Faites-vous vacciner, ou sinon…

Si, au début, on a beaucoup vu les larmes et les yeux bouffis de fatigue de tous les urgentistes de plateau télé – les plus visibles et les actifs, pour sûr – pour nous narrer l’abominable pandémie qui sévissait, les choses ont rapidement évolué alors que les vaccins déboulaient et ce même s’ils ne devaient pas arriver avant 2022, selon nos élites. Et il a progressivement fallu convaincre un maximum de monde qu’une petite piqûre s’avérerait indispensable pour trouver un monde de demain sinon normal au moins vivable.

Car oui, c’est entendu : au-delà du vaccin, point de salut. La stratégie clairement affichée par nos gouvernants, résumée par le rapide mensonge « des vaccins gratuits pour tous », semble l’unique bouée de sauvetage de l’Humanité. Les méthodes prophylactiques et sanitaires habituelles ne semblent plus d’actualité et seul l’omnipicousage intense de tout le cheptel citoyen permettra de retrouver des activités normales.

Dès lors, il faut ânonner, expliquer, réexpliquer, répéter ad nauseam que les vaccins sont là, qu’ils sont aussi efficaces qu’indolores pour garantir qu’une proportion suffisante de la population (la plus proche possible de 100%) va participer à l’expérience. Bien évidemment, comme toute chose dans les mains du gouvernement, la propagande a rapidement tourné au vinaigre malodorant. Il faut dire que les messages contradictoires, les communications maladroites voire contre-productives se sont succédé avec le brio auquel nous a habitué l’équipe de clowns tristes actuellement en place, ce qui aboutit à une campagne vaccinale médiocre.

Bizarrement apparaît comme une défiance vis-à-vis des vaccins.

Diable. On se demande pourquoi les Français sont aussi méfiants de leurs autorités ! Après tout, elles ne leur ont jamais menti ! Elles n’ont jamais fait passer des intérêts particuliers (et très rémunérateurs) avant ceux du peuple qu’elles sont censées représenter ! Elles n’ont jamais été entachées de scandales et n’ont jamais eu de sang contaminé sur les mains ! Mieux encore, elles ont amplement prouvé leur maîtrise globale de toute la logistique et des aspects sanitaires de cette crise : masques abondants, tests bien calibrés, réactif toujours approvisionné, applications informatiques au top, vaccins correctement acheminés, en nombre suffisant et jamais soupçonnés d’effets secondaires gênants, chaque étape fut évidemment l’occasion d’une réussite flamboyante qui a largement contribué à la solide confiance qu’on peut avoir dans nos gouvernants.

Dès lors, on ne s’étonnera pas d’une véritable multiplication des messages vantant les vaccins, quitte à tenter les plus improbables ambassadeurs de la cause, comme c’est le cas pour le footballeur Mbappé, qu’on voudrait voir parachuté ambassadeur de la vaccination : eh oui, il faut arriver à convaincre les jeunes, cette population dont le risque de développements graves de la maladie est épiquement faible…

De façon évidente, on pousse le vaccin à tout prix, par la carotte et le bâton. Les carottes propagandistes ne sont pas les mesures les plus désagréables alors que se profile déjà le bâton de la coercition étatique, étape suivante inévitable pour les pouvoirs faibles aux propositions douteuses. En fait, de la persuasion du public à l’éventail des propositions de plus en plus dures, toutes les stratégies directes ou moins directes sont déployées par les États pour forcer le vaccin sur tous, y compris les plus jeunes, y compris les individus les moins à risque.

Tout se déroule comme prévu, c’est-à-dire mal et en contraposée caricaturale de ce qui nous avait été vendu : en décembre, Macron continuait de nous mentir que le vaccin ne serait pas obligatoire, ce qui – compte tenu de la valeur négative de la parole présidentielle – indiquait sans l’ombre d’un doute que l’obligation ne tarderait pas à venir.

Sans surprise, le caractère obligatoire n’est plus maintenant hors sujet : toutes les portes sont ouvertes, notamment celles du capitalisme de connivence qui permettra à quelques sociétés de vendre des milliards de doses de leurs produits au frais du contribuable qui servira à la fois de portefeuille sur pattes et de terrain d’expérimentation, sur le plan médical autant que sociologique tant la période actuelle permet de mesurer l’impact de la propagande sur la conformité et l’obéissance de chacun.

Une question s’impose : pourquoi le taux de vaccination de la population est-il devenu subitement si important ?

Pour rappel, si le vaccin est efficace et sans danger et qu’il apporte un bénéfice évident, il n’y a en réalité aucun besoin de le rendre obligatoire. Ceux qui feront la bêtise de ne pas bénéficier de ses avantages en seront pour leurs frais, à un moment ou un autre.

En pratique, si les autorités veulent le rendre obligatoire, c’est surtout pour des raisons politiques plutôt que sanitaires. Il ne s’agit pas d’afficher un taux de vaccination élevé pour garantir une bonne couverture de la population : la santé du cheptel n’intéresse guère les dirigeants, et on peut raisonnablement comprendre que nos gouvernants n’ont que faire du peuple qui n’est qu’un encombrant paramètre dans sa survie, d’une élection (manipulable) à une autre.

En revanche, un taux élevé permet d’afficher une victoire, un élément tangible qui s’apparente presque à un sondage. Dans l’esprit malade des ministres et du Président, une large couverture vaccinale équivaut à une sorte de plébiscite de leurs gesticulations sanitaires. Dans ce schéma, ceux qui passent leur tour, qui attendent ou qui ont fait un calcul risque/bénéfice personnel défavorable à ces vaccins contre le coronavirus deviennent de véritables cailloux dans la chaussure des marcheurs invétérés : autant d’individus qui refusent de participer à la grand-messe sanitaire, au vivrensemble officiel et qui, finalement, n’acceptent pas la propagande malaisée des dirigeants, ce sont autant de personnes que le gouvernement voit comme des opposants potentiellement de plus en plus farouches à leurs politiques.

Or, les précédents à s’opposer aussi frontalement au pouvoir, en 2018, facilement identifiés, aisément manipulables et canalisables, ont largement goûté du retour de bâton. L’opposition dont il est cependant question ici étant moins musclée, plus feutrée et plus argumentée que la précédente, il sera difficile de la disperser dans les lacrymos et les LBD.

Il faudra donc en passer par la loi, les amendes, les vexations et l’ostracisation : celui qui aura fait le choix de ne pas se vacciner, quelles que soient ses raisons bonnes ou mauvaises, sera d’abord montré du doigt. Il sera ensuite mis progressivement à l’écart de la « bonne société ». Enfin et évidemment, on amalgamera bien vite ce paria avec ceux qui refusent tous les vaccins, ceux qui forment la lie de la société depuis les complotistes jusqu’aux fachos en passant par les phobes de toutes les nuances. Son intelligence sera évidemment questionnée, puis, de fil en aiguille, son humanité même : refuser un tel bienfait médical, c’est forcément pour des motifs douteux qui cachent mal l’égoïsme voire un individualisme farouche en opposition avec le groupe des Bons et des Valeureux.

C’est, quasiment, écrit.

On peut espérer que les prochaines élections servent à remettre quelques pendules à l’heure mais la société française n’a jamais été aussi crispée, fracturée, prête à en découdre. D’ici là, parions que les moindres frémissements des urgences hospitalières serviront de prétexte pour durcir davantage les obligations sur les citoyens, et diminuer encore nos libertés.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires414

  1. Le Gnôme

    Je suis vacciné, l’âge et pas mal de comorbidités m’ont incité à le faire. Mais c’est mon choix, et je ne l’imposerai à personne.

      1. Carel Wijngaards

        Moi J’ai enterré un ami il y a 7 jours 74 ans 15 jours après son deuxième vaccin Moderna pour faire plaisir à son fils je me suis moqué de lui en disant « il cherche l’héritage? » Conclusion du rapport de décès ; arrêt cardiaque . Oui Louis XVI est aussi mort d’un arrêt de coeur mais les causes sont un peu différent .

        1. Ba

          Impressionnant.

          Malgré tout, vous devriez préciser si cette personne présentait déjà des problèmes de santé avant de se faire vacciner. Ça changerait la donne.

          De plus, le lien de causalité que vous suggérez entre le vaccin et la mort ne peut pas être établi aussi simplement.

          En effet, par exemple, un commentateur ici nous racontait il y a peu son témoignage très intéressant du fait qu’il avait eu un problème de santé juste après avoir *failli* être vacciné, et il nous incitait donc à la plus grande prudence quant au lien de causalité qu’on voudrait tirer de deux événements qui se suivent de manière rapprochée. En l’occurrence, ce commentateur disait qu’il aurait conclu à tort à un effet secondaire du vaccin si il avait été vacciné.

          Vous pourriez aussi nous raconter si cet incident a été remonté au Centre régional de pharmacovigilance concerné et quel est le résultat de leur enquête (qui est systématique). (1) Normalement, vous leur avez forcément signalé la mort de votre connaissance.

          (1) :
          https://www.lejournaltoulousain.fr/sante/toulouse-vaccins-covid-declarations-effets-indesirables-explosent-121343/
          https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/vaccins-covid-19-environ-4-000-declarations-d-effets-secondaires-en-limousin_13956157/

          1. Nemrod

            La simple observation d’un petit potard de base est que la vaccination « cogne »et que son administration à certains organismes vacillants ne peut pas arranger leur homéostasie.
            Un peu comme le Covid quoi.

            1. Ba

              Et alors ?

              Mon point est de dire qu’on ne peut pas conclure aussi facilement à la mort de l’ami de Carel sans plus de précision.

              Si ça se trouve le vaccin n’a pas de rapport avec la mort.
              Cette personne était quand même assez âgée, donc mourir à cet âge-là peut être considéré comme normal si à côté de ça elle n’était déjà pas en forme.
              Et rappelez-vous bien le commentaire de je ne sais plus qui, il y a peu de temps, qui a eu un gros soucis de santé quelques jours après avoir *failli* être vacciné (le rdv était fixé et c’est un empêchement de dernière minute qui a fait qu’il ne s’y est pas rendu).

              Je défends pas les vaccins du tout hein. C’est une abomination et ils représentent un risque mortel selon moi.
              Je suis seulement intéressé par la vérité et là en l’occurrence je dis que les informations qu’on a ne nous permettent pas de conclure.

              1. durru

                C’est là tout le problème, en effet : la dissimulation des informations qui pourraient permettre une analyse raisonnée et raisonnable de la situation, de prendre des décisions réfléchies par rapport aux situations individuelles, etc.
                Le problème du vaccin, quand même (et c’est déjà mentionné dans d’autres posts), c’est que les effets secondaires sont légion et, pour des personnes ayant déjà une santé fragile, ça peut être simplement le catalyseur dont la personne n’avait pas besoin… Même si je vous rejoins tout à fait sur le niveau assez élevé d’incertitude, avouez que ce contexte (confirmé par de très nombreuses sources) ne joue pas en faveur du vaccin, même s’il ne serait pas la cause principale du décès, en fin de compte.

        2. Nemrod

          Perso, dans mon activité pro de petite pharmacie de campagne j’ai 3 complications graves éventuelles…
          – Une phlébite sans antécédent 8 j après un AZ
          – Une thrombose veineuse de l’oeil sans antécédents 8 j après un Pfizer
          – un décès 3 j après un Pfizer : faiblesse généralisée, courbature, maux de tête vomissements.
          Et je vous passe les nombreux cas de réactions moins graves.
          Le décès n’a même pas été pris en compte et les deux autres sont » en cours » mais amha les toubibs le feront pas.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Il est certain que l’âge et les comorbidités sont des facteurs déterminants pour le choix de la vaccination.
      De fait, le scepticisme de certains (dont je suis) porte sur le niveau réel d’efficacité (95 %, vraiment ?) et sur les effets secondaires mal connus. C’est le rapport gain / risque qui est en question, et celui-ci varie énormément d’une personne à l’autre. Avec 20-30 ans de plus, je réagirais certainement de manière bien différente.

      1. Monoi

        Le 95% vient de l’etude pour AZ il me semble et est la difference entre 0.84% d’infectes pour les non vaccines contre 0.04% pour les vaccines, sur 33000 personnes si je me rappelle bien. 0.04 c’est bien 95% de 0.84. Mais des gens qui savent disent que la diminution du risque, c’est plutot 0.84-0.04 soit 0.8%…0.8%, c’est moins ronflant que 95%.

        Mais je ne suis pas statisticien.

        1. durru

          Le pass n’impose pas la vaccination, c’est tout aussi acceptable d’avoir été malade ou d’avoir un test récent.
          J’ai du mal à voir le lien de causalité.

              1. durru

                Voilà, dissuader les gens d’aller voter est plus facile et moins risqué que de le leur interdire.
                Les partielles du week-end dernier ont vu une participation aux alentours de 18%. Les listes qualifiées, avec des scores entre 20% et 30%, ont été donc plébiscitées par moins de 6% du corps électoral. Encore un petit effort et le vote des familles des candidats sera suffisant pour se faire élire.

                1. Theo31

                  Le but d’une telle démarche serait juste de limiter le déplacement des troupes de Le Pen qui semblent plus enclines à ne pas se faire vacciner.

                  Mon pari tient toujours.

                  1. durru

                    Je suis certain qu’ils y pensent, mais de là à mettre ça en pratique… on verra bien. Je crains que des évolutions à l’étranger vont influencer fortement les choix de nos clowns. Il reste presque un an, c’est long à la vitesse à laquelle les choses évoluent par ces temps-ci.

                    1. Theo31

                      Il y a plus simple :
                      – une affaire judiciaire comme pour Fillon
                      – pressions sur les maires pour refuser leur signature

            1. Theo31

              Le CC, c’est un gros lol dans un océan de clowneries. L’égalité devant la loi quand on fait partie des 10 % de ménages qui acquittent 70 à 80 % de l’impôt sur le revenu, comment dire ?

              Il vient d’officialiser de pratiques d’apartheid social.

      1. Francis Kuntz

        les élections municipales étaient anti-constitutionnelles/illégales et pourtant ça n’a gêné personne, et surtout pas le Conseil d’Etat

        1. pabizou

          Le conseil d’état présidé par le premier ministre ne mérite pas plus de majuscules que de crédibilité, poubelle dès que possible comme le conseil constitutionnel . A remplacer par une Cour Constitutionnelle composée exclusivement de juristes

      2. Rick Enbacker

        Le conseil constitutionnel a déclaré le pass sanitaire constitutionnel.
        https:/ /www.leparisien.fr/politique/pass-sanitaire-le-conseil-constitutionnel-donne-son-feu-vert-31-05-2021-5UKZDIDMVRGDZA6AF4HDT2O254.php
        La constitution n’existe plus

        1. René-Pierre Alié

          Le conseil constitutionnel est à la Constitution ce que la CNIL est aux libertés. Il est urgent de déclarer le vote blanc ou nul d’utilité publique.

        2. Husskarl

          Une constitution qui n’est pas garantie par un élément transcendant le temps et les changements d’opinions n’est qu’un torche derrière.

            1. Pierre 82

              @durru: c’est simple: ce n’est que récemment que les Américains ont perdu tout sens de la transcendance.
              D’ailleurs, c’est bien l’enjeu du contrôle de la Cour Suprême US. Comme ils sont chargés, entre autre, du contrôle de la constitutionnalité des lois, il ne devrait bientôt plus être nécessaire de faire voter des amendements à la constitution US: il suffit à la CS de les interpréter à sa guise. Les démocrates, estimant qu’ils n’ont pas encore le contrôle de tout, ont comme projet de modifier le nombre de juges de la CS, afin d’en nommer une palanquée supplémentaire à leur convenance. Ce serait alors le dernier amendement, qu’ils sont en position de faire voter, vu qu’ils contrôlent le Congrès et le Sénat.

              1. durru

                Il faut qu’ils se dépêchent alors. Vu les dernières évolutions, faut pas être grand devin pour imaginer le résultat des prochaines élections intermédiaires…

            2. Cerf d

              La constitution américaine prévoit la possibilité des états. Les nordistes se sont bien torché avec la constitution.

      1. Theo31

        J’ai été radié des listes à force de renvoyer systématiquement les enveloppes. Je fais donc un geste pour la planète en sauvant des arbres.

    1. Caton

      Les non vaccinés voteront par correspondance, c’est tout. Ça marche très bien aux Etats-Unis, malgré quelques accusations (infondées, bien sûr) de fraude.

      On pourrait même avoir un taux de participation plus important que pour les présidentielles précédentes!

      /sarc

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Avec le vote par correspondance, on peut avoir des taux de participation de 102 ou 103 % si on ne fait pas attention…

        1. Citoyen

          C’est ce qui s’est passé dans un petit comté US, JHR.
          Faute de faire attention, ils se sont retrouvés avec 103% de votes pour le Bidet et aucun pour Trump … ce manque de vigilance fait désordre …

      2. pabizou

        Ca se passAIT très bien mais il se pourrait que la plaisanterie tourne au vinaigre assez rapidement, qui vivra verrat…

                1. Aristarkke

                  Depuis le temps que cette blague interne court au long de ce blog, un *véritable* aficionado, du genre qui ne manque aucun article et commentaire, sait parfaitement de quoi l’on cause…

                  1. Rick Enbacker

                    Désolé, je capte pas, bien que je suive ce blog depuis plus de 15 ans et que je lise quasiment tous les billets.
                    Les commentaires je les lis quand j’ai le temps et souvent en diagonale, c’est vrai.

                    1. Pierre 82

                      SG, je savais, on me l’a expliqué récemment.
                      Mais ADP, c’est qui? Et ça veut dire quoi? Ça a l’air encore plus ancien

                    2. MCA

                      @Pierre 82 2 juin 2021, 22 h 12 min

                      ADP = Agité Du Piton

                      (de la fournaise puisqu’il nous provoque journellement, juché sur ce confetti de l’océan Indien)

                    3. Pheldge

                      hélas, je ne peux que subir cet infâme surnom dont les envieux et les jaloux m’affublent … ADP misère, vous auriez pu trouver mieux, à 24 quand même, vous pouviez vous cotiser pour vous acheter un cerveau … 😉

  2. Pythagore

    Dernièrement, j’ai rencontré 2 personnes qui ont fait le covid, HS une semaine puis ils se sont remis, pas de séquelles. Ils se sont fait vaccinés.
    La ceinture et les bretelles.
    .
    Une petite erreur (?): « les messages contradictoires, les communications maladroites voire contre-productives se sont succédéSSSSSSS « 

      1. panchovilla

        effectivement c’est aussi l’analyse que je fais.
        s’il s’agissait de dictateurs africains ayant pris le pouvoir puis ayant organisé des élections bidon dont ils seraient sortis vainqueurs, on pourrait dire qu’ils se sont succédés sous-entendu à eux mêmes;
        dans le cas d’événements successifs détachables et non acteurs de la dite succession je ne mettrais pas d’S.

        mais ça reste subtil et discutable.

  3. Higgins

    « Dans l’esprit malade des ministres et du Président,… », c’est bien là le problème. Nous allons assister dans les semaines à venir à une montée en puissance des délires officiels. Parallèlement, il me semble que la raison gagne un peu de terrain. J’ai trouvé Raoult extrêmement serein hier dans son billet hebdomadaire. Cette apparente sérénité explique peut être le regain d’attaques dont lui et tous ceux qui s’opposent aux comportements et diktats de nos malades officiels font l’objet.

    1. Theo31

      Quand le plus grand nbre va s’apercevoir que la vaccination n’entraînera pas le retour à la normale, ça risquer de très bien se passer.

      1. Ba

        Oui ça se passera bien, sans ironie. Les Français sont étatistes. En tant qu’homme de l’Etat, vous pouvez imposer n’importe quoi quel que soit votre historique en la matière. Les gens dans ce pays considèrent la loi comme parole d’évangile qui a toujours raison. Même ici certains ici l’ont amplement illustré par leurs commentaires.
        Pour l’instant cette vision n’a pas été démentie par les faits.
        Donc même si les mesures coercitives perdurent malgré le vaccin, même si les gens ont donc la preuve qu’on leur a menti, ils continueront à obéir sagement car ce sont des moutons.

        1. durru

          Ceux qui se sont faits avoir en allant se faire vacciner, oui, plutôt deux fois qu’une. Pour les autres, qui sont pour l’instant largement majoritaires, j’ai plus qu’un doute.

        2. MadeInCH

          Le « Syndrome Battleship », basé sur mon observation du film « Battleship », dans lequel les faits visibles sont en opposition frontale avec le narratif et la mise en scène.
          Les gens ne retiennent que le narratif et la mise en scène. Pas la réalité, même si celle-ci est visible en plein écran.

        1. Pheldge

          ah, je ne sais pas, faut préciser maintenant depuis que Castaner a inventé le soupçon avéré … il aurait dû dire le soupçon à Véran que tout le monde il aurait mieux comprendu !

      1. pabizou

        De quoi faire bander B. Gates, lui qui pense que pour sauve la terre il faut la dépeupler . D’ailleurs cette vision chez lui ne date pas d’hier, il ne l’a jamais caché et en plus il n’est malheureusement pas le seul à avoir l’esprit tordu .
        Pour l’étude concernée, je n’ai pas les compétences pour me faire une opinion mais je me souviens avoir lu, il y a déjà quelques mois un déclaration de l’ancien responsable scientifique de Pfizer que le risque de stérilité n’était pas exclu . Vrai ou faux? je l’ignore . Par contre, ce qui est sûr, c’est que l’équipe scientifique de Pfizer a préféré annuler un voyage en Israël plutôt que de se faire vacciner .

        1. Pythagore

          Au sujet de la surpopulation, il y avait un article avec qq chiffres intéressants hier, dans CP. Voir milieux d’article.
          https: //www.contrepoints.org/2021/06/01/398524-le-progres-existe-je-lai-rencontre

        2. sam player

          Risque de stérilité : super, on a donc trouvé un moyen pour que les abrutis ne se reproduisent plus 😀 Darwin effect

          1. paf

            oui et imaginez les familles dont la maman a bien gobé la propagande mais pas le papa, et veut vax l’enfant contre l’avis du pere. J’en connais, j’ai du bol c’est pas mon cas, mais quand on voit les conséquences possibles ça fait frémir.

          2. MCA

            Oui, donc il ne devrait rester que les enfants d’opposants à la picouse bien briefés par leurs parents.

            Ca va être joyeux pour le Micron de l’époque !

    1. P&C

      Le problème est que pour cibler un virus, il faut cibler les antigènes exposés.

      La membrane est chipée aux cellules lors du bourgeonnement , donc non.
      La capside est protégée par la membrane, donc non.

      Reste les protéines de surface, dont la fameuse spike.
      Pour les vaccins contre la grippe, on cible l’hémagglutinine et la neuraminidase, qui sont les deux protéines de surface.

      Si je me fie à un papelard sur nature (j’ai le flemme de mettre le lien), la protéine S se compose de deux sous unités.
      « La sous-unité S1 contient un domaine de liaison au récepteur qui reconnaît et se lie au récepteur hôte de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 ».

      Vu le rôle de l’angiotensine, pas étonnant que cette protéine spike provoque quelques problèmes cardio vasculaires.

      De plus, si l’ARN messager a été conçu pour que la protéine soit exportée sous forme soluble, alors les dites protéines produites vont se retrouver dans la circulation sanguine et les tissus interstitiels.
      Le problème est que l’exprimer sous forme membranaire expose les cellules porteuses à se faire flinguer…

      La protéine S n’a pas besoin d’avoir d’activité pour devenir toxique : tout antigène peut l’être, c’est une question de dose.
      Par exemple, le LPS des gram – : malgré le fait que ce soit un élément de structure de la paroi externe des gram-, sa libération lors de la mort des bactéries peut provoquer divers symptômes, allant jusqu’au choc septique.

        1. Caton

          Un vaccin, c’est une affiche « Wanted: Dead or Alive » placardée partout dans le système immunitaire, avec une photo de la cible. Et une photo d’une partie non visible et toujours cachée ne servirait pas à grand-chose.

          Même pour identifier Dillinger, c’est une photo du visage qui a été diffusée…

          1. P&C

            C’est l’idée.
            Si on n’avait pas la face de Dillinger mais qu’il était connu pour se balader sans froc ni caleçon, on aurait mis sa b*te ou son c*l en photo.

            Pour que l’info soit reconnue, il faut qu’elle soit accessible.

            Dans ce cas du virus, aller chercher à reconnaitre la capside qui abrite son ARN, c’est compliqué, elle est bien planquée sous une couche de lipides volés aux cellules parasitées.

            Voici un schéma de virus enveloppé.
            https:/ /en.wikipedia.org/wiki/Viral_envelope#/media/File:CMVschema.svg

            On voit bien que les éléments porteur d’information les plus accessibles sont l’enveloppe et les glycoprotéines.
            Or l’enveloppe, ça ne marche pas… puisqu’elle a été volée à une cellule parasitée lors de la sortie du virus.

            Les protéines de surface sont insérées dans la membrane pour ne pas qu’elles se barrent : on dit que ce sont des protéines membranaires. On parlent aussi de récepteurs, ou de protéines de surface.
            Si elles se baladaient toutes seules sans support, ce seraient des protéines solubles. Dans un virus, les rares protéines solubles (intégrase, transcriptase…) sont enfermées dans la capside… pour ne pas qu’elles se barrent justement.

            Pour contaminer des cellules, il faut que le virus puisse les reconnaitre… c’est le rôle de ces protéines de surface.
            Il y aussi une spécificité : par exemple la protéine S ne peut pas reconnaitre n’importe quoi, elle a besoin d’un motif spécifique… le récepteur ACE2R.

            Le cycle d’un virus enveloppé come le covid est le suivant : une fois reconnaissance Spike ACE2R faite, il fusionne sa membrane avec celle de la cellule hôte. La capside se retrouve dans le cytoplasme, et se désagrège pour mettre à nu l’ARN : celui ci parasite la machinerie cellulaire, et fait produire ARN, capside, et protéine spike. Ces dernière seront exprimées à la surface de la membrane cellulaire. Lorsque les virus sont prêts à sortir, ils mettent l’ARN dans la capside, et bourgeonnent en volant de la membrane cellulaire au passage : ils se retrouvent donc enveloppés dans une membrane volée à la cellule, mais recouverte de protéine spike).
            (un peu comme si le xénomorphe sortait en prenant un bon morceau de peau du parasité pour s’en faire un manteau pour passer mieux inaperçu…)

            Pareil pour la grippe, qui est un virus enveloppé avec deux protéines de surface : l’hémagglutinine et la neuraminidase.

            De même, nos cellules ont aussi des protéines (et des sucres) sur leur membrane : des récepteurs. Ils servent à la cellule pour échanger, communiquer, s’accrocher à un support…

            ça sert aussi de carte d’identité, pour différencier le Soi et Non Soi.
            Sachant que le Non soi est un corp étranger à flinguer de toute urgence (c’est pour ça que dans le cas de greffes, on donne un traitement immuno-suppresseur… sinon ton greffon serait flingué).
            Si tes cellules immunitaires reconnaissent le Soi, ça s’appelle une maladie auto-immune.

            Donc, le principe du vaccin est de fournir au système immunitaire une information qu’il reconnaitrait de lui même s’il était en présence du vrai virus…

            @Jacques Huse de Royaumont.
            Imaginons que j’achète des terres en écosse et le titre de lord/laird qui va avec. Est-ce que je peux faire ch*er le monde avec ça en obligeant mon patron à modifier mon email professionnel, l’entête de la porte du bureau, etc ?

            1. Jacques Huse de Royaumont

              En France les titres de noblesse n’ont aucune valeur légale, c’est de pure courtoisie. Par contre si M devient Mme, là oui, on peut exiger beaucoup.

              1. P&C

                C’est à ça que je pensais.
                Comme Maxestlà, devenu Lord Maxestlà, youtubeur élite numéro 1 préféré des français, alpha.
                Mais dans l’optique de faire ch*er.

    2. dg

      Les vaccins « géniques » ne sont finalement qu’un système de transfection in vivo (P&C comprendra) avec vecteur ARNm ou adeno peu importe, qui conduisent les cellules des vaccinés à produire la protéine Spike. Le papier récent que vous citez montre que les vaccinés que l’ARNm et la proteine spike se disséminent un peu partout (ne reste pas au niveau des cellules musculaires ou le vaccin a été injecté). Spike traverse la barriere hématoencéphaliqueet il parait que l’on peut en trouver dans le lait maternel.
      De nombreux travaux commencent à apporter des données concordantes : Spike par elle-même a une activité biologique et se révèle toxique pour l’endothélium par downregulation d’ACE2R, activation du système du complément etc….
      Bref il semble que l’on ait a choisi comme antigène vaccinal a faire surproduire une protéine dangereuse. Vous commencez a comprendre le risque et les effets secondaires potentiels ?

      1. durru

        J’ai déjà vu trois sources différentes (une américaine, une allemande et celle-ci, canadienne) disant en gros la même chose.
        On n’est plus dans l’hypothèse, dans le risque potentiel…

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Justement, quels sont les risques potentiels ?
        Si c’est une migraine le lendemain de l’injection, ce n’est pas grand’chose. Si c’est un cancer ou une sclérose en plaque dans 3 ans, c’est autrement plus sévère. Et d’autant plus qu’on est jeune.

        1. paf

          c’est un certain nombre d’événement graves, n’importe quand, pour le restant de tes jours. Avec une probabilité qui augmente avec l’âge, et un potentiel déclenchement catastrophique en cas de grippe. J’ai bon ?

          1. P&C

            Si je me souvient bien, le complément est impliqué dans l’agrégation plaquettaire.
            La grippe utilise son hémagglutinine pour agglomérer des hématies.

    3. Ours Blanc

      Cela tombe sous le sens : on le soupçonne depuis longtemps. La Covid est plus une maladie vasculaire que pulmonaire dans ses complications. Les thromboses sont au premier plan, tout comme les effets indésirables graves de ces nouveaux vaccins. On peut penser donc que la protéine de surface Spike n’est pas innocente dans ce mécanisme.

      1. dg

        Exactement: il y a bcp d’arguments depuis avril-mai 2020 pour penser que le virus induit une vascularite dans les cas graves ou il se dissémine et ne reste pas cantonné a la sphere ORL. Je me souviens d’ailleurs avoir évoqué cette hypothèse à l’époque ici même, en rajoutant que je ne croyais pas du tout à l’hypothèse du cytokine storm comme primum movens de la maladie grave. J’ai toujours pensé que c’etait un phénomène secondaire.
        Les travaux récents dans de tres bon journaux scientifiques tendent a montrer (ce qui n’etait pas evident initialement, on aurait pu penser que c’etait juste l’infection de l’endothelium par le virus qui flinguait les petits vaisseaux) que Spike est toxique par elle meme. Mike Yeadon en a pas mal parlé il y a quelques mois. Il suit bien la littérature lui aussi.

          1. P&C

            Le problème est qu’il n’y a guère le choix…

            Il y a néanmoins une alternative :
            – faire du drug design, identifier l’interaction ACE2R-Spike
            – déterminer si le site de liaison est reconnu comme haptène (petit partie reconnue par le système immunitaire sur un antigène) ou non.
            – déterminer si d’autres parties non membranaires de spike sont reconnues comme haptènes.
            – ingénierez une protéine spike à site de liaison ACE2R inactif (mauvaise structure secondaire par exemple).
            – faire de cette spike 2.0 la base du nouveau vaccin.

            Sinon, faudrait prendre les haptènes et les greffer sur une protéine porteuse à la con genre albumine de vache…

            1. Pierre 82

              J’avais plus ou moins compris qu’on n’avait pas le choix, mais ça montre une fois de plus le caractère criminel de se lancer dans une utilisation tous azimuts d’un produit non testé.
              Je suis consterné de constater à quel point l’impéritie du monde médico-pharmaceutique a atteint des sommets.

              1. P&C

                Il y a le facteur temps à prendre en compte.
                Un vaccin, ça suit en général le process normal du médoc, soit 10 ans d’études environ, en comptant les essais cliniques.
                Là, ils ont du sortir un truc en moins d’un an…

                déjà, je tire mon chapeau : an moins d’un an, les résultats scientifiques collectés sur le virus sont énormes.
                Bien sur, avec plein de labos dans le monde qui bossent sur le sujet…

                Regardes moi cette revue parue en 2020, écrite par des chinois.
                https:/ /www.nature.com/articles/s41401-020-0485-4

                Tu y trouves la structure de la spike, comme elle est activée, comment elle se fixe, des médoc potentiels qui pourraient la cibler, etc… c’est beau.

                1. pabizou

                  Vu qu’ils travaillent depuis très longtemps sur des vaccins contre les coronas, j’ai plutôt l’impression qu’ils essaient de récupérer le maximum des billes perdues pendant leurs années d’échec . Quoi de mieux qu’un psychopathe comme Macron et une équipe de l’EMA vraisemblablement noyée sous les conflits d’intérêts et une certaine tendance à trouver des corrompus à la commission? Si on ajoute les pourris de l’OMS je crois que le compte est bon et qu’on va peut-être voir ce que vaut la CPI d’ici peu

            2. durru

              P&C, je crois savoir que les experts de plateau télé qui racontent de histoires cent fois moins intelligentes que ce que vous êtes capable de produire gagnent très bien leur vie.
              Vous avez raté votre vocation…
              En tout cas, chapeau pour la capacité d’analyse pratique et, sérieusement, avec des idées comme ça, vous pouvez clairement trouver des meilleurs arrangements professionnels.
              Avez-vous pensé à contacter de ceux qui font vraiment de la science, genre le druide marseillais tant décrié, y compris par ici ? Faites un catalogue de vos interventions pro sur ce blog et présentez-les à côté du CV, ça va attirer l’attention 😉

              1. P&C

                Que voulez vous, je n’ai pas les bons réseau… et je crois que j’ai reçu une éducation trop centrée sur la franchise et l’honnêteté. Peut être trop fermé d’esprit…

                Mon idée n’est pas si géniale que ça, loin de là.
                L’ensemble du processus que je décrit, c’est des années de boulot facile, et par plusieurs labos.
                Rien que résoudre la structure d’une protéine ou l’activité d’une enzyme inconnue, c’est un travail de thèse.
                Et par des gars qui s’y connaissent vraiment, pas un branlotin dans mon genre.

                Par exemple, j’ai fait un peu de drug design dans mon master…mais je suis loin du niveau d’un mec dont c’est le métier !
                (j’ai tenté de bosser là dedans… pas été pris en stage chez Sanofi…). ;(

                En plus, laisser le site de fixation de la protéine spike telle qu’elle est a un avantage : les anticorps qui reconnaissent ce site vont s’y fixer et donc le neutraliser.
                Alors qu’une spike 2.0 sans ce site risque de rester active… quoi que, si l’anticorps gène suffisamment… faut voir.

                Pareil pour le coup des haptènes sur protéine porteuse ;: il faut veiller à ce que les haptènes soient reconnus et non la prot porteuse (sinon ça ne sert à rien). Il faut en plus éviter que la prot porteuse soit trop similaire à une prot humaine pour éviter les réactions auto-immunes.

                1. durru

                  Dans une boîte, il y a ceux qui ont les idées et ceux qui les mettent en application.
                  Avoir les connaissances ne veut pas forcément dire qu’on va avoir l’idée de s’en servir pour un besoin particulier, et encore moins de les réunir ensemble dans un projet plus complexe.
                  Il ne faut jamais croire que, parce que d’autres aussi ont fait les mêmes études (ou plus), ils doivent forcément avoir les mêmes idées.
                  Le plus souvent, le CSP+ lambda est la tête dans le guidon, paresseux et attendant qu’on lui mâche le travail d’organisation de son activité. Il pourra être très efficace une fois le périmètre de son travail clairement établi, mais j’en ai assez rarement vus qui avaient une vue d’ensemble. Et encore moins qui cherchaient à l’avoir…
                  En gros, vous vous sous-estimez. Commencez par changer quelque chose par là…

                  PS Pour ce qui est de sujets purement techniques, je n’ai pas les compétences pour évaluer leur qualité, mais j’apprécie ces contributions 🙂

            3. Tu évacues un peu trop vite le « traiter ». Ceci marche, c’est maîtrisé et le retour d’expérience avec Hcq et Ivermectine permet d’affirmer qu’il n’y a un vrai chemin thérapeutique.

            4. Jacques Huse de Royaumont

              Etant contre le vaccin et le disant, j’ai besoin d’être au clair sur mon argumentaire. (c’est l’intérêt des avis non conforme, ça oblige à un travail intellectuel de clarification)

              Pour voir si j’ai compris :

              le covid est de la famille des coronavirus, constitué d’un brin d’ARN entouré d’une membrane. Cela donne à l’ensemble une forme de couronne, d’où le nom de cette famille de virus.
              Sur cette membrane se trouve une protéine dite Spike, ou S, qui lui permet, entre autre, de s’accrocher aux cellules hôtes.
              Le principe des vaccin à ARNm ou autre, est d’injecter du code génétique qui permettra de synthétiser cette protéine S dans le corps, déclenchant ensuite une réaction immunitaire et la production d’anti-corps neutralisant cette protéine, et par extension le covid.
              Problème, cette fameuse protéine S voyage dans le corps et ne reste pas à l’endroit de l’injection et va se concentrer dans les organes. De plus, il est plausible que cette protéine soit toxique en elle-même et ait des effets néfastes sur le système cardio-vasculaire et éventuellement sur l’ensemble des organes. La protéine S serait donc une partie du problème et non de la solution (mode langue de vipère : c’est bien dans la logique des pouvoirs publics de confondre la solution et le problème, on comprend leur appétence pour cette stratégie).

              J’ai bon ?

              1. P&C

                18/20, peut progresser.

                « le covid est de la famille des coronavirus, constitué d’un brin d’ARN entouré d’une membrane. Cela donne à l’ensemble une forme de couronne, d’où le nom de cette famille de virus. »

                ARN, dans la capside. La capside dans l’enveloppe (la membrane). Protéine S sur la membrane.
                C’est l’ensemble vu au microscope électronique qui donne cette forme de couronne, d’où le nom de cette famille de virus.

                « Sur cette membrane se trouve une protéine dite Spike, ou S, qui lui permet, entre autre, de s’accrocher aux cellules hôtes. »

                C’est même son rôle principal.

                « Le principe des vaccin à ARNm ou autre, est d’injecter du code génétique qui permettra de synthétiser cette protéine S dans le corps, déclenchant ensuite une réaction immunitaire et la production d’anti-corps neutralisant cette protéine, et par extension le covid. »

                Tout à fait 🙂

                « Problème, cette fameuse protéine S voyage dans le corps et ne reste pas à l’endroit de l’injection et va se concentrer dans les organes. »

                Oui, si elle s’accumule je sais pas, c’est ce qui est soupçonné.

                « De plus, il est plausible que cette protéine soit toxique en elle-même et ait des effets néfastes sur le système cardio-vasculaire et éventuellement sur l’ensemble des organes. La protéine S serait donc une partie du problème et non de la solution (mode langue de vipère : c’est bien dans la logique des pouvoirs publics de confondre la solution et le problème, on comprend leur appétence pour cette stratégie). »

                Oui, vu qu’elle interfère avec la voie de l’angiotensine, qui sert à la maintenance du volume sanguin et de la tension artérielle.

                1. Drix

                  Bonjour, lecteur assidu du blog depuis plusieurs années mais commentant très peu, merci à tous pour ces précisions/explications/vulgarisations.
                  Cela me permettra d’avoir quelques cartouches vis à vis de mes connaissances qui … t font tous la queue pour aller se faire piquer.

  4. Flo

    L’hypothèse que tous les vaccinés plébiscitent l’équipe au pouvoir est quand même un peu hardie, même pour ces esprits malades et bouffis d’orgueil.
    Si tous les vaccinés votent LREM dans trois semaines et Macron l’an prochain ça sera un triomphe électoral jamais vu en France..

  5. pabizou

    C’est surtout une hypothèse qui est avancée par ceux qu’elle arrange . Un petit cirage de pompe permet de se placer si le clown vient à être réélu .

  6. Ba

    Ça me paraît un peu extrême ce billet. Essayons de garder la tête froide (même si c’est difficile).
    Je suis pas un spécialiste et ce que je vais dire est peut-être approximatif.
    Mais si j’ai bien compris le vaccin est toujours en phase d’essai jusqu’en 2023 et 2024 selon les vaccins, ils n’existent que dans le cadre d’une AMM conditionnelle (à l’absence de traitement du covid). Le principe demeure du consentement éclairé avant tout acte médical. Un acte médical ne peut donc être imposé (puisqu’il faut qu’il soit consenti) en théorie (même si ça a fait longtemps que c’est bafoué avec les vaccins existants) mais c’est bien évidemment un principe infiniment plus fort dans le cas de ces vaccins non éprouvés qui sont toujours en phase de tests, et dont les effets au long cours sont strictement inconnus.
    Par ailleurs on sait que si les mensonges prennent l’ascenseur, la vérité pend l’escalier et que face à la réalité du fait que les traitements contre le covid existent et ont des résultats étonnants, c’est un fait qui finira également par s’imposer dans le débat (j’ai peu de doutes là-dessus).
    Également, il me paraît toujours probable (comme je l’ai déjà dit il y a un moment) que cette question de la coercition pour imposer des traitements supposés, soit un enjeu de la campagne présidentielle dont on verra qu’elle jouera défavorablement contre ses promoteurs.
    J’observe aussi que les hommes des institutions suprêmes refuseront de laisser s’installer une ségrégation basée sur le médical (car je vois que le minimum d’humanité qu’il leur reste les fait refuser d’admettre une telle conséquence), et également que certains politiciens, notamment de députés et y compris de la majorité, sont hostiles à cette ségrégation, et que même si leur voix ne pèse pas au parlement, elle a un écho dans la société, ce qui là encore me paraît suffisant.

    Bref, tout ceci risque de se tasser également face à la lassitude sur cette question dans la société.

    1. Higgins

      Sur les AMM et le reste, tout est là (ça vient d’un hôpital public) : http:/ /ctiapchcholet.blogspot.com/2021/04/inedit-exclusif-vaccins-contre-la-covid.html?m=1

      1. Ba

        Excellent. Ça rajoute de l’eau à tous mes moulins que j’évoque.

        On apprend donc outre ce que j’ai dit, que les firmes sont soumises à l’obligation de prouver l’efficacité des principes actifs utilisés, dès ce mois-ci et dans les prochains mois. Ce qui va frapper contre la volonté d’imposer les vaccins, et d’autant plus si les firmes n’y arrivent pas.

        J’ai également omis de parler des effets secondaires voire mortels très visibles et qui sont dans toute la presse. D’ailleurs reconnus officiellement lorsque Macron avait suspendu un vaccin pendant quelques jours. Là encore, la volonté d’imposer la vaccination ne peut être que battue en brèche.

        Par ailleurs, entretemps j’ai lu l’article de LCI (je crois) en lien dans le billet et il donne également des éléments ostentatoirement contre l’obligation vaccinale, en rappelant certaines réserves très importantes. Autrement dit, même la presse n’est pas entièrement vendue à cette perspective d’obligation vaccinale quand on lit ce qui est écrit.

        Bref, encore une fois, tous ces éléments affaiblissent cette perspective d’obligation vaccinale.

        1. durru

          Pour rappel, la dernière position officielle à ce sujet est la déclaration de Macron (en décembre, je crois), comme quoi le vaccin ne serait pas obligatoire. La presse respecte donc les consignes, pour l’instant. Ni plus, ni moins. Ce n’est pas un indice, en gros.

            1. Theo31

              Tssss, comparer le phare de l’humanité à ce pays de culs terreux qu’est l’Inde. Avec le conducastor Manulito devenu épidémiologiste en lisant Piquouse Magazine et le journal de Mickey, ça va roxer du poney. T’as pas honte ? Pour la peine, tu iras faire un séjour au Goulag.

      2. MCA

        @Higgins 2 juin 2021, 11 h 39 min

        Toute personne encline à se faire picouser devrait avoir lu cet exposé.

        Contrairement à ce que vomissent en permanence les médias, il n’est aucunement prouvé comme dit en fin d’exposé que les « vaccins » protègent contre l’infection, la transmission et les formes graves de la maladie.

        D’autre part pour les victimes de ces essais thérapeutiques, il sera quasiment impossible de prouver que la cause de leur état est le « vaccin » et en cas de procès elles devront posséder des ressources financières considérables pour affronter les meilleurs avocats sachant que les firmes qui feront appel à leurs services pour se défendre sont les plus riches au monde.

        Sans pouvoir le définir précisément j’éprouve un malaise concernant les motivations des politiques et leur entêtement à vouloir contraindre sournoisement la population à risquer sa santé voire sa vie à cette roulette russe.

        Si on refuse de privilégier la connerie, ne reste-t-il que l’intentionnel?

  7. Dr Slump

    Je n’ai aucune idée de comment tout ça pourait dévier du constat déjà fait par maître Hash. Mais si les barbouzes en peau de zébi qui nous gouvernent décidaient de reconfiner à l’automne prochain, ou d’imposer des pénalités tangibles pour les réfractaires de la picouse, je suis assez confiant que ça ne se passerait vraiment pas bien pour eux, et que les gilets jaunes n’auront été qu’un échauffement en comparaison.

    1. MCA

      @Squall

      Et comment la sécu pourrait indiquer dans sa base que vous avez été vacciné ou pas si on ne lui indique pas votre N° de sécu lors de la picouse (par la carte vitale dans le lecteur)?

      Ne pas oublié que c’est la sécu qui va délivrer le pass vaccinal et ce pass ne peut être que nominatif.

  8. Gerldam

    Que des jeunes de 25 ans, en parfaite santé se fassent « vacciner » me laisse pantois. Leur probabilité de faire une forme grave doit être de 1/10000 ou moins (le cas étant celui d’un gêne anormal facilitant le virus). Prendre le risque de faire une thrombose ou autre maladie avec ce type de risque est ridicule. Et c’est d’autant plus ridicule que, si l’on a de l’Ivermectine (toxicité très faible et parfaitement connue) dans son armoire à pharmacie, le risque de faire une forme grave descend à un chiffre inférieur à celui de mourir écrasé en traversant la rue.

      1. sam player

        Lever de la meuf : à ce niveau ça devient pathologique chez toi 😀

        Une fille que tu lèves en boîte, tu la perdras en boîte…

        1. RV

          C’est pas forcément pour faire un placement à long terme. Savoir qu’elle va se barrer évite de se demander comment la lourder. 😉

                1. Aristarkke

                  Là, après quarante ans à éviter l’hyménée, on sent que la Fürherin ADP est en train de polir le rouleau à pâtisserie. Ostensiblement…

              1. sam player

                «si il aime sa vie »

                Bah non justement, sa vie le déprime. Il cherche à avoir à 2 des problèmes qu’il n’aurait jamais eu s’il restait seul… le partage toussa 😀

                  1. Theo31

                    Rhoo et tu n’as pas d’humour en prime. Ce matin, au bus, une espèce de cougar à tout fait pour attirer mon attention, en vain.

      1. P&C

        +1
        Je me rappelle encore de l’épisode d’une charmante ado qui se lasse séduire et envoie des nudes à une brosse à chiottes (Oui, le mec ressemble à une racaille du dimanche aussi épais que le manche d’une brosse à chiottes, il a une coiffure de brosse à chiottes, et sans doute la morale d’une brosse à chiottes).
        Résultat : il s’en sert pour la faire chanter et se la taper.

  9. Duff

    Si une forte couverture vaccinale n’empêche pas une nouvelle épidémie avec un variant plus ou moins résistant alors toutes ces mesures vont rapidemment sembler non plus grotesques mais franchement inacceptables. Si les vaccins marchent et qu’on a la paix l’hiver prochain alors (c’est dit dans l’article) le ratio coût/avantage sera trop flagrant pour imposer quoi que ce soit.

    Je note ne pas être seul autour de moi de ne pas voir l’utilité de se vacciner avant l’été et tout court d’ailleurs.

    Dans tous les cas (vaccins marchent ou marchent pas top, voire pas dutout) j’ose espérer qu’aller plus loin dans les obligations sera mortel dans les urnes. Contrairement aux sondages bidons, j’ai quand même l’impression que Macron a fini de creuser sa tombe.

    1. baretous

      j’ai mis un lien plus haut pas encore validé montrant une énorme « erreur » dans le process de la vaccination.J’espere que ce n’est qu’une erreur sachant que les maux viennent de la « Spike » qui serait véhiculée par le sang aux organes

    2. P&C

      Tu espères trop de la part des électeurs.
      N’oublies pas que ceux qui dirigent dans ce pays, cadres, ingés, cultureux, etc… forment le cœur électoral de la Macronie et anciennement du PS/UMP.

      1. Duff

        Si MLP n’était pas aussi nulle et entourée de crétins qui n’ont même pas toujours le niveau du bar PMU du coin, tous ces tocards seraient balayés en 2021 et ça aurait déjà dû être fait en 2017.
        La seule question c’est de savoir qui va supplanter MLP et quand.

        1. P&C

          Elle est entourée de crétins justement parce que elle est nulle.
          Oui, il faut une vraie alternative sérieuse et crédible à la poissonnière.

          PYR parie sur Zemmour… je ne suis pas convaincu.
          Pour les autres… déjà, Onfray ne veut pas.

              1. Duff

                5 conneries par phrase la dernière fois que j’ai essayé de l’écouter. Donc poubelle.

                Zemmour c’est un mauvais candidat et mauvais débateur. S’il fait plus que Ducon Gnangnan, je vous présente toutes mes excuses.

              1. Pierre 82

                Pierre-Yves Rougeyron, je suppoose. C’est vrai qu’il est cassant et péremptoire, mais je ne serais pas aussi sévère que notre ami Duff…

                1. heli0gabale

                  PYR est pas mauvais du tout pour analyser la situation politique du pays. En plus il est pour un 1st amendement US à la française, ça je valide à fond.

                  Là où il déconne à plein tubes c’est niveau économie, c’est le dernier des socialistes. Sans compter sa germanophonie proprement délirante, il déteste l’Allemagne avec la même force que les decoloniaux détestent la France.

                  1. P&C

                    PYR fait confiance à l’état souverain pour l’économie. Nostalgie du plan gaulliste ?

                    L’Allemagne, c’est un sujet en soi. Ennemi héréditaire, son but a toujours été d’abaisser la France et dominer à l’est. Son unification a sonné le glas de la prédominance française en Europe.
                    Les élites allemandes ont su magnifiquement retourné la monnaie unique à leur avantage, et dominent l’UE.
                    Si on en croit le doc cité dans le fil au sujet des éoliennes, l’Allemagne est loin d’être étrangère à la situation française en la matière.
                    Les intérêts allemands et français sont également très divergents… et les allemands sont prêts à se battre jusqu’au dernier ouvrier français et italien, ce qui est parfaitement normal.

                    Rappelez vous de la bafouille de Macron
                    https:/ /www.youtube.com/watch?v=Psuyzw693Do

                    Et la réponse de celle qui était pressentie pour devenir le nouveau Führer. ça vaut le détour.
                    https:/ /www.youtube.com/watch?v=oSib7wQR3SM

                    Grosso modo : les allemands servent leurs intérêts, et bouffent à tous les râteliers. Et ils ne veulent pas casquer.

                    1. Pythagore

                      Grosso modo : les allemands politiques français servent leurs intérêts, et bouffent à tous les râteliers.
                      .
                      Ils ne bouffent que parce que les autres se laissent bouffer en échange de laisser filler la dette d’état.

                    2. P&C

                      Aussi. Si la veulerie et la trahison n’était pas rémunératrice, où irait le monde ?

                    3. heli0gabale

                      « Nostalgie du plan gaulliste ? »

                      Oui complètement. Ce qui est drôle c’est qu’il veut refaire le plan gaulliste avec l’individu politisé moyen d’aujourd’hui (genre sous intellectuel qui écrit 2 trucs sur l’ultralibéralisme sauvage is the new baron du gaullisme), l’échec est garanti.

                      Pour l’Allemagne, ils ont surtout évité de faire les conneries que les pays du sud (France comprise) ont fait. Du coup ils s’en sortent mieux, on peut pas leur en vouloir. Qu’ils aient une politique moyen « friendly » avec nous, c’est normal aussi, ils jouent leurs cartes, pas nous. Si nos dirigeants sont abrutis par l’illusion de l’Europe et pas les dirigeants allemands, c’est pas la faute des allemands, c’est la notre.

                    4. P&C

                      @Higgins
                      Magnifique article sur l’IDL.
                      En résumé : les allemands servent leurs intérêts, et c’est normal.
                      Nos dirigeants, en léchant le cul des boches sur tous les sujets, sont soit des idiots, soit des traitres.

        2. Pheldge

          MLP est la sparring partner idéale depuis le retrait de son reup le JMLP, elle fait le spectacle mais n’est pas là pour gagner, et ça lui va comme ça : le RN au pouvoir, ça révélerait la supercherie du parti qui s’effondrerait et disparaîtrait à tout jamais !

          1. MCA

            C’est l’unique raison pour lui donner le pouvoir : s’en débarrasser pour de bon en prouvant la supercherie; et qui sait, il ne faut pas exclure qu’elle fasse des étincelles et nous surprenne agréablement même si le risque est voisin de zéro.

            De tte manière elle n’aura pas la majorité à l’AN et ne pourra gouverner sauf cohabitation.

          2. Duff

            D’ailleurs j’espère que Mariani va remporter la région PACA et dès le premier tour. Ce ne serait pas une bonne nouvelle pour MLP et ça validerait ce que je pense au niveau du pays qui est complètement obvious pour cette région où la gauche a disparu : les fondamentaux FN avec un poil de compétence et de modération peut faire gagner la droite contre un soc-dem énarque. Seulement il faut tuer LR et RN. Les premiers s’y emploient eux-même activement mais pour le RN, il faut se débarasser de la familia Le Pen, plus compliqué.

        3. MCA

          Tiens qq1 connait la position de MLP sur la picouse?

          Ca serait marrant qu’elle mette dans son programme : arrêter immédiatement de picouser, envoyer le pass à la poubelle et convoquer un nouveau tribunal de Nuremberg histoire de mettre de l’ambiance.

              1. MCA

                Comme sherpa elle semble avoir la carrure.

                D’ailleurs Sarko dans un de ses moments de délicatesses l’avait comparée à un déménageur.

                Le mufle ! 😆

            1. Pierre 82

              Exactement. C’est quelqu’un que je n’appréciais pas du tout, et pourtant, c’est un des rares politiciens qui tienne encore debout dans cet océan de coviconneries…

              1. P&C

                Ah, le fan de la révélitude des dodécaèdres.

                C’est comme ça que le Gris Maux s’est retrouvé à faire des confs sur l’Atlandide et les géants chez le Cheik au canapé rouge.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      « ces mesures vont rapidement sembler non plus grotesques mais franchement inacceptables ».
      Ne néglige pas la puissance de la propagande. Nos dirigeants gouvernent excessivement mal, mais se défendent extrêmement bien. Nous faire prendre des vessies pour des lanternes est le (seul) domaine où ils excellent. Toutes leurs capacités s’exercent là.

    4. heli0gabale

      Je commence à me dire la même chose.

      Effectivement quand on a appliqué toutes les règles bien comme il faut même les plus absurdes, qu’on a cru à la résolution de ce merdier par le vaccin et qu’on a cru que c’en était fini si on faisait ce que Big Mother disait, je pense qu’il doit bien avoir pas mal de gens (qui ont mis littéralement leur peau en jeu) qui vont commencer gueuler, la situation économique pourrie à venir y aidera.

      Ce serait intéressant parce que ça changerait des 2 avis les plus audibles (l’un plus que l’autre il est vrai) que sont les covitarés et les antitout.

      Par contre je me fais aucune illusion sur le cœur électoral de la macronie qui est en mode « forteresse du Bien contre les gueux » depuis trop longtemps, eux feront le voyage au bout de la connerie.

      1. Duff

        C’est exactement le problème de la France : on nous vend le changement pour faire élire celui qui ne changera rien ou le plus marginalement possible. Tout simplement parce qu’il y a désormais beaucoup trop de gens qui sont à l’aise avec ce stutus quo, ceux qui ont intérêt au changement sont facilement opposables les uns contre les autres.

        1. Pythagore

          Disons que ceux qui sont à l’aise avec ce status quo s’emploient avec un certain succès à éviter l’émergence de toute alternative.
          L’abstention traduit plus un défaut d’offre quasi uniforme qu’une absence de demande.

      2. Theo31

        Le cœur de la macronie, ce sont les rentiers du système de plus en plus nombreux à mesure que le pays s’appauvrit. Tant que le pognon gratuit tombe, aucun souci.

      3. pabizou

        Te casses pas la tête pour la forteresse du bien, si les choses se terminent comme elles devraient se terminer avec le paquet de macchabées qui aurait pu être évités, je ne suis pas sûr que les fissures la tiennent longtemps debout à l’heure des comptes

          1. pabizou

            Un goulag ça a toujours une fin et on ne sait jamais, n’insultons pas l’avenir, la corde a l’avantage d’éviter les récidivistes .

            1. durru

              Ah, mais le goulag c’est le leur, pour nous ^^
              Dans leur cas, la corde ne résoudrait pas grand chose, vu qu’il y aurait toujours des « récidivistes »….

  10. glot

    La SNCF est en mode panique. Avec le Covid ses finances sont dans le rouge.
    Ils tentent une nouvelle fois d’entuber les clients avec le buzz d’une présentation en conférence de presse, de nouvelles cartes « super-avantageuse »
    Ces cartes de réduction ne sont que de l’enfumage.
    Il faut savoir que lorsque vous achetez un billet de train, une grande partie du prix est utilisée pour payer les retraites des ex-agents.
    Donc lestarifs resteront trop chers.
    De plus , ils annoncent que l’entretien d’un kilomètre de voie TGV coute à la SNCF 300 000 euros par an ! Foutaise, surfacturation
    Combien coûte annuellement à Vinci l’entretien d’un km d’autoroute ?

    Ne nous laissons pas enfumer par ces » avantages tarifaires » concoctés par les fonx de la SNCF ! !

      1. Ba

        Mais il y a déjà eu depuis quelques mois l’annonce que l’interdiction du glyphosate était abandonnée non ? Et d’ailleurs précisément aussi pour que la SCNF puisse l’utiliser ? Je me rappelle très bien avoir lu que face au constat de l’impossibilité d’interdire le glyphosate car il n’existe aucune alternative, finalement l’idée était abandonnée.
        Macron a re-retourné sa veste sur le sujet encore une fois ?

        1. Aristarkke

          Pour la SNCF, le glyphosate représente un changement de budget sensible, surtout pour une société sous perfusion permanente de l’argent des Autres…

          1. Pierre 82

            Bah, le changement de budget est somme toute assez modéré, comparé au déficit de la SNCF. De toute façon,c’est gratuit, puisque c’est l’état qui finance. Et le contribuable a bien montré qu’il était d’accord, si c’est pour sauver la planète. La preuve, les résultats des dernières municipales…

  11. Nemrod

    Ce sera une lutte à mort pour faire passer le vaccin comme seul recours.
    Ils ne peuvent plus reconnaitre que des medocs existent depuis longtemps .
    Plus le temps passe et plus c’est explosif.
    La fuite en avant est la seule option.
    Si des effets secondaires retardés apparaissent du vaccin, ils sont morts mais ils font le pari que ça n’arrivera pas ou qu’ils seront à un seuil faible leur permettant de les cacher.

    1. MCA

      @Nemrod 2 juin 2021, 11 h 17 min

      Avec un tel pari, continuer la « vaccination » s’apparenter à une sacrée partie de poker avec la vie des autres.

      1. durru

        Ahem… C’est ça depuis le début, un jeu irresponsable avec la vie des autres.
        Interdiction de traitements (pardon, pour Caton, soyons précis : interdiction de « soins »), favorisation des contaminations, sous-capacité de soins même lorsque cela arrive, ensuite « vaccination » avec des produits pas du tout validés et des techniques encore moins maîtrisées.
        Il n’y a strictement rien de nouveau, la seule chose qui semble être nouvelle, c’est que ce lien entre les décisions des clowns et la mort de gens semble commencer à se faire dans l’esprit de plus en plus d’individus.

      1. TPA

        Peut-être existe-t-il une pétition, en France (voire planétaire) qui imposerait aux charlots (toubibs, autorités, chercheurs, etc…) de nous administrer cette ivermectine en cas de suspicion d’atteinte au Covid ?
        Cela nous permettrait d’avoir envie de signer.
        Car tous les débats sur la vaccination où chacun (provax, antivax) est convaincu qu’il a raison finissent par être quelque peu rasoir.

  12. Thierry MARTIN

    Le vaccin (complet + quelques semaines : ex. Pfizer, 2 doses + 15j, Joshnson la dose unique + 4 semaines) est obligatoire outre mer pour voyager : sans il faut justifier de « raisons impérieuses » très restrictives ! (aller à l’enterrement de sa grand mère, c’est non, pas plus que la visiter si elle est en phase terminale, la préfecture a déterminé que ce n’est pas de la « famille proche » ! – aller assister sa fille qui accouche non plus, ce n’est pas impérieux, elle a qu’a se payer une aide au lieu de compter sur la famille, etc.)
    Bref, le coup du « pas obligatoire » nous on le vit assez mal ! essayez d’imaginez chez vous : « pas obligatoire » mais vous restez dans votre département ! interdiction d’en sortir !
    Evidemment, toujours des tests PCR a moins de 72h, quarantaine, etc. même vacciné ! à propos des tests PCR, on avait le droit (j’ai une profession médicale) de réaliser des tests Ag : hop ! supprimé ! même Martin Blachier l’a dénoncé : le lobbying des syndicats de labo a payé ! ils ont acheté des machines, faut les amortir ! donc ils ont deja fait 2.6 milliards grace aux PCR Covid sur 2020…
    (les tests Ag agréés par la HAS testent bien tous les variants, donc l’argument « c’est à cause des variants » ne tient pas, le prélèvement est le même, naso pharyngé, la seule différence c’est que ça ne passe pas par un labo).

  13. Caton

    La seule attitude raisonnable par rapport à la vaccination est de déterminer, en fonction de son âge et de son état de santé, les risques que font courir le Covid et les vaccins, puis de choisir la voie la moins risquée.

    Cela nécessite toutefois une information fiable. Et c’est là que les choses se compliquent: sur les vaccins, il y a bien deux tests en vraie grandeur (Israël, Royaume-Uni) sur deux vaccins différents, mais les résultats de ces tests ne sont pas accessibles à ceux qui ne parlent ni hébreu, ni anglais, et les publications elles-mêmes sont largement politisées. Sur le Covid en lui-même, c’est encore pire, puisque même les communications de l’OMS sont aujourd’hui politisées.

    Toutefois, les délires des complotistes restent une source infinie d’amusement… enfin un effet positif de cette pandémie !

    1. pabizou

      J’aimerais que quelqu’un me donne une définition de « complotisme », ce mot est tellement mis à toutes les sauces qu’il ne veut plus rien dire et décrédibilise autant ceux qui l’emploient que ceux qu’il est sensé viser .

      1. Caton

        Croire en l’existence d’un vaste complot mondial, réunissant des ennemis jurés, dans un but peu clair, techniquement impossible, et sans aucun intérêt pour les membres de ce complot.

        Des exemples:
        – 5G, nanoparticules et contrôle par Bill Gates pour le vaccin Pfizer
        – Triplement de la taille du pénis pour le vaccin Astra-Zénéca (j’ai testé, ça double tout juste 🙂
        – Reprogrammation de l’ADN pour les vaccins à ARNm
        – Traitements contre le Covid interdits par le gouvernement, alors qu’il n’y a aucun traitement pour aucune maladie virale…
        – Virus créé et diffusé exprès par les militaires chinois/américains/français, les extraterrestres, Bill Gates, Big Pharma, j’en passe et des meilleures
        – Interprétations… étranges des statistiques de l’INSEE pour affirmer l’absence de surmortalité pendant la pandémie

        J’en ai d’autres, mais ce sont celles qui m’ont amusé le plus.

          1. Caton

            Je ne lis pas que ce blog… par exemple, quelques personnes ont refusé d’être vaccinées avec le vaccin Comirnaty, ils ne voulaient que du Pfizer.
            J’ai même visionné le documenteur « HoldUp », qui m’a beaucoup fait rire.

            Mais remontez un peu plus haut:

            « ils n’existent que dans le cadre d’une AMM conditionnelle (à l’absence de traitement du covid) »

            Si l’AMM est bien conditionnelle, elle n’est en rien liée à l’absence de traitement du Covid. Rappelez-moi combien de traitements existent pour des maladies virales?

            1. Nemrod

              Sais pas…au hasard
              – tamiflu contre la grippe
              – trithérapie contre le sida
              – l’aciclovir et valaciclovir contre les herpes virus.
              Vous en voulez d’autre.
              Les autres souvent…pas assez graves pour être nécessaire.

              1. Caton

                Le tamiflu a été massivement administré aux élevages porcins et de volailles, et a perdu le peu de bénéfices qu’il avait (voir: http:/ /www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-04-11/tamiflu-inefficace-contre-la-grippe. Je n’ai pas la méta-étude sous la main, désolé).
                Par ailleurs, ce peu de bénéfices était dépendant d’une administration avant l’apparition des symptômes.

                Les trithérapies sont autant un traitement contre le sida que l’insuline est un traitement contre le diabète.

                Notice de l’aciclovir (Vidal):
                « Ce médicament est un antiviral puissant, actif sur les virus du groupe de l’herpès. Il empêche la reproduction des virus dans les cellules infectées, mais ne peut détruire les virus cachés dans les ganglions nerveux, responsables des récurrences (récidives) qu’il ne peut éviter. »
                Pas un traitement, donc.

                Notice du valaciclovir (Vidal):
                « Il bloque la reproduction des virus actifs (en cours de multiplication) dans les cellules infectées, mais n’agit pas sur les virus dormants. »
                Pas un traitement non plus.

                Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a aujourd’hui aucune traitement contre aucune maladie virale.

                1. durru

                  A quoi servent donc les traitements administrés aux malades de SIDA ? A les rendre plus malades, peut-être ?
                  Si vous êtes médecin, vous avez oublié le serment d’Hippocrate. Sinon, vous racontez n’importe quoi pour vous donner de l’importance. Déplorable dans les deux cas.

                  1. Caton

                    Un traitement vous guérit. Une trithérapie permet de garder la maladie sous contrôle. Comprenez-vous la différence entre les deux?

                    1. durru

                      Et donc, parce que ça ne guérit pas, on soigne pas ? C’est ça le message ?
                      Pour votre information, l’hépatite C est une maladie provoquée par un virus. Depuis la mise en place de *traitements* (par bi-, voire tri-thérapie) au début des années 2000, des malades d’hépatite C sont déclarés *guéris*.
                      Je parie que vous ne le saviez pas. Et que vous ne le croyez pas non plus.

                    2. Caton

                      @durru En effet, je ne le savais pas. Très bien, il y a donc des traitements efficaces contre UNE maladie virale.

                    3. durru

                      Une maladie qu’on connaît bien. Et qui est suffisamment présente et grave pour qu’on fasse des efforts là-dessus (y compris financiers, labos toussa).
                      Cela enlève déjà le côté catégorique de votre affirmation sur l’absence de traitements pour les maladies virales, quelles qu’elles soient.
                      Et là où il y en a une, il peut y en avoir d’autres. Mais c’est tellement plus facile de prendre pour argent comptant ce qu’on sait depuis toujours, et qu’en plus on nous rabâche tous les jours et par tous les moyens.

                    4. Nemrod

                      Oui oui je comprend bien la différence et je comprends bien que vous racontez n’importe quoi quand même.

                    5. Pheldge

                      un traitement qui permet de mener une existence tout à fait normale, pendant des années, en maintenant le virus sous contrôle,si ce n’est pas une guérison, c’est déjà un immense progrès ! J’ai 2 connaissances qui ont chopé le VIH dans les années 80, l’une est décédée en 94 alors qu’il n’y avait que l’AZT, l’autre a pu bénéficier des progrès, et est en pleine forme aujourd’hui … ce n’est pas une guérison à proprement parler, mais ça en a tous les aspects, et tous les avantages.

                2. sam player

                  Merci Caton, vos interventions sont bien documentées.
                  Faites pas trop gaffe aux ayatollahs qui traînent par ici qui ont des idées sur tout, ils ont surtout des idées

                    1. sam player

                      Durru, je trouve juste intéressant d’avoir plusieurs points de vue, surtout documentés, ce n’est pas ton cas

                    2. durru

                      Des points de vue différents ? Si, si, ça passe très bien. Mon problème n’est pas de rencontrer un autre point de vue, mais de la mauvaise foi. Et toi t’en es un spécialiste 😉

                    3. sam player

                      C’est pas grave et c’est normal que tu ne voies pas le lien, ça confirme mon 17h02

                    4. durru

                      C’est quoi qui est « bien documenté », Sam ?
                      L’affirmation qu’il n’y aurait AUCUN traitement pour n’importe quelle maladie virale ? C’est pourtant le sujet de l’échange où t’as choisi d’intervenir.
                      Comme je disais, de la mauvaise foi à la pelle de ta part, comme d’habitude.

                3. P&C

                  Administré en élevage à toute berzingue ? Tu m’étonnes qu’il a perdu le peu de bénéfices qu’il avait.

                  La plupart des souches responsables de maladies nosocomiales sortent d’élevages.
                  Les agris gavent leurs bêtes de médocs pour qu’elles supportent les conditions d’élevage sans trop de perte.

        1. durru

          « Traitements contre le Covid interdits par le gouvernement, alors qu’il n’y a aucun traitement pour aucune maladie virale »
          Vous pouvez l’expliquer un peu, celle-là ?
          Les centaines d’études qui montrent qu’une prise en charge précoce est largement bénéfique, c’est des inventions ?
          Les kits à base d’ivermectine en Inde ou ailleurs, ça n’existe pas ? Les Etats qui les ont mis en place n’ont pas un mortalité bien inférieure à ceux qui les ont refusé ?
          Pour la France, n’y a-t-il pas eu changement de régime pour l’HCQ à partir de janvier 2020 ? Pressions, voire poursuites par le Conseil de l’Ordre à l’encontre des récalcitrants qui refusaient le schéma DDD ? Etc, etc ?

          1. Caton

            Le traitement des maladies virales est uniquement symptomatique. Les quelques antiviraux qui existent se sont montrés inefficaces, principalement parce qu’ils devraient être administrés avant l’apparition d’un quelconque symptôme, donc à un stade où ces maladies virales ne sont pas détectables.

            Parler de « traitement précoce » quand il faut 7 à 10 jours pour qu’un test PCR détecte la maladie m’amuse beaucoup. Faudrait-il mettre la France entière sous oxygénothérapie à titre préventif?
            Ce qui n’exclut pas une prise en charge, et des traitements symptomatiques, dès l’apparition des premiers symptômes.

            Les chiffres de mortalité du gouvernement indien sont sous-évalues d’au moins un ordre de grandeur: quand il y a 80 à 100 fois plus de cadavres enterrés que de morts « officiels », il semble y avoir un problème.

            L’AMM de l’HCQ pour le traitement du paludisme a été retirée en janvier 2020, et c’est normal: les divers plasmodium sont aujourd’hui résistants à l’HCQ. Cette molécule ne fonctionne plus contre le paludisme.

            Quant aux conflits d’égo entre le sinistre de la maladie et le cuistre marseillais, ou au fonctionnement… améliorable du conseil de l’ordre (voir sa défense des homéopathes par exemple), ou à la peur de nombreux médecins de prescrire hors AMM car ils seraient alors responsables en cas d’effet secondaire grave, il me semble inutile de commenter.

            1. durru

              Trouver des pseudo-arguments pour nier l’évidence m’a toujours amusé.
              Le « cuistre » marseillais c’est un marqueur significatif, vous devez vous aussi faire partie du personnel médical Parisien.
              Questions précises :
              1. S’il n’y a pas de traitement, comment se fait-il qu’il y a un gouffre au niveau de la mortalité (globale, hein, pas celle déclarée « covid ») entre les pays ayant traité et ceux ne l’ayant pas fait ? Oubliez l’Inde.
              2. S’il n’y a pas de traitement efficace, comment se fait-il qu’il y a eu perte d’espérance de vie à Paris ou à Londres en 2020, mais pas dans le Sud de la France ?

              Merci de ne pas vous fatiguer à donner des non-réponses, hein…

              1. Caton

                Tout d’abord, M. Raoult est, de fait, un cuistre. Il suffit de l’écouter répondre aux questions d’une journaliste pour le constater. Un peu comme il suffit d’écouter M. Véran pour comprendre qu’il est surtout véreux. Que cela vous dérange est un marqueur significatif de l’efficacité de sa communication.
                Autre information dont vous ne disposez probablement pas, il y a plusieurs dizaines de milliers de personnes en France et en Europe qui prennent quotidiennement de l’HCQ (Lupus, polyarthrite rhumatoïde, …). Ni Véran ni Raoult n’ont voulu d’étude sur leur taux de contamination ou de décès Covid, alors que ces données sont disponibles auprès de l’Assurance maladie. Aucun des deux ne voulait avoir de réponse, apparemment ; mais d’après une étude italienne, il n’y a pas de différence avec la population générale.

                Pour vos questions, les réponses sont assez simples.

                1/ Dans un pays où 80% de la population a moins de 20 ans, la mortalité globale n’est évidemment pas la même que dans un pays où 50% de la population a plus de 50 ans, et ce, même en l’absence de pandémie. C’est pourquoi seule la surmortalité est un indicateur fiable. Or, il n’y a pas de différence significative entre les pays ayant « traité » et les autres en termes de surmortalité — en dehors de l’Inde et du Brésil, qui, malgré une population très jeune, ne sont pas vraiment des exemples à suivre.

                2/ Le SARS-CoV-2 étant propagé principalement par aérosol, et donc très difficile à contracter en extérieur, il y a bien sûr de fortes différences de taux de contamination liées au mode de vie. L’ensoleillement de Londres et celui de Marseille sont assez différents pour que les terrasses des pubs londoniens soient moins fréquentées que celles des bars marseillais, par exemple.
                Par ailleurs, le Sud de la France n’a pas été initialement impacté par des foyers épidémiques importés et importants, comme un rassemblement œcuménique ou un match de foot, par exemple.
                Enfin, le trafic des aéroports internationaux du Sud de la France est epsilonesque par rapport à CDG ou LHR, et les touristes étrangers y sont aussi nettement moins nombreux en automne et en hiver. Or le virus est arrivé en France entre novembre 2019 et mars 2020.
                L’ensemble de ces facteurs explique la différence en termes de perte d’espérance de vie entre Strasbourg et Toulon.

                1. durru

                  « la surmortalité est un indicateur fiable »
                  Cela me semblait évident. Il était question de variation par rapport à la mortalité habituelle, bien sûr.

                  « il n’y a pas de différence significative entre les pays ayant « traité » et les autres en termes de surmortalité »
                  Je vous avais pourtant demandé de ne pas venir avec des non-réponses. Ce qui est écrit plus haut est un pur mensonge.

                  « les terrasses des pubs londoniens soient moins fréquentées que celles des bars marseillais »
                  Vous parlez des bars *fermés*, bien sûr.
                  « le Sud de la France n’a pas été initialement impacté par des foyers épidémiques importés et importants, comme un rassemblement œcuménique ou un match de foot, par exemple »
                  Vous n’avez peut-être pas eu accès aux données des hôpitaux du Sud. Je peux vous certifier que vous racontez n’importe quoi, le nombre de cas covid dans les hôpitaux (et cliniques) du Sud a été très important aussi entre mars et mai 2020. Il y a eu aussi surmortalité, d’ailleurs. La différence est précisément là où ça ne se voit pas, dans la population qui a été sagement conseillée d’attendre le décès à domicile (et qui n’était pas particulièrement âgée).
                  Et même avec ça, vu qu’il n’y a pas eu, sur la France globalement, de surmortalité pour les moins de 65 ans sur 2020, c’est difficile à comprendre votre argumentaire. Enfin, plus exactement, ça n’a ni queue ni tête.

                  Quant au terme « cuistre » et aux interprétations autour, ça donne plus d’indications sur celui qui l’emploie que sur la cible ou le lecteur…

                  1. Caton

                    Si vous avez une source montrant qu’il y a beaucoup moins de surmortalité dans les pays ayant « traité », posez un lien. A défaut, abstenez-vous de qualifier mes propos de « mensonge ».

                    Les bars n’étaient pas fermés entre novembre 2019 et mars 2020.

                    Les hôpitaux du Sud de la France n’étaient pas saturés, loin de là, durant la première vague que ceux d’Ile-de-France ou de l’Est. Au plus haut de la première vague, l’Occitanie comptait 17,4 hospitalisations par 100.000 habitants, contre 107,6 en Ile-de-France. Vous pouvez consulter ces données sur l’outil CovidExplorer de covidtracker.fr.

                    Il n’y a pas eu de surmortalité pour les moins de 50 ans. Toutefois, malgré l’absence d’accidents de voiture ou de travail, il n’y a pas eu de sous-mortalité significative non plus. Ces données sont disponibles sur le site de l’INSEE.

                    La définition du terme « cuistre » se trouve dans le Larousse: « Homme qui manque de savoir-vivre, qui est grossier, » et décrit très biens MM. Raoult et Véran. Je vous renvoie à la fin de la tirade du nez de Cyrano pour plus d’informations.

                    1. durru

                      « posez un lien »
                      Vous pouvez le trouver tout aussi bien vous même, ces informations sont publiques et connues de tous.

                    2. durru

                      Ce n’est pas le sens du mot « cuistre » qui était en question, mais son emploi. J’avais pourtant explicité mon propos.

                    3. durru

                      Ah oui, les 700 décès en moins sur les routes en 2020 (tous âges confondus), ça doit faire une sacrée différence.
                      Vous en avez d’autres, des « arguments » comme ça ?

                    4. Caton

                      Je me cite:

                      « le virus est arrivé en France entre novembre 2019 et mars 2020. »

                      Je vous recommande vivement la tin de la tirade du nez.

                    5. durru

                      On parle de statistiques sur l’année 2020, tout en sachant que le virus était extrêmement actif jusqu’à la fin de l’année. Limiter son analyse à 11/19-03/20 c’est du grand n’importe quoi.

              2. Theo31

                perte d’espérance de vie à Paris ou à Londres en 2020

                Faut chercher du côté des toxicomanies et des problèmes psychiatriques.

                Des animaux enfermés peuvent se laisser mourir.

            2. durru

              Vous maintenez haut et fort qu’il n’existe PAS de molécules qui inhibent la multiplication des virus, notamment du covid-19 ?
              Quel est, sinon, le sens que vous donnez à l’affirmation « il n’y a aucun traitement pour aucune maladie virale » ?

              1. Caton

                Donnez-moi un exemple de traitement pour une maladie virale de votre choix, hors Covid, et je réviserai mon opinion.

                Pour l’instant, il n’y a aucun traitement contre aucune maladie virale.

                  1. Caton

                    En effet. Je cite:

                    « Un antiviral est une molécule perturbant le cycle de réplication d’un ou de plusieurs virus, permettant ainsi de ralentir mais rarement d’arrêter une infection virale. Avec les vaccins et la prévention, ils constituent le seul moyen connu pour lutter contre les infections d’origines virales.

                    Les antiviraux sont efficaces pour lutter contre les virus en attendant la mise au point d’un vaccin, qui est la seule manière connue d’éradiquer un virus sur le long terme, comme l’ont montré les différentes campagnes d’éradication de la poliomyélite et surtout de la variole. »

                    1. durru

                      Un malade n’a pas besoin que le virus soit « éradiqué sur le long terme », la seule chose qu’il demande c’est d’être soigné, *lui*.
                      On comprend mieux pourquoi l’IDF a eu des résultats aussi minables.

                    2. Caton

                      Demandez à un diabétique ce qu’il arrive s’il arrête de prendre de l’insuline.

                      Et cessez d’utiliser des mots que vous ne comprenez pas.

                    3. durru

                      Si, je comprends très bien; rapport à ce que j’ai écrit plus haut sur VHC, une fois guéri l’ancien malade ne doit plus prendre quelque médicament que ce soit.
                      C’est vous qui ne comprenez pas trop de quoi vous parlez.

                1. LaVitreCassée

                  @Caton

                  « Donnez-moi un exemple de traitement pour une maladie virale de votre choix, hors Covid, et je réviserai mon opinion.

                  Pour l’instant, il n’y a aucun traitement contre aucune maladie virale. »

                  –> Bah il y a les antibios… Souvent, ce n’est pas la grippe qui tue, mais les surinfections bactériennes qui en sont une conséquence.

                  Et l’année dernière, la consigne c’était « restez chez vous, doliprane et appelez le 15 en cas de difficulté respiratoire (donc trop tard) »

                  Et le peu de toubib qui ont constaté une amélioration, juste avec de l’azithromycine, ont été menacés par l’ordre des médecins.

                  Combien sont morts à cause de ça ? Du covid ou de n’importe quelle autre maladie respiratoire d’ailleurs…

                  Dans le « monde d’après » des imbéciles de votre espèce, les médecins ne servent à rien, ce sont des projections et des modélisations à la con qui vont sauver l’humanité !

                  Vous représentez l’équivalent des « keynésiens » pour la santé, mais en plus tarés !

              2. Pythagore

                Si j’ai bien compris, l’ivermectine n’empêche pas la multiplication des virus en soi, mais plutôt que le virus pénètre dans la cellule.

                    1. pabizou

                      @durru . Non, pas les nouveaux modèles, ils commencent par annoncer une évidence et le cirque démarre après seulement . Ils sont estampillés « starteupnaychon » , testés quelques fois à la TV, il peuvent avoir l’étiquette « vu sur BFM » . Le modèle « macronbis » est équipé d’une IA mal calibrée qui fait que le nez dans leur merde il te disent encore que tu n’as rien compris et qu’ils vont tout d’expliquer .

                  1. durru

                    Je vous laisse à vos certitudes.
                    L’approche DDD des pontes de l’AP-HP, bien conseillés par les experts du Conseil Scientifique, a été clairement la meilleure.
                    La vaccination de toute la population est la seule solution pour enrayer l’épidémie.
                    Vous avez raison et moi j’ai tort.
                    Merci.

                    1. Caton

                      La gestion de la pandémie a été catastrophique en France. Ce qui ne signifie pas que d’autres erreurs ni d’autres mensonges auraient donné de meilleurs résultats.

                    2. durru

                      Une absence de variation de l’espérance de vie n’est pas un argument. Choisir ses critères c’est tellement confortable….

                  2. baretous

                    tout à fait thierry et vous faites bien de le rappeler. En Inde chaque région à sa politique de soins. Et maintenant comparez entre celles qui en sont encore au remdesivir et celles à l’ivomec. Vous avez une heure.

                    1. Caton

                      L’inefficacité du remdesivir a été largement prouvée, inutile de revenir dessus.

                      La différence de mortalité entre les états du Bengale-occidental (avec ivermectine depuis fin août 2020) et du Maharashtra (sans ivermectine) est frappante, en effet. Depuis avril 2020. Voir https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19.

                      Soit l’ivermectine a un effet rétroactif, soit ce n’est pas l’explication de la différence de mortalité.

                    2. baretous

                      Caton dit n’importe quoi en comparant le covid avec le diabete. L’vermectine est un inhibiteur et donc empeche la maladie de s’installer. Faut il en donner en préventif a une partie de la population la plus exposée? Oui pourquoi pas vu le prix…..A moins que pour Caton ce soit le plus choquant, le prix.

                      A la sortie de la guerre il et tous ceux de son acabit auraient empêché la distribution d’huile de foie de morue pour combattre le rachitisme et la tuberculose….Il aura fallu presque un an pour que l’ARS conseille l’achat d’un oxymètre qui « servait à rien »

                      des charlots, docteurs knock planétaires

                    3. durru

                      C’est surtout qu’on mélange joyeusement dans les échanges la surmortalité globale avec les déclarations covid ici ou là, ce qui est très moyen comme comparatif.

        2. paf

          il y a des cas avérés de gonflement massif de la langue, chez des patients noirs. Spectaculaire. Bon c’est le virus, pas le vaccin.

        3. paf

          Le virus a été créé exprès oui, ça c’est garanti. Il est sorti de Wuhan parceque les conditions operatoires y étaient chinoises. Fauci, Obama et une administrative française sont impliqués.la France paritcipait, ainsi que le Canada, gravement impliqué. C’est en train de sortir, et les journaux font un rétropédalage degueulasse typique des petites putes que sont les journalistes.

          1. Caton

            Il semble en effet certain que le SARS-CoV-2 soit le résultat d’expérimentations de gain de fonction. Il est quasiment certain qu’il n’a pas été diffusé exprès.

              1. Caton

                J’ajouterais qu’il a très probablement été créé par des civils Chinois dans un laboratoire civil à Wuhan. S’il n’est pas totalement impossible qu’il ait été créé par des militaires ou des extraterrestres, cela m’étonnerait quand même beaucoup.

                1. durru

                  « S’il n’est pas totalement impossible qu’il ait été créé par des militaires ou des extraterrestres »
                  Je ne me prononce pas sur les extraterrestres, mais je ne parierais pas sur une absence totale d’implication des militaires dans le processus de financement et de prise de décision (pas de recherche à proprement parler, hein).

                2. paf

                  Le laboratoire civil de Wuhan est couple avec un labo militaire ( tout le monde le sait ).Non seulement la fuite par sabotage est un risque reel, mais il a meme pu etre efffectue soit par les Chinois soit par les Americains – Les Chinois ont meme rale a un moment que c’etait le cas.

        1. MCA

          Définition d’un complotiste que j’aime bien :

          Quand un type a un coup d’avance c’est un génie
          Quand il a deux coups d’avance c’est un complotiste.

  14. pabizou

    Si on tient compte du fait que les effets indésirables ne sont signalés que pour une très faible part et qu’on dépasse le 1 millions de signalements je serais curieux de savoir ce que tu appelles un seuil faible .

  15. Higgins

    Nemrod, pas tenté ? : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/06/02/aux-usa-un-fusil-a-pompe-offert-pour-un-vaccin-inocule/

    1. Nemrod

      Non j’ai déjà…ss façon merci.
      Et puis j’aime pas les fusils à pompe .
      Un bon juxtaposé me semble préférable : pan pan et pas pan…shlick…pan.
      J’en profite pour vous dire que ma séance d’hier soir en plus de la Paix et le Calme m’a apporté un beau sanglier mâle de 70 kg sorti relativement tôt de son repaire buissonneux.
      Une seconde pour l’identifier et il était mort à 80 m dans ses traces d’une balle de 7×64 derrière l’épaule…im m’vait plus ou moins perçu car le vent d’orâge tournait sans cesse.
      Trop tard.
      Ensuite il m’a fallu le remonter seul jusqu’à la bagnole…250 m dans une pente à 15 pour cent pleine de ronce.
      Couché à 2 h du mat.

  16. Higgins

    Le Mignon poudré risque d’avoir bientôt des soucis plus importants qu’une campagne de vaccin foireuse : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/06/01/linflation-selon-saint-biden-et-la-grosse-secousse-politique-francaise-et-europeenne-a-venir-en-2022/

  17. Higgins

    On comprend mieux pourquoi la Pompili a taské les préfets sur ce sujet : https:/ /www.lefigaro.fr/vox/societe/eoliennes-du-reve-aux-realites-le-film-choc-qui-deconstruit-l-imposture-20210601

    1. Ba

      J’ai regardé la moitié de ce film hier, vu que Philippe Herlin disait qu’il fallait le voir, et que je trouve ce type toujours pertinent.

      Néanmoins j’ai arrêté de regarder car ce film est vraiment très mauvais.
      Déjà les intervenants sont tous issus du capitalisme de connivence (dont Le Flock Prigent) ce qui peut avoir un intérêt mais seulement jusqu’à un certain point, ou sont des véritables imposteurs (Jancovici). Ce qui m’empêche pas d’être d’accord avec beaucoup de choses qui sont dites, mais évidemment le souci avec les incompétents c’est que les fléchettes de radjaïdjah les frappent dans prévenir en permanence.

      Et puis vers le milieu du film, on bascule vraiment totalement dans l’anticapitalisme primaire qui est complètement à côté de la plaque.
      J’explique et c’est très simple : au lieu de blâmer les seuls et uniques responsables de tout ce merdier qui sont les politocards à différents niveaux qui dépensent l’argent n’importe où n’importe comment dans n’importe quoi, sont cloués au pilori uniquement les sociétés qui se créent pour répondre aux appels d’offres ! C’est vraiment complètement con comme analyse.

      Bref ce film est une daube, de 2 heures en plus, et je ne recommande pas du tout.

      1. P&C

        Pas mal de ces sociétés magouillent ouvertement… mais bon, doit-on s’attendre à de l’honnêteté de leur part puisque ceux qui lancent les appels d’offre n’en ont point ?

        Janco imposteur ? Je n’irai pas jusque là, mais le personnage a tout de même quelques positions discutable.

  18. phil

    Perso, je pourrais me faire vacciner, mais le comportement zélé et inquisiteur de provax m’incite à la méfiance.

    Cette attitude qui fait que si on ne cherche pas à se faire vacciner à tous prix dans la précipitation ou contre même l’obligation de se vacciner, c’est qu’on est un vaxo-traître anti-Scieâônce.
    Et pour quelque chose de pas obligatoire, on a pas mal de sanctions si on ne le fait pas…

    Et l’attitude de certains, qui vont faire la leçon à des gens qui ont perdu des membres de leur famille suite au vaccin est terriblement indécente….

    Les talibans, c’est pas trop mon truc…

    1. Caton

      Le plus ennuyeux dans tout cela est l’absence d’informations vraiment fiables sur les risques encourus, tant par Covid que par vaccin. Il n’y a plus, ou presque, que de la propagande pro- ou anti-vax — et des menaces à peine voilées des gouvernements.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Oui, et si l’absence d’informations fiables était relativement logique l’an dernier, c’est beaucoup plus suspect aujourd’hui.

      2. pabizou

        Les infos covid existent, sans comorbidité,moins de 65-70 ans il faut être complétement con pour se faire « vacciner » tant le risque est faible, fermez le ban, pour moi l’affaire est réglée, n’importe qui pourra raconter n’importe quoi, à moins d’un variant REELLEMENT dangereux c’est niet et je souhaite bien du plaisir à celui qui essaiera de me faire culpabiliser . Si dans 10 ans la bestiole est encore là et moi aussi, je saurais ce que je dois faire, j’aurais des éléments pour le faire . Aujourd’hui, si je chope cette saleté ce sera ivermectine, merci d’avoir fini de me convaincre . Quand aux menaces des gouvernements, je m’en fous comme de ma 1ere couche-culotte et je les met au même endroit, la poubelle .

  19. Platon

    Bonjour, je vais pouvoir rentrer en France ce week-end depuis l’Allemagne (résident), voilà la procédure (je ne suis pas vacciné, ça n’aurait rien changé):
    – test PCR en Allemagne, demandé par la France pour entrer (il doit être négatif)
    – une fois en France, s’enregistrer sur un portail officiel Allemand, pour prévenir du retour proche, après un séjour à l’étranger
    – test covid (type non-défini) une fois rentré, l’Allemagne vérifie que je ne ramène pas le virus depuis la France (depuis le 23 mai, l’Allemagne ne considère la France que comme zone à risque, donc plus de quarantaine de précaution au retour, avant c’était zone de haute incidence je crois).

    Au cours de mes recherches je suis tombé sur ces 2 sites officiels, à vous de voir le contenu:

    https://reopen.europa.eu/fr

    https://ec.europa.eu/info/live-work-travel-eu/coronavirus-response/safe-covid-19-vaccines-europeans/eu-digital-covid-certificate_fr

    bonne journée!

    1. durru

      Question bête : est-ce que vous avez la nationalité française ?
      Je vois pas trop comment on peut vous interdire l’accès – à la limite vous obliger à une période de quarantaine – si vous êtes citoyen français. Les criminels qui sont allés passer des vacances au ski en Suisse ou aux… hôtels en Espagne ont dû payer des amendes au retour, mais on les a pas refoulés à la frontière.
      Même les anciens djihadistes font valoir leur droit de retourner en France. Bon, pour eux c’est un poil plus compliqué de quitter les prisons où ils se trouvent à l’étranger, mais le passage de la frontière ne semble pas présenter un problème insurmontable…

      1. Pythagore

        L’accès n’a jamais été interdit e.g. pour visiter la famille, toutefois, si tu prends l’avion, c’est test PCR avant le décollage, sinon la compagnie aérienne refoule le passager. Vécu, le mec était un peu vénère…..
        Par voie terrestre (train, voiture, vélo, trottinette), ce n’est pas contrôlé systématiquement de ce que j’ai pu lire ca et là. Voir expérience de RPS aussi.

        1. durru

          Par voie terrestre également, un transporteur ferroviaire ou routier peut refuser l’accès suivant ses propres critères. Moi je parle de l’accès au pays, aux frontières, pas des choix des opérateurs de transport…

      2. Platon

        J’ai la nationalité française depuis ma naissance.

        voir ici pour tous les cas d’entrée sur le territoire français, depuis l’étranger, en fonction du pays de départ:

        https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage#from2

        Evidemment, on peut essayer de passer sans respecter les règles, mais bon, je n’ ai pas envie d’avoir de problème en cas de contrôle après avoir rouler 450km pour arriver à la frontière.

        1. durru

          Il n’est pas du tout écrit qu’est-ce qui se passe dans le cas où le citoyen français serait en infraction. Je soupçonne que, justement, comme il n’y a pas moyen de lui interdire l’accès, ils préfèrent garder le flou autour du sujet.
          Encore une fois, une amende ou une quarantaine (ou les deux) restent possibles.

      3. Aristarkke

        Les criminels qui sont allés passer des vacances au ski en Suisse ou aux… hôtels en Espagne ont dû payer des amendes au retour,
        Fallait faire un exemple pour dissuader les autres et puis, ramasser un panier de prunes est toujours tentant pour notre État impécunieux…

        1. durru

          Oui, nous somme tout à fait d’accord sur les deux aspects. Ce que je voulais souligner, c’est qu’ils ont très bien pu regagner leur mère-patrie…

    2. Pierre 82

      Bien compliqué, tout ça.
      J’étais au Luxembourg il y a dix jours, on a fait un jour un petit saut quelques heures en Allemagne (autoroute par Remich), et retour en France 8 jours après. En voiture, c’est plus simple. Personne aux postes frontières, ni à l’aller, ni au retour. C’était sur l’autoroute, fréquentée comme en temps normal (France A31 – Lux A3).
      La seule indication que j’ai vue, c’est un panneau PMV sur l’A31 peu avant la frontière, vers Thionville, avec les mots suivants: « COVID – PCR->France ». Pas très explicite, et pas de contrôle.
      Par avion, c’est plus compliqué, mais j’essaie tant que faire se peut, de passer sous les radars, et de rester incognito, en me signalant le moins possible. Pour vivre heureux, restons cachés.

      1. TPA

        Un peu pareil: Quimper – Vannes (123 kms) pendant les couvre-feux et les confinements. 11 allers et retours: pas un seul contrôle mais trouillomètre en zone très rouge.
        Par avion, malheureusement, c’est impossible

  20. Aristarkke

    Monseigneur, vos 24 ouailles tiennent une forme olympique !
    213 commentaires en 10 heures et trente minutes sans que le 25me ait encore mis son grain de sel !!!

  21. Murps

    Si, si, je peux poster aussi comme n°25.
    Je suis vacciné, mais il hors de question que je produise un « pass machin » à un quidam en uniforme pour le prouver.

  22. MCA

    « Dans l’esprit malade des ministres et du Président, une large couverture vaccinale équivaut à une sorte de plébiscite de leurs gesticulations sanitaires »

    La large couverture vaccinale permet surtout de mesurer le degré de soumission de la population.

    La méthode employée jusqu’à présent n’est que de l’ingénierie sociale, à savoir :

    1 – terroriser la population et la maintenir à un niveau paroxysmique d’angoisse grâce aux médias complices ; merci aux médias pour leur zèle et leur coopération.

    2 – simultanément maintenir sous angoisse la population grâce à des mesures répressives irrationnelles et persécutrices ; merci aux forces de l’ordre pour leur zèle et leur coopération.

    3 – apporter LA solution à travers une technique « vaccinale » non aboutie et potentiellement dévastatrice comme planche de salut à des naufragés paniqués et tout ceci dans la plus parfaite impunité.

    Mais dans l’histoire il y a eu comme un « hic ! »

    Et ce « hic » porte un nom, il s’appelle conscience professionnelle de certains médecins qui ont eu le courage, contrairement à la majorité des leurs confères, de mettre les pieds dans le plat malgré les menaces, pressions et persécutions de leur système de police interne.

    Les tortionnaires vont-ils gagner ? à moyen et long terme ce n’est pas si sûr.

    Je lisais pas plus tard qu’hier un rapport énumérant par tranches d’âge les rétifs à la picouse et quel ne fut pas ma surprise de constater que 20% des plus de 80 ans faisaient partie des rétifs.

    Cette crise aura au moins eu l’avantage de nous démontrer qu’à un âge aussi avancé on ne perd pas forcément la boule !…

    1. Janus

      A 80 ans, on n’a aucune certitude d’attraper le covid si on prend quelques précautions. Par contre, les effets secondaires même limités des différents vaccins suffisent dans bien des cas pour secouer fortement les vieilles carcasses avec un nombre important de petits vieux qui claquent direct du vaccin. Bref on comprend que ceux qui pensent encore correctement soient réticents, surtout depuis l’hécatombe lors des premières vaccinations en EPHAD. Çà donne à réfléchir…
      https://unpeudairfrais.org/la-proteine-spike-est-elle-meme-toxique-et-dangereuse-pour-lhomme-declare-le-pr-bridle/
      https://unpeudairfrais.org/les-taux-de-mortalite-alarmants-des-vaccins-a-arnm-justifient-une-action-urgente/
      https://unpeudairfrais.org/lhecatombe-post-vaccinale-setend-dans-le-monde-israel-grande-bretagne-dr-gerard-delepine/

  23. baretous

    journal Le Monde qui a vite rectifié: 🙂

    « C’est la prochaine étape pour espérer atteindre à terme une « véritable épidémie  » de groupe. Emmanuel Macron a annoncé mercredi 2 juin que les adolescents âgés de 12 à 18 ans auront accès à la vaccination à partir du 15 juin.( les astérisques sont de moi.)

    L’Agence européenne des médicaments avait déjà donné son feu vert vendredi à l’utilisation du vaccin développé par le laboratoire américain Pfizer et la biotech allemande BioNTech chez cette tranche d’âge. Le vaccin de Pfizer-BioNTech avait aussi été le premier à être autorisé en Europe pour les plus de 16 ans, en décembre 2020.

    1. Le Gnôme

      Achetez une tondeuse (pas à gazon, pas de bêtise), elles coûtent au maximum une trentaine d’euros et durent des années.

        1. Le Gnôme

          Evidemment, dans ce cas là. Moi, c’est boule à zéro tous les trois mois, et je n’ai pas la chance d’être chauve comme mes fils. Saloperie de génétique.

      1. sam player

        Le mot coiffeur t’a fait sortir du bois !
        Bon, entre genre 1 et genre 2 ce n’est pas le même monde quand on parle de ça côté tarif…

        1. Pheldge

          évidemment que ça la fait réagir, ça la touche ces sujets, sinon : ♫♪ Opale, Opale marquée aurait hué … ♫♪

  24. Rick Enbacker

    Le cuistre retourne sa veste :
    https:/ /www.profession-gendarme.com/michel-onfray-compare-les-non-vaccines-a-des-contaminateurs-du-sida-et-des-violeurs-de-jeunes-filles/

    1. MCA

      A présent nous avons un deuxième cafard à écharpe rouge.

      Il faudrait que…il faudrait que…

      Il faudrait surtout qu’ils cessent de se prendre pour le nombril du monde alors que notre bon Président (que son chemin soit pavé de pétales de roses) nous a assuré que c’était facultatif (chose que j’ai la naïveté de croire car ça m’arrange); de quel droit se permettent-ils de contester la parole divine?

      A moins que le poudré commence à préparer l’esprit du public au revirement en envoyant ses serveurs de soupe?

        1. Le Gnôme

          Bof, il suffit d’un vote pour le rendre légal. Il était illégal d’avorter avant 1974, c’est devenu légal après.

          1. Husskarl

            Voilà, même réflexion que sur la constitution, si rien de transcendant ne garanti une loi, elle changera à la première occasion.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Le bi-mensuel l’Homme Nouveau consacre régulièrement des articles voire des dossiers sur cette thématique.
              Si jamais tu ne connais pas encore cette publication, vas y faire un tour.

              1. Husskarl

                Quand j’aurais fini la pile de livre que je dois lire et comprendre, je regarderais. Je dois dire ne pas être très friand de textes synthétisés et donc très incomplets.
                Lire Soljénitsyne par les temps qui courrent par exemple donne une bonne impression de ce qui se passe et une légère inquiétude quant au futur.

  25. Pythagore

    Au sujet de l’efficacité des vaccins, je suis tombé sur cette vidéo qui a l’air très documentée. Je n’ai regadré que des extraits pour l’instant. Parfois il faut faire abstraction du commentaire et simplement lire la présentation.
    https: //www.youtube.com/watch?v=JBGZU169J_Q

  26. Dr Slump

    Tout le monde a déjà vu les « Fauci leaks » qui font sensation en ce moment aux USA ?
    4000 pages d’emails échangés par le Mr Covid de la Maison Blanche, dont certains avec de potentielles révélations compromettantes, y compris pour un français, un certain Dr Delfraichi que je ne connais pas, sans doute un charlatan d’esstrème droâte ? En gros, des mails qui expliquent comment produire le virus, qui avouent la fuite du labo de Wuhan, qui révèlent le blocage délibéré de l’HCL. Le suspense monte d’un cran! Le dossier complotiste s’alourdit! Que va-t-il se passer? La suite au prochain épisode! Ou pas.

    http s://www.heidi.news/sante/faucileaks-qu-y-a-t-il-dans-les-emails-du-heros-de-la-lutte-anti-covid-aux-etats-unis
    http s://www.documentcloud.org/documents/20793561-leopold-nih-foia-anthony-fauci-emails

    1. Nemrod

      Intéressant…
      Je note comme un changement chez mes contact  » voix de leurs Maîtres » …des signaux faibles qui me laisse espérer que les mouches vont changer d’âne…on verra.

        1. LaVitreCassée

          Quelques extraits:

          « BILD demande pardon à tous les enfants !

          Nous avons honte en tant que société

          Je voudrais le dire le plus clairement possible : ce qui a été fait à vous les enfants par un gouvernement que nous en tant que parents avons choisi aussi et surtout pour vous, que nous n’avons apparemment pas assez critiqué pour la fermeture des écoles et des terrains de football fermés, nous fait honte en tant que société.

          Depuis le début de la pandémie en mars 2020, vingt personnes de moins de 20 ans sont décédées de ou avec la couronne en Allemagne. 152 enfants de moins de 14 ans ont été tués en 2020, soit quarante de plus qu’à la même période en 2019.

          Les Suédois n’ont jamais fermé leurs écoles. Ils ont été à la hauteur de leur responsabilité envers les enfants. Nous ne sommes pas. La ministre de l’enfance vient de quitter prématurément ses fonctions afin de pouvoir préparer une campagne électorale sans être perturbée par des accusations de thèses de doctorat. Franziska Giffey est partie sans laisser de post-it avec deux phrases sur ce qui pourrait être mieux fait pour les enfants. Il n’y a pas d’expression plus cynique d’indifférence envers ceux qui leur sont confiés.

          Slogans de propagande contre les enfants

          Surtout, ce qui est arrivé à nos enfants a assez de monde, BILD a toujours prévenu. Mais rien ne s’est passé. Y a-t-il eu le sommet de Merkel pour les enfants ? Non. Au lieu de cela, on a dit à nos enfants que s’ils osaient être des enfants, rencontrer leurs amis, ils tueraient grand-mère. Rien de tout cela n’a jamais été prouvé scientifiquement. C’était facile à dire parce que les enfants ne se défendent pas et ne votent pas.

          Lorsque l’État retire les droits d’un enfant, il doit prouver qu’il écarte un danger immédiat et concret. Cette preuve n’a jamais été produite. Il a été remplacé par des slogans de propagande sur l’enfant en tant que conducteur pandémique. Quiconque voulait s’opposer n’était pas invité au panel d’experts de la Chancellerie. »

          1. P&C

            Déjà, elle n’a pas de gosses.
            Pro muzz, elle a soutenu la décision d’acheter des burkinis par une école.
            Et elle a plagié une partie de sa thèse…

            Beaucoup de dirigeants allemands, Merkel en tête, n’ont pas d’enfants.
            Quel est leur objectif ? que les vieux allemands aient leurs rentes, avant que les turcs ne prennent la relève ?

      1. Higgins

        https:/ /leblogalupus.com/2021/06/03/cetait-un-mensonge-tucker-carlson-sen-prend-a-fauci-apres-que-des-courriels-obtenus-grace-a-la-foia-relient-les-points-ensemble/

    2. Higgins

      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/06/03/le-covid-19-est-il-un-virus-sino-americain-finance-par-lapprenti-sorcier-anthony-fauci/

  27. LaVitreCassée

    « Il faut se vacciner pour protéger les autres » et 10 secondes après « certaines personnes vaccinées peuvent être contagieuses il faut donc continuer les gestes barrières »

    + le choix des personnages pour nous représenter, mix entre télétubbies et barbapapa…

    Si c’est pas dystopique tout ça…

    1. P&C

      C’est surtout le reflet de la perception des gens qui ont conçu le clip : pour des teubés ou des enfants.
      En plus c’est moche.

      P*tain, je hais ce monde.

  28. MCA

    Un interview récent du Pr Perronne qui mérite d’être écouté.

    Il évoque qq chose de très intéressant.

    Les « vaccins » ont reçu une autorisation temporaire CONDITIONNELLE, et « conditionnelle » signifie A CONDITION qu’il n’existe pas d’autre forme de traitement possible ce qui d’après lui explique pourquoi les médicaments ont été interdits car les autoriser signait l’arrêt de mort des « vaccins » et tout le bon brousouf qui allait avec :

    https:/ /nouveau-monde.ca/6-mois-apres-la-sortie-du-documentaire-hold-up-interview-du-pr-perronne-sur-la-situation-covid-19/

    1. LaVitreCassée

      Oui, les médias ne souligne jamais que ces vaccins ont une AMM conditionnelle et non standard comme d’autres vaccins qui ont fait leurs preuves.

      Et effectivement cette autorisation est conditionné à l’absence de traitement efficace.

      Une obligation vaccinale dans ce cadre reviendrait à obliger des personnes à monter dans un avion pour lequel la qualité, l’efficacité et la sécurité des pièces n’ont pas été entièrement vérifiées…

      Je viens de lire l’avis de la HAS sur la vaccination des ados; ça vaut son pesant de cacahuètes :

       » Au regard de tous ces éléments, la HAS conclut à une efficacité vaccinale du vaccin cominarty (pfizer) dans la population des adolescents âgés de 12 à 15 ans contre les formes symptomatiques de covid-19.

      Toutefois, l’efficacité reste à confirmer contre les formes sévères, en particulier les formes avec hospitalisations et décès, qui étaient absentes des essais, du fait de la rareté de ces événements chez les adolescents, ainsi que plus spécifiquement sur le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique. L’efficacité sur la transmission virale n’a pas été évaluée dans les essais. »

      Donc pas de données sur la protection des formes graves ni sur la transmission; En gros, si je comprends bien, on va les vacciner pour les « protéger » d’un rhume… En concluant à une efficacité vaccinale…

  29. sam player

    HS
    À peu près la même chose dans tous les médias :

    « Quatre personnes seraient mortes à la suite du chaos provoqué, dans la nuit de mercredi à jeudi, par une panne du réseau Orange. Des enquêtes sont ouvertes. »

    Déjà, et d’une, c’est une des rares fois où l’adjectif mortes est utilisé, d’habitude on dit disparues ! Mais là, vu qu’il faut accuser le mastodonte Orange, on n’hésite pas… le criminel est identifié

    Sinon, ces personnes sont mortes d’autre chose, mais pas d’un bug

    1. sam player

      Et lefigaro.fr n’hésite pas :

      « …le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin – contraint de regagner la France alors qu’il accompagnait le premier ministre en Tunisie -, a en effet signalé que cette panne massive avait provoqué la mort de trois personnes. »

      Carrément : provoquer la mort 😀

      À se demander pourquoi il interrompt son voyage, il est informaticien ?

      1. Pierre 82

        Il serait plutôt ordonnateur de pompes funèbres…

        Lors d’un cours que j’ai reçu dans la la boite où je travaillais il y a une trentaine d’années, on appelait ça le « management par hélicoptère ». Quand ils apprennent une grosse catastrophe, les directeurs arrivent en trombe dans le bureau des gars qui sont en charge du sujet, et gueulent en faisant des grands moulinets avec les bras (d’où l’hélicoptère).
        Le résultat, c’est que une fois l’orage passé, le vent de l’hélicoptère a fait voler les papiers et les dossiers dans toute la pièce, et les gars, avant de se mettre au travail, doivent d’abord consacrer un bon bout de temps à remettre en ordre le bordel qu’ont foutu les directeurs.
        Inutile de dire que ce type de management n’était pas celui qui était conseillé, mais j’ai toujours conservé cette image, symbole par excellence du mauvais manager. De celui qui en temps de crise, n’a de cesse de vous réclamer des rapports et des Powerpoint qui n’auront d’utilité que de lui permettre de montrer à ses propres chefs qu’il met tout en œuvre pour résoudre la crise.
        Typique de nos clampins aux manettes: le plus important pour eux n’est pas de résoudre le problème, mais de présenter aux journalistes un plan de dépenses pharamineux, avec une efficacité moyenne qui permettra tout juste de retarder la faillite complète au moins jusqu’aux prochaines élections. Montrer qu’ils ne lésinent pas pour dépenser du pognon des autres…

        1. sam player

          Dans le sens opposé, y a eu un président US qui ne s’était pas déplacé lors des inondations à la Nouvelle Orléans, il en avait subi les conséquences…p-e à cause des médias toujours prompts à accuser qqun…

    2. MCA

      4 morts à mettre en parallèle de tous ceux qui sont morts car renvoyés chez eux avec une boite de Doliprane en attendant qu’ils s’étouffent.

      4 morts à mettre en parallèle également avec tous ceux qui ont été piqués au Rivotryl.

      Manifestement dans ce pays tous les morts n’ont pas le même poids médiatique.

    3. Dr Slump

      Ca me fait penser à cette journaliste entendue à la radio, à propos d’un énième forcené-terroriste qui tuait des gens dans un quelconque supermarché, et qui concluait son breaking niouze par cette perle : le « suspect » a été abattu par la police… 🙄

  30. Deres

    Je suis tout à fait d’accord …

    Car je retrouve exactement ce que j’avais dit dans un commentaire il y a quelques jours (27 mai 2021, 18 h 55 min)

    « C’est juste un problème politique pour nos gouvernants. Tout comme ils sont incapables d’accepter le ras-le-bol des gilets jaunes, ils interprètent le refus du vaccin comme une révolte à leur égard. Et ce serait pour eux comme un référendum perdu juste avant des élections. D’où leur obsession de vacciner tout le monde, pour bénéficier d’une sorte de plébiscite dans leur esprit malade.

    C’est pour cela qu’ils ont commencer à parler du refus de la vaccination AVANT que la vaccination ne commence. Cela les obsédait plus que de lancer correctement la campagne de vaccination car c’est pour eux un problème politique, pas un simple problème d’intendance. »

  31. jsp

    https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/bordeaux-des-antivax-ont-multiplie-les-fausses-inscriptions-sur-les-creneaux-de-vaccination-3590502.php
    Je trouve l’initiative assez puante : ne pas vouloir se vacciner, libre arbitre, d’accord . Empêcher les autres de le faire, non, il faut aussi respecter la liberté des autres!
    Perso , je me suis fait vacciner, pour me protéger et protéger mon entourage.On ne cherche pas le 100% en biologie, le zéro risque n’existe pas, mais je diminue largement le risque d’être malade, je serai beaucoup moins excrétrice de virus, moins contaminante, j’arrête de porter le masque si je suis avec des personnes que je connais, si je suis en extérieur, je ne le mets plus que dans les magasins ou les transports en commun, je rends des visites, je parle sans masque en étant comprise parce que la diction visible et l’expression du visage entier aide, et sans masque je ne suis plus embêtée par la buée sur les lunettes…

    1. paf

      tu peux parler sans masque et rendre des visites aussi si tu n’es pas vaccinee…
      mais c’est vrai qu’empecher les gens de se faire picouser c’est pas bien.

    2. Higgins

      Pas très intelligent effectivement. Les problèmes posés par ce traitement médical sont d’une autre nature mais ce n’est pas en singeant des pratiques qu’on croit réservées à l’extrême-gauche qu’on va progresser.
      Pour être clair sur ce point, en l’état actuel et au vu des documents disponibles, je ne crois pas en la vaccinologie envers la pandémie COVID 19. Tant que les essais ne seront pas terminés et que ces produits ne bénéficient donc pas d’une mise sur le marché classique, ce sera sans moi. Les documents qui sortent en ce moment sur ce sujet (pb protéine Spike, échanges mails Dr Fauci-Or Delfraissy pour ne citer que les principaux) donnent le sentiment que nous sommes à la veille d’un scandale qui va renvoyer celui du sang contaminé au rang de douce rigolade. Certains doivent serrer les fesses au ministère de la santé et au-dessus.

        1. Higgins

          Si scandale il y a, il faut être bien persuadé que pour se défendre, les mis en cause vont s’appuyer sur de cabinets d’avocats spécialisés qui feront flèche de tout bois. Si l’affaire éclate, je reste optimiste mais entre l’ouverture d’une enquête préliminaire et la conclusion définitive de l’affaire après tous les recours possibles et inimaginables, il s’écoulera beaucoup de temps. Ne voit-on pas Talonnette 1ère passer au trapèze dans l’affaire Bygmalion bien qu’il ait fait appel à des avocats retaillés ( https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/06/04/a-la-fin-il-ne-reste-plus-que-les-ploucs-de-service-au-proces-bygmalion-jerome-lavrilleux-decrit-l-engrenage-illegal-de-la-campagne-de-2012_6082775_3224.html ) ? Le peu que je lis sur cette affaire, qui ne m’intéresse pas outre-mesure, semble indiquer que le principal intéressé est plutôt mal barré.
          Diriger un pays est certes complexe mais rien n’oblige le titulaire du poste à mettre son honnêteté au vestiaire, s’il en a une évidemment. Si on ne doit pas soupçonner la femme de César, on doit encore pouvoir moins soupçonner César en question. Objectivement, on en est très loin.

      1. Aristarkke

        Cela n’a pas empêché le fils du brocanteur du bld Haussmann de profiter de la sinécure du Conseil Constitutionnel… Tous les espoirs restent donc permis pour Flop Joene…

    3. D.I.S.

      Bonjour jsp
      Votre témoignage nous a beaucoup ému par sa profondeur et sa sincérité. Comme vous, nous sommes désespérés concernant l’attitude des antivaxs. Mais positivons : nous sommes chargés par le Ministère de la Santé de mettre en scène dans un court-métrage des personnes comme vous dans leur vie courante pour faire la promotion de la vaccination et sauver des vies.
      Merci de prendre contact au 0800 23 13 13

        1. Higgins

          « Actuellement, presque tous les membres de la communauté des prêtres de Chavagnes-en-Paillers ont été vaccinés. Les contaminations auraient alors débutées peu de temps après et se serait rapidement étendue à l’ensemble des frères. Même si le taux d’efficacité est élevé pour certains vaccins, une contamination par le Covid-19 ou l’un de ses variant est possible dans les 15 jours suivant la première injection, selon les médecins. »

          https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-sept-pretres-de-la-meme-communaute-sont-morts-en-vendee-7900040538

          Peut-on ou doit-on en déduire que s’ils n’avaient pas été vaccinés, ils seraient encore de ce monde ?

    4. Nemrod

      Tiens une petite main LREM comme mon pote qui m’a envoyé ce truc il y a deux jours.
      Toujours la même méthode : le Parti envoie le sujet et les éléments de language qui vont avec.
      Bon je vous répond que vos antivax en question sont des cons….peut être un jour des héros, allez savoir mais pour l’heure des cons.
      Ici nous sommes pour la liberté individuelle.

  32. jsp

    à DIS du 5 juin 9h41 : mon témoignage est sincère, je ne le considère pas comme profond. Je ne tiens pas à rentrer dans un métrage, court ou long.
    à Paf : parler sans masque et rendre des visites sans être vacciné , je pense que cela peut faire courir un risque à l’entourage parce que nous pouvons être contaminants avant d’être symptomatiques (ou ne jamais être symptomatiques), donc à notre insu ; le vaccin diminue la quantité de virus excrété en cas de contamination, donc je serai moins potentiellement dangereuse pour les autres.
    De nombreux vaccins vétérinaires ne prétendent pas supprimer la maladie, mais diminuer les symptômes (morbidité) , supprimer la mortalité, diminuer la contagiosité pour les congénères ou pour d’autres espèces (transmission aux humains en particulier) .
    L’entourage peut être fragile sans qu’on le sache, la susceptibilité au covid dépend de nombreux facteurs, certains évidents extérieurement comme l’âge ou l’obésité.
    Mais vous ne savez pas si la personne rencontrée chez votre voisin est diabétique, ou est immunodéprimée , insuffisante cardiaque ou respiratoire…, ou rien de tout cela mais « faute à pas de chance » qui fera un covid cogné, ou un covid long.

  33. jsp

    à Higgins : un vaccin est préventif. Prévenir = venir avant.
    Donc si ce n’est pas suffisamment avant, on fait la course avec le virus sauvage , mais on est bien handicapé…
    J’entends régulièrement parler sur les ondes de « sérum » Pfz, ce n’est pas un sérum, c’est un vaccin ! Les journaleux auraient eu le temps pourtant en un an d’apprendre un peu de vocabulaire pour l’utiliser à bon escient.
    Mon fils , première année d’internat en médecine, a fait son premier semestre en réa au Puy-en-Velay : il n’avait pas eu l’occasion auparavant d’avoir des patients prêtres . Je confirme, cette profession a bien morflé. Souvent pas jeunes, contacts avec les malades, réunions où les gestes de protection contre la contagion ont été un peu négligés…

    1. durru

      C’est quand même amusant de venir maintenant, quand de plus en plus de vérités cachées auparavant viennent de sortir (spyke toxique, labo Wuhan, la « résistance » de Delfraissy à l’HCQ, j’en passe et des meilleures), pour nous expliquer doctement que le « sérum » de Pfizer serait un « vaccin » (non, clairement, ça n’est pas un, c’est de la thérapie génique) que les asymptomatiques seraient des vecteurs de transmission (eh ben non, plein d’études l’ont montré), etc, etc, tout l’arsenal de la propagande d’Etat, et sans la moindre argumentation qui plus est, mais avec la bonne dose d’arguments d’autorité…

  34. Aristarkke

    Imaginer qu’il s’agit d’un troll de fonx stipendié à répandre la doxa veranesque est admissible en plein.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.