Ségrégation sociale : les prochaines étapes

Après moult rebondissements et pas mal d’opérette politicienne, ce qui était une théorie complotiste il y a un an a donc été voté en première lecture à l’Assemblée nationale le 6 janvier dernier : le projet de pass vaccinal est maintenant examiné par le Sénat qui, n’en doutons pas, va vaguement maugréer et le voter sans trop broncher. Les clowneries continuent donc.

Bien sûr, il y aura encore quelques étapes purement décoratives : ainsi, il y aura un deuxième vote à l’Assemblée lors du retour de la navette parlementaire, vote qu’on peut imaginer précédé de quelques débats et éclats de voix destinés à faire croire au peuple que la Chambre d’enregistrement sert à quelque chose ; il y aura bien sûr le détail juridique des remarques faites par le Conseil constitutionnel qui – pari osé – adoubera la mesure moyennant quelques remarques parfaitement dilatoires et aptes à illustrer le caractère complètement inutile de l’existence même de ce Conseil.

Il y aura quelques feuilles de choux qui s’interrogeront un peu sur les dangers de dérive d’une telle mesure, comme si la dérive n’était pas déjà là, depuis plus de six mois : l’un ou l’autre gratte-papier subventionné ira probablement se demander si, éventuellement, ce pass vaccinal ne va pas un chouilla trop loin, si tout ceci n’est pas un tantinet démesuré alors que la menace Omicron devient de plus en plus fantôme.

Dans le champ politique, certaines figures se lèveront pour expliquer – en étant raisonnablement dans le vrai – que tout ceci n’a pour but que d’enterrer tous les autres débats sur l’action gouvernementale et présidentielle à mesure que le « renouvellement » démocratique approche : depuis qu’on parle d’Omicron et de ce pass ségrégationniste, on ne parle plus du bilan absolument cataclysmique des finances publiques, du retour musclé de l’inflation, du déficit commercial abyssal du pays, de la violence en hausse ou de la gestion consternante et surtout, de pire en pire, du système de soin que le reste du monde se refuse toujours à nous copier. Au fait, la réforme des retrai… Ah pardon. Oublions.

Et à la fin de cette agitation, la poussière législative et politique retombera et le pass vaccinal sera d’application.

Malheureusement, si ce déroulement est assez prévisible, la suite l’est aussi et elle n’est pas très réjouissante.

En effet, il va bien falloir que ce pass soit correctement mis en place, appliqué et que son absence d’usage dans les lieux imposés soit dûment sanctionné.

Cela va nécessiter par exemple la bonne collaboration des forces de police et de gendarmerie dont on sait qu’elles pourraient choisir de ne faire aucun zèle, voire de regarder ailleurs lorsque se commettent des infractions à cette ségrégation inique.

Cela va imposer qu’un petit noyau de citoyens correctement conscientisés (ceux-là, on les retrouvera toujours à quelqu’époque que ce soit, toujours prêts à aider les administrations) soit mis sur le qui-vive pour bien encadrer et suivre leurs concitoyens qui pourraient commettre une bévue sanitaire, voire faire un faux-pas. Ces belles âmes ne manqueront pas d’alerter les autorités lorsque des dérives seront observées.

Tout ceci ne se mettra pas en place sans une petite préparation indispensable à bien faire prendre conscience à tout le monde des enjeux essentiels de la situation.

On rappellera très certainement que les cadavres s’empilent dans les hôpitaux, débordés qu’ils le sont par ces vagues d’enrhumés en phase terminale. Aucune désorganisation, aucune fermeture de lit, aucune mise à pied de personnel soignant ne pourra surmonter cet afflux inédit de mourants et de subclaquants d’âge canonique. La presse se fera donc fort de nous marteler que la situation, désespérée, ne permet aucune marge de manœuvre.

On insistera aussi sur le caractère à la fois gratuit et pas du tout payé par la collectivité de ces vaccins miraculeux qui empêchent les formes graves de la maladie mêmes chez ceux qui en meurent. On rappellera à quel point il est devenu facile de rentrer dans le rang des seuls bons citoyens qui possèdent le pass vaccinal, tant les gestes moralement (mais pas financièrement) désintéressés de nos fiers personnels soignants sont simples et accessibles, tant les centres de picouse industrielle sont proches et ouverts.

Enfin, on va assister à un travail de fond, l’essence même du journalisme d’investigation lorsque toute la presse, toutes les télévisions et toutes les radios se feront fort de faire intervenir les plus grands experts de plateau, les plus fins diplômés de la parole gouvernementale pour se poser quelques questions absolument essentielles.

On commencera doucement par des questions sur le thème général « Est-il éthique d’emmerder les non-vaccinés ? » pour reprendre le vocable hardi de notre sémillant président. De plateaux en débats, moyennant l’intervention d’un philosophe adoubé par le pouvoir, d’un professeur d’éthique renommé et possiblement décoré d’une Légion ou autre, voire un ex-ministre ou mieux encore, un éditorialiste ou politologue éminent, on se rendra assez vite compte que oui, il est non seulement éthique d’emmerder les non-vaccinés, mais carrément indispensable à la survie de notre société et ce d’autant plus qu’il deviendra tout aussi incontournable de faire ramper, aboyer, sauter ou faire marcher à cloche-pied les vaccinés sous peine de révocation de leur laisse électronique.

Ensuite, on devra inévitablement se poser la question de savoir si ces non-vaccinés ne représentent pas finalement cet ennemi, jusqu’alors invisible, qui nous avait plongé dans cette guerre déclaré par notre Président en mars 2020. Et les ennemis, c’est bien simple, on sait comment les gérer. On sait comment s’en débarrasser d’autant qu’à ce moment-là, on est même en droit de se poser la question – qui arrivera elle aussi dans les ondes, sur les plateaux et dans les rédactions – si cet ennemi est encore bien humain à proprement parler.

Or, dans les prochaines semaines, les prochains mois, la situation promet d’être particulièrement intéressante sur ces plateaux et dans ces débats puisqu’à mesure que les discours et les admonestations se feront plus virulentes, la pandémie, elle, continuera à marquer sa décroissance.

Ceux qui, actuellement, prennent ouvertement le parti de l’Occupant intérieur, qui choisissent progressivement mais inexorablement de retirer leurs droits puis leur nature même de citoyen (puis un jour d’humains ?) à ceux qui refusent ainsi de se fondre au collectif, ceux-là ont-ils bien conscience de ce qu’ils font, de ce vers quoi ils nous emmènent tous ?

Comprennent-ils bien leur responsabilité dans ce qui va arriver ?

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires462

  1. Aristarkke

    Le Sénat y mettra trois ou quatre corrections, juste pour apaiser sa conscience et imaginer qu’il aura résisté. Un peu, tout petit peu…

        1. MCA

          Là je ne parierais pas ma chemise, c’est dans la droite ligne de la suite.

          Ajoutons à cela que le vaccin grippe va devenir ARNm et ils injecteront le combo.

          1. paf

            beaucoup de gens attendent impatiemment le melande COVID-Grippe pour se vacciner tous les ans ou deux fois par an.Le simple fait que ces vaccins soient potentiellement dangereux a long terme est i-ni-ma-gi-na-ble pour ces gens.Ils ont gobé les messages gouvernementaux depuis le debut et sont irrécupérables.

    1. Berdol

      Quelle conscience peut-on prêter au gros pourceau qui le préside ? Il fait partie des gras chanoines qui du fait de leur hygiène de vie et de leur surcharge pondérale sont des clients tout désignés du Covid. Ce lâche, ce mou, ce frénétique de la fourchette va voter et faire voter le passe vaccinal sans restrictions…

      1. RV

        Aucune. C’est un gras profiteur. Que ne lui pose-t-on pas la question de savoir s’il est prêt à mettre la monnaie pour une éventuelle réa, au vu de ses comorbidités irresponsables ?

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Pas si sûr.
      Lors du dernier vote sur la pass sanitaire, le sénat a vu ses amendement rejetés et son avis balayé. Je ne serais pas si surpris qu’ils se vengent.

      1. Pheldge

        et comment, vu que c’est l’assemblée qui compte ? ils peuvent à peine ralentir le processus, et de toutes façons ils sont majoritairement pour le pass …

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Justement, le timing est serré, ralentir le processus peut tout grippé. N’oublie pas qu’ils agissent en fonction de leur intérêt personnel ou par orgueil, rarement en fonction d’une conviction.
          Le 15, c’est samedi, si tout doit être bouclé d’ici là, ils peuvent faire monter les enchères auprès du poudré.

          1. Pheldge

            alors tu vas voir Castex Veran, Attal et tous le ban et l’arrière ban de la macronie, rejoints par les opportunistes de LR accuser les sénateurs « d’avoir du sang sur las mains à cause de leur obstruction irresponsable », vu qu’on en est là ! Pécresse, elle, tentera de la jouer plus fine et implorera les non vax de « trouver le chemin de la raison ».
            Le résultat sera le même. Au pire Macron peut brandir la menace du 49.3.

            1. Higgins

              Ça aurait le mérite de lui enlever ses derniers oripeaux. Un passage en force serait comme un dernier coup d’éclat. Pour cela, il faudrait que les baudruches acceptent de se dégonfler un peu. Le risque est faible, le propre d’une baudruche étant de rester bien gonflée.

              1. Pheldge

                de toutes façons on glose pour rien, vu que ça va passer, et dans les temps, « dans l’intérêt général », toujours là quand il faut expliquer à ses électeurs qu’on les trahit.

  2. Le Gnôme

    Il va falloir réinventer le CLODO (comité liquidant ou détournant les ordinateurs) dont le nom me faisait bien rigoler à l’époque.

    Je ne rigole plus.

    1. P&C

      Mouais… sauf que le hacking, c’est pas comme dans les films.

      J’ai commencé à étudier ça il y a quelques mois, et je reste un script kiddie (wireshark, nmap, nessus, metasploit). Déjà que je galère sur metasploitable, alors un vrai PC protégé…

      1. Jean-Christophe BIERRE

        Dans ce domaine, comme dans d’autres, ce qu’un homme a fait, un autre homme peut le défaire. C’est d’autant plus vrai que les brillants cerveaux qui travaillent dans ce domaine pour l’état ne sont pas des cadors. Il n’est qu’à voir leur brillant développement comme stopcovid ou son enfant naturel tousanticovid

  3. Theo31

    Il y a dix phases dans un génocide. La huitième est en cours. C’est celle qui précède l’élimination physique. La France va ressembler au Rwanda.

      1. Theo31

        Non huitième, la persécution est en cours : refus de soins, interdiction d’aller et venir, limitations à la vie sociale. Des gens sont pourchassés dans les jardins quand ils ne se font pas tabasser.

        Comme en 40, on pourra compter sur le zèle de la SNCF pour le transport des condamnés.

      2. Theo31

        On est déjà dans la huitième, la persécution : refus de soins, interdictions d’aller et venir, des gens sont pourchassés dans les jardins publics. Plus les injures quotidiennes sur les plateaux télé.

        Mais rassurez vous, comme en 40, la SNCF mettra tout son zèle à déporter ce beau monde.

    1. Pur-Sang Breton

      Une seule solution, elle est tellement simple que vous ne la voyez même pas:

      REFUSER L’INJECTION !

      Ils l’avouent d’eux mêmes: c’est ce qui les emmerde ! Alors, allons y !
      Je rêve qu’au moins 40 millions d’habitants dans ce pays se lèvent et refusent en masse de s’injecter.
      Et à partir de ce moment là, tout leur scénario s’écroule de lui même; ils perdent tout le pouvoir qu’ils se sont octroyés pour nous emmerder (Pass vaccinal, nouvelles lois, restrictions, mesures etc…) Tout tombera à l’eau et ils passeront pour ce qu’ils sont vraiment : des incapables aux idées folles.
      Ils n’ont de pouvoir que parce qu’ on leur en donne.
      Le pouvoir c’est nous et ce que l’ on en fait. Il suffit simplement de désobéir aux ordres iniques. Ce n’est pas plus compliqué que cela et en plus, c’est sans violence.
      Donc: REFUSEZ L’INJECTION !
      Sinon quoi ? il vont venir nous chercher un par un ????
      On vit un grand moment dans l’histoire de l’humanité.
      Vos ancêtres vous regarde. Serez vous à la hauteur ?
      Décider de s’injecter ou non cette substance, c’est mieux que de voter!
      Mais cette fois-ci, en s’abstenant vous êtes sûr d’être entendu, et nuire à leurs projets funestes.
      Dire tout cela, avec ces mots, sur ce site en particulier, c’est tellement évident !
      La liberté ne se défend pas, elle se prend.
      Faites passer le message. A bon entendeur

      1. Laurent a LA

        Ben oui mais de ce que je vois tous les gens ayant la teve croient dur comme fer que le vaccin « protege des formes graves », voire empeche la transmission.
        Donc ils sont bien contents de se faire piquer.
        Pour eux, nous sommes justes des naifs farfelus qui croient n’importe quoi sur Internet (terre plate, reptiliens, climatosceptiques, ….). Eux sont les adultes raisonables.
        Donc les 40 millions je ne les vois pas refuser la piqure.
        J’espere encore qu’Omicron va faire comprendre aux gens qu’il ne faut pas avoir peur. Croisons les doigts.

        1. zz

          J’en connais plusieurs qui ont trois piquouses et qui l’ont attrapé. Bilan de leur reflexion ? Heureusement je suis protégé !
          Après ça t’arrêtes de discuter. Tu leur souhaites pas du mal mais tu te demandes quel degré de souffrance ils devraient endurer pour utiliser enfin un peu de leur cerveau.

          La vérité c’est que si les politiques sont ciniques, c’est que ceux qui parlent à l’intelligence ne réussissent pas en politique. Restent les ciniques.

          1. Béraud-Sudreau

            Exactement, ils sont persuadés d’avoir échappé à la mort ou simplement à la réa grâce à leurs 3 doses, et ils se rejouissent de les avoir faites, ça les a sauvés. Rien à faire….

      2. Pierre 82

        Pas besoin d’être 40 millions !!! 10 millions suffisent amplement S »il y avait eu 10 millions de résistants pendant l’occupation, la face de la guerre n’aurait pas été la même…

  4. Aristarkke

    elles pourraient choisir de ne faire aucun zèle, voire de regarder ailleurs lorsque se commettent des infractions à cette ségrégation inique.
    Elles ne le feront pas, vu leur passé récent…
    Un petit film montrait récemment une descente d’une bonne douzaine de policiers dans un restaurant, genre restaurant de quartier, pas de chef étoilé où de *mauvaises* rencontres pourraient s’y faire, armes bien mises en évidence, certains avec la main dessus, pour contrôler les paSS d’une clientèle clairsemée.
    Histoire de bien montrer au bon peuple ce qu’il pourrait lui arriver s’il osait penser frauder…
    Cela sentait le film de propagande faussement tourné avec un smartphone mais j’en ai vu une de descente se faire en vrai, passant en Doblo.

    1. Walter

      La question a déjà été abordée par notre bon président (béni soit son nom et celui de ses aïeux pour 17 générations), et c’est hors de propos.

      La négation de la citoyenneté des non-vaccinés, d’accord. La déchéance de nationalité pour des terroristes, non, c’est trop dur et il faut savoir parfois faire preuve d’humanité.

      Reste la question des terroristes non-vaccinés, problème épineux s’il en est. La création d’une commission dédiée est actuellement en discussion.

    2. Pur-Sang Breton

      La nationalité Française, c’est pour toi, c’est pour moi, mais ce n’est certainement pas pour eux.
      A eux d’en changer, pas à nous.

      Qu’on leur mette la nationalité mondiale à ces apatrides, ça aura au moins le mérite d’être clair aux yeux de tous, et en lien avec leurs convictions.

  5. Aristarkke

    Quant aux kapos, vu la dérive constatable des pensées largement exprimées quant aux avanies promises aux récalcitrants, je ne doute pas à propos d’une avalanche de candidatures.
    Vu tous les vaxxinés à jour des picouzes qui tremblent de se faire contaminer par les refuzpicks sans qu’ils se posent la moindre question au sujet d’un vaxxin nécessitant des injections trimestrielles pour leur garantir une protection, surtout vérifiable dans le boniment gouvernementale à défaut de la voir sur le terrain…

    1. Mitch

      Ben Ari, pourquoi voudrais tu qu’ils s’en posent (des questions). La Pravda et le Politburo leurs dit la vérité. Et puis il est assez évident que c’est la faute des traîtres à la mère patrie, qui la trahissent en période de guerre.

      En plus, Il y a les camarades médecins lourdement décorés de toutes sortes de médailles qui l’attestent aussi. Mais pourquoi douter !? franchement tu poses de ces questions … 🙂

      J’en viendrais même à penser que tu es un complotiste ! Il faudra que j’en touche mot au camarade commissaire politique. De telles mots sont indigne d’un bo camarade citoyen 🙂

  6. Casuffit

    La prochaine étape est déjà en cours. Chacun a pu entendre depuis 15 jours, et ceci chaque jour, les lamentations de Veran, de médecins de plateau et des médias sur les faux passeports qui représenteraient 5 puis 10, et bientôt 20%.
    Ce sera dans les semaines qui viennent l’inclusion de plus de données d’identité, de la photo, … au document donnant le QR code, précédant les données médicales, puis…..
    L’identité numérique progresse à pas de course. Son établissement est-il la mission qui a été confiée à Macron avant la fin de son mandat?

  7. Higgins

    Ceux qui ont fait le choix de la honte et du déshonneur pour notre pays, quelque soit leur profession (politiques, médecins, journalistes, etc,…), devront en assumer les conséquences. Qu’ils n’escomptent aucune pitié. Pour le moment, nous ne pouvons qu’observer, impuissant et un tantinet désabusé, le triste spectacle d’un pays qui se défait.La raison a déserté le débat public. La morale élémentaire a disparu et les pare-feux érigés au sortir de la seconde guerre mondiale au vu de ce qui y a été commis ont été liquidés en deux temps, trois mouvements. Si le salopard poudré possède une intelligence, celle-ci est proprement diabolique au sens originel de ce terme. Qu’il ait pu trouver des serviteurs zélés pour mettre en œuvre ses délires est encore plus inquiétant. Si c’était ça le projet d’une certaine gauche depuis 1968, force est d’admettre qu’elle a atteint ses objectifs. Nous n’avons jamais été aussi proche des slogans imaginés par Orwell dans « 1984 », « La guerre, c’est la paix. », « La liberté, c’est l’esclavage. », « l’ignorance, c’est la force. » auxquels ont peut désormais rajouter « le mensonge, c’est la vérité. ».

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ceux qui ont fait le choix de la honte ne paieront… que si ils sont vaincus. A ce jour, ce n’est pas acquis.
      Nous avons une arme formidable : la vérité. Elle peut être enterrée, mais jamais détruite. Par contre, il faut combattre et c’est le nœud du problème, personne ou si peu, n’est réellement préparé à ça.

      1. Calvin

        La vérité ne rejaillit que plus tard, quand on ne peut plus condamner les coupables.
        Ou alors, on promeut une réconciliation nationale et une amnistie de complaisance.

        1. Pierre 82

          Après la libération, les résistants, qui avaient pris l’habitude (forcément) de rester très discrets pendant l’occupation, le sont resté tout autant après la libération, pour la plupart d’entre eux.
          Leur existence même était comme une preuve de culpabilité de tous les attentistes (je ne parle pas des vrais collabos, sur qui tout le monde crachait sur leur passage), et il ne faut pas croire qu’ils étaient acclamés partout où il allaient. Pour être complet, ils n’étaient bien sûr pas montré du doigt non plus, mais étaient plus ou moins contraints de se montrer modeste, s’ils ne voulaient pas susciter d’animosité chez certains.

          Je tiens ces infos de mon épouse, dont le grand-père avait fait partie d’un réseau de résistance, et dont il ne parlait absolument jamais. Apparemment lors de son décès (je ne l’ai pas connu), d’anciens camarades ont laissé sous-entendre à sa famille qu’il avait participé à plusieurs coups de force, ce que personne ne savait. Il avait juste reçu une décoration dans les années ’50 pour « faits de résistance », mais personne ne savait au juste de quoi il s’agissait.

          Il est vrai que cette attitude est indispensable si on veut réconcilier deux parties de population qui ne se sont pas conduits de la même façon.

          1. Cerf d

            Ça dépend des résistants. Les vrais sont resté discrets.

            Ceux de la dernière heure un peu moins.

            Quant à ceux qui résistaient depuis Londres …

            1. Béraud-Sudreau

              Ma mère, alors étudiante à Montpellier, et cheftaine de guides, a été recrutée par le curé aumônier. Elle récupérait de vrais-faux papiers qu’elle allait livrer. Le réseau est tombé, le curé est parti en camp, dont il est revenu, chance pour lui.
              Ma mère n’ a jamais voulu regarder un film parlant de cette période. Elle avait coutume de dire qu’elle n’aurait pas participé si elle avait su vraiment ce qu’elle risquait, et n’était donc nullement heroique. Et qu’elle avait eu de la chance de ne pas avoir fait partie de la rafle, car elle n’aurait pas survécu.
              C’était un réseau financé par les US, du coup, pas de décorations après la guerre. Son chef de réseau, militaire de carrière, l’a fait rentrer au ministère de la guerre pour faire remonter les dossiers qui ne sortaient pas…
              Elle va sur ses 100 ans, grabataire, mais avec toute sa tête. Et…. vaccinée…

              Son père a passé tant de temps dans l’armée qu’elle croyait qu’il était militaire de carrière. Il arrivait au terme de son service lorsque la 1ere guerre a éclaté. Et il en est sorti en 1920, ayant été versé dans l’armée d’Orient. Après quoi, il s’est engagé en 1938, et ni ma mère ni mes oncles ne semblent avoir su pourquoi. Et, rebelote, 10 ans de plus. Il était intendant militaire à Mende, en charge du ravitaillement, a priori, rien de strategique. Mais il est venu voir ma mère à Montpellier le jour de la descente des allemands chez le curé, elle s’était fait remplacer, car son père ne venait jamais, et c’est le remplaçant qui est parti en camp. Revenu tuberculeux…

          2. Pheldge

            un parent côté maternel avait caché des armes dans sa ferme. Il a été tellement dégouté de voir, comment à la Libération des résistants de la dernière heure se sont mis en avant, qu’il a refusé sa médaille.

              1. BilbonLeHobbit

                @baretous
                Je suppose que vous parlez de la mise en place du SIA pour tous les possesseurs d’armes, y compris les chasseurs ?
                C’était en gestation depuis des lustres…. pour simplifier les procédures administratives.

                Ne craignez rien c’est pour votre bien, comme d’hab.
                Ça sera encore plus simple pour vous fliq… heu… protéger, Mme Michu.
                Par contre, ils ont (encore) omis de prévoir quelque chose concernant les armes illégales. Zut alors.
                Ah…. on me dit dans l’oreillette que ça rigole dans toutes les cités,

                Note :
                Certains vieux fusil sont classés en catégorie D (acquisition et détention libre).
                C’est ce qui fait tout leur charme.
                Et c’est le genre de charme qu’il est important de préserver.
                Enfin, j’dis ça, j’dis rien, comprenne qui pourra 😉

          3. Walter

            @ Pierre82:

            Mon arrière grand-père était dans ce cas et ses agissements durant l’occupation ont été un secret très bien gardé, même à l’intérieur de la famille.

            Refusé dans l’armée française tant du fait de sa nationalité espagnole que de son pedigree judiciaire (on ne sait pas trop ce qu’il faisait dans les années 30, juste qu’il avait une réputation locale de garçon qu’il valait mieux éviter) il s’est engagé dans la résistance au sein de laquelle ses horribles penchants de ferroviphobe primaire ont eu tout loisir de s’exprimer.

            Il était taiseux, mon pépé, il ne m’en a jamais parlé. Au regard de mon très jeune âge lorsque nous nous sommes croisés ici-bas, il a peut-être jugé préférable de se cantonner à m’apprendre à arroser ses chers plants de tomates, l’idée se défend.

            Il s’en est allé paisiblement une nuit de 1979. Outre la fierté de ce qu’il a été, il me reste de lui une magnifique lingère, une armoire à pot de chambre, et des souvenirs potagers.

          4. Mitch

            Mes 2 grands pères ont combattu dans la RAF. Pilote de Chasse sur Spitfire l’un et l’autre. L’un et l’autres sont des rescapés puisqu’ils se sont fait la bataille d’Angleterre.

            Je n’ai jamais réussi à avoir beaucoup de détails sur cette période. Ils n’en parlaient pas. Ni l’un ni l’autre. Peut être ensemble en parlaient-ils, mais ce n’est même pas sur. Il me reste des photos en N&B, parfois annotées à leur dos.

            C’est pour moi une immense frustration de ne pas en savoir plus. Une immense frustration aussi car je ne comprends pas pourquoi ils ne voulaient pas en parler : pudeur ?, immense peur face au gouffre entrevu à plusieurs reprises et que l’on souhaite oublier ?, culpabilité d’avoir tuer ? …je n’en sais rien

            1. Pierre 82

              Mon grand-père avait fait la guerre de 14, et y a été blessé deux fois. Il est décédé en 1980, quand j’avais 19 ans, donc j’ai passé beaucoup de temps à discuter avec lui. Mais ce n’était pas facile de lui tirer les verres du nez.
              La seule chose dont il parlait volontiers, c’est quand il a été décoré de la Croix de Fer (il était belge), et sa fierté de raconter que c’est le roi Albert lui-même qui lui a épinglé sa décoration.
              J’aurais été fier de le voir au défilé de l’Armistice (il avait une quantité assez respectable de décorations, dont l’Ordre de Léopold, la plus haute distinction du royaume), et quand je lui ai demandé pourquoi il n’y participait jamais, il me répondait en rigolant: « Y’a que des vieux, là-dedans…
              Il ne voulait juste plus en entendre parler. Pendant la seconde guerre aussi, pas moyen de savoir quoi que ce soit, silence absolu. Même ses enfants n’en savaient rien. La seule chose que je sais, c’est que sur son certificat de l’ordre de Léopold, il était inscrit « pour actes de bravoure pendant la première et la seconde guerre ». Je n’en sais pas plus.

              1. Pheldge

                allez, à mon tour : le grand père maternel – le seul que j’ai connu – était né en 1871, il a fait 2 ans de service, 4 ans de guerre, et 3 ans d’occupation … Il fut également mobilisé en 39, malgré 4 enfants. Jamais il n’a rien dit. Il avait « les croix de bois » de Dorgelès, que j’ai lu à 12 ans.
                Par contre, la tête farcie par l’EdNat, j’ai refusé de lire « la révolution française » de Gaxotte, qui m’aurait ouvert les yeux …

                  1. Pheldge

                    oooops pardon 1871 c’était l’aïeul de la Réunion, celui de métropole, c’était 1891 … A ce que j’ai compris, en 39, il a rejoint la caserne et ça s’est arrêté là, mais on l’a appelé quand même malgré son temps de service, son âge, et sa situation familiale.

                1. sam player

                  À mon tour…
                  Quand la guerre WWII a éclaté ils se sont tous barrés à l’étranger (Maroc, USA,…) 😀 bon, faut dire que les Ardennes c’était pas le genre d’endroit calme…

              1. Mitch

                Major, je vous ai contacté pour les formations de pilote d’hélico. Vous avez donc mon email. Vous l’avez reçu ? si non, peut être est-il dans les SPAMs.

          5. durru

            @ tous
            Les hommes font ce qu’ils ont à faire, amha. Ils n’ont pas à en parler, ça fait pas partie de la « fiche de poste ».
            Mon grand père a vu la poche de Stalingrad se refermer, par bonheur pour lui il était du bon côté. Vu le contexte particulier, nous l’avons appris bien plus tard, à l’aide d’archives. Et alors… ?
            C’est le même sang qui coule par nos veines, et c’est à peu près tout ce qui compte.

      2. Pheldge

        elle peut aussi être oubliée. Et quand elle apparaît, l’Histoire officielle a tellement imprégné les esprits, que la vérité semble incongrue, voire complotiste …

      3. durru

        Cela prendra le temps que ça prendra. Mais ils ont déjà perdu, et ça, c’est écrit.
        Le Prince de ce monde est toujours sur le point de gagner.

        « personne ou si peu, n’est réellement préparé à ça »
        Comme je le disais hier : « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Restez droits, mes amis, restez ce que vous êtes, ça sera largement suffisant.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          « Restez droits, mes amis, restez ce que vous êtes, ça sera largement suffisant. »
          Merci durru, ça regonfle un peu pendant les coups de mou…

          « Le Prince de ce monde est toujours sur le point de gagner. » Fais gaffe, tu va devenir une vraie grenouille de bénitier, pire que moi.

      4. MCA

        @Jacques Huse de Royaumont 10 janvier 2022, 9 h 41 min

        « Nous avons une arme formidable : la vérité. »

        Tu crois vraiment à ce que tu dis?

        Face à la sauvagerie, il convient généralement de mettre en œuvre d’autres moyens que ton pistolet à bouchons et il serait grand temps que la « grande muette » se saisisse de l’affaire et y mette un terme.

        1. Pheldge

          pardonne le* il a trop vu de films gamin, depuis « les hommes du président » « Erin Brockovitch » , « Au nom du père », alors ça lui* a marqué 😉

          *en prime 2 nouveaux créolismes, je suis d’humeur généreuse …

    2. MCA

      « Ceux qui ont fait le choix de la honte et du déshonneur pour notre pays, quelque soit leur profession (politiques, médecins, journalistes, etc,…), devront en assumer les conséquences. »

      Désolé Major de disconvenir, mais il n’y aura aucune conséquence pour eux, preuve en est la remise de médailles qui a commencé.

          1. Higgins

            Quelle est le point commun entre un cancer et un homme politique ?

            Le premier débute dans une cellule, le second finit dans une cellule.

  8. Pierre 82

    Merci, les gars. Ça réchauffe le cœur, ça remet un peu d’optimisme, et je me sens plus léger, du coup…
    Soyons sérieux: ce qui est décrit ici, c’est le plan. Mais personne ne peut encore dire comment ça va évaluer.
    Macron, amha, cherche surtout à mettre la pression sur ceux qui refusent la 3ème dose. Pour se faire, il montre du doigt ceux qui n’ont même pas accepté la première.

    J’attends le premier qui me dira : »Les Juifs pessimistes se sont retrouvés à New York, les optimistes à Auschwitz. » A quoi je répondrai qu’il est possible qu’ils aient raison, mais aussi qu’ils se trompent.
    On parle ici d’un pourcentage inclus entre 10% et 30% de la population, et encore plus à partir du 15 février. L’Allemagne comptait un-demi-million de Juifs en 1930, chiffre tombé à 300.000 juste avant la nuit de cristal. On n’est pas dans les mêmes ordres de grandeur, alors, calmons-nous et respirons un grand coup.

    Pour attiser la haine, il faut que la mayonnaise prenne. Au Rwanda, les Hutus et les Tutsi se haïssaient déjà depuis des générations (traditionnelle lutte entre agriculteurs et pasteurs), et le génocide avait dont une base réelle.
    On n’est pas du tout dans ce cas de figure.
    Je pense plutôt qu’ils sont un peu en mode panique. Si j’ai bien compris, les travaux parlementaires doivent obligatoirement s’achever mi-janvier, pour cause d’élections présidentielles. Ils sont un peu à la bourre sur le programme, donc ça s’énerve.
    En attendant, ils avaient prévu d’interdire aux gens de bosser sans le pass, il me semble qu’ils ont mis ça sous le boisseau. Ce serait rigolo de faire un truc pareil dans le secteur privé. Mettre au moins 10% de la population au chômage forcé, ce serait les placer en situation de gens qui n’ont plus rien à perdre – peu de chances que ça se passe bien pour le pouvoir.
    J’ignore d’ailleurs comment ça s’est passé en Italie…

    1. Casuffit

      Je ne suis pas aussi optimisme que vous. Sondage récent pour un média alternatif:
      Question 1 : Vous sentez-vous en danger au contact d’un non-vacciné?
      Question 2 : Considérez-vous qu’un sujet non vacciné hospitalisé pour covid doive régler totalement ou partiellement son séjour à l’hôpital?
      Résultats : aux 2 questions le OUI et plutôt oui remportent avec un peu plus de 50% des réponses.
      https:/ /www.cielvoile.fr/2022/01/maitre-di-vizio-l-impact-de-la-vaccination-dans-l-opinion.html

    2. Jacques Huse de Royaumont

      C’est un avis que j’ai entendu ailleurs et qui se tient : le coup de pression est surtout à destination de ceux qui retardent la 3ème dose.
      Il est vraisemblable qu’il n’y aura pas de 4ème dose. Israel, toujours en avance d’un temps, y renonce. La retombée prévisible de la vague omicron va pousser dans le même sens.
      Utiliser un vaccin obsolète contre un virus bénin et dont l’épidémie est passée va être difficile à vendre, surtout auprès de ceux, nombreux, qui ont été malades après les premières injections.
      Là, il s’agit de boosté une dernière fois les ventes de pfizer et de mettre en place des outils de contrôle social.
      On ne peut pas indéfiniment claquer des milliards dans un dispositif inutile et bloquer l’activité, même BLM est capable de le comprendre. Il faut donc pourvoir dire que la pandémie est finie en se donnant le beau rôle.

      1. Malancourt

        Il faudra bien une 4eme dose pour écouler les stocks, à moins de les refiler à un pays du tiers-monde mais pas certain qu’ils trouvent preneur.

      2. Reek

        Je suis d’accord avec vous. Cependant, pfizer ne va rien lâcher et son pognon le rend plus puissant que jamais.
        Ils vont tenter de nous revendre le vaccin spécial omicro,.

        1. Pierre 82

          C’est clair: ils vont le refourguer à la place de l’ancien, dont même les journaleux commencent à dire qu’il est inefficace. Le tout en utilisant les mêmes contrats déjà signés par les états et par l’UE. Moyennant un tout petit supplément, bien sûr, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ces sauveurs de l’humanité.
          Et du coup, on remettra une pièce dans le jukebox, et les journalistes vont s’ébahir du nouveau vax, dont le conseil scientifique affirme qu’il est super-efficace pour tous les variants futurs, et sans aucun effet secondaire, contrairement à l’ancien… c’est ce qu’on appelle un gag téléphoné, mais je le vois venir gros comme une maison. Et comme bis repetita placent, on est reparti pour un tour de manège…

    3. Manzoni

      A propos de la désactivation des pass le 15 janvier et le 15 février, c’est totalement contradictoire avec la réglementation européenne, qui fixe la durée de validité à 9 mois, et s’impose aux états membres, au moins en ce qui concerne les voyages.

      Si la France maintient ces projets de désactivation, ce sera un bordel monstrueux. Ainsi, par exemple, je ne pourrai plus prendre le train pour traverser la France, ni diner au restaurant, mais je pourrai encore prendre l’avion pour quitter le pays (notez, ça me convient très bien !). Des touristes étrangers pourront venir dans notre pays, mais ne pourront rien y visiter.

      https://www.lavoixdunord.fr/1117248/article/2021-12-21/sans-rappel-le-certificat-vaccinal-sera-valable-9-mois-pour-voyager-en-europe
      https://www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/articles/266130-covid-sans-dose-de-rappel-le-certificat-vaccinal-n-est-valable-que-9-mois-pour-voyager-en-europe

      1. Pheldge

        ça tombe bien Macron est « président de l’UE », il va aller roucouler avec Ursula – les grannies, c’est son type, il sait comment s’y prendre – et hop, l’UE s’alignera sur la France !

        1. Mitch

          Pheldge, on s’aligne toujours sur les meilleurs. C’est bien normal. L’Europe n’a qu’a suivre la France qui une fois de plus montre l’exemple et la voie à suivre. Le pays de lumières : Montesquieu, Rousseau, Voltaire et tant d’autres. Les autres sont des cons, ça me parait évident 🙂

      2. paf

        mais bordel mais pourquoi vous prenez le train ? vous avez pas de quoi vous acheter une caisse pourrite / moto / louer ??? excusez moi mais je ne comprends pas, pour moi l’essence meme du bonheur c’est de pouvoir se passer des transports en commun, en particulier la SNCF ou RATP…

        1. Pierre 82

          Je voudrais prendre le train sans voiture, je n’y arriverais pas. La gare est à 6 kms, mais il n’y a que quelques trains par jour pour Toulouse.
          Par contre, il y a beaucoup de gens pour qui l’option d’aller bosse en bagnole n’est même pas envisageable…

        2. Pheldge

          et j’ai cru comprendre que bientôt les « caisses pourrites », et même celles qui ne le sont pas, vont être interdites d’accès à de nombreuses agglomérations …

      3. paf

        C’est tres etrange ca d’ailleurs.Ici au Canada ils ont verouillé les sorties et je suis maintenant prisonnier. ( Il est possible de dealer une exemption religieuse avec Air France…bonne chance…je devrais essayer pour rigoler )

        1. Pierre 82

          On va bientôt connaître le sentiment qu’on du avoir les Berlinois de l’est le 13 août 1961 au matin.
          Sauf que maintenant, il n’y a plus nulle part où aller en sécurité.

          1. durru

            Raison de plus d’appliquer un vieil adage : « stand your ground ». Même si je n’y crois que très moyennement à un pourrissement généralisé…

        2. Florian

          Pas tout a fait. j’ai entendus beaucoup de non vax signifier qu’on peut passer la frontiere terreste pour se barrer aux usa.
          C’est aléatoire mais la grande majorité ne demande pas le statut vaccinal. C’est mieux d’avoir un pcr négatif cela dis.

          C’est mon échappatoire final avant qu’on arrive au niveau final de la folie furieuse des clowns au pouvoir

    4. La crème

      Quand on voit Trudeau au Canada dire que les non vaccinées sont majoritairement « mysogynistic and racist », on est déjà dans la phase de stigmatisation des non vaccinées en vue d’une « punition » plus violente. Comme pour le pass, le premier pays a se lancer et oser trouver LA solution, les autres suivront sans trop de soucis

    5. Jeanne ère

      « En attendant, ils avaient prévu d’interdire aux gens de bosser sans le pass, il me semble qu’ils ont mis ça sous le boisseau.  »

      Pas vraiment, dans la mesure où il faudra un pass vaxxinal pour prendre un train interrégional et/ou TGV pour aller bosser, ce que font nombre de salariés qui sont une fois à Lille, une fois à Marseille, une fois à Lyon, dans le cadre de leur travail, tandis que leur lieu de travail habituel est en fait Paris, par exemple, sachant que la trottinette électrique pour faire Lille Marseille Aller-Retour dans une journée + le travail effectué, est un peu difficile!

    1. Gerldam

      Combien ce médcin a-t-il touché pour sortir une telle contre-vérité (en effet, les vaccinés contaminent autant les autres que les non vaccinés)?

    2. Lagom

      J’avoue ma tristesse mêlée d’une pichenette de joie mauvaise en voyant des juifs réclamer des pogroms pour les autres dans une basse-cour où ils sont 1/10 de ceux qui œuvrent pour leur anéantissement et 1/100 des autres. Le moins que je puisse affirmer c’est que ces deux crétins sans vergogne aiment les sensations fortes.

  9. Gerldam

    Ce qui est extraordinaire, c’est précisément au moment où il devient évident que le vaccin ne marche pas puisque tout le monde attrape le variant omicron, que l’on veut rendre obligatoire un truc inefficace, mais pas sans danger.
    Ou bien ils sont abyssalemenr crétins ou bien ils sont corrompus jusqu’à la moëlle (ou les deux).

    1. Nemrod

      C’est exactement ça et c’est même pire que ça…beaucoup d’Omicronés dans les juste vaccinés.
      Des jeunes avec des formes de jeune mais pas pas moins…en tout cas la différence est pas flagrante.
      Souhaitons que ça dure.
      Parce que cette facilitation sur sur une version plus musclée du virus sera catastrophique.

      1. Ba

        Encore faudrait-il que le virus existe, ce que vous ne pouvez pas prouver. Puisque personne n’a jamais démontré scientifiquement son existence.

        Rappel :

        « Here, once again, I report virology’s version of “we isolated (discovered) the virus”:

        They have a soup they make in their labs.

        This soup contains human and monkey cells, toxic chemicals and drugs, and all sorts of other random genetic material. Because the cells start to die, the researchers ASSUME a bit of mucus from a patient they dropped in the soup is doing the killing, and THE VIRUS must be the killer agent in the mucus.

        This assumption is entirely unwarranted. The drugs and chemicals could be doing the cell-killing, and the researchers are also starving the cells of vital nutrients, and that starvation could kill the cells.

        There is no proof that SARS-CoV-2 is in the soup, or that it is doing the cell-killing, or that it exists.

        Yet the researchers call cell-death “isolation of the virus.”

        To say this is a non-sequitur is a vast understatement. In their universe, “We assume, without proof, we have the virus buried in a soup in a dish in the lab” equals, “We’ve separated the virus from all surrounding material.”

        Virology equals “how to spread bullshit for a living and scare the world.” Other than that, it’s perfect. »

        (https://blog.nomorefakenews.com/2022/01/07/new-level-of-covid-fakery-im-doubling-down/)

          1. Theo31

            Un Canadien a obtenu l’arrêt des restrictions après avoir demandé une preuve de l’existence du virus.

            Perso, je le vois souvent le virus, avec son tutu rose et des plumes dans le cul. Je suis comme Greta.

    2. Aleph

      @ Gerdlam Ils se crispent justement parce que leurs mensonges sont apparents pour tous, y compris à leurs propres yeux. Ce sont des narcisses qui ne vivent que pour l’image de soi qu’ils projettent ou qu’ils ont. Reconnaître une erreur leur est impossible, d’où une fuite en avant douloureuse et le sentiment que les contradicteurs, ou ceux qui font voler en éclat le discours flatteurs sont « méchants » et finalement « ennemis ».

      1. zz

        Les prend pas pour des neuneus. Ils ont reussi a empoisonner, masquer, desocialiser, diviser, ruiner un pays, mentir au vu et au su de tous, prendre des mesures qui se sont averées totalement inefficaces, tout cela sans grande réaction. Bien des dictateursauraint rêvé de prvenir à un tel résultat. Eux l’ont fait. Et ils vont être réélus les doigts dans le nez. Les prend pas pour des neuneux. Ce serait une erreur.

    3. Pythagore

      Ici, on s’en rend compte, mais pas sûr que les gens vaccinés jusqu’au cou, s’en rendent compte, ils en sont tjs au discours « ah ben c’est grâce à la vaccination que j’ai fait une forme bénigne » sans se rendre compte que sans, ils n’auraient pas fait de forme du tout.
      La propagande est-elle que seules ceux qui vont chercher des infos en particulier à l’étranger ou sur le site de l’IHU et croisent les infos, ont une image de la réalité, et c’est une infime partie de la population.
      La fille d’une connaissance, <20ans, pas de comorbidité, triple vaccinée (!), covid avec symptômes, certes supportables.

      1. durru

        Faut peut-être aussi arrêter de croire les sornettes qu’on nous raconte…
        2,75M de vues dans moins d’une semaine reste, certes, une minorité, mais « infime », ahem…

      2. Lafayette

        Non sans vaccin a la premiere vague, j ai pris cher, mais avec un minimum, comme les vitamines et les hinalations, on passe a travers dans de bonnes conditions meme avec un age avancé ou des facteurs agravants.

        Par contre avec le vaccin le risque de chauffer fortement est plus present. Et le virus s installe moins dans la duree. Mais le risque de stérilité n est pas a prendre a la légère.
        Donc je suis totalement contre le vax des jeunes.

    4. Roanna

      « Il devient évident que le vax ne marche pas », mais les picousés sont persuadés qu’ils ont échappé à la mort après avoir eu omicron.
      Mon fils m’a rapporté un cas ce matin d’une collègue de travail qui était dans ce cas..
      Que vont-ils faire de leur stock de piqures si le virus disparaît dans un proche avenir?

  10. Casuffit

    Qui gère la situation cauchemardesque que nous subissons depuis 22 mois :
    1/ France (Président, EM, young global leader) ;
    2/ Belgique (Premier Ministre, Alexander de Croo, young global leader) ;
    3/ Pays-Bas (Premier Ministre, Mark Rutte, global leader) ;
    4/ Luxembourg (Premier Ministre, Xavier Bettel, young global leader) ;
    5/ Allemagne (Chancelier, Olaf Scolz, old global leader) ;
    6/ Portugal (Président, Marcelo Rebelo de Sousa, old global leader) ;
    7/ Italie (Président du Conseil, Mario Draghi, old global leader) ;
    8/ Vatican (souverain Pontife, François 2, old very old global leader) ;
    9/ USA (Président, Joe Biden, old very old global leader) ;
    10/ Canada (Premier Ministre, Justin Trudeau, young global leader)
    11/ Autriche (Chancelier, Karl Nehammer, young global leader) ;
    12/ Royaume-Uni (Premier Ministre, Boris Johnson, global leader) ;
    13/ Australie (Premier Ministre, Scott Morrison, global leader) ;
    14/ Nouvelle-Zélande (Première Ministre, Jacinda Ardern, young global leader).

      1. Casuffit

        Article de MARS 2019 du @MagazineNexus révélant un an avant sa survenue la feuille de route des marionnettistes: une politique de vaccination mondiale, constante toute la vie, pour un contrôle permanent des populations.
        https:/ /resistance-mondiale.com/je-viens-de-lire-un-article-de-nexus-qui-date-de-mars-2019-et-ou-tout-ce-qui-arrive-est-decrit-jusque-dans-le-moindre-detail

          1. Elie

            Je m’étais toujours dit que je regretterai, à ma mort, de ne pas connaître la suite de l’Histoire. Finalement, je ne suis pas sûre d’avoir envie de connaître la suite. Une humanité déshumanisée ne m’intéresse pas. Les surhommes ou supposés tels ne m’intéressent pas. L’humain ogm ne m’intéresse pas.
            Et pourtant : ils peuvent briser les chairs, assombrir les esprits, trafiquer l’être humain jusque dans son génome, ils n’effleureront jamais le spirituel. Le monde immatériel leur est fermé à jamais, l’ange déchu a choisi son sort.

  11. Faustur

    L’oligarchie a fait élire Macron pour faire un boulot précis : commencer la mise en place d’un système de contrôle social à la chinoise. Il faut reconnaître que Macron fait bien le boulot, et avec une certaine gourmandise. Macron est outrancier, se fait détester : étonnant s’il veut se représenter. Mais pas étonnant si son successeur désigné par cette même oligarchie est … Pécresse.
    Je pense que nous sommes entrés dans l’ère des présidents marionnettes et jetables, pour qui un seul mandat est prévu, qui n’ont pas à se faire réélire et sont donc libres de faire le sale boulot.
    RDV en avril.

    1. Mildred

      Donc la seule façon de faire échouer ce plan serait que soit élue celle que tout le monde – de la droite extrême de Zemmour à la gauche extrême de Mélenchon – s’accorde à présenter comme une candidate qui n’a pas la moindre chance d’être élue en dépit de ses millions d’électeurs de premier tour ?
      RDV en avril.

        1. Pierre 82

          Les principaux griefs que je lui fait est qu’il est un étatiste assez caractéristique, qu’il pense qu’il faut plus d’état, et à ce sujet, je suis d’une opinion diamétralement opposée.
          Pour le reste, je n’ai rien contre lui, et sur beaucoup de points, je suis en parfait accord avec lui. Au train où vont les choses, je ferai comme vous, en allant voter pour lui.
          A condition bien sûr que:
          1. Que les élections présidentielles aient lieu, ce qui n’est pas dit
          2. Qu’il ait ses signatures. Ce n’est pas si évident
          3. Si la poissonnière ne se désiste pas en sa faveur, c’est foutu, il ne sera même pas au second tour. C’est pas gagné.
          4. Que les non-vax aient encore le droit de voter. Et amha, rien n’est moins sûr.

          Quoi qu’il arrive, au second tour, je voterai pour celui qui abolira le pass: même si c’est Mélenchon, c’est vous dire où j’en suis rendu.
          Mais de manière générale, je n’ai qu’une confiance extrêmement limité dans les institutions, et je n’ai pas l’impression qu’un changement de présidence pourrait être d’une quelconque utilité pour changer quoi que ce soit.

          1. Pheldge

            Pierre, sa présence au premier tour est indispensable à Pécresse : MLP était à 24 %, elle est avec Zemmour candidat, ) 17 % donc à portée de « Jeune & Jolie » , et sa seule façon d’accéder au second tour, c’est de faire encore baisser MLP, parce que elle, a atteint son plafond de verre.
            En attendant, LR souffle le chaud et le froid puisque : – c’est tout chaud -:
            francetvinfo.fr/elections/presidentielle-2022-les-maires-lr-qui-parraineraient-eric-zemmour-s-excluraient-du-parti-previent-un-porte-parole-de-valerie-pecresse_4910317.html
            le plus croustillant c’est que le goze qui dit ça c’est Geoffroy Didier, le co-fondateur de « la droite forte » avec Guillaume Peltier, qui vient de rallier Zemmour …
            Vu le peu de prouesses des unes et des autres, je vois, hélas la redite de 2017 se profiler, Pécresse étant trop nulle pour remonter, malgré quelques sorties sécuritaires, elle est hors sujet !

            1. Pierre 82

              « Droite forte »… quand ils ont fondé cette sous-section du parti, ça m’avait fait doucement rigolé.
              Tout comme les « sorties sécuritaires » de la pintade aux dents acérées. Tout aussi crédible que la fracture sociale de Chirac ou le Kärcher de Sarközy de Nagy-Bocsa.

              Qu’ils tombent dans les oubliettes de l’histoire, ces minables…

            2. Mildred

              Quant à moi, je dois reconnaître que je trouverais assez amusant cette redite de 2017 car je mets au défi quiconque – vu le désamour de nombreux Français pour Macron qui jusqu’ici se réfugiaient dans l’abstention – de pouvoir affirmer que le résultat de 2022 serait le même qu’en 2017 !

              1. Mitch

                L’immense majorité des boomers ont voté pour le Poudré au second tour en 2017 alors que leur vote au premier tour s’est réparti entre le Poudré et Fion.

                En 2022 ce sera pareil. Leur vote ira encore au Poudré ou à Traitresse. C’est juste une évidence. Ce sont pour eux les candidats les plus ‘stables’ à leur yeux.

                Il faut bien garder à l’esprit que ce sont les boomers qui font l’élection car : ils ont le nombre pour eux ET ils votent. Peu dans cette catégorie iront sur Z, MLP ou les Commies.

                1. durru

                  Des nombres encore trop mal estimés d’abstentionnistes semblent pencher vers le Z. Les boomers ont une majorité relative, mais ça risque de ne pas suffire. Sauf fraude massive, évidemment.

                2. Pierre 82

                  Note d’optimisme, en essayant de conserver mon sang-froid: ce n’est pas parce que ça s’est toujours produit comme ça depuis 50 ans que c’est irrémédiable, et ce jusque la fin des temps.
                  Les choses évoluent tellement vite, depuis deux ans, en s’accélérant depuis juillet dernier, que je n’oserais pas proposer un pronostic.
                  Amha, nous sommes en train d’entrer dans une zone où tout cessera d’être linéaire, continu et dérivable.
                  Zone de grosses turbulences, avec des niveaux de détermination très différents d’un camp à l’autre.
                  Les responsables de cet état de merdier complet sont de plus en plus nerveux, et ont clairement perdu le bon sens commun. Ils sont prêts à tout, y compris à faire tirer sur la foule.
                  De leur côté, il y a la partie pro-vax de la population, mais elle un peu mou du genoux car formé principalement de gens faibles, peureux et qui couinent pour demander l’aide de l’état en toute circonstance. De leur côté également, ils ont bien sûr les institutions de la république, y compris les forces de l’ordre. Si de prime abord, ils n’ont rien de particulier contre le fait de tirer dans la foule, ils ont quand même des doutes quand à la volonté de leur hiérarchie de les soutenir en cas de pépin. Vu la manière dont ils leur crachent dessus depuis des décennies, j’imagine que leur détermination trouvera vite ses limites, surtout si on commence à leur tirer dessus.
                  Par contre, en face d’eux, les anti-vax, certes assez minoritaires, montrent quand même un niveau de détermination qui n’a pas encore montré toute son ampleur. Entre interdire d’aller au resto ou au ciné, et contraindre à la misère 10% de la population en leur interdisant de travailler ou les en expulsant de chez eux, il y a une nuance dont je ne suis pas certain que nos apprentis-dictateurs ont bien pris la mesure. Si on les place dans une situation où ils n’ont plus rien à perdre, attention les cheveux.
                  Je pense qu’on va vers un conflit ouvert, mais il sera bref. Pour qu’un conflit dure, il faut que les parties en présence soient motivées et sûres de réussir.

                  1. Pheldge

                    Pierre, t’as pas compris, « contraindre à la misère 10% de la population » jamais ! par contre les faire céder à l’usure, à force se leur pourrir la vie, ça oui. Et ça finira par marcher, parce que nous avons tous un point de rupture. A la fin, il devrait rester 0.1% d’irréductibles complètement marginalisés, et dont personne ne se préoccupera.

                    1. Pierre 82

                      Je n’y crois pas trop. J’ai l’impression qu’au contraire, les non-vax se radicalisent. Et sont rejoints par ceux qui en ont bavé lors de leur 2ème dose. D’ailleurs (je n’ai pas les chiffres) l’engouement pour la troisième n’est pas vraiment au rendez-vous, ça n’avance que lentement.
                      Sans oublier que certains pays, comme l’UK, a plus ou moins recommencé à vivre normalement. La folie ne peut fonctionner que si tous les pays y participe. L’Autriche est à suivre, ainsi que l’Italie.

                    1. Mitch

                      Pheldge. ils sont allés tellement loin que je n’en suis même pas sur. Il me parait évident qu’il va rester quelque chose de tout ce cirque et ce ne sera pas le meilleur

                    2. Pheldge

                      oui, mais c’est également la seule façon pour eux de s’en tirer avec bénéfices : imagine Macron à la télé déclarer « nous sommes en train de gagner la guerre, grâce à nos efforts, notre tenacité … » tout le monde pleure de joie, et il devient le de Gaulle 2.0, le Sauveur de la France !
                      Dans la foulée, levée progressive de certaines mesures, pas toutes, réconciliation nationale*, distribution de pognon gratuit, financée par un grand emprunt. Rien que d’y penser, j’ai les larmes qui coulent 😉

                      *enfin, ça n’empêchera pas de régler discrètement leur compte aux « ennemis du peuple », Raoult et autres

                  2. Elie

                    « Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. Tant, à nous voir marcher avec un tel visage, Les plus épouvantés reprenaient de courage. »

            1. Oscarlechasseur

              « Quoi qu’il arrive, au second tour, je voterai pour celui qui abolira le pass: même si c’est Mélenchon, c’est vous dire où j’en suis rendu. »

              Pareil ….

              1. Lagom

                Il y a quelque temps j’avais écrit que je voterais pour Belzébuth s’il efface ces 5 années de cauchemar. Suis même prête à voter pour lui à l’avance pour renouveler les 5 premières années. C’est dire le dégoût que m’inspire cette clique mafieuse.

              2. Theo31

                Mechancon, c’est pas le guignol qui a insulté la femme de Jean Michel et qui s’est écrasé quand il l’a croisée à Marseille ? Ou le mec qui qui a pas eu les couilles d’aller frapper le type qui lui a demandé de faire une photo.

                Grand diseux, petit biteux.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Il s’agit ici d’un site libéral. Or, même s’il s’est assoupli sur la question, Zemmour ne l’est pas. C’est un étatiste convaincu, assez fortement jacobin.
          Par ailleurs, il se réclame de la France éternelle, de tradition catholique, mais sans l’être lui-même : ça ne fonctionnera pas.

          Ceci dit, malgré ses faiblesses patentes, il est de très loin ce que l’élection propose de mieux. Au royaume des aveugles…

          1. paf

            On s’en fout. Le pays a besoin de quelqu’un qui existe politiquement et qui a des references.La France n’a pas ete liberale depuis 500 ans au bas mot, je pense qu’on pourrait se contenter d’un republicain qui ne serait pas irresponsable, ni un membre de la secte de Davos.

            1. Pheldge

              mais, homme de peu de foi, c’est qu’il existe ce quelqu’un rare : c’est … roulement de tambour … Natacha Polony Gaspard Koenig, ZE représentant du libéralisme en France quand Rama Yade est aux abonnés absents ! prière de ne pas rigoler.
              lepoint.fr/politique/gaspard-koenig-il-est-temps-de-prendre-la-liberte-au-serieux-11-01-2022-2459941_20.php

              1. Pierre 82

                Prière de ne pas rigoler… t’en as de bonnes !!!
                Je voyais plus trop qui c’était, donc j’ai consulté Wiki. Il a travaillé avec Christine Lagarde, donc c’est un libéral. Forcément. Il est young leader, aussi: ça nous changera de la pintade.

                1. Pheldge

                  ah, comme libéral canal officiel, j’ai oublié Consigny :
                  fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Consigny
                  Je plais les millenials avec de tels branques, nous on avait Madelin, ça volait quand même un peu plus haut …

          2. Mitch

            Le problème c’est qu’il y en a aucun qui coche un minimum les cases. Des libéraux ici c’est vite vu il n’y en a pas car il n’y a quasi pas de demande.

            Culturellement le Français a été éduqué avec l’état partout et qui s’occupe (très mal) de tout. D’où le vote pour mon chien (je ne plaisante même pas).

            Pour le premier tour, je ne m’interdis pas de foutre une poignée de sable là ou j’estimerais que j’ai le plus de chance de faire chier cet état de merde.

            Je suis même prêt à voter pour les commies pour faire chier le système c’est dire le niveau de désespoir auquel j’en suis.

          1. Pheldge

            … comme les autres ! ah, il y en a un tout frais qui va te plaire : gaspard Koenig :
            lepoint.fr/politique/gaspard-koenig-il-est-temps-de-prendre-la-liberte-au-serieux-11-01-2022-2459941_20.php

        3. René-Pierre Alié

          De même, je vais voter Zemmour, et me suis même encarté, pour la première fois de ma vie.
          Je vais voter Zemmour, pour ce qu’il dit d’essentiel. De la même façon que j’ai voté pour JMLP, en ’87 et en ’95, malgré toutes les réticences que je pouvais avoir pour le personnage. Ensuite, j’ai quitté la France. Zemmour, pour ce qu’il vaut, m’inciterait à y revenir.
          Étatiste, Zemmour ? Il lui reste peut-être à faire quelques progrès dans la définition de ce qu’est une état fort, par rapport à un État touche-à-tout. Mais ses déclarations suggèrent qu’il l’a parfaitement compris.
          N’oublions pas qu’une présidentielle n’est pas un exercice d’autosatisfaction. Il faut convaincre sans heurter trop de monde. Déjà; il va assez loin dans ce sens, inutile d’en rajouter.

  12. Calvin

    La seule chose qui pourrait « contrecarrer » le scénario, c’est que tous les non vaccinés se vaccinent.
    Non pas que les politiciens pourraient alors supprimer le passe vaccinal, puisqu’ils continueraient, prouvant que’ils n’avaient besoin que d’un prétexte.
    Mais cette fois il faudrait qu’ils changent leur argumentaire.
    Même but, differentes raisons.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Trouver des arguments, ce n’est pas le plus compliquer, c’est un simple exercice de style.

      Ce qui est intéressant, c’est qu’on donne la chasse aux faux pass, pas aux vaccinations des éviers. L’important semble être le nombre de doses vendues, pas leur réelle destination.

      1. Pythagore

        Quelle est la réalité de ces faux pass et comment sont-ils donc fait ? Pour avoir , un peu étudier la question, je ne vois pas comment on peut faire un faux qui ne soit pas repérable.
        Soit le QR-code est valide, soit il ne l’est pas.
        Si il est valide, mais que votre médecin a vacciné le coussin, impossible à repérer.
        Si il est valide, parce qu’il a été généré d’une facon ou d’une autre, il y aurait donc des gens qui ont les clés privés nécessaires à la création d’un pass ?
        Cela me laisse perplexe, et à part le cas de la fausse vaccination, je ne vois pas comment il est possible de générer un faux pass.
        Est ce donc vraiment une réalité ou juste un épouvantail agité par le gvt ?

        1. Pierre 82

          Perso, depuis qu’ils en parlent, je pencherais pour la 2ème hypothèse, celle de l’épouvantail. Les faux pass sont essentiellement des gens qui utilisent le passe de quelqu’un d’autre (un vrai) pour aller au resto.
          Les faux QR codes amha doivent être vraiment marginaux.
          J’imagine que cette propagande-là sert aussi à mettre la pression sur certains médecins qui ont vacciné les coussins, qui sont sans doute (je l’espère) plus nombreux qu’on le pense.
          Plus on leur mettra une pression, et plus ils seront tenté d’arrêter de jouer avec le feu. D’ici qu’ils envoient des agents provocateurs auprès des médecins suspects pour en épingler quelques-uns, je pense que c’est dans leur mode de pensée tordue.

          1. Roanna

            Hannona avait dans son émission un gars avec un faux passe, tout mais pas faux, puisqu’il contient ses coordonnées et tout le toin toin.
            Donc impossible à détecter, mais le gars n’était pas vacciné.

        2. durru

          « je ne vois pas comment il est possible de générer un faux pass »
          Facile, il n’y en a pas. Il faut intégrer dans le système une « preuve » de vax associée à un numéro de sécu.
          La fiabilité de cette preuve tient à plein de petits détails, comme le nombre de témoins lors de la manipulation, la consommation (ou pas) d’une dose de vax en parallèle à l’enregistrement, etc, etc.
          Mais au bout du compte, la situation est vraiment très simple. Et leurs brassages d’air ne changeront strictement rien.

        3. Reek

          Les vrai-faux sont fait soit avec la complicité d’un vaccinateur homologué qui « pique le coussin » soit en utilisant frauduleusement les identifiants d’un soignants.
          Extrêmement simple, indétectable, le vrai danger est si l’émetteur du vrai-faux se fait pincer

  13. Mo’ Truckin’

    Plusieurs remarques :

    A/ L’article dominicale était remarquable. Quelle plume !

    B/ En mars 2019, le journal NEXUS a fait deux articles époustouflants concernant la vaccination :
    a) vaccins, un plan mondial
    Dans cet article très complet et fort bien référencé, l’auteur explique, entre autre, la chronologie des décisions (au niveau mondial) qui ont aboutit à ce que nous vivons aujourd’hui ( passe sanitaire (hier) → passe vaccinal (aujourd’hui) → passe citoyen (demain) )
    [pages 40 à 53]
    b) la vérité sur la qualité des vaccins
    [pages 54 à 63]
    (source : https:/ /mega.nz/file/xgFCXRYb#1v789v650Z0Or8iBU8wpFrWJmXRAOIWVqW3d0y-4xBc

    C/ L’article polémique du Parisien :
    Fellous et Smadja ont eu la bonne idée d’envisager de poursuivre en justice les non-vaccinés.
    a) pour l’instant le droit français et européen ne le permettent pas
    b) Fellous était membre de la liste LREM pour les sénatoriales à Paris en 2017.
    (source : https:/ /en-marche.fr/articles/communiques/listes-candidats-s%C3%A9natoriales)
    c) Smadja, quant à lui, promeut (sur son compte twitter) un article médical stipulant l’absence de nécessité de faire un suivi de test sanguin pré et post vaccinal, en particulier les D-dimères (dont le dosage sert, entre autre, au diagnostique de la maladie thrombo-embolique).
    Or, l’un des effets secondaires des « vaccins » ARNm est justement le risque de thrombose !
    ( https:/ /www.leparisien.fr/societe/la-loi-doit-sanctionner-ceux-qui-refusent-le-vaccin-et-transmettent-le-virus-lappel-dun-medecin-et-dun-avocat-09-01-2022-EKGP7O5ZY5AT3N52OB45XLCGEQ.php )

    1. Jacques B.

      Merci pour ce lien vers l’article de Nexus : lu en diagonale, c’est effrayant de lucidité, 3 ans avant.

      Pour l’article des deux rigolos qui veulent poursuivre en justice les non vaccinés, au-delà de la faiblesse de leur argumentation, je constate que les lecteurs les allument bien, sous l’article. On est vraiment face à des tarés. Le problème, c’est que les tarés poussent comme des champignons, ces jours-ci.

    2. Dr Slump

      Excellente idée, j’encourage vivement Fellous et Samdja à attaquer en justice s’ils le veulent, je me marre rien qu’à cette idée, je serais même candidat. Ils déposeraient sûrement plainte pour mise en danger d’autrui, et je me demande comment ils pourraient bien prouver ça.
      Si seulement! Même avec un juge corrompu il leur serait impossible d’être crédibles.

      1. Pheldge

        à voir ton enthousiasme et ta confiance naïve en l’institution je suppose 2 choses : 1/ le Major a usurpé ton identité 2/ tu n’as jamais été confronté à la dite justice … je penche pour la seconde, doutant des l’aptitudes du Major à opérer aussi malicieusement 😉

        1. Dr Slump

          Erreur, ce n’est pas le sens de mon propos: je ne dis pas qu’il serait facile de gagner un tel procès dans notre république bananière, je dis qu’il serait difficile aux médecins procéduriers de prouver de façon factuelle leurs accusations, ça ne tient pas debout et n’est pas crédible pour un sou.

          Je mets au défi quiconque de prouver les vies que j’aurais soi-disant mises en danger. D’abord qu’ils me donnent des noms, qu’ils prouvent que c’est bien moi qui les auraient infectés en n’étant par ailleurs ni malade, ni à risque. De plus, à ce qu’il me semble, s’il n’y a pas de victime, il n’y a pas crime, et on ne peut condamner quelqu’un pour des probabilités.

          1. Mitch

            Ces deux sous-merdes (pas envie d’écrire leurs noms puisque c’est précisément ce qu’ils cherchent), veulent créer le buzz: qui aura l’idée la plus crasse et outrancière ?

            On s’en fou de savoir si c »est applicable ou pas. L’idée pour ces rats est de sortir de leur trou pour que leur nom de minable soient sur la place pendant 3 jours.

            Et puis 2 autres minables viendront les remplacer avec une idée encore plus stupide.

            Les minables ce n’est pas ce qui manque et la Pravda ne souhaite que leur tendre le micro.

  14. BERAUD-SUDREAU

    J’ai vu, sur un autre media, un petit tableau indiquant le cout des hospitalisations des non-vaccinés comparé au cout, gigantesque, des vaccins, tests gratuits pour les vaccinés et rémunérations des vaccinateurs. Je ne sais pas si ces chiffres sont exacts, quelqu’un s’est-il penché sur le sujet ?

    Mais il me semble que si nous pouvions disposer d’un tableau détaillé (sourcé ?) , nous pourrions utilement imprimer ce document et le distribuer dans les boites aux lettres, initiative suggérée par des lecteurs du blog.

    Certes, les chances sont maigres de convaincre la majorité, qui préfère écouter Véran et Castex, mais il faut tout de même essayer quelque choses, non ? Les manifs, il n’y a pas assez de monde, et on n’arrivera pas à beaucoup mieux, je crains. Et cela va finir par dégénérer, ce qui sera contre-ptoductif.

    La désinformation est totale, et même une de mes filles non-vaccinée, qui se bat pour le rester, doit faire face à son mari, qui lui répond systématiquement « tes infos ne sont pas sourcées, elles ne valent rien ». J’ai beau lui dire de répondre que les sources de son mari, c’est le gouvernement qui n’a fait que mentir, lui répond que tous les gouvernements disent et font la même chose, partout dans le monde, etc.

    1. Oscarlechasseur

      Il me semble qu’une journée de réa est de 50 000 €/jour, donc 1 000 000 000 € de tests pour le mois de décembre, cela fait 20 000 journées, soit 1300 patient en soins super-critiques (15 jours).

      Après comme dirait votre gendre, je n’ai pas de source.

      Votre raisonnement est intéressant et me rappel un autre:

      80 000 000 000 € –> budget de l’hôpital public par en France
      2% de malade COVID en 2020.
      Si j’augmente le budget, de 20 %, j’arrive à 96 000 000 000 €, arrondissons à 100 000 000 000 €, soit 20 000 000 000 € de plus pour soigner 2 % de patient en plus, cela devrait le faire ?
      Au lieu de cela, 120 000 000 000 (état) + 240 000 000 000 (sécu), soit 360 000 000 000 €

      J’avoue, que je ne vois pas la logique : dépenser 18 fois plus pour avoir des résultats aussi minables …

      Pour votre fille, je compatis, votre gendre a l’air (sans vous manquez de respect) d’être un sacré CON.
      Ce que je dit aux gens, qui sortent ce genres d’inepties, c’est :
       »
      Je rappelle les fais:

      Pass’ sanitaire à vie grâce à deux doses de vaccins ARNm
      Début septembre: 3 ème dose ouverte au plus de 65 ans, qui ont plus de 6 mois de vaccination.
      Début novembre: 3 ème dose ouverte aux plus de 65 ans, qui ont plus de 4 mois de vaccination.
      Début décembre: pass’ désactivé des plus de 65 ans, qui n’ont pas la 3ème dose au bout de 7 mois de vaccination (applicable au 15 décembre) + ouverture 3ème dose aux plus de 18 ans.
      Mi-décembre : pass’ désactivé pour les plus de 18 ans, qui n’ont pas la 3 ème dose au bout de 7 mois de vaccination (applicable au 15 janvier).
      2/3 décembre : ouverture de la 3ème dose à partir de 3 mois après vaccination.
      Fin décembre: pass’ désactivé après 4 mois de vaccination (applicable au 15 février). En gros vaccin fin décembre, 3 ème dose en avril…..
      15 janvier: pass’ vaccinale remplace pass’ sanitaire……

      Il vous en faut plus pour comprendre ?

      Il suffit qu’ils rajoutent d’autres vaccins, des contraintes environnementales, … ce sera administratif, et impossible de dire non !!!!!

      A ce moment, vous serez officiellement des esclaves !
      « 

      1. Pythagore

        « Une journée de réa, 50.000EUR/jour »
        Vous y allez un peu fort, peut-être à l’hôpital américain en chambre individuelle avec salons de réception et vue sur les alpes.
        Sinon ce serait plutôt ds l’ordre de grandeur de 3000 EUR, donc avec 1 milliard, vous traitez 22000 en réa, ou alors, vous proposez de l’ivermectine, comme ca la plupart ne va même pas en soins intensifs, et pour 1 milliard vous traitez ~100 millions de patients.
        https:/ /www.cocoon.fr/mutuelle-hospitalisation/cout-journee-hopital

  15. douar

    Ce qui m’ennuie beaucoup, c’est que nous allons disposer d’outil extrêmement puissants « grâce » à l’apparition des ordinateurs quantiques, et là, les dérives risqueront de devenir fréquentes.
    J’étais assez sceptique quant à l’avènement de ce type d’outil dans un futur proche, mais il semble bien que ça avance très vite et je crains par exemple, que les cryptos se liquéfient aussitôt vu que l’on pourra casser les codes assez facilement : c’est peut être anecdotique, mais cela signifie potentiellement un flicage généralisé facilité.
    Un outil puissant dans les mains des politiciens, ça sent mauvais.

      1. douar

        merci pour l’info.
        Je ne peux pas analyser ça (pas mon domaine de compétence), mais le refilerai à mon fiston qui me fera un rapport.

    1. dupont2021

      Aucun chiffrement symetrique n’est crackable…il suffit d’allonger la clé pour faire face à l’amelioration des performances des ordi..
      Par contre les chiffrements assymetriques type RSA (clé publique +clé privé) sont plus problematiques

  16. Jacques B.

    Quand je lis un article de h16, je repense régulièrement à ces Roumains et autres prisonniers du Rideau de Fer qui, sans doute pour conserver leur santé mentale dans un monde où l’absurde le plus total le disputait au terrifiant, se réfugiaient dans l’humour.

    Sur le fond, le virus va sans doute se calmer, soit parce qu’Omicron va sonner la fin de ses formes virulentes, soit tout simplement parce que l’été va le chasser provisoirement.
    Mais si Macron ou son clone en jupon est élu en avril, ce qui est à mes yeux le plus probable, et de loin, cela repartira de plus belle à l’automne, car soit, ce qu’à Dieu ne plaise, une forme plus méchante qu’Omicron émergera – pas totalement impossible vu la folie actuelle consistant à vacciner frénétiquement en période épidémique – et comme le dit Nemrod, pas mal de gens dérouilleront ; soit on aura une forme bénigne mais comme un simple rhume peut conduire une personne âgée fragilisée au cimetière du fait des « complications » qu’il peut engendrer chez ce public, on aura encore et toujours des milliers de Français en soins critiques l’hiver prochain, et la même histoire recommencera : c’est sans fin.
    Bref, et vu le niveau de dinguerie qu’il y a actuellement dans ce pays où environ la moitié des citoyens souhaite que l’hôpital refuse de soigner les non vaccinés – ce qui, si ce’st mis en œuvre, constituera un précédent majeur, car demain la même chose pourra arriver aux fumeurs et à toutes sortes de malades et d’accidentés – , il est tout à fait possible que le scénario décrit dans cet article se réalise.
    Seule une révolte de la population pourrait y mettre fin, un refus massif voire un blocage du pays, et toute la question est celle de la prise de conscience d’une majorité de Français. C’est l’Histoire qui se joue sous nos yeux, l’Histoire qui bégaie.
    Vont-ils parquer les non-vaccinés dans des camps ? À mon avis non, ils vont juste leur rendre la vie impossible et les invisibiliser, les marginaliser. On avait bien jusqu’ici les SDF, le zadistes et autres dix millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté, et le pays continue de tourner : il continuera de tourner, tant bien que mal certes, avec quelques millions de réfractaires au vaccin. Cela peut durer quelques années comme ça. Jusqu’à l’effondrement économique et la mise sous tutelle du FMI, par exemple, et là, c’est tout le monde qui trinquera.

    1. Pheldge

      « parquer les non-vaccinés dans des camps ? » non, par contre leur pourrir la vie au moyen d’interdictions et de contraintes administratives, ça oui ! Si une loi est votée, alors les contrevenants s’exposeront à des poursuites, et il y a suffisamment de magistrats obéissants et convaincus pour que ça soit efficace et dissuasif !
      Quand BFM diffusera en boucles les premières condamnations, accompagnées de micros trottoir approbateurs, ne t’inquiète pas que ça en motivera plus d’un !

      1. Jacques B.

        Oui, il sera composé à 100% de personnels administratifs et de vigiles, et il ne soignera plus que les bien portants. Les Français devront payer leur santé deux fois : une première fois via leurs impôts, pour l’hôpital public, et une deuxième fois via leur carte bancaire, pour les cliniques privées.

  17. Gollum30

    Dès le début de la pandémie le plan était de vacciner tout le monde à l’arn. Je ne pense plus à une théorie du complot visant à éradiquer la population. Dans leur supériorité intellectuelle Ils étaient totalement convaincu du bien-fondé de la vaccination arn. Le scénario était parfait: virus extrêmement mortel et dangereux, mais grâce a l’action de l’État (avec les restrictions de liberté confinement etc.)et de la science la population mondiale est sauvé grâce a la vaccination arn. Victoire sur toute la ligne pour les mondialistes. La vaccination mondiale ,le contrôle des populations Ça marche donc il faut continuer sur tous les autres sujets. Gros problème leur scénario foire totalement car la vaccination arn est totalement pourrie, pas de chance pour eux…Je viens de revoir l’interview de Ariane bilheran. Elle expliquait qu’on a des paranoïaques au pouvoir et qu’ils ont besoin d’un bouc émissaire désigné comme coupable a persécuté. Devant leurs échecs évidents Actuellement ce sont les nons vaccinés. Mais ça ne peut pas durer Vu la non efficacité des vaccins et les effets secondaires, les nons vaccinés vont être de plus en plus nombreux .leur futur bouc émissaire est tout désigné: les scientifiques et notamment les médecins…. Avec un énorme retournement de veste les mondialistes au pouvoir vont encore hystérisés la population avec les effets secondaires du vaccin et monter la population contre ceux qui prônent la vaccination actuellement. Je peux me tromper mais je le sens comme ça.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      hypothèse plausible, les 10 ou 20% de non vaccinés ne sauraient expliquer le naufrage de la politique du tout vaccin.
      Et lorsque les effets secondaires remonteront à la surface, il sera encore plus difficile de les incriminer.

    2. Casuffit

      Vous n’avez pas lu les commentaires situés plus haut, et en particulier les réf. à l’article paru en mars 2019 dans la revue indépendante Nexus, cité 2 fois, qui vous dit, un an avant la pandémie, non seulement très exactement ce que vous avez vécu, mais également donne le cahier de route écrit par les donneurs d’ordre de ce que vous allez vivre.

    3. Arthur H

      De mon pas humble avis, plusieurs intérêts convergents:
      – la bourse a crackée de janvier 2020 à mars 2020, – 30% pour le CAC;
      – empêcher Trump d’être réélu en salopant son bilan écnonomique mais également en facilitant le vote à distance avec l’excuse de santé de tous;
      – continuer à construire une nation européenne notamment avec la création d’un machin santé europe;
      – gagner beaucoup d’argent pour les labo (blackrock détient 20% de pifzer (donc proprio dans le droit ricain) && est propriétaire du Lancet… voyez le tout petit prob);
      – les pots de vins pour certains politiciens, médecins… français…;
      – faire oublier le bilan calamiteux du poudré et de son conjoint.

      Ensuite, l’arnM est testé depuis longtemps (gros espoir pour les sidaique) mais sans grand succès, je crois que la recherche de ce côté prends beaucoup, beaucoup de temps; peut-etre que tester sur des milliards d’individus permet d’accélèrer les tests.. peut-etre ou peut-etre pas.

      Toujours est-il que si il n’y avait pas eu l’affaire lancet qui permit de déclarer le traitement hydroxy-chloro… inefficace alors il n’aurait pas ete possible d’autoriser des vaccins sans qu’ils aient fini leur phase de test… ou sans avoir fait une etude « precise » sur hydro-chloro, chose qui fut commencée puis abandonnée

  18. Vudenbas

    Bonjour, la peur est le maître mot. Quitte à prendre certains raccourcis, comme par exemple sur le site CovidTracker.
    A ce jour, il est indiqué que la tension hospitalière est de 71,7%. (3847 patients)
    Donc 71,7% des lits en soins critiques seraient occupés par des patients Covid.
    Problème, les lits en soins critiques comprennent ceux de réa, ceux en soins intensifs et ceux en soins continus. (19604 en 2019)
    https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/article/nombre-de-lits-de-reanimation-de-soins-intensifs-et-de-soins-continus-en-france-fin-2013-et

    Pourtant le pourcentage est calculé sur le nombre de lits en soins de réanimations (5392 en 2018). Et pour faire bonne mesure, il n’utilise pas le nombre de lits de réa en 2019 (5433). Quelques pourcentages en plus.

    Donc le pourcentage réel de patients en soins critiques est de 19,6% et pas 71,7%.

    1. Pythagore

      La deuxième partie de l’escrocrie est que nombres de malades ne sont pas là à cause du covid, mais à cause d’autres maladies qu’ils trainaient déjà, comme de nombreuses analyses l’ont montré.

  19. Bardamu

    Les données hospitalières, Sentinelle et SOS médecins restant dans les moyennes saisonnières des années passées, le gouvernement a décidé de booster les tests jusqu’à 10 millions par semaine. Comme il s’agit principalement de RT-PCR avec un CT secret défense (mais l’ANS avait préconisé 40 cycles au tout début de la campagne) on peut s’attendre, par le jeu des « cas contact » (une belle invention…) à une désorganisation inédite de l’ensemble des réseaux économiques. Était-ce le but ?

    1. Casuffit

      Vous avez raison. Le CT secret défense que l’on peut modifier permet d’obtenir les chiffres que l’on souhaite. Pour info, suite à la décision de la FDA datant de juin, le CDC a retiré à partir du 1er janvier l’autorisation d’utilisation de tests PCR aux US pour le diagnostic de la Covid. Motifs évoqués : trop de faux positifs. Ne différencie pas la Covid de la grippe.

      1. Pythagore

        Ce n’est pas exactement ca: les test PCR qui ne testent que le covid sont interdit. Les tests PCR testant covid ET grippe sont autorisés.

        1. Casuffit

          Covid+grippe ??????? Soyons précis : La CDC/FDA a retiré son autorisation vis à vis de la majorité des quelques 70 types de tests PCR actuellement sur le marché. Elle ne maintient l’autorisation que pour une liste restreinte de tests PCR plus sélectifs (dépourvus de réaction croisée avec le virus de la grippe). Elles donnent également une liste de tests utilisant d’autres techniques qu’elle considère comme fiables. Lien vers la page de la FDA à partir de celle de la CDC.
          https://www.cdc.gov/csels/dls/locs/2021/07-21-2021-lab-alert-Changes_CDC_RT-PCR_SARS-CoV-2_Testing_1.html
          La bonne question est : Qui a lu quelque part que les instances européennes allaient reprendre et appliquer ces directives? Ou auraient une démarche analogue? Pas moi.

      2. durru

        De fait, sur les résultats de test (positifs, récents) le CT est bien présent et pas du tout secret défense. Et a des valeurs tout à fait raisonnables, le plus souvent en dessous de 30.
        Les gens ont tout simplement décidé que c’est plus risqué de se piquer une troisième (voire quatrième) fois plutôt que d’attraper une forme bénigne comme Omicron (ou même Delta).
        Je ne discute même pas s’ils ont eu raison ou pas, je constate.

        1. Casuffit

          OUAH. N’ayant jamais été positif, et n’ayant jamais obtenu de réponse quant au CT utilisé lors des quelques 8 tests dont j’ai bénéficié, vous m’apprenez quelque chose. Un CT à 30 est en effet très raisonnable.

  20. Faustur

    Chacun connaît probablement la blague de l’aspirine: un gars prend de l’aspirine pour se soigner, et devant l’absence de résultats, double la dose tous les jours.
    Avant de mourir, il se dit : j’aurais dû prendre plus d’aspirine.
    On a une belle mise en pratique avec les vaccins, non?

  21. Jacques B.

    Laurent Toubiana menacé physiquement : il dit avoir reçu des « avertissements crédibles » de ce point de vue, dans son interview aux Incorrectibles : https://www.youtube.com/watch?v=JA2Lnl0rbyA&t=2380s

    Ça me fait penser à cette vidéo avec le Dr Zelenko, il y a quelques mois, où il parlait de menaces extrêmement graves (de mort) envers des politiciens refusant de prendre des mesures en faveur de la vaccination obligatoire et autres pass sanitaire… c’était tellement énorme que je n’ai pas accordé un total crédit à cela, mais avec ces propos de Toubiana… et devant cette folie vaccinale qui semble saisir tous les pays du monde, je me pose des questions. Nos dirigeants seraient-ils otages d’une mafia, voire des mafieux eux-mêmes ?

  22. HAYD

    Pour ceux qui s’ennuieraient (!) un livre sue le contrôle via réseaux : Zero de Marc Elsberg. Passé inaperçu, et pourtant…

    Proposition pour communiquer sur le futur : parler de la rentrée scolaire de septembre 2022. L’inflation sera haute, le pouvoir d’achat aura baissé. Les libertés ne seront pas retrouvées. La question de la 5ème (6ème ?) dose fera toujours l’actualité. Ubu sera aux manettes des protocoles sanitaires notamment scolaires. Les hausses d’impôts seront débattues, notamment en raison du coût de la crise sanitaire. L’hôpital hurlera sa misère devant les maladies hivernales à venir. La hausse des mortalités hors covid fera l’objet d’âpres débats et d’une belle campagne de désinformation.

    On inquiètera plus les mous du bulbe avec ces prévisions assez raisonnables qu’avec les empoignades d’aujourd’hui.Il finiront peut-être par imprimer le « tout ça pour ça » ?… qui sait.

    Et puis comme ça ils verront l’intérêt de voter pour le(s) même(s).

  23. Arthur H

    Ils ont commencé par passer la pommade (81), de marque vaseline.
    Les mougeons ont apprécié la douceur.

    Puis, ils ont commencé à touché le uk avec un baton (83)… les mougeons ont pas dit non.

    En 2005, ils ont clairement enfoncé un gros gourdin de le uk des mougeons… qui a plus ou moins bronché. C’est rentré, c’est ressorti donc cela pouvait repasser, plus tard.

    En 2020-2021, ils tentent de planter un cactus dans le fondement de la mougeoncratie…

    Moi je dis: bravo les cocos.

    A côté, le coco puponni est condamné pour avoir pris environ 27KE dans la caisse et doit, donc, rembourser… 5KE… Merci aux juges mongeons, vous aviez 0.7% du PIB, vous aviez du mal à payer EDF, bah on va vous donner un peu moins, genre .35% du PIB, ça devrait bien se passer.

  24. Waren

    Un petit peu de patience, mon petit doigt me dit que nous ne sommes pas loin de la fin de l’épidémie. En moyenne, une épidémie dure rarement plus de 2-3 ans. Néanmoins, je suis assez convaincu qu’il restera quelques traces administratives, de ci, de là.

    1. Arthur H

      Le problème n’est pas la fin de l’épidémie mais l’annulation des mesures politiques prisent pour lutter contre celle-ci.

      J’ai pas encore vu une mesures politiques être annulé sauf lorsqu’elle ne va dans le sens de plus contrôle. Annuler la liberté, oui, le contrôle, non.

    2. loilou

      Je suis plutôt d’avis que Vladimir va siffler la fin de partie par un coup de tonnerre avant l’entrée en vigueur des ausweiss . Cela devrait déclencher le krack et la suite. Etrange ces dates qui se chevauchent si parfaitement. Entre le 15 janvier et le 15 février , le coup de pied au cul devrait arriver.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les négociations autour de l’Ukraine sont aujourd’hui et risquent de tourner au dialogue de sourd.

        On a eu droit ces derniers temps à l’exaltation de la puissance militaire russe et au dénigrement (surtout après le piteux retrait d’Afghanistan) de la puissance américaine.
        Je reste tout de même prudent sur la supposée supériorité russe.

        Toujours est-il qu’un conflit russo-américain qui nous entrainerait du coté américain (alors que nos intérêts sont plutôt russes…) est plausible. Même limité à l’Ukraine et un peu la Syrie, la tension géopolitique serait telle qu’un krack économique suivrait presque mécaniquement.

        1. durru

          Autant je n’ai que très peu de doutes sur la volonté du robinette (et surtout de ses marionnettistes) à pêcher en eaux troubles, autant j’ai du mal à voir l’intérêt du Vlad à les suivre dans leurs délires.
          La situation en Transnistrie dure depuis bientôt 30 ans, et pourtant ça n’a déclenché aucun conflit majeur. Le but est de laisser pourrir, rien d’autre…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Oui, la Russie a besoin de la Crimée, éventuellement du Donbass et que le reste échappe à l’OTAN.

            Mais il faut éloigné la menace et une petite démonstration de force et de détermination sera peut-être utile.
            Cela repose sur le pari, risqué, que l’oncle Sam ne se risquera pas dans un affrontement direct car il a plus à y perdre qu’à y gagner (en particulier y perdre ses « alliés » européens). Avec les tarés aux affaires à Washington, ce n’est pas certain.

            1. Pierre 82

              Si l’armée russe mettait officiellement un seul pied au Donbass, ce serait forcément un casus belli, et tous les pays de l’Otan, France en tête, seraient obligés d’intervenir. Nul doute que le poudré y enverrait immédiatement l’armée française avec beaucoup de zèle, et au passage, l’armée française en sortirait très affaiblie, ce qui arrangerait beaucoup les dirigeants français, qui supprimeraient ainsi une force qu’ils maitrisent mal, et pourrait représenter un risque pour eux.
              N’oublions pas que la deuxième guerre du golfe a déjà en grande partie anéanti l’armée UK, qui était la deuxième force européenne, et qui est maintenant réduite à peau de chagrin.

              Mais soyons francs: je n’y crois pas du tout, le Vlad n’a rien à gagner là-dedans. Comme le dit durru, yaka laisser pourrir.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                L’Ukraine, à ce jour ne fait pas partie de l’OTAN, donc l’automaticité de l’entrée en guerre des membres n’est pas acquise. Ce n’est le cas que lors d’une attaque directe contre l’un des membres.
                Donc les européens peuvent s’en laver les mains et laisser des américains se débrouiller tout seuls, du moins en théorie.
                Quant au pourrissement, je pense que c’est plutôt la stratégie US.

                1. Pierre 82

                  L’Ukraine n’est certes pas l’Otan, donc la riposte ne serait pas automatique. Cependant, j’imagine très bien Macron (ou Pécrese quand elle l’aura remplacé) se précipiter à Washington pour se faire bien voir du Robinette pour proposer que l’armée française aille se battre contre les « ennemis de la démocratie » toutes affaires cessantes, en dleur donnant l’ordre de faire leur paquetage direction Donbass.

              2. Pheldge

                il lui suffit de bluffer, pour faire monter les enchères, vu ce qu’il a en face, il n’a rien à craindre … Biden a ridiculisée l’US Army pour des décennies en Afghanistan, et le Major nous expliquera que pour projeter des forces là bas, ça ne doit pas être évident, surtout que dans un territoire occupé par l’armée russe, ça serait encore plus compliqué. Quant aux européens, laisse tomber, la France auréolée de sa prestation au Mali ?

                  1. Pheldge

                    c’est la faute aux infirmiers et soignants habitants de Cimiez, dans les Alpes maritimes, c’est pour ça qu’on leur dit – comme Valls, à coup de Menton d’ailleurs – « hauts Niçois, qui Mali pansent ! » 😉

                    et c’est une redite.

  25. Mitch

    « … des forces de police et de gendarmerie dont on sait qu’elles pourraient choisir de ne faire aucun zèle, … »

    Pas sur de comprendre le sens de ce statement.

    Cela veut-il dire que:

    1/ on sait ( = de sources sures – c’est un fait) qu’elles ne feront aucun zèle. Dans ce cas pourquoi ?

    ou

    2/ on sait ( = elles en ont les capacités) qu’elles pourraient ne faire aucun zèle (mais à priori, e lisant entre les lignes, on pensent qu’elles ne le feront pas)

    Au fait, ils en pensent quoi les syndicats de Police de ce pass vaccinal ? quelqu’un les a entendu ?

    1. durru

      Pour commencer, nous n’avons pas la même compréhension de cette phrase, mais cela reste un détail.
      Deux remarques :
      – les forces de police ne sont pas soumises à l’obligation vaccinale (ni dans le cadre professionnel, ni privé)
      – les forces de police bénéficient de divers menus avantages (gratuité des transports, par exemple) qui ne vont cesser de s’étoffer
      Cela pourrait vous permettre de mieux voir ce que les syndicats de police pourraient penser de… (complétez à souhait).

      1. Pheldge

        « les forces de police ne sont pas soumises à l’obligation vaccinale », oui, en théorie, en pratique, ils obéissent aux gradés : la cadette des belles filles est fliquette, triplement vaccinée, comme ses collègues, parce que « mon chef a dit que … » quitte à leur raconter des craques, et ils ont obéi, tous, comme on leur avait appris.

        1. Artiste

          Bizarrement et personne n’en parle (ometta ) les professeurs n’ont pas d’obligation vaccinale.Sans doute des syndicats trop forts permettant de bloquer L’EDNA

          1. sam player

            Dans les restos les clients doivent avoir le pass mais pas les employés 😀 alors qu’il y a plus d’interactions employé-clients que clients-clients de tables differentes

      2. Arthur H

        La gratuité des transports implique de se déclarer auprès du chef de bord et, ainsi, si un problème se présente alors le policier doit reprendre du service; ce n’est donc pas aussi évident que cela soit un véritable avantage…

        Sinon, j’observe, comme vous, que le gov graisse la patte en nature à ses forces de l’ordre. Mais doit toujours des millions d’heures dans tous les corps public.

        Manque la pipe en club… à non, c’est vrai, les club normaux sont fermés alors que les pipeclub libertins sont ouverts… logique # oups.

        Bref.

        Je me demande si il est interdit de créer des structures de gouvernement nouvelles sans pour autant affirmer la création d’un gouvernement alternatif, parallèle (ce qui, je crois, n’est pas légal).

        Genre, des services de listages de la corruptions, des avocats qui juges, des services du budget pour suivre le budget actuelle, genre… préparer ce qui semble, de mois en mois, inéluctable.

        Un service d’élection, des representants, un senat, un congres, chambre haute/basse, une constitution de 93 mais modernisée, un code civile simplifié et basé sur la logique continental du droit selon les travaux de Mm Burgaud…

        Un service de renseignement intérieur se focalisant en premier lieu sur les activité des hommes et des femmes politiques de premiers plans … contre-espionnage, contre-ingérence, prenant le meilleur de ce que la France fit mais aussi la meilleur structure qui exista, et existe toujours, et que je ne citerai pas.

        Bref.

        A oui, j’oubliais, un service de télévision moderne, ouvert à tout le monde …
        wahou … champaign 🙂 la vraie privatisation, donc, de la télévision.

        1. Arthur H

          Je cite:

          « Après la dissolution du KGB … beaucoup de « tchékistes » vont passer au privé. Pour ces derniers, il s’agit de tirer le meilleur parti possible de leur savoir-faire en termes financiers. Les nouveaux grands groupes privés et les oligarques qui les dirigent vont s’entourer de spécialistes issus du renseignement et de forces spéciales aux méthodes expéditives. Ce sera notamment le cas de la compagnie pétrolière Ioukos de l’oligarque Mikhaïl Khodorkovski. De même, le général Bobkov sera recruté pour diriger le service de sécurité de la société de Vladimir Goussinski, MediaMost. À l’époque, le service de sécurité privé de MediaMost est fort de quelque 1 200 hommes, parmi lesquels une autre pointure du renseignement, le général Viktor Tchebrikov, ancien directeur du KGB de 1982 à 1988. Ils sont chargés par Goussinski de la protection et de la surveillance des bâtiments appartenant au groupe, lesquels regorgent d’impressionnantes archives bourrées de kompromat .

          Ce clone d’un service de sécurité qui pourrait faire rêver des chefs d’État finit par agacer sérieusement le Kremlin. Quelques années plus tard, Poutine s’emploiera à chasser ces barbouzes devenues indésirables… »

          Et là, j’ai une pensée émue pour plainheil.

  26. Jesrad

    Hypothèse: sars-cov-2 et ses variants n’ont plus qu’une circulation résiduelle en Europe, car les populations ont dépassé vers Juin les seuils d’immunité de foule. La hausse des “cas” vue actuellement, et l’apparente faible sévérité d’Omicron, seraient entièrement basées sur une baisse des critères de positivité PCR (2 séquences ARN au lieu de 3 minimum) et le fait que beaucoup de gens ont un simple rhume et vont se faire tester, engendrant un grand nombre de faux positifs en absolu mais pas en relatif.

    Si l’épidémie était terminée, vous le verriez à quel effet observable ? La baisse des nombres de cas de pneumonies sévères + décès attenants en hôpital comparé aux années pre-covid, non ?

    1. Jacques B.

      Le nombre de « cas positifs » ne veut strictement rien dire, puisque leur nombre varie beaucoup et surtout la façon de les faire varie beaucoup. Pour qu’ils veuillent dire quelque chose, il faudrait un protocole bien arrêté et surtout qui ne change pas dans le temps (comme par exemple ne tester que les gens ayant des symptômes, ou un % de la population chaque semaine, de façon aléatoire).

      Pour que l’on puisse voir si l’épidémie est terminée, je crois que le mieux est de regarder comment font les vrais épidémiologistes comme L. Toubiana.
      Leurs indicateurs sont le nombre de malades détectés par les médecins de ville (réseau Sentinelles et autres), le nombre de personnes hospitalisées et en soins critiques voire en réanimation, le nombre de décès.
      En comparant bien sûr ces indicateurs avec leur valeur les années précédentes.
      Et même cela, c’est compliqué en temps de Covid puisque cette épidémie n’est pas gérée comme les autres et l’on ne peut pas dire « toutes choses égales par ailleurs » : en effet, les docs sont interdits ou très découragés de soigner précocement, ce qui n’avait jamais été le cas avant le Covid. Un autre phénomène est relativement nouveau : la pénurie de plus en plus grande, d’année en année, de lits d’hôpital : tous les gens faisant une forme grave ne peuvent plus être pris en charge, ou pris en charge correctement par l’hôpital, d’où par exemple des vieux piqués au Rivotril dans les EHPAD en 2020.
      Exemple, on a aujourd’hui 3850 lits de soins critiques occupés par des malades du Covid – dont environ 46% de non vax mais ce n’est pas la question – , ce qui représente à peu près 20% des environ 19000 lits de soins critiques en France.
      Que serait ce chiffre de 20% si les docs étaient autorisés à faire feu de tout bois pour soigner précocement les malades ? Bien moins, probablement.
      Que serait-il si au lieu de diminuer le nombre de lits à l’hôpital depuis des années, la technostructure l’avait augmenté*, ne serait-ce que pour tenir compte du vieillissement de la population (passage de 9 millions à 13 millions de +65 ans en 20 ans) ? Bien moins, certainement.
      Bref, les indicateurs de Toubiana et autres épidémiologistes sérieux sont les meilleurs, mais même en se basant sur eux, la comparaison avec les années pré-Covid doit être faite avec prudence…

      * on pourrait discuter du bien-fondé d’un hôpital public, le privé étant toujours plus performant, mais ce n’est pas la question ici

  27. Pierre DESROCHES

    Ce matin, était présentés sur France 2 les médias les mieux et moins bien classés selon leur « fiabilité ». Sans surprises, les chaînes publiques crèvent le plafond des plus vertueuses…
    A peine quelques minutes plus tard le journaliste annonçait les statistiques effarantes du COVID : 300 000 « nouveaux cas » sur 1,2 millions de tests réalisés la veille. Tout d’abord, ce ne sont pas des « nouveaux cas », mais des tests positifs, et il ne lui vient pas à l’idée que si on avait testé 1 200 personnes, on n’aurait trouvé que 300 cas positifs, résultat qui devrait d’ailleurs être évalué avec la formule de Bayes. Mais en la matière, la formule est taboue et les chiffres doivent faire peur.
    Quelques heures plus tard, on annonçait une panique totale dans les pharmacies et des bousculades facilitant la transmission du virus comme les processions celle de la peste au XIVème siècle.
    Pendant ce temps, le nombre de décès imputés au COVID est comparable à celui de la grippe saisonnière.
    A 77 ans, après une chimio agressive pour traiter un lymphome sévère, je lutte contre les métastases d’un autre cancer (les mesures dictatoriales et stupides ne m’ont pas facilité les choses). Dans ces conditions, l’évaluation du rapport risque/bénéfice n’est pas difficile et je me suis fait vacciner en février, avril et juin. En décembre, n’ayant pas d’anticorps, après avoir pesé le pour et le contre avec mes médecins, j’ai reçu une 4ème dose.
    Ce qui a permis de mettre à jour mon pass vaccinal, et constater … que l’injection de juin n’avait pas été prise en compte.
    Pour mettre en place cette persécution de la population, il faudrait qu’on soit capables de compter jusqu’à 4…
    Et si les personnes qui ne développent pas d’anticorps perdaient à leur tour le titre de citoyen, je risque bien d’être déporté de force à Miquelon.
    Brrr…
    Je préférerais quand même mourir à Bora Bora !

    1. Pheldge

      pour illustrer votre propos : « Formule de Bayes – Paradoxe des tests de dépistage »
      bibmath.net/dico/index.php?action=affiche&quoi=./b/bayes.html

      1. Pierre 82

        Bien vu. L’exemple donné est pour le cas d’une maladie rare, un cas sur 10.000. Mais si on suppose qu’on est sur un cas sur 100, on arrive à 90,8% de chances qu’une personne positive au test soit effectivement malade.
        Du coup, le test peut avoir une utilité malgré tout…

        Et pour un cas sur 10, on est même à 99%…

      2. sam player

        Y avait même pas besoin de la formule pour faire une estimation de 10% vu que les faux positifs (0.1%) soit 10 fois supérieur à la prévalence de la maladie (0.01%)… donc sur un échantillon de 10’000 on détectera 10 malades pour 1 seul réel (à la louche)

        1. sam player

          Ça ressemble d’ailleurs au repérage des terroristes dans la population par un algorithme… on fout 10 personnes en prison pour 1 coupable… h avait fait un billet là dessus il me semble…

        2. Pheldge

          z-y vas, sam, casse moi pas la baraque, pour une fois que je sors un truc sérieux, avec des formules et tout, et en plus que c’est vrai … 😉

    2. Theo31

      Tokyo, 28 millions d’habitants, 1229 cas positifs contre 79 la veille. C’est la panique. Nan je déconne.

      Le Japon me plaît de plus en plus.

      1. Pythagore

        Si vous n’êtes pas adepte du contrôle social, je ne recommande pas. Il n’est pas digitalisé comme en Chine ou chez nous mais il existe.

  28. Mitch

    Le fiston est covidé jusqu’au trognon ! Test antigénique qui a rendu son verdict après quelques secondes 🙂

    Les symptômes: il a mal au crane, la gorge qui rappe, un peu de fièvre pendant 12 heures, une grosse nuit de 15 heures et tout devrait rentrer dans l’ordre demain.

    Persécuter autant les enfants pour ça c’est vraiment n’importe quoi.

    La bonne nouvelle c’est que je l’ai sans doute aussi, au moins ce sera fait.

    1. BERAUD-SUDREAU

      Ah, hé bien, désolés pour vous deux, mais en même temps, n’est-ce-pas, en ce moment, vous avez bien de la chance. Question indiscrète : vous vivez où ? Mon petit fils parisien recherche virus désespérément….

    1. Pierre 82

      Un argument de plus pour la thèse selon laquelle ils sont en mode panique. Si de plus en plus de pays renoncent au pass vaccinal, sanitaire, etc… ils se retrouveront bien seuls. Et ce genre de stratégie ne peut fonctionner que dans le cas où tout le monde fait peu ou prou la même chose.

  29. L’Oranger

    Une réflexion que je n’ai pas lue dans les commentaires sur les propos du poudré au Parisien. Quand il parle de « réduire la minorité réfractaire », il semble vouloir dire « réduire la poche de résistance ». En langage militaire on sait ce que ça veut dire. Notre président serait-il en guerre contre le peuple français ?

  30. Spirou

    De Pologne pour qq jours, je constate que tout change à un vol d’oiseau de 1000km. Très peu de masques dehors. Même dans les transports personne ne va emmerder qqun avec un masque sous le nez. Tout le monde s’en branle. Ajoutez à cela que je viens d’oublier mon iPad flambant neuf au carrefour et que je l’ai retrouvé 2 heures plus tard, autant dire que je pense reprendre mon appart la bas très vite.

    Clairement, la pression est de mise sur 4 pays. Autriche, Allemagne, France, Italie. Tiens, c’est marrant, ce sont les anciens pays de l’axe ou affiliés. Suivent qq toutous en manquent de reconnaissance : Belgique, Suisse, Pays bas.

    Le reste ? Pas très motivé.

    Autant dire que le DID ou digital ID va pas de soi.

    1. Higgins

      Surtout que https:/ /brunobertez.com/2022/01/10/coup-de-theatre-aux-usa-le-directeur-du-cdc-walensky-sur-les-vaccins-covid-ce-quils-ne-peuvent-plus-faire-cest-empecher-la-transmission/

      1. Spirou

        L’Amérique du Sud que je connais pas mal est une succursale américaine avec des politiques guère au niveau. Mais chaque pays agit indépendamment et c’est ce qui fait toute la différence avec le rouleau compresseur de l’UE.
        Les vaccins sinovac ou covaxin sont par exemple acceptés et ça c’est un élément fondamental.

        1. Pierre 82

          Je me suis laissé dire que « beaucoup » d’Allemands aisés sont en train de vendre ce qu’ils ont au pays, et émigreraient vers le Paraguay.
          Cette info vient d’un agent immobilier luxembourgeois, je ne sais pas ce qu’elle vaut.

          1. Dr Slump

            Vieille tradition allemande, la migration vers l’Amérique du sud. Je pense aux ménnonites, ces communautés de dégénérés qui vivent en quasi-autarcie.

            1. Pierre 82

              Dans 3 ou 4 siècles, on trouvera d’autres « communautés de dégénérés qui vivent en autarcie », anciens refuzpiks arrivés dans la troisième décennie du XXIème siècle.

              1. Dr Slump

                Et se nourrissant exclusivement de saucisses, fromages, pinard, pâtés et autres saloperies grasses, salées, sucrées que le monde civilisé a proscrit.
                Pour les ménnonites, je crois qu’ils en sont toujours au porridge et à la consanguinité. Chacun son truc 😉

    2. P&C

      Bah, les boches et la tentation totalitaire…

      Quant à l’Italie, c’est la semi défaite de 1918 et l’amertume qui s’en est suivie qui a nourri le fascisme. Si la France avait été dans le camp des vaincus, elle aurait suivi le même chemin.

      Les autrichiens et les suisses allemaniques sont des boches des montagnes. Les hollandais, des boches qui se prennent pour des anglais.

      La belgique ? dans ce non pays, je suis sur que ce les flamands sont bien plus pro pass que les wallons.

      1. Mitch

        « Les autrichiens et les suisses allemaniques sont des boches des montagnes. Les hollandais, des boches qui se prennent pour des anglais. »

        Excellent ! 🙂 you’ve made my day !

    3. Higgins

      Le courrier des stratèges a fait un papier où il fait une recension des pays où il est possible de partir. Hélas, son accès est payant.

  31. Theo31

    Ce matin à Toulouse, des gosses cas contact parqués comme des bêtes dans la cour. Il pleuvait averse en plus.

    Après le petit jeté à la rue il y a quelques semaines pour absence de masque.

    Qu’attendent les parents pour enlever leurs enfants de ces écoles de fachos ?

      1. baretous

        d’apres ce que j’ai compris c’est pour ceux qui voudraient le faire maintenant. Les enfants de ma fille depuis le début de l’année scolaire sont en cours par correspondance

  32. Aristarkke

    HS, peut-être pas tant que cela : Djokovic a trouvé une cour de justice australienne qui a cassé l’obstruction menée par la gouvernement fédéral.
    Et ce dernier obéit !
    Imagine-t-on pareil dénouement possible ici???
    Poser la question est y répondre…

    1. Pythagore

      Ses avocats ont trouvé un papier qui est sorti de la machine à faxer et qui disait qu’il a eu le covid en décembre 2021.
      Hop ! C’est magique.

      1. durru

        Le papier était connu, sauf que pour le gouvernement fédéral cela ne changeait rien, car seuls les étrangers vaccinés pouvaient rentrer sur le territoire (selon leurs propres décrets, bien sûr).
        C’est un de ces grains de sable…

    2. Mitch

      Oui mais comment dire, dans la pays anglo-saxon on peut, parfois, voir par les faits que la Justice est indépendante. Ici c’est même pas la peine …

  33. Nemrod

    Les gens attendent des heures devant les points de test…surtout pour les gamins cas contacts devant satisfaire à ce protocole débile de l’EDNAT ( pléonasme).
    Autant je compatis au sort de ces pauvres gamins, autant le sort de la plupart de leurs parents m’importe peu.
    Ou étaient ils en Juillet quand une manif ou un bon boycott pouvait briser les reins du Pass et de tout le reste ?
    Ah ils étaient en vacance, ils « profitaient » …et bien qu’ils poireautent maintenant.
    C’est que le début.

      1. Miniac

        Ils vont le faire et coudront eux-mêmes l’étoile jaune si on le leur demande… Et le triangle rose pour faire plaisir aux minorités discriminées…

      2. Béraud-Sudreau

        C’est ce que j’expliquais à mon fils récemment. A 36 ans, sans comorbidités, il a choisi de se vacciner pour pouvoir aller aux resto et parc d’attration pour ses enfants, pendant ses vacances. Quand je lui ai expliqué qu’un mois de boycott aurait réglé le problème, il m’a répondu, « chacun doit être libre, toi comme moi ». Toutes ces années d’éducation pour ce genre de réponse… Depuis, je l’ai mis au placard, ah mais.

        Il commence à gémir, cet imbécile, à chaque piqûre, il est malade 2 jours, du coup à la 4eme, il aura perdu 8 jours, comme s’ il avait eu le covid, il s’est fait avoir. Je manque totalement d’indulgence, c’est pas comme s’il était stupide, il a un doctorat, donc pas d’excuse…

        1. baretous

          oui les enfants d’un couple d’amis aussi. tous les 2 ingénieurs et enfants de paysans donc sensés en plus avoir les pieds sur terre…. pique, pique et repique.
          Article du figaro: pfizer prépare un vaccin contre le micron pour le mois de mars…Moderna pour l’automne.

          Pique,pique et repique… 🙂

          1. Dr Slump

            Pfizer prépare un nouveau vaccin pour le mois de mars. Hop, dans 3 mois… Il n’y a rien qui vous interroge à ce propos? Et les phases de test? Combien de temps ça dure habituellement?

            Ce covid est décidément bien pratique. Maintenant les labos peuvent fourguer leurs produits comme des petits pains, fini les emmerdements, ils ont un énorme vivier de cobayes décérébrés prêts à tester gratos tout ce qu’ils voudront, alors pourquoi se priver ? Pique et pique et colegram, bourre et bourre et ratatam, am stram gram pique dame… ah, tu meurs, tant pis!
            Je partage le jugement: cons à ce point, qu’ils aillent donc foutre en l’air leur santé en se piquant à toutes les seringues qu’on leur présentera, Darwin fera le reste.

          1. Béraud-Sudreau

            Bah, soyez pas désolé, je pense comme vous, et je suis furieuse contre lui. J’ai 3 filles aussi, et heurement, elles ne pensent pas comme lui, petite consolation.
            Lnainee a eu le covid et refuse le vaccin. C’était difficile, professionnellement, là, elle ne sait pas comment elle va faire. Plus les enfants, son ado donc, seul dans sa classe non vax et sa fille de 8 ans qui a eu le covid il y a un an. Revenue de l’école en disant « La maîtresse dit su’il faut se vacciner. »
            La 2de est anti-vax, seule non vax dans sa boîte, pour l’instant elle résiste, mais son mari, à fond pour le vaccin, est le crétin dont je parlais plus haut. Leur fils de 8 ans, testé positif samedi , pleurait en disant qu’il ne voulait pas mourir ni embrasser sa mère et la faire mourir.
            Et la dernière, qui a aussi eu le Covid, a fini par craquer pour pouvoir prendrecl’avion, vacances, etc, Depuis elle morfle, problèmes de règles, infections urinaires qui s’ enchainent, et nous dit qu’elle ne fera pas sa 2de dose. Mais, professionnellement, elle va avoir qqs problèmes avec son patron, je ne sais pas qu’elle sera l’issue.
            C’est dur pour certains parents de résister, mais ce que ce gouvernement a fait et s’acharne à faire aux jeunes enfants, c’est carrément monstrueux. Et quels médecins dénoncent ce scandale ?

            1. Pierre 82

              J’entends autour de moi des quantités de familles qui ont commencé, lentement à se fracturer. Parfois brutalement. Mes 3 enfants ont l’air de tenir le coup, mais pas les copains de mes filles, hélas. Il est vrai qu’ils l’ont fait « pour avoir la paix » (et un des deux pour garder son taf). Je leur pardonne, vu que leurs parents à eux sont vaccinés et en faveur du vax, et qu’ils manquent sans doute de maturité (25 et 23 ans).
              A Noël, on a soigneusement évité le sujet.
              Et une de mes filles s’est fait testé pour pouvoir aller à la fête de sa belle-famille, car le compagnon de la grand-mère de son copain l’exigeait, car elle n’est bien sûr pas vaccinée.
              Tout ça fout une mauvaise ambiance partout, et dans de nombreux cas, des familles explosent.

              1. Higgins

                Nous rencontrons tous ce genre de problème. Personnellement, je ne cache pas mes positions mais je me refuse à devenir aussi bête que certains (cf https:/ /leblogalupus.com/2022/01/10/article-du-jour-les-huit-degres-de-lignorance-et-de-la-stupidite/). Je n’oublie cependant rien et si je suis enclain à la mansuétude pour nombre d’eux comme les personnes âgées, je réserve quelques flèches au besoin. En aucun cas, je ne tirerai pas le premier. Cette crise se gagnera par l’exemple.

                1. durru

                  Je crains, cher Major, qu’il va bien falloir tirer, même si ça sera pas en premier (quoique, si on pense à la Guerre de Six Jours, faut pas se rater sur le timing…)
                  Mon pacifisme légendaire risque d’en prendre un coup.

              2. Higgins

                Comme disait Coluche, les milieux autorisés trahissent quelques inquiétudes : https:/ /francais.rt.com/france/94587-300-plaintes-darmanin-inquiet-augmentation-exponentielle-menaces-morts-deputes

    1. Aristarkke

      Passé tout à l’heure rue Didot (14me). A uneb(petite) pharmacie d’angle de rue, une vingtaine de personnes en queue de test à effectuer…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Cette affaire me réjouit. Car si c’est absurde par rapport au traitement rationnel de l’épidémie (y-en a-t-il encore une, d’ailleurs ?) c’est en revanche parfaitement cohérent si on croit au discours officiel.

      Le gouvernement a joué sur la peur et se retrouve confronté à ce problème sans solution qui en est la conséquence logique.
      La panique se voit et la sortie grotesque de Castex hier en est une parfaite illustration.

      Bien fait.

      On n’est pas encore tiré d’affaire, mais ce spectacle est réjouissant.

      1. Pierre 82

        Je deviens parano…
        La colère des parents est en train de monter, vu qu’ils sont obligés de tester les gamins un nombre impressionnant de fois. En plus, impossible de prévoir quoi que ce soit, vu qu’il n’est pas possible de savoir si les enfants iront à l’école le lendemain ou pas, en obligeant les parents à rester à la maison.
        Je pense que cette colère est sciemment créée et entretenue, afin de réussir à la canaliser vers les non-vax. Ça en prend bien le chemin, vu les sondages. Il leur suffira de dire que si la vaccination devient obligatoire pour tout le monde (y compris les enfants), la situation redeviendra normale, et on pourra enfin rouvrir les écoles avec des profs, des parents et des enfants tous « clean ».
        Vu l’état de l’opinion, ce stratagème a de fortes chances de fonctionner.
        Je pense assez souvent qu’ils en ont encore beaucoup sous le pied, et que toutes les possibilités de fracturer la société ne sont pas encore utilisées avant que ça ne parte en sucette. Pour une raison qui m’échappe, on est bien en présence, comme l’a dit je ne sais plus qui, de Radio Mille Collines.
        Y’a pas à dire, ce ne sont pas des manchots, chez Mc Kinsey. La finalité d’une guerre civile m’échappe un peu, mais en tous cas, ils font tout pour ça.

        1. Pythagore

          Oui, j’en arrive à me demander si l’objectif de Micron, avec sa sortie flamboyante, n’est pas de relancer une contestation type gilets johns, espérant en tirer, on ne sait pas trop quoi, un report des élections, se redorer la pilule vis-à-vis de son électorat,…. difficile de savoir ce qu’il se passe dans la tête d’un pervers. En tout cas, ses propos ressemblent clairement à de la provocation.
          Si c’est cela, gardons nos nerfs et buvons ensemble, loin des bars et des restaurants.

          1. Pheldge

            Non, il se contente d’occuper le terrain médiatique : la campagne est inexistante, pas de propositions, pas de bilan ou si peu, noyés sous la masse d’infos covid. Et dans ce domaine, Macron a des longueurs d’avance, ce que confirment tous les sondages.
            Il va se déclarer le plus tard possible, il n’y aura ni vraie campagne ni vrai débat, et ça sera plié pour lui !
            lepoint.fr/politique/presidentielle-macron-loin-devant-le-pen-et-pecresse-selon-un-sondage-10-01-2022-2459874_20.php

            1. Mitch

              27% des mecs qui vote le Poudré ai premier tour !!

              C’est consternant. 🙁

              Soit les sondages sont bidons, soit il y a vraiment beaucoup de gens qui souffrent du syndrome de Stockholm, soit … les deux.

            2. Pheldge

              c’est consternant en effet, et macron repasse haut la main ! avec Bertrand comme candidat LR, Z avait ses chances, mais avec Jeune & Jolie, c’est mort, avec son sourire énigmatique genre « jeu de con 2 » elle va ramasser des voix !

        2. durru

          Si, Pierre, désolé de vous décevoir, ils sont des manchots chez McKinsey (et ailleurs).
          Leur « guerre civile » qu’ils préparent avec soin s’apparente à la Nuit de Cristal, mais comme vous l’avez déjà fait remarquer, cela ne colle pas à la situation actuelle. Et donc ç ne sera pas ça.
          C’est pas parce qu’ils sont payés grassement (avec l’argent gratuit des Autres) qu’ils ne sont pas des imbéciles. Je dirais même, au contraire…

        3. Aristarkke

          Pendant une guerre, il n’y a pas d’élections qui vaillent… Roosevelt a eu une troisième mandat fort opportunément par cette circonstance.

          1. Higgins

            Peut être mais ce bon Winston a quand même perdu son poste alors que la guerre n’était pas terminée suite aux élections générales de juillet 1945.

        4. Pheldge

          du coup Castex a assoupli les règles, il n’est plus à une contradiction près
          lefigaro.fr/actualite-france/covid-a-l-ecole-castex-assouplit-le-protocole-trois-autotests-suffiront-pour-les-cas-contact-20220110

    3. Higgins

      Le Castex ne se sent plus : https:/ /francais.rt.com/france/94578-cas-contact-ne-risque-rien-castex-justifie-allegement-protocole-canitaire-ecole-covid-19

    4. Theo31

      J’ai pas vérifié, mais il semble que les fêtes se sont passées sans manifs.

      En revanche le boycott des salles de sport bat toujours son plein. Bien fait.

      Ça me fait penser à tous ces glands partis à la montagne dimanche en sachant que la neige allait massivement tomber.

  34. Miniac

    Il est significatif en ce moment de se balader sur les réseaux dans les commentaires sur l’affaire Joko, qui majoritairement tournent autour de la même rengaine: « La loi est la même pour tous, c’est bien fait »… Ainsi donc nous voici en 1940, la loi est la loi, il faut dénoncer et emprisonner les juifs et les résistants, et tout le monde y prend part…

    A aucun moment il n’y a de discussion sur la légitimité de la loi, et sur le fait que Joko dénonce justement que la loi n’est pas la même pour tous…

    C’est à pleurer devant tant de bêtise et de collaborationisme…

    1. Aristarkke

      Toutes les exactions nazies ou soviétiques étaient légales selon leurs systèmes…
      Dès que la suggestion d’établissement de camps d’internement (en première donne) apparaîtra dans le paysage, je n’ai aucun doute que la foule applaudira et soutiendra cette belle initiative…

  35. Louchp

    La blague continue :
    https:/ /www.nexus.fr/actualite/news/numerisation-donnees-sante/

    Heureusement l’Etat qui œuvre pour notre bien a des arguments imparables :

    « … nous sommes au maximum de ce qui existe en termes de sécurité informatique aujourd’hui. La bonne nouvelle, c’est que c’est l’État qui le fait, non des acteurs privés qui prendraient la main sur ces données. »

    Ouf, youpi.

    1. Aristarkke

      Il oublie commodément de dire que l’Etat recourt abondamment aux boîtes « privées » pleines de morceaux de capitalisme de connivence chimiquement purs, pour protéger ses précieuses données…

  36. Aristarkke

    Je pose les Saccage Paris aAwards 2021…
    https:/
    /twitter.com/SaccageParisOff/status/1480593654641307651?t=L_neOFRrSHKO5tkIxewIMQ&s=19

Laisser un commentaire