Convention climat : ridicule mais pas inutile pour tout le monde

Pendant que la France tente de se remettre très doucement de son confinement sanitaire puis économique, le gouvernement, lui, continue sur sa lancée maniaco-écologique : la convention citoyenne pour la taxe et les interdictions à prétextes climatiques va bientôt s’achever et après elle viendra le temps des décisions musclées auquel le président Macron réfléchit déjà avec gourmandise.

Pensez donc : c’est qu’il va y avoir du méga-pain sur la giga-planche avec toutes ces propositions écoloïdes dont le but affiché (rétrécir l’énergie disponible par Français) va durablement grignoter le pouvoir d’achat des citoyens, leur capacité à se mouvoir, se chauffer, se vêtir et se nourrir.

Et il ne semble effleurer l’esprit d’aucun folliculaire germanopratin, d’aucune rédaction journaliste parisienne ou assimilée, que ces palpitants projets de repli intérieur ne correspondent finalement qu’assez peu aux aspirations réelles d’une majeure partie du peuple.

Il faut en effet être bien aveugle pour ne pas voir, ou bien borné pour ne pas vouloir regarder, ce qui se joue devant nous : alors que la France traverse un nouvel épisode de déconfiture économique, politique et social majeur, le pouvoir semble coincé dans un rail de coke l’emmenant résolument sur des sujets parfaitement perpendiculaires aux préoccupations du moment.

Avec un sens du timing qui laisse un peu ébahi, tout indique en effet qu’Emmanuel Macron et sa clique continuent de dérouler leur tactique politicienne pour achever de détourner et récupérer le mouvement des Gilets jaunes alors que l’actualité imposerait non seulement d’en tenir compte d’une façon diamétralement opposée, mais de prendre aussi en considération la nouvelle donne actuelle, brûlante.

Ainsi, l’émergence des Gilets jaunes doit tout au ras-le-bol et à la frustration que la France périphérique doit supporter devant l’arrogance des élites parisiennes qui ne comprennent rien des contraintes de la province. Sur les dix dernières années, ce sont en effet les villes petites et moyennes qui ont vu leur population augmenter, les villes comme Paris voyant les citadins les quitter. Les politiques nationales, pilotées par des citadins de métropoles pour des citadins de métropoles commencent à coûter fort cher aux citadins des villes périphériques et font sortir de leurs gonds les campagnards, les banlieusards et les navetteurs.

Ainsi, les problèmes de sécurité dans certains quartiers voire certaines villes, la criminalité et la délinquance en hausse constante depuis dix ans, les incivilités de plus en plus violentes sont autant de problèmes qui semblent bien plus préoccupants pour toute cette population dont une petite partie s’est retrouvée sur des ronds-points à l’hiver 2018-2019.

Ainsi, les hausses délirantes de taxes et d’impôts, les charges sociales étouffantes, la bureaucratie aussi tatillonne qu’encombrante (et mortifère depuis la crise sanitaire) sont autant de soucis que tous les salariés, les chefs d’entreprise, les indépendants, les professions libérales, les artisans et les commerçants doivent supporter depuis des années, et qui sont des motifs récurrents de grognes, en plus d’être des raisons solides d’un chômage persistant et d’une pauvreté indéboulonnable de pans entiers du pays.

Tout ceci est aggravé par la crise récente : les inscriptions à Pôle Emploi explosent et ne vont pas se résorber de si vite ; le sentiment d’insécurité est si concret dans certaines villes que cela en devient un tantinet caricatural ; la misère s’étend dans le pays au point que des associations caritatives spécialisées dans l’aide aux pays du tiers-monde jugent nécessaire d’agir en France

Et alors que ce marasme est quelque peu couvert par les braillements d’enfants gâtés de la République et autres repris de justice en manque de virginité judiciaire dont le but semble être une réécriture grotesque d’une Histoire qu’ils ne connaissent même pas, le président décide donc de continuer à nous faire avaler la soupe écolo, coûte que coûte, vaille que vaille. Apparemment, pour Macron et sa fine équipe de clowns, il semble bien plus important de taxer les voitures, interdire les herbicides et imposer le bio hors de prix plutôt que faire revenir l’ordre dans nos cités, baisser les dépenses de l’État et avoir des administrations un minimum efficaces pour les 1000 milliards d’euros de prélèvements annuels.

Manifestement, on va devoir se brosser longtemps pour avoir une Convention Citoyenne sur la Pression Fiscale, un grand Grenelle de la Sécurité intérieure ou un retour à l’ordre du jour du régalien, le cœur de métier de l’État (sur le papier constitutionnel en tout cas)…

Devant ce constat, devant ce quasi-autisme ou cette obstination ahurissante à enfin prendre en compte les vrais problèmes du pays, on en vient à se demander si ces manœuvres d’écologisme outrancier du président Macron ne visent pas précisément à décrédibiliser le mouvement écologiste ou à le récupérer habilement.

Force est de constater qu’en laissant libre cours à l’hystérie climatique, Macron met potentiellement en place une stratégique politique qui lui serait directement profitable : n’oublions pas qu’il n’a plus vraiment de compétiteur ni sur sa droite (dans les vapes depuis Fillon), ni sur la gauche (éparpillée façon puzzle) ; les extrêmes font, encore et toujours, d’excellents repoussoirs (qui expliquent l’apparition régulière de sondages anxiogènes, pratique pour réveiller les castors).

Reste l’idolâtrie verte, réelle inconnue des prochaines élections, qu’il va pouvoir exploiter facilement : dans le cas où l’écologisme n’est pas un vrai désir populaire, le grotesque achevé de la plupart des propositions de la Convention Citoyenne Machin Bidule, habilement accouplé avec des référendums que le président évoque déjà, permettrait au peuple de rejeter plus ou moins bruyamment ces âneries. Si, en revanche, l’écologisme a gagné le cœur des Français (et que ceux-ci désirent effectivement tabasser de taxes les voitures, le nucléaire et l’individu bêtement heureux de vivre), alors la tenue de ces référendums sera la démonstration éclatante du démocratisme raffiné du Grand Timonier Français, ainsi que son souci réel pour une planète plus verte et plus moelleuse.

Dans les deux cas, il se retrouve en bien meilleure position pour son prochain mandat. Bien évidemment, tout ceci sera au frais du citoyen et, surtout, de l’avenir français : le pays se meurt de ce genre de bidouilles politiciennes, se fragmente complètement sous les coups de boutoirs des totalitarismes verts, indigénistes ou revendicatifs de tous ordres.

Mais est-ce important si cela permet d’être réélu, hein, sérieusement ?

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires239

  1. Aristarkke

    Il va falloir commander des gilets avec la gamme de couleurs de l’arc-en-ciel pour que chaque mouvement de révolte soit clairement identifiable chronologiquement pour les historiens du futur…

      1. Aristarkke

        Vous n’avez pas compris mon propos. Des lots de gilets chacun avec une des couleurs de l’arc-en-ciel moins le jaune déjà utilisé. Un maillot arc-en-ciel n’offre qu’une étape différente de la jaune.
        Cela permet déjà de prévoir une douzaine d’années de révoltes bisannuelles, clairement identifiables. Les Chinois s’en frottent déjà les mains.

        1. Al Bundy

          En Malaisie il y a eux il y a quelques années une grosse manif, signe de ralliement vêtements jaune, le gvt à décrété une loi interdisant le jaune, tu te fais arrêter si t’en porte.

          1. Deres

            Il y a peu des gens finissait au poste pour porter un tee-shirt rose près des Champs Elysée surtout si ils avaient du matériel suspect comme une poussette.

            1. Al Bundy

              ou un dessin subversif hetero avec des nenfants !

              Le summum de ces derniers temps restant gravé ds ma mémoire restera cette nana qui a fini en GAV pour avoir écrit macronvirus

          1. P&C

            Sérieusement… je n’ai pas une infinité de thunes.
            Et j’avais été déçu par les derniers chroniques de la lune noire. Si j’aurai su, j’aurai pas venu.

            1. ~~Tribuliste~~

              Space opera sf rugueux avec jodorowsky (l’incal) au scenar et les planches somptueuses de Gimenez . Halluciné, noir et efficace. :))

            2. dg

              Momox est ton ami
              BD d’occaz, parfois a quelques euros.
              La caste des metabarons, c’est un spinoff de l’Incal (ou apparait le dernier metabaron). Pas mal, mais bcp moins bien que l’Incal je trouve.

  2. Aristarkke

    Bref, le grand chef de l’Occupant Intérieur ne désarme pas… Même être chef d’un pays en ruines ne le freine pas..

  3. Pythagore

    45 millions d’électeurs
    618.384 élus
    500.000 gilets jaunes
    Et ce sont 150 « citoyens » choisies au « hasard » qui décident de notre avenir.
    A quoi servent les autres ?
    Jamais vu un tel simulacre de démocratie.

      1. Pheldge

        HS : Theo, c’est toi qui avait posté des liens pour le propos racistes de Blum, de Lincoln de Jaurès ou autres ? je n’arrive plus à remettre la main dessus …

  4. Higgins

    En parlant de repris de justice, il y en a un qui se porte plutôt bien, lui dont l’état de santé était a priori incompatible avec une incarcération (Patrick Balkany est remis en liberté le 12 février, la cour d’appel de Paris estimant que son état de santé est alors « difficilement compatible avec la détention ») : https:/ /actu.orange.fr/societe/videos/la-danse-de-patrick-balkany-pour-la-fete-de-la-musique-surprend-CNT000001r2xd3.html

    Sinon, le Mignon poudré la joue finement. Il n’est responsable de rien puisque ce sont les 150 personnes extrêmement intelligentes (la loi Avia a été retoquée mais je me méfie) et absolument représentatives des GJ qui seront responsables de tout. Car il est bien entendu que la réaction première des GJ était une farouche volonté d’augmenter les taxes et autres impôts qui font le charme, non le désespoir, de ce pays. Ce type est une catastrophe ambulante.

    1. ~~Tribuliste~~

      Oui un écran de fumée qui vient suppléer le plexiglas de protection offert par les extrêmes. Pour les taxes des gens disent (entendu au taf…) que si ça permet de venir à bout de certains problèmes et pour une courte durée alors ok… Allez leur expliquer le contraire et vous êtes un monstre. Bref le communisme pousse sur la bêtise humaine, le terreau est extra en france.

      1. P&C

        Ils n’ont pas forcément tord. Quant un événement ruineux plus ou moins prévu survient, il n’y pas trente six moyens de faire.
        – taper dans les réserves.
        – taxer plus.
        – s’endetter… donc taxer plus, plus tard.
        – opportunités commerciales.
        – réduire la voilure.

        Le problème de réduire la voilure, c’est déjà que ça fait grogner la cour, mais aussi que ça peut affaiblir le pays.

        Exemple classique… un royaume a un voisin hostile. Hors de question donc de diminuer le budget de l’armée.
        Manque de pot, vague de peste… moins d’actifs, mais on ne peut pas baisser le budget. Faut trouver de la thune… si le royaume a été bien géré, il y a des réserves. Sinon…

        La France est une spécialiste de ce genre de combines. Avec le beau Philippe batonvé et le laid et rusé Louis batonbaton.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Taper dans les réserves ? No comment, tout le monde a compris.

          Réduire la voilure est possible : entre les centaines de comités théodule (800 ?), les subventions aux associations, les subventions à la presse, le budget du ministère de la culture, le RSA, la politique de la ville et des joyeusetés comme stopcovid (en nombre sans doute impressionnant), les subventions aux moulins à vent, on peut gagner beaucoup, rapidement.
          Ensuite, c’est un peu plus long, mais en divisant par 4 l’ensemble de la réglementation et donc des exigences administratives, on peut économiser entre 500 000 et 1 000 000 de fonctionnaires, sans diminuer le nombre de ceux qui servent à quelque chose.

              1. Theo31

                Tout ce qui n’est pas régalien relève du projet de société. 85 % des dépenses publiques ne servent à rien d’autre que du clientélisme.

          1. P&C

            De notre point de vue, réduire la voilure est possible.

            Du point de vue de nos dirigeants, non. Même pire, rémunérer ce que tu décris est indispensable… réseaux, groupes électoraux, clientèles, potes à caser…
            Après tout, c’est la cour qui permet au prince de rester en poste… et il faut bien acheter la loyauté de la cour.

            Si les libéraux et les gilles egeaunes étaient des groupes déterminants pour se faire élire et conserver le pouvoir, ne t’en fais pas, ils auraient leur part de pognon.

            https:/ /www.youtube.com/watch?v=rStL7niR7gs

          2. Pierre 82

            OK pour supprimer un million de fonctionnaires inutiles, ainsi qu’aux politiques stupides autant que coûteuses. Ça donnerait de l’air à tout le monde. Sauf aux fonctionnaires concernés qui se retrouveraient chômeurs, et aux gens qui profitent du système.
            C’est le souci: il aurait fallu commencer par assainir il y a au moins 20 ans. Il aurait fallu également un très grand courage politique pour le faire (car ça aurait impliqué que les politiciens reprennent la main sur l’administration qui dirige tout).
            J’imagine assez mal ces mêmes politiciens subitement prendre conscience maintenant que la fonction publique coûte trop cher et empêche le pays de fonctionner, et se mette subitement à créer un million de chômeurs supplémentaires dans un moment où la France, grâce à sa subtile politique de confinement voit son économie marchande et industrielle au bord de la ruine, et les inscriptions chez Paul Emploi sur les starting blocks (on verra ça en septembre).
            Ce qui me fait dire, non pas que le pays est foutu (la France en a vu d’autres), mais qu’on ne fera pas l’économie ni d’un effondrement complet de l’état, qui sera certainement suivie d’une guerre civile et d’un changement de régime.

            1. P&C

              L’assainissement se fait toujours… lors du jeu des trônes.
              Mais c’est quelque chose que tout le monde veut éviter, en général. Trop risqué.

            2. bibi

              Il y a une réforme simple à faire dans la fonction publique c’est passer aux 40h payées 40h, et comme on est passé au 39h payées 40h puis au 35h payées 39h, cela se fait sans augmentation de la masse salariale.
              D’un coup d’un seul on gagne 14% de temps de fonctionnaires en plus et à partir de là on peut geler les embauches dans l’administratif et recruter dans le régalien.

              Et en plus c’est une mesure écologique puisque le non recrutement de fonctionnaire ce sont des tonnes de papier utilisées pour les concours qui seront économisées.

              1. Al Bundy

                Faudrait déjà une réforme pour qu’ils fassent les 35 heures, et supprimer leurs droits à 1,5 mois de vacances maladies

                  1. Pythagore

                    Ca, c’est pour ceux qui n’ont pas de bol, le top, c’est d’être sans affectation, plein salaire, payé à rester chez soi.

              2. Pierre 82

                Le but n’est pas seulement de réduire la masse salariale des fonctionnaires, mais surtout qu’ils arrêtent de nuire au bon fonctionnement de la société… c’est-à-dire de leur prier d’aller exercer leurs talents dans le secteur privé.

        2. pabizou

          Affaiblir le pays? En supprimant ce qui n’a pas de raison d’être? J’espère pour toi que c’est ta femme qui tient les comptes .
          Et, à tout hasard, l’armée, c’est le régalien . Quand à faire grogner la cour, en quoi est ce important . Louis le raccourci aurait peut-être du faire grogner la cour, il n’aurait sans doute pas perdu la tête . Pour l’épidémie de peste ça fait 50 ans qu’on est dedans ….

          1. P&C

            C’est que je dis. Ce qui parait un gaspillage pour nous, simples quidam, ne l’est pas forcément pour nos saigneurs et maîtres.

            Faut acheter les loyautés des gens qui comptent. Et les mettre dans des postes inutiles mais grassement rémunérés en fait partie.
            Même le privé connait cela avec ses « consultants ».

            L’armée est un groupe comme un autre. Moins il compte pour tenir le pouvoir, et moins il y a besoin de l’arroser.

          2. Deres

            Mettre brutalement au chômage un million de personnes même inutiles entraine un choc brutal pour l’économie et donc une crise économique. Ceci dit, si elle ont droit à une période de chômage et avec tous les amortisseurs nombreux qui existent chez nous cela pourrait passer. Surtout si els budgets sont en premier lieu non brutalement diminués mais redirigés vers des activités utiles.

            1. Al Bundy

              Du temps de la SNCM et de ses plan de renflouement successifs (400 millions tout de même, de mémoire, surement plus) pour 1500 « emplois », je m’étais fait la réflexion que ce machin coulant inexorablement, tu files 100.000 à chacun contre sa démission, 200 K si il le faut, et salut à la revoyure.

              c’est moins cher et t’es débarrassé à vie.

              Avec les fonx, vu ce qu’ils nous plombent sur une vie de fonx, t’applique le même procédé, les enveloppes seront possiblement encore plus large.

              De toute manière, un fonx en arret maladie coute moins cher à la société que quand il fait chier le monde depuis son bureau et la machine à café

              1. Dr Slump

                C’est déjà le cas ce que tu décris: pléthore de fonx payés pour ne rien faire de productif de la journée, et parfois, quand un ministre se trouve coincé par une question piège, il fait des promesses dans le micro des neuneus journalistes de service, pi il retourne au ministère pour ordonner au chef de cabinet: « faites quelques chose! », le chef de cabinet interprète ça selon le manuel administratif de base, peu importe que cela n’ait aucun rapport avec le supposé problème, et les fonctionnaires sous-fifres contrôlent la bonne application des directives, sans n’avoir aucune notion de la raison ni de l’utilité de la chose. Et à la fin, quand tout ces mécanismes décérébrés finissent par causer de réels problèmes, ce n’est effectivement la faute à personne, personne n’a rien fait de spécial !

                1. Al Bundy

                  Ben j’ai encore jamais vu que l’on propose 100 ou 200 K euros contre sa démission solde de tout comptes à un fonx, on pourrait bien monter jusqu’à 500, ça fait toujours moins que les 3.5 million quand on le garde à vie

                  1. bibi

                    Pour un départ volontaire un fonctionnaire peut toucher jusqu’à 2 ans de salaire.
                    service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19693

                  2. Vassinhac

                    Sauf qu’après avoir viré 100 000 fonctionnaires comme cela, grosses manifs et on finit par réembaucher 150 000 fonctionnaires pour faire bonne mesure, dont certains qui étaient partis avec le pactole.

                    1. Pythagore

                      Il part au bas mot 100.000 fonx par an en retraite. Il suffirait de ne pas renouveller les postes. Seulement voilà, il faut maintenir l’emploi et éviter que les chiffres du chômage n’augmentent. Donc nos brillants élus renouvellent.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Essayer de faire comprendre aux français que tout irait mieux si l’état ne se mêlait de rien est mission impossible. Malgré l’étalage de preuves en ce sens apporté par le confinement, rien n’y fait.

      3. Aristarkke

        Même le fournisseur des cantoches de riches (à 3.500€le mois minimum), i. e. Fauchon est en RJ…
        De Rugy est en alerte…comment faire pour ses homards ??? Qu’il doit payer de sa poche, en plus si l’on peut dire…

      4. Aristarkke

        Ça fait bien au moins un bon quart de siècle qu’on nous promet des efforts de taxes temporaires et minuscules. Tocard et sa CSG toute nue à 1,2%, Ali Juppé sur le même rail, usw…

    2. Theo31

      Tout juste. Les GJ ne dénonçaient les impôts que pour eux, à charge des gouvernants de faire payer les riches, les GAFA et les capitalistes youpins apatrides mangeurs de bébés communistes.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Le mignon poudré envoie dans l’arène les propositions des 150 crétins. Il mesure le niveau sonore du tollé, d’où il vient, et peut aviser ensuite. Ça sent sa cuisine politique à plein nez. L’idée est de mesurer le taux de green-washing nécessaire à se réélection. Tout semble indiquer qu’il est en fait beaucoup plus bas qu’estimé.

            1. Theo31

              À la clinique, je mangeais bien. J’avais même droit à un café (sauf avec une vieille) le soir après avoir fait un beau sourire aux demoiselles.

      1. panchovilla

        je trouve l’expression « tester à l’hostie » particulièrement savoureuse en période de crise du covid.
        ce qui n’empêche de vous souhaiter le meilleur, évidemment.

        1. Pheldge

          moi z-aussi, hostie. Heureusement, enfin, pour l’instant c’est Bercy qui à défaut de donner le Saint Sacrement, administre l’extrême ponction ! 😉

      2. Opale

        Si vous êtes à l’hôpital de Cannes, d’Argentan, de Nice ou de Tulle, je vous fais envoyer des croissants. 🙂 (C’est là que j’ai mes agents).
        prenez soin de vous.

  5. Higgins

    HS mais je pense que ça vaut le coup d’être signalé : https:/ /www.lefigaro.fr/societes/le-flop-de-l-encadrement-des-loyers-a-paris-20200623

  6. Reddef

    Je vais me lancer dans l’ isolation des maisons et appartement, l’ agriculture bio etc j’ vais me faire plein de tunes….vive Macron !

    1. P&C

      Petite question : les niktamers et leur cortège de nuisance, ça coûte combien de points de PIB ?
      Après tout, on dit qu’un climat de confiance est favorable au commerce…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ce sont des chances pour la France, donc il ne coûtent rien, ils rapportent. Prétendre le contraire c’est s’attaquer au dogme, c’est un crime de lèse-état.

    2. Aristarkke

      À condition que l’état honore vos factures des chantiers à un euro le bout comme nous sommes inondés de pub, actuellement.

    3. Deres

      Conclusion du reportage Arte sur la production de lait en Europe : « Je gagne plus ma vie avec le biogaz qu’avec le lait. En fait je ne suis plus un producteur le lait mais un producteur de merde … ». On voit bien qu’à coup de subventions, on peut faire n’importe quoi !

      1. douar

        L’Allemagne a redéployé son agriculture « grâce » à l’energiewende qui a promu à grand coup de subventions, le biogaz. Le lait et le porc sont devenus des coproduits du biogaz, et ils ont déséquilibré le marché européen.
        Sans oublier que leurs abattoirs ont beaucoup utilisé les travailleurs de l’est, payés aux prix de l’est.
        C’est fini désormais mais les outils ultraperformants sont désormais en place.
        En France, autre phénomène, les aides régionales sont utilisées pour maintenir des activités absolument non rentables: ainsi, j’ai lu dans une revue professionnelle, des producteurs de lait dans les hautes Alpes, dégager un EBE de 60 K€. Et en recettes, 63 K€ de subventions. Et ce lait n’est même pas pour un AOC quelconque.
        En Bretagne par exemple, les subventions pour une exploitation laitière identique sont beaucoup plus light (près de 10 fois moins, à vérifier quand même).

        1. Ben

          Il faut aussi dire que le prix de l’électricité en Allemagne, de l’ordre de 28c/kWh est beaucoup plus incitatif que celui français 12c/kWh pour la production du biogaz. Il y a quelques années (2012-2014), il y avait une prix V de 4c/kWh pour valoriser la chaleur issue de la combustion du biogaz (exemple valorisation par production de spiruline). Mais la rentabilité globale du projet est beaucoup plus faible qu’en Allemagne.
          Les études d’impact très lourdes qui prennent 3 à 4 ans parfois puis les multiples recours des associations écologistes ont eu raison de bon nombres de projets (Ex Méthane invest). L’utilisation de déchets organiques avec une composition non standardisée rend aussi délicat de maintenir un facteur de charge du méthaniseur supérieur à 98%, avec parfois le besoin de faire venir des camions de Belgique vers le sud de la France pour alimenter le dît méthaniseur. En Allemagne, la composition est la même, et surtout à base de céréales.
          Les subventions font aujourd’hui partie de l’équation française lorsque l’on veut développer un projet. Sur les 1200 milliards prélevés, 200 sont retournés aux entreprises. Les incitatifs sont assez grands pour développer une entreprise ( plus de 5000 aides différentes aujourd’hui en France) pour ceux qui veulent prendre de « la gratte ».

          1. Al Bundy

            le particulier allemand produit son eau chaude comment ?

            à 28 c/kw/h, j’imagine qu’ils ne font pas ça au chauffe eau elec …

              1. Al Bundy

                pas a ce point là, ari, ecs elec est un gros budget, à ce tarif tu t’achètes un styx direct.

                je sais pas si t’as vu il font des PAC gaz, ça peut être intéressant, faut que je me renseigne

            1. Pheldge

              Ils se lavent très peu, voilà ! « le teuton, ça aime pas le savon » comme tout le monde le sait (bibi approved 😉 )

      2. Diogène

        Il faut absolument lire les Comptes de la Ferme France publiés chaque année par le Ministère de l’Agriculture. On y lit que, hors filières produits maraîchers et vinicole (d’ailleurs non-subventionnées), toutes les productions agricoles françaises sont en déficit. A ce point que -lisez bien!- le revenu agricole est égal au montant des aides européennes. Ce qui veut dire que l’on gagnerait autant à acheter ces produits sur le marché mondial. L’agriculture française est donc, globalement, un chômage déguisé, Ce dont on ne vous parlera évidemment pas au journal de 20h…
        Il y a plus: comme une partie des exploitations agricoles sont tout de même rentables (avant subventions), les subventions représentent pour elles une rente de situation…Et parmi les autres, la subvention ne couvre pas toujours la perte. D’où sans doute un certain nombre des suicides…

    1. Pythagore

      On complètera en ajoutant que Hitler était végétarien, que le 3ème Reich a été un des 1er régimes à promulguer des lois pour la nature et la protection des animaux, et que cela faisait partie intégrante de la propagande nazi.
      https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Protection_de_la_nature_et_des_animaux_sous_le_Troisi%C3%A8me_Reich

  7. Gerldam

    A part Paris et ses bobos et Grenoble et ses écolos, où diable trouve-t-on une majorité de gens pour approuver de telles conneries à la tonne? Dans ma province, tout le monde crie aux fous. Sans exception, mis à part le fada du coin qui s’est autoproclamé sauveur des petits oseaux.
    Mes valises sont prêtes…..

      1. Aristarkke

        Pour que Méremptoire claque ses liens anciens avec eux, c’est dire si leurs propositions sont gratinées (et hors de portée de Lille-Sud, principal vivier de ses électeurs…)

        1. Blondin

          Les Verts vont faire un carton dans les grandes villes uniquement grâce à l’égoisme forcené des citadins, qui veulent préserver leur cadre de vie.
          Le syndrome NIMBY dans toute sa splendeur.
          Pas sûr qu’au niveau national, ils transforment.

  8. Infraniouzes

    Les Verts et le bio ? Mais c’est pour mieux faire la cour à un électorat qui suit l’air du temps. On appelle ça du populisme. Il va faire chaud ? Branchons un climatiseur. Impossible, l’électricité sera rationnée et de plus en plus chère. Pas content ? Allez vivre à la campagne et mangez bio comme ce bon monsieur Cochet qui vante la vie verte et le bonheur dans son pré. Mais la SAU de 30 millions d’ha fond comme neige au soleil. Si on veut faire vivre 25 M de foyers sur cette surface ça fait 1,2 ha par foyer. Sans compter les emprises du transport, les zones industrielles etc. Donc impossible pour les foyers ordinaires mais réservé à l’élite dirigeante.
    On veut faire comme dans l’URSS des années 50-60, une économie où le chômage était inconnu. Comment ? En doublant ou triplant le nombre de personnes affectées à un poste. Mais on doublait ou on triplait le nombre de familles se logeant dans le même appartement. Tout le monde vantait la gratuité du téléphone à Moscou (pour mieux vous écouter) et la modestie du coût des transports. Mais acheter une petite auto quand on n’était pas au Politburo ou au Soviet suprême était mission impossible. Dans un concours de bureaucratie étatique, la France d’aujourd’hui ne doit pas être loin de la Patrie du socialisme des années 70. On fait encore mieux en CDN sous la houlette du divin Kim Jong-un.
    Avec ces Ecolos forcenés, qui rêvent de nous imposer leur dictature, la voie est tracée. On a eu le rideau de fer, le rideau de bambou, on aura l’enfer vert. Les Français, connaissant de moins l’histoire du monde passé, foncent droit dans la nasse. Mais on l’a déjà dit mieux que moi. Excusez-moi M. Orwell.

    1. Pythagore

      C-à-d que si l’état me commande ts les 6 mois un rapport pour 50.000EUR que je mettrai respectivement une semaine à rédiger, moi je veux bien cultiver bio à côté.
      Ce type vit de l’argent publique, se paye ses lubis grâce à l’argent publique et vient donner des lecons aux autres.

    2. douar

      Vert et bio?
      Ouaip, mais la réalité s’approche et cette cruelle réalité fait ouvrir les yeux de certains. J’ai ainsi eu la surprise d’entendre ma soeur, écolo dans l’âme et électoralement aussi, découvrir que le programme écolo ne s’adressait qu’à ceux qui ont les moyens. Et donc que les écolos se foutaient bien des plus pauvres, habitant bien sûr en périphérie des villes, les seuls « pauvres  » intéressants pour eux, étaient les minorités.
      Punaise, je n’en reviens pas, elle devient réac’

  9. pabizou

    Entre le matraquage vert quasi permanent, la convention bidon qui ne débouchera vraisemblablement sur pas grand chose d’autre que des taxes, bien malin qui peut dire combien de français soutiennent réellement les kmers verts . Ils vont sans doute plus bénéficier d’une droite aux abonnés absent et d’une gauche qui a partiellement rejoint micron et va en payer le prix au municipales, au moins dans les grandes villes . Micron s’est peut-être bien mis dans une belle merde, espérons juste que ce ne soit pas nous qui en payons le prix . Ces tarés sont presque pire que méchancon

    1. Higgins

      … qui soutiennent les khmers verts ? Mais beaucoup trop, manipulés qu’ils sont par les médias et surtout lorsqu’ils ne sont pas où ne se sentent pas directement concernés comme pour les cas typiques des 110 km/h sur autoroute et des voyages aériens. Je sais déjà autour de moi ceux qui aquiescent à ce genre de billevesées. Ils ne comprennent rien aux enjeux sous-jacents mais ils ont une foi du charbonnier car ils sont convaincus que Gaia doit être sauvée. Quant aux opportunistes politiques qui cautionnent ce genre de délire, ils feraient bien de penser au sort que Staline a réservé aux bolcheviks de la première heure. Ils subiront un sort identique.

      1. pabizou

        Il n’est pas impossible que micron ait quelques menus problèmes d’ici peu . Les milliards de l’UE ne sont pas encore là et BLM pourrait bien se rendre compte qu’il ne pourra pas en faire ce qu’il veut, pour autant qu’ils arrivent .

              1. bibi

                En se basant sur les communes et non pas les agglomérations il y a 16Mhab qui vivent dans des communes de plus de 50khab.
                source : fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_communes_de_France_les_plus_peuplées

        1. Marcello Biondi

          Je confirme, j’habite en territoire rural et c’est impressionnant l’intolérance de ces citadins envers le coq trop bruyant mais aussi envers les odeurs du paysan qui epand le fumier dans son champ.

      2. Blondin

        Cher Major,
        je vous rejoins et vous livre cette réflexion :
        « Les gauchistes ont cette vocation, ontologique, d’être toujours les « idiots utiles » d’un totalitarisme mieux charpenté que le leur, avant de rester aussi idiots, mais bien moins utiles, donc encombrants, qu’on se souvienne de ce qui est arrivé aux marxistes-léninistes iraniens dès 1980″. – Maurice G. Dantec

  10. malicorne

    Émancipation hystérique et hors contrôle , égalitarisme débridé comme nouvelle religion, humanisme comme toge en prêt à porter et l’enfer sur terre comme transcendance.

  11. panchovilla

    je trouve que les documentaires sur la Shoah que nous ressert Arte à la veille de chaque élection sont stigmatisants pour le peuple allemand, qui est si gentil et tellement « Européen » (dans le sens « favorable à l’UE, bien sûr, pas de considérations ethniques, quelle horreur !). Aussi, au même titre que l’on a gommé des lois mémorielles l’esclavage arabo-musulman dont furent victimes les européens (au sens ethnique) et les africains, je pense que le rôle de l’Allemagne dans la déportation des juifs devrait disparaître des livres d’histoire, pour ne pas stigmatiser ceux qui nous ont occupés, comme on ne doit pas stigmatiser ceux qui nous occupent aujourd’hui.
    L’occupant a toujours raison,
    Considérons donc à partir de ce jour que la France est LE pays qui a déporté, exterminé, gazé, etc…et pour faire bonne mesure mettons dans le package les vilains racistes américains, les méchants fascistes russes et les affreux colonialistes anglais.
    Et donc interdisons les documentaires électoraux d’Arte.
    Na.

    1. dg

      “Every record has been destroyed or falsified, every book rewritten, every picture has been repainted, every statue and street building has been renamed, every date has been altered. And the process is continuing day by day and minute by minute. History has stopped. Nothing exists except an endless present in which the Party is always right.”

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Je suis étonné par la lecture des chiffres de la Chine (en fait, plutôt bon) et par les chiffres d’anticipation de croissance en 2021, que je trouve très optimistes.

      1. Al Bundy

        Jacques, la chine n’a pas confiné, mais mis en quarantaine une petite province principalement agricole.

        Mes commandes chez aliexpress arrivent en ce moment, un tout petit peu plus long que d’habitude…

        1. Wuhan est l’un des principaux centres de l’industrie lourde chinoise, pas agricole. On ne peut guère définir l’Hubei comme « petite province principalement agricole ». La production industrielle y représente 45% du PIB local, les services 43% et l’agriculture 11%.

          1. Al Bundy

            Ha oui, j’avais en tête les chiffres de 78, l’agriculture ne représente plus « que » 10 %. (1.5 % en france)

            Il n’en reste pas moins que cette région mis en quarantaine représente 4% du PIB de la chine.

            1. Fouyaya. Ca fait 0.6% du PIB mondial et donc ? La France a confiné 100% de son territoire et ça représente 100% de son PIB. Et donc ?

              1. Al Bundy

                Fouyaya, Si tu bloques une partie du territoire ne représentant que 4 % du pib du pays, ça a forcément moins d’impact que s’ils avaient bloqué tout le territoire.

                qu’est ce que le pib mondial vient foutre la dedans.

            2. P&C

              4% du PIb, ça peut être énorme… si ces 4% sont essentiels au reste.

              Par exemple, notre cerveau pèse 2% de notre masse. Or perdre 23% de cette masse est gravissime pour le reste.

              Souvenez vous de la crise du volcan islandais, où pas mal d’usines étaient bloquées à cause de l’incapacité de se faire livrer certaines pièces… fabriquées par un prestataire chinois.

          1. Al Bundy

            ben non, suffit de se renseigner, le primaire c’est .8 %.

            Sinon, c’était quoi le but de ton intervention, j’ai pas saisi ?

            1. durru

              « la chine n’a pas confiné, mais mis en quarantaine une petite province principalement agricole »
              Ils continuent sur la même lancée, et les neuneus croient leur propagande comme si c’était certifié par BFM.

              1. Al Bundy

                Ha ben oui, c’est bien sur qu’ils ont confiné tout le pays, et ils ont mis des hologrammes et cramé des pneus pour faire croire qu’il n’y avait que 3 ou 4 pekin en quarantaine ^^

                Et maintenant, ils fabriquent du PIB virtuel pour que jacques y s’étonne, pasque c’est important à leurs yeux que jacques y s’étonne ^^

                Et c’est moi le neuneu, suis mort de rire

          2. Aloux

            Ce n’est pas tout Beijing qui est confiné, seulement quelques quartiers. Les mesures ont été bien plus strictes là-bas que partout ailleurs dans le pays, j’imagine que vu la moyenne d’âge de l’apparatchik moyen certains ne veulent pas prendre de risques. Ou alors que ces mesures sont bien plus un moyen de contrôle de la population qu’une mesure de contrôle de l’épidémie…

            1. durru

              Disons que ça arrange bien les choses, comme ici d’ailleurs 😉
              Il y a de toute façon un écart entre ce qui s’y passe et ce qu’on veut bien nous raconter. Mais bon…

        2. durru

          P.S. J’avais reçu dès début avril des commandes passées à des entreprises françaises, est-ce que ça veut dire que l’économie française n’était pas à l’arrêt ?

        3. Aloux

          Le confinement n’a certes pas été aussi strict ailleurs qu’à Wuhan, mais selon les régions il y a bien eu des restrictions plus ou moins sévères. L’économie chinoise ne va déjà plus très bien depuis pas mal d’années, et cette année ne va pas être simple pour eux, même si ils restent malgré tout en relativement meilleure posture que nous.
          Après il y a toujours la possibilité de troubles politiques si l’économie ralentit trop fort, je pense qu’on ne dort pas très bien en ce moment à Zhongnanhai.

          1. « L’économie chinoise ne va déjà plus très bien depuis pas mal d’années »
            Ce qui explique les tensions actuelles avec l’Inde du reste.

            1. Aloux

              Si seulement il n’y avait qu’avec l’Inde… il y a un raidissement nationaliste et militariste palpable quoiqu’assez insidieux depuis quelques années. Mais je suis sûr que tout ceci va très bien se terminer.

            2. Francis Kuntz

              Quel rapport ? Les mauvais rapports avec l’Inde datent de l’époque où l’Inde était la base arrière des indépendantistes tibétains. Rien à voir avec des considérations économiques

                1. Higgins

                  Je plussoie. La Chine ne peut, sous peine d’explosion sociale et politique, voir sa croissance passer sous la barre des 5% l’an. Il est évident que, disposant d’une masse humaine sans commune mesure, d’une armée de mieux en mieux équipée et de finances conséquente, elle soit tentée de combler par une politique étrangère agressive les déficiences rencontrées au plan économique. Là où le pouvoir chinois commet une erreur, c’est qu’il attribué à des causes strictement exogènes la baisse de son activité économique. Sa xénophobie congénitale (les chinois n’ont cure des occidentaux et de leurs palinodies et l’étranger reste un bouc émissaire facile et pratique) l’empêche de voir que les principales causes de ce freinage sont dans l’ADN même de sa culture : corruption, népotisme, trafic d’influence, etc,…
                  En occident et en particulier en France, il y a une timide prise de conscience de cet état de fait. C’est un mieux, certes timide, mais un mieux.

                  1. Higgins

                    J’ajouterai qu’un des principaux problèmes de la Chine est celui de l’eau. 90% des cours d’eau sont gravement pollués. Le massif himalayens, en dehors de sa situation stratégique évidente, est un espace à dominer comme l’est le « collier de perles » (îles et archipels) en mer de Chine méridionale.

                    1. Opale

                      +1
                      les différends opposant la Chine au Laos, pour la construction de barrages sur le Mékong, n’est qu’un exemple du problème hydrique de l’Empire du Milieu.

                  2. Jacques Huse de Royaumont

                    J’avais dit, dès le début des années 2000, que moins on ferait affaire avec la Chine, mieux on se porterait. Ma voix a du porter au moins jusqu’au bout de ma chambre… Ce peuple a de l’orgueil et de la mémoire, il est donc rancunier, il veut sa revanche sur ceux qui l’ont humilié, c’est à dire nous. Pour couronner le tout, ils n’ont culturellement aucun respect de la vie humaine et le communisme n’a pas amélioré les choses.

                2. Husskarl

                  Lorsque l’économie d’un pays « suffisamment fort » va mal, il cherche la plupart du temps à faire la guerre à ses voisins. Pas besoin de totalitarisme, il suffit de pouvoir écraser ses voisins.

                    1. Husskarl

                      Ceux qui ont cherché en 14-18 ou pour la seconde ce sont bien les français, ils n’étaient pas seuls mais ils ont été moteurs.
                      On pourrait aussi parlé des guerres, nombreuses, menées par les USA de manière directe ou indirecte.
                      La démocratie facteur de paix ? Je ne crois pas.

                    2. Higgins

                      Des démocraties peuvent avoir des velléités impérialistes (d’où les guerres) mais c’est très loin d’être la règle. Par contre, dans les régimes dictatoriaux, c’est plutôt l’inverse. La Chine est exactement dans ce cadre. Tous les pays du sud-est asiatique sont inquiets et recherchent des alliances fortes pour contrer cet impérialisme. Sans en être sûr à 100% (je cite de mémoire), c’est la région du globe qui connait la plus forte expansion dans le domaine des dépenses militaires.

                  1. Pythagore

                    Certes, les USA ont mené des guerres, mais ce n’était pas pour faire divergence de difficultés internes, mais plutôt essentiellement contre le bloque de l’est et pour les ressources pétrolières me semble-t-il.

                    1. Husskarl

                      Les USA mène des guerres impérialistes, comme la France (coucou Kadhafi) pour des ressources sans lesquelles les difficultés internes surviendraient. C’est presque plus pervers car c’est préventif et non curatif.

                    2. Higgins

                      A partir de l’énoncé de la doctrine de Monroe, l’impérialisme US a été une réalité comme l’ont été les impérialismes anglais, francais et allemand jusqu’en 1914. Si on prend le cas de de la France, cet impérialisme (concrètement l’expansion coloniale à partir de 1870) a été fortement combattu par les milieux conservateurs. Les colonies, c’est avant tout et principalement les rad-soc et la gauche plus que la droite conservatrice. Les historiens s’accordent à dire d’ailleurs que la colonisation a plus coûté que rapporté, financièrement s’entend. Dans les années 20-30, les succès faciles ont aveuglé le pouvoir politique qui n’a pas pris la mesure du déclassement du pays. La défaite de 1940 et ce qui s’en est suivi a donné le coup de grâce à cette chimère.

                    3. Pythagore

                      Merci Major pour ces précisions.
                      Je serais intéressé par des références sur le sujet suivant, des idées, historien, auteur, livre, site, revue ?
                      « cet impérialisme […] a été fortement combattu par les milieux conservateurs. Les colonies, c’est avant tout et principalement les rad-soc et la gauche plus que la droite conservatrice. »

                    4. durru

                      J’ai l’impression que ce sont les libéraux (en France, du moins) qui ont le plus combattu l’impérialisme au XIXème.
                      Je me souviens avoir lu quelques interventions très pointues de Bastiat à ce sujet.
                      Et comme Jules Ferry (entre autres) en faisait des arguments de campagne du pro-colonialisme, on peut se douter qu’en face ils n’étaient pas trop pour…

                    5. Higgins

                      Pour la colonisation française, on cite avec justesse Jules Ferry et sa volonté d’apporter les « lumières » nationales aux populations « sauvages ». Mis à part le cas de l’Afrique du nord, plus complexe, les milieux conservateurs n’étaient pas très chaud pour conquérir le monde en dehors d’implanter des comptoirs çà et là. Les ouvrages consacrés à ce sujet sont pléthoriques sans compter les livres plus transverses . Je ne peux donc que donner des bases dont celle-ci : https:/ /journals.openedition.org/chrhc/1733
                      Pour l’impérialisme US, tout le XIXème siècle en est marqué mais c’était avant tout un jeune pays qui cherchait ses marques et qui se voyait et se voit toujours comme le pays offert par Dieu aux persécutés (pas tous, je tiens à le souligner). Notons cependant que jusqu’en 1917, il était farouchement isolationiste et il l’était encore en 40-41. Grand vainqueur de la WWII, son comportement extrêmement impérialiste depuis 1945, avec le point culminant qu’a été le Vietnam, n’est-il pas avant tout le fruit de la volonté de ce fameux Deep State, déjà dénoncé par Eisenowher, que semble vouloir combattre férocement Trump ? A cette aune, on comprend mieux la violence du combat actuel aux USA pour la présidentielle et la fenêtre d’opportunité offerte par une pandémie tombée bien à propos.

                    6. Dr Slump

                      La France est une démocratie, la révolution, les droits de l’homme, l’égalité, toussa toussa. Mais bon. Fillon et Kohler cépapareil !

                      lecourrierdesstrateges.fr/2020/06/24/affaire-kohler-comment-jour-apres-jour-macron-affaiblit-dangereusement-la-justice-et-letat/

                      A partir de là, on peut commencer par se demander ce qu’on peut qualifier de démocratie, parce que si on résume ça au droit de vote et de manifester, eh bien on se fourre le doigt dans le nez jusqu’au trognon.

                    7. Husskarl

                      @slump

                      Ca ne surprend que les naïfs, par essence ce régime est pourri car chacun veut accéder au pouvoir, à tout prix.

                    8. Al Bundy

                      la démocratie, c’est « cause toujours », à la place de « ferme ta gueule »

                      Bien qu’avec macron il y a de plus en plus de « ferme ta gueule »

                    9. P&C

                      La chose est en fait très simple.
                      Un empire (ou un hégémon, ce qui convient mieux aux USA actuels) est toujours en guerre. Il n’a simplement pas le choix :
                      – un empire est stable que s’il est en croissance.
                      – sa richesse attire les charognards. Il doit les garder à distance en montrant sa force.

                      Et être la première puissance mondiale implique de se donner les moyens garder son rang, surtout face aux deux suivants.

                      @Higgins
                      Disons que l’empire colonial français a appauvri la France, mais enrichi certains français.

                    10. Jacques Huse de Royaumont

                      Pour revenir sur la colonisation : c’est effectivement une affaire de la gauche de la 3ème république, les conservateurs étant pour le moins sur la réserve et les libéraux vent debout. Frédéric Bastiat était férocement contre, par exemple.
                      C’était déjà le cas pour notre 1er empire colonial (perdu suite à la guerre de 7ans), que la bourgeoisie naissante a vu sombrer sans une larme.

          2. Al Bundy

            « et cette année ne va pas être simple pour eux, »

            Je n’ai pas dit que c’était le pays des merveilles, juste qu’il n’était pas étonnant que l’impact économique du sras soit moins violent que ds les pays ayant fermé la totalité de leurs territoire.

            « je pense qu’on ne dort pas très bien en ce moment à Zhongnanhai. »

            Je ne sais pas si il y a un pays au monde ou on dort bien en ce moment…

            Enfin, quand on a 2 sous de jugeote

            1. Aloux

              Une crise économique qui dure un peu trop risque d’avoir des conséquences personnelles bien plus définitives pour l’apparatchik chinois moyen comparé à son homologue français. Disons qu’on dort probablement un peu mieux à l’Élysée qu’à Zhongnanhai ^^

              « juste qu’il n’était pas étonnant que l’impact économique du sras soit moins violent que ds les pays ayant fermé la totalité de leurs territoire. »

              C’est sûr que c’est « moins pire » que les champions du monde comme la France et l’Italie, mais cela s’ajoute à une situation déjà bien détériorée derrière le PIB officiel, donc prudence.

              Pour clarifier je ne me fais guère de soucis pour la Chine et les Chinois à long-terme (moins que pour la France par exemple), les énergies qui ont été libérées ces dernières décennies ne vont pas disparaître comme ça. En revanche à court-terme on pourrait assister à un retournement assez violent. Mais bon on verra bien.

      2. deres

        Il faut voir la réalité des chiffres mais aussi certains effets notables. Déjà, ils ont répondu aux besoins mondiaux liés à la pandémie payés cash par les autres. Ensuite, en étant frappés les premiers, ils ont été capables de répondre à la demande quand l’offre s’est effondré chez nous. D’ailleurs, ils vont vite prendre la place de pleins d’industrie qui vont s’effondrer chez nous. La fabrication d’avion par exemple ne va pas bien se remettre. Ils vont profiter de cette crise pour annuler ou repousser toutes leurs commandes et les remplacer par leurs modèles inférieurs qui devaient arriver dans quelques années sur le marché. On voit d’ailleurs qu’il se servent de l’excuse de la crise pour ne pas respecter leurs accords avec les USA. Au lieu d’acheter des produits agricoles aux USA, ils ont massivement acheter en Amérique du Sud probablement de façon volontaire.

  12. Jacques Huse de Royaumont

    Franc succès pour stop-covid : déjà 14 alertes envoyées en moins de 3 semaines !
    Ce gouvernement vole de succès en réussites.

  13. Pheldge

    HS : lefigaro.fr/societes/coronavirus-la-compagnie-qantas-va-supprimer-6000-postes-20200625
    Question qui tue : que vont-ils faire de Travolta ? 😉
    qantas.com/us/en/about-us/our-company/in-the-community/our-ambassadors.html#john-travalota

  14. Dr Slump

    HS mais question à la cantonade (rien à voir avec le footballeur hein…): quels sont vos observations, professionnellement, sur l’activité depuis le déconfinement, depuis disons la mi-mai? Comment ça se passe dans votre entreprise, ou à votre poste? Quelles perspectives d’ici la fin d’année?
    De mon point de vue j’observe un ralentissement de toute les activités, et qu’il règne une espèce d’ambiance de fausses vacances, de torpeur généralisée dans laquelle les gens se laissent aller, mais qui m’inquiète sérieusement. Biais de confirmation? Votre avis?

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Pour moi, juin est plein… comme d’habitude. De plus, le planning prévisionnel sur la fin de l’année ne prend pas en compte le confinement.
      La différence se voit surtout au niveau de la fréquentation, aussi bien dans les transports que dans la tour. Le principal changement tient dans l’utilisation intensive des télé-conférences au détriment des échanges en présence. Le télétravail se poursuit à raison de 3 jours par semaine.
      Après, je suis loin du client final, je ne vois pas les conséquences sur l’activité commerciale.
      L’arrêté de compte de mi-année va être surveillé de très près : on saura seulement à ce moment-là si l’impact est fort ou modéré.

      1. dg

        Dans mon secteur, on a évidemment continué a travailler pendant cette interlude amusante, mais ce qui est intéressant, c’est que l’on voit apparaitre de nouveaux patients pour prise en charge, alors qu’il y avait eu une sensible baisse d’activité.

    2. Francis Kuntz

      Non gros effet de rattrapage de mon côté, il y a deux à trois fois plus de boulot qu’en temps normal, mais je pense que c’est très variable en fonction des activités, et il est fort probable que cet effet de rattrapage ne soit que temporaire

      1. Dr Slump

        Oui, un effet de rattrapage dans certains secteurs, par exemple dans l’immobilier, où les agents ont été soudainement très sollicités depuis le déconfinement, et observent une explosion des projets de déménagements de citadins vers la campagne…

        1. Husskarl

          Ca reste du temporaire, car si crise, le crédit va devenir compliqué donc l’activité va ralentir. Les banques ont déjà commencé à restreindre.

          1. Dr Slump

            Pour l’immobilier, les demandeurs en question sont des couples disposant déjà d’un capital, qui avaient déjà le projet de vendre/acheter, et que le confinement a poussé à passer à l’acion.

    3. Pierre 82

      Je confirme. Étant sous-contractant salarié, tous les contrats ont été annulés. Nos commerciaux sont sur la brèche pour essayer de trouver du taf, et en attendant, on nous donne des formations à distance sur des métiers dans lesquels on n’a pas encore travaillé. Statut: chômage partiel, payé par l’état, vu que si ma boîte devait payer 80% de son personnel à se rouler les pouces, elle aurait déposé le bilan en quelques semaines.
      Personne ne peut dire jusqu’à présent quelles sont les chances de retrouver des contrats pour la plupart des salariés, ni si les formations que l’on reçoit servent juste à nous occuper (c’est payé par des organismes étatiques), mais je confirme qu’on est dans un climat surréaliste. Certains prennent ça pour des vacances, mais quand on discute entre collègues, on évite de se faire peur mutuellement, et on reste dans les discussions sans réel intérêt. Bref, je ne travaille plus de manière productive depuis mi-mai, et on nous a demandé de poser nos « vacances ».
      Mon épouse est commerçante, ça a démarré sur des chapeaux de roue les 2 premières semaines après le confinement, et depuis, elle a désespérément peu de clients.
      En fait, je présume que la plupart des gens sont comme nous: pas le coeur à dépenser.
      Si on doit définir ce climat: nous sommes en lévitation, en apesanteur, comme dans un ascenseur qui s’est décroché et qui chute.
      En plus de ça, je ne vois même pas à quoi va ressembler la suite. Objectivement, c’est angoissant, même si on est peut-être un peu plus à l’abri que d’autres, vu que la maison est à nous. Au moins on est prêt psychologiquement à un choc d’ampleur biblique qui devrait survenir avant la fin de l’année…
      Ça fait bizarre de me retrouver au chômage, payé avec l’argent des autres sans savoir où je vais. C’est d’habitude pas le genre de la maison, surtout que je travaille depuis 35 ans sans pointer chez Paul une seule fois…

      1. P&C

        Y a un début à tout.
        J’ai fréquenté Paul Employ pendant près de 5 ans… ils ne servent à rien mis à part te payer ton chômage, mais ne t’embêtes pas trop.

        1. Husskarl

          Pour les avoir vu une ou deux fois (après j’ai fui), j’avoue que j’ai rarement vu des gens aussi inutiles ou aussi nuisibles car ils te font perdre du temps pour justifier leur existence.

    4. Al Bundy

      Rattrapage, avec beaucoup de monde chez eux dont le boulot n’a pas repris, toujours en chômage partiel qui disent, je suis prudent en insistant bien sur le tarif que je vais demander.

    5. Aristarkke

      Personnellement, c’est reparti comme en 14 et à priori jusqu’aux alentours proches du 14 juillet.
      Mais mes clients évoquent cette ambiance décrite, Doc…
      Les racontars de Flop Joene ne sont visiblement pas gobés et encore moins crus.

      1. Al Bundy

        « Mais mes clients évoquent cette ambiance décrite, Doc… »

        Ils te le disent depuis leurs canapés ? ^^

        Je crois pour ma part, voir qu’il y en a des biens contents de pouvoir regarder hanouna en replay toute la journée en étant payé… Z’ont pas l’air de vouloir affronter le danger du virus qui tue sauf pour commander des pizzas.

        1. Aristarkke

          Ils me le disent de leur poste de télé-travail, que les conf-zoom sont pratiques mais ne remplacent pas vraiment la réalité et que les échanges directs avec les collègues ne se passent pas toujours bien quant aux inter-actions (pas question de faire une descente au bureau du collègue qui bloque l’avancement du bouzin).
          Là je suis avec du cadre qui redoute que cette mollesse tourne ou accélère la cata
          Mais la version qui prend cela comme des vacances et qui n’est pas pressé de s’y remettre, j’ai aussi. Rassure-toi !

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je confirme, les conf-call de tous genres ne sont qu’un pis-aller. Ça a cependant permis de continuer à bosser de manière quasi-normal, et même plus. Sauf bien évidemment pour quelques artistes dont la productivité est tombé à zéro, voire en territoire négatif (si, c’est possible, il faut ne rien faire d’utile mais balancer des messages semant la zizanie là où on ne te demande rien).

        2. Pierre 82

          Il ne faut pas généraliser. Il est vrai que certains sont ravis d’être payé à ne rien foutre, pensant encore que ça ne va pas durer, et profitent de l’aubaine. Cependant, l’atmosphère commence à virer à l’inquiétude.
          Ceux que je côtoie sont des gens qui d’ordinaire bossent assez bien, et n’imaginent pas passer leur vie devant Hanouna.
          La France n’est heureusement pas constituée que de branleurs même si ce type de citoyens est choyé par le régime.
          Il est vrai que le fait de ne pas avoir été licencié, et de recevoir une bonne partie de sa paie n’incite pas particulièrement à commencer à chercher du boulot ailleurs. Et pour l’instant, il faut avouer que la demande de main d’œuvre est relativement basse…

          1. Husskarl

            La demande est basse et si il y a soubresaut économique, qui sortira le premier ? Le dernier arrivant en période d’essai ou le gus qui est là depuis 3 ans (même si il glande) ?

    6. durru

      Pas grand chose à ajouter aux commentaires précédents.
      J’ai l’impression que cette attente n’est pas limitée à la France, des clients d’autres pays d’Europe semblent également moins actifs et moins dépensiers qu’avant. Mais bon, heureusement que le gros de nos clients ne sont PAS en France, en fait…
      Une main basse sur l’épargne des Français, façon Chypre puissance dix, me semble aujourd’hui inéluctable avant la fin de l’année. Certains vont se dire que ça leur aura payé les vacances. J’espère me tromper…

    7. Husskarl

      A peu près pareil, ça ne bouge plus beaucoup même si chacun essaie de se persuader de l’inverse. En même temps, peut on bouger beaucoup sans prospects ou clients ?

      1. Dr Slump

        Voilà, les clients n’achètent pas, parce que leurs clients n’achètent pas, les vendeurs n’achètent pas, parce que les clients ne vendent pas… et l’immobilisme de chacun renforce le problème pour tout le monde!

        Ca ressemble à un drôle de piège abscons, et je ne vois pas comment on pourrait en sortir, sinon par l’écroulement. Ou alors c’est le dilemme du canari libéré: on lui a ouvert la porte de la cage, mais il ne s’en échappe pas parce qu’il doit y avoir un piège, y’a sûrement un chat caché quelque part!

        1. Al Bundy

          canari.

          la vente de masque se porte bien.

          Je lisais un papier il y a peu, une gouttelette de 1 micron (les plus salopes, ce sont elles qui tapent ds le fond des poumons) peuvent rester facile 8 heures en suspension, ne sont pas retenues par les masques que tout le monde porte en ce moment et sont suffisantes pour porter la charge virale nécessaire (107 – 110 vrions, de mémoire)pour enclencher la réponse immunitaire.

          1. durru

            « la vente de masque se porte bien »
            Vu que les collectivités ont acheté à gogo pour soutenir la campagne électorale, pour l’instant c’était pas l’argent (des Autres, évidemment) qui manquait.
            On verra si ça continue, moi je doute fort.

            1. Al Bundy

              A propos de « tape ds le fond » ? 🙄

              https ://lesakerfrancophone.fr/mortalite-toutes-causes-confondues-pendant-la-covid-19

              environ à un tiers de l’article, mais celui ci est très intéressant du début à la fin.

              oui hussk, il n’y a que les FFP2 qui risquent de présenter un avantage, les masque actuellement vendu ça sert ben…. quand quelqu’un de tousse dans la gueule, peut être

        2. Husskarl

          Oui, il y a clairement une attente, tout le monde sent bien que ça va mal se passer. C’est la même réaction côté épargnants. Je ne sais pas quel sera le premier domino à tomber mais c’est ce que tout le monde redoute sans trop oser le dire.

    8. Opale

      Pour ma part, le réseau hôpitaux/cafétérias fait entre -45 et -55% de CA. beaucoup d’inquiétude en haut lieu, tensions sur les salaires, fréquentation timide, budgets restreints.
      Ailleurs, dans la tech, des amis qui bossent pour des SSII se font gentiment proposer des postes à l’autre bout de la France pour pouvoir licencier derrière… Car les contrats avec les grosses boîtes n’ont pas été renouvelés, et beaucoup de main d’œuvre, cat. ingé, est maintenant ultra désœuvrée sur le secteur…

      1. Dr Slump

        Le cas des SSII m’inquiète, ma formation de consultant salesforce commence en novembre, pas la conjoncture idéale si ça se met à licencier. P’t’être que je devrais plutôt me reconvertir en fabriquant de PQ lavable? Ah tiens c’est pas con l’idée! Sam, j’ai besoin d’un ingénieur! :mrgreen:

  15. taisson

    Assez d’accord avec la plupart des commentaires. Mon point de vue est tout à fait extérieur au monde dit actif, puisque je suis retraité…Et , bien entrainé à être ignoble, je n’en ai pas honte, et je suis même content d’y être arrivé !

    Bref, au niveau de la perception, en zone rurale,il semble que:
    l’artisanat local soit de nouveau très occupé, et à simplement ajouté 3 à 6 mois à ses délais habituellement interminables…Mais rattraperont ils la trésorerie ?
    La plupart s’en sortirons, mais pas tous…

    Les agriculteurs ont continué à travailler comme d’habitude, et les moissons commencent. Et eux, ils sont discrets.
    Les petits supermarchés ont des ruptures sur des produits, mais la clientèle étant captive…au total les ventes ont continué, et peut être même à peine ralenti : il faut bien manger et trouver les bricoles dont on à besoin !

    C’est tout autre chose pour les derniers petits commerces, et petits restaurants dits « ouvriers » , les faillites seront pour un peu plus tard,..
    Ceux qui sont âgés ne vendront pas leur affaire, et ils auront du mal à se payer l’EPADH…
    Il y aura surement de gros dégâts dans les entreprises avec 10 ou plus de salariés, déjà étranglées par la fin de leur sous traitance pour la papeterie…
    La reprise de celle ci n’apportera (peut être ?) de nouveau du travail que dans pas mal de mois, et, avant que l’on ait appuyé sur le bouton « marche » la CGT se montre à nouveau…Il y à des licenciements en vue!

    L’ambiance n’est pas claire…Tout marche, mais mal, personnel réduit, attentes parfois interminables pour une bricole,. Pour la VPC, ça merdouille pas mal aussi, erreurs nombreuses, ruptures de stock, mêmes sur les sites avec lesquels il n’y avait aucun problème…

    Et pour moi, pas question de se consoler avec les bricoles Chinoises pas cher, plus aucun colis individuel n’arrive de Chine de puis le mois de mars !

    Les gens sont partagés entre les heureux de ne rien faire, et ceux qui comprennent que les « vacances » forcées ne vont pas durer.
    Tout ce qui est convivial est annulé, et personne n’imagine la suite.
    Incertitudes, grogne, et, pour le moral, sur tous les médias, yakafokon Blacko verdo gaucho…facile à approuver pour beaucoup !

    En fait on dirait que l’on à rajouté du lest au bateau qui prend l’eau de toutes parts !

      1. Al Bundy

        des records en partant d’activités pratiquement à zéro, en général il mettent un * pour préciser que ça reste toujours un peu en dessous de l’activité normale.

        C’est aussi con que les articles parlant d’apocalypse avec la baisse des ventes de bagnoles au mois d’avril.

      2. Aristarkke

        Ils ont dû surtout interroger ceux qui sont satisfaits de *l’action* de Flop Joene et de sa clique de ministres, M. Éd en tête de liste…

  16. Aristarkke

    « Et pour moi, pas question de se consoler avec les bricoles Chinoises pas cher, plus aucun colis individuel n’arrive de Chine de puis le mois de mars ! »
    Il y a visiblement de la perte en translation mais certains arrivent avec des délais nettement allongés (un mois à peu près) et, en ordre inverse de l’ancienneté de la commande…
    Comme les Colissimos en quelque sorte…

    1. Al Bundy

      Il y a du nouveau chez chronopost: Je devais selon leurs annonces en recevoir un ce jour (entre 8 et 18 heures, vaut mieux pas avoir besoin d’une signature ^^) et il n’est pas arrivé, MAIS, sur le site, il n’ont pas dit que je n’étais pas là, que j’avais fait sourde oreille, ou que la BAL située sur la départementale n’était pas accessible (les excuses habituelles) ils ont indiqués qu’ils avaient pris du retard et font leur possible pour une livraison demain, entre 8 et 18 heures :mrgreen:

      Voilà qui est mieux tout de même de ne pas prendre le client pour un crétin.

    1. taisson

      La police est la garde privée des structures dirigeantes;
      Qu’ils arrêtent de travailler, et cessent de se défouler sur ceux qui ne leurs amèneront pas d’ennuis, comme, par exemple, les automobilistes, surtout s’ils sont de préférence blancs, vieux, de sexe masculin, et Français de par leurs parents depuis des siècles….
      Que, ostensiblement, à chaque fois qu’il y à de nombreux témoins, refusent d’intervenir physiquement quand le ou la suspecte sont des « racisés ».
      Il suffit de crier très fort : Police,s’il vous plait arrêtez vous !
      Pas de bol, il ne s’est pas arrêté…
      Idem pour la protection des vip bien pensants! Mais mme le juge, je lui ai demandé de s’arrêter, j’ai fait mon boulot ! mais il n’a pas voulu venir.
      Tant que ces professions ne sont pas concernée par ce qui arrive aux gens de leur classe sociale, rien ne sera jamais possible…

    2. Aloux

      Surréaliste.
      Je me posais la question, les dernières manifs des Traoré, combien de blessés par tir de lbd ? Je n’en ai pas vu mention, et j’imagine que si ça avait été le cas on ne se serait pas privé d’en parler dans les média non ? C’est donc que la police n’a pas été si méchante avec eux comparé au gilet jaune de base, on est d’accord ?
      Juste pour pouvoir clore le bec aux pleureuses racisés à l’avenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.