L’effondrement de l’autorité

Les plus sagaces d’entre nous l’auront remarqué : il se passe quelque chose dans le monde. Oh, bien sûr, je ne parle pas de l’arrivée d’un nouveau variant au nom rigolo, mais plutôt du niveau d’hystérie des gouvernements dans leur gestion sanitaire et de la réponse des populations à celle-ci…

Ainsi, j’avais noté dans un récent billet précédent que tout indiquait un net raidissement des diverses institutions et des autorités autour du monde alors que tout ce qui a trait à la pandémie ne semblait pas vouloir se calmer, au contraire.

Et bien évidemment, avec l’arrivée de ce variant viral au nom de candidat présidentiel qui sent le plan marketing foireux à 10 bornes, les choses s’accélèrent : sans originalité, jugeant indispensable de nous rejouer la même partition qu’à l’automne 2020 où le variant delta apparaissait, les politiciens et les médias ont décidé de relancer le bastringue.

La surenchère ne peut attendre et on voit déjà les pénibles évêques de la religion covidiste monter en chaire télévisuelle pour nous exhorter aux gestes qui sauvent : vite, faites don de votre corps au collectif bienveillant ! Vite, réclamez votre dose supplémentaire d’élixir subtil et nous serons sauvés, sinon individuellement (l’élixir ne protège pas vraiment de la maladie, hein) mais au moins collectivement, cela va de soi.

Cependant, attention : cela ne suffira pas. Il vous faudra aussi expier vos fautes en conservant, en parallèle, toutes les autres vexations déjà en place, depuis le masque jusqu’aux distanciations en passant bien évidemment par la présentation du petit QR-Code qui autorise votre présence dans le cheptel.

C’est donc sans surprise que les contraintes s’amoncellent.

Mais c’est avec une petite surprise que, petit-à-petit, des résistances de plus en plus fortes se font jour dans une population passablement excédée de ces âneries qui ne reposent plus sur aucun prétexte scientifique. Et c’est là que, comme je le notais en introduction, quelque chose se passe dans le monde.

C’est, bien évidemment, aussi confus que diffus mais les faits se multiplient : ici et là, des individus se rassemblent et refusent les obligations sans queue ni tête qui leurs sont imposées, qui violent leur conscience, la simple logique ou les faits scientifiques les mieux établis.

Au-delà d’un nombre toujours grandissant de manifestations dans certains pays qu’on croyait pourtant perdus (comme en Australie par exemple) et dont on comprendra qu’elles ne déclenchent guère que quelques entrefilets dans la presse nationale ou européenne (et encore, surtout pour y noter « la radicalisation » – car oui, rappeler un droit fondamental à disposer de son propre corps revient à se radicaliser pour la presse actuelle), on voit apparaître des refus fermes et déterminés qui font, finalement, reculer les autorités.

C’est le cas par exemple en Oklahoma où la garde nationale a ainsi refusé purement et simplement l’obligation vaccinale pourtant imposée aux armées américaines : le gouverneur de l’État a ainsi usé de ses prérogatives pour refuser l’obligation vaccinale à ses troupes, ce qui a bien évidemment fortement déplu au Pentagone qui doit à présent chercher un moyen de rétorsion contre un tel affront…

On peut aussi noter la façon dont le pouvoir français est lui-même mis en difficulté en Guadeloupe et en Martinique à mesure que le refus des dictats parisiens se font de plus en plus déterminés. L’envoi de troupes supplémentaires n’a – bien évidemment – pas calmé les esprits et le gouvernement Castex en est réduit à bricoler différentes propositions, depuis l’usage d’un vaccin non-ARNm (on ne sait pas trop ce que cela peut vouloir dire en pratique) jusqu’à l’évocation étonnante d’une autonomie de la Guadeloupe en échange d’une vaccination obligatoire et de la mise en place du pass sanitaire sur l’île.

Paris est en effet très gêné de cette résistance : la continuité territoriale entre ces territoires et la métropole aboutirait à des situations ubuesques qui auraient bien du mal à tenir légalement. On se demande dans quelle mesure Macron et ses sbires ne sont pas prêts à brader les Antilles pour retirer ce caillou de leur chaussure de marcheurs compulsifs, mais il n’en reste pas moins que le plan gouvernemental ne roule pas exactement sur du velours.

Petit-à-petit, certaines populations comprennent que la résistance, même si elle n’est ni simple ni immédiatement couronnée de succès, constitue probablement la meilleure façon de procéder pour éviter de sombrer dans le cauchemar que ces minables élites s’obstinent à nous mettre en place.

Petit-à-petit, ce faisant, les autorités apparaissent pour ce qu’elles sont vraiment : autoritaires voire dictatoriales, sans marge de manœuvre et surtout, bien plus faibles que ce qu’on peut imaginer (on se rappellera à quelle vitesse l’obligation du pass sanitaire fut abandonnée lorsque les camionneurs ont évoqué une grève). Elles n’ont en réalité pas les moyens de leurs ambitions et, à mesure que la panique, créée de toute pièce, cède la place à l’agacement puis à la colère, la contestation de leur autorité se fait de plus en plus forte et puissante.

Comment semblent être les administrations et insitutions gouvernementales, et comment elles sont en réalité.

Or, cette contestation a déjà, même en France métropolitaine, tout ce qu’il faut pour fleurir et se répandre, chez la plupart si ce n’est chacun d’entre nous, tant le terreau est maintenant fertile, tant sont nombreux les domaines où les institutions ont justement perdu toute autorité réelle.

Chaque jour qui passe nous montre en effet un peu plus le niveau de bouffonnerie clairement délirant qu’atteignent les représentants de nos autorités, qui, par exemple, se pignolent actuellement sur les boutons de télécommande des téléviseurs au lieu de s’occuper du marasme dans lequel s’enfonce le pays, coincé entre l’inflation, les dissensions sociales et une gestion absolument catastrophique de plusieurs crises concomitantes toutes directement créées par l’État et ses représentants…

Chaque jour qui passe, les citoyens sont directement confrontés à l’incurie, l’incompétence ou la perversité diabolique des autorités ; à l’insécurité et à des populations devenues incontrôlables, ces autorités ne répondent rien, montrant exactement de quel bois elles sont faites (celui dont on taille les pipeaux, à l’évidence).

Chaque jour qui passe, la vraie nature de l’autorité se dévoile : le roi est nu, le consentement n’existe que parce que chacun se croit seul à devoir lutter contre un monstre qu’il juge, à tort, invincible alors que, chaque jour, de nouvelles personnes se rendent compte de l’absurdité de la situation, de l’iniquité des mesures, de la folie des petits évêques du covidisme total, chaque jour l’autorité est bafouée.

Non, devant ces autorités en plein délitement, la résistance n’est pas futile car non, vous n’êtes pas seuls.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires437

    1. Yanka

      L’animatrice est tétanisée : le bonhomme sort tranquillement des chemins balisés par le gouvernement bienveillant. Impossible de remettre le ludion dans son bocal, car il ne hurle pas « Zemmour président !!! » ni « Make Trump President Again ! » en écumant d’une rage antisémite et anti-vaccinale infecte.

      1. Nemrod

        Oui.
        Pourtant son discours rationnel est calme a rien d’extraordinaire; c’est d’ailleurs celui que je tiens à mes patients depuis deux ans.
        Lais ça suffit pour être un complotiss d’extrème droaite.

    2. Roanna

      J’ai beaucoup « apprécié » l’avis éclairé de Bayrou.
      Il a bien peur qu’un jour une météorite vienne anéantir l’humanité! En gros c’est ce qu’il disait et c’est à peine déformé.
      Je reconnais là sa nullité de politicard, qui ne sait rien faire d’autre que de raconter des inepsies et pourtant il a des adeptes. Il a encore des adeptes.
      Comment peut-on accorder un crédit à un gus comme ça, pas un poil de bon sens.
      Une vraie tête à claques.

      1. Pierre 82

        Bayrou est pratiquement le seul que je trouve encore plus consternant que Bruno Le Maire, le chouchou du patron. C’est dire si la barre est haute, on est quand même face à du crétin de compétition, de l’abruti de classe mondiale.

        C’est dire s’ils auraient tous les deux pu faire tous les deux d’excellents présidents de la cinquième…

    1. Pierre 82

      Vous voyez le mal partout. Voyez le point positif qui montre que les autorités prennent le problème au sérieux: une cellule psychologique sera mise en place.
      Le pire, c’est que le journaliste, au lieu de hurler qu’on se fout de la g… du monde, a l’air de trouver ça tout à fait normal.
      C’est à des détails pareils qu’on voit à quel point la notion même d’autorité a complètement disparu du paysage (autorité dans son sens premier)

    2. Pheldge

      en plus au Lycée Montaigne … bientôt à l’école Alsacienne, ou au collège Stanislas ? ça ne m’étonne pas, y’a que des voyous et des racailles dans ce quartier, c’est pas au Lycée pasteur de Neuilly qu’on verrait ça ! 😉

  1. Yanka

    Tiens, l’adjoint à la secrétaire générale du gouvernement qui meurt subitement à 45 ans. La raison n’est pas donnée. Vieillesse ?

    https:/ /www.purepeople.com/article/-un-choc-terrible-mort-a-45-ans-d-edouard-crepey-adjoint-au-secretaire-general-du-gouvernement_a465715/1

  2. Yanka

    Comme c’est curieux… Quelques jours après Catherine Ringer, au tour de Pascal Obispo, 56 ans, de s’effondrer sur scène. Surmenage, sans doute.

    https:/ /www.bfmtv.com/people/musique/le-chanteur-pascal-obispo-pris-d-un-malaise-sur-scene_AN-202111290594.html

    1. Arthur H

      Ce qui serait pas marrant serait qu’ils décèdent d’ici 6 mois car les fans, eux, vont se dire que c’est probablement du à la vaccination.

      Car actuellement le gov explique, avec ses medecins et journalistes corrompus, qu’il n’y a pas d’effets secondaires, ou presque pas au point de ne pas en parler du tout, alors dire qu’il y a des morts du aux vaccins… non, cela n’existe pas.

      Plus vous niez une réalité et plus cette réalité devient apparente car votre négation la met en relief.

      Bref.

      1. bibi

        Il n’y a pas d’effets secondaires mais :
        – l’astra zeneca est interdit au moins de 55 ans.
        – le jensen interdit au moins de 55 ans.
        – le moderna est interdit au moins de 30 ans.

  3. Laure Fritte

    Le contrat social est rompu, malheureusement. L’Etat a promis tellement qu’il ne peut plus assurer dans les DOM eau potable, santé, jobs dans l’Administration, voyage en métropole gratuits, plages sans sargasses, garantie de valeur des villas construites sur la plage et élimination des dépenses contraintes (qu’on appelait non-discrétionnaires de mon temps, mais notez le glissement sémantique : dépenses contraintes, donc obligation, donc mal) comme tabac, assurance et essence (le reste est déjà gratuit).

    1. René-Pierre Alié

      On a perdu le Nord, on a perdu la boule… Voilà que Blacher retourne sa veste. Je ne suis pas une girouette, c’est le vent qui a tourné, pourra-t-il dire.

    2. Mitch

      Intéressant. Intéressant aussi de voir les gueules interloquées des journaleux et invités autour. Ce qu’il dit est juste une evidence et pourtant tout le monde le regarde comme s’il était fou.

      1. popeye

        c’est vrai que la tête de Pujadas vaut son pesant de cacahuètes. Au poker il se ferait ratiboiser, il est sidéré et incapable de bluffer!

    3. Obenjayagaar

      Il a déjà dit des conneries par paquets de douze dans le passé, mais pour une fois il n’a pas tort. On court comme des poulets sans têtes.

    4. Husskarl

      Il s’est acheté un cerveau ? « pathologie benigne », « plus rien de rationnel », « imaginez les conséquences de ces décisions », « on a perdu le nord », « on a perdu la raison ».

    5. Pierre 82

      C’est amha la deuxième partie de son discours qui est plus éclairant:
      ce qu’il voit, c’est que jusqu’à présent, la majorité des gens pensent que la gestion de la crise a été très bonne (ça me troue le cul de dire ça, mais c’est hélas la vérité), mais sa crainte, c’est que le vent ne tourne et que les gens commencent à critiquer cette politique de manière majoritaire.
      Ce type, ainsi que ses collègues des plateaux télé, ne m’ont jamais inspiré la moindre confiance. Ils savent tous depuis le début qu’ils racontent des énormités et qu’ils mentent comme des arracheurs de dents, mais ce qui les intéresse, c’est le plaisir sadique de faire paniquer tout le monde, qui viennent ainsi leur implorer leur protection.
      Ce qu’ils craignent le plus, c’est un retournement de la situation, et ça s’entend très bien. « Ils ont acceptés les trois doses », mais il a peur que ce soit la dernière chose que les gens acceptent avant de commencer à montrer des signes d’énervement un peu plus corsés que ce qu’on a connu jusqu’à présent.
      La tête des journaleux me cause une joie mauvaise… ça remonte un peu le moral.
      J’attends avec impatience ce jour où ils commenceront à décrocher les uns après les autres, ce serait le signe de l’abandon du navire par les rats. On peut rêver.

      1. Husskarl

        J’ai tiqué sur le même propos, ils commencent à sentir le vent de la défaite et surtout la possibilité d’une bonne pendaison façon Nuremberg

        1. Higgins

          J’ai bien réfléchi au problème de la sanction et la solution m’a été donnée par les marins. La pendaison est trop douce et surtout trop rapide et irrémédiable. Les marins connaissent la grande et la petite cale. Dans les deux cas, le puni est attaché à un bout et ses camarades le déhalent soit d’un côté à l’autre du bateau ou d’un bout à l’autre du même bateau. De tribord à bâbord ou inversement, c’est la petite cale. De la proue à la poupe ou inversement, c’est la grande cale. L’avantage, c’est qu’on peut jouer sur la taille du bateau (le PA fait 270 mètres*) et sur le nombre de collègues du puni qui le déhalent (ça joue sur la durée de l’immersion). Si l’intéressé s’en sort vivant, ça le calme bien, dans le cas contraire….

          *possibilité de louer un PA américain (415 mètres).

          1. Laurent a LA

            Selon Bourgeon (les Passagers du Vent) et mes souvenirs, la Petite Cale c’est juste d’etre precipite a l’eau attache a une ancre. Il faut survivre aux eventuelles fractures et contusions. La Grande Cale c’est passer de babord a tribord ou inversement, et c’est dangereux a cause des barnacles sur la coque.

            1. Yanka

              Dans « Les compagnons de crépuscule », il y a aussi de très inspirante façons de mourir, un peu brutales certes, mais enfin, inspirantes… Un pal au cul, ça fait rêver.

          2. Aristarkke

            « Si l’intéressé s’en sort vivant, ça le calme bien, dans le cas contraire…. »
            Dans le cas contraire, il est tout autant calmé.
            Définitivement et sans rechute possible…

          3. Pheldge

            Voyons Major, tout ça, c’est que des vielletés, faut savoir vivre avec son temps : je suggère la « Roue de l’infortune 2.0 » qui combine le supplice de la roue, et auquel tout le monde peut jouer, le gagnant étant celui qui fera crier le supplicié le plus fort, par exemple …

    6. La gaffe

      Les 2 Major.
      Commencent à mettre les pampers le doc. de cnews . « Blachier » (entre autres) piquouse uniquement pour les vieux (j’en suis) mais pas touche à mes enfants (les siens) ???… toujours avec son petit sourire ironique très représentatif du personnage. tout comme ses retournements de vestes.
      Dans mon entourage un très bon ami, 50 ans en pleine forme sans comorbidité. Petit rhume, va consulter et se faire curer le nez par son médecin. Résultat pas positif au covid. se fait faire sa 3eme piquouse (par précaution, et obtenir pass.) se retrouve avec une paralysie faciale côté gauche du visage 4 jours après la piquouse.
      Peu à peu tout se saura et ces personnages, je le souhaite, auront des comptes à rendre

  4. Laurent569

    France-Intox a encore bien chauffé les foules à 13 heures.
    Pénurie provisoire de doses en pharmacie mais ça va s’améliorer rapidement, « engouement », voire « attente » des Français pour la 3ème dose. Un black-Friday après l’heure somme toute.

    1. durru

      Je commence à être de plus en plus content lorsque je constate cet engouement des con-vaincus pour la troisième dose. Je sais, ce n’est pas très chrétien…

      1. La gaffe

        C’est simplement logique. Ce qui est rassurant c’est que certains commencent à en prendre conscience mais bien tardivement.
        Tant pis pour eux, ils sont peut-être ou ont été maître de leur destin. Qu’ils ne viennent pas couiner sur les conséquences de leurs choix.

          1. La gaffe

            Il me semble que c’est vous qui le dites « Je commence à être de plus en plus content »…
            Nous ne devons pas parler la même langue. Désolée, je ne perdrai pas mon temps dans des discussion stériles
            Bye ! bye !

            1. durru

              Bah, désolé… Je ne vois pas en quoi le fait que j’avoue un sentiment puisse le rendre logique. Ou peut-être ai-je mal compris ce que vous trouvez logique. C’est possible…

      2. Pierre 82

        Attention, durru, quoi qu’il arrive, c’est souvent très compliqué d’être du côté de la minorité. Si on se devait un jour se retrouver, nous, non-vax, faire partie d’une minorité de ceux qui sont restés en bonne santé, alors qu’une grosse majorité aurait des soucis plus ou moins importants, je ne pense pas que ce sera facile à vivre pour nous. Si c’était le cas un jour, ce qu’à Dieu ne plaise, une catharsis sera indispensable à la société pour qu’elle ait une chance de se remettre à être fonctionnelle. Et donc, sans doute la nécessité de sacrifier des boucs émissaire (René Girard, toujours lui).
        La caractéristique du bouc émissaire, c’est précisément qu’il doit être innocent de ce qu’on l’accuse (sinon, c’est une vengeance, qui pourrait se terminer en vendetta et dès lors, causer la cassure définitive de notre civilisation vu le nombre trop important de coupables dans cette histoire). Donc certains non-vax pourraient être désignés à la vindicte – surtout si les politiciens et les décideurs ont utilisé un placebo.
        Je ne pense pas qu’on en arrivera là, mais bon…

        1. durru

          Quoi qu’il arrive, nous n’avons pas le destin des autres entre nos mains. Je peux, tout au plus, encourager mes proches à refuser d’aller (voire de continuer) dans cette voie.
          En ce qui concerne la nécessité du bouc émissaire, j’avais compris que, d’après René Girard lui-même, le christianisme (le Christ, pour être plus précis) a enlevé ce poids des épaules des hommes. Je sais que pour l’instant cette religion est plutôt mal en point, notamment avec celui qui fait semblant de donner la direction. Mais je garde espoir (espérance ? – en tant que non-croyant, j’ai un peu de mal avec ce concept) que cela va changer. Et que donc cette histoire de bouc émissaire va rester ce qu’elle devrait rester, de l’histoire…
          Sinon, je ne crois pas trop à une majorité qui soit explicitement atteinte dans sa chair par cette folie, seulement un nombre de plus en plus important de donneurs de leçons à être rattrapés par leurs propres délires. Je crois que la tendance va s’inverser bien avant un tel basculement…
          Je suis de nature plutôt optimiste, je crois en l’Homme. Mais je suis aussi prêt à me défendre, si besoin.

        2. pabizou

          Si les polytocards qui nous prennent pour des décérébrés depuis trop longtemps se retrouvaient au bout d’une corde pour avoir utilisé des placebos en envoyant les autres a l’abattoir, après le rivotril dans les EPPADH quelque soit le nombre à nous montrer la direction du vent ce ne pourrait être qu’une bonne nouvelle, fussent-ils 10 000 .

    2. Aristarkke

      Un Black Tuesday pour les picouzesl les verrait se battre quasi à mort pour en avoir une, de dose. Tous les semestres…
      Selon Radio Pravda !

  5. Miniac

    Avec 60% des Suisses qui votent pour l’auto-enchainement, je ne vois aucun signe de changement… Comme l’histoire l’a prouvé, il faut d’abord des survivants pour reconstruire, ou dit autrement, il faut toucher le fond pour remonter… Pour l’instant, tout le monde est encore vivant, le fond encore loin, donc ça va continuer…

  6. Nemrod

    Les mouches commenceraient à changer d âne que je ne serais pas surpris.
    Les deux toubibs de la télé dont bablachier qui retropedaler…hum ça sent les premiers craquements de la débâcle.
    Il est bon à rien mais son opportunisme est en béton armé…
    Ca devient de plus en plus intéressant.
    Localement des convaincus et des suiviste invétérés commencent à douter quand même…
    Me demande comment l opportuniste en chef va retomber sur ses pattes…il a flairer aussi, n’en doutez pas.
    Qui va t’ il sacrifier ?

    1. Rick Enbacker

      La CNIL s’impatiente aussi :
      https:/ /www.bfmtv.com/tech/la-cnil-interpelle-le-gouvernement-sur-le-manque-de-preuves-d-efficacite-du-pass-sanitaire_AN-202111300377.html

    2. pabizou

      Castex a une belle tête à chapeau, mais ça ne suffirait pas . Si on regarde bien celui qui irait le mieux pour faire oublier qui donne les ordres serait peut-être bien gérant gele

    3. Higgins

      Manu, mon petit… Je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L’homme de la Pampa parfois rude reste toujours courtois mais la vérité m’oblige à te le dire : ton Vereux et ton Jeannot commence à nous les briser menu !

    4. Pierre 82

      Dans l’expérience de Milgram, dès lors que deux blouses blanches ont l’air d’avoir le moindre désaccord entre eux, le taux d’obéissance s’effondre.
      Comme vous dites, ça risque de devenir intéressant, même si chien échaudé craint l’eau froide, et j’éviterai de chanter victoire trop tôt…

  7. Yanka

    Campagnol en verve :

    « Quand on entend les coassements de la gauche batracienne depuis ce matin on a envie de voter Zemmour rien que pour vider la mare. »

  8. Higgins

    Le futur (proche)? : « EMPECHER LES NON VACCINES DE PRENDRE L’AVION DES LE PRINTEMPS 2022
    du 29 novembre 2021 au 2 décembre :
    CHRONOLOGIE D’UNE PANDEMIE ORGANISEE
    Xavier Bertrand a promis que s’il devait « prendre des décisions radicales à propos des non vaccinés » il n’hésiterait pas… Si on ne savait pas de quoi il parlait, sachez que désormais on le sait: les députés de Bruxelles veulent voter une loi interdisant aux non vaccinés de partir en vacances à l’étranger dès le printemps 2022 avec une INTERDICTION DE PRENDRE L’AVION ! Tout voyageur non membre de l’Europe ne pourra pas y mettre les pieds s’il n’est pas vacciné avec un schème complet… » (https:/ /www.jovanovic.com/blog.htm)

    1. Aristarkke

      La castration des Suisses décidée par eux même, l’a fait réfléchir quant aux nouveaux espaces où déployer son petit totalitarisme. Heureusement pour les laborieux qu’il n’a pas encore estimé devoir étendre cette ségrégation aux métros et autres RER/TER. Pour l’instant, du moins !
      Il y a les mauvais espaces clos et les bons espaces clos…

  9. MCA

    Pendant ce temps, voilà ce qui préoccupe les « dirigeants » de ce pays….

    https:/ /insolentiae.com/la-charte-du-jouet-non-genre-signee-par-la-ministre-panier-runacher/

    1. Rick Enbacker

      Mon Dieu, entre ça et les boutons Netflix des télécommandes, je suis ravi de payer sous la contrainte ces gens qui font tout pour m’empêcher de vivre

    2. Aristarkke

      Même souci des vraies préoccupations des citoyens que sous Pétain où les fonx de l’époque avaient à coeur de davantage contraindre ceux de l’époque que de bouter les Schleus hors du pays…

  10. Miniac

    Je mets ça là: regardez attentivement la courbe PIB par habitant France vs Turquie, et vous comprendrez qu’il n’y aura aucun changement dans la politique française ou plutot occidentale sous domination US, sanitaire ou non… C’est la fuite en avant: hyper inflation couplée à un contrôle des populations… Seule façon de remettre la faillite à 0…

    La seule question est de savoir si l’Allemagne restera dans le bateau sous la pression des USA, ou si elle la jouera solo…

    https://chevallier.biz/turquie-economie-de-la-croissance/

  11. MarieA

    « Non, devant ces autorités en plein délitement, la résistance n’est pas futile car non, vous n’êtes pas seuls. »

    Moi, en tout cas, je me sens seule. Même les gens qui n’ont pas peur du coronavirus ne veulent pas s’informer, ni même qu’on leur transmette l’information quand on leur mâche le travail. Ils coupent la parole, changent de sujet, déclarent s’en foutre, etc…
    Je suis terrifiée de voir le nombre de gens qui s’en foutent de leur santé, de leur vie, de leur liberté et même de leurs gènes. Honnêtement, je ne pensais que leur nombre était aussi important.

    « Petit-à-petit, ce faisant, les autorités apparaissent pour ce qu’elles sont vraiment : autoritaires voire dictatoriales, sans marge de manœuvre et surtout, bien plus faibles que ce qu’on peut imaginer »
    Une des rares fois où je ne suis pas d’accord avec notre cher H16. A mon avis, H16 surestime l’esprit de résistance et de liberté, chez les Français en tout cas.

    Néanmoins, merci d’avoir écrit un article comme celui-là, ça remonte le moral dans des temps comme ça.

    En dehors de dire non, que pouvons-nous faire d’efficace? J’avoue ne rien faire moi-même autre que refuser la vaccination, le passe et les tests, donc pas grand chose…

  12. Laurent569

    Hélas, j’abonde en votre sens. TOUTES les personnes de mon entourage sont passées sous les fourches caudines. Par peur, par découragement, pour vivre « comme avant »…
    Tapez « Gesundheitspass » sur un moteur de recherche et, comme par magie, retour aux années folles.

Laisser un commentaire