L’inquiétante tendance derrière le déplateformage de Soral et Dieudonné

Petites larmes sur les internets interlopes : on apprend par discrète voie de presse qu’Alain Soral vient d’être viré de Youtube sans autre forme de procès.

Le pauvret, malgré plus de 180.000 abonnés à ses logorrhées vidéastes produites ces dix dernières années, n’a pas échappé à la sanction de Youtube et Google, sa maison mère, qui estiment que l’essayiste a de trop nombreuses fois enfreint les règles en vigueur sur la plateforme : voilà que ses abonnés devront se réfugier sur Daimolytion et autres plateformes qui acceptent encore ses productions pour le moment.

Du reste, il rejoint en cela Dieudonné qui a fait, il y a une semaine, les frais de l’actuelle vague d’épuration éthique de la part de plusieurs plateformes internet, depuis Twitter jusqu’à Facebook en passant donc par Youtube ou Instagram et autres.

Sans surprise, beaucoup d’associations mensongèrement présentées comme en faveur des droits de l’Homme, comme la LICRA, se sont réjouies du triste sort de ces phares de la pensée moderne :

Il va de soi qu’en France, personne ne s’étonnera des frétillements de ces associations, massivement subventionnées par le contribuable qu’il soit d’accord ou non avec leurs agendas tortueux et leurs prises de positions délicieusement diaphanes lorsque les victimes ne sont pas de la bonne couleur ou de la bonne religion : pour elles, la lutte pour les droits de l’Homme ne comprend pas celle de la vraie liberté d’expression, qui comprend celle de dire d’immondes âneries. Car ces associations ont, elles, compris exactement les limites de cette liberté d’expression qui ne peut s’entendre que largement corsetée par des lois qu’elles aident amplement à écrire, leur subtile sagesse et leur morale d’airain guidant leurs mains expertes et celles des députains qu’elles cornaquent.

Il va aussi de soi – mais va toujours mieux en le rappelant – que les plateformes en question sont d’autant plus libres de virer ceux qu’elles n’aiment pas que les services d’hébergement qu’elles offrent sont généralement gratuits, que ce sont des entreprises privées et que l’impétrant qui y dépose ses petites vidéos le fait en acquiesçant explicitement aux conditions d’exploitations. Dès lors, à cheval donné, on ne regarde pas les dents et tant pis lorsque le couperet tombe.

De surcroît, il sera difficile de nier que certains des propos tant de Soral que de Dieudonné, éminemment sulfureux, sont actuellement comme du vitriol sur les nombreuses petites plaies de tout ce que la ouin-ouinosphère compte de guerriers de la justice sociale éparpillés sur les réseaux sociaux et systématiquement en lutte contre les méchants, la haine et ces visions du monde qui heurtent leur sensibilité de fleur frêle : leurs petits cris stridents a fini par atteindre Google qui les aura promptement exaucés.

Malheureusement, tout ceci illustre une tendance fort inquiétante qui culmine ces derniers mois, tendance dans laquelle le mouvement Black Lives Matter n’est que la partie émergée et virulente la plus visible et, paradoxalement, pas la moins difficile à canaliser. La partie immergée, elle, est beaucoup plus grande, pernicieuse et aux conséquences beaucoup plus graves.

On observe en effet qu’à côté des mouvements violents prétendument antiracistes et qui tournent objectivement au pillage pur et simple, se développent des phénomènes de meutes dans lesquelles l’individu sera gommé au profit d’une pensée unique, extrêmement simpliste et binaire où celui qui émet des réserves, cherche la nuance, sera immédiatement assimilé à l’ennemi : celui qui rappelle qu’un mouvement de défense des Noirs ne doit pas devenir un mouvement d’oppression des Blancs est immédiatement taxé de raciste ; celui qui rappelle que tous les hommes ne sont pas des violeurs sera taxé de machiste ; celui qui rappelle quelques bases évidentes de la biologie sexuelle se voit taxé de transphobe sans nuance ; etc…

Cette tendance de cliques, de meutes qui s’abattent sur les individus qui émettent des opinions différentes permet ainsi de mobiliser rapidement des troupes pour faire pression auprès des plateformes et d’éjecter ceux qui ont le malheur de penser de travers.

La subtilité des opérations consiste à choisir d’abord les cibles les plus évidentes, ceux dont l’écrasante majorité ne pleurera pas la disparition des canaux les plus visibles. On commence donc par sucrer les voix les plus désagréables et personne ne dit rien parce que, soyons clair, tout ce qui était dit était outrancier, choquant, vilain, etc. Dieudonné et Soral rentrent admirablement bien dans cette confortable catégorie.

Après ces voix infâmes, la vindicte populaire – jamais rassasiée – et les minorités collectivistes – jamais satisfaites – se tournent vers ceux qui ne sont pas infâmes mais suffisamment irritants. Bien évidemment, des protestations seront émises, car, voyez-vous, « le débat est sain » … Même si, à la fin, les irritants seront effectivement tus.

L’étape suivante est évidente, et les mêmes hordes affamées se jetteront sur les opposants seulement vocaux. Ils n’ont pas besoin d’être vraiment irritants, ils ont juste besoin d’être opposés, d’émettre des avis contraires et qu’ils soient vaguement entendus.

C’est plus compliqué pour ceux qui restent calmes, qui sont construits dans leurs argumentations, en ce qu’ils sont plus difficiles à faire tomber dans l’injure, l’expression malheureuse ou le mot de trop, mais, petit-à-petit, les uns après les autres tomberont, eux aussi. En appuyant suffisamment fort sur les bonnes personnes dans les médias, les partis politiques, les réseaux sociaux, on finit toujours par y arriver. Pour rappel, Mila n’a toujours pas retrouvé d’établissement scolaire, et ses harceleurs ne sont toujours pas condamnés…

Et là, les protestations se font de plus en plus discrètes : beaucoup ont compris, à ce moment, qu’un mot malheureux, mal interprété, peut leur couper l’accès. Lorsque le média ou la plateforme représentent une source importante de revenus, la corde est raide et lorsque les meutes s’acharnent aussi sur les employeurs, il n’y a plus guère de marge de manœuvre. Les protestations disparaissent alors complètement, la peur de chacun de se retrouver subitement sans emploi, poursuivi par des hordes de petits kapos sans nuance, aidant grandement à faire passer le message : « taisez-vous, ou sinon… »

L’étape d’après est malheureusement connue puisqu’il s’agira non plus de dénoncer, poursuivre puis « déplateformer » voire faire licencier ceux qui s’opposent, vocalement ou non, mais de faire cela à ceux dont on soupçonne seulement qu’ils pourraient penser s’opposer…

Regardez autour de vous, regardez les lois que nos États passent ou tentent de passer, écoutez les discours tenus par les médias officiels : le doute n’est plus permis et la direction prise fait froid dans le dos.

Oui, par une schadenfreude un peu facile, on peut pouffer du sort de Dieudonné ou de Soral lorsqu’ils se font ainsi virer de plateformes grand public. Malheureusement, ceci masque la tendance de fond qui, elle, s’installe de plus en plus en Occident actuellement qui, à ce train, rejoindra les pratiques chinoises du pire contrôle social qui soit.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires219

    1. jacques boudet

      Chers amis lecteurs, fragrances des massacres passés: les gilets jaunes ou autres contestataires tirés comme des lapins, les autres à poils sur la banquise.
      Suivant l’exemple du Prince de l’Ecologie Pol Pot – plus d’un million de morts sans une molécule carbonée de CO2 – je crée un fond  » bêches, pioches, gourdins et autres contondants  » en location vente dès que besoin.
      Prix de faveurs aux 10.000 premiers souscripteurs, mise à mort Bio sans chimie ou CO2.

  1. Le Gnôme

     » Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. » disait le pasteur Niemöller.

    Toute suppression d’opinion, même insane ou abjecte est un pas vers la dictature.

    1. Husskarl

      Quand la république a censurée les sites nazis d’extrêêême droite, je n’ai rien dit, je n’étais pas nazis.
      Quand ils ont enfermé les gens de bloc identitaire, je n’ai rien dit, je n’étais pas de bloc identitaire.
      Quand ils sont venus chercher les commentateurs de FDS, je n’ai rien dit, je n’étais pas commentateur sur ce site.
      Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

      Youpi, en marche pour la liberté…avec VPN.

      1. Lorelei

        Mouais… NordVpn a retiré ses aides publicitaires à certains Youtubers dont des Associations avaient noté les dérives trop à droite.
        Le retrait a été notifié en ces termes: « nous sommes pour la liberté d’expression, donc nous retirons notre soutien à X »
        En Chine, censurer se dit maintenant « harmoniser »…

    2. Francis Fabre

      Ce qu il faudrait supprimer c est la licra et toutes ces associations juives qui nous casse la démocratie et qui sont une infime minorité des juifs les vrai qui eux même les detestes

      1. BIP59

        Je me demandais combien de commentaires avant de lire le mot « juif » ou « antisémite ». Merci Francis. Mais étais-je stupide, bon sang de bien sûr, moins il y a de « juifs », plus on est « démocrate » !

    3. Orthofanniste

      Juste pour préciser:
      Dans l’édition de novembre 2001 de First Things, Richard John Neuhaus affirme que lorsqu’« on lui a demandé en 1971 quelle était la version correcte de la citation, Niemöller a dit qu’il ne savait plus très bien quand il avait prononcé ces fameuses paroles, mais que si on insiste pour les citer, il préfère une version qui mentionne les « communistes, les syndicalistes, les Juifs » et « moi » ».
      Celle que vous citez est celle utilisée par la Fondation Niemöller… où les juifs ont disparu…
      Mmmmm…. ces allemands, tout de même…

    4. Doubtful

      Sauf que les nazi ne sont jamais venu chercher les nazi, sauf pendant un petit mois après leur incendie du parlement. Les coco ont tous voté Hitler en 34.

      Le reste est pareil..

      Ce pasteur est un donc un con, qui cherche à faire passer Hitler, un Socialiste, pour un type de droite.

      C’est d’au Plus louche que les vrais premières victimes des camps étaient des religieux….

  2. Higgins

    J’ai lu hier que le gouvernement allait réécrire la loi Avia alors que le CSA va mettre en ligne en juillet un « observatoire de la haine » (https:/ /www.ouest-france.fr/high-tech/internet/l-observatoire-de-la-haine-en-ligne-sera-mis-en-place-fin-juillet-annonce-le-csa-6898053?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=rss_to_twitter). La résurgence d’Anastasie ne signifie rien de bon.

    1. MCA

      On connaissait « les deux minutes de la haine ».

      Orwell n’aurait jamais dû écrire 1984, ça commence à les inspirer un peu trop.

  3. Pythagore

    Oui seul l’extrême gauche, vivant d’on ne sait quelles subsides, a le droit d’expression, la haine au nom du bien. La police n’arrive pas à arrêter un black block par contre les gilets jaunes, ils les ramassent à la pelle.

        1. MCA

          Ils ne sont pas habilités à juger les ordres et c’est bien là que se situe le problème.

          De plus, comment pouvoir se réfugier derrière le bien pratique « j’ai obéi aux ordres » si on a le droit voire le devoir de juger de leur bien fondé ainsi que leur légalité?

          1. Cerf d

            Ce n’est pas une question d’habilitation mais de conscience, en tout cas pour le bien fondé.

            Pour ce qui est de la légalité, si l’ordre est effectivement illégal, celui qui y obéit peut être jugé complice.

  4. Higgins

    En plus, les inutiles s’agitent bruyamment : https:/ /www.lepoint.fr/environnement/climat-l-avertissement-du-haut-conseil-au-gouvernement-08-07-2020-2383479_1927.php

  5. P&C

    Les dominants veulent rester dominants. La liberté d’expression a été un instrument utile. Maintenant, il ne l’est plus.

    Il y a également un problème de fond… Au nom du marché (et encore, que va faire le marché là dedans…), nous avons dissous les liens entre les individus, favorisé leur infantilisation, et récré une société impériale avec plein de peuples ayant de lourds passifs historiques. La chose qui faisait tenir le bouzin était le pognon et la croissance. Maintenant que le pognon se tarit, que la croissance est dans les choux… et que nous n’avons rien à proposer comme avenir (notamment à la france périphérique), il ne reste que la coercition.

    1. Doubtful

      Aucun rapport entre le marché et l.immigration de peuplement – a moins de parler du marché électoral ?

      En tous cas les Socialos sont entièrement responsables…

      Quand au marché par def il existe toujours et depuis toujours.

  6. Blondin

    Au delà du fait que cette « extension du domaine de la censure » est inquiétante en soi,elle l’est aussi par la radicalisation qu’elle entraîne.
    Dieudonné est un bon exemple. Il fait un sketch un peu limite sur Israël (sketch consternant par ailleurs), et tout le monde lui tombe dessus. Au lieu de soumettre, il se cabre, et rebelote tout le monde (Premier Ministre compris) lui tombe dessus. Dès lors, il s’enferme dans le complotisme et radicalise encore plus son propos, se rapproche de Le Pen et de Faurisson.
    Et voilà comment un banal « comique » devient une espèce de prédicateur radical. Comme il est intelligent et qu’il a du talent, il est suivi par beaucoup de gamins, qui adhèrent à sa vision paranoïaque du monde. Vision qui est assez peu compatible avec un « vivre ensemble » harmonieux.
    Voilà comment la répression de la liberté d’expression a fabriqué de la radicalité.
    Comme les censeurs n’apprennent rien, ils recommencent avec d’autres. Certains vont rentrer dans le rang, mais ceux qui refuseront rentreront dans la même logique radicale.
    Voilà comment peu à peu, on fracture une société.

    1. Passim

      Il y a de ça. Reste que cette fracture est peut-être voulue. Les hommes qui ont le désir de commander ont toujours su que les forces qui s’opposent à leur volonté ne sont gênantes que parce qu’elles sont organisées. Briser les structures chez l’individu (par la perte des repères), dans le noyau social élémentaire (destruction de la famille), à propos de la connaissance (doute systématique), entre les groupes sociaux et hiérarchiques (suppression des pouvoirs intermédiaires), au niveau des peuples et des nations (dénonciation du sentiment identitaire), est une constante, consciente ou pas, chez ceux qui se placent au-dessus de l’humanité pour la régenter. En brisant les liens, en cassant les armatures sociales, les conducteurs de peuples réduisent l’homme “ondoyant et divers” à l’état de “soupe primitive”, informe et désarmée.

      1. Higgins

        Comme l’a très bien souligné SS Jean-Paul II dans son encyclique « Centesimus annus » lorsqu’il y dénonce la vision erronée de l’individu par le socialisme, à savoir que ce dernier ne serait qu’une simple molécule d’un organisme sociale, ce que nous vivons n’en est que la conséquence logique. Une molécule, on peut la déstructurer, la dissoudre, la combiner avec d’autre molécule, etc,… Les outils d’ingénierie sociale ont beaucoup progressé et ce sont ces outils que des esprits mal-intentionnés et malsains mettent actuellement en oeuvre pour garder ou gagner le pouvoir. A nous d’être encore plus vigilants.
        Je n’apprécie pas Soral ou Dieudonné mais ce n’est pas en les censurant qu’on les fera taire. Le Kandubien porte en lui les germes du Fascismedubien.

        1. Blondin

          Cher Major,
          Dans son excellent Histoire du Fascisme (Perrin), Frédéric Le Moal met en évidence le fait que le socialisme est à l’origine du fascisme.

      2. le passant

        Je suis d’accord.
        Mon analyse est qu’il y a une volonté de délégitimer tout sentiment d’appartenance dans le but d’atomiser chaque individu et ainsi le « neutraliser »

      1. durru

        Tout faux !
        Le complotisme (le vrai, pas celui auquel nous pensons nous, méchants complotistes) c’est toute mise en cause des actes ou des déclarations du Kamp du Bien.

    2. Higgins

      Sur l’excellent blog « Psychothérapeute », notre psy psy préféré a mis en ligne un sketch de Dieudonné sur le cancer. C’est assez drôle et l’homme a indibutablement (la faute est volontaire et est une référence) du talent.

      1. Dr Slump

        Oui, j’avais trouvé ce sketch hilarant, en même temps que d’être d’une causticité ravageuse contre le corps médical. Le geste de la « quenelle » est à l’origine un geste de défi contre le cancer que subissait un de ses fans. Quel gâchis…

  7. Dr Slump

    Billet indispensable, qui manquait contre tout ce tapage hystérique qui sévit dans les médias. Vu comme les choses ont tendance à dégénérer, le blog h16 fait figure de dernier camp retranché résistant à l’envahisseur. Et on y trouve les mêmes personnages: Astérix, Obélix, Assurancetourix, etc, ils y sont tous :mrgreen:

    1. Adresla

      Un jour aussi, ce blog sera « harmonisé » avec la pensée correcte. Et nous autres d’être rééduqués aux vraies normes gentilles et progressistes !

    2. MCA

      D’ailleurs je suggère au Big Boss que dès à présent il nous fournisse une adresse de repli au cas où les propos tenus en ce lieu soient jugés dérangeants par le ministère de la vérité.

      1. Opale

        Tu n’as pas vu s’installer une voiture depuis quelques jours en face de chez toi ? :)) (pas un doblo hein, une vraie voiture avec des vitres teintées)

        1. Aristarkke

          Les planques automobiles se font plutôt avec des utilitaires… Davantage de volume intérieur, commodités et fusion plus aisée dans le paysage.

        1. atmugh

          C’est amusant de lire vos commentaires. Apparemment la plupart des commentateurs se connaissent personnellement ici? Je ferais bien ordralphabetix 😉

          1. Pheldge

            oui, pour certains, mais il y a aussi pas mal de « fantasmes », projetés sur de simples pseudos … par exemple, à mon arrivée sur le Blog, en voyant l’avatar d’Aristarque (comme céti qui s’appelait alors) j’ai imaginé un « noble vieillard à la barbe fleurie ». Son style, son orthographe trahissaient également une instruction d’un autre siècle. Et il a pris avec humour, mes taquineries récurrentes sur son âge. H16 également avec son côté personnage masqué, dont on ne sait pas grand chose a droit de temps en temps, à une allusion à une idylle avec une starlette bimbo de téléréalité … Et il a lui aussi la gentillesse de prendre ça avec l’humour et la légèreté qui conviennent. 😉

        2. Aristarkke

          Celle qui m’appelle Agecanonichou !
          (Jamais baptisée par le tandem des auteurs.):razz:
          Mais je ne lui ferai pas la vaisselle !

  8. Stéphane B

    un exemple de pensée ne rentrant pas dans la ligne actuelle, sans haine, sans violence, avec des faits, mais qui se fait censurer certaines vidéos sur youtube: radio Québec.

    La dernière supprimée concerne celle réalisée avec Bernard Lachance (humoriste québécois, atteint supposé du SIDA, qui ne prend plus de traitements depuis trois ans et qui a créé sidacensure.com)
    Il y a eu d’autres vidéos qui concernaient OMS, Gates, …

  9. Passim

    Pour le principe, et dans l’esprit voltairien, soutien à Soral et à Dieudonné. Demain, patron, ce sera toi qui sera dans le collimateur.

    1. durru

      Tout à fait d’accord.
      C’est une lutte à la vie à la mort que les bienpensants ont enclenché. Dans la droite ligne de l’autre article du patron, sur la radicalité de cette année de tous les possibles, nous sommes là sur la ligne de crête…

  10. hub

    Halle Berry vient de connaître une aventure dans le genre : elle a signé pour un rôle dans un film où elle joue un transgenre. Les associations transgenre lui sont tombé dessus, au motif d’une « appropriation ». Elle a renoncé au film, et a présenté des excuses. Tout, dans cette anecdote de la semaine, est à vomir…
    Au lieu de se réjouir qu’une actrice bankable fasse connaître une cause pour laquelle elles se battent, les associations pratiquent une censure détournée qui mène, comme dans les procès staliniens, à l’aveu de fautes imaginaires et un mea culpa officiel….

    1. P&C

      il faudrait leur rappeler la définition du mot « acteur ».

      Ce n’est que du sectarisme.
      Comme les SJW qui insultent le JDG car il est droite. Qu’ils fassent aussi bien, après on verra.

    2. Opale

      Pourtant elle remplissait déjà deux super critères, au regard du progressisme : femme + noire. Ben c’est plus assez, de nos jours ! La notion d’appropriation va tuer toute créativité, va renverser, à l’instar des statues de nos hommes, tout ce qui est connu et va laisser un sale méchant goût bien amer dans les années qui arrivent.

  11. Ladioss

    Le camp du bien est en pleine radicalisation. C’est le seul moyen pour lui de maintenir son ascendant sur la société vu son bilan calamiteux.

      1. Passim

        Également, d’Arthur Koestler : « Le propre d’une utopie au pouvoir est de se radicaliser au rythme où elle est désavouée par le réel. »

      1. Navigator

        Et la réponse à la montée de ce totalitarisme est donnée par Rand elle-même. C’est celle de sortir du monde. De les laisser se noyer dans leur propres incohérences et inefficacités. Il y a plusieurs méthodes pour arriver à cela. Personnellement, dans « La Grève », mon personnage préféré est Ragnar Danneskjold…

        Il est plus que temps de se demander qui est John Galt.

        1. Passim

          Toutes proportions gardées, j’ai fait le Ragnar pendant 17 ans. Et il ne fut pas question, ensuite, de revenir dans ce pays de merde.

    1. Stéphane B

      Il n’y a qu’à voir le parti démocrate aux USA. Il reprend les termes des antifa et de BLM.
      Vu la mentalité US, pas sûr que ça va l’aider à gagner.

    2. LaVitreCassée

      Macron a fortement contribué à cela. Peu après son élection, il déclarait:

      « Aujourd’hui, le vrai clivage se situe entre progressistes et conservateurs. Je dis : il y a déjà une maison des progressistes et elle s’appelle En marche. »

      Cela sonne comme une sorte de feu vert à l’hystérie quasi « pré-totalitaire » à laquelle on assiste en ce moment…

    3. Doubtful

      Non.

      C’est juste la nouvelle génération qui arrive. Génération éduquée par la gauche des années 90 et qui donc applique ce qu’on lui a enseigné et au passage écrase les anciens « révolutionnaires « ..

      La révolution dévore ses enfants, c’est bien connu.

  12. Reddef

    Du pain et des jeux . L’ infantilisation des masses à conduit à une armée d’ ados trentenaires qui jouent avec l’ état au travers d’ associations . Tant qu’ils mangent leurs Macdo et jouent à la console tout va bien pour eux les plus virulents sont dans les Black-block ce ne sont pas des gilets jaunes donc on ne leur tapent pas dessus

    1. Le Gnôme

      Une réussite de 91.5% au bac avant les oraux de rattrapage ne peut inciter la jeunesse à avoir le goût de l’effort pour conquérir quelque chose. Certes, le réveil sera douloureux à l’issue de la première année de fac, mais ne doutons pas que dans quelques années, les diplômes seront donnés avec autant de facilité et auront autant de valeur que les assignats durant la Révolution. L’erreur est de confondre l’égalité des chances et l’égalitarisme.

      Nous deviendrons un pays du tiers-monde.

      1. Passim

        Tout à fait d’actualité, l’histoire des assignats (qui ont sauvé très provisoirement la France de la banqueroute). Ils étaient gagés sur la vente des biens du clergé, saisis par les révolutionnaires. Sur quoi vont être gagés les billets de monopoly déversés par la BCE ?

          1. Ladioss

            Et nos biens immobiliers. Ça fait quelque temps qu’on n’a plus entendu parler de cette fameuse taxe sur les propriétaires visant à compenser le fait qu’ils ne paient pas de loyers, c’est louche.

  13. Getrax

    C’est quand même la haine anti Macron ou Lrem qui est la plus répandue, j’espère que ce gouvernement va prendre les choses en main avec fermeté rapidement

  14. LaVitreCassée

    Je ne sais pas si un rapprochement est possible avec le sujet du jour, mais ça vaut le détour à mon avis:

    https://actu.fr/grand-est/nancy_54395/une-femme-en-tenue-de-ninja-portant-un-couteau-interpellee-dans-le-tram-de-nancy_34824100.html

    Une femme en voile intégrale se fait interpeller alors qu’elle détenait un couteau….

    « François Pérain, procureur de la République de Nancy, est revenu sur les détails de cette affaire pour Lorraine Actu. D’après lui, la femme ne portait pas un voile intégral mais une tenue de « ninja » qui « n’avait rien à voir avec l’Islam ».

    C’est le genre de truc que l’on pourrait voir dans un épisode de « south parc » et pourtant c’est la réalité…

    1. Opale

      En parlant de South Park, je suis en train de regarder la saison 19, c’est à mourir de rire tellement c’est juste dans la satire. On est en plein dedans…

      1. Dr Slump

        SP n’échappe pas à la censure, et ça ne date pas d’hier.

        lefigaro.fr/vox/culture/south-park-peut-se-moquer-de-tout-le-monde-sauf-de-mahomet-20200625

  15. panchovilla

    je vous conseille la lecture de l' »abécédaire de la bêtise ambiante », de Soral, surtout le chapitre « Algérie » qui se conclut par (je cite de mémoire) : « la seule chance que l’Algérie aurait de s’en sortir serait qu’on y retourne ».

    Et tout est comme ça, jusqu’à la saine critique des héritiers sans talent (« Chiara M… » et « Guillaume D…. »).
    Ce bouquin est un véritable vent de fraîcheur.

    Dans la foulée regardez le sketch « la fin du monde » de Dieudonné…

    juste pour dire que sans adhérer à leurs délires antisémites, on peut quand même leur reconnaître un certain talent dans leurs domaines respectifs.

    1. Passim

      Délires antisémites ? La simple indifférence deviendra bientôt de l’antisémitisme. Il paraît qu’un simple questionnement à propos de la politique d’Israël en est déjà – catalogué comme antisioniste (dont on se demande bien ce que cela peut être).

      1. Pythagore

        Les israeliens juifs eux-mêmes étant 100% d’accord comme un seul homme avec la politique de leur gouvernement …… Si t’es pas pour, t’es forcément contre. Classique du gauchiste.

      2. Pheldge

        Passim, le Moyen Orient, c’est pas exactement Disneyland … Dans un environnement hostile, et c’est un doux euphémisme, Israel représente un oasis de civilisation. et sa politique a longtemps été la politique de survie d’un état en guerre contre ses voisins.

        1. Passim

          Je ne vois pas en quoi l’interminable grignotage serait une politique de survie. Non. De Gaulle avait raison quand il disait qu’il était à craindre « que les Juifs jusqu’alors dispersés, qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles. »
          Comme le dit l’Israélien Uri Avnery : « Quel est le cœur de la paix ? Une frontière. Quand deux pays voisins font la paix, ils fixent avant toute chose la frontière entre eux ». Ce que le mouvement sioniste, explique-t-il, n’a jamais fait.

          1. durru

            C’est quand même amusant ce renversement permanent des réalités…
            Comme si en ’48 c’étaient les Juifs qui avaient refusé les frontières du partage, comme si en ’67 c’étaient toujours les Juifs qui avaient tenté de « jeter les Arabes à la mer », comme si en ’94 (si ma mémoire est bonne) c’étaient encore les Juifs qui avaient refusé les accords de paix.
            Il est vrai cependant que Philou fait une erreur : c’est pas « la politique de survie d’un état en guerre contre ses voisins », mais « la politique d’un Etat contre qui les voisins sont en guerre ». Nuance.

            P.S. De Gaulle était un antisémite feutré, mais acharné. On lui doit la politique pro-Arabe qui nous a valu, entre autres, la situation explosive des banlieues aujourd’hui, construite sur repentance, alliances « stratégiques » et tutti quanti.

                  1. durru

                    C’est exact. Et les frontières dont il était question au départ ont été acceptées de commun accord par tous les « forts ». A partir de là, il n’y a aucune différence par rapport à n’importe quelles autres.

                    1. Husskarl

                      Il manque une partie de la méthode ancienne qui n’est plus acceptée, à savoir l’extermination du faible qui était sur place.

                    2. durru

                      Extermination ? Ah bah non, ce n’est pas du tout la règle. C’est les Babyloniens qui avaient l’habitude de déporter (ou Staline), mais exterminer… Je ne vois pas vraiment d’exemple flagrant (outre le siècle dernier, bien sûr, avec un joli nombre de génocides plus ou moins communément acceptés, mais ça c’est de l’idéologie avant tout).
                      Des discriminations en tout genre, ça oui, ça poussait à l’assimilation (ou a des mouvements hérétiques type Bogomiles ou Cathares). Mais extermination, ça me semble un peu fort. Pas très efficace sur le plan économique non plus, on se prive de ressources.

            1. Pierre 82

              @durru
              Entièrement d’accord. J’en ai un peu marre d’entendre et de lire pis que pendre sur Israël. C’est vrai que ce n’est pas très sympa a priori d’annexer une partie du territoire de ses voisins, mais quand ceux-ci nient systématiquement votre existence, vous tirent dessus en permanence et n’ont qu’une idée fixe: vous massacrer, ou bien vous annexez, ou bien vous disparaissez.
              Je me souviens des accords de Camp David 1, où l’Égypte a finalement conclu une paix séparée avec Israël (qui a quitté le Sinaï, et n’y est plus revenu), et qui tient toujours à peu près.
              Par contre Camp David 2, où Arafat en a profité pour créer un état fantoche avec ses potes, corrompus jusque la moelle qui se sont généreusement servi de l’argent de l’aide internationale… tout ça pour partir en intifada parce qu’Israël refusait de réintégrer les descendants des Palestiniens partis 50 ans plus tôt.
              Il faut bien se rendre compte qu’il est quasi impossible de discuter avec des gens qui veulent juste vous tuer.
              A un moment donné, il faut bien se défendre. Ou accepter de disparaître.
              C’est d’ailleurs pour ça que je n’arrive pas à écouter Soral plus de quelques minutes. Pour lui, le sionisme est la cause ultime et unique de tous les maux de la terre. C’est fatigant.
              Ce n’est bien sûr pas une raison pour l’interdire, cela va sans dire.

            2. André DE CHASTENET

              J’aimerais comprendre comment un sioniste français, de confession juive ou non, peut servir les intérêts de la France sans œuvrer, volontairement ou involontairement, pour Israël ?

              1. S’il sert les intérêts de la France, quel est le problème exactement ? Deux pays qui s’enrichissent à la fois, quelle horreur !
                Et puis à tout prendre, vous préférez que ce soit Israêl qui en bénéficie, ou plutôt l’Arabie Saoudite, le Yemen ou l’Iran ?

              2. Stéphane B

                Et que pensez-vous des africains qui sont aussi français et qui envoient le produit des aides sociales qu’ils perçoivent au pays ?
                Faut arrêter avec l’anti-sionisme à deux balles qui est, je le rappelle, une construction socialiste du 19ème siècle.

    1. paf

      « c’est correct d’etre blanc »
      est un discours haineux.
      « les chromosomes X et Y existent » en est un autre
      « la terre est en bas, le ciel en haut » est insupportable de haine.

      1. p&c

        Ils ont en fait un problème avec la réalité.
        Elle est trop dure et injuste à leurs yeux.

        Et ils n’aiment pas la contradiction, car être contredit, ce n’est jamais agréable. Surtout lorsqu’on est persuadé d’avoir raison… faut se remettre en question réfléchir, et ça c’est dur, ça heurte l’égo.

      2. panchovilla

        JMLP a dit que le ciel est bleu, que l’eau ça mouille et que le feu ça brûle.
        Halte à cette ignoble propagande nazie de l’extrême droite bleuiste mouilliste et brûliste ! vive la différence ! oui, comme il existe des hommes trans il existe de l’eau qui brûle (l’eau bouillante, tiens, na !) et du feu qui euh…enfin bref si JMLP l’a dit, c’est sûrement faux !

  16. Opale

    A part la « ouinouinosphère » qui m’a fait m’étouffer de rire, ce billet est absolument la synthèse de ce qui me déprime grandement en ce moment.
    On s’enfonce tous les jours un peu plus dans la farce et l’absolutisme idéologique, tout le monde rigole (caniveau) ce que dit Trump quotidiennement mais le monde entier sort autant de conneries à la minute et pourtant tout le monde fait le canard… Décourageant.

    J’ai suivi le lynchage de JK Rowling sur Twitter c’est avadabrantesque -spéciale dédi Slump =)
    J’ai aussi découvert à cette occasion ce qu’est une TERF (ce dont elle a hérité comme catalogage, parce que figurez-vous que dans le monde multicolore des snowflakes, chaque comportement, chaque infime modulation est cataloguée et doit être nommée, si si, il faut, sinon on ne sait pas comment réagir et à qui on a affaire) c’est-à-dire une féministe-qui-défend-les-femmes-mais-pas-les-femmes-transgenres-pas-que-pas-vraiment-des-vraies-femmes-et-qui-prosélyte-un-peu-trop.
    Donc grâce à ce catalogage en règle, et avec le progress-code qui va avec, on sait maintenant que, peu importe ses œuvres de charité, peu importe qu’elle reverse des millions à la recherche contre la sclérose en plaques, peu importe qu’elle soit une self-made-woman successful qui peut largement être un exemple, cette pauvre femme est dorénavant une sous-merde qui ne mérite plus qu’on lui donne de l’attention. Ah oui et il faut brûler ses livres, et aussi que tous les transgenres parfaitement tolérants (eux) la menacent (https ://twitter.com/Dataracer117/status/1272737061703790592) histoire de bien faire les choses.

    1. Opale
    2. durru

      J’ai de plus en plus de mal à avoir de la peine pour ce genre de personnage, qui se croit en droit, de par la notoriété acquise sur un filon particulier, de donner des leçons sur n’importe quel sujet, comme elle l’a fait, par exemple, concernant le Brexit. Le retour de bâton était, disons, prévisible…
      Après, il est hors de question d’accepter les méthodes totalitaires qui amènent à son bannissement. Quoique, j’ai un léger doute sur les chances que cela aboutisse vraiment, au-delà du cercle très vocal, mais aussi très minoritaire, de ses détracteurs.

      1. Opale

        C’est plus la méthode du « bûcher instantané » qui me hérisse, et pas tant le fond du sujet, qui est polémique (ni le premier, ni le dernier). En tant que personne publique, elle a largement le droit d’exprimer son avis, (du moins pour l’instant) et d’en subir la controverse, tant qu’elle est civilisée (la controverse). Mais les invectives et les ostracismes des flocons de neige capricieux et pourris gâtés qui ne connaissent pas la contradiction sont insupportables.

        Pour en revenir à Halle berry mentionnée plus haut et son apology face au tollé imaginaire, en voilà encore une qui s’écrase alors que si elle était intelligente, sûre de son métier et sûre d’elle, il lui suffisait de rétorquer que c’est le métier d’acteur qui permet l’appropriation, c’est son essence même. Sans appropriation, Hopkins ne pourrait pas jouer Hannibal Lecter, sans appropriation, Hanks ne pourrait pas jouer F.Gump, sans appropriation, Edward Norton ne pourrait pas jouer un néonazi dans American History X.

        1. Dr Slump

          Ce à quoi il te serait répondu que le métier d’acteur doit être banni, métier de blanc qui s’approprie le rôle et la culture des autres, etc. Ca sert à rien de raisonner avec des fous furieux.
          Leur truc maintenant c’est de « cancel », annuler, supprimer tout ce qui les offense sur les rézosocio. Moi je dis: qu’ils continuent, ils supprimeront avec les réseaux influents, et donc au final ils s’en supprimeront eux-mêmes. Les fous, s’ils ne veulent pas revenir à la raison, on les laisse courir vers le ravin. I believe I can fly, toussa…

          1. Aristarkke

            Sarah Bernhardt tenait des rôles masculins à l’occasion.
            Et Omar Sy a bien interprété le Docteur Knock…
            L’une n’est plus de ce monde pour en subir le courroux quant à l’autre, étant du kamdubien, peu de risque le guette

        2. durru

          Voyons, j’ai bien écrit « donner des leçons », je ne parlais pas de simplement « exprimer son avis ». Ce n’est pas (du tout) la même chose.
          Tout à fait d’accord pour le reste.

          1. Pheldge

            Parfois la nuance est délicate, entre « exprimer son avis » et « donner des leçons ». Il suffit d’une lecture biaisée pour passer du premier au second … Et il y a des SJW dont c’est la raison d’être, que de transformer une phrase anodine en un slogan haineux, et de clouer son auteur au pilori.

            D’où la nécessité de s’acheter des indulgences, des brevets estampillés Camp du Bien, pour se prémunir contre ce genre de mésaventure dont les conséquences financières peuvent être aussi soudaines que … conséquentes !
            Bon, à mon modeste niveau, j’ai quelques courriers de dénonciation à finir 😉

            1. durru

              La nuance n’est pas si délicate que ça…
              C’est une chose d’expliquer pourquoi on a fait soi-même un choix, c’en est une autre d’expliquer pourquoi le choix des tiers était le mauvais (et avec des faux arguments, en prime).
              Conséquences financières ? Si la santé financière de votre entreprise dépend aussi grandement de la compatibilité avec le lavage de cerveaux, c’est qu’elle repose elle-même sur le lavage de cerveaux et je n’ai qu’une chose à dire : bien fait pour sa gueule. Sinon, non 😉

            2. Pheldge

              Durru, on a vu des entreprises US courageusement mettre en avant leur anti-racisme, pour ne pas subir les foudres des BLM …
              Avec ce genre de mouvement, il n’y a plus de raison qui tienne, et il suffit qu’un meneur te montre du doigt, pour que la foule se rue pour te lyncher …
              Après je n’ai pas suivi la polémique de Maman Potter. Je suis juste très prudent et très méfiant.

              1. Aristarkke

                Rawling a simplement dit que les véritables femmes, i. e. Notre genre un, étaient celles qui avaient des menstrues et l’équipement inside pour la fabrication de leur descendance, reléguant de fait les imitations à leur rang de copies plus ou moins bonnes.
                Nous sommes prévenus que les éléments factuels peuvent désormais être violemment reniés…

                1. Pheldge

                  alors, je ne vois pas en quoi, rappeler une évidence biologique soit condamnable, puisque ça reste du « exprimer son avis » et non du « donner des leçons ».

                    1. Pheldge

                      ahhhh, mais bizarrement c’est pas pour ça qu’elle se fait allumer … Ce qui me dérange, c’est le lynchage pour mal-pensance. Mais bon, qu’elle se fasse enguirlander pour ses positions sur le Brexit, ça n’émeut personne, tandis que la clouer au pilori pour trans-phobie, là ça fait le méga-buzz !

                    2. durru

                      Non, ce n’est pas (du tout) ce que je disais.
                      Hurler avec les loups lorsqu’elle enguirlandait les Brexiteers lui allait très bien, du coup je ne peux pas avoir de l’empathie pour elle pour ce qui lui arrive maintenant (les quelques mots d’Ari l’expliquent très bien d’ailleurs).
                      Elle a choisi le camp des lobotomisés, qu’elle en supporte les conséquences. Point. On ne peut pas avoir le beurre (pouvoir dégueuler sur les autres à souhait), l’argent du beurre (être protégée lorsqu’on est attaquée bassement) et tout le reste.

                    3. Pheldge

                      « Elle a choisi le camp des lobotomisés, » ah ? sur cette question apparemment, mais ça ne signifie pas qu’elle ait signé pour tous les autres délires du-dit camp … Enfin, tu as ton avis, moi je reste effaré devant ce genre d’attaque violente, de plus en plus fréquente sur les rézosocios.

                    4. durru

                      Au moment même où elle est entrée dans ce jeu des « donneurs de leçons », elle a signé de fait un chèque en blanc. La preuve en est faite aujourd’hui. Je suis seulement étonné qu’il y en a encore que ça étonne.

                    5. Pheldge

                      ce qui m’effraie, c’est de voir l’embrasement , et le retentissement qui lui est donné … ça tient de l’hystérie, et ça me fait peur, parce que ce genre de lynchage/bashing devient banal, et fait de gros dégâts chez les jeunes. Je connais une gamine de 20 ans qui a fait une tentative de suicide, suite à une mise au pilori en règle sur FB. La moindre maladresse et ça peut partir en vrille grave …

                    6. durru

                      @Philou
                      Absolument, c’est la même histoire que le #MeToo. Ceux qui l’ouvrent sont, à la fois, peu concernées par le problème réel (qui existe – agressions sexuelles, discriminations, racismes, etc.) et aussi aux premiers rangs des aboyeurs médiatiques, même si généralement sur d’autres sujets.
                      Du coup, les vraies victimes se retrouvent inaudibles et aussi discréditées par les « vedettes ».
                      Dans notre cas précis, je constate avec une pointe d’ironie que Maman Poter se retrouve dans la position de l’arroseur arrosé.
                      Elle, qui s’est moquée, du haut de sa chaire de grande autorité morale autodésignée, des arguments parfaitement recevables de gens qui avaient d’autres opinions qu’elle, se retrouve vilipendée pour des propos somme toute très banaux.
                      Fallait qu’elle signe sa lettre avant qu’elle rentre dans ce jeu dangereux. Mais je parie qu’elle même ne comprendrait pas mes propos.
                      .
                      En tout cas, nous vivons des temps intéressants. Je crois que je vais profiter de ma place de spectateur privilégié face à la découverte des totalitarismes par des gens qui croyaient que ça ne peut arriver qu’aux autres.

    1. P&C

      Normal…

      Rappelons les hypothèses communément avancées dans les débats sur l’écologie.
      Vous en avez un extrait ici : https:/ /www.youtube.com/watch?v=Evcjl0a0ewM
      – Les fossiles s’épuisent, le bon pétrole a passé son pic en 2008.
      – le RCA causé par le méchant CO2 va causer la guerre partout, et doit être limité à 2°C.
      – le PIB est fonction de l’énergie, or on consomme surtout de l’énergie fossile.

      Les écolos EELV et leurs électeurs ont bien assimilé ces hypothèses. Simplement, ils ne veulent pas que les sacrifices que ça induit (division du niveau de vie par 6…) s’appliquent à eux.
      Sinon, ils auraient voté pour les décroissants, ce qui n’est pas le cas.

      La raison ? Le niveau de vie reflète l’accès à la calorie, le rang social… et in fine la capacité à se reproduire avec la belle blonde.

      L’apartheid social est donc une nécessite de leur point de vue : eux continuant leurs jobs confortables et bien payés de remplisseurs de tableaux excell, et les autres trimant dans la misère pour les nourrir. Et des barrières entre les deux pour que ces mondes ne se mélangent pas.
      Après tout, Manant signifiait « celui qui demeure »… car voyager dans la ville d’à coté était déjà une aventure, vu les moyens de transport de l’époque.

      Le tout est de monter un barnum afin que les gueux acceptent ces sacrifices sans trop remuer.

      1. Passim

        L’analyse est juste, mais incomplète, dans le sens où les profiteurs de l’aparthéid croient en toute bonne foi qu’ils oeuvrent pour le bien de toutes et tous. « Souvent celui qui veut persuader autrui commence par se persuader lui-même ; bien plus, s’il est mû principalement par son propre intérêt, il finit par croire qu’il est mû par le désir du bien d’autrui. Rare et peu persuasif est l’apôtre incroyant. » (Pareto) Cette idée est également développée par Peggy Sastre dans le dernier « Causeur ». Elle cite le biologiste Robert Trivers. « Si […] la duperie est fondamentale à la communication animale, alors il existe forcément une forte sélection pour la détection de la duperie qui, à son tour, a dû sélectionner une certaine disposition à la duperie de soi rendant certains faits et motivations inconscients afin de ne pas trahir – par les subtils signes de la connaissance de soi – la duperie ainsi pratiquée. »

      2. Pythagore

        Eux, y’a juste un ‘blème, c’est que le nucléaire permettrait largement de répondre à tous les besoins énergétiques de façon décarbonée or fort opportunément les écolos le refuse.
        Les verts n’ont pas d’autre objectif que les rouges que d’être dirigiste dans leur propre intérêt.
        Les normes/lois/primes/malus créent des niveaux d’investissement énormes qui ont pour conséquence l’appauvrissement.
        Lorsque nos politiques balancaient qq milliards ds Bull, parce qu’il fallait un champion Français, ca n’appauvrissait pas grd monde.
        Lorsque Mitterrand balancait qq 10aines de milliard ds le crédit lyonnais censé supporter le développement économique. Ca a été encore supportable.
        Là les écolos nous obligent à balancer des centaines de milliards ds les énergies vertes et les mobilités douces alors que le niveau de vie n’a pas augmenté d’un yota en France.
        Conséquence immédiate: appauvrissement, tt le monde dégringole d’un étage.
        Par ailleurs investir ds des trucs non rentables, ne peut que conduire à l’appauvrissement puisque le retour sur investissement est plus faible que si l’argent avait été investi sur des techno plus rentables et qui ont fait leurs preuves.

  17. Alex

    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »

    Aujourd’hui c’est plutôt :  » je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites et je me battrai jusqu’à la mort pour que n’ayez plus le droit de le dire »

      1. durru

        C’est à moitié vrai : la phrase en elle-même n’a jamais été prononcée ou écrite par Voltaire, mais il a eu des prises de position qui allaient clairement dans ce sens. C’est pour ça que sa biographe s’est permis de coucher ça sur papier et que c’est resté…

          1. durru

            Explications poussées ici, au sujet de la citation et de Hall (celle qui l’a « inventée » ) :
            https: //en.wikipedia.org/wiki/Voltaire#Prose
            (ça fait un bail que j’ai laissé tomber Wikipédia en français pour des choses un tout petit peu nuancées et/ou délicates)

              1. durru

                Dans les explications en anglais que j’ai référencé, il est question plutôt d’Helvétius.
                Mais Calas à la fin ça veut dire à peu près la même chose : il avait été poursuivi pour son protestantisme, donc pour ses opinions. Comme De la Barre, d’ailleurs. Mais c’est vrai que c’est une question d’interprétation.

              2. Aristarkke

                À l’époque, la religion catholique était très à cheval sur les « bonnes » pensées et en avait les moyens pratiques (cf chevalier de La Barre, cité ici)

                1. Husskarl

                  Ce qui n’empêche pas de demander la liberté d’expression uniquement pour sa propre opinion et non absolue, c’est souvent le cas.

                2. Pierre 82

                  Petite mise au point.
                  L’affaire Calas se déroule tout à la fin de l’ancien régime (1761 à 1765). L’Église catholique est alors en pleine capilotade, et est a déjà perdu son emprise sur les esprits. Grâce à Voltaire, ce procès, truffé d’erreurs de procédures, a causé un énorme scandale et Jean Calas a été réhabilité dès 1765, et Voltaire en a profité pour accabler l’Église, qui n’est pourtant pas beaucoup intervenue dans cette affaire, qui a été traitée par le parlement de Toulouse.
                  L’affaire du chevalier de la Barre, à peu près à la même époque, est une sombre histoire politico-familiale, où l’Église n’est guère intervenue non plus, à part pour demander sa grâce à Louis XV.

      2. Alex

        Ce n’est pas si grave. L’utilisation de cette formule était pour critiquer la censure d’une manière élégante et symétrique ^^

  18. Higgins

    Je suis rassuré. Le pouvoir a clairement fait état de ses priorités : https:/ /www.nicematin.com/amp/conso-shopping/les-achats-de-cartouches-de-cigarettes-a-letranger-vont-etre-serieusement-limites-538444
    La chambre d’enregistrement suit sans sourciller.

    1. Lorelei

      Ils y croient vraiment?
      « 3 milliards de cigarettes ont été vendues dans le petit État européen de 500 000 habitants en 2018 ! » Autrement dit, le Luxembourg.
      La plus grosse partie est achetée par les Français et pas que des frontaliers.
      Sauf à dire que ça permettra de taxer les Français qui auront plus de 1 cartouche.
      Mais il y aura tous ceux qui seront passés entre les mailles du filet.

      1. Aristarkke

        Faudra juste éviter la liaison directe Luxembourg /Grance, surtout dans les premières semaines de mise en œuvre de cette loi ou de ce décret.

    2. Marcello Biondi

      Les conducteurs de bus sont ravis de voir que l’état les a entendu et vote des lois qui vont à coup sûr éviter que des meurtres de ce genre ne se reproduisent plus.

  19. taisson

    D’autres ont bien montré leurs priorités!!

    Les trois gendarmes mis en cause dans l’affaire traoré condamnés à verser 2000€ à La soeur !! (selon Valeurs actuelles)
    Si c’est vrai, c’est la honte absolue…
    Décision parfaitement médiatique, pour que leurs amis de couleur voient bien de quel côté sont les chargés de la repression légale.

    Le message est clair: insultez les, et bientôt nous vous les livrerons pour le lynchage !
    Déjà coupables, avant le procès sur le fond de l’affaire…Les gendarmes se voient ainsi désavoués par leur autorité qui tolèrent les insultes et les accusations, uniquement pour un camp.

    C’est révoltant pour le citoyen, mais somme toute bien fait pour les « forces de l’ordre » en général !

    Qu’ils cessent de proteger l’engeance, et laissent complaisamment les familles et les amis des « chances » et autres « jeans du voyage » venir manifester leur amour de la republique dans les palais de justice ou ailleurs…
    Qu’ils se contentent de leur demander gentiment de bien vouloir ne pas tout casser…
    On verra bien si les jugettes aprécient le contact rapproché avec la diversité !

    Mais, les chefs sont eux aussi, socialistes ou franc maçons, ou les deux…La révolte n’est pas pour demain!!
    Mieux vaut taper sur la manif pour tous ou les GJ!

    Ce pays ne peut qu’être en train de disparaître pour supporter béatement un tel glissement vers une dictature de l’abrutissement et de la soumission !

    1. Marcello Biondi

      « Les trois gendarmes Romain Fontaine, Matthias Uhrin et Arnaud Gonzales, qui ont tué Adama Traoré ont été condamnés à payer 2000€ pour procédure abusive suite à leur action judiciaire contre Assa Traoré pour ‘atteinte à la présomption d’innocence’ des gendarmes  »
      Procédure abusive on aura tout vu. Par contre la frangine porte plainte contre tout le monde essayant de déballer leur cv : journalistes, élus Rn, préfet Lallemand et j’en passe. Ce ne serait pas de la procédure abusive ca? D’ailleurs elle qui dénigre tant la police, je trouve qu’elle est souvent fourrée au commissariat pour porter plainte. La justice oui mais uniquement quand c’est pour les protéger des babtous. Le reste du temps la justice ne doit pas intervenir et les laisser faire leurs affaires. Elle n’est pas belle la vie?

  20. Marcello Biondi

    Je viens de faire un commentaire un peu spécial sur la page Facebook des vivre ensemblesques Ben et Jerry. Sur leur page ils appellent à accueillir notamment en France une part des réfugiés des camps en Grèce, ce à quoi je leur ai répondu :

    Ben et Jerry marque de Unilever :

    https://www.benjerry.fr/a-propos-de-nous/notre-structure

    Unilever qui exploite les enfants du tiers monde selon Amnesty:

    https://www.amnesty.fr/responsabilite-des-entreprises/actualites/huile-de-palme-travail-des-enfants-et-travail-force

    A votre avis combien de temps ce commentaire va il rester?

  21. atmugh

    Patron… quand vous dites: « ces associations, massivement subventionnées par le contribuable qu’il soit d’accord ou non avec leurs agendas tortueux et leurs prises de positions délicieusement diaphanes lorsque les victimes ne sont pas de la bonne couleur ou de la bonne religion » voulez-vous vraiment dire diaphane (translucide)? Il me semble qu’ils deviennet plus épais que cela dans cette situation…

  22. Marcello Biondi

    J’ai mis un petit coup de canif à la bien pensance sur la page Facebook du glacier ben et Jerry. Cette entreprise engagée prône un accueil urgent notamment en France des réfugiés des camps en Grèce. Je leur ai gentillement rappellé que leur maison mère est Unilever et que selon Amnesty, Unilever est accusé d’exploiter des enfants et de travail forcé.

    1. Marcello Biondi

      Mon post de 14h43 ayant mis 2 heures a être affiché, j’ai cru qu’il avait été considéré comme indésirable et j’ai reposté celui là. Veuillez ne pas en tenir compte

      1. Murps

        D’une manière générale je m’interroge sur la pertinence qu’il peut y avoir pour un vendeur de crèmes glacées à s’engager ainsi sur un terrain politiquement si glissant.
        Ils doivent avoir de drôles de conseillers en com’ chez Tom et Jerry.
        Perso à leur place je parlerais de la qualité des produits et ferait « canard » sur le reste : pas de prise de risque.

        1. durru

          C’est à la mode, ce qui est fondamental pour une marque « engagée » comme la leur.
          Pourquoi l’Oréal enlève toute référence à « blanc » ou « clair » ? Pourquoi à peu près toutes les grandes marques font semblant de faire pression sur FB pour enlever les « discours de haine » ? Etc, etc.
          Parce que c’est à la mode, pardi. C’est de la pub à peu de frais. Ils font le pari que leur clientèle est sensible à ce genre de geste. Ils peuvent se tromper, je n’en sais rien, je ne connais pas suffisamment leur clientèle cible. Ils ont perdu en moi un client qu’ils n’avaient pas 😀

        2. Marcello Biondi

          Ça paraît évident! D’ailleurs je serais curieux de voir par la suite les variations de ventes qui vont découler de tous ces soutiens blm et cie. Pas sûr que ça aille du côté tant espèré, pour ma part j’évite le plus possible les marques Complices de cette mascarade.

        3. Aristarkke

          Pour paraître décalé, des conseillers en com sont visiblement prêts à tout et au reste.
          Surtout que ce ne sont pas les payeurs…

    2. Aristarkke

      Si ces réfugiés sont si intéressants à accueillir vu qu’on manquerait d’architectes, ingénieurs, avocats, techniciens, fonctionnaires, etc…
      que ne prônent-ils de les faire venir par paquebots aux Usa ?

      1. P&C

        Sauf que le pays ne manque pas d’architectes, ni d’ingénieurs, ni d’avocats, ni de techniciens, encore moins de de fonx.

        Il y en a pléthore dans les facs et à paul employ.

    3. Aristarkke

      Afficher ma générosité en indiquant aux Autres de la mettre en pratique eux-mêmes pour ma satisfaction personnelle, je pense que je saurais faire…
      Hélas, une cruelle éducation libérale m’en empêche…

  23. ERD

    « On commence donc par sucrer les voix les plus désagréables et personne ne dit rien parce que, soyons clair, tout ce qui était dit était outrancier, choquant, vilain, etc. Dieudonné et Soral rentrent admirablement bien dans cette confortable catégorie. »

    Non, vraiment, comment peut-on dire cela ? Je comprends qu’on puisse ne pas « aimer » Dieudonné (déjà, parce qu’il faut pour cela aimer l’humour noir) ou Soral (dont un forumeur disait un jour en commentaire : « la question n’est pas de savoir si Soral est un sale con mais si ce sale con a raison »), mais de là à dire que leur production ne mérite pas le respect, voire un grand respect tant elle permet justement de creuser là où ça fait mal (ce que vous dites par ailleurs) et donc d’avancer, de voir plus loin, plus profond que ce à quoi nous autorise le formatage ambiant, il me semble que cette appréciation dénote une ignorance certaine du discours des deux individus.

    Qui, contrairement à ce que je lis dans certains commentaires ici, n’a rien de monomaniaque ou d’antisémite (au sens d’une haine raciste… s’il s’agit de ne pas apprécier une religion ou une culture, je ne vois pas pourquoi il faudrait les blâmer, chacun est libre de ses choix intellectuels) ; mais il semble que beaucoup de pseudo-dissidents n’aient pas encore la force d’aller écouter ceux dont on leur dit qu’ils sont la réincarnation de Hitler, Belzébuth et Mengele réunis.

    Personnellement, après avoir beaucoup écouté et lu des deux personnages je les considère comme de véritables humanistes et résistants. Qu’on me permette de citer deux vidéos que j’affectionne :

    — le sketch « le mouvement vers rien » :
    https://www.youtube.com/watch?v=Q2JtapxiZJU

    — une courte interview de Soral par une juive :
    https://www.youtube.com/watch?v=PlBBZmLYTp4

    Il serait peut-être temps de méditer ces paroles de Malcom X :
    « Les media sont le plus grand pouvoir sur Terre. Ils sont capables de rendre l’innocent coupable et de rendre le coupable innocent, et c’est ça le pouvoir. Parce qu’ils contrôlent les esprits des peuples. »

    1. Le sujet de ce billet n’est ABSOLUMENT pas de savoir si ce que disent Soral ou Dieudonné est intéressant/vrai/faux ou pas, ni même s’ils méritent le respect ou pas. Tout ceci est totalement périplaquiste.

    2. Dr Slump

      Fouilla, ça y est, débarquement de soraliens en PLS!
      Tu ne citeras point les noms maudits de So..l et Di..né, ou sinon les 10 plaies du web s’abattront sur toi…

  24. Alex

    Je viens de lire un extrait d’un article de Bruno Guigue sur le communisme.
    Quand vous avez ce type de texte, si on est pas armé en connaissance, on ne peut établir un avis éclairé.

    Je l’ai lu sur la page FB de RT France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.