La presse française continue de croire qu’elle fait du bon boulot

Il semble qu’il n’y aura pas un combat stérile et contre-productif que le Monde d’Avant n’évitera. Appliquée et consciencieuse, la presse française continue donc, obstinée, celui qu’elle mène contre Google. Pour nous en débarrasser, on ne peut souhaiter qu’une chose : qu’elle le gagne.

On se rappelle en effet que, au début de la crise sanitaire et pendant que certains tentaient de sauver des vies, d’autres s’employaient farouchement à saboter ce qui fonctionnait encore dans le pays.

La presse française ne faisait pas exception en faisant pression sur le parlement afin de pousser sa vision très particulière du droit d’auteur quitte à criminaliser l’usage du lien HTML afin de forcer Google à la rémunérer, sa fine production étant, c’est bien connu, sujet à un engouement tel que tous les internautes se l’arrachent chaque jour dans une bousculade largement monétisable.

Comme prévu, Google renvoya les impétrants à leurs études : la firme de Mountain View décida fourbement de n’afficher ces extraits qu’avec l’autorisation explicite des éditeurs de presse, autorisation assortie d’une exonération de tout paiement. Et incroyablement, devant la menace de voir disparaître tout référencement (gratuit), toute mise en avant (gratuite) et toute publicité (gratuite) que Google leur offrait pour leurs passables contenus, les éditeurs s’empressèrent de signer, laissant Google News continuer donc exactement comme avant.

La fessée fut un tel affront que « l’Alliance de la presse d’information générale » s’en est remise à un vague organe administratif, qui, sans surprise, lui accorda gain de cause, … qui fut confirmé par une récente décision de la cour d’appel de Paris.

Ah ah, fini de rire, Google News va devoir rémunérer la magnifique production française qu’il fait apparaître dans ses colonnes !

Sauf qu’en réalité, c’est bel et bien une victoire à la Pyrrhus qu’ont obtenu une fois encore les éditeurs de presse français : croyant fermement que les services de Google ont besoin de leurs productions, persuadés qu’ils sont qu’ils tiennent le bon bout du bâton, ils ne comprennent pas qu’ils n’ont obtenu qu’une victoire juridique alors que le combat se joue plutôt du côté du marché, celui de la confiance et de la crédibilité des informations qu’ils fournissent.

Et ce combat là, ils l’ont déjà perdu.

Car si l’on peut arguer, comme le fait un récent et intéressant article de Contrepoints, sur le besoin mutuel des deux entités, presse d’un côté, Google de l’autre, il n’en reste pas moins qu’il existe, concernant cette relation, une vraie différence en France où les dépendances de l’un vers l’autre sont en réalité grossièrement asymétriques.

La réciprocité des interactions presse / Google n’est vraie que tant qu’on considère cette firme et ces acteurs en fonction de ce qu’ils clament être. Ainsi, Google se présente comme un moteur de recherche et d’agrégation, mais il faut voir qu’il est aussi devenu une régie publicitaire et un véritable portail pour l’internaute : force est de constater que ce dernier va sur Google pour, précisément, chercher des informations et obtenir des sources de données qu’il obtient de façon suffisamment efficace pour que le moteur de Mountain View se soit incontestablement hissé tout en haut du marché.

De son côté, la presse prétend fournir des informations et un état des lieux du monde qui nous entoure. À ce titre, Google devrait être heureux de pouvoir présenter le contenu et devrait même rémunérer cette presse pour avoir le droit de le faire, tant cette production d’informations solides, correctement sourcées et vérifiées peut lui être favorable pour attirer des internautes.

Las. L’asymétrie réside dans le fait qu’en France, la presse a depuis longtemps complètement relégué son but officiel (fournir des informations solides, factuelles, neutres, permettant au public de se faire une opinion informée des événements) loin derrière un autre but, bien plus efficace à assurer sa survie : plaire aux institutions et au pouvoir du moment, ce qui lui assurera une manne de subventions sans avoir à déployer les efforts nécessaires pour plaire au public, et notamment celui provenant de Google.

Cette asymétrie explique très bien plusieurs phénomènes.

Le premier, c’est la véritable rage procédurière et taxatoire qui s’est emparée des éditeurs de presse repris par Google. Par définition, il est toujours plus facile d’user de la force étatique pour ponctionner l’argent des autres que de le gagner par un travail qui demande des efforts bien plus considérables. Dès lors, il ne faudra pas s’étonner que ces éditeurs aillent en justice à chaque fois qu’ils le pourront, en lieu et place de toute remise en question de leur modèle de fonctionnement précaire.

Le second, c’est la différence éclatante de comportement entre ces médias et ceux de tous ces pays où ils ne sont pas subventionnés : ces derniers, confrontés plus ou moins frontalement à la concurrence et aux désidératas du public, ont déjà entamé leur mutation numérique depuis des années et savent qu’il faudra faire avec Google, pas contre.

Le troisième, c’est la méfiance grandissante des Français vis-à-vis de leurs médias dont ils comprennent de mieux en mieux qu’ils ne sont plus que des instruments de propagande au service d’intérêts parfois concurrents entre eux, mais certainement jamais en faveur du peuple et certainement pas à l’écoute des consommateurs.

Du point de vue de Google, le marché n’est alors plus le même : les internautes qui viennent ne sont plus aussi convaincus de trouver là des informations de première fraîcheur, en atteste d’ailleurs l’érosion inquiétante de la confiance que les Français portent dans leurs médias :

confiance dans les médias, statista

Ce dernier phénomène est si vrai qu’il est mesurable, cette confiance dans les médias faisant l’objet de sondages réguliers (dont je fais part parfois ici même, par exemple en 2016 ou 2019).

Mais cela va plus loin encore : comme le note un récent article de The Economist, cette érosion marquée de la confiance se corrèle fort bien avec l’introduction des moyens mobiles de consulter internet.

Ce n’est pas un hasard : à mesure qu’internet devient facilement accessible, disponible rapidement, la possibilité pour le citoyen de vérifier les informations et de les recouper par différentes sources devient elle aussi plus importante. De façon intéressante, les gouvernements sont donc de plus en plus confrontés à la mémoire d’internet qui renvoie de plus en plus souvent les politiciens à leurs mensonges et leurs turpitudes qu’il leur devient difficile de cacher.

Parallèlement, les médias qui fournissent l’offre d’information la plus complète seront plébiscités et n’auront donc pas de mal à bénéficier de l’exposition offerte par Google. Par opposition, ceux vivent de subventions et ont donc un intérêt direct à ne présenter que certaines informations favorables à garantir leur source de revenus (en provenance direct… du gouvernement !) finissent par se faire rattraper, inexorablement, par la perte de confiance du public dans les institutions : les mensonges des politiciens, relayés sans distance par une presse devenue propagandiste, finissent par éclabousser les journalistes qui ne sont plus alors perçus que comme des petits colporteurs de la parole officielle.

Les exemples français abondent, mais la récente crise sanitaire aura d’ailleurs été l’occasion de mesurer le véritable canyon qui s’est ouvert entre le peuple et ses dirigeants à mesure que s’empilent les mesures coercitives de plus en plus loufoques, sans que la presse se montre réellement capable ni de présenter ni d’expliquer cette évidence, sans parler de la faire remonter au gouvernement, complètement hermétique à la question.

Ces éléments de contexte et ces tendances lourdes, jamais démenties depuis plus d’une décennie maintenant, permettent d’affirmer que la presse française continue de creuser sa tombe avec sinon de l’enthousiasme au moins une vigueur inquiétante à coups de procès et d’injonctions légales.

Quand on voit son niveau moyen, et sa qualité générale (ou son absence quasi-clinique de qualité), il en est finalement mieux ainsi et le sort funeste qui l’attend pourrait créer une véritable opportunité que ce pays retrouve enfin une presse de qualité.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires376

  1. Higgins

    Un petit commencement de remise en cause ? : https:/ /www.bvoltaire.fr/sonia-mabrouk-demasque-alice-coffin-et-si-maintenant-on-tirait-le-fil/

    1. Pheldge

      Major, j’ai vu la video, et ça reste très soft … Sonia Mabrouk avait l’occasion de l’enterrer et ne l’a pas fait … après, c’était sur Radoi Bolcho , alors ceci explique peut être cela …

    2. kekoresin

      C’est bientôt Hallogouines, Alice et ses ami.e.s vont pouvoir être lêché.e.s dans les rues hostiles, pleines de mâles aux couilles pleines prêts à les enfanté.e.s tous.tes dans la nuit qui résonne du sabbat catholique d’une église aux ordres de la bête!

      Oui la presse française, délivrée des contraintes asservissantes du capitalisme grâce à sainte subvention, peut choisir ses victimes et désigner ses coupables, et comme disent les plus djeuns que ouam, ça passe crème. 40 ans de socialisme débridé avec des pro de la remodélisation mentale et de la tolérance à sens unique, ça laisse des traces bien grasses et malodorantes sur la route de la liberté. Après 40 ans de touillage énergique, on obtient un bon gros blob LGBT teinté de rouge sang et de vert de gris qui fascine les médias au point de l’honorer tel un totem païen. Et gare à ceux qui s’y opposent, même mollement, car l’inquisition médiatique veille à l’adhésion de tous à ce nouveau dogme.

      Nobody expect the lesbian inquisition !

  2. Calvin

    Autre ébauche de commencement de remise en question : Cash Investigation épinglé par le comité d’éthique de France Télévisions pour avoir juste présenté un sujet selon la propagande d’un syndicaliste de la CGT.
    Elise Lucet prise la main dans le sac de son militantisme ?

  3. Gerldam

    Une condition sine qua non d’être un peu informé est d’être polyglotte. Certes, il y a Google Translate (encore Google) qui fonctionne excellement entre l’anglais et l’allemand ou même le français (un peu moins), mais qui est loin d’être au top avec le chinois ou même le hongrois. Encore faut-il savoir poser la question en allemand ou en espagnol sur un site de recherche (Google au hasard).
    Par ailleurs le fait d’avoir des amis ou de la famille dans les quatre coins du monde est une aide précieuse.
    Quant au merdias français, je les ignore royalement.

    1. Calvin

      « Par ailleurs le fait d’avoir des amis ou de la famille dans les quatre coins du monde est une aide précieuse »

      Au début, je me méfiais de ces points de vue, car un exemple n’est pas une généralité.
      Mais avec le temps, je me suis aperçu que ce type de sources était mille fois plus juste que tous les articles de la presse française.

        1. MCA

          A une certaine époque j’allais chercher des infos concernant la France en Suisse, Belgique, Canada.

          A présent pour tout dire, je m’en fous royalement et ça ne trouble mes nuits pas plus que cela.

    2. Pythagore

      Jawohl ! Qd à google translation, à prendre avec des pincettes, je l’utilise occasionnellement pour traduire des articles que je veux partager et il y a parfois des gros contre-sens.

  4. Marcello Biondi

    Étant frontalier suisse, dans les années 90 je regardais le journal de la TSR pour m’informer de ce qu’il se passait en France. A l’époque c’était déjà impressionnant la différence de traitement de l’actualité. C’est peut être grâce à cette télévision Suisse que je suis devenu déviant…
    Cette presse mérite de crever, quant on voit qu’il y a même pas 6 mois leur égérie était une traoré et quand on voit un article pareil, on a même pas envie de se servir des journaux en cas de pénurie de papier toilette:
    https:/ /www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/07/03/je-suis-la-pour-raconter-l-histoire-de-mon-frere-assa-traore-au-nom-de-sa-verite_6045035_4500055.html

    1. MadeInCH

      Il y a longtemps, j’avais entendu la phrase suivante:
      « Je regarde le 19h30 (Journal Suisse) pour m’informer. Puis je regarde le 20h (Journal français) pour rigoler. »
      Bon, c’était avant.
      Aujourd’hui, j’ai des amis d’origine un peu à l’Est, qui me disent ne plus regarder le 19h30 (ou autre francophone), parce qu’ils préfèrent regarder des infos plutôt que des cours de guitare.

  5. Mildred

    La presse française méprisée par ceux pour lesquels elle est censée écrire, au point – pour continuer à exister – de devoir être subventionnée par l’argent des contribuables qui refusent de la lire : un paradoxe bien français !

    1. MCA

      « Grâce » ou « à cause d’  » internet, il me semble que la presse écrite et télévisuelle perdent pied de plus en plus, d’où la manne financière qui leur est versée pour essayer de les maintenir à flots, tout ça ressemblant furieusement à une cautère sur jambe de bois.

      Gérald Darmanin avait suggéré en son temps et du bout des lèvres la suppression de la redevance télévisuelle.

      J’attends avec délectation la suite des événements.

      1. Higgins

        Je pense que par l’effet conjugué de la technique et de leur médiocrité, c’est un modèle économique mort maintenu artificiellementen vie. Idem pour les chaînes de télévision mainstream mais c’est peut être moins perceptible mais Internet tue ces médias.

      2. Aristarkke

        « Gérald Darmanin avait suggéré en son temps et du bout des lèvres la suppression de la redevance télévisuelle »
        T’es pas à jour dans ta thebaïde atlantique…
        Un quarteron de députés parle de l’établir pour *tout* le monde, même ceux n’ayant pas ou plus d’étrange lucarne… 😥

        1. MCA

          LOL

          Pour tout avouer, j’avais lu mais été infoutu (par paresse) de retrouver les députés, alors que le Gérald était la solution de facilité, d’où ma citation…

          Je suis un peu comme l’eau, je suis (du verbe suivre) la pente de moindre résistance.

          Maintenant, pose toi la bonne question : ces députés se sont-ils fait allumer ou non par quelques journalistes ̶à̶ ̶l̶a̶ ̶b̶o̶t̶t̶e̶ télévisuels indépendants et en nourriraient-ils un possible ressentiment?

  6. Pythagore

    Au passage, je note que la presse ne semble le moins du monde avoir été dérangé dans son activité par le confinement alors qu’à d’autres (Amazon,…) le gvt demandait de réduire la voilure ou de fermer. Malgré cela la presse a recu une rallonge de >480Millions.

    1. Calvin

      Ça, c’est logique.
      Amazon, les entreprises ou les industries nécessitaient de mettre des gens en contact.
      Alors que pour la presse, on peut écrire un article de chez soi, sans sortir, sans avoir besoin de vérifier la réalité sur le terrain. Un coup de fil au politique, au militant écologiste ou au syndicaliste, et hop, une nouvelle propagande, euh, pardon, une nouvelle enquête de faite !

      1. Stéphane B

        oui ou on peut prendre les différents articles à droite et à gauche, les analyser avec les déclarations politiques pour démontrer le foutage de gueule.
        Si un mec seul comme Alexis Cossette réussit à le faire, les soit disant journaleux pourraient y arriver.
        Il explique sa méthode et en met plein la tronche aux médias traditionnels

          1. Stéphane B

            Youtube enlève (censure serait plus juste) régulièrement des vidéos de radio Québec au motif que le contenu ne correspond pas à sa charte.

            On peut retrouver ses vidéos sur d’autres plateformes.

            Sinon, il y a ça : https://covidinfos.org/

      2. Aristarkke

        « on peut écrire un article de chez soi, sans sortir, sans avoir besoin de vérifier la réalité sur le terrain »
        Il y a pas loin de cinquante ans, Jean Yannes brocardait cette presse de charlatans…

        1. Higgins

          Oui, c’est dans introduction du film « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » où il montre, dans un pays d’Amérique du sud, un journaliste qui fait son reportage à côte d’une piscine, entouré de superbes créatures avec un magnétophone qui passe une bande où on entend des coups de feu! la revolucion!!!
          Le film date de 1972 et c’était donc déjà courant à l’époque.

  7. Jacques Huse de Royaumont

    La presse française ferait bien de se méfier : la manne publique ne sera verser qu’aussi longtemps que le pouvoir juge cela utile pour lui. Lorsqu’il sera évident pour tout le monde qu’elle n’est plus crue, elle est cuite.
    Pourquoi en effet financer un levier de propagande qui ne rend plus son office ?

    1. Citoyen

       » elle n’est plus crue, elle est cuite.  »
      Je suis d’accord, JHR … Quand une salade est cuite, elle n’est plus crue …
      Désolé … je sors ….

          1. MCA

            La citation exacte étant :

            « Vous ne m’avez pas crue, vous m’aurez cuite ».

            Il y a des vérités qui parfois doivent être rétablies!

              1. Pythagore

                Excellet 🙂 C’est l’application du principe du RCA, plus il fait chaud, plus ca refroidit, ou plus il fait froid, plus, c’est parce que ca chauffe trop, ou…. arrgghh… je sais plus, un truc ds le genre.

  8. Batistouta

    Concernant le prétexte de rédaction de cet article, la réponse n’est pas envisagée il me semble, alors je pose la question : pensez-vous que Google va finalement se faire extorquer de l’argent par les hommes de l’État (ici ce sont les sbires de l' »Autorité de la concurrence » si j’ai bien compris) ?

    1. Calvin

      Possible.
      Mais, du coup, est-ce que Google demanderait alors aux editeurs de la presse française de payer pour être relayés par Google News ?
      Sinon, plus d’exposition, plus de publicité pour ces torchons.

    2. Google va probablement lâcher quelques millions pendant un temps. Ca permettra aux éditeurs de dire qu’ils ont gagné, ça donnera la paix à Google.

    3. MCA

      « se faire extorquer de l’argent par les hommes de l’État »

      Poser la question est y répondre en ce qui concerne les citoyens; par contre pour google… je demande à voir…

  9. Le Gnôme

    Lire la presse papier devient un luxe , 3 euros pour le Figaro, 1,70 pour le Parisien pour finalement trouver peu d’informations différentes. Recopier l’AFP est aisé, mais ce que j’attends d’un quotidien, ce sont des analyses, et celles-ci sont rares. La presse s’est tellement crue indispensable qu’elle s’est suicidée, elle n’a pas vu l’émergence des nouvelles technologies et est devenue une lecture pour les vieux qui lisent par habitude.

    Sic transit gloria mundi.

    1. Calvin

      La recopie de l’AFP est tellement bien faite que les fautes et erreurs sont conservées dans tous les médias.
      C’est important de respecter la parole de l’AFP, à défaut de respecter le français ou les faits.

    2. Pythagore

      +1 j’avais vu qq part la liste des journaux les plus vendus (par retrouvé). Il me semble que le plus vendu était un journal de région, vendu 1 EUR.

        1. Higgins

          C’est le journal du grand ouest. J’ai l’occasion de le feuilleter lorsque je suis en famille. Son niveau général est en nette baisse depuis quelques années.

          1. MCA

            Allons Major, on ne tire pas sur des ambulances.

            En réalité c’est notre niveau qui est en hausse grâce à l’Ed Nat.

            Bon, je vais rejoindre Opale dehors… à tte à l’heure…

            1. René-Pierre Alié

              En hausse grâce à l’Ed Nat…
              Un très bon article dans « Causeur » du mois sur le matraquage idéologique dans les manuels scolaires, par Corinne Berger, professeur de lettres.

              1. Le Gnôme

                Les journaux de province m’ont toujours surpris par leurs nouvelles, savoir que la Mère Michel de Plougastel a retrouvé son chat me laisse dans une sidération sans nom.

                1. panchovilla

                  vous commencez à dater; avec ce qui se passe à Brest tous les jours et toutes les nuits il y aurait de quoi remplir 50 pages de faits divers glauques tous les jours.
                  malheureusement dans le journal local on n’en trouve que deux ou trois, ceux que ça aurait été trop gros de les cacher (et encore il me semble que certaines affaires à retentissement national on n’a rien lu dans « Le Télégramme ».) Et ne parlons pas de France 3 Bretagne, qui devrait soit disparaître, soit faire de la vraie info. Quand un homme a été assassiné et brûlé devant la mairie à Brest, France 3 Rennes n’en a même pas parlé…
                  Si je peux me permettre un écart : faites l’expérience de regarder les infos nationales de Fr3 à 19h30, puis celles de fr2 à 20h. Vous y verrez les mêmes reportages ! et il y aurait plus de 100 « journalistes » à france 2. ? mais à quoi servent-ils ?
                  on devrait supprimer la rédaction nationale de france 3, et leur imposer de faire de la vraie info régionale, avec les faits divers crapoteux et tout le toutim (et non pas des sujets sur des spectacles de marinnettes dont on n’a rien à cirer).

                  pour terminer, et puisque vous avez deviné que je suis un lecteur du Télégramme de Brest, cette petite astuce de décodage des articles :
                  – quand le mis en cause dans un fait divers est « un Brestois » : c’est qu’il s’agit d’un blanc, disons « de souche ».
                  – quand c’est « un homme » : c’est un arabe ou assimilé
                  – quand c’est « un parisien » : c’est un noir (parce qu’ils sont pour la plupart venus de région parisienne – et ça continue d’ailleurs, ça s’appelle l’aménagement du territoire).

                  bonne lecture !

                    1. Pheldge

                      finalement le grand Charles l’avait prophétisé : Tamanrasset s’étend jusqu’à Dunkerque désormais !

                  1. Higgins

                    Les journaux locaux ont souvent des consignes des municipalités, surtout les grandes, pour taire les faits divers lorsqu’il y en a trop (pas de mauvaises publicités pour le potentat local) et surtout pour ne pas « stigmatiser » certaines populations.

      1. Pierre 82

        La PQR (presse quotidienne régionale) est la plus lue en France, paraît-il. La raison en est simple: on y trouve toutes les infos locales qu’on ne trouve pas ailleurs. Ça va des cambriolages aux chiens écrasés en passant par les débats au conseil municipal et les annonces de fêtes de village. En général, c’est plutôt bien fait, et rédigé par des gens qu’on connait…
        Les pages d’actualité nationales et internationales sont indigentes et pitoyables, mais prennent quand même beaucoup de place. J’ai été abonné à la Dépêche tout un moment pour savoir ce qu’il se passe dans ma petite ville et aux alentours. Et puis le parti pris gauchiste et bien-pensant a fini par m’énerver, j’ai fini par en avoir marre de financer ce torchon, et je me suis désabonné. Comme beaucoup d’autres, d’ailleurs.

  10. douar

    Je note que les pays où la défiance envers les médias s’accentue le plus sont: le canada, l’Espagne, l’Italie, le RU puis la France.
    Dans ces pays, la gestion du Covid a été pour le moins erratique (l’Italie était en première ligne, on peut comprendre l’impréparation), avec des atteintes incroyables aux libertés individuelles. Y aurait il un lien?

  11. kekoresin

    Total HS mais j’avais promis de vous tenir au courant de mes démêlées juridiques avec le RSI.

    Hier, passage au TGI avec Kékorésine. Peu avant, je me suis saupoudré les mirettes avec une bonne dose de poivre après en avoir sniffé copieusement une large bordée. Résultat, c’est un Kéko aux yeux rouges larmoyants, éructant derrière son masque règlementaire qui est entré à l’abattoir des naufragés économiques. Seuls sur notre banc, avocats et suppliciés respectant scrupuleusement notre bulle intime, nous nous excusions platement de la gêne occasionnée par ma toux rauque et mes mouchages gras. J’empilais donc mes papiers mouillés dans un sac sous les yeux de plus en plus inquiets des bourreaux et des co-esclaves de galère. La présidente m’a demandé avec une furieuse puissance analytique si j’allais bien. « Juste la crève Madame la juge ». Et Kékorésine d’enchérir sur cette analyse médicale fine, « t’en sais rien, notre fille l’a peut-être choppé à l’hôpital. » Là, les slips règlementaires se sont réduits de deux tailles. Nous avons été appelés à la barre aussi sec histoire d’empêcher la grippe espagnole de décimer les tranchées judiciaires.

    C’était par chance la même magistrate que les 2 dernières fois. Un report pour grêve des avocats-crevettes et un autre pour non transmission des conclusions du RSI au mois de juin. Elle se rappelait bien de nous car je fais souvent cet effet quand mes emportées lyriques font grincer les uns et marrer les autres. Bref, elle nous demande si nous avons reçu les conclusions. Kékorésine dit oui, le 08 octobre (copie d’écran du mail) et moi, ben non avec copie de la demande par A/R du début septembre. Là la juge s’énerve après la pétasse avocate mal ramonée: « ce n’est pas sérieux…c’est la deuxième fois…ils viennent de loin…même dans cette état… » Et l’avocate mi contrite, mi énervée d’invoquer son droit de retrait vu mon état potentiellement contagieux. « Pas question, on a fait de la route. Tant pis, je me suis basé sur les conclusions tardives de mon épouse. » Là, clairement, tout le monde voulaient nous pousser dehors avec des longs bâtons, des gants et une jupe-culotte mode Tchernobyl. « bon, je n’ai pas d’autre choix que de reporter l’audience, vous allez redonner votre adresse mail à l’avocate » – ce que j’ai fais, m’avançant doucement-toussant vers la fouine au regard fou. Nous quittâmes la salle du jugement dernier, moi sur mon cheval pâle qu’on appelle pestilence, Kékorésine en infirmière démoniaque trottinant derrière.

    Du point de vu pratique, le report est prévu en janvier soit au-delà des cinq années qu’a le RSI pour recouvrer le fruit de son racket. Nous demanderons alors l’extinction de la dette sur 2015. Reste et bien, le reste. Le jugement de fond sur l’affiliation et là il va falloir autre chose que du poivre dans la gueule pour avoir gain de cause devant une assemblée payée directement par la partie adverse. Je rappelle que les deux assesseurs qui encadrent le juge sont deux syndicalistes payés par l’URSSAF, histoire d’assurer l’équité des débats. Mais j’ai plus d’un tour dans mon sac, des burnes régulièrement frottées au Tonyglandyl et assez de temps pour noyer ces infidèles de la liberté sous des flots de sang impurs (des recours, des demandes de précisions, des justificatifs, des récépissés…). Ça va être du sport de haut niveau mais nous savions avec ma guerrière, que le chemin choisit pour défendre notre liberté serait âpre face à l’hydre immonde enfantée par le communisme.

    Je vous remercie encore pour votre soutient et merci au taulier pour le combat qu’il mène contre le totalitarisme bureaucratique et politique, car dans ce domaine, peu de combattants osent sortir des tranchées et encore moins avec une telle puissance de feu analytique !

    1. christophe

      Je suis également libéré et dans les procédures depuis pas mal de temps.
      Je me permet juste de rappeler que le délai de 5 ans pour l’extinction de la dette n’est valable que si aucun acte juridique n’a eu lieu durant ce délai.
      Il suffit de renvoyer une mise en demeure ou n’importe quel acte juridique pour repousser d’autant le délai.

      1. kekoresin

        Dernière mise en demeure fin 2015.Le délai exact est de cinq ans plus un mois pour être précis. Mais bon, je dois creuser pour savoir si cette règle n’a pas subit pour une raison ou un autre quelques ajustement au profit des escrocs. Bonne chance et courage dans tes procédures. Pour ma part je me considèrerai libéré quand j’aurai un écrit officiel de radiation définitive des gardiens du goulag!

          1. kekoresin

            Les embrouilles de créances avec la CAF, Vérolia ou Hainedesdix, c’est pas vraiment la même limonade.

            Je connais des cas au minimum vieillesse après s’être fait rincer complètement par ces chiens, et le RSI (ou l’URSSAF) continue à leur ponctionner un peu tous les mois. Si tu crève avant, on envoie l’huissier chez les gosses avec une jolie contrainte à payer.

        1. kekoresin

          Ha oui, je dois préciser que j’ai menacé de poursuite l’huissier pour délit de concussion pour deux contraintes hors jugement. Du coup, le furet ne délivre plus de contrainte à notre encontre et les autres huissiers ne se précipitent pas pour ce genre de vile besogne au nom du RSI, SSI, URSSAF.

      2. Opale

        Merci pour la précision des 5 ans, je suis aussi dans la merdum avec le RSI sur les dettes successorales de mon père, j’aurais aimé avoir cette info il y a 3 ans… Le TASS condamne mon père le 30 nov, mon père décède le 1er déc à l’hôpital… Qui irait faire appel ? …

        Que des raclures de sous-merdes Braziliennes.

        1. kekoresin

          Je compatit sincèrement, le deuil est une charge assez lourde sans avoir affaire à ces chacals !

          Ces chiens dressés et conditionnés ne reculent devant aucune bassesses. Des témoignages font état d’huissiers envoyés dans…des cimetières ! Ces résidus de capotes communistes se retournent systématiquement sur les ayants droits. Purgatoire pour leurs victimes pour lesquelles la mort n’est pas une délivrance. Je ne comprends pas à ce titre que certains choisissent la corde et la poutre au lieu de partir en Viking, histoire de bien leur montrer que le bras séculier ne tient pas les deux côtés du bâton !

          1. René-Pierre Alié

            Félicitations Keko. J’ai joué à ce genre de jeu (moins techniquement il est vrai) pendant un demi-siècle. La souris a 78 balais actuellement. Le chat n’a pu lui arracher que quelques poils, et elle court toujours. Bonne continuation à toi. Et bon courage à Opale.

      3. Theo31

        Le RSI n’a jamais eu d’existence juridique. Tous les arrêtés préfectoraux de création ont été perdus. Les comptes de cet organisme n’ont jamais été certifiés sincères. Ça fait bcp de merde devant la porte.

          1. kekoresin

            Plusieurs même, signées par des pré-faits. Je ne savais pas que l’on pouvait créer des entreprises sans passer par le tribunal de commerce!

            1. Pheldge

              sauf que le juge du TASS n’en a rien à battre, et il t’assomme de condamnations que tu ne pourras contester que devant une autre juridiction administrative, toute aussi impartiale …

            2. Pheldge

              une idée : la prochaine fois, arrive en djellaba et madame en burqa, et dis à ton avocat de plaider* la discrimination raciste et islamophobe ! 😉

              *bien sur pour que ça prenne, faudra éviter d’avoir l’haleine chargée … je sais c’est un gros sacrifice, mais c’est pour la Cause 😀

    2. Dr Slump

      Hénaurme. La lecture de ce témoignage à la San Antonio mérite bien une bouteille de skye après tout. Ce sera du tourbé ou du scotché? ^^

      1. kekoresin

        Les 2 mon capitaine, mais seulement en bonne compagnie. Je ne bois jamais seul comme disent tous les gros alcoolos. Je serais ravi de partager l’un ou l’autre avec toi…

          1. kekoresin

            Ça m’a pris plusieurs années pour m’apercevoir que les âmes perdues de cet excellent espace de liberté étaient capables de comprendre des verbes conjugués avec des « ^ » dedans 😉

            En tout cas, je sors d’un apéro magistral à votre santé à tous. Pour ceux qui diront inéluctablement que « tous les prétextes sont bons », dans mon cas « c’est pas faux »

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Il suffit de rester dormir sur le lieu des agapes. Ça ne changera rien ou si peu pour le covid, mais ça met à l’abri de la cupidité et de la malveillance de la force publique.
                Pour l’instant, les pandores n’ont pas encore le droit d’enfoncer ta porte sans une commission rogatoire. Profitons-en avant que cela ne change.

                1. MCA

                  Question de temps, au Québec c’est déjà le cas.

                  Ils le peuvent mais sous couvert de suspicion de terrorisme et paf! le flagrant délit de plus de 6 à table et en plus sans masques.

    3. Lambda expression

      Quel talent keko. Voilà quelqu’un avec qui je partagerais binouze et cassoulet. Allier pertinence et élégance du propos est une qualité rare.

      1. Theo31

        Ce qui est génial avec les ayatollahs c’est de voir leur tronche quand tu leur dis d’aller se faire mettre. Le tdc qui a voulu éclairer mon vélo ne m’emmerde plus quand je le croise.

    4. P&C

      Donc, nous pouvons en conclure que la stratégie du pestiféré fonctionne… au moins le covid aura servi à affuter tes talents d’acteur.

    5. baretous

      ahahah ! ….

      je me souviens encore de la salle d’audience ou il y avait une sculpture qui représentait très symboliquement la balance de la justice au dessus de l’estrade. J’avais fait remarqué au président de séance, le beret roulé entre mes mains par déférence , moi qui suis paysan, que cette sculpture ressemblait furieusement à un joug que l’on mettait sur la paire de boeufs pour qu’ils filent droit.

    6. MadeInCH

      Merci pour ces partages, et pour ce combat qui, bien que le vôtre, dépasse tout de même votre propre cas.
      Je boirais un verre à votre santé, à défaut de pouvoir vous en offrir un en physique.

  12. Batistouta

    Je me réponds à moi-même : la réponse est oui. Et c’est visible dans l’article du Figaro dont il est fait mention.
    L’extorsion aura lieu par le fait que Google va accepter de payer la presse pour sa merde.

    Ce que je trouve étonnant, c’est que Google dans cette affaire avait montré plus de poigne en désactivant purement et simplement Google Actualités à un certain moment de cette procédure. Je me serais attendu à plus de courage et de bon sens de la part de Google. J’imagine qu’ils pensent qu’en lâchant du lest sur cette affaire, ils se feront moins tabasser par cette sombre histoire de taxe Gafa européenne sur laquelle je refuse de m’informer plus.

    A noter l’incompétence crasse et inacceptable (et très probablement volontaire) du juge de la Cour d’appel qui raconte strictement n’importe quoi pour motiver son jugement (c’est là qu’on voit que la justice française est profondément anticapitaliste et criminelle).
    Le concept absolument fondamental en économie de « valeur » n’est absolument pas maîtrisé (pourtant Bastiat y a consacré un texte (http://bastiat.org/fr/de_la_valeur.html)) et donc cette histoire de partage de la valeur n’a absolument aucun sens. C’est uniquement dans l’action humaine qu’on peut identifier (et a posteriori d’ailleurs) ce qui a (est) de la valeur et ce qui n’en a pas à un instant donné. Si aucune transaction n’avait eu lieu jusqu’à présent sur cette histoire de référencement (et n’aurait pas lieu sans le passage de cette pseudo-justice), c’est précisément parce qu’aucune transaction n’était utile ou nécessaire. C’est en l’absence de paiements de part et d’autre que la valeur est bien partagée en l’occurrence. Enfin tout ça c’est des banalités et peut d’ailleurs difficilement être résumé en quelques mots.

    Mes pronostics : cette acceptation de Google ne va pas faire long feu. Soit Google News finira par être désactivé à terme comme ça a déjà été fait (même si je suis sûr que cette possibilité a déjà été anticipée), soit ils trouveront un moyen de contourner cette obligation de paiement – qu’ils s’imposent en partie à eux-mêmes – je ne sais comment (on peut imaginer une dégradation de Google News passant par d’autres moyens que ceux que la Cour d’appel et l’Autorité de la concurrence ont essayé de prévoir, la renégociation des contrats…). De toute façon ce sont les hommes de Google qui auront le dernier mot puisqu’ils sont propriétaires de leurs outils.

    Quoiqu’il en soit, cette histoire est encore un beau progrès de la pseudo-démocratie socialiste voleuse, spoliatrice et criminelle.

  13. Aristarkke

    Monseigneur, sur la dernière photo d’illustration du billet : faire mine de confondre Finistère et Côtes d’Armor…
    Voudriez vous rallumer la guerre de Cent ans ??? 😛

  14. John John

    Bonjour,

    Le jour où ils vont dire qu’il n’est plus nécessaire de porter un masque … j’ai hâte, cela va être marrant.

    Bref.

    1. MCA

      Leur réponse sera sans pitié :

      dissimulation de visage dans l’espace public : 135 Euros!

      Cela dit, ce n’est pas prêt d’arriver à en juger par la psychose artificielle entretenue actuellement.

    2. Dr Slump

      Justement, président Macron doit s’exprimer à la télé ce soir à ce sujet. Je m’attends à du grandiose dans le foutage de gueule, avec de nouvelles restrictions sociales d’une part, et annonces d’aides qui permettront à l’état d’accroître un peu plus son emprise sur l’économie d’autre part, tout en se donnant l’air de venir au secours des bovidés français.

      Sans masque dans la rue, je fais figure de mouton noir et les regards qu’on me lance parfois ne trompent pas. Ce pays me rend dingue.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Nous sommes en république hygiéniste, que veux-tu. C’est un peu comme une république islamiste, le masque remplaçant le voile.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          1/2 heure lui a largement suffit pour condamner à mort quelques milliers ou dizaines de milliers d’entreprises, de dégommer un million d’emploi et de pourrir l’existence à des dizaines de millions de personnes.
          Robespierre va être jaloux.

  15. Aleph

    Bonjour H16, je vous écris pour vous signaler une provocation invraisemblable : il s’agit d’un rapport répondant à une commande publique sur le bien-être au travail des fonctionnaires.

    https://www.fabriquespinoza.org/prod_observatoire/pour-une-fonction-publique-heureuse/

    Le communiqué de presse contient des perles : « Contrairement à un cliché bien installé, c’est aujourd’hui le service public qui peut inspirer le privé et non le contraire, en termes notamment de qualité de vie au travail, de gestion des ressources humaines, de transformation et digitalisation des méthodes de travail ». Je suppose, pour la digitalisation des méthodes de travail et de la gestion des ressources humaines, qu’ils pensent au logiciel « louvois » de la solde des armées…

    « La fonction publique est depuis plusieurs décennies injustement critiquée sur son coût, sa productivité, la qualité de ses services. La crise sanitaire que nous venons de traverser a pourtant montré la mobilisation des fonctionnaires et le rôle essentiel qu’ils tiennent dans une société fragilisée, en souffrance, constate Luc Allaire, secrétaire général du ministère de la Culture. Participer à cette étude est une façon de contribuer à revaloriser l’image de la fonction publique en donnant la parole à nos agents, qui, nous le savons, sont particulièrement fiers de leurs missions et de leurs expertises. » Que des infirmiers aient fait un travail formidable permet donc d’écarter la question du coût et de l’efficacité de toute la fonction publique, surtout à la Culture.

    Cette propagande insupportable m’a exaspéré.

    Voudriez-vous en faire un petit commentaire ?

    1. Aristarkke

      C’est de la tartinade pour caresser les fonx dans le sens du poil…
      Déjà qu’ils ont reçu leurs salaires complets durant le confinement, il faut bien entretenir l’amitié…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les enseignants ouvertement méprisés par leur hiérarchie seront heureux de savoir qu’ils représentent un modèle de gestion RH. Ce ne sont pas les fonctionnaires qui sont caressés dans le sens du poil, mais uniquement les apparatchiks les plus confortablement installés.

    2. Dr Slump

      J’ai feuilleté rapidement l’éloge, que dis-je, le dithyrambe, l’allégorie faite du corps fonctionnaire toute pleine de photos de gens exultant un bonheur en toc, et j’ai arrêté à la lecture d’une citation de Flaubert qu’ils y ont collé à contresens:
      « les fonctionnaires inspirent le respect quelle que soit la fonction qu’ils remplissent ».
      Sauf qu’ils ont pris la citation dans son « Dictionnaire des idées reçues », et que donc le respect qu’inspire le fonctionnaire… était pour lui une idée reçue. Ce qu’il confirmera dans son oeuvre, assumant de dire « qu’ils prouvent par leur flasque nullité que les honneurs déshonorent, les titres dégradent, la fonction abrutit ».
      étant donné le profond mépris qu’il avait pour cette classe, qu’il décrivait comme des pompeux incapables, la quintessence de la bêtise bourgeoise.

      Enquête réalisée par la « fabrique Spinoza », un bidule qui a pour objet de promouvoir le bonheur dans la société et au travail, et emploie des « passeurs de bonheur », financé par l’état selon toute probabilité. En bref: putasserie de commande.

      1. Aristarkke

        Et peut-être source de rétro-commissions… (du pauvre, certes, mais il faut bien que les petites mains aient l’occasion de palper)

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Pour la gestion RH, le ministère de la culture doit être passionnant, avec le personnel de haut niveau dont ils disposent, ils passent leur temps à muter des pontes.

  16. MCA

    « le sort funeste qui l’attend pourrait créer une véritable opportunité que ce pays retrouve enfin une presse de qualité. »

    Je ne pense pas car l’époque a changé irrémédiablement,

    Une fois déshabitués à la presse (pour ceux qui savent et veulent encore lire) et habitués à d’autres sources d’informations; ça m’étonnerait beaucoup que les lecteurs reviennent alors qu’ils ont trouvé ailleurs ce qui leur convient.

  17. Marcello Biondi

    Interview de Micron: Il y a une fuite sur le plateau TV de l’Elysée ? Il y a une flaque sous le siège de la « journaliste »

      1. Marcello Biondi

        Pour résumer c’était un joli petit porno, le type en costard s’est fait sucer le nœud pendant 30 minutes par un couple de journalistes.

  18. Opale

    J’attends avec impatience le billet du chef sur la nouvelle appli à venir, « tous anti Covid ».
    Selon Macron, « StopCovid n’a pas été un échec, ça n’a pas marché. »
    C’est collector. Ils sont trop forts ces rois.

    1. Dr Slump

      Technique de manipulation: mettre deux propositions qui se contredisent dans la même phrase pour générer de la confusion, sidérer, et à force, mettre sous hypnose. Je protège mon cerveau, j’évite la télé.

      1. MCA

        @Dr Slump 14 octobre 2020, 21 h 05 min

        Moi aussi, cependant quand on s’est déshabitué au conditionnement télévisuel, il est toujours très intéressant de jeter parfois un coup d’oeil à la télé; on y découvre mieux toutes les ficelles grossières qu’une habitude quotidienne ne parvient plus à faire ressortir.

        C’est là qu’apparaît le vrai rôle de la télé.

        Ce qu’il y a d’étrange c’est que ne plus la regarder la rend insupportable quand on y revient avec une seule envie : la fuir.

        J’en suis même au stade de me demander comment j’ai pu la regarder avant.

        La seule explication que j’ai pu trouver est : avant il n’y avait pas internet.

        1. Dr Slump

          Je partage ces impressions. On ne se rend pas compte à quel point cela a changé les choses qu’internet donne un accès quasi-instantané à toutes les connaissances. Du moins pour ceux qui ont une culture générale suffisante pour en tirer le meilleur parti, pour les autres ça donne la cancel culture et les #mi-touffes.

          1. MCA

            L’essentiel d’internet est consommé en conneries facebookiennes et autres, donnant à certains l’impression narcissique d’enfin exister.

            Alors que cet outil est certainement la plus grande merveille que nos sociétés aient inventée.

            Internet je le vois comme une auberge espagnole, tu y trouves ce que tu y amènes.

            Si tu y amènes la médiocrité tu la récupéreras décuplée et tu t’enfonceras encore plus mais cerise sur le gâteau, ce sera avec plaisir et addiction…

          2. Pheldge

            @ Dr Slump 22 h 25 : sauf que , ils te brandissent le mot magique « fake news » et sèment le doute sur tout ce qui n’est pas officiellement estampillé AFP … Donc le commun des électeurs continue de les croire, et se raccroche de plus belle au JT de 20 h !
            Aller vérifier soi même l’info, ça demande du temps, la capacité à réfléchir par soi-même, et l’envie d’aller vérifier. Ces qualités sont hélas fort peu répandues ! La presse subventionnée a encore de beaux jours devant elle !

        2. MarieA

          La télé, c’est du pipi de chat comparé à la radio d’état. France Inter en l’occurrence. Je n’écoutais jamais la radio avant et honnêtement je ne savais même pas qu’un tel niveau de propagande était possible dans un pays développé.
          C’est bien simple, seuls 3 thèmes sont autorisés à l’antenne : le racisme, les LGBT et l’écologie. Tout tourne autour de ça. Toute la matinée, c’est le délire absolu. Ce matin, une gamine de 14 ans à l’antenne pour parler d’écologie (…) trouve le moyen de brocarder le racisme, le sexisme, le capitalisme et la finance. lol
          Je vous jure, écoutez tous les matins pendant 2 semaines à la même heure et vous constaterez par vous-même.

          1. MCA

            « Je vous jure, écoutez tous les matins pendant 2 semaines à la même heure et vous constaterez par vous-même. »

            Ah NON,

            je veux bien être maso mais là…c’est vraiment au dessus de mes forces! :o))))

          2. RV

            2 semaines ? Mais c’est une punition. Que dis-je, une condamnation à 2 semaines de lavage de cerveau !
            Non, franchement, merci bien, même pas 2 minutes.

          3. P&C

            L’écologie vs le racisme et le sexisme… je ne vois pas le lien.

            L’écologie vs le capitalisme et la finance, oui, il y en a un, l’optimisation de l’utilisation des ressources et de la main d’oeuvre… mais c’est ce qui a fait que la dite pisseuse de 14 ans peut parader à la télé brocarder les items précédemment cités au lieu de bosser dans les champs… ce qui l’aurait sans doute calmer.

          4. kekoresin

            « Ce matin, une gamine de 14 ans à l’antenne pour parler d’écologie (…) trouve le moyen de brocarder le racisme, le sexisme, le capitalisme et la finance. » – je suppose avec une finesse d’analyse proche du putaclic.

            Les médias français on toujours besoins de petits soldats décérébrés pour monter au front de la propagande crasse et imposer à toute la société leurs idéologies haineuses et liberticides.

          5. Jacques Huse de Royaumont

            Sans préparation, Rance Inter, c’est limite dangereux, on a vu des postes de radio être fracassés pour moins que ça.

            Cela dit, la pluralité des opinions y est la règle : de la gauche radicale à l’ultra gauche en passant par l’extrême gauche (admirer le sens de la nuance…), tout le monde y a son rond de serviette.

            Et puis, c’est pas vrai, il n’y a pas que le racisme, les LGBT et l’écologie à l’antenne : les vegans et les anti-fa y sont toujours les bienvenus.

  19. kekoresin

    HS mais actualité oblige, le sapeur camembert Macouille vient d’annoncer le couvre-feu pour tous les joyeux citoyens qui s’ébattent dans les transpires en commun. Attention braves ovins, le virus viral sur son vélo vicieux sucera votre pognon à la nuit tombée. Les vampires à souches vous mettrons la misère à moins que vous protégiez avec des feux d’artifices !

    1. Oui.

      Comme prévu, du « couvre-feu » d’apparat. D’apparat parce qu’évidemment, pour faire respecter ça là où ça aurait du sens, il n’y aura RIEN. Prochain film d’action :

      « Un couvre-feu à Champigny »

      1. kekoresin

        Champagne à Champigny. Petits fours façon space-cake, cotillons et spectacle pyrotechnique après 21h00. Les forces molles de l’ordre désordonné sont les bienvenus au bal !

        1. MCA

          T’inquiète pas au sujet de leur mollesse,

          quand il s’agira de te cogner dessus, ils sauront très bien le faire et plutôt deux fois qu’une.

                    1. Pheldge

                      c’est surtout que je ne t’imagine pas commettre le moindre délit qui t’enverrait devant un tribunal … ,)

      2. Calvin

        L’avantage du couvre-feu c’est qu’il n’y aura aucun témoin pour que les journalistes puissent couvrir les feux dans les quartiers émotifs.

    2. Dr Slump

      Bordel ils vont pas nous lâcher, mais je me demande comment ils vont faire respecter ça? Ils vont faire des rondes de nuit? Installer des check-points?

      Là où ce sera intéressant, ce sera de voir comment ça va réagir dans les quartiers dont on connaît la grande sensibilité affective. Je me prends à nourrir quelques espoirs de ce côté-là.

      1. MCA

        Ils feront comme pendant le confinement : des guet-apens aux ronds-points; c’est tout ce qu’ils sont capables de faire.

        J’avais un repas d’anniversaire samedi soir.

        Changement de programme pour respecter la légalité : il aura donc lieu dimanche midi.

        Je devais prendre le TGV en fin de mois à 7h00 du mat, donc départ du domicile vers 5h00

        Changement de programme, je prendrais celui de 9h00 départ du domicile à 7h00 (et serai donc dans le pic de foule du métro parisien, mais là c’est légal donc tout va bien…. cherchez l’erreur….)

        Arrivé à ce stade, je me demande s’ils ont fait l’objet d’un raté de câblage ou s’ils le font exprès… d’ailleurs j’avais eu comme un doute pendant le confinement avec les prunes si on ne s’auto-autorisait pas à sortir; à présent j’en ai la certitude : ils sont vraiment cinglés et le drame c’est qu’ils sont encore aux manettes pour un petit bout de temps !

        1. Aristarkke

          « Ils feront comme pendant le confinement : des guet-apens aux ronds-points; c’est tout ce qu’ils sont capables de faire. »
          Je confirme. Jamais vu et croisé autant de maréchaussée dehors la nuit dans la Somme et l’Oise que lors de mon odyssée (par la RN 17) du week-end de Pâques.
          Cela depuis plus de trente ans d’allées et venues très régulières (en moyenne une fois le mois à l’aise).
          Or Péronne ne défraie jamais la chronique des incivilités urbaines…

        2. Pythagore

          Couvre-feu ? Les boches ont redébarqué ? J’ai raté qq chose ?
          Ah ! le virus des bridés ! en quoi un couvre-feu à 21:00 empêche le virus de circuler plus vite ? C’est un virus-hibou, il n’est actif que la nuit ?
          .
          Oui, je ne sais plus de qualificatif pour ces fous. Si les francais qui prennent ts les jours les transports en commun bondés ne se rendent pas compte que l’on se fout littéralement de leur gueule, c’est désespéré.

          1. MCA

            L’intérêt du couvre-feu est d’empêcher les émotifs de lancer des feux d’artifices pour troubler la quiétude de certains et remarque bien que les serveurs de soupe se sont bien gardés de faire cette remarque inopportune au minet.

            Par contre la séance passe-plats s’est bien déroulée comme prévu quand Bouleau a demandé « spontanément » s’il fallait en venir au couvre-feu (et non pas au confinement) et le minet de poursuivre : « justement j’allais y arriver ».

            J’aimerais bien assister à la séance de briefing précédant Grand Guignol, la distribution des rôles doit valoir son pesant de cacahuètes.

            J’ai qd mm appris qq chose :

            « Les français ne sont pas infantilisés » aussitôt suivi de 135 E si tu sors et 1500 E si tu récidives.
            Il faut s’estimer heureux, la peine de mort a déjà été abolie.

            1. Pythagore

              J’avoue que je n’avais pas fait le lien mais si c’est la raison profonde, c’est encore plus FdG.
              L’état est complètement défaillant, donc tout le monde doit rester chez soi après 21:00. Est ce que cela déjà existé ds l’histoire de France ?
              .
              Je pense à mes grds parents qui ne sont plus de ce monde et ont vécu 2 guerres, une des plus grosses récessions économiques et bien d’autres choses encore. AMHA ils hallucineraient à voir le cirque actuel.

              1. Aristarkke

                Est ce que cela déjà existé ds l’histoire de France ?
                Oui. Sous l’Occupation …
                Mais Flop Joene doit donner des gages à Merkel, ceci explique cela, probablement.

                1. Pythagore

                  Je ne voyais pas le couvre-feu sous l’occupation comme une conséquence de l’incompétence de l’état mais je ne m’y connais pas bcp en histoire.
                  En Allemagne, c’est fermeture des bars et resto à 23:00. Rien avoir avec la France, même si je déplore ces nouvelles mesures qui marquent un suivisme de la classe politique assez hallucinant.

                2. MCA

                  Mon petit côté conspirationniste : écoute donc Pierre Hillard

                  « Le Covid-19 est l’élément déclencheur et voulu pour procéder à la bascule aboutissant à un nouveau monde d’essence totalitaire ». Voilà comment le spécialiste de l’idéologie mondialiste, Pierre Hillard, voit les choses. Pour appuyer sa théorie, l’invité de « Politique & Eco » s’appuie sur des faits : la leçon de numérologie de Christine Lagarde, l’étrange Une du magazine The Economist de janvier 2019, les nanoparticules dans le vaccin de la fondation Bill Gates ou encore la prochaine réunion du Forum de Davos intitulée « Le temps de la grande remise à zéro ». Pour Pierre Hillard, l’objectif final des mondialistes est l’avènement d’une gouvernance et d’une monnaie mondiale encadrant une humanité réduite, surveillée, tyrannisée et asservie au bon fonctionnement de la machine économique… »

                  https:/ /www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM&feature=emb_logo

                  1. durru

                    Ah non, pas lui ! C’est, je pense, le Major qui avait mis un lien vers cette émission, ce qui m’a rendu un peu curieux pour mieux connaître le personnage.
                    Et je suis tombé sur une vidéo où il fait la promotion d’un de ses livres, où il analyse les liens entre nazisme et sionisme. Et dans la vidéo il dit, sans rire, que la 1ère GM a été un conflit entre deux factions juives.
                    Ce mec est trop allumé pour être crédible…

                  2. René-Pierre Alié

                    Il y a quelque chose d’évidemment boiteux dans ce type de raisonnement. Pierre Hillard imagine une gouvernance mondiale, et patati patata. Si ce raisonnement peut à la rigueur tenir pour les pays occidentaux, peut-on l’imaginer pour les pays du « bloc » asiatique ? Qu’est-ce que le Chine a à en foutre, des menées (éventuelles) des mondialistes ?

            2. Aristarkke

              Sincèrement, penses-tu que les populations émotives qui n’en ont RAF des lois en vigueur, vont flancher devant ce type de contrainte ???

        3. Dr Slump

          En tout cas le message sous-jacent est clair: français, il faut continuer de travailler et de dépenser votre argent, mais interdit de sortir le soir vous détendre. Et l’état a ainsi décidé de détruire le secteur de l’hôtellerie-restauration, et poursuit l’éradication des petits entreprises. Par contre, pour la culture et le spectacle je suis sûr qu’ils mettront la main au portefeuille. Le nôtre, bien sûr. Mais que ce soit clair: travail, maison, république!

          1. MCA

            Nous sommes en pleines injonctions contradictoires : dépensez votre fric au restau et en vacances mais interdiction de sortir.

            Quand je te dis que leur place est à l’asile.

            1. P&C

              Ce n’est pas si idiot. Les deux déciles les plus riches concentrent 70% de la fameuse épargne créée lors du Covid.
              Les autres n’ont plus une thune, entre les prix au super primou qui ont explosé, et le chômage partiel devenu total pour certains.

              1. MCA

                Ce n’est pas si idiot? quoi au juste?

                Si ceux qui ont du fric n’ont plus le droit de sortir, ils ne risquent pas de faire tourner le commerce et tout ce qui va avec.

                Maintenant si cette mesure est faite sans le dire (technique du faux drapeau) pour éviter que les émotifs cassent tout en leur interdisant de sortir; qu’ils aient au moins le courage de verrouiller ces quartiers et nous foutent la paix pour le reste.

                Ce n’est qd mm pas si compliqué, non?

                Bon sang! j’avais un repas d’anniv samedi soir et je viens de le reporter dimanche midi, même lieu, mêmes personnes.

                Et la semaine suivent rebelote.

                Il est où le problème du virus bridé?

                  1. P&C

                    Boucler les quartchiers émotifs, c’est de la discrimination. Et la discrimination, c’est le Maaaal.
                    Donc, on punit tout le monde.

                    Pour ton repas d’anniv, une technique simple : tu arrives avant le début de Couvre fou, tu dors sur place, et tu repars de lendemain. En plus, ton et les convives auraient une bonne excuse pour boire comme des templiers.

                    1. MCA

                      Nous sommes une dizaine et il n’y a pas dix plumards.

                      Mais je vois bien l’évolution des mœurs se dessiner:

                      Avant quand on était invité on venait avec sa bouteille ou son bouquet de fleurs, à présent sous Micron 1er quand on est invité on vient avec son plumard.

                    2. Pheldge

                      non, tu arrives avec ton bouquet, mais tu amènes un casier de boutanches, de façon à te piquer convenablement la ruche, et t’écrouler paisiblement sur un coin de la table : problème résolu, on dit merci qui ? 😀

                    3. bibi

                      Comme si un genre deux ne pouvait dormir avec deux genres un dans le même lit, à condition évidemment que tout le monde soit masqué.

                1. Lorelei

                  Je ne sais pas où vous vivez mais le couvre-feu est seulement pour les 7 ou 8 grandes villes citées.
                  De nombreuses personnes m’en ont parlé ce matin, comme s’ils étaient concernés alors que dans notre petite campagne, on n’est pas concernés. (enfin, pas encore)

                  1. durru

                    Ce n’est pas « les villes », mais « les agglomérations ». Et pour Paris, c’est toute l’IDF (il me semble), ça fait du monde…

                  2. Jacques Huse de Royaumont

                    Les 7 ou 8 grandes villes concernent près d’1/3 de la population, tout de même. Les autres villes importantes vont suivre, n’en douter pas. Le reste, à part le Touquet, Macron ne sait pas que existe.

                    1. Lorelei

                      2/3 peuvent encore aller dîner au restau le soir ou au ciné ou au théâtre ou chez des amis, etc
                      J’ai l’impression qu’on est de nouveau tous enfermés.
                      On ne sera peut-être plus libres longtemps, j’en conviens mais ne soyons pas déjà quasi incarcérés.
                      Et les gens qui le souhaitent truanderont de nouveau leurs Cerfa ou ils dormiront chez leurs amis ou leur famille

        4. RV

          « je me demande s’ils ont fait l’objet d’un raté de câblage »
          J’ai plutôt l’impression qu’ils ont été montés à l’envers.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                je postule ! et si mes posts ne suffisent pas, j’ai des réserves de vieilles prunes (des bouteilles, hein, pas des arriérés de paiement).

      2. Aristarkke

        Ils seront oubliés des rondes pour la bonne raison qu’il y faudrait des effectifs très supérieurs en nombre par rapport à d’autres secteurs garnis de moutontribuables à tondre ras.

  20. Marcello Biondi

    150€ de plus pour les bénéficiaires du RSA majoré de 100€ par gosse.. Il faudrait peut être ménager les ingénieurs de chez Samsung, au rythme où les aides arrivent ils n’ont plus le temps de suivre avec les nouveaux modèles de galaxy (je connais une cassos avec 5 gosses qui achète toujours le dernier modèle avec l’allocation de rentrée scolaire). Quand il annonce l’ouverture encore plus grande des vannes à pognon, pas un des 2 journalistes n’a été foutu de lui demander où il allait le trouver.
    Zonebourse.com: Coronavirus – Aide exceptionnelle pour les bénéficiaires du RSA et des APL-Macron.
    https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Coronavirus-Aide-exceptionnelle-pour-les-beneficiaires-du-RSA-et-des-APL-Macron–31540428/

    1. Aristarkke

      « une cassos avec 5 gosses qui achète toujours le dernier modèle »
      Notre Islien sous le vent nous narrait de tels comportements comme très habituels sur son île largement peuplée de tels injectés d’aides sociales.
      Déjà qu’on n’est pas riche, alors si en plus il faut se priver…

      1. Marcello Biondi

        Je ne la connais pas personnellement mais c’est la mère du neveu de ma compagne. RSA plus 5 gosses espacés de 3 ans maxi. Le gamin nous annonce fièrement à chaque nouvel achat que sa mère a le dernier modèle. Chose la plus grave: le gamin qui a 12 ans parle de l’argent qu’elle reçoit comme une « paye », on lui a demandé pourquoi il disait ça et répond que c’est sa mère qui parle comme ça. Ah l’ancien avec votre Nokia vous faites pâle figure!

        1. kekoresin

          Et dire que ça vote !

          Quand je pense qu’on cherche des poux dans le pubis de Billou Barrière, soupçonné de neutraliser la salle de jeux des pondeuses en série !

          J’ai souvenir d’un cousin qui exerçait la profession de CPE dans un collège de Picardie – autant dire gardien de poulailler. Un jour il convoque une élève de 3ème pour retards à répétition. La morveuse, menton relevé, lui assène un virulent « vous ne pouvez pas comprendre, je suis mère de famille » – et lui de rétorquer : « mademoiselle, même les chiens font des petits ! »

        2. Aristarkke

          J’ai bien été obligé d’en changer il y aura bientôt deux ans, suite à la fin des mises à jour du logiciel qui me pénalisait de plus en plus. Mais j’ai maintenant un Nokia de chez HMD, système Android one…

            1. Aristarkke

              La fameuse obsolescence programmée, vraie de vraie…
              Pour les fonctions d’internet mobile…
              Comme téléphone, il reste utilisable et je le conserve en cas de besoin de dépannage d’urgence…
              No Phone, no business dans mon métier…

      2. Pheldge

        ça nous fait mal, parce qu’on voit les enfants qui rament, pendant que leurs cousins profitent à donf, entre alloc parent isolé, parce que papa maman ont des domiciles distincts, allocs en tous genres, plus les primes survitaminées bicauze Covid, exonérations en tous genre, aides et gratuité partout …
        Le comble c’est qu’au final, rester chez soi est plus rentable que d’aller bosser pour un salaire jusqu’à 1.3 Smic

        je n’écoute même plus les radio généraliste, parce que les libre-antennes donnent dans le « il faut l’état y donne … » que ça me fait bouillir à chaque fois !

        1. P&C

          Ont-ils vraiment tord ?
          J’ai un cousin. Bac-7, QI de 80 à la louche. Marié à une algérienne. Il bosse à mi temps comme agent d’entretien pour la CAF de sa ville. 4 gosses.
          Entre les aides, les allocs, et un peu de deal de chichon, il palpe autant que moi… ah oui, il est officiellement séparé avec sa femme, donc coup double.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Pourquoi cette aide ? Les bénéficiaires du RSA n’ont par définition pas d’activité professionnelle, donc pas de perte de revenu liée à une interruption d’activité forcée.
      Ou alors, c’est reconnaître à demi-mot qu’ils vivent du travail au noir ou d’autres activités non-déclarées.

      1. Pheldge

        « L’amour au temps du choléra » ? j’ai trouvé ce bouquin aussi con et surfait que « le parfum » … ahhh, parle-moi d’un bon SAS de « derrière les faggots » ! 😉

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Ah, Malko Linge, le Lucky Luke de la braguette. A coté de lui, même le commissaire San Antonio fait figure de moine trappiste. De tels écrits aussi joyeux que phallocratiques ont-ils encore le droit d’être publiés, de nos jours ?

          Triste époque, où les professeurs de morale vindicatifs et acariâtres, pétris de principes pour les autres, tiennent le haut du pavé.

          1. Pheldge

            Allez, les quelques scènes du cul sont là pour que le lecteur puisse respirer, reprendre son souffle au milieu de l’action intense !
            Parce que si tu veux tu roman « olé olé », je te recommande « la jeunesse de la comtesse Alexandtra », ou « l’initiation de la comtesse Alexandra » du même auteur 🙂

            Le jour où RPS épicera un peu se récits, je te dis pas le carton ! 😀

            1. P&C

              SAS ? Ce n’est pas les bouquins de sous James Bond avec une nana peu vêtue en couverture pour faire vendre ?
              J’avais lu « histoire d’O » lors de mon adolescence. C’était naze, le personnage principal est juste une nymphomane soumise et sans cerveau.

              La comtesse alexandra, ce n’est pas la comtesse voleuse, personnage principal d’un film porno tellement naze que c’est devenu un nanard ?

  21. Husskarl

    Des covidnneries plus stupides que chez nous, faut le souligner quand même:

    Les Irlandais n’ont plus droit de se rendre visite

    Les citoyens irlandais n’auront plus le droit de se rendre les uns chez les autres, à partir de jeudi minuit. Ils n’auront pas le droit de se rendre visite ni en intérieur, ni en plein air, sur tout le territoire irlandais

    1.835 personnes (0.037% de la pop) sont mortes en Irlande du Covid-19 depuis le début de la pandémie.

    1. Deres

      Chez nous, c’est pire … Pour éviter que les gens s’invitent, ils mettent carrément en place un couvre-feu à partir de 21h. Pourquoi utiliser une tapette à mouche quand on a un lance-roquette sous la main ? cela va bien permettre de mettre en faillite définitivement les restaurants, les cinémas et tous els spectacles qui ont faits des dépenses pour pouvoir rouvrir. Mais l’important, c’est que Macron a eu sa grande messe à la télévision au 20h avec annonce présidentielle et une pluie de petite subvention pour tout le monde. C’est pas grave, l’Europe paiera … en ne renvoyant qu’une partie de l’argent que lui verse la France. C’est encore la création de tuyaux chromée pour cacher la gabegie et ne pas voir que l’argent provient in fine de la poche des français.

      Le plus déprimant, c’est que les gens vont passer la nuit ou le weekend chez leurs proches ou amis pour contourner le problème. Ou ils se verront le midi et l’après-midi entier le weekend au lieu d’un simple diner. Il y aura donc encore plus de contaminations …

        1. Deres

          L’important pour eux c’est de reprendre la main et de monter qu’ils maitrisent la situation. Depuis le début, on voit en fait le contraire, leur impuissance est complète et systématique … (masques, tests, application des décisions, places en hôpital, transferts, STOPCOVID, décrets changeant tous les jours, CERFA d’autorisation variables, clarté du message, …)

          Faute d’arriver à contrôler l’épidémie, ils savent contrôler les gens et diminuer leur libertés Donc c’est ce qu’il font.. Et Macron a bien dit que tout ces français qui causent et qui réfléchissent sans rien y comprendre cela l’exaspère profondément. On est en guerre merde, c’est la fin de la liberté d’expression ! On doit obéir quand il nous demande de marcher sur les mines ! Lui il sait que c’est pour notre bien.

          Et si STOPCOVID est un désastre c’est juste un problème de communication et car les français sont cons. Ils vont changer le nom et doubler le nombre de millions claqués dedans. Cela va tout de suite devenir un triomphe j’en suis certain !!! Ne jamais admettre ses erreurs (« J’assume » synonyme de « Je vous emmerde ») et toujours remettre au pot avec aplomb (on joue avec l’argent des autres alors pourquoi se priver ?)

          1. Deres

            Ce qui est vraiment affligeant est que de toute façon, la décision est plus ou oins prise depuis une bonne semaine. En effet, Macron a réservé son créneau au 20 h bien en avance. Et tous le gouvernement fait du teasing depuis une semaine sur les grandes décision du président qui vont venir. Bien entendu à base de rumeurs de reconfinement pour pouvoir minimiser le désastre économique que va à nouveau être ce couvre-feu avec le retour de l’incertitude complète dans le pays.

            1. deres

              Le nouveau CERFA de dérogation pour le couvre-feu et ses 12 pages de décrets de conditions pour le remplir est-il-déjà sorti ? Ou faudra-t-il le faire sur papier libre avec déclaration sur l’honneur comme au début la dernière fois ?

          2. dg

            Un truc qu’ils ne disent pas, et pour de bonnes raisons (de leur point de vue), c’est que le problème est surtout structurel.
            Manque de lits et manque de main d’oeuvre qui a été aggravée par la crise du Covid. Il y a eu bcp d’arrets maladies pour cause de Covid dans le personnel soignant (avec quarantaine de 14 jours initialement) ce qui a logiquement entrainé une surcharge de travail et d’heures/jours supplémentaires pour ceux qui restaient. Désormais, dans certaines équipes (pas toutes il y a des zones tranquilles aussi), les gens sont fatigués et il manque encore du personnel.
            L’hôpital est methodiquement sabordé depuis 40 ans. Les conditions de travail a l’APHP que je connais bien sont catastrophiques. Beaucoup de médecins sont ecoeurés et n’ont qu’une envie, c’est de se tirer, la profession d’infirmière a été dévalorisée et est mal payée donc de plus en plus diffcile de recruter de bons élements motivés et de les garder. Et je ne parlerai pas de l’obésté de l’administration que tout le monde connais ici.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Heureusement, un plan de relance à 100 milliards (en attendant mieux) va être mis en place. A quoi va servir l’argent ? A l’hôpital ? A la justice ? A la police ? A l’armée ? Au réseau routier ?
              A la transition écologique.

              Fermer le ban.

            2. Pythagore

              +1
              En quoi tout fermer à 21:00 va arrêter la propagation du virus ?
              D’après le site sous-cité, les bars et restaurants ne sont pas les principaux lieux de contamination :
              40% provient du milieu scolaire
              26% du travail
              10% de la sphère privée

              https:/ /www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/articles/216996-coronavirus-a-paris-et-en-ile-de-france-19-morts-en-24h-et-524-cas-en-reanimatio

            3. Oui. En fait, ce n’est pas le covid le problème, c’est le socialisme, le collectivisme galopant et la gestion absolument calamiteuse des hôpitaux et du système de soins français.

              1. Lorelei

                C’est ce que je pense, on nous tue économiquement pour sauver le système hospitalier qui nous prend une grosse partie de nos salaires.

              2. René-Pierre Alié

                S’ajoutent au collectivisme, intimement liés à lui, l’immigration de masse et la féminisation des esprits, qui l’un contribue à nous priver d’une bonne partie de nos ressources (fraude sociale mais pas que, et de loin), l’autre de notre capacité à réagir, en raison de la culture de l’excuse et la religion de la faiblesse. Ces trois éléments tissent selon moi le destin français, et justifient nos « légitimes défenses ».
                Celles z’é ceux qui seraient curieux de l’exposé que j’en fait dans un modeste essai peuvent me contacter via l’adresse mail que notre cher patron peut leur communiquer.

              3. dg

                Plus ca va, plus je vois l’évolution de l’épidémie, plus je me dis que le SARS CoV2 n’est pas un virus spécialement dangereux, tout du moins il ne justifie aucunement ces politiques abjectes à la lumière des données qu’on a desormais.
                Je pense personnellement (sauf a imaginer que le virus ait muté partout et perdu toute dangerosité, ce qui est possible mais me semble n’être qu’une partie de l’explication) que le pic de mortalité observé en mars-avril est probablement lié à une diffusion rapide du virus a cette période, conduisant a un nombre colossal d’infections en quelques semaines (on parle de millions de personnes). Cas qu’on n’a pas diagnostiqués parce que…pas de test, vous connaissez l’histoire.
                C’est d’ailleurs ce que suggère l’OMS (OK leur track record est catastrophique) quand elle parle de « probablement » 800 millions de personnes infectées. SI on prend ce chifrre comme référence, la mortalité serait donc de a la louche 1/800 – 0.125%.
                Les études sérologiques sont malheureusement très limitées car il y a beaucoup de faux négatifs (formes pauci symptomatiques notamment) et certains patients perdent leurs anticorps apres quelques mois (je confirme, je l’ai vu). Elles devraient sous estimer le nombre reel d’infection.
                Maintenant, alors que des millions de tests sont realisés par semaine, on va avoir une estimation plus précise de la mortalité réelle de l’infection.
                De fait, un signe qui ne trompe, l’immense majorité des soignants sur le terrain est généralement assez détendue. Ils n’ont pas peur, alors qu’ils sont largement plus exposés que la population générale dont une partie se terre chez elle en tremblant de peur. On connait tous des dizaines de collègues qui l’ont eu sans gros souci dans l’immense majorité des cas.

                1. durru

                  « l’immense majorité des soignants sur le terrain est généralement assez détendue »
                  Par rapport à la maladie en elle-même, je confirme. Par rapport aux (nouvelles) conditions de travail, un peu moins… Les chevilles ouvrières (infirmiers, AS) ont du mal à encaisser l’augmentation du nombre de patients à soigner à personnel constant.
                  Dans une grande ville de province (parmi les 8 sous couvre-feu), c’est l’effet papillon. Des services (de réa) ont été réservés covid. Du coup, des services réa spécialisés (ex. neuro) ont commencé à recevoir des patients réa, mais pas neuro. Du coup, plus assez de place pour leurs patients habituels réa neuro (du fait d’un calcul au millimètre du nombre de lits par service, bien sûr). Résultat : les cas les moins graves sont envoyés dans les autres services neuro, en surchargeant le personnel de là-bas aussi bien en nombre de patients (certains prenant leurs quartiers dans les couloirs) qu’en niveau de gravité et donc de soins à prodiguer.
                  J’ai bien peur que la détente ne va pas durer longtemps…

                  1. dg

                    @nemrod
                    Il y a eu pas mal d’articles dans la presse anglophone sur le déclarations de gugusses de l’OMS disant que le corona avait en fait probablement infecté 10% de la population mondiale.Je ne sais pas ce que ca vaut et comment ils ont estimé ce chiffre mais ca me parait assez logique, comme j’en ai parlé plus haut.
                    Facile a trouver sur gogole

              4. Citoyen

                Ah, h16, puisque le billet du jour est sur la presse … Il lui arrive, d’être tenue de relater des faits du jour, même si elle préférerait regarder ailleurs …. Et là, ça va plaire à beaucoup de monde ici :
                https:/ /www.20minutes.fr/politique/2885731-20201015-gestion-crise-coronavirus-perquisitions-chez-olivier-veran-deux-autres-responsables-sante

            1. MCA

              Surtout face à caméra il ne se trouve JAMAIS une contrepartie pour le mettre face à cette gestion calamiteuse depuis le début et lui demander des comptes.

              Il n’a que des cire-bottes qui à grands renforts de sourires, de contorsions et de phrases elliptiques lui facilitent le numéro de cirque télévisuel auquel il se livre.

            1. Pythagore

              Sauf que l’amérique du nord plus une partie de l’europe et l’australie, ce n’est pas le monde. Ce groupe qui revendique la gouvernance mondiale se cassera les dents sur la chine, l’inde et la russie.

            2. Dr Slump

              Quelques liens, que je n’ai pas regroupés là au hasard. Je vous laisse juger.

              https:/ /www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/letat-choisit-microsoft-pour-les-donnees-de-sante-et-cree-la-polemique-1208376

              https:/ /www.informatiquenews.fr/health-data-hub-le-conseil-detat-se-montre-plus-mesure-que-la-cnil-73966

              http:/ /www.profession-gendarme.com/le-vaccin-de-tous-les-dangers/

              https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/10/02/comment-la-securite-sociale-va-se-transformer-en-big-brother/

      1. Aristarkke

        « Mais l’important, c’est que Macron a eu sa grande messe à la télévision au 20h avec annonce présidentielle et une pluie de petite subvention pour tout le monde. »
        Comme prévu, il n’a pas dépassé l’heure du début du foot, histoire de ne pas subir une baisse monumentale d’audience instantanée…

        1. dg

          Surtout on voit qu’il a bien une moitié de la population qui soutient ces mesures liberticides car la trouille les fait avaler n’importe quoi.
          C’est ca le plus terrifiant, depuis le début.
          On comprend comment Pétain s’est fait adjuger les pleins pouvoirs sous les applaudissements.

          1. Higgins

            À l’époque de la guerre du RIF (1923-1924), Lyautey était venu à Paris comme il le faisait régulièrement. La Chambre était la fameuse chambre bleue horizon sortie des élections de 1920. Le pays était sorti exsangue de la guerre et connaissait de nombreuses et graves difficultés. On avait donc demandé au gouverneur du Maroc, qui était monarchiste, de solliciter discrètement les maréchaux de France (ils étaient ou 9) sur la question de savoir s’ils accepteraient un régime « énergique » en France afin de régler efficacement ces problèmes. Tous avaient répondu positivement sauf un qui avait répondu « républicain je suis, républicain je reste ». En 1924, c’est le Cartel des gauches qui gagne les élections. De nombreux députés avaient eu vent de l’affaire, la guerre piétinait, on rappela Lyautey et on le remplaça par le maréchal républicain, un certain Pétain. En juillet 1940, la chambre était toujours de gauche (Front populaire). Fort logiquement, l’interessé rencontra peu d’opposition pour avoir les pleins pouvoirs. Il était « républicain ».

          2. MCA

            @dg

            Je n’arrive pas à me faire une idée étayée du nombre de français qui le suivent dans ses mesures liberticides.

            Si qq1 a des infos fiables?…

            1. durru

              Pour diverses raisons (mais la trouille est toujours dans les parages), bien d’individus à priori sensés acceptent toutes ces contraintes liberticides sans voir le danger qu’elles présentent, tout en acceptant leur incohérence. C’est à priori étrange, mais c’est ainsi.
              J’ai deux explications possibles à cela, au-delà de la trouille déjà évoquée.
              D’un côté, l’homme n’aime pas se tromper. Il va donc essayer de trouver des explications aux actions qu’il avait soutenu au départ, même s’il voit que ça va plus du tout.
              Puis, il y a ce penchant des Français à penser que c’est toujours la faute des autres et à vouloir donc imposer aux autres des contraintes sans lesquelles ils ne seraient pas capables d’agir de façon raisonnable.
              CPEF

                1. dg

                  @MCA
                  Les sondages en UK et en Australie (etat de Victoria) ou l’on a presque mis en place une dictature sanitaire, montrent que 60% des gens sont en faveur de ces mesures tres strictes voire seraient d’accord pour les renforcer.
                  Ca vaut ce que ca vaut, ce sont des sondages mais si les chiffres s approchent de la realité, c’est assez desesperant.

                  1. MCA

                    @dg

                    Nous sommes des sociétés latines alors que UK et Australie sont anglo-saxonnes.

                    Je ne pense pas que nos réactions soient réellement comparables, mais ce n’est qu’une intuition.

                    Ceci n’exclue pas évidemment que nous soyons aussi à 60% à force de panique provoquée et de manque de recul et réflexion liés à l’intox médiatique.

                  2. Higgins

                    Les récentes élections en NZ montre que le syndrome de Stockholm existe bien (https:/ /www.lemonde.fr/international/article/2020/10/17/la-premiere-ministre-de-nouvelle-zelande-jacinda-ardern-large-vainqueure-des-elections-legislatives_6056421_3210.html).

              1. Pierre 82

                Il me semble qu’à part les plus fermés d’entre eux (ceux qui regardent les autres en permanence avec un regard terrifié, et qui ont sombré dans la pathologie psychiatrique), beaucoup de gens sont hostiles aux mesures liberticides. C’est pourquoi, chaque fois que je fais des courses, j’essaie d’engager la conversation avec de nombreuses personnes, et (souvent par l’ironie) leur montrer que nous sommes nombreux à en avoir ras-le-bol de ces apprentis dictateurs.
                Notre faiblesse, c’est que les gens sont isolés, et beaucoup pensent qu’ils sont seuls à ne pas être d’accord. On doit sortir du bois, d’où l’intérêt de parler à un maximum de gens, en testant d’abord leur réaction, puis en renforçant leur conviction que nos dirigeants se foutent de nous.
                Bon, OK, je veux vider l’océan avec une cuillère à café, mais en attendant, je n’ai rien de mieux à proposer. Plus on est de fous…

                1. durru

                  Bah, c’est là le paradoxe que je constate autour de moi.
                  Les gens sont globalement mécontents par rapport aux mesures liberticides, mais ils veulent les garder, convaincus qu’ils sont que « les autres » ne respecteraient rien autrement…

                  1. Pierre 82

                    Le problème, c’est que beaucoup considèrent que les mesures, c’est n’importe quoi, mais ils pensent néanmoins que le virus est vraiment dangereux. C’est le paradoxe.
                    Et je n’observe pas souvent qu’ils estiment que « les autres » sont fautifs. Le masque est porté car il est est le moyen le plus sûr de ne pas se taper une amende de 135 euros. Et on le fout sur le pif uniquement quand on voit de la volaille.

  22. Ben

    Quand on sait que les articles parus dans les journaux à comité de lecture ne sont parfois pas relus (https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/08/17/que-revele-le-canular-hydroxychloroquine/), on se doute que la qualité de l’information d’un journal avec une ligne éditoriale soumise à l’injonction de son supérieur ne vaut pas tripette.
    Plus la qualité des médias chute et plus l’esprit critique doit être développé….Le désintérêt des jeunes pour les médias serait à ce titre une bonne nouvelle (https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2020/01/16/crise-de-confiance-et-perte-d-interet-les-francais-restent-critiques-envers-les-medias_6026054_3236.html). Peut on développer cet esprit critique via tiktok? looooool

  23. lxy

    Le Covid est notre Monsieur Propre ,un « nettoyant » social de notre société d’une efficacité redoutable. Il élimine prioritairement les organismes affaiblis (vieillesse, comorbidité auquel ll faut ajouter chez les jeunes, conduite à risque et maladies chroniques respiratoires :asthme).

    Les virus identifie méthodiquement ses cibles.Quand certaines personnes à priori en bonne santé sont touchées – et crient à l’injustice ou à plus de protection étatique -c’est qu’elles présentaient au départ un risque méconnu de la médecine mais que le Covid , lui, repère sans faillir (j’avais un anomalie génétique inconnue jusqu’alors qui a déclenché a 45 ans une embolie pulmonaire. Je serais aujourd’hui Une cible idéale pour le virus )

    Il ne faut pas s’étonner qu’aujourd’hui il ne se passe plus rien en Lombardie une région qui a été particulièrement bien « nettoyée » par le Covid.De façon générale les populations allogènes sont normalement plus touchées (maladies endémiques présentes dans le pays d’origine bien connues de nos médecins).Noter que le virus touche majoritairement les hommes (2/3) pour des raisons mal connues. On s’étonne des bons résultats de la Suède mais à y regarder de plus prés la densité de population est plus faible, le niveau de vie est supérieur, l’éducation civique est meilleur et le taux de population allogène est plus bas..

    Quand le virus se déclare vraiment (taux d’oxygène du sang anormalement bas, radio pulmonaire douteuse) la médecine sait faire : traitement à base de cortico-stéroide « utilisée en routine » pour les patients Covid-19 car « il permet de réduire les cas graves et la mortalité » comme l’a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran lors d’une conférence de presse le 23 septembre. Associée chez le professeur Raoult au Plaquénil,( désormais interdit en France) qui permet de lutter -jusqu’à un certain point évidemment- contre l’invasion virale…et de gagner un temps précieux dans la lutte contre le Covid

    Quand on s’y prend trop tard ,il faut passer la main aux réanimateurs dont c’est le métier (ou la vocation) qui se chargent de faire le tri entre les cas qu’on leur présente….

  24. lxy

    Le virus détecte d’autant plus facilement ses cibles privilégiées qu’il est répandu dans une population donnée, élémentaire mon cher Watson!

  25. lxy

    Le 31 juillet il n’y avait que deux personnes hospitalisées en réanimation pour Covid., au 13 octobre, elles sont 32. Et nous enregistrons, en Pays de la Loire, pour la première fois depuis mai plus de 2 décès dans la même journée à l’hôpital. Pour une population de 4 000 000.C’est un véritable tsunami!

  26. Pythagore

    Je voulais en avoir le cœur net et donc j’ai appelé le Pr Raoult hier qui m’a confirmé que le virus mute:
    Au départ il était terrestre de sorte qu’il suffisait de se laver les mains, et il n’y avait pas besoin de masque.
    Ensuite il a muté en se recombinant avec des gènes de papillons. Il lui a poussé des ailes, il est devenu aérien et il a fallu porter des masques.
    Puis il s’est recombiné avec des gènes d’alcoolique (je laisse au lecteur le soin de trouver le nom de la source génomiale), du coup, il a fallu fermer les bars.
    Dernièrement, il s’est recombiné avec des gènes de hibou, de sorte qu’il a fallu instauré un couvre-feu après 21h, le virus étant désormais actif la nuit.
    Quelle sera la prochaine mutation ? Le professeur n’a pas voulu s’avancer. Vous savez comme il n’aime pas prédire l’avenir.

    1. Deres

      Tatata … Macron a pourtant été clair hier. Les français doivent arrêter de prétendre être des spécialistes en tout. Ils doivent fermer leurs grandes gueules et écouter ceux qui savent, c’est à dire lui et ses copains.

      1. Aloux

        J’ai failli m’étrangler quand j’ai entendu ça, « j’aimerais qu’on arrête de discuter des faits et de la Science, il y a un conseil scientifique pour ça ».

        Je pense qu’on n’apprécie pas assez à quel point nous avons fait peu de progrès depuis le Moyen-Âge. Mais au moins eux avaient l’excuse du manque de communication et de connaissances.

        1. P&C

          Normal, il n’y connait rien… remarque, il ne connait pas grand chose en économie non plus, alors que c’est sensé être sa spécialité.

        1. dg

          Ils s en foutent puisque la plupart des moutons oublie au fur et a mesure les conneries qu’on lui a débité la semaine passée
          L’histoire des masques inutiles voire dangereux en mars-avril ? A la trappe!
          Il commence a y avoir des études qui sortent et confirment que le port du masque en toute circonstances n est pas associé a un taux de conta moindre. Amusant. Ils ont menti sur les masques en mars pour cacher le fait qu il n’y en avait pas et in fine peut etre que leurs arguments fallacieux a l’époque sont finalement vrai. La seule constante dans ce qu’ils racontent eu, c est le mensonge

  27. Husskarl

    Le Royaume Uni suit le mouvement Irlandais:
    lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-les-reunions-privees-a-l-interieur-interdites-a-londres-20201015

    Le bloc de l’est et de l’ouest seront bientôt inversés. A qui le tour ?

        1. dg

          Ils ont été bon pour l épidémie
          En revanche, ils sont en train d’effacer la totalité de leur culture aux profits de celles, autrement plus enrichissante, de la diversité barbue ou voilée qu’ils accueillent avec générosité depuis les annees 90

  28. glot

    Avec le couvre-feu instauré dans certaines régions, c’est le retour des bonnes vieilles autorisations administratives dérogatoires , déjà mises en téléchargement par des fonctionnaires fanatiques du CERFA.

    Et aussi plein de services publics qui fermeront deux heures avant pour permettre à leurs employés qui font 35 heures, de rentrer chez eux, avant le couvre-feu (exemple la BNF qui n’a pas perdu de temps pour l’annoncer) sans perte de salaire, cela va de soi.

    CPEF

    https://www.lefigaro.fr/flash-eco/couvre-feu-en-ile-de-france-et-8-autres-villes-heures-attestation-amendes-1-20201014

  29. MCA

    Pour info,
    ne ratez pas ça, le délire recommence, il va encore falloir s’auto-autoriser :

    L’attestation de déplacement pourra être téléchargée sur le site officiel du gouvernement, a annoncé Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, lors d’une conférence de presse jeudi après-midi. Le Figaro la proposera aussi en lien direct à télécharger sur son site.

  30. Nemrod

    Un peu HS mais pas tant que ça puisque la presse grançaise a un rôle important dans le phénomène.
    La pénurie du vaccin antigrippe est dejà là.
    Comment ?
    Les stocks sont constitués au printemps suite aux commandes faites.
    En août la dgs envoie une directive demandant de reserver les doses aux patients à risque, sachant qu’il y a moins de doses que de patient dits à risque ; première inquiétude qui commence à affuter la demande.
    Le 21 Septembre 75 charlots…euh députés LREM lancent un « appel citoyen »pour la vaccination de masse, sans se soucier des stocks dispo.

    Nous sommes le 16, j’ai vendu en une semaine je vais vendre tout mon stock, alors que ça met deux mois d’ordinaire.
    Rupture de stocks dejà dans bp d’officine.

    Mes patients à risques n’auront donc pas tous leur dose, alors qu’il l’aurait eu sans la campagne visant à les « protéger ».

    Voilà…BRAVO !

    1. MCA

      Vécu perso,

      Mon pharmacien a vendu 100 doses lundi dernier et 160 mardi. Stock épuisé.

      A mon avis ça vient de la crainte d’attraper la Grippe+le Covid en même temps.

      Si ça arrive…. je le sens moyen et ne dois pas être le seul, d’où le rush sur le vaccin anti-grippe.

  31. P&C

    Petit sujet suite à l’annonce de « notre projet ».
    Les restos et les bars ne sont pas les principaux lieux de contamination.
    Ce sont les entreprises, les écoles, les facs, les hôpitaux, et les ehpad.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.