1984 en 2021 : tout se met en place pour l’enfer d’Orwell

Même quand on le sait, cela fait toujours du bien de le rappeler : déclencher la peur chez les foules est une méthode efficace pour accélérer la mise en place d’une dictature de moins en moins douce à l’échelle d’un continent. C’est exactement ce qui se passe actuellement.

Toutes les peurs ne se valent pas. Il est ainsi évident que la peur climatique, agitée depuis plusieurs décennies, n’a pas réussi à réellement mobiliser les foules ; certes, les uns et les autres sont parfois prêts à quelques menus sacrifices comme renoncer aux sacs plastiques et prendre le vélo un peu plus souvent pour aller travailler, mais pas vraiment au-delà (n’exagérons rien).

Il faut admettre que promettre à tous une mort certaine par inondation à raison d’un 1 cm par an, une canicule mortelle à raison de deux ou trois degrés par siècle, ou un ouragan à raison d’un coup de vent tous les dix ans, c’est assez peu terrorisant mine de rien. D’autant plus que les prédictions catastrophiques, de décennies en décennies, se dégonflent les unes après les autres dans un petit « pfuiiit » minable (on se souviendra de celles de l’ONU sur les îles qui devaient disparaître sous les flots, des glaces polaires qui devaient disparaître définitivement et autres débilités qui, toutes, ont été soigneusement oubliées à mesure qu’elles ne se réalisaient absolument pas et que la Terre continue de verdir).

Heureusement, la peur sanitaire a, depuis, amplement montré son efficacité : la mort n’est plus pour après après-demain, pour dans trois, cinq ou dix ans, mais pour demain, voire pour cet après-midi si on n’a pas de chance et que le virus vous attrape dans un coin sombre, au dépourvu, le rouleau de papier toilette à la main.

Et là où le climat semblait pouvoir être facilement contrôlé à coup de pailles en carton, de voitures électriques et de taxes carbones plus ou moins fortes, le virus, d’autant plus fourbe qu’il est chinois au départ, ne pourra certainement pas se satisfaire de demi-mesures molles : déluge de chiffres morbides de moins en moins solides mais de plus en plus répétés ad nauseam, confinements stricts, fermetures administratives aléatoires et désordonnées, masques permanents, mains toujours propres (même lorsqu’elles sont dans les poches des autres), quarantaines, tests et picouses à gogo, tout est mis en place pour bien faire comprendre aux populations qu’elles n’ont plus le droit d’imaginer se déplacer et mener une vie normale.

Et pour cela, rien de tel que mettre à contribution la population pour se surveiller elle-même (après tout on ne règne jamais mieux qu’en divisant) en désignant à la désapprobation populaire (puis à la vindicte la plus violente ?) ceux qui ne rentrent pas dans le rang.

C’est typiquement ce qui se passe ici ou là, comme dans l’Eure où des élus et des citoyens lambda se sont arrogés le droit d’inciter en meute les habitants à respecter scrupuleusement les règles sanitaires actuelles (quand bien même changent-elles d’une heure à l’autre).

Rien de tel qu’une petite patrouille de la Gestacovid pour calmer les ardeurs des uns et des autres à vouloir prendre le frais sur leur terrasse (et puis, c’est tellement plus rigolo d’emmerder les gens qui flânent que se concentrer sur la délinquance locale, vu les chiffres assez médiocres de la ville en question).

En somme, la crise sanitaire a ce pouvoir magique de transformer certains en bureaucrates, en kapos ou en balances avec cette facilité qui déroutera l’homme de bien et réjouira le politicien moyen, trop content d’en profiter.

La suite est connue : après la mise en place d’une société de perpétuelle observation des uns et des autres, d’une surveillance active des autorités sur les contribuables (ils ont perdu leurs droits de citoyen en perdant celui de porter des armes, de toute façon), voici – conformément au manuel de George Orwell – la mise en place d’une société en guerre permanente, de lutte de tous contre tous. Youpi.

De ce point de vue, il faut reconnaître à l’actuelle coterie au pouvoir une certaine finesse qu’Orwell n’avait pas imaginée : non seulement il n’y a pas (encore ?) de guerre réelle, décidément sale, coûteuse et peu pratique à gérer, mais l’engeance qui gouverne a trouvé des ennemis drôlement pratiques pour à la fois mobiliser les foules et lui passer dessus avec des bottes cloutées avec son assentiment : le climat et un virus !

C’est si pratique que cela permet la mise en place d’un « code barre citoyen » : comme prévu, l’individu, devenu moutontribuable sous observation vétérinaire constante, va en effet bientôt recouvrer sa liberté de déplacement … à condition d’avoir ce fameux code barre, qu’on enrobera d’un prétexte sanitaire, virus oblige.

Je vous invite à lire le texte actuellement en cours d’étude par le Parlement européen, et qui devrait aboutir à une régulation (d’application quasi-immédiate une fois votée, au contraire d’une directive, pour rappel – c’est pour aller vite, m’voyez, n’s’pas) dans les prochaines semaines.

C’est édifiant : grâce au sabir technocratique mis en place pour camoufler la mise en joug serré de tous les citoyens européens, il ne s’agira pas ici, ô grands dieux, d’empêcher la liberté de mouvement qui est, c’est rappelé plusieurs fois dans le texte, garantie par les Constitutions et les Traités européens. Ce certificat est au contraire fait pour faciliter cette liberté en ces temps de pandémie, voyez-vous : grâce à ces petites démarches, ces petits papelards, ces petits tests, ces petites picouses (renouvelées), ce petit certificat électronique, vous n’aurez plus à vous plier aux quarantaines et autres tests humiliants partout dans les aéroports, les gares et aux frontières. En somme, le certificat vous permet de recouvrer cette liberté que vous n’avez pas perdu mais qui vous impose de marcher à cloche-pied partout où vous voulez vous rendre tant que vous ne l’avez pas. Simple, non ?

Pour ceux qui comprennent l’anglais, une analyse succincte du texte est réalisée dans cette vidéo :

Vraiment pratique ! Qui n’en voudrait pas ?

L’œuvre d’Orwell, 1984, a profondément marqué la culture collective : l’ennemi perpétuel de 1984 y était indispensable pour fédérer les foules et occuper les esprits.

La mise en pratique l’a remplacé par le climat et le virus. Le second a été plus efficace pour plonger le peuple dans la stupeur, et le premier sera son relai naturel par le truchement du passeport sanitaire qui deviendra un passeport comportemental dont la dimension écolo sera primordiale, on s’en doute…

Tout comme l’appel à la délation, tout comme la mise en place de « milices citoyennes » de patrouillage dans les rues pour choper du trublion qui ose prendre le frais sur son pas de porte et tout comme la propagande permanente radio-télévisuelle, cette « mesure exceptionnelle » de marquage des citoyens, bien évidemment « temporaire », verra un recyclage rapide pour garantir qu’enfin, le climat sera dans tous les esprits, comme les inévitables mesures collectivistes qui accompagneront sa sauvegarde indispensable.

Rappelez-vous : quoi qu’il en coûte, « nous sommes en guerre ». Et qui l’eût cru ? L’ennemi, finalement, c’est vous !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires419

  1. Le Gnôme

    Enfants, réjouissez-vous de la guerre : la paix sera plus terrible encore disaient les vieux troupiers allemands aux gosses militarisés. L’occupant n’est plus étranger, il est au gouvernement.

    1. Pythagore

      La guerre avait au moins le « mérite » de défouller les troupes. Là on est tous comme des animaux en cage, et AMHA, ces troupes peuvent se révéler plus dangereuse. L’espoir fait vivre.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les émotions de la jeunesse semblent aller en ce sens. Et dans tous les quartiers : même le XVIème Arrondissement de Paris est touché.

  2. Calvin

    Et nous sommes en guerre, quoiqu’il en coûte.
    Mais cette guerre nouvelle est intéressante pour nos politiques : les soldats ne meurent pas mais les contribuables sont saignés.

  3. Aristarkke

    L’ennemi, finalement, c’est vous !
    Combien pensent que l’ennemi est comme l’enfer : c’est les Autres… :cry :

        1. Rick Enbacker

          Oui mais Desproges avait dit aussi « L’ennemi est con, il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui. »

          1. Pheldge

            Tabary avait fait un gag semblable dans « Une carotte pour Iznogoud », quand le Calife traverse une rue pour « aller de l’autre côté », et une fois arrivé se rend compte que l’autre côté, est toujours … en face ! 😉
            babelio.com/livres/Tabary-Iznogoud-tome-7–Une-carotte-pour-Iznogoud/30512/extraits
            c’est la page 9 visible sans inscription

        2. michel

          Bonne réponse, mais quand je vois à la fin de l’article « les inévitables mesures collectivistes » cela laisse sous entendre que c’est le communisme qui nous guette alors que ce qui est à l’œuvre depuis un bon moment déjà, c’est la dépossession au profit d’une poignée de ploutocrates et ce n’est pas plus souhaitable. Donc on peut être anticommuniste mais en faire le commanditaire de ce qui est en route, je crois que l’auteur de l’article se trompe de cible.

    1. Theo31

      C’est la magie du communisme : tu peux être le meilleur des collabos et finir avec neuf grammes de plomb dans la nuque.

  4. Higgins

    Sur Linkedin, le vote est donné fait hier mais je me méfie de ce type de post. Pas pu trouver un biais de confirmation.

    1. bibi

      1. Certificat vert numérique – citoyens de l’Union – Digital Green Certificate – Union citizens – COM(2021)0130 – C9-0104/2021 – 2021/0068(COD) – Demande d’application de la procédure d’urgence
      468 + (pour)
      203 – (contre)
      16 0 (nsp)

      Il est a noté que côté français aucun eurodéputé du groupe S&D n’a voté le texte, alors que côté PPE tous l’on voté à l’exception de Bellamy qui lui a voté contre, et bien sur c’est un grand chlem pour le groupe Renew Europe (Modem+ LREM).

      europarl.europa.eu/doceo/document/PV-9-2021-03-25-RCV_FR.pdf

          1. k2000

            mais la version originale, arrondie, pas la version biseautée, y faut celle où faut remonter plusieurs fois la lame pour que la tête tombe, sinon c’est pas drôle. 🙂

      1. durru

        Au niveau UE, Bellamy c’est vraiment le seul PPE à avoir voté contre. Ces crétins se sont crus à un concours de b.tes, ou quoi ?

        1. Theo31

          La droite mongaullienne tente depuis de décennies d’obtenir son diplôme de compatibilité avec le camp du bien. Elle devrait porter plainte pour discrimination.

              1. durru

                Tu ne sas vraiment pas lire.
                Fallait répondre à Bibi si tu voulais évoquer seulement la France.
                Déplorable. Essayer de discuter avec toi c’est complètement inutile, t’es d’un borné…

                1. Theo31

                  Je parlais Europe et même monde : la droite mongaullienne a signé en 2009 un accord de coopération très active avec le parti communiste chinois, 45 ans après avoir reconnu ce parti.

                  1. durru

                    Parce que t’as la moindre idée du positionnement de la droite ailleurs qu’en France, notamment en Europe de l’Est. Pour que tu l’appelles « mongaullienne ».
                    N’importe nawak.

                    1. Pheldge

                      bin je pense qu’il vise particulièrement la droite RPR/UMP/LR qui revendique l’héritage du Général …

                    2. Theo31

                      Je parle exclusivement de la drauche, la droite mongaulienne honteuse, celle qui sert la soupe à la gauche depuis 1945 sans jamais avoir eu son brevet d’études de putes communistes (BEPC).

                    3. durru

                      Oui, donc tu commentes sans strictement aucun rapport. Car mon post faisait référence au PPE (Parti Populaire Européen, hein).

  5. Pythagore

    HS: la région de la Saar veut réouvrir les restos, ciné,…. Entrée autorisée avec test négatif du jour. Logique du ministre-président de la région: cela incitera les gens à se faire tester et permettra d’isoler les cas positif plus rapidement.
    Une association de médecins: aaaahhhh c’est le mauvais signal. La chancelière veut classer la région en zone à risque.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est sûr, les brillantes productions françaises de l’année, magnifiées par une cérémonie des Césars entrée dans la légende, c’est une motivation forte pour aller se faire ramoner les naseaux.

      1. Le Gnôme

        Comme je l’ai lu quelque part, la cérémonie des Césars sera pleinement réussie le jour où une femme noire, homosexuelle et transgenre remportera le prix du meilleur rôle masculin.

            1. Jojobargeot

              Heuuuu, c’est un peu large comme euphémisme. Croissance contrariée au niveau cérébral ça donne une majorité LREM ou un président hydrocéphale dont le melon ne lui permet plus de passer les portes. Comme nains intellectuels par contre aucun doute, c’est certain.

        1. k2000

          j’ai donné le liens hier sur l’autre article mais aux usa le premier transgenre a remporter une election de miss, c’est acté.

      2. Pythagore

        🙂 c’est évidemment du n’importe quoi d’avoir besoin d’un test avant tout activité, mais tout ce qui divise le kampdubien m’amuse, et permet d’éclairer un peu plus au grd public l’ineptie du tout, et que tt ceci n’a rien à voir avec notre santé.

            1. Aristarkke

              Question de richesse à taxer, beaucoup vont découvrir avec stupéfaction leurs quartiers de richesse, tels que vus par le fisc…

  6. LaVitreCassée

    Je pense de plus en plus que le h1n1 a été la répétition (foireuse) de ce que nous vivons aujourd’hui.

    Article qui date de l’époque où « journalisme » voulait encore dire quelque chose:

    « 7,4 millions de décès annoncés. 18 114 dénombrés, au final, depuis avril 2009. Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’apprête à lever l’alerte sur la grippe A, sa gestion de la pandémie est attaquée. Et pour cause : en retirant le critère de mortalité du phasage de la mise en œuvre de sa stratégie de gestion face à tout virus nouveau, l’OMS nous condamne à l’« alerte sanitaire mondiale » à perpétuité. »

    https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20100603.RUE6852/grippe-a-comment-l-oms-a-dramatise-les-effets-de-la-pandemie.html

  7. Ba

    Face à une population à bout (de papier toilette) et à des hommes de l’Etat de plus en plus incapables de voler de l’argent (car il va bien finir par ne plus rien y avoir à voler, sachant qu’en plus la technique de la création monétaire ne peut pas prendre le relais en raison de l’appauvrissement qu’elle entraîne), qui par ailleurs exposent chaque jour de manière toujours plus claire leur vraie nature (une mafia exploiteuse/esclavagiste qui agit dans son propre intérêt uniquement) aux abrutis naïfs qui encore aujourd’hui ne comprennent rien au film, je ne me fais pas trop de souci par rapport à ce qui est prévu et rapporté par h16. Ça va probablement arriver « comme prévu » mais ça ne va pas durer.

    1. durru

      Bah oui, nous voilà rassurés. Le communisme en URSS n’a pas duré non plus, seulement 70 ans environ. Ce qui est rien à l’échelle de l’humanité, faut bien le dire.

      1. ~~Tribuliste~~

        L’urss avait une mignon contre pouvoir face à elle qui a bien contrarié ses plans. Aujourd’hui le communisme est quasi mondial…serons-nous sauvés par le bon sens russe? L’histoire risque encore d’être bien facétieuse…

        1. Husskarl

          Alliée à la Suède et la Biélorussie, oui, ça va être drôle, il y a aussi quelques ays africains qui s’en foutent très officiellement. Evidemment tous les pourris de l’OMS, l’ONU, le FMI les menacent, mais pour le moment, ils ont dit f***

  8. Manzoni

    La présentation de ce « digital green certificate » ressemble furieusement au racket mafieux, présenté sous forme humoristique (est-ce dans « L’enquête Corse » de Pétillon, je ne m’en souviens plus ?) comme « une assurance contre tout ce qui pourrait vous arriver si vous n’avez pas d’assurance ».

  9. Theo31

    La réalisation d’une Europe supranationale socialiste est née dans le cerveau malade d’un caporal vegan autrichien.

      1. bob razovski

        Un livre d’histoire allemand de 1934, un livre russe de 1949 ou un livre français de 2021 ? Y trouverons-nous la même histoire ?

        1. bob razovski

          Certainement une courte perte de repères… repères aussitôt retrouvés à la vue de la tondeuse et du poteau d’exécution. 😉

          1. Theo31

            Doriot n’était plus au PCF dès 1934.

            Sinon, Deat, Bergery, Laval, une belle brochette de collabos.

            S. Epstein à fait un inventaire exhaustif de ces degoche qui ont suivi Hitler dans sa chute, dont beaucoup de membres de la LICA.

            1. durru

              Oui, bon, coco un jour, coco toujours 🙂
              Puis, jusqu’au 21 juin ’41, à peu près tous les cocos étaient pro-Hitler, et ça sans même se pincer le nez.

  10. Student of Liberty

    « Heureusement, la peur sanitaire a, depuis, amplement montré son efficacité : la mort n’est plus pour après après-demain, pour dans trois, cinq ou dix ans, mais pour demain »

    Ce que je ne comprends pas, c’est que dans la mesure ou il commence a y avoir de nombreux rescapés, l’argument devrait commencer à s’écrouler.

    1. Ba

      Oui effectivement.
      Apparemment le gouvernement et ses médias aux ordres fait croire que la létalité est de plus de 2% et que la maladie peut tuer n’importe qui. Si les gens s’en arrêtent à ce qui leur est dit à la tv, ça suffit probablement à faire perdurer le truc.

      Voir ici pour un exemple sur lequel je suis tombé hier (à 31:50) : https://youtu.be/erGo20PZH1c

  11. Rick Enbacker

    Oui alors donc les zélus et autres municipaux feuilles et râteaux ont le droit de braver le confinement pour aller contaminer les péquins moyens en leur assénant leur morale à 2 balles. Ce pays est merveilleux….

    1. Theo31

      Tous les fonctionnaires sont exemptés d’attestation de sortie. Les sans dents qui paient pour ces enculés n’ont pas ce privilège.

      1. Le Gnôme

        Tiens, tiens, le retour des privilégiés et des serfs, ces derniers taillables et corvéables à merci ? Même si le serf avait plus de stabilité fiscale que les gueux d’aujourd’hui.

      2. ClovisB

        Les entrepreneurs peuvent également sortir…j’ai bien une idée de nom de boite, mais j’ai peur qu’il ne soit pas politiquement correct.

  12. Nemrod

    Pour avoir lu plusieurs fois 1984, il me semble bien que l’ennemi combattu est clairement imaginaire…si je puis me permettre Patron.
    Ce qui montre à quel point cette oeuvre est géniale à tout point de vue.

    1. k2000

      et surtout que le livre a été compris par à peine 1% de ceux qui l’ont lu… moi j’ai écrit sur orwell.

      George Orwell, alias Eric Arthur Blair est issu de la bourgeoisie moyenne, fils de fonctionnaire de l’administration des indes qui s’occupait du commerce de l’opium, un arrière-grand-père négrier. Plutôt intelligent et travailleur il sombre durant ses études. A cet instant il veut déjà être écrivain et retourner vivre aux indes. En 1922 à 19 ans il retourne en Birmanie et devient policier, sergent dans la police impériale britannique. 5 ans. Une période compliquée où l’idéologie du moment est de faire régner la loi et l’ordre dans des régions barbares. Blair n’a pas de talent ni de prédisposition à l’écriture. 1927, Londres, il se documente comme il peut en expérimentant, les lieux, les rencontres. Il vivra même comme un clochard, avec du fric néanmoins, faut pas déconner… Il ne produira rien de plus qu’une pneumonie d’ailleurs durant cette période. Par faute d’argent il deviendra professeur. Il commencera à produire un livre en 1933…. Et une deuxième pneumonie, qui stoppera l’activité d’enseignant. 1934 Il sort un deuxième livre et devient libraire. Puis il partira pour la guerre d’Espagne en 1936. Il y sera instructeur, merci la Birmanie. Il participera à des mouvements anarchistes et se prendra une balle dans la gorge. Il partira pour la France en 1937 et Londres 1938. C’est là que la vue entre l’écart du réel en Espagne et comment sont présentées les choses en Angleterre lui fera écrire « hommage à la Catalogne ». Il est à ce moment-là profondément socialiste.
      Son parcours le sculpte pour épouser l’anti impérialisme (mais tout n’est pas dit). Contre la guerre, il critique les fronts armés qui suscitent le conflit et alimentent ce qu’il dénonce.
      Il nuancera sa position. Il est de gauche, tirant sur l’anarchiste, mais Il reste paradoxalement un pro système qui aime quand même son pays (il connait ce qu’il y a en face) disons qu’il est patriotique, qui n’est pas totalement incompatible au demeurant. Il voulait s’engager dans l’armée mais il se fera réformer pour raison médicale. Il sera en 1940 dans une milice sur le sol anglais, une sorte de « au cas où ça vient jusqu’ici ». En 1941 il est producteur à la BBC pour du commentaire diffusé aux Indes.
      Sa vision du conflit et de son impact en Angleterre lui fait miroiter de par son statut de milicien sur sol anglais et de ses convictions politiques qu’il y aura une révolution une fois la victoire sur les nazis [mettez ça dans un coin de votre tête, c’est vital]. Il a un regard critique sur le pays et la manière dont tout est géré et voit ce qu’on formule de nos jours par du « ça va péter » à cause de l’état de guerre.
      « Le lion et la licorne » en 1941 est un vrai petit traité du socialisme, nationaliser les terres, les mines, plafonner les revenus, éducation pour tous, fermer les colonies. S’allier avec la mère patrie du communisme, la Chine. Le délirium classique de l’anar idéaliste, l’opposé total du monde actuel ? héhé… ou pas.
      1943 il démissionne de la BBC. Ira travailler dans un journal de gauche « The Tribune ». Et écrit la ferme des animaux qu’il termine en 44 et sort en 45 à cause de la critique contre l’URSS. [Là aussi, se souvenir d’une désillusion du communisme, vital] En 1945 il démissionne du journal, devient envoyé spécial pour « The Observer » en France et en Allemagne. C’est le début de l’écriture de 1984. Il sortira en 1949. Il est alors résident sur une île en Ecosse en bourgeois bohème avec une vache et de la volaille et joue l’écolo de service qui lutte contre l’érosion et le gaspillage de ressources…. Le rêve idéologique de la résilience absolue passant par l’alimentaire, fantasme inatteignable aujourd’hui en 2020 à l’heure des millions de gens en HLM au passage. Il est malade de la tuberculose et meurt fin janvier 1950.
      Voilà le topo du personnage que tout le monde s’évertue à mettre au sommet de l’écriture dystopique. Un type, de famille aisée, qui après une période rebelle, rentre dans le rang, garde un idéal dans sa tête, finit par rentrer au pays, jouait au clandestin pour comparer la nature humaine entre deux endroits, essayait de trouver du travail en rapport avec sa passion pour la lecture, s’évertuait à vouloir écrire et finit sa vie comme tout socialiste débutant qui critique le système, c’est-à-dire à le défendre une fois qu’il accède à la propriété…
      Il faut savoir que 1984, la torture du rat et la cage avec la tête dedans, c’est une pratique d’interrogatoire aux indes. (D’ailleurs on trouve une version sac de jute dans « porté disparu 2 » avec Chuck Norris au Vietnam…) Il n’a rien inventé dans 1984, il est démontré dans un livre paru en 2005 « Finding George Orwell in Burma » par Emma Larkin, que Blair aux indes était un très bon élément, l’expérience en matière de crime, de vices et des travers, en a fait un bon agent. Comprendre un excellent tortionnaire. « Un officier supérieur efficace ».
      Le postulat qu’il faut comprendre dans 1984 c’est que Orwell n’est pas que Winston mais aussi O’Brien. Il fait son mea culpa pour tout ce qu’il a enduré et tout ce qu’il a également fait endurer. Ici, la dualité est éclatante. Blair était durant sa vingtaine en Birmanie un tortionnaire impérialiste. Le récit officiel ne décrit pas sur quels critères Blair est recruté par les milices anarchistes en Espagne en 1936 mais je doute que ce soit uniquement pour ses talents d’écriture de tracts propagandistes.
      On peut penser que la déchéance au retour en Angleterre fin des années 20 est une punition auto infligée et que la fuite sur l’ile de Jura en Ecosse est un exil, mais si l’on regarde à quoi cela ressemble, le calme, la gnole, le cadre. En plus avec du bétail, je n’appelle pas ça une punition, c’est une retraite. Il se savait malade il voulait finir son récit d’aveu tranquillement. Ni plus ni moins.

      1. k2000

        Au final, la compréhension de 1984 c’est pousser le raisonnement de ce que l’auteur connait très bien, à savoir, réécrire l’histoire, mentir pour que ça rentre dans le discours officiel, manipuler, interdire. Savoir rester à sa place. Et aussi sortir du cadre, la sanction, la rectification, la torture, l’amour, le deuil, quand il perd sa femme atteinte d’un cancer. 1984 lorsqu’on a lu à peu près le parcours du bonhomme, la première chose qui vient à l’esprit : c’est une autobiographie déguisée, il met des éléments de son passé en romance pour faire une thérapie. La deuxième chose… c’est que tout le monde parle du livre, peu l’ont lu, et aujourd’hui c’est un peu la tarte à la crème de la dystopie… ça n’est pas extraordinaire, ni déstabilisant.
        Il n’y a rien d’avant-gardiste hormis la technologie de surveillance dans les foyers, qui était facile à anticiper en regardant l’arrivée du téléphone et de la télévision dans les foyers. De nos jours, « ok google » quand l’écran est allumé, tous les dérivés qui justifient de l’usage d’un système qui collecte en permanence, des enceintes connectées aux voitures , des godes michets bluetooth aux aspirateurs , la télémétrie est totale. Ce côté du réel a largement pulvérisé toutes les craintes de l’après-guerre.
        1945-2020 cela fait quand même 75 ans. Que reste-il de cet ouvrage. J’en retiens deux, essentiellement. Il y a la comparaison entre les 2 minutes de la haine qui sont le quotidien des émissions courtes humoristiques après journal télévisé pour désamorcer la population pendant qu’elle passe à table ou se dirige vers le salon pour la soirée, mais ça ne date pas d’hier les idiots utiles, si encore ils avaient du talent, on est plus épaté par les trucages vidéos pour Cantelou sur TF1 que son talent inexistant de l’imitation, là encore on suit la technique, on se repose dessus…
        Le plus gros morceau, c’est la négation de l’histoire, sa réécriture et la suppression des problèmes par la reformulation positive des choses, la novlangue, ou langue de bois. Un balayeur est un technicien de surface puis un agent d’entretien. Un agent. Zéro zéro pchit. Un employé est un collaborateur. Un échec scolaire devient un écolier en réussite différée. Etc.… je vous recommande sur internet les « conférences gesticulées » d’un monsieur nommé Frank Lepage. Je vous laisse découvrir. Je crois qu’il est communiste, mais il y en a des biens, faut pas croire.
        Ce qui est écrit dans 1984 était pratique courante depuis des années voire des siècles et même des millénaires pour la politique. Le monde a toujours fonctionné en triangle. Il y a le haut qui dirige, incluant les législateurs, mais pas uniquement. Il y a les « applicateurs » au milieu, plus nombreux, voyez ça comme des capos sous le nazisme ou les forces de l’ordre aujourd’hui, on peut voir ça sous l’angle de l’administration également, ça englobe tous ceux qui font respecter le système en fait, et en bas il y a les exécutants, le paysan, le plébéien, l’animal, le sans dent. Celui qui fait tourner le système. Dans la Grèce antique, Platon dans la République explique ce système à trois étages. Les « applicateurs » pour lui ce sont les militaires, les décérébrés, ceux qui ont la « vaillance par le cœur mais pas la tête », ils agissent par conviction parce qu’on leur demande, le péon de base lui, il doit fournir ce dont les deux tiers du dessus ont besoin, l’ouvrier quoi, et monsieur Platon les grosses chevilles, qui dispose d’un esclave personnel, est celui qui sait, c’est le philosophe, l’aristocrate, ceux qui ne branlent rien, à manger à l’ombre la journée. Les députés, sénateurs etc toute la transcription actuelle des jean foutre qui n’ont aucune utilité avérée mais qu’on laisse diriger et finissent par pantoufler dans le privé ou échouent commissaires à Bruxelles et qui eux aussi nous coûtent un pognon de dingue . Dans 1984 le triangle se nomme ANGSOC.
        Ce qui est triste dans l’avènement de la technologique qui fournira les réseaux sociaux, c’est que pendant longtemps on a cru que le pouvoir s’immisçait dans la vie des gens, alors que depuis les années 2000 ce sont les gens qui mettent d’eux-mêmes en ligne leurs vies privées – sans rien payer – et qui s’insurgent qu’on fasse du processing et du ciblage marketing avec les données gracieusement récoltées, ou encore qui s’indignent quand un piratage a lieu et que les informations ont été dérobées.
        Ou pire, quand on orchestre des vols de photos intimes sur un téléphone pour une star qui décline pour faire le buzz pour relancer la carrière avec un album qui sort dans les jours qui suivent ou un film… Une forme nouvelle de campagne de publicité. En France on a bien un collectif de has been qui font les restau du cœur pour de l’exposition médiatique et n’ont strictement rien à foutre des nécessiteux, enfin, vu qu’aujourd’hui on peut aller chercher des rations alimentaires en Mercedes … tout est relatif.
        Ce qui est révélateur, c’est que la mentalité a évolué plus lentement que le progrès technique et désormais c’est l’humanité qui suit la technique, ce n’est plus l’humanité qui impulse un besoin auquel on répond, ce sont les industries qui créent le besoin et l’humanité y cède. Et comme toujours une fois que ça passe par le moule à cons nommé Hollywood, les gens applaudissent, rigolent, gloussent. Vendez-moi ce stylo .

        1. bob razovski

          Honnêtement, je n’ai pas compris le 1/4 de ce que vous écrivez, mais il y a une chose qui m’intrigue : Faut-il connaitre la vie d’Orwell pour comprendre 1984 ? Je trouve que le livre se suffit à lui-même (comme toute oeuvre bien faite, d’ailleurs)

          1. k2000

            Avec une conception littéraire typique à la Derrida, tu as effectivement le droit de trouver tout ce que tu veux, meme que la couverture soit jolie par exemple. lol

            ptin je me marre mais je devrais pas en fait, enfin, surtout pour toi.

        2. Adresla

          J’avais déjà lu 1984 par le passé. Mais je n’ai jamais cherché à savoir qui était ce Blair. Je ne savais même pas que Orwell était un pseudo ! Je suis un ignare. Mais je me soigne comme je peux.
          Quand a cette chère langue de bois, je me souviens que Georges carlin la critiquait déjà en son temps.

          1. bob razovski

            Les pseudos sont monnaie courante en littérature, cela n’enlève rien à l’oeuvre. Qu’Ayn Rand ne s’appelle pas Ayn Rand, est-ce un obstacle à la compréhension de « La Grève » ?
            Par contre, je reconnais que ça peut faciliter la comprenette de la politique, quand on sait par exemple que Marie Lepen s’appelle en fait Georges Marchais.

  13. bob razovski

    Le nom retenu est un chef d’oeuvre de novlangue :
    Digital Green Certificate… Y’a un côté bio.
    Et j’imagine très bien l’alternative au Green Certificate : Le Green Soylent. Vous refusez le premier, vous deviendrez le deuxième

        1. k2000

          y a pas de cauchemar, y a une logique d’escalade dans la connerie par fuite en avant, y veulent automatiser, numériser pour compenser la dégénérescence intellectuelle depuis le XIX° siècle qui généralise la notion socialiste romantique ( voire l’incommensurable tas de merde littéraire que produit le siècle et le XVIII aussi d’ailleurs … – quand voltaire réécrit meslier ou quand on attribue morelly à diderot, bref, ceux qui ont le tableau d’ensemble, rigoleront )

          alors qu’on est en crise systémique, plus de ressource, sans détruire les plages de valorisation, et qu’on relance systématiquement en créant un stress qui ne fait qu’accroitre les pbs au lieu de les régler.

          nous ici personne le connaitra le cheminement on mourra tous, mais dans 50 ans maximum ca finira en guerre mondiale. numériser quand y a un shift énergétique qui fait un bon gros x2 sur les ressources, forcement ca marche qu’un temps.

          après 50 nuances de mesures de veran, on aura bien un con de ministre de l’énergie nous parler du mouvement perpetuel…

          le problème fondamental de l’echec socialiste et de l’utopie c’est de ne pas pouvoir avoir de vision dynamique du système et du devenir historique, en sus de ne pas savoir établir de lien entre la structure sociale et l’économie qui contribue à l’engender. les représentations sont figées dans le temps et ont toujours un recours à l’imaginaire éloigné dans le temps ou l’espace, platon, hipodamos, phaléas, plus tard more, campanella, fenelon, vairasse, morelly, rousseau, la clique des illuminés du XVIII et les tarés du XIX, y en a aucun qui à part montesquieu dans quelques éclairs de lucidité a compris.

          on échappera pas à la critique actuelle de l’état du monde, de propositions pour l’améliorer mais en faisant abstraction des réalités physiques, (ressources), économiques, (on imprime). fondamentalement y sont pas méchants ces gens là (pour la branche principale), faut juste pas les écouter et surtout…. putain de merde… ne pas les mettre au pouvoir parce qu’ils promettent la lune. il est la le pb !!!!

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je te trouve dur avec la production intellectuelle des XVIII et XIXème siècles. Certes Diderot ou Voltaire sont de modèles de malhonnêteté et de mauvaise foi (l’addition de Diderot au récit de Bougainville étant un sommet du genre), mais on y trouve aussi les lettres ecclésiastiques, Bougainville, Saint-Simon et Montesquieu.
            Pareil au siècle suivant, Chateaubriant, Tocqueville ou Bastiat relèvent le niveau. Je n’ose parler de Bloy ou de Thérèse de Lisieux…
            Même chez Hugo on peut y trouver le meilleur, qui côtoie, en effet le pire : sans lui que resterait-il de Notre-Dame ou du Mont Saint-Michel ? Et puis n’a-til pa affirmer que le romantisme, c’est le libéralisme dans les arts ?

            1. k2000

              #trash on

              j’ai pas tout lu bien évidement, mais systématiquement je m’aperçois que le romantisme c’est distiller de la sociale démocratie avant l’heure et propager cette tare mentale des incapables à la conceptualisation économique et sociale temporalisée dont tout le XIX s’est inspiré qui vient des aspirants communistes du XVIII qui ont mis 1 siècle à comprendre que pour faire changer les choses, ne rien dire jusqu’à sa mort ( meslier ) n’aide pas tellement, que critiquer de son vivant, ( morelly ) quand on est pas connu face à du rousseau c’est peine perdue, et que l’unique solution c’est de tout niquer ( babeuf ) peut avoir des conséquences improbables.

              le XIX c’est dégoulinant et convenu de naturalisme pour enterrer l’ancien régime et se fout ouvertement de la gueule des gens tant qu’on a son petit chèque. Comment s’étonner du XXI, mention spéciale aux policiers.

              le XIX c’est le moule qui donne Derrida cent ans après: l’anti raison, l’anti morale, c’est l’émotion et le rêve. c’est du néo utopisme. On est des bites, on entrave rien, la vie c’est dure, alors changeons la réalité. yioupiiii. La encore on peut constater l’héritage aujourd’hui.

              pour moi, le romantisme c’est le siècle qui permet de faire passer le fistfucking de la condition humaine à l’ère moderne avec un peu de pommade.

              #trash off

      1. bob razovski

        Hé bé… Jamais j’aurais imaginé que ça soit possible un jour !
        Accepté par toute une population, et sans SOMA, en plus…

        1. Pierre 82

          Ne vous tracassez pas, le soma arrive: bien sûr, ça a changé de nom, on appelle ça libéralisation des substances récréatives. Le cannabis a cet avantage énorme sur l’alcool, c’est que ça ne rend pas violent (enfin je ne suis pas certain, c’est juste qu’il me semble, je ne suis pas spécialiste…)
          D’ici qu’il soit remboursé, ça ne devrait pas tarder amha…

          1. Dr Slump

            Non, le cannabis reste une plante subversive, parce que plante justement, hors du contrôle du conglomérat pharmaceutique-médical.
            Le soma d’aujourd’hui ce sont les anti-dépresseurs et les anxiolytiques, dont la consommation déjà élevée a du connaître un nouveau bond depuis le début des confinements.

          2. Dr Slump

            J’ajoute que la légalisation est une arlésienne en France. A chaque nouveau président le sujet est évoqué, mais jamais rien n’est fait: il faut croire que maintenir le statu quo sur ce sujet reste plus avantageux.

            Et depuis l’arrivée du covid, la nouveauté est le remboursement des consultations psy, décidé par des mutuelles. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle du tout: la médicalisation et l’étatisation de la psy est en route.

            1. pabizou

              Pas le choix, comment continuer à plumer le pigeon si les flics doivent faire face aux chances pour la France qui vivent du trafic, ils pourraient même décider d’étendre leurs territoires où il ne faut pas .

            1. Grosminet

              C’est comme dans bien des domaines, c’est avant tout la mesure qui compte, mais bon, apparement la mesure c’est pas votre truc

                1. Grosminet

                  « Il ne me semble pas » . SVP, sans vouloir être désagréable, évitez de parler de choses que vous ne connaissez pas. Et encore une fois, comme je l’ai déjà écrit en ces lieus, le cannabis, comme problème de santé publique, c’est de la roupie de sansonnet par rapport à alcool. Donc on fait quoi ? On interdit l’alcool ? Et le tabac ? Et le sucre ? Et la graisse ?

                    1. Grosminet

                      J’ai bien peur que celui de nous deux qui ne soit pas calme, c’est bien vous… quant à sortir des arguments, j’attends les votres à propos de « le premier pétard compte » et SVP, Il me semble qu’on est entre gens biens élevés ici, donc me pour tutoyer si ça vous embêtes pas trop, il faudra demander la permission…

          3. bob razovski

            @Pierre 15h02
            J’ai côtoyé quelques spécimens accros au THC (toujours coooooool ouaaaaaiiiiiis), et j’ai pu noter que la phase de manque se traduisait chez eux par une agressivité peu commune. Et là, adieu le coooooool ouaaaaaaiiiiis tuwouaaaaaaa…)
            Comme le dit Théo, ça doit découler d’une phase de parano intense.
            Disons que dans le cas de l’alcool c’est l’usage qui rend agressif tandis que dans le cas du THC, c’est son manque qui rend agressif.

            1. Pierre 82

              Il se fait que j’ai deux neveux qui sont tombés dans cette merde à la fin de leur adolescence. Ils étaient devenus des loques humaines, avec une volonté réduite à néant. Après quelques cures, ils ont fini par donner l’impression d’en sortir, mais ils rechutent de temps en temps. Un peu moins gravement, mais bon, ça reste globalement pas terrible… un des deux a fini par se mettre en couple avec une autre babosse, à avoir un enfant, en travaillant de manière intermittente, l’autre est devenu travailleur social, donc fonctionnaire, et célibataire invétéré…
              Bref, je suis devenu franchement opposé à toute forme de légalisation de cette saloperie, ce qui m’a d’ailleurs déjà valu quelques volées de bois vert de certains, sur ce même blog. Je maintiens ma position. Mais on est hors sujet.

              1. Dr Slump

                Le cannabis est contre-indiqué pour les jeunes adolescents, car il peut perturber le développement de leurs circuits neuronaux, inachevé à leur âge. Mais l’interdiction n’est pas une solution: on en voit déjà l’inefficacité!
                Comme pour l’alcool, on devrait éduquer les gens à son usage, ses propriétés et ses risques, et réfuter toutes les idées reçues stupides que les gamins se transmettent à ce sujet. On apprend bien à conduire à des gamins de 16 Ans, on peut bien leur apprendre à le consommer avec discernement, et en toute connaissance de cause.

              2. Theo31

                On légalise. En revanche, tu paies bien plus cher ton assurance maladie ou tu paies l’intagralité des soins si tu es malade.

        1. bob razovski

          La question que je me suis posé quand j’ai entendu cette connerie : Est-elle est dupe ou joue-t-elle la comédie pour la vitrine ?

          1. Pierre 82

            @bob: à mon avis, un peu des deux. Pou survivre dans une dictature, il faut développer son sens de l’humour. Les citoyens soviétiques étaient passés maître dans cet exercice.

            1. bob razovski

              Ca veut dire que les Chinois ont largement dépassé les Russes dans l’exercice de l’humour. 😉
              Parce qu’au moins, le Russe époque soviétique bossait au niveau de ce qu’il était considéré, ce qui était un juste retour des choses. Tandis qu’aujourd’hui, le Chinois a un peu tendance à faire tourner la machine « monde » à lui tout seul.

              1. Pierre 82

                Il y a une grosse différence entre les Chinois et les soviétiques: c’est que leur niveau de vie s’est considérablement amélioré ces dernières décennies. Donc, le Chinois de base est plutôt enclin à considérer l’empereur Xi comme un bon empereur. Mais attention: cette médaille a un revers: le parti communiste au pouvoir a une obligation de résultat. Si le niveau de vie baissait brutalement, elle pourrait être rapidement remise en cause, et Xi serait rapidement limogé. Ce n’est pas le cas pour le moment, et à la réflexion, je me demande si ce reportage, probablement fourni gracieusement par les autorités chinoises à nos paresseux de journalistes, ne ferait pas partie de la psy-op pour maintenir la pression en occident, leur faisant croire que la vie en Chine ressemble vraiment à ça.
                Il me semble avoir vu quelques commentaires de Français vivant en Chine et qui n’ont pas observé du tout ce type de flicage, même à Pékin. J’ai tendance à adopter les thèses du cite Covidémence sur le rôle assez trouble de la Chine dans toute cette histoire…

              2. Janus

                Lisez Lucien Bodard, vous saurez pourquoi le citoyen chinois bosse et respecte peu ou prou les règles du jeu. Tant que Xi et ses successeurs amélioreront chaque année le sort des chinois -ce qui est le cas avec une croissance supérieure à 3% par an- ils joueront le jeu. Si « le mandat du Ciel » est retiré à Xi ou ses successeurs, ce sera plus difficile. Et quand ce peuple se met en rogne, ça saigne férocement.
                Les révoltes contre la révolution culturelle de Mao à Canton ont fait des millions de morts…

                1. Pierre 82

                  Des milliards de morts, vous vouliez dire, sans doute… rien qu’à Canton. Et Sam qui prétends que c’est moi qui suis excessif…

                    1. Pierre 82

                      @Sam: Par les temps qui courent, j’ai vraiment besoin de me défouler un peu entre personnes de bonne compagnie et de bonne composition, le tout dans la joie et la bonne humeur. Et j’ai toujours adoré exagéré, en rajouter des caisses. La sardine qui bouche le port de Marseille, ça me parle, instinctivement (le cargo du canal de Suez également, et d’ailleurs pour les mêmes raisons). J’ai l’impression d’être mieux compris. La ligne claire, en quelque sorte.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Si je comprends bien, chacun est acteur de sa potentielle mise en quarantaine ? Fliqué par soi-même, ça parait énorme, même au pays de Mao.
          Et si le flash code ne fonctionne pas ou que le smartphone est éteint par inadvertance, que se passe-t-il ?

          1. Pierre 82

            Ils ne sont pas fliqués que par eux-même. A côté de chaque check point QR code, on peut voir qu’il y a un garde en civil. Et m’est avis que s’ils te disent de ne pas passer, tu obtempères sans discuter. Une balle perdue est vite partie.

      2. Pierre 82

        Le ton du commentaire, c’et la cerise sur le gâteau: on a l’impression qu’il s’en réjouis, et il appelle ça « une vie normale », où on respire mieux, mais toujours avec le masque. Cauchemardesque. J’aurai pris le maquis, et sans doute, j’aurais été abattu par la Gezundheitsdstaatspolizei avant qu’on en arrive là. D’ailleurs, parti comme on est, ça s’appellera plutôt la 国家卫生警察 (prononcer Guójiā wèishēng jǐngchá)

          1. Higgins

            À ce sujet : https:/ /leblogalupus.com/2021/03/26/facebook-est-poursuivi-en-justice-en-france-pour-ne-pas-avoir-suffisamment-censure/

            1. Dr Slump
    1. Ba

      En tout cas on comprend mieux pourquoi le gouvernement tenait absolument à faire l’appli covid avec des serveurs centralisés qui stockent les données et non avec uniquement les informations stockées sur les smartphones. Macron commençait déjà à préparer l’infrastructure de son système de qr code qui va indubitablement devenir l’instrument principal de la dictature.
      Imaginez Macron ou un autre dictateur n’aura plus qu’à appuyer simplement sur un bouton pour vous empêcher de vivre complètement : pratique pour faire dégager les opposants politiques et également les simples complotistes (comme moi).
      On peut également imaginer que ça fera à terme partie des sanctions pénales : Monsieur, je vous condamne à 6 mois de qr code négatif (et là le gouvernement aura la possibilité de raffiner en fonction des endroits : vous pourrez être autorisé dans les centres commerciaux, mais privés de restaurants et de cinéma et de voyages à l’étranger).

  14. Dr Slump

    Le pass sanitaire est le cheval de Troie d’une autre idée, plus perverse encore: cela implante dans les esprits la croyance que la santé dépend avant tout de la vaccination. On fait du vaccin l’alpha et l’oméga de la santé.

    Et s’ils rendent le vaccin génique contre le covid obligatoire, pourquoi ceux qui nous gouvernent s’interdiraient-ils de rendre les autres obligatoires aussi?

    Je vous invite à lire comment l’entreprise Moderna elle-même présente son projet de vaccin à ARNm: comme un software, un programme, auxquels ils pourraient ajouter des modules, faire des mises à jour, etc. Employer ce langage informatique pour ce qui concerne la santé n’est pas anodin. Cette vision mécaniste de la santé est infecte et mensongère, cela revient à réduire les humains à des machines, à qui on injecte des substances pour les entretenir selon des critères et des objectifs qui leur échappent complètement.

    Qu’on se le dise: si tout le monde continue de faire comme si tout ceci était normal, alors il n’y aura jamais de « retour à la normale ».

    1. Rick Enbacker

      52% des Français pour le pass sanitaire et 50% pour le passeport vaccinal selon les derniers sondages, ils ont eu les Français à l’usure… Ca promet…

      1. Lorelei

        De même qu’on porte le masque pour éviter les fruits de saison,on se fera vacciner pour pouvoir consommer (voyage, achats, ciné…). C’est écrit à la première ligne du rapport Soylent Green Ever: » Le droit des citoyens de l’Union de circuler et de résider librement dans l’Union européenne est l’une des réalisations les plus appréciées de l’Union et un moteur important de son économie. »
        Circulation=moteur de l’économie

        1. durru

          Et comme leur unique but est de mettre l’économie par terre, car seuls des gens pauvres et dépendants peuvent être facilement contrôlables, on sait ce que tout ça va donner…

        1. k2000

          sondage ?

          Sofres appartient au fils de madame macron ( vice président ) et ce depuis 2016 via le rachat par kantar.

          ca aide pour 2017…. donc pour 2022…

      2. MCA

        Ce ne sont que des conneries propagandistes.

        Y-a t’il ici une seule personne à qui on ait demandé son avis?

        Eteignez votre télé, c’est la première action de résistance à mettre en œuvre.

        Si vous tournez le bouton sur la position OFF, ces clowns et leur intox n’existent plus instantanément.

        1. Pheldge

          MCA, les bons jours, nous sommes une grosse vingtaine* ici … alors rapporté au 67 millions d’habitants, ça te fait une probabilité d’être interrogé pour ce type de sondage, plutôt dérisoire …

          *avant le confinement, ça variait entre 17 & 18 selon que le Papet était claboté ou pas 😉

            1. Pheldge

              merci major, mais c’est vraiment une adaptation très, très libre … il met trop de poudres différentes : curcuma seul dans la vraie recette , et encore, il y a des débats houleux dans les familles sur le sujet. Par charité,
              je passe sur le mélange de saucisses -des merguez, quelle hérésie- . Quant à la patouille finale obtenue en mélangeant les haricots, ça tient plus du « cassoulet exotique », et encore Theo risque de m’insulter pour cette comparaison hasardeuse !

              la meilleure réponse qu’on puisse lui faire, c’est :

          1. MCA

            Remets donc tes tablettes à jour,

            Le Boos s’enorgueillit d’avoir au moins(*) 6000 lecteurs assidus.

            Et m’est avis que l’auditoire ne fait que croître et embellir…

            (*) ce qui me paraît sous-estimé vu la qualité des billets et la finesse d’esprit des commentateurs et tateuses).

            1. Pheldge

              ah, ça a baissé ? il me semblait me souvenir de 8000 pages lues/jour … 😉
              Black appart, rapporté à 67 millions, ça reste un fini t’es si mal !

    2. P&C

      Bruno le médium faisait pareil pour vendre la médiumnité aux boomers. Le langage informatique fait paraitre scientifique, donc sérieux.

      Assimiler le vivant à une machine est une tendance lourde.
      Déjà, parce que la biologie et les sciences du vivant en général sont faites par des ingénieurs et des universitaires en sciences, qui ont une approche mécaniste.
      Mais aussi parce que les connaissances ont permis de rationaliser les procédés.
      Avec le génie génétique, les polymérases, les enzymes de restriction… et maintenant crispr cas, tu fais littéralement ce que tu veux dans un génome.
      Dans l’agroalimentaire, les animaux ne sont plus que des machines à produire.

      1. douar

        ça, c’est ta vision.
        Dans la réalité, c’est un peu plus compliqué.
        Effectivement, un animal de rente, on lui demande de produire, pas de chanter la marseillaise.
        depuis les débuts de l’agriculture, l’homme n’a cessé d’essayer la productivité de ses cultures, de ses animaux; il suffit de comparer des vieilles variétés de blé (épeautre) avec celles d’aujourd’hui, de comparer les souches de volaille de chair.
        la technologie d’aujourd’hui permet d’accélérer la sélection, mais cela reste de l’élevage avec ses aléas. Idem pour les productions végétales.
        Un bon éleveur saura avant les autres détecter les problèmes de ses animaux et interviendra ou pas.
        ce n’est pas au parlement de décider.
        C’est d’ailleurs une analogie intéressante avec la gestion du Covid: un bon médecin choisira un traitement précoce en bon clinicien, sans attendre les recommandations d’en haut, avant que ça ne parte en vrille.

        1. P&C

          Ma vision ? non, juste la réalité. Je bosse dans l’agro.

          Je n’ai pas halluciné les poulets de chair qui croissent jusqu’au poids d’abatage en 33 jours.
          Ni les vaches fistulées, ni les recherche sur l’assimilation de l’amidon et la production laitière.
          Ni les recherches sur l’alimentation et la sélection des souches les plus adaptées pour économiser sur les rations.

          Je ne nie cependant pas le rôle de l’éleveur (un élevage, ça peut partir en sucette vite… une épidémie pas gérée à temps, et hop, la moitié de tes lapins y passent) et oui, ça reste du vivant… on ne décrit pas un taureau comme une voiture, c’est bien plus variable. (oui, même un taureau Holstein bien sélectionné peut être plus gros qu’un charolais).

          1. baretous

            Oui, à partir du moment ou sur une vache la césarienne est systématique pour sortir le veau et qu’au bout de 3 césariennes la vache part à l’abattoir.. ou qu’une Holstein ne peut plus marcher à cause de ses 40 litres de lait/jour.. un lait qui doit faire l’objet de l’ultrafiltration pour avoir un taux correct de caséine transformable

    3. LaVitreCassée

      Clairement. Le covid devient une religion dont le « miracle messianique » est le vaccin. Et on a aussi les fanatiques religieux.

      D’ailleurs, le langage utilisé est intéressant :

      Delfraissy il y a quelques semaines parlait de  » virus intelligent, voir diabolique  »

      Attal chez P.Praud il y a 2 ou 3 jours évoquait une situation  » surnaturelle »

      Et Macron dans un récent discours théâtral « on est trop rationnel » au sujet de l’Europe et des décisions prises.

      Et le pire c’est que ces guignols, dont le discours relève de la croyance, voir de la religion, justifient leurs saloperies au nom de la « science ».

      1. pabizou

        Vous pouvez trouver le texte intégral, annexes comprises, d’une plainte en référé déposée auprès du tribunal de Paris . Je ne sais pas s’il en sortira quelque chose ou pas, mais la plainte mérite d’être l’UE . France soir d’aujourd’hui, je comprends de mieux en mieux pourquoi Bachelot faisait le maximum pour bloquer ce journal, c’est un sacré poil à gratter ….

      2. P&C

        Delfraissy est sénile. Un virus est tout sauf intelligent, ce n’est même pas un être vivant, il n’a aucun processus biochimique. Il est incapable d’apprendre, il mute parce que sa photocopieuse à ARN est foireuse.

        Attal est un con. Des épidémies, y en a, ce n’est pas première, ça ne sera pas la dernière. Surnaturelle mon cul… qu’il ne joue pas à Plague, il va péter les plombs.

        Les guignols de Qanon ont la même tendance : transformer leur mouvement en religion sauce new age pour ne pas avoir à fournir d’explications logiques.

        Oui, les grandes épidémies genre peste noire donnaient lieu à des élucubrations mystiques… mais elles fauchaient jusqu’à 50% de la population !

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Le dogme des communicants et des progressistes est de considérer que la vérité se fabrique, que celui qui fait la meilleure propagande décide du réel. Ce dernier n’est donc vu que comme une construction a posteriori, faite en fonction des besoins.
        Mais il est insensible à la propagande, ce con de virus ! Et la réalité s’impose, et par la force de quelque chose qui ne se voit pas, qui pis est …
        Quand on ne croit pas aux lois naturelles, toute réalité qui s’impose d’elle-même est une remise en cause radicale de toute leur vision du monde. L’état n’est pas tout-puissant et le réel ne se fabrique pas : c’est toute leur conception de la vie qui se dissout. Il faut peut-être lire à cette aune leurs réactions désordonnées, ils ne savent plus où ils sont, littéralement.

        1. LaVitreCassée

          Selon ses « amis » Macron en plus d’être une p*te est un manipulateur.

          Ce principe de société du « story telling » lui va très bien.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            C’est assez évident, il suffit de se rappeler sa campagne de 2017. Sauf que face à un virus, ça ne lui sert à rien.

    4. Dr Slump

      « we are actually hacking the software of life »
      « they (Moderna) think of it like an operating system, which the Moderna website indicates as “Our Operating System”

      https ://dcdirtylaundry.com/bombshell-moderna-chief-medical-officer-admits-mrna-alters-dna/

      1. Nemrod

        Ca me fait penser à Jurassik park quand Goldblum qui écoute le fondateur du Parc se demande comment ce truc sans failles va foirer.
        Et ça foire !

      2. P&C

        L’article va trop vite à la conclusion…

        Transformer une bactérie en y incluant un plasmide modifié, c’est du hacking ? pourtant c’est une manip courante en biotech.

        Les ARN m ne durent pas longtemps dans la cellule… il faudrait au minimum une transcriptase inverse reconnaissant l’ARN +, et qu’il y ait les séquences qu’il faut pour être inclus dans l’ADN.

          1. P&C

            Les rétrovirus le font. Mais ils amènent les enzymes nécessaires avec eux.

            Il te faudrait :
            – amener les protéines nécessaires, via des ARN messagers pour les faire fabriquer sur place. Chez les eucaryotes 1 ARN messager = 1 protéine.
            – ton ARN messager d’intérêt doit non seulement comporter toutes les séquences nécessaires à la reconnaissance par les divers éléments qui vont devoir travailler dessus, mais en plus soit s’insérer à un endroit précis du génome, soit coder pour les séquences régulatrices de l’expression du gène…
            – le tout en passant par dessus les mécanismes de contrôle de la cellule.

            Un ARN de rétrovirus modifié ferait mieux le boulot, mais tu vas devoir tout de même injecter d’autres ARN messagers, codant pour les protéines dont la fameuse transcriptase inverse.

            Editer un ADN, ça se fait via des enzymes de restriction et des techniques de biomol. Sur un ARN, je ne sais pas.

            En théorie, c’est possible. Mais ça demande du travail…

            1. Husskarl

              Je crois qu’ils en ont les moyens et que nos traitres de gouvernements mettront la main à notre portefeuille si il le faut.

        1. Dr Slump

          Ok pour la transcriptase inverse, à court terme. Mais à long terme? A force de se faire injecter de l’ARNm annuellement, plusieurs fois par an, peut-on affirmer que cela n’aurait aucun effet sur l’ADN au bout de 10, 20, 30 ans, à l’échelle de populations entières? Ca c’est juste la première question.
          Deuxième question, la question qui tue: qu’est-ce qui me prouve que Moderna et associés ne vont pas prévoir, dans le futur, d’ajouter des séquences ou des manip’ sur l’ADN dans leur « logiciel » ?
          Qu’est-ce qui me garantit qu’en commençant avec l’ARNm, ils ne vont pas continuer directement avec l’ADN, selon le principe du petit doigt dans l’engrenage?

          1. P&C

            Pour la première question : à priori non, les ARM messagers n’ont pas une grande durée de vie.

            Deuxième question : rien. S’ils veulent être vicelards, ils te mettront un ARN de rétrovirus de derrières les fagots pour insérer de nouvelles fonctions. Reste à en contrôler l’expression…

            C’est tout l’enjeu des recherches autour de CRISPR/Cas9.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Question supplémentaire :

              Quelle est la durée de vie de la protéine codée par l’ARNm ? La durée d’efficacité du vaccin en dépend directement.

              1. P&C

                Aucune idée. La protéine est sensée être reconnue comme antigène. Si elle est soluble, un macrophage viendra la bouffer. Si elle est portée par une cellule, la cellule sera flinguée et ses restes bouffés, ou seulement bouffée.

                En général, la réponse immunitaire primaire prend une semaine, la secondaire est bien plus rapide et efficace.

              1. Pythagore

                Proposes à ton ami de se faire injecter des céllules souches de baleine (variant Mo big dick).
                Ou alors, il y a le bouturage, ca marche bien avec les plantes.

                1. Pheldge

                  le bouturage c’est pas con : ça te garantit un bout dur, et la femme te remerciera en te disant « aaaaaahhhh, bout dur, je sens ! » 😉

          2. MCA

            « A force de se faire injecter de l’ARNm annuellement, plusieurs fois par an, peut-on affirmer que cela n’aurait aucun effet sur l’ADN au bout de 10, 20, 30 ans, à l’échelle de populations entières? »

            S’il leur pousse des nageoires, tu auras la réponse à ta question 😆

            1. Pheldge

              « A force de se faire injecter de l’ARNm annuellement » : bah ça fait des années qu’ils s’en font injecter analement …

  15. Mildred

    Et pour ceux que votre article aurait trop déprimé, signalons cette tribune de l’historien Luc Mary pour V.A. qui proclame : « L’esprit de révolte est indissociable de l’esprit français » et n’hésite pas à conclure : « Assurément, les révoltes en France sont aussi riches d’avenir que de passé… »
    Ça promet, comme dit l’autre !

    1. heli0gabale

      Ça rassure pas tellement, depuis la Révolution quasiment toutes les révoltes en France sont d’essence communiste…

            1. heli0gabale

              Tous les bons legs libéraux de la Révolution sont passés à la trappe de toute façon, qu’est ce qu’il en reste de positif aujourd’hui finalement ?

      1. Raoulos

        Le nombre de fois ou je commence à écouter un français qui « en a gros »,
        et le temps de me dire « ah cool, un autre révolté », déception ça y est il a déraillé sur célafotoliberalimse vituneloi-vitunaide….

  16. durru

    Un bémol toutefois à toute cette possible évolution.
    Malheureusement toujours pas traduit en français ou anglais, le message de la présidence roumaine, transmis officiellement à ses partenaires lors de la réunion en visio d’hier, est le suivant :
    Concernant la proposition faite par la Commission Européenne sur la mise ne place d’un certificat digital, le Président Klaus Iohannis a réaffirmé la nécessité pour celui-ci de ne pas créer des discriminations entre les citoyens UE. Le Président de la Roumanie a souligné que ces certificats ne devraient être utilisés qu’à des buts médicaux et sans affecter la liberté de mouvement à l’intérieur de l’Union.

    Pour ceux qui veulent s’amuser avec Google Translate :
    https://www.presidency.ro/ro/media/participarea-presedintelui-romaniei-domnul-klaus-iohannis-la-reuniunea-consiliului-european1616704928

    J’ai l’impression que la situation devient vraiment sérieuse. Même l’information ci-dessus a été peu relayée par les médias roumains, surtout ceux proches des amis de Macron (eh oui, le monde « corporate » est très progressiste, en Roumanie aussi…). Il faudra commencer à compter ses amis.

  17. MarieA

    Je vous conseille de lire l’article d’Actu.fr sur les rondes citoyennes mis en pièce jointe par H16. C’est assez…édifiant!

    Extraits :

    « c’est l’hécatombe […] Nous estimons que 10 % du corps enseignant est contaminé […] nous avons eu des retours d’employés qui nous ont dit qu’ils étaient malades ou cas contact »

    !!!

    « « Nous disons aux gens que nous croisons dehors qu’ils doivent être chez eux »,
    […]
    « C’est l’heure d’aller au dodo ! » […]
    « Vous allez rater le feuilleton » »

    mdr

    « À l’issue de près de deux heures de rond, le bilan est positif au vu du peu d’habitants croisés dans les rues de la Ville.
    La vigilance reste malgré tout de mise. »

    o_O

    Quelle bande de tarés.

    https://actu.fr/normandie/val-de-reuil_27701/a-val-de-reuil-des-rondes-nocturnes-pour-veiller-au-respect-du-confinement_40487455.html

    1. bob razovski

      J’attends avec impatience que ça arrive dans mon village, là on va se marrer.
      On sera tous volontaires, histoire de déconner en se baladant, tout en trinquant afin de passer de « citoyens qui font des rondes » à « citoyens complètement ronds »

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Puisque ses sous-merdes abandonnent leur domicile pour jouer les supplétifs de la police politique, n’est il pas possible qu’un petit incendie se déclare chez eux en leur absence ?

      1. Raoulos

        Ou même une simple serie de lettres anonymes.
        Si il commençait à ne pas y avoir que des avantages à être un parfait petit collabo, si il commençait à y avoir la moindre ombre du doute d’un risque, les afreux resteraient bien à leur place.

        Maintenant la cause semble tellement perdue, ça parait plus sensé de penser à quitter le navire en contrôlant les dommages que de mener ce type d’action clandestine qui de toutes façons seraient férocement diabolisées, minimisées et pourchassées par toutes les polices du monde et leurs amis.

    3. Lorelei

      Je ne comprends pas que la personne qui parle ne bugge pas sur son propre constat: dans les écoles,les gens sont contaminés en grand nombre (10%! et rien n’est fermé) mais je vais d’obliger quelques personnes qui traînent à rentrer chez eux.

        1. Lorelei

          « Depuis la semaine dernière, c’est l’hécatombe. Toutes les sonnettes de toutes les écoles se sont agitées en même temps. Nous estimons que 10 % du corps enseignant est contaminé. Dans nos services, nous avons eu des retours d’employés qui nous ont dit qu’ils étaient malades ou cas contact. Nous voyons qu’il y a une réalité de la maladie. »
          Dixit: Le maire, Marc-Antoine Jamet (PS), ne cache pas son inquiétude face à cette nouvelle vague « jamais vue à Val-de-Reuil » :
          De rien

  18. LaVitreCassée

    Le masque de « nez » maintenant…. On va vraiment passer pour des gros « pébrons » aux yeux des générations futurs si on continue à accepter ce genre de débilités :

  19. glot

    Il faut supprimer l’ENA qui fabrique des oppresseurs.
    Est-ce dans le programme politique du général Antoine Martinez, candidat en 2022 ?

  20. Francis Lacan

    Glacial, terrifiant, mais tellement évident. Pourquoi ne sommes nous qu’une infime minorité à nous inquiéter de la mise en place insidieuse d’une gouvernance mondiale autocratique et totalitaire ?

    1. Husskarl

      Parce que la norme est confortable, accepter la norme est facile, la norme est par définition le fait de la majorité. La majorité plie à tout sans remous, regarder la tv est plus facile, ne rien dire est moins risqué. C’est pareil à l’école, au boulot et chaque jour avec 90% des gens.

        1. Husskarl

          Parce que je n’ai jamais aimé les choses qui n’ont pas de sens et donc les autorités sans justification logique.
          Pour le dire autrement, je suis différent, jamais dans le moule. L’argument ad hominem non, les profs qui ont raison parce qu’ils sont profs non, les lois ineptes, non.
          Je ne sais pas comment pensent la plupart des gens mais ce que je peux constater c’est que lorsqu’on se parle, on ne se comprend pas. Nous vivons sur deux planètes mentales totalement étrangères.

      1. Raoulos

        Et je dirais surtout à contrario, refuser la norme est risqué, et de plus en plus.
        Si vous le faites ouvertement vous allez être censuré, menacé, viré, ostracisé, peut être même doxé et harcelé. Vous et votre famille.

        Il faudrait prendre en compte la zone grise de gens qui ne peuvent pas assumer le risque de se positionner ouvertement contre la norme, mais n’en pensent pas moins, et pour peu que ça devienne moins risqué, le feront.
        Une sorte d’iceberg je pense.

        1. Husskarl

          Oui, le confort est l’opposé du risque. Mais même lorsque le risque est minime (commençons par l’école), quasi personne n’aura une opinion originale, réfléchie sinon vraie, et différente de la norme.

          Etre en dehors de la norme suppose de justifier son point de vue, combattre celui des autres et récolter des emmerdes. Justifier, combattre c’est fatiguant intellectuellement, récolter les ennuis est usant. Plus simple d’adhérer à la doctrine de la majorité ou du prof.

        2. Nemrod

          Vous devriez faire échouer l’installation d’un centre de migrants dans votre village.
          Avec votre tronche de gros raciste évidemment partout dans le journal et même à la télé…tout en étant commerçant sinon c’est pas drôle
          C’est fun et ça permet de voir si vous avez des amis et lesquels et s’il vous reste des balloches.
          J’ai toujours de quoi bouffer et toujours des glaces chez moi.
          Par contre si ça tourne vraiment vinaigre, je finirais pas dans mon lit, au moins pas de soucis à se faire.

          1. Raoulos

            Et ben mon vieux vous en avez vous !
            Et c’est exactement ça dont je parle. Quasi aucun commerçant ne s’y risquerait. Aucun employé non plus. Et encore moins un chômeur en recherche d’emploi. Ne parlons pas des parents.

            Reste quoi ? Etudiants pas de gôche (environ 2 personnes), retraités très vigoureux…
            Batman, ou es tu ?

  21. baretous

    Cnews nous a présenté l’intervention d’un jeune homme présenté comme blogueur pour nous parler de la vie redevenue comme avant GRÂCE au vaccin en Israel: totalement euphorique, boites de nuit ou il pouvait de nouveau aller, faire la fête etc etc..il ne comprenait pas lui le franco israélien notre façon de faire complotiste…

    il s’appelle Julien Bahloul et à tout hasard j’ai tapé le nom de ce gentil homme heureux de vivre et là paf sur Linkedln..armée israelienne, rotschild.lgbt .la totale

  22. MadeInCH

    Je voudrais vous parler de 2 films de sci fi avec des Extra Terrestres (ET) qui arrivent sur terre.
    .
    Les 2 considérés comme des navets dans le Grand Public. Les 2 ont étés spoilés et démontés pat l’Odieux Connard.
    .
    Perso, je considère le 1er comme une expérience extraordinaire, quelque chose d’unique. Et que même l’Odieux Connard, dans sa Grande Odieusité, n’a pas compris le sens de l’expérience que ce film représente.
    .
    Ici, je met d’un côté le « Théâtral », ou bien le « Narratif », et de l’autre le « Factuel ».
    .
    {{
    Je commence par le 2ème.
    Résumé « Théâtral » : Des méchants ET arrivent sur terre et veulent tuer tout le monde. Les Grand Héros Américains leur foutent une baffe. C’est du ID4 pur et simple.
    Résumé « Factuel » : Des méchants ET arrivent sur terre et tuent tout le monde. Ils réunissent les humains vivants qui leur tombe entre les mains et les tuent. les Grand Héros Américains leur foutent une baffe.
    J’ai cité « Invasion : Battelfield Los Angeles » (2011).
    }}
    .
    {{
    Et maintenant le 1er :
    Résumé « Théâtral » : Des méchants ET arrivent sur terre et veulent tuer tout le monde. Les Grand Héros Américains leur foutent une baffe. C’est du ID4 pur et simple.

    Résumé « factuel » : Une expédition de ET arrivent sur la Terre. En arrivant, ils perdent leur vaisseau de communication (visible dans les premières images). L’expédition se retrouve isolé sur Terre.
    Le premier contact avec des humains, des navires militaire (et 1 jap) qui faisaient un exercice naval, se passe mal.
    Les ET tentent d’avertir les humains « ne nous menacez pas ! Nous avons les moyens de vous sprotcher fastoche ! » (1)(2).
    ET les courageux amerloques foncent dans le tas, et se prennent une baffe.

    En plus court:
    Les ET veulent avant tout envoyer un message chez eux.
    A chaque fois qu’ils le peuvent, les ET évitent de tuer, quitte à prendre des risques pour ça (1)(2)(3)(4)(6)(7)(9)(10). Mais les ricains leur pètent la tronche grâce à une ruse ignoble à la fin.
    .
    Un peu moins court:
    On ne voit JAMAIS des gens tués par des ET, sauf lors de la première scène dans laquelle les navires attaquent directement les ET et que ceux-ci se défendent tout en laissant un navire flotter. Il est dit souvent mais jamais montré, que les ET «tuent tout le monde ».
    A la fin, les Grands Héros gagnent contre des ET en utilisant une ruse immonde, profitant que les ET ne veulent pas tuer sans nécessité (11).
    .
    Il y a une déconnexion, une indépendance totale entre les faits visibles (scènes factuelles), et le narratif théâtral (Ambiance anxiogène,dialogues, choix de la majorité des plans de vues, musique héroïque).
    .
    Observation1 :
    Les gens ne voient dans ce film qu’un film de science-fiction standard avec des vilains ET attaquant la Terre pour tuer tout le monde.
    .
    Observation 2:
    Le réalisateur n’avait pas besoin ne mettre des scènes dans lesquelles les ET évitent de tuer (1)(2)(3)(4)(6)(7)(9)(10). Ces scènes ont été placés là volontairement.
    Jamais le Théâtral (Narratif) et le Factuel n’ont autant été mis en opposition aussi clairement que dans ce film.
    .
    Observation 3 :
    L’opposition flagrante entre le Factuel et le Narratif/Théâtral ne peut pas être accidentel.
    Mais alors pourquoi faire volontairement un tel Narratif et un Factuel en tel opposition ?

    Conclusion 1 :
    Ce film est une expérience sur la réception des masses, et ce qui leur reste entre le Factuel et le Narratif.

    Conclusion 2 :
    Les gens ne regardent pas les faits, alors même qu’ils les ont sous les yeux, et même qu’ils les voient en face en plein écran!
    Les gens acceptent le Narratif, et que le Narratif.

    J’ai cité « Battelship » (2012)

    Toute ressemblance avec la situation actuelle (immigration qui est une chance) (Un Covid-19 qui va tous nous tuer) (La dette qui est bonne pour l’économie) (Les hommes qui peuvent être des femmes, inversement, et vice-et-versa) n’est que fortuite. Ou pas.

    Vivons-nous une « Expérience Battleship »?

    (1) Coup de corne de brumes (ou équivalent), coup de canons de semonce, et destruction de spécifiquement ce canon-ci, comme échange d’avertissement divers.
    (2) Un vaisseau ET qui passe par-dessus le canot des marins, au lieu de simplement le bousculer.
    (3) « Il coule seulement les bateaux qui lui tire dessus ! », avec vue depuis le poste de commande des ET, qui identifie clairement ceux qui lui sont hostiles et qui passent de vert au rouge.
    (4) Lorsque le dernier navire cesse de menacer les ET et va aider les naufragés, la vue du poste de commande ET montre l’analyser, et la silhouette du bateau passer de rouge au vert. Les systèmes d’armes ET se désactivent.
    (5) un drone alien veut couper les ponts. Il abîme des voitures au passage, probablement tuant des occupants au passage.
    (6) Un drone devant couper un pont s’arrête volontairement avant de heurter un enfant, le scan pour savoir quoi faire, l’identifie comme inoffensif, et le contourne pour ne pas le blesser avant de continuer. Donc il a activement évité de blesser/tuer.
    (7b) Une équipe d’ET arrive pour récupérer l’un des leur, et saboter la turbine du navire. Ce qui implique que les ET savaient ou se trouvait le navire, et au lieu de le couler après avoir récupéré facilement leur soldat, un saboteur ET va donc risquer sa vie pour tenter de neutraliser le navire sans le couler et donc épargner des vies.
    (7b) Le saboteur qui veut saboter la turbine se retrouve face au chef mécanicien. Ils se toisent. Le ET identifie la turbine, contourne le chef mécanicien, et va s’en prendre à la turbine. Le ET se bat avec le chef mécanicien seulement lorsque celui-ci l’agresse pour défendre sa turbine.
    (8) Il est dit que les ET ont tués tout le monde près des antennes. Mais c’est raconté, pas vu.
    9) Le soldat ET qui pourrait arrêter le scientifique venant prendre une radio ne fait spécifiquement rien tout en comprenant ce que la radio doit faire. Il laisse le scientifique partir avec ladite radio, après avoir vu la radio et posé sa main dessus, avoir saisi la radio, et l’avoir lâchée.
    (10) Dernière bataille : Le Battleship s’élance vers le dernier navire ET. LE navire ET se prépare à le couler. Mais en le scannant, le ET voit que les canons du battleship sont tournés en arrière, et ne représente donc pas une menace. Les ET rentrent leurs armes et désactivent le matériel offensif.
    (11) Profitant que les ET aient désactivés leurs armes car ils pensent le battleship non animés d’intentions belliqueuses, le battleship s’approche, fait un demi-tour au « frain à main » pour placer les ET dans l’axe de leurs canons, et tire à bout portant. – A comparer avec la réalité : simuler une réédition ou tout autre acte faussement « amical » pour frapper l’ennemi est considéré comme un crime de guerre, et a été condamné lorsque ce sont des chars de Saddam Hussein qui se sont avancés vers des troupes US avec leurs canons en arrière pour faire croire à une approche non hostile (réédition ?), avant de les repointer en avant et de faire feu. Mais si ce sont des amerloques qui le font, alors c’est une ruse héroïque.
    }}

    1. Dr Slump

      Intéressant. Et pour confirmer le propos, déjà dit ici: à la base, Hollywood est un organe de propagande américain. Nombre de film américains consistent même à américaniser des héros étrangers (exemple: le Dernier Samouraï, inspiré d’une histoire vraie, celle d’un officier français… à une époque où les français portaient encore fièrement la moustache).

        1. Mildred

          Je fais partie des gens qui n’ont pas lu votre « pavé » car j’estime qu’une simple règle de courtoisie voudrait que les commentateurs se fassent un devoir que leurs commentaires ne dépassent pas en longueur, l’article qu’ils commentent..

          1. sam player

            T’aurais mis TLDR on aurait compris

            Perso je m’en branle de la longueur, j’ai lu et effectivement je n’avais pas fait gaffe à l’ambivalence de certaines scènes meme si je les ai imprimées…

      1. MadeInCH

        Un bémol, cependant.
        Dans le de propagande ou du mensonge, le Théâtral est en accord avec le Factuel présenté,
        Dans « Le Dernier Samurai », le Narratif du film correspont avec son propre Théatral. Comme dans ID4 ou « World invasion: Battle Los Angeles »
        .
        Mais dans Battelship, le Théatral-Narratif (méchants ET) est en opposition complète avec son Factuel (ET évitant des morts et militaires US obtus acharnés à tuer) visible par tout spectateur. Dans ce film-ci, le but n’est pas de simplement propagander. Si c’était le cas, il n’y aurait pas les multiple scènes dans lesquels on voit les ET éviter de tuer ou de blesser.

        1. Dr Slump

          Je ne remets pas tout ça en question concernant ce film. Je dis juste que ça s’inscrit dans un contexte plus global de propagande, propagande qui contribue à une falsification de la réalité.

          Je me rappelle aussi très bien du film lamentable « Avengers, Infinity war », dans lequel Thanos (abréviation de Thanatos, en gros la mort) est décidé à supprimer la moitié des êtres vivants de l’univers pour le « sauver » de la surexploitation, en une représentation escrologiste dont la connerie frise l’infini.
          Tout le long du film, Thanos est présenté comme humain, concerné, au point qu’on le fait passer pour celui qui se sacrifie alors qu’il sacrifie au contraire les autres, tandis que les avengers sont dépeints comme des égoïstes, déloyaux, indignes, voire minables. Là non plus, les faits ne correspondent pas au narratif.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      De la même façon, le cycle de Dune s’attache à faire passer la famille des Atreides (= Atrides ?) pour les héros de l’histoire alors que ce sont les pires de tous.

      Pour voir le poids du narratif, il suffit d’observer le traitement de Trump et de Biden dans les media, pour des décisions parfois dans la continuité.

    3. Courtial

      Haha génial Battleship c’est bien le film inspiré de la bataille navale ? Ça m’a presque donné envie de le voir.

      Je pense qu’il y a beaucoup de films américains où ce phénomène de déconnexion totale entre ce que l’on voit et ce que l’on est censé comprendre est de plus en plus béant, en tout cas ça m’est arrivé plusieurs fois de sentir ça depuis une quinzaine d’années environ. En général c’est moins évidemment fait exprés, j’attribue plutôt ça à des producteurs qui sont de plus en plus paniqués devant le coût croissant d’une grosse production et essaient de caser au chausse-pied un narratif en s’imagineant que cela sera plus prudent, quitte à introduire de lourdes incohérences.

    4. bob razovski

      Ah… Faudra que je le regarde à l’occasion.
      A sa sortie je me suis dit que ça devait être une bouse du niveau ID4, donc autant passer son chemin.
      Apparemment, ça semble un peu plus fouillé.

    5. Ultima Ratio

      Sinon il y a aussi Starship Troopers sortie en 97. Les « héros » américains envahissent une planète et massacrent du ET qui ne fait que défendre sa planète. A la fin on voit même un officier avec un uniforme que Hugo Boss aurait pu dessiner dans les années 40.

      1. UnType

        C’est tout de même les arachnides qui ont « commencé » en envoyant un astéroïde sur la Terre, il me semble.
        De toute façon, le film n’est pas un film de guerre, mais un documentaire sur la mentalité humaine, spécifiquement en temps de guerre.
        Aucune scène n’est inventée par elle-même!
        – Les soldats qui se sentent des « durs » et qui se comportent comme tels, c’est ce que j’ai vécu lors de mon école de recrue à Isone, pour ceux qui savent. J’y ai retrouvé la même ambiance dans le film.
        – La maman qui encourage les enfants à écraser des insectes, pour leur apprendre la haine des arachnides, c’est similaire aux dessins de Churchill et de Roosevelt dessinés sur le sol, et que les passant devaient piétiner en insultants sou le regard d’un policier, au Japon durant le WW2.

        1. Astazou

          J’ai été voir ce film en sachant que j’allais le haïr. Ça n’a pas raté.
          Il est une trahison scandaleuse du roman éponyme de Heinlein (« Etoiles, Garde à Vous » dans sa première édition chez J’ai lu).
          Le bouquin est plutôt un roman initiatique qui raconte la maturation d’un gamin comme en en croise plein et qui se prend la vie militaire de plein fouet.
          C’est un livre que j’ai lu et relu. Rien à voir avec le film.

    6. MadeInCH

      En fait, je me rends compte maintenant, que le Narratif qui prend le devant sur le Factuel, c’est ce qui se passe IRL.
      .
      Nos yeux voient des choses, mais les médias, d’une seule voix, racontent un Narratif tout autre. Et ça marche. ET c’0en est déprimant.
      Ce que j’appelle la « Expérience Battleship ».
      Mais dans la vraie vie.
      C’est pour ça que j’ai voulu pondre cette « analyse ».
      Parce que nous sommes spectateur d’une « Expérience Battleship » en grandeur continentale, voire planétaire.
      Voilà voilà.

      1. Arthur H

        Mdr … nan mais le lordon … dans la vidéo, y a du très lourd:

        le lordon nous explique que parfois un chirurgien peut faire sa tournée d’éboueur … mm si il reconnait que qd mm, il est plus compétent pour la chirurgie …

        Bref … le truc est à voir car lui c’est le prophète des black block, des coco, des antifa … bref, c’est leur maître.

        1. heli0gabale

          Cette dernière séquence est très intéressante, en particulier ce qu’il dit juste avant (j’ai mis la vidéo en 1,5 faut pas déconner quand même).

          « Le communisme ne peut pas être une juxtaposition de zad »
          « la vie à la zad n’est pas une proposition acceptable pour une très grande majorité de la population. »
          Putain merci, ils ont enfin compris que la clochardisation de la société n’est pas un modèle enviable pour le commun des mortels.

          « t’es dans une zad et tu veux construire des cabanes et qu’est-ce qu’il te faut ? Une scie, des clous, un marteau. »
          Il admet la division du travail, comme quoi la lumière peut atteindre les marxistes.

          Et El classico cétépalevraycommunisme, culture de l’excuse adapté à la racaille sovietoïde.

          Même si ils ont compris 2 ou 3 trucs, ils ont toujours leur vision parfaitement con de la nature humaine.

          En plus, ils ont toujours leur défaut principal : ils chient du concept sur du concept. Il n’y a absolument rien de concret. Ça parle de « logique actionnariale », « collectif privé », « propriété financière »,… Je suis strictement infoutu de comprendre la façon dont ils entendent régir cette société si parfaite (et je suis sûr que eux non plus).

          Le seul moment où ça s’approche d’un truc concret c’est leur histoire de caisse d’investissement (naturellement sous contrôle politique) qui va régenter la vie économique. C’est une resucée du soviet et ça aura le même destin.

          Je constate aussi que le millénarisme de la société sans classe a été remplacé par le millénarisme de la société écolo, même chez Lordon.

          1. Arthur H

            Oui, il y a plein de truc intéressant .. enfin on se comprend 🙂
            A un moment, le lordon parle de collectif privé poru gérer l’outil de travail … un truc comme ça … cela me fait sourrir car dans le fond, ils veulent recréer la notion de societe privée mais cette fois, c’est eux qui la possède.

            C’est ainsi que je pense que ce sont juste des voleurs, ni plus ni moins, et des menteurs car ils utilisent, sciemment, un vocabulaire qui masque leur pensée.

            Le lordon est aussi très très drôle lorsqu’il parle des artistes et du marché: là encore … il fait très attention car le marché au final ce sont les citoyens qui achetent et que donc les artistes sont soumis aux vilain marché donc aux vilains citoyens qui n’achetent pas leur peinture pourries, leur poterie laide, leur film a deux balles a 10-15 euros le ticket … le lordon est un grand rigolo.

            Le debut de la video etait compliqué mais bon … avec un verre ou deux ca se regarde, j;aime bien comprendre en quoi ce sont des escrocs 🙂

            Lui, il attend le grand soir, encore et toujours.

            1. P&C

              Il y avait un commentaire similaire avec les recrues de l’état islamique.

              Même si la moyenne est un bac+2 en informatique, ils n’avaient pas de notion de production… sinon ils auraient vu que l’état islamique ne pouvait être viable.

              C’est d’ailleurs une des tares de notre époque : nous sommes si spécialisés, si dégagés de la production car les machines la font à notre place, que nous perdons le contact avec la réalité de la production… j’ai le cas dans ma boite, où mis à part les ingés de prod, les cadres sont infoutus de comprendre les réalités du travail des ouvriers… car ils ne mettent même pas les pieds à l’usine, et n’ont jamais usiné une pièce de leurs vies. Et de toute façon, ça ne les intéressent pas.

    1. Raoulos

      J’avais entrevu ce titre exaspérant « le communisme désirable », et passé mon chemin.
      Par définition, le désir ne se commande pas, ne se force pas.
      c’est d’ailleurs toute la beauté du désir.
      Le désir forcé, enrobez le comme vous voulez, ce n’est rien d’autre que du viol.

    2. kekoresin

      « Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre.  » – Merci Churchill

  23. heli0gabale

    J’ai lu un peu le règlement UE, le texte est un foutage de gueule comme seul cette engeance sait en produire, avec en prime ces petites phrases douteuses comme « l’absence d’action au niveau de l’UE pousserait vraisemblablement les États membres à adopter des systèmes différents » (sous entendu « le passeport sanitaire ils l’auraient fait quand même ou ils auraient essayé de rester libre, donc vaut mieux foutre une merde uniforme pour tous c’est plus sympa »).

    La base juridique de ce truc est douteuse (arriver à placer le principe de subsidiarité sans trembler du genou c’est très fort).

    Le considérant 42 est délicieux : « Conformément à la recommandation (UE) 2020/1475, toute restriction à la libre
    circulation des personnes au sein de l’Union mise en place pour limiter la propagation
    du SARS-CoV-2 devrait être levée dès que la situation épidémiologique le permet. »
    Énorme enfilade en perspective.

    Y’a pas besoin d’épiloguer 10 ans sur cette horreur mais y’a un truc qui me trottait dans la tête en permanence en lisant cette cochonnerie : c’est une mesure transitoire pour mettre en place une carte d’identité européenne, enfin.

  24. Tess

    Cela fait un an que je ne décolère pas. C’est pas une ptite grippe, c’est une grippe atypique. Tout le monde crie la science nous sauvera, le problème est qu’au XXI ème siècle il confine comme aux temps des grandes épidémies des siècles précédents. Nous n’avons pas des médecins, nous avons des Dr Knock en pagaille sur les plateaux. Entre les masques qui ne servaient à rien, même Sibeth (dieu qu’elle porte bien son nom celle-là) la truffe de service qui disait qu’elle ne savait pas mettre un masque. Depuis 1 an, aucun traitement n’est validé, tout le monde doit repartir avec sa dose de Doliprane et priez surtout, on ne sait jamais, cela peut servir. Tous les traitements connus depuis des décennies doivent passer à la moulinette mais par contre des vaccins toujours en phase 3 qui normalement ne devraient pas être autorisés sont pour des raisons d’urgence autorisé à la commercialisation. Mais ces connards ne vous lâcheront jamais. En Israël, vaccination tous les 6 mois. On est gouverné pas des mondialistes psychopathes et toubibs aux ordres de ces ordures. Heureusement, je vois poindre des choses positives qui risquent d’éclater mais les gens vont être fous

  25. Tess

    H16 a raison sur une chose, ¨Pour changer de paradigme il faut tout faire sauter mais le problème est qu’ils font tout sauter pour non pas avoir plus de liberté mais pour plus d’esclavagisme. Mais l’explosion de l’économie, des libertés va peut-être faire apparaître un autre paradigme opposé aux mondialistes. Remettre tout ce système totalement obsolète pour faire apparaître quelque chose en totale opposition aux mondialistes/communistes.

    1. Nemrod

      C est tout à fait ça.
      Nous sommes en train de rendre malade des gens bien portant pour sauver des malades et échouer à le faire une fois sur 3.
      Ce que je vois au comptoir est catastrophique avec des octogénaires qui ont pris 10 ans dans l année et sont complètement paumés et isolés.
      La c est sur que le covid ou la grippe ou n importe quoi va les ramasser vite fait .
      Leurs dernières années correctes sont complètement bousillés .
      Tout ça pour déboucher sur un cauchemar orwellien.
      Non mais franchement vous les voyez ces gens scanner le qr code…ils ont même pas de portable
      Ah c est bien beau de faire des pub moralisatrices et dégoulinantes avec des vieux propres sur eux
      Les vrais..ceux que j ecoute toute la journée, on est en train de les tuer.
      Et les jeunes avec d’ailleurs.
      Merde !

    2. sam player

      Certes, cette dame a raison de notre point de vue actuel, mais dans une autre configuration où elle demanderait la libération des fous, elle aurait tort (de notre point de vue toujours).

      Le problème c’est que chacun voit midi à sa porte et ne devrait pas prendre de décision pour les autres :
      Harry fait du chauffage avec des tuyaux, il ne va pas proposer à ses clients de passer au chauffage électrique, perso je répare des bagnoles, je ne vais pas conseiller à mes clients d’acheter une voiture neuve.
      C’est au client de décider de passer au chauffage électrique ou d’acheter une voiture neuve.
      Si dans le conseil scientifique il y a plus de 50% de personnes dont le métier est la santé, forcément la décision sera un confinement général. Si vous aviez des gens des travaux publics la décision serait de construire des hôpitaux.
      Les gens résolvent les problèmes avec les outils dont ILS ONT la disposition et la maîtrise.
      Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou.

      La décision finale devrait être politique mais il faut des couilles pour ça… et non se défausser sur la décision d’un conseil partisan.

      1. Nemrod

        Oui c’est horripilant de ne considérer la situation que de son point de vue et à cet égard les toubib hospitaliers sont grâtinés…en tous cas ceux à qui on donne la parole
        De ce point de vue les généralistes sont quand même moins insupportables.

        1. Opale

          C’est clair, on en arrive avec ce Cohen à hiérarchiser l’importance des décès ! Elle dit : « 3 enfants se sont défenestrés », lui rétorque : « ah oui mais moi j’ai un patient de 34 ans qui est mort hein ! » Genre, le sien vaut plus que trois enfants de moins de 11 ans… ><
          Comment discuter avec des gens comme ça ? Ils sont enfermés dans leur dogme et n'ont pas vu la lumière en dehors de la réa depuis 1 an, manifestement.

      2. durru

        Oui, enfin, ne croyez vous (Nemrod aussi) pas que c’est plutôt l’inverse, qu’on donne la parole plutôt à ceux qui disent ce qu’on (BFM, LCI, etc) veut entendre ?
        Il y avait bien des Perronne (par exemple) qui n’ont pas prêché pour le confinement, mais on leur demande plus leur avis, justement pour faire croire que LES médecins le demandent TOUS.
        Si on te demande conseil à titre pro, certes, tu vois d’abord ton intérêt, mai le propre d’un individu de qualité est de pouvoir aller au-delà. Surtout lorsque son intérêt perso n’est pas en jeu. Si qq1 ici te demande conseil, tu vas toujours lui dire de réparer, même si c’est pas chez toi ? T’es sûr ? Si oui, c’est plus grave que je croyais…

        La dame elle présente des arguments logiques d’ordre général (rapport bénéfice – risque) en partant de ses compétences particulières pour donner du poids au discours, mais sans se cantonner à ce seul sujet.

        1. sam player

          « ..,mai le propre d’un individu de qualité est de pouvoir aller au-delà »

          Ça c’est tout moi 😀 je rappelle que lors d’une candidature à un poste de directeur technique, après les tests on restait 2 en lice à égalité (zéro faute en rdm, physique, métallurgie, soudure etc…), et vu qu’on s’était pas mal côtoyé avec l’autre candidat on m’a demandé mon avis sur lui et j’ai dit qu’il conviendrait mieux au poste.

          « Si qq1 ici te demande conseil, tu vas toujours lui dire de réparer, même si c’est pas chez toi? »

          Tu te méprends, je parlais de moi et de Harry pour personnifier une généralité.
          Tu présentes une pièce cassée à un fraiseur il va la réparer en usinant, un soudeur en la ressoudant etc… pas généralement au mieux des intérêts du client.

          Le médecin là dans le reportage tu le nommerais responsable des extensions des services de réa (Matis, formation) avec un budget de 10Mds, il aurait un autre avis

            1. sam player

              Oui rarement, tout est dit : donc réussir à avoir la moitié d’un conseil scientifique du côté rarement… probabilité zéro

              1. durru

                « probabilité zéro »
                Vu qu’ils ont été tirés au sort, absolument. S’il y avait des critères de sélection, la conclusion aurait pu être différente (suivant les critères choisis).

                1. sam player

                  Sauf que dire que la vie a un prix n’est pas politiquement correct (et moralement pour beaucoup)
                  J’adore quand dans les séries US la mutuelle refuse une opération, ou le conseil d’administration d’un hôpital refuse la greffe à un patient qu’a trop fait le keko… : la vie a un prix

              2. LaVitreCassée

                Le « conseil scientifique » est un truc complétement pourri.

                J’évoquais plus haut l’épisode du h1n1, qui était en charge de la recherche nationale sur ce « virus » qui devait faire 7 millions de mort ?

                Delfraissy… Le mec s’est planté sur toute la ligne, au mieux c’est un incompétent au pire c’est un corrompu (ce qui fait peut de doute à mon sens, vu ses liens avec GSK à l’époque).

                Malgré cela le mec dirige le conseil scientifique…

                Nos politocards savent tout ça, ce sont de vraies salopes !

            2. durru

              A mon avis, il s’agit plus de capacité d’abstraction que de principes (bien sûr, j’exclus du champ de l’analyse les cas de connivence flagrante, comme l’exemple de Sam, qui sont régis par d’autres mécanismes).

                  1. sam player

                    Sauf que ça pouvait se rapporter à 3 ou 4 exemples cités dans les 2-3 messages. Je te demande une précision, fais pas ta mijorée 😀 execute toi, point barre

            3. Pheldge

              des principes, sam ? le seul qu’il connaisse, c’est celui qu’il démonte sur les bagnoles qu’il répare. D’ailleurs c’est un peu à cause de lui qu’on parle maintenant du « principe ôté, de mécano » … 😉

          1. durru

            Et s’il n’était nullement partie prenante, ni chef de service, ni rien d’autre ? Là, on parle même pas de biais, mais de connivence.

      3. Ba

        « dans une autre configuration où elle demanderait la libération des fous, elle aurait tort »

        Non c’est pas vrai. À partir du moment où les « fous » auraient été enfermés par les hommes de l’Etat à leur discrétion (ce qui est bien le symétrique de la situation actuelle où les gens sont enfermés en vertu de décisions des hommes de l’Etat à leur discrétion) elle aurait tout à fait raison aussi.
        Mauvaise tentative d’argumentation.

    3. Theo31

      Ce serait bien d’avoir des stats sur la chute des morts par tuberculose et la fin de l’impôt sur les portes et fenêtres supprimé en 1926.

      Je constate que le mignon poudré avec ses conneries a provoqué plus de morts en moins de temps avec une grosse grippe que les autorités marseillaises avec la peste en 1720.

      Que des petites bites ces Marseillais.

  26. Orto Graf

    « son relai naturel » >>> son relais naturel. Oui, je sais, le français est sournois: on écrit « un balai », « un délai », mais « un relais ». Pas logique, mais c’est comme ça. Cela dit, article impeccable, comme d’habitude. Le réel est pitoyable, mais heureusement il nous reste sa description, pour rigoler un peu.

    1. sam player

      Relai sans s c’est une réforme de l’orthographe de 1990 (pas sûr de la date). Moi aussi ça me choque à chaque fois surtout que j’ai appris avec un s et c’est un mot qu’on rencontre souvent en technique.
      Mais bon, on voit de quel côté se place le boss, il s’est trahi…

  27. Francis Lacan

    Réflexion matinale après avoir écouté l’admirable Charles Gave…

    « La route de la servitude » aurait pu s’intituler « Comment naissent les dictatures ». En économiste, Hayek s’est intéressé aux distorsions du marché, notamment des prix, en considérant que ces derniers sont le résultat d’un « référendum permanent », gage d’une bonne démocratie. Les allemands les premiers on compris que la manipulation des prix pouvait être contournée par la celles des normes et ce malin subterfuge leur a permis d’établir leur domination industrielle de l’Europe. Les britanniques, l’épicière Margareth en figure de proue, ont toujours dénoncé l’illégitimité de ces manœuvres de domination. La goutte qui a fait déborder la pinte de Boris Johnson au cours de sa campagne pour le Brexit était une directive européenne limitant la puissance des aspirateurs à 900 watts. Je tremble en anticipant qu’une mesure prochaine m’interdira de consommer des steaks de plus de 150 grammes.

    A l’époque de Hayek, les principes de l’économie ne s’étaient pas encore étendus des normes techniques aux normes sociales. Les structures du pouvoir, bien décrites par Michel Foucault et d’autres, sont relativement bien comprises mais les mécanismes qui les sous-tendent sont très difficiles à traduire en modèles mathématiques. Il est évident toutefois qu’il y a un parallèle entre le marché des valeurs et des idéaux avec celui des biens et services. La diversité des perpectives et des attitudes résulte en un système de forces qui entrainent le système vers un « ordre spontané » et, même si cet équilibre peut être chaotique, la plupart d’entre nous s’en accommodent et le préfère à un « ordre établi ».

    Le « de-platforming » et autres coercions sociales, qu’elles soient le fait d’institutions, de groupes industriels, ou d’activistes puissants, est l’équivalent dans le marché des idées à une mesure qui imposerait à tous les véhicules roulant en Europe continentale d’avoir des feux d’origine déflectant sur la droite. Un simple changement de norme rayerait tout véhicule britannique de la carte européenne. Bien sûr, le glissement social est plus subtil, et comme la buée sur la vitre on ne s’aperçoit de ses effets que lorsque sa progression est suffisante. Les glissement de normes pris individuellement sont difficiles à contrecarrer, mais leurs effet accumulé mène inévitablement à la dictature. Il faut donc les combattre fermement et systématiquement, quitte à être accusé de la pire injure du 21ème siècle: trumpiste.

  28. kekoresin

    1984 est devenu effectivement un manuel d’application de l’état totalitaire. La novlangue est vomie partout et tout le temps. La guerre est la paix. Nous sommes en guerre pour assurer la paix et la sécurité. Le virus mental affecte 99 % du cheptel à qui on promet l’esclavagisme pour lui assurer la liberté. Le processus n’est pas nouveau et les esprits sont soigneusement préparés depuis de décennies. Le racket heureux de la sécurité sociale, le flicage sympa contre le terrorisme, les interdictions joyeuses pour sauver la planète, et j’en passe. Ce qui change avec ce prétexte virale réside dans la décontraction de nos plumeur de girafes à enchaîner les mesures liberticides, et la perplexité des unités carbone déguisées en homo-sapiens noyées sous les infos contradictoires, indispensable préalable à l’acceptation.

    Cette situation me fait penser à un mélange de « l’invasion des profanateurs » et de « invasion Los Angeles », qui ont en commun la délation, la propagande, l’annihilation du libre arbitre et l’isolement des « complotistes ». Ces deux uchronies de moins en moins uchroniques offrent une porte de sortie grâce à une poignée de résistants . La réalité j’en ai peur sera la soumission par lâcheté, manque de temps de cervelle disponible et affaissement culturel crasse, jusqu’à ce qu’un élément extérieur ne fasse s’effondrer le château de carte. Pour la Stasi ce fut la chute de l’empire soviétique, pour nous une crise énergétique majeure, un volcan capricieux, des bateaux en portefeuille, des extraterrestres taquins ou que sais-je.

    En attendant, l’état distribue de la vaseline en cascade pour faire passer le cactus géant par où il doit passer, puis laisser faire la gravité pour que les épines viennent atteindre et remplacer les neurones.

  29. Dr Slump

    Scène de fraternité au temps du covid-19 :

    > le masque c’est pas pour les chiens hein !
    > WOUF !!

    Bon weekend aux derniers résistants, et mort aux moldus!

  30. lxy

    Entre l’ecologie punitive, le socialisme qui ne cache même plus son jeu, les ukases délirants du « politiquement correct », les élucubrations économiques « à la Lordon »…on promet à nos enfants des jours joyeux:!

  31. Pheldge

    HS : Des nouvelles de Bretagne. les Franco-Allemands appelleront ça une « Todt-au logis » vu que variant breton, ça évoque une origine bretonne, plus que corse ou auvergnate !
    lepoint.fr/sante/covid-19-13-cas-de-variant-breton-confirmes-en-bretagne-26-03-2021-2419563_40.php

    1. Pierre 82

      Et le gars qui l’a « agressé », par contre, a été interpellé.
      Gageons qu’il prendra cher. Tant qu’on s’attaque à des quidams, ils n’en ont rien à battre. Mais là, on s’attaque à la caste (même si ce n’est qu’une stagiaire qui a eu un saignement de nez).
      Le pauvre gus va probablement se retrouver avec une jolie inscription dans son casier judiciaire, et risque certainement de perde son emploi, avec impossibilité d’en retrouver par la suite. Dès qu’on les touche, ils savent se montrer impitoyables. Ils doivent faire un exemple, et ils le feront.

      1. sam player

        Ses biens seront expropriés, ses affaires brûlées et ses descendants maudits sur 7 générations !
        Tu dramatises trop Pierre 😀

        1. Pierre 82

          Tu as raison, je dramatise, c’est mon naturel, et j’adore forcer le trait. Ceci dit, ils ne le lâcheront pas facilement, ils ont besoin d’exemples.

              1. sam player

                Quand j’y pense, vu la durée du supplice et la souffrance, cette peine pourrait être vraiment dissuasive, le malfrat préférant même peut être se suicider…

  32. Courtial

    Bof, le cannabis n’est pas bien méchant comparé à l’alcool, le problème principal (mais qui est en effet assez grave pour des adolescents), c’est que c’est bien trop facile de se complaire dans l’oisiveté quand on fume.

    Par contre pour des gens mûrs qui veulent s’accorder un peu de détente ou pour des retraités je ne vois vraiment pas le problème, c’est certainement beaucoup moins nocif et destructeur que l’alcool.

    1. Courtial

      Bon la fonction répondre à un message avec tor browser c’est pas ça, j’ai l’impression d’être un boomer 😀

          1. sam player

            Ce n’est pas ce qu’elle dit, elle parle de manière générale dans des réunions ciblées, elle exprime un avis, elle n’est pas en train de filtrer les entrées dans des réunions à la place des organisateurs.

            1. durru

              Ah, bah justement, son but n’est pas de « filtrer » (elle est contre « interdire » ptdr), mais de faire fermer la gueule.
              Elle est en train de défendre l’UNEF, poulet 😀

                1. durru

                  Poulet, ce n’est pas le sujet. Le sujet, c’est qu’elle veut faire ça avec des assoces ouvertes à tous et financées par de l’argent public.
                  Si elle le fait dans son club privé, personne n’a rien à redire. Ce n’est pas le cas.

          2. sam player

            Ce que vous ne voyez pas, c’est que ce sont eux qui ouvrent la porte à la sélection par des caractéristiques théoriquement interdites par la loi qu’ils ont eux-mêmes initiée : c’est la porte ouverte aux offres d’emploi avec critères restrictifs, aux clients ou locataires triés etc… et ça c’est rigolo 😀 vu qu’ils se tirent une balle dans le slip

              1. sam player

                Ce n’est pas croire ou ne pas croire : si c’est accepté d’un côté ça le sera automatiquement de l’autre, wait and see

                  1. sam player

                    Dissoudre les black blocs MDR encore faudrait-il que ce soit un groupe constitué 😀

                    Mélange pas les choux-fleurs et les carottes

                1. bob razovski

                  L’automatisme (en fait, le principe de réciprocité) fonctionne plutôt mal avec ces abrutis. Mais je comprends tout à fait le point de vue sur le plan libéral. (le fameux : « ouilmélacépapareil »)
                  Si j’organise une réunion où le règlement intérieur dit que tout ce qui est socialiste prend immédiatement un coup de pelle sur la cafetière, j’attends que ce règlement soit respecté à la lettre.

                  1. bob razovski

                    EDIT : parenthèse mal placée :
                    L’automatisme (en fait, le principe de réciprocité) fonctionne plutôt mal avec ces abrutis (le fameux : « ouilmélacépapareil »).
                    Mais je comprends tout à fait le point de vue sur le plan libéral.

      1. Pheldge

        sauf que c’est pas le but inscrit dans les statuts du syndicat, c’est pas exactement un club privé genre fumeurs de cigares cubains …

        1. sam player

          T’es membre de ce syndicat ? Non, alors qu’est ce que t’en as à branler ? Comme on dit : tu n’as aucun intérêt à agir, sauf à t’occuper de ce qui ne te regarde pas.

            1. sam player

              Cet argument du financement tu peux le balancer comme une ritournelle quand t’as plus d’autres arguments : tout mouvement associatif est financé par de l’argent public, que ce soit l’amicale des vieux du coin ou les joueurs de pétanque.

              1. durru

                Oui, donc la ségrégation n’est pas possible dans ce contexte 😀
                Les clubs privés ne le sont pas, par exemple.
                Par contre, TOUTES les assoces ne sont pas forcément financées par de l’argent public, je ne sais pas d’où tu l’as sortie, celle-là…

                  1. durru

                    Sauf que je ne parle pas de ça, d’ailleurs même Philippe Nemo dans sa « Philosophie de l’impôt » explique pourquoi des déductions d’impôts pour des dons à des assoces à but non-lucratif seraient tout à fait compatibles avec une société libérale, en reprenant Hayek. Ça c’est même pas un argument 🙁

                    1. sam player

                      Ben je m’en branle de ce que dit Philippe Nemo*. Si tu commences à faire des exceptions à la flat tax, change rien au système actuel 😀 car à force d’exception tu vas reproduire exactement le même système abscons

                      * : argument d’autorité ?

                    2. durru

                      Tu veux que je te recopie ses pages d’argumentaire ? Tu peux aller lire toi-même.
                      Toi tu parles théorie, moi je te parle pratique.
                      Par ailleurs, il cite Hayek. Je me demande ce qu’est le « libéralisme » pour toi, finalement. C’est apparemment un truc que tu t’es construit tout seul, ça colle à rien qui a pu être théorisé par des tiers, et ça te met en opposition avec tout le monde.

                  2. Pheldge

                    bon OK, toutes les assoces sont « aidées », après tu as celles qui en plus touchent des subventions, et ça fait une sacrée différence … je te cite le « top 20 » :
                    touscontribuables.org/les-combats-de-contribuables-associes/subventions-publiques/subventions-aux-associations/les-associations-les-plus-subventionnees-par-l-etat-le-top-20
                    ensuite toutes les assoces ne se valent pas, tu as des catégories : de fait, agréée, d’utilité publique, d’intérêt général … après, si tu vas sur le site de l’UNEF tu trouves :
                    « L’UNEF est la principale organisation étudiante en France. Elle est présente dans toutes les villes étudiantes et dénombre 30 000 adhérent·e·s.

                    L’UNEF a pour but de défendre les intérêts matériels et moraux des étudiant·e·s par des missions d’information, de défense et d’organisation de la solidarité. »
                    Je ne vois rien qui annonce au futur adhérent que sa parole sera prise en compte selon sa blanchitude … en clair, tu fais de la pub sur le vivrensemble, le nous sommes tous égaux et frères, et au final c’est pas ça. C’est de l’arnaque !

                    1. Pheldge

                      c’est pas moi qui l’ai inventé : « de fait, agréée, d’utilité publique, d’intérêt général  »
                      legalplace.fr/guides/association-loi-1901/#Quelles_sont_les_differentes_formes_dassociation

                    2. sam player

                      Pheldge, on parle libéralisme (il me semble) et tu me sors l’intérêt général pour valider le principe de certaines associations…

                      Révise !

                      wikiberal.org/wiki/Int%C3%A9r%C3%AAt_g%C3%A9n%C3%A9ral

                    3. Pheldge

                      sam, je suis autant surpris que toi, mais apparemment c’est la nomenclature officielle, j’y peux rien, wikibéral non plus, c’est pas moi qui fais les lois !

                    4. sam player

                      Pheldge, non je ne suis pas surpris par le fait qu’une nomenclature d’état parle d’intérêt général… ce qui est bizarre (mais ne me surprend plus), c’est que tu cites ce critère…

            1. sam player

              Bien au contraire : tu ne peux pas prendre dans le libéralisme que ce qui t’arrange sinon c’est le NIMBY que bcp appliquent ici et ailleurs

              1. durru

                Depuis quand le « libéralisme » encourage à imposer des restrictions en dehors de la propriété privée, dans l’espace public plus exactement, et sur des critères arbitraires de surcroît ? Et pour des trucs financés avec de l’argent public, en plus…
                Imagine qu’un jour ta femme (ou tes gosses) t’interdit de parler, chez toi, parce que tu fais plus de x kg. C’est à peu près la même chose.

                  1. durru

                    Oui, bon, si tu ne l’avais pas encore remarqué, tu ne vis pas dans une société « libérale » idéale, faudrait faire avec…

            2. Pheldge

              bin la pleine Lune explique ton comportement erratique, et tes commentaires décousus 😉

              Bon, par précaution, je vais me mettre à l’abri, parce que là, je sens que je vais prendre cher 😀 😀

            3. Pheldge

              sam, tu t’enferres … c’est toi qui plus haut, 8 h 37, mets toutes les assoces dans le même sac, niveau financement étatique, je te mets un lien qui te démontre que le même état effectue une classification des assoces, qui conditionnera l’attribution de subventions. Point.

              1. sam player

                MDR Pheldge, ils distribueraient les subventions suivant la couleur du logo, tu viendrais me dire que l’UNEF a la bonne ou la pas bonne couleur !

                C’est plus vite fait de les mettre toutes dans le même sac, même libéraux.org avec leur déduction fiscale des dons et y a pas que ca… à chaque fois je suis mort de rire et je ne suis pas le seul sur CP : c’est comme si moi je me mettais au RSA vu que je n’ai pas de revenus, ben ca me ferait bien chier, là je ne dois rien à personne et les assoces devraient faire pareil
                P’tain t’en loupes pas une, l’état fait des cases et toi tu regardes les cases…

  33. Husskarl

    lefigaro.fr/politique/covid-19-thierry-breton-annonce-l-arrivee-d-un-passeport-vaccinal-des-le-15-juin-20210328

    « Covid-19 : Thierry Breton présente le «certificat sanitaire» européen, qui sera disponible dès le 15 juin
    Le document, qui donnera des renseignements sur la vaccination et les anticorps développés contre le virus, ne sera pas obligatoire, a précisé le commissaire européen, invité du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI».
    Cet accroissement industriel sera accompagné d’un nouveau dispositif : le passeport vaccinal. Prévu pour le 15 juin et harmonisé au niveau européen, ce «certificat» sera disponible aussi bien sous format papier que numérique sur le site des ministères de la Santé de chaque pays de l’UE. Muni d’un «QR code», il indiquera «l’état qui est le vôtre», à savoir «le type de vaccin que vous avez eu», «si vous avez été porteur de la maladie», et «si vous avez des anticorps».

    Ce document pourra être demandé pour prendre un avion, participer à une «manifestation importante» ou entrer dans un lieu public, sans pour autant être obligatoire. En l’absence de certificat, un test Covid négatif sera exigé. »

    Vive le Politburo ! …sic

    1. Dr Slump

      Voilà, c’est fait, c’est « voté » en urgence par l’UE:

      https://www.lci.fr/international/covid-19-voici-a-quoi-ressemblera-le-certificat-sanitaire-europeen-2181944.html

      Les mensonges de Thierry Breton ne résistent pas à une lecture attentive de ses propos: d’un côté le certificat ne sera pas obligatoire, mais de l’autre, si on n’a pas de certificat… il faudra faire un test PCR. Donc c’est obligatoire.
      Textuellement:  » ils auront la possibilité de se soumettre à des tests plus rapides »
      C’est magnifique, relisez bien: nous aurons la « possibilité » … de nous « soumettre » !

      Le QR code indiquera «l’état qui est le vôtre», à savoir «le type de vaccin que vous avez eu», «si vous avez été porteur de la maladie», et «si vous avez des anticorps». En clair les puissances publiques définiront des marqueurs que votre corps se devra de porter, ici des anticorps, et quoi d’autre dans le futur? Des gènes? Des nano-particules? Cachez ce complotisme que je ne saurais voir! Mais l’état est de facto en train de définir des normes portant sur notre organisme, notre corps lui-même. Du bétail libre dans l’enclos libre, et en sécurité, SAFU! Merci l’UE!

      Tout ce qu’il dit est truffé de contradictions. Le plus beau pour la fin: « C’est à ce prix là qu’on pourra avoir une saison touristique comparable à celle de l’année dernière ».
      A ce prix là… c’est lui-même qui le dit hein, le prix qu’il faut payer pour avoir des vacances, BANDE D’ENCULES !

      1. Pheldge

        Bon, Doc, t’es bien gentil, mais les routiers, tu sais ceux qui sont tellement sympas, qu’ils traversent l’Europe avec leurs camions pleins de la bouffe qui approvisionne ton hyper, ils font comment, vu que des pays exigent un test à l’entrée ?

          1. Pheldge

            pour l’instant … déjà l’UK renforce ses contrôles
            lindependant.fr/2021/03/28/covid-19-le-royaume-uni-renforce-ses-controles-a-la-frontiere-tests-obligatoires-pour-les-routiers-9455093.php

        1. Dr Slump

          Ils font comment? Mais je n’en sais rien ! Par contre, je pense qu’à l’UE ils n’en ont rien à branler de le savoir, sauf d’être sûr que les chauffeurs aussi soient bien code-barrisés.

        1. Pierre 82

          La seule chose qui me rassure, c’est l’incapacité ontologique de ces clowns à roulettes d’organiser avec succès la moindre application informatique, même simple.
          Tant qu’ils en sont les promoteurs, on est à l’abri.
          Ça nous laisse un répit, tout comme pour les vaccins (s’ils avaient laissé faire le marché, je serais un tout petit peu plus inquiet). Pour l’instant, c’est leur nouveau joujou, et ils en sont très fiers. Le Patron nous a maintes fois montré leur inaptitude complète à développer la moindre chose un tout petit peu technique. Et ceci est légèrement plus compliqué à réaliser qu’un CERFA.
          Et si c’est déjà hors de leur portée pour la France seule, je n’ose même pas imaginer la possibilité de le développer un produit en s’y mettant à 27, surtout en sachant qu’il y en a quelques-uns qui traineront la patte.

          1. bob slade

            Je pensais a la même chose, on se souvient avec intérêt de la tentative de mise en place du Carnet de Sante, qui pour paraphraser le Patron, fut un bordel d ampleur biblique…Je suis de votre avis, on est pas près de voir un un machin informatise niveau européen fonctionnel, de plus cela ne devrait pas être trop complique de pouvoir tenter un hack pour y ajouter ou soustraire des données

        2. k2000

          le QR code du modèle contient  » This QR code contains data sufficient for verifing the contents of vaccination certificate at lv 1  »

          il va y avoir des paliers de sécurité et un code très probablement par réseau pour parer aux bidouillages.

          probabilité non nulle qu’ils vont compartimenter la société.

        1. k2000

          pas si le contenu est numéroté; ca sera pas violable à mon avis y aura une base de données online.

          on a un coup à jouer dans le sens où on ne fait pas de liste sur les orientations raciales ou religieuses mais où en fait pour du sanitaire et de la ségrégation .? étonnant.

          les juifs seront exemptés peut-etre ?

      2. Pythagore

        Et les touristes venant du monde entiers, z’auront aussi un certificat sanitaire ?
        Le jour où les aides ne tomberont plus et 50% de la clientèle ne se présentera plus faute de passeport, je suis curieux de voir, ce que les entreprises du tourisme et de la restauration vont faire.
        Car avec le passeport, fin des aides…..

        1. Aristarkke

          Avec les J.O. de dans trois ans, cela va sûrement bien se passer…
          Des nouvelles de ceux du Japon ? Normalement, c’est cet été, non?

        2. bob razovski

          Très simple : l’état, dans sa grande sagesse, établira le mankakagner de chaque établissement (selon des critères finement calibrés), puis le répartira vers tous ceux qui n’ont pas d’ausweis santé sous forme d’une taxe, prélevée à la source évidemment.

  34. glot

    Retour au bon vieux temps des contrôles par la Gestapo..
    ———————————-
    (Le Figaro)
    Dès vendredi soir, des effectifs de la Sécurité publique et de la Police aux frontières ont ainsi mené une opération de contrôle à la descente des TGV en provenance de Paris pour vérifier la légitimité des déplacements.

    «L’instruction est claire: la sanction doit tomber quand la mauvaise foi est établie», renchérit un fonctionnaire qui cite en exemple la révoltante affaire de ce quadragénaire contrôlé vendredi vers 23 heures près de Lyon et qui a essayé de duper les policiers en donnant l’identité de son frère décédé. Ce qui lui a valu un placement en garde à vue.
    ————————————————————————————-

                  1. Pheldge

                    Plus ou moins, la chanson est moyenne, mais en 81 elle a fait l’objet d’un matraquage sur « Radio Giscard » – c’était avant les radios libres – . Je préfère Paul Personne.

        1. Pheldge

          non, il va te parler de l’Al Gèbre, lointain ancêtre « d’un qui reviendra dans un an ou deux, puisqu’il est heureux, tu t’endormiras » … 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.