Schiappa découvre sans le savoir l’aventure incroyable du privé

Lorsque Marlène Schiappa n’est pas au téléphone à répondre fébrilement aux milliers d’appels de Franciliens désireux de lui parler, elle cornaque avec brio des opérations mettant à l’honneur « la multiplicité d’initiatives solidaires » nées chez les jeunes au cours de la crise sanitaire. Et les enseignements qu’on peut en tirer sont… fort édifiants.

L’article de journalimse total, pondu à ce sujet par le Figaro – un papelard officiellement de droite, rappelons-le – est totalement intéressant.

En quelques paragraphes, on y découvre les efforts réalisés lors de la pandémie par des milliers d’individus, poussés par l’envie ou le besoin de se rendre utile : fabrication de visières pour les personnels soignants, accompagnement de personnes en difficulté, musique pour les personnes âgées, les initiatives spontanées se sont multipliées notamment pendant le premier confinement lorsqu’il a fallu que chacun s’adapte à une situation inédite.

Ainsi donc, alors que, selon les médias, des centaines de milliers de Français semblaient prêts à en découdre pour se procurer la dernière palette de rouleaux de papier toilette et que le pays semblait s’enfoncer dans une sorte de dystopie basée sur la peur et l’épuisement, des douzaines d’autres Français relevaient le défi de fournir quelques services – ici, bénévoles de surcroît – pour améliorer le sort de leurs semblables.

Incroyablement et comme ne le souligne absolument pas l’article, ces initiatives n’ont eu besoin d’aucun cerfa en triplicata. Aucun coup de tampon administratif salvateur ne fut délivré et les individus semblent s’être organisés en l’absence quasi-totale de cadre officiel dûment déclaré en préfecture avec timbre fiscal à l’appui. Et pourtant, ces opérations ont été couronnées de succès, au moins suffisamment pour qu’on en parle au niveau local puis national et que les politiciens, jamais en retard d’une récupération plus ou moins grossière, n’en fassent l’occasion d’une cérémonie avec remise de prix, de chèques d’argent des autres et de petits fours dans le respect évident des gestes barbants et de la distanciation socialiste.

Qu’il est intéressant (et pas du tout mentionné par la fière journaliste du Figaro), ce contraste entre ces petits actes individuels spontanés du quotidien, exemples répétés d’un dynamisme naturel chez les gens normaux, et la lenteur cadavérique de toute l’administration sur la même période qui, d’obstructions en procédures ubuesques et plusieurs semaines après que ces citoyens s’adaptaient aux nouvelles contraintes, en était encore à se demander si on aurait assez de masques, où les commander, où trouver du réactif pour des tests qu’on n’avait surtout pas encore le droit de réaliser en laboratoires vétérinaires pourtant compétents, rapides et volontaires.

Qu’il est notable (et oublié de toute analyse journalistique qui pourrait déplaire aux subventionneurs), ce différentiel flagrant entre ces initiatives issues de la société civile et d’entreprises privées et les plans procéduriers mis en place par l’État, ses administrations et la myriade de sbires voués corps et âmes à son omniprésence ! D’un côté, on observe ceux qui n’ont pas hésité à mettre leurs ressources en temps, matériels et moyens financiers pour aider leurs prochains, et de l’autre, ceux qui ont hésité, à chaque étape, chaque minute de chaque heure, à mettre quelque ressource et quelque moyen que ce soit à disposition de ceux qui en avait besoin, y compris lorsqu’il s’agit de l’argent des autres, à faire preuve d’adaptabilité et de souplesse devant une situation totalement nouvelle…

Qu’il est évident, devant ces exemples, que la charité existerait donc, que l’appât du gain et la motivation financière ne seraient donc pas l’unique moteur de l’activité humaine contrairement à ce que nous serinent sans cesse les tenants du tout-État et de cette vision pénible qui ne voit dans les individus libres que des sources de problèmes et de machinations pour extorquer d’autres richesses et ressources.

On en profitera pour se demander si une telle conclusion a effleuré, même vaguement, le folliculaire en charge de l’article, et si elle a traversé le crâne probablement un peu vide de la politicienne qui a récupéré l’ensemble de ces opérations avec gourmandise. Quant à imaginer qu’on pourrait en déduire un comportement global (d’ailleurs observé dans d’autres pays), qu’on pourrait même mettre à profit ce comportement par défaut pour améliorer certaines pratiques et enlever certains carcans qui pèsent sur l’initiative entrepreneuriale française, ce serait un pas à la fois hardi et qui garantirait à son auteur une chute dans le ravin médiatique de l’ultralibéralisme, celui duquel on ne sort jamais qu’en s’étant roulé dans la fange de l’humiliation et l’autoflagellation en avouant sa faute et en prêtant allégeance au collectif (qu’il soit étatique, syndicaliste ou politique).

En pratique, tout l’article démontre que la France, laissée à elle-même, s’en sortirait fort bien : sortis de l’empêtrement mortifère de ses administrations folles, les Français redécouvriraient le bonheur de se lancer dans l’une ou l’autre activité, rémunérée ou non, en ne dépendant ultimement que de leur capacité à répondre à des besoins exprimés ou soupçonnés, en prenant directement les responsabilités, les risques mais aussi les bénéfices qui les accompagnent. Subitement, le peuple de Gaulois réfractaires redeviendrait ce peuple qui conquit le monde il y a quelques siècles, qui rayonna des décennies durant par son inventivité et sa capacité d’adaptation et sa créativité.

Heureusement, tout ceci n’arrivera pas car une telle audace, une telle prise de risque ne sont possibles qu’à toute petite échelle et seulement lorsque les administrations sont elles-mêmes débordées par leur propre importance et que tout le pays s’arrête sur ordre du Président. La prise de risque, déjà si fortement méprisée depuis quelques décennies que la « précaution » est maintenant un principe constitutionnel, est devenue absolument taboue en quelques mois à tel point que même une levée du couvre-feu semble une mesure presque délirante en ce mois de juin.

Moyennant quoi, les petits sous-ministres font mine de s’ébaubir du dynamisme et de l’inventivité de quelques uns de leurs compatriotes, leur distribuent quelques aimables sucettes républicaines avant de relancer l’un ou l’autre chantier de castration entrepreneuriale garantissant qu’enfin, le pays ne se risque plus jamais à quoi que ce soit.

On ne sait jamais, certains pourraient être moins malheureux que d’autres !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires195

    1. Calvin

      Tu sous-entends que le Patron a délaissé Aya Nakamura pour courtiser une Marlène détendue ?
      Ah mais quel tombeur le Chef. Finalement son descriptif est réel.

      1. Aristarkke

        Monseigneur ne saurait se laisser distraire de sa mission apostolique par quelque courtisane de second ordre.
        Ce serait décevant qu’il méprisât ainsi son rang et sa qualité. Allons donc ! Pas lui !

  1. Le Gnôme

    Il convient d’encadrer les activités non encadrées faute de quoi nous courons à l’anarchie. Et comment les taxer, car une activité sans taxe est une abomination qui nuit gravement à la collectivité.

    Pour le reste, nous sommes passé de la morue à la tanche.

    1. Aristarkke

      Plutôt à la carpe qu’à la tanche !
      Poisson aux écailles facilement arc-en-ciel et matuvu, très combatif quand il ne roupille pas et bourré d’arêtes inextricables…
      Tout le contraire de la tanche tranquille à la chair délicieuse, débarrassée de la fine peau noirâtre qui la recouvre…

      1. Nemrod

        Oui je ne supporte pas cet ostracisme envers la Tanche.
        Beau poisson discret qui vit sa vie tranquille sans emmerder personne mais qui est un bon combattant qui tient le fond avant de se rendre et qu’on puisse accéder à sa chair délicieuse.
        Tout le contraire des politicard (e).

          1. Nemrod

            Je ne mange que des tanches de rivière claire et non vaseuse.
            Ca existe, j’en prenais des fort belle dans des ruisseaux de première catégorie qui vivait dans des « trous » ou des devant d’écluse.
            Elles étaient issue de débordement ou de pêche d’étang adjacents.

            1. pabizou

              La tanche est une bestiole assez étonnante, dans les frayères les poissons blessés se frottent au mucus qu’elle dépose sur les herbages aquatiques pour soigner leurs blessures . Quand au goût de vase, tous les poissons de fond qui vivent en étang doivent être mis à dégorger en eau vive avant d’être mangés, sinon ils sont plus ou moins dégueulasses .

                1. Nemrod

                  Ah la belle tanche d’étang vaseux ou même la carpe, si tu as pas un bac d’eau claire pour la faire dégorger et ben c’est dégueulasse.
                  A la campagne beaucoup en avaient.
                  A la campagne même les pauvres ne crevaient pas de faim.
                  Mon beau père, pauvre comme job étant jeune ramenait tous les jours sont repas du jour.
                  Un poisson ( pris à la main) , un lapin ( au collet) ou une paire de perdreaux ( pris à la poche avec un appeau).
                  Bon maintenant les poulaillers se font rares et les potager itou.
                  Alors les claires pour faire dégorger les tanches…et le savoir faire braconnier se perd.
                  Et puis y plus ni poissons ni lapins ni perdreaux.

                  1. P&C

                    +1
                    Pas que de ton temps, mon père faisait pareil entre le moment où il perdu son job de bucheron, et celui où il est entré dans la gengen.
                    Beaucoup de truite et de lapins, au colet ou à la 22.

                  2. pabizou

                    Oui, mais là, tu nous parles d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre, c’est sympa mais ça nous rajeuni pas .

                    1. Husskarl

                      Heureusement, il faut maintenant, une licence de pêche, un permis de chasse, trois cerfas et quatre taxes. Voyous libertariens !

                    2. Pheldge

                      le permis de pêche existe depuis longtemps, il y a 50 ans – ô p’tain, 50 ans … – je pêchais sans permis dans le Lot, et j’adorais ça ! 😉

    2. Deres

      On a vu ce que cela donne pour les masques. En absence de masques, pleins de personnes et d’entreprises d’adaptent pour en produire, y compris des gens les faisant eux-mêmes. avec leurs petites mimines. Avec un mois de retard tombe un note de 36 pages sur les masques en tissu normalisés interdisant de facto les productions artisanales. Tous les producteurs français doivent reprendre tout à zéro. Quelques mois plus tard, nouvelles consignes et les masques en tissu réutilisables sont mis en suspicion et sont quasiment interdits dans la plupart des entreprises. rebelote sur la réorganisation complète de tous les producteurs.

      Idem pour les restaurants, où les règles changeait à peu près toutes les deux semaines. C’est pour cela que de nombreux d’entre eux ne se sont pas fatigués à investir dans des terrasses et du matériel qui sera probablement interdits sous peu.

          1. zelectron

            masques qui filtrent au dessus de 50µ alors que le virus chinois mesure 5µ !
            (analogie avec un tamis avec une maille de 5 centimètres pour garder du sable qui ferait 5 millimètres)

            1. Husskarl

              Le plus drôle c’est que c’est indiqué sur les emballages. Mais le PNJ de base te dira que c’est pour les postillons.

              Ca marche tellement bien que l’on voit une apocalypse aux USA qui ont eu la bêtise de ne plus le rendre obligatoire. Une chute d’au moins 80% de la population au Texas ! Gaia se venge !
              Ah non.

              1. Nemrod

                Je pense quand même qu’ils ont un intérêt en période épidémique sur les contagieux ++ dont ils limite les disséminations de miasme.
                En milieu clos et confiné.
                Point.
                Donc ni dehors ni ad vitam aeternam

                1. Husskarl

                  Pour une épidémie aussi bénigne, je suis pour laisser les choses se faire le plus naturellement du monde. Mais chacun est bien libre de se museler ou de porter un chapeau en alu.

                  1. Nemrod

                    Oui ça peut se concevoir Husskarl.
                    Dans mon cas je ne sers que des personnes à risque donc je consent au masque…pour la galerie puisque je suis immunisé « naturellement ».
                    mais je le laisse tomber tout doucement.
                    je suis dans la phase ou je laisse rentrer les non masqués sans leur faire remarquer.
                    En face d’un non masqué j’enlève le mien.
                    Dans un deuxième temps je vais enlever le mien et le remettre juste si mon client me le demande.
                    Je ne l’ai jamais mis dans la rue par contre.

                    1. Pierre 82

                      Là, ça se tient, d’accord. Tout comme je ne trouve pas absurde de passer le gel sur les mains en grande surface, avant d’aller mettre mes gros doigts partout.
                      Quand ça a du sens, je n’ai aucun souci à respecter ce qu’on veut, et contrairement à ce que certains pensent dans mon entourage, je ne suis pas du tout un réfractaire systématique. Je suis même plutôt assez obéissant, dans ma vie professionnelle.

  2. Calvin

    Toutes ces expériences locakes, spontanées et confidentielles ont néanmoins été relayées, amplifiées et fait des petits grâce à l’Etat… euh, pardon, les réseaux sociaux de l’Interweb tubulaire et foisonnant.
    La valeur ajoutée de l’Etat est nulle.

          1. pabizou

            Oui, mais comme ils se foutent de ton (nos) avis et vu les résultats probants chaque fois qu’ils se mêlent de ce qui ne les regarde pas la rentabilité de la TVS serait bien supérieure à celle de la TVA, ils pourraient aussi mettre de la TVA sur la TVS, histoire de rééquilibrer le bousin et si ça ne suffisait pas, fais leur confiance pour trouver mieux …

  3. Cyril45

     » dans le respect évident des gestes barbants et de la distanciation socialiste.  »
    Que voilà une belle et heureuse formule. A utiliser sans aucune modération.

  4. Blondin

    « le Figaro – un papelard officiellement de droite, rappelons-le  »
    Si j’en crois Eric Naulleau (son interview sur Livre Noir), la majorité des journalistes du Figaro sont de gauche !

    1. hub

      Même pas de gauche, les journalistes dudit torchon ne distinguent pas leur main droite de leur main gauche. Quelques éditos valables ici ou là, mais le courrier des lecteurs se charge vite de taper sur les doigts de ces vilains qui ne pensent pas bien… En somme le centre mou et opportuniste

  5. Ba

    Alors finalement la baffe macronesque n’aura pas eu le droit à la petite analyse de son traitement médiatique ?
    Dommage. Surtout que j’ai pas suivi le dossier.

    1. Rick Enbacker

      Il s’est quand même pris 18 mois dont 4 fermes.
      Comme quoi la justice sait être expéditive et punitive quand elle a des instructions venues dans haut.
      Sinon, j’en peux plus qu’on nous rabâche cette histoire à la noix dans toutes les fakes news officielles, vraiment, ils ont le sens des priorités…

      1. sam player

        … avec mandat de dépôt… que l’on se demande à quoi ça sert vu que les peines inférieures à 2 ans sont aménagées (n’allez pas en prison, passez par la case départ et touchez 20’000)

      2. Jacques Huse de Royaumont

        La sévérité de la peine est à la hauteur de la frousse éprouvée par nos élites. Pour eux, le peuple est un ennemi à tenir en respect, par n’importe quel moyen.

      3. Pythagore

        C’est déjà jugé ???? D’habitude il faut 3 à 5 ans pour obtenir un jugement non ?
        Il aurait du fumer un joint avant, là pas d’excuse.

          1. Ba

            Exact je me suis fait immédiatement la même réflexion.
            Si ça avait été un « jeune de banlieue » par exemple, il aurait eu droit à une tape sur l’épaule et des encouragements de la part de Macron. J’exagère à peine.

            La presse n’aurait pas donné son nom non plus ou l’aurait possiblement modifié pour lui donner un pseudonyme à consonnance française. Ceux qui regardent iMedia avec Jean-Yves Le Gallou savent que ça se passe tout le temps comme ça lorsque la presse rapporte (ou pas) des événements de cette nature (desfois ils modifient le nom, desfois non mais ils le cachent le plus possible, et si possible ils occultent complètement l’information).

      4. Husskarl

        Cette république défend les fripons et punis les honnêtes gens car elle partage l’ascendance des crapules, un simple échantillon de député est révélateur de l’ADN de cet immonde régime.

    2. Raoulos

      Malheureusement la claque est assez vilaine, esthétiquement parlant.
      Plutôt qu’une pichnette nerveuse de maigrelet mal fagoté socialoide, pour le même prix j’aurais tant préféré le spectacle d’une immense mornifle devisse tete d’une grosse main bien caleuse. Dommage.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      La story telling de l’Elysée est assez simple : le corps sacré du souverain, incarnation de la nation a été outragé. A travers lui, c’est la nation, la démocratie et les libertés qui sont attaquées et menacées de destruction. Heureusement, dans la tempête et l’adversité, l’Homme Providentiel sait rester debout et protéger le peuple terrifié et sidéré.
      On a le droit d’y croire…
      On peut aussi penser que c’est lui, le problème. S’il s’est fait claquer, peut-être est-ce justement parce qu’il a ridiculisé la fonction présidentielle par son mépris affiché, ses attitudes équivoques et son dénigrement constant.
      « Qu’ils viennent me chercher » disait-il, bravache et sûr d’être hors de porté. « Ils » viennent.

      1. P&C

        le corps sacré du souverain… en train de caresser les muscles huileux d’éphèbes… Hou là là, my ding ding dong.
        Et faire le con avec les deux branquignols… le « venez me chercher » et qui va pleurer lorsqu’il se prend une baffe.

        Ce mec est une injure vivante.

    4. Covid’grenier

      Macro prend une gifle à Tain-l’Hermitage. Une tarte à Tain quoi.
      Elle n’est pas de moi, ce que je regrette sincèrement.

  6. Gerldam

    Ce que vous dites est tellement vrai. Si on laissait ceux qui ont envie de faire quelque chose, de prendre des risque, le faire, ce pays serait un pays de cocagne. Mais, voilà, comme le dit le « joke » anglais, après avoir tout donner à ce beau pays qu’est la France, Dieu lui a donné les français et leurs fonctionnaires. Ces derniers finiront pas avoir la peau de ce qui fut jadis une nation rayonnante, feu-la France.

  7. P&C

    ça me rappelle le « ouin, on n’a pas de PCR et de techniciens »
    Des PCR et des techniciens, on en a plein. Suffisait de les réquisitionner et d’appeler les techs du privé et les étudiants en biomol.

    1. Dr Slump

      Pas de les réquisitionner, juste de les laisser faire. Parce que oui, l’état a interdit nombre d’initiatives privées, au motif implicite que tout par l’état, rien hors de l’état…

      1. Rick Enbacker

        Sans parler des interdictions de traitement (HCQ), de tests par les vétérinaires et autres labos non approuvés par l’état, du rationnement et autres pénuries organisés (masques, gel hydroalcoolique, test PCR), de l’exclusion autoritaire des cliniques privés et des médecins de ville dans la prise en charge de l’épidémie, etc., etc.

          1. Pierre 82

            Les infirmières et à plus forte raison les élèves infirmiers m’ont, à quelques exceptions près, sidéré par leur stupidité et leur conformisme durant toute cette crise.
            Il n’y a pas eu de meilleurs propagandistes de la covidémence que cette profession, qui a toujours pensé qu’on n’en faisait pas assez et qui se sont brutalement retrouvés face à un boulevard pour la pleurniche. Y’avait même des cons pour les applaudir tous les soirs à 20h.
            Pire encore que les profs et les instits, alors qu’eux, ils sont hors-concours. On connaissait déjà leur proverbiale crétinerie, qui est un prérequis pour exercer ce métier.

                1. Gerldam

                  Ajoutez Toubiana, Toussaint, Perronne, Raoult, Ema Krusi et toute une bande de réfractaires, par exemple Jean Dominique Michel.

                2. TPA

                  Houlaaa ! Se prendre pour l’élite ? (je n’ai pas dit « les litres », hein !)
                  Houla ! Pas un peu prétentieux, tout ça ?!?

    2. Deres

      En fait, les CHU voulait surtout avoir des moyens supplémentaires pour créer les propres laboratoires de tests au lieu d’utiliser ceux existants en dehors de chez eux. Il a donc fallut attendre 3 mois que les machines chinoises flambant neuves soient livrés (une par CHU, c’est cela l’égalité). Puis, ils ont manqués de main d’œuvre donc il a à nouveau fallut attendre 3 mois qu’ils puissent débaucher les techniciens des laboratoires privés. L’oubli de commande de réactif est juste un petit souci technique. On voit bien comment une administration sans contrôle arrive à faire un croche-pied aux politiques voulant une stratégie de détection des cas contacts…

      On se retrouve maintenant à faire un nombre de tests constants qu’elle que soit le nombre de cas. Pourtant le nombre de cas contact devrait être lié au nombre de cas réel … L’épidémie est en chute libre mais le nombre de test est constant à 300 000 par jour. C’est une superbe rente pour eux !

    3. bastia69

      1

      Novacyt lance un nouveau test de dépistage du coronavirus, flambe en Bourse
      REUTERS•31/01/2020 à 10:15
      PARIS, 31 janvier (Reuters) – La société Novacyt ALNOV.PA ,
      spécialisée dans les diagnostics, bondit vendredi matin à la
      Bourse de Paris après avoir annoncé le lancement d’un nouveau
      test moléculaire de détection du coronavirus 2019-nCoV apparu en
      décembre en Chine.
      Le test coronavirus de Primerdesign a la capacité de
      détecter uniquement la souche 2019 du virus, souligne
      l’entreprise dans un communiqué, précisant que cela le
      différencie des autres tests existants qu’elle dit moins
      spécifiques.
      « Nous pensons que notre test est le premier test européen à
      être mis sur le marché et il sera lancé ce week-end à
      l’exposition Medlab au Moyen-Orient », a commenté Graham Mullis,
      directeur général de l’entreprise dont l’action gagne plus de
      16% à 10h10, valorisant la société à quelque 17 millions
      d’euros.
      L’épidémie, qui a débuté en décembre dans la ville de Wuhan,
      dans le centre de la Chine, a contaminé plus de 9.800 personnes
      dans le monde, principalement en Chine qui fait état dans son
      dernier bilan de 9.692 cas confirmés et 213 décès.
      L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré jeudi
      soir que l’épidémie constituait une urgence de santé publique de
      portée internationale.

  8. kekoresin

    Merci le Figaro pour ce journalisme total qui implique de grands sacrifices pour aller jusqu’au bout de la vérité vraie.

    https:/ /youtu.be/kibmn6WvP0I

  9. kekoresin

    Et la diarrhée législative continue avec un sénat qui avance des propositions de surveillance globale pour garantir la liberté (sic) en cas de nouvelle pandémie. La guerre c’est la paix et ma bite dans ton oreille c’est l’amour.

    C’est bien connu, des lois bien liberticides font plus que masque ni que test. Et comme d’habitude, tous ces bricolages ineptes aboutiront a engraisser un peu plus le Léviathan qui étouffe déjà d’une obésité morbide.

      1. kekoresin

        C’est bien la preuve que les pédés sont des enculés comme les autres !

        Hé zut, saperlipopette, on ne dit plus « pédé » espèce de boomer.

        https:/ /youtu.be/l8j3etryxOM

            1. Vodkaman

              Je l’emploi assez souvent. Le soucis est qu’elle nécessite un minimum de vocabulaire pour être comprise de l’auditoire.

              Mais moins de risque d’être taxé de LGBTXQWERTY-phobe

      2. Ours Blanc

        Les sujets de philosophie au baccalauréat vont être facile maintenant : « que’est ce être libre ? » réponse : c’est avoir le pass sanitaire .
        Vite corrigé…

  10. kekoresin

    Les bonnes actions ne méritent-elles pas 66% de déduction fiscale? M’est avis que nos petits partisans du goulag individuel enregistrent au passage, dans un non-respect total de ce qu’ils imposent aux gueux, quelques données intéressantes sur votre profil de générosité. Resto du cœur = bien. Sauve ton migrant de la noyade = bien. TV libertés = fiché SS…

  11. Pythagore

    Les nuisibles sont payés par l’état, les bénévoles essaient de faire avancer gracieusement le schmiliblick.
    L’article me donne l’impression que tout ceci relève une fois de plus du paternalisme pourtant tant décrié, les ministruls/journalistes tombent en pâmoison devant ces généreux français qui prennent des initiatives bénévoles comme des parents s’émerveillent devant les premiers pas de leur enfant.
    C’est beau, c’est fort, y’a de l’émotion, c’est vivre-ensemble, c’est solidaire, c’est collectif, check, tout y est.

    1. Dr Slump

      Parmi ces nobles âmes qui prennent ces initiatives solidaires, je parie qu’il y en a une bonne proportion qui sont de parfaits adeptes de la bienpensance macronienne, et qui ne manquent pas de signaler leurs actions avec assez de discrétion pour attirer l’attention des services pudiques. Et hop, ça fait un renvoi d’ascenseur en allez-retour de réussi.

        1. zelectron

          mais comment comptabiliser les dizaines de milliers de vrais/faux certificats de vaccination ?
          nb avec un petite trace de pikouz pour faire « vrai’

  12. Ba

    Après avoir lu l’article du Figaro, je trouve quand même incroyable tous ces gens qui ont couru ventre à terre pour faire valoir leur mérite auprès des représentants de l’Etat et participer à cette mascarade de « prodige de la République ».
    On nous parle en plus d’enfants très jeunes également ce qui veut nécessairement dire que ce sont leurs parents qui ont connu l’organisation de l’événement et qui ont fait les démarches pour y inscrire leur enfant.

    Dès lors des questions se posent évidemment :
    Pourquoi les gens font-ils ça ? Quel est le motif d’un tel comportement extrêmement étrange ?
    Pourquoi les gens pensent-ils que la reconnaissance des personnes qu’ils ont aidé ne leur suffit pas ? Pourquoi faut-il qu’ils aillent vérifier auprès des criminels de l’Etat si oui, ce sont bien eux les plus « prodigieux » ? Manquent-ils à ce point de confiance en leur action ?

    Après avoir subi toutes les pires avanies des hommes de l’Etat, les gens veulent la fausse reconnaissance de ceux-là même qui les ont brutalement jetés dans la merde ??? Et qui en plus leur crachent à la gueule tous les jours ?
    Quelle schizophrénie…

    Ce pays est fou(tu).

    1. Nemrod

      Syndrome de Stockolm.
      Et puis au fond…cela vaut il le coup de se battre pour de telles lopettes ?
      Plus j’avance et plus je me dis que non.

    2. Dr Slump

      J’y fais justement allusion dans mon commentaire plus haut.

      J’y vois un atavisme monarchique: autrefois il fallait aller à la cour du roi pour y obtenir ses bonnes grâces. Le lavage de cerveau républicain a ancré dans les esprits cette idée que notre bon président de la république et ses ministres oeuvrent pour le bien commun, et que collaborer avec lui c’est y contribuer, pardi! Et donc nombreux sont ceux qui clament leur bonne volonté pour faire partie de ce grand oeuvre,avec un espoir de reconnaissance plus ou moins gratuite, par pure naïveté conformiste, ou par intérêt vilement calculé.

      1. Husskarl

        Mouai, sauf que le roi justement en avait quelque chose à cirer du pays, il ne se tirait pas au bout de 5 ans après avoir juste créé une faillite.

  13. René-Pierre Alié

    « Qu’il est notable (…) ce différentiel flagrant entre ces initiatives issues de la société civile et d’entreprises privées et les plans procéduriers mis en place par l’État, ses administrations (…) ! »
    Pour le noter, il ne faudrait pas que la « marée de merde » soit montée au niveau où elle se trouve dans le cerveau d’une journaliste du Figaro, jeune oie brusquement stupéfiée de sa rencontre avec un couteau : mais à quoi cela peut-il bien servir ?

    1. kekoresin

      Et encore ! Cette journaliste comme une une bonne brochette de ses kamarades pourrait discourir sur l’impression d’odeur de merde en pataugeant dans une fosse à lisier.

      Quand des jeunes plein de fougue viendront les chopper par la tignasse pour s’amuser un peu dans la cave à Momo, ça deviendra compliqué de faire croire à un sentiment de pétage de fion par une minorité festive issue de la diversité. Pour les Hugo Clément et consœurs, eux visitent déjà les caves en quête d’aventures exotiques…

  14. panchovilla

    et on s’aperçoit qu’on a une usine de production de masques arrêtée, avec du personnel qualifié prêt à reprendre le taf pour produire, et l’état ne réquisitionne pas. Et on interdit aux professionnels de la distribution de vendre des masques pour laisser une fois de plus un avantage injustifié aux pharmaciens, avant de se rendre compte qu’un Leclerc peut en vendre en une journée autant que tous les pharmaciens de France (et moins cher). Et on pousse enfin à la fabrication de masques par les entreprises françaises avant de donner le premier marché d’État d’achat de masques à une entreprise chinoise (à croire qu’ils nous ont envoyé le covid juste pour le plaisir de nous b… deux fois – on est assez bêtes pour ça).
    et on achète plein de vaccins qu’on ne reçoit pas parce que la moitié de ce qu’on a acheté on l’a fait livrer en Afrique, Et on découvre avec ahurissement qu’un groupe d’élèves ingénieurs produit pour 1000 € un respirateur artificiel meilleur que celui qui est facturé 10 000 € aux hôpitaux dans le cadre d’appels d’offres (mais labellisé, certifié, etc, eh oh !). Mais on n’autorise pas son installation. Et on snobe un petit labo Nantais qui avait avancé dans la recherche sur le Covid avant de gueuler parce que ces salauds d’anglais ont donné 100 millions pour s’assurer des retombées de ces recherches..

    1. Nemrod

      Sauf votre respect j aurais pu fournir 10 j avant l autorisation des masques.
      Et puis je suis pas certain que les pharmaciens aient demandé quoi que ce soit vu qu’au début ( quia duré) longtemps nous vendions quasi aperte.
      A perte avec les emmerdes en fait.
      Idem pour le gel et toutl le bordel ou l’état mis son groin

  15. Pheldge

    HS : mais bon avec Marlène ça ne l’est pas tant que ça : Constantinople, le sexe des anges ? bin aux USA ils y viennent :

    1. Pierre 82

      Je pensais pareil: Constantinople et le sexe des anges. Mais en fait, pas du tout: la question du sexe des anges, c’était quand même infiniment plus chic que d’inventer des pronoms.
      Comment l’Amérique est-elle tombée aussi bas? Ce n’est quand même pas l’influence des philosophes français déconstructivistes du genre Derrida qui les a atteint à ce point-là?
      J’en suis d’autant plus navré que j’ai travaillé pour une société américaine, et franchement, j’ai apprécié leur manière d’être et de travailler.
      Pareil pour le Québec, qui s’est effondré pour devenir le royaume du n’importe quoi.
      Ça me désole autant que de contempler une personne qu’on a côtoyé qui sombre dans les méandres obscurs d’Alzheimer. Je pense que c’est d’ailleurs cette image qui reflète le mieux mon sentiment à leur égard.

      1. Dr Slump

        « Ce n’est quand même pas l’influence des philosophes français… »
        Si.
        La France a produit le meilleur comme le pire, mais le pire s’impose toujours plus facilement… parce qu’il est la voie de la facilité. C’est comme ça.

        Ca rejoint ce que je disais en commentaire dans l’article de Ctpts aujourd’hui.
        http s://www.contrepoints.org/2021/06/11/399325-google-promoteur-de-la-novlangue-inclusive

      2. heli0gabale

        « Influences des philosophes français déconstructivistes »

        Je dirais qu’ils sont plutôt une conséquence qu’une cause. Si des gens comme ça sont apparus c’est parce que l’Occident de manière générale a perdu sa colonne vertébrale qui faisait qu’on roulait sur le monde (héritage gréco-romain + christianisme). Maintenant que l’Occident est arrivé au sommet, sa colonne vertébrale est plus encombrante qu’autre chose, c’est vrai, pourquoi conserver un héritage aussi exigeant quand on a plus d’ennemi mortel, vaincu la pauvreté, qu’on a l’eau chaude, 3 repas par jour et la sécu ?

        Alors on se ramolli, on relativise, on comprend même plus notre propre culture, on se permet de juger un passé qu’on comprend plus (je suis effaré de voir des gens de ma génération qui ne comprennent plus le passé à partir des années 90), on se cherche de nouvelles idoles pour sauver son âme ou sublimer ses problèmes psychologiques et identitaires (aujourd’hui c’est la Nature, la défense de la veuve transgenre et de l’orphelin non-blanc). Le tout dans une soupe idéologique infâme où tout est mélangé (ce qui donne par exemple cette alliance débile de féministes et d’islam). Cette soupe a formé le grumeau immonde du wokisme, à croire que la seule chose qui reste à l’Occident c’est un espèce de grand randomizer d’idées débiles à la larme facile avec pour but plus ou moins affiché la destruction de l’Occident.

        Ça donne à la fin le résultat qu’on connaît, des individus médiocres, faibles et dociles, les romains avaient connu ça, c’était le gibier à vannes de Martial.
        En plus, c’est ce genre d’individus qui va nous ramener le retour de la religion, de la persécution et de la superstition la plus tarte (à Tain).

        Ce qui est encore plus écœurant c’est qu’on a absolument TOUTES les ressources pour faire des choses extraordinaires et on en fait de la merde. Dans un monde normal, ma génération aurait dû s’occuper de la terraformation de Mars ou de sa colonisation, pas être terrorisé par Jean-Trans qui est infoutu de savoir ce qui lui pend entre les jambes et se permet en plus de faire chier le monde entier avec ses névroses.

  16. Le Gnôme

    J’ai reçu les manifestes électoraux pour les prochaines régionales et comme j’avais du temps à perdre, je me suis « amusé » à les parcourir. Le moins qu’on puisse dire est que c’est consternant. Entre la LCR qui veut des augmentations partout tout en taxant les entreprises, les écolos qui veulent tripler le nombre d’exploitations agricoles avec un milliard pour lutter contre le bruit, Pécresse qui donne 6000 euros pour l’achat d’une voiture propre et la cantine des lycées à 50 centimes le repas (sous condition de ressource), Pulvar qui promet la gratuité des transports en commun et 150000 garages à vélo, Autain qui veut créer un service public de la réparation (pour mon grille-pain ?) et un SAMU culturel, et la REM qui veut 200000 mentors pour les lycéens (payés ?) et des librairies indépendantes (subventionnées ?) et le RN qui promet la sécurité, Prévert et son inventaire est à ranger au titre des vieilleries d’un autre temps.

    Tout ceci est consternant, le demain on rase gratis est plus que jamais présent, jusqu’au moment où la gratuité nous reviendra dans la tronche.

    1. Husskarl

      Y a le choix entre du gauchiste et du gauchiste, 500 nuances de gauche. Nul ne pourrait se présenter en tant que libertarien. Trouver 500 maires ayant 1 gramme de courage me semble être un défi.

    2. bob razovski

      Ah vous aussi ? J’ai joué à un passionnant « jeu des 7 erreurs » en alignant les prospectus des régionales… Pas réussi à trouver,tant c’est similaire.
      C’est à se demander qui a pompé sur l’autre.

  17. Nemrod

    Assez cocasse de voir tout le ban et l’arrière ban de la Macronie masquée et remasquée obtenir un sauf conduit pour la fin du tennis.
    Et de scander ensuite : « merci Macron ».
    Merci à l’étrangleur de desserrer l’étreinte.

    Bref des cons infréquentables.

    1. Dr Slump

      Une bande de bobos lèches-burnes membres du camp du bien. Un con on peut avoir un peu de respect, sinon de tolérance pour lui, mais des raclures de collabo qui se réjouissent de leur privilège, pendant que les jeunes se font expulser par les forces de police sanitaire, mériteraient surtout de se faire rosser au coin d’une rue.

      1. Pierre 82

        Je trouve ça au contraire très futé de la part de Macron. On va lancer un énième débat stupide: « Pourquoi qu’eux ils peuvent, et nous, on peut même pas, c’est trop injuste, tout ça parce que Roland Garros est un symbole du turbo-libéralisme (pour LFI) mondialisé et apatride (pour RN).
        On est reparti pour un tour à discuter sur des conneries, et ça permettra de ne pas discuter d’un point « qui fait consensus »: Quand est-ce que vous nous rendez nos libertés que vous nous avez volé indûment?
        Mais ce point-là n’intéresse pas grand monde, apparemment.

        1. Nemrod

          C’est son mode de gouvernement depuis le début.
          Mais avec une telle bande de cons pour quoi d’autre voulez vous qu’il les prenne ?

    2. Pythagore

      Dommage. J’étais curieux de voir comment les rustres du service de sécurité allaient faire dégager les baronnes en chaussures Guchi et polo Laposte au milieu d’une partie somme toute assez passionnante, et de voir les 2 joueurs soudain jouer seuls sur le terrain comme lors d’un entrainement, mais non rien de ce spectacle ridicule n’a pas eu lieu.

  18. Higgins

    HS. Je n’accorde pas beaucoup de crédit à la presse mais je suis obligé de reconnaître que parfois elle fait mouche (exemple Médiapart). France Soir est donc à considérer avec prudence mais si ce qu’il dit se vérifie, ça va se sentir : https://www-francesoir-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.francesoir.fr/amp/article/politique-monde/audit-electoral-aux-usa-denouement-en-vue

    Vu comment les dem’s boys ont truandé l’élection américaine, le combat va être saignant.

    1. Pierre 82

      Même si la justice tranche en ce sens (je doute qu’ils y arrivent, vu que les dem’s ont tous les leviers en main), Biden est alors démis et c’est… Kamela Harris qui devient présidente, ce qui serait cocasse. Si la justice considère que Mme Harris doit être démise également, ce serait Nancy Pelosi, présidente du Congrès qui s’y collerait. Comme elle est encore plus cinglée que les deux autres, il n’est pas certain que ça serait mieux pour les USA.
      Et il me semble que pour éviter un tel pataquès, la constitution américaine a prévu que le vote d’acceptation des grands électeurs est irrémédiable. Et que donc, il ne serait pas possible de faire annuler les élections après ce vote.
      Malgré tout, si la vérité est acceptée par la justice, ça placerait le président et les dem’s dans une situation de très grande faiblesse vis-à-vis du peuple, et les élections de mi-mandat leur ferait perdre tous leurs leviers.
      On peut rêver, mais j’y crois de moins en moins. Le changement ne peut plus venir d’aucune institution légale, et c’est pareil partout en occident.

      1. Higgins

        Je ne suis pas naïf mais si la vérité peut être établie sur l’existence de ce truandage jamais vu à cet échelle et discréditer totalement leurs auteurs et responsables, ce sera déjà une bonne chose.

        1. Pheldge

          ça sera noyé dans un océan de calomnies … déjà que la présidence Biden est une cata,surtout avec Kamala qui vient de se couvrir de gloire en Amérique centrale, au point que même CNN commence à le faire remarquer.

          1. Aristarkke

            Sous Trump, c’était très mal de décourager et d’empêcher l’immigration mexicaine et sud-américaine…
            Maintenant, c’est devenu impératif…

            1. Pierre 82

              Ça, c’est Fox, un des rares médias pro-Trump.
              Tous les autres médias ont juste ignoré ou négligé les « signaux faibles » qui montrent la totale incompétence de l’équipe au pouvoir. Pour l’instant, c’est « Heureusement qu’on s’est enfin débarrassé de Trump ».
              Bref on a tous les ingrédients pour que les positions se radicalisent. Comme partout ailleurs en occident, d’ailleurs.

                1. Pierre 82

                  Oui, mais c’est juste le temps qu’ils se ressaisissent. Le temps de mettre au point un nouveau « story telling » pour faire croire aux gens que tout est normal.
                  Ce qui est fascinant avec les gauchistes, c’est que chaque fois qu’on se dit que ça y est, ils sont foutus, on se trompe.
                  Ça a commencé avec la dénonciation des goulags, et depuis, ils n’ont jamais cessé de se redresser avec une vigueur nouvelle.
                  A moins d’un soulèvement de ceux qui ne peuvent plus les piffer, je ne vois pas ce qui pourrait les arrêter.
                  Ou peut-être la fin du dollar-roi, ce qui aurait comme corolaire de nous précipiter dans les bras du PCC, ce qui ne pourrait que difficilement être considéré comme un progrès.

  19. Lee Beral

    Ca me rappelle ce jour où le système qui gérait les feux de circulation à Genève est tombé en panne. Eh bien, il y avait moins de bouchons que d’habitude 😉

    1. Pierre 82

      Il me semble même avoir lu il y a quelques années que certaines ville en Allemagne ont finalement renoncé à un grand nombre de feux de circulation, après avoir constaté la même chose.
      Cela implique naturellement de faire confiance aux gens, ce dont nos politiciens sont incapables. Il est beaucoup plus simple pour eux de dire que c’est parce que nous sommes des gaulois réfractaires.

  20. Higgins

    Autre HS mais inquiétant (il a du être signalé mais dans ce domaine, un coup de sécurité ne peut pas faire de mal) : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/06/12/des-senateurs-veulent-utiliser-le-covid-pour-nous-surveiller-massivement/

    1. Pierre 82

      Voilà pourquoi je pense que LR est encore plus dangereux et socialisant que le PS, et qu’un type comme Bertrand pourrait s’avérer être le fossoyeur définitif de nos libertés. La grosse différence avec les socialos, c’est qu’ils le font sans complexe, ni mettre de gants.

      1. Higgins

        « Le présent rapport propose donc de recourir bien plus fortement aux outils numériques dans le cadre de la gestion des crises sanitaires ou des crises comparables (catastrophe naturelle, industrielle etc.), notamment en vue de contrôler au niveau individuel le respect des mesures imposées par la situation, et y compris si cela implique d’exploiter des données de manière intrusive et dérogatoire… » C’est du lourd pour des sénateurs !!! Ça suscite quelques question quant à leur santé mentale

        1. Pierre 82

          Leur santé mentale est très bonne, rassurez-vous. Ils disposent de toutes leurs facultés, mais ils sentent juste pousser des ailes pour enfin réaliser le rêve de tout politicien: contrôler tout.
          Et voilà pourquoi il n’ peut y avoir de politiciens amis de la liberté: c’est antinomique avec leur fonction.

        2. Pheldge

          Major, c’est pour notre bien, ils ont une Mission à accomplir … c’est le syndrome des élites, dans tous les systèmes politiques, le pouvoir ou sa proximité leur donne le vertige et le melon, de Attali à un certain MT que nous lisons tous deux, tu ne peux que constater cette adoration dévote à l’état qui légitime toutes les actions même les plus dangereuses, au nom du fameux « intérêt général » …

          1. pabizou

            Exact, ce qui me gonfle n’est pas qu’ils aient des certitudes mais d’une part qu’ils aient du mal à l’admettre, aussi erronées soient elles, et, d’autre part que lorsque par miracle ça arrive ils s’abritent derrière tout ce qu’ils peuvent trouver pour ne pas les remettre en question . Pour MT l’idolâtrie du Gaullisme à travers l’histoire et les difficultés qu’il a à ne pas s’apercevoir (enfin j’espère) que les conditions ont tellement changé que ça ne peut pas être transposer aujourd’hui . Je ne le met pas dans le même sac qu’Attali qui lui est une petite crevure sans intérêt .

            1. Higgins

              Je vous trouve inutilement sévère avec MT. Je ne suis pas un inconditionnel, loin s’en faut, du Général mais je crois honnête de reconnaître qu’il a été la dernière grande pointure de la vie politique française. Dans le marasme actuel, il n’y a donc rien d’anormal à ce qu’il soir vu comme un modèle. MT est, de mon point de vue, suffisamment intelligent pour comprendre qu’il ne peut pas y avoir de retour en arrière. Force est de reconnaître, du moins c’est mon point de vue, que c’est le Général qui avait raison en juin 1940. Idem en ce qui concerne ce bon Winston.
              Je viens de terminer la biographie du Gal Georges, n°2 des armées françaises en mai-juin 40. Il avait parfaitement anticipé ce qui allait se passer et il aurait très probablement pu éviter à notre pays les quatre années qui ont suivi. En dépit de sa brillante intelligence, il lui a manqué le petit truc qu aurait pu le faire entrer dans l’histoire par la grande porte. De Gaulle a eu cette étincelle, là est la différence entre les deux. Affaire de chance, d’opportunité, de clairvoyance, sans aucun doute. Le fait est que, en 2021, des n°2 brillants, il y en a pléthore mais des de Gaulle, point. MT le sait parfaitement et c’est ce qui le désole au plus haut point. Je partage son point de vue.

              1. Pheldge

                Major, c’est un énarque avec tous les défauts de fabrique. Il sait, il a été conseiller du PR, mais ne semble pas avoir tiré de leçons de cette période. L’état c’est l’alpha et l’oméga et l’administration est son saint clergé. Et son obsession du « faire barrage au RN » n’apporte aucune réponse …
                Et il s’énerve facilement dès qu’on le contredit.

                1. pabizou

                  C’est d’autant plus curieux qu’i a été aux premières loges lorsque l’administration, pour des raisons idéologiques à fait un superbe croche pieds à Talonnettes 1er avec le mode de mise en oeuvre de la baisse de l’ISF, on ne pouvait pas défalquer la différence, il fallait la rembourser . Même ça n’a pas suffi à faire comprendre à MT la nocivité de la haute administration, et en particulier Bercy .

                2. Higgins

                  J’ai songé à une époque à préparer le concours et j’ai eu à travailler avec des énarques. Ils étaient largement au niveau. J’ai également travaillé avec des personnes qui avaient préparé le concours et qui avaient été heureusement écartées. J’en ai subi un pendant deux ans. Il n’a du qu’à mon flegme tout britannique de ne pas prendre son bureau sur la tronche. Il était totalement inex et en plus méchant et mauvais.
                  On est tous les héritiers de ce qui nous a formé et construit. Le grand reproche que je peux faire à cette école, c’est surtout d’avoir servi de supermarchés aux partis politiques. Là est sa grande erreur. Épouser la carrière politique devrait (doit ?) s’accompagner d’un renoncement complet à la fonction publique. Le privé n’est guère mieux loti. Je rappelle simplement pour mémoire que Véran a été médecin autrefois et que Talonnette 1ère est au départ un avocat.

                1. pabizou

                  Oui et non . Je suis le 1er à dire que l’impact du CNR est la 1ere cause de notre dégringolade, mais si tu contextualises les choses il devient très vite évident que c’est beaucoup plus compliqué que ça, même s’il est certain que donner les clés de l’avenir à des cocos (EdNat, culture) et création de l’ENA (avec le risque de création d’une caste idéologisée) n’a pas été ce qu’il a fait de mieux .

      1. zelectron

        Il s’agit bien entendu du curaçao qui au demeurant est excellent avec de la glace pillée L’abus de l’alcool est dangereux , soyez modérés 🙂

        1. Aristarkke

          De la glace pillée ! Vous n’avez pas honte avec tout ce réchauffement climatique qui fait fondre l’Antarctique en Décembre, Janvier d’aller lui voler de sa précieuse glace!!!

    1. pabizou

      Rien d’étonnant, remettre en cause le RCA c’est un blasphème, remettre en cause le seul coupable qu’on puisse taxer, je n’ai même pas de mot assez fort pour dire ce que c’est …tout ce qui me viens à l’esprit c’est « touches pas au grisbi, salope » . Il mérite au moins le bûcher, surtout s’il a raison…

    1. Pierre 82

      Mais qui sont ces jeunes? D’où ils sortent? C’est quoi, leur profil sociologique?
      Dites-moi que ce sont des figurants, très mal briefés en plus, et qu’on a payé une misère pour ce tournage de merde.
      Rassurez-moi, ça n’existe pas dans la vie réelle, et que les jeunes qui ont voté Macron l’ont fait uniquement pour qu’on n’ait pas MLP (ce qui peut se défendre).

  21. Zakmoriss

    c etait prévisible c est un pays de vieux.j y habite ils ont juste 10 ans de retard.Tant que les salaires restent hauts ca ca vaut le coups.sinon bye bye.

    1. Zakmoriss

      Sinon la loi co2 a été rejetée ce qui est cool.mais pour la loi covid ils ont mis le paquet sur les aides donc comme c est un pays socialiste surtout en romandie c est normal que ca passe.bon today a Zurich aucun masques dehors donc gardons espoir mais je répète c est un pays de vieux.

  22. Zakmoriss

    quand je dis salaire hauts comme exemple un couple trois emplois dont jn consulting c’est 35k chfs net par mois dans le reglementaire medical, poste direction et manager.

    1. MCA

      Le plus difficile à admettre c’est que ceux qui ont mis au point le « vaccin » contre le covid ignorent cela.

      De deux choses l’une

      Ou ils l’ignorent réellement et ce sont des incompétents dangereux à mettre d’urgence hors d’état de nuire,

      ou ils le savent et ce sont des criminels à mettre d’urgence hors d’état de nuire.

      Voilà qui donne à réfléchir sur la pente que nous dévalons :

      https:/ /odysee.com/@GuyPages:6/HOLOCAUSTE-2.0—L’interview-choquante-de-Vera-Sharav:d

    2. Pierre 82

      Bienvenue dans notre nouveau monde: ceci n’est pas une preuve, c’est juste un type qui parle.
      Il suffira aux sergent-chef de démontrer que ce bonhomme est un partisan de Trump pour que toute sa démonstration s’effondre.
      Et ceci dit, je ne l’ai regardé par bribes, mais je n’ai absolument pas la compétence pour déterminer si il a raison ou pas…

      Mais nous ne sommes plus dans un monde normal

      1. Pierre 82

        Punaise, j’écris « fast-checkers » et mon correcteur orthographique me renvoie « sergent-chef »… Il faudrait vraiment qu’il arrête de picoler !!

      2. MCA

        « ceci n’est pas une preuve, c’est juste un type qui parle. »

        Cette remarque s’applique également à tous les « journalistes », « spécialistes », comités divers et variés qui nous gavent depuis bientôt deux ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.