Grèce : flambée des taux, la faillite se rapproche

Juste quelques mots pour signaler un article  du Monde qui parle ouvertement de la possible faillite de la Grèce.

Faillite : le mot est lâché.

Il n’y a pas si longtemps, la faillite d’un état était chose impossible, la division par zéro chez les politiciens et certains commentateurs affûtés.

Les temps changent.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires49

  1. Silent bob

    La Grèce c’est peanuts, par contre l’Espagne, ce serait autrement plus jouissif, elle entraînerait la France dans sa chute!

    1. daredevil2007

      Au vu de la dette de ce pays détenue par les banques françaises, je crois que nous risquerions également de boire la tasse… Il semblerait même selon certains que des spéculateurs tablent sur un défaut de la France dès maintenant…
      De toutes les façons, tant que tous les pays endettés jusqu’au cou n’auront pas pris les mesures qui s’imposent, l’épée de Damoclès restera suspendue…

      1. Mr T

        Euuh… « tous les pays endettés jusqu’au cou » ça veut dire grosso modo tout le monde ?

        1. daredevil2007

          Peut-être pas mais un nombre important sans nul doute 😉
          et c’est bien là le fond du problème : il n’y a plus personne pour sauver le Titanic…

        2. Mr T

          Mais même à supposer que l’Etat X (l’Allemagne ?) soit encore solvable au prix d’une action énergique et immédiate, il suffit que les banques nationales se retrouvent dans la mouise suite au défaut d’un Etat Y (l’Espagne disons), ce crétin bien sûr ne pourra pas s’empêcher de renflouer un système bancaire qui a volé, joué et perdu la propriété de ses déposants, sinon ça va se voir… et à partir de là c’est une spirale sans fin, on évitera pas la catastrophe quoi qu’il arrive.

  2. ValLeNain

    Faillite de la Grece ? boah le pays va se faire racheter par une grande compagnie et puis ce sera bon.

    Hum pardon.

      1. Flak

        « Le Portugal, l’Italie et l’Espagne seraient alors en première ligne. »

        oh bah tiens! on oublie la France! oh bah c’est bete! justement quand c’est un journaliste froncais qui conte 😀
        Si l’hypothese d’une banqueroute de la Grece n’est PLUS taboue, c’est qu’elle l’etait.
        Tout comme celle de la france.
        Tout comme le pisse-copie bien au standard froncais qui minaude sur la Grece dans cet article fait bien attention a eviter d’evoquer le tabou francais.

        1. Nicolas B.

          Ben les gars vos rêvez!

          http://www.lexpress.fr/actualite/economie/christine-lagarde-nous-construisons-une-gouvernance-mondiale_886596.html

          Lisez Lagaffe et vous comprendrez tout va bien! Dommage que pour la contredire je ne trouve pas le taux du CDS de l’emprunt (des emprunts) de l’état Français comparativement à l’état Allemend!!!! Mais bien sur que nous faisons partie des prochains! Vivement la crise grecque Sargros et Lagaffe pourront prêter les 3.9 milliards d’euros!!!

        2. ValLeNain

          à peine sorti d’une crise financière et économique qu’on repart dans une autre (logiquement liée d’ailleurs), ça va pas donner un sérieux coup à l’UE ça, dans la débâcle, si le chacun pour soi prend les commandes, on va voir les limites de l’UE

    1. Nicolas B.

      Oups désolé pour les fautes :

      Ben les gars vous rêvez!

      http://www.lexpress.fr/actualite/economie/christine-lagarde-nous-construisons-une-gouvernance-mondiale_886596.html

      Lisez Lagaffe et vous comprendrez tout va bien! Dommage que pour la contredire je ne trouve pas le taux du CDS des emprunts de l’état Français comparativement aux taux que paient l’état Allemand!!!!

      Mais bien sûr que nous faisons partie des prochains! Vivement la crise grecque Sarko et Lagaffe pourront prêter les 3.9 milliards d’euros prévus et nous enfoncer encore plus dans la mouisse!!!

    1. Silent bob

      Très bonne question.
      A mon avis, l’état perdure et continue ses conneries mais sans pouvoir emprunter.

    2. Hoho

      Ce que l’on appelle faillite est en fait une cessation de paiement. Si un état ne rembourse plus ses emprunts, il ne peut plus emprunter. Si l’état en question est en déficit (ce qui est a priori le cas, sinon il ne serait pas dans cette situation), cela signifie qu’il y a un trou dans les finances publiques. Autrement dit, l’Etat doit soit trouver des sous très vite (ce qui n’est pas vraiment possible, puisque la seule façon de trouver des sous très vite c’est justement l’emprunt), soit couper dans ses dépenses.

      Donc, en pratique, cela signifie que les salaires des fonctionnaires et les prestations sociales vont être brutalement diminués.

        1. Harald

          Quand les flics non payés resteront chez eux, je crois qu’ils se paieront une bonne tranche de rigolade en relisant vos comm’. On verra alors si les p’tits libéraux sont des hommes, parce qu’à un moment donné mes jolis, il faudra bien sortir de chez vous et il n’y aura personne pour tenir à distance la racaille. Et puis il faudra être patients lorsque la gueule en sang vous attendrez la venue du SAMU ou des pompiers. Tous des sales cons de fonctionnaires, hein les gars !

        2. Flak

          ils n’auront plus internet! oh oho

          bon sinon je te signale que c’est deja le cas, on doit faire sans l’aide de la police pour tenir la racaille a distance, et d’ailleurs, si on se defend un peu trop, on a des emmerdes avec…la police!
          et pis pourquoi tu te frustres, personne n’a dit du mal des fonctionnaires et personne ne saute de joie a l’idee d’etre encore moins pas defendu par notre sympatique polisseu nationaleu…

        3. Hoho

          Harald : le problème, ce ne sont pas les fonctionnaires mais la fonction publique.

          Vous pouvez être les meilleurs flics du monde, si on vous donne des ordres à la con, le résultat est ce que l’on connait…

      1. ValLeNain

        et si ça se passe en France, ça veut dire tous ces foutus fonctionnaires dans les rues à gueuler parce qu’on les paie moins ? (c’est plus pour faire réagir Harald qu’autre chose ^^)

        1. Harald

          Flak, il faudrait savoir. Il y a trop de fonctionnaires ou pas assez ? Parce qu’à vous lire j’ai l’impression que vous semblez appeler de vos vœux une multiplication des effectifs policiers. Quant aux dits cognes, ils font leur taff. Ce n’est pas de leur faute si la racaille est dehors alors que l’encre du pv d’audition n’est pas encore sèche. Ce n’est pas de leur faute si de petits enculés cumulent jusqu’à 15 peines avec sursis. On ne peut guère leur reprocher les 48% de peines de prison ferme de moins d’1 an non exécutées.

          Hoho, le problème vient des politiques qui s’effraient du moindre fait divers un peu violent. Un ministre renifle et c’est la chaine de commandement qui s’enrhume. Quel préfet a envie de finir sa carrière dans les Ardennes ou le Cantal ?

  3. adnstep

    Encore un coup des méchants libéraux mondialistes qui s’empiffrent sur les ruines des pauvres travailleurs.

    1. Théo31

      C’est fou ce qu’ils sont méchants. Ils obligent tous les gouvernants, même ceux de droite à mettre en place des politiques communistes pour les pousser à la faillite.

  4. adnstep

    Retraites : 175,82 Md€
    Hospitalisations : 57,3 Md€
    Allocs chômage + préretraites : 34,3 Md€
    Médicaments : 18,3 Md€
    Allocations familiales : 17,84 Md€
    Allocs logement : 14,96 Md€
    Allocs naissances+aide à l’enfance : 13,58 Md€
    Autres minima sociaux : 7,09 Md€
    Arrêts maladie : 6,21 Md€
    RMI : 6,16 Md€
    CMU : 6 Md€
    APA (autonomie) : 4,85 Md€
    Consult généralistes : 3,52Md€
    Congé maternité + paternité : 2,88 Md€
    Minimum vieillesse : 2,83 Md€
    Accidents du travail : 2,44 Md€
    Consults spécialistes : 1,99 Md€
    Alloc de rentrée scolaire : 1,49 Md€
    Dentistes : 0,133 Md€

    [Chiffres 2008]

  5. adnstep

    « Donc, en pratique, cela signifie que les salaires des fonctionnaires et les prestations sociales vont être brutalement diminués. » : l’état peut aussi économiser en cessant de payer les régions, les départements, les communautés de communes, …

    En dernier recours, il peut supprimer le ministère de l’écologie.

    1. Mr T

      Roh mais non voyons la croissance verte c’est l’avenir ! La prochaine révolution économique qu’on vous dit !

  6. Silent bob

    Oui mais ça c’est sur le court terme, après il faudra qu’ils trouvent de nouveaux moyens de réduire les dépenses, ils ne peuvent plus augmenter les impôts en France, c’est impossible, sinon c’est la révolution!

    1. Flak

      tu crois? moi je crois qu’ils peuvent voler encore plus.
      Je les sens bien commencer a piocher dans les economies des vieux.

  7. Théo31

    Il restera comme solution la vente des bijoux de famille et des privatisations (à commencer bien sûr par le monopole le plus abominable qui soit, l’Ednat) qui devront être massives vu l’ampleur des déficits.

  8. diagnostic immobilier obligatoire

    Si il n’y avait que la faillite financière …. la faillite morale est là depuis belle lurette. Un scénario intéressant consistait justement par la sortie de l’allemagne et de la france de la zone euro. Suite à cette sortie l’euro plongerait d’environ 90% diminuant d’autant la dette de ces etats. Et c’est assez sérieux pour être relayer par plusieurs sources : http://www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/financialcrisis/7594859/Morgan-Stanley-fears-German-exit-from-EMU.html

    1. Tout d’abord, cette solution, c’est un peu du vol sur les bords (on spolie les prêteurs). Mais c’est aussi beaucoup du vol pour ceux qui détiennent des euros (i.e. : tous les Français et les Allemands). Certes, on va les leur échanger contre une nouvelle monnaie, plus ou moins bidon, qui ne sera garantie que par l’état qui est derrière. Or, cette opération intervenant pour « masquer » une dette abyssale, la nouvelle monnaie ne vaudra pas un pet de lapin. Dévaluation grandiose.

      Deux effets :
      – les prêteurs, volés, ne reprêteront plus. Ce qui entraîne, pour la France au moins, une cessation de paiement en 1 ou 2 semaines.
      – les populations, spoliées, perdent 80 ou 90% de leur pouvoir d’achat et de leur épargne. En général, ça passe assez mal.

      1. daredevil2007

        « les populations, spoliées, perdent 80 ou 90% de leur pouvoir d’achat et de leur épargne. En général, ça passe assez mal. »
        J’aime beaucoup votre humour, Hash 😉

        Disons qu’en France, il y a un réel risque – quoi qu’en disent certains – que cela finisse en violences et exactions! Notre histoire depuis 2 siècles environ est là pour le prouver, il me semble, non?

  9. alex6

    Il y a un cote assez jouissif a voir les socialistes arriver au bout du systeme, meme si cela aura des consequences dramatiques pour nombre d’entre nous.
    D’un point de vue gestion du capital, il me semble urgent de diversifier ses euros dans d’autres devises et places dans plusieurs banques bien separees.
    J’ai personellement bascule une partie en livres (rupture de la resistance a 0.87) car je pense les problemes british de deficits « gerables » alors que ceux de l’europe ne le sont pas, un effet domino est vraiment a craindre qui enverrait l’euro au tapis. Le dollar us devrait aussi repartir a la hausse a long terme. Le dollar australien me semble arrive au bout de ses capacites d’augmentation, surtout par rapport au dollar us.

    Ah le fameux modele francais que le monde envie va enfin se prendre une bonne claque, j’ai hate d’y etre!

  10. Monoi

    L’avantage du sterling c’est qu’elle peut devaluer, ce qu’elle a fait joyeusement depuis plusieurs annees (on etait a 1.70 euros il y a 6 ou 7 ans). Donc les deficits sont gerables grace a cette soupape de surete, en nous rendant (ceux qui ont du sterling) plus pauvres.

    Soupape qui n’existe plus pour les Grecs, Portugais, Espagnols, Francais…etc…

    Ceci dit, ca m’arrangerait bien de voir l’euro faire pouf, la France redeviendrait bon marche!

    1. Oui et non. L’avantage de l’euro, ici, est qu’il met – enfin ! – les états au pied du mur de leur irresponsabilité : ils font de la dette et croient pouvoir s’en sortir indéfiniment en spoliant les prêteurs et leur population. Il va sans dire que je ne suis pas d’accord sur le principe et la méthode. Pour une fois se présente l’occasion de contraindre les politiciens à la rigueur budgétaire (voire à la disparition, au moins momentanée, de leur caste). Ce n’est pas mince.

      1. daredevil2007

        « Pour une fois se présente l’occasion de contraindre les politiciens à la rigueur budgétaire »

        Franchement, vous y croyez? Moi, je l’avoue, j’ai des doutes. Je crains fort qu’ils nous pondent de nouvelles taxes et des impôts tout frais pour mieux nous tondre…
        N’est-ce pas Einstein qui disait que l’on ne pouvait résoudre les problèmes avec ceux qui les avaient créés?

        1. En fait, l’alternative présentée aux politocards est simple :
          – inflation et spoliation (avec ou sans dévaluation plus ou moins massive)
          – déflation.

          Dans un cas, la dette peut continuer, mais les gens vont grogner à hauteur des spoliations et des taux d’inflation. Risque : on ne maîtrise jamais trop la perte de confiance en une monnaie et cela peut très très vite se terminer en Bierfest à Weimar, qui n’est pas un épisode censuré des Télétubbies, croyez-moi.

          Dans l’autre, la dette est remboursée péniblement, et les gens grognent aussi. Le temps de remboursement est d’autant plus long qu’on met l’économie aux fers, c’est-à-dire qu’on la contraint avec tout un tas de trucs à la con, et qu’on corsète la société avec un socialisme débridé. Le risque, c’est d’épuiser les populations avant la dette.

          Bref : le fil est mince, et l’équilibrisme n’est pas la matière favorite des pachydermes politiques. La chute est une option sérieuse.

  11. Amy

    tu crois? moi je crois qu’ils peuvent voler encore plus.
    Je les sens bien commencer a piocher dans les economies des vieux.

    1. Mr T

      Surtout, je ne vois pas en quoi la fameuse aide changerait la donne, puisqu’en l’état il me semble qu’on parle simplement de prêts à des conditions plus favorables que celles qui prévalent sur le marché (à 5% contre 8). Bref creusement de la dette suit son cours, on devra juste l’argent à d’autres et on le paiera un peu moins cher. Avec ça c’est sûr on est sauvé.

  12. axel

    Euh… question angoissée: doit-on craindre pour nos économies? (en baisse de valeur réelle bien sûr?)

    1. Si les gouvernements choisissent l’inflation (et ils adoooooooorent l’inflation), alors oui, vraiment.

    2. Hoho

      Dans tous les cas de figure possibles, la réponse est oui, et ce pour une raison très simple : l’état doit de l’argent au reste de la société, et il remboursera ses dettes en prélevant d’une manière ou d’une autre au reste de la société.

      Autrement dit, l’état à déjà consommé une partie de vos économies. La question ne se pose donc même pas.

Les commentaires sont fermés.