Lutter contre la fraude sociale ? Par la délation, bien sûr !

J’en faisais mention dernièrement et la chose est maintenant à peu près connue, même si elle n’est que chuchotée dans les rédactions et sous les ors d’une République qui, au fond, s’en tamponne complètement : la fraude sociale est un vrai phénomène d’ampleur et la gestion des cotisations sociales par les institutions dédiées n’est qu’un immense foutoir où s’empilent complexités bureaucratiques, magouilles, coulage et opacités réglementaires épiques.

Pire : il semble même que la notion de contrôle des deniers publics dans le domaine social soit une aimable plaisanterie où l’approximation s’y dispute avec l’impérieuse nécessité d’un #PasDeVague, cette méthode autorisant des carrières pépères aux responsables et autres chefaillons des entités en charge de la manne sociale française.

Le constat est rude : les cas de fraudes se multiplient. Les erreurs des caisses s’accumulent, soit qu’elles tapent, pinaillent et enquiquinent avec ferveur les ayants-droits pourtant légitimes, soit lorsqu’elles oublient de contrôler, vérifier et sanctionner ceux qui ne le sont pas.

En pratique, tout montre que les douzaines d’organismes de recouvrement et de distribution des largesses sociales françaises ne disposent pas des moyens de contrôles qu’il serait normal de trouver pour les montants et le nombre de cotisants dont elles sont responsables.

Ah, sacré « manque de moyen » sur lequel harpent et harperont encore les syndicats collectivistes du pays… Et ce, même si les effectifs de ces usines à gaz tiède ne font qu’augmenter. Même si les enquêtes répétées de la Cour des comptes et des Parlementaires qui s’y frottent montrent tout autre chose : désorganisation chronique, résistance au changement obstinée, volonté de contrôler et d’endiguer la fraude extrêmement variable et en tout cas bien plus assujettie à des impératifs politiques changeants qu’à des nécessités de bonne gestion des deniers publics…

Bref : la sombre réalité française est que la fraude sociale est surtout utilisée (aussi discrètement que possible) comme l’un des leviers d’ajustement de la paix sociale, les « fuites » d’argent permettant d’assurer un calme apparent. On comprend dans ce cas que la volonté d’y mettre fin soit modérée par l’envie de conserver un statu quo douillet permettant de se faire réélire sans trop de difficultés…

Malheureusement, si le statu quo peut fonctionner en période de croissance et lorsque les tensions sociales sont faibles, il en va tout autrement lorsqu’explose le nombre de bénéficiaires de ces aides, à la faveur d’une crise majeure par exemple. L’argent sort alors à gros bouillons, il entre moins bien (forcément) et la fraude, jusque là fort bien vécue, devient plus qu’un gros caillou dans la chaussure. Et actuellement, alors que la crise sanitaire se transforme en crise économique douloureuse, la question de la fraude refait donc surface avec d’autant plus d’acuité : comment diable va-t-on pousser ces gros pachydermes mous de la Sécurité sociale franchouille à se réorganiser et se prendre en main pour enfin lutter efficacement contre la fraude sociale ?

Rassurez-vous : déjà, des solutions pointent leur nez !

C’est ainsi qu’on propose par exemple de mettre en place une belle et grande Délation Citoyenne : voilà que l’idée d’utiliser massivement la délation refait surface dans notre pays par le truchement d’un article dans lequel un frétillant Julien Damon amalgame joyeusement fraude sociale et fraude fiscale, montrant au passage tout le bordel qui peut règner dans la tête de certains.

« Contre les milliards d’euros d’évasion fiscale et d’escroquerie aux prestations sociales, il faut accepter et organiser les signalements par les particuliers. »

Jetant avec gourmandise dans un même panier toutes les fraudes sociales pratiquées par ces myriades de Français peu scrupuleux (et rarement chopés) avec ces entreprises qui, usant des procédés souvent légaux permettant l’optimisation fiscale, se retrouve avec des sommes dans des paradis fiscaux contrastant surtout avec l’enfer fiscal français, le journaliste tente dans un exercice de style assez surprenant de faire passer la délation des turpitudes des voisins pour un retour à un certain ordre moral dont la société aurait bien besoin afin de rentrer dans ses fonds.

Comparer ainsi les manœuvres des uns, qui tentent d’éviter ce qui est devenu une véritable l’extorsion fiscale, avec les magouilles des autres, qui tentent de percevoir des sommes qui ne leur sont pas dues, c’est assez croquignolet et, ma foi, fort habile car ce faisant, la proposition de la mise en place de Kommandaturs spécialisées dans la fraude fiscale et sociale choque juste assez pour cacher l’éléphant au milieu de la pièce : si l’on en vient à compter sur le citoyen goulûment badigeonné de moraline gluante, c’est bel et bien parce que les 137 (!) organismes en charge de cette couverture sociale sont devenus de telles usines à gaz qu’ils sont maintenant infoutus de faire des contrôles eux-mêmes.

Autrement dit : même après des prélèvements de plus de 1000 milliards annuels, les Français ne peuvent pas, pour ce prix, espérer avoir des institutions capables de fonctionner correctement.

En fait, tout montre même que plus les Français se font ponctionner l’arrière-train pour cette couverture, plus elle est mauvaise et moins elle est contrôlée ! À tel point qu’on en vient à leur demander de faire eux-mêmes le boulot, tant est cruelle l’indigence des organismes en place.

Formidable, ne trouvez-vous pas ?

Et puis notre vibrant journaliste, fervent adepte de la petite délation bien de chez nous, semble oublier un élément essentiel : pour qu’une délation ait un sens, il faut qu’elle soit suivie d’effet. Ceci suppose une police et une justice efficaces.

Las. Pour 1000 milliards, de nos jours, t’as plus rien : avec une police globalement écouillée par une avalanche de bureaucratie et de textes de lois complètement ubuesques, et une justice complètement à la ramasse dont la masse pensante est maintenant aux mains des pires gauchistes, on est en droit de s’interroger sur l’impact réel de milliers, pardon, millions de délations supplémentaires dans le domaine social.

Sérieusement : vous espérez vraiment que cette justice qui relâche sans broncher des violeurs multirécidivistes et laisse en liberté des truands notoires, des dealers, des psychopathes et tout ce que le pays compte de racailles, va être en mesure de s’occuper de la fraude sociale qui est menée, en grande partie, par les mêmes individus ?

Voilà qui fait montre d’un optimisme en béton armé.

optimisme

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires195

    1. Aristarkke

      Séquence nostalgie comme disait l’escrolo du temps de la présentation de sa source de future fortune. Nous allons voir revivre de la correspondance signée : un grançais faisant son devoir de citoyen…

          1. Pheldge

            La CAF ne fonctionne que comme ça : les contrôles ne sont déclenchés que suite à « iinformations » … Les principaux informateurs étant, les voisins et la famille !

  1. Le Gnôme

    La délation est une vieille tradition française, de la Révolution à l’occupation, ce fut un sport national, ça devrait donc marcher du feu de Dieu. Après, il restera à démêler le vrai du faux, et il ne faut pas compter sur l’administration. Il faut que tous soient considérés comme coupable.

    1. Theo31

      Un Français sur dix a écrit à la kommandantur sous Petain et les Allemands trouvaient que la police n’en faisait pas assez pour choper de l’apatride.

          1. MCA

            Au Québec c’est institutionnalisé.

            https:/ /spvm.qc.ca/fr/Pages/SIGNALER-UN-EVENEMENT/COVID19–Rapporter-une-situation-en-ligne

            C’est toujours très intéressant de découvrir la réalité de la nature humaine et il faut une situation de crise pour cela.

            1. Paf

              la crise du Covix2000 a bien revele la soumission pathetique des quebecois a leur etat. Jamais vu autant de veulerie, ni de conformisme peureux. Toute dicenssion est ecrasee, eliminee des medias et les citoyens sont tous morts de trouille. Je comprends mieux le succes des conneries socialistes: les quebs veulent un etat fort et detestent la liberte.

  2. Daniel

    C’est tout le système qui est pourri, j’ai personnellement demandé des explications sur un paiement bizarre sur mon relevé de prestations maladie, On m’a répondu que si paiement il y avait, c’est que ça devait être payé (sic) et on a refusé de me donner le nom du bénéficiaire.

  3. Higgins

    Ce qui rend la chose compliquée, c’est la fastidieuse découpe des lettres dans les journaux que personne ne lit plus avant de les coller pour écrire son témoignage sur un mauvais français. Mais il faut ce qu’il faut.

    1. Higgins

      Mais c’est peut-être pour cette raison que la presse est tant subventionnée. Le particulier aura de quoi élaborer des lettres de dénonciation à foison.

  4. Higgins

    Aux Experts, Nicolas Doze vient de faire l’inventaire des mesures fiscales proposées par un inspecteur général des finances pour financer la cinquième branche de la sécurité sociale consacrée à la dépendance. Un vrai concours Lépine. Je crois qu’il faut mieux faire des stocks de vaseline.

    1. Higgins

      https:/ /www-capital-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.capital.fr/votre-retraite/taxe-sur-lheritage-csg-des-retraites-les-pistes-explosives-dun-rapport-pour-financer-le-grand-age-1380504?amp

    2. Pythagore

      Micron, qui a en parti été élu sur des promesses de réductions fiscales, risque de se faire descendre en plein vol. La réduction de l’impôt sur la fortune a été menée fissa, pour le reste, l’électeur reste sur sa faim.

  5. Infraniouzes

    La délation est une vieille occupation des oisifs, des aigris, ou des rancuniers. Avec beaucoup d’erreurs.
    Faisons comme en Espagne, utilisons un numéro unique pour chaque individu (Français, émigré, faux émigré, indésirable, fiché S etc.) qui permettra, en croisant habilement les fichiers de mettre hors d’état de nuire ces escrocs professionnels. Ce numéro pourrait être le numéro INSEE de chaque Français (et non Français), augmenté d’une ou deux indications complémentaires, mais opérant en France. Les puissants ordinateurs de Méteo France, très mal utilisés, pourraient faire l’affaire. Et par la même occasion, tous les petits escrocs du monde commercial ou des affaires seraient immanquablement repérés et mis hors d’état de nuire. On croise bien les fichiers ADN. Quel progrès ! Qui s’en plaint ?
    Mais à qui profite le crime ? A beaucoup. On pourrait y trouver des syndicalistes, des fonctionnaires, des politiciens retraités qui, bien installés dans le système, l’utilisent jusqu’à l’os. Et puis le capitalisme de connivence en prendrait un sacré coup.
    Donc, il est urgent de ne rien faire. Continuons de faire peur avec l’œil protubérant de Big Brother. Ça marche encore et toujours.

    1. Husskarl

      Le problème c’est que vous déclenchez une marée coef 150 avec ça. Et y a beaucoup de monde qui se baigne à poil…
      La paix sociale si bien achetée à vos frais risque de péricliter. Alors, il faut choisir, soit la guerre tout de suite soit tout continue et c’est la guerre dans X années.

    2. Stéphane B

      Même en donnant aux organismes de contrôle toutes les pièces, ils peuvent mettre le dossier sous le tapis.
      C’est ce qui s’est passé pour une personne qui a dénoncé son ex à la CAF. Cette dernière, qui n’arrêtait pas de l’emmer…, se plaignant sans cesse de ne pas avoir assez d’argent alors qu’elle est au RSA (et donc montant limité de versement), qui allait pleurer tous les mois auprès des assistantes sociales pour avoir une aide, son ex donc fraudait la CAF. Cette personne ayant toutes les preuves via le dossier JAF a prévenu la CAF qui a classé l’affaire.
      Ce n’était pas grand chose, seulement un peu plus de 200€ par mois depuis des années, mais bon, c’est ainsi. Personne au RSA avec enfants = espèce protégée

      1. Lorelei

        Le souci est aussi là. Pour chaque Caisse (CAF, ASSEDIC ou autres), l’impression est que les cas de fraude sont rares. Ils gèrent tout en indépendant et il n’y a pas de recoupement de fichiers avec le département d’à côté. Donc, les personnes multiplient les dossiers dans plusieurs départements avec des faux documents, c’est extrêmement facile.
        Ensuite (coucou RPS!), beaucoup d’agents sont des femmes et réchignent à sanctionner surtout dans les cas de femmes isolées avec enfants.

        1. René-Pierre Alié

          Abavava…
          Répugnance générale à signaler des personnes considérées comme nécessiteuses, victimes… On se trouve toujours de bonnes raisons pour justifier la paresse et la lâcheté. Madame de Staël (comprendre c’est pardonner) est passée par là.

        2. Deres

          Femmes isolés avec enfant ou femmes secondaires musulmanes ou femmes non mariés mais vivant en fait en concubinage ? Je rappelle par exemple le cas du boucher musulman qui avait 3 femmes secondaires avec pleins d’enfants qui touchaient toutes un maximum (et lui sous-louait un pavillon avec les aides au logement …). On a aussi souvent parlé des femmes secondaires maliennes a qui il fallait fournir un deuxième HLM pour la paix des familles. La baisse du nombre de mariage vient aussi au final de la tendance de la loi à privilégier les femmes seules. Et comme le concubinage est entièrement déclaratif, pourquoi le faire quand cela diminue des allocations ? Le système favorise de lui même sa propre fraude. Le problème est qu’avec le temps, comme ces comportements ne sont jamais sanctionnés, ce qui était autrefois des cas rares devient progressivement la norme. Seul les idiots ne le font pas car la méthodologie de la fraude circule librement. le gouvernement n’intervient que quand ces comportement deviennent généralisés. Un bon exemple est l’absence de vérification des cartes bancaires dans les stations services ou la facilité du « petit train » aux péages. cela a été toléré pendant des années et le problème n’a été traité que quand c’est devenu une épidémie.

    3. Batistouta

      Certainement pas ! Je n’en veux pas de votre système insane avec numéro unique etc. que vous nous avez décrit. Votre idée est à la fois stupide pour pleins de raisons, nulle et non avenue, et parfaitement contraire à tout principe de liberté individuelle (liberté contractuelle ? liberté d’assurance ? liberté de circulation ? respect de la vie privée ?).
      Je suis très étonné de lire ce genre de propositions sur un blog libéral. Je me demande pourquoi vous le lisez si finalement il semble bien que vous ne compreniez pas le libéralisme ou que vous n’hésitiez pas à le renier pour n’importe quel prétexte.

      Arrêtez de vouloir renforcer sans cesse le Léviathan/le plus froid des monstres froids.

      Ce que vous devriez dire, c’est stop à ces systèmes collectivistes et spoliateurs. Et le meilleur moyen d’y arriver, c’est encore qu’ils soient en faillite complète puisqu’il semble que personne n’ait la volonté de les supprimer.

      En outre et accessoirement au sujet discuté, personne n’a intérêt personnellement à être vertueux dans le système social français, d’une part parce qu’il est moralement juste d’essayer de récupérer l’argent dont on a été volé en premier lieu, et deuxièmement parce que si vous avez la prétention d’être vertueux pour faire faire des économies au système, vous ne pouvez pas compter sur les autres pour avoir les mêmes scrupules, qu’ils n’auront de toute façon pas. Il y a donc un dilemme moral qui se pose, et il n’est résorbable là encore que dans la suppression de ces systèmes.
      D’autres rappels rapides à mentionner obligatoirement : le système de sécurité sociale est de toute façon un système de redistribution politique (assurance-chômage) ce qui contredit toute idée de lutte contre la fraude ; il sert à faire vivre les syndicalistes socialement proches en plus du personnel de sécurité sociale lui-même ; et il n’obéit pas au principe de l’assurance qui doit assurer selon le risque pris et non selon le niveau de revenu alors même qu’on prétend officiellement qu’il s’agit d’une assurance.

      Pour conclure, revendiquez la liberté individuelle de mener votre vie librement, et arrêtez d’imaginer des systèmes absurdes avec du socialisme dedans.

      1. durru

        Vous avez bien une identité, n’est-ce pas ? En quoi cela vous gêne qu’elle ne puisse pas être facilement multipliée ?
        Je ne parle évidemment pas de mettre ces informations au mains du système collectiviste actuellement en place en France, mais sur le principe de l’identité seulement.

        1. Dr Slump

          C’est un mieux qu’on peut espérer. Mais perso, j’en suis rendu au stade où je ne vois pas pourquoi je devrais justifier mon identité auprès de l’état pour quoi que ce soit, étant donné que je suis pour l’abolition de toutes aides, subventions, et impôts.
          Mon identité devrait être garantie par un acteur privé de mon choix, pour servir mes besoins privés, point. Cet acteur auraient pour obligation de garantir la confidentialité de mes informations, et ne les divulguerait qu’à ma demande, au destinataire de mon choix, dans le cadre de procédures contractuelles privées. Ou alors remplacé par un système de sceau. En tout cas les solutions existent pour éviter la collecte des informations personnelles par un pouvoir central omnipotent, en partant bien sûr du principe de rejeter toute immixtion de l’état dans tout ce qui ne me concerne que personnellement, de mon identité à ma santé en passant par mes revenus.
          On a tellement pris l’habitude de la présence de l’état dans toutes nos activités essentielles qu’on ne se rend même plus compte tout ce qu’on y perd en indépendance et en liberté.

          Et pour en revenir au sujet du billet, fraude et délation sont les deux faces de la même médaille, les conséquences d’un même mal: l’obsession française de tout centraliser, tout collectiviser, tout contrôler, appelée jacobinisme.

          (*pardon pour le doublon, à supprimer)

          1. Batistouta

            Très bonne réponse à une question pourtant obscure.

            Il faut insister, comme vous le faites implicitement, sur le fait que le problème de l’identité individuelle ne se pose que parce que les hommes de l’État ont les moyens de vous nuire avec vos informations personnelles (dans le cadre d’un contrôle fiscal pour le cas emblématique, mais il y a pleins d’autres situations). On se ficherait de cette question dans un monde libéral.
            Comme le souligne de temps en temps h16, les entreprises privées (qui ne sont rien d’autre que des nœuds de contrat) n’ont ni police, ni inspecteur des impôts ou Urssaf, ni douaniers pour vous infliger des torts. Et surtout en plus de ça, les entreprises privées ont un intérêt propre (du fait de la concurrence) à protéger leur clientèle contre tout malheur pour la conserver (par exemple, cas représentatif d’Apple qui refuse au gouvernement américain de créer des failles à son profit dans son système de cryptage (https://www.lefigaro.fr/flash-actu/passe-d-armes-entre-apple-et-le-gouvernement-americain-sur-le-cryptage-des-donnees-20200115)).

            Voilà pourquoi un libéral n’a pas de problème à confier ses données personnelles à des entreprises privées mais en a un à les confier aux hommes de l’État ou assimilé, en plus de ce que vous avez dit.

      2. Pierre 82

        @ Batistouta – 16 septembre 2020, 11 h 33 min
        Il ne faut pas confondre deux concepts:
        – Une administration ventripotente qui se mêle de tout, y compris de ce qui n’est pas prévu dans la constitution (notamment tout ce qui est de nature à porter atteinte aux libertés individuelles)
        – Une administration efficace à traiter des sujets qui sont légitimement dans son domaine de compétences.

        J’ai habité une quinzaine d’années au Grand-Duché de Luxembourg, il y a quelques décennies, pays très libéral à l’époque. Dès que vous êtes résidents, vous recevez un « numéro de sécurité sociale » unique, composé de votre date de naissance, suivie de 3 chiffres. Plus simple que ça, tu meurs. Quelques jours après la naissance de chacun de mes enfants, tous nés dans ce pays, je recevais leur fameux numéro d’identification, qui sert à toute démarche administrative, de santé, pour vos fiches de salaire, si vous créez une société, pour voter, pour obtenir un permis de conduire ou un permis de construire. Jamais une administration ne m’a posé la moindre question sur ma situation administrative, vu que les fonctionnaires peuvent retrouver aisément ces infos en interne.

        En venant habiter en France, j’ai été vraiment surpris de constater que par exemple, on ne s’inscrivait pas en mairie lorsqu’on choisit un lieu de résidence (la tête de l’employée de mairie quand je lui ai naïvement demandé où se trouvait le service population afin de m’inscrire comme résident, muni de mon certificat de radiation de la commune luxembourgeoise où j’habitais!…), et qu’une facture EDF était considéré comme titre de résidence (ce qui est vraiment n’importe quoi, quand on y songe). Et pour parler franchement, je n’avais jamais imaginé à quel point l’administration était un tel foutoir. Le nombre de fois où une administration me demande des informations auxquelles elle devrait avoir accès, car elle compte sur chaque citoyen pour faire son boulot. Pas étonnant qu’on puisse toucher des « aides » dans 5 départements différents et que ça prenne 12 ans aux administrations pour s’en rendre compte…

        Pour un libéral convaincu comme je le suis, la meilleure solution consiste à avoir une administration minimaliste, mais efficace. Avoir un merdier sans nom qui permet à certains petits malins de frauder (parfois le plus légalement du monde), et l’impossibilité pour l’administration de le détecter grâce à un fatras de règlementations absconses (sauf pour certains) est le sommet de l’illibéralité.

        Hors sujet, mais je signale quand même car ça me chagrine un peu: le Grand-Duché me semble sur un pente extrêmement glissante. Le premier ministre est une sorte de Anne Hidalgo sans jupons (du moins pas en permanence, les initiés comprendront), la boboïtude y règne en maître, et l’ambiance Covid y rend l’air irrespirable, avec une population terrorisée, qui est à deux doigts d’exiger une tenue NBC pour se déplacer en rue. Les Luxos de souche prétendent que ces changements sont apportés par les Français (de type parisien) qui ont colonisé la ville… signalons que le Luxo de base souffre d’un complexe d’infériorité vis-à-vis des Allemands (qu’ils appellent prussiens dans leur langue), mais considère les Français et les Belges comme des sous-races, donc ils ont un sérieux problème d’identité, vu qu’ils sont largement minoritaires dans leur propre pays. Comme quoi, même avec des immigrés de luxe, avec des beaux diplômes et des gros salaires, il y a un seuil de tolérance.

        1. Batistouta

          Je répondais à Infraniouzes et précisément au système dont il a expliqué les tenants et les aboutissants. Vous pourrez relire son message pour voir de quoi il s’agit, vous en verrez toutes les actions qu’il conçoit pour l’État, c’est ce à quoi j’ai répondu.

          Les compétences de l’État que vous prétendez être « légitimement de son domaine de compétences » ne le sont pas, même pour un petit libéral qui tout au plus concèdera à l’État la police, la justice, la défense vis-à-vis de pays tiers. C’est en tout cas ma vision du libéralisme modéré (qui présente donc un problème de cohérence logique).
          Un libéralisme même modéré n’implique ni la Démocratie (majuscule importante), ni la santé, ni l’espionnage des fiches de salaires, ni l’ingérence dans la création des sociétés, ni le permis de conduire ni le « permis de construire ».
          A partir du moment où vous ne protestez pas lorsque les hommes de l’État s’accaparent ces compétences, vous avez mis le doigt dans l’engrenage du socialisme ou de l’étatisme, ce que vous avez vous-mêmes constaté.

          NB : certains diront que ma vision du libéralisme modéré empêcherait logiquement l’État de prélever des impôts. C’est selon moi oublier un peu vite que la structure étatique pourrait très bien exister sans prélever d’impôts. A ce titre, Pascal Salin par exemple a évoqué quelques hypothèses dans son livre La tyrannie fiscale (d’après mes souvenirs).

          1. durru

            Dans le monde tel qu’il a toujours été et tel qu’il est encore, le « libéralisme modéré » essaie de répondre a la situation réelle, où des forces bien moins libérales vont essayer par tous les moyens de s’emparer des richesses des autres, notamment des plus prospères. Ce pourquoi la diplomatie et la défense. Si vous avez une solution pratique à ce problème, je suis preneur.

            Vous pouvez appeler cela comme vous voulez, mais du moment où vous acceptez le principe d’une défense, il faut la financer et il faut que ce financement soit prédictible. Alors sans même savoir qui est censé mettre à disposition ce financement, comment dire… on va pas aller loin.

            Il faut raison garder et ne pas oublier complètement le côté pratique des choses.

            1. bibi

              Organiser la défense c’est très facile, et pour cela pas besoin d’état il suffit d’être armé.
              Que cela soit les USA au Vietnam ou l’URSS en Afghanistan, leurs armées régulières n’ont pu venir à bout de peuples armées défendant leurs terres.
              Il faut raison garder et ne pas oublier complètement le côté pratique des choses, qui est que l’état français a déjà démontré son incapacité à nous défendre en étant près en 40 pour la guerre de 14, et que c’est ce même état français qui a retiré aux honnêtes gens le droit de pouvoir accueillir dignement les boches en 1940.

              1. durru

                Vietnam : financement externe. Afghanistan : financement externe. Vous croyez sincèrement que ça marche, les « peuples armés » ? Qui, de nos jours, serait prêt à mourir pour les autres ? Je parle des pays développés, bien sûr.

                Quant au contre-exemple que constitue la France… désolé, je préfère ne pas poursuivre.

                1. bibi

                  En quoi la provenance des armes aux quelles ont eu accès les afghans et les vietnamiens invalide le fait que les deux plus puissantes armées du XXème siècle ont été tenues en échec par des peuples armées?

                    1. bibi

                      Et les français ne sont pas suffisamment riches pour pouvoir s’acheter suffisamment de fusils d’assaut et de munitions pour tenir en respect une armée régulière, mais seraient suffisamment riches pour acheter suffisament de fusils d’assaut à suffisamment de militaires pour pouvoir être défendu en cas d’invasion et aussi verser leurs soldes?

                    2. durru

                      Avoir une armée efficace, de nos jours, ne se limite pas à acheter des fusils et des munitions. D’ailleurs, cela date depuis bien longtemps.
                      Pour avoir des gens compétents et motivés, il faut les payer correctement pour se préparer et pour s’équiper. L’article du Major est très à propos.
                      Quand je parlais de gens prêts à mourir pour les autres, c’était dans le sens « sans contrepartie ». Les militaires de profession ne sont pas simplement des mercenaires, mais ils ont des familles et des intérêts en dehors de l’armée. Oublier ça c’est se retrouver avec des bac -12 pour assurer la défense. Je ne garantis pas les résultats. Ou plutôt si…
                      En fait, il faudrait trouver un seul exemple concret où cela a marché, une armée auto-financée, sans aucun appel aux impôts et sans le pillage (révolutionnaire ou pas) style Daech. Je crois bien que les soldats de l’Armée Continentale avaient une solde, elle devait venir de quelque part, non ?

                    3. Pheldge

                      On se souviendra utilement de la Résistance qui comme on le sait, s’ est débrouillée seule, sans aucune aide, les parachutages d’ad’armes et d’ad’argent étant une legende !

                    4. bibi

                      Et c’est quoi avoir une armée efficace aujourd’hui?

                      C’est important d’avoir des militaires prêts à faire la guerre à l’étranger pour d’obscures raisons avec le doigt sur la couture du pantalon?

                      C’est super important de pouvoir aller faire les zouaves au Mali depuis plus de 8 ans, de pouvoir bombarder la Lybie, d’aller faire les cons en Afghanistan?

                      Si le ministère s’appelle aujourd’hui le ministère des armées et non plus le ministère de la défense nationale, c’est parce que l’armée n’a plus rôle de défendre la nation, mais de défendre les intérêts de l’état à l’étranger, et si ça continue l’état vendra à l’UE (comprendre aux boches) notre dissuasion nucléaire, et le siège de membre permanent à l’ONU qui va avec, et le tout avec les militaires qui acquiesceront.

                    5. durru

                      Parce que vous avez l’air de ne pas comprendre à quoi sert une armée, avec un peu plus que des fusils et des munitions, je vous donne un exemple récent concret : les Malouines. C’est pas une colonie de la Couronne, c’est des Anglais qui y habitent. Et sans moyens de répondre, cela peut très bien se reproduire en Europe. Pensez Kosovo ou Crimée.
                      Si vis pacem, para bellum.

                    6. Pythagore

                      @Bibi, 22 h 08 min, pour la Libye et l’Afghanistan, ou même la Syrie, j’acquiesce, mais pour le Mali, si vous souhaitez continuer à être électrifié grâce à l’uranium plutôt qu’au vent et au soleil, il me semble que l’on ne peut se passer d’une présence militaire.
                      Qd au changement de patronyme, pour un président qui dit vouloir promouvoir la paix entre les peuples, ca fait bien rire.

                    7. Ce n’est pas du Mali qu’on importe l’uranium, mais principalement du Kazakhstan (16%), de l’Australie (21%), du Canada (23%), de la Russie (8%) et du Niger (8%).

                    8. Higgins

                      Pour le vent, le principal exportateur est l’assemblée nationale. De très mauvaise qualité, il est difficilement exploitable dans le réseau électrique.

              2. Theo31

                Les Seleucides ont été les maîtres du monde pendant deux siècles. Ils n’ont pas été fichus de tenir en respect les barbares galates installés au milieu du plateau anatolien par les soins des Attalides.

            2. Dr Slump

              Là aussi je ne pense pas que l’état soit indispensable pour la défense d’un territoire ou d’un pays donné. Contre-exemple: les cohortes de combattants islamistes de Daech ne sont pas une armée financée par un état. Cela va paraître hors-sujet mais attends que je développe: c’est une armée qui reçoit sûrement des soutiens de différents états, mais qui ne dépend pas d’un impôt levé par un état-nation. C’est une sorte d’armée non étatique, qui dispose de ses propres sources de financement, et qui doit sa force entre autres à ce qui unit ses combattants (religion, but de conquête du monde mécréant, autres). Ce qui prouve qu’il n’est nul besoin d’un état centralisateur pour lever une armée, la financer, l’entraîner et lui donner des objectifs, que ce soit d’attaque ou de défense.

              Et d’autre part, vouloir assurer sa Défense en recourant à l’état, premier responsable des guerres modernes… n’est pas une solution très rassurante, du fait qu’elle entretient les conséquences de ce qu’elle prétend combattre.

                1. Gosseyn

                   »En fait, il faudrait trouver un seul exemple concret où cela a marché, une armée auto-financée, sans aucun appel aux impôts et sans le pillage (révolutionnaire ou pas)…’

                  Je vais faire bondir, mais c’est comme ça :

                  C’est ce qu’a fait l’armée chinoise, une fois structurée par Mao Zedong, après s’être séparée du K.M.T., puis après avoir mis au pas les gauchistes.

                  Ses soldats, au lieu de vivre sur la bête, devaient employer une grande part de leur temps pour aider la paysannerie, en produisant eux-même leur subsistance, y compris les biens vendus en territoire ennemi pour dégager des fonds.

                  Pour ce qui est de l’armement, lourd inclus, il provenait des batailles victorieuses pour l’essentiel. C’était même inscrit dans leurs ordres de marche. Il est question là de quantités considérables : canons par milliers ; sur la fin, chars par centaines.

                  Points particuliers : absence d’aide russe, suite à la rupture. Donc l’essentiel de l’armement de l’Armée Rouge était américain !

            1. lafayette

              Ce n’est pas le plus avare qui doit seul gagner le droit de survivre.
              Le libéralisme doit savoir aussi que sans circulation de richesse tout s’arrête petit à petit.

              Donc dans tout système il y a aussi une part de dépense pour l’avenir, qui n’est pas seulement un calcul par intérêt personnel.
              Le libéral se doit d’être détaché de la chose matériel.

              Mais comme l’on sait que le don est de plus en plus difficile pour ceux qui amassent les richesses, il est bon de les aider avec quelques impôts d’agrément.

          2. Pierre 82

            @Batistouta
            Foncièrement, vous avez raison: il y a un problème de cohérence logique inhérent à la société libérale. Se elle ne veut pas sombrer dans l’anarchie (ou la loi du plus fort), toute société a besoin d’être organisée (appelons cela les fonctions régaliennes pour simplifier). Comme on a besoin de financer tout ça, il faut bien prélever de l’argent quelque part… Philippe Némo explique très bien (Philosophie de l’impôt) les discussion acharnées avant le vote de la loi sur l’impôt sur le revenu pendant la première guerre mondiale. Si l’état prélève une quote-part sur ce que l’on gagne, ça signifie bien que l’on travaille pour l’état qui décide de l’argent qu’il nous laisse. C’est bien une forme d’esclavage. Voilà ce qui se disait à l’époque, alors que le pourcentage prélevé était encore faible. Mais je suis d’accord pour dire que l’état ne devrait en théorie pas savoir combien je gagne, ni ce que je possède, ce ne sont pas ses oignons. Ceci étant, je ne vois pas comment on pourrait s’en tirer de manière philosophiquement acceptable pour financer tout ça.
            Ce qui est certain, c’est que l’état actuel régente absolument tous les aspects de notre vie et jette le pognon par les fenêtre avec un aplomb spectaculaire, et il faudrait commencer par faire comprendre à nos contemporains que ce n’est pas normal. Très peu de gens en sont conscients.
            L’état n’a pas de raison objective de réduire son train de vie si tout le monde s’en fiche. Jusqu’au jour où il s’écroule, façon Venezuela. Et même là, le pouvoir s’accroche, trouve des soutiens (la Russie et la Chine seront toujours ravis de pouvoir emm… les USA pour pas cher)

              1. Gosseyn

                Si au lieu d’avoir une passoire, vous n’avez qu’un siphon, son importance et sa visibilité fera que les gens contesteront le principe même de l’impôt !

  6. hub

    Finalement, ces caisses, notamment après la pandémie, c’est comme la deux-chevaux de Bourvil, après l’accident : « Forcément, elle va beaucoup moins bien marcher » !

  7. Aristarkke

    « avec une police globalement écouillée par une avalanche de bureaucratie »
    Là, Monseigneur, je m’oppose à votre propos. Elle est écouillée pour ce qu’elle veut bien.
    Après les contrôles de vitesse a passé minuit du soir dans une bourgade déserte de l’Oise, un jour de confinement, la nouvelle manœuvre est la suivante. L’autre soir, circulant à la vitesse légale sur l’A1 au niveau de L’ouvres (vers Paris), brutal coup de projecteur en provenance d’un break planqué à la faveur de la nuit, qui illumine l’habitacle et m’incendie les mirettes.
    Trop long pour un flash de radar… et que j’étais dans les clous
    En fait, très probablement pour un coup d’œil de chasse de téléphone au volant, confirmé par deux motards en veille deux kilomètres plus loin…

    1. Theo31

      Pour collecter l’impôt auprès de jeunes femmes arpentant le trottoir, on est assuré de trouver les flics tous les soirs. Des fois, quand il n’y a pas de femme dans l’équipe, ils y vont pour négocier des faveurs.

    2. Higgins

      Impressionnant. J’espère que tu portais un masque. Sinon, la dernière trouvaille de nos crânes d’œuf : https:/ /www.autoplus.fr/actualite/Routes-nationales-Vinci-Privatisation-Etat-Decret-1549766.amp.html
      Pas d’ambiguïté de ma part sur ce sujet mais avec de telle pratique, pas étonnant à ce que le libéralisme ait si mauvaise presse dans l’opinion.

        1. Deres

          Oui globalement, ils vont faire payer l’entretien des routes gratuites par les routes déjà payantes. Comme les routes sont gratuites en Bretagne, leur entretien sera payé par les autres régions … Où quand l’Etat ne se contente plus de favoriser les passagers clandestins, mais les fabrique lui même !

        2. Pierre 82

          C’est très intelligent de leur part: quand les nationales seront privatisées partout, la presse pourra rappeler à tout moment que les Bretons ne paient rien, et sous-entendre ainsi qu’ils sont donc des profiteurs. C’est une méthode qu’ils utilisent très souvent: amener les citoyens à se poser les mauvaises questions. Au lieu de la simple question: « est-il normal de payer pour utiliser les routes nationales, afin d’engraisser une société amie du pouvoir? », on remplace par la question : « est-il normal que toutes les régions de France soit obligées de subventionner la Bretagne? ». Ça fait des années qu’ils utilisent ces méthodes, et ça fonctionne super bien, pourquoi changeraient-ils?

          1. Aristarkke

            En oubliant judicieusement (je parle de ce qui fait office de presse dans ce pays) de rappeler que les transports routiers et automobilistes paient des taxes pas possibles, notamment pour assurer gratuité d’accès au réseau routier, entretien et extension d’icelui…
            Dans les 15Mds€, tout de même pour en récupérer péniblement 1maigrichon pour assurer l’objet de la ponction.

      1. Aristarkke

        J’ai pensé au téléphone mais peut-être guettaient-ils aussi une voiture bien remplie avec personne de masqué. (j’étais seul de retour de Lille et pas en Doblo Sport)

    3. Aloux

      Oui l’excuse de la police qui a les mains liés je n’y crois plus, entre la répression des gilets jaunes et leur attitude depuis la crise sanitaire les policiers sont largement complices, ils sont du côté du pouvoir et ne changeront de camp que si ce dernier passe entre d’autres mains.

        1. Aloux

          La théorie, c’est que la police est destinée à assurer la sécurité des individus et de leurs biens, pas à protéger l’état de ses propres citoyens, à plus forte raison dans un régime qui se prétend démocratique, mais bon moi non plus je ne crois plus au père Noël depuis longtemps. Mon point était plutôt que les flics ont de plus en plus tendance à se défausser de leurs responsabilités, et qu’il ne faut pas leur accorder ça. Ils sont complices, point.

  8. P&C

    Vous oubliez de gros détails :
    – l’immense majorité de ces fraudes sont minimes (genre un couple qui se déclarer celibs pour toucher plus d’APL).
    – la fraude fait vivre tout un tas de monde, qui se retrouverait fort aigris si la thune magique ne tombait pas du ciel. Imaginez le bordel en France si les algériens cessent de percevoir les retraites de vieux morts depuis longtemps…
    – la fraude est surtout le fait des chances pour la France.

    1. « l’immense majorité de ces fraudes sont minimes »
      Ben non justement. La grosse majorité des fraudes sont commises par des réseaux et pour des millions d’euros.

      Pour le reste, ce n’est pas oublié puisque c’est exactement l’objet du précédent billet et de celui-ci. Merci de les relire.

    2. Deres

      Le problème est que quand ces « fraudes minimes » deviennes connus de tous et surtout qu’il est établi que l’on ne risque rien, même si on se fait attraper (remboursement partiel au pire), le nombre de fraude augmente exponentiellement tous les ans. Et l’on voit même qu’avec les fausses identités, les comptes anonymes, etc, il est possible de multiplier les fraudes. En plus des particuliers faisant une fraude unique, on a maintenant des particuliers multipliant les fraudes et mêmes de réseaux criminelles qui s’y mettent. Et vu le nombre de subventions et allocations différentes, les possibilités en France sont quasiment infinis.

      On a bien vu que même des allocations récentes comme l’isolation à un euro n’ont eu besoin que de quelques années pour sombrer dans les arnaques. les escrocs sont maintenant à l’affut. Ils savent que le système est fragile, simple à contourner et met plusieurs années à réagir.

        1. deres

          Un point dans le même genre sont les associations récupérant les migrants au large de la Libye. Elles ont récemment changé leurs « chalutiers » pour des navires rapides afin de porter secours aux migrants plus vite que les garde-côtes libyens, histoire de pouvoir les emmener en Europe. cela avoue donc que l’objectif final est donc d’emmener les migrants en Europe, pas de leur porter secours …

          1. zelectron

            ne seraient pas les pays du golfe qui financeraient ces nouveaux navires plus grands et plus rapides pour semer des troubles graves en Europe ?
            A peine à quelques encablures du point d’embarquement dans les eaux internationales bien avant de « recueillir » qui que ce soit une torpille égarée mettrait fin à ce trafic plus que honteux

            1. durru

              Sauf que le plus souvent l’embarquement se fait dans les eaux libyennes, en dehors donc des eaux internationales.
              Des juges italiens avaient depuis longtemps affirmé qu’il détiennent des preuves des liens entre certaines ONG opérant en Méditerranée et les trafiquants, sauf que les méthodes d’obtention de ces preuves ne permettent pas leur utilisation devant un jury…

  9. Marie39

    Lutter contre la fraude existante, c’est bien. Mais il faudrait également s’interroger sur les failles pour éviter de nouvelles fraudes : La simplification du système pourrait être un bon début.

  10. Marie39

    La délation devient un sport national, largement encouragé depuis que nous sommes « en guerre ». Il pourrait être intégré aux JO de Paris pour s’assurer une médaille d’or. Une seule contrainte pour l’entraînement : Le régime Vichy.

    1. petit-chat

      La délation n’est ni liée à un peuple ni liée à une époque.
      Quant au « régime » Vichy, il s’agissait d’un gouvernement légitime : ne pas se fier aux fables de l’Edulcoration Nationale de Fernand Nathan.

      1. durru

        « Légitime »… Peut-être « légal », car « légitime » c’est à mon avis exagéré, vu que justement le Maréchal a soigneusement évité de légitimer son régime.

  11. totor

    En principe (?) on a tous un N° de sécu !
    DONC il devrait être utilisé pour toute identification, même sur les cartes d’identité …..
    MAIS ce serait trop simple !

  12. gmx38

    Sachez que depuis toujours, les contrôles patients par les services chargés de traquer les fraudeurs, travaillent à 99% sur délations, et n’en utilisent qu’une petite partie. Les services sont peu importants, il y a même des départements qui n’en ont pas ! Un des problème est qu’il n’y a aucune sanction prévue par la loi, sinon le remboursement, et les contrôleurs sont les premiers à le déplorer.

  13. Nemrod

    Il n’ y a, je pense, qu’une seule chance d’éviter les fraudes, c’est de ne pas mettre en place de tels systèmes de « redistribution ».
    Ils portent en eux la fraude comme les nuées portent l’orage.
    Comme la bureaucratie porte l’inertie, le gaspillage et les prébendes.

    Dans la situation actuelle du Pays on fera de toutes les façons que trop peu et trop tard.
    Ca ne finira que par manque d’oseille des autres dans la fureur et dans le sang.
    Reste à voir quand.

      1. Higgins

        Ceci dit, c’est largement toléré si ce n’est encouragé. Par contre, lorsque le Léviathan décide de s’attaquer à un problème réel ou supposé, il sait y faire. Exemple : le racket fiscal sur les routes !!! No limit.

        1. Husskarl

          1. ADN+biométrique éventuellement, un RU = un humain.
          2. Problématique de la nationalité bradée en effet, d’où cette condition. La nationalité devrait être accordée en fonction de paramètres intangibles et sans compromis style génétique.

      1. Pythagore

        MDR. Le seul système d’aide qui ne permet pas la fraude est celui qui n’existe pas. Seul les politiques ont besoin de la redistribution pour acheter leurs électeurs.

    1. Calvin

      PS : arrêtons, néanmoins, d’utiliser les mots détournés par nos bourreaux.
      On ne peut pas parler de « redistribution » parce que, à la base, les revenus n’ont pas été distribués. Il y a des gens qui travaillent et créent des richesses et qui sont rémunérés.
      Redistribution, c’est le mot utilisé par les socialistes pour faire croire que l’argent a été initialement distribué ou volé…

        1. Pierre 82

          @Lorelei: C’est vrai dans un cas: si ce qui entre dans le système de re-distribution est égal à ce qui sort. Autrement dit, dans un système qui n’admettrait pas le déficit. Par exemple, un système de retraite par stricte répartition devrait automatiquement diminuer les pensions de retraites si le chômage augmente. Ou alors faire exploser les cotisations. Payer les pensions par de l’endettement n’est plus de la re-distribution, mais juste une escroquerie type Ponzi.

            1. Pierre 82

              Par définition, un fonctionnaire ne fait rien rentrer dans le bouzin. Recevoir de l’argent de l’état pour en reverser une partie à l’état, c’est économiquement nul, aux pertes près… en réalité, ça aggrave juste le bilan.

  14. Balit Moureau

    Avant la delation, il pourrait y avoir un enregistrement obligatoire, SURTOUT pour les etrangers, qui fraudent un max de prestations sociales .

    En Suisse, enregistrement obligatoire et declaration de residence. Les facteurs ont un contrat avec le canton pour verifier que les noms sur les boites aux lettres correspondent aux listes d enregistrement, sinon tu recois une demande de justification. Nous avons eu ca a cause d une histoire de nom de jeune fille.

    Quant aux controles Big Data, croisement de fichiers, c est simple en theorie , et meme en pratique, mais difficile pour des administrations qui ne veulent pas cooperer .

    Controle des virements Western Union ou partent le plus clair des allocations sociales de la diaspora, comme la bien-pensance nous demande de dire maintenant. Utilisation de cartes de paiement et non de virements.

    Aux USA les allocations pour achats de nourriture sont charges sur une carte qu on ne peut pas utiliser pour acheter des jeux videos. On fait ca en France pour les demandeurs d asile, on pourrait le faire pour les 3 millions qui recoivent l allocation de rentree scolaire. Pour qu elle serve a la rentree et pas aux ecrans plats ou la construction de la case au village.

    etc etc

    le prive traque la fraude, en particulier dans le secteur financier – la fraude a la carte bancaire ou aux paiements est negligeable par rapport aux montants echanges.

    1. Dr Slump

      Eh, l’état n’encourage pas la délation anonyme à ma connaissance. Le fisc ne tient pas compte des corbeaux et autres vengeurs anonymes, il leur faut l’identité de la personne qui fait le signalement, et des preuves de la fraude tout de même. Sans quoi le fisc passerait son temps à enquêter dans le brouillard, sur la base de dénonciations sans fondements.

  15. lxy

    Je rebondis sur l’exemple de la Suisse. En Allemagne quand un citoyen vient s’installer dans une commune il a l’obligation de venir se déclarer à la mairie qui lui délivre , apres verification ,une carte « sociale ».Sans cette carte impossible de trouver un emploi . Parallélement cette carte permet de contrôler les prélévements fiscaux et le paiement des prestations sociales diverses.Impeccable.

    Plus généralement nous assistons en direct au déclin inexorable de la Nation francaise. Requiescat in pace.!

  16. glot

    Là où ça va faire mal c’est en octobre lorsque les Français fragilisés financièrement par la crise sanitaire vont devoir payer cet impôt inique et qui suit une évolution inflationniste scandaleuse,.J’ai parlé de la taxe foncière

  17. Brigite Alour

    Pour faire suite au rapport cout-benefice de la fraude, je viens de faire une recherche sur les cas recents de fraude poursuivis par la CAF (la CAF est la seule a aller en justice, ni la SS, ni Pole Emploi, ni les dpts regions villes ne le font.

    « Ce sont près de 40.000 euros qui ont été dérobés à la caisse d’allocations familiales (CAF) de la Manche entre décembre 2015 et août 2018 par une femme de 31 ans, rapporte La Manche Libre. Condamnée à 500 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Coutances (Manche).

    . Fin 2019, une cinquantenaire avait elle aussi affirmé être mère célibataire entre 2014 et 2018, avant d’être trahie par des publications Facebook mettant en avant son compagnon. Après avoir perçu indûment 25.000 EUR, elle avait quant à elle été condamnée à 1500 euros d’amende avec sursis pour fausses déclarations. »

    source BFM

    Donc 65.000 euros fraudes, amendes avec sursis, remboursement sur 30 ans ou jamais : la fraude est sans risque et rapporte gros.

    1. Higgins

      Dans ce genre d’affaire et parallèlement à la procédure pénale, les CAF portent l’affaire au civil et obtiennent le remboursement des sommes indûment perçues. Comme généralement, les personnes incriminées sont d’une faible solvabilité, le ou allocations concernées ne sont versées qu’après un prélèvement visant à rembourser le préjudice ou bien en saisissant un bien lorsque ce dernier existe. Ce n’est donc pas une opération sèche pour le coupable.

  18. Higgins

    Là ce n’est pas de la fraude : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/09/16/edouard-philippe-chez-atos-ou-le-triomphe-de-la-bourgeoisie-manageriale/

    1. P&C

      Bah, les architectes ont juste été cons.

      Les bacs des plantes contiennent de l’eau qui stagne. Et c’est un milieu propice aux larves de moustiques.

      Mode écolo ON
      Il suffisait juste d’ajouter les prédateurs des moustiques : oiseaux, grenouilles, lézards, chauve souris…

      ah, un petit détail : on me susurre dans l’oreille que ces animaux n’aiment pas vivre dans des tours de béton, et qu’ils apportent avec eux leur lot de nuisances.

      Mode écolo OFF

      1. douar

        Idem pour les ragondins qui ont colonisé les berges de nos cours d’eau.
        J’ai proposé à l’époque à des gaïa compatibles, d’utiliser la lutte intégrée contre ces bestioles avec l’introduction d’une espèce prédatrice: l’alligator.
        Dommage, l’idée n’a pas soulevé l’enthousiasme des foules. 😉

    2. Lorelei

      Vous ajoutez aussi les scolopendres, les cloportes, les abeilles ou les guêpes, les fourmis, les vers de terre, les araignées, pour les plus connus.
      N’oublions pas l’humidité apportée par la respiration des plantes et les arrosages.
      Et il faut savoir s’en occuper.
      Du boulot en plus, des bestioles et de l’insalubrité: Combo!

  19. lxy

    En France le personnel politique, la haute et moyenne fonction publique, les cabinets ministériels, et depuis Macron une bonne majorité de députés LREM, et aussi les journalistes sortent d’une et d’une seule grande ecole parisienne ,Sciences Po dont les élèves et les professeurs sont très majoritairement de gauche (80% ?)

    .Les mieux classés vont à l’Ena qui est une sorte de Sciences Po++ Par définition ils n’ont aucune formation scientifique ou industrielle ,leur formation consistant à savoir faire des rapports.impeccables. Ils sont tous interchangeables, et fonctionnaires à vie vivent une vie dégagé de tout souci d’avenir. Quand leur Ministre part, eux restent, ou se font recaser chez un copain.

    Il faut bien qu’ils s’occupent alors ils pondent des réglements impeccables qu’il sont chargés de faire appliquer ce qui demande un peu plus de fonctionnaires. Un systéme calqué sur le Mandarinat tel qu’il existait dans l’empire impérial chinois.Dont un proverbe nous dit que « le poisson pourrit par la tête ».

        1. Aloux

          Non, les eunuques de cour n’ont rien à voir avec les mandarins, terme d’ailleurs assez vague. Ces derniers n’étaient pas castrés.
          L’administration de l’ancien empire chinois avait certes ses défauts et n’a pas su s’adapter assez rapidement au monde moderne, mais je ne pense pas qu’elle ait jamais atteint les niveaux de bêtise et de corruption de nos social-démocratie obèse. Oh les mandarins recevaient des pots-de-vin certes, mais essentiellement parce qu’ils n’étaient pas ou très peu rémunérés par l’état…

    1. Aristarkke

      Des rapports impeccables, très rarement suivis d’effets, sauf quand ils concernent la préconisation (ou le réamenagement) d’une taxe…

  20. AkA

    Ma femme a travaillé à la SS il y a quelques années, service de contrôle des anomalies de télédéclaration. Le mot d’ordre était de valider systématiquement les remboursements pour tout numéro de sécurité sociale commençant par un 7. Mais en contrepartie, aucun problème pour refuser la prise en charge des petits vieux qui ont oublié de faire renouveler leur ALD… C’est dire l’état de déliquescence du système !

  21. Marcello Biondi

    On dirait que ça bouge un peu, peut être prennent ils conscience que la maison brûlé?
    https:/ /www.lefigaro.fr/politique/fraude-sociale-des-deputes-veulent-attaquer-penalement-trois-directeurs-d-administration-20200917

    1. Murps

      Naon, moi je veux savoir.
      Je sais que 1 au début d’un numéro de sécu désigne le genre 1 autrefois appelé « homme » et 2 désigne le genre 2.

      Et moi, pourquoi je basculerai pas sur le 7 ce qui m’éviterai de payer une mutuelle ?
      Quels sont les gens dont le numéro commence par 7 ? des transgenres ? des martiens ?
      Spliquez !

      1. Pierre 82

        Je cite: « 1 pour les hommes, 2 pour les femmes, 3 ou 7 pour les personnes étrangères de sexe masculin en cours d’immatriculation en France, 4 ou 8 pour les personnes étrangères de sexe féminin en cours d’immatriculation en France. Les codes « sexe » 7 et 8 peuvent être attribués pour des immatriculations temporaires, par exemple pour une personne qui trouve un emploi salarié sans être immatriculée ».
        Merci, qui? Merci, Wiki.

        Mais ça devrait changer, vu que les LGBTQIA, et autres ne sont pas formellement définis dans ce code. Et vu le merdier, il faudra sans doute prévoir 4 ou 5 chiffres pour définir le sexe. Je suis d’ailleurs étonné qu’aucun député insoumis n’a encore déposé de projet de loi en ce sens.

        1. Husskarl

          Dans le mille donc, le numéro des métèques. Le patron a beau dire que ce n’est que le résultat de la bêtise de l’état, cette bêtise est institutionnalisée et huilée telle une mécanique pour nous remplacer.

    2. Husskarl

      Allo la kommandantur ? =) J’ai des gens qui ont échappé au formatage légal, il faudrait leur préparer deux places en camp de rééducation.

  22. René-Pierre Alié

    HS. Panne d’électricité géante en Italie. J’attends avec impatience une rupture complète d’approvisionnement, qui un jour ou l’autre arrivera, conséquence obligée des foutaises écologistes.

  23. Alex

    H16, vous citez souvent, les 1000 Milliards de PO. N’y a t-il pas moyen de consulter un document sur l’utilisation de cet argent ?

    Comment une telle masse d’argent peut disparaître ou du moins, ne pas apparaître dans nos institutions ?

    @Marie: quand vous parlez de simplifications, comment simplifier un système social qui contient une trentaine d’aides différentes ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.