Régionales 2015 : Hollande contre le peuple ?

Voilà, les élections régionales, c’est terminé, et il était temps. Les scories de cette foire d’empoigne ridicule vont continuer encore quelques jours, puis seront effacées par les fêtes qui seront, à leur tour, oubliées grâce à l’un ou l’autre événement médiatique, depuis un nouvel attentat jusqu’à l’accident catastrophique en passant par une parole malheureuse de politicien en mal de buzz. Mais avant d’en finir, terminons sur quelques constats…

… En commençant bien sûr par l’abstention. On pourra s’amuser que certains relient sa baisse depuis le premier tour à la romance de la « contre-performance » du FN, sans noter cependant qu’elle est encore élevée (41% quand même) et ce malgré la tension palpable chez les politiciens et les journalistes français et en oubliant que le FN a malgré tout engrangé des voix entre premier et second tour, pour faire un score supérieur à celui du premier tour des présidentielles 2012 (qui était un record), et alors même que la participation à ces dernières était bien supérieure. Autrement dit, l’électeur FN n’est pas fondamentalement plus ou moins mobilisé que les autres.

D’autre part, difficile de passer à côté de l’éléphant dans le salon : finalement, le Front National est bien présent partout, s’agite et montre son tempérament partout où il le peut et… n’arrive que fort mal à concrétiser cette belle moisson de voix.

Oh, certes, on peut et on doit même tempérer en rappelant que les régionales sont des élections à la proportionnelle ce qui veut dire que, malgré tout, les conseils de plusieurs régions auront des élus frontistes (qui, au passage, pourront douillettement cumuler, comme dans d’autres partis, leur mandat avec celui d’une localité ou de l’Assemblée nationale) et cela veut aussi dire que deux régions n’auront aucun élu PS à leur conseil.

Mais ce déficit évident de la représentation FN dans les présidences de régions entraîne malgré tout trois constats.

1. Tous les compromis sont possibles

cambadélis - a gauche les voleurs décident de toutCette élection a, comme les précédentes, montré une fois encore que les deux camps « traditionnels » sont prêts à absolument tous les arrangements, toutes les combines, toutes les bidouilles pour conserver le pouvoir ou en limiter l’accès à l’outsider.

En fait, ces magouilles éhontées prouvent la panique des perdants d’être confrontés à la perte de leur poste, de leurs avantages et de leurs prébendes, et à la terreur de voir leurs petites affaires dans les mains d’un parti qui ne leur fera aucun cadeau. En effet, l’alternance gauche/droite a ceci de moelleux que les deux se côtoient maintenant depuis des lustres et ont appris à se laisser des marges de manœuvre pour éviter de désagréables moments. L’arrivée du FN oblige à tous les doubles-saltos arrière carpés pour éviter qu’ils ne découvrent le pot-aux-roses (ou pot-au-vin, plutôt ?). Car même si on se doute bien que les nouveaux arrivants feront, in fine, la même chose, nettoyer les magouilles des prédécesseurs serait à la fois simple et électoralement juteux…

2. Une réforme territoriale purement politicienne

En outre, cette panique montre en creux que la réforme territoriale a été menée dans un but exclusivement politique, et construite du seul point de vue de François Hollande, et pas du tout ni dans l’intérêt des Français, ni même dans l’intérêt des barons de gauche dans ces régions (ou de droite, a fortiori), dont l’actuel président n’a absolument rien à faire.

En créant ainsi la peur du Front National, ressassée à l’envi par un Valls qui surjouait la panique, il s’assure en effet une réélection dans un fauteuil en 2017 en écrasant toute la dissidence qui pourrait s’installer. Oh, bien sûr, il pourrait y avoir un candidat vert ou un candidat de l’extrême-gauche. Mais à ce point d’affolement dans les rangs de la gauche au sens large, on comprend qu’il n’y aura plus que des petits arrangements entre eux et tout, absolument tout sera fait pour ne pas revivre comme au premier tour de ces régionales le risque de se prendre une nouvelle douche froide, qui, aux présidentielles, leur serait cette fois fatale.

ps, un parti de convictions

3. Une victoire à la Pyrrhus

Comme je l’ai noté plus haut, le FN concrétise mal, certes, mais avec un nombre de voix qu’aucun des autres grands partis ne peut prétendre rassembler. Si le FN peine tant, c’est seulement parce que les deux autres partis jouent l’obstruction, s’allient dans une coucherie improbable et non parce que, subitement, les électeurs en viendraient à être d’accord avec eux. Autrement dit, encore une fois, les gens n’ont absolument pas voté pour les aigrefins en place ou en passe de ravir la majorité, mais au mieux contre le troisième larron. Même lorsqu’ils s’assemblent dans un improbable galimatias LR+EELV+FG+PS+UDI+MODEM, ils font à peu près jeu égal avec un Front National seul, sans alliés et que tous les médias conspuent.

En définitive, la « victoire » des partis traditionnels est en réalité parfaitement catastrophique à tous les niveaux.

Le Parti Socialiste laisse pas mal de plumes en perdant des douzaines de postes d’élus et les moyens financiers afférents, et deux régions où il ne sera plus présent du tout.

Quand la droite gagne, elle n’y parvient finalement que grâce au désistement de la gauche. C’est une pénible victoire plus honteuse que glorieuse dont elle aura grand tort de se revendiquer.

Et pire que tout, le Front National peut continuer à se poser en victime du « système ». Ne pouvant toujours pas prouver ce qu’il vaut, il peut toujours prétendre à la virginité et à l’efficacité que ses petites réussites locales (très limitées) ne permettent absolument pas d’étayer. Autrement dit, cette élection, non contente d’avoir montré l’inanité des positions de la droite et de la gauche, continue à assoir progressivement la légitimité du FN, et à le poser comme réelle opposition (la droite ne pouvant même plus prétendre à ce titre).

Enfin, Hollande joue ici un jeu très dangereux, non pas directement contre la droite ou le Front National, et même pas contre son propre parti, mais bien contre les électeurs eux-mêmes. Pour le moment, bien joué, François, tout se déroule comme vous voulez. Mais au retour de bâton, qui arrivera inévitablement, ne venez pas vous plaindre, vous ne ferez pleurer personne.

tout va bien se passer

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires286

  1. Aristarkke

    Mouais. La Socialie rosâtre ou bleuâtre continue de bien se porter puisqu’elle rafle tout. Notez que la rosâtre qu’ on attendait éventuellement laminée au vu des résultats palpables de sa gestion, saive finalement une bonne partie de ses meubles… CPETF.

    1. Deres

      Que voulez vous, un scrutin de liste avec possibilité de triangulaire juste après magouille des régions. Que le PS qui vient de faire le découpage et bénéficie de multiples satellites s’en tire bien n’est pas une surprise. La Bretagne n’avait pas été touché par exemple et le sud-ouest socialiste regroupé entre régions de gauche. Le pire a juste été évité avec un victoire de Bartoleone …

      On voit bien que les politiques ont réussi à créer une démocratie sans démocratie … Le premier parti de France est incapable de gagner une élection. Le parti au pouvoir malgré un vote sanction sans appel gagne presque 50% des régions … On se dirige lentement mais surement vers un système proche du parti unique. Quand Flamby sera réélu triomphalement au deuxième tour en 2017, ce sera la fin de la république française. La question est de savoir si il mettra ensuite fin à la limite de deux mandats ou laissera la place à un dauphin.

      1. albundy17

        « On se dirige lentement mais surement vers un système proche du parti unique. »

        Dans les faits, c’est déjà le cas

      2. Aristarkke

        Le premier parti de Grance ne peut gagner une élection tant qu’il ne dépasse pas à lui seul les 50% ou ne bénéficie pas de voix extérieures en appoint qui feraient une sorte de dissidence.
        On voit également que deux partis qui, officiellement, se combattent, s’entendent en fait comme larrons en foire pour rester seuls dans l’arène. Nous avons donc, à défaut (temporaire pour encore combien de temps ???) d’un parti unique, une diarchie qui entend bien rester au sommet coûte que coûte.

        1. albundy17

          C’est que c’est bon les ptits fours gratos et les comptes en banque bien garnis par la princesse.

          Don barto totalement opposé à la publication du patrimoine et sa masure à 2 millions payé avec notre fric n’est qu’une petite partie

          1. Aristarkke

            Évidemment qu’il n’aime pas qu’on étale qu’ un enfant d’ ouvrier immigré italien (sicilien, plus exactement) arrivé sans le sou en 1960, puisse se payer une villa dans les 2 M€ 45 ans après, en n’ayant été qu’un homme politique, métier qui comme chacun sait selon la légende complaisamment colportée par eux même, paie à peine de quoi ne pas mourir de faim et de froid. Tout cela en payant les impôts de la République moins les tchottes ristournes pour dévouement au bien public… Il est exactement dans la même ligne que Jack L. capable de s’offrir une masure de la place des Vosges… Je n’ai rien contre du moment que ce soit de l’ argent normalement et honnêtement gagné, ce dont je ne suis pas le seul à douter…

            1. theo31

              Avec la maison à deux millions qui doit échapper au champ de vision des sans-dent, comme pour tout bon parasite communiste qui se respecte.

        2. sam00

          C’est amusant de voir que l’on retrouve la même analyse dans la profession de fois électorale de Frédéric Bastiat en 1846:

          « […] Entre les hommes qui se disputent les portefeuilles, quelque acharnée que soit la lutte, il y a toujours un pacte tacite, en vertu duquel le vaste appareil gouvernemental doit être laissé intact. « Renversez-moi si vous le pouvez, dit le ministre, je vous renverserai à votre tour; seulement, ayons soin que l’enjeu reste sur le bureau, sous forme d’un budget de quinze cents millions. » Mais le jour où un député, parlant au nom des contribuables et comme contribuable, ayant donné des garanties qu’il ne veut et ne peut pas être autre chose, se lèvera à la Chambre pour dire soit aux ministres en titre, soit aux ministres en expectative: « Messieurs, disputez-vous le pouvoir, je ne cherche qu’à le contenir; disputez-vous la manipulation du budget, je n’aspire qu’à le diminuer; » ah! soyez sûr que ces furieux athlètes, si acharnés en apparence, sauront fort bien s’entendre pour étouffer la voix du mandataire fidèle. Ils le traiteront d’utopiste, de théoricien, de réformateur dangereux, d’homme à idée fixe, sans valeur pratique; ils l’accableront de leur mépris; ils tourneront contre lui la presse vénale. Mais si les contribuables l’abandonnent, tôt ou tard ils apprendront qu’ils se sont abandonnés eux-mêmes. […] »
          http://bastiat.org/fr/pdfe1846.html

          Aristarkke, vous étiez déjà là à l’époque? 😉

            1. Pheldge

              On a scientifiquement daté des poils de ta barbe ( parce que les cheveux, y’a longtemps qu’ils ont disparu ) au mésozoïque !
              Quand il a connu Bastiat, notre papet il était fossilisé depuis belle lurette ! 🙂

              1. Bonsaï

                Scientifiquement, le moment est émouvant, époustouflant même : nous assistons en direct live à la naissance d’une religion. Dont le prophète serait Pheldge, qui vient devant nos yeux ébahis de dater les poils de la Vraie Barbe…

  2. Le Gnôme

    Le seul truc qui intéresse Hollande est de faire un second mandat. Pour l’instant, il faut constater que ça marche au poil, la « droite » étant empêtrée dans des querelles pour savoir qui sera calife à la place du calife. Il y a quelques mois, je ne donnais pas un fifrelin sur des régions encore à gauche, à part le midi rouge. Le PS s’en est bien sorti, je trouve et la seule satisfaction est de voir don Bartolone renvoyé au perchoir.

    1. Hollande et un nouveau mandat, ça se profile. La question à 100 balles, c’est « il va gouverner avec qui, et comment ? » Et là, les choses deviennent amusantes.

      1. Woodi

        Parfaitement d’accord, il aura son deuxième mandat. Et oui, ça sera amusant en terme de bricolage du dimanche. (En revanche, j’espère pouvoir y assister de loin, dans une autre contrée…)

      2. Deres

        Vu que le président est le grand distributeur de gamelle en France, il ne manquera jamais de volontaires … La grande inconnue est de savoir si il arrivera à avoir une majorité à l’Assemblée après un hold up de la présidentielle. Il devra probablement appelé encore une fois à l’union de la gauche au premier tour. Au pire, il démarrera directement peinard en cohabitation, histoire de dissoudre quand les guignols en place se seront décrédibilisés.

      3. Aristarkke

        Il trouvera des gens qui vireront de bord à 180 degrés, s’ il ne leur faut que cela pour participer au pouvoir. Quand Pétain (pour prendre un exemple extrême de changement par rapport à la situation précédente) a pris le pouvoir, il n’a eu aucune peine à trouver des candidats. La fonction publique n’a nullement démissionné en masse, même pour ceux qui avaient des postes exposés à une future vindicte. Et pourtant, la situation nationale et internationale de l’ époque était extrêmement dangereuse à tous points de vue et il y avait, en réfléchissant bien, de forts risques de se trouver rapidement dans la position de collabo puisque tout dépendait de la fortune, bonne ou mauvaise, des armées allemandes. D’ailleurs, à partir de 42/43, certains se sont empressés d’ organiser leur reconversion vers d’ autres chapelles…

        1. barbatruc

          « D’ailleurs, à partir de 42/43, certains se sont empressés d’ organiser leur reconversion vers d’ autres chapelles… »

          Ça me rappelle le CV de François Mitterrand. fonctionnaire chez Pétain, puis résistant de la dernière heure. Un exemple de retournage monumental de veste.

        2. Deres

          C’est un peu facile d’analyser les actes des gens en 1940 maintenant que l’on connait la suite de l’histoire. Par exemple, beaucoup de gens ne voyaient pas que la France serait occupée et sous contrôle car cela n’était pas le cas lors des guerres précédentes.

          1. theo31

            Vichy, c’était en zone libre et les partisans de la collaboration à outrance étaient à Paris.Le grand livre de Simon Epstein est éclairant à ce sujet : les antinazis de la première heure sont devenus les pires collabos et ceux qui auraient naturellement dû se rapprocher de l’envahisseur ont choisi de le combattre.

          2. Aristarkke

            Que ne faut -il pas lire? En 1870, tout le quart nord est de la France a été occupé par l’ Empire Allemand et si cela n’a que peu duré globalement, l’ Alsace Lorraine en a pris pour presque un demi-siècle. On glose beaucoup sur l’épopée de Gambetta et cie mais il ne contrôlait plus grand chose, ce qui n’est que rarement mis en avant…
            En 1914, tous mes grands parents, lillois ou roubaisiens, adolescents ont vécu quatre ans sous administration allemande avec rationnement sévère en nourriture et en charbon, l’ armée d’occupation prenant la part du lion bien évidemment. Comme partout dans la zone envahie par eux. Quant à 39/45, rebelote pour mes parents en fin d’enfance, outre l’occupation conséquente d’un territoire encore plus vaste que les deux fois précédentes et envahi en seulement deux mois… Or, il est vite apparu (des l’automne 40) que Pétain avait entrepris de finasser avec l’ occupant pour en desserrer (à peu près vainement) l’ étreinte et mener son espèce de régénération du pays à sa sauce… Or s’il n’a pas eu beaucoup de succès dans l’amadouement du diable parce que sa cuillère était trop courte, en revanche, Il n’ a pas mal réussi pour le reste de son oeuvre puisque 70 ans après, une foule de ses modifications/créations subsiste et nous pourrit plus ou moins la vie (SS, par exemple…)

          3. Aristarkke

            Je rappelle que le plan d’action teuton de 14 prévoyait une guerre éclair (une nouvelle fois) pour flinguer la puissance française, coincer la perfide Albion dans son île, censément dans le délai estimé laissé par la Russie tsariste supposée avoir une mobilisation lente (entre six à dix semaines). Une fois la Russie liquidée, on reprenait les troupes de l’ Est pour les reporter à l’ Ouest et achever la conquête de la France, le but étant bien de l’ annexer en totalité, y compris son Empire africain qui faisait saliver Guillaume II, frustré que les quelques possessions allemandes locales fassent misère par rapport aux morceaux anglais et français, voire belges… Et dans une étape ultérieure, pourquoi pas absorber la puissance britannique? ( Guillaume II ne se refusait rien en matière de navires de combat qui étaient au niveau de leurs adversaires sans parler des sous marins où il surclassait tout le monde…)

  3. Duff

    j’avais vu passer cette infographie sur le vote ps sur twitter : ça résume tout. La gauche fait semblant de sauver les meubles mais en fait elle est en loques.

  4. honorbrachios

    «Le Parti Socialiste laisse pas mal de plumes en perdant des douzaines de postes d’élus et les moyens financiers afférents, et deux régions où il ne sera plus présent du tout.»
    Pas d’inquiétude pour les Parasites Socialistes, au moins en paca, estrosi a déjà annoncé qu’il allait gouverner avec eux et créer un comité machin pour recaser les autres

  5. Jerome

    Je ne vois pas hélas quel retour de bâton va pouvoir se prendre Francois 1er ! Aux élections anciennes et futures les français ne votent pas POUR quelqu’un mais CONTTRE quelqu’un

    1. Allons, c’est pourtant assez évident : s’il apparaît relativement simple pour Hollande de conserver le pouvoir pour un nouveau quinquennat, comment peut-il espérer gouverner avec une belle majorité de gauche ?

      1. albundy17

        « comment peut-il espérer gouverner »

        Je me demande s’il n’en a rien à battre, après tout il n’a toujours pas gouverné quoi que ce soit a part les remise de décorations et les obseques

      2. Juju

        La question peut aussi être « en 2017, aura t il besoin d’une majorité? » 😉

        La on est dans une période de repos, on va bientôt reprendre dans la descente d’escalier la COP21 est passée!

      3. Juju

        Je complète pour éviter tout mal-entendu…
        Une élection régional et le matraquage de la presse anti-FN ne change pas:
        -le risque terroriste et la politique extérieur de la France
        -la politique intérieur(taxation arrangement, politique social)
        -migrant
        -économie en berne

        Donc il y a une bonne dose de facteur qui risque d’influer sur la situation post électoral en 2017, et il est sûr qu’on vivra de drôle de chose d’ici là.

        1. albundy17

          Je disais à mes gosses hier soir (j’étais assez furieux de tout ce rose) que l’on pouvait s’attendre à un nouvel attentat avant les présidentielles.

          Quand on pense que nous sommes en vigipirate, état d’urgence et perquise à la stasi et qu’un guignol braque 1 million à 50 m de l’élysée…

  6. Higgins

    Je partage ce constat. Le champ politique français est ce matin un champ de ruine où surnage miraculeusement et malheureusement Normal 1er. La position de ce dernier est évidemment très relative mais par rapport à ses adversaires potentiels, il peut s’estimer chanceux pour les échéances à venir. Je n’en dirai pas autant pour le pays.
    Au passage, je note qu’en Martinique et en Corse, ce sont des listes indépendantistes qui arrivent en tête (à l’issue d’une triangulaire moisie en Corse) ce qui augure mal de l’avenir dans ces contrées.

    1. Deres

      Il est logique qu’avec un tel président luttant à fond contre tout ce qui clive dans le pays, les indépendantistes soient au plus haut …

    2. Calvin

      En ce qui concerne la Corse, nous nous trouvons dans un cas spécial.
      Les vainqueurs sont ceux qui refusent le bipartisme qui n’est que l’affrontement de deux clans, tout en barrant le FN.
      C’est le seul résultat positif (à l’exception de l’IDF) d’hier.
      Je ne crois pas à l’indépendance de la Corse à moyen terme, mais il ne faut pas oublier que la Région Corse possède plus de prérogatives que les régions métropolitaines.
      Ce vote est le résultat d’une sanction qui peut s’exprimer autrement que par le recours aux extrémistes. Virage que n’a pas pris, malheureusement, la région Grand Est (Alsace Champagne Ardennes Lorraine).

      1. lxy

        On en reparlera. Comptez sur les nationalistes, bien qu’ils ne représentent que 37% des voix pour appliquer un programme nationaliste à 150% où les opposants et républicains n’auront que leurs yeux pour pleurer. On aura droit à une petite rééditiopn en vraie grandeur de la situation en Allemagne ou le parti nazi qui était loin d’être majoritaire a appliqué tout de suite une politique nazie, sans complexe ni hésitation.
        Les nationalistes corses ont été imbibés d’une idéologie totalitaire selon laquelle, rien ne peut et ne doit résister à leur Cause, considérée comme supérieure à toute autre considération.

        1. Peste et coryza

          C’est normal, ce sont des nationalistes corses. Ils ont toujours détesté la France, mais adorent toucher leur part de pognon.

          J’aimerai que les nationalistes de mon « pays » (la Savoie) aient autant de puissance que leurs équivalents corses.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_savoisienne
          La savoisienne s’est faite achetée Par Mitterand…

  7. gameover

    Existe-t-il sur le Net une carte avec les résultats suivant les anciennes régions svp ? Juste par curiosité pour voir si l’extension des régions était une façon de sauver les meubles en diluant les électorats.

    1. Lorelei

      @Gameover 9h24
      On ne verrait pas grand-chose: la carte des élections précédentes était entièrement rose, à l’exception de l’Alsace.

      1. Pheldge

        Je pense que ça serait plus parlant avec une carte du résultat des départementales, qui fut celui qu’on connait pour le PS …

        1. albundy17

          Ce n’est pas parlant en 20110 tout était rose. Il y a l’obs qui a fait la compa : tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/14182-regionales-comparez-resultats-dernieres-elections-r.html

          1. albundy17

            Par contre ma région poitou charente aurait basculé à droite.

            mais maintenant que l’on planche sur le nouveau nom et que certains préconisent APOIL…

              1. albundy17

                L’immonde, belle référence.

                SO n’a pas la même carte: sudouest.fr/2015/12/13/regionales-2015-la-carte-de-tous-les-resultats-2216158-6125.php

                Gobage : 20/20
                Fainéantise : 25/20

                1. bibi

                  En même temps c’est la carte du 7 décembre
                  Il vous a sans doute échappé qu’ente le 7 décembre et aujourd’hui il y a eu un second tour.
                  Résultat dans les départements de la Région Poitou-Charentes.
                  Charente : Roussette : 41.17% Chamelle : 34.61% Colombin : 24.22%
                  Charente-Maritime : Roussette : 38.18% Chamelle : 36.39% Colombin : 25.43%
                  Deux-Sèvres : Roussette : 42.50% Chamelle : 36.82% Colombin : 20.68%
                  Vienne : Roussette : 42.26% Chamelle : 34.86% Colombin : 22.87%

                  Capacité à lire un document : 0/20

    2. bibi

      Il n’ y a rien de comparable entre les deux dernières régionales à cause de la présence du FN au second tour dans toutes les régions.
      Le PS ne sauve des régions (à l’exception de la Bretagne) que grâce à la présence du FN qui est son meilleur allié.
      Mais si vous voulez voir le résultat des régionales avec l’ancien découpage vous avec article dans Le Monde ou l’on voit que cela ne change pas grand chose la Bourgogne aurait été à droite et la Haute-Normandie à gauche, par contre le FN est majoritaire en Languedoc-Roussillon (aurait-il avec l’ancien découpage remporté la Région on ne le saura jamais).
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/12/14/regionales-dans-une-france-a-22-regions-le-fn-aurait-conquis-le-languedoc-roussillon_4831201_4355770.html

      1. gameover

        Il y en a par départements (la carte du Figaro) et certains département sont passés Front National soit dans le cadre de triangulaires, soit complètement comme le Vaucluse (54-55%)

  8. malicorne

    J’ai écouté avec attention M. Estrosi. Ses déclarations entre les deux tours ont été pour le moins explicites . Il ne vendra pas la Maison de la Méditerranée à Marseille. Il s’est empressé de bramer qu’il ne demandera aucun audit sur la situation financière de la région PACA, enfin, ce matin il a rappelé qu’ils fallait trouver une solution pour que les socialistes participent à la vie locale, même sans élus. Ce n’est pas clair comme message ?
    Le PS a donc remporté de fait 7 régions, avec le Nord et PACA. Mais le grand gagnant est bien le « Système », avec ses métastases (politiques, médias, syndicats, etc..). Dans toute histoire d »amour, il y a un cocu. C’est qui à votre avis ?

          1. Peste et coryza

            Vous êtes méchants…
            Ce résultat électoral est à vomir. Il montre que le pays est peuplé par une majorité de cosaques sociologiques et de bêlant moutons.
            Valls, sur de leur veulerie, continuera de les traiter/traire comme le faisait son illustre modèle.
            https://www.youtube.com/watch?v=3_DvThM81fo

            La seule récompense que le maitre accorde à son esclave, c’est un surcroit de servitude.

  9. jeff

    Encore une fois, une parodie de démocratie. Mais que voulez vous, le français est CON et il le revendique ! Hate de me casser l’an prochain pour l’Inde.

  10. Royaumont

    Ces élections ont ceci de particulier qu’elles ne font… que des perdants.
    Le FN s’est fait voler sa victoire par des manœuvres de basse politique assez honteuse, mais, à court terme efficaces. Symboliquement, ne pas remporter de région est une défaite qui masque la réelle percée en nombre de voix et d’élus.
    Le PS, en raclant les fonds de tiroir et en courant après l’extrême gauche a réussi à conserver quelques régions par le grâce de triangulaires hasardeuses. S’allier avec des partis ouvertement marxistes et à ce titre totalitaires décrédibilise encore un peu plus une posture républicaine déjà surjouée.
    L’extrême gauche (écolos inclus) est pour sa part quasiment rayée de la carte et son piteux ralliement au PS détruit leur image d’opposant.
    Les républicains doivent faire avec une victoire moindre qu’espérée, obtenue avec l’appoint du PS dans 3 régions et des reports FN en IdF pour cause de tout sauf Bartolone.
    Le peuple français, enfin, qui se retrouve avec une représentation régionale qui ne correspond pas à grand-chose, une classe politique de plus en plus sourde et aveugle et totalement refermée sur elle-même.
    Ce triste spectacle est symptomatique d’un régime en bout de course qui ne se préoccupe plus que de sa survie.

    1. Gerldam

      Je constate qu’il y a quand même eu 40% de franciliens pour voterr pour ce pourri de chez pourri de Bartolone. Comment voulez-vous redresser le pays avec une telle bande de cons?

      1. Deres

        Il manque encore juste 10% de clients et les socialistes sont certains de l’emporter … Avec la nouvelle loi SRU à 25% de HLM couplé au blocage des loyers pour le secteur privé, cela fera beaucoup de gens qui voteront à gauche juste par intérêt de peur de modification de ces lois …

    2. bibi

      Non le FN ne c’est pas fait voler la victoire, les candidats qualifiés ont parfaitement le droit de se retirer ou de se maintenir pour le second tour (à toutes les élections y compris la présidentielle).

      Oui la gauche minoritaire au second tour dans toutes les régions à l’exception de la Bretagne conserve des régions grâce à son allié qu’est le FN, les ralliements aux PS de la part de l’extrême gauche sont tellement monnaie courante que cela ne décrédibilisent pas plus les deux camps qu’à chaque élection (par la faute d’une droite non anti-communiste).

      Tant que la droite refusera d’assumer d’être de droite une fois au pouvoir (cf Sarko et Chirac les keynésiens incapable de rétablir l’état de droit) elle restera toujours sous l’emprise idéologique de la gauche et devra toujours s’excuser de ne pas être de gauche d’ou son impossibilité à profiter du rejet massif de la gauche lors des scrutins intermédiaires.

      Le peuple français se retrouve avec une représentation régionale parfaitement conforme à ce qu’il est aveugle sourd refermée sur lui même car votant pour des partis assénant que l’ennemi est extérieur alors que l’ennemi de la France c’est l’état qui dépense plus de la moitié de la richesse nationale pour des résultats plus que médiocre.

      1. gameover

        « …s’excuser de ne pas être de gauche d’ou son impossibilité à profiter du rejet massif de la gauche… »
        +1

  11. Alzheimer

    Le FN flirte avec les 50%. Or le scrutin majoritaire amplifie la victoire du gagnant. Si Marine Le Pen remporte la présidentielle en 2017 avec 50,1% des voix, l’effet de bascule peut donner brutalement au FN une majorité à l’assemblée. Comme en 1981.

    1. Higgins

      Assez illusoire et de mon point de vue improbable. Le FN a remporté hier un succès relatif mais il ne représente que 15% du corps électoral. Un peu court pour gagner la présidentielle, scrutin où les électeurs ne maitrisent pas beaucoup le panel des présidentiels acceptables.

      1. Royaumont

        Tu as raison à ce jour. Cependant, rien ne dit que l’ascension électorale du FN va s’arrêter.
        En effet, entre une année 2016 qui pourrait être compliquée économiquement et pour la sécurité publique, des partis sans ligne clair avec un discours toujours démenti par la réalité, pas de véritable opposition en dehors de lui, le FN peut espérer des jours meilleurs.

  12. douar

    Un point positif quand même.
    Nicolas sarkozy sort très affaibli en interne et est très contesté. Il se pourrait en tenir compte et ne pas se représenter.
    Les primaires aux LR pourraient devenir intéressantes: certains prétendants ayant quelques velléités libérales. Le discours de Fillon hier, était assez clair dans ce sens. Bien sûr, ce n’est pas über libéral, mais c’est mieux que rien.Nous sommes en France, quand même.

    1. Aristarkke

      En bla bla, Fillon apparaît gentiment libéral, au moins relativement par rapport à la masse ambiante. Le problème est qu’il se dégonfle dès qu’il doit passer à une application pratique…

        1. Pheldge

          Finalement on est d’accord : même si vous le détestez cordialement, Sarkozy reste la moins pire des options réalistes pour éliminer Flamby en 2017 …

          1. bibi

            La seule option réaliste pour la droite de battre Hollande en 2017 est un candidat qui n’a pas déjà échoué dans l’exercice du pouvoir donc exit les Sarkozy Juppé ou Fillon qui ont tous étaient des lâches au pouvoirs.

            La droite doit définitivement en finir avec l’ère des socialauds honteux!

          2. albundy17

            haaa, tu l’aimes toujours autant, ton sarkophage, hein. Si tu veux éliminer hollande, il n’y a qu’une possibilité, voter le crane d’oeuf PS en peau de fesse

            1. Pheldge

              C’est surtout une question de réalisme: il n’y a que les 3 prétendants connus qui aient une visibilité nationale. ce n’est pas en 10 mois qu’on forge un candidat ! c’est trop tard pour Lemaire , Bertrand ,Wauquier, et ne parlons pas des rigolotes NKM et Morano, les idiotes de service … Leur score à la primare LR déterminera la taille de leur futur maroquin ( Morano préfèrera peut-être un Marocain … ), rien de plus.

              1. bibi

                Sauf que pour la présidentielle qui s’annonce il n’ y a pas besoin de visibilité nationale puisque le candidat élu se retrouvera au 2nd tour face à Marxine.

                Donc il y a largement le temps à droite pour qu’un candidat autre que les loosers Juppé Sarko ou Fillon n’émerge, remporte la primaire et se retrouve devant Hollande le soir du premier tour en faisant une campagne de rupture d’avec le socialisme et en tournant définitivement le dos à 40 ans de politique keynésienne qui a échoué.

                1. Peste et coryza

                  Quels candidats ?
                  Lemaire est l’antifrance par excellence. Bertrand, une Morano au masculin. Wauquier se prend les pieds dans ses dents tellement elles rayent le parquet.

                  Mis à part quelques vieux de la vieille, il n’y a rien à l’UMP.

                  1. bibi

                    Je croyais que c’était le rôle de la primaire que de choisir le candidat à la présidentielle, mais si les sympathisants de droite sont capables de choisir un ex président dont le bilan se résume à plus de dépenses, plus d’impôts plus de dettes plus de chômage ou un ex premier ministre dont le bilan est plus de dépenses, plus d’impôts plus de dettes plus de chômage condamné pour prise illégale d’intérêt, ils auront bien mérité d’en reprendre pour 5 ans de Hollande en 2017.

                2. Deres

                  Face aux nombre de clients en France, se les mettre à dos sera purement suicidaire. Les socialistes surferait alors justement sur la « défense des avantages sociaux ». Il faut se rappeler les listes de promesses des candidats socialistes avec justement une ou plusieurs promesses pour chaque groupe de client qui compte, histoire de ratisser large. Même le FN se garde bien de se mettre à dos les gens ainsi et au contraire promet d’en créer de nouveaux. Ses victimes sont vagues pour ne choquer que peu de monde …

              2. Bonsaï

                Dommage que la droite n’ait depuis longtemps plus de personnalité féminine de l’envergure d’une Marie-France Garaud à présenter. Fondatrice de l’Institut International de Géopolitique en 1982, ses analyse politiques et ses interviews en général sont toujours délectables, tant par le langage que par l’expérience politique….

                1. MCA

                  @Bonsaï – 14 décembre 2015, 14 h 11 min

                  Tout à fait d’accord, cette femme est un cristal d’intelligence.
                  Hélas, elle a passé l’âge de concourir pour un mandat. Ceci n’empêche pas d’écouter ses développements politiques avec grand intérêt, surtout quand elle parle de l’Europe et de ses origines.

                2. Malancourt

                  J’ai fait la même réflexion il y a quelque temps à des collègues, les plus jeunes bien sûr ne connaissaient pas.

                  Que ce soit chez les femmes ou chez les hommes, il n’y a plus de personnage politique de cette envergure.

                  Maintenant on a le choix, mais dans la médiocrité.

                  En écrivant cela je me demande si je ne deviens pas un vieux con : c’était mieux avant.

              3. Pheldge

                Je vous lis, et je répète (non Albundy, il n’y a pas d’erreur de typo 🙂 ) « finalement on est d’accord : même si vous le détestez cordialement, Sarkozy reste la moins pire des options réalistes pour éliminer Flamby en 2017 … »

                1. albundy17

                  entre harakiri (kiri kiri) et l’ouverture des veines, mon coeur balance.

                  Sinon tu peux aussi mettre crane d’ampoule copete, même lui traine moins de casseroles.

                  Ceux que je croise de tendance a droite, à l’évocation de sarko ça fait 2 tilts dans la tête: referendum 2005 et OTAN, ils l’aime autant que bayroute

  13. Villon 89

    Belle démonstration pour le FN de l’existence de l’UMPS ! En attendant, Hollande et Sarkozy, dont personne ne doute qu’ils seront les candidats « naturels » du PS et de LR à la présidentielle, peuvent rêver d’une élection plébiscite à la Chirac.
    Un seul problème : ils sont certainement les deux hommes politiques les plus détestés de ces dernières années.Le spectre du FN, repoussé aujourd’hui ,reviendra bien plus fort en 2017. En attendant, la gestion des affaires courantes peut continuer : Bartolone est confirmé à la présidence de l’Assemblée dès ce matin et Le Drian peut cumuler en toute quiétude…

  14. Bonsaï

    Ce système électoral est devenu trop complexe pour être démocratique. On voit bien que c’est maintenant une pure création technocratique, un jeu d’échecs sophistiqué pour énarques. Le peuple français n’a plus rien à faire là-dedans et intuitivement, il le sait.
    D’un autre côté, il est dommage que les français aient laissé passer l’occasion de tester sur une petite échelle ce parti tiers, encore vierge de toute compromission gouvernementale. Car lors des présidentielles ils se donneront sans doute l’alibi de la gravité de l’enjeu pour se détourner encore une fois du FN.

    1. Deres

      Les français ont rien fait du tout … Avec les triangulaires, le FN perd en étant le parti avec le meilleur scores sans rassemblement, c’est tout. C’est un système fait justement pour évincer les outsiders et les petits partis, tout en favorisant les partis capable d’accueillir des satellites avec des magouilles politiciennes.

    2. gameover

      Ouais c’est vrai qu’on n’a pas encore testé les bombes atomiques actuelles, on pourrait essayer. Si ça tombe on a plein de préjugés 😀

      1. albundy17

        On a sans doute des préjugés sur l’arme atomique, après tout les expériences grandeur nature au japon n’ont pas laissé de no mans land et ils n’y a toujours pas de geisha à trois seins.

        Mais petit à petit, on voit que l’option n’est plus écartée comme avant, et dans le cadre de la cop21, quelques mégatonnes au palais bourbon permettrait de reconstruire une ville écolobisous. (choisir un jour ou ça discute des primes)

          1. albundy17

            Je pensais faire d’une pierre 2 coups, paris ne contient que des gens du bien et la tour Eiffel est a l’image du pays, un squelette

  15. Nathalie

    Depuis le début de son mandat je constate une chose : François Hollande a une chance de cocu… Et tout semble, pour l’instant, tourner à son avantage malgré une kyrielle de bourdes énormissimes. C’en serait presque comique si la situation ne prêtait à pleurer.

  16. yoananda

    Quand Hollande a été élu je me suis demandé s’il finirait son mandat (pour causes exogènes). J’ai sous-estimé la veulerie des « veaux », et la volonté de survie de la classe magouillante.

    Maintenant, je rejoint votre analyse : Hollande va sûrement être ré-élu.
    Le FN sert à diviser la droite, et à serrer la coude à gauche. Sarkozy n’a plus aucun crédit. D’autant qu’il reste le joker du vote étranger.

    De toute manière, le pays n’est plus réformable, et Valls l’a suggéré à sa manière : on va vers la guerre civile, que le FN passe … ou pas (ça il s’est gardé de le dire).

    Donc, ça nous amène en 2022.

    7 années pendant la technostructure européenne refusera de mourir et cadenassera la vie économie et politique.
    L’Islam et l’immigration vont continuer leur travail de sape.
    La peuple continuera de grogner, mais devrait aussi continuer à se diriger vers les abattoirs habituels.

    Conclusion : s’il se passe quelque chose qui brise cette belle mécanique, ce sera une cause exogène. Ce n’est pas le choix qui manque. Quel que soit ce choc, le pays n’est pas du tout prêt. On peut basculer à tout moment en mode Syrien ou Grec.

    1. Deres

      Sérieusement pour le vote étranger, c’était justement le sens de l’appel de Bartolone entre les deux tours. Il rappelait aux intéressé qu’ils sont censés voter massivement pour la gauche suivant la stratégie de Terra Nova. Ils sont quasiment devenus le parti de l’étranger …

  17. Popeye

    Vu dans un tweet hier : Le vainqueur des régionales est Hollande trônant dans un champ de ruines.

    Pas totalement faux de mon point de vue.

  18. Alecton

    Il ne gouvernera rien, ne fera rien non plus (ce en quoi il excelle), et se posera en victime d’une méchante cohabitation trop injuste (ainsi que d’une méchante austérité) à laquelle il conviendra de mettre fin en instaurant une sixième république centralisant le régalien et le législatif sous une même signature ; et la boucle sera bouclée…

  19. Laurent

    La cadavre bouge encore…
    Quel plaisir de voir le FN perdre. Et quelle tristesse de voir toujours les mêmes agiter les mêmes peurs et récolter les mêmes honneurs…

  20. PELX

    Il y a les abstentionnistes, mais il ne faut pas oublier les non- inscrits sur les listes électorales qui doivent augmenter sensiblement le parti des premiers nommés.

  21. cherea

    Je lis partout que Hollande aura un deuxième mandat, nous sommes à 18 mois des présidentielles…on verra bien mais rien n’est écrit et je pense que EELV aura un candidat comme le front de gauche et peut-être une surprise sur la droite de Hollande, Baylet pourrait se présenter lui qui n’a pas eu la Défense comme il le veut depuis des mois et des mois.

    En fait, les électeurs décillent les yeux, il est évident que de plus en plus de personnes comprennent que dans un jeu à 3, il faut être l’un des deux, LR & PS ( qu’on peut aussi appeler LHERPÈS. LRPS) arrivent à maintenir leurs positions mais vraiment en utilisant le ban et l’arrière-ban de leurs réserves, les partis politiques traditionnels comme PS & LR arrivent à maintenir leurs positions en sacrifiant leurs élus dans le Nord et dans le PACA, mais bon c’est comme l’armée française, il n’y a plus de réserves.

    Fondamentalement, au-delà des positions économiques d’extrème gauche du FN, qui à mon avis n’est que du barouf, qu’est-ce qui empêche une grande alliance FN+LR? Y a t il plus convergence entre un LR de Estrosi et un FN de Marion MLP ou entre un LR de Estrosi et le guignol du PS en PACA? évidemment LR + FN, fondu sous un même parti remporterait toutes les régions ou presque et tous les pouvoirs sans difficulté. Bien sûr, la famille Le Pen fait barrage puisqu’ils veulent les postes…

    En gros, programme économique de LR + programme sociétal (identitaire) du FN gagnerait tout en France. Économique et social à LR, Régalien au FN. Qu’est-ce qui empêche cela?

    1. Deres

      Le but de Flamby, c’est des primaires de la gauche au lieu d’une primaire du PS. cela lui permettrait à la fois de tenir sa promesse de faire une primaire et d’être certain de rassembler au premier tout une grande partie de la gauche. Il sera prêt à faire les concessions secrète qu’il faut pour arriver à ce résultat. Quand à la droite, s’allier au FN serait un régal pour la gauche qui se déchaînerait dans les médias amis. Et comme le gouvernement a la main libre sur le judiciaire, bon courage au vainqueur des primaires de la droite. Des affaires vont ressortir en masse si nécessaire. Les rumeurs de financement lybien de la campagne de 2007 à une semaine des élections de 2012 par exemple, cela n’a choqué personne à l’époque. Le mécanisme est donc rodé. Juppé et Fillon doivent avoir des fiches très détaillé dans le cabinet noir de l’Elysée. Et de tels fiches pourrait bien persuader d’autres gauchistes de se ranger sagement derrière le capitaine de pédalo …

      1. Higgins

        « Juppé et Fillon doivent avoir des fiches très détaillé dans le cabinet noir de l’Elysée ». L’inverse est vrai. Pas d’inquiétude sur ce point. On n’accède pas à ces postes en restant naïf.

    2. Duff

      C’était l’analyse de Buisson. Comme Sarkozy veut maladivement plaire à tous le monde il a trahi son camp. C’est seulement maintenant qu’il se sépare de l’autre cruche de NKM, ça arrive trop tard.

      1. Deres

        Il déteste tout le monde dans son camp. Il veut juste se débarrasser de NKM car elle vient de le défier en public en reniant sa stratégie de façon répété. Pour un leader il est intolérable d’être contredit par ses inférieurs devant des témoins. C’est la base de l’autorité de ne pas permettre ce genre de débordement. Ne pas les sanctionner revient à les laisser se multiplier. Et NKM est bien idiote car défier son patron est une stratégie suicidaire … La trahison doit toujours se faire discrètement.

        1. Duff

          Cette cruche le fait parce qu’elle croit vraiment qu’elle va peser les quelques % à la primaire qui peuvent lui assurer Matignon. Il suffit juste de piger la vision carriéristes de ces gens là pour anticiper tous leurs faits et gestes.

        2. Deres

          D’ailleurs, j’ai lu qu’entre Sarkozy et Lemaire, cela crie très fort, mais toujours en privé et cela ne fait donc pas de vague.

    1. albundy17

      Il ne faut pas en parler tout de suite, la loi de bail in ne sera effective qu’en 2016. Au portugal aussi, il y en a qui n’ont plus que leur yeux

        1. albundy17

          Le gars en question n’aurait peut être pas dû placer ses 100.000 dans des obligs avec ces rendements. Le plus drôle ça va plutôt être les assurances vie qui ne rapportent rien et qui vont aussi se faire rincer alors que tout le monde se jette dans ce « placement »

  22. Nyamba

    Après ces élections déprimantes au possible (même quand on les suit de très loin, on sent comme un malaise général – c’est bizarre, non ?), je n’ai qu’une chose à dire : je suis contente d’être allée me faire pendre ailleurs. Sur les réseaux sociaux et les appeaux à clic, la joie malsaine des bien-pensants est palpable, et se manifeste concrètement par des insultes à l’encontre des électeurs FN, soit une personne sur trois environ (plus ou moins des brouettes suivant les régions). Bref, les grands démocrates sont de sortie.
    Plus qu’un an à tirer avant la prochaine apocalypse électorale. Ca promet.

    1. Royaumont

      Et ce ne sont que des élection régionales à enjeu limité…
      La prochaine fois, cela risque d’être beaucoup plus violent.

      1. MadeInCH

        De Suisse, je remplace « violent » par « intéressant ».
        Je dirais « amusant » si ce n’était « désolant ».

  23. Aristarkke

    Excellence, votre dernier paragraphe rend trop d’honneur à Peak de la Faribole.
    Pour se faire rééelire, il n’a plus aucun autre choix que de magouiller à donf par lois électorales complaisantes et arrangements douteux ayant pour but de coaguler ses adversaires internes dans un vote de soutien, même apparenté à la corde qui soutient le pendu.

    Et cela, magouiller, il sait faire.

    Il n’a aucun résultat probant à son actif sauf d’avoir augmenté les prélèvements tous azimuts et sur tous (ce que même les déciles inférieurs dans l’échelle des revenus par ménage) constatent forcément dans la vie de tous les jours, perte que l’état providence ne compense plus que par des belles paroles (je ne compte pas les déclarations de guerre comme des résultats probants)
    Sous la IVme république, il aurait été un cador à la Chambre, n’en doutons pas un seul instant…
    Quant au pays, il peut crouler si cela doit lui permettre de surnager à son poste.

    1. Deres

      De toute façon, je rappelle que les impôts/cotisations/réglementations abusives ne frappent par leur première cible mais le premier agent économique de la chaîne qui ne peut pas reporter le prix sur un autre agent économique. Donc les hausses d’impôts et les cotisations patronales se propagent souvent par influence dans l’augmentation du coût de la vie qui est beaucoup, plus difficile à encaisser par les français modestes. La hausse du chômage est aussi un effet indirect des hausses d’impôt qui frappe majoritairement les français les moins qualifiés donc les plus pauvres.

  24. papy

    Les socialos ne s’en sortent pas si mal finalement …
    L’enseignement de ce scrutin, c’est qu’un attentat, c’est mieux 3 semaines avant l’élection que 2 mois avant !

  25. Kazar

    Toujours là, dégouté mais pas (trop) surpris. Mais après tout, ce sont les électeurs qui ont choisi, tant pis pour nous. H16 a juste oublié de préciser que nous avions aussi contre nous le MEDEF et la CGT, les syndicats en général, les zartistes, la presse subventionnée, le CRIF, les Francs-maçons, et je dois en oublier.
    Après ça, dire que le FN n’est pas rassembleur, c’est vraiment de la mauvaise foi 🙂

    1. Royaumont

      La progression en terme d’élus reste malgré tout importante.
      De plus, il est d’usage de confier la présidence de la commission des finances (c’est vrai à l’AN, peut-être aussi dans les régions…) au premier groupe de l’opposition.
      Si les usages sont respectés, ce dont on ne peut douter avec les modèles d’esprit républicains qui nous gouvernent (!), vous allez être au fauteuil d’orchestre pour voir qui est arrosé…

  26. Kazar

    Cela dit, j’ai quelques motifs de me réjouir, le FN seul contre tous gagne 800.000 électeurs entre les deux tours, nous avons donc bien des réserves.
    Le PS et les LR viennent de démontrer définitivement l’existence de l’UMPS ou LRPS, comme on veut, et comme ils ne vont rien changer, trop contents d’être restés en place, nous allons continuer à grimper.
    Bartolone est battu, ouf !!!
    Le PS va perdre un max de pognon et il disparaît dans deux grandes régions, une bonne chose de faite.
    A suivre donc.

    1. Tribuliste

      @Kazar : « Le PS va perdre un max de pognon et il disparaît dans deux grandes régions, une bonne chose de faite »
      Non le PS ne perd pas de pognon il en gagne moins ; en cas de besoin il sait comment en « trouver ».

        1. Tribuliste

          En effet, et pour illustrer le propos j’ai parcouru une BD nommée « Red Skin », où l’héroïne est un agent soviétique infiltré dont la mission (en gros) revient à influencer le quidam ricain en usant de violence pour lui faire préférer « bob marley à John wayne (anti cocos) ». Le propos est parfois fort sensé avec le briefing de son supérieur avant son départ d’URSS :
          « Ta priorité en arrivant sera de trouver un job. Dans ce pays c’est suspect de ne pas avoir de boulot ».

    2. Deres

      Le fromage des régionales est minuscule par rapport au fromage de la présidentielle. C’est un sacrifice calculé pour les socialistes. Le gouvernement va se charger de bien vite reclasser tout ce petit monde. Les zolis articles du monde sur les conseillers régionaux et leurs cabinets à Pôle Emploi, c’est pour le folklore et faire pleurer dans les chaumières. Tout ceux qui compte vont bien vite trouvé un petit nid douillet.

  27. papy

    Autre enseignement de ce scrutin, c’est la remarquable constance bretonne … sa merde de poule, son lisier de porc, ses algues en décomposition, ses bonnets rouges, ses socialistes et son ministre de la guerre ! J’allais oublier ses autoroutes gratuites … C’est décidé, je boycotte la bretagne !

      1. Duff

        Il ne les a pas viré mais a refusé de fusionner avec eux (je veux bien de leurs voix quand même). Nuance. Ceci dit parmi les socialistes, c’est un des moins mauvais. Parmi les bonnets rouges il y avait beaucoup de gens de gauche, c’était très encadré voilà pourquoi ça n’a pas pété plus fort..

        1. Juju

          « c’est un des moins mauvais » mais c’est quand même un escroc, je rajoute donc que c’est un des moins mauvais escrocs du gouvernement qui camoufle à peu prés bien le désastre qu’est devenue l’armée française.

        2. Deres

          « c’est un des moins mauvais ». Tu parles … Il a diminué les effectifs sans aucune hésitation en faisant un coup de rabot uniforme correspondant à la commande de Flamby. Aucune recherche de productivité, juste 10% en moins sur les avions, le navires, les véhicules, etc. Parce que ce sont les ordres du capitaine de pédalo qui a besoin des tous pour ses clients. Et Pour mieux les ré-augmenter légèrement suite à la catastrophe. Et sa vraie spécialité, c’est VRP dans les pays du Golfe, ceux là même qui finance le terrorisme chez nous indirectement …

          1. floriska

            Mais sans les Pays du Golf que ferait notre classe politique. La droite se pâme devant le Quatar et la gauche se pâme devant les saoudiens. Chacun sa babouche …..!!

          2. Peste et coryza

            Le Drain est populaire grâce à sa bonne bouille et son air sémillant… alors que c’est une engeance notoire, au bilan hollandesque.

            Bref, le Drain prend les bretons pour des cons, et ça marche. Pourquoi est-ce qu’il se priverait ?

          3. Higgins

            Certes oui mais il passe plutôt bien au sein des armées. Bon, sur le terrain, c’est misère et compagnie. Combien de temps cela tiendra-t-il, là est la question.

            1. Deres

              Il doit juste brosser les généraux dans le sens du poil … Le reste des biffins suivent les ordres et ne sont là que pour quelques années de toute façon.

                1. Deres

                  C’est juste du marketing … Il a réussi juste à leur vendre que 10% de diminution du budget c’était une grande victoire par rapport aux 20% de prévu par ses collègues. Youpi ! Rappelez vous les fausses rumeurs de désarmement du CDG et d’abandon de la force de frappe nucléaire ! Il joue juste le rôle du gentil flic, mais cela ne veut pas dire qu’il veut réellement du bien aux armées. C’est une arnaque très classique avec un syndrome de Stockholm associé. Et comme le nombre d’officier ne diminue pas, la hiérarchie est contente …

        3. theo31

          « c’était très encadré voilà pourquoi ça n’a pas pété plus fort »

          Les bonnets rouges comme ceux qui pestent contre le RSI/MSA ne veulent surtout rien changer au système : ils demandent juste un sursis et des aménagements de la part de leurs bourreaux. Les bonnets rouges ne sont pas anti-impôts, ils veulent juste que les autres les paient à leur place.

          1. barbatruc

            Concernant la MSA les bonnets rouges sont en effet contre la désaffiliation à la Reichmann , partisans de la TVA sociale à la Sarko, conservant le système mutualiste.

            Ils sont contre les gens qui gèrent le système, mais à fond pour le système qui les tue à petit feu. Une belle bande d’idiots. Ils espèrent juste maintenant que ça soit la collectivité qui prenne en charge leurs cotisations sociales, et comme Le Drian est l’ homme qui murmure dans l’oreille du chef, on comprend mieux pourquoi ils ont voté pour lui. La fidélité ça paie.
            Hollande se souviendra du vote Breton lors des prochaines crises du porc, vous pouvez en être sûrs !

            1. Deres

              Tu parles, derrière les apparences, le marché du porc en France est en train de s’effondrer encore plus vite face aux offres allemandes. En fixant administrativement les prix du porc français, ils ont créé deux marchés parallèles. Donc en apparence, le prix se maintient mais en réalité, les venets s’effondrent au cours officiel.

              1. barbatruc

                Quelle idée « alacon » cette fixation administrative du prix !

                Ça n’a JAMAIS fonctionné en agricole, ni ailleurs, on pourrait donner des exemples à la pelle ! Le Foll qui était prof en lycée agricole devrait avoir un minimum de culture historique dans la filière qu’il est censé diriger.

    1. floriska

      Oui, Oui surtout ne venez pas ! Ne venez pas manger nos fruits de mer, laissez nous profiter d’une côte préservée du bétonnage, d’une mer qui ne ressemble pas à une poubelle, et d’une pluie fine qui évite le dessèchement de la peau. Et puis surtout, venez pas ronchonner chez nous ! LOL !

        1. floriska

          C’était un post humoristique pour répondre à papy !
          Cela me désole de voir tous ces socialopes prendre le pourvoir exclusif de la bretagne. Les bretons sont apparemment très contents de vivre dans la 2ème la région ou les salaires sont les plus bas (faut croire que les bretons vivent d’aides et de trocs…). Ils n’ont pas compris que la Bretagne a beaucoup d’atouts sur le plan géographique, économique, mais ils s’obstinent à voter coco. Ils comprendront quand l’état n’aura plus les moyens de leur servir la soupe mais c’est pas prêt d’arriver (tant qu’ils pourront avoiner les fonctionnaires).
          Entre les bretons qui quittent la Bretagne pour réussir, créer des entreprises, les retraités bobos qui s’installent et des fonctionnaires qui demandent leur mutation pour travailler dans la grande entreprise socialiste bretonne, et les immigrés avoinés aux allocs (si si il y a des immigrés et de plus en plus) eh bien, nous ne sommes pas sortis de l’auberge.
          La Bretagne pour moi, c’est juste pour revoir ma famille, point barre. Mes parents sont littéralement écœurés.

          1. Deres

            C’est juste l’absence de grande ville qui fait la victoire socialiste à base de clientélisme local forcené. Rennes et ses alentours sont à droite.

            1. floriska

              Heu désolée , je viens de me pencher sur les résultats autours de Rennes et dans tout le département, il n’y a pas de doute, ils voient tous la vie en rose ! 63 % à rennes pour le Drian et les alentours s’est pareils. j’ai pas fait toutes les villes au alentours mais j’ai trouvé une ’exception qui ne m’étonne pas c’est vitré qui est la ville d’Ille et vilaine la moins atteinte par le chomage. Même Dinard est à gauche alors là, les bras m’en tombent.

              1. Deres

                Oui, tu as raison, la grosse tache des communes à droite au centre de la Bretagne n’est pas centré sur Rennes mais est un peu plus à l’Ouest …

            2. Higgins

              De toute manière, c’est bien là qu’on trouve une côte de granit rose. Il y a donc une certaine logique puisque même les pierres en sont.

            3. Aristarkke

              Nathalie, la guide de Moscou Rennes serait « à droite »???
              L’ inversion des pôles a déjà frappé en Ille et Vilaine ???

    2. Aristarkke

      Ce ne sont justement pas des autoroutes même si elles y ressemblent fort.
      Ce sont des routes à grande circulation (appelées aussi voies expresses) qui sont, petit à petit transformées par la suppression des carrefours classiques (il en reste encore des petits discrets paumés dans la campagne mais qui ne sont plus traversants) en échangeurs autoroutiers pour obtenir (pour moins cher) un ersatz d’autoroutes.
      Tout reste limité à 110 au lieu de 130 pour les vraies.

  28. Tribuliste

    Encore entendu ce week-end : « J’ai toujours voté à gauche et je ne changerai jamais ». Comment voulez-vous qu’une démocratie puisse évoluer avec une majorité de citoyens incapable de se remettre en question? Même au niveau local avec une relation directe avec leurs élus ils acceptent de se faire bananer à coups de grands sourires et tapes amicales ; un peu comme ceux qui se font voler par leur garagiste, râlent et y retournent à chaque fois…
    C’est désespérant mais le constat est sans appel : rien ne changera dans ce pays.

    1. Caton

      Une autre lecture possible, c’est que nous avons là affaire à un électeur lucide, conscient qu’il n’a le choix qu’entre 50 nuances de socialistes et ne rêvant pas de voir soudainement apparaître un candidat libéral…

              1. Deres

                Franchement qui croit qu’il va choir ? A ma connaissance, les socialos ont toujours la majorité à l’Assemblée …

  29. JiJiBé

    Ouf ! Me voilà rassuré ce matin.
    Les valeurs républicaines sont sauvées.
    Enrico Macias ne sera pas obligé de planter son guittoun à Tizi Ouzou.
    La fuite des cerveaux n’aura pas lieu (déjà qu’on avait perdu Ribéry, Benzéma et les autres).
    Et la droiche et la gaude ont parfaitement géré l’épicerie commune.

    En revanche ce qu’on ne parvient pas à démêler de ce salmigondis de carnaval où ils clament tous leur éclatante victoire, c’est lequel a vraiment chu dans l’histoire :

    Parce que :

    « Les gens ne savent plus choir ! Ils savent s’asseoir… mais ils ne savent plus choir ! Ils s’imaginent que choir, c’est déchoir… Choir n’est pas déchoir ! Un homme qui a chu n’est pas déchu… à condition qu’il choie bien !
    Parce que Toumou Ier sait ce que c’est que choir…
    Il est Auguste de « ch »oirée (soirée) dans un « ch »irq…(cirque) sous un chapiteau !
    Il fait ce que l’on appelle des entrées de chute.
    Cela consise à entrer, à se laisser choir et à crier , d’une voix de perroquet :- « Bonsoir, messieurs-dames et vive la France ! »
    On l’appelle le père Choir, cet Auguste, qui choit plus haut… que son rang !
    Et quand vous avez mal chu, on vous le fait savoir :- « Vous avez vu comme il a chu, ma chère ? » ou : – « Il manque de savoir-choir ! »
    Parce que dans le milieu politique, choir, cela s’apprend ! Il y a des cours du choir !
    Ils vous apprennent à choir… en trois « ch »oirs !
    Il y a d’abord avant les élections le pré-choir : C’est l’instant qui précède le moment où l’on choit. Pendant les élections vous avez le choir proprement dit. Alors là, on choit où l’on peut. On n’a pas le choix ! Et enfin, une fois chu, vous avez l’après-choir ! »
    (pompé et inspiré par qui vous savez).

    Me voilà donc rasséréné et comme de toute manière le pédalo va s’échouer…

    1. Lorelei

      Merci de m’avoir rappelé Raymond Devos.
      N’oubliez pas son « appel du percepteur dans la collecte de la TVA ».

  30. Janus

    Ils votent pour conserver leurs avantages : Bobos et fonctionnaires. Ils savent ce qu’ils font en votant à gauche. La fonction publique nationale et territoriale , les associations à 80% créées par la gauche sont la gangrène de la France. Je vous suggère la lecture du livre de BALZAC « Les employés » Vous y verrez que ce n’est pas d’aujourd’hui que les fonctionnaires représentent LE problème de la France. même mode de raisonnement, présents dans toutes les instances décisionnelles ou qu’elles soient (ex ce matin : Bernard SPITZ, haut fonctionnaire rocardien et Pdt de la Fédération Française des Sociétés d’Assurance sans JAMAIS avoir été lui-même un professionnel de l’assurance…) et ne rêvant que de prébendes, de colloques inutiles avec l’argent gratuit et sans AUCUNE compétence économique ou managériale. Bref, comme l’écrit régulièrement h16 : CPEF !

    1. Deres

      La plupart des français touchent des subsides variés et sont de plus en plus englués dans le système socialistes. Ils seront donc de plus en plus poussés au vote à gauche pour défendre leurs intérêts, même si au final tout cela se fait à leur dépend. Par exemple, la loi de blocage des loyers a clairement mis l’Etat encore plus fort entre les locataires et les propriétaires. De nombreux locataires m’ont parlés de leur soucis en cas d’augmentation de loyer car ceux-ci ont brutalement l’impression de se faire avoir alors qu’ils ont acceptés le contrat de location initialement … Un parti proposant la fin de ce blocage attirera contre lui beaucoup de locataires qui craindront une augmentation brutale de leurs loyers.

      1. Caton

        Ça n’est vrai que tant qu’il y a des logements disponibles à peu près décents. Les conséquences du blocage des loyers à partir de 1914 sont encore dans les souvenirs de nos aînés.

        1. Deres

          Ce que je veux dire, c’est que cette loi permet à l’Etat de s’introduire dans des contrats privés déjà existants et qui ne posait pas problème. C’est un moyen de semer la zizanie en se plaçant en arbitre entre des partis privés. C’est un moyen de clivage entre les français créant un moyen d’action vers un groupe de pression (les locataires). Ils auront donc leur promesse aux élections de 2017 pour leur expliquer qu’il faut absolument voter Flamby pour préserver leurs intérêts à court terme, c’est à dire maintenir cette loi ou même l’étendre.

    1. barbatruc

      Ça fait peur ! Aucun risque en France il existe les fameux « amortisseurs sociaux » mis en avant par l’ensemble de notre classe politique.
      Comme une vieille voiture au bout du rouleau , j’ai bien peur que les amortisseurs fuient l’huile de partout.

  31. carpe diem

    Hollande , un nouveau mandat? vous ne pensez pas qu’avec la cote de popularité qu’il a et une médiocrité qui ne peut plus se cacher, le PS ne va pas le virer discrètement ? Il pourrait y avoir une investiture avec Valls en leader aux dents longues… et au final un duel MARINE LE PEN/VALLS?

    1. Royaumont

      Si le spectacle des régionales vous a plu, celui qui s’annonce va vous combler. Il s’agit de savoir qui sera candidat et qui ne le sera pas.
      A gauche, Hollande, Valls et Macron vont devoir s’entre-tuer en toute discrétion, tout en tuant toute velléité d’indépendance des ecolo, de Melanchon, des coco et autres trotskystes. Le FdG et ses avatars ayant été les dindons de la farce, ça ne sera pas si simple.
      En face, c’est pire, on n’a pas assez de doigts pour compter les prétendants. Bref, ça promet de grands moments de n’importe quoi. Pendant ce temps, tout se dégrade sans intéresser nos dirigeants.

  32. URSMAR

    Vos commentaires ne sont pas pertinents. Deux élections se déroulent à la proportionnelle:
    – les européennes (tout le monde s’en fout);
    – les régionales; là on voit la nocivité du système. La IIIe et la IVe le pratiquaient et les gouvernements tombaient tous les trois mois. Autre caricature, Israël, où 13 partis se partagent 120 députés à la proportionnelle intégrale, ce qui oblige à des coalitions improbables qui empêchent tout pourparler avec le Palestiniens.

    Si on rétablissait le seul scrutin efficace, le nominal à deux tours, le FN ne ferait pas meilleure figure car il n’a pas d’allié.
    Il ne lui reste que la recette de ses glorieux aînés, dans l’ordre, Lénine, Mussolini, Hitler, Salazar, Franco, , jusqu’à Kim Il Machin, pour conquérir et conserver le pouvoir.

    PS. Hitler a été élu démocratiquement le 30 janvier 1933 à la proportionnelle.
    A vos souhaits.

    1. Duff

      Le NSDAP a fait moins en 1933 qu’en 1932. C’est cet argument godwin qui sert de prétexte à cette mascarade de 2 tours. L’Allemagne actuelle est toujours sous la proportionnelle avec une barre de 5% et ça n’a pas l’air de si mal se passer.

    2. « Hitler a été élu démocratiquement »
      Non. Faut arrêter avec ce poncif. Il a été nommé, et d’une, et d’autre part, il était chancelier au sein d’une coalition. Et il n’est parvenu au pouvoir qu’en cramant le Reichstag pour accuser les cocos. Bref, on est assez loin du « démocratiquement ». Quant à votre exemple israëlien, il est rigolo mais mettre la difficulté des pourparlers sur le dos des coalitions est comique.

      1. bibi

        Tous les chanceliers de la république de Weimar ont d’abord du être nommé par le président de la république avant de devoir être être confirmé au poste par un vote des parlementaires.
        Hitler a été élu démocratiquement au poste de chancelier car bien que le NSDAP n’avait pas la majorité il a su réunir une coalition pour être confirmer au poste de chancelier.

        1. Hitler a été nommé, pas élu à ce poste. Et il n’est parvenu au pouvoir hors coalition qu’après l’incendie du Reichstag.

          1. Beldchamps

            Et le référendum du 19 août 1934 alors ? Qui a fait de Hitler le chancelier ET le président ? J’aimerais trouver des preuves qu’il était falsifié, et savoir ce qu’en pensaient les Français à l’époque.

            1. Ne mélangeons pas tout. On dit que Hitler a accédé au pouvoir de façon démocratique, la réponse est plus subtile : il a été nommé et grâce à une coalition. Par la suite, une fois les cocos virés grâce à l’incendie du Reichstag, il avait déjà le pouvoir. Le référendum est ensuite passé (1 an et demi plus tard) dans un climat serein et apaisé qui permet de douter du caractère réellement démocratique.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9biscite_du_19_ao%C3%BBt_1934

        2. theo31

          « Hitler a été élu démocratiquement »

          Le NSDAP était en tête aux élections mais seulement avec un tiers des voix.

          En revanche, Allende a été élu « démocratiquement » aussi avec un tiers des voix comme le prévoyait la constitution.

  33. DoS

    « Régionales 2015 : Hollande contre le peuple ? »
    Vraiment ?

    J’ai envie de vomir aujourd’hui. Le rouge se mélange au bleu et devient violet. La France n’est pas une démocratie.
    N’oubliez jamais:

    Rien ne peut sortir du cadre de DIEU.

    Le peuple ? Définir peuple !
    Hollande ? Définir Hollande !
    Contre ? Pour ? On s’en fout.

    CPEF

    Et ça commence à me les briser.

    Le but étant de nous ruiner, puis de nous latter les côtes une fois au sol pour nous montrer QUI est le chef, ICI, bordel ?!

    Mais, finalement, le « peuple » a l’air d’aimer ces conneries. Les vilains petits joueurs (connard de petit peuple de merde).

  34. jeans82

    Hollande, président en 2017 ? Possible
    Il lui reste encore 1 an pour faire un tas de conneries susceptibles de lasser les français. Et le vote républicain qui a donné à Chirac un score de république bananière en 2002 pourrait ne pas fonctionner en fonction du niveau d’énervement de la France d’en bas.
    D’un autre côté, il lui reste aussi encore un an pour acheter les électeurs à coup de pignon gratuit.
    Il peut aussi refondre les départements pour s’assurer un système de vote plus favorable pour les futures élections législatives et lui donner une belle majorité à l’assemblée.

    1. Deres

      Ce n’est pas compliqué pour lui, il suffit de faire des promesses à certains de ses clients sur aller plus loin dans leurs acquis. Soit la droite dit être contre et perd ces clients définitivement, soit elle dit qu’elle les conservera, ce qui par suspicion ne lui fait pas gagner ces clients complètement mais lui fait perdre des voix des autres groupes d’opinions qui sont déjà contre les acquis actuels. Chaque avantage acquis est un gain net pour la gauche sur laquelle la droite ne peut que difficilement revenir. C’est pour cela que la droite adopte progressivement le programme socialiste. En créant de plus en plus de clients, les politiques sont obligés de s’aligner sur leurs volontés et plus sur l’intére^t du pays dans son ensemble.

      Exemple simples : le blocage des loyers, les minimas sociaux, le % de HLM, la fermeture de Fessenheim, la GPA, …

      1. Deres

        La suppression de la première tranche d’IR aussi. La remettre serait purement suicidaire pour un politique …

  35. MCA

    @Higgins – 14 décembre 2015, 9 h 23 min

    Je connais assez bien la Martinique pour y avoir séjourné à 9 reprises. Il y a en effet un parti indépendantiste siégeant à Sainte Anne, mais soyons lucides : donner l’indépendance à cette île c’est lui assurer un avenir haïtien, un roi et des tontons macoutes pour défendre le pouvoir ou comme aux Comores : aujourd’hui c’est la fête car c’est l’indépendance et demain .. on mange quoi?

    Je ne vous dit pas non plus en cas de cyclones et les dégâts associés les conséquences sur leur train de vie sans la métropole pour assurer la casse .

    D’ailleurs ce qui m’a beaucoup amusé c’est le bal de faux culs donné par Sarkozy au sujet de la Guadeloupe cette fois.

    Alors qu’ils étaient en grève générale et ne voulaient pas céder, Sarkozy leur avait demandé « vous voulez votre indépendance? », le piège était tendu..

    Leur réponse m’a beaucoup fait rire : « surtout pas! »

    En résumé ils veulent bien les subsides de la métropole, mais que la métropole ne mette pas son nez dans la façon de les dépenser.

    Par contre, que des découvertes pétrolières soient faites dans leurs eaux (ce qui est tout à fait possible) et là, ils voudront garder le gâteau et revendiqueront à 100% leur indépendance (sans avoir tiré les leçons de la malédiction qui frappe systématiquement les contrées pétrolieres).

    1. Higgins

      Je sais tout cela mais ça ne me semble pas emblématique d’un pays qui se porte bien. Merci cependant pour toutes ces précisions fort intéressantes.

  36. MCA

    @H16

    Quand vous dites : »En outre, cette panique montre en creux que la réforme territoriale a été menée dans un but exclusivement politique, et construite du seul point de vue de François Hollande »

    N’y aurait t’il pas un loup supplémentaire qui est passé sous les écrans radars?

    Pierre Hillard explique fort bien la rôle des eurorégions ( qui sont en gros les landers allemands) directement connectées aux instances européennes et n’ayant plus de comptes à rendre aux autorités étatiques nationales.

    Il se trouve opportunément que les nouvelles régions françaises sont du même calibre territorial que les landers allemands.

    Je pense donc qu’il s’agit, sous couvert de pseudo économies d’échelles, de mettre en œuvre cette marche forcée vers la gouvernance totale européenne de ce que fut la France. Une plante verte à l’Elysée et le pouvoir aux directeurs de régions n’ayant de comptes à rendre qu’aux instances européennes.

    Qu’en pensez vous?

    1. Deres

      Sauf que les régions française ont des pouvoirs très limités et quasiment aucune autonomie financière par rapport à l’Etat. Je me rappelle de chiffres où l’on voit que grosso modo, un quart des effectifs des régions travaillent au siège dans la techno-structure de la collectivité … Et ce sachant qu’ils encadrent les lycées qui sont gourmands en personnels …

    2. Bonsaï

      Vous avez sans doute débusqué le lièvre dont personne ne veut (ou n’ose) parler. C’est incroyable que tout cela ne fasse pas débat en France…

  37. panchovilla

    Il y a un truc dont personne ne parle (surtout pas les journalistes), c’est que les conseillers régionaux sont grands électeurs pour les élections sénatoriales. Les résultats d’hier risquent de modifier la composition du Sénat à la prochaine élection.

    1. bibi

      Non vu qu’au niveau national la droite à fait 40% hier, qu’elle a augmenté de manière conséquente son nombre de conseillers régionaux et que le sénat est déjà a droite.

    2. Royaumont

      95% du corps électoral pour les élections sénatoriales est composé de maires et conseillers municipaux.
      Ça ne change pas grand chose sur ce plan.

  38. lxy

    Comme disait Desproges « Mitterrand est entré dans la résistance en Mai 43, il aurait dû attendre Juin 44, ça aurait été encore plus sûr »

    1. barbatruc

      Sur ARTE ce soir Georges-Marc Benamou, et Attali, confirment que François Mitterrand a cotoyé R.Bousquet jusqu’à sa mort en 1995. Fidèle au Vichystes jusqu’au bout. La Francisque ça crée un lien .

  39. Pere Collateur

    Bon, à titre individuel, je n’ai pas du tout suivi le cirque de ces élèctions, mais en ouvrant le botin télé le dimanche pour voir ce qui passait comme film le soir, j’ai vu sur TF1: « Soirée electorale », suivit du « Diner de cons ».

    Je me suis dit qu’il y en avait peut être un à TF1 qui avait de l’humour ^^ Ou pas.

    1. Popeye

      et j’ai lu sur un tweet que pour ne pas être en reste France 2 avait programmé… »petits meurtres entre amis »!!!

      J’avoue ne pas avoir vérifié la programmation de France 2

  40. Danny

    Précision historique importante destinée à tordre le cou à la légende du commando sauvage de la SA cramant le Reichstag.

    L’auteur unique de l’incendie Reichstag se nommait Marinus van der Lubbe, membre de l’ultragauche conseilliste néerlandaise, dont l’acte isolé fut condamné par une frange de cette mouvance. Van der Lubbe pensait qu’en agissant ainsi il secouerait l’apathie du peuple allemand. On connaît la suite.

    Voici un très court extrait écrit par l’historien allemand Hans Mommsen sur le sujet :

    « La thèse du coupable unique est étayée par l’aveu clair et renouvelé de van der Lubbe, par le résultat de l’enquête judiciaire, par les innombrables contradictions que ne purent résoudre les experts commis par le tribunal, et que le jugement aggrave encore ; enfin, la fascination générale exercée par l’idée d’une action bien organisée des communistes a empêché toute appréciation objective des preuves et, dans une certaine mesure, la liberté de la défense, malgré le souci du tribunal de travailler en toute indépendance. Ainsi s’évanouit elle-même la chimère d’un « commando sauvage de la SA », sans parler de celle d’une prétendue complicité de Göring ou enfin de la supposition aussi douteuse d’un van der Lubbe travaillant pour des commanditaires nationaux-socialistes. »

    L’incendie du Reichstag et ses conséquences politiques. 1964. In Les nationaux-socialistes et la société allemande. MSH Paris 1997.

    1. gameover

      Oui et JFK a été abattu par un tireur unique dont le nom est Lee Harvey Oswald qui est mort prématurément.

      1. Deres

        Même si Lee Harvey Oswald était un tireur unique, les circonstances globales sont quand même très bizarres. Il s’est quand même fait cueillir comme une fleur dans un cinéma (rendez-vous d’exfiltration raté ?) puis proprement exécuté en public.

      2. Higgins

        Jean-Michel Charlier, le grand scénariste belge (Buck Danny, Tanguy et Laverdure, Blueberry, etc,…) avait réalisé il y a une trentaine d’années une série d’enquête pour la TV intitulée « Les dossiers noirs ». Il avait consacré deux numéros à l’assassinat de JFK dont les conclusions n’étaient pas particulièrement en phase avec le rapport officiel (commission Warren). Henri Verneuil s’en était d’ailleurs inspiré pour son excellent film « I comme Icare » où l’on voyait la fameuse expérience de Milgram sur la soumission à l’autorité.
        Si vous avez la possibilité de les visualiser, profitez-en.

    2. Deres

      C’est comme nos attentats. Une bonne utilisation d’un événement non planifié. Les attentats communistes existaient et étaient attendus. Même si ce n’en était pas réellement un , il a été traité comme si. Pareil en France où la décision de l’Etat d’urgence prolongé était de toute évidence déjà prise. Elle n’attendait qu’une bonne occasion. La vraie question est de savoir ce que le gouvernement a déjà prévu comme réaction après le prochain attentat …

      1. Bonsaï

        Encore une exemplification de la bonne vieille sorcellerie, cet art subtil pratiqué depuis la nuit des temps !
        « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur. » (Jean Cocteau)

  41. Deres

    Le gouvernement a décidé de réagir …

    http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/12/14/09005-20151214ARTFIG00190-le-gouvernement-va-prendre-de-nouvelles-mesures-pour-l-emploi.php

    Ils ont déjà prévu 100 000 emplois aidés supplémentaires en 2016. je sens qu’ils vont en rajouter une couche …

    De toute évidence, il est clair pour eux, que c’est le manque de clientélisme qui aboutit à leur désaveu. La seule solution est donc d’acheter le vote de plus de français avec leur propre argent ! En 2017, on aura 6 millions de fonctionnaires, plus de 600 000 emplois aidés, on sera passé à 25% de la population en HLM et plus de 50% de la population aura été sorti de l’impôt sur le revenu. Et l’élection se passera juste après les coups de pouce du SMIC, la prime de Noêl et les augmentations d’allocations de début d’année.

    1. Higgins

      A Paul Employ, ils commencent à avoir un autre vision des choses si on en croit Pierre Jovanovic à propos des hausses à venir du chômage: « Beaucoup de personnes qualifiées et haut placées au sein de Pole Emploi en viennent à la conclusion qu’on veut délibérément que l’agence affiche des mauvais résultats pour la faire disparaître et que la gestion des demandeurs d’emploi passe ainsi totalement dans le privé » (http://www.jovanovic.com/blog.htm)

      1. Deres

        Il y a clairement une stratégie de trucage des chioffres afin de mettre des a-coups dans une hausse très régulière du chômage afin d’avoir suivant les mois des hausses ou des baisses. Cela sème le doute pour les gens qui ne regarde pas les chiffres de près. D’ailleurs dans la plupart des bulletins, ils idsent qu’il y a eu trois ou quatre mois de baisse du chômage depuis l’arrivée de Flamby au manettes sans expliquer leur origine artificielle (bug, changement de calcul, absence de rappel avant radiation, …)

  42. hop hup

    Mélenchon n’a réussi à faire élire que sept candidats dans tout le pays.

    C’est la bérézina. Pour Jean-Luc Mélenchon, ces élections régionales sont un mauvais moment à passer. Le mouvement qu’il a fondé, le Parti de gauche, n’a réussi à faire élire que sept conseillers régionaux. Un en Île-de-France, son lieutenant Eric Coquerel, trois en Auvergne-Rhône-Alpes et trois autres en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Le Parti communiste, qui compose le Front […]

    il risque de devoir fusionner avec un autre parti si il veut pouvoir continuer a faire de la politique

    1. Royaumont

      Les satellites du PS ont été encore plus malmenés que la maison mère, qui a gardé pour elle tout ce qu’elle a pu.
      Les relations risques d’être tendues entre les amis de gauche, dans les mois qui viennent.
      Le PS va devoir renflouer ses filiales, au risque de les voir disparaître, ce qui serait une mauvaise affaire.

      1. Deres

        C’est le but pour les forcer à participer à des primaires de la gauche et ne pas avoir de candidat au premier tour en 2017. le tout payé par des promesses avec l’argent des français bien entendu. Au fait Jean-Vincent Placé a-t-il été élu sur la même liste que le leader des écologistes EELV ?

        1. Deres

          Et oui, c’est le cas !!!!! C’est beau de voir que les ennemis se partagent le même fromage. Donc dasn els faits JVP est au PS puisqu’il était déjà sur leur liste ne position élective au premier tour.

          Au passage, on voit que les écologistes en France, c’est une histoire de famille digne de Beverly Hills. Entre Cosse et Baupin qui sont mariés et JVP qui a été avec Duflot et Sas … Et après ils se défendent d’être une caste ! Ils vivent et se reproduisent entre eux !

  43. DoS

    Pour le titre, l’on pourrait dire:
    L’égo de nos élus est-il plus important que l’avenir de 65 000 000 d’individus ?

    Légitiment, nous pourrions alors nous poser la question:
    Que faudrait-il faire dans ce cas ?

    L’alignement des étoiles semble très mauvais pour 2016.

Les commentaires sont fermés.