Le faux bras-de-fer entre Facebook et l’Australie

Dans une redite résolument amusante de ce qui s’est passé il y a un peu plus d’un an en France, l’Australie passe au travers des mêmes soubresauts idiots provoqués par les luttes picrocholines entre les médias traditionnels et la Big Tech.

Pour rappel, l’Hexagone était passé par les mêmes bisbilles consternantes lorsque la presse avait tenté de faire chèrement payer à Google le droit de reprendre ses articles dans Google.News, alors même que le service de la firme de Mountain View, pourtant gratuit, leur rapportait un trafic considérable et des rentrées publicitaires afférentes.

Sans surprise, Google avait alors retiré les extraits incriminés des journaux envieux et trop gourmands qui avaient rapidement constaté une chute énorme de leur audience, et s’étaient donc à la fois arrangés avec la firme américaine, tout en continuant massivement le lobbying auprès de l’État afin de tordre le bras de l’impétrante et lui extorquer enfin un peu d’argent pour renflouer leurs caisses vides.

Le même sketch ridicule se déroule à présent en Australie où c’est Facebook qui fait les frais de l’ire médiatique et politicienne locale : le réseau social, qui laissait jusqu’alors les nouvelles des principaux médias s’égailler joyeusement dans les partages de ses membres et envisageait même d’offrir un service de collation de nouvelles du jour, s’est retrouvé attaqué par cette même presse avide de récupérer un peu d’argent au motif que le réseau social violerait les droits d’auteur.

Là encore, le motif est essentiellement le même qu’ailleurs dans le monde : la presse traditionnelle, voyant ses revenus diminuer inexorablement, refuse de remettre en question ses méthodes de travail et entend donc faire chèrement payer ceux qui diffusent gratuitement leur production.

En retour, la firme Facebook a rapidement fait comprendre que, puisqu’il en était ainsi, elle ne participerait plus à la moindre diffusion de contenu et mettrait les moyens techniques en œuvre pour s’assurer que ses utilisateurs n’enfreindraient plus du tout le droit d’auteur.

Ce qui se traduit par une chute impressionnante des visites sur les sites médiatiques (la surprise est là encore complète) et provoque donc maints atermoiements chez les patrons de presse : vite, il faut une loi pour imposer que Facebook diffuse les nouvelles et qu’en plus, la presse soit rémunérée pour cela !

En somme, tout se déroule comme si l’heureux propriétaire d’un grand panneau publicitaire blanc au bord de l’autoroute voyait une entreprise se pointer, y poser une publicité pour ses services et déclarer avec un aplomb phénoménal : « votre panneau parle de mon entreprise, il va donc falloir me payer », pour s’étonner ensuite que le propriétaire enlève le panneau purement et simplement.

Et tout comme en France, ce qui n’est, finalement, qu’une extorsion de fonds menée par les éditeurs de presse vers les firmes numériques, finira dans la même eau de boudin, obligeant les accapareurs peu scrupuleux à trouver un accord amiable a minima.

On se plaira néanmoins à lire les petites analyses fiévreuses de nos journalistes hexagonaux qui voient, là encore, une redite de leur propre combat : « regardez le méchant Google et le méchant Facebook qui, en plus de laisser les conspirationnistes et les haineux s’exprimer, volent le trafic des journaux et de la presse installée, propre sur elle, qui ne fait pas dans la fake news, elle ! Regardez comme Google et Facebook ont un pouvoir exorbitant sur les pauvres États qui, faibles et désarmés, ont bien du mal à contraindre ces GAFA gonflées ! »

La réalité est bien moins rose et ces échanges de coups entre les Big Tech et la presse ressemblent bien plus à des chamailleries d’adolescents qu’à des batailles homériques, voire des combats d’infirmes.

Du côte des infirmes médiatiques, les médias, qui voient leurs recettes s’éroder d’année en année, et doivent donc trouver de l’argent.

Ils n’ont que deux façons de procéder.

La première consiste à se renouveler. Malheureusement, ils semblent infoutus de vendre leur soupe : leur contenu n’est plus assez bon pour justifier un achat, et leur modèle économique n’a pas évolué depuis des décennies, comme si internet n’existait pas ou pas beaucoup.

La seconde méthode, plus simple, consiste à aller piocher dans la poche de ceux qui les ont pleines. Ceci serait du vol si ce n’était pas autorisé par la loi. Le lobbying est donc indispensable pour autoriser ce pillage, ce que se sont employé à mettre en place les éditeurs de journaux et de magazines partout dans le monde, un pays après l’autre.

Ce lobbying adopte différents angles selon les cultures et le pays, depuis l’aide pure et simple (subvention pour plusieurs centaines de millions d’euros en France par exemple) jusqu’à l’amoindrissement de leurs coûts (de distribution notamment avec la prise en charge par le contribuable des frais postaux), … En passant par les amendes pour violation du droit d’auteur, depuis Google jusqu’aux réseaux sociaux qui ont la mauvaise idée de faciliter la reprise de ces articles de presse si finement ouvragés, aux tournures de phrases si précisément ciselées dans la dentelle grammaticale et orthographique, aux métaphores si audacieuses et aux analyses si pointues.

Il va de soi que tous les Albert Londres modernes n’en peuvent plus du pillage de leur prose si essentielle à capturer le moment, depuis les plus vibrantes enquêtes sur le climat, le glyphosate ou l’absence évidente de tout islamo-gauchisme en France jusqu’aux plus belles envolées lyriques de leur titraille à base de « Selon une étude » et autres « Ivre, ».

L’appel à la loi et l’envie de pénal sont trop forts et ce qu’on observe en est donc la conséquence logique.

Les infirmes numériques, elles, se retrouvent donc dans la position de devoir distribuer le contenu souvent indigent de cette presse, et, de surcroît, de la rémunérer pour continuer à produire son jus de chaussette médiocre.

just think of it as a tax

Bien sûr, pour cette presse, Facebook qui coupe ces médias australiens de sa plateforme représente l’officialisation du pouvoir effectif de censure qu’on a (nous tous, utilisateurs) accordé à ces réseaux en les plaçant, probablement trop vite, au centre de nos préoccupations…

C’est surtout une balle dans le pied pour Facebook (et ses coreligionnaires) qui va inévitablement se prendre le retour de bâton politique : ayant aussi coupé certains services jugés essentiels par l’État australien, nul doute que ce dernier prétextera la bévue pour imposer au réseau social de diffuser les merdasseries tièdes de leur presse locale, à prix négocié.

Ici, peu semblent surpris que le gouvernement australien compte sur une plateforme totalement privée pour diffuser des messages essentiels à la population, et surtout qu’aucune alternative de secours ne semble exister. Peu s’offusquent qu’on puisse ainsi forcer une firme privée à rémunérer un service qui n’a rien d’indispensable. Peu voient l’atteinte supplémentaire à la propriété privée.

Tous, en revanche, pontifient sur la faiblesse des gouvernements devant la toute-puissance (fantasmée) des réseaux sociaux. Et tous applaudiront lorsque, faisant pourtant fi de cette soi-disant faiblesse, ces mêmes gouvernements voteront un bricolage législatif qui imposera l’extorsion pure et simple.

Arrêtons les niaiseries.

Arrêtons de nous leurrer, de croire en la toute puissance de ces firmes : si Facebook, Google et les autres ont ainsi pris tant d’importance dans nos vies, c’est parce que les politiciens, les gouvernements et les administrations y ont trouvé un intérêt direct et indirect.

Quoi qu’il arrive, à la fin, le pouvoir reste ultimement dans les mains de l’État qui peut, à n’importe quel moment et de façon plus ou moins arbitraire, décider de la mise sous tutelle, du démantèlement, de la dissolution ou du rachat à vil prix de ces firmes. Si, par extraordinaire, il venait à Zuckerberg, Sundar Pichai ou Tim Cook l’idée idiote de dépasser les limites de la bienséance autorisée par l’État, ils en subiraient immédiatement les conséquences les plus douloureuses et les plus rapides.

Ceux qui en doutent, en réajustant leur petit masque sur le pif, en applaudissant à l’idée d’un passeport sanitaire, en rentrant bien vite chez eux à 18h, oublient trop facilement que leurs libertés ne sont jamais que conditionnées à ce que l’État leur accorde, et oublient aussi ce que Louis XIV avait fait graver sur ses canons de bronze.

Ultima Ratio Regum.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires224

    1. Cerf d

      En parlant d’Einstein,

      Selon sa théorie, en courant autour d’un arbre à la vitesse de a l lumière on pourrait s’enc*ler soi-même.

      Sinon on peut aussi voter socialiste.

      1. Pierre 82

        Oui, enfin, disons que l’outil mathématique a été inventé par Poincarré, mais c’est Einstein qui a eu le coup de génie d’appliquer ces transformations mathématiques à l’espace-temps, point auquel Poincarré n’avait pas vraiment songé…
        Et Cicéron, c’est Poincarré.

  1. Le Gnôme

    Le canon est peut être l’ultime argument des rois, mais il n’est pas suffisant pour contraindre les gens. Des fois, une embuscade peut détruire le canon avec des moyens dérisoires.

  2. Jacques Huse de Royaumont

    La presse devrait se méfier : la complaisance de l’état à son égard dépend de son utilité supposée. Si son audience diminue trop, elle sera complètement inutile et l’état la laissera tomber.
    De leur coté, qu’est ce qui interdit aux GAFA de développer leur propre service de presse, et se passer ainsi des références aux autres ?

    1. Dr Slump

      Ils n’ont pas besoin, il leur suffit de sélectionner les journalistes indépendants qui utilisant leurs services web. Google n’est pas créateur de contenu, mais hébergeur et diffuseur, l’entreprise n’a plus qu’à mettre en avant les sites ou personnalités du journalisme qui leur plaisent pour créer leur propre ligne éditoriale.

    2. Aristarkke

      Développer un service d’information coûte et reste difficile à rentabiliser. D’autant que la mansuétude étatique ne reste acquise qu’en échange de la servilité des rapporteurs de l’information…
      Or ce n’est pas leur cœur de métier mais un accessoire qui peut être radié s’il apporte trop de déconvenues…
      MZ a déjà largement démontré qu’il était prêt à coopérer du moment que cela n’entrave pas son business.

    3. Theo31

      Exactement. C’est moi qui décide qui est aryen et qui ne l’est pas à dit un jour Goebbels à Fritz Lang.

      Visiblement les putes australiennes sont du même acabit de celles en France.

  3. Aristarkke

    D’autant que MK, s’il a les poches comme des gouffres quand il s’agit d’encaisser, les a à peine esquissées quand il doit en sortir…

    1. Albon

      Il a été plutôt généreux quant il s’est agit d’aider au dépouillement des présidentielles US (500 M USD à ce quil paraît), mais sans doute y voyait il un avantage… son aide n’étant pas pour rien ds l’élection du bon président.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      FB, c’est mal quand il ne rémunère pas la presse subventionnée, c’est bien quand il coupe arbitrairement le sifflet aux suppôts du camp du mal.

    2. Higgins

      C’est pour ton bien. Si tu n’as rien à te reprocher, tu n’as pas à avoir peur, voyons ! L’administration est pleine de mansuétude et est respectueuse du citoyen : http:/ /www.hydrauxois.org/2021/02/sur-la-risle-on-cadenasse-les-vannes.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+Hydrauxois+(Hydrauxois)&m=1

  4. Aristarkke

    Ultima Ratio Regum.
    D’autres rois ou princes avaient exactement la même idée à défaut de devise…
    Louis n’a pas toujours été le grand vainqueur sur le terrain…

    1. Le Gnôme

      Il a quand même bien agrandi le pré carré, plus que Napoléon qui l’a amoindri. Sans Louis XIV, Martine Aubry serait bourgmestre d’une ville belge et Strasbourg encore germanique.

        1. k2000

          Aubry est une consequence, Delors a fait nettement plus de dégâts que sa fille. Cet enculé est toujours en vie d’ailleurs.

          C’est assez dingue la propension de tous les fils de putes de la 5° de vivre trèèèèès longtemps, c’est pire que des moules fossilisées, y lâchent rien.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        L’Alsace, la France Comté, les trois évéchés (occupés de puis Henri II mais reconnus officiellement français par le traité de Westphalie), la Flandre… sans compter les avancées outremer.
        C’est sous son règne qu’à eu lieu la prise de Rio par Duguay-Trouin, la plus prestigieuse (et oubliée…) victoire navale de notre histoire qui permis de sortir de la guerre de succession d’Espagne.
        Ses victoires ont été plus difficiles que celles de Napoléon, mais les résultats furent plus durables.

        1. Henri

          Moi j’aime bien Malplaquet. 1709, tout était perdu, la France avait du quitter l’Italie, la Catalogne, la rive droite du Rhin, la Flandre … et meme Martine Aubry à Lille! Mais vint l’énergique Marechal de Villars. Il assoma si fort les anglais et les autrichiens à Malplaquet qu’il ouvrit la route à l’honorable paix d’Utrecht. Avec des coups comme ça, comment ne pas croire qu’un homme providentiel peut changer la donne quant on croit que tout est perdu?

          1. Balrog Gretu

            Louis XIV est méchant. A part Versailles, on ne peut pas en parler. Il serait encore plus méchant si on se souvenait que le Colbert du Code Noir etait son ministre, mais ça, le peuple et la presse l ont oublié, donc il est pas méchant a cause de ça.

          2. Pythagore

            Tiens je ne connaissais pas ce quidam (ni aucun autre d’ailleurs).
            Autre époque autres mœurs:
            « comme on lui conseillait de ne point aventurer une existence aussi importante que la sienne, il répondit qu’« un général devait exposer sa vie comme il exposait celle des autres. » »
            (source: wiki)

            1. P&C

              Un sens de l’honneur admirable, mais largement perdu aujourd’hui.

              Le cadre moyen d’aujourd’hui, même général, est plus proche de ce disait Genghis Khan des tatars…
              En gros, des êtres veules, lâches, visqueux et opportunistes.

            2. Pheldge

              Malpaquet travaillait pour la poste royale, et puis comme il aimait se travestir, il s’habillait en femme portant robe et perruque, alliat livrer ses colis en se faisait appeler transpaque 😉

              1. bob razovski

                C’est à ce moment là que l’on mit ses moeurs à caution. Et quand il demandait à des collègues de l’assister pour ses tournées…
                – toc toc toc. Bonjour, un colis pour vous
                – C’est qui ?
                – DPD

            1. Jacques Huse de Royaumont

              La victoire décisive, c’est Rio en 1711, cela a détacher les nations maritimes, dont l’Angleterre, de la coalition avec une paix séparé. Après cela, le rapport de force n’est plus le même.

      2. Aristarkke

        Certes, il est resté des morceaux à la France depuis Louis XIV mais il y a quand même eu beaucoup de pertes en ligne durant les vingt dernières années de Louis XIV, notamment avec la guerre de Succession d’Espagne…
        Cela m’a privé de parler flamand… 😥

    2. Higgins

      Peut-être mais Louis XIV, ça a été le Grand Siècle (https:/ /fr.m.wikipedia.org/wiki/Grand_Siècle_(histoire_de_France)).
      Sa plus grande erreur a été la révocation de l’Edit de Nantes en 1685. Elle a fait fuir l’élite protestante vers l’Angleterre, les Pays-Bas ou la Prusse et explique en partie le retard pris dans la Révolution industrielle à la fin du siècle suivant.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          La révocation était très populaire dans l’opinion publique de l’époque, tout comme la ligne Maginot en son temps et la lutte contre les émissions de CO2 aujourd’hui…

          1. Pythagore

            La lutte contre les émissions de CO2 est surtout populaire grâce au matraquage médiatique incessant, s’il n’existait pas, sa popularité se limiterait à son utilisation dans les extincteurs.

  5. Pythagore

    Les détails des articles disant rarement plus que le titre, les média souhaitent que la publication ou le relais des titres soient payants, c’est logique. Il faudra désormais relayer un article sans en évoquer le titre. Peut-être une image ? Seringue -> COVID ? Image floutée -> affaire Grivaux ? ….

  6. Goufio

    Le titre français qui me fait le plus gausser est Alternatives économiques composé d’économistes que l’on entend beaucoup trop mais qui n’ont jamais pu équilibrer leurs comptes annuels et bénéficient des subventions journalistiques

    1. Higgins

      Quand son rédacteur en chef est invité aux Experts, ça dépote grave. Parfois, ses interlocuteurs en sont gênés mais par courtoisie, ils préfèrent se taire.

        1. Aristarkke

          Ce gus est consternant. Avec lui, c’est le Yaka et Ifokon avec, bien entendu, toujours l’usage du pognon des Autres, ces incapables risquant trop de ne pas savoir correctement l’utiliser…

    2. lau

      C est amusant, je révise les concours administratifs et je lis quelques livres de culture générale adaptee aux concours. La lecture de la presse de qualité est recommandée, c a d le Monde. Et pour les revues economiques, la seule qui est recommandéem c est Alt Eco.

      il est aussi recommandé de ne pas citer la SF, les romans policier et la BD, car bien que cela constitue 95% de la culture de reference des administrés, ce n est pas bien vu.

      Les references historiques et philosophiques sont recommandées, les references scientifiques sont a éviter.

      Il est déconseillé d’innover, et un livre recommande de faire montre d une « médiocrité de bon aloi »

      Je peux citer les sources.

          1. Aristarkke

            Plutôt 79. L’Arsouille ne pouvait pas le sentir, paraît-il… Tellement il le trouvait nul… En revanche, Éolienne Impériale avait droit à ses petits soins…

      1. P&C

        En gros : être dans le moule, ne pas réfléchir.
        Le mépris affiché pour la science explique peut être pourquoi ce pays crache tant à la face de ses chercheurs.

            1. k2000

              ouai enfin y a science et science.

              quand j’entends un type comme giraud au cnrs dire  » du lithium il y en a assez meme si tout le monde se met à produire des voitures électriques pour 50 ans  » et qu’il croit au découplage et implore à son amorce, on voit la limitation mentale et le conditionnement au financement.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                En même temps, il vient du CNRS. Ce n’est pas par ses découvertes que cette institution va démontrer son utilité. Il ne lui reste que la servilité pour survivre.

        1. Pierre 82

          Je serais plutôt sur l’analyse de Charles Gave sur ce sujet:
          Un bosseur sans aucune originalité, et obéissant fidèlement aux consignes sans jamais prendre la moindre initiative en dehors du manuel, capable de travailler jour et nuit, et doté d’une mémoire phénoménale pour retenir des règlements, est un candidat idéal pour diriger une administration. L’archétype est le gars qui fait fonction de premier ministre actuellement.

          Les qualités requises pour être un chef d’état sont radicalement différentes: si être un bosseur acharné, et être doté d’une mémoire supérieure sont indispensables, il faut en plus des capacités d’adaptation hors du commun, savoir prendre très rapidement des décisions sans avoir tous les éléments pleinement connus, et aussi une aptitude au commandement. Bref, tout ce qui a manqué à nos clowns, non seulement français, mais également occidentaux, durant cette crise du Covid.

          Par contre, mettre le premier type de profil aux manettes est hyper dangereux: on en a la démonstration aujourd’hui, car le point commun de tous les pays occidentaux est la disparition des hommes politiques et leur remplacement par des énarques au profil que je décris plus haut.
          Si en plus d’être travailleurs, ils sont avides de pouvoir et dénués de tout scrupule, et si en plus de ça, le système se met, de manière naturelle, à éliminer les gens honnêtes pour ne conserver que les plus vicieux, on a une des explications de la situation actuelle.

  7. Gerldam

    Pour vivre heureux, vivons sans Fessebouc, sans Twitmuch, sans tous ces machins qui n’ont d’autre but que de vous espionner. Cela vous évitera de surcroît une visite du fisc parce que vous avez posté des photos de vacances incompatibles avec votre déclaration d’impôts.
    Avec une adresse mail dont je possède le nom de domaine, et le téléphone, on communique très bien avec ses amis.
    Cela vous évite en plus de vous faire censurer par Google ou par les « vérificateurs » du Monde ou de Libération dès que vous insinuez que l’HCQ est un bon remède anti Covid.

        1. MadeInCH

          Teleguard de Swisscows est encore mieux. Rien que parce que les serveurs sont en Suisse. Et que le respect de la vie privée est LE pilier de leur services.
          Bon, ben j’utilise Signal, parce que personne n’utilise Teleguard… 🙁

    1. Gerldam

      J’ai vu ça. Un certain Einstein avait bien dit que la bêtise humaine était, au fond, la seule chose qui lui donnait une idée de l’infini, car pour l’univers, il avait des doutes.

      1. Le Gnôme

        Pastoureau a souligné qu’aux premiers temps du jeu d’échec, il y avait les rouges et les blancs, ce n’est que plus tard que ces derniers devinrent noirs. Les indigénistes vont exiger de changer la couleur

      2. k2000

        Le cisaillement entre la baisse intellectuelle humaine et la stabilisation de routines informatiques gérant le quotidien n’en est qu’à ses débuts.

        On aura de l’absurde avant le blackout… c’est une certitude.

    2. Waren

      Récemment, j’ai eu droit aussi à un truc très bizarre avec Youtube. Un mail m’a averti qu’une vidéo que j’ai postée il y a une quinzaine d’années passait dans la catégorie « pour adulte et public averti ». La vidéo montrait deux musiciens en train de jouer du didgeridoo !

      1. Dr Slump

        Ou peut-être un faux positif détecté par l’algorithme ^^
        Ceci dit, on en arrive au point où des étudiantes fragiles peuvent se faire rembourser leur cours d’université pour la simple présence d’une expression raciste dans un texte. Le traumatisme est profond, voyez-vous…
        https:/ /www.valeursactuelles.com/monde/des-etudiantes-canadiennes-trouvent-une-expression-raciste-dans-un-livre-quittent-un-cours-et-se-le-font-rembourser-128800

        1. sam player

          Comme Batistouta je trouve que ce genre de truc c’est un mal pour un bien : le système est en train de se suicider avec ce type de conneries.
          Z’ont pas le Cerfa Bobo au Canada ?

          1. Pierre 82

            Tout comme AH en Allemagne à partir de l’Anschluss: il a commencé vraiment à jouer avec le feu, jusqu’au moment où il n’a plus pu faire marche arrière…
            C’était un mal pour un bien, pour la même raison: le nazisme se suicidait à petit feu à chacune de ses actions. Malheureusement, ça a coûté très cher en vies humaines avant de réussir à s’en débarrasser. Et j’ai l’impression qu’on n’est qu’au tout début du processus de désintégration. Courage, plus que 7 ou 8 ans avant de commencer à penser à la reconstruction.

              1. Pierre 82

                « Le nazisme est tombé parce que le Reich a perdu la guerre. » Tout à fait vrai, mais ce que certains ont compris dès 1940, c’est que le nazisme était foncièrement prédateur, et ne pouvait survivre qu’en s’étendant à l’infini en détruisant le monde, et qu’on pouvait raisonnablement prendre le pari que ça ne pouvait pas tenir très longtemps.
                Un régime incapable de vivre en paix et juste capable de piller n’est pas fait pour durer. Demandez à Attila, à Tamerlan ou à Gengis Khan…

                  1. Pierre 82

                    L’empire romain ne pillait pas, justement. Il assurait la Pax Romana, qui a permis au bassin méditéranéen de se développer pendant toute cette période.
                    Il laissait grosso modo les différents nations s’auto-organiser, et se chargeait de règler les conflits, et bien entendu, de préléver l’impôt pour leurs menus frais. Mais tout le monde était à peu près gagnant, et la prospérité économique a été assurée. L’exact contraire du nazisme, en fait.

              2. sam player

                « Donc en temps de paix tu peux rajouter quelques décennies … »

                Le monsieur qui cause dans le poste il a dit « nous sommes en guerre »

    3. Pierre 82

      L’article (et un autre que j’ai lu sur le même sujet) parle de la fiabilité de l’algorithme, et qu’il faudra l’améliorer en intégrant le langage des échecs.
      Je le répète, répondre à une mauvaise question donnera forcément une réponse idiote.
      La question n’est pas de savoir si l’algorithme est bon ou pas bon, la seule vraie question qu’on devrait de se poser devrait être l’opportunité ou non de surveiller ses contemporains via un algorithme dans des conversations qui ne devraient ressortir que du domaine privé.
      L’art de poser les mauvaises questions a été portée à des niveaux stratosphériques et est d’ailleurs devenu un mode de gouvernement.

      1. Dr Slump

        +10
        Nos sociétés modernes sont de plus en plus déconnectées de la réalité, tout se joue sur la représentation de représentations.au point que des jeunes fragiles prennent littéralement le mot pour la chose, prennent leurs désirs pour la réalité, prennent leurs peurs ou leurs problèmes personnels pour des menaces réelles. En psy tout ça sont des caractéristiques des psychotiques.

        1. P&C

          Une société psychopathe fabrique des psychopathes.
          Lobatchevski parlait de « psychopathes adaptatifs » dans le sens où les gens confrontés à des tarés occupant des positions hiérarchiques se mettaient aussi à avoir un comportement de psychopathe.

          La guerre des représentations est essentielle, et ce depuis els chasseurs cueilleurs. Celui qui la fait croire aux autres détient le pouvoir.
          A tel point que dans les tribus de chasseurs cueilleurs, les hommes sachant raconter des récits et les faire croire aux autres ont un meilleur succès reproductif.

          Le problème de la France est simple, et décrit par Guilluy : le pouvoir n’a rien à proposer à la France en général, mis à part faire tomber son niveau de vie à celui du chinois ou de l’indien moyen. Pour cela, il met en œuvre une représentation de la France qui nie le problème (en gros, Paris et sa banlieue, les valeurs de gauche, etc…).
          Problème 1 : les banlieues n’y adhèrent pas, elles se font les leurs.
          Problème 2 : la france périphérique y adhère de moins en moins.

          Hors sujet : que faire si je soupçonne des cadres de ma boite de se livrer à une fraude fiscale ? prévenir la ligne éthique de la boite ?

            1. P&C

              Vu qu’ils sont encore plus vils que le skaven moyen, ils ne risquent pas de partager.
              Par contre, faire retomber les conséquences de leurs actes sur les autres, à mon humble avis ils sont très compétents dans ce domaine.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Pour la fraude interne, les grosses boites ont normalement un dispositif de veille qui est prévu, autour du déontologue (rigolez pas, ça existe, ce métier, et sous ce nom !). Sinon, pour une structure plus petite, c’est du ressort de la RH ou du DG. Attention, tu marches sur des oeufs, créer de la suspicion peut se retourner contre toi.
            Après, la fraude fiscale consiste à se dérober à des voleurs, il faut donc voir si la dénonciation est moralement pertinente.

            1. Opale

              « Après, la fraude fiscale consiste à se dérober à des voleurs, il faut donc voir si la dénonciation est moralement pertinente. »

              +1

              Cela te cause-t-il du tort ? Si non, la réponse est trouvée.

          2. Jacques Huse de Royaumont

            « dans les tribus de chasseurs cueilleurs, les hommes sachant raconter des récits et les faire croire aux autres ont un meilleur succès reproductif. »
            Il n’y a bien que chez les chasseurs cueilleurs qu’on raconte des histoires aux femmes pour pouvoir les baiser…

          3. Higgins

            Avant de se lancer dans ce type de combat, il convient de bien assurer ses arrières : position de repli, solidité du dossier, etc,… Bien se dire que si, effectivement, une fraude existe, elle est certainement le fruit de personnes intelligentes qui sauront se défendre. Agissent-ils seuls ou sur ordre ? Et puis, il y a une balance risque/avantage à regarder de près. La bonne foi ne suffit hélas pas dans le domaine financier et il ne faut s’y tromper, les coups bas viendront autant des impétrants que de la part des services de l’état.

          4. Pheldge

            ‘les hommes sachant raconter des récits et les faire croire aux autres ont un meilleur succès reproductif » en toute modestie, je peux t’affirmer que ça perdure, cette tradition des chasseurs cueilleurs … 😉

            Pour ton HS : reste attentif, et couvre tes fesses pour ne pas te trouver dans la position du lampiste de service. Sinon, fais comme la madame Opale elle te dit.

              1. Pheldge

                tu n’es pas justicier, et d’après ce que tu dévoiles ici, tu aurais plus à perdre, dans ce genre de démarche, qu’un keko par exemple. Par contre assure tes arrières, au cas où on chercherait un pigeon un jour à qui faire porter le chapeau …

                Au fait, tu es sûr de toi, ou bien ce ne sont que de vagues soupçons ? es-tu sûr qu’il ne s’agit pas d’une pratique interne un peu fumeuse, mais légale ? ça me parait bizarre, tu es relativement nouveau dans la boîte, à ce que je crois, et hop, tu lèves un lièvre … Ne le prends pas mal, j’essaie de comprendre.

  8. Curiale

    Le Canada de Justin Trudeau a hélas embarqué sur la galére Australienne, mais d’un autre coté, je ne m’attendais pas à grand chose de sa part…

      1. pabizou

        Bof…plus c’est gros plus ça passe, enfin, des fois, mais là il s’est fait cramer par Delfraisy qui à publié un article sur le Lancet qui raconte une autre histoire, ça va pas être facile à faire avaler . La couleuvre est un boa et comme personne ne peut plus le blairer …

          1. Nemrod

            Ils commencent peut être a voir ce qui est aveuglant depuis des mois pour un petit scientifique de base comme moi à l’esprit critique toujours vivant.
            Il n’ y a aucune corrélation entre l’évolution des courbes épidémiques et les mesures de restrictions appliquées ou pas.
            A tel point que personne ne peut reconnaitre les mesures prises sur la vue des chiffres.
            A minima de IYI ou bien des fourbes.
            AMHA des fourbes utilisant des IYI.

            1. Higgins

              Le problème dépasse de loin une simple erreur d’appréciation. Il nous faut admettre que nous sommes face à quelque chose de nettement plus sournois et dangereux. Le gouvernement ment comme un arracheur de dent et prend des décisions complètement inadaptées dont le confinement qui n’est que la pointe émergée de l’iceberg. Pourquoi lutte-t-il aussi impitoyablement contre des traitements médicamenteux peu onéreux et très efficaces (Ivermectine ou autre) ? Pourquoi instrumentalise-t-il de cette manière le conseil de l’ordre des médecins ? Comment se trouve-t-il des collaborateurs aussi zélés et très vindicatifs pour l’appuyer,dans les milieux médiatiques ou médicaux ? Quel est le prix payé pour cela ? Je sais bien que tout s’achète mais je reste coi devant ça.

              1. Dr Slump

                Les vaccins géniques ouvrent des perspectives fabuleuses, aussi bien pour les labos que pour l’état, et le covid est l’occasion inespérée de tester à grande échelle, sur des populations cobaye sans le savoir. Faut pas chercher plus loin.

                  1. P&C

                    Ah oui, l’inventrices des « amourou », qui serait à l’amour ce que les photons seraient à la lumière.
                    A tel point que son directeur de thèse, Axel Khan, craint qu’elle ne soit embarqué dans une dérive sectaire.

                    1. Pierre 82

                      @P&C: il faut arrêter d’attaquer les gens avec n’importe quoi. Elle n’est pas l' »inventrice » des « amourons », mais pendant une conférence où elle s’interrogeait sur la nature de l’amour, elle avait donné cette image des « amourons ». Elle n’a jamais prétendu que ça existait, c’était une image.
                      Dès qu’un médecin sort d’une vision mécaniste, chimique est scientiste de la vie humaine, on le traite de charlatan.
                      Et à partir de ce moment-là, on va l’accabler de l’adjectif de « controversé », ou pire.
                      C’est pareil pour toute personne qui émet une opinion différente: on va utiliser les pires adjectifs pour le discréditer a priori.
                      En plus de ça, elle est catholique pratiquante et très fervente, et ça permet à des mandarins comme Axel Kahn de la prendre de haut. C’est répugnant. Pour lui, de toute façon, aller à la messe dominicale est déjà signe d’une dérive sectaire. D’autant qu’elle a toujours lutté contre l’avortement et la PMA, crime inexpiable pour cette clique de pseudo-moralistes.

                    2. Higgins

                      Merci Pierre 82. Je. ne connaissais pas cette histoire d’amourou mais elle ne me surprend pas de la part des journalopes. Indépendamment de ses choix personnels, elle apporte des explications claires quant aux enjeux actuels. Étant reconnue dans son domaine (l’ARN), ses propos méritent qu’on s’y arrête. Certains sont probablement critiquables au plan scientifique mais je n’ ai pas encore entendu de voix discordantes. C’est comme tous les TDC qui traitent Raoult de charlatan. Ce dernier a certes une personnalité atypique mais je doute fort qu’il ne soit pas à la hauteur de ses fonctions.
                      Personnellement, je les considère infiniment plus crédible que ceux qui ont sacrifié leur esprit scientifique pour l’esprit de cour.

                    3. P&C

                      Raoult, personnalité atypique ?
                      Ce genre de mandarin grande gueule est plutôt courant, le système les sélectionne…(faut avoir de la gueule pour chercher le pognon et diriger des équipes de chercheurs, qui en général ne sont pas des gens très doués pour les relations sociales).

                      Si on avais eu une épidémie de vers neurax à la place du covid, on aurait vu un mandarin de la parasitologie faire sa star en lieu et place d’un microbiologiste.

                      Quand à son look… ça se voit que les journaleux ne vont jamais dans les labos de recherche. Avoir la barbe hirsute, des cheveux longs vert rose fluo, et des bagouzes de zztop, c’est normal.

                    4. durru

                      @P&C
                      Combien de ces « mandarins », à part Perronne ou Toussaint, ont tenu tête à la hydre médiatico-politique ?
                      Combien d’autres ont bataillé et obtenu la création d’une machine de guerre du type de l’IHU marseillais ?
                      Arrête d’analyser les apparences, elles n’ont pas grande importance…

                    5. baretous

                      «  »Axel Kahn de la prendre de haut. C’est répugnant. Pour lui, de toute façon, aller à la messe dominicale est déjà signe d’une dérive sectaire. «  »
                      c’est drôle!.Il y a quelques années pas plus de 5 il était sur le chemin de Compostelle par chez nous..Je lui aurais offert l’hospitalité, je le fais pour ceux qui errent sur le Chemin.

                    6. P&C

                      @Durru
                      Je n’analyse pas son apparence. Au contraire, je la trouve parfaitement normale.
                      Ce sont les journaleux et les gens du privé en général qui ont un balai dans le c*l.
                      Il y a des choses à dire sur Perrone et Toussant, mais oui, ils ont eu le mérite d’aller contre le discours ambiant.

              1. sam player

                A ce propos, j’avais lu sur ce site que des patients étaient transférés du 06 vers la Bretagne… ça me paraissait un peu gros… bah si :

      2. Pythagore

        Il me semble que l’idée du good cop/bad cop est de souffler le chaud et le froid sur le prévenu. Là on a plutôt l’impression que le prévenu observe le good cop et le bad cop en train de se crêper le chignon.

    1. Dr Slump

      C’est fantastique le nombre de bruits et de rumeurs qui sortent des couloirs de l’Elysée depuis le bureau de Macron, je n’avais jamais vu un tel phénomène. Et c’est souvent à propos de Macron qui serait fâché après tel ou tel trouduc qui serait vraiment allé trop loin contre les intérêts des français. Cela dénote un tel souci du bien-être de nous autres gaulois réfractés que j’ai presque envie d’y croire, j’en aurais la larme à l’oeil.

      1. pabizou

        Si tout le monde en restait au presque envie ce serait une excellente nouvelle, ceux qui m’inquiètent le plus ce sont ceux qui dépassent le presque, ils risquent de nous filer le virus µ pour 5 ans de plus et on n’a pas de traitement

        1. Citoyen

          Mais si, pabizou, le traitement existe (il me semble que le nom est le « sniper »), mais pour l’instant il y a un manque de postulants pour faire l’injection … c’est tout …

      2. Pierre 82

        Ce qui est extraordinaire, c’est d’entendre que Macron, qui est supposé être le boss, se plaint d’un type qu’il a lui-même nommé, et qui ne reste à cette position que par son bon vouloir, et que lui seul pourrait congédier d’un geste.
        C’est le patron qui se plaint des ordres que lui donne son subordonné. Et ça n’a l’air d’étonner personne.
        Un chef qui remet son pouvoir de décision à une commission à qui il donne carte blanche, puis donne l’impression de se désintéresser de ce qu’ils font, avant de se plaindre de leurs actions.
        Vraiment, la fonction de chef de l’état est réduite à néant, grâce à ce type qui non seulement est incapable de prendre un décision, mais en plus considère que la prise de décision n’est pas de son ressort.
        On est dans le délire absolu, et tout le monde trouve ça normal.

        1. pabizou

          Je pense plutôt que Delfraissy ne trouvait pas le chapeau à sa taille et qu’il lui a fait savoir; dans l’article du lancet, les confinements ne servent à rien et il y a de plus en plus de plaintes, et pas seulement ici .

          1. Higgins

            La presse est déchaîné ce soir. La peste noire, c’est de la roupie de sansonnet à côté. Cette agitation est malsaine, elle dissimule quelque chose.

            1. D’un côté Macron commence à comprendre que ces âneries pourraient lui coûter fort cher et de plus en plus tôt, de l’autre, les clowns déconnectés (politiciens et presse, même combat) qui continuent de dérouler leur plan sans vraiment tenir compte du peuple dont ils se passeraient bien s’ils n’avaient ce souci de devoir vivre à son crochet.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Le meilleur conseil qu’on m’ait jamais donné est bien connu : « n’ayez pas peur ».
                C’est la condition de la liberté et du bonheur. Susciter la peur est donc par essence malsain, c’est la première arme de l’oppression et ne sert à rien d’autre. On peut d’ailleurs constater, après 1 an, que la peur du virus est plus destructrice que le virus lui-même (et sans minimiser la dangerosité par ailleurs réelle de cette maladie). Nos génies ont préféré la destruction aux morts, et nous avons tout de même les morts, et c’était prévisible. J’espère, sans trop y croire, que nos dirigeants paieront leurs crimes.

          2. Pierre 82

            J’aurais tendance à penser que les plaintes ne servent à rien, puisque la république est tellement vérolée que les juges ne se tireront jamais une balle dans le pied, les conséquences seraient trop lourdes pour eux. Il n’y a plus de justice, elle ne sert qu’à protéger l’état, tout comme la police, et sans doute dans pas longtemps, l’armée.

            1. bibi

              Vous aurez noté que le ministère dont dépend l’armée s’appelle aujourd’hui ministère des armées en lieu et place de ministère de la défense nationale (nation composée encore en majorité de gaulois réfractaires ayant la volonté de vivre ensemble), et que donc dans l’esprit de nos dirigeants, l’armée est là pour défendre l’état donc eux.
              Et la saillie de notre présigland c’est moi le chef, c’est bien pour faire comprendre que le freluquet qui n’a même pas fait ses classes, ne peut tolérer que l’armée ne soit pas à sa botte.

              1. Le Gnôme

                L’appellation ministère de la défense nationale a remplacé le bon vieux ministère de la guerre en 1948. On attaque plus, on défend. La réussite de la défense nous a pas trop réussi en 40.

          3. Aristarkke

            « dans l’article du lancet, les confinements ne servent à rien »
            Delfraissy n’était pas récemment encore un chantre du confinement à donf ???
            Encore un qui retourne sa veste ???

                1. sam player

                  «… : les taux de mortalité et de létalité du Covid-19 sont bel et bien dans l’ordre de grandeur des grippes habituelles. »

                  Toi t’as pas peur de citer de telles choses ici !

                  1. Nemrod

                    Je dirais plutôt dans l’ordre de grandeurs de Grippes inhabituellement létales qui arrivent 3 ou 4 fois par siècle .
                    La Grippe Espagnole étant probablement à risque de retour plus long.

                    1. P&C

                      La grippe espagnole doit son succès aux conditions de l’époque : guerre et populations affaiblies par les restrictions, voire la famine.

                2. pabizou

                  93 Mrds pour ça, qui recevra la facture? Ben…ceux qu’on a fait chier depuis un an, qui d’autre? on ne va pas demander aux polytocards quand même . Tout ça pour un vaccin pire que la maladie et un remdesivir inefficace et mutagène distribué à la pelle dans les hôpitaux . Il devient de plus en plus urgent de se poser des questions

            1. Jacques Huse de Royaumont

              soyons honnêtes : tout le monde s’est trompé dans la compréhension de cette pandémie, y-compris les meilleurs spécialistes. Face à une situation inédite, ce n’est pas surprenant.
              Ce qui est inexcusable, par contre, c’est de distiller la peur, de refuser le débat, de mentir et de gouverner par injonction.

              1. pabizou

                Si tu appelles se tromper la campagne de dénigrement de l’HCQ et les freins de l’administration pour l’ATU sur l’ivermectine plus les blocages pour un autre médicament par Véran plus récemment alors qu’on accorde cette même ATU à des vaccins expérimentaux dont on ignore tout des effets à long terme tu es vraiment très magnanime, pour moi, tout ça a un fumet de corruption généralisée et de totalitarisme rampant .

                1. Higgins

                  Excellemment démontré dans cette vidéo par quelqu’un qui a payé au prix fort son indépendance d’esprit : https:/ /youtu.be/FIhp7PtCEtY

              2. LaVitreCassée

                La grippe en Janvier 2017: près de 400 cas (symptomatiques car chiffres du réseau sentinelle) pour 100 000 habitants. Pas de confinements et autres mesures à la con. Pas un mot sur BFMerde. Aujourd’hui c’est la panique pour 50 cas POSITIFS sur 100 000.

                https://www.sciencesetavenir.fr/sante/services-d-urgence-debordes-ce-qu-il-faut-savoir-de-l-epidemie-de-grippe_109635.amp?__twitter_impression=true

                Pour le Remdisivir, on est en train de le laisser rentrer par la fenêtre:

                https://www.boursorama.com/bourse/actualites-amp/coronavirus-l-ema-va-evaluer-d-ici-l-ete-un-usage-etendu-du-remdesivir-c97938741302eb8ca907a5f04327c248?__twitter_impression=true

                  1. LaVitreCassée

                    Et oui. Par contraste avec les chiffres du réseau sentinelle dans le premier lien, car le réseau sentinelle ce sont des médecins de terrain qui enregistrent les cas symptomatiques qui passent dans leur cabinet… Cette pandémie, c’est l’escroquerie du siècle !

                  1. pabizou

                    Surtout que le remdesivir est possiblement responsable de plusieurs mutations . En gros, un excellent moyen si c’est confirmé, de ne jamais voir la fin de l’épidémie, sauf à pendre toutes ces crevures …

                1. pabizou

                  Cette fois, plus de doute, ils sont complétement tarés . Même l’OMS a déclaré le remdesivir inefficace contre le covid, ils ont des actions chez GILEAD ou sont trop cons pour admettre qu’ils se sont fait rouler?

              3. durru

                Il n’y a que ceux ayant prétendu tout savoir dès le départ qui peuvent être accusés de s’être trompés. Ceux qui ont avancé étape par étape, au gré des connaissances disponibles, ne sont coupables que d’une réelle approche scientifique… Mais ça, c’est devenu incompréhensible pour la plupart des gens.
                Nous sommes en train de retomber dans l’obscurantisme, c’est à mon avis l’information majeure que cette crise a révélé.

                1. LaVitreCassée

                  Il y a cette vidéo qui date de Janvier 2019, dans laquelle on voit Marc Van Ranst, commissaire à la grippe en Belgique pendant l’épisode h1n1 en 2009, donner une conférence à la « chatam house » pour les 100 ans de la grippe Espagnole. Il y explique avec beaucoup de cynisme, comment il a manipulé l’opinion et les médias à l’époque, avec pour objectif de faire peur. Le mec est aujourd’hui en charge (je crois en tout cas, Hash doit mieux savoir que moi) du covid-19 en Belgique :

            2. Pheldge

              c’est plus compliqué que ça, en fait, « Dans un billet publié le 18 février dans la revue scientifique The Lancet, cinq membres du Conseil scientifique, dont le président Jean-François Delfraissy, ont appelé à opter pour un « contrat social » entre générations et à éviter un nouveau confinement total en France. »
              bfmtv.com/sante/le-confinement-obsolete-un-membre-du-conseil-scientifique-appelle-a-une-nouvelle-phase_AN-202102230198.html

                1. Pheldge

                  « Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract » c’est le titre de l’article du Lancet
                  thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(21)00036-0/fulltext

                1. durru

                  Le lien posté plus haut par le Major, à 8h55, donne toutes les informations nécessaires, y compris la version d’origine, en anglais, de leur lettre.
                  Il n’y a pas plus clair, BFMerde tient son rang…

              1. Pierre 82

                Je ne vois pas ça comme un retournement de veste, mais plutôt qu’ils se préparent à lâcher un peu de lest en pérennisant ad vitam aeternam le port du masque en tous lieux et en toutes circonstances, ainsi que l’interdiction de se toucher ou de s’asseoir à moins d’un mètre l’un de l’autre.
                Ils essaient de nous vendre l’idée que les plus jeunes sont d’accord « à condition que ce soit plus sévère pour les plus âgés » (toujours le même ressort de l’envie et de la jalousie, qui est le signe de la société postmoderne)
                Mais l’idée est d’inscrire définitivement la suppression de la liberté d’aller et venir sans porter de masque dans les mœurs de l' »homme nouveau ».
                Tant que les citoyens considèrent leur prochain comme une menace, tant que tout le monde continue à se méfier de tout le monde, alors nos politiciens peuvent dormir tranquilles.
                Le combat ne fait que commencer, ce sera long et douloureux. Même si je pense qu’anthropologiquement, un monde pareil ne peut pas durer très longtemps, il faudra se battre, et ce sera sanglant.

                1. pabizou

                  T’emballes pas . Il en sera des masques comme des confinements et autres couvre-feux, leur inutilité est déjà démontrée, il faut juste que l’info circule pour qu’ils subissent le même sort . La presse allemande fait son boulot et toutes les mesures prises sont contestées là-bas, confinement, masques, distanciation, l’efficacité des vaccins, tout, seuls les traitements qui n’existent pas commencent à avoir droit de cité (ivermectine-doxicycline-zinc et autres HCQ . Ici, ces abrutis essaieront de faire durer tant qu’ils ne risqueront pas d’être virés, au pire je leur donne 2 mois . Quand les sondages que nous ne voyons pas passeront au rouge l’épidémie sera miraculeusement finie, ce sera à nous de ne pas oublier .

                  1. Pierre 82

                    Je suis un peu plus pessimiste quand même. Chaque fois que j’en discute avec des collègues, ils respectent religieusement ces « gestes barrières » et tout le folklore attenant, persuadés qu’ils sont, ces crétins, d’être de bons citoyens bien conscientisés à la santé des autres. J’entre dans un profond désespoir quand je les entends, et plus ils sont jeunes, plus ils sont cons.
                    Non, le régime a ses soutiens les plus fermes dans ce qui devrait constituer les forces vives de la nation, et qui pour le coup, sont cérébralement déjà décédés.

                    1. Higgins

                      Il nous faut admettre que la propagande officielle a très bien fonctionné. Le Mignon poudré et son amibe peuvent remercier France 1 et TF 2.

                    2. pabizou

                      Ils ne sont pas décédés, ils dorment, c’est tout, il faut leur rentrer dans le lard et avoir quelques cacahuètes sous la main à leur offrir .

                    3. durru

                      Je pensais un peu pareil, et pourtant… Depuis quelques semaines, lorsque je sors dans la rue, plus les gens sont jeunes, moins ils ont la muselière attachée. Ce n’est pas forcément une majorité, mais tout de même. Et je constate de plus en plus que les gens essaient de déchiffrer le message que j’ai inscrit sur mon masque (à l’intérieur, car à l’extérieur il est bien rangé dans son petit sac, faut pas abuser non plus, namého !) – « masque rade ». Certains, ça les amuse 😉

                    4. Nemrod

                      La plupart des gens le font surtout pour se protéger eux même en fait..ce qui marche très moyennement à pas du tout.
                      Ou bien pour se conformer à la norme sociale.
                      Pour protéger les autres je demande à voir.
                      C’est par l’expérience que j’en ai au comptoir sur des milliers de personnes depuis Mars dernier.
                      S’ils voulaient vraiment protéger les autres ils feraient en sorte de ne pas nous contaminer nous qui les servons, le cas échéant…or ils s’en cognent .

                  1. pabizou

                    Oui mais c’est comme tout, il y a un point de rupture et après ça va beaucoup plus vite, ce qui était inaudible cesse de l’être et fini par s’imposer .

                    1. Aristarkke

                      Il nous aurait été dit que les Hébreux adopteraient quelques méthodes du IIIme Reich, nous aurions eu du mal à le croire… Tout change et ceux qui oublient l’Histoire sont habituellement condamnés à la revivre…

                2. pabizou

                  Ils essaient de nous vendre ce qu’ils veulent, aujourd’hui le vereux Veran essaie de nous décourager du vaccin russe (pas ARNm) il doute de son efficacité . En attendant ce facho de poutine a levé toutes les restrictions covid en Russie depuis le 19/02 .

  9. Albon

    Si nos chers gouvernants veulent absolument taxer les GAFA qu’ils fassent plutôt comme la Pologne qui a décidé d’appliquer de tres lourdes amendes au blacklistage abusif de paroles politiquement incorrectes (cf. Marion Maréchal, Zemmour, etc.)… Mais rassurez-vous il ny a aucune chance que ça arrive ds notre beau pays phare de la liberté d’expression.

  10. Student of Liberty

    « Si, par extraordinaire, il venait à Zuckerberg, Sundar Pichai ou Tim Cook l’idée idiote de dépasser les limites de la bienséance autorisée par l’État »

    Ca me rappelle qu’on a toujours pas vu l’auto-critique de Jack Ma. Ni lui non plus, donc.

    1. Pheldge

      à ce détail près , que l’oncle Xi ou l’oncle Vladimir, ont la durée pour eux, et ils ont eu le temps de se faire craindre et respecter. Un mec qui est élu pour 5 ans au plus, pensera à sa reconversion, à son boulot d’après, ses ministres pareil, alors il sera « moins motivé » et plus compréhensif. Qui plus est, on l’a vu, les Gafam ont eu 4 ans pour saper la réélection de Trump, et ça a marché.

          1. Pheldge

            en ces temps anciens, de refroidissement climatique, mon aïeul roubaisien est allé chercher le soleil du sud-ouest, puis on s’en est allé du côté des tropiques, ce qui donne ce subtil et délicat mélange, dont la prose te délecte … 😉

    1. Pierre 82

      Pour tout dire, je n’écoute tellement pas les infos que je ne savais même pas qu’ils faisaient une conférence de presse chaque jeudi.

  11. pabizou

    Les français, je ne sais pas, mais moi c’est de Castrex et Véreux dont j’ai marre, avec ou sans conférence de presse au questions bien choisies

  12. Higgins

    Sur le sujet du billet, l’épilogue : https:/ /www.latribune.fr/technos-medias/medias/australie-facebook-et-google-devront-desormais-payer-les-medias-878576.html

    1. Aristarkke

      Gave va devoir manger son chapeau, lui qui nous vante toujours la grande liberté contractuelle sous l’égide de la reine d’Angleterre…

      1. Dr Slump

        Gave se plante systématiquement quand il s’agit de politique. Ce qui dénote plutôt d’un esprit sain d’ailleurs, mais totalement inconscient de la bassesse politicienne.

  13. Moggio

    Oh, p…, que votre billet fait du bien ! Mer-ci ! Oui, c’est de l’extorsion… légale, il n’y a pas d’autre expression. Et le traitement profondément non objectif et non neutre par toute la presse du sujet depuis quelques jours (comme pour le cas européen) est tout simplement scandaleux. Oui, Google, Facebook et consorts leur ont apporté un supplément gratuit de trafic internet inespéré avec les recettes publicitaires additionnelles inespérées qui vont avec… Mais non, ils veulent le beurre de ce dernier et l’argent du beurre des « droits voisins » des éditeurs de presse et autres législations/réglementations obtenues par lobbying interposé de par le monde. Et bien sûr aucun organe de presse n’indiquera que s’il ne veut pas sincèrement que Google tire de profit de ses articles en ligne, il lui suffit ajouter une ligne robots.txt à son site internet pour que Google ne référence plus ses articles…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.