-pib-1351354

      Elle est pas belle, la vie, en Socialie?

        1. Higgins

          J’aurai tendance à le croire. J’ai voté autrefois pour des personnes qui se sont avérés n’être que des voleurs et des spoliateurs et clairement, je reconnais m’être fait abusé par naïveté, bêtise ou autre motif. Mais une chose est certaine, je n’ai jamais voté en pensant que les empaffés qui seraient élus grâce à moi en profiteraient pour nous mettre dans cette merde. La rupture est donc complète et je ne leur ferai plus jamais confiance. Je m’inscris donc pleinement dans les pas de John Galt. J’ai honte de laisser mon pays dans un état pareil à mes enfants car ce n’est surtout pas ce que je souhaitais. Chirac était extrêmement sympathique mais ce n’était qu’un rad-soc de base malin. Normal 1er est son fils illégitime mais il appartient bien à la même engeance. Le Mignon poudré ne fait que perpétuer le drame.

          1. theo31

            Retraites publiques non provisionnees, c’était 1500 milliards au bas mot il y a dix ans environ. Il faut ajouter les partenariats public privé et on obtient une bombe thermonucléaire.

          2. MCA

            +1 Major,

            j’ai commis la mm erreur par idéologie certainement, mais ai fini par comprendre; combien d’autres ne comprendront jamais?

            Quant à Chichi, j’aurais aimé l’avoir autour d’une table, en tant qu’homme et bon vivant il devait être exceptionnel.

            Je n’en dirais pas autant en tant que leader politique, cela dit l’art ne doit pas être aussi évident que cela à exercer.

  8. Jacques Huse de Royaumont

    « il devient moins cher de remplacer un produit standard par un autre plutôt que faire travailler un humain pour le réparer. »
    Deux fois oui.
    D’abord, les charges sur la main d’oeuvre sont exorbitantes, ensuite grâce aux taux zéro et à la TMM, les investissements capitalistiques bénéficient d’un avantage concurrentiel face à la main d’oeuvre.
    Ces deux éléments (charge et taux zéro) ont pour but de financer notre modèle social que le monde entier nous envie mais en déficit chronique.
    Donc, en s’insurgeant contre ladite obsolescence programmée, l’Etat part en guerre contre un problème qu’il a lui-même créé.

  9. Val

    L’état est un bon lobbyiste d obsolescence programmée : ex pris au hasard : interdiction du diesel en ville, mais on me glisse à l’oreille que ce n’est pas pareil . Pépyement de politique : Oh mon dieu nous tuons la planète ! Trois petits fours plus tard . Oh mon dieu la consommation des ménages est en baisse !

    1. Pythagore

      +1
      Un collègue vient de me dire ce midi qu’il a vendu sa BMW, diesel, de 2008. Cause: il a eu peur que la plaquette « pollution » soit rétrogradée au prochain CT et a préféré la vendre à petit prix maintenant.
      Moi-même, j’ai envoyé mon vieux diesel à la casse il y a 2 ans, alors que la voiture (moyennant qq réparations toutefois) aurait pu faire au moins encore 2-3 ans.
      Curieusement, ces derniers tps, je vois plein de diesels (audi surtout) neuf, que des grosses cylindrées (genre A3 TDI 3 litre), il y a du y avoir des ristournes chez audi.

      1. Aristarkke

        Les ventes actuelles ne sont pas terribles non plus, en volume. La concession BMW qui est à deux pas de chez moi, ne sait visiblement plus où mettre son stock disponible.

  10. hub

    économie circulaire, économie circulaire…. je n’arrive toujours pas à comprendre le sens de l’expression. J’ai essayé dans un magasin : j’ai donné de l’argent, on m’a donné un pantalon, j’ai rendu le pantalon, on m’a rendu l’argent…. et après? 🙂

  11. Stéphane B

    Petit HS patron, mais Ferrand s’est encore distingué:
    ladepeche.fr/2019/09/27/debat-sur-la-bioethique-polemique-suite-a-un-vote-a-main-levee-conteste-a-lassemblee-nationale,8441876.php

    1. Opale

      Moi je propose qu’on arrête de voter les lois et amendements, et que Môsieur Ferrand choisisse directement ce qui lui convient, on gagnera du temps.

  12. philos

    well well well…
    La fin des sacs en plastique c’est bien! Nous avons tous maintenant notre « tüte » et ça marche aussi bien. (Ça me rappelle la RDA dans les années 80. Pour les allemands de l’Est à l’époque avoir un sac en plastique c’était grand luxe)
    Quand à Macron:
    Qu’il conseille aux jeunes de ramasser les mdrs au bord des routes plutôt que de nous les briser pour tout un tas de raisons évoquées ici. Ça aussi c’est bien (bon d’accord c’est moins glorieux.
    Qu’il leur conseille de traverser la rue pour trouver du boulot (aux jeunes et au moins jeunes). Idem.
    Et enfin que tout ça coûte un pognon de dingue!
    Donc il a parfaitement conscience de tous nos problèmes, mais bon sang, pourquoi il y va sur la pointe des pieds????
    Vas y Emmanuel! Fonce!
    ben non…. 🙁

        1. Pheldge

          « Il avait un boulevard avec sa réélection » bin c’est justement le problème … quand tu es élu par 82 % la tête tourne, et tu planes ! du coup, pour que ça dure, tu ne fais rien qui puisse froisser qui que ce soit !

      1. Val

        @hash tout ceci part d’un regrettable malentendu : celui qui court après la présidence est comme le chien qui court après une voiture : ce n’est pas parce qu’il court après qu’il a envie de la conduire

        1. Dr Slump

          Bien vu! mais la voiture en question c’est pas une simca hein, c’est une belle limo classe « S », y’a tout ce qu’il faut dans le salon à l’arrière, mini-bar, cigares, caviar, putes et coke, et y’a un chauffeur aussi justement, y’a plus qu’à se laisser conduire…
          On ne dit jamais que celui qui tient le volant, c’est celui qui semble insignifiant, le chauffeur…

      2. Higgins

        Là, il va froisser : https:/ /www.mieuxvivre-votreargent.fr/vie-pratique/2019/09/25/auto-entrepreneurs-coup-de-rabot-sur-le-dispositif-permettant-de-payer-moins-de-charges-sociales/

        1. Pythagore

          Macron fait tout pour détruire les petites structures.
          L’amie d’une amie qui avait monté une branche formation professionnelle à l’intérieur d’un organisme s’est vu refuser de continuer, car apparemment maintenant il faut être « habilité » (ou une certification ds le genre), et l’habilitation aurait coûté env. 20.000EUR. Ce qui n’était pas rentable.
          C’est en gros la mort des formateurs indépendants.
          Même chose pour les plombiers et la concurrence déloyale d’EDF déjà évoqué ici,….etc….

          1. Pheldge

            c’est une technique pour rançonner encore un peu plus les indépendants, qui permet d’alimenter les fonds de formation gérés par les Camarades syndiqués qui savent en user et en abuser … ainsi que les partis politiques !

        2. Pheldge

          Ahhhh, ça c’est du libéralisme ou je ne m’y connais pas ! et y’a également l’autre cador de BLM qui déclare « Si vous voulez aller chercher de l’argent, Caroline Roux, moi je vais vous dire où il est l’argent : l’argent, il est chez les géants du numérique. » (B. Le Maire, Les 4 Vérités, déc. 2018) Citation piquée dans le dernier billet à Mâame MP

    1. Gosseyn

      Vous y êtes presque : Ce sont le macronistes et leurs semblables qui devraient aller faire du ramassage de déchets, au moins quelque temps, histoire de reprendre contact avec le réel. Au moins jusqu’à ce que ceux qui décident pour les autres écoutent les autres ; comme vous le voyez, c’est pas gagné !

  13. durru

    Encore un petit HS (quoique…). Les politiques français doivent encore faire des efforts pour arriver au niveau de certains de leurs homologues européens.
    La candidate proposée par le gouvernement social-démocrate roumain pour le poste de commissaire européen, Rovana Plumb (oui, ça s’invente pas, « plumb » en roumain veut bien dire « plomb ») a dû passer, comme tous les autres, devant les commissions du parlement européen pour évaluation.
    Pour l’anecdote, elle a reçu un avis négatif de la part de la commission juridique (une histoire de crédit non déclaré pour financer le parti, enfin, les histoires habituelles quoi). Décision du PE lundi.
    Dans son dossier présenté devant les commissions, il y avait (aussi) une histoire de 2014, lorsqu’elle était ministre de l’environnement. Des journalistes ont « découvert » une Audi Q7 appartenant à sa famille et immatriculée en… Bulgarie. Parce que la ministre avait mis en place une taxe environnementale qui aurait coûté environ 3k€ au détenteur de la Q7.
    C’est un peu dans le style Cahuzac, mais à la vue de tous et… légal. Le niveau supérieur, quoi 🙂

      1. durru

        Grosso modo, il y a un retard de quelques dizaines d’années pour l’Europe de l’Est face à l’Ouest.
        Sinon, un bouquin du style « Nos très chers émirs » est tout de même apparu en France.

      1. durru

        Bah non, le nouvel allié de Macron au niveau européen, celui qui a piqué le poste de chef à notre (l)oiseau national, se veut en faiseur de rois là-bas, et l’ennemi tout trouvé est le parti social-démocrate aujourd’hui majoritaire, digne héritier du parti communiste et corrompu jusqu’à la moelle.
        Du coup, comme la Pologne ou la Hongrie, la Roumanie actuellement ne fait pas partie du kamdubien (dont la composition, comme chacun le sait, se décide à l’Elysée).

        1. P&C

          @Durru

          Tu t’es réfugié en Roumanie pour la retraite ? Ou alors parti monter une bande comme un certain rital qui ne sait pas monter une garde ?

          Lorsque j’avais visité la Roumanie il y a 10 ans, il y a avait encore des roms qui vendaient des gamines (Phelge, si tu me lis). Je me demande si ça a changé…

          1. durru

            Non, pas encore (il reste du chemin jusqu’à la retraite), mais j’ai de la famille là-bas, ça pourrait être une idée…
            De nos jours, ils ne vendent plus, pas assez rentable. Ils louent.

          2. Pheldge

            un honorable correspondant m’avait dit qu’ils allaient diversifier l’offre : gamines, gamins, mais aussi de l’ado, du trans, de la mémé … enfin, adapter à la demande et aux nouvelles tendances du marché ! 😉

          1. durru

            Ciolos, évidemment. Le président du groupe « Renew » qui a très bien appris la technique du double discours (voir par exemple les poilants retournements de veste à propos de Goulard, suivant l’intervieweur, roumain ou français).

    1. Grosminet

      C’est vrai qu’à l’époque, s’appeler « plomb » et être ministre de l’environnement, çà en avait fait marrer plus d’un… et cerise sur le gâteau, la fameuse taxe « de première immatriculation » mise en en place par cette gente dame – nan j’déconne- a été retoquée par la commission européenne, et l’état roumain obligé de rembourser la dite taxe. Et là ou c’est vraiment poilant, c’est que la Roumanie l’a proposé comme commissaire européen aux transports… c’est vrai que d’un certain point de vue, notamment en ce qui concerne la hontectomie (TM le tôlier) les politiques français sont des petits joueurs…

  14. glot

    Jusqu’à quand cette overdose d’hommages à Jacques Chirac ? Ce défilé de vieilles badernes ( Line Renaud, Debré, Tiberi) qui veulent nous faire croire que c’était un grand président.
    Les Français le savent: Chirac c’est 12 ans d’immobilisme, d’absence d’initiatives pour faire les réformes indispensables.
    Et , ne l’oublions pas, après le passage de pouvoir à Sarkozy en 2007, un premier ministre , François Filon, qui commet la gaffe de dire ce qu’il découvre…. que la France est en faillite.

      1. Pheldge

        attends, une bourgeoise jusqu’au bout des ongles, coco ? toi qui as mieux connu cette époque que nous, tu ne crois pas plutôt à l’influence de l’air du temps ? la fin de la IV ème la prédominance du PCF ?

      1. sam player

        En lisant là le fil de tweets et de RT de PM, surprise, c’est en rapport avec le sujet du jour :

        @brunepoirson le 23 juillet : « Merci Greta vous nous apportez de l’espoir, ne lâchez rien »

        @brunepoirson aujourd’hui : « Greta mobilise avec du désespoir et la haine des autres »

  15. baretous

    bon v’est pas tout mais j’ai une centaine de plaques fibro amiantées que j’ai descendu du toit…J’en fais quoi maintenant? personne et surtout pas les déchetteries n’en veut……je les couche sur mon testament dans le passif ?

    je les ai descendu moi même vu que sinon c’étaient des mecs cosmonautes avec douche et tutti quanti…faut bien justifier du 40 euros du m2 pour les descendre…….

    1. Opale

      Purée j’ai le même problème avec l’atelier de menuiserie de mon père… A la déchetterie, ils me les prennent 3 par ci, 3 par là… tous les 6 mois; et faut qu’elles soient cassées, pas entières. Je suis preneuse de solutions également.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Comment tu fais pour casser des trucs pareils ? J’ai des bacs en fibrociment, impossible de les détruire. Le burin n’y a rien fait.

          1. baretous

            non casser n’est rien..disquer oui…à cause de la poussière. Sinon j’avais la solution de les filer aux GJ pour les ronds points car en brûlant ça pétarade sec 🙂
            pour les pneus c’était facile avec la fnsea mais même elle, elle est rentrée au bercail..

                  1. baretous

                    je n’ai pas dit que ça brûlait mais que ça pétait dans un feu..nuance….un peu comme les bambous qui sont d’excellents pétards , bio en plus 🙂

                    1. Al Bundy

                      Les bambous, c’est trop marrant, je me rappelle d’une fois, j’en brûlait, (diametre 50-60) c’était un jour d’ouverture de la chasse et il devait y avoir une compet entre équipe de chasseurs, ça a pétaradé un max en réponse à chaque explosion ^^

        1. Opale

          en fait ils ne demandent pas à ce qu’on les casse, mais les prennent seulement si elles ne sont pas intactes. Donc dans mon cas, j’en avais qui étaient fendues, ou ébréchées sur le coin, donc c’est passé. Mais effectivement il faut pas les casser volontairement… Moi elles étaient stockées dehors, et pour le toit, je n’ai pas encore essayé de m’en occuper… je repousse le bordel dans le temps…

          1. Opale

            D’ailleurs, si dans les bricolos ici il y en a qui sont intéressés par du bois (pas de chauffage, mais de menuiserie), faites moi signe…
            en corrèze.

      2. Pheldge

        @ Opale : y’a bien la méthode socialiste : avec un honnête pot de vin, le boulanger acceptera de fermer les yeux, pendant que tu en verseras un peu dans la pâte à croissants. Pourquoi les croissants ? parce que ce sont les salauds de riches, et les bourgeois, qui les mangent, ça soulage la conscience de savoir qu’en faisant ça, tu travaille pour la révolution et le socialisme !

    2. Stéphane B

      Tu trouves une vieille usine abandonnée, un vieux moulin et tu les y balances dedans. Que celui qui voudra rénover se démerde. Sinon, tu as le gouffre de la Pierre pas très loin.

      1. glot

        Pour se débarrasser des plaques de toiture en fibrociment, un professionnel du bâtiment m’a dit un jour
        Vous avez deux solutions:
        Celle qui coûte très cher
        – faire appel à un professionnel du recyclage de l’amiante
        Celle pas cher
        – faire appel à des Manouches !

  16. Bol

    Pour écouler les invendus alimentaires, il me semble que le « laisser faire le marché «  marche pas mal…

    J’utilise l’application TooGoodToGo régulièrement (j’ai un excellent Boulanger traiteur à côté de chez moi), et apparemment tout le monde s’y retrouve…après faut pas être difficile niveau régime alimentaire vu qu’on sait pas ce qu’on va avoir…

    1. Val

      @bol ptdr vous croyez que les commerçants/marchés ont eu besoin de ça pour pratiquer ? Venez le soir, avant la fermeture, et votre commerçant vous bradera (vraiment hein ) ou donnera le surplus (s’il vous connaît ) . Franchement vous y croyez le commerçant qui sait 24h avant ce qui va lui rester sur les bras le lendemain ? S’il n’est pas débile , il adapte et soigne ses bons clients .

      1. Opale

        Je pratique les deux, le Toogoodtogo, et la braderie de fin de journée. C’est au feeling… TGTG ne se prévoit pas la veille mais le jour même, dès le milieu d’aprem pour le soir… Ce qui permet d’être réactif.

      2. Bol

        @Val: le commerçant ne sait pas. Il sait juste qu’il va lui rester des trucs. La boulangerie en question est une grosse boulangerie huppée. Je ne suis pas cliente vu les prix pratiqués. Alors que là, pour 4 €, je suis sure d’avoir au moins un énorme petit dej pour deux personnes avec des super viennoiseries. Et ça dépend des jours…des fois j’ai des quiches, des salades, des sandwichs…ça nous est arrivés de faire un repas pour deux et petit dej pour 4€. Avec de super produits. Si la boulangerie n’y trouvait pas son compte, elle ne proposerait pas. Si je n’y trouvais pas mon compte, je n’achèterais pas. Visiblement tout le monde y trouve son compte. Si ça se développe c’est qu’il y avait un marché tout simplement. Ce marché c’était la mise en relation.

          1. Pheldge

            « les poires sont brunes » joli, j’ai failli passer à côté. C’est bien Camarade noble, tu as encore du boulot pour être vraiment drôle et incisif, comme mézigues, mais tu progresses, contrairement à des certains … 😉

  17. Calvin

    L’État Français, c’est :
    – l’obsolescence programmée de nos véhicules,
    – le gaspillage de nos économies,
    – la production de cerfa, et l’obligation de posséder une imprimante scanner et gaspiller du papier + encre (*)
    – pollution des véhicules et avions de nos coûteux ministres,
    – l’économie non circulaire (je prends à certains, toujours les mêmes, pour donner à d’autres, toujours les mêmes),…
    Bref, ce que montre Poirson, c’est que l’État n’aime pas la concurrence. Seul lui a le droit de ne pas être vertueux.

    (*) Faites un sondage et demandez à vos proches pour quelle occasion ils ont dû imprimer : ce sera sûrement pour un organisme quelconque.

    1. Gosseyn

      Et pour l’économie carrée, vous commandez votre encre liquide en ligne pour votre imprimante à cartouches. Moyennant une rapide manip de temps à autre, ça vous divise le prix par 10.

  18. Lorelei

    Un prix élevé n’est pas toujours gage de qualité. J’en viens à choisir des appareils qui n’ont pas beaucoup d’options, souvent les moins chers. On ne se sert le plus souvent que de 2-3 programmes. Au pire, même s’ils tombent en panne rapidement, ils n’auront pas été chers à l’achat. Et comme je les achète dans une enseigne connue, je sais qu’ils dureront au moins 5 ans, que je souscrive ou pas à l’extension de garantie.

    1. sam player

      En fait les composants sont bien souvent les mêmes entre la marque leader du groupe et les marques satellites. Bien souvent dans les usines ils badge ne les équipements au moment de mettre l’habillage final, mais on peut se rendre compte que la position des boutons et trappes etc est exactement la même d’une marque à l’autre.

      Il y a 4 grands groupes qui détiennent 20 marques en france :

      Bosch, Brandt, Electrolux et Whirlpool.

      Bosch : Siemens, Bosch, Gaggenau, Neff et Viva, (Fagor 2015 ?)

      Brandt : Brandt, Sauter, Vedette et De Dietrich.

      Electrolux : Electrolux, Arthur Martin, AEG, Zanussi.

      Whirlpool: Whirlpool, Bauknecht, Laden et Ignis, Hotpoint-Ariston, Indesit, Scholtès.

      Quelques orphelins : Miele ; un test en 2006 a conclu que leur machine durait 20 ans vs une moyenne de 14 ans pour les autres, et de là à payer 3 fois le prix hum… surtout qu’au bout de 20 ans ça fera 15 ans que leur technologie sera dépassée…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Exact, j’ai fais un stage à l’usine Bosch-Siemens de Berlin, marques Bosch, Siemens et Konstructor (pour le marché allemand). Les machines étaient produites sur la même chaîne, seul l’habillage final était différent. Il y avait tout de même une différence dans la gestion des commandes, les marques les plus prestigieuses (Siemens) étant prioritaires.

        1. sam player

          Idem dans les pièces auto : par exempke il y a 5 fabricants mondiaux de plaquettes de frein mais au moins 30 marques différentes…

          Dans l’agro-alimentaire, idem, récemment je mangeais au boulot un carpaccio de boeuf chez Lidl avec sa petite marinade et son parmesan… arghhh mais t’as pas peur de mouriiiir… Moi je prends telle marque à Monop’… tiens regarde !
          Mouais sauf que ça sort de la même usine. Il y a d’ailleurs 2 films, le premier est vierge et permet l’emballage sous atmosphère protectrice et le film final à la marque du magasin avec le prix qui peut être mis à la demande avec moins d’exigence concernant la stérilité.
          Les barquettes sont identiques avec les mêmes défauts de moulage, les ingrédients sont les mêmes, l’impression de la DLC est faite avec la même machine et les numéros de lot ont la même racine…
          Arghhh je vais pas mouriiiir ! Et lui le paie 80% plus cher… il fait 5 bornes pour aller au magasin et le mien est à 500m dans la ZI.
          Je me marre…
          J’ai fait des machines pour Danone, les yaourts natures ça sortait du même tuyau pour Danone ou les marques distributeurs…

          1. sam player

            Sur le carpaccio la grosse différence est le suremballage en carton qui permet de redimensionner le produit pour qu’il n’ait pas la même apparence.

            1. sam player

              Dans mon cas du carpaccio, le code vétérinaire était le même, mais pas le code emballeur… d’où le surfilmage je pense pour le transfert, parfois dans la même usine, la MD disposant de son propre atelier et de son code. Déjà vu.

  19. plutarque

    HS : « PMA pour toutes », promesse de Macron veautée à l’Assemblée nationale.

    Saillie de l’inénarrable Mélanchon : « il n’y a pas de vérité biologique, il n’y a qu’une vérité : elle est sociale et culturelle ».

    Sic transit gloria mundi…

          1. Dr Slump

            En fait on peut se dire que notre « démocratie » est conduite comme ça partout, à tous les échelons de pouvoir. Comme le dit Ferrand dans cette vidéo: « si je vous dis que l’amendement est adopté il est adopté ».

            Où l’on constate concrètement que la démocratie c’est « cause toujours ».

            1. RV

              L’opposition rouscaille un peu, symboliquement, sachant qu’elle aurait fait de même. Au fond, ils n’en ont rien à foutre. Ils auraient dû se barrer en claquant la porte…

        1. kekoresin

          Oui, c’est partout comme ça dans notre beau pays qui sent bon la noisette. Ces pignoufs ne méritent qu’un seul traitement: chi-chi PUIS la mort.

          Comment ces sous merdes peuvent-elles espérer que le peuple leur accorde le moindre gramme de respect? Ben en fait parce que le peuple est à peu près complètement con! Il continue d’aller voter, paye ses 80% de taxe en chantant « keskonadlachance de vivre dans un pays où c’est gratos, et pense que Chirac était un clone de Mère Theresa qui bouffait de la tête de veau.

    1. sam player

      Juste pour les femmes… arghhh mais c’est complètement inégalitaire !
      Et dire qu’un bon coup de bite résoudrait le problème, du producteur à la consommatrice, car j’ai l’impression que ce truc c’est juste une histoire de prise en charge financière par les autres…
      Au besoin je veux bien me dévouer à mettre mes graines dans une seringue…

        1. sam player

          Bah si elles veulent une PMA, c’est je suppose, qu’elles veulent une insémination médicalisée car la bite c’est sale, nan (Peg copyright) ?
          D’où ma proposition de la seringue…

            1. sam player

              Bah c’est pas qu’on en parle, c’est acté et c’est pratiquement la seule raison de cette loi, excepté la double parentalité genrée 1.
              C’est juste une histoire d’égalité qui est avancée vs la PMA des couples qui ont de vrais problèmes de conception.

              Perso, je ne suis pas pour les procréations médicalement assistés quelque soit le sexe des demandeurs. Si la nature ne valide pas c’est qu’il y a une raison… la même raison que celle qui fait que les gens s’accouplent par affinité. Après chacun fait comme il veut à ses frais.

                1. Dr Slump

                  C’est bien de le repréciser, aussi évident que cela puisse être, parce que y’en a des qui pensent qu’à ses frais ou aux frais de la collectivité, c’est pareil.
                  Ce matin mon proprio m’a raconté comment un de ses anciens locataires l’avait appelé pour lui relater ses soucis de dettes, et lui demander s’il pouvait lui prêter de l’argent, pour combler son découvert (4000 roro tout de même).
                  Le gars en question a laissé des roms albanais occuper son appartement (en location), pour aller loger à l’hôtel, déjà ça te propulse dans la 4e dimension, et ensuite quand mon proprio, un homme très aimable, lui a glissé l’idée que le fait de travailler pourrait contribuer à rassurer son banquier, le gamin, la trentaine, lui a répondu, ébahi, « ah bon vous croyez?? Ah j’y aurais pas pensé! »

      1. RV

        On nous rebat les oreilles depuis des décennies que l’homosexualité n’est pas une maladie. Soit.
        Qu’elles préfèrent le gigot à l’aïl et qu’elles ne veuillent pas voir une bite, OK, c’est leur problème et je me fous pas mal des conséquences sur leur descendance.
        C’est le remboursement par la sécu, qui me sort par les yeux. C’est pas pour les malades, la sécu ? Elles ont malades, alors ???

      2. Al Bundy

        Juste pour les femmes sauf pour les veuves, pasque le papa, c’est important.

        Heuuu.

        Wait. Flûte alors, comment me sortir de ce mauvais pas ^^

  20. Paral Lycor

    J ai lu qqpart que les gens achetent trop de sacs re-utilisables, qu ils en jettent trop et que ca crée de la pollution car ces sacs très solides sont difficiles a recycler.

    D’autre part l’impression 3D sera un jour une réponse de circuit court aux pieces detachees, obsolescence (eviter l’) et autre. Mais je pense que l industrie n y est pas du tout favorable, donc en rendra l utilisation difficile pour le consommateur. J ai tout de meme lu qqpart qu’une collectivite locale ou qqch comme ca utilisait l impression 3D pour la maintenance des ses chaudieres antediluviennes, et plus supportees par le fabriquant, ou qqch comme ca. Il y a donc de l espoir.

    1. « en rendra l utilisation difficile pour le consommateur »
      Quel intérêt, sérieusement ? Et surtout, comment, en se fixant ce but quelque peu bancal, y parvenir concrètement ?

      1. Aristarkke

        Pour une tentative de captation du marché de la réparation par les revendeurs, dans l’industrie automobile fréquemment. Par exemple, ATE obligeait à utiliser une clé Allen de 7 pour le démontage des axes supportant la pince de frein à disque, partie mobile. La clé Allen de 7 n’est jamais dans les jeux de clés standards et il faut déjà un revendeur bien fourni pour en trouver une. Montage des Doblo première génération alors que pour la deuxième, c’est passé en 8. Même clé rare pour les BMW série 3 des années 90.
        OPEL elle, utilise des boulons avec une empreinte de tête spéciale que j’ai trouvée (en jeu de douilles) seulement en GB à un prix décent. C’est une saloperie en outillage manuel parce qu’il faut veiller à bien présenter la douille/tête pour que cela ne ripe pas. Mais, effectivement, le voleur désirant piquer le pare-chaleur monté au dessus du collecteur d’échappement est niqué s’il n’a pas sa clé spéciale.

        1. sam player

          Faut arrêter la parano, le parano c’est moi !

          La clef Allen de 7 : c’est effectivement pas une vis mais une colonnette et c’est certainement le meilleur compromis entre la section de clef et section restante de l’axe.
          La clef de 7 et 9 fait partie de la 2eme série de clef. Manquerait plus que l’on design les bagnoles en fonction de la caisse à outils des particuliers.
          Pi je veux pas dire, mais utiliser un jeu de clef standard, t’as intérêt à mettre une rallonge… et donc t’as de grandes chances de foirer l’empreinte.

          Faut savoir que les longueurs de clef (plates, à pipe, allen etc..) sont adaptées à la section des vis de qualité courante qu’elles sont supposées desserrer… c’est d’ailleurs pour cela qu’IKEA livre des clefs courtes avec ses meubles pour pas que le client serre exagérément et pète tout…

          Les vis en automobile ne sont pas des qualités courantes, c’est souvent du 10.9 ou 12.9

          Il y a eu le même genre de parano sur les vis torx et torx+ lorsqu’elles sont sorties… et aussi sur les XZN etc… bah moi je préfère, la clef ne dérape jamais et l’empreinte est réutilisable plus longtemps.
          Ces empreintes sont plus adaptées à du serrage à la visseuse en production.

          Toutes les empreintes de clefs se trouvent chez Morauto… je les utilise même à la visseuse à choc… j’en n’ai pas encore pété un, je suis même surpris.

          Accessoirement une empreinte de tête de vis un peu spéciale, genre torx avec un téton au milieu, permet souvent d’attirer l’attention sur le fait que la vis n’a pas à être dévissée lors d’une maintenance normale et donc d’empêcher le clampin moyen de faire des conneries irréparables.

          1. Aristarkke

            Si c’était si bien que cela, l’empreinte 7 de clé Allen, pourquoi donc l’ont-ils remplacée par du 8 sur les Doblo II (2006)? 😛
            J’ai deux jeux de clés Allen de chez Facom, sueurs courtes et queues longues pour éviter les embouts faibli bons foirés en deux coups de cuillère à pot.

              1. Aristarkke

                J’ai pas vérifié le diamètre mais sur celle nécessitant la clé de sept, j’avais trouvé que c’était largement calculé pour le métal autour de l’alésage, surtout que c’est de l’acier de haute résistance.

                1. sam player

                  Acier à haute résistance : t’es comme Greta toi, tu vois la résistance à la rupture de l’acier ! :mrgreen:
                  J’aurais sorti ça à mon boss, il m’aurait foutu dehors !

            1. sam player

              Toi t’as des clefs à queue longue… donc équipé déjà en special CQFD.
              Ce que je voulais dire c’est que l’idée n’est pas bête de forcer à utiliser une clef de 7 qui sera forcément une clef longue si on l’achète à part.
              Je me rappelle avoir acheté une SAM (hi hi) à l’époque et de l’avoir eu direct en queue longue, pas d’autre choix.
              Maintenant je n’utilise que des embouts avec cliquet en 1/2”.
              Cette colonnette étant bien souvent montée au frein filet, le cliquet en 1/2” de longueur 25cm n’est pas de trop.

                1. BDC

                  Maître Pheldge, n’était-ce pas vous qui enseignâtes les paramètres de forme et les coefficients d’aplatissement des queues lourdes ou épaisses asymétriques ? 😉

              1. Aristarkke

                Pas de pot. Ma clé de 7 est une F…m, queue courte. Une tchotte rallonge sans excès pour la mettre à la taille de la longue queue et hop, la colonnette vient.

        2. Dr Slump

          Vous devriez monter un blog à ce sujet les gars, et vous pourriez lui donner un nom genre « mécanique et libéralisme », ou « le mécano libéral ». Ou alors « mécanique du libéral »? :mrgreen:

    1. Dr Slump

      Le kung fu c’est chinois, enfin, c’est le nom occidental donné au wushu, mais c’est chinois de Chine. Encore une qui s’a trompé de continent ou d’hémisphère je suppose.

      1. Pheldge

        si elle « fait semblant de fumer la pipe », est-ce que ça fait « semblant d’être sale » ? Al t’as peut-être une solution pour Peg 😉

              1. sam player

                De bons rapports… hi hi c’est tendancieux !
                Oui de bons rapports… y a pas de raisons, on a pratiquement toujours fait les anniv’ des gosses ensemble etc… je lui fais sa vidange… (de bagnole hein) et sa meca…
                Quand des couples divorcés ont de l’acrimonie l’un envers l’autre, c’est que leur histoire n’est pas finie, quand bien même l’un a fait des crasses à l’autre… S’il n’y a plus rien, les crasses on s’en branle.
                Je cite souvent l’exemple du conducteur qui te traite d’enculé ou autre nom d’oiseau… tu t’en branles car il n’y a pas d’affectif entre vous…

                PS: pour que le divorce me coûte moins cher, j’avais même pris le même avocat qu’elle… et j’avais même rédigé l’accord et établi au centime près la quote part de chacun pour la liquidation de la communauté. Comme ça y avait plus rien à discuter, on était d’accord, surtout moi… nan j’déconne… quoique…
                Sam Chef de Projet !

                1. kekoresin

                  Le moins cher reste un bon coup de pelle derrière la nuque, surtout quand y’a plus d’affect. Sinon si quelques sentiments persistent, une dernière ballade en mer ou à Étretat ça garde un petit côté romantique 😉

                  Mon livre « Féminicide mode d’emploi » sort bientôt…

          1. Pheldge

             » ce n’est pas non plus dramatique », euh, c’est pas exactement l’impression que laissait ton commentaire à ce sujet, teinté d’amertume … alors que personne ne te demandait rien, tu as ressenti le besoin de partager ta frustration conjugale 😉

  21. kekoresin

    Oui ces putains d’écolos qui font les 50 derniers mètres en vélo pour flatter leurs adeptes et leurs entrecuisses continuent de me les fracasser menu.

    L’homme de la Pampa parfois rude reste courtois. Moi, je ne suis pas argentin et je leur pisse du glyphosate pile dans la raie fraîchement torchée à la fougère. Ces crétins pensent que c’est cool de courir après du cochon sauvage pour se faire des brosses à dent et bien pas moi. Qu’il y aillent scier du bois pour aller chier dedans, mais qu’ils me foutent la paix ces clones d’endives. Ces gens là devraient s’intéresser à l’histoire et pas seulement d’un point de vu nostalgique où la nature était soi disant (je fais des efforts là) généreuse. Les chasseurs-cueilleurs-éleveurs venus de l’Est ont laminé les agriculteurs de l’Ouest car ils bouffaient de la viande et que les autres étaient plus malingres avec leur grignotage de céréales. Ils ont massacré les mâles et récupéré les femelles – ça c’était le bon vieux temps!

    Sans le progrès la plupart de ces déchets verts n’auraient pas vu la lumière à la sortie du vagin ou alors brièvement. Alors d’un côté on a les idéologues avec une culture scientifique proche du bulot à marée basse, et de l’autre on a les chefs de file qui calculent comment faire accepter la saillie au reste du troupeau, les fans étant déjà les deux mains dans la mousse fraîche et l’œil de bronze fixant la lune.

    1. Al Bundy

      A propos d’écolo vent debout contre les chasseurs français qui tuent 25 millions d’oiseaux par an, faudrait leur dire de bouffer leurs chats qui en tuent 75 millions ^^

      Nouveau slogan: « Sauvez les oiseaux, bouffez votre chatte ! »

        1. Pheldge

          Et là … rien ! c’est pas possible, mais quel satyre, quel pervers imaginez-vous que je sois ? y’aurait de quoi être blessé, si que j’étais susceptible ! 😉

      1. theo31

        Vais finir par penser que le vegans sont encore plus debiles que les plus debiles des ecolos. Vivement la famine qu’on voit ce valent leurs convictions le ventre vide.

      2. kekoresin

        Tu verras comment ça va gueuler en cas de grippe aviaire sévère transmissible à l’homme/femme/défenseur de Gaïa/autres. Un virus si terrible que l’armée fera cramer des additifs de lubrifiant (tests en cours) le long des frontières pour dégommer du cuicui par paquets de myard. Les particuliers seront invités à catapulter leurs miaous dans les nuées de piafs.

        Quant à moi j’irai faire ma part en allant bouffer des chattes mais en fin gourmet, en évitant les excès d’odeurs de terroir bio dans un slip gaine couleur chair encadré par une paire de bottes en caoutchouc. De la petite minette bien entretenue qui sent bon le parabène dans un papier cadeau en dentelle, pas de la forêt à morbacs qui déborde du cabas! Je sais, parfois je suis un peu esthète limite sensible, un petit côté féminin insoupçonné…

        1. sam player

          C’est vrai que celles qui se disent écolo/bio ont souvent la pelouse sauvage et le foin qui dépasse de la charrette…
          Au début de Meetic, un gars avait fait une traduction des annonces des femmes… femme naturelle ca voulait dire ça… des poils partout…

          1. kekoresin

            Elle laisse en friche son écosystème intime RPS? Non à la déforestation, non au massacre des animaux! Rejoignez le CDPP (comité de défense des poils pubiens).

            Moi je ne suis pas un radical, des solutions existent pouvant satisfaire toutes les parties. Par exemple, un couloir migratoire peut être préservé…

          2. Passim

            Pas de souci. Je suis extrêmement tolérant sur ce sujet. Ce n’est point ma faute si la crainte du poil féminin est un signe indubitable de tendances pédophiles, qui ne peuvent que se concrétiser. Toutes les petites participantes aux sauteries d’Epstein étaient épilées intégralement, j’ai vérifié.

              1. theo31

                J’ai rêvé cette nuit de la chatte bien épilée de la voisine. 😀 Dois-je faire mon coming-out pervers libidineux d’autant plus que cet été je me suis découvert presbyte ?

          1. Dr Slump

            Ouais ben en banlieue lyonnaise, le moustique tigre devenant un peu trop agaçant, bah on oublie un peu les préventions écolos et on asperge de l’insecticide. Passque ils font chier ces moustiques, pas moyen de dîner tranquille en terrasse sans se faire bouffer les chevilles, merdalors!

  22. Pfaustur

    Concernant l’obsolescence programmée, c’est une vaste fumisterie: les voitures sont plus fiables et font bien plus de Km qu’avant, l’électroménager est plus performant, moins cher et plus fiable. Le jour où votre lave linge tombe en panne, regardez la facture d’achat: vous serez surpris, on sous estime systématiquement le nombre d’année d’utilisation. J’en parle en connaissance de cause, ayant été professionnel de l’électroménager de nombreuses année. Je me rappelle qu’il y a 30 ans déjà, Phillips était accusé de fabriquer des cartes électronique prévues pour fonctionner 7 ans, pas plus. 15 ans plus tard, presque aucune carte n’avait lâché! Quand aux smartphones, franchement, quel intérêt pour un fabricant de produire des tél non fiables pour forcer au remplacement, alors que les gens se ruent sur les dernier modèle dès qu’il sortent! D’ailleurs, on retrouve les anciens tél en seconde vie sur le marché, la plupart du temps, ils ont juste été nettoyés…

      1. Cher MCA, si vous aviez lu le billet de vendredi avec plus d’attention, vous sauriez que les affirmations de Futura Sciences qui se basent sur les calembredaines de HOP ne valent pas les octets sur lesquels elles sont inscrites.

      2. sam player

        Titre : durée d’usage
        Corps de l’article : durée de vie

        4 lignes… un journalitse
        Étude alakon… aucune référence, données comparatives vu qu’à « quelques années » d’écart et des études différentes par des organismes différents. Comment est faite la différence entre achat de remplacement car en panne, achat de remplacement car montée de gamme et achat pour nouveau foyer ? Etc…

  23. pfaustur

    Je maintiens ce que je dis: l’obsolescence programmée n’existe que dans l’esprit de certains journaliste et « associations ». Et c’est surtout complètement c.. Quelle marque voudrait avoir la réputation de fabriquer des appareils non fiable, surtout si on considère que c’est la meilleure façon de perdre des clients! Quand aux lave linge prétendument plus fiables autrefois, figurez vous que j’en ai réparé un paquet! Ils étaient mal foutus, peu performants, peu fiables. Un exemple: les cuves à l’époque ( années 70/80 ) étaient en acier émaillé, et avec les vibrations, l’émail se fendillait, et l’acier rouillait: trou dans la cuve, poubelle. Maintenant, les cuves sont en inox, ou polyéthylène: fiabilité totale. En réalité, le vrai problème n’est pas la fiabilité, mais bien qu’avec le coût du travail délirant en France, c’est plus économique de remplacer un appareil que de le réparer. La vraie écologie, et non pas celle dont on nous rebat les oreilles, serait de réduire les taxes sur la main d’œuvre afin de pouvoir réparer ce dont on dispose, et de ne remplacer qu’à bon escient…Et pour revenir au rapport « Halte à l’obsolescence programmée « , il fait doucement rigoler puisque les auteurs sont obligés d’admettre que 60 % des pannes sont liées à un manque d’entretien des lave linge: conclure de ça qu’il y a de l’obsolescence programmée, faut le faire!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.