Mortalité et confinements : ces chiffres qu’on ne veut pas voir

Par Nasier Ockham et h16

Et pour continuer dans le chapitre de la statistique amusante, je vous propose aujourd’hui, toujours grâce à l’aide de Nasier Ockham qui a réalisé les analyses statistiques suivantes, de tenter une évaluation de ce qu’ont coûté les confinements en termes humains et d’apporter une lumière statistique sur l’état général des établissements hospitaliers publics français.

Des confinements meurtriers

Ainsi, alors que plus de seize mois se sont écoulés depuis le premier confinement de mars 2020, il peut être utile d’estimer l’impact de ces opérations sans précédents en France. Et pour cela, on pourra regarder les données statistiques collectées notamment par les pompiers de Paris et médecins de l’INSERM qui ont publié les chiffres des résultats catastrophiques des confinements sur la survivabilité des arrêts cardiaques hors hôpital, avant, pendant, et après le confinement.

Les chiffres sont sans appel : le confinement multipliait le risque de mourir d’un arrêt cardiaque hors hôpital par 2,2. Non seulement le nombre d’arrêts cardiaques à la maison est ainsi passé de 76,8% à 90,2% mais les auteurs notent que les délais d’interventions ont été plus longs, et que dans nombre de cas les massages cardiaques n’étaient pas faits par peur de contamination ou sur consigne des hôpitaux. Au total, la proportion de patients arrivant vivants à l’hôpital a dramatiquement changé, ainsi que la proportion de patients survivants sortant de l’hôpital.

Pire encore, alors que, hors confinement, on observe 13,42 arrêts cardiaques hors hôpital par semaine et par million d’habitants, avec 22,8% de survivabilité, ces mêmes arrêts cardiaques sont grimpés à 26,64 et la survivabilité s’est, elle, effondrée à 12,8%.

Si les conclusions de l’article sont très prudentes, les chiffres qu’on y lit sont, eux, violents : hors confinement, on observait 44,9 morts/mois/million d’habitants d’arrêt cardiaque hors hôpital, proportion qui est montée à 100,6 pendant le confinement, alors même que la population de Paris a, dans cette période, largement diminué. Avec 10% seulement de ces accidents cardiaques testés positifs au Covid, et en comptant les attributions larges de Covid sur la base de suspicion seulement, c’est un tiers uniquement des cas recensés qui pourraient être attribué au Covid – laissant tout de même deux tiers de la surmortalité attribuable au confinement.

L’application de ces chiffres parisiens au reste du pays aboutit à la sombre conclusion que la France a déploré 3700 à 3800 morts supplémentaires pour chaque mois de confinement. Pour rappel, normalement environ 16% de la mortalité normale est causée en France par des maladies cardio-vasculaires, soit entre 10 000 et 11 000 décès mensuels lors des années normales.

3700 à 3800 morts par mois supplémentaires causés par les confinements uniquement pour les arrêts cardiaques hors hôpitaux, c’est beaucoup plus que la diminution de mortalité routière due au confinement (de l’ordre des baisses de 190-195 morts par mois enregistrés par la sécurité routière au même moment). Ici ne sont évoqués que les arrêts cardiaques hors hôpitaux, pas toutes les autres mortalités cardio-vasculaires, ni les cancers et autres affections de longue durée dont le diagnostic décalé par les différents confinements cause inévitablement des morts supplémentaires…

Un pilotage gouvernemental aux mauvais instruments

En regardant les données mensuelles des décès dus au Covid (et ici) et en les comparant avec les décès mensuels et par million de la population, on observe que le pic de mortalité du mois d’Avril pendant le premier confinement dépend bien plus des décès hors Covid que des décès Covid.

Cependant, au mois de Mai 2020, l’importance des décès Covid semble exploser, alors que ce mois n’était pas un pic de mortalité. A contrario, la mortalité non Covid atteint un niveau si bas qu’il est sans précédent depuis que les données existent :

On peut imaginer que le Covid efface momentanément toutes les autres maladies infectieuses et respiratoires, et que le confinement fasse diminuer les morts violentes (ainsi, la mortalité routière a diminué, soit environ 1000 accidents et 195 décès en moins pendant le mois de mai) mais on a du mal à comprendre par quel mécanisme miraculeux toutes les maladies non infectieuses et non violentes (cancers, maladies cardio vasculaires, etc.) représentant d’ordinaire entre 83 et 84% des décès tomberaient soudain à 56% des décès, une faible proportion jamais observée depuis 1980.

En réalité, il n’est pas physiquement possible que ces maladies aient disparu.

Bien plus logiquement, beaucoup (trop) de décès non causés par le covid ont été classés comme ayant eu le covid comme cause, suite par exemple à un test PCR positif. Bref, beaucoup plus nombreux sont ceux morts avec et non du covid.

Une conclusion s’impose : le gouvernement pilote avec un compteur qui ne donne pas la mesure, ce qui explique (en partie tout du moins) l’enfilage de perles absurdes par ce même gouvernement. En outre, il sera difficile d’écarter l’idée que, bien conscient de ce biais énorme dans ces chiffres, le gouvernement n’en a pour autant pas moins communiqué goulûment dessus, instillant la peur apte à générer la soumission du peuple dont il a eu besoin ensuite pour faire passer toutes ses mesures liberticides.

Au passage, la comparaison des mortalités sur ces derniers mois et celle des variations de mortalités saisonnières habituelles en France (visible sur le graphique suivant) permet d’affirmer que, jusqu’à récemment, le système de soin français savait traiter ces pics de mortalité sans que René Coty et ses successeurs se soient sentis obligés de mettre le pays à genoux, en état d’urgence, en lui retirant ses libertés au nom de la santé.

Difficile, devant ce graphique, de justifier l’hystérie permanente des médecins de plateau télé, les emportements adolescents du ministre de la Santé et l’impression de fin du monde colportée par les médias nationaux : oui, les hôpitaux et les médecins français ont su traiter par le passé des épidémies provoquant bien plus de morts par million que celle que nous observons maintenant.

Un système de soins français en pleine décrépitude

Il est vrai que les instructions gouvernementales pour la gestion de cette crise n’ont clairement pas aidé : évaporation du rôle du médecin traitant, interdiction de toute liberté de prescription, tests longtemps interdits ou limités, focalisation sur des vaccins expérimentaux, utilisation alternative du Rivotril sur les personnes âgées en EHPAD, … Rien n’a permis d’aider le système de soins.

Système de soins qui n’avait pas besoin de cette confusion politique, tant la dégradation dont il est victime est maintenant visible de tous (au point que certains médecins s’en ouvrent sur les réseaux sociaux) et qui se traduit, comme on peut le voir dans la figure ci-dessous, par une augmentation progressive inquiétante du nombre de morts mensuels pour 100.000 habitants depuis 2008.

Au passage, cette dégradation du système de soin français, visible dans les mortalités dans le graphique suivant, est confirmé par une étude réalisée en 2020 qui montre que, une fois corrigés par les classes d’âge, les décès (par 1000 habitants dans ce document) pour la classe d’âge 65 ans et plus ont diminué jusque vers 2003-2007 puis ont recommencé à augmenter. Comme il s’agit d’une classe d’age, l’effet « papy boom » est donc gommé et une autre explication que le vieillissement de la population doit être apportée : la dégradation des services de soins n’est pas la plus absurde. Et lorsqu’on épluche cette étude de Santé publique France, on constate (figure 5 de cette étude) qu’en effet les décès sont amplifiés dans les établissements publics par rapport aux établissements privés, au-delà de la simple proportion de patients gérés par les deux systèmes…

Tous ces éléments montrent s’il était encore besoin que les décisions politiques qui entendent se mêler de la santé en France ont essentiellement eu sur la décennie passée un effet délétère au point de se traduire en morts inutiles.

Pire : la cohorte de médecins qui, de plateaux télés en comités scientifiques bidons, se sont acoquinés avec les pires pendards politiciens ont perdu, avec eux, la crédibilité et la confiance qu’un sain détachement des basses manœuvres politiciennes leur aurait permis de conserver.

De politiques idiotes en corruption et en lobbyisme éhonté, la médecine française n’est plus que l’ombre d’elle-même.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires569

  1. Aristarkke

    La preuve : on n’y fait rien que de scruter et surtout, contester, la Vérité Gouvernementale !
    C’est Pô bien!!!
    Et c’est manger la laine sur le dos de notre vaillante Presse affûtée, quatrième pouvoir sauf de contestation au vu des grasses subventions qui tombent annuellement…

  2. Calvin

    Euh, h16, c’est quoi cette population de Paris passant de 10 millions à 5 millions ??
    Pour moi, la population de Paris est restée assez stable autour de 2 millions et des brouettes…
    Bon, après, il y a des histoires de couronnes, de région, mais pour comparer, on fait référence à quelle population ?

  3. Higgins

    On ne soulignera jamais assez l’importance de la perte de confiance envers le système de santé et le monde politique qu’a engendré la pitoyable gestion de cette crise sanitaire. Le monde politique, en s’en fout un peu mais par contre, le monde médical n’a pas fini d’en payer les pots cassés. Déjà, le mode de gestion de ce dernier nous ramène doucement mais sûrement au niveau des pays du tiers-monde. Les généralistes manquent un peu partout et quant aux spécialistes, ça va devenir franchement folklorique. Le crétinesque numérus clausus fait sentir ses effets. Dans une société vieillissante, chapeau bas.
    Quant à la confiance, elle mettra des années avant d’être reconquise.

    1. Calvin

      En parlant de numerus clausus, c’est bien de le relever, mais si en Même Temps on décourage ceux qui ne veulent pas du vaccin… c’est un procédé plutôt boiteux…

      Tiens, ce seraut de passer du numerus clausus à l’humerus claudicus…

                1. Aristarkke

                  Je me suis borné à y constater le complotisme sans le qualifier…
                  Remarquez tout de même que s’étonner que Paris soit très mal nettoyée alors même qu’on y paie une *taxe de balayage* dodue vous classe ipso facto dans l’eSStrême Drouate ! Après l’extension devient en quelque sorte naturelle!…

                  1. Flo

                    Bah oui, comme d’oser suggérer que la situation en Israël, modèle indépassable de la lutte anti-covid par la vaccination, est un tantinet confuse vous classe immédiatement comme un affreux antisémite.

                    1. P&C

                      L’extrême droite, c’est l’inverse de l’islam.
                      Même l’islam n’a rien à voir avec l’islam, mais quelque chose qui n’est pas d’extrême droite est forcément d’extrême droite.

                      C’est un fantôme, comme le racisme systémique;

                  2. Betty

                    Pourrait-on m’expliquer ce qu’est être d’extrême droite et pourquoi cela vous met au ban de la société?
                    D’après ce que je comprends de vos commentaires, c’est être complotiste. Quand on regarde ces derniers mois, les complotistes sont ceux qui ont eu raison avant tout le monde.
                    Ils prônent la limitation et l’intégration de la population immigrée, la gentille Suède se rapproche de plus en plus du constat que davantage d’immigration apporte pas mal d’ennuis.
                    Ils ne sont pas favorables au progressisme sociétal, bah oui: ils sont contre l’esclavage (GPA), écolo (pas de manipulation des embryons à des fins expérimentales -chimères par exp-, respect de la vie de sa conception à sa fin), pour le droit des enfants d’être élevés par leur père et leur mère lorsque c’est possible, bah oui c’est mieux pour l’équilibre psychologique
                    Ils ne commettent aucun délit
                    J’en oublie?

    2. Pierre 82

      « Quant à la confiance, elle mettra des années avant d’être reconquise. »
      On n’en est pas encore là, hélas… la reconquête de la confiance ne pourra commencer qu’une fois qu’on aura mis les responsables de cette situation hors d’état de nuire. Or, pour l’instant, ils tiennent tous les leviers de pouvoir, y compris judiciaire, disposent de la violence dite légitime.
      On ne parlera de rétablir la confiance qu’après la guerre civile. Chaque chose en son temps.

      1. heli0gabale

        M’enfin, not’ bonne social-démocrature ne fait que travailler au rétablissement de la confiance !

        Illustration :

        https:/ /twitter.com/Historionome/status/1434820774809018369?s=19

        Quand je lis ça, mon niveau de confiance is over 9000 !

      1. durru

        Pourquoi tant de haine ? Regardez tous les pays communistes, elles avaient tous un système similaire, et ça a très bien marché. Rien qu’au Cuba, son système de santé que tout le monde lui envie (sauf la France, évidemment)…

        1. Pythagore

          Il me semble qd même qu’un des aspects importants est si un pays ou plutôt ses politiques favorisent l’excellence ou non. Hors il me semble qu’on est arrivé à un point où l’excellence (universitaire mais pas que) est plus favorisée ds un pays comme la Chine, alors qu’en France ils cherchent à aplanir.

    3. Pheldge

      Major, « la perte de confiance envers le système de santé et le monde politique », tu peux la mesurer quotidiennement : 72 % de vaccinés 1 dose et 61 % 2 doses, ça commence à sentir le score soviétique …

      1. Pierre 82

        Par contre, j’en connais de plus en plus qui se sont fait piquer, mais qui n’avaient pas du tout envie, et qui l’ont fait exclusivement sous la pression.

      2. Courtial

        Si on tient compte que ce résultat est obtenu en partie par le mensonge, partie par la contrainte, c’est nettement moins impressionnant…

  4. dg

    Ça fait longtemps que je n’avais rien posté, je suis vraiment désabusé.
    Je suis arrivé à la conclusion qu’il est inutile d’essayer de trouver une quelconque logique à ce que font les gouvernements. L’exemple de la vaccination le démontre parfaitement: considérée comme une panacée initialement, on se rend compte que ça ne prévient ni les contaminations, ni la contagiosité et qu’en plus il y a des effets secondaires précoces assez ennuyeux pour utiliser une litote. Conclusion logique: le tout vaccinal est au mieux absurde d’un point de vue épidémiologique, au pire potentiellement dangereux.
    Et pourtant,… ces résultats qui sont publiés dans les plus grandes revues n’ont aucun impact, pire même certains veulent aller encore plus loin (vaccination des enfants < 12 ans notamment).
    Conclusion: ils sont fous et tous les arguments que vous opposerez, aussi indiscutables soient-ils, n'auront aucun prise sur ce délire collectif.
    Pour citer Swift: "It is useless to attempt to reason a man out of what he was never reasoned into."
    Et dans le milieu hospitalo-universitaire que je connais, sachez que c'est le même schéma: 10-15% sont horrifiés par ce qu'il se passe mais les autres sont au mieux passifs, au pire des fanatiques zélés.
    Désespérant.

    1. Calvin

      Après, ce n’est pas non plus illogique de voir un bon nombre d’actuels ou futurs personnels médicaux avoir foi en la médecine, dans les nouvelles technologies, les vaccins rapidement inventés, etc…

      1. dg

        Ce qui est illogique c’est l’absence complète de recul ou d’esprit critique, comme on doit le faire avec toute nouvelle molécule.
        Cela va même plus loin: oser ne serait ce qu’exprimer des doutes sur l’innocuité ou l’efficacité des mesures (vaccin ou auparavant confinement etc…) expose a des torrents d’invectives, bave aux lèvres, de la part de nos chers collègues.
        Totalement anormal.

        1. Nemrod

          Etre toubib ne dispense pas pas d’être influençable, lâche et/ou un peu con.
          Et puis il y a le confort douillet d’appartenance au groupe même s’il va vers la falaise.
          Enfin l’avancement et le plan de carrière compte plus que la déontologie…les pires régimes ne manquent jamais de toubibs…

          1. MissKat

            Oui mais s’ils continuent comme ça, l’ecroulement de ceux du bas va logiquement entrainer ceux du haut dans la chute
            Les français n’auront plus qu’à aller se faire soigner en Afrique…

            https ://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/04/face-a-lobligation-vaccinale-ces-grands-hopitaux-qui-reculent-faute-de-personnels/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164

          2. Higgins

            Je confirme. J’ai un cas dans mon entourage. Il rentre en 6ème année. Très gentil mais très peu, voire aucun recul sur sa profession. Il est bien formaté.

            1. Pierre 82

              Ça fait un moment que j’ai remarqué (très faible échantillon, je le reconnais, mais ça m’a été confirmé par beaucoup de gens qui travaillent dans ce milieu), que les plus jeunes médecins étaient complètement à la rue, à la ramasse dès qu’on sortait des chemins balisés. Et ce n’est pas récent, manifestement.
              Il y a bien sûr de nombreuses exceptions, car le système de formatage n’est pas encore parfait pour éliminer les étudiants en médecine qui auraient encore un esprit critique, mais ils y travaillent.

              1. Ours blanc

                Je confirme pour en recevoir au sein de mon cabinet depuis une dizaine d’année. J’ose plus aborder le sujet et évite qu’ils consultent les patients sceptiques et les autres soignants pour éviter la contamination de la folie vaccinaliste

          3. MCA

            @Nemrod 6 septembre 2021, 10 h 20 min

            « les pires régimes ne manquent jamais de toubibs »

            J’en avais lu une version différente mais beaucoup plus inquiétante; je cite de mémoire :

            Quand la médecine s’allie au pouvoir politique, ça n’augure rien de bon pour le peuple.

        1. Grosminet

          Oui, et ce qui fait que le cocktail est détonant c’est qu’on y rajoute une classe politique qui doit être impérativement dans la démonstration de sa propre action, conséquence de cette utopie qu’est l’état-providence. L’état DOIT faire quelque chose, même s’il est urgent de ne rien faire, l’état DOIT savoir, il n’a pas le droit de dire qu’il ne sait pas.

    2. durru

      Bon retour parmi nous !
      Il y a peu, un slogan sur le CHU de Toulouse disait « 80% vaccinés et 90% dégoûtés ». Pour le petit personnel soignant (AS, infirmiers…), je crois de source fiable que c’est pas loin. Tout l’inverse de vos 10-15%. Est-ce que l’écart est plus Paris – province, ou médecins – autres ? Ou peut-être les deux à la fois…

      1. dg

        Là, je parlais des médecins, avec des chiffres au doigt mouillé, selon mon ressenti personnel auprès de mes chers collègues. Pas super scientifique donc :-).
        Pour les infirmières, AS, brancardier, je ne sais pas trop ce qu’ils/elles en pensent. Ce que je peux dire c’est que les infirmières que je connais semblent bien moins fanatiques que la plupart des médecins.

          1. Pierre 82

            Quoi qu’il en soit, si j’étais médecin, et que ma vocation était de soigner mes patients du mieux que je peux, j’aurais certainement vacciné mon coussin pour éviter de me faire démettre de mes fonctions tout en essayant de passer sous les radars au niveau prescriptions, en évitant celles qui pourraient me faire repérer par l’ordre des médecins. Question d’efficacité, il n’est pas nécessaire que tous les opposants le fassent savoir trop bruyamment. Un médecin désactivé ne peut plus rien prescrire.

          2. dg

            Aucune idée.
            En tout cas, les médecins que je connais (milieu hospitalo U) se sont pratiquement fait tous vacciner dès que cela a été possible.
            Certains ont d’ailleurs chopé le corona juste après héhéhéi!

            1. MCA

              Ma fille qui travaille dans un grand hôpital parisien m’a confirmé que tous les médecins sans exception se sont fait picouser dès le début.

            1. durru

              Certains d’entre eux ont vraiment fait confiance à cette solution miracle, au point d’en tomber victimes (j’ai des sources fiables, mais j’en dirai pas plus – secret médical)

    3. René-Pierre Alié

      « Je suis arrivé à la conclusion qu’il est inutile d’essayer de trouver une quelconque logique à ce que font les gouvernements. »
      Peut-être, en changeant de lunettes, ou de point de vue, en arrive-t-on à trouver une, de logique.
      Cette logique, la voici. Les gouvernements ne sont que les mandataires d’une hyper-classe apatride pour qui il importe peu de ce qu’il advient dans notre petite patrie.
      L’histoire récente est celle d’un navire qui fait naufrage, et ces gens-là le savent ; d’autant plus qu’ils ont fabriqué le bateau, avec des tôles pourries.
      Le paquebot France prenait l’eau depuis longtemps, et la crise sanitaire n’est qu’une brèche de plus dans la coque. Elle est aussi, comme disent Soros ou les gens de Davos, une opportunité. Le « great reset », c’est le signe qu’il faut faire ses valises.
      L’hyper-classe sait qu’il ne s’agit pas seulement d’embarquer dans les canots de sauvetage. Il faut le faire le plus discrètement possible. Tout ce qui est joué par les gouvernements (leurs pantins et complices) est d’amuser la galerie, de distraire le public, tandis qu’ils se tirent les pattes.
      Bitru, l’ahuri des médias, ne comprendra qu’au dernier moment. Trop tard, comme toujours. Il pourra gueuler, et crever. Comme toujours.

      1. P&C

        +1
        On a eu le cas avec le Titanic : le navire avait déjà des avaries avant même son départ. Avaries jamais corrigées car respect des délais, cout, assurance, toussa…
        Le résultat, on le connait.

        1. Aristarkke

          Ne pas oublier non plus que le Titanic était aussi le prototype de nouveautés technologiques, au sens strict et non, le énième exemplaire d’une lignée de sister-ships comme disent les Anglais.
          Mais il était malheureusement très perfectible sous de nombreux aspects.
          Le second de la lignée, l’Olympic, mis en service a permis de constater que ce n’était pas un bon navire, notamment en terme de réactivité à la barre, même selon les critères de l’époque.
          Il aurait peut-être été plus prudent de se lancer à la conquête du Ruban Bleu après quelques traversées réussies et donnant lieu à des corrections de procédures.
          Déjà victime du réchauffement climatique par la faute d’un iceberg rencontré plus bas en latitude que d’habitude…
          Mais si le réchauffement implique davantage d’icebergs détachés de la banquise, il implique aussi une fonte plus accélérée dudit. Je suis chagrin.

          1. Panchovilla

            Sans compter qu’on sait aussi maintenant que l’acier de la coque ne correspondait pas au cahier des charges (escroquerie ?} et qu’il n’aurait pas dû se déchirer comme du papier au contact de l’iceberg

      2. Jacques Huse de Royaumont

        J’ai de plus en plus de mal à croire à un plan concerté par « la Caste ». Dans un autre registre, la déroute en Afghanistan fait trop le jeu des ennemis de cette caste pour croire à une maîtrise de la situation.
        Les dérives du pass sanitaire ne sont qu’une mauvaise réponse à la perte de contrôle de la situation. C’est un classique de l’histoire, un régime qui perd le contrôle panique et a tendance à se raidir. C’est ce à quoi on assiste. Il ne s’agit pas d’un totalitarisme qui prend le pouvoir (comme c’était le cas avec le communisme le fascisme ou le nazisme) mais de l’évolution interne d’un système en bout de course. C’est en fait plutôt rassurant, car il ne s’agit pas d’un système nouveau et vigoureux capable de tenir longtemps, mais d’institutions sénescentes n’ayant plus les moyens de leurs ambitions.

        1. durru

          Plutôt d’accord avec vous, camarade noble 😉
          Toutefois, il ne faut pas sous-estimer la capacité de nuisance de ces structures en déclin, ni les similitudes avec les régimes précités (normal, on me répondra, les racines idéologiques étant les mêmes).
          La lumière dans le tunnel c’est, pour l’instant, plutôt celle de la locomotive…

        2. René-Pierre Alié

          « J’ai de plus en plus de mal à croire à un plan concerté par « la Caste » »
          Je n’y crois pas davantage.
          « Plan concerté » signifierait entente formelle, stratégie préméditée. Il n’est pas question de cela.
          C’est à la fois plus simple, et plus délicat à comprendre. Il s’agit dans cette façon de voir de l’illustration d’une « théorie des opportunités », qui a pour symbole le petit dieu grec nommé Kairos. Il entre dans cette théorie à la fois du hasard et de la logique.
          Il y a de la logique dans le sens où certains principes (le socialisme collectiviste, par exemple) entrainent tôt ou tard certains résultats (en l’occurrence, la faillite d’une économie).
          Le hasard, c’est le moment. L’homme des opportunités y est préparé (par la connaissance précitée), et il sait en tirer profit (grimper dans les chaloupes de sauvetage).
          Dans mon schéma, la crise sanitaire donne le signal. Le reste (panique, perte de contrôle des gouvernants, radicalisation, pass sanitaire) n’est qu’épiphénomène.
          Mais mon interprétation n’est que théorie. Je ne prétends pas détenir la vérité. Ce n’est que l’histoire longue qui viendra vérifier ou infirmer. À l’aune de la durée d’une vie humaine, c’est sans importance.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Assez d’accord, sauf pour parler d’épiphénomène : c’est l’ensemble du cadre institutionnel que nous connaissons depuis 70 ans qui est en train de se désagréger ou de se pervertir, ce n’est pas rien.

            1. Citoyen

              C’est plutôt inquiétant pour l’avenir proche, JHR …
              Le système soviétique à mis 70 ans pour s’effondrer !.. ,d’un coup d’un seul, sans le crier sur les toits !… Et sans avoir du temps pour sauver les meubles …
              Si c’est ce qui nous attend … Sauve qui peut !!….
              Il y a des récidives qu’il faudrait éviter …

              1. Pierre 82

                Avant cette crise, je pensais qu’on allait lentement se désagréger, en passant par un stade Grèce, puis Chypre pour terminer, si ça dégénérait vraiment, vers un scénario à la libanaise. Depuis peu, je m’attends plutôt à un scénario de type effondrement de l’URSS.
                En espérant que ce ne soit pas pire.
                La prédiction est un art difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir…

          2. Jeanne ère

            le problème est que (pour moi), il n’y a pas et il n’y a jamais eu de crise sanitaire due à ce virus.

            Par contre, il risque fort d’y en avoir une due aux thérapies géniques : mutations dont on ne saura pas se sortir (sauf si l’Ivermectine et le plaquenil fonctionnent toujours sur ces viri), flambées de cancers en quiétude (on commence hélas à le constater), flambées de maladies auto immunes (là aussi, on commence à le voir)… et néo cancers, comme néo maladies auto immunes, comme néo maladies cardiovasculaires….

            Et comment fera t-on?
            1 Comme les shadoks?
            2 On obligera Véran à aller sur le terrain?
            je n’envie pas les malades qui auront à faire à lui!

        3. Pierre 82

          Je partage votre analyse, je pense plus qu’il s’agit d’un effet d’aubaine de cette « hyper-classe », dans l’hypothèse où elle serait homogène, couplée à un système en bout de course, et des élites d’une médiocrité intellectuelle qu’on ne voit que dans des régimes faillis et qui ont juste suivi et couru comme des poulets sans tête.
          C’est vrai que je suis influencé par un tropisme naturel qui me force à rejeter d’autorité l’idée d’un plan concocté par des intelligences supérieures. Déjà parce que leurs « intelligences supérieures » me semble déjà une hypothèse parfaitement ridicule.
          Ils sont cons comme des balais, et n’ont pour eux qu’une force d’inertie, basée sur la peur de tout perdre de la part de leurs administrés.

          1. Aristarkke

            *Ils sont cons comme des balais, et n’ont pour eux qu’une force d’inertie,*
            Ils ont aussi la maîtrise de la force…
            Mais il n’y a plus guère que cela qui leur permette de se maintenir en selle, d’où les cadeaux à répétition envers les FdO…

              1. Aristarkke

                Armé, le cordon. Armé ! Hélas ou tant mieux, c’est une borne qui n’a pas encore été dépassée. Mais si elle l’est, le plongeon dans le (relatif) inconnu est assuré.

        4. MCA

          @Jacques Huse de Royaumont 6 septembre 2021, 10 h 46 min

          Une interdiction est un acte volontaire jusqu’à preuve du contraire.

          Comment expliques-tu alors l’interdiction de soigner?

          Moi je vois cette crise corona comme une opportunité inespérée de soumettre de façon totalitaire les peuples; ils tiennent enfin leur os et ne le lâcheront pas comme ça.

          Autre coïncidence troublante : pratiquement tout l’occident applique les mêmes méthodes.. uniquement du panurgisme? si oui, à quoi peuvent bien servir des clubs comme Davos?

          Penses-tu que l’application ici des méthodes chinoises soit un hasard ou l’illustration d’une volonté?

                1. MCA

                  On pourrait formuler le rasoir d’Ockham de la manière suivante :
                  « Quand on dispose de plusieurs thèses en compétition qui permettent de prédire exactement les mêmes choses et qu’on ne peut les départager, la plus simple est la meilleure… jusqu’à preuve du contraire. »

                  Je ne vois pas en quoi ma thèse est plus compliquée que la tienne.. 😉

                    1. durru

                      Leur seule compétence est dans les coups fourrés et dans la communication. Des fois, ils arrivent à trouver des collaborateurs qui ne sont pas cons comme des enclumes, mais ça devient de plus en plus rare.
                      Tout ce qui se passe, y compris l’Afghanistan, et surtout la manière, apporte chaque jours des preuves dans ce sens.
                      J’aimerais que tu donnes un exemple concret qui montre leur haut niveau d’intelligence. Un seul, mais irréfutable.
                      Parce que dans l’autre sens, il y en a légion…

                    2. Pierre 82

                      @MCA 18 h 38
                      Ça dépend ce qu’on appelle intelligence, et ce qu’on en fait. Ils sont très forts pour la manipulation, la trahison, la tactique, les changements d’alliance, etc…, bref en tout ce qui leur permet d’améliorer leur situation personnelle, et leur carrière.
                      Par contre, le jour où ils sont dans une situation tendue où ils doivent prendre une décision qui a trait à ce que leur fonction exige d’eux, ils sont dans les choux, et sont tellement inaptes qu’ils ne font que connerie sur connerie. Comme ils sont toujours entourés des « ors de la république », de collaborateurs qui leur font des courbettes et leur répètent qu’ils ont pris la bonne décision, ils finissent par le croire et s’enfoncer dans la connerie la plus noire.
                      Bref, ils sont complètement inadaptés à leur fonction.

                    3. MCA

                      @Pierre 82 6 septembre 2021, 19 h 28 min

                      « Bref, ils sont complètement inadaptés à leur fonction. »

                      Désolé Pierre, ils sont très bien adaptés à leur fonction à partir du moment où l’on considère que cette fonction n’est pas de gouverner ce pays pour le bonheur de tous mais de solder la boutique en se servant et en servant les amis grassement au passage.

                      Et comme ça doit bien faire une quarantaine d’années que ça dure, ça ne laisse pas une grande place au hasard ni à l’incompétence.

                    4. MCA

                      @Pierre 82 6 septembre 2021, 21 h 50 min

                      En réalité ces gens sont des imposteurs, ils sont très doués pour jouer ce rôle et sont tout sauf des imbéciles.

                      Voilà ma conviction.

                    5. Pheldge

                      @MCA 21 h 33 :
                      « Leur accès au pouvoir et leur probable maintien », euh, surtout à cause de notre propension à croire aveuglément en la vertu salvatrice du diplôme d’énarque, qui nous est vendu depuis plus de cinquante ans comme le seul sésame vers le pouvoir …

                  1. Pierre 82

                    @MCA 21h57
                    La mienne est légèrement différente (une broutille). Ils sont très forts pour se placer aux bons postes, et ensuite de s’agripper comme des moules à leur rocher, mais quand le pays traverse une période compliquée, et qu’ils doivent agir, ils sont nuls à chier.
                    Alors, au lieu de parler de manque d’intelligence, je parlerai plutôt de manque de compétence de base, de culture, de capacité à prendre des initiatives cohérentes, de réfléchir aux conséquences de leurs actions.
                    Autrement dit, dès que le sujet dépasse le cadre de leur plan de carrière, ce sont des brêles. Peut-être que c’est parce qu’ils n’en ont rien à foutre (c’est une partie de l’explication), mais aussi parce qu’ils sont incapables de diriger quoi que ce soit. Nathalie MP disait du Lemaire qu’il serait incapable de tenir la gérance d’une baraque à frites, et elle a parfaitement raison. Et ce type a la prétention de diriger un état stratège…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            La maladie de l’occident est d’être sous la coupe d’une administration hypertrophiée qui considère que tous les problèmes viennent de ce qu’elle ne contrôle pas. Tu peux considérer que c’est la définition même du totalitarisme, mais cela relève plutôt de la déformation professionnelle.
            A part quelques malfaisants comme le poudré, la plupart des agents de l’administration croient bien faire. Mais comme les dirigeants politiques sont issus de l’administration, celle-ci est en réalité livrée à elle-même et va chercher des solutions techniques au problèmes qu’elle rencontre. Personne n’est là pour lui rappeler que certains moyens sont illégitimes, ceux qui sont là pour cela ne le font pas. D’où une dérive spontanée vers le contrôle à outrance.

            Les dirigeants d’occident, dépourvus d’imagination ont copié les uns sur les autres, ils ne s’en cache pas, d’ailleurs.

            L’application des méthodes chinoises n’a rien d’un hasard, ce pays fascine, en ce moment, du fait de sa montée en puissance. Comme toute superpuissance, elle exporte son modèle, que se soit leur volonté délibéré ou par mimétisme.

            1. PG

              « La plupart des agents de l’administration croient bien faire » : je suis bien d’accord. Et on retombe sur le concept de « la banalité du mal » d’Hannah Arendt (qui redevient un peu trop d’actualité hélas, dans le sens où j’aurais préféré continuer à la lire comme un témoignage du passé).

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Faisant moi-même du contrôle, je suis bien placé pour savoir que la tentation est grande de tout contrôler. Et ce d’autant plus que lorsqu’un incident survient sur ce que nous avons laissé hors du champ d’action, nous nous faisons allumer par nos dirigeants. Heureusement, dans le privé, les coûts que cela supposerait freine les ardeurs. Dans le publique, ces questions de coût n’existent malheureusement pas.

            2. Cerf d

              En France c’est aussi accentué par le fait que tous les hauts fonctionnaires sortent de l’ENA.

              Ils sont formatés une première fois par le bachotage pour réussir le concours et une deuxième à l’école par des proofs ayant eux-mêmes fait l’ENA et ne connaissant rien d’autre.

      3. Theo31

        Les gouvernements ne sont que les mandataires d’une hyper-classe apatride

        N’importe quoi.

        Pendant qu’on y est c’est l’hyper classe apatride qui demande au fils Biden et à Grivaux de mettre el ligne des photos de leur bite ?

    4. Louchp

      « considérée comme une panacée initialement » : ce qui n’était totalement faux. Si l’on observe les données publiques (décès et hospitalisations covid) en Israël qui, sauf erreur de ma part, est passé directement de la souche originelle au variant indien, cela permet d’y voir assez clair.

      On observe de bons résultats sur la première vague début 2021, tant en termes de décès que d’hospitalisations. Pour la dernière vague qui a débuté en juillet, là par contre ce n’est plus du tout du tout la même euphorie et la 3ème dose n’a pas l’air du changer grand chose à ce jour (à valider dans qques semaines). Exemple sur la dernière semaine d’août en nombre total de décès covid : 67 non vaccinés, 5 vaccinés 1 dose, 94 vaccinés au moins 2 doses (dont 26 avec 3 doses). Ce qui nous donne une mortalité de 56,6% pour les personnes ayant au moins 2 doses… pas franchement loin du taux de vaccination (mini double dose) de la population israélienne qui doit être de l’ordre de 62% de mémoire. Tout au plus il resterait un petit avantage en % d’hospitalisation.

      Je me demande par quel miracle les résultats pourraient être meilleurs lors du passage des prochains variants, malgré 3è, 4è, 5è dose du même élixir…. Mais bon comme c’est déjà commandé par les élites qui pour une fois font preuve d’une capacité d’anticipation exemplaire, il faudra bien l’injecter…

      1. durru

        Il y a eu une vague intermédiaire en Israël, donc probablement aussi un autre variant. Pile au début de la campagne de vaccination, ça avait posé des questions…

          1. Deres

            Le cas d’Israël est en effet assez atypique et interpelle fortement. Leur vague avec le variant delta est bien plus importante que partout ailleurs et même plus forte que leur pic précédent.

            Cependant on peut constater qu’en comparant au pic précèdent, si le nombre de cas est nettement plus grand, le nombre d’hospitalisation est plus petit et le nombre de mort grosso modo deux fois plus faible. La vague actuelle est donc bien moins dangereuse que la précédente. Impossible de faire la part des choses entre les effets des vaccins et la nocivité spécifique du variant delta. Mais il est certain que les vaccins ont certainement au moins une part dans tout cela.

            La réaction des autorités israéliennes qui veulent renouveler les injections semblent montrer qu’elles pensent que la différence avec les autres pays vient de l’ancienneté de leur vaccination. En effet, leur campagne avait bien 3 mois d’avance sur celles en Europe hors UK et même un bon mois sur UK. Une grande partie des israéliens sont donc actuellement vaccinés depuis plus de 6 mois ce qui n’est pas le cas chez nous sauf pour les personnes âgés. Vu la propagation de ce genre d’idée, j’ai bien peur que Macron nous force à prendre une troisième injection en janvier 2022 …

            Mais cela m’interpelle quand même que ces vaccins n’aurait que des effets pendant 6 mois alors que l’on ne se fait généralement injecter des vaccins que tous les 5 ou 10 ans !!!

            1. durru

              C’est plus que discutable l’effet des vaccins sur l’ampleur de la vague en Israël. La plus faible mortalité du variant delta a été constaté partout, peu importe le niveau de vaccination. C’est le variant, point.
              Sinon, les vaccins anti-grippaux sont à renouveler tous les ans, il n’y a pas vraiment de surprise à ce niveau.

            2. Pythagore

              Le taux d’incidence dépend du nombre de tests, or Israel test énormément.
              https: //ourworldindata.org/grapher/daily-tests-per-thousand-people-smoothed-7-day?tab=chart&country=GBR~FRA~DEU~ISR

              1. Nemrod

                Oui c’est la seule explication au fait qu’il n y a qu’en Israël …10 millions d’habitant même pas que le pic de cas de l’épidémie de cet 2té a dépassé tous les autres.
                Car sinon la probabilité que ça arrive était infime.
                Ou alors le vaccin en plus d’être moyennement efficace est associé à une hausse des cas…

                  1. durru

                    @Deres
                    La différence entre complotisme et réalité c’est… six mois.
                    Comme le vaccin réduit l’efficacité du système immunitaire sur le court terme, et que dans de nombreux pays on a observé un nombre anormal de primo-vaccinés tomber malades du covid, il n’est pas aberrant de dire que la vaccination à outrance en Israël, en pleine épidémie, a pu augmenter le nombre de cas. Mais pas forcément de malades, vu que le delta est moins agressif.

                    1. MissKat

                      vaccination de force dans l’armée israelienne
                      mais il se passe quoi dans ce pays?!

                      https: //twitter.com/Kty_Lev/status/1434581507465695233

                  2. Nemrod

                    On verra.
                    Il faut attendre.
                    Chose que plus personne ne sait ou ne veut faire.

                    Je pointe juste du doigt une anomalie statistique évidente.

                    Bon il est beaucoup plus probable que cherchant beaucoup…on trouve.
                    Un peu comme chez nous d’ailleurs.

      2. MissKat

        Mais il me semble qu’ ils nous avaient vendu avec des étoiles dans les yeux un produit injectable facilement et rapidement adaptable aux nouveaux variants ?
        Pipo?
        Marketing?

        Vu ce matin une video des zombies addicts aux anti douleurs opiacés (merci mc kinsey)
        Ça devrait faire refléchir pourtant

        1. Pipeau. Changer la formulation (pour un nouvel ARN, par exemple), c’est avoir un nouveau vaccin avec donc mêmes essais Ph 1, 2, et 3 et donc pas prêts en 1 mois.

        2. Dr Slump

          Non, mais Pfizer annoncerait en fin d’année un anti-viral expérimental (tiens donc), à prendre deux fois par jour en association avec le vaccin. Ben voyons.

            1. Pythagore

              Il y a une boite francaise qui travaille à de l’ivermectine à diffusion lente.
              Alors pourquoi pas. Ils rajoutent un bout à l’HCQ et ils le vendront comme du CO2CQ (en plus ca va réduire les émissions de CO2).
              L’HCQ est un dérivé de la chloroquine, et pas très différent moléculairement.
              https://invest.medincell.com/wp-content/uploads/2021/04/CP-IVM-Phase1-avril2021_FR_vf-ok.pdf
              Chloroquine: https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/2719
              HCQ: https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/3652

        3. Deres

          A priori, si j’ai bien compris, le mécanisme de fonctionnement du vaccin n’est pas en cause car les molécules de surface utilisées sont toujours présentes sur les variants y compris le delta (SPIKE si je me souviens bien). C’est juste que le variant est plus virulent par exemple se multiplierait plus vite ou survivrait plus longtemps ex vivo). Et peut être que les quantités de molécules présentes en surface sont différentes suivant les variants.

          1. durru

            D’après Raoult, c’est pile la Spike qui mute le plus et devient donc de plus en plus difficile à détecter par le système immunitaire. C’est donc l’efficacité du vaccin qui est en cause directement.
            C’est d’ailleurs pourquoi les coronavirus n’ont pas trop été ciblés par des vaccins : ça mute trop.

      3. dg

        @louchp
        C’était faux mais ils y croyaient dur comme fer à l’époque. Je me revois discutant avec des collègues, leur disant que je ne croyais pas trop à un miracle avec une politique de vaccination généralisée, et qu’on verrait bien à l’automne si c’était si génial que ça. Un virus qui mute et qui a des réservoirs animaux, comme la grippe quoi, pas besoin d’être un génie en virologie pour suspecter que ca risquait de moyennement se passer.
        Comme d’hab, on m’a accusé d’etre pessimiste, négatif, anti-vaccins etc…Et que faisais-je de l’exemple d’Israel, qui avait éradiqué le covid avec sa politique vaccinale bla bla bla….

        Las. Il n’a même pas fallu attendre l’automne! C’était plié en aout (notez au passage que des épidémies de virus respiratoires en aout, c’est assez peu banal, ça pose des questions auxquelles il ne faudra surtout pas répondre ).

        Mais comme vous le constatez, il n’y aucune remise en question, ils sont encore plus jusqu’au boutistes.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          L’épidémie en plein été viens peut être du fait que le virus est parti d’un pays tropical ? Le variant delta devrait disparaître à l’automne

        2. Deres

          Le gros souci c’est que l’on se fait des illusions avec la nature même de la science et de la médecine. Et que le gouvernement ne s’embarrasse pas de subtilités en vendant ses actions comme définitives et fulgurantes. ce sont les mêmes mensonges que ses actions économiques dont on ne voit que rarement les effets positifs.

          Par exemple, les études n’ont jamais dit que le vaccin allait éradiquer la maladie rapidement et que son efficacité était de 90% sur le terrain. Ca, c’est ce que les politiques ont prétendu. La réalité est que les études disait juste que cela allait être positif et que dans les conditions précises des études la protection était forte. Pareil pour les masques. Nos gouvernants nous font le coup de la bataille décisive nécessitant un dernier sacrifice à chaque fois dans une guerre de longue durée pour reprendre l’image guerrière de Jupiter.

      4. Il est très compliqué d’affirmer que les « bons résultats sur la première vague début 2021 » sont liés au vaccin et pas au fait que la vague était passée une fois la vaccination commencée. En fait, on n’en sait rien.

        En fait, on peut réellement se demander si l’effacité vantée n’est pas illusoire.

        1. Deres

          On voit quand même très nettement sur le début de 2021 que les personnes âgées, les seuls en cours de vaccination à l’époque, on vu leur taux d’hospitalisation rapidement chuté en dessous de celui des personnes plus jeunes. Lors des vagues précédentes, les personnes âgées avaient des taux d’hospitalisation COVID bien plus important que les classes d’âge plus jeune. Pour moi, cela montre un effet notable des vaccins au moins sur les hospitalisations des plus âgés.

          Cela me semble d’ailleurs assez logique. Les personnes âgés ont des systèmes immunitaires plus faibles et moins réactifs. Elles ont donc peut être des gains de résistance bien plus importants que des personnes plus jeunes et en meilleur santé. Mais à ma connaissance, j’ai toujours vu des chiffres d’immunité vaccinale globaux sans tenir compte de l’âge.

            1. MCA

              On peut également supposer que si on leur refuse l’accès à l’hôpital, ils ne viendront pas encombrer les lits et qu’on pourra ensuite mettre ça sur les bienfaits de la picouse.

            2. Roanna

              C’est le principe même de l’évolution. Les plus faibles meurent en premier et plus ça dure plus il devient difficile d’en éliminer de nouveaux. A la fin le virus dégoûté s’auto détruit.

        2. Louchp

          Oui, tout du moins en apparence sur la fin de vague, ils paraissaient bons. Cela est crédible si seule la souche Wuhan circulait là-bas à ce moment-là. Ce point reste à confirmer.

          Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, même en apparence, la performance n’apparaît plus du tout comme une évidence.

          1. durru

            Vous faites erreur, désolé. La vague de l’hiver dernier en Israël était la deuxième et très probablement avec un autre variant que la souche originelle de Wuhan, qui elle a dû être présente en Israël lors de la première vague, en septembre.

            1. Louchp

              Peut-être, mais dans une vidéo récente du Pr Raoult (juin ou juillet il me semble) il expliquait que justement la spécificité d’Israël était d’avoir été confrontée quas-exclusivement à la souche initiale jusque là, ce qui justifiait très certainement l’efficacité constaté des vaccins.

              Cela peut paraître étrange vu qu’il y a eu 2 vagues successives, mais en même je le vois mal raconter des salades sur ce sujet.

              1. durru

                Lui qui expliquait qu’en France chaque « vague » était liée à un variant différent (et a même fait faire une animation pour mieux expliquer ça), je le vois mal affirmer qu’en Israël deux vagues espacées de plusieurs mois auraient eu le même variant à l’origine.
                Soit il a raté un épisode, soit il s’est mal exprimé…

          2. dg

            Oui. L’ensemble des résultats observés dans différents pays confirme l’hypothèse que certains d’entre nous avions émise en début d’année: le bénéfice à attendre de la vaccination est au mieux individuel (sujets à risque +++). C’est déjà pas si mal si c’est vrai.
            En revanche, la vaccination généralisée est une chimère…et peut-être même un monstre d’un point de vue immunologique et épidémiologique. Les politiques liberticides visant à ce but sont illégitimes et scientifiquement révoltantes.
            Je ne parlerai même pas des risque potentiels à vacciner les enfants, le simple fait que l’on puisse encore l’envisager à la lumière des données actuelles est une abomination qui déshonore ceux qui le proposent. Dont beaucoup de médecins….

            1. Deres

              Oui, le fond du problème est la gestion politique et autoritaire de cette crise qui fait que des mesures uniques et globales sont prises souvent plus pour des raisons politiques ou communicationnelles que scientifiques. Ils sont incapables de concevoir des réponses complexes à des problèmes complexes. Et pire ils veulent absolument des solutions globales niant la nature individuelle du problème.

                1. dg

                  C’est possible pour certains qu’il y ait des conflits d’intérêt (ou d’ego, ou de pouvoir) mais ça n’explique pas tout. Hormis les gugusses du conseil scientifique et quelques médecins de plateau télé, l »immense majorité des médecins n’a aucun prise sur les choix politico-sanitaires autoritaires du gouvernement et n’a aucun intérêt à cette épidémie. Pourtant la plupart accepte ces choix sans aucun esprit critique, voire pour pas mal d’entre eux les défendent de manière très agressive.
                  Observer de mon vivant, au 21e siècle une telle régression intellectuelle dans le domaine scientifique, alors que la science repose sur le questionnement, le doute, la remise en question permanente, est tout bonnement stupéfiant. C’est l’inverse de tout ce que j’ai appris et que j’essaye de faire dans mon travail.
                  Pour moi tout l’histoire covid a provoqué (comme Ariane Bilheran l’a exprimé bien mieux que moi) une espèce de sidération intellectuelle ayant conduit à une bouffée paranoïaque avec une évolution de type religieuse/sectaire (vous adhérez sans poser de question sinon vous êtes un hérétique, voire un criminel).
                  D’ailleurs, ça a commencé bien avant la vaccination. Les opposants aux confinements, masques à tout vat et j’en passe étaient déjà considérés comme des salauds dont l’égoisme mortifère allait être responsable de la mort de mamie dans son EPHAD.

                  1. Pierre 82

                    @dg
                    Cette dégénérescence de l’esprit scientifique ne date pas d’hier. Les universités françaises (et occidentales en général) sont dans un état de décomposition avancée depuis plusieurs décennies. J’ai commencé à remarquer cela il y a au moins 20 ans (je suis hors du système académique) quand certains ont commencé à remettre en cause le caractère anthropique du réchauffement climatique (les positions de Claude Allègre par exemple).
                    A ce moment, j’ai constaté avec effroi que certains sujets, pourtant dans les sciences dites « dures », ne pouvaient plus être débattus. Interdit de penser hors d’un prétendu « consensus », qui est la négation de l’idée de science. Le tout dans une indifférence générale.
                    La qualité du travail universitaire ne pouvait que s’effondrer, et c’est ce qu’il a fait. Et puis la carrière académique n’a plus attiré que les médiocres, et ceux qui ne s’embarrassaient pas de cette médiocrité ambiante, du moment qu’ils avaient les honneurs et les postes et les rémunérations qui vont avec (qui ne sont d’ailleurs pas mirobolantes, et c’est pourquoi les gens doués préféraient aller dans le privé).
                    Ça c’est pour les sciences exactes, vous pouvez donc imaginer le merdier dans les sciences humaines…
                    J’ignorais que les facultés de médecine avaient suivi le même chemin, et le covid nous a bien démontré que c’était le cas. Évolution parallèle somme toute assez logique.
                    On a pris en pleine face la médiocrité de toutes nos facultés de médecine, et de la corruption profonde de tout l’appareil décisionnaire dans le domaine médical. Rien de surprenant.
                    Le problème, c’est que l’occident va devoir subir une crise économique sans précédent, que beaucoup de choses que l’on connaît maintenant vont se dégrader au point de ne plus fonctionner, mais qu’on n’a pas de jeune génération formée pour prendre le relai.
                    Ou plutôt, si je veux rester optimiste, que cette nouvelle élite ne viendra pas de ces milieux académiques.

                    1. Higgins

                      Déjà, pour des concours difficiles et prestigieux, il est constaté une baisse de niveau des candidats. Le problème est que ceux qui sont reçus sont les cadres de demain. On peut être inquiet

                    2. MCA

                      @Major

                      « Déjà, pour des concours difficiles et prestigieux, il est constaté une baisse de niveau des candidats. »

                      Preuve en est d’après les dires d’ Alexandre Langlois et Noam Anouar; pour devenir policier 4/20 au concours d’accès serait suffisant.

                      https:/ /www.youtube.com/watch?v=zPneHz0MuKQ&t=5s

                      Franchement, je n’arrive toujours pas à y croire.

                    3. Higgins

                      Je ne pensais pas au concours pour devenir gardien de la paix. mais à d’autres d’un niveau nettement plus relevé. Le pb reste cependant identique.

                    4. MCA

                      @Pierre,

                      Il faut aussi se dire que les asiatiques ont pris le relais, c’est triste pour nous mais ainsi va la destinée des civilisations.

                      Je pense que le pire à vivre est d’en être conscient et de ne rien pouvoir faire.

                      Ca devient le règne du chacun pour soi en se refermant sur le niveau familial pour ceux que le peuvent et le veulent, d’où l’attaque en règle d’icelle par les tenants du pouvoir.

                      Voilà l’horizon indépassable que nos « élites » ont concocté pour nous :

                      https:/ /www.syti.net/Manipulations.html

                      Une note d’espoir cependant, s’il est une leçon qu’on peut tirer de l’expérience « talibans », c’est qu’une guerre peut se gagner même avec des moyens limités.

                      Endormis dans notre confort en aurons nous la volonté et la force de caractère?

                      C’est là toute la question et je suis pessimiste quant à la réponse.

    5. douar

      Une petite lueur?

      lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/vaccins-le-doute-est-il-encore-permis-1343177

      « Rien n’est plus dangereux qu’une idée, quand on n’a qu’une idée »
      Alain

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ou encore :

        https:/ /www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/passe-sanitaire-le-gouvernement-desserre-letau-sur-les-centres-commerciaux-1343524

        Première reculade officielle.

        Par ailleurs, je suis surpris de constater que l’ambiance n’est plus à la panique mais à l’envie de passer à autre chose. Et le pass sanitaire est un rappel quotidien que la situation n’est pas normale, même pour ceux qui en dispose. L’état d’esprit que je perçois n’est pas en accord avec la logique de dramatisation de la propagande officielle, même en région parisienne.

        1. Theo31

          Le pass légalise le viol au propre comme au figuré.

          Pourquoi le tri sélectif qui n’est pas acceptable à l’entrée d’une boîte de nuit devrait-il l’être dans un hôpital ou un centre commercial ?

        2. Aristarkke

          Au moment où une campagne électorale de grande ampleur s’annonce, ce serait dommage que de généreux apôtres du capitalisme de connivence soient gênés pour assurer les dons aux bonnes oeuvres…
          Pensez donc !
          Contre la bêêêteuh immmmmondeuh !!!

          1. Theo31

            – 40 % de fréquentation dans les magasins, ça fait combien de milliards de TVA en moins et de futurs chômeurs en plus ?

            Allo Bruno le génie de la règle de trois ?

            1. MCA

              Moi ce qui m’émerveille, c’est de constater que 40% de la fréquentation des magasins ne sert à rien car grâce aux effets du Pass Micron on sait à présent qu’on peut s’en passer.

              1. Pierre 82

                C’est pas faux: beaucoup commencent à comprendre qu’on peut vivre aussi bien sans consommer comme des fous. Enfin, surtout dans la catégorie non-vax, la future élite sans doute.

                1. Grosminet

                  Attention cependant, fréquentation et CA ne sont pas la même chose. Une baisse de la fréquentation si importante montre surtout, à mon avis, qu’il y a beaucoup de gens qui vont dans les magasins juste pour s’y promener

  5. hub

    Merci H pour ce son de cloche très documenté. Une question pour moi demeure pendante. Si effectivement la gestion française est une catastrophe (à moins qu’il y ait non pas de l’incompétence mais quelque projet autre), comment se fait-il qu’un nombre important de pays affiche des résultats comparables ? « Résultats » évidemment tronqués, fabriqués, revus et corrigés, mais enfin ? On nous a bien parlé d’une épidémie mondiale, de l’Italie, de l’Espagne et tutti quanti…. Ou n’est ce qu’un « ressenti » européen ?L’explication me manque.

    1. durru

      Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on doit pas s’étonner d’avoir des résultats similaires pour des systèmes de santé pareillement collectivisés. Ce à quoi il faut ajouter le mimétisme et la médiocrité.
      Les exceptions doivent être les endroits qui ne cochent pas toutes les cases…

    2. Calvin

      Bah l’épidémie est une chose, bien réelle, mais la manière d’y réagir autre chose.
      La plupart des pays ont voulu sur-réagir, montrer qu’ils avaient la maîtrise puis paniquer et confiner.
      C’est alors que chaque pays, chaque culture dirons nous, montre comment il va se comporter face à ces actions.
      La France a juste montré l’état délabré de ses hôpitaux, et l’incompétence de son État.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Dans les pays aux moyens plus limités et où l’emprise de l’état est moindre (Inde, Afrique), cela semble mieux se passer. Comme si, dans ces pays, les dirigeants savaient qu’ils n’étaient pas tout puissants et qu’ils étaient obligés de réfléchir.
        L’argent gratuit et illimité ainsi que la capacité de l’état d’aller enquiquiner tout le monde semble être particulièrement préjudiciable.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            L’argent, on trouve toujours que son voisin en a trop et soi-même pas assez. Pour l’intelligence, c’est le contraire…

    3. Question intéressante qui sera abordée dans un prochain billet, et qui montre que c’est bien plus la gestion politique de la crise qui influe sur les résultats, que la stricte gestion médicale/sanitaire. Il y a des écarts européens et mondiaux qui ne s’expliquent que par le dogmatisme des politiciens.

        1. Louchp

          Non pas vraiment:
          https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440
          On pourrait plutôt constater une accélération de la mortalité sur les 2 derniers quinquennats, tout à fait compréhensible !!!
          Plus sérieusement et sans faire de savants calculs, on voit une croissance d’environ 5000 décès/an sur les 10 dernières années. En l’imputant sur 2020 cela baisserait encore un peu plus l’écart avec 2019.

            1. Louchp

              Oui, je suppose que vous faites allusion de la probabilité de décès naturelle de la population appliquée à l’annéeconcernée ?

              Un peu compliqué à faire et j’avoue avoir la flemme pour le coup.
              Le résultat ne pourrait être qu’intéressant si l’on considère que :
              – Le pic de naissances qui a débuté post guerre approche de l’espérance de vie : début vers 2025 pour les hommes, 2031 pour les femmes
              – la probabilité de décès augmente à l’approche de l’espérance de vie et augmente encore au-dela de celle-ci

              On n’est qu’au début de l’accélération de la mortalité naturelle.

              Au final, la supercherie au nombre de covimorts est tellement énorme qu’il n’est même pas nécessaire d’aller dans les détails pour en démontrer l’ampleur. C’est désespérant.

              France info ce matin : « On ne sortira pas de la pandémie tant que le Monde entier ne sera pas vacciné » Ah ? OK allons-y applaudissons !

            1. Pythagore

              Voir l’analyse de Pierre (Décoder l’éco) fort intéressante au sujet de la mortalité en 2020.
              https: //www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/lesperance-de-vie-de-2020-est-exactement-la-meme-que-celle-de-2015

          1. Deres

            Il y a des courbes récentes de la mortalité par jour depuis 2018 dans cet article.

            https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/05/coronavirus-age-mortalite-departements-pays-suivez-l-evolution-de-l-epidemie-en-cartes-et-graphiques_6038751_4355770.html

            On voit quand même des pics notables en mars et novembre 2020. Le début d’année 2021 n’était pas terrible non plus, le pic de novembre 2020 étant peu haut mais très plat dans la descente.

            Effectivement, je me souviens d’article essayant de faire des estimations de la surmortalité en tenant compte du vieillissement. Ils obtenait des chiffres comme 24 000 je crois, mais c’était il y a pas mal de temps. C’est donc non négligeable mais pas apocalyptique. On est quand même bien au-dessus de la canicule de 2003 qui avait un pic très peu large mais très haut (15 à 20 000 morts).

      1. Appianglorius

        L’année 2020 a vu la sixième plus faible mortalité de tous les temps en prenant en compte l’augmentation de la population et le vieillissement.

        Voir les vidéos de la chaîne « décoder l’éco » à ce sujet (un peu long mais bien fait et avec les références des chiffres utilisés)

        https://odysee.com/@decoderleco
        https://www.youtube.com/channel/UCX6iYvJWGOQfGsFo2KSSm-w

        La chaîne a aussi plein de considérations sur l’effet douteux des confinements qui rejoignent les constatation de h16.

  6. Duff

    Au risque de déclencher l’ire de personnels de santé dans mon entourage, quand on les applaudissait l’année dernière, je commençais à dire qu’ils étaient loin d’être des héros. Mal managés, moyens alloués n’importe comment et infections nosocomiales (dont COVID-19, 1/3 des cas graves au RU, je doute qu’en France et ses clusters dans les EPHAD on ait fait mieux).

    Voir ces bureaucrates parachutés à la têtes des hôpitaux publiques, l’APHP en tête, demander le durcissement des confinements me semblait non seulement scandaleux mais surtout d’une grave indécence.

    On relève partout en France la même chose : quand la bureaucratie socialisante prend le contrôle, tout s’effondre y compris les soins administrés par des gens plus compétents et travailleurs que des fonctionnaires territoriaux.

      1. Non ça c’est correct : on n’a effectivement eu que très peu de professionnels de santés touchés (et c’est logique). Pour les EHPAD, les chiffres sont assez parlant et c’est très mauvais.

    1. Deres

      Oui, il faut distinguer le personnel de santé et son management.

      D’ailleurs pendant les guerres, on distribue quelques médailles aux trouffions les plus méritants qui se font étriper en première ligne, mais les généraux ont eux des malles complètes de décorations.

  7. pabizou

    Le pompon a été la réaction de l’ARS de Quimper qui a obligé un centre de vaccination à enlever les quelques éléments permettant un consentement presque éclairé affichés par les soignants . Motif invoqué? La connaissance des effets secondaires fait partir les volontaires à la picouse après lecture . On marche sur la tête dans ce pays, gare au mal de crâne à venir …

    1. Manzoni

      Je confirme en effet qu’après la 1ère injection, le document reçu de l’assurance maladie mentionne noir sur blanc « Le patient (…) a accepté d’entrer dans le processus de vaccination après avoir reçu toutes les informations nécessaires à son choix éclairé ». Pourtant, pas un mot de mon médecin sur les risques encourus, et surtout, pas un mot quant au fait que j’étais censé donné mon « consentement éclairé ».
      Mais ça fait longtemps que les méthodes dignes de la mafia de nos gouvernements successifs ne me surprennent plus.

  8. mandatair

    Merci des analyses.
    Des chiffres quant à l’éventuelle augmentation du nombre de places en soins intensifs annoncés à grand renfort de Merdiacratie pendant et après le premier Kon.finment?
    Par avance merci…

      1. Ultima Ratio

        Est-ce que Monseigneur pourrait nous communiquer les chiffres qu’il a en sa possession qui montreraient une diminution ?
        Je suis curieux.

  9. Pythagore

    Merci aux auteurs pour ce travail.
    Un petite question/ sur le dernier graphique. Peut-on vraiment comparer privé/publique si le privé ne recoit pas d’urgences ? Les publiques et les actes médicaux sont-ils vraiment comparables ?

    1. durru

      Si, il y a bien de cliniques avec un service d’urgences. Ce n’est pas le même rapport, ça c’est vrai.
      D’un autre côté, nombre de soins palliatifs se passent aussi en clinique, les vieux et leurs familles préfèrent une approche plus humaine, plus attentive.
      Probablement il y a une tendance inévitable pour avoir plus de cas graves à l’hôpital public, mais la proportion n’est pas évidente. Il serait intéressant de voir l’évolution du rapport sur le temps plus long.

  10. pabizou

    Sur le covid on ne peut pas, le privé a été écarté dès le début, on a préféré faire de l’esbroufe avec des transports en hélico vers l’Allemagne, les images étaient meilleures .

    1. durru

      Cela a été très variable, je l’ai déjà dit. Il y a eu des régions où la collaboration public-privé a fonctionné très correctement. Ça tient souvent à peu de choses…

    2. Deres

      Surtout avec les transports en TGV et les hôpitaux de campagne … Les malades étant le « chiffre d’affaire » des hôpitaux et des agences de santé, ceux ci ne veulent ne fait pas les partager réellement. Ils préfèrent la saturation de leurs moyens pour réclamer plus de finances. Donc l’accumulation des contraintes a empêché tout transport significatif de patients. Et les militaires avaient des lits vides dans leurs tentes montées en urgence. Mais il y avait quelques exemples pour faire plaisir aux politiques et avoir quelques images pour les médias.

  11. Louchp

    Hors sujet et pathétique.
    Marché du Sénat du 03/09/21:
    Objet : « Accord cadre Dimension parlementaire de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne 2022 »

    On se dit que ça va envoyer du lourd, effectivement on n’est pas déçu …

    Lot nº : 1
    Intitulé : Prestations de pause-café

    Au moins les priorités sont claires …

        1. Vodkaman

          Pas de quoi s’énerver. C’est pour 6 mois, donc 100 K€/an.
          Si on divise par 365 jour, cela donne environ 275 €/jour.

          à supposer que l’ensemble des sénateurs siègent 365 jours/ an et soient tous présents, c’est 1 €/jour /sénateur…

          Bon, avec le foisonnement, cela permet de tenir pour les sessions nocturnes.

          Ok, Si la mer bouillait, les poissons cuiraient…

  12. Higgins

    Reçu ce matin, pour détendre :

    « Vision du futur L’hiver 2026 avec les écolos au pouvoir ….. Fiction ???? ou REALITE……????

    Les premières semaines du mois de février 2026 étaient aussi froides que celles de 2021, mais la comparaison s’arrêtait là car en 2026 les appartements étaient glaciaux. La température moyenne descendait à 12°C en les calfeutrant, après les quelques heures de chauffage autorisées. Les tenues d’intérieur ressemblaient à celles du dix-huitième siècle. Les Français retrouvaient mitaines, bonnets et manteaux matelassés pour lire ou regarder leur ordinateur, jusqu’à ce qu’il s’éteigne, faute de capacité suffisante de la batterie.

    La France avait élu en 2022 un président écologiste. Son programme de sortie du nucléaire était, quatre ans plus tard, en 2026 donc, bien avancé : la moitié des centrales avaient été fermées, la France avançait vers la sortie définitive en 2030, un des premiers engagements électoraux du candidat. Comme, cet hiver-là aussi, les panneaux solaires étaient couverts de neige, ils ne fonctionnaient plus le jour ; de surcroît, comme cela arrive en hiver, après les chutes de neige une haute pression était venue de Sibérie et couvrait l’Europe de l’ouest.

    Les éoliennes qui, en grand nombre, marquaient la campagne et les côtes françaises restaient obstinément immobiles, faute de vent.

    Le métro ne marchait qu’aux heures de pointe quand on lui octroyait de manière préférentielle le courant des centrales nucléaires encore en état de marche et que nos voisins acceptaient de vendre à grand prix leur électricité.

    A l’instar de 2021, dans la ville d’Amiens, les bus électriques généralisés dans toutes les villes de France depuis 2024, tombaient en panne. En effet, leur chauffage qui fonctionne avec un système de pompe à chaleur, n’arrivait pas à monter en puissance du fait du froid. Non seulement la température dans les bus ne dépassait pas les 10°C, mais le système de freinage, qui fonctionne avec des bouteilles d’air, donnait des signes de défaillance. Les musées et les théâtres étaient désertés par les visiteurs et les comédiens rebutés par le froid polaire qui y régnait.

    Au nom de la déforestation, Noël tristement sans sapin, fut aussi sans bûche autres que pâtissières, comme le reste de l’année. Il était désormais interdit de rejeter le gaz carbonique séquestré dans son bois. Les brigades écocides de la police nationale pourchassaient les délinquants. Le délit établi, promptement jugé, les coupables devaient se racheter en accomplissant des peines de travaux forcés dans les fermes écoresponsables du Larzac et de la Creuse. Pour les déviants qui gagnaient l’équivalent de plus 4000 euros par mois de 2021 (les riches), la peine se trouvait aggravée.

    « L’équivalent » donc, parce que la France, contrainte de sortir de l’Euro depuis 2024, frappait de nouveau sa monnaie et était revenue au Franc. Les partenaires de la France avaient épuisé leur capital de confiance lorsque le débat avait porté sur le non remboursement de la dette, in extremis reporté à plus tard. Non seulement la dette accumulée par la pandémie de la COVID avait continué à se creuser jusqu’en 2023 mais, comme l’avait suggéré la conférence citoyenne sur le climat de 2020, la durée du travail avait été fixée à 28 heures. De surcroît, reprenant les propositions de Yannick Jadot qui dataient de la campagne présidentielle de 2017, l’âge de la retraite, pour un nombre significatif de travailleurs, descendait à 55 ans et, pour faire bonne mesure, un revenu universel était versé à chaque Français le jour de sa naissance. En conséquence, étant tenue d’emprunter chaque mois à des taux beaucoup plus élevés que ses voisins européens, la charge de la dette était devenue de loin le premier poste des dépenses budgétaires et engloutissait la totalité de l’impôt sur le revenu.

    Certes, depuis 2024, le nombre de naissances était tombé en chute libre, neuf mois après que le Parlement français, à l’instar de la Chine des décennies plus tôt, avait voté une loi « enfant unique » pour limiter les rejets de gaz à effet de serre qu’accompagne le passage sur Terre de tout être humain. Non seulement, toutes les aides sociales cessaient alors d’être versées à la naissance du deuxième enfant, mais les parents devaient payer une très lourde taxe et ne pouvaient plus inscrire leurs enfants dans les écoles publiques. Il faut dire que, de leur côté, les parents faisaient très attention car le chômage s’étant fortement accru, les allocations étaient réduites à la portion congrue et la vie devenait chère.

    Du fait du bannissement du moteur diesel, les grandes entreprises françaises de l’automobile avaient déplacé leur production en Afrique du nord et dans les pays de l’Europe de l’est. Il en fut de même d’Airbus, touché par la crise et particulièrement pénalisé en France. En effet, dès 2021, le Gouvernement avait interdit les liaisons aériennes intérieures entre deux villes quand elles étaient accessibles par train en moins de cinq heures. Comme la 5 G était également interdite en France, tous les chercheurs, tous les créateurs, tous les bureaux d’étude avaient déménagé. Non seulement l’emploi était rare, mais le coût de la vie avait fortement augmenté. L’inflation depuis la sortie de l’euro était à plus de deux chiffres.

    L’alimentation devenait inabordable car la France avait décidé d’interdire l’importation de tous les OGM, dont le soja.

    Or, les volailles, les porcs et certains bovins requièrent pour leur alimentation un apport de protéines végétales.

    Certes, il existe des alternatives agronomiques cultivables sous notre climat (pois, fèverole, lupin, colza, tournesol, lin …), mais à l’instar des betteraves en 2020, le rendement de toutes les cultures avait baissé de plus de 40% du fait de l’interdiction par le Gouvernement des « pesticides », autrement dit : les produits phytosanitaires.

    Il devenait alors difficile pour les cantines de respecter un vieil engagement des écologistes à savoir de s’approvisionner exclusivement chez les producteurs de « l’agriculture paysanne et écologique », tant leurs produits étaient onéreux. Le kilo de leur poulet ainsi produit était en effet quatre fois plus onéreux que celui que l’on pouvait importer de Pologne.

    Au demeurant, les menus végétariens devenaient la règle, mais les familles et les enfants, comme au temps de Henri IV, demandaient du poulet au moins une fois par semaine.

    Toujours du fait de l’interdiction des OGM, le coût des importations de coton (à 80% OGM) avait augmenté. La laine n’avait pas non plus une bonne presse, car l’on considérait que la tonte des moutons était une violence faite à ces pauvres bêtes couvertes d’une chaude toison. Une taxe « laine » avait été votée. Le marché noir se développait, comme d’ailleurs celui des tissus synthétiques fabriqués avec des dérivés du pétrole. Sur le dark web, on trouvait des patrons pour les tricoteuses anonymes qui se retrouvaient en secret après avoir laissé leur portable à la maison.

    Le zéro pesticide avait aussi fait la joie des poux. Ils n’épargnaient plus les adultes. Les hommes se rasaient, les femmes les plus coquettes tentaient, sans succès, des décoctions à base de plantes et sur Internet on trouvait des « tutoriels » dont le fameux : « Comment mieux s’épouiller que les babouins ». La protection des insectes avaient également permis l’expansion du moustique tigre et, avec lui, la diffusion du chikungunya, remonté à l’ouest et au nord des Alpes-Maritimes où il était jusqu’en 2020 cantonné.

    Bien que l’on fût en hiver, beaucoup gardaient encore sur leur peau des traces de piqures infectées, à force d’avoir été grattées.

    Le Tour de France, banni de Lyon par son maire en 2020, avait vu cette interdiction s’étendre à la France. Il s’appelait désormais le « tour d’Allemagne », l’Espagne et l’Italie ayant déjà le leur. Il se déroulait toujours au cours du mois de juillet.

    La Marseillaise, trop belliqueuse, avait été remplacée par un poème de Greta Grunberg avec pour fond sonore, une bande reproduisant des cris de dauphins et des champs d’oiseaux.

    Mais heureusement, comme l’avais promis Yannick Jadot durant sa campagne de 2017, le cannabis était autorisé. Toutes ces difficultés se noyaient donc dans un brouillard psychédélique qui permettait d’attendre le printemps.

    1. Aristarkke

      Je me demande si son auteur n’est pas un peu trop optimiste en n’osant pas nous annoncer les véritables effets attendus de pareilles mesures…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Excellent éclairage géopolitique.
      Même si je trouve que C Gave a tendance à être trop enthousiaste, à mon sens, vis à vis de la Chine et à oublier la férocité de ce régime tout à la fois chinois (donc xénophobe et cruel) et communiste (donc totalitaire et corrompu).

      1. P&C

        Ta description retarde : on dirait la description de l’empire du milieu sous sous Qin Shin Huandji… il y a plus de deux milles ans.

        Oserais tu dire que les fondamentaux anthropologiques de la Chine ont si peu changé aux cours des millénaires que le PCC n’est que la version 2.0 de l’empire du fils du ciel ?

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Il y a un peu de ça.
          La reprise en main de l’internet en Chine rappele l’état d’esprit qui a prévalu à la construction du canal impérial. Le sort réservé aux minorités chrétiennes, musulmanes ou aux démocrates de HK est dans la continuité de ce que la Chine a trop souvent fait.
          Les permanences sont très fortes en Chine. Cela les rend particulièrement résilients, mais c’est en contrepartie un facteur de blocage très important.

          1. Pierre 82

            C’est d’ailleurs en raison de ces permanences dans la culture chinoise que je pense qu’ils n’ont pas vraiment d’ambition impériale mondiale ou universelle hors de leur terrain historique.
            Mais cela implique des vasseaux (Vietnam, Corée, Japon, Mongolie…) et que leurs voisins acceptent leur prédominance locale (Russie, Inde, Asie du sud-est). Et que le reste du monde reste en dehors de leur zone d’influence.

  13. Dr Slump

    Ridicule. Mr Véran l’a dit à la télé devant le grand inquisiteur cathodique, Mr Cohaine : l’action de l’état est un succès, la vaccination une réussite qui a permis le recul de l’épidémie, sans eux la France serait perdue, et en plus l’économie repart, alors que demande le peuple ? Que ce soit clair, les manifestants anti-pass ne sont que des extrémistes! Mais bon, il ne faut jamais dire jamais, et il n’est pas impossible qu’on soit obligé de vous reconfiner… même que ce matin, je me suis beurré la bite pour bien vous la mettre jusqu’à la garde. Rompez !
    Amen ! Euh pardon: Awoke !

    Moi j’observe et j’attends le naufrage, le seul problème est que je suis embarqué dans le même paquebot. Je crois que je vais acheter du gasoil, des clopes, et de la bière en tonneau. Avec ça si j’arrive pas à monter mon petit commerce clando, ça me fera de quoi passer agréablement le temps. No future! Anarchy in France !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      bah, si, pour qu’ils arrêtent leur c*nneries, il suffit de les laisser débiter leurs calembredaines sans les insulter, c’est pas trop cher payé.

      1. Dr Slump

        En effet, je suis adepte de la ligne taoïste-tendance ivrogne errant: laisser faire la nature, intervenir le moins possible et le plus modérément possible, en harmonie avec le rythme des vendanges ^^

  14. C2A

    «Cette méthode est aussi appelée «problème-réaction-solution». On crée d’abord un problème, une «situation» prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter». Noam CHOMSKY
    Plus c’est gros plus ça passe, plus le bon peuple bataille pour savoir si oui ou non le « vaccin » est utile, efficace, bien toléré, effets secondaires, renouvelable, immunisant, dangereux, dose, études, statistiques, contaminations….plus la lune grossit au bout du doigt….
    Depuis 18 mois je m’demande si finalement toutes ces mesures c’est seulement pour notre santé, voire notre liberté ?!!
    https://www.les-crises.fr/covid-19-la-pandemie-a-accelere-la-mainmise-des-multinationales-sur-l-economie/

        1. Yanka

          Covidément à donf et à fond les manettes ! Tous les jours pendant 20 jours, un article kilométrique contre Raoult ! Chomsky communiste serait considéré en France comme une extrémiste de droite.

          1. Pierre 82

            Vous avez de la patience. Il y avait déjà longtemps que je ne visitais plus son site, à l’époque.
            Son réchauffisme pathologique m’avait déjà fait fuir depuis pas mal d’années. Par contre, j’y avais jeté un coup d’œil rapide, juste par curiosité, des fois qu’il serait devenu moins con. J’ai pas été déçu.
            Il était très bon au début, quand il fustigeait la fuite en avant des politiques des banques centrales (avec Delamarche ou Béchade, notamment) et a été exemplaire dans la crise de Crimée. Depuis, je ne sais pas ce qu’il lui a pris.

            1. C2A

              En un mot il serait devenu l’idiot utile de service…Ah, manipulation quand tu nous tiens !

              Espérons que notre hôte ne censurera pas ce site et cet auteur en l’affublant d’une étiquette assassine du style « en même temps ». Celui-ci ayant le mérite de traiter d’une maladie très en vogue aujourd’hui, dont certains ont le remède….durée du protocole 9 mois, un rappel n’est pas exclu ;))

              https://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-certaines-personnes-soutiennent-elles-la-tyrannie-alors-que-dautres-la-defient

      1. C2A

        Oh moi et les étiquettes…à la longue ça colle de moins en moins bien

        Tout n’est il pas qu’idéologie dans ce bas monde de sapiens ?

        Celle qui nous berce actuellement n’est pas belle à voir et la lutte contre ou pour, c’est selon, ne déroge pas à la règle du finance pour soi et disette pour les autres, vieille comme le monde !

        Bien malin celui qui établira la prochaine…..

        Heu mais j’y pense faudrait peut être se bouger le c… parce que toussa toussa. Ici on rencontre de bien belles plumes mais bientôt ça va piquouzer à tout va, alors on fait « Quoi »? ?

      2. Pierre 82

        Evidemment, patron, si vous attaquez aussi frontalement chaque nouveau commentateur sur ce blog, il ne faut pas se plaindre qu’on est que 19.

        1. C2A

          L’patron on sent qu’il a les abeilles la pause estivale, sous masque, lui a embrumée les esprits. Bon ça semble reparti un peu dans les chiffres mais ça ou peigner la giraffe…;)

          Bon d’accord je m’immisce, je fais des références foireuses, dont BERRUYER qui a viré casaques depuis des lustres (ah le buzz ça fait tourner les têtes !) mais l’article qu’il traduit ajoute du piment à l’imbroglio masquo-vaccino-journalo-politico-scientifico, dantesque !

          Non mého, maintenant je m’incruste ;))

  15. Yanka

    Tant qu’on est dans les absurdités sanitaires… Le Figaro annonce la mort de l’ancien international de foot Jean-Pierre Adams, qui formait dans les années 70 avec Marius Trésor la « Garde Noire » en défense des Bleus. Même moi, Belge, je me souviens de ce temps. Il est mort, alors qu’il était plongé dans le coma depuis… 1982 ! Une erreur d’anesthésie suite à une banale opération du genou. Presque 40 années dans le coma, une « chance » que n’a pas eu Vincent Lambert, pas même débranché mais privé du boire et du manger !

  16. Student of Liberty

    « la cohorte de médecins qui, de plateaux télés en comités scientifiques bidons, se sont acoquinés avec les pires pendards politiciens ont perdu, avec eux, la crédibilité et la confiance qu’un sain détachement des basses manœuvres politiciennes leur aurait permis de conserver. »

    Cela rejoint ce qu’écrivait (en anglais) El Gato Malo la semaine dernière: « when you inject politics into medicine, faith in politics does not increase. instead, faith in medicine drops to the level of faith in politicians. »

    https://boriquagato.substack.com/p/politicizing-medicine/comments

  17. durru

    HS, mais notre Sam doit travailler dans l’ombre 😀
    Un article avec lequel il serait d’accord (s’il n’est pas à l’origine), sur l’énorme valeur ajoutée pour la France et les Français par l’existence des sociétés concessionnaires d’autoroutes, est apparu aujourd’hui sur CP.
    Oui, parce que, voyez vous, les péages que ces sociétés encaissent, ça sort des culs des licornes, et il n’y a aucune entente entre ces sociétés et l’Etat, et l’Etat ne finance pas (toujours avec de l’argent produit par les licornes) l’entretien même de ces autoroutes (à coups de milliards, hein). C’est le modèle ultime du capitalisme de marché libre et non faussé.

    1. Deres

      Le problème c’est que les concessions autoroutières n’en ont que le nom. En effet, le concessionnaire est fixe. Il y a certes des négociation avec l’Etat, mais en l’absence de concurrence, c’est plus une entente qu’une négociation. Au lieu de prolonger bêtement les concessions, il faudrait les remettre en jeu auprès de plusieurs sociétés.

      1. durru

        En Italie, il y a également des concessionnaires, et des tarifs au km. Sauf que les concessionnaires changent sans cesse pour les mêmes sections d’autoroute et il n’y a pas non plus de quasi-monopole (Vinci et 2-3 autres pour toute la France).
        L’article parle de l’évolution en terme de km depuis le début, en oubliant que le gros de l’infrastructure a été construit par l’Etat, *avant* les concessions.
        Et évite de faire des comparaisons sur le passé récent avec d’autres pays. La Hongrie par exemple, ils avaient une autoroute ou deux il y a vingt ans, maintenant ils en ont partout. Sans concessionnaires (c’est comme en Autriche ou en Suisse, des vignettes sur des durées fixes).

        1. Aristarkke

          Il me semblait que les vignettes suisses n’étaient demandées qu’aux étrangers, au motif de ne pas *profiter indûment* d’autoroutes payées par ‘d’autres? Ce ne serait pas ou plus comme cela ???

    2. René-Pierre Alié

      Mon commentaire :
      Un article à la gloire des concessions autoroutières, exemple-type du capitalisme de connivence, n’est pas sans surprendre quelque peu sur « Contrepoints ».
      Estelle Martin, spécialistes des partenariats public-privé ?
      Bon sang ! mais c’est bien sûr !

      1. Dr Slump

        Ce n’est qu’une impression, mais j’ai l’impression que depuis le changement de rédaction de Ctpts, la ligne libérale d’origine a progressivement dévié vers une ligne plus consensuelle, avec des bouts de libéralisme dedans.

        1. Pierre 82

          Parfois même carrément des chantres du capitalisme de connivence. Heureusement que restent de bon auteurs: par exemple JB Noe aujourd’hui, ainsi qu’un autre dont je tairai le nom par pudeur)
          Ceci dit, il me semble qu’on y trouve parfois du portnawak. De plus en plus souvent, hélas…

    3. Lorelei

      En Espagne, toutes les autoroutes sont gratuites depuis le 1er Septembre. D’après ce qui m’a été dit, les sociétés concessionnaires n’en avaient jamais assez et réclamaient des indemnités et des compensations pour l’entretien, la construction d’infrastructures etc. L’Etat en a eu marre et a mis fin aux concessions: quitte à payer, autant être responsable de ce qui est fait.
      Bon, maintenant, Il veut mettre une vignette ou taxer les poids lourds

      1. René-Pierre Alié

        Depuis le 1er septembre… Hum.
        Entre Vitoria et la frontière, j’ai dû rêver, quand j’ai sorti ma CB…
        À moins que le pays basque espagnol ne fasse pas partie de l’Espagne.
        Cela dit, les autoroutes espagnoles, pour l’essentiel, sont gratuites, mais depuis longtemps.
        En France, on raque; mais en revanche, on a droit à des panneaux lumineux avec des conseils qui ne le sont pas moins, genre « le vaccin, c’est la liberté ! »

        1. Lorelei

          J’avais entendu que la dernière région à faire payer était la Catalogne au 1er septembre. Ce doit être une erreur d’information. Il y a 4 ans, j’ai encore payé en roulant dans la région de Valencia, mais plus cet été.
          On dira que les autoroutes deviennent gratuites petit à petit.

          1. durru

            En juin de cette année, j’ai payé en Catalogne, mais plus rien par la suite jusqu’à Madrid. Et j’avais payé au Pays Basque il y a environ trois ans. Ils font payer à la frontière, car les Français sont riches 😀

        2. Yanka

          « Dans le Macron, tout est bon ! »
          « En cas d’accident, pensez au Dr Véran ! »
          « Avec Bruno Le Maire, je roule les jours impairs (et mon QI croît) ! »
          « S’il y a Schiappa, y a p’us de verglas ! »

  18. Pierre 82

    HS
    J’ai été ce samedi à la manif anti-pass dans ma province. On était à tout casser 200 ou 300 (mais je continue à faire acte de présence, par principe).
    Je suis tombé sur un instit (c’était écrit sur la panneau qu’il trimbalait). Il refusait de se faire vacciner, ce qui est son droit. A un moment,je lui ai demandé s’il avait également participé au bâillonnement généralisé de ses élèves et si ça ne l’avait pas gêné de maltraiter des enfants. Sa réponse valait son pesant de cacahuètes: « c’étaient les ordres, on est fonctionnaire, on doit obéir. » Réponse qui m’a furieusement donné envie de lui boxer le nez.
    Je connais quelques instits qui ont laissé les gamins tranquilles pendant les cours, et qui ont tout fait pour appliquer cet ordre avec le plus de laxisme possible. Ce gars-là, je lui ai posé la question: même pas. « Les ordres sont les ordres ». Quand je lui a demandé si ça ne l’avait pas gêné: « non, non, mais vous savez, j’ai besoin de travailler pour faire vivre ma famille. » Mon insistance n’avait même pas l’air de l’émouvoir. S’il se rebellait maintenant, c’est parce qu’il craignait qu’on lui demande, à lui, de se faire vacciner, alors qu’il avait lu que ça pourrait être dangereux pour sa petite santé de lâche.
    J’avais pas envie de polémiquer avec un con, ni de créer de scandale, alors je suis reparti dépité. Marre de discuter avec des cons. Qu’ils crèvent. Pas envie de me battre pour des crevures pareilles.

        1. René-Pierre Alié

          Lui demander s’il connaissait l’expérience de Milgram…
          Ou s’il avait entendu parler d’un certain Eichmann, fonctionnaire.

    1. MissKat

      A gerber en effet…
      Les enseignants ont masqué les elèves pour se protéger eux mêmes.
      quelles enflures
      Quel pourcentage cacherait et enseigneraient des enfants juifs?
      C’est un gouffre de bassesse

      Plus de masques ds les ecoles en PL : nocif pour les enfants

  19. Aristarkke

    Au total, la proportion de patients arrivant vivants à l’hôpital a dramatiquement changé, ainsi que la proportion de patients survivants sortant de l’hôpital/i>
    Autrement dit, la logique de ces confinements pour éviter les morts du Covid, a abouti à ce qu’il y a eu davantage de morts d’autres causes, notamment de problèmes cardiaques devenus létaux par retard dans la prise en charge, traitement, etc…
    Résultats des plus brillants…

    1. Aristarkke

      Chère Mélusine, peux-tu ajouter la balise manquante pour limiter les caractères en italiques à la portion de texte citée. Merci d’avance!

        1. Yanka

          La balise de fermeture est incomplète : manque le « <". On ouvre, puis on ferme avec en plus le "/", donc, sans aucun espace : blabla. idem pour le « g » du gras ou le « s » du soulignement.

            1. Yanka

              Non, le « b », comme « bold ». Il y a eu emmêlage de pinceaux, et comme on ne peut pas éditer… De même, mon exemple de balises avec des espaces, eh bien il se rit de espaces, puisque mon « blabla » est en italiques, ce que je voulais éviter. Pas de fonctions pour le code : nous sommes sur un blog, pas un forum…

              1. Pheldge

                sauf qu’ici, ça ne marche pas la balise « b », c’est une des spécificités du site, j’ai appris à mes débuts qu’il fallait mettre « strong » … 😉

                1. Yanka

                  Je n’ai plus fait de HTML depuis 2007/2008… Certaines normes et balises ont changé, pour l’italique aussi, je crois, même si le « i » marche toujours sur Internet.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Il faudrait faire un récapitulatif de toutes les décisions débiles aux conséquences funestes qui ont été prises depuis le début de la crise dite du covid. L’exhaustivité sera difficile à atteindre, vu l’ampleur de la tâche, mais ce sera peut-être utile en contrepoint des louanges de la presse pour la réélection du poudré. (notamment sur Bien Flagorner Macron TV)

      1. Mildred

        Quand vous en serez à votre récapitulatif j’espère que je serai au courant pour vous parler des décisions non pas débiles, mais CRIMINELLES, de l’ARS de Bretagne qui a condamné ma fille de 50 ans à MORT en moins de 3 mois, sans diagnostic et donc sans traitement spécifique, sans lui laisser la moindre chance.

        1. Roanna

          Cela mérite d’être plus amplement décrit et partagé.
          Il faudra bien qu’à un moment des sanctions soient prononcées.
          Mes condoléances.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Mes condoléances.

          Il semble que de nombreuses plaintes affluent vers les tribunaux. Ca ne la ramènera pas à la vie, mais cela donne une chance à la justice.

    1. Pythagore

      Qd la municipalité de Halle/Saale (près de Leipzig, tiens j’en connais un qui voulais y aller 😉 ) donnait encore les chiffres (jusqu’en Avril 2021), c’était environ 2/3 de morts avec le covid, et 1/3 de morts du covid (sur env 300 cas).

  20. Grosminet

     » et que dans nombre de cas les massages cardiaques n’étaient pas faits par peur de contamination ou sur consigne des hôpitaux  » sérieusement, votre patronnalitude, de tels choses se sont vraiment passés ? Concrètement des gens en ont laissés d’autres crever sous leurs yeux, par peur de choper le covid ou parce qu’on leur a dit ? Si c’est le cas c’est à gerber. Vous avez une source ?

    1. durru

      Ahem… Vous devez quand même savoir qu’en Roumanie est de mise, depuis le tout début de cette « crise », de laisser les gens mourir à distance.
      Des hôpitaux qui font tout pour éviter d’avoir des patients, des médecins de famille qui ne consultent que par téléphone… elle est pas belle la vie ?
      Et pourquoi croyez-vous qu’en France ça se passerait différemment ? Surtout que les messages officiels, du gouvernement, de l’Ordre, du Conseil Scientifique, de l’OMS même, vont tous dans le même sens ?

      1. Dr Slump

        Bah oui, y’a qu’en Roumanie où de telles choses se passent, on y laisse mourir les orphelins, les malades, et les travailleurs communistes. Il est impossible que cela arrive en France, voyons, pas chez nous !

      2. Grosminet

        Dites, et d’une faudrait voir à ne pas raconter des carabistouilles hein ! En Roumanie, au tout début du covid, jusqu’en août 2020 de mémoire, c’était hospitalisation obligatoire, pour ne pas dire forcée, pour les testés positifs, symptomatiques ou non.
        Et de deux ce n’est pas comparable. Ne pas faire de massage cardiaque à une personne qui en a besoin, c’est la condamner à une mort assurée, alors que c’est une procédure qui dure peu. Les chances de survie de quelqu’un malade du covid renvoyé chez lui avec du doliprane sont infiniment plus grandes.
        Conclusion : hors sujet

        1. durru

          Non, non, je ne parle pas des cas covid, qui, comme vous le dites, ont été très bien gérés au début, au moins jusqu’en août (comme toute l’épidémie, d’ailleurs – sur cette période).
          Je parle bien des malades lambda, des fois avec des pathologies graves, qui ont été de fait interdits de soins, parce que les médecins de l’hôpital (ou alors la direction, peu importe) mettaient en place des règles kafkaïennes pour passer les fourches caudines et se faire admettre en hospitalisation.
          Si en plus le malade avait des symptomes de maladie respiratoire (encore une fois, sans rapport avec le covid), alors là… c’était le jackpot.
          Et les médecins de famille, qui consultaient par téléphone ? Par peur du méchant covid. Et les médecins hospitaliers qui se mettaient en arrêt maladie, à avoir un tiers du personnel dans les services ?
          Tout ça, parce qu’ils étaient quand même payés (entre autres, il doit y avoir aussi d’autres causes…)

          Rien que la sur-mortalité en octobre-décembre 2020 (par rapport à la moyenne 2015-2019) est au niveau du total des victimes covid depuis le tout début (environ 34k). Alors, j’aimerais bien avoir une explication pour ce phénomène, autre que celle imbécile avancée par les Fauci/Delfraissy locaux, qui est la sous-évaluation du nombre de décès covid…

    1. Grosminet

      Suffit de regarder les 10 premières secondes, on a tous les mots clés : partageons, durable, territoires, relance, engagement, acte, planète. Classiquement consternant, ou consternantement classique…

  21. Yanka

    « Depuis le début de la crise sanitaire, la Nouvelle-Calédonie n’a enregistré que 139 cas et aucun décès, mais les autorités craignent une saturation très rapide du système de santé. Le reconfinement débutera mardi à midi. »

    Pour 3 cas… Pas 3 malades, 3 cas. Et c’est nous les tarés !

    1. Othello

      La Nouvelle Caledonie a un referendum en décembre, rendre la vaccination obligatoire pour voter devrait legerement ameliorer les resultats attendus 🙂

        1. Higgins

          On ne peut pas exclure que derrière l’obligation vaccinale imposée sur le Caillou, il y ait l’idée de restreindre l’accès aux urnes pour le référendum d’octobre prochain. Le dernier, suite aux dissensions au sein de la droite locale, a été gagné de justesse et le prochain s’annonce difficile à gagner. Les saloperies de socialos qui ont concocté ce piège diabolique savaient ce qu’ils faisaient (pour mémoire, fin 1987, un référendum reconnu par l’ONU popur sa sincérité et sa clarté avit été gagné haut la main par les tenants du maintien dans la république. J’y étais, je peux en témoigner. Mais il y a eu Ouvéa et les fumeux accords de Matignon). Or, il s’avère qu’en 2017, le Mignon poudré, qui n’était qu’un gamin en 1987-1988 et n’a aucune responsabilité dans le naufrage actuel, a lancé l’idée de l’espace Indo-Pacifique à Sydney (je cite de mémoire le lieu), espace éminemment stratégique pour la France où elle a toute sa place. Dans cette conception, elle dispose d’un atout de taille, la Nouvelle-Calédonie, endroit d’où plein de gens mal-intentionnés voudraient bien la voir partir : les USA, les australiens, les néo-zélandais et, ce qui n’était pas du tout prévu ni envisagé en 1988, la Chine. Celle-ci fait un rentre-dedans terrible auprès des indépendantistes car le nickel l’intéresse au plus haut point (les canaques, elle s’en fout). Il doit donc gérer au mieux ce scrutin avec le risque non-négligeable de voir les indépendantistes (ils sont actuellement à la tête de l’exécutif local) gagner et alors là, adieu veau, vache, cochon, couvée. La France se retrouvera gros-jean comme devant pour les conneries socialistes d’il y a 35 ans (merci l’Arsouille et les francs-mac). Connaissant le côté rugueux des canaques, je vois mal nos gendarmes, vu le contentieux existant depuis Ouvéa, aller vacciner de force les tribus pour que ses membres puissent exprimer leur légitime envie. En imposant le pass, ça limite les risques !!! CQFD.

          1. P&C

            Le kanak de l’époque était bien plus raide que le gilet jaune.
            Mon père racontait que son unité devait se confronter à des gus armés de machettes et de fusils.

          2. theo31

            « il y ait l’idée de restreindre l’accès aux urnes »

            Un paquet de carambars que ce sera aussi le cas en France pour éliminer les électeurs du RN.

            1. Nemrod

              Quelle drôle d’idée !
              Ces électeurs là sont la garantie de réélection de Macron.
              Vous ne croyez quand même pas que Le Pen a une chance ?

  22. Nemrod

    HS.
    Macron officiellement vacciné le 31/05 et enregistré sur les tablettes de la Secu…le 13/07…le Lendemain de l’annonce du Pass…quelle coïncidence !
    Une erreur humaine dans l’enregistrement selon L’Elysée…

    Foutage de gueule dans les grandes largeurs quoi, couplée à un amateurisme flippant.

    Ceux qui croient et suivent toute cette clique me font de plus plus pitié.

    1. Deres

      Je te rassure, ceux ayant consulté la dite fiche vont subir des poursuites … Ils ont déjà reçu un courrier officiel de menace parait-il …

      Macron sacrifie la liberté des français en rendant ces informations librement accessibles mais il va rapidement distinguer la noblesse du Tiers-Etat en rendant les fiches sensibles inaccessibles. Et seulement lire la fiche du président peut entrainer des problèmes. C’est un crime de lèse-majesté je suppose …

        1. MCA

          Attention!

          le pillage et le recel de vestiges historiques peut mener loin et en pareil cas l’aveu ne peut servir de circonstances atténuantes…

      1. Deres

        Les dates de leur COVID étaient déjà hautement suspectes. Lui juste une semaine au jour près avant ses vacances d’hiver pour ne pas les gâcher. Et pour Brigitte, c’est carrément pendant leurs vacances mais révélé par elle à des journalistes seulement un mois après (pour se plaindre de ses malheurs). Donc de toute évidence, il lui a refilé la maladie (bravo la quarantaine drastique décrite dans les communiqués officiels) et celle-ci a été caché pour pouvoir faire quand même les fêtes en famille. Faite ce que je dis, pas ce que je fais.

        J’ajoute que le super médicaments américain hors de prix a été autorisé sur pression du président juste après tout cela. Cela probablement car le couple présidentiel en a bénéficié alors qu’il n’était pas encore autorisé en France et que ceux au courant dans els cercles du pouvoir allait aussi le réclamer pour eux.

        1. Nemrod

          Oui ça sent la magouille et y a pas besoin du flair de mon teckel.
          Mais les journaleux sont des chiens de garde du pouvoir et pas des limiers.

          1. Deres

            En tout cas, d’après ses propres dires, il n’a pas la même méthodologie médicale que le vulgum pecus … En effet, il a dit lui même qu’on lui faisait régulièrement des dosages d’anticorps et qu’il ne serait vacciné que quand cela redescendrait trop. Pas de règle générique des 6 mois pour lui mais une médecine personnalisé avec un spécialiste que l’on refuse justement aux français.

            Ceci dit, je doute qu’il y ait de grand complot derrière tout cela. Le risque médiatique est trop grand pour finalement aucun intérêt. Par contre, cela dénote une certaine légèreté et le manque de jugement. Si il y avait eu des photos de sa vaccination par exemple, tout doute serait dissipé.

            1. Pierre 82

              Et encore, le niveau de confiance que j’ai en eux me ferait dire qu’on les a sans doute piqué au serum.
              Et au fond, qu’ils fassent ce qu’ils veulent, je m’en tape. Je demande juste qu’on arrête de m’obliger à m’injecter un truc dans lequel je n’ai pas confiance, et qu’on arrête surtout d’interdire aux médecins de travailler normalement.
              Le fait qu’ils ne sont pas soumis aux règles générales est choquant et inacceptable, mais pour moi, c’est un autre sujet, qui n’a rien de médical.
              Et que ceux qui ont envie de me traiter de fou, parce qu’il n’y aurait aucun moyen de se soigner à part le vaccin, qu’ils le disent, je m’en contrefiche. Ce n’est pas le sujet, mais lâchez-moi la grappe.

        2. Pierre 82

          J’ai du mal à imaginer que Macron ait pu accepter un « médicament hors de prix », mais dont on ne connait aucun effet secondaire car trop récent, et ait ainsi accepté de servir de cobaye.
          Pardonnez-moi, mais j’émets un gros doute. Surtout qu’il est en bonne santé, sa femme aussi malgré son grand âge, et donc leurs chances d’avoir une complication était faiblissime.

  23. singedupommier

    Bonjour
    je vous prie de me pardonner ce qui va suivre, mais c’est le fond noir d’encre de ma pensée
    Personne ne pourra jamais utiliser des données chiffrées fiables sur cet accident viral.
    Tant tout a été fait pendant tout le processus pour truquer les chiffres, leur faire dire tout et son contraire. rappelez vous, publiée ici même la preuve de caviardage de statistiques.
    Les mots ont changé de signification, j’ai lu que l’OMS avait modifié la définition de pandémie ( v ou f, j’ignore,
    mais dans le contexte c’est crédible ) . Les preuves de faux sont évidentes, comme la modification à la baisse des pourcentages de morts liés à certaines maladies traditionnellement meurtrières. La manipulation avec le mélange: malade, cas, positif, hospitalisé, … j’en passe et des meilleurs , est des meilleures!
    De plus je crains qu’aucun pays ne puisse plus fournir de chiffres exacts, pas qu’ici en France.
    Pendant que nous sommes aveuglés, et sidérés par ces monstruosités, et que d’une certaine manière nous perdons notre énergie à retrouver un peu de vérité , que vont ils essayer de faire?
    C’est maintenant que j’ai vraiment peur.

    1. Nemrod

      Je vous pardonne pour ma part.
      Si je puis vous donner un conseil est de ne pas avoir peur.
      Et un autre c’est de faire le contraire de ce qu’ils veulent vous faire faire, si vous pouvez ; en tous cas faîtes ce qui vous semble juste et bon pour vous.

    2. MissKat

      ça s’écroule de partout !

      cnews ce matin : pascal Praud: « c’est peut être un mensonge d’état »

      https:/ /twitter.com/TamilaTapayeva/status/1434809490105409537

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Praud va finir par se faire virer. Bolloré est plus large d’esprit que la plupart de ses pairs, mais il ne faut pas trop en demander

        1. MissKat

          Espérons qu’il aura au moins contribué à réveiller quelques mougeons.
          Il est quand même très regardé
          j’ai quand même l’impression que les mainstream commencent à retourner leur veste

          1. Jacques Huse de Royaumont

            J’ai aussi l’impression fugace que le vent peut tourner. Mais le risque est grand que je prenne mes désirs pour de réalités.

        2. Pierre 82

          A moins qu’ils ne commencent à sentir que le vent peut tourner, et que certains commencent à s’aménager des portes de sortie.
          Un journaliste, ce n’est pas très courageux, mais ça flaire bien le danger. Ça chasse en meute, aussi. Le jour où le vent tournera, n’ayez crainte: ils seront prêts. J’imagine déjà les Couenne ou les Apathiques se transformer en Fouquier-Tinville ou en Vichynsky à accabler les actuels détenteurs du pouvoir quand ils seront dans leurs box en plexiglas, si ça arrive un jour.
          Certain, comme celui à l’écharpe rouge, n’y survivra sans doute pas, dénoncé et accablé par ses confrères. Il fera connaissance avec le rasoir national, ce qui n’est, quand on y songe, pas si étrange pour un barbier.
          Pour être journaliste, il faut de base n’avoir aucun scrupule, ni aucun honneur, ni aucune fierté. Sinon, on appelle ça un chômeur.

          1. Higgins

            Certains se sont plaint récemment de ne pas être « bien vus » par la population. Pour les avoir vus souvent à l’œuvre de l’intérieur et connaître leurs méthodes dégueulasses (par exemple, tronquer une écrit, une parole et transformer le sens ou utiliser des images a priori sans rapport avec le sujet mais qui induit pour le lecteur une fausse vision. Je pense en particulier à l’image récurrente du pauvre ours blanc sur son glaçon lorsqu’on parle de réchauffement climatique, sous-entendu, la brave bête s’est couchée hier soir sur la banquise et s’est réveillée ce matin sur un bout de glace !!!!). Bref, ils mentent en permanence et ne sont jamais inquiétés pour les dégâts causés (et parfois, c’est violent et les démentis n’y changent rien). Ils ne sont pas aimés dans l’armée des Indes et, hormis les spécialistes qui jouent généralement le jeu et qui ont la confiance de leurs interlocuteurs, la moitié, dans le meilleur des cas, de ce qu’ils rapportent est faux. Et pourtant, il est tr-ès facile de trouver des biais de confirmation ou d’infirmation, il existe suffisamment de sites très bien documentés pour cela. Rapporté à toutes les informations diffusées, ils diffusent surtout un paquet de conneries. Je ne les plains donc pas du tout et quand il y a en un qui glisse et se fait mal, ce n’est pas bien grave eut égard aux dégâts qu’ils causent par ailleurs.

          2. MissKat

            Est ce qu’on peut aussi massivement porter plainte contre le mec à l’écharpe et ses potes?
            et aussi K La Tombe et ses potes en blouse?

            Vivement le Plexiglas à défaut de la charrette vers la place de Grève

            Fabrice Di Vizio
            @DIVIZIO1
            Je viens de donner deux itws sur les plaintes pénales massives ! L’un des journalistes m’a indiqué que la CJR trouvait notre assoc particulièrement productive ! 14000 plaintes reçues apparemment ! C’est sans précédent ! Mais surtout … ce n’est pas fini ! Zany faceFlushed face
            Translate Tweet
            5:47 PM · Sep 6, 2021·Twitter for iPhone

        1. Deres

          Cela n’est pas le point intéressant. Si le taux de protection est plus faible que le taux de vaccination, il y a nécessairement plus de malades vaccinés que non vaccinés. Exemple, si 100% des gens sont vaccinés, 100% des malades le sont. CQFD.

          Ce qui est intéressant, c’est qu’en Israël, 60% environ des gens sont vaccinés. Si le vaccin était sans effet, le taux de malade parmi les vaccinés serait d’ailleurs de 60%. Ce chiffre sous-entend donc que le taux de protection actuel de la population vaccinée contre le variant delta majoritaire est bien inférieur au 90% annoncé à la sortie du vaccin.

          Un calcul rapide donne un taux de protection actuel du vaccin moyen en Israël de seulement 45% ce qui largement plus bas. Si le taux de protection était de 90%, le pourcentage serait de 13% de vacciné malades. Avec 80% on aurait un taux de 23%. Tout ceci fait l’hypothèse que les deux populations se comportent de la même manière ce qui n’est pas le cas surtout avec des passes sanitaires ou équivalent.

          Et la conclusion des autorités israéliennes semble être que ce faible taux de protection vient principalement du fait que la majorité des injections chez eux ont plus de 6 mois. Vu l’historique du pays, je ne pense vraiment pas qu’ils veulent mener à une auto-génocide de leur population.

          1. durru

            Que le vaccin ne soit plus efficace au bout de six mois, c’est pas un scoop.
            Qu’ils se foutent royalement de tout effet secondaire potentiel, qu’ils adoptent des positions très autoritaires ou qu’ils refusent de remettre en cause l’hypothèse de départ, par contre, c’est pas très fut-fut de leur part et même si on peut effectivement douter que le but soit un génocide en bonne et due forme, les conséquences peuvent être assez désastreuses. Chez eux aussi, il paraît, l’incompétence et la médiocrité ont pris le dessus. En regardant qui formait l’opposition à Bibi, je ne suis finalement pas trop étonné…

          2. Spirou

            En Israël lesdouble vax ne sont pas considérés comme vax mais comme non vax. Très pratique pour les stats en réa. L’idée que le pfizer protège encore des formes graves va durer un ou deux mois avant que le narratif s’effondre totalement. Le pb est que une grande majorité a été vax au pfizer et qu’il est compliqué pour qqun de reconnaître s’être fait inoculé dans les grandes largeurs donc a droit au narratif suivant à l’instant T : pas très efficace contre les variants mais empêche les formes graves. Dans 15 jours on aura : empêche de mourir de formes graves et enfin : aucun effet au delà de 3 mois donc rebelotte dans tous les trois mois.
            Pathétique

          1. GLUCKAUF

            Une telle filmographie … un pas trés connu, « Le voleur » adapté d’un roman de G. Darien (« je fais un sale métier, mais j’ai une excuse, je le fais salement »), « l’alpagueur » ou il se fait presque voler la vedette par l’excellent Bruno Cremer, « Le corps de mon ennemi », « L’Incorrigible » avec le non moins excellent – là aussi – Julien Guiomar … dans mon coin, la reléve (Omar Scie ou un truc comme ça) est en train de tourner un machin dans l’air du temps.

        1. Yanka

          Je me moque rarement des artistes morts, même quand ils s’appellent Patrick Juvet. J’aime les artistes. Non, le Figaro a diffusé les hommages de Castex, Macron, Hollande et toute la clique politique, hommage rendu par évident clientélisme. Belmondo et Hollande… Le Bébel et la grosse Bebête !

          1. Pierre 82

            Je me souviens de la phrase de Jean d’Ormesson (que je n’appréciais pas particulièrement, mais je reconnais que c’était un personnage) qui disait à propos de Hollande « J’ai peur de mourir pendant son quinquennat. La pensée que Hollande puisse me rendre hommage me terrifie ».
            J’adore ce type d’humour. Dieu aussi manifestement, puisqu’il lui a fait la grâce d’attendre le président suivant (pas dit qu’il ait gagné au change d’ailleurs)

              1. Yanka

                C’est la même chose dans tous les domaines, sauf peut-être dans la littérature qui conserve des écrivains dignes de ce nom, mais hélas assez peu connus en dehors de Benoît Dutreurte, le très excellent arrière-petit-fils de René Coty.

    1. Pierre 82

      Qui sera le premier à utiliser l’expression bateau, obligatoire dans la presse (et depuis des décennies), j’ai nommé l’expression « dernier monstre sacré »?
      Ah, je vois que l’express, le figaro et le journal du Gers l’ont fait. Bravo les stagiaires. Ah non, zut les stagiaires en journalisme sont trop jeunes, et n’ont probablement jamais entendu parler de Belmondo…

      1. Yanka

        « … les stagiaires en journalisme sont trop jeunes, et n’ont probablement jamais entendu parler de Belmondo… »

        Sy, sy (pas l’impératrice).

      2. bob razovski

        Bonjour Pierre
        Les nécros sont écrites bien à l’avance. Et en ce qui concerne Bebel, je pense que sa nécro a été démarré très tôt, vu qu’il faisait ses cascades lui-même, ou dès qu’il a fait un avc. C’est bien un stagiaire qui a terminé la nécro, mais c’est pas le même que celui qui a l’a démarrée. Et celui qui l’a démarrée devait avoir entendu parlé de Bebel 😉

      3. Jacques Huse de Royaumont

        Excellent papier d’Eric Verhaeghe.
        https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/06/jean-paul-belmondo-ou-le-crepuscule-du-plus-grand-libertarien-francais/

          1. Higgins

            Une écologiste qui brigue le poste de candidat à la présidentielle (elle a visiblement l’étoffe pour le poste) s’est fendu d’un tweet remarquable pour rendre hommage au grand acteur : « Merci à Jean-Pierre Belmondo (sic)!!! » (https:/ /www.midilibre.fr/2021/09/07/merci-jean-pierre-belmondo-apres-une-double-bourde-sandrine-rousseau-devient-la-risee-de-twitter-9774124.php).

            1. theo31

              Epitaphe : quelques vers sur beaucoup d’autres.

              Léo Campion

              Je me souviens de la scène où Jean Lefebvre met trois heures à mourir criblé de balles sur une plage de Rio.

            2. Yanka

              C’est la même qui veut faire venir les talibans en France pour mieux les surveiller ! Le rousseauisme, c’est tout de même quelque chose !

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Aussi capable de faire le pitre dans « le cerveau » que de s’auto-parodier dans « le magnifique », il savait être beaucoup plus émouvant dans « Leon Morin prêtre » ou « Un singe en hiver ». A l’aise également en costume dans « Cartouche », héros populaire dans « l’as des as » ou icone des films plus exigeants de la nouvelle vague, il savait tout jouer, jeune et enthousiaste dans « l’homme de Rio » ou plus désabusé dans « itinéraire d’un enfant gâté ».
      On peut débattre jusqu’au bout de la nuit de son meilleur rôle, avec passion, et nostalgie.

  24. Murps

    A quelque chose, malheur est bon : grâce au pass sanitaire l’économie repart et est même boostée.
    C’est un ministre qui l’a dit, ça ne peut qu’être vrai.

    Pourquoi est-ce que vous me dévisagez tous comme ça ? j’ai dit une connerie ?

    1. Husskarl

      C’est le conseil fédéral qui a forcé comme un macron, mais la votation du 28 novembre entérinera ou enterrera définitivement la chose.

      loicovid-non.ch/

    2. Pheldge

      « Ça concerne les suisses », Major, je suis béat d’admiration devant tant de perspicacité ! la déduction et l’esprit militaire : dans « non-certificat-covid.ch » il y a « ch » ==> ça sent bon la Suisse, le lait les mentals, et le chocolat ! en un mot, bravo, Major 😉

    1. Pheldge

      il est inquiétant de voir les ravafes de la propagande écolo sur les esprits, avec des concepts aussi bidons et foireux que « le jour du dépassement », qui déclenche une réaction émotionnelle de panique, et anihile toute capacité de raisonnement. Je k’entendais hier encore à la radio, dans une émission de libre antenne, un auditeur a commencé la dessus, et ce fut l’avalanche de commentaires catastrophistes des suivants …

      1. Pheldge

        les ravages, pardon à mes fans, mais faudra vous habituer, depuis que je suis vieux, ravages, nauffrage, sont mon quotidien.
        Bon, je vous rassure, j’ai encore de la marge pour arriver au niveau de décrépitude fièrement affiché par certains ancêtres ici, dont je tairai les noms par charité … 😉

    2. douar

      Ironiquement, lz Skri Lanka qui avait lancé sa révolution « verte » sans engrais ni produits phyto de synthèse, arrive au résultat escompté plus tôt que prévu…

      lemonde.fr/international/article/2021/08/31/le-sri-lanka-qui-traverse-une-grave-crise-economique-declare-l-etat-d-urgence-alimentaire_6092852_3210.html

      J’ose espérer que cela fasse réfléchir quelques uns.

      1. Pierre 82

        Si les lamentables échecs faisaient réfléchir les décideurs, ça se saurait.
        Surtout que maintenant (je suis en cela l’avis d’Eric Verhaeghe), dès qu’ils en auront fini avec le pass sanitaire qui a l’air de faire long feu, ils ne remettent les bouchées doubles sur la peur causée par le réchauffement.
        Il faut se préparer dans les mois qui viennent à une offensive tous azimuts pour foutre la trouille aux gens sur un autre sujet.
        LMaintenant, le troupeau est assommé, et sans doute qu’ils pourront profiter d’un état de sidération prolongé. A moins que ça ne fonctionne plus cette fois-ci. J’en doute, rendu méfiant par ces deux dernières années, mais les hypothèses restent ouvertes.

      2. Pierre 82

        La raison de cette crise alimentaire n’est pas reprise dans l’article, qui se contente de donner un fait brut. J’ignorais qu’ils avaient appliqué cette politique débile… on est sûr qu’ils l’ont vraiment appliqué?

  25. Yanka

    Monde de cinglés ! Il n’a jamais fait aussi chaud cet été qu’aujourd’hui. Petite ville aérée située sur un promontoire rocheux. Je vais faire des choses banales : poster une lettre, faire quelques emplettes au retour ; à pieds. Je vois d’abord un type à vélo : large masque noir remonté jusqu’aux yeux ; il repasse et again, tel un rapace malade. Je me retiens de l’invectiver. Plus loin, deux dames viennent à moi, l’une masquée, l’autre a son masque sous le menton. Deux mètres avant de me croiser, la dame remet son masque. Elles me dépassent. Soupçonnant quelque chose, je me retourne et, de fait, la bonne femme retire son masque ! Sortant du supermarché, je tombe sur l’une de mes sœurs en voiture, plus vue depuis plus d’un an. Nous discutons. Elle me demande à un moment donné si je suis vacciné. Je réponds non, et que ça n’arrivera pas. Elle, par contre, est vaccinée, et son mari. Je pense : à cause du boulot (aide-soignante). Eh bien, pas du tout ! « Bien obligée, me dit-elle, pour les vacances ! » En effet, elle va en Camargue ce mois-ci et le passe sanitaire est obligatoire en France… Je l’aurais étranglée ! Monde de cinglés et d’inconscients !

      1. Yanka

        À propos de féminicide, en voici un de colossal :

        « Sénatoriales : le PS ne soutiendra pas Ségolène Royal pour les Français de l’étranger »

          1. Yanka

            Gazelle ? Je vois plutôt la teigne ou la tique, car figurez-vous :

            « Sénatoriales 2021 : Ségolène Royal maintient sa candidature malgré le refus du PS de la soutenir »

            1. Pheldge

              comment ? mais elle s’appelle Royal, c’est son destin que d’éclairer le peuple des manants …
              c’est une dangereuse illuminée, comme il en existe peu ! sa place est non pas au sénat, mais dans un HP pour mégalomanie délirante !

    1. Husskarl

      Zeus a t-il créé les Hécatonchires dans le but d’étrangler tous les crétins ? Ils sont mort via la surcharge de travail parait il…

      J’en vois souvent, seuls dans leur voiture avec leur masque ou seuls à travers champs avec leur masque… Mais le mieux reste ceux avec le masque sous le menton ou le nez.

      1. Pierre 82

        Vous moquez pas, quand je suis dans une grande surface, je le porte à peu près au niveau de la lèvre inférieure. Personne ne m’a jamais fait de remarque.

        1. Yanka

          Ma sœur me faisait observer néanmoins qu’elle omettait fréquemment de mettre son masque et qu’on ne lui ne disait rien, sauf à l’Intermarché. Ses patient, tous vaccinés (des vieux) lui demandent d’enlever son masque, eux-mêmes ne le portant pas et étant vaccinés. Elle n’a perdu aucun de ses patients, ne connaît personne qui a eu le covid. À croire que cette maladie n’existe pas. Je suis troublé. Elle rit quand je lui raconte ma radicalisation : « Alicia est comme toi ! » (une de ses filles, trentenaire, qui vit en France).

          1. Nemrod

            J’ai 1500 patient/ clients et j’en ai eu quoi…15 qui ont eu le Covid…et moi aussi.
            Des plutôt jeunes et actifs d’ailleurs.
            Pourtant mon village est thermal et un peu touristique avec des gens de toute la France.
            Il me restera le souvenir d’une épidémie sans malades.

            1. MissKat

              Et 2 hivers sans grippes, sans pneumonies et sans rhumes?

              Mon pharmacien l’hiver dernier me disait qu’il ne vendait plus rien contre la toux, la crève, ni la gastro..
              Par contre épidémie de gens angoissés et stressés

              1. Yanka

                L’hiver dernier, j’ai acheté 5 pots de miel local à 8 € le pot, et de la propolis en suffisance. Il y a trois ans que je n’ai plus acheté un médicament. Je vais en pharmacie pour de l’écran total et des huiles essentielles. Là, je mange de grosses mûres gorgées de soleil ramassées ce jour.

                1. Pierre 82

                  J’ai lu je ne sais plus où que l’UE allait réglementer (c’est-à-dire à terme d’interdire) le commerce des huiles essentielles. Ça m’ennuierait prodigieusement, car moi, ma femme et mes enfants (par habitude) les utilisons en majorité dans notre médication contre les « petits bobos » qui vont des affections ORL aux brûlures,en passant pas les piqûres de moustique, diarrhées et autres problèmes musculaires. C’est la base de notre pharmacie, et on va finalement assez peu chez le médecin. Je ne dis pas que ça guérira d’une pneumonie, mais ça conne d’excellents résultats, testé depuis au moins une bonne quinzaine d’années.

                  Et les mûres ici, c’est passé depuis au moins 3 semaines…

                    1. douar

                      Non, c’est que simplement, toutes les substances doivent être évaluées, qu’elles soient obtenues de manière « naturelle » ou non.
                      Les producteurs de lavande ont surfé sur le « naturel » et espéraient sans doute qu’ils puissent être exemptés de ces procédures.
                      D’un côté, ça montre le côté quelque peu absurde du principe de précaution.

                  1. Pheldge

                    pour l’UE réglementer est sa raison d’être, faute de mieux.
                    Je suis en train de me demander si ces technocrates ne jouent pas une résignation générale, par épuisement, et que tous les peuples abdiquent leur souveraineté, et acceptent la « tutelle salvatrice » d’une UE fédérale, qui était le rêve de Giscard, contre l’abandon de tous ces délires normatifs et régulateurs …

                    1. Pierre 82

                      Pour les élites, l’UE est une bénédiction. Ça leur permet de ne plus rien branler, de ne jamais prendre de décisions, ou de la diluer dans un tel fatras d’institutions qu’il est devenu impossible de trouver les responsables en cas de problème. A côté de ça, les ors de la république, la garde républicaine, les avantages divers avariés sont non seulement maintenus, mais même augmentés sans vergogne. Et des technocrates prennent les décisions, dans l’indifférence générale, mais les prennent surtout parce qu’on leur en a laissé le pouvoir, et que plus aucun contre-pouvoir n’est là pour les en empêcher.
                      Du coup, comme les décisions des technocrates sont avalisées par les politiciens, ceux-ci couvrent également les technocates. Plus de responsables, plus de coupables, et un énorme gâteau à se partager. Elle n’est pas belle, la vie?

              2. Nemrod

                Oui c’est vrai.
                Les pathologies hivernales ont beaucoup diminuée ou plutôt les ventes de produit.
                L’hypothèse qui prévaut est que le Covid a fait disparaître les autres virus de sa niche écologique…faux chez moi puisque très peu de covid.
                Effet des mesures barrières…plus probable.
                ou simplement effet du « j’attend que ça se passe vu que le toubib reçoit pas « …ne pas oublier que la plupart du temps ( 99.5 fois sur 100, ça passe ).
                Et aussi : « j’ai pas besoin d’arrêt de travail vu que je bosse déjà pas » et puis » je peux bien renifler vu que je bosse pas ».
                Un peu de tout ça surement.

                Je pense par contre que l’on ne perd rien pour attendre …

  26. Higgins

    La visite du Mignon poudré fait sentir ses premiers effets : https:/ /www.leparisien.fr/amp/faits-divers/marseille-une-dizaine-dindividus-liberent-de-force-un-homme-arrete-par-la-police-06-09-2021-PGEQPJB2GBFAXLHDKV3OGDRMXA.php

    1. Yanka

      La milice se vengera en allant matraquer de jeunes femmes dans un centre commercial quelconque.

      https:/ /twitter.com/f_philippot/status/1434854236462931975?s=20

      1. Pierre 82

        J’ai vu ça tout à l’heure, mais je n’ai pas bien compris le contexte. C’est le problème avec ce type d’images, on voit des flics tabasser, mais sans voir ni comprendre ce qu’il s’est passé avant. Difficile de me faire une idée.

        1. MissKat

          l’explication de la Gestapo pardon de la Police
          elle transpire un peu la dame
          je ne vois pas trop ce qui justifie de matraquer et crocheter une nana et de s’y mettre à 8 pour la neutraliser.
          Par contre devant les gars de la cité, ils se pissent dessus
          a vomir. à gerber

          https:// twitter.com/prefpolice/status/1434811732447350788

        2. Husskarl

          C’était des gens qui avaient forcé pour entrer sans pass sanitaire. Soit disant les flics auraient reçu des projectiles, ce qu’aucune vidéo ne démontre jusqu’ici.

        3. MCA

          « Difficile de me faire une idée »

          Really?

          10 mecs courageux contre une seule nana ?

          Sans compter ceux qui matraquaient les infirmières en » bande armée et organisée » lors de manifestations où elles ne demandaient pacifiquement que plus de moyens pour exercer leur métier?

          Ceux qui traînaient les femmes par les cheveux sur la chaussée lors des manifs de GJ?

          Ceux qui ont éborgné en toute impunité des femmes lors des manifs GJ?

          1. TPA

            C’est vrai, quoi ! Les gentils GJ qui empêchaient les autres de circuler aux ronds-points; les gentils GJ qui menaçaient de mort certains journaleux (bien que cette caste me soit allergisante); les gentils GJ qui s’essayèrent à faire flamber une Préfecture (le Puy-en-Velay); ces gentils GJ qui foutaient le feu aux péages (ceci dit ce n’était pas fait pour me déplaire; mais c’est une fois de plus notre pognon qui rembourse lesdits dégâts), etc…Dois-je continuer l’énumération sur ces gentils petits gars et filles ?
            D’ailleurs il n’est pas dit que les menaces de mort que recevaient certaines infirmières (parce qu’elles avaient le malheur de vivre parmi une populasse qui avait peur d’en crever) au début de l’épidémie de covid, ne soient pas l’oeuvre de gentils GJ…Mais, bref, sans preuve, il vaut mieux s’abstenir.

            1. Husskarl

              Les gentils GJ qui empêchaient les autres de circuler aux ronds-points;
              > Y a t il un autre moyen ?

              les gentils GJ qui menaçaient de mort certains journaleux (bien que cette caste me soit allergisante)
              > Pov sbires du régimes, eux tuent tranquillement de manière indirecte et de manière sociale.

              les gentils GJ qui s’essayèrent à faire flamber une Préfecture (le Puy-en-Velay)
              > De souvenir, c’était plus du syndicaliste. Mais bon, je comprends que vous puissiez pleurer les kapos de la rép.

              ces gentils GJ qui foutaient le feu aux péages
              > Snif, j’aime me faire racketter.

              Quand vous trouverez une meilleure solution que les leurs, vous pourrez vous lancer. On attend tous votre éclair de génie.
              Tiens, je vous ai pas entendu vous plaindre pour les radars…

                1. Higgins

                  Mauvais français qui empêche par son attitude irresponsable l’état français de se désendetter alors que je suis persuadé que cela lui fend le cœur, à l’état, de devoir sanctionner ainsi les français qui ne respectent pas les règles élémentaires qu’il nous impose pour notre sécurité et notre bonheur !!! Bon, j’avoue, moi-même, je paie mes contributions en temps et en heure pour ne pas avoir une pénalité de 10% mais il est bon de rappeler les principes de temps à autres.

                  1. TPA

                    Le thème: les PV. Je parlais des pv que je règle presque illico pour limiter le montant. La seule chose gênante: les points qui s’évaporent et qui, tôt ou tard vous « sucrent » le permis (soit temporairement, soit définitivement si complication)

                    1. Dr Slump

                      Hé ho! Vous n’allez pas me la faire à l’envers, vous ne parliez pas des PV, mais bien des GJ, relisez tout le laïus ironique que vous avez vous écrit à leur sujet, ce sont vos propos, assumez-les.

                1. durru

                  Ce qui ne me rassure pas, par contre, c’est que le principe de Coluche, « c’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison », ne soit pas connu par grand monde… (malgré la popularité du personnage)

                  1. MCA

                    J’ai découvert avec surprise que pas mal de répliques si piquantes de Coluche n’étaient pas de lui.

                    Disons qu’il en a fait un agrégat en rajoutant les siennes.

            2. Aristarkke

              Vous avez oublié les gentils cégétistes dans votre liste qui font tout pareil que les GJ et depuis bien plus longtemps… Faut pas sélectionner comme un journaleux de BFM…

                1. durru

                  Le thème était le courage de la police. Face à une femme seule, face à des infirmières pacifiques, face à des GJ aussi, mais peut-être un peu moins face à des CPF.
                  Relire.

                2. Dr Slump

                  Le thème c’est les PV, puis c’est les GJ, en fait le thème est celui qui vous arrange au moment où ça vous permet de vous défausser de vos propos. Il y a un qualificatif pour ce genre d’esquive.

            3. heli0gabale

              A titre purement informatif, existe-t-il en France un moyen qui permettrait d’être entendu par l’Etat sans menacer de tout péter ?

              1. Pheldge

                oui, une seule façon, être riche, très riche de préférence … la force étant le monopole de l’état, il n’y a que ça !
                Tu peux commencer une cagnotte 😉

            4. Courtial

              Je suis bien d’accord, les gilets jaunes étaient beaucoup trop gentils, c’est ça qui les a perdu à la fin. Il fallait riposter à balles réelles contre les tirs de LBD et vraiment cramer les préfectures avec les fonctionnaires dedans.

              Oui je sais c’est pas très bisous, mais il y aurait eu moins d’eborgnés dans leurs rangs s’ils avaient fait ça. Il faut savoir ce qu’on veut à un moment.

              1. Yanka

                C’est ce que je dis et répète depuis mille ans. J’aime bien le Dr Fouché, mais le « Peace and Love » n’a pas empêché Gandhi de se faire assassiner, quasi octogénaire.

                1. Pierre 82

                  Oui, mais il a quand même participé très notablement à obtenir ce qu’il voulait: l’indépendance de son pays. Pas trop mal, comme résultat.

    1. HAYD

      Ce choix du nom est excellent. Antigone étant ainsi généralisée, Créon va l’être également (gouvernement, caste médiatico-cathodique…). La tragédie, rempart comme l’hubris. C’est fin.

        1. René-Pierre Alié

          Antigone est héroïque, mais cet héroïsme est fait d’égoïsme, et – pourquoi pas ? de narcissisme. Elle est belle, l’image drapée d’intransigeance que lui renvoie son miroir. Comme il est terne, ce pauvre Créon, et comme il est seul !

      1. Pierre 82

        J’entends bien votre remarque, Théo: en période normale, ou de croissance raisonnable, ce n’est pas un indicateur unique à prendre en compte. Néanmoins une balance commerciale dans un état pareil est quand même très largement inquiétante. Il devient clair qu’on ne produit plus rien, et qu’on emprunte tous azimuts pour continuer à consommer des biens fabriqués ailleurs. On est dans un état désastreux. Surtout que la chute ne date pas d’hier soir.
        On peut être toute sa vie en bonne santé et vivre vieux malgré un peu d’hypertension, mais quand vous atteignez 32, il es temps de vous poser des questions.

        1. Dr Slump

          Ca ne veut pas dire qu’on ne produit plus rien, il y a quand même des industries françaises qui produisent et qui exportent! mais qu’on importe plus que ce que l’on exporte, et dans le contexte de la désindustrialisation du pays, de la baisse du PIB et du reste, c’est un signal inquiétant de plus, qui confirme une tendance.

          1. durru

            Quand j’achète mon pain, j’utilise le plus souvent l’argent qui provient de mes revenus. C’est rare que j’aille faire un prêt pour ça.

            1. Pheldge

              quand tu achètes à l’étranger, tu paies ! l’état n’achète pas, la France n’achète pas, les entreprise française, les Français, oui ! et quand ils empruntent pour ça, ils remboursent sinon, ils font faillite, ou sont saisis. C’est un peu plus abrupt que la dette de l’état, qui elle roule …

          2. Pierre 82

            On parle ici de la balance globale, et pas de la balance entre deux états en particulier.
            Si je n’avais que des dépenses chez mon boulangers, et aucune rentrée d’argent, alors oui, j’aurais un problème. Évidemment, si on ne considère que ma balance entre moi et mon boulanger, je serais toujours en négatif, sauf si je suis marchand de farine.

            1. Vodkaman

              Un des gros points noirs est que la balance commerciale de la (f)Rance donne le change grâce au tourisme. Un petit virus de merde qui stoppe le business et on se retrouve un peu comme des cons.

              Ah, j’oubliais, nous avons le secteur aéronautique et les bateaux de croisière et…non, j’ai rien dit.

              1. Pythagore

                Le secteur aéronautique relevait la balance commerciale lorsque le siège d’Airbus était en France. Maintenant qu’il est au pays bas, ce n’est plus le cas.