Pass sanitaire : une mise en pratique infernale

Et alors que se poursuit gentiment le parcours institutionnel de la loi encadrant la mise en place d’un apartheid sanitaire en France (c’est-à-dire, selon la définition acceptée de tous, la discrimination voire l’exclusion d’une partie de la population qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité), des petites difficultés commencent à apparaître dont on se demande quelle pirouette permettra de les camoufler.

Eh oui : si, dans la bouche de nos frétillants énarques, de nos vigoureux ministres et de nos sémillants députés, le pass sanitaire permettra de résoudre les problèmes sanitaires français, il n’aura vraisemblablement qu’un effet marginal sur d’autres soucis bien français que l’actualité nous rappelle avec insistance.

C’est ainsi que les jours passés furent l’occasion de vérifier que les gentils quartiers émotifs n’étaient pas plus calmes à présent qu’un contrôle supplémentaire pointe son nez : une fois encore, les forces de l’ordre ont été prises à partie lors de différentes petites manifestations de ce vivrensemble énergique que la pandémie n’a clairement pas affecté.

Et voilà que deux policiers sont agressés en dehors de leur service, dans le 11ème arrondissement à Paris. Très manifestement, les gestes barrières n’ont pas été respectés et on espère que les deux agents ne seront pas contaminés par le méchant virus.

Et voilà qu’à Toulouse, ce sont trois policiers qui ont été agressés par une toxicomane : aspergés d’ammoniaque, on peut raisonnablement penser que le virus n’aura pas survécu.

Et voilà qu’à Bonneuil sur Marne, un policier a été brûlé après des tirs de mortiers d’artifice lors d’une intervention qui démontre encore une fois que les jeunes ont su, malgré les confinements, les restrictions et l’instauration du pass sanitaire, conserver un esprit résolument festif respectueux de la distanciation sociale que permet justement ce genre de mortiers.

Et voilà qu’une fusillade ou une autre éclate dans le pays qui, pour rappel, interdit fermement le port d’arme et se fait fort de ne pas être peuplé de ces cowboys irascibles comme on en voit trop outre-Atlantique, n’est-ce pas.

Ces faits divers, dont certains déclenchent même l’inévitable intervention du petit ministre du moment, rappellent qu’on tente donc d’instaurer une immonde vexation liberticide supplémentaire dans ce pays, où règnent l’ordre, la loi et l’unité républicaine dont se gargarisent nos politiciens.

On comprend déjà, à ces éléments, qu’il va y avoir comme une différence palpable entre la loi pratiquée à certains endroits et pour certains occupants du territoire français et la loi qu’on va imposer aux classes laborieuses, à ces sans-dents qui ne sont rien, à ceux qui, finalement, payent les salaires de ces politiciens, de ces préfets, de ces députés et de ces ministres qui, actuellement, s’enorgueillissent de mettre en place cet apartheid.

Ségrégation vaccinale dont les contours sont, de jour en jour, de plus en plus flous à mesure que les exceptions, aménagements et bricolages législatifs s’empilent afin de tenir compte des réalités du terrain qui (l’imbécile !) ne se laisse pas faire : menaçant de faire grève en août, les routiers ont finalement obtenu que les restaurants qui les accueillent ne soient pas soumis à l’obligation de pass sanitaire. Le resto-routier va-t-il devenir une destination gastronomique des pestiférés antipass ?

En tout cas, la presse aura fort à faire pour expliquer ce qui est possible ou pas, ce qui est autorisé ou interdit, continuer à faire peur tout en essayant de minimiser les effets de bord maintenant nombreux de ces mesures iniques : tant du côté médiatique que du côté politique, on se tortille dans tous les sens pour expliquer comment les patrons vont bien pouvoir virer les salariés récalcitrants, et le moins qu’on puisse dire est qu’une nouvelle zone de droits étranges et alternatifs vient d’être découverte dont on se doute qu’elle va être rapidement explorée par toute une batterie d’avocats et de syndicalistes.

Pas de doute, l’instauration de ces complications administratives, qui ne contribueront en rien à une quelconque lutte contre un virus maintenant endémique, promet un festival de petits pas chaloupés pour le gouvernement (deux en avant, trois en arrière, un sur le côté, deux dans le ravin).

Dans ce tableau, les forces de l’ordre vont se trouver dans une position intéressante, à l’interface de nombreuses occurrences d’un Deux Poids Deux Mesures ridicule, visible et rapidement insupportable : au Deux Poids Deux Mesures appliqué dans les cités sensibles et autres quartiers émotifs répondra le même arbitraire entre le citoyen (qui devra supporter un vaccin imposé par la bande pour pouvoir travailler) et le policier (dont le pass sanitaire restera facultatif pour exercer), ainsi qu’entre citoyens eux-mêmes (les routiers ou la grande distribution constituant les premiers exemptés d’une liste qu’on devine s’allongeant de semaine en semaine).

Avec son idée folle sur le plan administratif et stupide sur le plan médical, Macron fracture les familles, les entreprises et le pacte social en montant les forces de l’ordre contre les citoyens honnêtes, en divisant les citoyens entre eux en distribuant privilèges et exemptions, tout en sanctuarisant (par son inaction) les enclaves anti-républicaines.

Pire : le pass ne pourra fonctionner qu’avec la volonté des entrepreneurs de sanctionner leurs employés et trier leurs clients. C’est aussi le privé qui devra, par la délation, suppléer au travail des policiers qui ne seront jamais assez nombreux pour écraser la dissidence pardon contrôler les récalcitrants pardon les anti-pass pardon les complotistes.

Le pass sanitaire, invraisemblable bricolage technocratique sans plus aucun lien avec la médecine, n’aura aucun mal à se muer en passeport intérieur à la moindre occasion. La liberté de se déplacer, de commercer, d’interagir avec ceux que l’on souhaite disparaît maintenant en même temps que toute illusion d’égalité en droit qu’on faisait au moins semblant de conserver en France. Dans ce cadre, la population n’est plus qu’un ensemble de castes disjointes, montées artificiellement les unes contre les autres, se battant entre elles pour obtenir des petits privilèges de plus en plus iniques, dans une soupe de Deux Poids Deux Mesures qui ne favorise qu’un accroissement des tensions dont l’issue ne peut être que la frustration et la violence.

Une société construite sur ces prémices où tout humanisme et toute morale ont été soigneusement expurgés ne peut rien produire d’autre que de la misère. Le pays ne pourra pas se relever de cette épreuve sans une remise en cause brutale de tout son système social et une véritable purge de ses politiciens, à peu près tous dépourvus de la moindre colonne vertébrale.

Gouverné par des blobs, ce pays est foutu.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires468

  1. Tofgong

    Pour les courageux, ou alors pour se couper et se prémunir du flot covidément discontinu, 3 heures d’une conférence d’Idriss Aberkane (très « critiqué », menfin …) qui explique, vulgarise et illustre agréablement le fonctionnement de nos cerveaux avec ses biais et ses ressorts. J’en suis au 2/3 du visionnage, et plusieurs exemples bien choisis s’avèrent très précieux aujourd’hui pour prendre trois pas de recul sur ce qu’il se passe, et offrent même quelques ressources d’autodéfense. Celà permet de compléter le très bon article « Psychopathologie du totalitarisme » d’Ariane Bilheran partagé par le Major. Portez-vous bien, One Love.

  2. Roanna

    J’ai l’impression que le site a un problème lors d’un changement de page.
    J’ai laissé un commentaire que je ne retrouve pas, je le remets donc.

    Nemrod 29 juillet 2021, 10 h 13 min

    Peut-être est-ce lié à ce qui suit.

    Je ne sais pas de ce qu’il en est de cette étude mais à toutes fins utiles chacun en tirera ce qu’il voudra bien y trouver ou pas.

    https://cogiito.com/a-la-une/un-medecin-specialiste-du-sang-publie-des-resultats-montrant-que-les-vaccins-covid-a-arnm-de-moderna-modifient-les-globules-rouges-de-formes-rondes-en-tubulaires-les-obligeant-a-se-coller-les-uns-au/

  3. Higgins

    Anecdote révélatrice de la déliquescence de notre société et surtout de sa presse : j’ai acheté hier le Canard enchaîné. Connaissant leur passé libertaire, je pensais naïvement y trouver des prises de positions tonitruantes contre le coup d’état sanitaire dont ce pays est l’objet et une dénonciation de la scandaleuse atteinte aux libertés qui y est faite. L’éditorial du rédacteur en chef mériterait sa place à la une du Monde ou de Libé. Le brave homme, si prompt à défendre les hordes syndicales quand elles font c… les français, ne parle que de 161 000 manifestants samedi dernier dans des cortèges hétéroclites (on y a même vu des étoiles jaunes, pouah!!!) composés essentiellement des fachos de service et de l’extrême-gauche, tous virulents opposants au connard poudré !!! Il concède cependant que ce chiffre est en augmentation car il ne compte que 110 000 le samedi précédent. Il feint même de croire à la promesse du Véreux (quand tout sera terminé, craché, juré, on reviendra à la normale !!!) en rappelant doucement qu’il ne faut pas abuser des bonnes choses..Le reste est à l’avenant. Je n’ai pas été plus loin. Le Canard est bien mort.

    1. bob razovski

      Plus 10 ans que j’ai arrêté d’acheter le canard. Je me suis rendu compte que sous des dehors « critiques », c’était en fait une machine ultra dépendante du pouvoir, puisque c’est ce dernier qui lui refile en douce les tuyaux. Le canard est l’idiot utile du pouvoir.

  4. Higgins

    Je débute la lecture du livre de Michel Maffesoli « L’ère des soulèvements » (Éditions du cerf). Un régal qui redonne du baume au cœur : « Refuser les lois de la nature, vouloir au nom des droits les dépasser ou les ignorer conduit, généralement, aux pires perversions caractérisant les décadence civilisationnelles ». Je vous le recommande vivement.

  5. Aristarkke

    Un qui va moins pouvoir narguer MCA, c’est notre ADP qui est dans une île où son préfet vient de re-décider d’un reconfinement partiel…
    Arroseur arrosé, toussa…

    1. MCA

      Paraît qu’au prochain confinement le préfet va lui faire donner des cours de cassage de cailloux histoire de lui faire perdre la bedaine qui lui sert de bouée.

      1. Pheldge

        rassure-toi, j’ai passé ces deux derniers jours à faire du béton – 3 m3 – chargeant la bétonnière à la pelle, puis portant par seaux de 10 l, aidé du beauf, alors question ligne, il n’y a rien de trop, contrairement à des certains qui passent leur temps au restau, et une fois repus, font la sieste dans les trains … 😉

        1. MCA

          « certains qui passent leur temps au restau »

          Désolé, mais les « certains » ne sont pas habitués comme toi à vivre d’amour et d’eau fraîche…

  6. P&C

    Bon, je me suis laissé convaincre par mes amis d’aller voir Kaamelot, et pour ça, écouvillon dans le pif pour avoir le sésame…

    Je ne m’attendais pas à grand chose, et je suis quant même déçu. Si c’est ça ce que le cinéma français a à offrir, je vous le dit, ce pays est foutu.

  7. Nemrod

    Israël appelle les plus de 60 ans à la 3ème dose.
    On se doutait bien depuis des semaines que le taux de protection chutait très vite mais c’est confirmé.
    Je m’attend à ce que l’on commence à dire que le schéma vaccinal actuel à un intérêt plus limité que prévu pour éviter les cas graves.
    C’est comme le Socialisme ou l’Aspirine ce truc ou bien ?

    1. Aristarkke

      Quand on a trouvé un bon filon, ce serait c.n de creuser à côté comme le chantait le chansonnier songeant le chanteur préféré de Monseigneur : Christophe M.é

  8. Malancourt

    Voilà ce que j’ai copié sur la page Facebook d’une connaissance, pro-vaccin à fond, en fait pro tout ce qui émane de l’état, ça me laisse pantois :

    « Tu n’es pas vacciné je respecte ton choix, je suis vaccinée, respecte mon choix…
    Je suis vaccinée, et je n’ai pas attendu après le Gouvernement, ni pour faire plaisir au gouvernement mais :
    * Pour ne pas mourir de la Covid-19.
    * Pour ne pas encombrer un lit d’hôpital si je tombe malade.
    * Pour embrasser mes proches (vaccinés)
    * Pour ne pas faire de test PCR ou antigenique pour aller danser, aller au restaurant, partir en vacances et pleins d’autres choses encore…
    (Test fait par un infirmier diplômé qui doit avoir autre chose à faire.)
    * Pour faire vivre la culture et l’art en ayant accès à tous les musées, concerts et spectacles etc….
    * Pour que la Covid-19 soit un vieux souvenir, comme une vieille grippe…
    * Pour me protéger.
    * Pour nous protéger.
    * Pour te protéger.
    Par contre, oui, je ne sais pas ce qu’il y a dedans, ni dans ce vaccin, ni dans la fricadelle, ni dans le Coca, ni dans les autres traitements, que se soit pour le cancer, le SIDA, celui de la polyarthrite, les vaccins pour nourrissons ou enfants.
    Je ne sais pas non plus ce qu’il y a dans un Ibuproféne, un doliprane ou autres médicaments, ça soigne mes migraines, mes douleurs…
    Je ne sais pas ce qui a dans les encres pour les tatouages
    Pas faux…
    On ne sait rien de rien rien et pourtant cette histoire prend tellement d’ampleur…on se bat contre quelque chose qu’on ne maîtrise pas…
    Je sais juste une chose c’est que la vie est courte très courte alors j’ai tout de même envie de faire autre chose que d’aller juste travailler tous les jours… et de rester cloîtrée chez moi j’ai encore envie de voyager et de prendre les gens dans les bras sans craintes de retrouver une petite sensation de la vie d’avant.. « 

      1. Gérard

        Ah, si vous aviez été pro-tout ce que conseille (je veux dire tente d’imposer) Macron, vous n’auriez pas été blackisté. C’est bien fait pour votre gueule (là, je vais sans doute être blacklisté ?)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.