Commentaires13

  1. Cambronne

    dire que des types comme Henri Guaino, préparent leur discours sur une distribution de cartes . J’espère qu’un jour ils auront compris le principe du désastre de l’économie de la planification medley jacobine keynésienne , sinon faudra qu’ils arrêtent le poker …. dire que cette méthode pour battre les cartes n’a franchement pas évoluée que les prochaines et nécessiteront plus d’entraînement pour en maîtriser les aboutissements avec le cheptel moutonnnier .

  2. kelevra

    venant d un communiste ca n a que plus de poids pour decrypter le langage de nos socialos communistes de l ump aux NPA en passant par les ecolos bayrou et le ps

    1. Le type est effectivement clairement communiste (vu son parcours, ce n’est pas étonnant). Mais c’est justement l’intérêt de sa démo: qu’un cryptomarxiste démonte les rouages des socialistes de tout crin, c’est marrant.

    2. Flo

      Le spectacle porte bien son nom « incultures ».
      Passons sur la présentation caricaturale de LORRIBLE système par capitalisation et retenons :
      « En vingt ans on a divisé le salaire par deux » puis 3 minutes plus loin en « vingt ans la France a multiplié son PIB par 2 ».
      Et le pas sexiste du tout « si y a du chômage qui n’existe d’ailleurs pas c’est parce que les femmes travaillent et ont des comptes en banque »
      Sous cet éclairage la vidéo du billet est effectivement encore plus marrante.

      1. Joe

        Tu oublies le magnifique raisonnement :
        – les retraites pesaient 5% il y a 40 ans, 13% maintenant et 18% en 2050. Soit un effort de 8% sur les 40 dernières années et un effort de 5% pour les prochaines années
        – le rythme de l’effort diminue donc
        – Par conséquent, les retraites sont de moins en moins chères pour les patrons (NDLR: parce que les retraites ne sont payées que par les patrons)

        Si on rajoute « la productivité fera qu’un salarié cotisera en 2050 l’équivalent de 2 salariés » (sous entendu, sans douleur), je me demande si les rires de l’auditoire sont du fait de la bêtise crasse des comiques ou s’ils y croient vraiment…

        1. Laglute

          Disons que ce genre de « personnage » est bien dans la mouvance des « j’aime le peuple ». Pourvu qu’il soit démagogue et populo et fasse croire aux gens qu’il les aime, et l’affaire est dans le sac. Notre « exception culturelle » regorge de ce genre de faux trublions par pelletés de 13 à la douzaine : ( faux ) résistants, désobeissants civiques, droits de l’hommiste, journalistes votant à 93% à gaôche etc, etc, etc.

          Le pire, c’est que ces postures dialectiques et sémantiques auxquelles même leurs auteurs ne croient pas font de véritables dégâts dans l’imaginaire populaire. Etre humaniste c’est une chose, mais verser dans la démagogie, c’en est une autre.

          Y’a pas à dire, avec de telles « pignouferies », comme dirait H16, ce pays est vraiment foutu, et ça n’est même plus drôle tellement le constat est tragique.

  3. Higgins

    Oui, au-delà de la pertinence des propos tenus, n’oublions pas que c’est un spécialiste du subtil art qu’est la dialectique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Lepage) qui parle. Je croyais innocemment qu’il n’était que prof de communication à l’ENA et consultant auprès des partis politiques.

  4. poker

    Très drôle!
    Une bonne vidéo de politicien, ou comment savoir parler et manipuler les « petits gens »

Les commentaires sont fermés.