Cryptomonnaies : la guerre d’usure des Banques Centrales

L’année commence avec un gros bruit de casseroles pour Bitcoin et ses descendants : les cours des principales cryptomonnaies ont largement dévissé alors que l’année 2021 avait été remplie de plus hauts historiques et de mouvements violents, parfois propulsés par les déclarations plus ou moins intelligentes de l’un ou l’autre gourou industriel, et la médiatisation rapide des Non Fungible Tokens (NFT ou jetons non fongibles) a largement ajouté à la fébrilité du marché très spécial des cryptomonnaies.

Cependant et comme j’en faisais alors mention en mars dernier dans un billet à ce sujet, cette médiatisation et ces mouvements violents (dans les deux sens, à la hausse et à la baisse) masquent en partie plusieurs phénomènes de fond que certains commencent à percevoir.

D’une part, les cryptomonnaies sont bel et bien là pour rester, et les douleurs de naissance ne changent rien à la donne ; si Bitcoin et la plupart de ses descendants sérieux avaient dû mourir, ils l’auraient fait depuis un moment.

D’autre part, aussi incroyable que cela puisse paraître, si ces cryptomonnaies persistent à exister malgré tout et, mieux encore, à s’apprécier de plus en plus solidement au fil du temps, c’est bien qu’elles remplissent un besoin et couvrent des fonctions que les concurrents qui existaient auparavant remplissent mal ou pas du tout.

À ce titre, on pourra sourire des arguments qu’on qualifiera généreusement d’amusants des contempteurs des NFT qui, opaques au concept, ne comprennent pas l’engouement dont ils font l’objet : même si l’on peut aisément accepter que certains prix de ces jetons et la spéculation qui les entoure participent d’une folie de masse clairement disproportionnée bien qu’habituelle maintenant dans le monde des cryptomonnaies, il n’en reste pas moins que l’idée de base (qui, pour résumer rapidement, permet de créer enfin des biens rivaux dans le monde numérique).

Or, ceci représente, tout comme la comptabilité en partie triple qu’introduisent les technologies de la DeFi (finance décentralisée), de vraies révolutions majeures qui, progressivement et au contact du marché réel, acquièrent valeur et cherchent maintenant un prix. Cela prendra probablement encore des années, mais le processus est, indéniablement, lancé.

Cependant, de telles révolutions dans le domaine de la gestion des droits de propriété privée, de finance et de création monétaires ne peuvent avoir lieu sans qu’elles soient dûment remarquées et évaluées par les autorités financières actuelles, dont le pouvoir est, au final, intrinsèquement basé sur la monnaie et la gestion de la propriété privée.

Eh oui, le monde physique, notamment celui des Banques centrales et de la monnaie fiat, regarde attentivement ce qui se passe du côté des monnaies numériques… Et pas forcément d’un bon œil.

Ici, j’en veux pour preuve les éléments rassemblés par Sam Callahan dans un intéressant fil Twitter dans lequel il a résumé les tendances qu’il observe à ce sujet. Comme c’est un fil en anglais, en voici un résumé synthétique, avec les liens qu’il fournit, pour vous faire votre propre opinion.

Pour Callahan (et je tends à rejoindre sa position), tout indique que ces Banques centrales et surtout, derrière elles, la Banque des Règlements Internationaux (BIS), feront absolument tout pour sinon mettre en pièces (!), au moins règlementer (à mort) les cryptomonnaies indépendantes pour ne laisser survivre que celles qu’elles auront choisies ou, plus simplement, directement émises sous leur férule.

C’est ainsi que dans leur récent rapport annuel 2021, la BIS plaide pour (je vous le donne en mille) un système d’identité numérique mondial, ce qui nous rappelle au passage une antienne du Grand Reset, et cette volonté obstinée de coller chaque individu derrière un code barre.

C’est donc sans surprise que cette institution financière se prononce pour la vaccination généralisée (au prétexte qu’elle seule permettra une reprise économique) et pour la mise en place rapide des CBCD, ces monnaies numériques de banque centrales qui viendront en remplacement pur et simple des euros (et des autres dollars ou livres) que vous manipuliez jusqu’à présent.

Jouant bien évidemment sur les fadaises habituelles qui voient Bitcoin comme une monnaie pratique pour le blanchiment, le terrorisme et, air du temps, une menace pour l’environnement car trop consommatrice d’énergie (ce qui est une énorme bêtise, au passage), l’institution estime donc qu’il faut tout faire pour combattre cette abomination dont elle n’aurait pas le contrôle.

Dans leur idée, le remplacement de Bitcoin passe par l’utilisation des bonnes idées que les cryptomonnaies ont mis en œuvre, mais sous l’exclusive responsabilité des banques centrales. Dans ce schéma, chaque citoyen dispose d’un compte directement émis auprès de sa banque centrale (sans aucun autre intermédiaire bancaire) et chaque transaction est alors directement effectuée sur ces comptes.

Schéma intellectuellement séduisant pour ces banquiers puisqu’alors, la moindre transaction monétaire, partout dans le monde et pour chaque individu, chaque commerce, chaque entreprise, peut être décortiquée et analysée ; dans un monde de “Big Data” (dont se servent très largement les Banques centrales), voilà qui donne des possibilités particulièrement croustillantes de prévisions économiques. Mieux encore, après l’analyse vient la politique qui peut, à tout moment, décider qu’une transaction est valide ou non, “flécher” des dépenses, en interdire certaines en fonction de politiques spécifiques (environnementales par exemple au hasard), ou appliquer des taux (d’inflation par exemple) sur les comptes bancaires de millions d’individus d’une seule commande.

Soyons clair : une fois mis en place, ce système leur accorde immédiatement l’intégralité du pouvoir de vie ou de mort (sociale puis physique) sur chaque individu, pris seul ou en groupe, en fonction de critères plus ou moins arbitraires.

Le fil twitter va plus loin puisque le courageux analyste des pensées profondes de ces banquiers a identifié quelques autres éléments qui laissent plus que songeur sur l’avenir que nous réserve cette coterie : notant l’augmentation (dans un rapport 6) des outils de surveillances lors de la crise Covid, ils en profitent pour pousser toujours plus les régulations et la surveillance des plateformes crypto-monétaires, et ne se cachent même pas d’admirer les efforts entrepris… par le régime communiste chinois pour surveiller sa population.

Soyons clair : tout indique que les banques centrales sont de plus en plus chaudes à l’idée de s’associer pour former un système mondial d’identification numérique et de CBDC.

Dans ce tableau, Bitcoin, les cryptomonnaies en général, la finance décentralisée et les NFT apparaissent comme un incroyable caillou dans les chaussures de ces autocrates non élus, la voie d’une échappatoire possible pour les individus en dehors d’un système financier proprement hallucinant dans lequel le citoyen lambda n’est plus qu’une variable d’ajustement, éliminable à l’appui d’un bouton.

Il faut se rendre à l’évidence : si les cauchemars d’Orwell et de Huxley se mettent en place, ils ne le seront pas avec l’usage de la force, par la guerre et la violence directe, mais tout simplement avec l’usage détourné de la monnaie qui permettra un asservissement de chaque individu comme jamais auparavant.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires276

  1. Le Gnôme

    Jolie langue que le chinois. Je n’ai rien compris, je ne dois pas être de la bonne couche géologique. Je vais décortiquer les termes qui me sont inconnus, j’espère me coucher moins bête ce soir. La maxime de Guillaume le Taciturne il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer est plus que jamais d’actualité.

    1. Louchp

      Pareil, même si je comprends parfaitement la funeste finalité.

      La question se pose pour tout individu n’ayant pas de compétences (très) pointues en informatique : aura-t-il encore accès aux cryptos ?

      De même pour l’or et argent dans un tel système : je l’échange contre quoi et avec qui ?

      Dans le cadre de ce grand reset monétaire, avant même d’en arriver au compte unique pour chaque individu (compte qui lui-même suivrait ou procéderait une très forte dévaluation de la monnaie si j’ai bien compris), pourquoi ne pas envisager une spoliation de l’épargne ? Une telle spoliation serait largement suffisante pour ramener l’endettement des États à un niveau “soutenable”… et repartir pour un tour. Certes le risque de rébellion est majeur, mais d’un autre côté les gouvernements ont développé une expertise en propagande.
      Ce que je n’arrive pas à saisir dans cette perspective de reset monétaire : comment / par quels moyens les plus riches préserveront- ils leur fortune ? A mon sens la question centrale est bien là.

      Enfin, je m’interroge toujours sur le fait d’écarter définitivement tout investissement dans un actif tangible, faute à mes racines rurales certainement.

      1. Husskarl

        “De même pour l’or et argent dans un tel système : je l’échange contre quoi et avec qui ?”

        Avec le producteur et d’autres, le marché s’adapte. Le problème, ce sont les secousses au début.

        “Dans le cadre de ce grand reset monétaire, avant même d’en arriver au compte unique pour chaque individu (compte qui lui-même suivrait ou procéderait une très forte dévaluation de la monnaie si j’ai bien compris), pourquoi ne pas envisager une spoliation de l’épargne ?”

        Ca vient après, à chaque faute de mauvais citoyen. Il ne veulent pas seulement votre argent mais surtout votre soumission. Avec la soumission, l’argent vient ensuite.

      2. loulou

        Bonjour.
        Je ne comprend pas ce qui vous empêche de vous faire payer en semeuses ou en onces. Sans facture bien sur . Le problème c’est la soumission niaise au système. Inscription, demande de permission, d’autorisation, déclarations multiples, compta, factures , compte en banque, urssaf, sécu,subventions,aides,impôts,taxes,amendes, fais pas ci fais pas ça, attention,police, juges, ……………….
        Sortez de ça, soit en foutant le camp dans un pays non “civilisé”,soit en faisant cessation ici.

    1. Caton

      En France du moins, le peuple a surtout montré qu’il croyait encore à la possibilité d’un changement par le vote. Si cela s’avère impossible en avril prochain…

      “Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable.”
      — John Fitzgerald Kennedy

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Je crois surtout que le changement par le vote est la solution de paresse. Pas de mauvais coup à prendre, pas besoin de se bouger.
        On peut toujours utiliser cette cartouche, ça ne mange pas de pain, mais de là à s’en contenter, il y a un fossé.

        1. Aristarkke

          Je pense plutôt que le vote est la solution, vu des gouvernements, pour gagner à chaque échéance, cinq ans de rab…
          Vous n’ êtes pas contents ?
          Prenez patience cinq ans ou un peu moins, compte tenu de “l’état de grâce” , six mois maximum, et vous pourrez vous *exprimer* alors pour le changement !!!
          Après, il s’agit juste d’organiser des montages par lesquels le bon peuple croit avoir le choix d’infléchir la déplorable trajectoire mais en fait par lesquels, il continuera de se faire empapahouter dans les grandes largeurs.
          Cela se voit depuis la succession de Pompidou où chaque empétrant se révèle pire que le précédent, en particulier la séquence des trois derniers…

    2. Higgins

      Rien d’extraordinaire, Ce n’est pas avec les rudiments d’économie que notre superbe système éducatif leur a enseignés qu’ils ont la possibilité de comprendre ce qu’est une monnaie, a fortiori qu’est une cryptomonnaie.
      Merci pour ce beau billet de synthèse. Très éclairant.

    3. kekoresin

      Entièrement d’accord avec toi et le Major. La fabrique à crétins d’un côté et celle de la peur de l’autre est une combinaison redoutable pour que la passivité du tout permette les pires asservissements. La diabolique trinité santé, sécurité, environnement continuera d’hypnotiser les foules qui seront invitées à consommer outrageusement puis à assumer le coût de la culpabilité, calculé en perte sèche de liberté.

      On peut voir déjà l’écrasant pouvoir de la bureau-crassie sur les individus plus habitués au confort qu’au combat. Avec une arme aussi puissante que le contrôle social, qui revient à transformer les individus en petits kapos zélés, nul besoin d’une armée de l’intérieur. Nul besoin de politiques non plus transformés en simples communicants du système. Tester, isoler, asservir !

  2. Pythagore

    “used to facilitate money laundering, ransomware attacks and other financial crimes”
    Eh oui, ce privilège doit être réservé à nos politiques pour arroser les copains, et les électeurs.

  3. Ba

    Oui d’accord.
    Mais d’ici à ce qu’ on ait tous chacun notre compte à la banque centrale, cela fera déjà belle lurette qu’on ne se cassera plus le bonnet à travailler pour gagner de la fausse monnaie issue du monopole d’émission.
    Parce qu’on pratiquera l’agorisme depuis bien longtemps, sans même forcément en avoir une pleine conscience, ce qui est déjà en train de se mettre en œuvre avec le pass vaccinal.
    Ce que ne comprennent pas les fous qui pensent nous diriger, c’est qu’à partir d’un certain point, on ne veut plus (car on a aucun intérêt à) participer à un système dans lequel on n’y trouve plus aucun intérêt : faire un boulot contre rien en échange, ça trouve vite ses limites. Et ça vaut pour tout le monde.
    Et ce que je décris là, ça va prendre de l’ampleur, parce que l’inflation dans le système actuel est déjà très élevée.

    1. Nemrod

      Ca c’est certain.
      c’est ce que je pratique depuis un bail.
      Je fais le minimum pour avoir le niveau de vie minimal qui me convient et je n’achète plus de superflu ( bagnoles, restos, loisirs )
      Pas de salariés, le minimum de tâches ingrates…sous le regard envieux de mes confrères.
      3 après midi par semaine à la Chasse plus tous mes week end.

    2. Popeye

      Merci pour la découverte du terme “agorisme”
      Oui.
      Tout le monde va se mettre à “faire semblant”, comme au temps de la glorieuse et immortelle Union Soviétique. Une des blagues échangées fort discrètement et uniquement avec des proches de toute confiance était “tant qu’on fera semblant de nous payer, alors on fera semblant de travailler”
      Ainsi petit à petit le système va se gripper. Des organisations qui fonctionnaient bien parce que à tous les niveaux chacun des acteurs y mettait du sien vont se bloquer, et ainsi de suite.

      1. Theo31

        Les Soviétiques ne faisaient pas semblant de picoler au bistrot, où des brigadiers mandatés par le soviet suprême venaient les débusquer. Quasi certain qu’une partie de ces brigadiers finissaient par aider les buveurs. Ça devait être grandiose lors du rapport au chef : nous avons débusqué trois ivrognes et vingt bouteilles de gnole.

        1. Reek

          A la chute du mur de Berlin j’ai visité Prague à cause de ma famille originaire de moitié de par là-bas. On y respirais encore le communisme. Il a fallu un bon deux ans pour y voir des enseignes occidentales et plus pour le reste ( bagnole etc ).
          J’ai pu voir des scènes assez surréalistes mais pas si surprenantes à posteriori.
          Des flics complètement ivres qui insultaient, vomissaient etc…
          Des prolos qui bossaient le matin sur des travaux de voiries et qui les démontaient/démantelaient, l’après-midi. Tout ça avec de la bière qui coulait à flot gratis dans des restaurants d’états.
          Globalement du travail bâclé, dès rues sales, les façades degueulasses.
          Beaucoup de corruption de basse intensité, notamment par la police. Ils posaient un panneau de circulation n’importe comment et attendaient le gogo et en fonction de la devise infligeaient une contravention.
          Mais la population était assez heureuse, habituée à un univers kafkaïen.

          1. zz

            Marrant, dans ce meme pays, un peu apres, j ai moi aussi subi la police qui m arretait pour me faire les poches. L’idee qu une police puisse etre cooropue n etait pas dans mon champ des possibles. Naif comme j etais, je discutais, je m enervais , je menacais de faire des proces… et ca marchait !

            1. durru

              En Bulgarie, et même en Hongrie, cette étrange habitude s’est prolongée jusqu’à très récemment, mais elle a toujours été confinée à des plaques de pays bien identifiés, soit qui ne protègent pas leurs citoyens, soit dont les citoyens sont censés être pleins aux as et ne pas regarder la menue monnaie exfiltrée de leurs poches par des policiers un peu trop zélés ou en mal de comprenette.
              Mais ça n’a que très peu de rapport avec le style de vie du pays, son degré de corruption, etc

      2. Mitch

        “Ainsi petit à petit le système va se gripper. Des organisations qui fonctionnaient bien parce que à tous les niveaux chacun des acteurs y mettait du sien vont se bloquer, et ainsi de suite.”

        C’est déjà le cas. Tout le régalien est en déliquescence totale.

        EdNat, Justice, Santé, … just name it.

        De plus en plus de mecs se branlent de tout. En ce moment, experience mémorable avec Orange (ex France telecom – de l’étatique pur jus ‘brandé’ en boite privée) pour l’installation de la fibre. C’est digne de la glorieuse époque des camarades travailleurs de la sainte URSS

        1. Aristarkke

          Expérience identique avec Enedis qui se vante par internet interposé de t’assurer un raccordement électrique en cinq jours ouvrés max…
          Dans les faits expérimentés, compter quinze jours calendaires bien tassés pour l’obtenir…

      3. Aristarkke

        “tant qu’on fera semblant de nous payer, alors on fera semblant de travailler »”
        D’autant qu’ils n’arrivaient pas, en dehors de la vodka éventuellement, à consommer leurs revenus puisqu’ en dehors de produits basiques, il était difficile de trouver de la fantaisie, des fanfreluches ou simplement de quoi changer un peu le train train quotidien…
        Je ne parle évidemment de la Nomenklatura qui vivait elle, sur un tout autre niveau sociétal…

        1. Pheldge

          Google donne : wikipedia.org/wiki/Personnage_non-joueur
          Les djeun’s d’ici, sont nés avec une game boy greffée au bout des doigts …

        2. Laurent a LA

          Dans un jeu de role les joueurs peuvent rencontrer de personnages incarnes par d’autres joueus, et des personnages incarnes par le maitre/le systeme, qui n’ont donc qu’une ame bien restreinte. Ces derniers sont les Personnages Non Joueurs.
          Traiter quelqu’un de PNJ implique qu’il ne fonctionne qu’a base d’algorithmes simples et/ou est controle par une tierce personne.
          Je dirais.

        3. JPB

          @Popeye : Dans la rue (comme partout et ici), vous pouvez saluer tous les passants avec un joyeux “Bonjour, PNJ !” (ou “Hello, NPC !”) : vous ne ferez que rarement erreur (une fois sur vingt, peut-être).
          Scutenaire, lui, disait “Bonjour cadavre”.

  4. Miniac

    C’est déjà ce qu’il se passe en Suède, raison pour laquelle le pays n’a pas eu besoin de rentrer dans la folie covidienne pour imposer le truc. L’identité numérique unique y est un fait établi depuis longtemps, les commerces sont de plus en plus kontantfri, et il ne restera plus qu’a supprimer l’échelon des banque de détail pour arriver au modèle cité.

    Déjà, sans identité numérique valide, il est impossible en Suède d’avoir accès à ses comptes en banque et à bon nombre de services de base…

      1. Antigone

        Pas d’accès à un compte en banque donc pas d’accès à la propriété, à un travail déclaré, pas d’accès aux services de santé publique (gratuits et efficaces en Suède), ni à la location. Globalement pas de boulot ni de logement donc; compliqué.

  5. HAYD

    Une des conséquences de l’informatisation de la société. Version de Terminator plus crédible car laissant les commandes aux oligarques.
    Souvenons-nous que la crise grecque est arrivée par la finance et l’interdiction par les allemands de s’approvisionner en euros (avec la complicité des français).

  6. casuffit

    Merci H16 pour ces infos qui confirment, s’il en était encore besoin, la fonction de cheval de Troie que représentent piqouses et pass.
    La collusion entre les grandes institutions internationales (ONU, OMS, BRI, etc) et des principales banques centrales est plus qu’évidente depuis longtemps.
    La commission et la BCE sont sur ce projet depuis au moins 8 mois et prévoit le système mis en place courant 2025:
    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-bce-lance-officiellement-les-travaux-sur-leuro-numerique-1332168

  7. Jacques Huse de Royaumont

    enfin un billet sur un autre sujet. Ca sort du délire ambiant…

    En fait pas tant que cela, car derrière, on retrouve à la manoeuvre la même volonté de contrôle et d’asservissement.
    Une fois en utilisant la peur comme levier, l’autre fois l’incompréhension des phénomènes en jeu.

  8. MadeInCH

    Bah, avec le processeur de sécurité Proton conçu par MS, intégré d’office bientôt dans tout processeur du commerce, bientôt obligatoire pour faire marcher Win11, ou tout autre OS si il est autorisé par Crosoft, tout ce qui se passera sur votre PC sera soumis à la (surveillance et permission) sécurité de MS.
    ça ne devrait pas être difficile de permettre certains site, certains termes, et en interdire d’autres, à l’intérieur même du PC. Donc le Bitcoin ou autre… Bon, ben… Out.
    Note:
    Au Kazakhstan, lorsque l’internet a été coupé , ben, le Bitcoin, tu pouvais effectivement en contempler le média qui le contient. Pour un des principaux pays de mineur de BTC, ça la fait un peu mal. D’où la baisse du cours du BTC par baisse de confiance.

    1. casuffit

      Bloquer les cryptos ne sera même plus utile. Il leur suffira de taxer à 80% ou plus les éventuels gains, puisqu’en sortir nécessitera de passer par leur monnaie numérique unique mondiale.

        1. Pheldge

          et tu les dépenses comment tes BTC ? Leclerc te les prend ? Carrefour ? ton pompiste ? et tu contrôles comment ton ticket de caisse, vu que entre le moment où tu es rentré dans l’hyper et le moment où tu passe à la caisse, son cours a varié, et ça peut être notable.

            1. Pheldge

              trop facile d’évacuer les questions légitimes d’un revers de mains, toi non plus tu ne changes pas, comme ça on est deux 😉

              Les cryptos, restent marginales, et le resteront tant qu’elles seront aussi volatiles. Je suis curieux de connaitre la proportion d’échanges de BTC qui correspondent à du commerce, par rapport à la spéculation.
              Et explique moi comment tu rédiges devis et factures, si tu ne mets pas les équivalente en € ? comment ton client s’y retrouve ? c’est pas “prendre de haut” c’est essayer de comprendre pratiquement comment ça peut marcher, et concurrencer fiablement les Fiats.

            2. Pierre 82

              Pardon Sam, mais cette question est pertinente…
              Je n’ai pas d’avis très arrêté sur la question, mais j’ai un peu l’impression que les cryptos sont un mode assez fun pour jouer avec de l’argent, avec une volatilité telle qu’elle permet de faire de gros gains avec un peu de chance, mais j’ai du mal à le considérer comme une réserve de valeur, précisément à cause de sa volatilité. Bien sûr, quelqu’un qui en aurait acheté une poignée en 2012 aurait décroché la timbale, mais sinon, comme moyen de paiement, ça me semble un peu lourd.
              Je vois ça surtout comme un truc de geeks, ou de gens très joueurs, et surtout, des cours manipulés par des grosses mains qui sont les vrais patrons du casino et qui gagnent à tous les coups.
              En tous cas sur BTC. Il y en a plein d’autres, et c’est pour moi un monde inconnu. Je ne suis pas très joueur.

              1. sam player

                Merci pour ta question Pierre 😀
                En fait pour moi ça ne représente pas un flux très important avec les clients et en plus ce n’est pas un critère pour eux, sauf peut-être pour ceux à qui j’ai mis le pied à l’étrier et qui en redemandent en arrondissant leur facture à la centaine d’euros supérieure pour que je leur rende en BTC, ça les fidélise.
                Pour moi l’intérêt du BTC est ailleurs car je ne prends que des espèces et il se trouve qu’Amazon fait de plus en plus de pièces auto (30% de mes achats) et d’outillage … et des intermédiaires proposent d’échanger des BTC contre des chèques cadeaux… qui sont anonymes. Et vu que pas mal d’enseignes ont des chèques cadeaux, on peut acheter à distance sans passer par le réseau bancaire et sa traçabilité.
                Et la volatilité n’est plus un problème car l’achat de chèques cadeaux se fait à une parité connue et les chèques cadeaux peuvent se stocker sur un compte Amazon, pas besoin de les mettre sous un matelas…

                    1. Pierre 82

                      Disons alors plutôt différence de centres d’intérêts. Je suis assez peu matérialiste, et les questions de pognon m’ont toujours emmerdé. Pas l’économie, en général, qui m’intéresse, mais vraiment le pognon que j’ai. Du moment que j’ai assez pour vivre, c’est OK. Pourtant, j’ai connu des galères, mais c’est plus fort que moi: commencer à me triturer les méninges pour en avoir un peu plus, c’est pas mon truc.
                      Chacun son truc, et c’est très bien comme ça. S’il n’y avait que des gens comme moi, on n’aurait pas encore inventé l’ampoule électrique (bête exemple, le premier qui me passe par la tête)…

                    2. sam player

                      @ Pierre 22h45

                      « Disons alors plutôt différence de centres d’intérêts… »

                      Nos centres d’intérêt sont aussi dirigés par notre façon de vivre et travailler, donc forcément si tu reçois un salaire payé par ton employeur et directement grevé de charges sociales et d’impôts, et aucune activité parallèle, ton chemin est tracé comme le mouton qui va à l’abattoir.
                      Un peu différent des fonctionnaires qui n’ont pas besoin d’épargner car l’état pourvoit à leur besoin.
                      J’ai fait un choix de vie diffèrent, un peu plus fun de mon point de vue, donc forcément j’essaie d’optimiser ma création de valeurs et sa conservation, vu que ça impacte directement mes conditions de travail et de vie

                1. Pheldge

                  sam, merci pour tes explications, tu y trouves ton intérêt et c’est très bien. Ca te permet de dissimuler une partie de ta compta, en plus pratique et plus discret que le liquide et je suis content pour toi. Conviens malgré tout que c’est une utilisation assez particulière, et qu’on est loin d’une généralisation grand public.

                  Et tu reconnais que tu as recours aux fiat pour les autres courses. Le BTC comm moyen de paiement, ne me pose aucun problème, je dis juste que pour l’instant, je ne vois aucune crypto capable de remplacer une monnaie fiat, tant que l’instabilité n’est pas résolue.

          1. MadeInCH

            A la gare de Spiez, le distributeur de billets de train du BLS accepte les Bitcoins.
            Je ne sais pas comment ça martche. Pas essayé. Mais j’ai vu l’option dans le distributeur.
            C’est un début. ça peut se généraliser

            1. Pheldge

              oui, ma question est toujours la même : la volatilité du BTC rend impossible une lisibilité des prix des marchandises courantes, sans passer par une comparaison avec une monnaie fiat stable.
              Imagine que tu achètes ton billet aujourd’hui c’est 42321 mBTC alors que hier c’était 38759 mBTC, ça perturbe un peu non ? et je ne te dis pas pour faire des comparaisons entre magasins, par exemple … Pour moi, c’est pas encore prêt pour être utilisé par le grand public. Ca reste unn truc de geeks et de spéculateurs, avec l’inévitable côté miroir aux alouettes / aspirateur à gogos ….

              1. sam player

                Ça ne sera jamais utilisé par le grand public pour payer directement sa baguette de pain, ce n’est pas le but, sinon c’est comme si tu faisais un chèque pour payer cette même baguette.
                Concernant la comparaison des prix dans des devises différentes ça a toujours été le cas avant l’euro et si l’euro était (et est) soutenu par les entreprises c’est aussi pour ça.
                Mais quand on doit acheter aux USA ou en UK on est toujours confronté à cette volatilité d’un jour à l’autre, et qui plus est aux frais de douane et pourtant on continue à faire des transactions, mais pas pour une baguette de pain.
                L’intérêt du BTC est d’avoir une réserve de valeur au cas où, et d’anticiper pour ne pas s’y prendre au dernier moment… et accessoirement d’éluder certains revenus ou transfert de capitaux 😀

                1. Pheldge

                  “une réserve de valeur au cas où”, euh, quand il a dévissé grave aussi ?
                  Sinon, je suis d’accord avec toi, sur le moyen de paiement, par contre je trouve que ceux qui nous prédisent que le BTC va renverser les fiat et les banques centrales – j’ai des noms -, sont un tantinet optimistes … 😉

                  1. Pierre 82

                    Optimistes en ce qui concerne le BTC, sans doute oui.
                    Par contre, il est possible qu’une autre crypto (il y en a des milliers) devienne incontournable un jour.
                    Je fais un parallèle à ceux qui avaient investi massivement dans Netscape ou dans Yahoo dans les années 90 parce qu’ils croyaient que les navigateurs internets et les moteurs internets étaient des domaines d’avenir. Sur le fond, ils avaient bien sûr raison, mais mauvaise pioche quant à leur choix.

                    Il faut donc faire le bon choix… dans le brouillard complet, je pense plutôt qu’il faut plutôt avoir de la chance.
                    C’est pour cette raison que considérer une crypto comme une réserve de valeur me semble un peu hasardeux. Je qualifierais plutôt ça d’un outil de spéculation assez puissant, un casino géant, mais un peu truqué quand même.

                    Je soupçonne en effet les fondateurs de cette monnaie un peu particulière d’avoir conservé des grosses mains avec lesquels ils peuvent très aisément faire monter ou descendre les cours à peu près comme ils veulent, vu qu’ils contrôlent le débit. Nul ne sait combien d’unités se sont gardés les fondateurs, ceux qui sont là depuis la création du truc.

                    Un casino tenu par des tricheurs, quoi. Ceci dit, même un casino tenu par des mafieux doivent forcément laisser gagner certains de temps en temps, sinon, il n’y a pas de clients.

                    Je remarque d’ailleurs que la définition “un casino fondé et tenu par des tricheurs” convient parfaitement également la définition d’une banque centrale, et pour les mêmes raisons.
                    A qui se fier, ma brave Mme Michu?

                    1. Pheldge

                      Pierre “au 14 juin 2021 , selon CoinMarketCap, il existe 15 617 cryptoactifs, ou cryptomonnaies, pour une valeur de 2 031 milliards d’euros” … et toutes sont rapportées à 2 étalons : le BTC et une monnaie fiat de référence $ € etc.

                      Il y a 4 ans, je me suis intéressé au minage*, et j’ai choisi le Monero, qui semblait intéressant : pas besoin d’investir 3000 € dans un Asic comme pour le BTC c’était la carte graphique qui minait. L’idée était justement de miser sur un minage ultra décentralisé, pour éviter de tomber dans les excès de centralisation du BTC ( les fermes de minage avec des milliers d’Asics). Et puis il y a 2 ans paf, changement d’algorithme, le minage par carte graphique ne fonctionne plus ! moi j’avais juste acheté une carte plus performante à 300 €, mais imagine les gogos, qui ont investi dans un rack de 10 ou 20 cartes ?

                      Je continue à laisser mon ordi miner, mais je suis bien conscient que malgré ce qu’on voudrait faire croire avec l’idée de monnaie décentralisée, ça n’est pas pour les amateurs, qui à terme se font toujours plumer.

                  2. sam player

                    « euh, quand il a dévissé grave aussi ? »

                    €/$ aurait pu aussi varier du simple au double… abaoui il l’a fait 😀

                    Et je rajouterai que c’est en cas de tension sur la situation économique que le BTC remonte grave, donc au moment où on peut en avoir besoin

                2. zz

                  Il y a des coins comme le nano qui pourraient jouer le role de petite monnaie. Pas besoin d etre en reseau, pas de frais. Mais pas aussi sécurisé (a mon avis) que le BTC . Parfait pour des depenses quotidiennes.

  9. Coup de pied occulte

    Christine Lagourde se touche sous la douche en pensant à son euro numérique. Il y a peu la BCE avait mis en ligne un questionnaire “citoyen” sur ce sujet. Totalement inepte, incompréhensible au commun des mortels. Beaucoup d’euro gagas ont liké sur LinkedIn, sans s’apercevoir que cet Euro numérique n’avait ni la saveur d’une crypto, puisque ultra tracée, ni celle d’une monnaie tellement elle semble conçue pour être manipulable au gré de l’air du temps.

    1. P&C

      C’est justement le but… Déjà, du temps des Nabuchodonozor et autres Gilgamesh, le trésor public truquait les cours des pièces en les rognant, en faisant des alliages douteux, ou en faisait du fourré au praliné…

      Les états qui ne se livraient pas à ce genre de pratiques étaient peu nombreux, et leurs monnaies étaient largement utilisées pour les transactions (c’est ainsi que la monnaie argent athénienne s’est imposée jusqu’en Chine).

          1. Pheldge

            vas-y exagère pas, ton salaire, faut te tabasser pour que tu l’acceptes ? le truc c’est que la monnaie classique, on est né avec, et c’est une constante depuis des millénaires …

            1. P&C

              Non.
              Rappelles toi des assignats : monnaie ayant cours légal, si tu demandais à être payé en autre chose ou si tu commerçais avec une autre monnaie (genre louis d’or, monnaie allemande ou italienne, etc….) (car les assignats c’était de la m*rde), et bien passage au rasoir républicain.

              Dans le cas de Gilgamesh, ça voulait dire :
              – tu es maintenant un de ses sujets, membre de sa communauté politique. Car sur les pièces, y a sa tronche.
              – ça permet de nourrir les soldats : ceux ci peuvent échanger leur solde de dinars gilgameshiens contre de la bouffe et autres aux commerçants, qui ne peuvent pas les refuser : s’ils demandent à être payé en livre de Nabuchodonozor, c’est massue dans la gueule.

              1. Pheldge

                tes comparaisons sont un peu excessives, non ? avec les “euros pourris”, tu peux quand même vivre décemment – sinon, on t’entendrait chouiner – par contre le jour où on repasse au Franc, là …

                1. P&C

                  Ce n’est pas une question de niveau de vie. Je tenais juste à souligner que les états ont en général intérêt à contrôler la monnaie, car justement ça leur permet de faire n’importe quoi sans que les citoyens puissent répondre.
                  Et dans le cas de l’euro numérique, à nous tracer plus efficacement.

                  1. Pierre 82

                    Je dirais les choses un peu différemment: les monnaies étatiques, ça a fait ses preuves, et tant que les autorités respectent de se plier à la réalité, et n’essaient pas de tricher, c’est un excellent système, qui a permis à l’occident un essor économique sans précédent sur les 2 derniers siècles.
                    Le problème, c’est que la nature humaine est ainsi faite que si, pour se maintenir au pouvoir, une caste a la possibilité de tricher (et qu’elle perdrait le pouvoir si elle ne le fait pas) alors forcément, ils tricheront.
                    L’idée de créer des banques centrales “indépendantes” partait, il me semble, de ce constat: de laisser aux financiers la gestion de la monnaie, en empêchant les politiques de se mêler de ce qu’ils ne devraient pas avoir le droit de toucher. Au bout d’un moment, la porosité entre les deux castes (oligarques – politiciens) a rendu illusoire cette étanchéité.
                    Jadis, quand un pays trichait, l’hyperinflation leur tombait dessus, telle une punition divine.
                    Mais la mondialisation a rendu l’exercice de cette justice immanente inapplicable, puisque tout le monde fait la même chose.
                    Conclusion: il n’existe pas de système monétaire parfait, ou du moins ne l’a-t-on pas encore trouvé.

  10. Dr Slump

    HS et nouvelles du front: je suis viré! Bon, pas exactement. On a mis fin à ma période d’essai, mais vu la façon limite abrupte et expéditive avec laquelle la RH a procédé, je soupçonne que la raison n’est pas celle qu’ils m’ont donnée (une création de poste mal fichue).
    Vu l’hostilité qu’ont exprimé certains collègues, surtout féminines d’ailleurs, et vu la façon dont le patron, par ailleurs sympathique, s’est tout à coup mis à exiger de moi le port de ses masques ffp2 qui puent l’alcool à brûler, je soupçonne une décision purement covidiste. Je devais être le seul du personnel des bureaux à ne pas être vacciné, ce que je n’avais pas caché… je suis sans doute naïf, mais il y a des comportements, des regards, des non-dits qui ne m’échappent pas. Je suis certain que l’obsession vacciniste motive en grande partie cette décision.

    Je ne sais pas trop de quoi sera fait mon avenir salarial, si je dois faire semblant d’être vacciné, ou esquiver la question d’une façon ou d’une autre… je hais la duplicité, je déteste devoir dissimuler.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Dans quel secteur et quelle région cherche-tu ?

      Dissimuler son statut vaccinal devient une mesure de prudence de plus en plus nécessaire. Quelle ambiance !

      Sinon bon courage, tiens bon. Du courage, on en a tous besoin, en ce moment, à des degrés divers.
      Avec un peu de chance, le vent pourrait tourner assez vite, désormais.

    2. kekoresin

      J’ai cette étrange sensation d’être projeté dans un film genre invasion des profanateurs où les humains transformés pointent du doigt les rares survivants en émettant un son distordu, les condamnant à rejoindre la seule conscience globale du groupe. L’individu autonome devient une anomalie qu’il faut intégrer ou éradiquer. Glaçant.

      En tout cas bon courage à toi.

    3. Nemrod

      Ah merde.
      Bien sur il faut se planquer !
      Résister en se déclarant résistant à la kommandantur ou au Comité Central c’est pas malin…point Godwin !
      Bon dis toi que c’était une boite de merde et des cons .

    4. Pythagore

      Arrgghh la poisse. Bon, Dr, courage, Omicron devrait signer la fin de la partie, et il y a de plus en plus de pays ou de régions où les choses reviennent à la normale.
      Le responsable de la commission de vaccination en allemagne s’est prononcé contre la vaccination obligatoire, cela fait le tour de la presse aujourd’hui, et le chancelier se prononce pour mais repousse le sujet aux calendes grecs. Il semble qu’il y est enfin un mouvement de fond, lent mais réel pour mettre fin à cette mascarade. Et si tt le monde autour revient à la normale, il sera difficile pour la France de faire autrement.
      https://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/gesundheit/coronavirus/stiko-chef-thomas-mertens-lehnt-allgemeine-corona-impfpflicht-ab-17730860.html

      1. Jacques Huse de Royaumont

        “un mouvement de fond, lent mais réel “.
        J’ai même l’impression que les choses évoluent très vite, depuis quelques jours.
        Si Reiner Fuellmich tient ses promesses, ça va même tanguer sévère la semaine prochaine. Le personnage n’est pas un fumiste, qu’il ait du solide est crédible. Il faut bien sûr attendre et voir, mais si c’est à la hauteurs des attentes, c’est une véritable bombe à sous munition qui va être lâchée, et les répercussions de l’affaire auront des conséquences comparables à la chute du mur de Berlin par leurs ampleurs.
        Bon, je m’avance peut-être un peu, tout cela se finira peut-être en eau de boudin, mais qui sait…

        1. Louchp

          Je pense également que c’est un potentiel déclencheur de changements majeurs.
          Probablement le seul possible à court terme et capable de nous retirer cette épine du pied.

          Très franchement je vois mal ce gars là allez dans l’arène pour se ridiculiser. S’il y va c’est pour gagner et surtout parce-qu’il sait qu’il va gagner.

          Reste à voir dans ce cas le comportement qu’adoptera la bête acculée. Le mouvement de fond est bien là (parfaitement décrit dans le billet de ce jour, au passage) et rien ne devra l’arrêter. Fuellmich, s’il y va, risque de déclencher une tempête de panique. Enfin un peu de spectacle, du vrai, du bon.

          1. Reek

            C’est pas un rigolo reiner mais là c’est plus deutsch bank en face ou volkswagen. Il tape le high level, c’est le boss de fin :)), y’en a pas mal qui sont mort avant d’atteindre la dernière salle du combat final ! Et y’a pas de seconde chance c’est du hardcore.

          2. Jacques Huse de Royaumont

            Spéculons un peu…
            Après l’OMS, voici que l’agence européenne se désolidarise de la stratégie du tout-vaccin.

            https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/14/rappel-vaccinal-lagence-europeenne-des-medicaments-sinquiete-de-leurs-effets-sur-le-systeme-immunitaire/

            Or, si j’ai bien compris, les 2 cibles principales de Fuellmich sont Schwab et Gates. Ce dernier est connu pour être le principal donateur privé de l’OMS. Que son client se désolidarise de ses projets est un signal me semble-il assez fort. Gates est lâché par ses soutiens institutionnels et ce ne peut être que pour une seule raison : ils veulent sauver leur tête, et donc qu’ils la sentent menacée.

      2. Jacques B.

        Omicron devrait signer la fin de la partie, et il y a de plus en plus de pays ou de régions où les choses reviennent à la normale.

        Perso j’attends de le voir pour le croire, parce que vu ce qui se passe en France en ce moment (pass vaccinal etc.), j’aurais tendance à croire l’inverse.
        De plus on nous a tellement de fois assuré ces deux dernières années que ça y est, c’était bientôt fini, c’était le dernier effort avant d’être débarrassés du Covid, patati patata, avant de nous en remettre trois couches, que je ne leur accorde plus aucune confiance.
        Et qui nous dit que le retour à la “vie normale” ne sera pas conditionné par une piqûre par an, par exemple, chaque automne avant le retour des maladies de la mauvaise saison (dont le Covid devenu maladie endémique) – genre : le vaccin anti-grippe + le vaccin Covid en même temps, pour tous les Français, et votre pass du bon citoyen sera réactivé ?
        La plupart de nos compatriotes ne s’y opposeront pas, vu la façon dont ils ont accepté le pass sanitaire.
        Ils vont créer deux catégories de citoyens : les übermenschen et les untermenschen, lesquels seront juste invisibilisés, marginalisés, à mi-chemin entre les Résistants de la WWII et les dissidents de l’ère soviétique, vivant ou plutôt survivant de combines, de troc, d’entraide.
        Sinon ils ne seraient pas en train de s’exciter comme des malades avec le pass vaccinal alors que tout montre que la situation est sous contrôle.
        De toute façon la grande idée derrière est le contrôle des gens, comme le rappelle l’article d’Hash16 sous un autre angle. Ils ne vont pas lâcher le morceau, surtout quand une bonne partie des gens en redemandent, ce qu’ils doivent trouver un peu inespéré.

        1. Pythagore

          Je pense que le vote actuel à plus à voir avec des manoeuvres électorales qu’autre chose.
          Je ne dis pas que tt est rose mais cela devient de plus en plus difficile de cacher la réalité: i.e. Omicron est un rhume et les vaccins ne marchent pas. Voir le nombre de vaccinés qui attrappent le virus, actuellement je connais 2 cas covid en cours, ts les 2 vaccinés. Voir aussi ministre de la santé. Triple vacciné, covid (avec symptômes d’après ses dires, pas juste un test positif).
          La propagande va se heurter de + en + au mur des réalités.

          1. Pheldge

            il y a des signes : notre préfet devait nous annoncer un confinement partiel; et hop, plus rien, juste maintien du couvre fue débile mis en place il y a 15 jours. Ce préfet, c’est un autoritaire, et les craintes étaient fondées … Sauf que, on dirait que le vent tourne, et que le gouvernement en douce mise sur la fin de la partie avec omicron.
            Les excuses de Blanquer aussi c’est un signe …

            1. Nemrod

              Voui.
              Ils réfléchissent déjà à comment entonner les trompettes et les clairons pour faire croire qu’ils ont terrassé le méchant virus.
              Comme ces mystères les dépassent ils vont feindre de les organiser.

              A moins qu’ils se prennent encore les pieds ( nickelés) dans le tapis.

              1. non_satis_stultus

                Entendu hier soir sur une chaîne info “le but de la vaccination était de créer à un variant donnant le rhume; avec omicron, il semble que l’on ait réussi (attention hein, rhume uniquement pour les vaux, les autres ils vont deguster)”. Ces propos sont d’ un médecin de plateau …

                1. Nemrod

                  ” puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur” J Cocteau

                  Oui c’est ce qu’ils vont essayer de faire croire et comme ils ont le monopole de la jacasserie dans le fenestron, m’mae Michu va le gober.
                  Comme elle a gobé
                  – le confinement avec attestation pour allez chercher le pain
                  – le couvre feu
                  – le masque dehors
                  – les malades sans soins
                  – les statistiques bidons
                  – le Pass Sanitaire
                  – etc…
                  Tout ça pour son bien.
                  Bon elle est terrorisée, avec le masque dans sa cuisine, ne voit plus guère sa fille et son petit fils qui passent leur temps chez le pédo-psy .
                  Heureusement y a la Télé !

      1. Nemrod

        Dr Slurp…
        Fais péter un arrêt maladie tant que tu es dans la boite…burn out, harcèlement, n’importe quoi.
        Le DRH en réfléchissant bien …il avait les mains limite baladeuses…hein !
        Allez, Feu.
        Pas de quartiers.
        Mitraillez moi ce bastingage !

    5. Oreliane

      Peu de secteurs sont soumis à l’obligation vaccinale, par contre ont été amalgamés pass vaccinal / pass sanitaire.

      Hors le sanitaire, nul n’a d’obligation de se faire piquer mais beaucoup de boîtes mélangent tout, inconsciemment souvent, par trouille toujours.

      Je ne sais pas quel est votre métier mais vous ne devriez pas être soumis à cette contrainte, sauf à travailler dans le sanitaire, et encore…

      J’ai lu ce jour sur le cahier de mon directeur “choses à faire” : vérifier la validité de la 3ème dose !

      J’en suis au 12ème cas positif sur 60 salariés avec 7 jours d’arrêt, 1/5 et comme la T2A (tarification à l’acte) a changé, je vais rire quand on va supprimer des crédits à l’établissement pour trop faible activité.

      Ne perdez pas espoir, vous avez été nombreux à me remonter le moral quand je voulais démissionner tant la pression était forte, je vous dois la réciprocité.

      Au prochain employeur, éludez le sujet !

      Par contre, ce serait bien de dire où et ce que vous cherchez, nous avons nos réseaux…

      https:/ /www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15106
      https:/ /travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/obligation-de-vaccination-ou-de-detenir-un-pass-sanitaire-pour-certaines

      1. Pierre 82

        Je ne sais pas dans votre boite, mais chez nous, ce sont les syndicats qui sont à la manœuvre pour maintenir la pression.
        La direction (grosse boite) tient à rester strictement dans les clous au niveau légal, et donc ne demande rien aux employés, mais je vois passer des tracts FO ou CGT qui demandent ouvertement et sans honte à rendre la vaccination obligatoire.
        Ces fumiers de la CGT ont maintenant comme slogan: “On peut ne pas être 100% d’accord avec la CGT, mais elle sera toujours 100% à vos côtés”.
        Ces gros salopards étaient à la manœuvre pour faire licencier les personnels non-vax dans les hôpitaux, vu que ce type de profils étaient quasi tous réfractaires aux idées de ce syndicat.

        1. Dr Slump

          Tu m’étonnes que les syndicats sont à fond pour donner encore plus de pouvoir à la sécu… c’est une de leurs fonds de tiroir, si j’ose dire, et tout ce qui renforce le collectivisme, y compris sanitaire, c’est dans leur ligne idéologique. Bande de FDP, qu’ils aillent sucer des bites en enfer!

        2. Oreliane

          Idem, mais chez nous, grosse association de 800 salariés, c’est SUD, des flippés de la vie, infoutus de défendre une aide-soignante qui refuse la picouze donc suspendue sans salaire, qui harcèlent la secrétaire du CSE pour la même raison alors qu’elle, elle n’a pas d’obligation et te pondent des tracts à la mords-moi-le-noeud en écriture inclusive quand ce n’est pas en stalino-léninisme.
          Juste pour rire, fin novembre, j’étais allée la voir, la secrétaire du CSE, elle se plaignait de l’envahissement de son bureau, ils venaient la voir parfois à 7 ou 8 dans un bureau de 8m²… j’ai évoqué la “jauge” ; résultat elle les a envoyés chier dès qu’elle avait plus de 2 personnes dans son bureau. Elle m’a appelée avant les vacances pour me dire merci, que depuis ce rappel, elle avait une paix royale !
          J’adore contribuer à aider mes collègues !

          C’est d’ailleurs elle qui m’a révélé que pour la réunion du personnel administratif de novembre, le pass sanitaire avait été demandé, chose à laquelle j’ai échappée, occupée par ailleurs. Personnel administratif/ pass sanitaire, j’ai du mal à comprendre.
          C’est dur d’être gouverné par des cons, ce l’est encore plus quand c’est fait par leurs courroies de transmission.
          En l’heure actuelle, j’aimerai etre testée positive histoire de prendre 10 jours de congés !
          Tudieu, t’es pas malade, t’as pas de symptomes et mamasecu t’offre des jours de vacances, elle est pas belle la vie ?

        3. Pierre 82

          Tiens, à propos, est-il permis de dire à son médecin du travail qui demanderait si on est vacciné ou pas, qu’on refuse de répondre à la question? Je précise que je ne travaille pas dans le milieu médical, et qu’il n’y a aucune obligation vaccinale pour le boulot.

          1. casuffit

            Non. De plus, cela ne sert à rien car il est tenu au secret médical.
            Equivalent éthique de votre question: Est ce que je peux refuser de dire au chirurgien qui va m’opérer si j’ai le sida?

          2. BilbonLeHobbit

            @Pierre82.
            Dans mon cas : aucune piquouse + j’ai eu 1 fois le COVID l’an dernier.
            Quand on me pose la question, je réponds systématiquement, de façon aimable :
            “Pour diverses raisons, dont des raisons qui me sont propres, je n’ai pas mon schéma vaccinal complet”.
            Dans le cas où l’interlocuteur me repose la question, toujours de façon très aimable:
            ” Les événements on fait que je n’ai pas pu me faire vacciner quand je l’aurais souhaité (notamment, j’ai eu le COVID l’an dernier) et donc je n’ai pas encore pu être à jour”.

            Si l’interlocuteur me pose la question pour la troisième fois, alors je jauge de la pertinence de l’envoyer se faire foutre : ” mais pourquoi tu veux savoir ça ?”

            Le cas ne s’est pas encore présenté, mais dans un cas délicat ( un employeur ou client), je continue à dérouler mon blabla.
            ” à chaque fois que j’ai voulu me mettre à jour, je n’ai pas pu car j’étais encore sous le délai d’interdiction de 6 mois suite au COVID, etc.”
            Et là je lui poserais franchement la question, toujours de façon très aimable :
            “si je comprends bien c’est un point sur lequel vous etes sensible ?
            Pourriez-vous m’expliquer votre problématique du fait que je n’ai pas mon schéma vaccinal complet ?”
            Et là je saurai si c’est du lard ou du cochon, si c’est juste pour me faire chier ou si il y a vraiment des arguments ( pour travailler en secteur sensible de type hôpital, etc). Ensuite j’aviserais selon le cas…

            Mais à aucun moment la personne ne sait si j’ai reçu une piqûre ou pas tout ce que j’ai dit ne reste que du déclaratif, certes, mais je n’ai aucunement menti, je pourrais le prouver si besoin.
            Maintenant, gare à la personne qui me demande de prouver quelque chose pour laquelle elle n’a aucune légitimité…!

            1. MCA

              Une seule fois le COVID?

              Je discutais pas plus tard que mardi dernier avec une personne qui attendait alors que j’attendais également pour rendre une voiture de location.

              Lui vacciné deux picouses et son épouse également, résultat : il a attrapé 2 fois le Covid et son épouse …. 3 fois !!!!!

              Tout va bien Monsieur Véran, tout va bien, la protection ça marche du tonnerre de Dieu !

              D’ici que lui ou Gaftex se le choppe une seconde fois; ça serait rigolo….

    6. Mitch

      Arf. Merde. Peut être un mal pour un bien, même si à chaud ça fait mal.

      Virer un collaborateur parce qu’il ne rentre pas dans le moule ne dénote pas de beaucoup d’ouverture d’esprit de la part de cette boite.

      Bonne chance pour la suite de toutes façons.

      Concernant le status vaccinal cela fait parti du secret médical. Personne n’a a te demander quoique ce soit. Enfin normalement, car dans la vrai vie ces rats morts ont piétiné le secret médical comme leur premier slip.

    7. Pierre 82

      Aïe, merde. Période d’essai non renouvelée?
      Voyons le bon côté des choses, l’ambiance avait l’air pourrie.
      Perso, comme je sais que à bientôt 61 ans, j’aurai sans doute un peu de mal à retrouver un taf comme salarié, je me tiens à carreau et je ne le gueule pas sur tous les toits. Je me contente de petites réflexion acides et ciblées de temps en temps. Mais bon, ils me connaissent (quoi qu’il y a de plus en plus de petits jeunes qui arrivent, et d’anciens qui se barrent). En période d’essai, c’est différent. Il faut attendre de faire partie des meubles.

      Bonne chance, mais si vous êtes bon dans votre taf, vous ne pouvez que trouver mieux…

    8. Dr Slump

      Merci les copains, en fait c’est un mal pour un bien, je l’ai juste un peu mauvaise de la façon détestable dont certaines en particulier se sont comportées avec moi, je suis à deux doigts de tourner misogyne 😉
      De toute façon j’aime pas l’Isère, je fais mes valises, je rentre à Saint Etienne. J’ai un profil pro d’assistant technico-commercial, assistant de gestion PME, je ne devrais pas avoir trop de problème à me recaser. Va quand même falloir que je m’entraîne à ruser en effet, c’est pas mon fort, j’ai l’habitude de dire ce que je pense sans penser à mal, mais en oubliant que d’aucuns peuvent mal y penser quand même.

    9. MCA

      Bon courage à toi Dr,

      Ecoute donc l’interview de Raoult que je viens de poster à la fin du billet précédent et qui donne bon espoir sur la fin de ce cirque covidesque.

      Par contre je ne suis pas sûr que si O’Micron s’arrête, O’Macron en fasse autant , notamment en ce qui concerne nous “emmerder” comme il dit si bien.

    10. ValM

      Ma fille de 22 ans ne trouve pas de boulot parce qu’elle n’est pas vaccinée… quel que soit le secteur (elle tente un peu tout maintenant), la question du vaccin revient sans cesse sur la table… Là, elle est suivie par Pôle Emploi pour faire une sorte de bilan de compétences… Elle est super déprimée (elle avait postulé à un job dans une IME qui lui plaisait vraiment et ils voulaient la prendre mais ils ont exigé la vaccination alors elle a dit non… depuis, elle galère)

  11. Dr Slump

    En attendant, je crois que je vais déménager mes queques crypto ailleurs que chez Binance, ces gars sont vraiment trop collaboratifs avec l’état français, et je n’aime pas du tout ça. Mais Kraken, c’est vraiment pas user-friendly.

    1. kekoresin

      T’as raison mais à terme, je pense que la main mise sur les plateformes sera généralisée et c’est par ce biais que les cryptos passeront majoritairement sous contrôle. Restera à espérer que Poutine et ses successeurs résisteront à la pression pour héberger des plateformes libres. Si on m’avait dit que la Russie serait un des rares espoirs pour la conservation de quelques liberté…

      1. Pheldge

        HS : à propos de Vladimir, dans une série US que je viens de visionner, il est explicitement fait référence au “russian team who hacked the 2020 election”. Je sais bien que c’est de la fiction, mais c’est présenté comme un fait prouvé …
        La propagande est partout …

          1. Janus

            Comment fait-on pour acquérir des cryptomonnaies , laquelle choisir selon quels critères? sécurité ? Modalités d’achat et de vente ? Pouvez-vous répondre à un petit gars un peu vieux mais pas trop maladroit sur le web qui veut se monter modestement, mais qui ne s’est jamais renseigné complétement sur le sujet.
            mille mercis d’avance !

            1. paf

              vous vous inscrivez sur Kraken.com ( attention, pas Karen.com c’est pas le meme style ) – vous vous faites autentifier en envoyant un ou deux documents originaux. Apres vous allez a votre banque et vous transferez du cash sur votre compte Kraken.Vous rentrez chez vous, vous enlevez votre scaphandre et vous allez sur Kraken acheter des DogeCoin et voila !

              1. P&C

                Sauf que les creux, faut les prédire… A moins que Elon Musk se lance encore dans une campagne de tweets…

                Et je ne sais même pas créer un portefeuille fiable (un ancien coloc s’est fait chourrer ses bitcoins).
                Perso, j’y mettrais jamais plus de 100 balles.

                1. Pheldge

                  la règle N°1 c’est la discrétion ! si tu vas te vanter que tu as de l’or, du liquide ou du BTC, faut pas t’étonner de te faire braquer !

  12. Gerldam

    Il reste un petit village en pleine Sibérie pour se réfugier. Ou un autre en Afrique tropicale pour échapper au totalitarisme soft qui arrive à grands pas. Tocqueville parlait déjà il y a près de 2 siècles de “servitude douce”. Sans le moindre accès à internet. Il faut prendra sa provision de livres.

  13. Infraniouzes

    Est-ce que les banques centrales pourraient racheter en douce tous les bicoins, puisque la création de bitcoins a été fixée, à ce que j’ai compris, en nombre limité, connu d’avance ?

    1. kekoresin

      Pas besoin car compliqué et coûteux.

      Quand tu ne peux pas abattre ton ennemi, il faut te marier avec et empocher la dot. En gros, tu régules les plateformes tenus par des individus, identifiés donc vulnérables, et tu rends les données nominatives.

  14. kekoresin

    Un grosse colère solaire remettrait tous ces bâtisseurs de tour de Babel numérique à leur place, à quatre pattes en costume cravate, grattant la terre à la recherche de racine pour pouvoir prolonger leur minable existence !

  15. Orthofanniste

    La taqîya, cher ami, la taqîya… l’art de la duperie… je suis désolée pour vous car il va falloir user de filouterie…. À la question fatidique (en entretien d’embauche), j’avais envie de répondre : « et vous, votre dernier toucher prostatique? » mais j’ai répondu : «  à Paris? Mais qui n’est pas vacciné? » …. Ruse, cher ami!… cela laisse sous-entendre qu’on est picousé aussi mais on n’a pas menti!

    1. kekoresin

      Maintenant je répond que je suis vacciné, ce qui est la réalité pour au moins le tétanos. Ça m’évite de me polluer l’esprit avec d’inutiles bêlements. Cette technique a ses limites notamment si ton employeur te réclame ton cul-air-code si une loi lui impose.

  16. cherea

    pour aller dans ton sens, H16, je vais appeler la tech blockchain web3 pour filer le parallèle. fin 90, début 2000, le web1 était un espace de liberté comme jamais vu, je me rappelle avec Nostalgie de ces pages html pourries fond noir, police rose…et même l’échange de fichiers se faisait en p2p, bittorrent, limewire…mais c’était un peu bordélique et ça ne marchait pas toujours puis abracadabra, Amazon, FB, GOOgle ont mis une super UX, un modèle client-server qui marche bien, et le web libre du début a disparu (d’ailleurs bravo à toi de continuer sur le site) et maintenant on a les gafam où on vous demande votre consentement à chaque page…bref, arrive le web3, et quand on pense que j’ai acheté mes premiers bitcoins sur localbitcoin et puis sur kraken juste avec un email et sans kyc avant 2017 en tout cas. La monnaie est la dernière souveraineté du pouvoir central, il a bien observé comment il a perdu le narratif avec le web 2.0, et en partie récupéré avec le covid…il est hors de question pour le pouvoir central de perdre la souveraineté monétaire avec les tech blockchains…et donc il veut en récupérer les artifices, transfert digital sans délai… pour en absorber l’essence et la supprimer c’est à dire de l’argent libre, sans plafond bancaire, sans se justifier auprès d’une banque pour un simple virement de 10K….bottom line, la perte d’influence de l’Etat avec l’émergence du web 2.0 a sonné le tocsin pour les hommes de l’état et leur a servi d’expérience, et ils ne veulent nullement reproduire cela sur le web 3.0…. la lutte est engagée…

    1. Husskarl

      Le web est le même, c’est le public qui a changé, on était 5% sur le premier net avec curiosité et débrouillardise car ce n’était pas toujours simple. Maintenant, les PNJ naviguent…

  17. Popeye

    “… Mieux encore, après l’analyse vient la politique qui peut, à tout moment, décider qu’une transaction est valide ou non, « flécher » des dépenses, en interdire certaines en fonction de politiques spécifiques (environnementales par exemple au hasard), ou appliquer des taux (d’inflation par exemple) sur les comptes bancaires de millions d’individus d’une seule commande. …”

    Apocalypse XIII 17
    et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

    D’ailleurs, le passage “…Dans ce tableau, Bitcoin, les cryptomonnaies en général, la finance décentralisée et les NFT apparaissent comme un incroyable caillou dans les chaussures de ces autocrates non élus, la voie d’une échappatoire possible pour les individus en dehors d’un système financier proprement hallucinant dans lequel le citoyen lambda n’est plus qu’une variable d’ajustement, éliminable à l’appui d’un bouton. …” colle plutôt pas mal, voire parfaitement, avec la même citation.

    Il faudra ruser, dissimuler voire mentir pour rester “on line” et avoir un semblant de vie sociale, CF tout l’échange à partir du post de Dr Slump à 10H27
    A défaut il restera la basse-cour et le potager au fin fond de la cambrousse.

  18. Cerf d

    Concernant l’identité numérique, il y’a longtemps qu’il est possible d’en disposer à l’aide de PGP et GPG. Le dernier étant gratuit. Le gros avantage est que c’est complètement décentralisé et sans intervention de l’état.

    Est-ce pour cela que c’est toujours resté une solution de geek?

  19. Jacques B.

    Nos libertés ne cessent de régresser.
    Anecdote personnelle : je n’ai pas de téléphone mobile, pour diverses raisons dans le détail desquelles je n’entrerai pas. J’ai un téléphone fixe et l’internet.
    Eh bien ma banque vient de me signifier, cette fois de façon définitive – j’avais réussi à retarder l’échéance depuis un ou deux ans – que pas de mobile, plus de possibilité de régler mes achats sur le net – et bientôt plus moyen d’accéder à mes comptes bancaires.
    Elle n’était pas formellement obligée d’en arriver là : la réglementation (européenne, youpi) relative à l’ “authentification forte” qui entre progressivement en vigueur nécessite qu’un facteur personnel soit identifié, ce dernier pouvant être un mobile, mais aussi un téléphone fixe, voire un mail, etc.
    Ma banque a choisi la facilité : le mobile pour tous. Je n’ai pas vérifié, mais je subodore que toutes les banques françaises ont fait de même (elles sont tellement libres et indépendantes de l’État, n’est-ce pas).
    Le mobile est le nouveau fil à la patte par lequel ces messieurs-dames de l’oligarchie État-entreprises du capitalisme de connivence nous contrôleront. Avant la micro-puce sous-cutanée (elle est plus difficile à voler sue le mobile) ?

    1. casuffit

      Question de sécurité. Toute transaction sur internet est doublement vérifiée : code puis SMS donnant un 2 ème code. Pour moi, qui me suis fait escroquer de 3000€ avant cette double vérification, j’y suis favorable.

      1. Jacques B.

        D’accord sur le principe de la vérification, mais pourquoi uniquement via SMS, ce qui oblige à avoir un mobile ?
        Par exemple, Doctolib et quelques autres sites envoient un code audio sur le téléphone fixe en guise de vérification, ça marche très bien.

        1. sam player

          Ça me fait penser à ceux qui veulent continuer à recevoir des factures papier détaillées… qui ne veulent pas s’embêter avec une voiture mais te demandent de les transporter, qui n’ont pas de mobile (ou plus de crédit de communication) et qui t’empruntent le tien…
          Il vient un temps où il faut vivre avec son temps…
          Perso, pas de client sans smartphone : si le gars n’est pas capable de recevoir une photo ou un devis, qu’il aille ailleurs car ce sera obligatoirement un client chiant 😀 comme celui qui ne dit pas bonjour

        2. casuffit

          Merci de me dire où est le problème d’avoir un mobile que vous n’utilisez que pour ce genre d’opérations et qui ne quitte que rarement votre domicile?

          1. Jacques B.

            Un mobile coûte de l’argent. Mais si vous en connaissez un qui soit gratuit, je suis preneur.

            Pour répondre à sam player : dans un monde libre, vous avez raison, chacun doit tirer les conséquences de ses choix ; et si je trouve une banque acceptant le tél fixe plutôt que le mobile, je changerai.
            Je pense juste que cela devient un fil à la patte dont se servira (et se sert déjà) le gvt pour mettre en place le flicage de masse. Vous me prêtez par ailleurs des comportements que je n’ai pas.

          2. loulou

            Bonjour.
            Et comment vous ferez le jour où quelques huluberlus , voulant niquer le système à la Brasil, rentront dans les tuyaux pour griller les coms. Ce sont eux les prochains guérilléros. Exactement comme dans Brasil. Les antennes, les cables, les boites, les centraux , les data centers, tout cela est fragile fragile.
            Bonne chance.

          3. Roanna

            Un mobile bas de gamme ne vaut pas très cher et si vous ne l’utilisez pas beaucoup alors prenez un abonnement à 2 €.
            Ce sera largement suffisant et même partiellement pour vos services personnels.
            Vous pourrez même vous passer du fixe et gagner de l’argent sur l’abonnement.

    2. MCA

      Constaté récemment avec la mienne, pas de portable, pratiquement plus de possibilité d’acheter sur internet ni de consulter ses avoirs bancaires.

      J’étais en voyage récemment, lors de la connexion à mon compte bancaire, authentification forte exigée avec réception d’un code par SMS à rentrer.

      Si pas de tel portable, aucune autre solution pour recevoir ce code et me connecter.

      Cet outil est devenu incontournable.

      1. Pheldge

        ouf, j’allais faire mon auto-critique, et m’accuser de pisse-vinaigrisme … 😉
        Sincèrement, c’est tellement chronophage de visionner tous ces trucs, comment que vous faisez ? moi je ne bosse plus, j’arrive déjà difficilement à suivre les commentaires, j’ai laissé tomber le club Telegram que je trouvais différent d’ici, et moins intéressant notamment à cause du format …
        Si moi j’arrive pas à suivre, vous qui bossez, faut m’expliquer ?

          1. Pheldge

            tu sais que je résiste pas au plaisir d’émailler mes posts de ségolénismes de créolismes et autres barbarismes … mes vrais fans adorent. 😉

        1. BilbonLeHobbit

          @Pheldge
          “Sincèrement, c’est tellement chronophage de visionner tous ces trucs, comment que vous faisez ?”
          +1, je me pose la même question…
          Je sais qu’une partie d’entre est, du fait de leur âge canonique, à la retraite (donc, rentiers… :D), mais pour les autres, je ne vois pas comment vous trouvez du temps pour toutes ces vidéos de 2h.
          Moi je n’y arrive pas, et je ne vous raconte même pas à quel point j’ai des envies de meurtre quand je me rends compte que la vidéo est toute pourrie, et que je viens de perdre 2h de ma précieuse vie… 🙁

          1. Pheldge

            bon, selon le contenu, on peut les visionner en accéléré … amis même malgré ça. Le truc qui me dérange le plus c’est le coup des notifications – Twitter Instagram, Facebook … tik tok -, parce qu’il y en a toujours, vu que ça fait fonctionner le business. C’est infernal, je ne vois pas comment nos petits camarades millenials peuvent être efficaces au boulot, entre les alertes permanentes sur le smartphone regardées en loucedé, les texto et autres messages des copains, non, je ne vois pas.

            Les enfants, bientôt trentenaires sont accros du smartphone et des applis réseau machin, que c’en est une caricature : dans la salle de bain, aux chiottes, et pas à table avec nous parce que j’ai ronflé grave, mais chez eux … Et c’est ça qui doit payer votre retraite ? y’a de quoi flipper grave ! 😉

          2. Pierre 82

            En accéléré X2 (ou X1,75, ou même 1,5 s’ils ont un bon débit) en général, ça va. Autre avantage: je n’ai pas la TV.
            Et je ne regarde pas tout non plus. La plupart du temps, j’arrête au bout de 5′ si je vois que ça ne m’apprend rien.

            Voilà pour mon cas.

  20. Hagdik

    Si j’échange mes zeuros contre des Dollars je comprends. Si je reviens des Dollars aux zeuros … je suis.
    Mais là, je n’y pige RIEN !
    Je ne vois pas la différence avec la monnaie du MONOPOLY.

    C’est grave docteur ?

    1. Mitch

      Les cryptos c’est la meilleure des choses pour shunter et planter l’état donc, par définition, c’est bon 🙂 C’est à peu près tout ce qu’il faut en retenir 🙂

    2. Jusnaturaliste

      Ce n’est pas grave, la plupart des gens ne savent pas ce qu’est une monnaie.

      La monnaie n’est rien d’autre qu’une reconnaissance de dette. Ce qui fait sa valeur n’est pas l’objet numéraire en tant que tel, d’ailleurs la grande majorité des € et $ sont aujourd’hui des bits sur un serveur dans une banque, mais la confiance que les gens accordent au côté infalsifiable de cette reconnaissance de dette.

      Si les gens ont confiance que cette reconnaissance de dette ne peut pas être un faux, ils seront prêts à vous rendre un service en échange, car ils sauront qu’ils pourront à leur tour échanger ce document authentique contre un service de valeur équivalente.

      Les billets de Monopoly sont facilement falsifiables, ils ne peuvent donc pas contenir l’information qu’en échange de ces billets, vous avez rendu un service de telle valeur.

      Les monnaies étatiques sont difficilement falsifiables, surtout à cause du monopole d’émission et de la répression forte en cas de fraude.

      Les cryptos-monnaies ne peuvent s’utiliser que via un algorithme qui permet de vérifier de manière certaine que vous soyez le seul à posséder la séquence numérique que vous détenez. Cela garantit qu’elle est infalsifiable. Les nouvelles cryptos ne peuvent être créées que par un algorithme qui engrange des frais d’infrastructures et de dépenses énergétiques suffisamment conséquents, pour que cela représente dès le début une réelle reconnaissance de dette.

      Les cryptos présentent 3 risques: celui où vous perdez la séquence unique, celui où tous les serveurs qui vérifient l’unicité seraient mis en dysfonctionnement (hs ou hack), et celui où l’Etat parviendrait à dissuader suffisamment l’usage de la monnaie, par la répression et des barrières logicielles.

      1. Hagdik

        Je ne suis pas avancé : si j’achète (je ne sais pas comment) une somme en crypto et que je vais chez Peugeot m’acheter le dernière 2008, est-ce que je je peux payer en crypto, faire un crédit accolé à une garantie sur 6 ans avec mes cryptos ?

  21. MarieA

    Très intéressant, merci! Pas le temps de lire de suite les annexes mais je n’y manquerai pas plus tard. Hâte de voir ce qu’il en sera dans 20 ans!!!

    J’en profite pour souhaiter à tout le monde une bonne année et mes meilleurs vœux! Merci à H16 de ne jamais faiblir ni faillir!

    Mais pourquoi ont-ils un besoin de contrôle aussi poussé alors qu’ils ont déjà ce qu’ils veulent en cultivant l’ignorance des masses? Pourquoi aller aussi loin dans le contrôle et la “violence” symbolique? Un peu plus de douceur et de méthodes indirectes n’auraient-elles pas été plus efficaces?

    Excellent meme, comme toujours…

        1. Pheldge

          ah désolé de décevoir mes innombrables cohortes de fans, mais la qualité que je pratique, c’est de l’orfèvrerie, incompatible avec ce type de production à la chaîne – la chaîne Youtube, bien sûr 😉 –

  22. syl20

    Comme vous et avec vous je constate que la vague Omachin est en train de se dégonfler. C’est heureux.
    Par contre je ne suis pas du tout confiant dans le fait que cela va changer la stratégie des énarques qui nous gouvernent, vu comme ils sont mauvais dans l’improvisation et que là, ils ont un plan de bataille qui doit occuper jusqu’aux élections…
    Je pense qu’ils en ont encore sous le coude coté emmerdements…

    1. Pheldge

      ça tombe bien : Castex est sorti de l’ombre comme “Monsieur déconfinement” , il va te nous remettre la France au travail fissa, c’est un pro, un énarque de la pire espèce !

    2. Pierre 82

      Si effectivement Omicron se dégonfle, et qu’on n’a pas le variant Pi ou Rho qui déboule pour leur sauver la mise, je ne vois pas trop comment ils vont pouvoir garder le pass vaccinal, seuls pays à le faire sur la planète.
      Si les USA se dégonflent et laissent tomber le truc, nos éminences vont se retrouver en slip.

      Ça fait beaucoup de “si”… il y a certes de plus en plus de signes, mais ce n’est pas la première fois qu’on sent passer un vent d’espoir ces deux dernières années: chien échaudé craint l’eau froide. Wait and see.

      1. Pheldge

        c’est pourtant prévisible, tiens je te fais le discours de Macron : “nous voyons le bout du tunnel, grâce aux sacrifices consentis, et aux courageuses mesures prises par le gouvernement ! cependant l’expérience nous a montré qu’il ne faut pas relâcher nos efforts, et poursuivre la vaccination tant que le conseil scientifique et les autorités médicales le jugeront utile. Mes chers concitoyens, je vous ai demandé beaucoup, j’ai pris le risque d’être impopulaire, dans l’intérêt de tous les Français, et j’assume pleinement les décisions douloureuses qui ont été prises. Mais aujourd’hui, alors que ces efforts commencent à payer, je vous demande encore un peu de patience. Les mesures de protection, dont la première, le pass vaccinal, seront maintenues encore 6 mois, le temps que nous puissions faire un bilan. Il nous faut encore du courage, pour gagner enfin cette guerre contre le virus. Vive la république, vive l’europe !”.

        1. Aristarkke

          “nous voyons le bout du tunnel,”
          Copié dans un discours fameux de Gros Quinquin…
          Pu…n!
          Déjà quarante ans de socialisme déchaîné…

  23. heli0gabale

    Un système d’identité numérique mondial j’y crois moyen pour le moment, mais un super système d’identité numérique européen ça oui.
    Avec paiement en E-euro, traçabilité complète des citoyens européens, pass vaccinal et pourquoi pas un petit dossier détaillé pour aller avec.

    J’entends déjà les Jean-Michel Péhèngi et leurs arguments de derniers hommes : “cépournotsécuritay”, “cépourevitaylesfrôdes”, “moi j’dis si ça peut permettre d’éviter le financement du terrorisme, alonzykoi”

    Ce serait un sacré Bond en Avant™ pour les social-démocraties européennes vers du pur communisme.
    Ce qui est terrifiant c’est que l’intelligence artificielle pourrait rendre ce communisme techniquement “possible”, un genre de ruche humaine avec Skynet comme reine (qu’on appelera Casnet).

    1. GLUCKAUF

      La traçabilité totale des citoyens est certainement le rêve ultime de nos “élites”. Mais une technologie et un suivi total sont ils encore à la portée de nos sociétés, en pleine régression technique (la fabrique du crétin) et morale (wokisme…), le tout saupoudré d’un arrivage constant de QI<80 ? Et puis une belle panne de courant ouvrirait les portes des zoos à zombies-codes, perdus dans la vraie vie.
      J'ai relu dernièrement Un Bonheur Insoutenable d'Ira Levin, et regardé "Demolition Man" avec Stallone. Toute ressemblance avec des personnages existants ou futurs est purement fortuite…!

      1. Pierre 82

        Il y a d’un côté les vœux les plus chers de nos élites, qui voudraient traiter les populations comme un éleveur traite son cheptel, en espérant ainsi pouvoir en finir avec les récriminations, contrôler toute l’économie dans un entre-soi absolu en limitant autant que possible les transferts du bétail de l’étable vers les instances dirigeantes, ce qui leur permettrait de conserver pour eux et leurs proches une situation et une rente à vie pour un Reich de 1000 ans.
        Et en face, il y a la réalité. Je doute fortement qu’ils arrivent à réaliser leurs fantasmes. Le problème qu’ils ont, c’est qu’ils ont très bien compris que la situation économique générale est telle que s’ils ne font rien, ils seront balayés dans un effondrement économique. Depuis le début de cette crise covid, je pense qu’ils ont juste essayé de forcer le destin en mettant en place une dictature de surveillance, appelée grand reset.
        Ça a d’ailleurs été dit textuellement par Klaus Schwabe: “il y a une fenêtre de tir pour imposer le grand reset”. Mais je crains pour eux que cette fenêtre soit en train de se refermer.
        A voir. Mais je pense que mon intuition première n’était pas totalement à côté de la plaque.

        1. Jacques B.

          Balayés dans un effondrement économique ? À voir. La Grèce n’a pas connu de Révolution malgré la très grave crise qu’elle a traversée et traverse encore.
          Vu le contrôle qu’ils ont sur les comptes bancaires, ils peuvent se servir à peu près comme ils veulent et, comme en Grèce, donner ainsi des gages au FMI, à la BCE, aux banques et autres instances concernées. Au contraire peut-être, une crise financière majeure pourrait être l’occasion pour eux d’accroître leur emprise.

          1. durru

            La situation de la Grèce est très, très différente de ce qu’on peut comprendre en Occident. La Grèce n’est pas un État fonctionnel, et ne l’a jamais été, depuis presque deux cents ans qu’il existe sur papier. Les citoyens ne se sentent pas obligés envers leur État qui leur garantirait une quelconque sécurité ou autre.
            Je conseille la lecture d’une “Histoire des Balkans” de Georges Castellan qui, au-delà du cas particulier de la Grèce, donne quelques éclairages intéressants sur cet Orient compliqué…

            1. Higgins

              Crise ou pas, la Grèce possède une armée de l’air plus puissante (sur le papier) que la nôtre et en plus, les braves gens, ils nous achètent des Rafales (53 millions d’euros pièce).

                  1. Aristarkke

                    Exactement. Quand déjà, on a des petits ennuis avec l’Empire à Mos Esley, les questions indiscrètes, par exemple sur les centimes aux bonnes oeuvres, sont vraiment insupportables…

          2. Pierre 82

            Le cas de la Grèce n’est pas comparable à celui de la France. J’ai visité la Grèce en 1982, et c’était un pays qui, du point de vue technique, se trouvait à peu près dans les années 20 chez nous. J’ai entre autre un souvenir ému du train qui faisait le tour du Péloponnèse, c’était très folklorique, avec entre autres choses les chefs de gare qui communiquaient entre eux par télégraphe. La seule fois de ma vie que j’ai vu ça…
            Malgré tout, il n’y avait aucune trace de misère (ne jamais confondre pauvreté et misère), ils avaient l’air d’un peuple sans problèmes, et d’assez bonne humeur, serviables, souriants et généreux, et qui en plus bouffaient très bien. Il faut dire que les 15 derniers siècles ont été assez pénibles pour eux, alors dès que ça se calme, il n’y a aucun problème pour se nourrir dans un pays pareil…
            C’est à peu près à cette époque qu’ils ont commencé à recevoir du pognon en masse de la CEE d’abord, puis de l’UE, et leurs ennuis ont commencé. Au fond, quand l’UE a retiré son soutien, ils ne sont revenus qu’une génération en arrière. Ceux qui ne l’ont pas supporté se sont juste déplacés en Allemagne où ils ont pu trouver du boulot sans trop de problèmes. Beaucoup ont quitté Athènes et sont retournés dans leur campagne.
            Aucune raison de faire la révolution, en fait.
            Si brutalement, vous mettez la France dans la même situation, ce ne serait pas un retour en arrière vers les années 80, mais bien pire que ça. Donc pas comparable…

            1. Jacques B.

              Possible.
              Disons que ce que nous voyons depuis des décennies, ce lent mais réel délitement de la France à tous les niveaux, avec des Français qui semblent s’habituer à tout * sans jamais se doter de dirigeants capables de redresser la barre, et les meilleurs éléments qui fichent le camp en grand nombre (émigration économique, environ 100.000 par an), tout cela ne rend guère optimiste, surtout quand on voit que le second tour de la prochaine présidentielle nous donnera sans doute le choix entre Macron et Macronnette (Pécresse). En fait je crois qu’ils trouveront le moyen d’éviter un effondrement économique en faisant comme ils font déjà : faire tourner la planche à billets et endetter les générations futures. Le choc sera amorti, on aura juste une petite couche de nouveaux pauvres qui s’ajoutera aux autres.
              Et de toute façon le Français moyen ne sait pas ce qu’il veut (il sait ce qu’il ne veut pas mais ne sait pas ce qu’il veut, aurait dit Pasqua) ; pour que la France se redresse, il faudrait commencer par raser l’administration française, et remettre sur pied des services régaliens à partir de zéro ; supprimer toute notion d’État-providence, de Sécu, de retraite par répartition, etc. et là ça me paraît juste mission impossible : le Français ne peut s’imaginer vivre sans l’État-nounou, et je crois bien plus volontiers qu’on aura une Révolution de type bolchevique en cas d’explosion qu’une révolution de type libéral. Sans parler des quartiers émotifs qui pourraient s’inviter à la fête, ou plutôt au dépeçage.
              Bref, quand Baptiste Marchais a dit il y a quelques mois qu’il comptait s’expatrier au Texas en attendant que la France se soit complètement écroulée et que la guerre civile ait dégagé le terrain, et qu’alors il reviendrait pour voir s’il est possible de reconstruire, je pense qu’il n’est pas loin d’être le plus réaliste.
              Comme dit régulièrement l’hôte de ces lieux, et en attendant qu’on me convainque du contraire, je crois que ce pays est foutu, mais foutu de tous les bouts alors.

              * nous le voyons avec le pass sanitaire/vaccinal, soit la mort sociale pour 5 millions de leurs compatriotes, nous le voyons avec l’insécurité/islamisation/immigration massive, nous le voyons avec l’endettement, l’économie en berne pratiquement partout, les dix millions de pauvres, nous le voyons avec un système de santé aux abois, une EdNat en perdition, nous allons peut-être le voir avec le vote par correspondance, occasion de toutes les tricheries, notre parc nucléaire qui fout le camp avec des risques de plus en plus grands de coupures électriques, l’écologisme dingo qui se répand partout, etc etc.

              1. Higgins

                Quoiqu’on dise, le déclin est bien là : http:/ /www.economiematin.fr/news-france-classement-puissance-economique-2022-cebr-pib

                Le salopard poudré et sa bande de malfaisants prétendent le contraire mais la chute est bien là… Et nous sommes qu’au débutts

              2. Mitch

                “pour que la France se redresse, il faudrait commencer par raser l’administration française, et remettre sur pied des services régaliens à partir de zéro ; supprimer toute notion d’État-providence, de Sécu, de retraite par répartition, etc. et là ça me paraît juste mission impossible : le Français ne peut s’imaginer vivre sans l’État-nounou”

                100% d’accord avec toi. A mon avis, il y a un immense problème ‘culturel’, et les politicards Français sont tous, à des degrés divers, des communistes. Certains l’étant un peu plus que d’autres.

                S’il y en avait un qui proposait un programme libéral (économique et sociétal) il ne dépasserait pas 2%. L’immense majorité des Français n’ont malheureusement les dirigeants qu’ils méritent.

                1. durru

                  Le 2%, c’est surtout parce que les explications rationnelles ne sont jamais données (ce qui est normal vu le contexte actuel, nous sommes d’accord).
                  Il faudra effectivement un effondrement pour que les gens soient disposés à entendre un autre type de discours.
                  De toute façon, des pays faillis, c’est pas ce qui manque. Un de plus ou de moins, ça va affecter personne.
                  Le vrai souci va se présenter lorsqu’il n’y aura plus de refuge possible et que ça deviendra évident.

              3. Pierre 82

                La manière dont j’imagine que les choses vont évoluer: la France produisant de moins en moins, elle doit importer de plus en plus, juste pour satisfaire sa consommation intérieure. Le tissu social, industriel, mais aussi agricole sont laminés, et la productivité est en chute libre.

                Tout ce pataquès ne tient que pour deux raisons:
                1. l’UE nous fournit en monnaie qui nous permet d’acheter ce qui est nécessaire au maintien approximatif du niveau de vie (on ne crève pas encore de faim et on arrive encore à se chauffer à peu près)
                2. Les pays qui nous vendent des trucs acceptent sans problème les euros. Disons la Chine et les producteurs de combustible pour l’énergie pour l’essentiel. Ne pas oublier ceux qui nous vendent d’autres matières premières.

                Deux événements finiront immanquablement par se produire
                1. Ceux qui nous impriment de la monnaie qui permettent à nos gouvernants de se maintenir en place, donc grosso modo les pays du Nord, commencent à couler, et pour éviter le naufrage total, décident de limiter les prêts au gouvernement français. Du coup, la fête est finie.
                Rassurez-vous: pour l’instant, le nouveau Bundeskanzler Olaf a l’air aussi allumé que notre cher leader et est en train de mener l’Allemagne vers le socialisme glorieux qui a mené la France dans l’état de plénitude dans lequel nous baignons. Il n’est pas dit que les Allemands le suivent, mais ils sont en réalité à peu près aussi décérébrés et éco-compatibles qu’il n’est pas dit qu’Olaf (c’est son nom, c’est pas une blague) n’y parviendra pas. Soit l’Allemagne lâche les pays du sud, et on se retrouve avec un franc français qui ne vaudra plus grand chose, soit l’Allemagne décide de se suicider. Pour l’instant, ce n’est pas tranché.
                2. Le pays qui nous vendent des trucs se disent que finalement, ce serait pas mal qu’on les paie avec autre chose que des euros (c’est déjà le cas pour l’énergie, achetée en dollars), ou alors, qu’ils demandent un peu plus d’euros pour la même chose. Voire même qu’ils décident de plus nous vendre du tout, vu que comme la productivité s’est effondrée chez eux aussi (covid oblige), ils n’ont pas assez pour nous, et préfèrent vendre à des gens solvables.

                Je parle ici parfois d’effondrement économique, et certains, à force d’attendre Godot, finissent par penser que ça n’arrivera pas. Et pourtant, amha, c’est mécanique. Il ne peut pas y avoir d’autre issue.
                Et si le niveau de vie chutait brutalement, la France pourrait rapidement devenir ingouvernable, et plus grand monde pour défendre les lieux de pouvoir.

                1. Berdol

                  Lorsque je travaillais, j’étais patron de région dans une grande cie d’assurance. J’avais essentiellement contact avec des cadres et plus particulièrement des cadres commerciaux. Lors d’une reprise de secteur, j’ai accompagné fréquemment un cadre débutant dans la fonction pour rechercher et visiter de nouveaux apporteurs d’affaires et l’aider à faire le tri entre les bons et les bidons (la seconde catégorie étant plus plus importante).
                  J’ai été amené à lui dire que son salaire, quand bien même il n’était pas directement commissionné sur le CA nouveau , était fonction directement de son apport en CA à son employeur. Cela dit sans menaces ou sous entendus, mais comme l’expression de ce qui pour moi était une évidence. Ce jeune homme a compris mon propos et mon état d’esprit au moment ou je disais cela, mais m’a dit avec étonnement que j’étais le premier a lui avoir dit cela.
                  Pour la petite histoire ce garçon a parfaitement réagi et d’un CA très faible (on ne lui avait pas confié le meilleur secteur, d’où mon implication en soutien) a réalisé courageusement un CA en constante augmentation, des courtiers fidélisés et aujourd’hui une performance qui me fait dire qu’il faut toujours soutenir, mais dire la vérité !

                  Les français ne savent plus que leur sort est liè à ce qu’ils construisent, ils sont drogués à l’argent gratuit et ne se rendent pas compte que cela ne peut pas durer une éternité. Le jour du grand clash, les violents et les organisés dicteront leur loi au troupeau des mougeons qu’ils dépouilleront sans vergogne et buteront si besoin est…

      2. MCA

        “Mais une technologie et un suivi total sont ils encore à la portée de nos sociétés, ”

        Si vous ne pouvez le concevoir, vous pouvez l’acheter ailleurs clés en main; les chinois, israéliens etc… ne demande qu’à vendre.

            1. MCA

              Au passage, une petite remarque sur la sémantique :

              Depuis un certain temps, on ne parle plus de “vidéo surveillance” mais de “vidéo protection”.

              On sent tout de suite le progrès (dans le sens “progression”).

              1. Pheldge

                protection “contre les formes graves” – de violence – parce que l’expression marche bien, les gens y croient, et ça permet de justifier les échecs d’un “vous avez eu de la chance, sans la vidéo protection, ç’aurait pu être pire” …

                normalement je devrais mettre un smiley, mais ça me désole tellement de faire ce triste constat, que nos compatriotes avalent de pareilles couleuvres …

            2. durru

              Oui, bien sûr, parce que les marmottes vont continuer à emballer le chocolat dans du papier alu même dans quelques dizaines d’années.
              Les pubs d’aujourd’hui, qu’est-ce qu’elles vont valoir lorsque le potentiel acheteur sera en faillite ?
              Je vais pas te citer Lénine, quand même…

          1. Aristarkke

            “Et on continue à payer en monnaie de singe.”
            La monnaie de singe a encore un potentiel d’utilité puisqu’elle permet aussi et encore d’acheter des biens indispensables, utiles, nécessaires, sans risque, eux, de dépréciation arbitraire. Même d’acheter directement de l’or métal ou de l’argent métal si on manque d’inspiration. Je te rappelle que le citoyen lambda n’a que cela à disposition pour ses besoins courants à satisfaire. Donc, conscient que l’on danse sur un volcan, estimé éteint, il est néanmoins nécessaire d’en passer par là.
            Rien n’assure complètement par ailleurs que les crypto-monnaies ne se feront pas un jour ravaler au rang de monnaie de singe puisque l’unité monétaire que l’on choisit pour régler un achat doit être acceptée comme admissible par le vendeur, donc qu’il croit -lui aussi- à sa valeur libératrice.

            1. MCA

              Ce qu’il y a d’amusant en parlant de crypto, c’est que c’est assimilé à du vent par les médias alors que les monnaies actuelles (E, $ etc…) sont également du vent et des chiffres dans un ordi, mais dans ce dernier cas comme c’est légal et habituel, ça ne pose aucun pb ni aucune crainte.

              1. Pheldge

                sauf que il y a 7 milliards d’utilisateurs des fiats qui ont confiance dans ces “monnaies de vent” reconnues partout. même le BTC en est très loin …

                1. Miniac

                  Toute monnaie est du vent car elle n’est qu’un moyen de simplifier le troc. Le troc repose sur un échange de valeurs réelles, la monnaie repose sur la croyance d’une équivalence entre un bout de papier, ou un poids en métal avec la réalité d’un bien mobilier ou immobilier. Et en terme de croyance, cela vaut donc ce que vaut une promesse électorale…

                  C’est pour cela qu’en cas de réelle crise, seule la possession de la terre vaut autre chose que du vent, parce qu’au final, elle nourrit…

                  Bref, le possesseur d’appartement en ville au lieu d’acheter des crypto ferait mieux d’acheter des ha de terre…

                  1. Pierre 82

                    @Miniac
                    De l’immobilier ou de la terre agricole, ça se rackette (fonciers) ou ça se confisque purement et simplement.
                    Quand tout se barre en couille, il n’y a pas grand chose qui permette réellement de maintenir son patrimoine, à part de l’or bien planqué que vous déterrez à la fin de la crise, éventuellement, si vous avez survécu, que la crise est terminée et que le calme est revenu. Sinon, c’est mort…

                    1. Miniac

                      Vu le nombre de tas de pièces qu’on trouve enterrés ou dans les vieux murs, le problème de cette technique, c’est qu’on est pas toujours là pour les déterrer :))))

                      A partir du moment où son intégrité physique est menacé, le seul placement sûr, c’est juste d’assurer sa survie…

                      La terre agricole est le seul placement qui est permanent et défendable. Un voleur peut déplacer de l’or, c’est plus difficile pour 50ha de terre… Confiscable, oui, mais pas plus que tout autre possession… C’est le meilleur placement si on veut rester pendant la crise et après.

                      Par contre, si on veut s’enfuir sans revenir, il faut effectivement miser sur l’or car transportable…

                    2. Malancourt

                      un tiers de terre – un tiers d’art – un tiers d’or : c’est une vieille recette qui a fonctionné pour certaines grandes fortunes, mais c’est vrai que tout ça peut être confisquée.

                    3. durru

                      @Miniac
                      Demandez aux anciens habitants des pays cocos, avoir de la terre pouvait équivaler à une condamnation à mort.
                      Ce qui est trop visible est dangereux en périodes de grandes incertitudes.

                    4. Pierre 82

                      @durru
                      C’est ma plus grande crainte. Lorsqu’il sera patent que l’état a failli et ne sera plus capable d’assurer ni la logistique, ni la sécurité, ni l’approvisionnement, qu’il ne soi renversé et remplacé par un pouvoir de nature communiste.
                      Une vague idée que ce que nous connaissons et que nous allons encore connaître cette année avec les attaques contre les non-vax, n’est qu’un apéritif dans cette lente descente aux enfers, et qui s’accélère.

                      Dans la Bible, le tarif pour ceux qui rejettent Dieu, c’est 70 ans de malheur. Au XXème siècle, on a pu constater avec le communisme que Dieu n’avait manifestement pas modifié ses tarif.

                    5. Pheldge

                      @ durru : le Papet préfèrera sûrement l’emploi de “équivaloir” … merci de nous le ménager 😉

            2. durru

              Comme nous le savons tous, il y a là-dedans une histoire de confiance.
              Je préfère, pour ne pas faire de la copie de mauvaise qualité, de renvoyer vers le post de Jusnaturaliste d’aujourd’hui à 9h52.
              Cela me fait penser aux questions sur les habitants des pays très pauvres, qui vivent avec un euro par jour. Mais comment font-ils ? Bah, tu perds rien à attendre pour voir…

      3. heli0gabale

        Non seulement le suivi total est possible mais il est souhaité, et je parle pas du random CEO qui a rencard à Davos, je parle de votre voisin/sœur/collègue qui n’attend que ça. Il peut pas contrôler sa propre vie alors il contrôlera celle des autres, il y en a des légions des comme ça. Et plus ça ira, plus il y en aura. Le délire covidique a bien mis en lumière leur existence.

        Et pour ceux qui trouvent que “la surveillance généralisée c’est quand même un peu Orwell”, il suffit juste du bon prétexte pour révéler l’Adolfo Ramirez qui sommeille en eux. Poutine, réchauffement climatique, “domestic terrorism”, [insérer la diversion à la con du moment].

        Le wokisme, cette néo gnose d’asile pour bourgeois débiles à 110 de qi, reste une vague qui sera remplacée par autre chose, je mets un billet sur l’écologisme le plus tarte possible.

        1. Nemrod

          C’est à dire que “contrôler sa propre vie” ne porte que sur une petite partie de ce qui vous arrive mais ça n’empêche pas que ceux que vous décrivez sont des névrosés sans colonne vertébrale qui pensent que contrôler les autres améliorera leur existence.
          Ils finiront par le fond et le radeau de la méduse avec tous les survivants aussi.

          1. heli0gabale

            Le pire là-dedans c’est qu’ils veulent absolument être “normaux”, ou plus précisément obéir à une norme.

            La “psychose de masse” qui se répand fait de la folie une nouvelle norme socialement acceptable.

            Être un hypocondriaque paranoïaque ça devient quelque chose de normal, tout comme croire dans le marxisme-léninisme était normal en Russie dans les années 50.
            Ne pas être nazi dans les années 30 en Allemagne, c’était pas quelque chose de normal.

  24. z

    Le problème en cas de voyage, c’est que l’on ne capte pas forcément le réseau français. Vécu plusieurs fois au mexique : impossible d’acheter des billets d’avion pour cette raison, mon tel ne captait pas free au mexique….. la galère Idem au fin fond de l’hymalaya….

  25. Oreliane

    HS : l’école d’aujourd’hui !
    “En rédigeant un developpement construit, caractérisez la Russie soviétique (URSS) sous Staline. Vous évoquerez les mots suivants : totalitarisme, communisme, goulag, propagande, dictature.”

    Réponse de l’élève de 3ème, peu ou prou 14 ans donc :

    “Les soldats communique entre eux s’est du communisme , les bombes se propages c’est donc la propagande. Il travaille en tuant des gens en guerre c’est le goulag. Quant on fait un pack c”

    Je n’invente rien, j’ai conservé le texte d’origine !

    https:/ /twitter.com/OttenMat/status/1482296832835338245?s=20

    1. Minou

      Le communisme ne peut mener qu’au totalitarisme et à la construction de goulag. Dans le but d’interner en premier les boucs émissaires créés via un matraquage de messages de propagande, puis ensuite les opposants à la dictature.
      Trop facile…. Si le prof est degôche c’est la mauvaise note assurée.

      1. Aristarkke

        Un si merveilleux système en théorie est *toujours* victime de complots de ceux-ci ou de ceux-là (mettre blouses blanches pour ceux-ci par exemple ou saboteurs lubriques pour ceux-là, choix sans limites, en fait) s’il ne marche pas ou se détraque une fois (vite) arrivé au bout des ressources trouvées à son avènement et évidemment pillées sans vergogne. D’où une N.E.P. présentée dans les manuels comme une idée du génie de Lénine, forcément génial. Forcément !

    2. Aristarkke

      Je réagis, non pas à propos de la lamentable rédaction, mais de son thème de stigmatisation de la si-chėrie URSS, proposée par l’Ednat itself!!!
      Quand on pense qu’à l’époque où j’usais mes pantalons sur les bancs du lycée, nous avions droit à des manuels remplies des idées, des élégies, des apologies, énamourées au delà du réel, toujours tragique, de la part de ce même mammouth, sur ce merveilleux système si attentif aux besoins de l’humanité et si injustement maltraité par de vilains complotistes qui se révèlèrent juste avoir eu raison dès alors!!!
      Je note cependant qu’il est précisé que ce thème est à dater de l’époque du vilain (devenu tel après trois ans passés par rapport à son entrée dans le royaume des morts) Staline puisque tout le monde sait que l’URSS s’était fondamentalement améliorée après…

      1. Le Gnôme

        Quand j’ai passé mon bac, je suis tombé en Géo sur l’agriculture de l’URSS. Autant dire que je me suis plutôt montré neutre, il ne fallait pas dire du mal des kolkhoses et autres sovkhoses, le PCF faisait encore plus de 20% des voix et probablement plus chez les profs..

      2. Murps

        Rien n’a changé. L’écolomarxisme a juste pris la suite.
        Les élèves élisent obligatoirement des commissaires pol…..heu des éco-délégués.

    3. Pythagore

      Comme à la belle époque de Staline, mes parents m’envoient ts les jours au goulag de la déséducation nationale, berceau du totalitarisme, pour que mon enseignante me professe tous les bienfaits du communisme, m’interdisant toute pensée et toute parole contre la propagande de notre grande dictature flamboyante.
      20/20 ?

  26. heli0gabale

    Pour ceux que ça intéresse, petit exposé très intéressant de Fabry sur l’idéologie naturelle des élites actuelles :

    https:/ /youtu.be/9xmOwlRVaX4

    1. Pierre 82

      Très intéressant, merci, j’ignorais qu’il avait une chaine youtube.
      J’ai ainsi compris un peu plus sur Saint-Simon, qui est un peu l’ancêtre à la fois du marxisme et de la technocratie.
      Je viens de terminer son bouquin sur l’islamo-gauchisme et le populisme.

      1. heli0gabale

        Je sais qu’il tient un live YouTube les lundis et jeudis, j’écoute la rediff en voiture durant mes trajets quotidien.
        Je trouve qu’il a un esprit de système un peu trop prononcé mais il reste très intéressant, par pur tribalisme sudiste je ne vais pas lui jeter la pierre.

        1. René-Pierre Alié

          Rapprocher le stoïcisme et le mondialisme, il fallait le faire ! Bon, va pour Saint-Simon et Auguste Comte, mais on pourrait mettre tous les socialistes, utopiques ou pas, comme précurseurs de Schwab et consorts, puisque ce sont les mêmes. Un grand troupeau bien sage et quelques gardiens bienveillants, voilà l’idéal des mondialistes progressistes. Et ils s’étonneront quand les bestiaux donneront des coups de corne. Nous étions si bien intentionnés !

          1. heli0gabale

            Le stoïcisme c’est pas juste un genre de philosophie de la retenue, c’est aussi une certaine vision universaliste du monde et de la politique.

            1. René-Pierre Alié

              Sur 19 années de règne, 17 à faire la guerre… Ce pauvre Marc Aurèle, qui aurait bien voulu rester tranquille à écrire ses “Pensées”, et obligé d’aller guerroyer en Arménie, en Mésopotamie, puis contre les Quades et les Marcomans, avant que de régler son compte à l’usurpateur Avidius Cassius, pour finalement mourir de la peste, aurait eu une vision universaliste du monde ?
              Si vous le dites…

              1. heli0gabale

                Ma lecture des Pensées date un peu mais oui, on doit pouvoir trouver des éléments qui vont dans ce sens.
                Et puis dans le stoïcisme, il n’y a pas eu que Marc Aurèle.

                Au passage, je sais plus où j’avais lu que Paul Veyne (ou Robrieux peut-être) faisait un rapprochement intéressant entre stoïcisme et communisme.

              2. P&C

                Dans le cas d’Avidius Cassius, c’est à cause de sa femme : Marc Aurèle était mourant. Le pensant condamné, et une impératrice sans empereur ayant une espérance de vie politique en minute, elle s’est chercher un empereur de remplacement.

                Le problème est que, une fois que l’on se déclare empereur, y a pas de retour en arrière possible… Avidius Cassisu sera assassiné par des soldats…

    1. Aristarkke

      Après les années 20, il fallait soit être dans la Nomenklatura, soit doté d’un (très) solide optimisme pour y croire et surtout continuer d’y croire…

        1. Theo31

          “Ne pas être communiste à 20 ans, c’est manquer de coeur. L’être à 40, c’est manquer d’intelligence. ”

          Quand je lis des gens approuver Méchancon sur le pass, qui vient encore de redire qu’il prendra tout sur les héritages à partir d’une certaine somme, faut avoir une santé mentale chancelante pour soutenir même en s’égarant ce genre de type.

          1. MCA

            Mouais,

            la mise en œuvre de ses grands principes va être intéressante à suivre sachant que l’individu est multimillionnaire sans jamais avoir bossé de sa vie.

  27. Murps

    C’est pas plutôt “ceux qui mépriseS l’URS ” ??
    Ils sont nombreux à mépriser, donc on met un S.

    (j’ai pris le “S” de “URSS” car il y avait pénurie de caractères en fonte…)

    1. Pierre 82

      Ah, ça fait peur !!! La première, une vraie tête d’enseignante, et l’autre bonne femme, une vraie infirmière telle que je les vois depuis 2 ans…

      1. pabizou

        Simple petite scène de la folie ordinaire hygièniste . Il va falloir quand même trouver une solution pour que ça s’arrête avant que toute la génération à venir soit aussi timbrée que ce genre de tarés .

  28. Elie

    Un jour, j’ai pris ma fille entre quatre yeux, et je lui ai dit que ce ne serait JAMAIS de sa faute si moi ou son père ou sa grand-mère devaient tomber malade : c’est la vie ! Et qu’elle ne devait pas croire quiconque lui soutiendrait le contraire.
    Et quand la télé tourne et qu’on tombe sur un des divers spots alarmistes : changement de chaîne immédiat.

  29. Elie

    Concernant la désactivation des pass à partir du 15 janvier : les chiffres vont être faussés à la baisse dans la mesure où de nombreuses personnes deux-dosées qui ont choppé le covid récemment (avec le omicron super contagieux) ont “gagné” une prolongation de trois mois de leur pass sans se faire faire la troisième injection. Cela donnera l’impression d’une approbation massive de la troisième dose.

    Les chiffres de pass désactivés au15 janvier, qui ne vont pas tarder à tomber, ne seront donc pas représentatifs du nombre réel de personnes qui n’auront pas reçu la troisième dose dans les délais. Parmi ceux qui voient leur pass prolongé, il y a ceux qui de toute façon prendront la troisième dose trois mois après leur rétablissement, et ceux qui de toute façon n’avaient pas prévu de la prendre.
    Et ce sera la même chose avec les pass désactivés au 15 février.

    Bref, les chiffres qui vont tomber prochainement sur les pass ne seront pas fiables, sauf si le gvt décide de publier le détail : pass désactivés pour cause d’absence de troisième dose, et pass prolongés pour cause de certificat de rétablissement.

    1. N’oubliez cependant pas que les annulations de pass tombent tous les jours : l’attrition des “passés-pucés” commence et s’amplifie chaque jour.

      1. Elie

        Je ne l’oublie pas ! Je suis persuadée que les non tridosés sont plus nombreux que ce qu’on nous laissera entendre dans les jours à venir, car les prolongés du pass suite à contamination vont permettre de brouiller les chiffres.

  30. Murps

    Et ceux qui sont coincés entre le vaccin Sputnik et le refus des centres de vaccination de… les vacciner.

    https://www.lefigaro.fr/international/c-est-un-cauchemar-la-situation-kafkaienne-des-francais-vaccines-au-spoutnik-v-20220113

    “Le Quai d’Orsay encourageait donc la communauté française à se tourner vers les vaccins locaux. En mars puis avril, la quinquagénaire a reçu ses deux doses. L’été suivant, grande est sa déconvenue en arrivant en France : son schéma vaccinal n’est pas reconnu. L’expatriée se voit astreinte à une quarantaine de dix jours, et privée de passe sanitaire. Pourtant, lorsqu’elle se rend au centre de vaccination voisin, pour recevoir un sérum homologué, on lui refuse tout net. «L’ARS n’a pas de données suffisantes pour permettre le cumul de vaccins différents», explique-t-on. “

    1. Pythagore

      Des messages comme ca, j’en vois passer tous les jours.
      “j’ai eu le covid donc je n’ai reçu qu’une seule dose de vaccin ce qui me fait un cycle vaccinal complet (1/1 sur mon pass sanitaire)[…] j’ai fait ma dose de rappel (booster) il y a un mois, et elle apparait comme une injection 2/2 et pas comme une 3/3…alors que c’est bien une dose booster dans mon cas.[…] Résultat depuis ce matin on me refuse une fois sur deux l’accès à la « gastro » à cause de ça.
      […]
      Suis un peu déçu car j’ai fais l’effort de faire mon vaccin tout de suite, puis ma dose de rappel….etc….”

    1. P

      Commentaire:“Quand on ne répond pas aux conditions établies par un État souverain pour accéder à son territoire, et qu’en plus on triche pour forcer la porte, je trouve normal d’être embarqué sur le premier vol retour.”
      Je suppose que ca vaut aussi pour les apprentis bateliers qui finissent sur nos côtes méditérranéennes ?
      Ah on me dit que non.

    2. Mitch

      Des politicards de merde qui annulent l’excemption accordé à Djoko par les organisateurs du Tournoi et surtout le font APRES que Djoko ai débarqué à Rooland (Rooland=Kangaroos’ land) car dans quelques mois il y a des élections. Il s’agit bien de montrer qui est le plus ferme avec les règles Covid.

      De vrais connards de politicards à pendre par les couilles en package avec ceux d’ici. S’ils lui avaient dit AVANT il ne serait pas venu et ça n’aurait pas fait tout ce cirque … mais ces rats morts de politicards n’auraient pas eu leur petit spectacle ou ils ont pu faire leur petite démonstration de force minable.

      Des règles de merde. A l’évidence Djoko n’a pas le Covid. Il ne risque pas de le fourguer et s’il le ré-attrape les risques qu’il aille en soin sont proche du néant. De plus, vacciner ou pas on voit bien que cela n’a aucun role dans la transmission (il semblerait même que les vaccinés soient plus contagieux car leur charge virale est plus importante).

      Des commentaires de merde, avec pleins de gros connards qui se réjouissent de cette affaire et qui disent haut et fort qu’il fallait abattre Djoko pour qu’il ne devienne pas le symbole des anti-vax, ou que ‘les autres l’ont fait pourquoi pas lui’ ou encore ‘la loi est la loi’ (sans questionner une seconde la dite loi), Bref du très lourd et du très triste !

      Affaire pathétique, bien dans l’air du temps. Les dirigeants de Rooland, et donc malheureusement in fine : Rooland, n’aura pas marqué des points.

      Cerise sur le gateau, les dirigeants du Politburo Français tout fier d’annoncer que pour Djoko, ils lui feront, je cite ‘une bulle sanitaire’ pour Roland Garros.

      Le cauchemar continue …

      1. Concernant Novax Nocovid, regardez plutôt du côté de Rio Tinto. Ca explique mieux les décisions (lamentables) prises par les politiciens que le seul vaccin.

        1. Mitch

          Effectivement, il a aussi eu l’outrecuidance de s’opposer à l’ouverture d’une mine de Lithium en Serbie. Mine que voulait ouvrir Rio Tinto, un groupe Anglo-Australien.

      2. paf

        En l’occurence ca ne m’etonne pas : le virus s’etiole, il est temps pour les politiciens de durcir le ton de maniere a maintenir la pression.

    3. Aristarkke

      Nous remarquons le terme “expulser”, façon les tas de détritus stockés dans les bas-fonds de l’Etoile Noire, employé pour une personne qui n’est pas un repris de justice et qui était arrivée sur “invitation”, n’est-ce-pas!!!
      Le canardage des ambulances semble un sport prisé par tous les jaloux de ce monde.

    4. Aristarkke

      Ne pas oublier que Djokovic est un “riche” pratiquant un sport de riche, donc haïssable par ceux qui considèrent comme riche, celui qui palpe au delà de 120% de leur salaire net…
      S’il avait été un joueur de tête de classement de football, pourtant encore bien davantage rémunéré que les tennismen les plus talentueux, il est moins sûr que l’Australie aurait osé le même tintouin.

  31. Foufe

    L’affaire est beaucoup plus sérieuse qu’on ne le pense.
    Jamais les états n’accepteront une concurrence monétaire.
    Il suffit d’un décret, comme celui de Roosevelt sur la détention d’or pour interdire la possession de toute crypto en 24H.
    Souvenons nous du sort d’un Saddam ou d’un Khaddafi qui avaient décidé d’abandonner le Dollar.

    1. Non, il ne suffira pas d’un décret. C’est heureusement un peu plus compliqué que ça et c’est aussi pour cela que les banques centrales et la BIS procèdent avec précaution.

      1. Foufe

        J’ose, malgré l’immense respect que j’ai pour vous (sérieux), ne pas être d’accord.
        Regardez comment en 2 ans on est rentré dans une société du contrôle…
        Il suffira d’une bonne petite campagne de presse sur les terroristes et autres fraudeurs qui boivent le sang des zenfants gràce aux cryptos….
        1 attentat bidon + 1 belle campagne de presse et c’est fini.
        IMHO, et j’aimerais me tromper.
        C’est un vieil agent de change qui m’avait dit qu’en 33, les flics de Roosevelt avaient opéré des visites domiciliaires pour récupérer l’or chez les particuliers…

      2. Pheldge

        on peut en prohiber l’usage, en punissant lourdement les contrevenants … il y a plein de façons d’empêcher l’utilisation : pénaliser l’accès aux plateformes Bitrex Kraken etc … Sinon, la Chine a bien interdit le minage sur son territoire dernièrement, non, provoquant une baisse du BTC ? le temps que d’autres fermes remplacent les chinoises, ça a quand même pas mal perturbé.

  32. Cyprus+ill

    Salut H16.

    Oui on sait bien que la vraie guerre qui se joue est celle-ci, entre la monnaie centralisée et celle décentralisée, dont le bitcoin reste et restera le véritable représentant.

    Vivant des crypto depuis maintenant quelques années, ayant bien sûr quitté le pays de cons, je ne peux que témoigner que jusqu’ici tout va bien.

    Ne croyez pas un seul instant que tous ces étatistes et leur soif de contrôle pourront venir à bout de ces nouvelles technologies, qui vont gagner (qui ont déjà gagné à vrai dire, même si beaucoup ne le comprennent pas encore).

    L’humanité s’est doté pour la première fois d’une monnaie saine, décentralisée et non manipulable, et cette révolution silencieuse est exactement celle qui rend fou nos belles autorités centrales. Leur panique n’est rien d’autre que le signe qu’elles ont déjà perdu.

    Réjouissez vous !

    1. Pheldge

      “une monnaie saine, décentralisée et non manipulable” euh, faudrait nuancer : saine c’est un critère très subjectif, je ne discuterai pas, par contre décentralisée et non manipulable, c’est à voir, et la décision de la Chine d’interdire le minage qui a eu un impact sur le BTC montre que les fermes de minage rassemblées dans un même endroit, pour des raisons particulière, rendent le BTC vulnérable.

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)