La propagande sous les bombes

par Edmond Dantès

Appelons cela un « moment Molotov », même si l’Histoire regorge de ces éclats de vérité qui arrachent brutalement le rideau sur le réel. Des « moments Molotov », nous en avons connu un paquet depuis 2020. Le problème est qu’ils n’ont rien changé à la narration dominante sur le Covid. Qui, parmi les esprits libres, n’a jamais éprouvé le sentiment déprimant de voir son entourage et, plus largement, la majorité des Français pris comme une mouche dans un bocal ?

Quant à nous, qui sommes habités par le doute rationnel, c’est l’image du rat qui colle le mieux à notre état. Celui de l’expression « fait comme un rat ». Et c’est justement dans cette situation que l’on va retrouver Molotov, ministre des Affaires étrangères de l’Union soviétique, coincé dans un abri anti-aérien avec son homologue allemand Ribbentrop.

Nous sommes le 12 novembre 1940 à Berlin, et les deux (encore) alliés discutent de la répartition des zones d’influence entre Soviétiques et Nazis. La Bataille d’Angleterre fait rage mais pour les dirigeants allemands, et contre l’évidence, elle est d’ores et déjà gagnée. Il s’agit donc de se partager un gâteau dont une large portion, l’empire britannique, n’est même pas encore enfourné. Bref, c’est une sympathique discussion de cornecul qui a lieu à Berlin, et Molotov n’est pas dupe (en tout cas pas sur ce sujet ; il ignore qu’Adolf planifie déjà sa guerre contre les Russes, mais là n’est pas le point où nous allons).

Soudain, les échanges bolcho-nazis s’interrompent : les avions de la Royal Air Force arrivent sur Berlin. Les ministres descendent dans un refuge où, une fois calfeutrés, Ribbentrop maintient que l’Angleterre est vaincue. Molotov rétorque : « Si tel est le cas, pourquoi sommes-nous dans cet abri, et à qui appartiennent ces bombes ? »

Bonne question.

En 2021, pas un seul bombardement du réel n’a encore réussi à désintégrer la bulle narrative dominante.

La liste est pourtant copieuse, on la fait (très) courte : vaccins peu efficaces, effets indésirables, Lancet-gate, ivermectine, liens d’intérêt, politique « sanitaire » inepte, et tutti quanti. Personnellement, ma bombinette préférée, celle en laquelle je plaçais quelque espoir, est la fuite du labo P4 de Wuhan, hypothèse de plus en plus épaisse. Elle torpille la comptine – pourtant attachante dans sa rusticité – du pangolin roulant une pelle à une chauve- souris entre les étables d’un marché chinois. Cette fuite de labo (et son contexte de gain de fonction apparemment financé par l’Occident) est tellement énorme que je me disais : non là, ça n’est pas possible, c’est trop gros, tout le reste va voler en éclats. Caramba ! encore raté. Demandez à un double-dose s’il a entendu parler de Fauci, et vous allez comprendre.

Schématiquement, seuls nous autres complotistes connaissons la carrière immense de cet affable personnage. Au vrai, Wuhan, le reste, tout le monde s’en fout. Pourtant, des éclats de vérité (je ne parle pas des épiphanies vaccinales de Véran, chacun l’aura compris), il en tombe en moyenne une livraison par semaine. L’ordre médiatique les absorbe et les inactive dans le flux des « actus Covid » dont l’ossature narrative s’est cristallisée depuis de long mois autour de la peur. La bataille du langage a été gagnée. Tenez, prenez le coup de la « pandémie ».

Bien trouvé, ça, la pandémie. Ça vous maintient un peuple en joue dans le bon champ de tir narratif. Contre une épidémie (disons la grippe), on fait appel aux moyens classiques, au tout-venant, dirait Audiard. Contre une pandémie (pas la grippe donc, qui en est pourtant une si j’ai bien saisi le concept pandémique), ça n’est pas la même mayonnaise. Pour nos aimables dirigeants, avec la pandémie, un vaste champ des possibles s’ouvre. Et dieu sait s’il a été ouvert, le bougre !

Alors, combien de bombes avant que cesse la démence (variante : quelle sera la mère de toutes les bombes) ? Question brûlante parce que la patience n’est pas vraiment une marque de fabrique de notre époque. Mais ça, c’était le monde d’avant. La patience va redevenir une qualité et l’attente une vertu.

Soyons réalistes : depuis avril 2020, les faits ont beau déconstruire méticuleusement la comptine officielle, ils n’ont pas fait dévier d’un iota la trajectoire hors norme dans laquelle on nous conduit. « Quand ça s’arrête ? » est une question qui nous brule tous les lèvres. Or, la spéculation, ça use les nerfs.

Le truc à faire, concret, implacable, c’est ça : se tenir prêt.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires129

  1. singedupommier

    Bonjour
    divine et agréable surprise….merci
    Ben oui, il y a les bonnes pandémies et les mauvaises pandémies ….
    merci aux Inconnus

  2. HAYD

    A force d’aller vers la mondialisation, il n’est pas si étonnant qu’une propagande soit mondiale, et alors il n’y a pas de contre-narration exogène. On peut appeler des martiens ou des vénusiens, ils arriveront trop tard.

    Donc le mouvement doit se faire de l’intérieur, de nous. Or, qu’avons-nous en face de nous ? Une machine assez formidable et connivence entre gens de pouvoirs d’abord. Je soupçonne ce yalta planétaire de se fonder sur la volonté des gouvernants à maitriser leur population, donc à l’asservir, mentalement et psychologiquement car ce sont les armes actuelles, et pas seulement : parce que c’est ce qui est plus efficace que tous les goulags et mécanismes de terreur.

    On a aussi deux autres composantes de notre espère « civilisée » : les médias et les marchands. Pour les médias, la connivence avec le pouvoir se comprend. Plus grave, il y aussi une connivence avec les marchands, puisque ces derniers ont acheté les médias.

    Concernant les marchands (je préfère ce terme à l’industrie etc par référence à Asimov), c’est plus étonnant car ce qu’ils gagnent côté médical se perd ailleurs, en tout cas au bilan d’aujourd’hui. Peut-être la consolidation en groupes, toujours favorisés par les pouvoirs, est-elle responsable, car les grands groupes ont par nature une préférence pour l’asservissement et les totalitarismes.

    En terme d’action, il faut soit agir sur les 3, soit sur les relations de connivence entre eux. A supposer qu’on en ait envie, parce que le bien collectif est tellement parti à la poubelle que la tentation de sauvetage individuel est forte.

    1. Reddef

      La plupart des personnes sont consentantes car elles ont peur, veulent vivre tout comme avant, croient aveuglément à ce qui est dit et ne cherchent pas à se renseigner ailleurs. C’ est pourquoi je suis stupéfait qu’ en France où il y a de grands scientifiques, ceux-ci ne sont pas écoutés.

  3. pabizou

    @HAYD . »la tentation de sauvetage individuel est forte . » Exact, et heureusement . Sans ce réveil individuel de l’instinct de survie rien ne serait possible au niveau collectif . Qui, à part un socialiste, peut croire que le collectif est autre chose que le regroupement d’intérêts individuels mutuellement profitables?

    1. HAYD

      Pourquoi pas, mais alors il faut inclure la part du « un peu plus que soi » de toute action de survie réfléchie, et non réflexe, que font la majorité des personnes. On se sauve avec un léger excès pour aider d’autres à se sauver – ses enfants, par exemple, pour leur futur. C’est dans cet « un peu plus » que réside votre commentaire. La question que je pose et que je me pose est celle de la vraie action politique, pour tous et soi n’étant qu’un dans ce tous. La participation à la vie de la cité était impérative chez les grecs. Cela n’a plus trop de sens maintenant, trop loin, trop pourri, trop de forces antagonistes, un chaos de mots et de verbiage qu’on n’ose même plus appeler pensée.
      Cela s’apaisera-t-il comme … une vague de Covid, comme cela arrive aux hystéries, ou faudra-t-il en passer par une crise forte et réelle ? Non seulement je n’en sais rien mais je ne suis plus sûr que le premier soit préférable.

  4. Laurent569

    Les bombes psychologiques sont là, ils n’ont qu’à les utiliser.
    Les dernières en date :
    Castex qui jette sa fille de 11 ans en pâture aux médias,
    Les petits qui contaminent la famille,
    Noël ou pas Noël, etc, etc.
    Ils disposent d’armes de soumission massive, les bombardiers sont les chaînes d’info.
    Nous, nous n’avons que des lance-pierres, même en étant adroit, ça ne suffira pas.

    1. pabizou

      Ils sont armés, pas nous, coucouche-panier . Dans certains cas tout peut devenir une arme, les arts martiaux sont nés de ce type de situation . Les armes de « soumission massive » n’existent qu’à travers la peur de s’opposer frontalement . Le doute est le pire ennemi du mensonge . Tous les éléments sont là pour détruire le story telling, allez voir sur france soir d’hier la 2eme partie du rapport de l’ATIH, celle qui a été occultée par les MMS .

    2. Theo31

      Castex qui jette sa fille de 11 ans en pâture aux médias,

      Quand je dis que les soces sont prêt à utiliser les moyens les plus répugnants,
      à commencer par leurs enfants, pour faire avancer leur agenda…

      L’instrumentalisation des enfants est la marque de fabrique de tous les fascismes. Bientot un Chantier de la jeunesse qui ira convaincre les petits camarades de classe de se faire emener à la piquouse par leurs parents ?

      Castex, si tu me lis : gros FDP !!

      1. heli0gabale

        Imaginez, vous êtes premier ministre, vous tripotez des gens toute la journée, vous voyez plein de monde, vous portez un masque uniquement pour le virtue signaling, vous n’en portez pas quand il faut faire des belles images pour les caméras. Vous faites TOUT l’inverse des pubs gouvernementales.

        Et quand vous le chopez, vous accusez votre gamine.

        Oui, Castex enculé.

  5. Calvin

    Une fuite en avant sans espoir de retour, car revenir en arrière, c’est donner raison à Trump sur la Chine et « son » virus, par exemple. C’est redonner des libertés au peuple, alors que désormais le racket du plus grand nombre se fait sans violence…
    Personne ne détient la vérité, mais nombreux sont ceux qui utilisent les mensonges.

      1. MCA

        Tu te réveilles à 12h03 à présent?

        Fait dire aussi que tu as une excuse car le patron t’a pris en traître en faisant paraître son billet le dimanche. 🙂

  6. Nathalie

    Je me faisais la même réflexion désespérante. Quand est-ce que les mensonges vont enfin être des mensonges ? On a beau présenter les evidences, les scandales,les énormités rien n’y fait. C’est un cauchemar éveillé. Ça ne choque personne que Castex et hier Lacombe incriminent leur propre enfant pour pousser la piquouse à tous. Non non. On y croit ferme dans mon entourage. On se re-masque. Ça ne gêne personne de voir que la majorité des positifs contaminants et des malades sont des doubles vaccinés. Non non ! Ils ont évité le pire. La forme grave. Et bientôt le confinement et l’ostracisme à outrance pour les non vax. Mais aucune comparaison avec 1933 ne sera tolérée.
    Misere !

    1. Aristarkke

      « Ça ne gêne personne de voir que la majorité des positifs contaminants et des malades sont des doubles vaccinés »
      Pas la majorité, de façon évidente ! Seuls les complotistes le voient comme dans la fable des habits neufs du Roi…

  7. Dr Slump

    « Le truc à faire, concret, implacable, c’est ça : se tenir prêt. »
    T’as bien raison Edmond!

    Et pour me tenir prêt, je vais m’employer à faire des réserves d’apéro suffisantes pour ouvrir un bar, un vrai: un bar sans licence et sans autorisation, un clando. Je l’appellerai le « Frédéric Bastiat ». Ou peut-être le Bar-bar: par opposition au bar civilisé, déclaré, patenté, avec licence IV et tout le bastringue d’état 😉

  8. heli0gabale

    Cool du rab! 🙂

    Sinon pour en revenir à « à quand la propagande s’arrêtera ? », bah c’est jamais.

    Il faudrait un énorme scandale impossible à masquer mais j’y crois pas trop. Le meilleur espoir reste quand même une grave crise économique ou une chtite guerre, la propagande se déplacera du covid au sujet suivant, c’est pas forcément mieux mais au moins ça changera.

    1. Grosminet

       » Le meilleur espoir reste quand même une grave crise économique  »
      + 1.
      Je le répète, avec un état en cessation de paiement. Imaginez, prestations sociales, retraites et salaires de fonctionnaires non versés pendant disons 3-4 mois… ça picoterait certes quelque peu, mais ça décillerait pas mal de yeux.

      1. pabizou

        On peut compter sur les verts allemands pour foutre le bordel . Tout est fait actuellement pour bloquer « nord stream 2 » et si certains continuent à faire chier les Russes un hiver très froid pourrait bien rebattre sérieusement les cartes . Si les Allemands claquent suffisamment des dents et se ruinent en chauffage alors que l’électricité est consommée localement par les pays producteurs pas sûr que les choses se passent bien . Essayer de maintenir la pression avec l’arnaque covidienne deviendra très vite difficile, une fois de plus la réalité aura le dernier mot . Quand à la ch’tite guerre les dernières provocation de l’OTAN ont montré que les Russes n’aurait même pas besoin d’arme nucléaire pour les ratatiner en seulement quelques jours .

          1. pabizou

            Terminé oui, mais les kmers verts font le forcing pour empêcher sa mise en service en créant des conditions de validation imprévues qui vont retarder l’usage

              1. Theo31

                Faut rappeler que c’est plus le froid qui a stoppé les Boches à Stalingrad que l’arméee rouge.

                Dans le monde grec ancien, on ne faisait pas la guerre pendant l’hiver.

                  1. Aristarkke

                    Non, bien sûr mais il est manifeste que l’assaut allemand a été brisé par le froid précoce, beaucoup plus important qu’imaginé, une logistique défaillante pour les équipements d’hiver, des erreurs tactiques et stratégiques comme de mettre toutes les divisions allemandes à l’assaut de la ville elle même en mettant toutes les troupes roumaines en protection extérieure (moins motivées) mais également de s’entêter au lieu de reculer pour se réorganiser et finalement de s’y laisser enfermer.

                1. Aristarkke

                  Dans ses mémoires, l’aviateur Rudel qui combattait (Stuka) dans les environs rapportait que les mécanos devaient laisser tourner les moteurs toutes les nuits pour éviter le blocage par le figeage de l’huile. Sinon, le processus de remise en route était éprouvant et trop gros consommateur de temps.

  9. Higgins

    Constat très juste qui rend amer par moment devant tant de bêtise, de conformisme, de mauvaise foi et de malhonnêteté intellectuelle. Même ce phare de la pensée qu’est Bruel s’y met. Cela n’entame aucunement ma détermination avec quand même, çà et là, la satisfaction de voir des bribes de vérité faite leur place au soleil ou, du moins, planter des graines dont les fruits sont porteurs d’optimisme. Il faut simplement être patient.

        1. Pheldge

          @ Grosminet : cela est juste et bon ! oui vraiment il est juste et bon de Lui rendre grâce, toujours et en tout lieu, à Lui h16 si brillant, tout honneur et toute gloire, pour le siècles des siècles, amen awomen ! 😉

  10. heli0gabale

    La propagande ça marche très bien, visez moi ça :

    https:/ /twitter.com/PigaIIe/status/1463878028795289612?t=9M3liUyrVKWCp3roJflhlQ&s=19

      1. heli0gabale

        J’ai regardé le compte en question et je ne sais pas trop quoi en penser.

        Tout est caricatural à l’extrême, ça sonne un peu parodique mais en même temps il a l’air parfaitement sincère.

        Je me demande si on a pas affaire à un authentique macroniste, espèce très rare dans le monde normal, un peu plus rare que le dahu ou la licorne.

        1. Yanka

           » … un peu plus rare que le dahu ou la licorne. »

          Ici, nous avons l’irlope. Beaucoup sont envoyés chasser l’irlope, peu reviennent.

        2. Theo31

          Une étude très sérieuse montre qu’un macroniste sur trois est aussi débile que les deux autres.

          Une étude similaire sur les écolos aboutissait à la même conclusion.

  11. heli0gabale

    Je pensais à un truc, si on a un variant algérien, on fait quoi du coup ?

    https:/ /twitter.com/BFMTV/status/1464186279613145088?t=fFGoRMZXGdDFjViOYrC1gg&s=19

        1. Pheldge

          alors c’est çui d’après, parce qu’il en causait, du virus qu’était parti au bled, puis revenu au retour de vacances après mutations, à l’origine de la reprise de septembre.

  12. Pheldge

    comme le dit le copain de Mimie Mathy, le célèbre Mini Crétin : ♫♪ Edmond Dantès, tressaille d’espérance, en cette nuit qui lui donne un seau vert, Noël, Noël, voici le rédacteur ! » ♫♪

  13. agentorange

    Pf.izer prévoit 36 myards de bénéf au minimum pour 2020, largement de quoi arroser les politicards, journalistes, scientifiques, médecins etc. Il y a un an en arrière, je ne croyais pas une telle chose au niveau planétaire possible, aujourd’hui…

  14. Louchp

    « se tenir prêt » : oui OK et plus concrètement je fais quoi ‽

    Texte intéressant, où peut-on retrouver ce E.Dantès à part chez le Comte ???

  15. Murps

    J’entends pourtant autour de moi des ravis de la crèche qui louent le Saint Macron pour avoir brillamment géré la « pandémie » avec réactivité et lucidité.

    C’est sûrement un effet de distorsion de l’espace-temps, je vois pas d’autre explications : on ne vit pas dans le même monde.
    Le premier politicard qui fait péter tout ça aura mon bulletin. Aux présidentielles, je suis prêt à voter pour un chimpanzé si il le faut.

    1. pabizou

      Le chimpanzé est un excellent choix . Que des avantages, salaire payé en bananes, discours très, très, rares et, si c’est pas un idéologue, une paix royale pendant 5 ans, le temps de se remettre des 4 derniers clowns .

            1. pabizou

              ah oui, c’est vrai la vie d’avant, on ne change pas une équipe qui gagne…j’oubliais . Autant profiter de ce merdier pour exploser le bouzin et changer la donne . Ce ne sera pas gratuit mais quarante ans de connerie, ça a toujours un prix .

  16. Terry Aube

    NOUS SOMMES SAUVES YOUPI !: Le Cardinal Sarah nous apprend avec regret que l’eau benite avait ete remplacee par du gel desinfectant dans certaines eglises.

  17. Le Gnôme

    Ce ne sont pas les tapis de bombes qui ont anéanti l’Allemagne, la production d’armements de celle-ci battit son record en 1944. On surestime beaucoup les mérites du carpet bombing de l’époque. Une leçon à tirer ?

    1. durru

      Ce n’est pas vraiment le message que j’ai lu.
      La phrase de Molotov dit que s’il y a des bombes, cela veut dire que la guerre n’est pas finie. Enfin, c’est ce que j’ai cru comprendre…

      1. Aristarkke

        Pareil. Le doute doit être palpable quand tu entends dire que la guerre est gagnée alors que l’ennemi fait voler ses bombardiers sans grandes misères au dessus du pays vainqueur…

    2. Higgins

      Le premier bombardement de Berlin a été fait par un avion français, le « Jules Verne ». Armé par un équipage l’aéronavale, l’avion a décollé de Bordeaux Mérignac et a accompli un long périple en passant par le Danemark avant de redescendre sur la capitale allemande. La Marine a en effet réquisitionné les trois Farman F-223.1 destinés aux vols longs courriers d’Air France et les a transformés en bombardier. Dans la soirée du 7 juin 1940, c’est la panique à Berlin même si srs effets sont bien plus psychologiques que militaires (https:/ /www.histogames.com/HTML/chronologie/articles/0012-berlin-sous-les-bombes-francaises-en-1940.php).

        1. Higgins

          Numéro spécial, le 54, sur ce sujet dans un hors-série Avions qui vient de sortir : « Trente seconde sur Tokyo, l’opération Dolittle raid » (https:/ /www.avions-bateaux.com/produit/hors-serie-avions/4725).

  18. Jacques B.

    Dans les bombes que vous n’avez pas citées (il y en a tant), il y a le fait que la plupart des gens ne connaissent personne qui soit décédé du Covid, en dehors éventuellement des personnes âgées et/ou porteuses de ‘comorbidités’, qui d’ailleurs pour une grande partie seraient décédées à court terme en l’absence de Covid, ne serait-ce que sous l’action des virus hivernaux classiques – qui tuent quand même environ 50.000 Français tous les hivers, à en juger par les stats de l’INSEE.

    Il y aurait aussi l’exemple de la Suède (bien remis en avant par Charles Gave cette semaine), du Texas ou autres, qui montrent très concrètement que les mesures « sociales » et l’entretien de la peur ont beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages. Et que tout cela n’est qu’une farce, une mauvaise farce.

    Le problème est ailleurs, il est chez les gens, qui soit ne réfléchissent pas et ne se documentent pas un minimum par eux-mêmes, soit sont des lâches – sur le vaccin obligatoire par exemple – qui pensent qu’en se soumettant aux ordres absurdes et abusifs ils finiront par avoir la paix, alors que c’est juste l’inverse : plus ils obéissent, et plus le pouvoir en rajoute. C’est par lâcheté que les gens se soumettent à la domestication en cours, davantage que par bêtise.

  19. Roanna

    On apprend par le grand voyeur en personne, sa majesté le duc de vérange, que le virus Oh macron n’en a plus que pour quelques heures à arriver sur le territoire.
    Faisons une prière pour que l’avion qui le transporte ne soit pas abattu dans le sud saharien. Prions…

    1. pabizou

      Oui mais, catastrophe! il semble qu’il ne s’en prend qu’aux vaccinés . Si c’est pas de la mauvaise volonté ça, en plus il y a déjà des scientifiques qui le déclarent anodin, bon, ce sont des ignares, ils sont africains et ne doivent pas avoir des mentors (menteurs) de la trempe de Verangele pour nous sauver, on l’a échappé belle …

        1. Pierre 82

          Ça prouve bien que ce nouveau virus est de mèche avec les non-vax. Une preuve de plus que ces irresponsables de refuzpiks doivent être pourchassés.
          C’est quand même dingue de se dire que ce type de raisonnement absurde est désormais communément admis par 90% de la population.
          Les arguments raisonnables n’ont désormais plus cours.

      1. Roanna

        Je viens de jeter un œil distrait sur les décès en Af Sud hier: 8 morts officiels.
        Ce variant est effectivement très dangereux! Vite un con-finement.

  20. breizh

    même quand les choses sont dites simplement : https:/ /www.francesoir.fr/politique-monde/un-medecin-americain-demonte-la-politique-vaccinale-en-sept-minutes

    « seuls les cons ne changent pas d’avis » : c’est trop dur !

  21. Elie

    Mes élèves sont atterrés à l’idée d’un nouveau confinement. On pourrait croire qu’ils sauteraient de joie à l’idée de sauter des cours : certainement pas. Le coût psychologique de ces mesures d’isolement n’a pas encore été assez mesuré.

  22. Elie

    Un ancien militaire vient d’être nommé à la tête du gouvernement en Roumanie, je me semande s’il va se laisser tenter par une dérive autoritariste comme ici. Connaissant l’influence de l’Église orthodoxe sur une large partie de la population, et son amour du vaccin, ça promet du sport en perspective…

    1. durru

      C’est bien que vous ayez des doutes, comme si le scénario n’était pas écrit d’avance 😉 D’un autre côté, on peut aussi imaginer les résultats…

    1. Pierre 82

      Je cite Berthez:
      « Les changes vont rapidement reconnaître la situation, punissant l’euro si la BCE ne relève pas ses taux et la punissant si elle le fait.
      Mais cela ne se limitera pas à des taux croisés contre d’autres devises, qui à des degrés divers sont confrontés à des dilemmes similaires, mais cela se produira par rapport aux prix des matières premières et des produits essentiels. »

      En disant ça, on sait comment ça ne peut que se terminer. Un effondrement par pénuries de matières premières, ce qui commence à poindre le bout de son nez.
      La seule chose qui me surprend, c’est que, cette situation que décrivait Delamarche il y a 10 ans déjà, ait pris autant de temps à arriver (et encore, on n’y est pas encore, peut-être que ça tiendra encore vaille que vaille 2 ou trois ans de plus).
      La résilience de ce système hautement instable, voilà ce qui m’a surpris. Surtout qu’ils ont passé la surmultipliée dans cette course folle.
      C’est hélas la seule échappatoire possible à ce piège dans lequel on se trouve: que nos élites n’aient plus aucun moyen financier de continuer à marche forcée vers la dictature qu’ils sont en train d’imposer. La ruine pour tout le monde, certes. Mais surtout leur ruine, et forcément, la disparition de cette caste parasitaire, vrai point positif.

    2. Louchp

      Très intéressant, merci. Au final, le déclencheur serait le même que pour les subprimes: des créances douteuses remballées avec un beau papier cadeau par le schtroumph farceur…

      En attendant le prochain désastre, le pire dans tous ça c’est encore ce passage :
      « Le secteur privé est désormais quasi inutile, c’est seulement une source alternative de revenus gouvernementaux à coté de l’inflation. »
      Il faut que désastre arrive au plus vite car c’est ahurissant de s’être écarté aussi violemment de la réalité.

      1. Pierre 82

        J’avais noté ce passage assez ahurissant également, et en fait, ça correspond à la réalité: l’état n’a plus d’argent, l’assiette fiscale s’effondre, mais c’est pas grave, ils impriment des billets de monopoly, et ils peuvent ainsi se passer de la vraie création de richesse pour continuer à s’endetter, et n’ont plus besoin du secteur privé.
        Mais le principe de réalité finira bien par ressortir, et ça se passera d’une manière très simple: plus de matières premières, et hop, les gamelles seront vides.
        Et une fois que le processus sera lancé, ce pourrait même être foudroyant.

        1. Louchp

          Par secteur privé il faut ici, je pense, comprendre : tous les petits, moyens et gros mais pas trop, tous ceux qui n’ont pas de lien direct et « utile » avec le pouvoir.
          Est-ce juste de l’inconscience pure ou une volonté délibérée de continuer d’offrir aux mastodontes des possibilités d’achats / d’expansion à vil prix? Difficile de savoir.

  23. Higgins

    « Le covid est dans son essence une névrose ou plus exactement l’une des branches du complexe névrotique dans lequel le monde occidental vit.  » (https:/ /brunobertez.com/2021/11/28/on-suit-omicron-a-la-trace-la-nevrose-croit-et-embellit-les-maitres-recuperent-le-role-de-peres-fouettards/)

    1. Pierre 82

      Excellent, le coup du tour de manège. Même pas surpris. Sauf que je suis content de m’être retiré sur mon Aventin, et d’éviter comme la peste tout centre commercial depuis 20 mois.

      1. Pheldge

        tant que je peux aller faire des provisions, je m’en fiche. Pat contre je redoute que les mesures soient étendues aux GMS, histoire de contraindre les derniers récalcitrants, avec la bénédiction populaire de la majorité vaccinée.

        1. Malancourt

          Ils ne le feront pas, au moins pour celles qui sont situées au milieu de cités émotives. C’est ce que l’on a vu au mois d’août dernier avec les centres commerciaux d’une surface supérieure à 20 000 m2 où il fallait le pass pour accéder.
          Dans le 91 le CC d’Evry dont la surface est bien supérieure était libre d’accès, car trop de portes à surveiller selon le préfet, en fait fréquenté surtout par une population très susceptible.

          1. Pheldge

            rein n’empêche de voter l’obligation, quitte à ne pas trop l’appliquer dans les quartiers sensibles. La matraque et le PV à géométrie variable n’ont pour but que de faire plier les récalcitrants civilisés, pas les autres … Il suffit de voir avec quelle facilité le gouvernement recule en Guadeloupe

  24. Nemrod

    Pas réjouissant tout ça.
    Je m’en tiens à ma méthode.
    – je travaille le minimum pour vivre et expurge le superflu; j’ai un avantage, je n’ai aucun goût de luxe.
    – je boycotte autant que faire se peut le manège du Pass et du cirque Covidique en général
    – je désobéis quand c’est possible et aussi souvent que possible.
    – je me cache pour vivre et protège les miens.
    Un genre de Grève.
    Y a que ça à faire et depuis longtemps.

      1. Pheldge

        tout le monde n’a pas, comme certains ici, à sa disposition un wagon personnel de TGV au luxe moelleux, une thébaïde dans le 9-3, ou un château princier à Oléron pour se mettre à l’abri, et attendre que la tempête passe … 😉

      2. Nemrod

        Oui .
        8 h par jour dans mon métier.
        Ostensiblement sous le nez.
        Et pas si le client en a pas.
        Dehors jamais.
        Dans les magasins le moins possible mais j’y vais peu et dans des petits ou quand tu rentre sans le patron enlève le siens…y en a.

        1. MadeInCH

          C’était plus une pique pour rigoler. Pas une accusation.
          Put1. 8h par jours!
          Perso, au départ ça ne dérangeait pas physiquement de porter ce truc qques heures.
          Maintenant, j’ai du mal à le supporter 30 minutes pour faire des courses.
          .
          Oui. Ostensiblement sous le nez lorsque je dois le porter.

          1. Higgins

            Hier en soirée, je traversais la ville en voiture. Il faisait froid, les rues étaient quasiment désertes. Un passant sur deux, seul, dans la rue, portait le masque sur la gueule. Beaucoup de jeunes… Il n’y a hélas pas de vaccin contre la connerie à l’état pure.

            1. Louchp

              Ma fille, en primaire, à nouveau depuis la semaine dernière lorsque vient l’heure du déjeuner au périscolaire :

              1) je charge ma fourchette
              2) je baisse mon masque
              3) je décharge la nourriture dans ma bouche
              4) je remonte mon masque
              5) je mastique et j’avale
              6) je recommence au point n°1 autant que nécessaire.

              C’est pas de la torture ça ???

            2. Pierre 82

              Ce n’est même plus de la connerie. On est passé au stade de la folie, de la maladie mentale, de la névrose.
              D’où l’importance de sortir de ce système en préservant sa santé mentale. Considérer que ce qui vient de toute autorité républicaine est potentiellement nuisible, et se tenir à l’écart.

  25. Aleph

    C’est dans le conte d’Andersen qu’un enfant peut dire « l’Empereur est nu » à la cour et y changer l’ordre des choses. Dans la réalité, si un gamin arrive en pleine partouze de courtisans sous coke, il a intérêt à s’éclipser discretos s’il ne veut pas d’ennuis.

Laisser un commentaire