Pour 1000 milliards par an, on n’a même plus un petit régalien solide

Heureusement que la France est riche, dispose d’un État puissant et d’un gouvernement composé d’une élite affûtée par un système éducatif au sommet de sa forme : avec plus de 1000 milliards d’euros de prélèvements obligatoires par an, il aurait été dommage de noter quelques contre-performances que ce soit.

C’est pour cette raison qu’on ne pourra que hausser des épaules en apprenant l’une ou l’autre broutille administrative, l’un ou l’autre hoquet bureaucratique qui font les bonnes feuilles de nos petits journaux satiriques quand l’actualité est, comme actuellement, d’un calme propice à la badinerie.

Pensez donc : plein emploi, caisses publiques dodues, peuple heureux voire bedonnant de bonheur, perspectives réjouissantes et bonne ambiance générale dans chaque bourg, chaque cité, chaque quartier du pays, tout ceci autorise le petit clin d’œil taquin à une République qui sait prendre avec détachement les petites bévues qu’elle commet parfois.

Tenez, prenez cette histoire cocasse de patrouilles de police à cours d’essence en Seine-Saint-Denis : rien ici que de très banal lorsqu’on apprend que la direction territoriale de la sécurité publique de ce département a benoîtement omis de mettre à jour les cartes essence après un changement de prestataire, oups, bévue, ah ah ah on rigole c’est trois fois rien, mais n’oubliez pas la signature en bas de votre cerfa 2042.

Il en va de même lorsqu’on apprend que des petits chenapans, accusés de 35 petits cambriolages de rien du tout, après avoir été péniblement appréhendés par les policiers de Montpellier, ont été finalement remis en liberté par la justice en attendant leur gentille comparution en avril. Les prévenus, étrangers et sans domicile fixe, feront – on s’en doute – un point d’honneur à se présenter dans trois mois à l’audience qui leur sera consacrée. Tout se passera bien, c’est garanti, comme le prélèvement automagique de vos impôts sur votre salaire mensuel, vous verrez.

Et puis, si la justice marque parfois le pas, au moins la police est au rendez-vous.

Sauf, peut-être, à Marseille, où le territoire préfectoral a manifestement été redessiné indépendamment des autorités républicaines : dans le 13e arrondissement, l’accès à la rue Albert-Marquet est par exemple barré à l’aide de scooters, de caddys, de vieux meubles, de barrières ou même des blocs de béton et ceux qui désirent passer le check-point sont tenus d’ouvrir leur véhicule pour la fouille douanière rituelle.

Sans doute la préfecture a-t-elle trouvé là un terrain d’entente avec la racaille la faune les animateurs du kartchier qui permet une nouvelle organisation, avec un respect des procédures et – soyons en certains – du confinement à 18 heures. Pas de doute, dans cet arrondissement coloré de Marseille, les vendeurs d’herbe à chat font un travail merveilleux !

Pendant ce temps, à Lyon, la République a eu l’excellente idée de laisser certains s’organiser entre eux pour couvrir leurs petits besoins en bobologie : avec ces services d’urgence qui sont, on le sait, débordés à cause du méchant virus dont tout le monde parle à la télé et qui n’a pas du tout déclenché une déroute complète de notre système de soin dont tout le reste du monde est jaloux, il était logique que la population, consciente des enjeux, responsable et citoyenne, s’auto-organise pour éviter la fréquentation inutile des urgences en cas de coups de couteau, de balle perdue ou de règlement de comptes un peu virils.

Vraiment, nos quartiers ont du talent !

Et puis, ce qu’il y a de bien avec cette spontanéité de l’organisation des citoyens et la bonne humeur républicaine qui se répand maintenant un peu partout dans le pays est qu’elles sont valables pour une justice très souple, la police bien équipée, le petit commerce qui fait rire mais aussi avec la religion : les enthousiastes de la croyance sans concession ont enfin un solide pied-à-terre à Trappes et on se doute que la République n’y trouvera rien à redire.

Comment ne pas se réjouir en effet de la belle uniformisation de tout Trappes, charmante bourgade des Yvelines où Didier Lemaire, professeur de philo, exerce son sacerdoce éducatif auprès de la turbulente jeunesse locale dont tous les médias s’empressent de rappeler que sont issues de nombreuses vedettes charismatiques (ainsi qu’un contingent considérable de jeunes partis il y a quelques années rejoindre la Syrie de Daesh, youkaïdi, youkalqaïda) ?

Notre enseignant est actuellement très présent sur certains plateaux télé pour relater ce qu’il vit au quotidien dans une ville qu’il décrit volontiers comme complètement perdue pour la République, ce qui – évidemment – étonne beaucoup certains : tout le monde sait que la politisation n’est pas loin, que les exagérations sont foison et que ce professeur cherche essentiellement, selon toute évidence, à faire parler de lui.

Dire, ainsi qu’il l’a fait, que les intégristes musulmans « sont en train de réussir leur processus de purification » en poussant au départ les juifs, les chrétiens puis maintenant les musulmans modérés, c’est clairement vouloir mettre le feu aux poudres dans un pays où tout le monde sait que le ciment républicain se fait sur l’entente cordiale de toutes les religions, youpi, et où toute nouvelle samuelpatysation d’un enseignant relève de la pure fiction : grâce à la liberté d’expression qui est encore vivace en France (la jeune Mila peut en témoigner !), grâce aux mesures fermes qui permettent à la République de ne perdre aucun terrain là où c’est essentiel, grâce à la vivifiante tonicité de nos jeunes quartiers (tels que le 13ème arrondissement de Marseille déjà décrit), on sait que le tableau que ce Didier Lemaire peint à grosse brosse noire ne sera jamais réalité !

La garde et l’arrière-garde journalistique veille ! Elle ne laissera pas passer les mensonges, les exagérations et les déformations. La garde et l’arrière-garde politique est sur le qui-vive : la République est Une et Indivisible et les prunes pour les briseurs de couvre-feu s’abattront sans pitié sur le périph parisien ! La garde et l’arrière-garde sociale sera sur le pont, pour faire taire voire bannir les oiseaux de mauvaise augure !

La France et ses 1000 milliards d’euros de prélèvements obligatoires ne se trompe pas et les petits plis dans le contrat républicain ne sont que des péripéties, de purs sentiments mal étayés, voilà tout.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires398

      1. Aristarkke

        Absolument comme l’atteste mon commentaire…

        J’espère que Philou aura survécu à ce report de fourniture du SG. Bon, il est trop tôt pour qu’il soit hors hamac…

  1. Aristarkke

    La suffocation me gagnait mais Monseigneur a sous estimé ma capacité d’endurance dans l’adversité. L’essentiel est bien que le billet du jour parût !

  2. Le Gnôme

    Mauvaise langue, les prunes pour dépassement de l’heure du confinement pleuvent, l’installation de nouveaux radars n’est pas entravée par le virus et tabasser du GJ ou de la manif pour tous n’est pas interdit alors que ce n’est pas autorisé pour les minorités émotives.

    La gueuse gouverne mal, mais se défend bien disait déjà Anatole France.

    1. Aristarkke

      Monseigneur, mauvaise langue ??? Non, là c’est de l’exagération. Il ne fait que vérifier à chaque occasion que la réalité est ce qui reste quand on a fini de croire. Hélas pour nous. 😥

    2. Calvin

      Il y a le bon et le mauvais régalien.
      Traquer et punir les coupables, c’est nul et ne sert qu’à prendre des coups.
      Réprimer les « crimes » sans victimes, ça c’est du bon régalien.

      1. k2000

        la différence entre le bon régalien et le mauvais régalien ?

        bon… le bon régalien, y voit un crime, y verbalise pas forcement, bon ba ca c’est un bon régalien… le mauvais régalien, lui, y voit un crime, bon ba y verbalise pas non plus forcement, mais ca c’est un mauvais régalien !
        -ouai c’est pas pareil quoi !

    3. Jacques Huse de Royaumont

      « La gueuse gouverne mal, mais se défend bien ». On pourrait le croire, mais non, en fait.
      Le régime politique républicain s’appuie sur les classes moyennes, qui lui fournissent ses moyens financiers, certes, mais sont également un vivier de recrutement et le socle de stabilité sans lequel gouverner est impossible. En maltraitant ses soutiens « naturels », ceux-ci finissent pas s’en détourner. C’est fondamental, car la légitimité n’est pas qu’une considération morale, c’est une capacité à gouverner et à se perpétuer.
      Sans les classes moyennes, le principe de fonctionnement de la république tourne à vide, et ne peut plus se maintenir que par une contrainte qui sera tout à la fois de plus en plus insupportable et de plus en plus complexe à assurer.
      Le mépris de classe des élites signe l’arrêt de mort de la république, et elles sont trop stupides pour s’en rendre compte, ou en tout cas pour comprendre qu’elles disparaitront avec le système qui les a créées.

      1. P&C

        ça dépend… la république romaine avait beaucoup plus de pauvres que de classes moyennes…

        Et puis, cela dépend aussi d’où vient la richesse.
        Si elle vient de l’exploitation de ressources naturelles, il est inutile d’investir dans tes citoyens.
        De même, si tu vis du pillage de tes voisins, il te faut juste des guerriers.
        Au contraire, si elle vient de la productivité de tes citoyens, alors il est impératif d’investir en eux.

        Dans le cas de nos élites, la richesse vient e plus en plus de la planche à billets… la productivité des citoyens est appelée à baisser (décroissance, CO2, toussa…).

            1. Aristarkke

              En fait, elle crée une illusion de richesse parce que le prix augmentant, l’innochin estime que la valeur suit automatiquement, ce qui est faux

                  1. Pierre 82

                    Y’a bien 100 kms, quand même. Mais le dialecte y est wallo-picard, donc avec de nombreuses similitudes… Même si historiquement Rijsel est flamand, considérons cette ville comme un peu ch’ti quand même .

                1. Pheldge

                  tcharlerwè ? comme Robert tcharlerwè, le chanteur qu’a Nadine ? tu sais, le copain au fiancé à Laeticia Avia, le gars qui s’appelle « croque voisine » 😉

      2. k2000

        Le régime républicain s’appuie sur uniquement sur la foi que le peuple a envers lui et dont il s’efforce d’entretenir, c’est uniquement de la croyance.

        c’est l’héritage monarchique judeo-chrétien.

        croyance, sacrifice, abnégation, mode 5 ans activé, lavage rinçage essorage.

    4. Deres

      Pas d’insécurité en France. Juste un sentiment d’insécurité.
      Pas de pauvreté en France. Juste un sentiment de pauvreté.
      Pas d’islamisme en France. Juste un sentiment d’islamisme.

      Bref, rien qu’un numéro vert et une haute autorité dirigée par un copain énarque ne peuvent régler sans difficulté.

  3. Aristarkke

    « peuple heureux voire bedonnant de bonheur »
    Ne dites pas à Baille-Roue qu’il faut se mettre à deux pour toucher le revenu mensuel qu’il assigne à chaque Grançais moyen en récompense de son travail. A lui, le travail, pas à Baille-roue qui a besoin du dico pour essayer de comprendre ce que cela peut vouloir dire. Cela va le déprimer pour sa prochaine demande d’augmentation…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        En super-brut tu veux dire (i.e. avec toutes les cotisations et prélèvement, y-compris IR et cotisations patronales)

      2. Husskarl

        J’adore les gens (les vieux et les RH) qui me parlent en brut, je leur demande toujours si ils comptent payer leur loyer et s’acheter à bouffer avec leur brut.

        1. sam player

          Perso c’est le contraire : quand des salariés me parlaient de leur net lors de négociations de salaire (temps aujourd’hui révolu*), je leur demandais s’ils voulaient aussi que je paie leur assurance bagnole.

          * j’ai agrandi récemment mon espace de travail en louant de nouveaux locaux de 250m2, un client m’a dit : c’est bien vous allez pouvoir embaucher … hi hi il est fou lui !

    1. Higgins

      Hier, aux Experts, un des invités a indiqué le montant qu’une entreprise doit débourser lorsqu’elle souhaite augmenter de 100 euros net (et hors impôt) un salarié touchant 3500 euros net (toujours hors impôts). Il se monte à 329 euros. Il a donné le lien officiel sur lequel on peut faire ce calcul. Il a par ailleurs confirmé, pour ceux qui en doutaient, que la France est bel et bien devenu un pays socialiste. Rien de surprenant à voir la pauvreté gagner du terrain année après année.

      1. kekoresin

        Oui mais imagine un peu, ces 329 € si tu les « donne » au salarié, il va en faire n’importe quoi comme se faire plaisir dans des commerces non essentiels, ou bien placer le pognon dans un fond de retraite privé rémunérateur (beurk!). Heureusement l’état est là pour utiliser ce résidu capitalistique au mieux dans un soucis de concorde, de solidarité et d’efficacité.

        Cela peut, pour les esprits chagrins, paraître onéreux, mais c’est le prix calculé au plus juste pour assurer la félicité de vivre dans un pays structuré qui garantit la sécurité, l’emploi, la liberté et un confort inégalé qui respecte la nature.

  4. goufio

    1.000 milliards cela ne parle à personne, mais divisé par le nombre de foyers fiscaux par exemple (37,9 millions) cela représente 28.416 €. Chacun pouvant comparer sa contribution à ses propres revenus, ou son absence/moindre contribution.

  5. Husskarl

    La seule nouvelle positive est pour le futur: que ce régime crève de son incapacité due à son obésité et son manque de cohérence.

        1. durru

          « Innocents », c’est vite dit.
          Un peu comme dans l’ancien proverbe arabe avec le mec qui rentre à la maison et bat sa femme. Lui, il sait pas pourquoi, mais elle, elle le sait.

  6. Calvin

    Je connais très bien cette rue Albert-Marquet (dans mon arrondissement !).
    Elle était utile pour éviter les bouchons avant le percement de l’autoroute urbain A507, et elle dessert une cité désormais ouverte par cet autoroute et l’arrivée de très gros bus.
    Bref, plus ça s’ouvre, plus ça se ferme…
    C’est l’intégration à la française…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Etudiant à Marseille, je ne logeais pas très loin, avenue du Merlan. A l’époque, à la fin du siècle dernier, les cités autours étaient déjà joyeuses et pleines de vie.

  7. durru

    Un commentateur mal intentionné remarque, dans les commentaires de l’article du Point, que le même jour où les équipages du 93 se retrouvaient à sec, leur ministre était sur le pont (enfin, sur le périph’) pour attraper du criminel anti-couvre-feu.
    On a les combats qu’on peut…

      1. kekoresin

        Mettez directement le montant de la prune à l’ordre de Total, ça évitera de passer par les sas habituels d’où ne tombe au final que de la poussière. Ou alors il nous faut des bagnoles avec des moteurs à poussière avec des filtres à particules fines.

          1. Aristarkke

            Nous avons un État au top qui a des participations dans les deux constructeurs automobiles grançais qui restent et qui va acheter maintenant du matos chez les Tchèques, vu le nombre de Skoda que l’on voit maintenant graphées aux couleurs de la Police ou de la Gendarmerie…

  8. Batistouta

    Personnellement, je trouve toutes ces évolutions franchement positives et je suis très sérieux.

    L’organisation étatique nous montre qu’elle est en train de crever et de péter de partout, et cela nous met sur la voie d’une société fonctionnant de manière libertarienne/anarcho-capitaliste, qui s’organisera spontanément et forcément pour pallier la disparition de facto de l’Etat (dans les domaines et les besoins nécessaires aux individus).

    1. durru

      Ah ouais… Comme si ceux qui paient les uns à ne rien faire à leur profit avaient la liberté d’arrêter de payer pour ces non-services.
      Vous devriez faire un stage dans un pays totalitaire pour comprendre la différence entre réel et imaginaire.

    2. « évolutions franchement positives »
      Il y a tout de même quelques centaines voire milliers d’années d’Histoire qui indiquent plutôt le contraire.

      1. Batistouta

        Ah bon ? Lorsque l’Etat est faible voire inexistant ça a été un problème dans l’histoire ? J’ai pas ces données là.

        L’humanité a très bien vécu sans État et le capitalisme est apparu dans une situation sans existence d’États (voir Hayek sur ce point, même s’il a beaucoup de mauvaises analyses sur d’autres sujets).

        Les États ne sont que des parasites qui vivent de l’excellente performance du fonctionnement capitaliste en en pompant la création de richesse qui en résulte. La quasi totalité des États actuels sont stricto sensu des organisations criminelles, des mafias. Toutes les rationalisations de l’étatisme sont des contes pour enfants.

        Si votre point consiste à dire que la période de transition peut être difficile pour les individus du fait de violences par exemple, je ne pense pas que ça se passera avec des problèmes insurmontables puisque les gens sont parfaitement capables de s’organiser pour se défendre et se protéger (ce qu’on observe déjà), et également je dis que toute progression vers le respect du droit est forcément positive. La Boétie ne pensait pas non plus que la disparition du tyran pouvait être un problème.

        Sur le point qu’en attendant on paye quand même des impôts, c’est un autre sujet qui se réglera de lui-même.

        Précisez vos points de désaccord si je n’y ai pas répondu.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          « Lorsque l’Etat est faible voire inexistant ça a été un problème dans l’histoire ? ». Oui, à coup sûr.
          On cite souvent la chute de Rome, mais des exemples contemporains sont tout aussi parlant. L’effondrement de l’autorité publique se voit dans des pays comme l’Afghanistan, l’Erythrée, la Lybie, l’Irak ou le Liban. On y voit le règne des mafia, l’arbitraire règne en maître absolu sur une société en économie de survie, d’ailleurs mal assurée.
          A contrario, les libertés individuelles, à commencer par la liberté de propriété (la base de tout l’édifice) ne se développe qu’avec un état suffisamment fort pour imposer le droit face à la coutume et l’individu face à la communauté. cf l’Angleterre du XVIème siècle.
          Les sociétés qui naissent du chaos sont de type féodales, esclavagistes et communautaires, réduite à une logique de survie et sans mobilité sociale. L’individu n’y est rien.

          1. Batistouta

            « On y voit le règne des mafia, l’arbitraire règne en maître absolu sur une société »
            C’est exactement la situation actuelle en France. La seule chose c’est que le mot mafia est au singulier. Le mot « arbitraire » est également bien choisi.

            « Les sociétés qui naissent du chaos sont de type féodales, esclavagistes et communautaires, réduite à une logique de survie et sans mobilité sociale. »
            Je sais pas ce que veut dire et à quoi correspond la naissance de « sociétés » « du chaos » (tout ça n’a pas de sens), mais sinon la situation que vous décrivez correspond à la situation actuelle. Féodale, esclavagiste, communautaire : tout ça je valide, c’est ce qu’on a maintenant. Et aussi je ne vois pas pourquoi « communautaire » pose un problème.

              1. k2000

                non, ca ne nie pas l’individu de manière stricte. c’est une question d’echelle et de valeur.

                la raison de l’echec perpétuel du communautarisme au communisme est du à une seule et unique cause, que la valeur des membres le constituant est inégale alors que la condition sin qua non de son fonctionnement est que les participants soient identiques en valeur.

                ca prone l’établissement de l’égalité, alors qu’elle doit être la base de sa structure et fondamentalement ne l’est pas et ne peut l’etre qu’à extrêmement petite echelle.

                C’est le même biais avec la démocratie où on instaure une égalité de droit et de vote quand dans les faits tout montre que rien est égal et que forcer la linéarisation ne mène qu’à la destruction du système sans même réaliser que la contre logique de redistribution atteste elle-même des mécanismes compensatoires que l’individu n’est pas égal.

                le problème de base c’est de prétendre avoir une écurie en prenant de tout sauf des chevaux.

                1. durru

                  Essayez de comprendre pourquoi les révolutions industrielles sont toutes parties de l’Occident, jamais de la Chine par exemple, malgré la découverte de l’imprimerie, de la poudre, etc. etc. en Chine.
                  Une fois la réponse à cette question résolue, vous comprendrez de suite pourquoi votre précision « de manière stricte » est fondamentale.

                  Quant au communisme, non, c’est l’image d’un monde irréel, inhumain que vous décrivez. Le parallèle avec la démocratie est (très) forcé.

                2. Higgins

                  Je ne peux apporter au débat que cette réflexion de SS Jean-Paul II sur le socialisme et son avatar le communisme (qu’il a très bine connu) :  » L’erreur fondamentale du socialisme est de caractère anthropologique. En effet, il considère l’individu comme un simple élément, une molécule de l’organisme social, de sorte que le bien de chacun est tout entier subordonné au fonctionnement du mécanisme économique et social, tandis que, par ailleurs, il estime que ce même bien de l’individu peut être atteint hors de tout choix autonome de sa part, hors de sa seule et exclusive décision responsable devant le bien ou le mal. L’homme est ainsi réduit à un ensemble de relations sociales, et c’est alors que disparaît le concept de personne comme sujet autonome de décision morale qui construit l’ordre social par cette décision. De cette conception erronée de la personne découlent la déformation du droit qui définit la sphère d’exercice de la liberté, ainsi que le refus de la propriété privée. En effet, l’homme dépossédé de ce qu’il pourrait dire « sien » et de la possibilité de gagner sa vie par ses initiatives en vient à dépendre de la machine sociale et de ceux qui la contrôlent ; cela lui rend beaucoup plus difficile la reconnaissance de sa propre dignité de personne et entrave la progression vers la constitution d’une authentique communauté humaine. »
                  encyclique Centesimus Annus, 1er mai 1991.

                  Ça peut paraitre complexe (ça l’est) mais c’est d’une acuité et d’une profondeur immense.

                  1. Pierre 82

                    Ce qu’il décrit sont des valeurs confucianistes, où l’homme ne devient humain que par sa relation à autrui, et dans la mesure où il participe à l’élaboration d’une société « harmonieuse et juste ». Le parti communiste chinois s’appuie sur cette philosophie typiquement chinoise pour s’imposer naturellement. On comprend mieux dès lors que le PCC considère le christianisme comme son pire ennemi, car il est de nature à saper cette mentalité.

        2. P&C

          Oui… pendant le temps des chasseurs cueilleurs.

          Les états apparaissent lors de la fondation des premières cités, dans les zones fertiles, et de friction avec les peuples de cavaliers nomades.
          Oui, l’état est à la base un accord de défense contre bouffe entre les villageois et des bandits. Le fameux bandit sédentaire contre le bandit nomade.
          Oui, même armés et capables de se défendre, ton village de citoyens ne vaut rien face à une horde de guerriers professionnels… et le mieux pour se protéger, c’est d’avoir une horde de guerriers professionnels.
          D’où un autre truc apparu avec l’état : la spécialisation des taches.

          Quelqu’un qui ne produit rien n’est pas forcément un parasite. Le marchant ne produit rien, pourtant il est essentiel car il fait circuler les biens. Le guerrier ne produit rien, pourtant la société ne saurait vivre sans lui. Le prêtre ne produit rien, pourtant il éduque et structure la société autour de valeurs communes. Le savant dans sa tour ne produit rien, et pourtant il fait avancer la société avec ses découvertes.
          Même le cultureux est essentiel, car la culture permet de gérer l’agression intra spécifique.
          Et oui, même le fonctionnaire sert à quelque chose… car il permet, à sa petite échelle, de faire fonctionner tous ces rouages ensemble cahin caha.

          Le concept s’est rapidement généralisé, comme l’agriculture, car un peuple avec un état est plus performant qu’un peuple sans état.

          Le capitalisme n’est pas un système naturel à Homo sapiens. Le système naturel, c’est le communisme primitif avec une pop limitée au nombre de Dunbar, et une organisation tribale autour d’un chef de guerre à la Immortan Joe, et un chamane pour raconter des histoires.
          Le capitalisme primitif est né avec la révolution néolithique et l’augmentation des communautés humaines.
          Le capitalisme sous sa forme actuelle ne saurait exister sans état, car il faut la force pour faire respecter les contrats (Ibn Khaldoun a écrit là dessus si je me souviens bien).

          Ensuite, il faut gérer la complexité… plus la société se complexifie, plus l’état se complexifie lui aussi… Joseph Tainter a écrit là dessus, et aussi sur la limite d’un tel système (le fameux rendement décroissant).

          1. durru

            J’ai bien aimé l’explication simpliste dans la BD « Sapiens », qui donne cette capacité des humains à communiquer et (surtout) coopérer bien au-delà du nombre de Dunbar comme raison principale de l’apparition de la civilisation et de la montée en puissance de Sapiens.
            Ce qui amène la complexité, etc.

        3. k2000

          désarmés, hoplophobes, la notion de s’organiser pour régler le problème ca s’appelle déménager. sinon toute médiation s’expose à des représailles d’un autre millénaire.

          le débat n’est possible qu’entre individus de même cognition. quand tu parles à un parpaing ou un singe les deux ne te répondent pas. le singe est plus sympa, tant que tu gesticules pas trop.

          1. P&C

            +1
            Pour les fêtes de fin d’année, j’ai revu certains de mes cousin, dont un, Qi de 85 (mère alcoolique). Toute conversation est impossible au delà de quelques banalités.

            1. k2000

              la connaissance isole. la résultante est le processus en société de l’eviction de celui qui dépasse d’une tête, trop dangereux pour les autres. c’est l’histoire du monde…

              résignation, témoignage par consignation, et on laisse faire le temps… jusqu’à aujourd’hui on ne sait pas faire autrement.

              c’est comme ca…

              1. durru

                Dans les sociétés qui ont réussi (dont la nôtre), ce sont les têtes qui dépassaient qui ont fait avancer le schmilblick, ce qui veut dire qu’ils n’ont pas été si ostracisés que ça… (statistiquement parlant). L’actualité est, elle, d’une autre nature.

                  1. durru

                    Dans le sens « Lindy » : qui ont survécu assez longtemps, c’est à dire au moins jusqu’à aujourd’hui 🙂
                    C’est un peu moins subjectif, du coup.

          2. kekoresin

            Même si tu n’es pas hoplophobe, il me parait hasardeux de la jouer seul contre tous. Comme je le dis à certains qui jettent bien vite l’opprobre sur les parents de racailles, si j’avais élevé mes gosses dans un quartier pourrave, je serais soit mort soit en tôle. Quant à mobiliser les victimes potentielles ou réelles, la plupart du troupeau a peur du chien qu’il pourrait pourtant piétiner s’il n’était pas conditionné au dogme de l’état qui protège et qui punit sévèrement celui qui cherche à le faire à sa place.

        4. a/ La période de transition (c’est de ça qu’il s’agit, pas de la disparition de l’Etat) sera douloureuse.
          b/ Il est totalement naïf de croire que l’Etat disparaît pour ne laisser place à rien dans un court/moyen terme.

          1. sam player

            b/ je vois pas où est le problème : bien sûr que des individus vont profiter de la situation pour proposer, voire imposer, leurs services pour assurer la sécurité qui est un service comme un autre: d’ailleurs ceux qui assurent la sécurité pour la vente de drogues ne font pas ça à l’œil et c’est le même genre de services : il y aura concurrence.

            Tout s’achète, il suffit d’y mettre le prix.
            Ça m’est déjà arrivé de filer du pognon pour avoir la paix… mais pas 2 fois, la confiance est un paramètre la aussi.

                    1. sam player

                      Ce n’est plus un problème d’être contraint si le boulot pour lequel ils sont payés est fait (contrairement à actuellement où il y a contrainte, paiement et boulot pas fait)

                      Faut vraiment t’expliquer ou tu le fais exprès ?

                    2. sam player

                      Oui bien sûr, mais la propriété étant ce qu’elle est actuellement, il serait impossible d’obtenir l’assentiment à 100% de la population d’une enclave pour assurer une sécurité payante (passagers clandestins).
                      Tous choix d’une majorité est forcément une contrainte pour la minorité induite.

            1. durru

              « filer du pognon pour avoir la paix… mais pas 2 fois »
              Heu… ça dépend seulement du nombre de fois que le pouvoir qui fait la demande change de mains…

                1. durru

                  En attendant qu’il change de main, tu paies quand même. C’est un peu le principe du pizzo. Le fait qu’il ne soit pas pérenne n’a aucun impact sur le court terme. Bon, c’est vrai que si les changements sont trop fréquents, tu n’arrives plus à suivre et payer à chaque fois, mais ça, c’est une autre histoire 😉

                  1. sam player

                    Si tu veux des gens sérieux pour assurer la sécurité il faut les payer, peut importe le nom que tu donnes à cette contrainte.
                    Les rêveurs sont ceux qui croient que les rivières de miel peuvent couler sans attirer de gens antipathiques…

                    1. Je ne sais pas dans quelle mesure les fautes de frappe dans ton email sont voulues, mais ces derniers jours, y’en a eu des amusantes.

                    2. durru

                      Voilà, ça a pas raté.
                      Explique moi comment t’aurais fait à l’époque (il y a 100 ans en Russie, par exemple).
                      Je suis hyper curieux.

                    3. sam player

                      Voulues ? Non quand même, depuis quelque temps le blog ne veut plus mémoriser mon mail, alors faut que je me le retape à chaque fois…

                    4. J’en profite pour demander à la cantonade si c’est pareil pour tout le monde ou si c’est juste un pb de ton côté…

                    5. Calvin

                      @h16
                      Le souci de remplir à chaque fois le nom et mail pour pouvoir poster sur ton blog semble concerner :
                      – tous navigateurs,
                      – Windows et Android.
                      Pas essayé l’univers Apple.

                    6. durru

                      @H16
                      Sur mon Mac (Firefox inside), je dois cocher la case qui demande à mémoriser, sinon il « oublie ». Je ne sais plus quelles sont les conditions exactes de l’oubli, je le fais maintenant de façon systématique… Mais ça arrivait assez souvent.
                      Qui plus est, à peu près à la même époque j’ai remarqué le changement de la couleur associée à mon mail d’un bleu clair à ce beige bizarre (mais le mail, lui, n’a pas changé). Aucune idée s’il y a un rapport.

                    7. Comme c’est (normalement bien) géré par wordpress, ce doit être un changement de ce côté.
                      Je regarderai.

                    8. Pheldge

                      @ h16, ça fait une paye que MCA et mézigues avions signalé ce souci.Et le problème se retrouve chez Mâme MP et d’autres blogs WP … la connection avec le compte WordPress plante également.

                    9. Aristarkke

                      H16, 17H09
                      Sur Nokia Android, il n’y a plus de mémorisation depuis au moins une année tassée, des coordonnées et il faut tout retaper à chaque commentaire. Sur PC, aucune difficulté (sur Bing).
                      Naguère sur Nokia Windowsphone, no problème non plus…

                    10. Normalement, il devrait y avoir une petite case à cocher à présent pour enregistrer les coordonnées ce qui devrait éviter les désagréments.

                    11. Pheldge

                      et si j’essaie de me connecter avec mon compte WP j’ai le message :
                      « Error: your WordPress.com login has expired. » alors que mon compte est actif et accessible sans problème

                    1. Pierre 82

                      Pour répondre au patron, ça fait un bon moment que le blog ne mémorise plus mon mail, je dois le retaper chaque fois que j’y entre. Ceci dit, le problème a été simultané sur plusieurs blogs différents.

                    2. durru

                      @Sam
                      Tu ne peux les donner même contre monnaie sonnante et trébuchante, tout simplement parce qu’une telle « solution » n’existe pas.
                      Parce que, vois-tu, il n’est pas toujours question de petits bras qui viennent par dix, voire vingt, et qui gardent le contrôle d’un territoire pour de longues années. Mais de grands groupes d’hommes affamés, qui veulent tout, tout de suite, justement parce qu’ils ne savent pas s’ils vont pouvoir rester longtemps en place.
                      La seule solution viable dans un tel cas de figure est de voter avec ses pieds (si on a les moyens matériels etc).
                      C’est comme ça, la réalité dépasse (et de loin) l’affliction.

                      Tiens, je vais même revendiquer mon point Godwin de la journée : il y a des Juifs qui ont échappé à la Shoah en Europe, mais ils ne sont pas la majorité. Et d’autres avaient essayé les mêmes recettes, mais ça a pas marché à tous les coups.

                    3. Husskarl

                      La mémorisation d’email ne marche plus chez moi non plus que ce soit sur Chrome ou Firefox mais ça fonctionne sur Smartphone.

          2. Batistouta

            Pour vous répondre :
            a/ la période de transition vers une société sans État, ou même une société avec de nouveaux États remplaçant les anciens (si vraiment c’est inéluctable comme vous semblez le dire) ne peut pas être pire que la situation actuelle, quand bien même cette transition serait douloureuse (ce qui n’est pas dit du tout). Actuellement on vit dans un régime communiste, policier et spoliateur, il n’est pas imaginable que la situation qui remplacerait cette immonde merde soit au même niveau de monstruosité.
            b/ je ne le pense pas et c’est tout l’enjeu justement. Si les libéraux arrivent à diffuser les idées libérales et les faire comprendre, alors l’Etat ne sera remplacé par rien dans l’absolu et y compris à court et moyen terme. Si ce n’est pas votre but à court et moyen terme, expliquez-moi pourquoi vous écrivez, pourquoi vous avez ce blog ? Je sais ce que vous allez répondre, vous allez dire que c’est « pour vous marrer ». Sauf que si vous prenez toute cette peine, ça ne peut pas être que « pour vous marrer », ou alors vous seriez irrationnel à travailler à faire rien d’utile sans but particulier.

              1. Batistouta

                a/ non, absolument pas. Vous avez de toute façon une vision extrêmement bizarre du monde et vous fonctionnez uniquement par idées reçues depuis le début. Vous n’avez toujours rien compris au fonctionnement d’une société libre.
                b/ être minarchiste est une absurdité théorique et témoigne d’un cruel manque d’imagination. Le minarchisme consiste à demander au tyran de l’être moins. Ce qu’il ne fera jamais. C’est aussi une absurdité du point de logique, du droit etc. Bref c’est complètement con. Le doux rêveur c’est vous (et h16 si tant est qu’il soit minarchiste). Pas moi. Vous.

                1. durru

                  « demander au tyran de l’être moins. Ce qu’il ne fera jamais »
                  Oui, c’est sûr, c’est bien pour ça que la Magna Charta n’a eu aucun impact historique. Vous en avez d’autres ?

            1. durru

              Oh la la !
              Vous avez des oeillères de compétition !
              Faites un tour en Chine (tout en essayant de garder la même liberté de parole, hein), pour ne pas évoquer le Cuba ou la Corée du Nord, pour voir si la situation actuelle en France est la pire qui puisse exister.
              Et vous manquez singulièrement d’imagination. Comme la plupart de ceux qui ont soutenu les Macron, Mélenchon et autres Hamon lors de la précédente élection présidentielle (il n’est pas imaginable que la situation qui remplacerait cette immonde merde soit au même niveau de monstruosité – gros LOL).

              De plus, vous êtes complètement imperméable à l’argument de l’armée du pays d’à côté, qui est quand même un critère fondamental dans l’apparition des Etats, et encore plus des Etats-nation modernes.

              1. Batistouta

                La situation actuelle est monstrueuse oui. Peu importe qu’il y ait encore pire ailleurs. D’ailleurs les autres cas que vous citez sont dans la merde à cause de quoi ? Des États (forts) ! Pas à cause de la liberté ou de la destruction des États ! Gros malin c’est exactement mon point. Réfléchissez avant d’écrire.

                J’ai rien compris à ce que vous voulez dire en me citant Mélenchon et consorts. Le manque d’imagination est par contre clairement de votre côté.

                1. durru

                  Moi j’arrête ici, cet « échange » est complètement inutile.
                  La question n’est pas de savoir quelle situation idéale serait la meilleure, mais ce que les hommes en font dans le monde réel. Et les hommes (pas des extraterrestres) ont mis en place tous les systèmes dont on parle.
                  Je vous renvoie à la citation de Churchill, qui avait le chic de bien exprimer, dans des phrases courtes, des idées très complexes : « la démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres ».
                  La vie dans son ensemble est une série de choix. Et le plus souvent, le choix que les hommes font est « le moins pire », pas « le meilleur ». C’est comme ça que les sociétés humaines fonctionnent depuis des millénaires. Vouloir changer ça fait de vous un constructiviste, tout le contraire d’un libéral. Mais je parie que vous ne comprenez toujours pas.

                  1. Batistouta

                    Ces « systèmes » ne servent à rien (et sont la destruction des véritables systèmes de régulation du libre-marché) sauf pour ceux qui sont dedans (les voleurs) et encore c’est uniquement parce qu’ils n’ont pas compris qu’ils seraient mieux lotis en ayant un travail honnête qu’ils continuent avec ces « systèmes » de spoliation.

                    « La vie est faite de choix » : je ne peux pas être plus d’accord. Le problème c’est que l’Etat n’est pas un choix malheureusement, et aucun homme n’en ferait le choix volontairement.

                    D’accord donc je suis un constructiviste en essayant de vous convaincre que vous devriez être libre et arrêter de cautionner l’existence de l’Etat… Donc finalement les étatistes ne sont pas constructivistes si je vous suis bien.
                    Mais au final si vous êtes satisfait de vivre sous le joug de tyrans, pourquoi vous vous plaignez ? Vous devriez être parfaitement heureux, ce n’est rien d’autre que le choix des hommes et donc le vôtre que l’on vit, si je vous ai bien suivi. Vous ne pouvez pas renier vos propres « choix » quotidiennement plébiscités, ce serait incohérent. Mais alors pourquoi lire h16 ?

                    1. Grosminet

                      @batistouta 16h32
                      « Et aucun homme n’en ferait le choix volontairement » : ça s’appelle prendre son cas pour une généralité.

                    2. sam player

                      Batistouta, fais pas gaffe, c’est souvent le monde de la pensée unique ici !
                      Dis toi qu’il y en a des qui ont l’esprit un peu plus ouvert et qui te lisent…

                    3. durru

                      Des a-sociaux comme Sam, par exemple 😀
                      Bien sûr, il faut de tout pour faire un monde, sauf que le monde est tel qu’il est, et les hommes tels qu’ils sont, et pas comme nous on aimerait qu’ils soient…
                      La nature a horreur du vide, et l’histoire de l’humanité ne fait pas exception. Vous voulez l’ignorer, libre à vous. Mais n’essayez pas d’imposer ça aux autres (et là je parle pour Batistouta et Theo surtout).

    3. P&C

      Pas d’accord. Un état défaillant l’est aussi pour la collecte des impôts et la répression de la population. En gros, son autorité ne dépasse pas un certain rayon, très limité à son centre…
      Ici, ce n’est pas le cas : la machine fiscale et policière reste performante pour taxer le citoyen lambda.

      De plus, la nature a horreur du vide… ton état défaillant sera localement remplacé : seigneurs féodaux, chefs de guerres, conseil de village, corpos… en gros tout ce qui a une force armée pour régner sur un territoire et se faire obéir de la population.

    4. P&C

      Autre chose à prendre en compte : un état complexe est fait pour gérer une société complexe.

      La destruction de cet état entraine immanquablement une réduction de la complexité de la société.
      On l’a vu avec la chute de l’empire romain ou celle de la civilisation maya… recul technologique et culturel, retour à la vie villageoise (Rome passe de 1 million d’habitants à 30000…), les potentats locaux deviennent indépendants, voire même retour à quasi l’état de chasseurs cueilleurs pour les mayas.

    5. sam player

      Assez d’accord avec Batistouta : l’Etat montre qu’il ne peut pas tout, ça commence par les crapules qui s’auto-organisent, les citoyens suivront (pour l’instant ils en appellent timidement à l’état) : la france des territoires façon banlieue 93.

      1. Batistouta

        Voilà. Les territoires vont s’organiser, certains vont vouloir faire sécession (par exemple le 93, par exemple l’arrondissement de Marseille évoqué dans l’article imaginons, ou la Savoie qui a déclaré son indépendance l’année dernière etc), et tout ceci est donc très positif car ça nous rapproche d’une société fonctionnant sur le respect du droit naturel.
        Tout ce qui va dans le sens d’une dislocation, d’une fragmentation, d’un éclatement de l’Etat (mais également des organisations supraétatiques d’ailleurs) est bon à prendre quelle qu’en soit la forme.

        1. durru

          Vous vivez tous les deux dans un monde parallèle qui n’a jamais existé au-delà de votre imaginaire 😀
          Les autres ont déjà apporté suffisamment d’arguments pour ne pas être nécessaire de développer.

          1. Batistouta

            Non j’ai vu aucun argument pour l’instant.
            On m’oppose par exemple dans tous les commentaires État et mafia, alors que l’Etat EST une mafia, elle s’est simplement rebaptisée État pour cacher sa nature de mafia.
            Tous les faits qu’on m’oppose sont mal analysés et ne correspondent pas à la réalité des choses.

            1. durru

              C’est exactement ce que j’ai écrit : vous vivez dans une réalité parallèle, impossible de vous donner des arguments que vous puissiez accepter…

              Je fais pourtant la liste :
              – l’Etat actuellement n’est pas faible, il est seulement faible avec les forts. Il arrive très bien à collecter les impôts, à imposer des lois iniques, etc (aux faibles)
              – l’Histoire nous a montré (et Darwin aussi est votre ami) que la loi du plus fort prévaut lorsqu’il n’y a pas d’Etat (de droit, de préférence, mais ici peu importe). Le libéralisme est une philosophie du Droit, pas la loi de la jungle à laquelle ses adversaires essaient de le réduire
              – une société complexe (et des individus aux compétences complexes) a besoin de structures complexes. Sans structures, pas de société. Sans société, pas d’individus libres
              – etc (j’en oublie certainement)
              + l’armée du pays d’à côté

              1. Theo31

                la loi du plus fort prévaut lorsqu’il n’y a pas d’Etat

                N’importe quoi. C’est exactement l’inverse. Pol Pot, Mao, Staline devaient être de grands libéraux.

                Tu demanderas aux gens persécutés par les URSSAF, les RSI et la MSA ce qu’ils pensent de la loi du plus fort dans un état national socialiste.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Drôle de logique :
                  Il y a eu des régimes totalitaires violents –> tous les états sont violents –> la violence c’est exclusivement l’état –> pas d’état, pas de violence.
                  La multiplicité des contre-exemples n’a pas l’air de vous perturber, pas plus que les erreurs logiques de ce raisonnement.

              2. Husskarl

                Je crois qu’il faut corriger le propos sur la loi du plus fort, c’est un principe qui s’applique toujours et tout le temps.
                Maintenant, si il n’y a plus d’état, le plus fort changera souvent et pressé par le temps, son racket sera violent et cher. Y en a qui planent ici en croyant s’en sortir parce qu’ils paieraient…

              3. Batistouta

                Pour répondre :
                – « l’Etat actuellement n’est pas faible » : l’article de h16 a précisément montré que si sur les sujets évoqués, ce à quoi j’ai dit que c’était positif. C’est de là qu’on part et que j’ai écrit mon premier commentaire.

                – « l’Histoire nous a montré que la loi du plus fort prévaut lorsqu’il n’y a pas d’Etat » : lisez Hayek, il montre très bien que non précisément et que justement le capitalisme est apparu parce que ce que vous dites est faux. Ce n’est pas la loi du plus fort qui prévaut, et le capitalisme (la coopération entre les individus qui ne se connaissent pas) est apparu sans aucune existence d’États.

                – « une société complexe (et des individus aux compétences complexes) a besoin de structures complexes. »
                Oui et cette structure résulte de la libre interaction entre les individus, ce qui se traduit par une autorégulation, un ordre spontané. L’Etat vient précisément parasiter et nuire à ces structures. Donc finalement vous demandez comme moi la suppression de l’Etat ?

                – « l’armée du pays d’à côté » : Monaco a une armée ? Le Lichtenstein a une armée ?

                1. Husskarl

                  Monaco compte sur la France, le Liecht à une alliance avec la Suisse.
                  L’Histoire démontre surtout qu’il y a toujours un état, c’est juste le plus fort qui s’affirme et se pérennise. J’attends le contre exemple avec impatience, sur une durée de plusieurs siècles évidemment.

                2. Pierre 82

                  Ce qui peut amener la prospérité, c’est une seule et unique chose: la paix. Intérieure et extérieure. Si le rôle de l’état (quelle que soit sa forme) se limite le plus possible à ça et qu’il y parvient, alors la prospérité arrivera.
                  Pourquoi pensez-vous que le Royaume-Uni soit passé de puissance économique très moyenne à très développée entre le début et la fin du XVIIIème, et qu’elle a a dépassé tous ces voisins?
                  La seule raison, c’est qu’ils avaient enfin décidé d’arrêter de se battre entre eux sur le plan intérieur, et sur le plan extérieur, la géographie les protégeait de toute incursion sur leur sol, et cerise sur le gâteau, l’état central a eu la merveilleuse idée de ne pas se préoccuper des problèmes de production économique. Et pour la raison très simple qu’ils ne comprenaient pas à quel point c’était important d’avoir une économie prospère.
                  En Angleterre avant le XVIIIème siècle, les terres n’étaient pas très riches, et même les plus intelligents des paysans ne voyaient pas très bien l’intérêt de produire plus que pour la stricte subsistance, vu qu’il risquait, en moyenne tous les dix ans, de se faire piller par des soldats en goguette, de se faire incendier sa ferme, voler son bétail et détruire son matériel.
                  Mais dès que la paix arrive, au bout d’une génération, ces mêmes paysans, qui en ont marre de crever la dalle certaines années, commencent à faire un peu d’économie, à se payer des meilleurs outils, vu qu’ils ne risquent plus de se les faire détruire, et également de commencer à sélectionner des graines et le bétail, qu’on ne leur volera plus, et ainsi augmenter considérablement les rendements.
                  Au bout de quelques décennies, le pays est plus riche, et pendant ce temps-là, la bourgeoisie des villes se lance dans le même processus, qui s’appelle la révolution industrielle.
                  Cette révolution n’a pas pu se répandre aussi bien sur le continent tant qu’ils étaient dans un état nettement plus guerrier.
                  Ce n’est pas l’absence d’état qui a permis ça, c’est la mentalité des Anglais (on parlait de la magna carta, qui était inscrite plus ou moins dans les mœurs politiques), et leur géographie, qui leur a évité des guerres sur leur propre sol.
                  Et ce qui va amener une dégringolade économique, c’est quand cette sécurité intérieure n’est plus assurée, et contient de nombreux aspects:
                  – insécurité générale dans certains quartiers
                  – justice qui fait n’importe quoi
                  – insécurité législative qui fait qu’il est est impossible de savoir s’il est intéressant ou pas de mettre ses économies dans un truc, et de bosser comme un malade pour gagner sa vie ou de se contenter du peu qu’on a.
                  – Pour l’instant, la sécurité extérieure semble assurée, mais vu le rythme qu’ont pris nos clowns à roulettes pour dégrader la situation, je ne garantis pas que ce ne sera plus qu’un souvenir dans quelques années…
                  Nous avons clairement un état nuisible, et dont il est infiniment plus important de raboter ses domaines de compétences, le renvoyer à son activité première qui est d’assurer la paix, que de penser qu’une nouvelle équipe de dirigeants pourront y changer quoi que ce soit.
                  Mais le remplacer par rien du tout, ça donnera le chaos, car « rien du tout » est incapable d’assurer la paix, ni intérieure, ni extérieure. Je ne vois pas ce que je pourrais ajouter à ce qui a été dit à ce sujet…

        2. taisson

          « et tout ceci est donc très positif car ça nous rapproche d’une société fonctionnant sur le respect du droit naturel. »

          Encore une illusion de rêveur ! Il est tout de même étonnant que des gens jeunes et ayant fait des études dites supérieures puissent penser avec aussi peu de bon sens.
          On peut croire à l’anarchie en tant qu’adolescent, c’est même sain, mais il faut en sortir !

          La socièté de « respect du droit naturel » n’existe pas et n’a jamais existé autrement que par la loi du plus fort !

          J’espère simplement que ceux qui croient être les gagnants d’un tel système tribal « darwinien » se sont regardés dans la glace le matin…

          Avec moins d’un mètre quatre vingt dix pour cents kilos de muscles bien entraînés, et bien sur à condition d’être dans la tranche d’âge de la forme physique, je ne donne pas cher de vos libertés, ni votre intimité anale si vous êtes un peu agréable à regarder !!
          Et encore, comme l’on dit, « depuis que les chinois ont inventé la poudre, il n’y à plus de costauds »…

          Alors que tous les Français de souche de moins de 40 ans n’ont pas encore compris qu’il fallait d’urgence se mettre aux arts martiaux, C’est pas gagné!!

          1. Batistouta

            « La socièté de « respect du droit naturel » n’existe pas et n’a jamais existé autrement que par la loi du plus fort ! »

            Wtf.
            Le respect du droit naturel S’OPPOSE à loi du plus fort. Donc ça n’a aucun sens de dire que c’est la même chose.
            Lisez Hayek. Ou lisez n’importe quoi d’autre d’ailleurs, il suffit juste de réfléchir pour se rendre compte que ce que vous dites ne correspond à rien et ne veut rien dire et ne peut pas être vrai.

            Aujourd’hui la loi du plus fort c’est l’Etat est la Démocratie. Si vous pensez que la loi du plus fort a disparu alors qu’on l’a probablement jamais autant vécue dans toute l’histoire de l’humanité qu’aujourd’hui, il doit y avoir un dérèglement dans votre tête.

            1. Taisson

              Tu n’as rien compris..Je fais appel au sens commun et toi a des livres…Le dérèglement, il est dans les têtes d’aujourd’hui…. Pas dans la mienne. Les théories sont bien faibles face aux réalités vécues .

            2. durru

              « Le respect du droit naturel »
              Imposé par qui, ce respect ?
              « on l’a probablement jamais autant vécue [la loi du plus fort] dans toute l’histoire de l’humanité qu’aujourd’hui »
              Je répète : un stage dans un vrai pays totalitaire vous ferait le plus grand bien. Vous ne savez vraiment pas ce que ça veut dire arbitraire. Je pourrais vous raconter plein d’anecdotes…

              Wtf, on vit sur Terre, pas dans les cieux !

                  1. Roro

                    Tu peux embaucher des mercenaires pour assurer ta sécurité.
                    Cf. Les douzes samouraïs ou les armées de toutes les mafias etatique.
                    A la rigueur, si l’état se cantonne à quelques mercenaires et un groupe armé de têtes nucléaires cela me va. C’est un grand progrès par rapport à aujourd’hui !

                    1. Husskarl

                      C’est juste que le plus riche deviendra le plus fort. Simple jeu de chaise. Vous croyez anilher l’état mais vous ne créez qu’une ploutocratie. Vous planez, l’état c’est le plus fort qui le devient. Le seul choix offert est la forme du régime.

                  2. Theo31

                    Je n’ai jamais été cambriolé la où je vis depuis vingt ans, en revanche, mes quatre voitures dans la rue qui « appartient » a la mairie ont toutes vandalisées ou volées. Cet après-midi, mon voisin s’est fait défoncer son véhicule professionnel. Pendant ce temps, ce soir, la place Wilson était infestée de flics et de militaires.

                    Il paraît que je rêve.

                    1. durru

                      Bah, pourquoi tu mets pas la voiture à l’intérieur alors ?
                      Quant aux GJ, tu comprends tout autant qu’au sujet des régimes autoritaires. Comme l’autre, tu n’y as jamais vécu, mais tu sais tout là-dessus…

              1. Batistouta

                Respect imposé par tout un chacun. Rien de plus simple en fait. Chacun échange avec qui il veut et se défend en cas d’agression. Lire Rothbard pour imaginer et comprendre comment ça se passe (parce que oui j’ai rien inventé tout a déjà été pensé).

                L’arbitraire et la loi du plus fort c’est ce qu’on a aujourd’hui avec l’Etat. Ça crève les yeux, c’est tous les jours, c’est dans la presse, c’est dans des proportions dantesques. On vit bien dans un « vrai pays totalitaire » comme vous dites. Donc je sais ce que c’est. 60% de la création de richesse est volée, je sais pas ce qu’il vous faut de plus ? Et encore ça serait que ça….
                C’est probablement uniquement parce que vous y êtes extrêmement habitué que vous ne voyez rien. Mais moi je le vois clairement.

        3. Pheldge

          pourquoi faire sécession ? ils ont les avantages, et, comme on leur fout la paix, l’autonomie, de quoi d’autre ont-ils besoin ? de rien !

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Pourquoi ils viennent ? Je pense qu’ils sont tellement performants que même gérer une subvention comme seule activité c’est encore trop pour eux.

            1. Pierre 82

              +1000 @durru
              Les caïds de ces quartiers ont des activités lucratives, mais ils ont besoin de l’état pour arroser copieusement de subventions les habitants dudit quartier, qui dès lors, ne réagissent pas trop (enfin, ceux qui sont de la même confession que les caïds).
              Si l’état arrêtait de les arroser, les caïds seraient bien obligés de subvenir aux besoins des habitants, sous peine de se faire lyncher.
              Il n’y a en réalité pas plus dépendant de l’état que ces quartiers. Ce qui prouve que les traîtres à la nation sont bien aux manettes, puisqu’ils entretiennent le chaos à grands frais (les nôtres, bien entendu)

              1. Jacques Huse de Royaumont

                +1, la trahison des élites est patente. En arrosant ces quartiers de notre argent, ils ne traitent pas les problèmes, ils les entretiennent.

              2. Pheldge

                une sécession impliquerait des devoirs pour les nouveaux maîtres, ils n’ont aucune envie de faire régner l’ordre et la sécurité pour tous, ils veulent juste faire leur business tranquille, c’est pas pareil …

              3. Theo31

                Les caïds ont besoin de l’état pour maintenir élevés le prix de vente de leur came. Beaucoup sont opposés à la de pénalisation des drogues.

                1. Pierre 82

                  Pourquoi pensez-vous que le cannabis « récréatif » n’est pas encore en vente libre?
                  Vous pensez bien que le gouvernement ne commettrait jamais l’irréparable en provoquant une chute brutale des revenus de ces caïds, ils savent très bien que ça partira en sucette.
                  Rappelez-vous les émeutes de 2005, quand Sarkozy était ministre de l’intérieur, cette guerre asymétrique gagnée haut ma main par les « quartiers », qui ont obtenu une trêve, et depuis lors, la police n’y va (pratiquement) plus.
                  Le régime de Macron ne pourrait pas supporter une répétition de ces émeutes.

          1. Batistouta

            Oui d’accord avec ça. La sécession en bonne et due forme n’est peut-être pas forcément nécessaire selon ce dont a besoin et les circonstances.

        4. heli0gabale

          La côte méditerranéenne passerait sous le contrôle de califes (les mauvaises langues racontent qu’un certain Alain S. y serait conseiller), la Savoie aurait son indépendance et deviendrait la Suisse Bis, les beaux quartiers de Paris se sont opportunément regroupés pour former la Nouvelle Commune de Paris, de beaux checkpoints gérés par la Milice Populaire sont mis en place pour éviter les débordements d’amour de la périphérie, il y règne une atmosphère de kibboutz dans l’enclave dorée habitée par des parisiens trop cons ou trop pris de court pour fuir le résultat de leurs idées (fin du régime dans les 2 ans). Elon Musk se fendra d’un tweet expliquant qu’il allait acheter d’énormes lopins de terre en France finissante pour y créer StateX. Philippe de Villiers prendra plus ou moins le contrôle de la Vendée avec pour base le Puy-du-fou, après l’Etat-Nation, l’Entreprise-Nation ! Charles Gave devient roi du Comtat Venaissin fraîchement reconstitué.

          Oh allez on peut rêver ! Un peu de prospective intéressante ça fait pas de mal et je trouve que ça manque cruellement dans la littérature libertariennne (ou alors je suis passée à côté).

          Manque de pot on aura pas ça du tout, je sens qu’un régime communisant va naître de gros désordres en perspective. Étrangement j’ai toujours espoir que le bon sens et la liberté reviendront.

          1. durru

            Il faut absolument écouter l’émission que Charles Gave a fait récemment avec Mathieu Bock-Côté.
            Notamment la fin, les dernières 3-4 minutes, où MBC donne sa profession de foi, son « éthique ». On dirait la mienne. Et je crois qu’il y en a d’autres ici qui pourraient dire pareil.

            1. Pheldge

              Bock-Côté a des analyses limpides que feraient bien de lire nos politicards dits de droite … surtout quand on voit un Julien Aubert « espoir de la droite » appeler à la fin de l’ultra-libéralisme !

              1. Pierre 82

                Julien Aubert, voilà qui pourrait bien faire illusion pour la prochaine présidentielle, afin de mettre un « homme de droite » aux manettes, et donner ainsi l’impression d’une alternance aux sans-dents que nous sommes.
                Tout ça, bien entendu, pour que la nomenklatura des hauts fonctionnaires puissent maintenir le système. Après tout, Macron a lui aussi été élu en faisant croire qu’il était de droite.

                  1. Pierre 82

                    Chez LR, ils n’arrivent même plus à m’étonner. Mais ça remonte quand même assez loin, depuis que la clique à Juppé occupe le terrain. Ils subiront le même sort que la droite à Bordeaux, ils seront remplacés par des écolos, puisqu’ils ont semé pour ça…

            2. Pierre 82

              J’ai l’impression que Charles Gave, depuis qu’il s’implique à temps plein dans la chose publique, continue d’en apprendre jour après jour, et qu’il n’avait même pas imaginé quand il s’est lancé dans cette entreprise, jusqu’à quel point de déchéance le pays était tombé.
              Son dernier article de l’IDL le montre même franchement pessimiste, une grande première.

              1. Higgins

                Ça vaut le coup de l’écouter. La dénonciation de la dialectique d’inspiration marxiste est magistrale. Ne nous leurrons pas, la novlangue est bien parmi nous. Il y a de quoi être inquiet

          2. Dr Slump

            @heliogabale
            « je trouve que ça manque cruellement dans la littérature libertariennne »
            Oui, mais c’est un exercice auquel se prêtent les romanciers d’anticipation et science-fiction, et on y trouve de très bonnes mise en perspective.

            1. heli0gabale

              C’est tout à fait vrai mais des libertariens qui mettent en scène une société anarcho-capitaliste j’en connais pas 50, j’ai uniquement à l’esprit La révolte sur la lune de Heinlein.

              1. Dr Slump

                Iain M. Banks, pourtant gauchiste, a écrit une fresque sci-fi d’une société inter-galactique qui ressemble beaucoup, je trouve, à une société anarcap, basée sur les performances des IA douées de conscience qui gèrent tout, des usines aux vaisseaux. Cela n’empêche pas les guerres, mais la liberté individuelle, la liberté de nouer et dénouer des contrats avec firmes, milices ou vaisseaux-IA y est totale. Il ne faut pas oublier qu’on trouvait des anars surtout à gauche, avant. (Le Cycle de la Culture)

                Autre exemple, la société décrite par Ada Palmer a aboli les états-nations, l’équilibre des pouvoirs dépend de tout autres facteurs, tels que les firmes, les organisations mondiales, les « ruches », sorte de structures familiales. Mis à part petit parti-pris sur les genres, j’ai trouvé son anticipation assez intéressante (Terra Ignota).

                1. heli0gabale

                  En ce moment je dois bien avouer que niveau bouquins sci-fi c’est un peu la dèche pour moi (à part Dantec j’ai pas grand chose), Je vais engraisser Amazon de ce pas merci !

        5. Pythagore

          A ma connaissance, les frontières ne sont pas définies dans la constitution (?) Qu’est ce qui dit d’un point vu légal qu’un territoire appartient à la France et est sous la « responsabilité » de son état ?
          En d’autres termes, la définition de la zone géographique de souveraineté de l’état est-elle encrée dans la loi ou simplement le fait de l’histoire ?

          1. durru

            A ce niveau, ce sont surtout les traités internationaux qui comptent.
            Par exemple, il y a des territoires autonomes de facto, comme la Transnistrie ou l’Abkhazie, qui ne sont pas reconnues sur le plan international. Ou, cas encore plus complexe, le Kosovo. Ce qui laisse des possibilités que les Catalans ou les Bretons n’ont pas…
            C’est pourquoi croire qu’on puisse ignorer cette réalité (internationale) me semble purement utopique.

        6. Dr Slump

          Je ne suis pas sûr de savoir où on veut en venir, mais j’aimerais bien savoir comment on peut affirmer que pas d’état = pas de violence. Il faudrait quand même se rappeler que « l’état », c’est comme « la société », ce n’est personne, c’est dans les meilleurs des cas un concept, et sinon une fiction.

          Les violences, ce sont les individus qui les commettent, état ou pas, bandit ou pas. La majorité aspire à vivre pacifiquement, mais c’est toujours une minorité agressive qui impose ses règles à la masse, et encore une fois, la disparition de l’état ne garantit pas que tout va aller pour le mieux pour la majorité pacifique, ni que le marché va réguler ça miraculeusement, par l’opération du saint capital.

          Et dans le contexte actuel, si l’état s’écroulait, on aurait une redoutable configuration, mais sûrement pas l’avènement spontané d’un paradis de concorde et de félicité.

    6. Jacques Huse de Royaumont

      Avant de se réjouir de la disparition de l’état, attendons de savoir ce qui va le remplacer.
      Les précédents historiques n’augurent rien de joyeux.
      Tout le monde à bien compris que le chaos est un risque non improbable. L’état en joue d’ailleurs, pour essayer de se maintenir et de faire accepter son iniquité. Mais même cette logique de moindre mal a ses limites et pourrait ne pas suffire. La situation devient inconfortable entre un état au fonctionnement résolument odieux et son alternative chaotique.
      Charybde ou Scylla ?

      1. Batistouta

        C’est l’Etat qui crée le chaos. Sans État tout se passe bien.
        L’alternative qui existe est inversée par rapport à ce que vous dites : soit on continue le chaos et la désolation avec l’Etat, soit on retrouve l’harmonie et la prospérité sans l’Etat.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          l’harmonie et la prospérité sans l’Etat ? Comme à l’époque Mérovingienne ? Comme au Liban ? Comme en Bosnie ?
          L’exemple des USA de la conquête de l’ouest ne doit pas faire oublier que la liberté s’y est construit dans un cadre légal et régalien bien défini avec des hommes très structurés moralement (cf la biographie de Daniel Boone) et pas sur les décombres d’un état en ruine.
          Quand l’état s’effondre, ce sont les barbares qui prennent le pouvoir, le rêve libertarien vire au cauchemar.
          La chute de l’état est vraisemblable, peut-être nécessaire et bénéfique sur le long terme. Mais à l’échelle d’une vie, c’est le pire qu’il faut attendre.

                1. durru

                  Oui, tout aussi définitive que la disparition du fascisme, du nazisme ou du communisme au siècle dernier. Qui se retrouvent de nouveau aux manettes, affublés d’autres titres, mais avec les mêmes bases idéologiques et les mêmes mécanismes sociétaux.

          1. Batistouta

            Vous voyez de la violence partout si l’Etat n’est pas là, mais dans la mesure où chacun protège sa peau et est donc armé, il n’y a aucun problème particulier.

            Finalement vous faites comme les socialistes qui brandissent en permanence des scénarios apocalyptiques fondés sur rien du tout pour justifier soit une nouvelle mesure soit le statu quo socialiste. Je ne suis pas dupe de ces arguments car je sais les reconnaître.

            Et la barbarie c’est ce qu’on a en ce moment même : un pillage d’environ 60% des richesses créées, et une coercition intense sur les individus avec des libertés inexistantes et une « justice » qui n’a rien à voir avec la vraie justice. Donc on ne peut pas être plus bas, on ne peut pas faire pire que ça. Encore faut-il appeler un chat un chat et arrêter de se cacher derrière son petit doigt.

            1. P&C

              60% de taxation, barbarie… tu sais que sous Roosevelt, ça taxait jusqu’à 92% en théorie ?

              Tu veux un exemple de taxation barbare ? tu payes 100%, où je rase ta ville. Méthode turquo mongole éprouvée.
              https://www.youtube.com/watch?v=lyvtAEawfW4

              Libertés inexistantes ? Lis le coran, pour voir. On peut même baver ici, ce qui serait impossible au paradis des Kim.

        2. P&C

          L’harmonie et la prospérité n’ont été que des épisodes passagers dans l’histoire de l’humanité… et encore, pas pour tous, loin de là !
          L’ordinaire, c’est la dèche et le struggle for life….

          Ne sous estime pas l’agression intraspécifique d’Homo sapiens. Nous n’avions rien à envier à nos cousins primates à ce niveau. Nous sommes même pire. Il a fallu la culture et la coercition pour arrêter de nous entretuer pour les femelles et diriger notre énergie vers des buts plus utiles au groupe. Et encore, à la révolution néolithique, il n’y a que 1 homme pour 17 femmes, car c’est la guerre partout et tout le temps.

          Comme dit dans une veille histoire sumérienne, à un vieux sage résument l’histoire des hommes à un vieux roi dans son lit de mort « l’histoire des hommes se résume en 6 mots : il naquirent, il souffrirent, il moururent ».

          D’ailleurs, si on repend les premières civilisations, les plus prospères ont toutes des points communs :
          – des ressources
          – une agriculture performante permettant de dégager des gens du travail des champs vers autre chose (ben oui, pas d’artisans ni de marchants ni de guerriers ni de prêtres si tout le monde doit cultiver pour manger à peu près à sa faim).
          – un état puissant (l’état pharaonique est méchamment burné, bien plus que la république française) et une grosse armée pour tenir en respect les voisins et les féodaux internes.

          1. heli0gabale

            L’Islande du moyen-âge et la ligue hanséatique dans une certaine mesure se sont bien démerdées sans réclamer d’Etat puissant.

            Les sociétés sans État prospères ont existé mais ça demande une situation géographique particulière. À mon sens, Il est pas impossible que dans le futur les sociétés sans État soient plus répandues à cause de l’évolution technologique.

            1. durru

              Charles Gave a une citation qu’il reprend assez régulièrement, je ne sais plus de qui : il y a toujours une armée sur un territoire ; si c’est pas sa propre armée, alors c’est celle de l’Etat d’à côté.
              Je ne crois pas que cette réalité soit près de changer.

            2. P&C

              Islande : très isolée. ça aide à être peinard.
              La Hanse avait sa propre armée et une politique… et devait sa richesse à des monopoles commerciaux arrachés/négociés avec les états voisins.
              Et elle a commencé à tomber lorsque les états voisins sont devenus assez puissants pour lui arracher des villes. Sans parler de la découverte de l’Amérique qui a réorienté les flux commerciaux.

              Avoir une bonne situation géographique, bien sur que ça aide.

              Pour le futur, certains voient monter le pouvoir des corpos, à la sauce cyberpunk…

              1. heli0gabale

                Dans l’univers du même nom si il y a bien un truc qui me dérange c’est qu’on voit très peu l’Etat, des entreprises avec un tel pouvoir ne peuvent exister que si l’Etat a la patte suffisamment graissée, ok y’a bien le maire de Nightcity mais après…

            3. Jacques Huse de Royaumont

              La hanse est politiquement très structurée, organisée autour des marchands des villes, dispose d’une flotte de guerre et d’une armée. Même sans continuité territoriale, c’est un état puissant, il préfigure dans sa forme les provinces unies du XVIIème.

                1. durru

                  Cela dépend seulement de la réponse aux questions fondamentales quant à la définition d’un Etat :
                  – est-ce qu’elle avait une armée ?
                  – une diplomatie ?
                  – une police ?
                  – une justice ?
                  Pas forcément uniformément structurées (surtout les deux dernières), voir les Etats fédéraux même modernes.
                  Je ne maîtrise pas très bien le sujet, mais j’ai bien peur que la réponse se trouve dans la question…

            4. Higgins

              C’est sous Philippe le Bel fin XIIème, début XIVème siècle que la monarchie française a commencé à structurer un « état ». Ça a été long et plein d’embûches et c’est au Grand siècle, avec la paix de Westphalie en 1648, que sera parachèvé cette construction. Cette paix tiendra l’Europe, et le monde, en état jusqu’au XXème siècle. Pour avoir mis en cause ce fragile équilibre par stupidité, les pays européens mettront à bas ce dernier au cours des deux guerres mondiales, la seconde n’étant que la continuité de la première après vingt ans d’une paix artificielle faute d’avoir poussé la logique jusqu’au bout pour les vainqueurs de 1918. Ce n’est pas pour rien que l’Europe s’efface progressivement du jeu mondial et que notre pays sombre.

    7. heli0gabale

      « nous met sur la voie d’une société fonctionnant de manière libertariennne/anarcho-capitaliste ».

      Alors ça ce serait bien !
      Je créerai une société de défense appelée la Société du bouclier (quelqu’un a la référence ?) qui proposera un service de police contre une rémunération tout à fait juste.

        1. durru

          ??? T’as vraiment l’impression que le système politique en train de prendre le pouvoir en Occident n’a rien de fasciste, ni de communiste ?

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Constructiviste, étatiste, interventionniste, usant de la propagande, de l’intimidation, du silence et du mensonge à haute dose, instrumentalisant la justice et s’appuyant sur les marges sociales pour s’imposer à la majorité. Je décris qui ? le fascisme ou la macronie ?

            1. k2000

              toute politique avant l’ère de la fuite informatique par internet peut-être ?

              y a pu de transmission hiérarchique verticale descendante de l’information, aujourd’hui c’est le far west les informations. c’est brute de décoffrage.

              c’est pas nouveau la chienlit, ce qui est nouveau c’est quand le président fait une allocution annoncée le lundi midi pour le mardi soir, le lundi à 15h la presse connait déjà intégralement le contenu du discours. avant les années 2000 c’était different. l’information était contrôlée. elle ne l’est plus. elle est juste continue par variation du flux. ce qui explique la surenchère, entre autre.

              après, entre la macronie ou vichy… je prend macron et le covid plutôt que vichy et les SS.

              mais oui ca va empirer, ca ne peut qu’empirer de toute manière. mais la WW3 ne sera pas comme la WW2, parce qu’on ne laissera rien à reconstruire derrière, on pourra pas aller avec une pelle dans les ardennes pour faire du militaria en bourses aux armes en mettant la petite étiquette blanche sur les swastika parce que ca fait désordre moralement de faire de la thune sur des morts au combat…

              la réalité c’est que la planète en crève d’envie de se foutre sur la gueule, 80 ans à se tripoter les grelots y en peuvent plus. 4 générations de couilles molles. les gris sont exaltés là on leur dit plus rien. c’est comme de pas aller aux putes pendant un temps ca gonfle de trop à un moment le matos y doit servir, la main gauche ca fait pas illusion très longtemps.

              non seulement ca va se durcir mais il faut que ca se durcisse, faut en mettre plein la gueule au peuple. société de merde, faut les recadrer un peu.

              je suis trash mais vous savez que j’ai raison.

              le trou du cul à la fac qui hurle parce que le repas à 1€ ne fait que des pates avec un yahourt et une pomme, il a qu’a bosser au lieu de nous casser les couilles, on lui a pas mis le couteau sous la gorge pour en faire des etudes. je vais m’arreter parce qu’apres je m’arrete plus et je deviens méchant.

    8. Henri

      Bon, j’espère que vous avez raison, pour l’instant
      – Je paye mes impots pour l’éduc nat et je paye l’instruction des mes enfants dans des écoles hors contrat,
      – Ma femme leur fait un thermos pour le repas de midi et mes impots locaux permettent de nourrir les autres enfants (pas de cantine subventionnée pour les écoles hors contrat des fachos)
      – Je me soigne avec des médecines alternatives et mes impots vont dans un système de soin inopérant,
      – Je ne regarde pas la télé pas plus que je ne lis de journaux subventionnés mais je paye la taxe audio,
      – Je roule à l’huile de friture mais mes impots contribuent au transport en commun des parisiens, qu’il fonctionne ou qu’il soit en grève d’ailleurs.
      – Il m’est interdit d’aller au restau, au bistro, au ciné, au musée à cause d’un virus chinois mais je contribue au paiement des salaires des fonctionnaires qui sont chez eux et au chomage partiel des autres.
      – Je garde mon douze sous la main mais mes impots paye une maréchaussée qui n’aura pas de coco à mettre dans son kangoo pour venir m’aider le jour ou ça bardera chez moi (ca je viens de l’apprendre en lisant le billet du patron)
      – J’ai offert 3 GPS aux pompiers de Chauvigny qui se sont pommés dans la campagne et on mis 50 min pour faire 15 bornes et venir chercher mon beau père (98 ans aux prunes) qui s’était cassé la figure et le fémur.
      Bref je m’organise de façon arnarchique et capitaliste (mais pas trop libertarienne, c’est pas mon truc) et jusqu’à présent je ne vois pas trop de défaillance à l’hôtel des impôts de Lussac les Chateaux, ils ont toujours la main aussi lourde et je ne les vois pas sur le point de plier leurs gaules tout de suite les bougres.
      Celà dit, je ne me plains pas, car plus je m’organise de façon anarchique et capitaliste comme vous dites, plus je me sens libéré.

      1. Pierre 82

        Sans être aussi organisé que vous, je tente de suivre la même philosophie (sauf que j’ai réussi à ne plus payer de redevance TV, ni audio)

  9. durru

    Rooh !
    En lisant l’article du Parisien sur « La communauté », arrivé à la fin, j’ai lu malgré moi le sous-titre comme « une enquête fascisante… »
    Comme quoi…

  10. Higgins

    Nous devrions nous féliciter de voir l’initiative privée prendre le pas sur l’étatisme soviétique habituel. Car enfin, cela démontre, si besoin en était, que le socialisme a échoué à enrégimenter les esprits et ce, malgré la destruction programmée et continue du système éducatif.

    Peut être que ce pays n’est pas foutu finalement ?

      1. Deres

        Ca commence à combien riche en France ? SMIC + 1 euros je suppose ?

        Comme le gros des taxes, ce sont la TVA et la CSG qui sont payés de manière assez uniforme, on sait très bien que c’est pour la galerie. Et de toute façon, on sait très bien que l’argent que les « riches » donnent à l’Etat, il ne le donne pas à l’économie. La seule différence est donc que ce sont les hommes politiques qui décide où va cet argent au lieu de laisser les français choisir ce dont ils ont vraiment besoin. Et il peuvent se servir au passage et en faire bénéficier préférentiellement leurs copains et clients.

      2. Opale

        Mais ils sont rigolos tous ces cocos, à qui ils prendront le pognon dont ils ont besoin quand ils se seront débarrassés de tous les riches à force de niveler par le bas ? Y aura plus de quoi ponctionner, ça va être sport…

  11. Mildred

    Mais puisque le maire, Ali Machin, se tue à nous dire qu’il y a de très belles choses à Trappes, vous pourriez tout de même essayer de le croire !

      1. Pierre 82

        Pour moi, le mot « Trappiste » évoque surtout une série de bières d’abbaye telles que l’Orval, la Chimay, la Rochefort, la Westmalle ou la Westvleteren.
        Pour être considéré comme trappiste, une bière l’abbaye doit être brassée par des moines, ou sous leur direction.
        Et c’est pour ça me fait toujours bizarre lorsque je lis que 67 trappistes ont rejoint l’état islamique. Je n’arrive pas à visualiser des moines cisterciens, de stricte observance, qui plus est, en train de crapahuter dans le désert.

  12. Infraniouzes

    En attendant, qui va bientôt s’offrir une belle Tesla avec ses bitcoins dont il a le c… cousu ? Notre ami H16. Quel flaire il a eu. Chapeau l’artiste. Mais attention ! Les « riches » vont devoir mettre la main à la poche pour rembourser l’emprunt Covid. Il faudra peut-être revendre la Tesla ?

    1. Pythagore

      arrghh m’en parlez pas, je rage. Je m’étais dit d’en acheter au mois de mars alors qu’il était autour de 6000. N’ayant jamais essayé et n’étant pas expérimenté malgré ts les tutos, j’ai laissé filer l’idée. snif.

      1. douar

        Faut reconnaître que ce n’est pas d’une folle simplicité.
        En acheter, c’est facile (bien que les banques voient ça d’un mauvais oeil, je me demande bien pourquoi ;)), mais les stocker en lieu sûr, c’est un poil plus compliqué et en rebute plus d’un.

        1. Pythagore

          En fait je voulais surtout acheter en cash, car je n’ai pas l’intention d’informer ma banque. Apparemment il y a qq points de transformation de bitcoin en cash et inversement dans ma ville, j’irai voir ca qd le printemps reviendra (-10°C ce matin, le réchauffement climatique, tout ca…).

      2. kekoresin

        T’inquiète pas, je pense que ça va refaire un petit plongeon pour redémarrer. Du coup, il faudra être prêt pour se positionner. Cela dit, le ticket d’entrée sera probablement un peu plus élevé.

    1. Pierre 82

      @PLC 10 février 2021, 10 h 50 min
      Je me permets -respectueusement- de ne pas être du tout d’accord avec vous. Quand j’ai vu le titre, je me suis aussi dit que c’était un article bien cucu-gnangnan, du type de ce que nous pond trop souvent notre pape François.
      Et puis, à la lecture, pas du tout. Une paroisse fréquentée par 400 à 600 personne n’est pas si mal, par les temps qui courent. Car si la vie à Trappes n’est certainement pas simple, ce n’est pas non plus, non plus, un cauchemar permanent, et beaucoup d’habitants de souche, j’imagine, se résignent à rester. C’est pourquoi un curé enthousiaste, ça fait un bien fou aux catholiques restants.
      Quant aux relations avec les musulmans, bien sûr qu’il faut essayer d’avoir les meilleures relations possible avec ceux qui ne demandent qu’à vivre tranquillement en bonne intelligence avec les Français. Et heureusement qu’il y a des bonnes volontés qui se bougent pour le faire.
      J’ai la faiblesse de croire qu’il existe une majorité de musulmans qui n’aspirent qu’à une vie calme, et qui en ont marre de ces caïds qui tiennent le haut du pavé. La république les a carrément laissé tomber, et ne favorisent que les délinquants. Leur communauté les a également laissé tomber, puisque certaines mosquées sont tenues par des tarés salafistes, ou du même tonneau. Ils sont seuls, abandonnés à leur sort, et il est heureux que ce curé leur tende la main. Comment pensez-vous qu’on puisse évangéliser?
      Dans mon bled, qui compte également une communauté marocaine assez importante, notre curé s’est fait copain avec tous les vieux marocains qui sont voisins du presbytère, et il devenu est très respecté par eux. Bien sûr, il ne faut pas essayer de se mettre les caïds dans la poche, ça n’a aucun intérêt. Et c’est pourtant cette voie qu’a choisi la république: essayer de contrôler une population en donnant tout pouvoir à des voyous. Voilà le résultat. Et je suis ravi de voir que cette paroisse tente une autre voie, celle qui consiste à se parler entre gens de bonne volonté.

      1. Higgins

        +10 et pourtant je considère que la religion de Mahomet est un véritable problème dans notre société du moins en ce qui concerne l’extrémisme qu’elle présente bien trop et à laquelle les pouvoirs publics font trop facilement allégeance pour avoir la paix. Tout à leur anticléricalisme génétique, les socialistes et affidés n’ont pas vu la bête qui va les dévorer. Je pense que pour eux, il est trop tard et leur disparition ne me causera aucune peine. Je crois heureusement qu’il existe encore des hommes de bonne volonté dans toutes les communautés, que c’est même la majorité, et que leur action vaut qui devraient permettre de renvoyer cette bête là où elle doit rester. Chemin difficile, exigeant mais qui vaut le coup d’être pris. Pour le prendre sans avoir peur, encore faut-il bien savoir d’où l’on vient. Merci aux enc… qui consciencieusement et avec une grande application détruisent le système éducatif. Ça, c’est du fascisme et du vrai.

        1. Higgins

          « Se laisser enfermer dans un triangle de Karpman est « dramatique » car cela revient à accepter une logique qui mène à notre persécution. Si le seul recours que vous trouvez face à l’islamisation se trouve dans les « valeurs de la République », alors vous aurez encore plus d’islam car ce sont ces « valeurs » qui fondent la société ouverte. Si vous comptez sur le gouvernement pour vous protéger des virus, alors vous aurez toujours moins de libertés, sans avoir davantage de sécurité. Si vous pensez que la couleur de votre peau fait de vous un persécuteur et un « privilégié », alors l’égalité républicaine fera de vous un esclave (ce que vous êtes sans doute déjà). » (https:/ /leblogalupus.com/2021/02/09/article-du-jour-liberation-autochtone-sortir-du-triangle-de-karpman/)

        2. Theo31

          Justement ils la la voient mais tant que les muzz votent correctement Mechancon et le banquier rdes Juifs, les socialistes leur suceront la bite jusqu à plus soif. En revanche, le jour où les muzz partent chez Le Pen comme les prolos communistes, ils seront moins sympas avec eux. Le pognon des autres avant les convictions.

          1. Pierre 82

            Je connais plusieurs marocains qui sont passés au RN avec armes et bagages. Et ce ne sont pas des cinglés, plutôt une avant-garde, amha. Pourvu que les militants RNcontinuent à leur faire bon accueil. Ici, c’est le cas jusqu’à présent, mais il faut que ça dure. N’oublions pas qu’en faisant ça, ils se sont coupés de beaucoup de gens de leur communauté. C’est bien beau de brûler ses vaisseaux, mais s’ils se retrouvent seuls, ce sera terrible pour eux.

        1. Pierre 82

          Ils ne sont peut-être que 400 à 600, mais ils sont là, même si on les compare aux 32000 musulmans.
          Ça va peut-être vous surprendre, mais j’ai la conviction que le « problème musulman » ne peut être résolu que par la conversion au catholicisme des musulmans qui pensent que leur religion est pourrie. Car beaucoup d’entre eux le pensent, même si jamais ils ne le diront.
          Je ne le démontre pas, puisque c’est une conviction personnelle.
          Même si en apparence, on n’a pas l’impression qu’on en prenne le chemin en Europe, certains pays, tels l’Indonésie, montrent un léger mouvement en ce sens.
          D’où l’utilité – plus que jamais – de la main tendue, à condition qu’elle soit tendue à ceux qui aspirent à vivre en paix. Je connais peu de gens qui aspirent à vivre dans le chaos.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Ce mouvement existe, mais il est difficile à mesurer, pour la bonne raison qu’abandonner l’islam est passible de mort selon la charia, les conversions sont donc discrètes.

        1. Pierre 82

          Le tri peut être fait rapidement entre ceux qui discutent avec vous pour échanger, et ceux qui le font dans l’espoir d’obtenir quelque chose.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Toute la question consiste à réussir à vivre dans ce contexte multiculturel. Tu as le droit de déplorer la présence de certains, tu ne peux pas les empêcher d’être là, ça ne dépend pas de toi, mas d’une autorité politique qui n’entend pas ces aspirations. Même si ça devait changer un jour, cela ne résout pas le problème que tu as devant toi aujourd’hui. Donc tenter de trouver un modus vivendi est une question de bon sens, la seule alternative étant l’affrontement violent, à la conclusion incertaine mais aux dégâts trop certains.

    1. Aristarkke

      Grigny, sauf évolution récente, est sous administration préfectorale directe, vu sa situation financière… Elle est engagée dans un plan de restauration de ses finances baptisé Grigny 2030 (depuis 2017 ou 18)…
      Un des causes étant le volume excessif de la masse salariale communale dans le budget, rendant la part des investissements municipaux totalement ridicule en capacité réelle…

  13. Deres

    On parle généralement du pourcentage de PIB des dépenses publiques mais en fait le PIB lui même contient en partie une mesure du secteur non marchand. Donc le rapport entre les dépenses publiques et les échanges du secteur marchand est une meilleure mesure de l’étatisation d’un pays. Et cet indicateur se dégrade en France systématiquement tous les ans même quand la dépense publique évolue peu.

    https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/PIB-marchand-et-non-marchand-face-aux-depenses-publiques-et-aux-prelevements

    1. durru

      Oui, bon, déjà rapporter le déficit au PIB, quand il a une base très claire qui est le budget de l’Etat, c’est de l’escroquerie caractérisée.
      Faudrait calculer la dette sur les mêmes bases aussi, ça serait plus parlant.
      Le fait même de rapporter ces dépenses publiques à des richesses qui ne le sont pas est un signal suffisant de la socialisation de l’économie (dans tous les pays développés, hein…)

    2. k2000

      le pib depuis qu’on y trouve les putes et la coke sans comptabilité j’arrete de regarder c’est totalement hors sol, aux usa y a shadow stats qui montre les chiffres actuels et la méthode de calcul classique des années 80 et on comprend pourquoi y réajustent les indicateurs  » pour mieux coller à la réalité »… du carton économique total et du syndrome will E coyote.

      c’est dommage qu’en france il n’y ait pas d’équivalent, ou alors je ne le connais pas.

  14. kekoresin

    J’adore les profs gaucho qui gémissent sur les effets dont ils chérissent les causes. Ces promoteurs d’un vivrensemble dans la diversité chantante et bigarrée encensent depuis les années Mitterrand les chances pour la France qu’il nous faut accueillir dans une barque qui coule, des millions de naufragés surdiplômés venus de pays où il ne pleut pas sauf des bombes.

    Ces traitres n’ont que ce qu’ils méritent et ils continuent à « alerter » sur les dangers du fascisme, dont l’existence en France est pour le moins ténue. Par contre ces minorités qui fondent la richesse de la France, ou plutôt la font fondre, montrent leur reconnaissance envers leurs partisans en perpétuant les traditions révolutionnaires (Louis Croix Vé Bâton) qui ont fait de la république ce qu’elle est. Bon, ils disposent des moyens du bord pour le moment mais je mise sur leurs talents de bricoleurs pour confectionner des hachoirs à têtes de profs avec lame automatique actionnée par un moteur de scooter!

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le monde professoral change. S’ils restent très gauchistes à Louis le Grand, les prof le sont beaucoup moins à Trappes. La musique qui s’entend en salle des prof n’est pas celle d’il y a 20 ans, les bisounours sont à la retraite, les nouveaux payent les pots cassés et hésitent de moins en moins à le dire. Mais ils n’ont pas le droit à la parole en public, cela reste réservé à l’élite germanopratine qui prétend rendre compte de l’opinion général.

      1. kekoresin

        Pas d’accord! Les profs sont quasiment tous issus des facs qui sont de véritables usines à débiles post coco, des inclusifs conscientisés sur lesquels je pisse dru.

        Pour ceux qui se retrouvent dans des coins pourris par la gangrène du multiculturalisme, ils sont au mieux désemparés au pire décapités. Ceux qui se frottent à la réalité des menaces physiques et autres couinent encore que l’état devrait faire plus pour l’intégration. Ils n’ont qu’une sorte de bouillie qui leur sort du claque-merde: manque de moyens. Ben oui, pour que ces singes mahométans puissent s’épanouir dans la république il est nécessaire d’embellir leurs quartiers, leur offrir des logement gratos du genre pavillons coquets et leur donner du travail aussi rémunérant que le deal mais pas trop fatigant.

        En ce moment c’est le défilé de connards qui déplorent le manque de mixité sociale. Si ça c’est pas du foutraque de gauchisant pleurnicheur, alors je me met à la limonade. A ce propos, apéro!

        1. P&C

          ça dépend… le tropisme gauchiste est réel en fac, mais c’est moins marqué en chimie, biologie, physique, maths ou info qu’en lettres ou socio.

          Et le gauchisme, on en guérit… tu connais le proverbe « ne pas être socialiste à 20 ans, c’est ne pas avoir de cœur. L’être encore à 40, c’est ne pas avoir de cervelle ».

          Et encore, la plupart sont excusables car jeunes, naïfs, et manipulables. Le contact avec la réalité les soignera. Les endoctrineurs par contre…

          1. Pierre 82

            Ma fille, qui est en master de biologie, vous confirmerait: c’est pas très gaucho, sauf une section, je vous le donne en mille, la section écologie, qui est une vraie pépinière de babosses, et quand on les voit, on se croirait en fac de socio… elle se demande même comment ils ont fait pour arriver en master… c’est peut-être parce qu’ils ont 30 ans…

              1. Pheldge

                demande aux caciques du PS passés par la MNEF, question diplôme à l’ancienneté, ils sont champions, de Dray à Valls, en passant par Cambadélis, sans oublier Julliard, Désir …

        1. baretous

          Disons qu’ils ont un éclair de lucidité quand ils voient devant leurs bides l’éclat d’une lame d’acier. Forcément ça va être long. pas encore assez de lames.

          1. Theo31

            Le changement, ce sont ces profs qui démissionnent rapidement pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. La sécurité de l’emploi oui mais pas avec un couteau sous la gorge.

            Un collègue faisait des opérations de nettoyage dans des immeubles peuplés de chances pour la France. Il recevait régulièrement des menaces des locataires et trouvait cela normal.

            Le chauffeur qui est mort dans son bus a été tué sur son lieu de travail. Ça devrait choquer tous les gens normaux.

            1. baretous

              hélas… si vous voulez parler du chauffeur de bus de Bayonne cela ne fait pas fléchir les ardeurs du président du conseil général jean jacques lasserre prêt à accueillir d’autres migrants. Pourtant il est de Bidache à 25 km de Bayonne…

              1. kekoresin

                Je pense que ce qu’il faut bien comprendre c’est que tous les baronnets du pouvoir qui infestent les strates méphitiques administratives vivent des problèmes qu’ils contribuent largement à créer. Ils se rendent alors « indispensables » justifiant leurs dodues rémunérations pour trouver des solutions aux dits problèmes à grands coups d’argent de crétins électeurs. Ces hautes instances de l’escroquerie démocratique se vantent d’avoir obtenu de Bruxelles ou de l’Etat français des subsides pour « aider » ou punir ces populations importées, faisant croire à une manne magique que la plupart des dindons farcis applaudissent au final.

                Le pire c’est que lorsque le français s’aperçoit de la supercherie, généralement lorsqu’il réalise que ces solutions aboutissent à des décapitations ou autres joyeusetés, ils s’imaginent que le changement viendra par le jeu démocratique. Le pseudo sauveur est alors recasé dans une tuyauterie dorée de l’appareil et remplacé par un clone qui s’inscrira dans le même processus. Le malheur dans tout ça, c’est que les terroristes ne raccourcissent pas les bonnes têtes, mais bien celles qui feront en sorte que les baronnets se succèdent pour continuer le manège car c’est la garantie pour eux d’une certaine prospérité.

    2. Higgins

      Mon cher Keko, malheureusement, c’est bien à un véritable fascisme que nous avons affaire. Le texte de loi sur le séparatisme, le blanc-seing donné au gouvernement en matière de contrôle social via le prolongement de l’état d’urgence sanitaire en font foi. Rien de surprenant lorsqu’on sait que socialisme et fascisme ont des liens de parenté très étroits.

      « Le fascisme et l’homme ne peuvent coexister. Quand le fascisme est vainqueur, l’homme cesse d’exister, seuls subsistent des humanoïdes, extérieurement semblables à l’homme mais complètement modifiés à l’intérieur. Mais quand l’homme doué de raison et de bonté est vainqueur, le fascisme périt et les êtres qui s’y sont soumis redeviennent des hommes. »
      Vassili Grossman, Vie et Destin (1980)*

      *un livre à lire

      1. durru

        Bizarre la citation. Comment a-t-il pu faire pour remplacer communisme (qu’il connaissait trop bien) par fascisme (qu’il n’a, à vrai dire, jamais connu) ? Ou était-ce pour les besoins de la censure ?

          1. P&C

            Rousseau, le gars qui a conclu que « l’homme à l’état de nature est naturellement bon, la société le rend mauvais » sans aller voir une tribu primitive de plus près…

            1. Higgins

              Lui était naturellement con et la société n’y était pour rien. Il n’y a qu’à voir comment il a traité sa famille. Déjà, au Lycée, je ne l’aimais pas.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          On a toujours le droit de taper sur le fascisme.
          Collectiviste, dirigiste, étatiste et constructiviste, ses convergences avec le communisme sont nombreuses et évidentes, mais il est toujours bien vu de le dénoncer. C’est donc assez commode pour une critique détournée mais transparente.

          1. kekoresin

            Non tu peux aussi critiquer le stalinisme qui était affreux contrairement au trotskisme ou au maoïsme, deux courants de pensées humanitaires.

            J’ai souvenir de deux copains de lycée qui étaient dans ces mouvances et avec qui j’aimais rigoler. Avec l’âge ils ne rigolent plus du tout. Ils sont devenus complètement cons et je les imagine bien aujourd’hui faire des purges pour le bien de tous zétoutes. Pour ma part je ne suis pas pour les purges (sauf peut être pour les têtes de l’hydre et les enculés de l’URSSAF) mais je n’ai rien contre un bon coup de boule qui a une chance de réorganiser les neurones de ces imbéciles.

            1. pabizou

              L’intérêt du fascisme c’est qu’il évite de parler du communisme, maoïsme, trotskisme, socialisme et autres merdes qui poussent toute sur le même fumier gauchiste . Je crois que je hais la rose quelque soit sa couleur et son parfum, étonnant non?

              1. Theo31

                Il évite surtout de rappeler que l’Italie mussolininienne et le troisième Reich étaient des états providence semblables à l’Amérique de Roosevelt et la France de Hollande et Macron, les droits de l’homme en moins.

        2. Higgins

          Il pensait à l’autre en utilisant le premier, les deux se rejoignant assez rapidement tant sur le fond que sur la forme. Ce n’est pas pour rien que ce roman a failli disparaître lorsque son auteur en a demandé la parution à l’ordre des écrivains soviétiques. Le roman a été sauvé par miracle.

  15. simine

    S’il en fait cancaner full, Larry, le petit oiseau de Twitter sait tout aussi bien clouer le bec de certains:

    « Nous afons les moyens te fous faire taireu! »
    Ach so!

  16. sam player

    HS :
    Il y avait les Chuck Norris Facts, il y a maintenant les Trump Facts : Trump a « affecté le système alimentaire américain » (lefigaro.fr)

    1. Aristarkke

      Vu l’article d’il y a deux ou trois jours sur CP cela va être plus simple de lister ce qu’il n’a pas (trop) foiré et de décréter que tout ce qui sera trouvé hors de cette liste forcément très limitée, ne pourra pas être autre chose qu’une abominable catastrophe à côté de laquelle le déluge ne paraîtra être qu’un non-événement…

      1. Dr Slump

        Si tu fais allusion au sieur Alexis Vintray, ses articles me semblent le ranger plutôt dans la catégorie des libéraux de salon. Et quand on leur demande où ils étaient leurs articles à propos du militantisme agressif et mensonger contre Trump pendant tout son mandat, on voit presque les mouches voler sur leur site. Mais bon, au moins, ils ne censurent pas comme sur Twitler et Facebook.

        1. Aristarkke

          Déjà, il émarge à la catégorie des tireurs sur ambulance, ce qui n’est jamais glorieux mais il ignore commodément que Trump avait trouvé 77millions d’électeurs réels, pas bidonnés sur son nom ou son programme ou les deux, mon capitaine. Pour un gars censé être l’éléphant dans un magasin de porcelaines, c’est très honorable à moins de poser en hypothèse que tous ce ramas d’électeurs n’était constitué que de cons comme des enclumes sans la moindre exception.
          Il semble apparaître que le GOP était tout autant ulceré d’avoir gagné en 2016 que les Dems d’avoir perdu la même année. Le Patron suggérait que DT avait trop dérangé de subtils arrangements locaux bilatéraux.

            1. pabizou

              Je crois que le cirque va continuer jusqu’en 2022, il semble que Trump est parti pour changer complétement le GOP et faire échec à ceux qui ont participés à toute cette magouille . S’il réussi, il va y avoir du sport …

              1. Freddie

                Ce serait inespéré. Allez, on croise les doigts pour qu’il y ait un miracle. Vaincre la gauche c’est habile, réformer la droite molle c’est de la haute psychiatrie.

              2. Dr Slump

                Trump est parti, point. Il n’y aura pas de grand come-back, pas de révolution du GOP, et pas d’éradication du marais, pas plus qu’il n’y a eu de grand bouleversement auquel tous les rêveurs pro-QAnon croyaient avec ferveur.

                « Nettoyer » le marais est une intention aussi naïve et illusoire que de vouloir éradiquer la connerie du monde, l’éternité ne suffirait pas.

                1. P&C

                  Si, ça existe. cela s’appelle la proscription. Méthode utilisée avec un relatif succès par Octave et Sylla en leurs temps.

                  Par contre, faire des vidéos new age avec des canalisations de galactiques n’a jamais aidé.

                  1. Aristarkke

                    Quand on a perdu de si peu et par le biais de fraudes subtiles ou grossières qui n’ont pas été examinées en détail par une quelconque instance judiciaire (ce qui paraît surprenant de la part de cours modèle anglo-saxon mais bon. Se poser la question est estimer qu’elle en contient la réponse la plus vraisemblable), donc d’autant plus crédibles, avec un tempérament de battant à la Trump, on crée un parti à soi et compte tenu de son âge, on se met immédiatement en quête d’un successeur que l’on adoubera le moment venu. Je pense plutôt que ses électeurs ont voté Trump accessoirement membre du GOP plutôt que l’inverse, GOP représenté pour le coup par un nommé Trump.
                    Je pense que pour l’image, Trump est suffisamment connu pour se passer des vieux oripeaux du GOP, d’autant qu’il est patent qu’il n’a été soutenu que parce que ses membres ont estimé qu’ils ne pouvaient faire autrement pendant quatre ans et ont quitté le navire en pleine tempête. Une stratégie ayant de bonnes chances en 2022 serait de présenter partout des candidats estampillés clairement Trump contre tous les tièdes et autres RINOs.

                2. pabizou

                  Tu devrais essayer de suivre ce qui se passe encore aujourd’hui . Personne ne parle d’éradication du marais et surtout pas moi . Quand je parle de changer le GOP je veux seulement dire que les RINO ont du soucis à se faire pour rester en politique et qu’ils devront tomber le masque . Tous ceux qui participent avec les Dems à cette ridicule tentative d’impeachment sur quelqu’un qui n’est plus en poste, en dehors même du fait qu’elle est vraisemblablement inconstitutionnelle, se voient aujourd’hui désavoués par les instances locales du GOP, bon courage pour les prochaines primaires s’ils tentent de se repésenter . Il ne leur restera plus qu’à rendre apparentes leurs alliances effectives avec les DEM, pas sûr que les électeurs démocrates préférent les copies à l’original . Plusieurs législatures d’etats contrôlés par les reps sont en train de réinstaller des garde-fous pour empêcher des fraudes massives d’ici 2 ans . Il est tout à fait certain que les néoconservateurs le font à contrecoeur et par pur pragmatisme pour ne pas disparaitre . La présidence Trump a mis en évidence que l’électorat du GOP était un électorat par défaut qui pour une bonne partie votaient contre les dems, alors qu’il s’est senti représenté par Trump . Je peux me tromper mais je suis à peu près certain que d’ici 2 ans, que ce soit Trump qui se présente ou un clone, ce qui lui a manqué, à savoir une structure solide pour utiliser le spoil système et placer aux postes clé une administration favorable sera possible . Après, savoir si ce sera suffisant, je n’ai pas de boule de cristal … Quand à Qanon je n’est pas d’avis tranché mais soit ce sont des rêveurs un peu allumés, ou c’est possiblement une psy.op destinée à endormir la révolte après les fraude, il est d’ailleurs tout à fait possible que ce soit un mélange des deux, en fait c’est sans intérêt dans un cas comme dans l’autre

                  1. Pierre 82

                    Que ce soit légal ou pas, constitutionnel ou pas n’a plus aucune importance.
                    Ce sont les juges qui décident du bien et du mal, on a changé de monde. Les dems ont tous les juges dans leur camp, sauf à la cour suprême, mais il suffira d’en augmenter le nombre pour résoudre la question.
                    De plus, on sait qu’ils maitrisent parfaitement l’usage des machines à voter, et que les RINOs servent les Dems, car ils divisent les voix de la droite. Les élections aux USA ne sont pas à deux tours…

                    Pour les Q-Anon, j’ai toujours pensé à une psy-op, certains sont tellement allumés que ça se voit. Alors qu’il suffit de donner les faits tels qu’ils sont, ils s’embarquent toujours dans des explications abracadabrantesque.
                    Et ça permet aux dems de faire passer les trumpistes pour des terreplatistes. Pratique pour évacuer le débat.

                    1. pabizou

                      « ils maitrisent parfaitement l’usage des machines à voter » exact, mais ce qu’ils ne maitrisent pas ce sont les législatures dans les swing states, 5 sur 6 sont républicaines et peuvent modifier les lois électorales qui avaint été bidouillées sous prétexte du Covid . Que ce soit les Dominion ou le vote par correspondance les états sont libres de décider de leurs choix et ne vont sans doute pas s’en priver, d’ailleurs certains ont déjà commencés et il serait étonnant que la porte soit aussi grande ouverte en 2022 qu’en 2020 . Chat échaudé…
                      @ Ari, non, il n’y aura pas de nouveau parti, tout se jouera au moment des primaires, les RINO son désavoués les uns après les autres et vont souffrir . Un nouveau parti serait une stratégie perdante qui permettrait, par le fractionnement des voix, aux dems de sauver les meubles et garder une majorité à la chambre et/ou au sénat .

                    2. Pierre 82

                      @pabizou 11 février 2021, 10 h 38 min

                      Il n’y a aucune raison pour les partisans de Trump crée un nouveau parti, ils sont déjà largement majoritaire au sein des Républicains.
                      Par contre, n’oublions pas que les RINOs pourront compter sur des torrents de pognon venant des démocrates et des oligarques pour créer un nouveau parti, que la presse vendra comme un parti conservateur, mais plus présentable aux yeux de certains. Peu importe le score qu’ils obtiendront, une dizaine de pourcent suffira largement à ruiner toute chance de gagner aux Républicains, devenus largement trumpistes. Rappelons que les élections sont à un seul tour, il suffit juste d’être premier. Et si c’est trop juste, il reste la solution des machines à voter, puisque ça a marché cette fois-ci. Il n’existe pas dans l’histoire des guerres, d’exemple d’un belligérant qui se passerait d’utiliser une arme décisive dont il est le seul à disposer, dans le cas où il risque de perdre la guerre.

                    3. pabizou

                      Tu aurais raison en parlant des machines Dominion si ceux qui peuvent décider de les bannir n’étaient pas les législateurs de ces états . Ce qui à favorisé les fraudes se trouve être une délégation de pouvoir du législatif vers l’éxécutif pour cause covid mais cette délégation peut être annulée à tout moment par les législateurs . Il faut voir aussi que les machines Dominion ont été refusées dans de nombreux états dont le Texas qui avait mis en garde contre les risques potentiels de sécurité . Il n’y a que 30 états qui sont équipés de Dominion

  17. Pierre 82

    Apparemment HS, mais non: ça montre que de plus en plus de gens n’arrivent même plus à régler des problèmes simples sans venir pleurnicher dans les jupes de l’état tout puissant.

    https:/ /www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/limoges-87000/limoges-un-ado-refuse-de-debarrasser-la-table-ses-parents-appellent-la-police-7149547

    1. k2000

      c’est résultat de l’industrie culturelle à l’état pur. aucune emprise educative. ont frappe plus les gosses… forcement à un moment si y a pas de ligne rouge l’autre petit con à 15 ans c’est scarface avec la cuiller et la compote.

      et ces connards de flics qui se déplacent pour dire sur le seuil de la porte « on peut rien faire » au lieu de régler les vrais pbs.

      tiens ca me rappelle un truc, un soir d’été, quand j’étais en hlm, les voisins en diagonale se sont ruinés méchamment, le mec a détruit sa femme… dans la barre en face les gens hurlaient il est en train de la taper appelez la police !!,
      en dessous, sur la terrasse, j’entends la voisine alllo allooo la police, y faut vénir todésouit ké lé voisin il é en train de latapé sur sa femme !
      […] sisi le mari c’est un musulman !
      […] ca raccroche, elle se penche, je lui demande, alors ?
      – y m’ont dit ké c’est les histoires dé couple, et dé lé rappeler si ca continue dans 15 minoutes.

      fou rire, incompréhension générale.

      1. Pierre 82

        Ceci dit, pour l’éducation des gosses, il faut s’y prendre tôt. Si on laisse tout faire jusqu’à 15 ans, c’est trop tard. Je n’ai aucun souvenir d’avoir frappé les enfants pour qu’ils fassent ce qu’on leur demande. En général, ils obéissaient à peu près, avec des mouvements d’humeur très fréquents vers les 15 ans… mais rien n’est parfait.

        1. Ben

          Mon feu père me montrait le bout de son pied avec son doigt et me disait « Ça c’est du 44!!! »…..Il n’a jamais eu besoin d’aller plus loin lol…

          1. Aristarkke

            Parce qu’il avait parfaitement compris qu’il n’y échapperait pas s’il continuait…
            Face aux gamins et même aux gamines, faut pas croire, la promesse d’une punition, qu’elle qu’elle soit, doit être tenue s’il enfreint la limite et d’autant qu’il a été mis en garde. Surtout, s’il a été mis en garde. Après., c’est beaucoup plus simple…

          2. Pierre 82

            Exactement: le plus important, c’est de faire une menace, même pas sévère, et de tenir sa parole chaque fois.
            Ça implique que les 2 parents doivent être sur la même longueur d’onde, et surtout être cohérent entre ce qu’on dit et ce qu’on fait.
            Ça me rappelle ce dialogue
            – Toto, arrête de tourner en rond.
            – Toto, arrête de tourner en rond, deuxième avertissement
            – Toto, arrête de tourner en rond, ou bien je te cloue l’autre pied.

        2. k2000

          parce que tu t’y es bien pris, mais ca c’est fini aujourd’hui.

          ton lien, meme si on le replace dans un contexte de crise familiale, y a tellement de manières simples de régler le pb… tu veux pas débarrasser, cadenas sur le frigo & code wifi changé. quand tu seras moins con tu mangeras et en plus tu mettras la table. en 36h le pb est réglé.

          les blancs sont fragiles aujourd’hui.

          1. sam player

            C’est rigolo les principes que vous appliquez (interdiction etc…) alors que d’un autre côté au sujet du libéralisme, on parle de coopération.

            Perso mon éducation des gosses ça a toujours été dans le non dit : je te rends service, tu me rends service, je t’aide, tu m’aides…

            Leur laisser claquer les portes aussi… ça défoule !

            Un gros MDR avec le cadenas sur le frigo… faut être ravagé !

              1. Dr Slump

                J’approuve Sam.
                Dans les sociétés traditionnelles, les gamins sont capables de se démerder, chasser, pêcher, faire leur feu et abri, bref se prendre en charge pour leur survie alors qu’ils n’ont pas encore 16 ans, et ce alors qu’ils vivent dans la nature sauvage, jungle équatoriale, steppe, grand nord. Le problème est donc bien du à la façon d’éduquer, pas aux enfants qui ont des capacités d’apprentissage et d’adaptation bien plus élevées que les adultes.

                1. Husskarl

                  Je crois que ça fait quelques temps que nous ne vivons plus dans ce type de sociétés. Enfin, vous vivez peut être dans la jungle dans le tdc du Brésil avec internet satellite…

              2. sam player

                Laxiste ?
                Tout le contraire
                Mon but c’était que dans la vie ils ne se laissent pas marcher sur les pieds : si tu les écrases tu en fais des lopettes

                1. MCA

                  Ca dépend du caractère de l’enfant.

                  S’il est faible tu risques d’en faire un soumis, s’il est fort tu risques d’en faire un rebelle.

                  C’est aux parents à juger de l’attitude à adopter suivant l’enfant et le moment.

                  Cela dit un enfant ne s’élève pas la « dure », ça s’élève à la « juste » en le responsabilisant, ce qui n’exclut pas la fermeté correctement dosée si besoin.

                  1. Dr Slump

                    Faible, fort, ça me semble de l’ordre du jugement personnel. Ou alors il faut que tu précises ta pensée, parce que si un parent considère que tel de ses enfants est « faible », alors il va adopter une attitude et un ton qui risque en effet d’en faire un faible.

                    1. P&C

                      +1
                      Les enfants étant dépendants de leurs parents, ils ont tendance à adopter une attitude attendue par leurs parents.

                    2. Pheldge

                      « Les enfants étant dépendants de leurs parents », ils apprennent très tôt comment les manipuler ! J’ai un exemple à la maison 😉

                    3. sam player

                      Attention : place aux spécialistes sur ce sujet… 😀 Tellement pointus qu’ils n’ont pas eu le temps d’en faire…

                  2. Pheldge

                    Ah, « l’éducation bienveillante » selon l’expression consacrée, qui produit des enfants rois et des caractériels à la pelle …

            1. Aristarkke

              Sam, il y a un âge où, avec les enfants, il faut être binaire. Comme avec les chiens et même les chats. Enfin si ces derniers acceptent d’obéir à leur personnel.

              1. sam player

                Bah perso ce dont je parlais c’est à partir de 5-6 ans… faut dire aussi que ça dépend du QI du gosse… les miens tenant de leur père alors forcément… 😀

          2. Aristarkke

            Alors là, le code WiFi changé, ça m’étonne que le gamin tienne 36H00…
            Mon fils aîné, du temps où il habitait encore chez nous, voit la carte vidéo de son PC de gamer rendre l’âme (faut dire qu’elle ne chômait guère parce que sa sœur avançait aussi dans le jeu lors de ses cours) vers les 22h00…
            Lamento de profundis… Le lendemain matin, départ du même à 7H00 pour la gare RER afin d’être à l’ouverture, rue Montgallet et retour à midi pour un PC opérationnel à 13h00…
            Là, c’est vache comme moyen de pression mais sûrement TRES efficace, je n’en doute pas.

            1. Pheldge

              la dépendance à Internet est grave, pour causer djeun’s, j’ai pu le constater avec les enfants – 29 ans en août – qui vivent avec nous pour quelques mois, lors de la coupure d’électricité pendant un jour et demi … les deux, à cran, symptôme classique du manque chez le toxico. C’est pas réjouissant.

  18. Pythagore

    La chancelière avait expliqué, il y a qq semaines qu’il fallait descendre en dessous d’un taux d’incidence de 50 pour alléger le confinement. Hier il fut décidé que ce ne serait plus 50, maintenant c’est 35. Ceci n’est probablement pas lié au fait que l’on arrivait dangereusement dans la zone des 50, confinement prolongé jusqu’au 7 mars.
    D’après « Bild », c’était prévu jusqu’au 15 mars au départ, mais comme il faut que les vautants aillent vauter dans 2 régions le 14 mars, dans un soucis minimal de cohérence, la date a été avancée. La priorité est notre santé…..
    .
    @H16, sur windows/chrome/incognito mode, l’enregistrement de l’email ne fonctionne pas, je dois retaper à chaque fois.

    1. MCA

      Bon, comme le soulignait l’ADP avec justesse, sous opéra, l’implicitation des champs E-mail et Nom ne se font plus depuis belle lurette.

      La combine trouvée pour contourner l’obstacle est :

      -double click dans la zone E-mail, ce dernier apparaît dans un fenêtre contextuelle et on le sélectionne

      -double click dans la fenêtre Nom, ce dernier apparaît dasn une fenêtre contextuelle et on le sélectionne.

      Ca prend deux secondes .

    2. pabizou

      Je serais curieux de voir son dossier à la STASI . Elle semble quelque fois avoir des poussées de nostalgie d’un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre

    1. Dr Slump

      Faux. Les himbas, les pygmées, les shipibos, les sami, les kallawayas, et d’autres encore existent toujours. Ils ne sont évidemment pas restés à leur stade originel et s’adaptent plus ou moins bien aux évolutions modernes.

        1. Dr Slump

          Toujours ces préjugés, et toujours cette absolue prétention de supériorité de sa civilisation, qui produit certes Mozart, la blockchain et Cézanne, mais aussi les Khmers rouges, la bombe atomique et l’Etat.
          Mêmes causes, mêmes effets.

          1. paf

            la civilisation est absolument superieure a la vie neolithique.Mais il faut y etre ne, ca ne s’apprend pas a posteriori.On ne peut pas civiliser de l’exterieur.

            1. Pierre 82

              Mais la vie néolithique était déjà un ensemble de civilisations. Même si on n’a pas de traces exactes, on sait qu’une organisation est indispensable dès l’instant où on passe du nomadisme à de l’élevage, et à la diversification des activités (agriculture, outillage, protection contre les intrus, et autres). Ça ne peut pas se faire dans l’anarchie. En plus, on sait de manière certaine qu’ils faisaient du commerce, vu qu’on retrouve des outils qui viennent parfois de loin.
              Tout comme il existait des civilisations paléolithiques, probablement encore plus claniques et avec une diversité moindre d’activités, devaient être organisées.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Il existe des traces, certaines spectaculaires, comme les mégalithes ou les champs d’urnes du néolithique. Dans ces deux cas, cela témoigne de sociétés organisées et hiérarchisées.

                Et effectivement, le sel, le silex ou l’ambre de la baltique faisait l’objet de commerce au long cours.

      1. paf

        c’est faux.La chose qu’on a remarque avec le plus de vivacite dans toute l’histoire des colonies est que l’homme ne se civilise pas de l’exterieur.Les societes neolithique ne s’adaptent jamais a la civilisation occidentale et deviennent prisonnier d’un etat de « en voie de developpement »

        1. durru

          L’inverse a pu être observé, par exemple sur l’île de Pâques et de manière plus générale dans le Pacifique.
          Je n’ai jamais réussi à trouver une explication suffisamment cohérente à la perte des compétences de navigation (perte généralisée qui plus est) sur quelques générations à peine (à l’échelle de l’histoire de l’humanité, et même de ces civilisations-là) dans toutes les îles du Pacifique, de la Nouvelle Zélande à Hawaii.

            1. Aristarkke

              Nous constatons encore maintenant les effets déplorables de leurs escales à l’île Bourbon qui a eu le malheur de se trouver sur l’itinéraire…
              😥

          1. sam player

            « Je n’ai jamais réussi à trouver une explication suffisamment cohérente à la perte des compétences de navigation… »

            En fait c’est assez simple pour ce qui est de l’île de Pâques : les polynésiens sont arrivés vers l’an 1000 sur des pirogues et tout nouveau tout beau ils ont constaté que le lendemain de leur arrivée il faisait plus chaud que la veille : sitôt dit, ils ont réuni un conseil scientifique qui le soir même a déclaré qu’il y avait un réchauffement climatique et qu’il fallait ériger des statues pour sauver Gaïa.
            Ces abrutis ont abattu tous les arbres pour faire rouler les caillasses et du coup il n’y avait plus d’arbres pour faire des bateaux… et c’est ainsi que la tradition maritime s’est perdue…
            Demande quand tu sais pas 😀

            1. Higgins

              C’est là qu’on devine la prescience des responsables des services publics de transport dans ce pays quant au réchauffement climatique. Il y a des années qu’ils l’ont anticipé en ne prévoyant rien pour faire face à une vaguelette de froid. Dès qu’un soupçon de neige s’annonce, tout s’arrête.

              1. pabizou

                Ca tombe particulièrement bien le soleil nous informe qu’on est parti pour un refroidissement d’environ 30 ans . Pop-corn et doudounes pour les jours sans électricité. Ne pas oublier les gants pour nettoyer les fusils

              2. Jacques Huse de Royaumont

                Dans les Yvelines, les écoles étaient fermées hier à cause de la neige, qui atteignait l’épaisseur spectaculaire de 20 mm. C’est mieux, en mm, ça en fait plus. Pour un natif de Lorraine comme moi, le terme de ridicule parait trop faible.

                  1. P&C

                    Rigolez sous cape, mais c’est hyper dangereux. Mercredi, j’ai failli me mettre au tas 4 fois.
                    Pourquoi ?
                    rouges pas déneigées, verglas… et la voiture n’a aucune adhérence. Aqua planning à chaque fois que je freine ou prend un virage.

                    1. durru

                      Absolument, Sam 😉
                      Dans une autre vie, j’étais l’heureux propriétaire d’une Trabant, jamais eu ce genre de désagrément, et il y avait en moyenne plus de neige. C’est qu’ils ne savent plus en fabriquer, des fiables, non ? Je ne vois pas d’autre explication :p

                    2. Pythagore

                      @Durru, la Trabant, c’est pas pareil, tu peux passer les chaussures à crampon à travers le plancher pour augmenter l’adhérence 😉

            2. P&C

              La civilisation polynésienne avait une règle : lors d’un affrontement entre clans, le clan vaincu doit quitter l’ile et ne pas revenir.

              Ce sont les vaincus qui naviguaient en masse, et pour trouver un nouveau foyer; Une fois celui ci trouvé, ils arrêtaient de naviguer sauf pour le commerce et la pèche;

          2. Pheldge

            l’île de Pâques, c’est pas en Bretagne, du côté du fief à JMLP ?
            parce que j’ai toujours entendu dire « à Päques ou à la Trinité », donc y’a bien une raison ! 😉

        2. P&C

          Ibn khaldoun et konrad lorenz donnent des explications. La culture d’une société est adaptée à son milieu. Changer la culture conduit à une mauvaise adaptation. Sans compter que les aspects les plus profonds d’une culture sont les plus difficiles à adapter, or ce sont ceux qui comptent le plus dans l’efficacité d’une culture.

          Le problème fondamental des « en voie de développement » est qu’on leur demande de fonctionner avec les regles qui ne sont pas celles de leurs cultures de base… etau’ils ont du mal à s’adapter (exemple parlant  » faire des réserves enaturelles prévision de l’hiver à du sens pour un européen. Pour un africain, qui vit à la base dans un monde riche en ressources et peu peuplé, ça n-a aucun sens).

        1. Pheldge

          vous z-êtes rien que des médisants : ce sont des précurseurs, des visionnaires, qui, avant tout le monde, ont clairement su anticiper le RCA et s’y adapter ! mais voilà, à cause d’obscurantistes comme vous, ces pionniers n’auront pas droit à la reconnaissance qu’ils méritent !

      1. douar

        En fait, les concepteurs anticipaient trop les conséquences du réchauffement climatique qui allait faire disparaître la neige, le froid, etc…
        Ballot quand même

    1. Pierre 82

      Très drôle.
      Et une petite remarque perso: des gens qui se font photographier dans des bureaux déserts avec un masque sur le museau sont forcément des crétins. Forcément. Il n’y a même pas matière à en discuter. Ce sont des Untermensch, qui ne méritent qu’un mépris condescendant.
      Pas étonnant dès lors que ces cornichons aient décidé d’équiper une flotte de bus électriques.

      1. sam player

        Je sais plus qui a dit que mettre un masque quand t’es tout seul c’est comme si tu dormais tout seul avec un préservatif 😀 … bah oui au cas où… on sait jamais !

        1. Pierre 82

          Non, non, c’est juste la connerie à son degré ultime: on me dit de mettre un masque, je mets un masque. Parce qu’on leur dit que s’ils ne le font pas, ils vont mourir, et qu’ils feront mourir les autres.
          Non, ils ne pensent pas: pour ça, il faudrait un cerveau. Eux n’ont qu’une moelle épinière. Des sous-hommes.
          D’un autre côté, en cas de changement de régime, ils ne poseront pas de problèmes: il suffira de les menacer d’une paire de claque pour qu’ils obéissent avec zèle.

        1. Pierre 82

          Je n’ai pas une opinion beaucoup plus haute des gens qui se collent un masque sur le museau, alors qu’il n’y a qu’une personne. D’autant qu’il lui suffit de l’enlever juste pour prendre la photo.

    2. Pythagore

      « lorsque nous les avons acheté chacun savait, y compris Irízar, qu’ils allaient fonctionner dans le nord de la France.  »
      Le cahier des Charges devait assez rigolo, température probablement pas spécifiée.

      1. sam player

        Je pense que pour diminuer la consommation électrique ils ont dû supprimer les sécheurs d’air… d’où le fait que les électrovannes gèlent.
        C’est une supposition vu qu’ils disent qu’ils n’arrivent pas à avoir plus de 10 degrés dans le bus…
        Le chauffage dans les bagnoles électriques c’est un souci aussi : ça diminue vachement l’autonomie. Dans les premiers véhicules électriques il y a 20-25 ans il y avait un réchaud à essence genre Webasto.

        1. Aristarkke

          Dans les premières 911 aussi. Estimé très dangereux vu qu’il était monté à l’avant… avec le réservoir à coco pour lui tenir compagnie…

  19. Husskarl

    a/ Les humains savent faire pire, encore une fois, vous n’avez aucune notion d’Histoire, c’est affligeant.
    b/ Les doux rêveurs s’imaginent que le monde peut être différent de ce que nous voyons dans l’Histoire. Faites de beaux rêves.
    On ne demande rien à l’état à part de le cantonner dans certaines tâches via une constitution et des gardes-fous. Ce n’est pas parfait car rien ne l’est mais au moins ça existe et donc c’est une solution réelle.

    J’attends toujours vos exemples d’anarchies réussies sur plusieurs siècles. Allo ?

      1. Husskarl

        D’où la nécessité de gardes fou du style:
        – Armes librement achetables
        – Référendum contraignants sur pétition façon suisse

  20. Elie

    Si les voyous arrivent à monter un hôpital de campagne en un rien de temps, ça prouve juste qu’ils ne sont pas des administratifs, puisqu’ils sont rapides, efficaces, et en mesure de répondre correctement à la demande. Bref, agiles, quoi.
    Sinon, Didier Lemaire a renoncé à enseigner.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.