Détruisons l’environnement pour le protéger

On apprenait il y a quelques jours que manger de la galette des rois pouvait mettre en péril la planète en plus de déstabiliser le mix énergétique français subtilement équilibré entre les énergies moralement honteuses et les belles énergies renouvelables. Aujourd’hui, découvrons comment bousiller l’environnement pour bien le protéger.

Et pour cela, si on relançait la production d’une voiture mythique, la 4L ?

Ce n’est pas moi qui lance cette idée, mais bien le constructeur automobile Renault qui semble ouvert au principe de construire une nouvelle mouture de la voiture sortie au début des années 60 : rien de tel qu’un véhicule vieux de 60 ans pour bien dynamiser le marché automobile en France.

Ah pardon, on me fait comprendre qu’il s’agit d’une nouvelle version, entièrement électrique, de ce véhicule mythique que la marque au losange avait réussi à écouler à plus de huit millions d’exemplaires. Dans cette version du XXIème siècle, il s’agirait donc de coller un moteur électrique à la place du thermique, de moderniser un peu différents aspects, par exemple avec une meilleure qualité des aciers et du châssis dont la version d’antan avait tendance à rouiller, et de vendre tout ça pour un prix modique en attendant l’avalanche de taxes et subventions compensatoires que la République du Cerfa Frétillant ne manquera pas d’infliger.

On ne s’étonnera pas que le constructeur puise ainsi dans un catalogue vieux de 60 ans pour tenter de trouver une recette à un succès de plus en plus lointain : Renault rejoint ici un autre constructeur français, Citroën, qui, lui aussi, pense que son pot de yaourt écrasé Ami électrique va rencontrer un franc succès.

Au passage, ces deux constructeurs représentent bien l’élite française pour laquelle l’idée d’appliquer de vieilles recettes d’un autre siècle est devenue la dernière mode du moment : il n’est qu’à voir les propositions du gouvernement (quel que soit le domaine) pour comprendre que le curseur des têtes pensantes du pays est resté bizarrement coincé au milieu des Trente Glorieuses sans que rien ne puisse l’en déloger, même pas l’âpre réalité de terrain et les résultats jusqu’à présent mitigés (pour le dire pudiquement) qu’ils ont obtenus en s’entêtant dans les voies choisies.

Mais baste, passons et ne boudons pas notre plaisir à imaginer des milliers, que dis-je, des millions de petits véhicules électriques aux couleurs acides tournicoter dans nos centres urbains et utiliser les dernières avancées de l’intelligence artificielle pour assister le conducteur dans son évitement systématique des dos d’âne et des cassis placés par les équipes municipales endiablées, les cycloroutes à bandes multiples et brochettes d’andouilles en lycra, des piétons et autres zozos à trottinettes motorisées qui déboulent de tous les côtés sur des avenues jonchées de détritus divers que les mairies écolos semblent affectionner.

Difficile de ne pas s’écrier « miam ! » à l’évocation vivifiante de ces voiturettes de golf glorifiées parcourant nos centres urbains sans émettre le moindre prout de dioxyde de carbone !

Parce que voyez-vous, ces voitures étant électriques, elles ne pollueront pas lors de leur usage. Elles pollueront atrocement lors de la fabrication et de la destruction de leurs batteries, mais on s’en fiche, ce n’est pas le sujet, ahem n’est-ce pas. Et puis pour sauver l’environnement des bobos urbains, il faut bien massacrer un petit peu l’environnement des pays en voie de développement dont proviennent les matériaux de ces batteries, que voulez-vous…

Quant à la source d’énergie, il va de soi que ce ne sera pas du nucléaire, qui pollue méchamment, ou du gaz, qui pollue violemment, ou du charbon, qui pollue salement, mais bien de l’éolien ou du solaire qui eux ne polluent pas du tout jamais jamais circulez (en voiture électrique), il n’y a rien à voir.

Et ça tombe bien : à mesure que se développent les voiturettes de golf glorifiées solutions douces de mobilité urbaine, on voit se multiplier les projets de production d’électricité propre, comme les fermes éoliennes et les champs de panneaux photovoltaïques.

Propre veut dire « qui ne bousille pas l’environnement ». Et pour ne pas bousiller l’environnement, quoi de mieux que motoculter vigoureusement 10 kilomètres carrés de forêt, d’aplatir tout ça pour la modique somme d’un milliard d’euros et d’y planter une vaste quantité de panneaux solaires aux terres rares ?

Non, ne vous inquiétez pas : pour Horizéo, ce projet au nom tout droit issu d’un brainstorming des années 90, tout a été largement calculé et prévu. Ainsi, la production permettra d’alimenter les habitants de l’Aquitaine, même si cette région n’en a aucun besoin ; elle exporte actuellement 25% de sa production. Dès lors, rien de tel qu’annihiler une vaste superficie de forêt pour y planter des panneaux qui ne produiront que quelques heures par jour une électricité surnuméraire venant s’ajouter à ce surplus !

Pour compenser, Horizéo envisage de produire de l’hydrogène avec cette électricité dont on se demande ce qu’on va bien foutre tant que les hordes de voiturettes de golf n’ont pas envahi nos villes. Hydrogène qui viendra alimenter les voitures équipées d’un moteur idoine, qui n’ont pas – ce n’est vraiment pas de chance – envahi nos villes, ni actuellement ni plus tard, la rentabilité de cette forme de stockage étant encore très théorique.

Comme on le voit, tout se goupille à merveille en République du Verdoiement Intense : une élite au taquet nous concocte des petits véhicules rigolos aux performances anémiques et au design des sixties pour parcourir des villes de plus en plus impraticables, pendant que la production d’électricité qui les alimentera est consciencieusement sabotée à coups de projets éoliens ou photovoltaïques babylonesques dont l’impact environnemental, absolument catastrophique, ne sera même pas compensé par les gains microscopiques en termes de pollution que ces savonnettes à piles permettront d’envisager.

C’est absolument prodigieux, et c’est majoritairement grâce à vos impôts. Il y a vraiment de quoi se réjouir, non ?

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires316

  1. Le Gnôme

    Le look de la Jamais Contente est séduisant, on ne peut pas faire plus ancien, c’est électrique et ses 100 km/h suffiront largement à se faire pruner dans les zones 30. D’ailleurs, sortant de ma petite couronne pour visiter un ami chez les betteraviers, j’ai constaté que le moindre patelin vide de tout piéton faute de commerce était limité à cette vitesse ridicule.

  2. Husskarl

    Ca m’a toujours fasciné les éoliennes écolo qui nécessite de raser des forêt et couler une grosse chappe de béton. C’est là où l’on constate que le déni de réalité peut aller très loin.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Sans compter que ces hachoirs à oiseaux rotatifs émettent des infra-sons pas trop bon pour la santé des riverains.

    2. P&C

      C’est juste qu’ils ne comprennent rien à la physique.
      Pourtant, c’est simple : « si la prod d’un volume de centrale éolienne est 100 fois inférieure au même volume de centrale nuke ou gaz, alors il te faut 100* plus de volume d’éolien pour assurer la même production que les centrales nuke ou gaz ».

    3. Vassinhac

      les écolos aiment ce qui est dispersé (plein de petits bouts de béton partout) plutôt que ce qui est concentré (un gros bout de béton dans une centrale).

      Sauf quand il s’agit de prise de décisions.

      1. Vassinhac

        Oui enfin il y a certains endroits sans moulins à vent parce que l’eau y était assez abondante pour y mettre des moulins à eau (plus réguliers, plus puissants). Quand on a des grives, on laisse les merles voler.

    4. Pheldge

      faut pas croire, les écolos en sont conscients, mais pour saucer Gaïa, dans l’intérêt du général, ils sont prêts à faire des sacrifices sur ton dos !

  3. Aristarkke

    moderniser un peu différents aspects, par exemple avec une meilleure qualité des aciers et du châssis dont la version d’antan avait tendance à rouiller,
    Mais pas que pour la rouille.
    Depuis les crash-tests, ce modèle à châssis séparé n’était plus en mesure d’assurer le minimum, idem la deux pattes…
    Cela dit, mettre en avant l’idée de reconstruire un véhicule d’entrée de gamme en Grance alors que le dernier, l’AX, Sport ou non, date de 1998 au maximum pour la fin de production, soit un quart de siècle après, est une idiotie économique sauf application de dérogations fiscales et autres zakouskis…

    1. Aristarkke

      C’est peut-être sympathique d’envisager le retour des OS que la gauche des seventies stigmatisait toute honte bue puisqu’elle en est opérée mais ce n’est pas comme cela que Renault va marger comme un goret sur les ventes…
      Il devrait faire moins que sur les Dacia…
      Que ne faut-il pas faire pour assurer ses insubventions???

    2. Higgins

      Les modèles achetés par l’armée des Indes et destinés à ces territoires hostiles recevaient un traitement style Rubson sur le fond de caisse pour retarder la rouille. Cette dernière a d’ailleurs grandement contribué à la bonne réputation des véhicules construits par la Régie.

    3. Pythagore

      Projet Smart arrêté et vendu aux chinois. J’avais lu un article il y a 1-2 ans qui expliquait que ts les constructeurs européens se retiraient de ce segments des petites voitures car plus possible de faire de la marge. Perdu le lien malheureusement.

    4. Pierre 82

      @Aristarkke. Exactement, et c’est la raison pour laquelle la R4 électrique sera parfaitement aux normes, et pèsera donc 2 tonnes et demi grâce aux batteries, ressemblera autant à la R4 que la Mini-BMW ressemble à l’Austin-Mini originale ou la Fiat 500 au pot de yaourt de 1957.
      Sauf qu’en plus, elle sera probablement très moche et coûtera sans doute bonbon, même avec les palanquées de primes qui ne manqueront pas de s’abattre sur elle. Je sais pas pourquoi, mais je les sens très bien partis sur ce coup-là…

      1. MCA

        Ils doivent probablement construire des voitures électriques avec ce genre d’aspect pensant jouer sur la fibre nostalgie chez ceux qui ont connu les vraies 4L et qui sont les seuls à avoir les moyens de se payer ce gadget hors de prix.

        1. Aristarkke

          La 4L était fréquemment une voiture d’étudiants ou de djeunes durant les seventies parce qu’elle ne coûtait pas cher à acheter, à entretenir, à alimenter en coco (après 73) et à assurer. Idem la Deux Pattes ou la Dyane. Une Coccinelle était déjà un cran au dessus quoiqu’elle compensât partiellement par une fiabilité avérée sauf pour l’échappement à changer chaque 35kkm environ crevant toujours du côté droit à cause de la buse du collecteur du banc de cylindres du même côté, trop proche de la tôle. Mais c’était fastoche à changer. Pas même besoin de lever la voiture…
          Quand tu vois que maintenant, l’échappement est capable d’assurer dans les 150/200 kkm…

  4. Aristarkke

    Mais d’une part, commenter sur les tutures, j’apprécie mais d’autre part sur… Renault, nettement moins…
    N’y aurait-il donc que cette marque pour défrayer la chronique???

  5. durru

    Moi, je sais pas, l’idée en elle-même de faire revivre la 4L ne me choque pas des masses. Les précédentes tentatives (Coccinelle, Mini, Fiat 500…) n’ont pas été forcément des désastres.
    C’est plutôt le côté « électrique » qui tique…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Je n’avais pas entendu parler de la 4L, mais de la R5, électrique, comme il se doit.
      C’est un peu plus récent, mais c’est la même idée.

    2. Aristarkke

      Note que Citroën a déjà tenté de faire revivre la Méhari en version totalement électrique.
      Le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’encombre pas les rues, même celles des stations balnéaires, et de beaucoup.
      Visiblement, l’idée de reprendre les batteries du système Bolloré, n’était pas optimale pour le dire charitablement…
      Cela bien que cette voiture soit assez plaisante à regarder.
      Quant à l’originale, je te dis pas les prix de vente sur LBC et comme les annonces finissent par disparaître, c’est qu’il doit y en avoir qui les achètent…

        1. Aristarkke

          Dans ton secteur à Cassis qui a racheté les moules pour refabriquer les éléments de carrosserie qui vieillissent trop mal.
          La voiture a un énorme capital de sympathie, surtout chez les anciens hippies des seventies avant le déambulateur qui lui succèdera…

      1. Pheldge

        y’avait une version, passant rapidement de flambant neuve, à flambée, qui rencontrerait un certain succès dans les banlieues sensibles …

      2. Aristarkke

        La e-méhari facturée officiellement 25 k€ en 2016 se trouve aisément chez les revendeurs pro à 7500/8500€ avec des kilométrages ridicules (- de 10kkm)…
        Perso, je n’en ai croisé une sur la route qu’une seule fois…

    3. heli0gabale

      Moi c’est le côté « on a plus d’idée » qui m’énerve.
      Sur le plan culturel on fait plus que des remakes, des remix, des resucées et autres semi plagiats.
      Là on s’y met sur le plan industriel, ça rajoute au déprimant.

  6. Calvin

    Ce gros n’importe quoi, sous couvert d’une grande et noble cause, détruit tout : notre indépendance énergétique, notre relative faible pollution, notre économie, notre sécurité au quotidien, bref, c’est peut-être l’équivalent de plusieurs bombés nucléaires sur la France sans les retombées radioactives.
    Chouette, on sera vivants, mal-nourris, mal-éclairés et frigorifiés pour constater l’étendue du désastre.
    Merci aux pkus grands criminels que la France n’ait jamais engendré : les Hulot, Lepage, Duflot, Pompili, …

    1. Aristarkke

      Merci aux pkus grands criminels que la France n’ait jamais engendré : les Hulot, Lepage, Duflot, Pompili, …
      Curieusement de la même tendance politique que leurs maîtres à penser, Lénine, Staline et autres Dzerjinski… même si c’est dit de façon nettement plus soft…

      1. Theo31

        Lepage défend les habitants d’un village en bute contre un éleveur bio de chevaux. Le bruit, les odeurs, toussa mais pas à la campagne.

    2. P&C

      Eux s’en fichent, ils garderont le même train de vie.

      Tu sais, dans un contexte de décroissance, y a pas trente six moyens de faire : soit on réduit le train de vie de tout le monde, soit on réduit grandement le train de vie de certains pour conserver celui d’autres.

        1. P&C

          – l’un n’empêche pas l’autre.
          – tu crois vraiment qu’ils l’admettront ?

          Le plus triste dans l’affaire est que gouverner dans un contexte de non croissance ou de décroissance requiert bien plus de talents que dans un contexte de croissance…

          1. durru

            Le plus triste dans l’affaire étant que la décroissance est totalement anti-nature et contre-intuitive.
            Aucune espèce, aucune société humaine n’ont jamais envisagé de manière volontaire d’aller vers la décroissance auparavant. Et pour cause, personne ne cherche sa propre mort… Sauf nos baltringues, qui croient qu’ils ne seraient pas touchés, eux ^^
            Je veux bien, d’ailleurs, voir comment ils vont faire pour « garder le même train de vie ». Dans le monde réel, pas dans leur imaginaire.
            Car leur imaginaire est peuplé notamment par les fantômes de Malthus ou Marx, qui ne connaissent que les évolutions quantitatives et n’ont jamais entendu parler de qualitatif ou d’imprévu, de hasard.

            Bref, on inverse causes et conséquences, de tous les côtés. Pas étonnants les résultats.

            1. P&C

              +1
              Aucune espèce ne réfléchit en ces termes. Au pire, y en a qui se mettent en stase en attendant des jours meilleurs.
              Et ce qui fait la stabilité de tout ce petit monde qui veut croitre sont leurs relations souvent involontaires (la volonté du guépard d’entretenir des relations avec la gazelle n’est pas réciproque).

              Je ne sais pas. Si on en croit le modèle Handy, les classes supérieures sont touchées plus tardivement que les classes plus pauvres… mais touchées tout de même.
              Je suppose qu’ils comptent sur la recette classique : mélange de propagande et de coercition.

              Dans un monde en décroissance structurelle, notamment de bouffe, le fantôme de Malthus redevient tangible très vite…

            2. Pierre 82

              Le souci, c’est qu’ils confondent décroissance (=chute vers le bas aboutissant à un sous-développement, suivi d’un effondrement) avec ce qui devrait se faire, à savoir une utilisation optimale des ressources conduisant à une croissance qui consomme de moins en moins de ressources.
              Avant qu’on utilise la houille, le besoin de métal grandissant conduisait à la disparition des forêts. Et les entrepreneurs privés ont joué leur rôle en dehors de l’état en développant une métallurgie fonctionnant sans charbon de bois. Ce n’est pas Colbert qui a décidé de forcer une quelconque « transition écologique » en noyant les pionniers des mines de charbons sous les subventions, et on n’a aucun texte de Louis XIV fustigeant les maréchaux-ferrants qui déforestaient la France.
              Heureuse époque de dictature où le pouvoir se mêlait de ce qui les concernait, et laissait la population résoudre ses soucis toute seule, sans intervenir.

              1. Theo31

                Ah ah, tu demandes à un ecolo d’être intelligent. Même à 12, les ecolos sont pas fichus d’écrire un livre avec des bonnes idées. Tu auras plus de chances de convertir un crocodile au veganisme.

            3. Higgins

              Avec le recul du PIB grançais en 2020, leurs rêves les plus fous se sont réalisés. En 2021, ils vont devoir faire face aux cauchemars ainsi générés. Je commence à compter les vitrines qui se ferment. Pas trop de bar-restos pour le moment mais ça ne saurait tarder.

              1. Higgins

                Un ami qui possède une petite entreprise de mécanique m’a indiqué qu’il allait être contraint de licencier quelques employés sur la vingtaine existante. Et sa boîte est plutôt bien gérée…

              2. Pheldge

                Et pendant ce temps-là , pognon de dingues tout ça …
                lepoint.fr/economie/l-etat-enregistre-en-2020-un-deficit-record-depuis-1945–20-01-2021-2410512_28.php

      1. Adolfo Ramirez Jr

        Comme dans toutes les dictatures de gauche, finalement. Castro a un yacht et un jet privé, le peuple peine à se nourrir. Quant aux vénézuéliens, les dirigeants possèdent 10 milliards de dollars sur des comptes suisses… Au vu et au su des gouvernants….

        1. Higgins

          C’est comme l’ennemi des riches qui s’est acheté un petit 180 m2 dans le XIVème. Faut ce qu’il faut pour méditer sur la pauvreté et comprendre les pauvres.

  7. Jacques Huse de Royaumont

    La photo de Paris est navrante. Passe encore pour les ordures ou le rat crevé, mais le thon rouge échoué en train de faisander, c’est vraiment répugnant !

    1. Aristarkke

      Le pire, Jacques, est qu’il n’y a pas besoin de parcourir des kilomètres de rue avant d’en trouver l’illustration réelle appliquée.
      C’en est même étonnant de trouver une rue sans immondices ou palissades de travaux en cours depuis deux ans en dépassement de date de fin, fièrement affichée…

      1. Deres

        C’est la distribution des médailles là-bas … Toutes les minorités ont droit à leur poste respectifs au gouvernement américain en mettant clairement en avant que c’est le principal critère de leur sélection. C’était les transgenres hier.

        Avec la propagation avec retard des modes politiques chez nous, je pense qu’en 2022, la pression sur Macron (qui croit à autre chose …) sera extrêmement forte et il se fera un plaisir d’y céder. Les candidats doivent se bousculer en avance au portillon pour être bien placé dans la queue. Les nouveaux énarques qui avant réfléchissaient à leur positionnement droite/gauche en sortant de l’école doivent actuellement se questionner sur la minorité à choisir pour avoir les meilleurs postes en 2022. On aura aussi droit à notre gouvernement arc-en-ciel d’ici peu. Et bientôt les premiers scandales de « Pocahontas » fictives j’imagine aussi.

    2. Aristarkke

      Le soufflé de l’enthousiasme des deux premiers jours sur sa candidature à la candidature est en train de retomber, même chez la presse subventionnée…

      1. Pierre 82

        Ça va devenir compliqué pour eux de se trouver un (ou une) candidate jeune, qui puisse refaire le coup de Macron, celui de la pureté, du renouveau et de la jeunesse…

          1. Pheldge

            pourquoi pas ? les Américains ont bien fini par élire Biden, non ? un ticket avec Schiappa ou Belkacem comme fernch Kamala et c’est dans la poche ! 😉

      2. Deres

        Franchement qui pense que Hidalgo est un meneur d’homme qui aurait géré les crise du COVID avec maestria ? Cette candidature n’existe que pour l’excitation de journaliste qui aimerait bien avoir une élection 2022 faisant semblant d’avoir de la concurrence histoire de vendre des articles.

  8. Pheldge

    Ça ne fait que commencer: lepoint.fr/politique/reunir-le-congres-permettrait-une-adoption-definitive-du-projet-avant-l-ete-20-01-2021-2410353_20.php

    1. durru

      Vous pensez qu’il comprend lui-même ce qu’il dit ?
      Le référendum ne serait pas nécessaire et cela d’autant que trois quarts des Français pensent que cette modification de l’article 1 de la Constitution va dans le bon sens.
      Mais aussi :
      …le sujet est un peu aride et qu’il risque de ne pas passionner les foules. Seul un Français sur trois déclare vouloir aller voter sur cette réforme constitutionnelle.

      1. Higgins

        Comme l’a dit Montesquieu « Le ciel peut faire des dévots, le Prince fait des hypocrites ».
        Personne de sensé ne souhaite voir un tel complément inscrit dans la constitution surtout qu’il y a déjà ce qu’il faut. Mais le Prince a ses raisons que la raison ignore. Le congrès se discréditera encore plus en se prêtant à une telle manœuvre.

      2. MCA

        « trois quarts des Français pensent…  »

        Je ne sais pas s’il en est de même pour vous, mais en ce qui me concerne j’attends toujours que l’enquêteur vienne me demander mon avis.

    2. Pierre 82

      Ils ont raison de réunir le congrès, en tous cas, de leur point de vue.
      Il n’y aura plus de referendums sous la Vème république, vu que la dernière fois, les Français ont été infichus de comprendre la question, et ont bien sûr répondu à côté. D’ailleurs, ça les a obligé à quelques subterfuges pour passer outre de la décision foireuse d’un peuple inculte et buveur. Il vaut mieux décider directement entre professionnels de la profession, ça coûtera moins cher qu’un scrutin.
      Une autre solution serait de passer au vote électronique généralisé. En plus, ce système est tellement perfectionné qu’on peut même en connaître le résultat bien avant la date du vote. Et pour trouver des personnes de confiance pour certifier la sincérité du résultat, il trouveront facilement des personnes irréprochables, dotées des bons diplômes et recommandations.
      En plus, le vote électronique pourrait être utilisé pour toutes les élections, et éviter ainsi de pénibles débats d’entre deux tours, véritable calvaire pour les personnes qui n’ont visiblement pas de destin hors du commun, comme notre grand leader.

      1. ~~Tribuliste~~

        Et le vote sous confinement et état d’urgence et couvre feu et guerre civile et pandémie sera possible. Oh bonheur de la modernité.

  9. Aristarkke

    Citroën, qui, lui aussi, pense que son pot de yaourt écrasé Ami électrique va rencontrer un franc succès.
    Pour une utilisation strictement urbaine, le concept n’est pas idiot techniquement. Mais la Smart, celle qui vous permettait d’avoir une demi voiture pour le prix de deux entières, a montré que ce n’était pas viable économiquement pour le constructeur à moins que de l’envisager strictement que comme une danseuse publicitaire à destination des boboïdes populations des centres-villes…

    1. heli0gabale

      La Smart était en plus une belle merguez qui se traîne une sale réputation par tellement usurpée.
      Mais il faut reconnaître que du point de vue du design c’est un cran au dessus de l’Ami qui ressemble à un véhicule recalé au casting de Mario Kart combiné avec un fauteuil roulant électrique.

      1. Deres

        J’en avais inspecté une, cela m’avait laissé perplexe. Si je me souviens bien :
        – la batterie qui se trouve dans l’espace des jambes du passager et qui explique le fond très incliné. Mais je crois qu’elle est passé sous le siège maintenant.
        – le moteur dans l’habitacle en fond de coffre arrière caché sous un bout de moquette

    2. Grosminet

      Le fait est que le marché des super-mini citadines est très restreint. Même TOYOTA s’est ramassé une magnifique gamelle avec sa IQ, qui était pourtant un produit fort bien pensé. En ce qui concerne la smart, DAIMLER perdait du pognon avec la première version, et depuis la nouvelle est fabriquée en collaboration avec RENAULT…

  10. Batistouta

    Ce qu’il faut surtout dire, c’est que cette stratégie de la part de Renault est extrêmement risquée. En effet, le marché de la voiture électrique ne repose que sur la distribution de subventions, c’est-à-dire des promesses d’argent volé. Or les promesses d’argent volé sont des promesses d’ivrogne. Les hommes de l’État peuvent arrêter de donner cet argent du jour au lendemain, et si ça arrive tous les investissements réalisés deviennent caducs en raison de l’absence (ou la réduction drastique) de débouchés pour la production, et Renault plonge. On pourrait mentionner à cet égard les risques pris en investissements dans l’usine de Douai (1).

    Par ailleurs, il ne semble pas y avoir de 4L électriques de prévu chez Renault, contrairement à ce que vous dites. Je ne vois pas d’annonce là-dessus. Il n’y a que la R5.

    Référence : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/renault-c-est-officiel-r5-electrique-sera-produite-usine-douai-1916650.html

    NB :
    « brochettes d’andouilles en lycra » : attaque gratuite stupide et incompréhensible. Ces individus sont les seuls à avoir une vraie passion pour le vélo et à en faire pour de vrai. Surtout qu’on ne voit que très rarement ces individus en ville mais essentiellement sur les routes de campagne ou en zone périphérique, en montagne ou sur des collines ou tout lieux intéressant du point de vue sportif. Si on les voit en ville, c’est qu’ils en sortent ou y reviennent.

      1. Batistouta

        Absolument pas. Je me déplace essentiellement en transports communistes (métro) et parfois comme un « zozo motorisé » (monoroue). Mais je connais au moins un amateur du lycra et je peux affirmer qu’il ne le mets pas pour faire une balade en ville. Personnellement je ne vois pas de « brochettes d’andouilles en lycra » en ville mais j’ai peut-être mal regardé je sais pas. Surtout encore une fois, pourquoi se moquer de ceux qui font du sport sérieusement alors qu’il n’y a rien de risible ni de comique en l’espèce ?

        Vous ne répondez pas sur la 4L, mais Renault ne l’a pas annoncée pour l’instant (à ma connaissance). Alors effectivement vous mentionnez seulement l’existence d’une « idée » et non l’annonce de la voiture elle-même, ce qui fait que votre article n’est pas factuellement faux.

          1. Batistouta

            Très bien mais ça ne fait que confirmer ce que dit h16, c’est une idée (même un concept-car si on veut).
            En attendant, aucune production n’a été annoncée à ma connaissance. D’ailleurs cet article ne me dément pas : « Pour ceux qui l’ont rêvé, non il n’est pas prévu de sortir cette version branchée de la 4L Plein Air. Cela reste un hommage et plutôt un bel hommage ! »

            Alors effectivement, personne n’a affirmé ou inféré que cette voiture allait être produite de toute façon donc c’est moi qui m’emballe.

            1. P&C

              Par contre, des cyclistes en lycra, obsédé par leur moyenne au point de scier le cadre de leur vélo pour gagner 10 grammes, et qui ne s’arrêtent même pas pour boire un coup dans le troquet du coin, y en a…

  11. Theo31

    Faut rappeler que celui qui achète un véhicule électrique n’est pas propriétaire de son moteur.donc location avec taxes afférentes.

    Tout changement de batterie se traduit par un passage aux mines avec les taxes afférentes.

    Décidément, le socialisme vert, ça roxe du poney.

    Souriez quand on vous encule !

    1. Batistouta

      Tout est faux dans ce commentaire.

      Premièrement aucun moteur n’a jamais été proposé à la location, ce sont les batteries qui peuvent être louées éventuellement.

      Deuxièmement, aucun constructeur n’impose la location de batteries. Seul Renault l’a imposé au début à ma connaissance. Aujourd’hui tous les constructeurs proposent proposent prioritairement l’achat d’une voiture sans locations particulières, y compris Renault. Certains constructeurs ne proposent d’ailleurs aucune possibilité de location de batteries (Nissan apparemment). Donc il est complètement faux de dire qu’on n’est pas propriétaire du véhicule intégralement puisque dans l’écrasante majorité des cas on est effectivement pleinement propriétaire. Incidemment, la considération sur les taxes saute aussi.

      Troisièmement, personne ne change les batteries de sa voiture électrique même après plusieurs années d’usage intensif. La dégradation des capacités des batteries dans le temps est imperceptible. Les batteries ont une durée de garantie franchement longue (5 à 8 ans) et une durée de vie prévue pour 8 ans à peu près. Dans tous les cas, la question du remplacement des batteries n’existe pratiquement pas. Incidemment la considération sur les taxes saute aussi.

      1. Le Grincheux

        Huit ans ? Mince alors, ma voiture la plus récente va sur ces 24 ans et celle qui m’a permis d’aller acheter le pain ce matin, sur ces 60. Réduire la durée de vie d’un véhicule à huit ans est risible et assez ruineux pour l’environnement.

        Par ailleurs et parce que c’est un peu mon métier, les batteries utilisées dans les pots de yaourt électriques (Tesla compris) vieillissent même non utilisées et surtout vieillissent lorsqu’elles sont utilisées. Si vous rechargez tous les deux jours votre véhicule en charge rapide, votre batterie n’a aucune chance de tenir huit ans.

      2. Grosminet

        « La question du remplacent des batteries n’existe pratiquement pas » : normal, elles sont tellement chères qu’il vaut mieux mettre la voiture à la benne et en racheter une neuve en touchant un bonus de 7000 euros au passage ! Non mais sérieusement, 8 ans de durée de vie (en ayant au passage perdu environ 20% de leur capacité) pour des batteries qui coûtent environ 8000 euros sur une merdissime Zoé, çà ne vous choque pas ?

      3. Jojobargeot

        Vu que la majorité des voitures sont achetées à crédit….vous n’êtes pas propriétaire de votre véhicule, c’est votre organisme de crédit.

  12. Simon Cussonnet-Torreleur

    Luca de Meo, le nouveau patron de Renault, anciennement chez Fiat, est à l’origine du succès de la nouvelle Fiat 500 sortie en 2007. Comme c’est dans les vieux pots (de yaourt) que l’on fait les meilleures soupes, pourquoi ne pas revisiter les R4 et R5. Après tout, c’est moins moche que tous ces SUV (Suppository vehicle) prisés par les TDC.
    Concernant les nouvelles énergies, même la chaine Arte a produit un documentaire montrant comment flinguer la planète au nom du progressisme vert : https://www.youtube.com/watch?v=rpUmfZb4XBI

    1. Deres

      Autrement dit, il recycle la même idée qu’il a eu il y a 15 ans chez Fiat sauf que le marché des petites grosses voitures pas cher mais hors de prix est maintenant occupé par la Mini et la Fiat 500 justement qui ont toute une gamme. Je sens que le désastre est plus ou moins garanti surtout que je ne pense pas que la R5 ait le même image associé à la France que ces voitures à leur pays d’origine.

  13. Raoulos

    Ah ces pots de yahourts aux lignes enfantines rondouillardes, ça envoie du rêve !
    Qui n’a pas tout de suite une envie folle de casser sa tirelire ? Qui ??

    Moi je me vois déjà chiller dans les bouchons du centre ville ou à 29km/h au volant de ce bolide qui crie « regardez moi bien, je suis parfaitement conforme, un parfait petit bobo kapo, cabot qui hais l’automobile, la liberté individuelle.
    mais aime également les plantes et surtout les légumes bio, je vous jure je n’ai pas de phalus ni de tripes. »

    Qui ne rêve pas instantanément de ça hein ? Non je vois pas…

    1. Vassinhac

      C’est effectivement un peu cher, mais quand on habite en ville et que 10k€ ne sont pas un problème (ceux qu’il faut sortir un plus par rapport à un véhicule classique), je comprends très bien qu’on se fasse plaisir avec une petite citadine qui a une bonne bouille et un couple beaucoup plus généreux qu’une thermique.

      Même moi qui suis à la campagne, si c’était moins cher je m’en achèterais volontiers une pour remplacer ma vieille Fiesta diesel (en 2nde voiture).

        1. Pierre 82

          Ah, l’Isetta! Quand j’étais très, très jeune (4-5 ans), un voisin en avait une. Je me souvient de la porte, située à l’avant, et du curieux bruit de casserole qu’il faisait au démarrage. Je n’ai jamais su si c’était un problème qu’il avait, ou si c’était le bruit standard. Je ne sais plus pourquoi, mais cette porte à l’avant me faisait peur.

          1. Aristarkke

            Elle avait de quoi faire peur en raison de la tringlerie nécessaire pour que le volant et une partie de la colonne de direction s’effacent latéralement en même temps que la porte d’accès s’ouvre ou se ferme, durant l’accès à bord ou la sortie.
            De mémoire, cette curiosité mécanique devait sa conception à une fiscalité très faible, un peu à la façon des tricycles britishes durant l’entre-deux-guerres, également en Grance d’ailleurs

            1. Pythagore

              OOOuuuuu là optimisation fiscale attention ! interdit ! D’ailleurs ceux qui achètent une e-bagnole pour toucher le bonus vont être désormais poursuivis pour optimisation fiscale.

              1. Higgins

                Attention. Si un abruti de la République en masque lit ça, il est bien capable de prendre l’idée à son compte et de déposer un projet de loi dans ce sens.

              2. Aristarkke

                L’Isetta était teutonne…
                Pas la même mentalité, notamment fiscale…
                Quand à la Grance, une fois l’épisode Général et Pompidou, clos, mieux vaut ne rien ajouter, tellement c’est désespérant.

          2. Aristarkke

            À propos de tricycles, il y a un fondu possédant un tricycle Darmont (ou peut-être un Morgan) fin des années 20, qui promène cet engin aux alentours de 100 km/H sur l’A6, ce qui est remarquable notamment en raison de la cylindrée de l’ordre de 1000/1100cm3 mais avec soupapes culbutées dans la culasse et non latérales. C’est évidemment un engin très léger qui ne doit pas dépasser la demi-tonne mais je ne sais pas ce que valent réellement les freins à commande par câble ???

            1. taisson

              Il existe aussi un cycle car façon réplique Morgan muni d’un moteur en V d’origine Guzzi… Équipé de freins actuels, et donc utilisable !
              Et conçu dans un but « retro », juste pour le fun.

              Quand aux engins + ou – merdiques, du genre, isetta, Messershmit, vespa 400 (moins moche celle la), ou autres, ce ne sont que les restrictions de toute l’Europe d’après guerre qui ont rendu possible leurs création…Même si le prétexte de faciliter la circulation en ville pouvait servir pour essayer de les vendre.
              L’Amérique, qui n’avait ni communistes, ni destructions de guerre sur son sol, n’a jamais rien produit industriellement de tel !

              Le fait que l’idée de ce genre d’engin puisse ressortir aujourd’hui montre bien dans quelle ambiance de paupérisation veulent nous pousser nos « dirigeants » ( réels ou ceux de l’ombre..) .
              Les prétextes écolos ne sont que des « fausses barbes » qui dissimulent la quasi interdiction des transports individuels…
              C’est exactement ce que souhaitaient les idéologues du communisme dans les années d’avant et d’après guerre (WW2).
              Les mots ont changé, les buts sont les mêmes.
              A l’époque, voyant qu’ils n’y arriveraient pas, ils ont « piétiné » le dogme et se sont emparés de Renault…Et ont fabriqué des merdes pendant quarante ans ! Mais c’est une autre histoire !

              1. Aristarkke

                Pour l’avoir doublé une paire de fois (le Doblo tape allègrement le 100 km/H, si, si), le moteur du Darmont est de conception ancienne avec de longues tiges de culbuteurs enfermées dans des tubes guides, totalement extérieurs aux deux cylindres en V. Le tout avec du chrome.
                Les moteurs Guzzi sont plus compacts.

                1. Pheldge

                  si tu lui fournis le bon breuvage, ton Doblo, dopé comme un dragster, dépassera même le 110, sauf qu’il ne le fera qu’une fois avec le même moteur … 😉

  14. Pythagore

    « le curseur des têtes pensantes du pays est resté bizarrement coincé au milieu des Trente Glorieuses »
    Voir au 19ème, Marx est ton ami.

    1. P&C

      Normal, c’est l’époque de leur vie étudiante. Et comme ils n’ont jamais connu de grosses galères ou épreuves ensuite, ils n’ont jamais eu à se remettre en question.
      Par définition, celui qui s’adapte est celui qui rencontre des difficultés. Flamby a toujours émargé à des salaires de porcinet sans rien glander, pour le ferait-il ?

  15. Rick Enbacker

    Dans la jungle des cerfas, des règlementations et interdictions débiles diverses, des taxes et de tous les emmerdements de la législation métastasée française, les constructeurs français sont bien obligés de s’adapter pour survivre…

  16. Ben

    « L’hydrogène n’est pas compétitif par rapport a sa source d’énergie »…Ulf Bossel, ingénieur allemand spécialiste de l’économie de l’hydrogène.

    1. Calvin

      Oui, mais vous comprenez, ces abrutis Verts ont appris que l’essentiel de l’hydrogène était fabriqué à partir du pétrole. Plus facile, plus rentable, plus productif.
      Du coup, il fallait développer un autre type de fabrication, quoiqu’il en coûte…
      Et ça tombe bien, c’est pas nous mais l’État qui paye…. (Sophisme dit de Hollande)

      1. P&C

        Electrolyse de l’eau… sauf qu’il faut plus d’énergie pour électrolyser l’eau que l’on n’en récupère en brulant l’hydrogène.

        Bientôt ces abrutis de verts découvriront qu’il faut du quartz et du charbon de haute qualité pour faire des panneaux solaires.

        1. Le Grincheux

          Sauf que ça prend un sens quand par catalyse on transforme l’hydrogène obtenu en pétrole en captant le CO2 atmosphérique. On commence enfin à comprendre que le pétrole, ce n’est pas aussi idiot que cela, que c’est une bonne manière de stocker l’énergie et surtout, sans pétrole, une bonne partie de la chimie sera à repenser totalement.

          1. P&C

            Le pétrole, c’est pas dur à faire : ce n’est que des algues et des bactéries mortes, enfouies, et pyrolysées. Le tout avec un rendement ridicule, compensé par la durée de temps : de 60 à 120 millions d’années.

            Capter le CO2 atmosphérique pour en faire de la matière organique, on sait faire : ça s’appelle des plantes (et certaines bactéries). La plante elle même peut être transformée en charbon si morte, enfouie, et pyrolysée sous pression pendant 60 à 120 millions d’années.
            Mais sache que la plupart des organismes qui en ont la possibilité préfèreront manger des sources de carbone plus concentrées…

            Il y a plusieurs voies métaboliques qui permettent de faire ça, mais toutes consomment de l’énergie. Un catalyseur métallique n’est pas différent (une enzyme est un catalyseur biologique, d’ailleurs beaucoup ne servent que de support à un catalyseur métallique) (le rôle du catalyseur est d’abaisser le niveau d’énergie nécessaire à la réaction, mais il n’en change pas le sens). Les questions sont : quelle sera l’énergie apportée pour faire fonctionner ton système, et est-ce rentable d’un point de vue euros et CO2 ?

            1. Pheldge

              Mais que vous z-êtes à ratiociner, pauvres petits matérialistes … On te cause de sauver la planète et toi tu nous parles de rendements. « quoique ça coûte » qu’il dit le président, voilà ! « à n’importe quel prix ! » et en plus il « assume » , alors, tu devrais avoir honte … 😉

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est simple : on braque de gros projecteurs surpuissants sur les panneaux solaires pour les éclairer la nuit. Les projecteurs étant, comme il se doit, branchés sur le secteur ou un groupe électrogène.

      Comme l’électricité photovoltaïque est achetée à un prix intéressant, bien supérieur au prix d’achat, c’est rentable.

      Ca parait complètement fou, mais je crois que ça c’est fait, en Espagne.

      1. Pierre 82

        Jacques, pourquoi diable faire fonctionner les projecteurs pour éclairer les panneaux solaires avec le secteur ou pire, sur groupe électrogène, alors qu’on pourrait utiliser des batteries?
        Faut réfléchir un peu, quand même…

          1. Pierre 82

            Ben, euh, j’ai une idée: on les recharge pendant la journée quand il y a du soleil. Je tiens la forme, là, je crois que je vais postuler comme expert télévisuel en production d’énergie. J’ai ma chance.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Le sénat est sans doute la maison de retraite la plus luxueuse de France. Tout est gratuit (y compris les vacances), luxueux et on a 5000€ d’argent de poche mensuel en plus.

      2. Deres

        Si je me souviens bien, dans la série « Médium » le mari ingénieur propose de mettre des éoliennes sur les voitures électriques. C’est simple la technologie dans un scénario écrit par un bobo californien ayant fait un fac de lettres moderne.

      3. Deres

        Je suis certain qu’il y a des escrocs qui revendent directement à EDF son courant en le prétendant solaire ou éolien … Par contre, il faut surement des complices chez les installateurs et avoir un débit variable réaliste. Il y aura très probablement un scandale dans quelques années tout comme ce fut le cas des rachat de droit à polluer.

    2. Calvin

      Les particuliers espagnols qui avaient des panneaux photovoltaïques alimentaient la nuit leurs circuits de sortie (production) par un groupe électrogène diesel. Vu le prix du carburant et de l’électricité qu’on leur achetait, cela valait largement le coup.
      Il a fallu un bon moment pour que les « têtes pensantes » se rendent compte que la production solaire la nuit était anormale….

  17. Manzoni

    Je ne vois aucune contradiction dès lors que l’on accepte la définition suivante : « écologique = qui pollue chez les autres ». C’est bien dans l’air du temps, puisque une « réforme juste » est une réforme qui concerne les autres, et un « impôt juste » est un impôt qui taxe uniquement le voisin. Nos amis socialistes l’ont bien compris, eux qui garnissent leurs listes électorales d’électeurs qui ne sont pas concernés par le versant « contribution » de leurs réformes.

    1. douar

      C’est ce que vont faire les dem’s américains et limitant l’accès à leurs propres sources d’énergie pour protéger leur environnement.
      Par contre, ils risquent de revenir au Moyen Orient pour vendre la démocratie à grands coups de missiles et drônes, accessoirement pour avoir accès aux hydrocarbures.
      Avec de la chance, il y aura peut être un Nobel de la paix à la clé.

  18. Gerldam

    L’ide de recycler les anciens succès a fortement enrichi BMW avec la Mini, Fiat avec la nouvelle 500, Volkswagen avec la nouvelle Beetle (qui est un peu plus ancienne mais qui a été un grand succès). Leur point commun: avoir toutes un moteur thermique moderne.
    Relooker la 4L aussi intelligemment que la Mini, avec un moteur diesel moderne, de vrais freins, des airbags et une stucture solide sous une carrosserie renouvelée pourrait être un succès commercial, notamment si ce nouveau véhicule est plaqué « Four L » au lieu de Renault.

  19. kekoresin

    Quand on est con il peut être rassurant de se savoir entouré de congénères. Les pays dits occidentaux se tirent la bourre de celui qui à la plus grosse verte, calant cet énorme échafaudage écologique branlant avec des chaises cassées. Biden va concrétiser son coup d’état par un bon gros greenwashing, histoire de ne pas décevoir les hipsters à roulettes et autres bipèdes avec trop, pas assez ou pas du tout de sexe. Notre fière nation tricolore œuvre en ce sens en tricotant des ponchos verts entre deux paires de moufles pour lutter contre la discrimination des accents.

    En face de ces nations en déliquescence intellectuelle profonde, la Chine truste les terres rares et autre lithium ou cobalt, que nos ineptes boboïdes devront subventionner malgré leur petits poings serrés pour lutter contre les méchants qui goûtent moyennement au progressisme débridé ou à l’islam sur son sol. Il y a également Vlad qui attend son heure, équipé d’une solide paire de jumelles la poitrine gonflée sur un char T14, quand nos limaces se traînent sur un tas de sable avec des culs de bouteille.

    Viendra le jour où les petits adeptes de Greta pleurnicheront pour un peu de pétrole ou de gaz pour faire tourner leurs applis de coaching en essuyage de cul en compensant la production erratique de leurs hachoirs à piafs. Ce jour là, ils devront défiler à genou sur du verre pilé pour sucer du spetsnaz, hommes ou femmes, les catégories intermédiaires seront mis à contribution comme biocarburant. Les russes se poileront en constatant que nos contrées ont mis 30 ans à reconstruire des Trabants à piles et ils secoueront la tête lentement pendant la mise en bouche, une pointe de pitié dans le regard à défaut de respect pour la créature à leurs pieds !

    1. P&C

      Ajoute un détail de plus au tableau.
      Un pays qui n’a pas de ressources naturelles peut s’en tirer grâce à la productivité de sa population.
      En clair, le travail et le jus de cerveau peut permettre d’acheter des ressources et les transformer en des trucs qui valent bien plus cher.

      Là aussi, on prend le chemin inverse…

  20. Murps

    Vous êtes tous très vaches. Moi je trouve que comme voiturettes de golf, elles dépotent grave ces simili-bagnoles.
    Faut juste retirer les portes pour passer d’un trou de green à l’autre plus facilement.
    Le recyclage est tout trouvé.

    Une idée ! en mettre une ou deux sur nos porte-avions : ca permettra au pacha de passer de la poupe à la proue en un clin d’oeil pour faire ses revues de troupes.

    Quoi ? on a pas beaucoup de de porte-avions ?

    1. MCA

      On n’a pas bcp de porte-avions?

      J’ai lu je ne sais plus où que Micron voulait lancer la construction d’un successeur au CDG, la période est bien choisie…

      Comme quoi, moins on a de ronds et plus on en dépense…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        En même temps (comme qui dirait) on peut faire des dépenses plus stupides. Avec 4 théâtres d’opération à sécuriser (Atlantique, Indien, Pacifique et Méditerranée) 4 porte-avions (voire 6 si on tient compte des immobilisations pour maintenance) ne serait pas un luxe. On ne défend pas ses intérêts avec de belles paroles.

        1. Higgins

          Le débat est très complexe et clairement, pour avoir travaillé sur le sujet géo-politique, ce pays n’a clairement plus les moyens du tout de ses ambitions. A minima, il faudrait deux porte-avions avec, pour chacun, un groupe aérien complet. Concrètement, ça signifie par PA : 20 Rafales (l’idéal serait 30), deux Hawkeyes (AWACS embarqués) et entre 8 à10 hélicoptères (lutte ASM, transport, SAR) sans compter les drones. En comptant un nécessaire volet à terre (attrition, entraînements divers, etc…), on en arrive pour les deux groupes aéronavales à 90* Rafale, 6 Hawkeye et 30 hélicoptère (Panther et Caïman). Actuellement, lla Royale pour cette mission déploie 45 Rafale, 3 Hawkeye et moins de 10 Hélicoptères (5 maximum), L’ALAT ou l’armée de l’air fournissant le complément. Tout cela évidemment sans préjuger de ses autres obligations assez importantes et gourmandes en matériel aérien (ex: il était prévu au début des années 90 40 Atlantic 2 répartis en quatre flottille-deux à Lorient, deux à Nîmes- pour la lutte ASM et la protection des sorties de Toulon et de Brest à cause des sous-marins. Au final, elle aligne très péniblement 18 avions basés à Lorient et a du fermé la base de Nîmes). Et je n’évoque que l’aspect aérien…
          Ça n’a pas empêché le Mignon poudré de déclarer en 2017 que l’espace Indo-pacifique avait vocation à être traité prioritairement. Grâce à la Nouvelle Calédonie, on y dispose de deux ou trois bateaux, moins de 10 avions et moins de 10 hélicoptères. Les chinois n’arrêtent pas de trembler (de rire).

          *Lorsque tous les avions Rafale auront été livrés (armée de l’air plus Marine), il devrait y avoir 215 avions en ligne dont 45 pour la Marine. À titre de comparaison, dans les années 80, il y avait deux PA, 450 chasseurs pour l’AA, 120 chasseurs pour la Marine et 650 hélicoptères pour L’ALAT.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Deux portes-avions serait déjà mieux, mais ça me parait léger. Cela signifie que la moitié des theatres d’opération ne sont pas protéger en permanence.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  En supprimant le RSA, les subventions à la presse et les comités théodule les plus inutiles, on s’y retrouverait vite.

            1. P&C

              Pourtant, la Russie a l’air d’avoir un appareil militaire décent, alors que son PIB est la moitié de celui de la France.
              Je ne sais pas si elle possède des porte avions… mais est-ce que ces navires ont encore leur utilité avec l’existence de missiles pouvant les détruire sans problème ? Ou vont-ils subir le sort des cuirassés, condamnés par un autre type de navire (le porte avion dans ce cas précis) ?

              1. Higgins

                Avec les missiles hypersoniques, les PA sont très vulnérables. Très rares sont les pays qui mettent en œuvre les premiers et leurs prix et leurs technologies les rendent difficiles à exporter. En cas de conflit localisé, le risque est très peu élevé. Dans ces conditions, le PA reste un formidable outil par sa puissance de feu potentiel. C’est vraiment une base aérienne projetable. Ça coûte une fortune car en plus de ses aéronefs, le groupe aéronaval comprend a minima un sous-marin d’attaque (son chien de garde), une frégate ASM (lutte anti sous-marine), une frégate anti-aérienne et un pétrolier ravitailleur. Faire marcher l’ensemble de manière cohérente ne s’improvise pas et requiert une longue expérience. Les experts estiment qu’il faudra au moins vingt ans pour que les chinois maitrisent les B.A.BA de l’outil. Si la menace est réelle, une simple observation d’une carte montre que la mer de Chine est très limitative et qu’elle est facile à bloquer avec des sous-marins(ce qu’ont fait les USA pendant la WW2 pour bloquer le trafic fret japonais). Ça explique en partie la frénésie d’achat de ce type d’outil dans la région (Malaisie, Indonésie, Philippines et Australie).

                1. Higgins

                  Complèment : l’armée russe n’est plus sur l’ombre de l’armée rouge d’antan. Pour autant, technologiquement parlant, les russes font preuve d’une maîtrise technique impressionnante et il serait stupide de les sous-estimer. Sans aller jusqu’à dire que le qualitatif à remplacer le quantitatif, il convient de les prendre très au sérieux. Exemple (on ne sait pas encore faire en occident et on n’a pas de matériel équivalent en service) : https://youtu.be/M7Y7nkBD0DA

                  1. Pythagore

                    Impressionant !
                    Il me semble que lors de la guerre en Syrie, les armées occidentales ont découvert qq système sol-air qui n’était pas trop de leur goût, pour ne pas dire qu’ils n’ont rien d’équivalent.
                    Il me semble qu’il s’agissait de ca:
                    https://nemrod-ecds.com/?p=3200

          2. turlututu

            Sans oublier qu’avec deux portes avions, au moins un équipage de relève ne serait pas du luxe, car actuellement, en cas de pandémie de covid à bord on est incapable de remplacer l’équipage HS et le fleuron de notre flotte se retrouve cloué au port !

  21. MCA

    Tiens, ça devrait faire plaisir au patron :

    La Ville de Paris va tester un « REVENU UNIVERSEL » !
    Le 20 Jan 2021 à 12:52:25 / 18 commentaires / 2 888 vues

    Alors que la pauvreté s’accroît à cause de la crise du coronavirus, la question du revenu universel revient sur la table. La mairie de Paris va lancer une réflexion pour instaurer un revenu minimum garanti, et ainsi concrétiser une promesse de campagne d’Anne Hidalgo.

    1. ~~Tribuliste~~

      Avec l’administration Biden on file tout droit vers un appauvrissement global du monde occidental. Il n’y a plus de garde fous et les seuls pays sensés se garderont bien de limiter la casse, bizness étant bizness.
      Ce qui me frappe c’est la décontraction avec laquelle on se complait à s’auto mutiler, à détruire ce monstrueux système qui nous a pourtant permis tant d’avancées techniques medicales et même sociales.
      Comme l’argent va se faire rare autant faire en sorte de priver les gens de leur liberté et leurs moyens de communication afin de les spolier plus discrètement.
      C’est urgent et on envoie donc hidalgo aux présidentielles parce que plus con on fait pas et plis l’état est con plus les masters of pupets de l’ombre se gavent.
      Une fois que le pays sera à terre il sera bradé et démantelé, les decideurs auront depuis belle lurette intégré leurs résidences dans les pays du moyen orient.
      Bref la chute s accelere et c’est volontaire.

            1. P&C

              Vous avez vu l’inauguration du Biden ? Des soldats et des drapeaux, même Kim 1 fait mieux. Le discours… il aurait du prendre des leçons auprès de Castro.
              Avec zone bleue et check point militarisés, comme la zone verte à Bagdad…

              Ce qui va être intéressant dans les temps à venir sera le volet « terrorisme intérieur ». Un billet là dessus, patron ?

              1. Higgins

                Avec les premiers décrets signés, les américains vont découvrir les joies du socialisme et son cortège d’hypocrisie. Bienvenu au club.

                  1. ~~Tribuliste~~

                    Au pays des armes à feu combien de « déséquilibrés » vont être démis de leurs fonctions ou victimes de faux procès?
                    Tout opposant un peu encombrant va se voir exposé au risque d’être écarté sur la base de témoignages ou d’enquêtes créés de toutes pièces.
                    Il va fallloir la jouer fine…

      1. Deres

        Cela veut juste dire brasser du vent et faire de la politique. Le but n’est pas d’aider les gens mais de gagner des voix en leur faisant croire qu’en les soutenant et en votant pour eux ils auront droit à des rivières de miel. En réalité, la rivière est arrêté par un grand barrage pour réserver les flots à la classe dirigeante.

      2. Aristarkke

        C’est dégoulinant de démagogie. Cela permettra de chougner, le moment venu, qu’elle voulait améliorer le sort du monde mais qu’ils (comprendre les ennemis du peuple) l’en ont empêchée…

  22. Platon

    Bonjour,
    Sur les batteries pour véhicule électrique, vu les quantités et la taille du marché, la machine R&D + capitalistes se met en route:
    – moins ou pas de métaux rare, par exemple (LFP déjà en série, ici une amélioration)
    https://www.greencarcongress.com/2021/01/20210119-psu.html
    – réduction de la chaîne de production en se passant de solvants, le matériaux est utilisé directement à l’état de poudre (présentation Tesla battery day 2020, page 32 vs 34)
    https://tesla-share.thron.com/content/?id=96ea71cf-8fda-4648-a62c-753af436c3b6&pkey=S1dbei4
    Les premières autos vendues ont financé les améliorations de la génération suivante, et ainsi de suite, sauf chez Trabant…

    Pour un peu plus de légèreté, à tous ceux qui veulent s’expatrier dans des contrées exotiques, vous risquez « la charge raciale » (à moins que ce ne soit réservé aux non-caucasiens)
    https://dieses.fr/a-la-decouverte-de-la-charge-raciale

    au plaisir

    1. Ce qui pour le moment ne change rien : les batteries ont une capacité de stockage 20 à 30 fois inférieur au même volume/poids d’hydrocarbure, de sucre ou de graisse.

      1. Platon

        Concernant la voiture électrique, je n’ai plus d’avis. Elles sont arrivées, ça démarre très sérieusement, et elles ne font que s’améliorer sur les critères qui intéressent le client. J’ai conduit un peu une Tesla 3, c’est terrible.
        J’intervenais sur le point « destruction de l’environnement ». Je comprends votre argument (pour le sucre et la graisse je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est de l’ironie).
        A par ça, les raffineries consommeraient 1,5kWh / litre d’essence/diesel. Donc à 7L/100km, le véhicule thermique a derrière lui (pour se déplacer) déjà 10kWh d’électricité. Autant mettre ces 10kWh dans une batterie (émettre moins de gaz, relancer le nucléaire avec le PC chinois et calmer le Moyen-Orient, je me lâche).
        Je précise que je roule dans une voiture essence de 2006 (9,2L/100km), la voiture électrique étant pour moi un achat trop coûteux et la location serait non rentable. La France étant parmi les pays de l’EU émettant le moins de CO2 pour son énergie je ne comprends pas la taxe CO2. Le carburant a prix 10cts/L en France entre 2019 (gilets jaunes) et mi-2020 (pas de taxe CO2). Alors qu’en Allemagne le prix est resté constant. Belle entourloupe gouvernementale.

        1. Pheldge

          la taxe CO2 ? comme toutes les autres n’avait d’autre but que de remplir le tonneau des Danaïdes … l’écologie, l’entretien du réseau routier n’étaient que des prétextes pour faire avaler la pilule.
          Pour ceux qui auraient oublié, les recettes de l’état sont « non affectées », l’exemple de la vignette auto, mise en place « pour aider les vieux », ou plus récemment de la « journée de solidarité » -toujours pour les vieux- étant criant d’hypocrisie.
          fr.wikipedia.org/wiki/Journée_de_solidarité_envers_les_personnes_âgées

          1. zelectron

            Perçue par Bercy, moyennant 20% pour frais, distribuée aux organisses de redistribution qui ont des frais (incompressibles 30¨à 40%, nota bene : la part des morts retourne à l’organisse . . . .

        2. sam player

          La conso énergétique des raffineries c’est 4 à 15% du volume de pétrole traité. Je note que vous avez pris le point haut… hum… alors que ce pourcentage ne concerne que les installations de pétrole lourd pour lesquels il faut plus d’opérations complexes pour obtenir des essences légères et donc plus d’énergie : perdu pour perdu il vaut mieux valoriser même si c’est à 10 pour 1, la seule limite étant la rentabilité.
          Les raffineries européennes se situent à 7% soit moitié moins et une grande partie provient des gaz trop légers pour se liquéfier et qu’on retrouve au sommet des colonnes de distillation, gaz anciennement torchés.

          Vouloir faire des bilans énergétiques c’est bien beau, mais il faut tout compter. Il y a une solution plus simple: la rentabilité hors taxe ou subventions et même vous, vous trouvez trop cher les voitures électriques alors qu’actuellement elles bénéficient non seulement de détaxations mais en plus de subventions.

            1. Aristarkke

              Tesla a abaissé son prix pour que la voiture soit éligible aux différents bonus étatiques car, à son prix initial, elle était sans une catégorie inéligible auxdites aides. Bref, Musk à sauvé et assuré son volume de ventes.

          1. sam player

            … et le calcul que vous faites pour affecter 15% d’énergie par litre de carburant est malhonnête puisque ces fractions sont le plus facile à obtenir car les plus légères et demandant le moins d’énergie et de cycles.
            Un truc rigolo : la fiscalité différentielle du diesel vs l’essence a généré un déséquilibre de la demande par rapport à l’offre qui serait normalement de 50/50… et pour répondre à cette demande artificiellement créée, on doit utiliser plus d’énergie pour transformer les composantes lourdes (faibles en hydrogène) dans des raffineries complexes.

        3. Pour les sucres et la graisse, c’est vrai et pas de l’ironie. Par unité de masse ou de volume, on est très très au-dessus des batteries actuelles. Ca explique pourquoi un humain de 70 kg peut fonctionner sans mal pendant 24h sans manger alors qu’un engin avec 35kg de batterie aura du mal, à dépense énergétique équivalente, à tenir même le dixième de cette durée.

          1. Higgins

            Et voilà ce vers quoi nous sommes dirigés avec les décisions stupides prises par nos crétins de peintre : https:/ /www.transitionsenergies.com/france-strategie-penuries-electricite-europe-2030/

          2. P&C

            C’est encore pire que ça, sachant qu’un humain ne retire de cette énergie organique que 10% d’énergie mécanique, le reste étant de la chaleur…

          3. Deres

            C’est d’ailleurs pour cela que les robots restent une utopie. L’armée américaine voulait un robot mule, mais au final ils se sont rendus compte que pour avoir de l’autonomie cela impliquait d’y mettre un moteur diesel peu efficace car servant de groupe électrogène pour remplir des batteries. Ils sont donc passé à des petits quads robotisés avec moteur à traction direct.

            On voit bien le problème quand on regarde l’outillage électrique à batterie qui n’est pas subventionné. Les prix sont extrêmement élevés à cause des batteries. Et la puissance est souvent défaillante par rapport au matériel 220V habituel. Les aspirateurs à main ou robots par exemple marche surtout car ils ont des brosses rotatives en plus d’une aspiration ridicule alors que leur prix est 4 fois plus important. La puissance en Watt est un facteur 10 en dessous.

            1. Aristarkke

              « L’armée américaine voulait un robot mule, »
              C’était l’idée de Cugnot avec son fardier que de fournir un moyen de traction des pièces d’artillerie autre que par le recours à des chevaux. Mais Bonaparte n’y a pas cru et n’a pas voulu mettre de l’argent dans l’affaire, même « pour voir »…

            1. Certes mais ce n’est pas mon point : si un humain tient une journée, une quantité équivalent de batterie ne tient pas plus de deux heures.

      2. P&C

        +1
        Une question : des batteries organique, ça existe ?
        Il est possible de stocker/déstocker des électrons réversiblement dans pas mal de molécules (cytochromes, hydroquinone…) mais ça fonctionne en général au sein de réactions couplées redox.

        1. Dr Slump

          Pour moi la question est de savoir si on sera capable de faire mieux que la nature, parce qu’en terme d’efficacité/volume et de miniaturisation, nos technologies sont encore loin derrière.

          1. sam player

            Efficacité… bof bof… un humain lambda c’est une puissance de 75W dans la durée et sans machine ni artifice…
            Mon V8 fait beaucoup mieux au poids…

            1. Dr Slump

              Tu n’as pas bien lu. Oui sur des engins spécialisés, comme une voiture qui ne sert qu’à se déplacer.
              Ce dont je parle est différent, on est loin d’égaler la nature pour faire par exemple une mouche artificielle avec les mêmes capacités, mêmes fonctions y compris celle de se recharger en énergie de façon autonome (je suis bon prince je laisse de côté les capacités reproductives), et le tout à la même taille.

  23. Aristarkke

    ces voitures étant électriques, elles ne pollueront pas lors de leur usage.
    C’est la même logique qui aboutit à abolir prochainement le chauffage gaz dans les maisons neuves parce qu’il sera interdit que leur fonctionnement pollue. D’où l’imposition de l’électricité, peu importe qu’elle pollue… ailleurs… (NIMBY de toute beauté)

    1. ~~Tribuliste~~

      Sans oublier les pompes à chaleur, poêles à granules et autres systèmes « recommandés et fiscalement encouragés » qui ont besoin d’électricité pour fonctionner… Un gag majeure se profile à l’horizon.

      1. MCA

        Idem chaudières gaz, idem chaudières fuel, idem pour la géothermie.
        ils faut de l’électricité ne serait-ce que pour la pompe de circulation et les systèmes de sécurité / contrôle.

        Hormis les systèmes thermosiphon à énergie charbon ou bois (qui ne doivent plus courir les rues), les cheminées à bois, les maisons zéro énergie ; les systèmes de chauffage qui peuvent se passer de l’électricité ne sont pas légion.

        M’est avis que les (in)conséquences vont être catastrophiques.

        Sauf à aller habiter en zone tropicale, le commerce des pulls, couvertures et bougies à de l’avenir.

        On comprend mieux à présent pourquoi ils veulent inciter à isoler les maisons dans l’urgence.

        Mais le rôle de l’électricité dans notre mode de vie ne se cantonne pas au chauffage et demanderait un sérieux développement à lui tout seul.

        1. P&C

          C’est simple : à tout. Même à l’eau potable.

          Et pas que les pulls et bougies. Le célibat dans ton appart de 30m2, tu oublie… tu feras comme Ragnar : tu dormiras avec ta femme et tes gosses dans le même lit, avec tes animaux dessous pour chauffer.

          Et sans élec, exit le féminisme, les femmes seront de retour à la corvée de linge et à la cuisine…

          C’est comme pour le pétrole… nous avons tout « fossilisé » car bien plus rentable et pratique.
          Marine à voile -> marine au mazout
          Séchoir solaire -> séchoir à gaz
          charrette à cheval -> voiture
          char à bœufs -> camion
          charrue à bœufs -> tracteur

          1. Nemrod

            C’est à dire qu’à la campagne avec un poêle ou mieux une cuisinière à bois tu pourras encore survivre à condition de flinguer ceux qui viendrons te piquer tes stères ou t’abattre tes arbres.
            Ailleurs ça sera plus compliqué.

            1. P&C

              Encore pire… car le bois sera étatisé. Ce qu’il était avant le charbon.
              Car il servait certes au chauffage, mais aussi à la construction, aux forges et autres industries, et à la marine.
              Les gueux n’avaient le droit que de ramasser du petit bois.

              En gros, il faudra oublier les belles buches et se contenter de quelques branches.

        2. Aristarkke

          Hormis les systèmes thermosiphon à énergie charbon ou bois
          Pour que cela fonctionne, il faut augmenter considérablement le diamètre utile de toutes les tuyauteries de chauffage, compris ceux des bouches des radiateurs, bien veiller aux pentes des tuyaux « horizontaux » et avoir une chaudière appropriée dans les dimensions des corps de chauffe…
          Bref, tout est à reconstruire… Je te dis pas la consommation de ferraille à suivre cette méthode…

    2. Pierre 82

      Inciter à se chauffer à l’électricité, dans un pays qui est au bord de la saturation de production électrique, c’est juste de la folie furieuse. Interdire le gaz ou le fuel pour les installations futures dépasse mon entendement.
      Du coup, je ne comprends même plus, à moins d’admettre que c’est un plan concerté pour foutre le pays par terre. D’ailleurs, cette hypothèse serait raccord avec la gestion du Covid.

      1. Higgins

        Cette hypothèse est hélas très cohérente. L’acharnement mis par le Mignon poudré et sa bande à détruire le tissu économique du pays dépasse l’entendement (ex : la fermeture des restaurants et des cafés prolongée, l’interdiction des remontées mécaniques).

        1. Jacques Huse de Royaumont

          La compagnie des alpes a perdu 40% de sa valeur en un an.
          Le principal actionnaire étant la CDC, l’état va donc devoir passer cette dépréciation dans son bilan. Ca va rajouter quelques petites centaines de millions au passif. Une paille par les temps qui courent.

        2. Husskarl

          Il me semble effectivement que ce soit trop violent, trop mondial pour pouvoir être expliqué par la bêtise de tout le monde (hors Suède+Biélorussie et j’en oublie peut être)

      2. P&C

        Il y a un moyen pour réduire les effets : réduire le nombre de foyers à chauffer en les densifiant.
        D’où les anciennes maisons familiales qui logeait 4 générations sous le même toit.
        En clair : coloc pour tout le monde !

            1. Pheldge

              La Très Sublime nous avait confié à de nombreuses reprises, son goût immodéré pour la poutre de Bamako, comme bois d’ébène, avec ou sans poêle …

        1. Deres

          En théorie, les immeubles sont plus efficaces que les maisons individuelles d’un point de vue thermique. En effet, la surface de perte thermique augmente comme le carré de la taille alors que le volume utile augmente comme le cube de la taille. Donc Big is Beautiful.

          Par contre, il y a les effets pervers du chauffage collectif et de la mauvaise répartition de celui-ci avec les étages. On connait bien les tentatives forcés et communistes de résoudre ce problème par eds contraintes ubuesques et couteuses.

          1. Aristarkke

            « il y a les effets pervers du chauffage collectif et de la mauvaise répartition de celui-ci avec les étages. »
            C’est déjà pas évident de réaliser un équilibrage convenable d’un seul réseau de pavillon ou de celui d’un appartement, vu le temps que cela prend de façon surprenante pour beaucoup.
            L’équilibrage d’un réseau de chauffage est de plus en plus difficile à réaliser à mesure de l’augmentation de taille.
            Cerise sur le gâteau, il faut pouvoir avoir accès à tous les radiateurs dans la même période de temps de réglage, ce qui est une gageure en immeuble collectif…

            1. Pheldge

              et que peux-tu me dire de la régulation de l’eau chaude, en maison individuelle, et des douches écossaises intempestives et inattendues ? c’est pour un ami … 😉
              Tu peux me répondre en MP

          1. P&C

            Ne t’en fais pas, en général la pauvreté ramène à la réalité.
            Pas le temps de te préoccuper du genre et de l’oppression systématique lorsque tu as faim et froid.

    1. Aristarkke

      Z’êtes rien que des mauvaises langues ! Depuis que Fiat a résolu la question de la corrosion galopante des carrosseries et à l’époque, il était loin d’être le seul (même les teutonnes versaient leur tribut), la fiabilité est convenable surtout rapportée aux prix courants des pièces et à ceux des modèles.

      1. Pheldge

        t’es gentil mon Papet, avec ton Doblo, dérailleur Campagnolo, double plateaux, pédalier chromé 2 places à l’avant, mais à ton âge, est-ce bien raisonnable ?

      2. Dr Slump

        Les véhicules Fiat ne sont pas forcément moins fiables que les allemandes, et les comparaisons statistiques le montrent. C’est juste que les constructeurs allemands ont su bâtir cette image de fiabilité auprès du public.

  24. Murps

    « A par ça, les raffineries consommeraient 1,5kWh / litre d’essence/diesel. Donc à 7L/100km, le véhicule thermique a derrière lui (pour se déplacer) déjà 10kWh d’électricité. »
    Y a des choses qui clochent dans ce raisonnement…

    Déjà le 1,5 kWh me parait parachuté.
    Ensuite multiplier tout ça par 7 pour faire 10 et transformer intégralement cette énergie en kWh électriques est franchement malhonnête car on ne sait même pas de quoi on parle : on ne transfère pas les énergies comme ça au débotté sans pertes.
    Je ne parle même pas des raffineries qui tirent l’essentiel de leur énergie en brûlant des hydrocarbures.

    Quand on fait une démonstration comme ça il faut tout présenter, pas juste ce qui arrange.
    On peut se tortiller dans tous les sens, l’énergie stockée par unité de masse par des batteries est au ras des pâquerettes, et ce n’est pas près de changer.

  25. Husskarl

    Voila la bonne nouvelle de notre grand leader du jour:

    rtl.fr/actu/sciences-tech/coronavirus-comment-vont-fonctionner-les-qr-codes-a-l-entree-des-lieux-publics-7800955297

    Bienvenue en URSS 2.0 et découvrez bientôt les éco-goulags.

    1. Le Gnôme

      Tant qu’ils ne demandent pas de papier d’identité, je note un nom bidon avec une adresse qui ne l’est pas moins et argue que je n’ai qu’un téléphone à clapet.

        1. Husskarl

          Oui la loi est « reportée », ces enfoirés rêvent de ça. La même chose avait été discuté au Danemark et annulé sous la pression populaire.
          Jeanne, au secours !

              1. P&C

                Le politburo est-il mangeable ?
                Ainsi on pourra se payer une belle tranche de Marlène (une collègue d’origine polynésienne m’a indiqué que les femmes sont meilleurs dans l’assiette que les hommes, la raison au taux de graisse j’imagine…).

  26. Deres

    Au sujet de la vaccination COVID, je sens poindre un beau désastre en février quand le temps de la deuxième dose va arriver. En effet, si le nombre de dose livré ne double pas par rapport à début janvier, il faudra redonner une dose à tout ceux qui ont été vaccinés un mois plus tôt. Donc si le nombre de dose livré est constant, il n’y aura plus pendant un mois de nouvelles vaccinations mais juste des deuxième injections en attendant le mois de mars … Puis le même cycle recommencera pendant deux mois. Pour éviter cela, il faudrait n’utiliser que la moitié des doses livrés actuellement alors que le gouvernement en pleine panique fait utiliser toutes les doses disponibles … On aura donc probablement une forte chute des vaccinations en février avec en sus des personnes ne pouvant pas avoir la deuxième dose dans les temps nécessaires.

    A mon avis, c’est pour cela que les anglais qui ont probablement plus réfléchit que nous ont décidé de donner une dose unique. Ils éviteront donc une chute brutale des vaccinations en février …

    1. Higgins

      C’est déjà un désastre mais au pays ruiné de la médiocrité institutionnalisée, à quoi pouvons-nous nous attendre ? Mon pharmacie me disait hier que l’UE n’accorde que 500 000 dose/semaine à la France. Comme il faut deux doses par personne, seulement 250 000 peuvent être traiter par semaine.
      Peut-être Nemrod pourra nous en dire plus ?

        1. Nemrod

          Si ça se confirme, pas d’autre choix raisonnable que de plier les gaules avec les mesures coercitives.
          Je gage que ce sera l’inverse.

        2. Si on cède nos libertés au gouvernement lors de situations exceptionnelles, ce dernier va multiplier les situations exceptionnelles. Le fait que le vaccin serait inefficace contre tel ou tel virus est logique et pratique. Logique parce que, comme les grippes et les rhumes, ça mute trop pour qu’un vaccin couvre tous les cas, et pratique parce qu’ainsi, les confinements et la petite plaisanterie peuvent continuer encore un moment.

          1. Aristarkke

            Malheureusement plein de citoyens admettent ces privations graduelles au motif de leur « nécessité ».
            Probablement imaginent-ils que cet aimable ramassis de branques desserrera les licols, une fois l’épidémie passée?
            Enfin; je l’espère…
            😥

      1. Nemrod

        Ben non, je ne sais pas combien des doses nous recevons par semaine.

        Je pense qu’il va falloir arbitrer entre faire la deuxième dose et augmenter la couverture de la première.

        Je met une pièce sur la deuxième option0

        1. Aristarkke

          TF1 tease que Veran va annoncer que tous les primo-injectés vont avoir sa garantie de recevoir en temps et en heure leur deuxième piquouze…
          (suis chez ma mère)

          1. Aristarkke

            Malgré toutes les couches de cirage que Flop Joene applique consciencieusement sur le dos de l’UE???

            ça eut payé mais ça paie plus…

          2. Pheldge

            Major, c’est toujours la « faute à l’europe » quand ça merde … à croire qu’elle a été créée dans le but de permettre à nos gouvernants de se défausser !

  27. LaVitreCassée

    S’agissant du vaccin Pfizer, on observera que dans les études du laboratoire, il n’ y a aucune donnée sur les + de 75 ans (faute d’effectif)… Sans que cela ne bouleverse les « champions de l’éthique » qui poussaient des cris de pucelles, il y a quelques mois, contre Raoult car ses études manquaient de données, souvent plus secondaires !

    1. Higgins

      Surtout qu’il est facile d’imputer le décès d’une personne de plus de 75 ans à tout autre chose (âge, pathologie diverse, etc,….) sans risque d’être contredit.

      1. LaVitreCassée

        Exactement. C’est le « pile je gagne, face tu perds ». Quand les + de 75 avec comorbidités mourraient il y a quelques semaines, c’était covid. Ceux qui meurent après administration du vaccin, c’est à cause de leur âge et de leurs comorbidités…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Il y a pas mal de chose à dire, sur ce « vaccin ».

        une brève se réfère à une controverse sur l’efficacité réelle du produit :

        https://www.lerougeetlenoir.org/information/les-breves/covid-19-pfizer-et-moderna-des-tests-controverses

        ici une lettre ouverte du professeur Peronne sur la dangerosité potentielle de l’ARNm :

        https://putsch.media/20201202/tribunes/la-culture-du-debat/le-professeur-perronne-et-le-vaccin-nous-ne-voulons-pas-devenir-comme-les-tomates-ou-le-mais-transgeniques-des-ogm/

        Enfin, un article assez fouillé sur la licéité morale de l’emploi du vaccin, liée notamment à son mode de fabrication. Grosso modo, la fabrication de l’ARNm utilise des fœtus avortés.

        https://lanef.net/2020/12/26/reflexion-sur-la-legitimite-morale-du-vaccin-contre-le-covid-19/

        A ce sujet, le Vatican a conclu à une utilisation licite, dans une logique du moindre mal. Ce point de vue, qui fait débat, perd de son acuité si le rapport gain / risque s’avère moins intéressant qu’espéré.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            le produit Moderna suit peu ou prou la même techno que Pfizer, à savoir l’ARNm, non ?
            Dans ce cas les deux sont en question.

    1. Rick Enbacker

      A propos de 66 millions de procureurs, notre cher président oublie que :

      – Leurs erreurs nous sont imposées
      – Ils répètent inlassablement les mêmes erreurs
      – En tant qu’élus ils ont des comptes à rendre aux gaulois réfractaires. Mais, à la différence des gens normaux, ils n’assument et ne subissent jamais les conséquences de leurs erreurs et les rejettent sur nous

            1. Nemrod

              Oui ça commence à chier pour son grade.
              Le masque c’est pour les gueux c’est en substance ce que dit la photographe.
              Faîtes tourner.
              Le voir mordre la poussière éclairerait ma semaine bien sombre.

    2. Aristarkke

      Comme de bien entendu, aucun argousin pour le verbaliser (mais il a probablement une immunité d’homme politique hontectomisé)
      La vieillesse est un naufrage…
      (70 balais dans un bon trimestre)

  28. MCA

    Tiens, je reviens avec Madame des soldes en magasin d’usines.

    Effarant!

    la moitié des commerces ont mis la clé sous la porte; à la place de belles affiches placardées sur les vitrines pour cacher le désastre.

    Merci Micron!

    1. Nemrod

      Qui peut croire que des gens qu’on interdit littéralement de travailler vont continuer à le faire coute que coute ?
      A part la bande de con qui ont voté pour ces clampins ?

      1. Higgins

        Les assurances crédits vont mal. Beaucoup de pertes sont enregistrés. Des clients rencontrent des difficultés à payer leurs fournisseurs. Mauvaise limonade.

  29. LaVitreCassée

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur tous les vaccins, leurs avantages, leurs inconvénients les risques…etc C’est bien expliqué et plutôt neutre.

        1. Aristarkke

          Non, il ne peut pas d’une part parce qu’il n’y a pas de SNCF sur son caillou et d’autre part, parce que c’est un doux sauvage…

      1. Pheldge

        pfff … bin là j’aurions jamais deviné ! Ahhhh, la seu-neu-ceu-feu comme disait mon grand-reup, c’est vrai que c’est bien loin tout ça …
        L’écriture ancestrale contenait « essence » et j’ai bloqué dessus … cherchant en vain. Comme dit l’autre, mon intelligence -du Latin intelligere*- est un obstacle 😉
        *RIP Bonsaï

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.