Le bétonnage de la côte ? C’est la faute au changement climatique, pardi !

S’il y a bien une chose sur laquelle le gouvernement est au taquet, c’est bien la COP21, l’immense raout de notre Monsieur Royal Loyal dans lequel il compte bien briller de mille feux. Et avec les récents événements climatiques, toute la sphère médiatico-politique s’agite pour bien faire comprendre à tout le monde à quel point il est absolument urgent d’agir, parce que sinon, on va tous mourir.

Et alors que la côte méditerranéenne peine encore à éponger les torrents de boue qu’elle a subis dans la nuit du 3 au 4 octobre, les journalistes et les politiciens se relaient, bondissant de plateaux télé en micros mous et de micros mous en studios de radios pour, dans l’ordre, détailler les événements, trouver un coupable, décrire les dévastations, désigner un bouc-émissaire, analyser les raisons possibles, indiquer des responsables, et bien évidemment récupérer chaque petite larme de survivants pour les canaliser en rivières furieuses qui feront tourner les moulins de la propagande.

Oui, propagande, le mot est lâché. Alors que des hectolitres d’eau boueuse ne sont pas encore évacués, que les plaies ne sont même pas pansées, les politiciens savent déjà qui est responsable : d’abord, évidemment, Météo France pour avoir eu l’impudence de ne pas clairement prévoir l’imprévisible, ce qui est scandaleux de la part d’un service public normalement irréprochable, voyons. Ensuite, l’autre responsable évident, c’est l’Homme, ou plus exactement, les autres, c’est-à-dire le RéchauChangement Climatique, bien évidemment provoqué par les activités humaines exclusivement (et pas les prouts d’ours polaires, dont les populations augmentent pourtant).

Tout est climat, tout est changement, tout est la faute à l’homme. Dès lors, une chose est rapidement mise en avant ; les épisodes extrêmes sont de plus en plus nombreux, comme en atteste le joli graphique ci-dessous, obtenu directement avec les données de Météo-France :

mistret1

Vous voyez, c’est limpide cette accélé…hahem eh bien en fait, comme le notait déjà un article de Contrepoints sorti il y a un an à la suite d’un épisode très similaire de pluies diluviennes dans la région, il y a bien une augmentation de ces épisodes, mais elle est tellement modeste qu’on ne peut certainement pas en tirer les conclusions particulièrement hardies que seuls des charlatans et des imbéciles pourraient se permettre de faire.

Et ils n’hésitent pas. Tant les politiciens que les journalistes poussent tous à la roue d’un lien évident entre un réchauchangement climatique et les événements qui se passent alors qu’ils sont en poste, les seconds pour justifier le discours dominant et passer les plats aux premiers qui ont bien compris l’intérêt fiscal et électoral d’enfoncer ce coin.

Pourtant, les évidences pointent ailleurs.

Il semble évident que ces précipitations sont très semblables ailleurs mais qu’elles ne déclenchent pas toujours ces catastrophes. Bien évidemment, l’aménagement des villes, le bétonnage des côtes, lui, est très différent d’une ville méditerranéenne à une autre, et explique suffisamment l’ampleur des catastrophes observées. D’ailleurs, lorsqu’on interroge les géographes, les avis sont beaucoup plus cohérents et leurs propositions autrement plus concrètes et opérationnelles que les pantins qui se tordent les poignets en réclamant qui une conférence pour le climat, qui de nouvelles règlementations anti-CO2 : en substance, le premier responsable du lourd bilan des inondations, ce sont … les politiciens eux-mêmes qui ont la charge de l’aménagement des cités. On comprend alors qu’ils fassent tout pour détourner l’attention en sortant le joker « ours polaire et koala triste » de leur manche.

duflot aime les koalas

Pour eux, ce bétonnage insensé de la côté, c’est la faute au réchauchangement climatique, c’est évident bandandouilles ! Derrière, les journalistes, inféodés volens nolens aux politiciens dont l’État distribue force subventions à leurs employeurs, bondissent immédiatement sur la pédale d’accélérateur et, dans un épais nuage de mauvaise foi crasseuse, foncent vers les conclusions politiquement correctes.

Pour cela, ils font feu de tout diesel bois pour bien expliquer comment lutter concrètement, non contre la gestion calamiteuse des constructions et des voies fluviales (pas fou) mais bien contre le réchauchangement climatique qui se niche partout !

Et les voilà de dénoncer bruyamment Internet qui polluerait autant que le trafic aérien, selon une étude neutre et tout à fait crédible de la Global e-sustainability Initiative (GeSI), commodément parue à quelques semaines de la COP21, et qui semble complètement oublier qu’Internet, en amenant la gestion logistique au plus près des besoins, en éliminant des centaines de déplacements inutiles, a évité des millions de kilomètres de bouchons partout dans le monde, tous les jours. Ces bouchons n’existant pas, ils n’ont pas pu polluer et Internet, décidément, n’aura jamais qu’une colonne bien remplie au débit.

Tenez-le vous pour dit : l’affaire est pliée, ce n’est pas le politicien qui foire et tergiverse, bidouille et pipeaute, non, c’est l’Homme qui change réchauffe qui a causé ces inondations. Et quoi qu’il arrive, rappelez-vous bien deux choses essentielles.

a/ Faites confiance au gouvernement, celui-ci et les précédents ou ceux qui viendront, ceux qui vous ont poussé à acheter du diesel maintenant clairement identifié comme pollueur, ceux qui vous ont accordé votre permis de construire en zone jadis inondable, ceux qui ont organisé les aménagements fluviaux (ou pas, d’ailleurs), ceux qui ont aussi écouté avec une oreille attentive les lobbies les plus farfelus pour sauver qui les grenouilles cendrées qui les cigales bondissantes qui les fougères chamarrées et qui ont empêché les travaux d’endiguement qui perturbaient ces gentilles formes de vies. Alors quand ces gouvernements misent tout sur la transition énergétique, sur les voiturettes électriques et sur une nouvelle occupation des sols, faites confiance, ça se passera très bien.

b/ Faites un effort, parce que chacun peut lutter contre le méchant réchauchangement climatique. Abandonnez votre voiture, oui, même si venir travailler avec vous prend 30 minutes alors que les transports en commun, autrement plus polluants, vous forcent à plus d’une heure de promiscuité avec vos congénère dans des conditions d’hygiènes qui seront intéressantes en cas de problèmes sanitaires même modérés. Faites un effort pour habiter plus près, ce qui vous évitera de vous ruiner les poumons. Et tant pis si cela va vous ruiner tout court. Mieux encore, faites un effort : prenez votre vélo. Mais si, c’est le gouvernement (celui auquel il faut faire confiance, rappelez-vous) qui le dit. Et en plus, il offre des facilités fiscales alléchantes : quand vous pédalerez, vous pourrez obtenir une indemnité kilométrique !

Bref : faites confiance et du vélo. Et surtout, surtout : n’oubliez pas de signer le chèque en blanc de la COP21.

this will not end well bike

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires244

  1. Aristarkke

    pour, dans l’ordre, détailler les événements, trouver un coupable, décrire les dévastations, désigner un bouc-émissaire, analyser les raisons possibles, indiquer des responsables, et bien évidemment récupérer chaque petite larme de survivants pour les canaliser en rivières furieuses qui feront tourner les moulins de la propagande.
    Il manque un élément dans cette description : prévoir des taxes et redevances pour mettre fin à ces phénomènes. D’accord, ils le disent en nettement moins fort que le reste…

  2. Higgins

    En octobre 1940, un épisode pluvieux monstrueux a eu lieu dans le Languedoc, en particulier dans le Pyrénées Orientales. Ce phénomène extrême port le nom d’August et il a dévasté la région en ne faisant que 50 morts (l’héliocentrisme n’avait pas encore joué). La valeur officielle retenue pour les précipitations est de 840 mm d’eau mais on estime qu’il est en fait tombé plus de 1000 mm d’eau. Pas de pseudo réchauffement climatique à incriminer, juste une manifestation de la puissance de la nature.
    Vu la gueule de l’urbanisation actuelle, si un tel phénomène avait lieu à nouveau, il y aurait, je crois, nettement plus de 50 morts et nos clowns à roulettes feraient preuve une nouvelle fois de leur inanité, de leur inutilité et de leur capacité incommensurable de nuisance.

        1. kekoresin

          Maudit pollueur! Les tablettes connectées dont les méga serveurs dégagent du CO² qui soulève la jupe de Duflot en pets étouffants. Tablettes qui finissent sur la banquise, avalées par des ours qui s’étouffent dans des messages désespérés « !%?ù#arggg »! Au fait, comment va la Ferrari?

          1. Aristarkke

            Tu as réussi à voir Duflop en jupe, une fois ??? D’ habitude, elle est plutôt boudinée dans un jean datant de son adolescence…

      1. bob razovski

        Finalement, ‘histoire se répète encore et toujours : la COP21 est au climat ce que la ligne Maginot est à la défense

        1. Higgins

          Je crois que pour Xinthia (la Faute sur mer), il y a eu un précédent en 1957. La zone concernée était vide (et pour cause) donc au final, RAS, du moins rien de plus qu’une banale tempête.
          Des membres de ma famille avait une maison dans le lotissement maudit (une dizaine de morts autour de leur domicile la nuit fatidique). Ma mère, la première fois qu’elle a été chez eux, m’avait dit: « C’est une belle maison mais je trouve le coin dangereux. Si la digue (pas et/ou plus entretenue) vient à céder en cas de montée des eaux, ce sera l’enfer ». Dans ce cas, la Fautesurmertropisme était trop fort, les futures victimes ont insisté tant et plus que les autorités de tutelle, état en tête, n’ont rien trouver à redire. Je mets volontairement de côté l’aspect strictement mercantile de la chose.

          1. kekoresin

            Ta maman est une sage femme! Cela dit, la petite machinerie bureaucratique a un peu aidé au déroulement de la cata. Un des habitant a fait un recours au tribunal administratif (surement présidé par Luis Rego), pour que la digue soit rabotée devant chez lui pour qu’il puisse voir l’eau salée par sa fenêtre. Et devinez quoi? Il a eu gain de cause! Donc, tout le coin était protégé par une digue allant de Nantes à Montaigu en gros, mais avec un trou dedans. A l’instar du Titanic, on s’est aperçu que les maisons vendéennes ne sont pas insubmersibles et que la connerie était facilement diluable dans l’Atlantique Nord!!!

  3. acarel

    Jadis habitante des environs de Grenoble, des terrains ont été vendus à prix d’or, alors que cet endroit se nommait,  » les débordements » ou  » le trop plein », le nom en a été changé avant que j’arrive pour « la châtaigneraie » , Les gens du coin qui n’en voulaient pas et pour cause!

    1. royaumont

      La cote d’azur est la région des « villages perchés », ce n’était sans doute pas pour rien. Evidemment, vu la population locale, c’est désormais un peu compliqué à appliquer.
      Je peux poser une question idiote ? A quoi sert un PLU hyper-contraignant si c’est pour autoriser des constructions dans des zones connues comme inondables ?

      1. Pheldge

        Les zones inondables, c’est le truc du PPRI, dont l’unique but est par une application redoutable du principe de précaution, de dédouaner l’état en cas de pépin. Le PPRI n’est pas incontournable : il incombe au maître d’ouvrage, particulier ou promoteur, de faire réaliser études préventives et travaux de protection. En clair, si un problème survient on tient un responsable privé , qui a obligatoirement une RCP, évitant ainsi les recours contre l’autorité qui délivre les permis de construire.

        1. kekoresin

          Pas que…Lorsque tu achètes une maison dans notre beau pays bientôt ravagé par le dérèglement climatique et l’incompétence des élites, tu signe le PPRL + PPRL + aléas argile + remontée de nappes + … Tu vois, comme ça si mère nature a décidé de te remettre à ta place, les assurances te diront « C’est pas votre signature là? Vous vous êtes donc installé en connaissance de cause. Donc pour le remboursement, essayez la solidarité nationale!!! »

      2. titi18

        En effet, ce n’est pas pour rien les « villages perchés ».
        C’est pour mieux voir venir et se défendre contre les pirates Algériens qui ont pillé la région, et emmené beaucoup de ses habitant(e)s en esclavage pendants des siècles.

        1. Harold Glitch

          Les temps changent, maintenant ce sont les pirates Algériens qui habitent dans les villages perchés.

    2. Laurent

      Idem à Nîmes, où certaines rues portaient (et portent encore) des noms de ruisseaux et rivières. Jusqu’au jour où a compris pourquoi.
      Billet brillant, encore une fois 🙂

      1. Tribuliste

        D’ailleurs à Nîmes les murs qui accentuaient le phénomène de canalisation et montée des eaux ont tous été reconstruits, et plus solides même ^^

        1. Caton

          Bah oui, on n’était pas allé assez loin dans le processus, c’est pour ça que n’a pas marché.

  4. liervol

    Sérieusement je me dis mais comment peuvent ils croire qu’ils vont refroidir la terre, rien que ça la masse de la terre car il suffit pas de refroidir l’atmosphère c’est toute la masse de la terre si on veut baiser la température, comme si la hausse était totalement humaine ça fait des millions d’années que la nature fait ce qu’elle veut avec le climat…la seule raison de tout ce cirque c’est la démographie et les taxes, nous faire croire qu’on a pu réchauffer nous même la terre en 70 ans d’industrialisation intense c’est du délire…

    1. kekoresin

      Tu as bien dit « baiser la température »? Vu la grosseur du thermomètre des réchauffistes, je ne suis pas sur que ce soit la température qui va y avoir droit… 🙂

    1. Aristarkke

      NKM est une soce honteuse qui courait derrière toutes les propositions hallucinées d’ Hidalgo pour en faire d’ encore plus déjantées, histoire de montrer qu’elle ne cédait en rien dans le délire boboïde censé séduire les têtes de veaux…

      1. René-Pierre Samary

        Qui donc évoquait la parité, dans le précédent billet ?
        Pas moi, je le jure !
        Je sais, elle n’est pas au gouvernement, Madame « plutôt le PS que le FN ». Un plaisir de fin gourmet, comme dit le patron, comme de se faire traiter de con, à l’antenne d’Inter, par la journaleuse de service, une certaine… trou de mémoire.
        Et on dit que les femmes n’ont pas le sens de l’humour !

    2. kekoresin

      Entendu ce matin sur I(diot)-TV, la grosse COSSE d’EELV: http://www.itele.fr/chroniques/invite-bruce-toussaint/emmanuelle-cosse-sur-air-france-ces-violences-denaturent-la-colere-certainement-juste-des-salaries-139186

      Vers 9ème minutes. La négation du réchauffement climatique doit être punie! Cette grosse dinde ne veut pas censurer mais Philippe Verdier (Mister météo de FR2 et climato-terroriste) devrait s’expliquer devant sa direction!!

      Le dérèglement climatique c’est un fait. « Les ours polaires n’ont plus rien à manger et n’arrivent plus à vivre correctement!!!! » – Mouhahahaha – J’avoue que j’en ai encore mal aux abdos tellement j’ai pleuré de rire!

      1. C’est un festival.
        – le réchauffement climatoblublub tue des gens ; y’a des sécheresses plein partout (zut, la Terre reverdit)
        – y’a des insulaires qui se noient (zut, l’eau monte sauf autour des îles, et les réfugiés climatiques se sont évaporés)
        – des zours polaires en arctique (!) qui n’ont plus rien à manger (ah double zut)

        Cette conne de conclure : « faut arrêter de raconter n’importe quoi ». Oui. Il faudrait, madame Cosse. Quand on n’y connaît rien, il faudrait.

        1. Pat

          D’abord, maintenant, il faut parler de « dérèglement » climatique (terme employé à répétition par Nicolas Hulot). D’où l’urgence de nouveaux réglements (et taxes associées).

      2. Caton

        Y’a de plus en plus d’ours polaires et de moins en moins d’ouvriers du pétrole à bouffer, c’est un vrai problème pour l’alimentation des ours.

  5. Bonsaï

    Tous ceux qui ont plus de vingt ans aujourd’hui se souviendront sans doute qu’aux mêmes endroits, les mêmes inondations se sont déjà produites. Et que les constats d’experts mettaient toujours en cause le bétonnage intensif et la construction sur des zones à fort risque d’inondation.
    Quelques années plus tard les mêmes phénomènes se reproduisent sur des terrains encore plus bâtis que précédemment, et les mêmes conclusions seront prononcées par les experts…

    1. kekoresin

      Avec la loi SRU, il est effectivement question de densification de l’habitat. Il va y avoir des bousculades pour être dans les premiers à surfer la vague…

  6. Black Mamba

    En Guyane, nous avons la saison des pluies, presque 6 mois de déluge non-stop, les égouts débordent et dans les maisons nous sommes envahies par toutes sortes de nuisibles dont les plus visibles et forts nombreux, les cafards et les rats … C’est pourtant pas la fin du monde …

    1. royaumont

      En métropole, comme il pleut trop, nous sommes envahis par des politiciens.
      Et là, ça devient grave.

    2. kekoresin

      Mais si voyons, c’est la fin du monde, prévue par Nostrafabius dans 500 jours après le 13 mai 2014. Ho merde, j’ai du m’assoupir, la date est passée depuis peu. Je dois vivre dans une sorte de monde alternatif, le notre ayant disparu 🙂 🙂 🙂

  7. Olivier R

    H16 si vous aviez le même graph pour le region PACA ce serait encore mieux pour l’illustration…

    1. Il y a un lien sur les données, je pense qu’on doit pouvoir les extraire et faire le même schéma. Si vous en avez le temps, lancez-vous.

      Au passage, les cartes statistiques (ici : http://pluiesextremes.meteo.fr/statistiques_r6.html ) ne laissent aucun doute sur la nature parfaitement régulière des phénomènes observés. L’aspect ‘inhabituel’ est largement contrebalancé par l’absence de mesures de fond pour évaluer et traiter les risques naturels.

  8. Le Gnôme

    Cela devient un marronnier, à chaque automne un épisode pluvieux se passe sur ces régions, phénomène qui doit exister depuis des siècles et il doit suffire de consulter les archives pour en retrouver la trace. Chaque année, il y a le même déluge de conneries dans les médias. J’en suis lassé, je n’écoute plus.

    Et j’invoque la loi de Darwin pour les personnes assez folles pour aller récupérer un tas de ferraille dans un sous-sol quand il pleut à verse.

    1. Aristarkke

      J’ai eu du mal à imaginer qu’on puisse se noyer dans un parking souterrain même en train de se remplir d’eau parce que le niveau d’rau ne monte quand même pas à la vitesse d’un cheval au galop??? A moins que le parking souterrain soit minuscule mais il y a des escaliers de secours, du moins en principe. Il paraît que c’est possible selon ce qui est rapporté en ce cas présent

      1. Honorbrachios

        @harry : les portes s’ouvrant vers le parking, l’eau poussait dans l’autre sens empêchant les gens de pouvoir ouvrir…il doit bien y avoir une loi ou un cerfa qui fait que les portes doivent s’ouvrir comme ça, par exemple pour l’évacuation en cas d’incendie…
        Quand à toutes les conneries que l’on entend de la part des parisiens, et bien…attendons avec impatience un orage similaire à Paris pour bien rigoler et faire passer leur arrogance

        1. Caton

          Certains d’entre nous, parisiens ou banlieusards par obligation professionnelle, ont vécu en province et à l’étranger aussi. Mais je ne doute pas un instant que le parisien moyen sont aussi con que le reste des français.

          1. Honorbrachios

            Ben disons que, effectivement la connerie est bien repartie tout autour du globe, (peut-être est ce le terreau de l’intelligence?!) mais que l’arrogance est un trait de caractère très prononcé chez les parisiens dont les plus beaux spécimens parades dans les médias…

            1. Peste et coryza

              Apparemment, c’est lié aux titres et à la proximité du robinet à pognon…
              Petite anecdocte : dans un institut de recherche sur le traitement de l’eau, un client privé vient pour une question technique en lien avec un problème de filtration pour une cuve pour particuliers.
              – réponse du technicien : ben met du sable ! Cout estimé : 1 bière.
              Pas satisfait, le client va consulter une ingénieur projets.
              – réponse de l’ingénieur : je vais faire une étude.
              5000 euros plus tard, le rapport tombe : mettre du sable !

            2. Artiste

              Enstein : il y a deux choses infinies l’univers et la bêtise humaine ,encore que pou l’univers je ne suis pas sur.

        2. Aristarkke

          Normalement, les portes doivent s’ouvrir dans le sens parking vers l’extérieur ou vers l’intérieur de l’ immeuble. Donc si le parking se remplit d’ eau, la sortie est donc facilitée puisque la masse d’eau pèsera sur la porte « dans le bon sens ». Maintenant aussi, certains parkings sont tellement barricadés avec des portes de barrage en veux-tu en voilà… que dans la panique, certains peuvent s’y coincer… Il faudrait voir chacun des endroits en cause pour vérifier.

          1. gameover

            Depuis 1986 le SAS d’accès au parking est devenu obligatoire et donc les portes s’ouvrent à l’inverse… donc si la première porte s’ouvre facile, c’est la 2ème qui va te bloquer.

            1. Aristarkke

              Pas d’accord. Si le SAS est effectivement obligatoire, les deux portes doivent s’ouvrir dans le sens d’évacuation du parking. Si ce n’est pas le cas, le syndic va prendre cher pour avoir laissé perdurer pareille situation.

              1. shoot again

                Non, les portes s’ouvrent sur l’intérieur du sas.

                Lien 1 :
                « – les intercommunications éventuellement aménagées dans les murs ou parois sont réalisées par un sas d’une surface minimale de 3 mètres carrés avec une largeur d’au moins 0,90 mètre. Leurs parois ont le même degré de résistance au feu que les murs ou parois traversés. Le sas dispose de deux portes uniquement, situées aux extrémités du sas, pare-flammes de degré 1/2 heure, équipées chacune d’un ferme-porte ou E 30-C, et s’ouvrant toutes les deux vers l’intérieur. (*) »

                Lien 2:
                « C : portes munies de ferme porte, sens d’ouverture de la porte dans le sens de la sortie sauf pour les sas sur parking où les portes s’ouvrent vers l’intérieur du sas. »

                Je te mets mon shoot again direct, tu le vaux bien !

                1. Aristarkke

                  Où sont les liens ? Si tu me parles d’une situation post 2006 où l’arrêté de 86 a été remanié, je ne l’ai pas connu à ma période professionnelle de syndic

                  1. sam player

                    google est ton ami : rhooo faut tout faire !

                    Article 82
                    « Les communications éventuellement aménagées dans ces murs ou parois doivent être réalisées par un sas d’une surface de trois mètres carrés minimum et muni de deux portes, chacune pare-flammes de degré une demi-heure et équipées d’un ferme-porte, s’ouvrant toutes les deux vers l’intérieur du sas. »

                    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=5AECB3D8713231CBD5CFBA4AADC07BB5.tpdjo03v_3?cidTexte=LEGITEXT000006074143&dateTexte=20121108

                2. Aristarkke

                  Si tu me parles de l’article 82 du décret du 05 mars 86, il est relatif aux murs et parois extérieurs des parkings de stationnement contigüs à des immeubles d’habitation, donc avec des sas directement ouvrants directement sur l’extérieur pour une des deux issues. Là, l’ouverture des portes dans le sens d’entrer dans le sas répond à une logique de ne pas bousculer un passant en débouchant sur l’extérieur.
                  Considères donc plutôt l’art 87 qui parle plus spécifiquement des parkings en dessous des immeubles…
                  Aristarkke (sniper with a long rifle gun)

                  1. sam player

                    Non, le 87 concerne les escaliers. mais les escaliers ne débouchent plus directement dans les parkings, il y a toujours dans l’ordre en venant du parking le sas, puis l’accès à l’ascenseur, puis la porte d’accès à l’escalier.
                    Ici on parle du sas du parking.

                    Achète toi un dico : un parking en sous-sol est contigu.

                    1. Aristarkke

                      Insertion d’un nouveau chargeur (le gibier est résistant).
                      STP, lis l’intégralité des articles juridiques : le 87 parle beaucoup des escaliers mais aussi, à la fin, des circulations dans son dernier paragraphe.Vois également les articles 91 et 92. Tu as également des prescriptions pour les sous-sols des immeubles mais qui sont rangées ailleurs dans les articles précédents. Voilà pour

                    2. Aristarkke

                      Contigu : quelques définitions
                      Larousse : Qui touche à quelque chose, à un lieu ; qui en est voisin
                      Wiktionnaire : 1) Qui est situé au voisinage immédiat de ; qui est accolé à. 2)(Botanique) (Au pluriel) Qui sont voisins sans adhérer l’un à l’autre.
                      Synonymes :accolé – attenant – juxtaposé
                      Linternaute : qui est voisin, attenant
                      Synonymes : adjacent – attenant – avoisinant – environnant – jouxtant – limitrophe – mitoyen – proche – voisin
                      CNRTL 1. [En parlant surtout de bâtiments, de pièces de terrains, de régions] Qui touche à, qui est voisin de (quelque chose d’analogue) sans qu’il y ait d’intervalle.
                      J’arrête le tir ou je remets un nouveau chargeur ??? 😕

                    3. sam player

                      Harry,

                      1- Tu oublies que dans l’article 87 il est écrit :

                      « Lorsqu’ils aboutissent dans les circulations de l’immeuble d’habitation, les escaliers doivent être protégés à chaque niveau par des sas réalisés dans les conditions définies à l’article 82 ci-avant. »

                      … et que l’article 82 définit ces sas avec des portes ouvrant sur l’intérieur du sas. Il faut lire jusqu’au bout Harry.

                      L’escalier qui relie le niveau -1 (parking) au niveau 0 (référence) dessert bien la « circulation dans l’immeuble d’habitation » et doit donc être équipé d’un sas suivant l’article 82, sas avec des portes ouvrant vers l’intérieur du sas.

                      2- Contigu : qui se touche, voisin. Dans un monde en 2D c’est cote à cote pour des parcelles. Dans un monde en 3D il y a une face voire une arête commune.
                      D’ailleurs dans le texte des articles c’est soit contigu, soit à plus de 8 mètres.

      2. gameover

        Tu rigoles Harry ? Même avec un niveau qui ne monte que d’un cm/mn à l’extérieur un parking ne mettrait pas 1/2 d’heure à se remplir. Je peux faire le calcul si nécessaire.
        Avec une digue, quand le niveau monte, l’eau se déverse sur des hectares, mais là c’est un phénomène identique (équivalent au débordement d’une digue) mais la surface à alimenter fait quelques centaines de mètres carrés.

        Pour ce qui est des portes, elles ouvrent sur l’extérieur… donc sur l’intérieur du parking et un particulier-sauveteur expliquait hier qu’il n’arrivait pas à les ouvrir à cause de la pression de l’eau.
        Sur une porte de 1 mètre de large, une hauteur d’eau d’un mètre crée une pression de 0.05kg/cm2 (1kg/cm² tous les 10 mètres donc 0.05kg/cm² à 0.5m de haut) soit 500kg sur ce m² de porte immergée…
        En considérant un levier de 2 entre le point d’application de cette force due à la pression de l’eau et la poignée, il te faudra exercer un effort de 250kg sur la poignée de porte.
        De plus, dès qu’on ouvre légèrement la porte, la vitesse de l’eau dans la « fuite » crée une dépression qui va vouloir refermer la porte.
        Même si tu ne prends que 0.5 mètre d’eau, ça fait 250kg sur la porte et 125kg sur la poignée.

        1. Black Mamba

          Il y a juste Lara Croft qui est capable d’ouvrir des portes sous l’eau grâce à des leviers bien dissimulés … :mrgreen:

          1. gameover

            Si le niveau de l’eau est pareil des 2 cotés, il n’y a aucun souci, les pressions s’équilibrent hi hi

        2. Aristarkke

          Quand le parking se remplit d’eau en admettant qu’un torrent débouche sur la rampe du parking, le niveau d’ eau va y monter plus vite que dans l’intérieur de l’immeuble. Il y aura donc une force supérieure côté parking qui tendra à ouvrir la porte qui s’ouvre en théorie dans le sens de la fuite salvatrice hors du parking.

          1. Deres

            Et les gens voulaient sortir leur voiture, donc sont probablement rentrés dedans (avec porte vers l’extérieur donc …) puis ont ouvert la porte du parking ce qui a probablement entraîné une montée très rapide du niveau. Sans compter que si la porte du parking lâche brutalement sous la différence de hauteur d’eau, le flux avec les débris associé peut très bien tué ou coincé les gens présents. La réalité est que des gens sont morts en grande quantité, ce n’est donc pas juste de la bêtise personnelle.

            je note qu’Aristarque serait probablement mort, car il serait descendu sauver sa voiture, persuadé d’être capable d’ouvrir toutes les portes nécessairement dans le sens qui l’arrange sur le moment.

            Il est courant que le « bon sens » ne soit aps le même pour tous les accidents possibles. La bonne orientation des portes pour la sécurité peut donc très bien être inversé entre incendie et inondation …

            1. Aristarkke

              Non. Je suis comme Calgon à mettre un minimum de capital dans mes tas de ferraille que je suis en mesure de faire rouler très longtemps d’autant que la corrosion n’est plus un souci depuis 20/25 ans.
              Je sis également lucide sur le défi de faire monter une rampe de parking souvent déjà abrupte par temps sec avec un déferlement d’eau sauvage.
              Les portes automobiles de parking sont rarement pleines pour faciliter la ventilation desdits locaux. Mais l’hypothèse d’une rupture de porte (les grilles peuvent être en partie haute) est plausible tout autant qu’une ouverture irréfléchie par télécommande. Les armoires électriques étant au centre des immeubles ne sont pas les premières atteintes par les eaux et les motorisations étant en partie haute permettent de valider cette option.

                1. Caton

                  Une précision: mon véhicule me sert essentiellement à faire les courses le samedi (il n’y a pas de parking à mon bureau). Toute personne ayant fréquenté un parking de supermarché en région parisienne comprend que très vite, le choix c’est rouler en épave neuve ou en épave vintage.

            2. Aristarkke

              D’autre part, j’ai vécu sur la Côte d’Azur de 65 à 69. C’était encore possible d’y vivre sereinement hors le rush de juillet-août. La dernière fois que j’y suis retourné (en 99, hors vacances scolaires) j’ai découvert une contrée encore plus encombrée que l’Ile-de-France avec des embouteillages d’autant plus pénibles que le réseau routier faiblement connexe rend prisonnier de tas de goulets d’étranglement quasi incontournables pour la majorité. Et quant au stationnement…

            3. Aristarkke

              La bonne orientation des portes pour la sécurité peut donc très bien être inversé entre incendie et inondation …
              En l’espèce c’est le même sens si le parking se remplit plus vite que le coeur d’immeuble. En revanche, la protection anti-intrusion est rigoureusement inverse de celle anti-incendie, ce qui peut expliquer des montages de fermetures qui nuisent à cette dernière citée.

              1. shoot again

                Non c’est juste la réglementation qui n’est pas si idiote que cela. Surtout que tu pars avec un biais de raisonnement la sortie de secours d’un parking n’est pas plus le portail du parking que l’accès à l’immeuble.
                Pas si idiote, car dans un sas en cas de panique il y a moins de pression des suiveurs vu que le sas ne fait que 1m de large en général.

        3. Aristarkke

          Si le sauveteur n’arrivait pas à ouvrir la porte de l’ extérieur??? Elles sont habituellement verrouillées mais libres dans le sens intérieur du parking vers l’extérieur.

            1. Aristarkke

              Mes deux premiers cabinets parisiens étaient des filiales de promoteurs franciliens, le premier dans l’orbite de la CDC (avant l’ extension d’Icade), le second qui était un promoteur indépendant finalement racheté par la Cogedim en 2001. J’ai dû mettre au total dans les 70/80 immeubles neufs en service sur quinze ans de postes franciliens. Lors de la réception officielle, c’était le point le plus important à vérifier d’ une part pour la garantie du promoteur, d’ autre part pour éviter le veto des pompiers à trois mois…car ces messieurs y assistaient aussi. Il y a eu des cas de loupés d’ implantation mais j’ai toujours veillé à ce que ce soit rectifié et là dessus, les promoteurs ont toujours fait le nécessaire. Ils tenaient à leur quitus sur ces risques importants.

          1. Deres

            Si ta porte mène dans un creux du terrain plein d’eau, tu ne pourras pas l’ouvrir car le niveau d’eau sera plus important à l’extérieur qu’à l’intérieur du parking. Ce sens correspond à la sécurité incendie, pas à la sécurité inondation.

            1. Aristarkke

              Moui. Vous accédez normalement au parking à partir de l’intérieur de l’immeuble et la règle est qu’il ne doit y avoir aucun endroit, aucun coin où le feu puisse vous acculer.

  9. cretinusalpestris

    C’est mathématique.

    Chaque mètre carré bétonné/goudronné supplémentaire induit X litres/minute d’eau supplémentaires à évacuer.

    Il suffit donc de faire le calcul pour se rendre compte que le diamètre des conduites en aval n’est plus suffisant pour évacuer et que, donc, l’eau partira ailleurs.

    Construire de nouvelles habitations en amont sans adapter les infrastructures en aval, c’est du meurtre avec préméditation.

    Mais comme la culpabilité sera diluée par le nombre de responsables publics multiplié par leur degré d’implication aléatoirement déterminé, au final, rien ne changera.

    1. Calgon

      C’est pour ça qu’il existe une loi (pas – trop – idiote, mais couteuse, enfin, pas trop non plus puisque c’est avec votre argent en fin de compte) qui impose (IMPOSE) pour TOUTE construction amenant une imperméabilisation de terrain une limitation du débit de rejet des eaux pluviales identiques au rejet antérieur à la construction (traduction : si votre terrain à l’état naturel rejette un équivalent de 10 l/s pour une certaine pluie, après construction, il doit rejeter 10 l/s maximum, ce qui IMPLIQUE – parce qu’on ne sait pas faire autrement, toute imperméabilisation entrainant une augmentation du débit de rejet par une diminution de l’infiltration naturelle – d’avoir du stockage d’eau et un limiteur de débit).

      Hors, plein (PLEIN) de collectivités locales n’en ont strictement rien à foutre, parce que ça coute cher (oui, mais bon, c’est pas leur argent) et SURTOUT parce que ça se voit pas. Hors, tous ces politocards, fonctionnaires territoriaux en tête, ne claquent du pognon que pour ce qui se voit, et les inondations, en général, sont pour les communes situées en aval, alors on s’en bat les couilles.

      Et oui, au pays de la solidarité bisous, les bonnes intentions s’arrêtent dès qu’on peut plus reprendre 3 fois des petits fours gratuits : chacun pour sa pomme, et ceux qui viennent après n’ont qu’à crever.

      1. cretinusalpestris

        Merci pour ces précisions.

        Petite question : le stockage d’eau et le limiteur doivent être posé par le propriétaire du terrain ?

        Ou est-ce à la commune de fournir ces aménagements lorsqu’elle autorise un terrain à devenir « constructible » ?

        1. Calgon

          J’intervenais principalement pour les publics, donc ma connaissance légale en matière de privé est perfectible, mais il me semble que oui, c’est au propriétaire du terrain (ou plus précisément, au maître d’ouvrage – le payeur – de l’aménagement) de mettre en œuvre ces dispositifs.

          Pour les promoteurs / lotisseurs, c’est une certitude (les limites de rejets sont inscrites au PLU et donc leur respect est nécessaire pour la validation des permis divers et CERFA variés).
          La limite est atteinte concernant les « petits » propriétaires (vous n’avez pas le droit de rejeter une chéneau directement sur le trottoir par exemple, mais si vous l’ajoutez à votre rejet pluvial privé – que ce soit votre canalisation ou dans votre terrain … qui finit par s’écouler quelque part – vous êtes censé respecter les limitations de rejets).

          En aucun cas la collectivité publique ne fournira un dispositif de stockage pour le privé (un limiteur de débit, à la limite, ça doit pouvoir s’envisager … mais c’est un cadeau empoisonné qui transformera automatiquement tout ce qui est en amont en volume de stockage).

          Pour en terminer avec l’argent des autres, selon les solutions retenues, le stockage d’eau de pluie coûte quand même à la louche entre 100 (bassin à ciel ouvert) et 400 (citerne maçonnée) € HT le m3 stocké … ça calme vite.

          1. cretinusalpestris

            Encore merci pour ces informations car je connais très peu la législation française dans ce domaine.

            En Suisse, la pose d’un dispositif privé ne semble être exigée qu’exceptionnellement (industries, vastes domaines, etc.)

            Quand de nouvelles zones deviennent « constructibles », la municipalité procède à l’agrandissement du bassin de rétention local et les frais engendrés sont couverts par les impôts communaux.

      2. Aristarkke

        Hors, tous ces politocards, fonctionnaires territoriaux en tête, ne claquent du pognon que pour ce qui se voit,
        N’est ce pas Clémenceau qui disait que « les égouts, cela ne s’inaugure pas »???

        1. Calgon

          Je ne connaissais pas la citation (désolé, je vais revoir mes class…. oui mais non, j’ai piscine, en fait) mais elle s’applique effectivement à la perfection, pour facile 60 à 70% de mes anciens « clients » …

    2. Aristarkke

      A Cretinus alpestris.
      Cela a beau être mathématique,concrétement cela n’est pas aussi simple que cela parce que outre le fait qu’il faudrait réadapter les réseaux à chaque nouvelle construction d’ampleur ou après un certain nombre de constructions additionnelles, vous ne pouvez pas en fait utiliser completement les résultats que donnent les calculs théoriques pour éponger les orages décennaux.
      Parce que, si vous respectez trop bien les diamétres des tuyaux induits (qui finiraient par devenir monstrueux) par les besoins des orages, votre réseau pluvial fonctionnera très mal pour les précipitations « normales ».
      Ceci parce qu’il sera en sous-débit et que l’auto-curage des canalisations ne se fera pas ou très mal.
      C’est pour cela que la technique des bacs de rétention est censée venir en aide et éviter des réseaux trop lourdement dimensionnés. Mais comme tout ce qui est précipitations, les moyennes cachent des disparités énormes dans les faits puisque le même orage selon qu’il se produit après un mois de sécheresse ou après seulement deux jours de temps sec n’aura pas le même débit surfacique dans toutes les zones non bétonnées ou étanches…

      1. cretinusalpestris

        Je n’aurais peut-être pas dû parler de « diamètre » car effectivement, à partir d’une certaine valeur, l’auto-curage ne s’effectue plus.

        Par contre, il est possible de poser des conduites supplémentaires parallèles à celles existantes, pouvant éventuellement être équipées de vannes automatiques afin de limiter leur utilisation aux périodes de crues.

        De plus, je ne sais pas si c’est le cas en France, mais en Suisse, l’évacuation des eaux pluviales est distincte de celle des eaux usées, afin de soulager les stations d’épuration. Les eaux pluviales passent par un bassin de rétention avant de finir dans un cours d’eau. Il suffit donc juste d’agrandir le bassin en question si nécessaire.

        Bien sûr, bien sûr, tout cela a un coût… pour des installations qui ne fonctionnent finalement qu’en cas d’urgence… mais il paraît que la sécurité n’a pas de prix.

        1. Calgon

          La mise en séparatif de notre réseau est « relativement » récente, et bon nombre de réseaux existants sont encore unitaires (ils charrient à la fois les EU et les EP), le temps que les collectivités les rénovent/remplacent/doublent (mais bon, comme ça se voit pas …)

          Le stockage « à la parcelle », sur le papier, en théorie (un jour j’irai vivre la-bas, tout s’y déroule toujours sans soucis) est une bonne solution justement pour prévenir les risques d’inondations.
          Mais la mise en œuvre (comme d’habitude chez nous) fait défaut pour tout un tas de raisons (bonnes ou mauvaises).

          PS : j’ai farfouillé un peu, et la mise en œuvre de systèmes de rétention pour tout aménagement qui dispose d’un point de rejet (euuuuh, jusque la on a pas éliminé grand monde) et dont le bassin versant (pas seulement la surface concernée par l’aménagement) est supérieur à 1 ha (autrement dit, une fois qu’on a viré tout le blahblah inutile : ça s’applique tout le temps, pour tout le monde).

          Si vous voulez vous faire peur en vous plongeant dans les textes absurdes des lois françaises fourrées à 95% de bullshit inutiles, voir contre-productif, c’est ici :
          http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000649171&categorieLien=id

          Y a pas de quoi. Non, vraiment !

          1. cretinusalpestris

            Merci (ter).

            J’aime beaucoup cet article :

            « Lorsque le prélèvement [d’eau] est destiné au fonctionnement d’une installation hydroélectrique, la redevance est assise sur le produit du volume d’eau turbiné dans l’année exprimé en mètres cubes par la hauteur totale de chute brute de l’installation telle qu’elle figure dans son titre administratif, exprimée en mètres.

            Le taux de la redevance est fixé par l’agence de l’eau dans la limite d’un plafond de 0,6 EUR par million de mètres cubes et par mètre de chute en fonction de l’état des masses d’eau et des objectifs fixés par le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux et le schéma d’aménagement et de gestion des eaux s’il existe.

            Ce taux est multiplié par 1,5 lorsque l’installation ne fonctionne pas au fil de l’eau. »

            Jacques Prévert n’aurait pas fait mieux.

            1. Calgon

              Et oui … nos législateur diarrhéiques ne sont peut être en fin de compte que des poètes incompris …
              Nos lois sont pleines de passages WTF savoureux … tant qu’on a pas besoin de travailler avec (auquel cas l’on goute nettement moins la cocasserie de la rédaction …)

        2. Aristarkke

          On voit que la piscine de pognon est encore bien pleine de l’autre côté du Léman!!!
          C’est un réseau d’assainissement de pays ultra-développé en route vers l’étape hyper développé!
          Pas celui d’une pays développé en route vers l’hypo-développement en passant par le sous développement comme étape intermédiaire… 😆

        3. gameover

          Cretinusalpestris : vous pourriez bien mettre 50 conduites d’un mètre de diamètre que ça ne fonctionnerait pas mieux. Calculez la section de la zone inondée.
          Seule solution : des zones inondables.
          J’ai vu une demo hier sur BFM d’un revêtement de parking poreux avec un camion qui déversait des tonnes d’eau immédiatement évacuées par porosité.
          C’était très zoli mais ils ont juste oublié de dire que quand l’eau n’est pas propre elles bouchent les porosités et le parking sera imperméable… mais le maire aura déjà signé le chèque.

              1. Peste et coryza

                C’est beau… le commercial a bien fait son boulot.
                Doit-on y voir un remake petite échelle des prêts dexia de notre cher Barto ?

              2. Scarlet Pimpernel

                A mon sens – et Caton ne me contredira pas – il suffirait d’ériger un petit temple à Venus Cloacina, et d’y offrir quelques sacrifices humains, pour régler le problème…

                Pour les victimes propitiatoires, j’ai quelques noms à proposer…

                1. Caton

                  Pour rester dans l’époque c’est un temple dédié à Baal qu’il faudrait. Le sacella cloacinae n’a jamais servi aux sacrifices, ni humains ni de politiques.

            1. Black Mamba

              C’est pourtant simple, lors des inondations… il y a de l’eau partout, j’ai bien dit partout , l’eau peut même remonter de ces conduites …

              1. cretinusalpestris

                Votre conduite va de votre terrain inondé à la Mer Méditerranée (soit directement, soit en utilisant des collecteurs dont le diamètre s’agrandit au fur et à mesure des embranchements).

                A moins que le niveau de la mer ne montât également, je vois mal comment il peut « y avoir de l’eau partout ».

                S’il y a de l’eau partout, c’est que vos installations en aval sont mal calculées ou bouchées.

                1. sam player

                  i> »…en utilisant des collecteurs dont le diamètre s’agrandit au fur et à mesure des embranchements. »

                  Oui on appelle ça un fleuve et c’est bien pratique 😀

                1. BLACK MAMBA WARRIOR

                  Pourtant … » Pure air, fragrant with scent, wafted from the banks of the Alpheus. »

                  1. Scarlet Pimpernel

                    Voui, BMW…. mais… et surtout… l’Alphée mythologique était le fleuve qui remontait à sa source….

                    1. Pheldge

                      l’Alphée ? celle qui apostrophait les hommes, au point qu’on l’appelait : l’Alphée « hello mes gars » ! 😉

                    2. Pheldge

                      Y’a aussi sa copine, celle qui bousille les bagnoles et surtout les bus et autocars : l’Alphée « car à bosses » 😀

            2. FASTNET

              On peut aussi mettre des canalisations de 2*Diamètres et donc 4 fois la section.
              Ou bien encore des « dalots » ou ponceaux pour encore agrandir l’ouverture !

              On est à la limite d’un régime torrentiel dans les collines, devenant fluvial dans la plaine côtière. (Mon prof disait jette un caillou dans l’eau si les cercles ne remontent pas vers l’amont : c’est torrentiel, si les cercles vont aussi vers l’amont : c’est fluvial).

              Ce qui pose des problèmes c’est la transition entre ces deux régimes ; la vitesse change brutalement et si la section à l’aval n’est pas suffisante l’eau s’accumule et déborde.

              C’est l’encombrement de la plaine qui pose problème !
              Il faut mettre des bassins tampons en amont pour réguler et aussi dans la zone de transition pour tamponner le flot, tout ça avec une section suffisante à l’aval !

              C’est aussi là que le terrain est le plus recherché et accessoirement le plus cher !
              Maintenant si la pluie s’accompagne aussi de la tempête et que le vent pousse les vagues sur la côte c’est un très grand exutoire qu’il faut mettre en œuvre !

              Pour avoir la sécurité la solution c’est de mettre les bâtiments sur les hauteurs …

              Juste un peu de courage pour démolir les bâtiments/maisons qui encombre cette zone !

          1. Calgon

            rah la la non, les revêtements poreux, ça marche, depuis des années mêmes (quand vous circulez sur autoroute sous la pluie, sur certaines portions, vous pensez que c’est du à quel miracle le fait de ne pas voir de grosses gerbes d’eau sous les roues des voitures ?).

            Quant au colmatage de cette porosité, elle est en effet inéluctable (comme pour tout filtre) mais en combien de temps ?
            Je n’ai jamais connus de revêtement colmaté (donc rendu imperméable), avant qu’il soit nécessaire de le refaire (soit sous 15 à 20 ans).

            Après, ce qu’implique ce revêtement capable de boire des gallons de flotte sans sourciller, c’est sous le revêtement une structure drainante. Et toute cette flotte doit bien s’écouler quelque part donc on en reviens à un système de collecte quelconque, avec tous les problèmes que cela comporte (toujours a coté de nos autoroutes, prêtés attention : il y a des bassins de rétention trèèèès régulièrement).

            PS : oui, ces revêtements doivent être tenu hors gel, mais cela fait

            PPS : les voiries en général font de bon point de rétentions temporaire, puisque le seul préjudice apporté – lorsqu’elles sont prévues pour – est de se mouiller un peu les pieds lorsqu’on est piéton.

            PPPS : si l’assainissement ou la voirie vous intéresse tant que ça, je peux vous expliquer tout en détail hein … 😀

            1. sam player

              Merci Calgon mais je connais tout cela et je suis fan des revêtements poreux des autoroutes.
              Un point que vous oubliez c’est que les autoroutes sont peu larges et bombées pour évacuer l’eau mais surtout en surélévation par rapport à leur environnement et que tout cela facilite le drainage rapide LATERALE puisque même la structure drainante est elle aussi surélevée et que les fossés sont à proximité : l’eau n’a pas 20 mètres à faire latéralement pour être évacuée en contrebas du drainage. Vous aurez remarqué qu’en cas de forte pluie, les terrains en contre-bas sont souvent inondés rapidement mais le conducteur sur l’autoroute est au sec. Il y a même récemment un morceau d’autoroute qui a été emporté par le ravinement.
              Sur une autoroute le talus ne viendra jamais polluer le revêtement et seule la poussière naturelle ou issue du caoutchouc usé viendra boucher les porosités mais cela prendra un certain temps.

              Maintenant en zone urbaine ou pavillonaire il en sera autrement à cause des dénivellations dont le drainage raménera toujours l’eau et la boue dans les cuvettes : le drainage ne retient pas l’eau mais favorise juste l’évacuation. Certes une partie ira dans le sous-sol mais au lieu de dévaler des revêtements, l’eau dévalera en sous-couches par le drainage et noiera les revêtements en aval et les bouchera et l’évacuation ne se fera plus en moins d’un an.

              Pour l’autoroute, on a juste déplacé le problème. En zone urbaine on ne peut pas.

              1. Calgon

                En fait, il me semble que le revêtement poreux des autoroutes est juste posé sur une couche imperméable de grave-bitume (et qu’effectivement, l’écoulement latéral lié au coté bombé de la route se fait, mais sous la surface du revêtement). Mais je ne suis pas un spécialiste des autoroutes.
                Je vous rejoins sur le coté surélevé, non contamination des talus, etc …

                Par contre, lorsque je parle d’un ensemble enrobé drainant + structure drainante, c’est plutôt en milieu urbain ou péri-urbain (ZAC, lotissement), et pour avoir réalisé et mis en œuvre ce genre de système drainant du coté de St-Etienne, ça marche très bien et ça ne se colmate pas (en tout cas, à horizon 10 ans), principalement grâce au fait que les eaux de ruissellement sont en fin de compte très peu chargées en matières en suspensions (c’est pas de l’eau boueuse de crue dont on parle la, hein, c’est bien de la pluie courante en ville) : comme vous le soulignez, c’est essentiellement de la poussière (naturelle, caoutchouc, de frein, très peu d’hydrocarbures et de pollution contrairement à ce que les gens pensent en général…) qui est charriée.

                De même, les bassins de rétention/infiltration d’eau pluviales du coté de Lyon sont toujours en fonctionnement (et non colmatés) depuis plus de 20 ans alors qu’ils se trouvent en aval du système de collecte (forcément).
                Bref, on est pas forcé de conduire/évacuer. On peut aussi infiltrer, ça marche (et ça s’étudie avant, of course).

                Oh, et lorsque je parlais de voirie/bassin de stockage temporaire, c’est évidemment incompatible dans ce cas avec les systèmes drainants, pour les points que vous avez soulevé.

  10. Popeye

    je vais être odieux, mais j’ai lu que sur les 17 morts, il y en avait 7 qui avaient tenté de sortir leur véhicule d’un parking en train de se faire inonder.
    D’ailleurs, le sortit du parking pour le mettre où? Dans la rue transformée en torrent?
    L’idiocratie tue.

    1. Calgon

      Et si les gens qui ont pris des risques insensés pour sauver leurs véhicules ne pouvaient pas se permettent de perdre leurs véhicules, mmm ? genre, besoin pour aller travailler, pas assez de sous pour le remplacer, tout ça …

      Ah oui, les assurances ? lol

      1. Caton

        C’est clair que maintenant ils n’ont plus besoin d’aller travailler ni de remplacer leurs véhicules…

        1. Calgon

          ouh, c’est clair que si on leur avait dit « vous vous noierez si vous allez chercher votre voiture », ils n’y seraient probablement pas allé.

          Maintenant, ils pouvaient aussi avoir en tête : si je perds mon véhicule, je pourrais pas aller à mon travail. J’ai pas assez en banque pour m’en acheter un autre. Ma famille à besoin de manger. S’ils ont agit à l’instant T c’est que le risque présent semblait beaucoup moins important que le risque futur, vous ne pensez pas ?

          Facile de juger les gens a posteriori. Facile de juger tout court en fait. Personnellement, j’essaye d’éviter.

          1. Caton

            Très facile en effet de juger que ma vie ne vaut pas un tas de ferraille. Peut-être que si ma voiture n’avait pas l’âge de voter, je réagirais différemment… non, pas vraiment en fait, le coût de nettoyer entièrement la bagnole resterait inférieur à celui d’un enterrement de 3ème classe.
            Que ça vous plaise ou non, aller s’enfermer dans un sous-sol en cas d’inondation est un mode de suicide relativement récent, certes, mais apparemment assez efficace.

            1. Tribuliste

              L’automobiliste de base ne réflêchit plus depuis bien longtemps, il suffit d’emprunter le réseau bétonné (mais bien draîné) routier pour s’en rendre compte.
              La bêtise tue, quels que soient le lieu ou les conditions.

          1. Cerf D

            A ce sujet,êtes-vous au courant de la nouvelle loi que veut nous pondre le gouvernement et qui viserait à interdire d’épouser la sœur de sa veuve ?

            1. Caton

              Le mariage posthume existe, le divorce posthume pas à ma connaissance. Interdire la bigamie posthume, c’est pas islamophobe comme loi?

              1. Aristarkke

                Dans la loi mosaïque, il y avait le lévirat qui était aussi pratiqué par d’autres peuples antiques. Cela servait à maintenir la lignée du défunt s’il était mort sans avoir de descendant mâle pour reprendre son nom.

                1. Caton

                  Le lévirat — qui existe encore dans quelques pays d’Afrique — a surtout un rôle social, il évite qu’une veuve ne se retrouve totalement démunie en faisant en sorte que la famille de son défunt mari la prenne en charge.
                  Dans les pays où le lévirat a été interdit (en général en même temps que la polygamie) pas mal de veuves se sont retrouvées à la rue sans aucune ressource. Une belle victoire du féminisme.

          2. Calgon

            La veuve (et le reste de la famille) est comme toujours éploré, j’imagine (et dans une situation pire que le risque envisagé, c’est évident).

            Pour Caton, si vous avez le détachement matériel nécessaire pour vous dire « boarf, après tout, ce n’est que quelques milliers d’euros, je ne vais pas prendre de risques », je vous envie (au passage les véhicules résistent très mal à l’immersion : le nettoyage se fait en général à la casse).
            Je ne suis pas dans ce cas, et je ne pense pas que beaucoup puissent se permettre ce genre de largesse.

            Ce que je vous reproche, en plus du cynisme, c’est le manque d’empathie : êtes-vous sur que vous n’auriez pas tenté de sortir/protéger/sauver vos biens à un moment ou le risque semblait faible (parce que j’ose imaginer que personne de sain d’esprit ne serait allé chercher un véhicule alors que le parking souterrain baignait déjà dans 1 m d’eau …) ?

            Quant aux noyés dans les parkings, les merdias supposent qu’ils voulaient sortir leurs voitures. Et si certains ont tentés de sauver leurs voisins (sans y parvenir … parce qu’on est pas toujours un héros triomphant, bon nombre de héros le sont à titre posthume), est-ce que cela change quelque chose à l’analyse ? Est-ce du bon sens, de la sélection naturel, est-ce bien fait pour eux ?

            Entre nous, je ne vois rien de marrant ou de réjouissant dans le décès de ces personnes, mais rien non plus de totalement stupide. Les phénomènes pluvieux dans cette région sont fréquents : vous ne savez pas s’ils n’ont pas déjà effectué ce genre de sorties les années auparavant (mais avec plus de succès). Était-ce alors aussi stupide ?

            La vie commence à être dure pour pas mal de gens (vous savez, les chiffres du chômage qui augmentent signifient quelque chose en dehors des statistiques) et les réactions désespérées (donc par essence « non rationnelles ») vont probablement se multiplier … logique, non ?

            1. Caton

              Mon véhicule actuel, je l’ai acheté 500 euros il y a deux ans. Cette bonne vielle 19 diesel — pas turbo — vient de fêter ses 25 ans. Mais bon, je comprends que tout le monde n’a pas les moyens d’acheter une voiture à ce prix-là. Beaucoup préfèrent investir dans un téléviseur.
              Et oui, je manque totalement d’empathie. Ils sont morts, c’est triste, passons à autre chose — éventuellement se pencher sur les causes et les corriger. Mais le pathos à base de ch’tit n’enfants noyés et qu’il faut faire quelque chose, peu importe si ça empire la situation, parce qu’après tout ma p’tit’dame faut être humain et avoir de l’empathie… très peu pour moi.

              1. Calgon

                Je ne réagissais pas dans le sens ou il FAUT avoir de l’empathie (moi-même, je ne suis pas vraiment un modèle) ni dans le sens ou il FAUT s’apitoyer et larmoyer tout ça (le vivrensemble provoque des soubresauts gastriques chez moi), mais je réagissais plutôt à « ils sont trop cons, il fallait pas faire ça », en tentant de suggérer que, sur l’instant, cela ne semblait vraisemblablement pas trop con, et que s’apercevoir que c’était quelque chose de stupide a posteriori, c’était plutôt facile (« if it looks stupid but it works, it isn’t stupid » disent nos cher critiques de l’outre-manche).

                J’essaye (et c’est un travail que je fais sur moi aussi) de relativiser les nuances de noir et blanc, d’être moins caricatural dans mes propos.
                C’est tout.
                Pas d’autres buts.

                Quant à votre approche de la « bonne » dépense, je laisse chacun libre de mettre son argent dans ce qui lui fait le plus plaisir, et visiblement pour vous, ce n’est pas votre voiture. M’est avis que toutes vos propriétés ne sont pas sans valeur, je vous laisse donc le soin de réfléchir, si vous le souhaitez, à mon propos (et ces réactions irrationnelle de parfaits inconnus) en remplaçant « votre voiture » par quelque chose qui a un peu plus de valeur pour vous …

                1. Caton

                  J’ai réagi à votre commentaire initial en indiquant qu’un bien matériel, quel qu’il soit, ne vaut pas une vie. Vous m’avez donc reproché de manquer d’empathie, de me moquer des morts, de raisonner a posteriori et, maintenant, d’être hypocrite. C’est sympa.

                  La réalité c’est que si on a vraiment besoin d’une voiture, on peut en trouver une d’occasion à un prix raisonnable et à la portée de toutes les bourses — la preuve. Les personnes décédées dans des parkings souterrains ne sont pas mortes d’avoir besoin de leur voiture, mais d’avoir mal évalué les risques. Cela peut mériter un prix Darwin.

                  Pour finir, non, aucun bien matériel ne vaut autant que ma vie ou celle des miens. Pour la vie des autres, faut voir, ça dépend de qui on parle.

                  1. Black Mamba

                    Il y a une vingtaine d’année, WP en sortant du parking résidentiel a eu un accident, la voiture complètement HS , irrécupérable, lui, il en est sorti indemne sans la moindre égratignure, il rentre tout penaud et me résume la situation. Il s’attendait à ce que je pique une colère (il avait lui l’habitude de hurler dès que le moindre objet dans la maison était cassée) .
                    Je lui ai demandé pourquoi devrais-je me mettre en colère, a-t-il fait exprès de casser la voiture? … Non ! Il y a eu plus de peur que de mal, une voiture, cela se remplace … et pourtant à l’époque, on était coté finance au raz des pâquerettes.
                    Depuis ce jour, quand mes enfants ou moi, nous cassons quelque chose , je lui rappelle l’épisode … :mrgreen:

                    1. Aristarkke

                      Autrement dit, vous avez investi pour l’avenir.
                      Magnanime une fois (cela a dû vous coûter au moins un bras mais cela le valait bien) pour que WP le soit pour le restant de l’éternité. Pas pour rien qu’on met les femmes aux caisses. Savent calculer vite et bien…

                    2. Black Mamba

                      @Aristarkke
                      Oui, ce fut un bon investissement … La preuve, mon fils à la sortie d’une épreuve du baccalauréat , il a englouti ma Ford en quittant son stationnement … Tout l’avant de la voiture à refaire … Mon fils m’appelle aussitôt pour m’avertir … Il était inquiet de la réaction de son père : finguer in the nose, je résume la situation à WP et je sors aussitôt la carte souvenir-souvenir …
                      Mon fils était étonné du calme , du sang-froid de son géniteur … Même les potes de mon fils avaient été surpris que celui-ci était encore entier après l’inspection du véhicule :mrgreen:

                  2. Calgon

                    Alors, je ne vous (Caton) accuse de rien du tout : je ne me permettrais pas, je ne vous connais pas. Le « vous » était un vous collégial (et aussi de politesse, mais bon, c’est compliqué les discussions par écrit, et avec plusieurs intervenants) concernant ceux qui grosso modo disent « bien fait, sont trop con » concernant les personnes qui ont perdues la vie dans ce parking (sachant qu’on ne sait évidemment pas pour qu’elles raisons elles y étaient … les merdias supputent, voila tout).

                    Ce que j’essaye de vous faire comprendre, c’est que les personnes sont peut être allées chercher quelque chose qui leur était chère (peut être que c’était la R19 toute pourrave à 500 € de son arrière grand-père, où la voiture ou il a appris a conduire, ou que sais-je, ce n’est pas important …) en évaluant mal les risques, nous sommes d’accord la-dessus.

                    Seulement vous semblez penser que ces gens « savaient » qu’il y avait un risque de mort.
                    La où vous semblez dire « fallait pas y aller », je tente de vous (Caton) faire comprendre « ils ne pouvaient pas savoir » (ce qui, pour moi, ne les fait pas rentrer dans la catégorie « stupide inconscient » mais dans la catégorie « victime accidentelle »).
                    Oui il pleuvait beaucoup (la belle affaire, et alors ?), oui le parking souterrain s’est sans doute rempli très (très) vite une fois le seuil de la rampe d’accès passé par le niveau de crue et probablement qu’un simple coup d’œil sur la quantité d’eau devant la rampe aurait suffit à être dissuasif.
                    Mais peut être qu’ils avaient l’habitude de sortir leurs véhicules lors de grosses pluies, peut être ont-ils estimés avoir le temps et quelque chose les a retardé, peut-être qu’une rupture d’un embâcle a provoqué une brutale et rapide montée d’eau submergeant le seuil, etc …

                    Quoi qu’il en soit, je ne trouve pas correct de taxer ces personnes de bêtise alors que tant de choses ont pu arriver, dont nous ignorons tout (et surtout, je me garderais bien d’affirmer pouvoir estimer précisément et à l’avance les risques précis de toute situation un peu exceptionnelle).

                    Cela dit, cela n’a guère d’importance, et je vous rejoins sur le fait qu’agir sous l’effet de l’émotion est la dernière chose à faire, notamment pour les crétins qui nous gouvernent (et malheureusement aussi la seule qu’ils connaissent … Taubira qui parle de faire une loi pour éviter la sorite anticipée des détenus … j’ai faillit me faire pipi dessus tellement j’ai rigolé !)

            2. Black Mamba

              Personnellement, je se suis incapable d’avoir la moindre empathie, c’est comme ça , je n’y arrive pas … J’ai des larmes parfois pour des dessins animés mais cela ne va guère plus loin ….

                1. Black Mamba

                  C’est pour « Le Tombeau des lucioles » est un film d’animation japonais de Isao Takahata que j’ai le plus versé des larmes 😥

                  1. Calgon

                    tiens, ma femme l’a vue, et elle m’a dit qu’il était trop beau, mais que la fin était horrible …
                    va falloir que j’y jette un œil (avec une boite de mouchoir … parce que depuis que j’ai des gosses, moi aussi je chiale parfois devant les dessins animés … saleté de mômes !)

            3. gameover

              Ce qui est surtout embêtant, c’est qu’ils étaient agés et ont déjà eu le temps de se reproduire 😀
              Sinon, d’accord avec Caton, pas d’apitoiement inutile, chacun fait ses choix. Qu’ils n’aient pas été capables d’apprécier le risque : quand on se sait pas, on va pas (c’est ce que j’ai répondu à une personne qui n’avait ni carte, ni gps et qui me demandait son chemin pour aller à 50km de là).
              C’est ce type de personnes d’ailleurs qui met souvent en danger les sauveteurs le gain sera pour eux, la perte pour tous.

              1. Black Mamba

                Il y a quelques années lorsqu’on était dans le Sud de la France , entre Noël et le Nouvel an, il y a eu une forte tempête, on travaillait , les conditions météorologiques ne nous permettaient pas de prendre la route, nous avons averti nos enfants qui étaient en bas âge de notre absence, de ne pas s’inquiéter et surtout ne pas sortir .
                Nous avons attendu jusqu’au lendemain que la tempête se calme, on avait bien fait . d’autres personnes qui ont cru bon de faire la route pour rejoindre leur enfants, ils ont trouvé la mort …

    2. gameover

      J’en profite pour dire que :
      – la garantie catastrophe naturelle pour les véhicules ne fonctionne pas si vous êtes assuré seulement au tiers.
      – cette garantie n’est pas une option comme le vol, bris de glace etc. Elle est juste financée par un %age pris sur toutes les assurances dommage.
      – c’est un fonds d’état qui encaisse ces cotisations et règle les dommages. Il n’y a pas de soucis à se faire, d’année en année ce fonds fait des bénéfices bien gras, paie grassement ses employés, son conseil d’administration et distribue de juteux dividendes… à l’état.
      – c’est donc l’état qui décrète l’état de catastrophe naturelle et son périmètre (juge et partie)
      – le recours d’une société d’assurance privée pour participer à la gestion de ce risque a été rejeté par le conseil d’état (ou CCass ? problème de RAM)
      – l’état n’a donc aucun intérêt à ce que des travaux soient faits pour éviter des catastrophes. Si les décaissements devenaient supérieurs aux encaissements, il suffirait d’augmenter les cotisations.
      Conclusion : l’état s’en fout

    3. Deres

      Les inondations limités de parking sont une phénomène assez courant surtout dans le sud. Ils pensaient probablement que c’était comme la dernière fois qu’il l’ont vécu, c’est à dire un phénomène relativement lent ne remplissant pas le parking complètement. Ils ne pensaient donc pas, en toute bonne foi, risquer leur vie, juste éviter que l’intérieur de leur voiture soit mouillé. C’est un peu facile de juger sans connaitre le contexte.

    4. Harold Glitch

      Les 17 morts vont recevoir, dans environ 5 ans, un recommandé de la Direction Générale des Finances Publiques Services Produits Divers notifiant une Saisie à Tiers Détenteur avec pour toute information :
      – créance titre 009 087 098 487598 0003214

      C’est ça la France !

    1. gameover

      C’est une nouvelle figure de freestyle appelée boumbadaboum : normalement le pilote remonte les roues avant réception au sol.

  11. Malancourt

    Hier matin sur radio classique G DURAND recevait Ch ESTROSI au sujet des inondations dans sa région.

    Ch ESTROSI affirme que c’était la première fois qu’on avait de telles précipitations.

    Le journaleux lui a tout de même demandé si ces inondations n’étaient pas dues à un mélange de dérèglement climatique et de bétonnage, réponse :  » le bétonnage s’est fait dans les années 50 à 80, à cette époque c’est l’état qui attribuait les permis de construire », c’est pas moi c’est les autres.

      1. Nathalie

        @Theo31 : Chacun ses priorités… Les caméras ça se voit et ça fait genre « je vous ai compris ». Empêcher de construire ça faire couiner le BTP et les administrés qui veulent leur part de rêve en zone inondable.

  12. dede

    « Internet qui polluerait autant que le trafic aérien »

    Decidement, ils nous etonneront toujours. Ce qui est cool, c’est qu’on va pouvoir prendre l’avion et garder bonne conscience…

  13. Tremendo

    Les gens qui ont construit ou acheté en toute connaissance de cause en sont pour leurs frais, c’est leur responsabilité. Le problème c’est que bien des zones affectées n’étaient pas déclarées comme inondables jusqu’à ce qu’il soit trop tard et que des habitations soient construites, on peut donc blâmer les pouvoir publics pour leur incompétence en matière d’aménagement du territoire. Maintenant, on peut toujours reprocher la betonnisation mais la Côte -d’Azur entre Nice et Cannes est une métropole et attire des habitants, donc au lieu de pester face à une betonnisation qui n’a rien à voir avec ce qu’il se fait en région parisienne soit dit en passant et est plus étalée (la grande majorité des gens ont une maison, les HLM y sont plus rares), il faut s’y adapter. Ce n’est pas en restreignant les zones constructibles pour parer à un événement une fois tous les 50 ans que l’on y arrivera. S’y adapter ça signifie aménager les cours d’eau et permettre des évacuations à la hauteur. Un boulot que les administrations publiques ne font plus.

    1. gameover

      Ce n’est pas tous les 50 ans, c’est tous les ans et même 2 fois par an l’an dernier à Biot-Antibes (avril et novembre).

      Pour leur frais ? Non, c’est les autres qui paient, vous, moi pour l’inconscience de certains, comme d’hab en fait.

      1. Tremendo

        De cette ampleur, c’est 3 depuis 58.
        Tous les ans oui il y a des tempêtes, mais généralement elles occasionnent des dégâts sur les promenades maritimes à cause des vagues.
        Pour leur inconscience, il ne me semble pas que nous payons nous mais leurs assurances.

        1. gameover

          Voir épisode méditerranéen sur wiki.
          Tous les ans il y a des inondations. On en parle juste quand il y a des morts. MDR pour les promenades maritimes.
          Dans le cas présent l’orage s’est simplement immobilisé.

          1. gameover

            Le problème c’est que vous comptez en nombre de morts.
            Nul doute que si des épisodes précédents se reproduisaient on aurait 10 fois plus de morts à cause de l’urbanisation d’une part mais des défauts de cette urbanisation.
            Si vous parlez en record de pluie en mm d’eau et que vous ne prenez pas en compte la surface, il faudrait tenir compte des trombes d’eau : 2000mm en 1 heure localisé sur un supermarché quand j’étais gosse mais 0mm dans la maison de mes parents à 3 km de là.

  14. hop hup

    Claude Bartolone visé par une enquête préliminaire
    Le parquet de Bobigny a ordonné une enquête préliminaire sur de possibles détournements de fonds publics révèle ce matin Le Monde.

    Claude Bartolone, actuel président de l’Assemblée nationale, aurait favorisé l’embauche, en 2012, d’un élu de Pantin, pour obtenir son siège au conseil général de Seine-Saint-Denis annonce le journal. (…)

    voila une épisode judiciaire qui va surement épicé la campagne électorale de bartolone

    1. Tribuliste

      Il va dire que c’était un détournement constructif, que si aujourd’hui la france va mieux grâce à son travail c’est qu’un jour il a su investir dans sa carrière.

      Allez hop, au broyeur!

      1. René-Pierre Samary

        Au broyeur ? Energie gaspillée. Les étrons, direction fosse d’aisance, recyclage naturel, la nature, comme le père de Guitry, a toujours raison. Elle finit toujours par éliminer les néfastes. Le problème, c’est : quand ?

    2. Calvin

      1 seul emploi fictif ???
      Ils ne savent pas compter !
      Claude B. lui-même étant élu à rien foutre, il bénéficie d’un emploi fictif grassement rémunéré : le sien.

      1. Peste et coryza

        Nuance, Il n’a pas rien foutu : il a passé le concours de l’ENA (très dur), qui lui donne le droit (après la scolarité payée) de ne rien foutre.

  15. hop hup

    PissForEquality : les féministes tombent dans le panneau d’une fausse campagne

    Des féministes ont posté sur Twitter des photos de leurs pantalons où elles avaient uriné, en signe de « soutien aux victimes de viol ».

    Les féministes de Twitter ont cru une fausse campagne, lancée sur 4chan, qui encourageaient les femmes à poster des photos d’elles-mêmes en train d’uriner dans leur pantalon, au nom de l’égalité, avec le hashtag #PissForEgality [Pisser pour l’égalité].

    « Et si on incitait les idiots de Tumblr à pisser/chier dans leur pantalon, au nom de l »Egalité’ ? », a écrit un utilisateur de 4chan le 2 octobre.

    En moins de 24 heures, de nombreuses féministes sur Twitter ont affiché des images de leurs pantalons tachés et salis afin de montrer leur soutien aux « victimes de viol » qui avaient déféqué ou uriné tout en étant agressés (une autre idée d’un utilisateur de 4chan).

    un joli panneau qui démontre la connerie des feministes

  16. Tribuliste

    A titre d’exemple, le contournement de Montpellier par doublement de l’A9 (btp powa au passage) ainsi que la ligne grande vitesse tgv (btp powa²) , non contents de balafrer le paysage jusqu’ici peu urbanisé (oui il en restait) viennent ajouter des digues hautes de plusieurs mètres à des endroits jusqu’ici innondables. Lors de forts épisodes pluvieux, l’eau empruntait ces corridors pour s’écouler vers les étangs et la mer. Bien entendu rien n’a été prévu en dehors des axes existants de circulation et les cours d’eau.
    Je vous laisse imaginer le tableau quand la mise en charge s’effectuera et que la furie rencontrera ces résistances : personne ne sera responsable. La fréquence de ces épisodes climatiques rafraichissants(…)étant courte, nous serons bientôt fixés.

    Nous sommes en 2015, et vivre dans un pays du 1/3 monde est parfois contrariant.

  17. Tremendo

    Voilà, ce n’est pas le fait de construire des infrastructures en soi qui doit être pénalisé, c’est la façon dont elles sont aménagées.
    S’il avait fallu empêcher les constructions dans certaines zones chaque fois que des risques se présentaient, nous n’aurions pas eu toutes ces grandes villes installées autour de rivières ou de fleuves, à commencer par Paris. Au lieu de pleurnicher on a procédé à des aménagements autour des cours d’eau et on les a entretenu et surveillés. Choses que font les pouvoirs publics très mal désormais on peut s’en rendre compte.
    Pourquoi blâmer l’urbanisation? Si les gens veulent absolument aller vivre sur la Côte-d’Azur autant que cela c’est bien qu’il y a des raisons. Je connais bien cette région, elle est attractive, il y a une qualité de vie, etc…Donc adaptons-nous à cette donne.
    Quant à la polémique sur le réchauffement climatique elle ne m’intéresse pas, on assiste ici à un problème de manque d’entretien des cours d’eau et des canalisations, c’est tout.

    1. Scarlet Pimpernel

      « S’il avait fallu empêcher les constructions dans certaines zones chaque fois que des risques se présentaient, nous n’aurions pas eu toutes ces grandes villes installées autour de rivières ou de fleuves, à commencer par Paris. »

      La Providence divine a fait passer les fleuves près des grandes villes, de la même façon qu’elle fait pousser les pommiers dans les provinces dont les populations aiment le cidre….

      1. Pheldge

        Et très judicieusement, les cochons près des champs de lisier, et des porcheries … Ah, cette Providence providentielle !

    2. sam player

      Rhooo ! Dire qu’il suffirait de mettre dans des pancartes tous les 100 mètres pour interdire aux rivières de sortir de leur lit sous peine d’amende… Bien vu Tremendo. On pensait avoir touché le fond, mais non en fait… il y a pire que le gouvernement.

  18. Nicopoi

    Je relisais un Blake et Mortimer, « Sos Météores ». Celui-ci commençait à Paris, alors que l’Europe subi de graves intempéries. Dans un taxi qui l’emmène, le chauffeur s’ouvre à Mortimer en lui disant qu’à son avis, toutes ces intempéries sont la faute des essais nucléaires. Je suppose que à l’époque de la réalisation de cette bd, on incriminait alors les essais nucléaires de la même manière qu’on le fait aujourd’hui avec le réchauffement climatique pour le moindre épisode climatique hors du commun. Comme on accusait à l’antiquité la colère des dieux.

    Le réchauffement climatique, c’est juste le coupable du moment, parce que c’est toujours pratique d’en avoir un, quoi.

      1. Higgins

        Oui. L’épisode de la canicule à Londres vaut son pesant de cacahouètes (17°c quand même) avec l’enfant qui demande à sa mère en voyant le soleil: « Maman, c’est quoi ça? » . Ce à quoi la mère répond: « C’est le soleil. La dernière fois qu’on l’a vu, tu n’étais pas encore né! ».
        Je cite les dialogues de mémoire.

    1. Higgins

      Si vous habitez sur Paris, vous pouvez refaire le trajet de la poursuite en auto de visu. C’est bluffant de réalisme. Jacobs était un grand.

  19. Dahu

    Ca me fait penser à la catastrophe de Vaison-la-Romaine en 1992. Au term de 6 ans d’enquêtes, les experts se sont finalement rendu compte que les responsables étaient … les barrages en béton qui avaient modifié le cours des eaux. Ben oui quoi, le petite village médiéval aurait tout de même pu prévoir au 16eme siècle qu’un gouvernement moderne allait changer la nature 5 siècles après …

  20. juliusvador

    quand j’ etais dans le sud nimmes montpellier beziers dans des petits villages les anciens et les agriculteurs les rois de la meteo et de la realité du terrain devraient etre consultants pour les mairies, DDE , ect….
    que d exemples entendues ou face à des ingenieurs pretentieux et les oreilles fermées, ils leurs disaient votre route sera inondé si vous passez par la
    la caserne de pompiers aussi pratique pour aider les habitants….

  21. DoS

    Je profite de l’audience d’H pour passer une petite pub (les fins de mois sont difficiles, même à partir du 6):
    Mâle aux jambes courtes, de type eurasien,un poil fou, vend gamètes au litre. Règlement en Bitcoin exclusivement.

    Sinon, je propose de cloner Hollande. Il est tellement parfait que nous devrions virer l’ensemble des ministres et le mettre à leur place. Cela éviterait le flou actuel…..

    1. DoS

      Ah, au fait, c’est de ma faute la tempête. Forcément, il faut bien un responsable !
      Pour se faire « diguer » en ce moment, c’est la totale. Je me demande jusqu’où ça va aller quand même….
      Avant que ça craque, je veux dire. Je sais pas vous, mais moi, je commence à avoir mal à l’anus. Lube ou pas.

      1. sam player

        A propos de lube, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu le fût de 200 litres dans les articles…

  22. pete sans pras

    Nous aussi, on veut s’amuser avec la fonction [rature] dans les commentaires!!
    Et le vélo c’est assez cool quand même (ok: sauf quand il neige)

  23. kekoresin

    La configuration des lieux fait que les crues éclair ont lieu depuis des siècles et se reproduiront pendant les siècles à venir. D’autres régions sont régulièrement lavées à grandes eaux comme dans l’Aude, même en l’absence d’urbanisation sauvage. Le petit ru tranquille peut se transformer en torrent comme en atteste les nombreux poinçons dans les villages, signifiant la hauteur de la montée des eaux. La seule différence est l’installation de crétins toujours plus nombreux qui pignent quand leur permis est refusé et qui se précipitent pour sauver la Fiat Panda au sous sol. En parallèle, les élus « locos » ont été criminellement laxistes (ou intéressés financièrement) au nom du dynamisme de leur petit fief. Mère nature est sans pitié avec les cons, les amnésiques et les arrogants!

    1. sam player

      Etonnant que des gens ne se posent pas de question quand ils voient un petit ruisseau de 10cm d’eau au fond d’une gorge de 10m de profondeur.
      Et comme disait un commentateur le nom des lieux donne souvent beaucoup d’indications sur son historique.

        1. Nathalie

          J’ai entendu un pauvre bougre pleurer devant les micros, je cite :  » je ne comprends pas qu’en 2016 cela soit encore possible. C’est inadmissible !!! »

          My God !

  24. Nathalie

    Cagnes sur Mer : champion toute catégorie du bétonnage à tout va. Chaque mètre carré est construit. C’est affolant et affreusement moche. Il parait que Mr Nègre, le maire, reste terré dans son bureau ces jours derniers…

    1. Harold Glitch

      « C’est affolant et affreusement moche », oui, c’est un bon résumé de la population majoritaire de cet endroit qui est retraitée et/ou âgée de plus de 55 ans. il faudra attendre 20 ans, le morti-boom ou creuvi-boom (la mort du baby-boom) pour libérer des logements et de l’espoir pour l’avenir.

      1. Nathalie

        Avez vous vu le Polygone Riviera ? Une zone de 4 hectares de rétention d’eau naturelle entièrement recouverte de commerces… Le site n’est pas encore ouvert au public qu’ils ont eu 1,50m d’eau dans les parkings sous-terrain et le tunnel d’accès…. Sans compter l’augmentation des inondations en aval…

        https://www.google.fr/search?q=polygone+riviera&espv=2&biw=1366&bih=643&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CD0QsARqFQoTCKKowcarrsgCFcS2GgodVC0Hxw&dpr=1

  25. bob razovski

    le problème, c’est que quand vous demandez à la bande de nazes qui nous gouverne une politique concrète, elle comprend une politique béton !

  26. Kazar

    HS mais extraordinaire !! Deux sénateurs veulent étendre la redevance télé aux foyers…sans télé. Il fallait y penser 🙂 Un Vert et un LR, même pas un PS…
    Dépêche AFP lue sur Boursorama.

      1. Pat

        la justification, c’est : vous possédez forcément un appareil qui permet de recevoir / enregistrer / voir en differé les émissions du service public (BBC). Moi qui viens de reprendre une location vide là-bas, j’ai l’intention de contester cette affirmation. Je n’ai qu’un PC portable, je ne reçois Internet qu’avec une carte SIM limitée à 1GO par mois et je n’ai pas l’intention d’acheter une télé.

        1. Aristarkke

          Fatalement, parmi tous les Grançais qui encombrent Londres, il a bien dû s’en trouver pour se faire embaucher au ministère des finances afin de parfaire leur éducation de créativité fiscale…

        2. Pheldge

          On vous répondra que c’est à vous de prouver que vous ne « profitez pas  » du service public de l’audiovisuel. Or comme il suffit de clique sur un lien pour atteindre un « contenu protégé » …
          En suivant ce raisonnement, tout les voyants et entendants devraient être soumis à la redevance, comme ça le problème serait résolu !

    1. Calvin

      Idée logique : ils doivent savoir que ceux qui n’ont pas la télé ont curieusement plus de revenus que la moyenne.
      Cet impôt n’est pas fait pour la télé mais pour racketter.

  27. LaVitreCassée

    Pour rester (a peu près) dans le sujet du billet, j’ai récemment été fort surpris d’entendre une interview de Philippe Verdier, qui n’est autre que le Chef du service météo de France Télévision, dans laquelle il tenait un discours bougrement intéressant…

    Je pense même acheter son livre (c’est dire…) « climat investigation » dont je copie-colle la présentation:

    « LES DESSOUS D UN SCANDALE PLANÉTAIRE

    Le climat est aujourd hui une guerre, une religion. Tout avis contraire sera éliminé. Quelle voix s élèvera pour rompre le silence pour faire éclater la vérité, avant le sommet de Paris ?

    Il n existe aujourd hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet. Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent. Cette prise d otages constitue un enjeu diplomatique pour la Conférence de Paris. Au plus haut sommet de l État, l échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps, mais la manipulation et le spectacle s amplifient davantage.

    Le GIEC, ultra politisé, se délite sous les scandales et ses méthodes critiquables. La parole scientifique est inaudible. Les Nations Unies plongées dans la corruption pataugent volontairement depuis une génération de pourparlers. Lobbies économiques, associations écologistes, gouvernements et désormais religions tissent des liens dangereux. Les ambassadeurs du climat entretiennent cette crise aussi brûlante qu impalpable.

    La France figure pourtant parmi les pays les moins touchés par le changement climatique. Notre économie et notre société bénéficient aussi des avantages considérables du réchauffement. Le développement des énergies renouvelables menace notre sécurité et ne compensera aucunement l explosion démographique identifiée comme une cause principale du problème.

    Qui osera ouvertement briser ces tabous, sous la pression extrême des dirigeants ? »

    Au vu du discours ambiant sur le climat, on peut souligner que le mec ne manque pas de courage… Il est déjà qualifié de « climato-sceptique » (bientôt « connard » si son livre remporte du succès) par beaucoup !

    1. sam player

      Oui mais il a encore un peu de chemin à faire vu qu’il parle d’explosion démographique… ça ne concerne que peu de pays et non la planète

  28. Harold Glitch

    « L’échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps », si le but c’est encore plus de taxes et de contraintes, alors c’est déjà une réussite !

  29. Calvin

    HS concernant les 70 ans de la SS :
    L’Elysée :
    « Le déficit est passé de 30 Md d’€ en 2010 à 12 Md d’€ en 2015. La dette sociale, qui atteint 150 Md d’€, commence à reculer » #70ansSECU

    Donc un « déficit annuel » fait reculer la dette ???
    Tout ça pour dire que cela augmente un peu moins vite…
    Et aucun média pour se foutre de sa gueule….

    1. René-Pierre Samary

      Les medias ? Ils avalent tout. Deep throat était prémonitoire, quant à une nouvelle génération de journalistes, qui a fleuri sous Mitterrand. En échange d’un tuyau, une pipe. Les patrons de presse en ont-ils embauché, de ces reporter en mini !

    2. theo31

      MST à décidé de contourner la condamnation par la CJUE sur les cotisations indues par les désaffilies et les expatriés en affectant les sous a un fonds pour les vieux. L’état doit 250 millions et c deux milliards annuels qui vont échapper à la pègre.

Les commentaires sont fermés.