Macron, le candidat d’un monde qui expire

Et pendant que les réseaux sociaux glosent (à raison et probablement pas assez) sur le #McKinseyGate, cette coûteuse irruption de cabinets de conseils privés utilisés pour monnayer de si judicieux conseils qui auront coûté plus de 2 milliards d’euros aux Français afin de – notamment – les obliger à boire leur café debout, la campagne électorale en vue du renouvellement présidentiel continue avec plus ou moins de bonheur et de pertinence alors que le pays continue joyeusement à s’embourber dans ses mauvaises habitudes collectivistes.

Alors que les promesses électorales alléchantes et plus ou moins farfelues s’empilent sur des professions de foi dont on sait déjà qu’elles ne seront pas lues (ou bien qu’elles n’intéresseront pas, ou bien qu’elles ne seront pas distribuées comme le veut maintenant la nouvelle tradition républicaine), on constate différents mouvements de troupes en ralliements aux uns et aux autres.

Dans cette course un tantinet sordide à l’échalote du pouvoir, on ne peut s’empêcher de noter l’obstination médiatique à nous relater tous les derniers ralliements pour le candidat Macron qui, si l’on s’en tient à ce que nous raconte la presse, semble ainsi récolter de belles prises.

En effet, après avoir dissout de fait le Parti Socialiste en 2016 et 2017 en venant lui siphonner ses cadres, ne laissant à Anne Hidalgo qu’une chance réduite de dépasser le prix de l’essence à la pompe, le frétillant Macron semble capable de rameuter à lui tout ce que le pays compte de caciques plus ou moins représentatifs de tous les bords politiques, à l’exception bien sûr de ce que la presse qualifie d’extrême.

C’est ainsi qu’on découvre un vieux Rebsamen un tantinet poussiéreux, qui déclare sans se cacher porter son vote vers Macron.

On a là sans grande surprise une illustration supplémentaire de ces représentants de la gauche nécrosée, prête à accepter absolument toutes les compromissions et toutes les torsions de leur idéologie tant qu’il s’agit de conserver le pouvoir quitte à rejoindre le « déclaré gagnant » avant le premier tour pour pouvoir ensuite réclamer l’une ou l’autre largesse.

Il en va donc de même pour d’autres « célébrités » oubliées de la politique, comme Marisol Touraine qui estime que le vote « utile et responsable » se trouverait chez Macron dont l’historique en matière d’utile et de responsable laisse songeur et alors même que l’historique de Touraine en matière de décisions judicieuses achève de solidifier l’ensemble de la décision.

L’ex-ministricule de Hollande est rejointe avec calcul par Elisabeth Guigou qui fait bien vite pareil et qui va plus loin puisqu’elle a même décidé d’aider la campagne de l’actuel président.

Au passage, on peut décemment se demander ce qui constitue justement cette campagne : entre les non-meetings où le candidat n’est pas là, les remplissages de sièges par des concours aussi puérils qu’inspirant une certaine pitié et ne respirant décidément par la gagne, les bricolages improbables (et qui laissent une impression de gêne un peu poisseuse) sur Minecraft, rien ne semble vraiment aller dans ce qui devrait normalement porter les foules qui sont, pour rappel et selon certains sondages à l’alchimie la plus précise, à près de 30% favorables à l’actuel locataire de l’Élysée.

Bref, Rebsamen, Guigou, Touraine, il manque encore quelques gros morceaux et lorsque Ségolène Royal s’y mettra, le bal sera complet à gauche.

Pour la droite, les transfuges de LR ne manquent déjà pas jusqu’au bras droit de Pécresse, Guillaume Larrivé, qui envisage dès à présent un ralliement à Macron. Pourtant, la campagne de sa patronne est de la même envergure et déclenche le même charisme d’abribus éteint que celle de Macron. Comme quoi…

Pas de doute en tout cas : Macron a réussi à attirer à lui… tous les déchets du Monde d’Avant, de la politique politicienne franchouillarde telle qu’on l’a toujours connue et qui s’étend depuis les remugles fétides des années 2000 jusqu’à l’actuelle « opposition » et ses actuels invertébrés.

Récupérant tout ce qui passe et ne sait pas avoir de vraie pensée alternative, cette aspiration par le vide montre surtout qu’il n’y a personne d’autre pour recueillir ces reliquats de l’ancien monde, les débris politiques de droite et de gauche dont les citoyens ne savaient déjà plus quoi faire il y a un, deux ou trois mandats et qui se déposent dans le débat électoral comme autant d’effondrilles de partis politiques sur-cuits et sur-infusés.

En fait, la startup nation s’est inexorablement muée, après un quinquennat honteux, en hospice du Vieux Monde, sorte d’EHPAD pour parti sous assistance médicalisée lourde.

Ces ralliements montrent à quel point Macron est devenu un véritable radeau de sauvetage des losers de droite et de gauche, qui ne font, une fois encore, qu’un petit calcul mesquin sur le mode « On sait de toute façon où se trouveront les places et le pognon, pas la peine de s’illusionner, rallions Macron. »

Cependant, toutes ces agitations pathétiques font vite oublier que le premier tour n’est pas fait, quoi qu’en disent des sondages aux marges d’erreur encore larges. Ainsi, Macron pourrait ne pas le passer. Oh, certes, ce n’est pas le plus probable, mais ce n’est pas impossible, tout comme il n’était pas le plus probable que Jospin ne soit pas au second tour en 2002.

À l’époque, il avait eu de mal à convaincre ses militants et ses sympathisants à voter, tant tout le monde l’avait présenté comme certain au second tour. Et le bonhomme ne déclenchait pas la moitié de l’irritation que Macron déclenche à présent. Douter qu’il parvienne au second tour n’est donc pas complètement lunaire et c’est une hypothèse intéressante : imaginez qu’il n’y soit pas.

Un second tour Zemmour/Marine Le Pen ou Zemmour/Mélenchon serait assurément un coup de tonnerre dans une France au bord de l’implosion, un retour de la politique de clivage après la soupe dépolitisée que Macron nous a vendue en 2017. Panique dans les rédactions. Horreur pour beaucoup.

Rassurez-vous, On rigole. Mais imaginez quand même et surtout n’oubliez pas : quels que soient les candidats au second tour, ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires474

  1. Aristarkke

    Pour ce que valent les professions de foi, ils peuvent se les garder dans leurs entrepôts… Sinon, c’est direct poubelle…

    1. Pierre 82

      Je dois bien avouer que je n’en ai jamais ouvert une seule. De grosses enveloppes qu’on recevait en triple exemplaires quand le fils était encore domicilié chez nous (les filles étaient mineures, sinon on en aurait eu 5).
      Et c’était du papier de merde, vaguement glacé, qui ne permettait même pas d’allumer le barbecue.
      Pour ce rôle-là, je conseille la dépêche du midi. Le dimanche, je récupérais les anciens exemplaires au bistro, et ce pendant des années.

      1. Pheldge

        Nous avons eu droit il y a quelques années à une grève des facteurs, qui se plaignaient de la surcharge de travail et donc réclamaient une prime, alors que peu de temps avant, leurs syndicats s’étaient inquiétés de la baisse du volume du courrier pour l’avenir de la Poste.

    2. LCH

      Je garde les bulletins de vote pour faire mes listes de courses l

      Oui je suis un vrai ecolo
      Je recycles des trucs inutile en utile

  2. Aristarkke

    « noter l’obstination médiatique à nous relater tous les derniers ralliements pour le candidat Macron qui, si l’on s’en tient à ce que nous raconte la presse, semble ainsi récolter de belles prises. »
    Faut bien essayer de rendre crédibles des sondages de maréchal pour un type obligé d’embaucher des figurants pour meubler les gradins de son prochain meeting en IdF!!!
    Et tenter de convaincre les opposants que c’est plié pour eux avec cet aigle impérial volant au dessus des gueux et manants de Grance

      1. Pierre 82

        LaREM promet aux cinq premiers “un moment privilégié et unique après le meeting”.
        Ça fait un peu peur, non? En tout cas, le poudré, il assume…

  3. Higgins

    Sans aucun engagement de ma part, il est clair que l’adversaire le plus dangereux du Poudré est Z. : https:/ /www.a-droite-fierement.fr/avec-le-trocadero-les-journalistes-ont-touche-le-fond/
    Un second tour Mélenchon/Zemmour ou Mélenchon/Le Pen ou Zemmour/Le Pen (ce dernier cas serait extraordinaire) est de moins en moins à exclure tant le Mignon est haï.

    1. sam player

      Je disconviens respectueusement Votre Grandeur. Biais de perception certainement vu votre fréquentation de sites complotisses 😀
      ====
      Perso, je n’ai pas ce prisme car mon panel c’est mes clients qui sont de toutes tendances dans la classe moyenne basse sauf exceptions (je veux dire que le critère de choix de mes clients n’est pas politique, contrairement à mes fréquentations)

      1. Pheldge

        fatpaitement le Major a d’horribles lectures de sites complotistes – où d’ailleurs j’avais fait la connaissance du regretté Al qui y sévissait sous un autre nom 😀 –
        Major, merci de te désinfecter les mains, avant de venir poster ici !

        1. sam player

          Sauf exceptions : ça concerne des clients hyper tunés (tout l’opposé) avec des bagnoles d’exception (V8 5 litresmini) qui viennent chez moi pour mes analyses très pointues (et la bière 😀 ) et pour qui la facture est accessoire

          1. Nemrod

            J’ai les mêmes.
            Supportent pas que le plus simple et efficace auraient été de ne rien faire dans bien des domaines.
            Bon déjà y a les 25 pour cent de fonc pour qui c’est atavique.

      2. MCA

        « c’est mes clients qui sont de toutes tendances dans la classe moyenne basse »

        Disons que tu as simplement un biais de perception différent…

        1. sam player

          … certes, mais nettement nettement moins biaisé que celui pour qui son panel c’est ses affinités et qui ne s’en rend même pas compte

          1. Nemrod

            La plupart des macronistes n’en parlent pas.
            En tous cas dans mes clients je le perçois comme ça…j’arrive à deviner mais ils n’en parlent pas…bon ils doivent se douter que je suis pas trop fan même si j’évite les sujets qui fâchent ; ils sont pas là pour ça….mais ils devinent le loustic ( quoi que libertarien ils ont même pas entendus parler)
            C’est devenu plus honteux que le vote Le Pen et Zemmour.
            J’imagine que ça s’apparente à un lâche soulagement…du style je me préserve ou je le crois mais je flingue le pays, mes enfants, petits enfants.

      3. pl00tarke

        Tout pareil, je disconviens courtoisement, Major.

        De 30 à 80 ans, tous les CSP+ que je fréquente (et dont je peux discerner l’opinion) voteront pour le pédéraste iréniste.

        Les raisons données vont du vote de conviction au « il a fait ce qu’il a pu dans une situation très difficile ».

        1. Higgins

          J’ai beaucoup de relations dans le milieu CSP+, la grande majorité hait le Mignon. Beaucoup ont voté pour lui en 2017. Généralement, ils reconnaissent volontiers qu’ils se sont faits baiser et qu’on ne l’ai reprendra pas une seconde fois. Mais c’est un fait que son électorat est principalement avant tout chez les retraités aisés et dans les couches supérieures de la société.

    2. Mitch

      Je me joins à mes camarades (j’ai toujours un peu de mal à utiliser ce mot). Le Major est un complotiste, Un des pires, qui ose remettre en cause le narratif du Poudré et de son équipe de stars 🙂 🙂

      Plus sérieusement, dans mon entourage aussi, le Poudré est hai. Chose très intéressante, il est hai de personnes qui ont voté pour lui en 2017. Je me pose aussi souvent la même question que beaucoup d’entre nous ici : mais qui donc vote pour cette raclure ?. Maintenant,j’ai bien conscience de vivre dans une bulle, et quand j’en sors je ne discute pas vraiment politique avec les personnes que je rencontre.

      1. MCA

        @Mitch 30 mars 2022, 11 h 18 min

        « mais qui donc vote pour cette raclure ? »

        Une minorité qui pourrait bien l’emporter si les abstentionnistes continuent dans cette voie.

        Alors tous à l’isoloir histoire de lui mettre le pied au C* et votez pour qui vous voulez du moment que c’est pour Z.

          1. MCA

            C’est Henry Ford qui avait inventé la formule en parlant de sa Ford T, laquelle n’avait qu’une couleur de disponible pour des raisons économiques, le noir.

            « Choisissez la couleur que vous voulez du moment que c’est noir ».

      2. durru

        Un nombre non négligeable de jeunes décérébrés (on peut espérer qu’ils auront piscine) et toute une palanquée de vieux qui ont mis tous leurs espoirs de vie éternelle dans ce mondaprès…

      3. Jusnaturaliste

        @ Mitch

        Ce n’est pourtant pas compliqué: ceux qui votent pour EM sont la gauche (les anciens socialistes) et le centre (Bayrou) au premier tour, et à eux s’ajouteront l’extrême-gauche et les LR si VP ne passe pas.

        Les déçus de EM sont la gauche du PS, qui se reporte sur JLM et le centre-droit qui va voter pour VP.

        Pour que EM perde, il faudrait un scénario à la Jospin, où la gauche croit tellement qu’il va gagner, qu’elle en oublie de voter pour lui et qu’il loupe le second tour. Mais comme la gauche sait que ce risque existe et qu’elle n’a aucune envie d’un second tour avec MLP et EZ, je n’y crois pas tellement.

        1. Pierre 82

          Un petit bémol: les quelques fonctionnaires que j’ai dans mon entourage et avec qui je consens encore à parler ne considèrent pas du tout Macron comme un des leurs.
          N’oublions pas que pour l’intégralité de la gauchosphère, Macron est un ultra-libéral, ami des riches, bref, de droite, et bien de droite.
          Même pas certain qu’ils iront voter pour lui au second tour si -par chance- Z ou MLP se trouvait face à lui. Je relativise donc.

          Mais on est dans la brume, ce n’est pas possible de faire la moindre prédiction.

          1. Dr Slump

            Un gros bémol, une octave même: tout élu, de quelque bord politique qu’il se prétende, est toujours de gauche pour les autres, mais de droite pour lui-même. C’est une loi politique infaillible qui explique toutes ces confusions.

          2. Jusnaturaliste

            @ Pierre 82

            Au premier tour, ils voteront JLM, et au second tour, pour le moins à droite, autrement dit EM. Ils ont bien voté Chirac en 2002.

            @ Dr Slump

            Un gros bémol, ce n’est pas une octave, mais un double bémol… Mais sinon oui, c’est le en même temps qui est très en vogue actuellement, où on n’essaye même plus de le cacher.

  4. Aristarkke

    Dans cette course un tantinet sordide à l’échaloTe.
    Mélusine, ne fais pas ta sotte et vire le deuxième t d’échalot(t)e.
    Oui, c’est une fausse amie…

      1. Aristarkke

        Merci de me sortir une référence autre qu’issue de ton imagination toujours fertile pour la contradiction. Le Larousse, le Robert, le Dico AF 3me édition et 9me édition (recherche rapide sur première page bing) ne reconnaissent que le mono T sans même admettre du bout de la plume d’oie, le doublon comme familier, alternative possible
        A ton clavier.

        1. sam player

          Le Goncourt, c’est les grands écrivains, titre auquel postule le tavernier, d’où son orthographe condescendante à cette assemblée…
          Dans le même genre d’orthographe qu’à la fin tu ne sais plus comment ça s’écrit, il y a gaufre/gauffre vu que comme pour échalote, même les producteurs valsent entre les 2
          Y en a une qui m’énerve d’orthographe c’est « relai »vu que moi je l’ai toujours écrit avec un s et j’ai vu que même l’aubergiste s’est mis à la nouvelle orthographe de ce mot arghhh

            1. pl00tarke

              … du chef seulement, Dr. Je ne pense pas qu’ils puissent branler d’autre part, les pauvres. Encore qu’avec Parkinson, sait-on jamais…

                1. Aleph

                  Ça s’appelle « démence à corps de Lewy ».

                  Ça emprunte à Alzheimer pour les troubles cognitifs et à Parkinson pour les troubles moteurs, et en plus c’est de progression fulgurante par rapport aux autres démences. L’un de mes proches a ça.

                  Pendant deux ou trois ans la personne se met à raconter n’importe quoi avec des étapes vers l’incohérence. Puis elle fait pareil physiquement, avec des gestes de plus en plus désordonnés et se transforme en tornade domestique qui casse tout.

          1. Aristarkke

            Je ne suis pas Googleôlâtre…
            Ce n’est pas nouveau.
            Tu pourras même attester que tu connais un nostalgique des Lumia qu’il n’a abandonné que contraint et forcé par la déshérence technologique de Microsoft….

        2. sam player

          Tiens pendant qu’on y est …
          eschalotte… 1694, le Hussard valide, pi en plus c’est ta jeunesse 😀

          cnrtl.fr/definition/%C3%A9chalote#

          sam player — l’homme qui fait parler les morts

          1. Aristarkke

            Surtout que tu l’avais déjà *tué* une première fois… 😥
            Sinon, le mot dont échalote dérive comporte effectivement deux T mais ce n’est pas une raison pour que tu aies raison, justement.

            1. sam player

              C’est mon côté médium… j’avais un peu anticipé… Quand je commencerai à en parler pour toi, mets de l’ordre dans tes papiers 😀

    1. Pheldge

      Sa Sainte Patronalitude devait penser à Charlotte, au pluriel … tiens d’ailleurs dédicace pour MCA, qui lui, a reçu l’appel cinq sur cinq :

    2. LCH

      Le patron a dû voir une vidéo de Charlotte d’Ornellas 🙂
      C’est pour ça les tt

      Purée je deviens déviant à vouloir une femme avec de l’esprit de l’analyse et la désirer

      Va falloir me de construire ?

  5. Nemrod

    Je vois deux mouvements difficile à mener de front
    – convaincre les opposants que c’est plié et les décourager de « veauter »
    – mobiliser les soutiens pour qu’ils y aillent quand même.
    Pour ce faire il convient de foutre la trouille juste avant le premier tour à ces derniers tout en serinant aux premiers que c’est plié.
    Quadrature du cercle ?

    1. Pheldge

      franchement, il n’a pas de quoi flipper, avec plus de 8 points d’avance, il est qualifié ! la surprise peut venir de Mélenchon, qui est devenu le vote utile de gauche …

        1. Pheldge

          arrête … tu as le même classement dans tous les autres torchons. Et puis je te signale que j’ai des antennes dans ton secteur, et un accès direct à la Kommandantur de ton quartier, un accès à trente deniers, si tu me suis.
          Un complotise doblotiste, ça devrait leur plaire ! 😉

  6. hub

    La France est bel et bien un EHPAD…. ceux qui y vivent, ceux qui votent, et ceux qui font de la politique. On pourra accueillir Biden, il reste quelques places à l’étage des Alzheimer.

    1. Theo31

      La campagne électorale ne vise que ceux qui vivent de l’impôt (retraités, fonx, CPF, colonies) bien plus nombreux que ceux qui en crèvent.

    2. Jacques B.

      C’est en cela aussi – la France est un EHPAD – que l’analyse des meetings via le nombre des participants est biaisée : l’électorat de macron étant surtout composé de seniors (et des privilégiés du système : fontio tendance sup et tous ceux qu’il arrose avec l’argent de nos impôts, à commencer par les journalistes), ces gens ne manifestent pas et se déplacent peu dans les meetings. En revanche, ils se déplacent le jour du vote.

      La France est un mix entre gérontocratie et système oligarchique à nets relents mafieux. Et ça peut suffire à ce que le poudré à sa môman soit réélu.
      Cela dit, apparemment le scandale McKinsey pourrait faire des dégâts, ajouté à l’affaire révélée par l’Humanité sur la possibilité que (soyons prudents) Macron ait amassé pas mal de pognon dans des paradis fiscaux. Tout est ouvert, et la possibilité d’un duel Le Pen-Merluchon au second tour n’est pas si farfelue que ça.

      1. sam player

        Fakenews !
        J’ai eu le cas à midi, un gars (commerçant) parlait de Rebsamen pas trop en bien, avec un mot commençant par e et finissant par é car il s’est fait avoir par icelui sur Dijon…
        De là je lance façon provoque “ouais ben, normal pour un gars dont le père était officier SS”, sur ce le macroniste discret balance “fakenews”, … mais avant d’engager le pari vu ma détermination il jette un œil sur le net… arghhh il avait pourtant choisi le quotidien de révérence… ouais ben heu et pi d’abord on n’est pas responsable de ses parents…
        mais ce n’était pas le sujet
        Les gens convaincus le sont sans raison et sans même chercher à aller à l’encontre de leurs certitudes

  7. Le Gnôme

    Je suis d’accord pour dire que Macron est le candidat d’un monde qui expire, mais où est le candidat du monde qui naît. Tous les candidats se revendiquent d’un monde mort et de méthodes qui ont échouées . Il fa falloir donc attendre, il faudrait que ce ne soit pas trop long, je voudrais bien voir le début du nouveau monde.

      1. Theo31

        Dette gigantesque, taux nuls, banque centrale, invasion migratoire : c’est bien le programme de Méchanculé qui appliqué avec zèle depuis 2017.

            1. Pythagore

              C’est sans compter sur la techtonique des plaques bancaires, bcp plus rapide à combler les goufffres et créer des montagnes de pognons ex nihilo que les plaques continentales.

        1. Louchp

          Très peu probable, la venezuelisation serait rapide, avec ses révoltes inhérentes.

          Si la Dingo était mieux placée je voterais volontiers pour elle, l’assurance d’un crash quasi-immédiat sans aucun doute.

        2. Aristarkke

          La Grance n’est pas en bel état économique et il n’y a pas une rente pétrolière à piller…
          On fait déjà pitié pour acheter du gaz…

      2. Mitch

        « Votez Méluche : c’est l’assurance d’une mort rapide. »

        Un argument qui plaide en faveur du vote Méluche alors 😉 . Mieux vaut en finir rapidement. Il va juste falloir s’organiser pour ne pas tout perdre et mettre tout ce qu’on pourra à l’abri.

      3. Pythagore

        J’avoue que j’ai un gros doute. Méluche a montré son absence totale de colonne vertébrale, et la haute administration saura lui montrer le chemin à prendre de gré ou de force. Ils l’ont déjà fait en perquisitionnant ses bureaux, après il était bcp plus docile.
        Comme il a pas mal de casseroles qui ne sont jamais remontées, ce sera l’occasion afin de le contrôler.
        Si il est élu, il perpétuera le système AMHA autant que Macron, avec peut-être un peu plus de flamboyance, et je doute que la mort sera rapide.

        1. Deres

          C’est un stalinien en puissance. La dictature est quasi garantie si il accède à la présidence, du moins une tentative de la mettre en place. Comment il appelle cela déjà, ah oui, la VIème république …

          1. Pierre 82

            Certes, mais le système actuel n’a plus d’autre choix pour se maintenir que de glisser assez rapidement vers un système dictatorial.
            Aux abrutis qui me disent d’aller voir chez Poutine si c’est mieux, je réponds que vu le nombre d’entraves à la liberté qui existent ici, je n’ai droit en général qu’à un haussement d’épaules, vu qu’ils considèrent qu’ils ont très bien géré la crise covid.
            Du coup, j’ai tendance à ne plus parler aux gens. En plus, ça tombe bien, avec l’âge je deviens sourd.

            Tout ça pour dire qu’avec Méchancon, la pintade, le poudré et probablement la poissonnière, ce serait probablement pareil.
            Avec Z, on a encore une chance sur 1000 que n’étant pas du sérail, il n’en ait rien à foutre et qu’il laisse la république couler sans bouger.

            Perso, je n’en attends rien du tout, mais j’essaierai quand même…

          2. P&C

            Faut voir.
            Lors de son dernier passage chez Thinkerview, il a admit qu’il ne sert à rien de changer les hommes… c’est un progrès à saluer : le mythe de l’homme nouveau imprègne la république et le communisme.

              1. durru

                Même Staline a dû se poser des questions à propos de ce principe. Je ne sais plus comment s’appelait le général (un de ces noms slaves impossibles) qui avait été purgé (comme plein d’autres) et traînait encore dans les geôles de la Lubianka (ou similaire) lorsque Hitler a lancé l’opération Barbarossa. Devant le désastre des premières semaines de guerre, Staline s’est rappelé à ses bons services, et il a repris la main, édenté et tout…

        2. Jacques B.

          Méluche élu, sa clientèle électorale étant ce qu’elle est, à savoir passablement agitée quand elle n’obtient pas ce qu’elle veut, s’il se met en tête de faire du Fabius parce que la haute administration le lui impose ou parce que Schwab ou Lagarde le lui ordonnent, la rue va vite être à feu et à sang, genre manifs BLM aux States en 2020… du coup, ce sera la guerre civile ou la loi martiale. Bref, ce sera rapidement la fin.

          Mais Méluche ne sera pas élu. S’il est face à Pécron ou Macresse au 2nd tour, il perd ; et s’il fait face à EZ ou MLP, c’est la guerre civile avant le 2nd tour…

      4. MCA

        @h16 30 mars 2022, 9 h 33 min
        Votez Méluche : c’est l’assurance d’une mort rapide.

        Tant qu’à choisir une mort rapide j’opterais plutôt pour l’étouffement entre les seins d’un actrice italienne…

        Fermez pas la porte, je sors…

    1. Pheldge

      @ Le Gnôme 9 h 29 : « Macron est le candidat d’un monde qui expire » ? pourtant lui se voit plutôt comme celui du monde qu’il inspire …

  8. Theo31

    C’est pas sympa de comparer la pouffiasse de Paris à de l’essence. Cette dernière est utile.

    RebSSamen, le type qui assume pas son père nazi.

    Touraine, l’eugénisme de service qui a fait ficher et massacrer les trisomiques. Dont le fils a fait de la taule pour avoir séquestré et dépouillé une retraitée.

    Belles références en tout cas. Manquent plus que le ralliement de Théo et Traore.

  9. HAYD

    Avec le recyclage des déchets politiques, il fait enfin œuvre d’écologie.
    Normalement le recyclage aboutit à une fraction utile, là, il y a doute.

    1. Roanna

      Les déchets politiques vont directement dans la poubelle noire, celle qui est insinérée sans contrôle. Il fait donc oeuvre d’une grande lucidité et d’un vrai travail en amont. Le paquet dans son ensemble est à jeter, le tri a été fait.

  10. Jacques Huse de Royaumont

    « ne laissant à Anne Hidalgo qu’une chance réduite de dépasser le prix de l’essence à la pompe, »
    Mdr !!!
    En plus, le prix de l’essence continue de monter, lui.

      1. MCA

        Ca m’a bien fait rigoler d’apprendre qu’elle en serait de sa poche pour les frais de campagne.

        On a les petits plaisirs que l’on peut.

          1. Pheldge

            euh, si on vous dérange, disez le, on ira causer à Hyères* … 😉

            bin oui, quand c’est à Hyères, c’est pas Issy ! 😀

            1. MCA

              Facile de se défiler puis ensuite critiquer, hein? 😉

              Histoire de te rafraîchir la mémoire, je te signale qu’il te reste encore à passer l’aspirateur dans le salon avant de te mettre au repassage… 🙂

              1. Pheldge

                c’est fait, avec un peu d’organisation et de méthode, ça va vite, j’ai pu z-aussi faire les vitres pendant que le robot aspirait et lavait le sol … dans une demi heure je m’occupe des repas -oui, un menu chacun, sans oublier le chien des enfants, en pension chez nous depuis 4 ans … 😉

  11. Aristarkke

    « lorsque Ségolène Royal s’y mettra, le bal sera complet à gauche. »
    C’est même étonnant, ce silence de sa part alors qu’elle a déjà fait ces dernières années des appels du pied à Flop Joene…

    1. Pheldge

      sois patient, elle a déjà pris position pour Mélenchon …
      lesechos.fr/elections/presidentielle/presidentielle-le-soutien-de-segolene-royal-a-jean-luc-melenchon-agace-les-socialistes-1387880

      1. Theo31

        Gogolene et Méchanculé ont collaboré avec Allègre, Jospin et Chirac. La pouffe a eu comme action d’envergure le projet d’interdiction du string aux collégiennes.

          1. Pierre 82

            Je ne me souvenais même plus c’était que la dinde du Poitou qui était à l’origine de l’éviction de Dorothée…
            Faut dire que ce n’est pas tout à fait ma génération, ni de mes enfants, qui étaient trop jeunes…
            Quelle connasse.

    2. Jusnaturaliste

      C’est parce que Ségolène, elle boude. EM l’a d’abord flanqué au machin des pôles, le truc où tout le monde a cru que c’était une blague, parce que personne ne savait que cela existait. Et ensuite, alors qu’elle effectuait consciencieusement son travail par une hibernation écologique, tout en lâchant quelques piques revanchardes à l’intention du jeune freluquet, on a eu le culot de le lui reprocher. Alors là, c’était trop, maintenant elle boude et cela va priver le fils spirituel de son ex de précieuses voix, c’est bien fait.

  12. Jacques Huse de Royaumont

    Donc résumons :

    Macron s’est mis à dos les DOM-TOM, les corses, les professions de santé, les policiers, les militaires, les magistrats, les restaurateurs, la France des gilets jaunes et quelques autres que j’oublie.
    Avec tout ça il serait à 27%.
    J’ai un peu de mal à y croire.

    En fait, il ne peut pratiquement compter que sur les retraités, ce qui n’est pas fort pour le chantre de la start-up nation.

    1. Nemrod

      Les Pros de Santé pour ce que j’en connais sont très suivistes.
      Ils râleront mais voterons Macron.
      Par contre l’attrition se fait par la base…plus de vocations, bureaucratisation…sclérose.

        1. MCA

          @Mildred 30 mars 2022, 10 h 47 min

          « Qui aurait fait mieux ? » c’est du mm genre que « tu aurais fait quoi à leur place » et ma réponse invariable est la suivante :

          Je ne suis pas à leur place, cette place ils l’ont revendiquée et s’ils sont incapables de traiter le problème, qu’ils dégagent et vite !

          1. Theo31

            J’ai répondu une fois que j’aurais encouragé toutes les initiatives, laisser les médecins soigner et les gens se vacciner selon leur conviction personnelle.

            1. Pierre 82

              J’ai essayé en son temps cet argumentaire, mais
              – Soigner? Mais avec quoi, ils ont dit dans poste qu’il n’existait aucun médicament.
              – Seul le vaccin peut sauver, et rien d’autre, ce sont les scientifiques qui le disent, d’ailleurs on l’a dit dans le poste.
              – Encourager les initiatives? Ridicule, ça ne ferait que tuer encore plus de gens, d’ailleurs, ils l’ont dit dans le poste.

              Vous voulez discuter de quoi, avec des gens pareils?

              1. Higgins

                C’est malheureusement vrai. Très difficile de faire admettre à des imbéciles qu’on les a menés en bateau avec un vaccin inutile et dangereux. Dans sa dernière vidéo, Didier Raoult fait remarquer avec raison que l’attitude de nos clowns est totalement contre-productive car elle va faire éclore toute une population résolument anti-vaccin qui de surcroit va faire preuve d’une tres grande méfiance envers le corps médical qui l’a honteusement trompé.

              2. Nemrod

                Nous avons le meilleur médecin virologue peut être au monde…qui dans son périmètre a les meilleurs résultats de France mais même ça ne les atteint pas…
                Bon moi maintenant je leur dit que quand j’ai le Covid je prend des traitements réservés aux « élites »…et que s’ils préfèrent bien en chier sans traitement…ben c’est leur choix .
                Ça les perturbe un poil quand même.

                  1. Nemrod

                    Si je vous assure… ça les fait chier quand ils traînent 10 j avec le covid…ils en meurent pas à leur grande surprise et que vous leur dite que vous avez plié l’affaire en 48 h et que vous êtes en super forme
                    Comme un sentiment fugace de s’être fait niquer…et vous une shadenfreude.

              3. Mitch

                @Pierre
                D’accord avec toi. C’est une perte de temps d’essayer de convaincre des gens totalement apeurés et en état hypnose.

                En plus d’être terriblement frustrant (car ils n’ont aucun argument si ce n’est de dire qu’ils l’ont entendu sur la Pravda), tu finis par te faire ‘flager’ comme : un complotiste, un anti-vax, un anti-tout, bref le ‘scapegoat’ parfait.

                D’un point de vu perso, je m’en contre-fou à vrai dire, mais pour certains, je conçois que ca puisse coincer au niveau professionnel notamment.

                On peut dire que le Poudré et son équipe ont fait du beau boulot.

                je ne peux m’empêcher de penser, que s’il y a réveil un jour pour tous ces gens qui se sont fait ‘bullshité’, il risque d’être violent (à tous les sens du terme). He who sows the wind shall reap the whirlwind

    2. Mo.

      oui mais il sauve le monde en tant que chef de l’Europe, il a droit à un MasterBonus de 25%. donc 5 + 25, ça fait bien 30.

    3. Roanna

      En 2017 il n’avait que 24% au premier tour, avec toutes ses réussites il est même étonnant qu’il ne soit pas à 45%. Les sondages minimisent probablement son score pour nous préparer une bonne surprise: 50,1% au 1er tour.

      1. Aristarkke

        24% avec une Presse enamourée comme pas possible…
        Cinq ans plus tard, le Presse est toujours énamourée… surtout subventionnée comme pas possible… Mais je doute qu’il atteigne même 50% de son score précédent…

        1. Stéphane B

          énamourée, je ne sais pas. Quand je vois que même l’Huma lui taille un costard avec McKin, il y a de quoi se poser des questions. Pourtant, l’Huma ne vit que grâce aux subventions

          1. Aristarkke

            Pour l’instant, l’Huma a des candidats d’ultra-gauche en lice…
            Puis, elle a constaté aussi, avec le temps qui passe, que la couleur politique exacte des gouvernants n’avait aucune incidence sur la subvention…

        2. Higgins

          Je prends les résultats des sondages pour cette présidentielle avec d’énormes pincettes. J’ai le net sentiment que le camp du Mignon trahit de très grosses inquiétudes et qu’il a perdu sa belle assurance d’il y a un mois, Le dossier Mac Kinsey tombe très mal et ce n’est qu’un exemple. Quant à l’Ukraine, un sondage (un de plus) indiquait les jours derniers que 52% des français n’adhéraient pas à la doxa officielle (ça, c’est pour le chef de guerre). De nombreux articles que ce soit sur la toile ou dans des journaux/revues spécialisées font état des « faiblesses » des forces armées surtout en cas de conflit de haute intensité, etc, etc,… Tout ça ne fait pas une certitude mais comme aux assises, forge doucement mais sûrement une intime conviction…

    4. Vieuxpetrus

      Tu sais ce qu’il te dit, le retraité ?…
      Alors, fais moi l’amitié de compter les retraités parmi les « à dos » !
      Cependant (et même si ça ne pend pas), les assistés et les fonctionnaires suffiront probablement à repartir pour 5 ans avec le même apprenti dictateur.
      Ile faudrait alors contraindre Micron à se retirer à Brégançon et à consacrer les 5 ans qui viennent à la baignade et à la méditation.
      Ca irait déjà beaucoup mieux.

      1. Jacques B.

        Ne vous vexez pas : quand on dit « les retraités » ou « les seniors », on pense en réalité « la majorité des retraités », et non TOUS les retraités. Factuellement, il est en effet indiscutable que Macron a eu comme plus gros bataillon d’électeurs, en 2017, les retraités (encore une fois, pas tous 😉 mais une forte proportion). Et cette année, ce sera très probablement la même chose. Sinon Macron est foutu – ce qui m’arrangerait beaucoup, au passage…

          1. Stéphane B

            tu prends un vent chaque fois qu’un fonx ose écrire que c’est son taff. Ne pas oublier qu’il y a des fonx dans les domaines régaliens, qui ont choisi ce métier mais pas la conséquence, même si ça les arrange d’être fonx.

            1. sam player

              Oops vanter MDR

              “même si ça les arrange d’être fonx”

              Je ne vois pas ce que vient faire ce “même” ici, c’est le choix principal, pas un argument subordonné.
              Fonctionnaire n’est pas un métier, c’est un statut et c’est bien le statut qui est choisi en 1er
              – tu veux faire quoi plus tard ?
              – être fonctionnaire
              Tu parles d’une vocation!
              Pourquoi : parce qu’on n’est pas jugé sur la qualité de son travail, on est soudé à sa chaise, on n’a pas besoin d’avoir d’ambition, on n’en a pas et accessoirement on peut faire chier ceux qui en ont (en interne ou en externe) car on a un pouvoir, petit certes mais on l’a, celui de tout bloquer sans aucun risque pour soi, la paie tombera même avant la fin du mois…
              Vu le manque de mobilité on devrait réserver ce boulot aux handicapés physiques 😀

              1. sam player

                … voire mentaux… faudrait faire un essai, en leur donnant des armes, mettre des vitres pare-balles pour protéger les “usagers” comme ils disent

                1. CPB33

                  les clichés s’enchainent comme des perles….
                  Je rappelle qu’il y a des fonctionnaires dans les services régaliens….et vous n’arriveriez pas à me suivre dans une de mes journées de boulot (mais je reconnais que je suis une exception à la règle car appréciant la prose de ce blog et fana de Guy Millière pour ceux qui connaissent donc vraiment pas de gauche….)

                  1. Nemrod

                    J’ai fait fonctionnaire étant jeune…facteur comme mon père, un emploi d’été.
                    Y avait du taf et la tournée se faisait pas toute seule et fallait se lever tôt en plus !
                    Le problème était déjà que les fainéants étaient planqué, et étaient aussi bien payé que ceux qui faisaient tourner le Bureau…des fois mieux en ayant le bon syndicat.
                    Planqué planqué ou semi planqué…ceux qui faisaient la tournée mais foutaient rien au tri matinal.
                    Rien de nouveau donc, sauf que les nouvelles générations sont moins cons et que plus grande monde veut faire le boulot des fainéants.

                    1. sam player

                      Oui Nemrod et CPB33, il y en a qui bossent, mais un être normalement constitué en aurait sa claque au bout d’un moment de voir qu’il est obligé de prendre sur lui pour compenser les manquements des autres et la suite logique serait de démissionner pour être en accord avec soi-même.
                      S’ils ne le font pas c’est que le statut prime sur l’utilité.

                    2. Nemrod

                      Certes Sam certes, pas dis le contraire.
                      D’ailleurs je n’ y est pas fait carrière…serais devenu fou.
                      Enfin encore pire que maintenant.

                    3. Jacques B.

                      Fonctio c’est simple : les fonctions régaliennes et puis c’est tout. Justice, police, armée, ptêtre la gestion des routes quand même un minimum, et un peu d’environnement (on ne peut pas laisser les gens jeter leurs ordures dans la rivière) quoique là ça relève quasiment de la justice/police.
                      Pour le reste, l’EdNat pas besoin, l’hôpital public itou, l’énergie itou… bye bye la Sécu et la retraite par répartition aussi…
                      Et plus un sou aux assos diverses et variées bien sûr, dont les salariés ont souvent un comportement de fonctionnaire au sens péjoratif.
                      Ça ferait pas mal de monde en moins, et les ceusses qui sont si productifs dans la fonction publique trouveraient sûrement un super boulot super bien payé dans le privé, tout bénéf pour eux 🙂

                      NB : moi aussi, quand j’ai intégré mon école d’ingé, j’avais la possibilité de devenir élève ingé fonctionnaire vu mon classement au concours, mais cette perspective m’a tellement enchanté que j’ai refusé en moins d’une minute : le gars au téléphone (responsable concours) n’en revenait pas…

              2. Higgins

                Sam, je disconviens courtoisement. Si beaucoup de fonctionnaires recherchent avant tout une emploi et non pas du travail, il n’en reste pas moins qu’il y a en a pas mal d’autres qui rentrent dans la fonction publique pour servir leur pays. C’est une notion très importante pour eux*. On a le droit de s’en moquer mais ce sont bien eux qui font tourner la boutique. On en trouve dans toutes les catégories : A, B et C. Je ne parle que de la fonction publique d’état, pas de la territoriale où le rapport effectif/travail est très nettement supérieur à un. Un étudiant que je connais a fait son alternance (Master de droit public) dans une mairie (6000 habitants). Entre les horaires très light, les mercredis pour les enfants et une charge de travail épouvantable, il a été édifié. Ca l’a déprimé. Après, dans un ministère régalien j’ai été le témoin direct de ceux qui font semblant de servir leur pays. Ils arrivent tard au travail et en repartent tout aussi tard. Pour autant, ce n’est pour cela qu’ils sont extrêmement productifs mais il leur faut savoir gérer leurs réseaux s’ils veulent progresser.

                * C’est le cas dans l’armée des Indes mais c’est également le cas dans d’autres ministères comme les Affaires étrangères, la Justice ou l’Intérieur.

                1. sam player

                  Oui Major, les poissons volants ça existe aussi même si c’est une infime minorité 😀
                  Bon, je ne suis pas étonné que tu fasses cette réponse, toi ardent défenseur de la justice et de l’armée.
                  Quand à servir son pays, arrête tu vas me faire pleurer, ça n’existe pas, on se sert soi-même d’abord ie on se fait plaisir à soi-même, comme tout métier choisi.
                  Tout métier public existe dans le privé, même soldat: si le choix est fait pour le public c’est donc l’emploi qui est privilégié.
                  Bon, il va te rester pilote de rafale hi hi

                  1. sam player

                    J’espère Major que tu auras apprécié ma mauvaise foi sur l’armée, c’est à peu près celle que tu nous sers quand on parle justice 😀

                2. durru

                  De toute façon, je vois mal comment quelqu’un qui veut faire une carrière militaire, ou dans la justice, sans passer par la case fonctionnaire.
                  Certes, ce n’est pas une majorité, mais le propos de départ de Stéphane ne concernait pas la majorité.
                  En fait, Sam est un gros constructiviste qui s’ignore, il essentialise à fond…

                3. Mitch

                  + 1 avec la Major.

                  Outre le fait de servir leur pays que je reconnais à certain, il faut aussi mentionner que tous les jobs de fonctionnaires ne sont pas des ‘cushy jobs’.

                  Je pense surtout à ceux en contact avec le public.

                  Par exemple les profs dans les banlieues sordides. Perso, je sais que je ne tiendrais pas plus de 10′ avant d’un défenestrer un et de me défenestrer ensuite. Quand on jette un oeil à leur salaire c’est du ‘chickenfeed’. Les plus mal payé de l’OCDE. Même en RSA un prof est mieux payé.

                  Ma remarque sur les profs peut être étendue à plein de jobs de la fonction publique qui sont en contact avec la réalité du terrain.

                  Une pensée émue pour la Justice ou ça à l’air d’être un beau chaos aussi, et ou quelques pauvres gars essaient de surnager dans ce bordel pour tempter de faire tourner la boutique.

                  Il faut sortir de l’idée que tous les fonctionnaires sont des ENArques tels les parasites qui hantent les couloirs des ministères et pour lesquels on s’apprête à voter dans quelques jours.

                  Je vous rejoins par contre pour dire que c’est dans la fonction territoriale qu’on trouve les plus beaux spécimens. Les maires ayant souvent embauché les copains ou les copains des copains par copinage et pour gratter des votes. La Grance quoi !

                  1. durru

                    Je vous ai lu plus incisif, cher Mitch 🙂
                    Je ne vous suis pas trop sur les exemples que vous donnez. Un prof, s’il veut faire son métier et pas souffrir le martyre dans un établissement de banlieue difficile, il peut au moins aller chercher un poste dans un établissement privé sous contrat, là il pourra, au moins en partie, faire son travail.

                    Quant à la justice, soyons sérieux… Je sais que je risque de m’attirer les foudres du Major, mais en France elle ne fonctionne plus que par le plus pur des hasards.
                    Une petite anecdote récente, qui n’est qu’un exemple banal, sans rien d’extraordinaire. Un mec accusé d’agression sexuelle sur mineur. OK, l’accusation est prise en compte et, lors de l’instruction, il a interdiction de s’approcher de la victime. Arrive le procès. Déclaré coupable, il n’a plus aucune interdiction, même pas sur une période limitée. Mieux encore, malgré une peine de prison ferme, sa peine est aménagée (il n’est donc pas en prison), mais la victime ne peut pas connaître aucun détail sur son aménagement de peine (pour se protéger, si la justice ne veut pas le faire). On marche sur la tête, dans la joie et la bonne humeur. Et avec la loi en bandoulière.

                    1. Higgins

                      Durru, la loi est faite par les députés…
                      Je ne suis pas un fan de Bilger mais ce billet est à lire : https:/ /www.philippebilger.com/blog/2022/03/la-fuite-par-la-loi-.html

                    2. durru

                      Je sais, Major (14h14). Même si, souvent lorsqu’il s’agit de justice, ce sont des avocats, juges ou procureurs qui soufflent à l’oreille du législateur (ou leurs syndicats). Ceci pour l’impossibilité d’avoir accès aux conditions d’aménagement de peine.
                      Et les lois sont volontairement incompréhensibles, de fait (ex.: une décision prise au correctionnel est, pour l’application des peines, traitée comme si c’était du TGI – il faut du temps pour le comprendre). Savoir lire et raisonner n’est plus suffisant, même en ayant accès à l’ensemble des lois, ce qui n’est clairement pas facile, vu l’avalanche qui nous tombe dessus tous les jours. Les lois, règlements et autres normes d’application forment un enchevêtrement incroyable, que le commun des mortels subit comme une punition (même lorsque tout ce fatras est censé le protéger – je dirais même, surtout dans ce cas).

                      Mais je doute fortement que la loi puisse interdire au juge d’émettre une interdiction qui était légale lors de l’instruction. Que ce soit le juge du siège ou le JAP par la suite, d’ailleurs.
                      Je vous assure, il ne fait pas bon d’être victime en France…

                    3. Mitch

                      Que voulez-vous Duru, je me ramollis il semblerait 🙂

                      Effectivement un prof muté dans un taudis peut démissionner et aller faire son métier dans le privé.

                      C’est d’ailleurs ce que beaucoup font, voire même, ils démissionnent et passent à autre chose. Mais est-ce souhaitable ? s’attaque t-on vraiment à la ‘core issue’ en acceptant ça, et en disant à des gens dont pour certains c’est une vocation : ‘ben si tu as peur de te faire défenestrer, tu n’as qu’à te tirer’.

                      Pour moi, les ‘valeurs Républicaines’, ‘l’Ecole de la République’ et toussa ne sont que des mots vides qui n’ont aucune signification, ni aucun sens (sans doute aussi mon histoire), mais pour autant, je peux comprendre que pour certains ça comptent encore et je respecte ça.

                      Leur dire qu’ils ne seront jamais en situation de faire le job pour lequel ils aspirent par manque de ‘guts’ de ces ordures de politicards qui ont pris eux le soin de mettre leur progéniture dans des lycées privés à 20 par classe me rend malade et ce n’est pas aux profs de banlieues sordides à qui j’en veux. Eux sont des victimes.

                      Concernant la Justice, je ne nie pas des dysfonctionnements (manque de moyen et parfois de compétences on est d’accord), mais les juges appliquent essentiellement les lois décidées par les ordures pré-citées. Je pense que parfois ça doit les rendre malade d’appliquer ces lois débiles qui se soucient souvent plus de l’agresseur que de la victime.

                    4. Higgins

                      @Durru

                      S’il existe des juges qui soufflent des lois à l’oreille du législateur, merci de nous donner les noms.
                      Sinon, au-delà des fantasmes, la triste réalité de la justice en France, c’est plutôt ça et il faut faire avec : https:/ /www.dalloz-actualite.fr/flash/comment-magistrats-et-greffiers-ont-survecu-une-nouvelle-semaine-noire-de-l-informatique-de-ju

                      Actuellement, il n’y a plus aucun dialogue entre le garde des sceaux et le corps judiciaire (magistrats et greffiers). Il refuse de répondre aux convocations de la cour de justice bien qu’il soit mis en examen (http:/ /metahodos.fr/2022/03/29/dupond-moretti-mis-en-examen-cet-ete-et-convoque-ce-jour-a-refuse-de-repondre-aux-questions-de-la-cour-de-justice-de-la-republique/amp/). Quant à la chancellerie, pour elle tout va bien. Circulez, il n’y a rien à voir (https:/ /www.actu-juridique.fr/justice/justice-malade-la-chancellerie-classe-la-demande-dexpertise-pour-vice-de-procedure/?m_i=3GhBosBFmml0vvXKmEaE9sE3hSDNF5hABHEBj5%2BqzVOqxgM5kzKNB_8xi2xXoENTcrfiMb9rZRYXfdpCX4werwdax1g33G&M_BT=1372628152838)

                    5. durru

                      @Mitch 15h20
                      C’est une guerre qu’il faut mener contre l’occupant intérieur.
                      Et je vais emprunter une image chère au Major : le pont de la rivière Kwai. Il ne faut pas aider l’ennemi. Il ne faut pas se poser la question comment on peut se servir du système pour que tout ne s’écroule, il faut au contraire que tout s’écroule pour que tout le monde en soit bien conscient.
                      Il faut que les gens arrivent enfin à comprendre qu’il y a un rapport entre leurs choix individuels (faits par méconnaissance, naïveté, inculture, intérêt ou autre) et les résultats (minables) obtenus.

                      Pour la justice, je veux bien, mais le mur des cons est l’exemple flagrant que ce n’est pas aussi simple. Une bonne partie des juges sont des idéologues, de fait.
                      Une autre anecdote (déjà racontée ici) : un tribunal de province. Un père au chômage divorce et demande la garde des enfants. Le juge : « on peut pas vous donner la garde, vous n’avez pas les moyens de subvenir aux besoins des enfants » (la mère, elle, travaille). Résultat : c’est la mère qui obtient la garde. Un deuxième père qui divorce, lui travaille, elle au chômage. Le juge : « on peut pas vous donner la garde, vous n’avez pas le temps de vous en occuper ». Résultat : c’est la mère qui obtient la garde. Je n’exagère rien.
                      C’est la même loi, hein. Le même tribunal, même. Vous m’expliquerez où est le Droit ici. Vous avez quatre heures.
                      Et ça fait des dizaines d’années que ça dure, c’est juste que maintenant ça devient plus flagrant, ça touche plus de monde.

                    6. durru

                      @Major 15h57
                      C’est le processus normal, ce sont des « spécialistes » (comme dit Philou plus bas) qui sont consultés pour la rédaction d’une loi. Et ne me dites pas que les gouvernements de gauche n’écoutaient pas les suggestions du SM, par exemple… Que cela a changé avec la verticalisation du pouvoir à la Macron ne change rien sur le fond…

                  2. Pierre 82

                    Les mairies du grand sud-ouest où on a fait rentrer les joueurs de rugby, ça existe encore.
                    L’ancien maire avait même demandé à mon fils, qui jouait dans l’équipe première, si ça lui ferait plaisir de travailler à la mairie. Comme il avait poliment décliné, le maire avait répondu qu’en cas de problème, il n’avait qu’à s’adresser à lui.
                    Il a préféré un vrai taf que de glandouiller 8h par jours, mais il en connaît quelques-un qui sont toujours payés (pas très généreusement, il est vrai) à ne rien foutre par la mairie, même après un changement de majorité…

                    1. Pheldge

                      Pierre dans le Sud Ouest, le rugby, c’est sacré ! 🙂
                      Plus sérieusement, Major « la loi est faite par les députés » non, ils en discutent, ils les votent, mais les projets et propositions de lois sont préparées par des spécialistes qui travaillent en mettent en musique les propositions. Je te laisse étudier le processus :
                      assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-legislatives/la-procedure-legislative

                4. Aristarkke

                  « Je ne parle que de la fonction publique d’état, pas de la territoriale où le rapport effectif/travail est très nettement supérieur à un »
                  Relire (ou lire, c’est divertissant quoique relatant le mauvais usage de nos sous) Zoé Shepard : Absolument dé-bor-dée…

                  1. Mitch

                    @durru, 16 h 05 min
                    Pour reprendre l’analogie avec le pont de la Riviere Kwai, je doute que les profs de banlieues sordides fassent du zéle. Ils essaient juste de survivre en attendant d’être muté ailleurs. Le taux d’arrêt maladie et de dépressions est d’ailleurs au zénit.

                    En omettant le fait que pour certains, outre le fait qu’ils y croient (je sais ça parait dingue, mais bon …), c’est peu être compliqué de tout plaquer.

                    Mais bon, admettons qu’ils aient une part de responsabilité en ne plaquant pas tout, comment se répartie la part de responsabilité dans l’histoire ?

                    – La petite frappe qui crache régulièrement sur son prof en toute impunité ?,
                    – Les administratifs de l’EdNat, planqués dans des bureaux qui font tout pour ne pas créer de vague car cela pourrait nuire à leur carrière de merde ?
                    – Les politicards qui feignent de ne rien voir et qui alimentent même ce système de merde tout en mettant leur progéniture à l’abris ?
                    – Les profs en bout de chaine qui s’en prennent plein les dents pour €1500/mois après 5 ans d’étude et de belles promesses sur le plus beau métier du monde, pour se faire chier dessus dans l’indifférence générale (au mieux) ?

                    Faites vos choix. Les miens sont vite fait.

                    Il ne faudrait pas se tromper de cible et tirer sur le lampiste (grande spécialité Grançaise)

                    1. durru

                      Ah, mais il n’était pas question de cible… Juste de ne pas confondre les complices et les victimes, comme à la libération quand ce sont les honteux qui se sont pressés à tondre des femmes, pas les vrais résistants (et je ne parle même pas de certains résistants de la 25ème heure décorés de la francisque). Les vraies victimes du système ne sont pas ceux qui ont contribué à ce qu’il perdure…

                    2. Higgins

                      Sur les tondues de la Libération, lire « La France virile » de Fabrice Virgili chez « Petite bibliothèque Payot ».

    5. Mitch

      @Jacques Huse de Royaumont
      « En fait, il ne peut pratiquement compter que sur les retraités, ce qui n’est pas fort pour le chantre de la start-up nation. »

      Sans doute, mais ça suffit pour gagner une election. Et puis rien n’empêche de créer une start-up dans un EPHAD ! 🙂

      Si 40% des retraités vote le Poudré au 1ier tour, ca passe crème. Je pense qu’il aura même plus que 40% dans cette catégorie de la population.

      Même si certains n’iront pas voter pour le Poudré en chantant, la peur de ‘l’inconnue’ que représenterait Z ou MLP est trop grande pour cet électorat.

      Le Poudré leur a donné des gages en leur disant que leurs enfants et petits-enfants allaient bossé plus longtemps pour que leur pension ne s’en trouve pas affecté et ça leur convient visiblement très bien.

      1. René-Pierre Alié

        « Il ne peut compter que sur les retraités ».
        Je m’inscris en faux. Les retraités, peut-être, sauf un, moi-même, qui vote Z.
        Plus sérieusement : les retraités ont connu la lente dégringolade du pays. Beaucoup, les plus lucides, ne veulent pas que cela continue, et se rendent compte que l’histrion présidentiel n’a de nouveau qu’une nouvelle étape dans la descente aux enfers du pays. Une réaction conservatrice n’est pas à exclure de leur part, comme en 2017. Avec McKinsey, Benalla et autres, Macron a suffisamment de costards pour le faire plonger.

        1. Pierre 82

          Je l’ai souvent dit, c’est pas une question d’âge, mais bien de mentalité. Avant-hier, j’ai encore entendu un collègue d’une trentaine d’année se demander sur telle activité qu’on lui proposait, combien ça allait lui faire comme points pour sa retraite.
          A son âge, ça dénote un ramollissement précoce du cerveau assez colossal. Ça me sidère. Même moi, à 61 ans, quand on me demande de préparer les paperasses pour le jour où je serai en retraite, je réponds que comme tout est en train de bouger, ça ne sert à rien de m’énerver maintenant. Mes chefs, tous sensiblement plus jeunes que moi, me regardent souvent avec incompréhension.

          Je dirais plutôt que le vote Macron, ce sont surtout ceux qui pensent que l’état, à condition qu’il soit préservé, lui fournisse le même confort, ad vitam æternam. L’enjeu est entre les pro-états et les méfiants anti-état.
          Et les pro-état, ça fait du monde, le biais est là.

          1. Mitch

            Disons que lorsque l’on vit de l’impôt (retraités, fonctionnaires, …) on a sans doute plus intérêt à voter pour celui qu’on pense qui fera le moins de vagues (même si c’est une connerie).

            Quand à sociologie de l’électorat du Poudré (ou pire de la Pintade) ce sont les bobos (quelques soit leur age) et les retraités. Ce n’est pas mon avis mais les chiffres.

            A ce sujet, la seule conne que je connais autour de moi qui ira voter avec gourmandise pour cette raclure qu’est le Poudré est bien entendu mon inénarrable belle-mère qui s’est tiré à 55 ans à la retraite. je n’en tire pas de conclusions … mais bon … finalement si 🙂

            1. theo31

              Les muzz ont massivement voté pour le poudré. Bien sur, les dealers en bas de l’immeuble se font emmerder par les flics, mais la prohibition garantit des prix et des revenus très élevés. Ce qu’ils craignent le plus est la légalisation des drogues. Il y aurait alors des émeutes gigantesques dans toutes les grandes villes. .

          2. Raptout

            Qu’il y en ait qui croient encore à la fable de la retraite, me laisse pantois… À moins que cela ne soit un déni de réalité…

    6. MCA

      D’autant qu’il leur a collé un bon p’tit coup de CSG historie de les remercier d’avoir voté pour lui.

      A propos des DOM-TOM, Micron vient d’établir (et non pas de rétablir) depuis avant hier le PASS VACCINAL pour la Martinique.

      Ceux qui avaient la naïveté de croire qu’il était enterré en seront pour leurs frais.

      RDV après les législatives et on remet une pièce dans la bastringue ?

  13. Gerldam

    Il est certain qu’il devient difficile pour les lecteurs de ce blog de se faire une idée juste de l’opinion générale.
    En effet, le Covid a déjà éliminé nombre d’ex-amis qui se sont révélés covidiots. Après deux ou trois engueulades maousses, les ponts furent coupés et je ne serai pas étonné que ces mêmes covidiots soient ceux qui votent pour le poudré.
    Enfin je m’insurge contre cette idée répandue que ce sont les vieux qui soutiennent Micron. Faisant partie de cette catégorie et connaissant pas mal de gens de ma génération, je peux vous dire que ceux que je fréquente n’ont jamais voté pour cette caricature de président.

    1. Mitch

      Et pourtant c’est l’essentiel de son électorat. Électorat qui se réparti entre la Pintade et le Poudré dans son immense majorité.

      1. Jacques B.

        Tout à fait, il suffit pour le savoir de regarder les résultats détaillés de l’élection de 2017 ; et même des sondages fait depuis : les retraités votent très majoritairement conservateur, autrement dit au centre. ceux qui s’en démarquent ont d’autant plus de mérite, d’ailleurs, parce que ça signifie 1- qu’ils réfléchissent 2- qu’ils se soucient de l’avenir du pays et de leurs descendants…

        1. Mitch

          Effectivement, mais force est de constater que tristement ceux qui se démarquent d’un de ces 2 votes ne représentent pas la majorité

  14. Roanna

    Mon voisin 100% macronor compatible, x doses, se débat avec le covid de même que sa femme. Je ne lui ai pas demandé s’il allait prendre la 2ème de rappel.

    1. Higgins

      Il faut leur faire voir la dernière vidéo du Pr Raoult pour qu’ils se rendent bien compte qu’ils appartiennent au camp des b… :

      1. Higgins

        En leur faisant préalablement lire cet article : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/03/30/les-vaccins-contre-covid-deteriorent-le-systeme-immunitaire-et-provoquent-un-syndrome-dimmunodeficience-acquise-sida/

        1. MCA

          Il y a bien pire que ça Major,

          Les picousés multidoses en ont encore entre 2 et 5 ans à vivre :

          https:/ /olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/10/11/les-deces-lies-aux-vaccins-vont-ils-augmenter-fortement-cet-hiver/

          1. Stéphane B

            Cette durée de vie avait été annoncé il y a déjà un an, lorsqu’ils nous ont mis le vaccin obligatoire. On verra bien à compter de l’an prochain.
            On peut aussi se souvenir que nous lisions également que les multidoses à partir de 4 injections avaient leur espérance de vie réduite à 6 mois, si on fait une comparaison avec les souris qui avaient servi de cobaye.

          2. LCH

            Je note que nous avos presqu tous les memes liens
            Courrier des Strategs
            Demeulenaere
            Les Cises a son epoque pas de Mecancon
            Media 442
            E et R
            Huma pour ce qui disent
            et bin d autres justes pour les titres

            Oui je suis pire que le major

          3. Jacques B.

            Je me méfie des prédictions, car comme le dit le proverbe, la prédiction est un art difficile, surtout lorsqu’elle concerne l’avenir.

            Pour ma part, je vois surtout dans cette campagne de vax massive un mix entre conflits d’intérêts avec Big Pharma, bêtise sur fond d’hubris et de scientisme de gens qui pensaient vraiment maîtriser l’épidémie avec le vax, et prétexte pour certains de renforcer leur contrôle sur la population avec le pass sanitaire et l’habituation à dépendre toujours plus étroitement de l’État (la voie vers le contrôle social à la chinoise).

  15. Stéphane B

    Je suis sûr que Nemrod ne suivra pas son président sur ce coup
    https:/ /www.ladepeche.fr/2022/03/30/presidentielle-2022-jai-sa-parole-le-president-de-la-federation-des-chasseurs-annonce-quil-votera-pour-emmanuel-macron-10203707.php

      1. Pythagore

        J’avoue avoir distraitement lu la fédération des chausseurs ce qui me faisait penser que le poisson pourrit par les pieds plutôt que par la tête 🙂

    1. pabizou

      « J’ai sa parole… » ha! ha! ha! … la parole de Macron, ça c’est un argument imparable . Celui là il faut le changer, il est usé .

      1. Rick Enbacker

        « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de vie de tous les jours. »

          1. LCH

            Les mots un sens comme suspendu et pas annule
            Voir citation de Jaures que j ai pas de tete

            Un truc deja dans les cartons qu ils vont ressortir qd ils veulent

            Mais non nous sommespas en Dictature

    2. Nemrod

      J’en ai rien à foutre de la fédé des chasseurs.
      Des suceurs de subvention.
      Ça sent pas trop la sueur dans leurs locaux de planqués.
      Je les conchie.
      Excusez moi pour la grossièreté.

      1. Aristarkke

        Comme tout ce qui ressemble à des *ordres de…* censés (puisque payés à cette fin) défendre leurs adhérents volontairement obligés d’y être…

      2. Stéphane B

        Je ne m’attendais pas à moins dois je avouer. Et puis ayant vu à l’œuvre le lascar avec l’ours, il faudrait qu’on le donne à bouffer aux loups et aux vautours.

    3. Mitch

      Le président des chasseurs c’est bien l’obèse qui va de plateaux TV en plateaux TV et qui contribue grandement à ce que les chasseurs soient détestés, c’est bien ça ?

      1. Nemrod

        Oui.
        Bon de toute façon la détestation serait la même soyons juste.
        Elle est lié à tout un tas de facteurs d’évolution de la société qui sont HS ici.
        Je ne dis pas que « des chasseurs « n’ y sont pas pour rien mais le fait de donner la mort est un handicap insurmontable.
        A des animaux…à des hommes c’est souvent encouragé et souvent par le camps du Bien.

        1. Higgins

          C’est bien vrai. Une société qui accepte qu’on tue un fœtus de huit mois et demie sous le prétexte d’une détresse sociale, qui est contre la peine de mort mais qui conspue une activité séculaire sous prétexte que c’est pas bien ets une société malade.

            1. Roanna

              Vous auriez du choisir Z, c’est plus dans l’air du temps.
              C’est vrai que la génération Z sur les chars, c’est pas très porteur.

          1. Jacques B.

            Non seulement une activité séculaire, mais une activité séculaire vitale dans certaines sociétés (les inuits… et bien d’autres) ; et même, si on considère l’agriculture dans nos sociétés si bien organisées, si on ne régule pas les effectifs de chevreuils, sangliers, lapins… on finit nous-mêmes pas crever de faim, puisque nos cultures auront été dévorées par ces animaux sauvages.
            Une société qui refuse de donner la mort à des animaux quand c’est nécessaire, même quand c’est fait sans en tirer de « plaisir », est ue société profondément malade, nihiliste même, et in fine suicidaire.

        2. Mitch

          Attention aussi à ce que les gens détestent : est-ce la Chasse ? ou certains Chasseurs ? c’est une vrai question.

          Pour ma part, je ne suis personne pour juger de la Chasse. « Chacun fait comme il le sent » est ma devise pour quasi tous les sujets, qu’ils soient économiques ou sociétaux.

          Par contre, il y a certains Chasseurs (j’insiste sur le ‘certains’) à qui ils manquent vraiment quelques neurones. Long débat, mais je pense que l’ACCA qui les héberge devrait les virer mais ne le fait pas,et donc ne fait pas le job, et tend aussi à penser que l’ACCA doit parfois subir des pressions : Dans mon patelin, j’ai parfois entendu des : « On sait que Raymond est un danger, mais il ne lui reste plus que la Chasse » ou des « Il y a déjà eu de graves problèmes de sécu avec Marcel, mais bon il connait bien le Maire ».

          Bref, tout ça pour dire que le problème n’est pas tant la Chasse mais bien certains Chasseurs (et leur ACCA qui ne font pas toujours le job) et que la détestation est très très largement amplifiée par quelques connards que les ACCAs protègent souvent.

          1. Nemrod

            D’où le « des ».
            Le régime des acca est effectivement un problème et très peu pour moi.
            Pour ma part…je chasse seul ou dans des chasses privées ou le propriétaire ou adjudicataire vire sur le champs les brebis galeuses…des chasses giboyeuses où être exclu est une vraie punition.
            Quand je chasse seul, personne ne soupçonne mon existence jusqu’au…pan !
            Très rare quand des importuns se promènent où ils n’ont rien à foutre…vu que la première conséquences est la fuite ou disparition ( à la vue) du gibier et la deuxième est que je désarme ma carabine.
            Ensuite je sors de l’ombre alors que le l’ importun est arrivé à quelques mètres sans soupçonner ma présence…en général je ne le revois jamais
            En outre je sors quand le promeneur dort ..donc pas de problèmes.
            Mais ça ne change pas le fond du problème ; la sécurité est en amélioration rapide que ne connait aucune autre activité humaine et l’image se dégrade quand même.
            Le fond du problème est évoqué plus haut

            1. Pheldge

              Il y avait eu une pourtant candidature « chasse pêche nature et tradition » en 2002 « Jean Saint-Josse obtient 4,23 % des suffrages exprimés (1,2 million de voix). » …

    1. Rick Enbacker

      Si j’avais la réponse je m’empresserais de la donner.
      Pour ma part j’hésite entre Zemour ze merrier et la marine à la peine mais la parabole du sandwich au caca et de la poire à lavement ne m’a jamais semblé aussi pertinente. Pécresse c’est vraiment pas possible à cause de ses positions sur la vaccination et Mélenchon, vraiment je peux pas. Quant au poudré, plutôt crever qu’en reprendre pour 5 ans

      1. Mildred

        Je suis d’accord avec vous, Pécresse et Mélenchon, on oublie ! Reste Zemmour et Le Pen, et là cela demande réflexion. Si on veut que Macron soit éliminé au second tour, il faudrait que les abstentionnistes du premier tour votent au second tour. Or pour qui, de Zemmour ou de Le Pen pourraient-ils voter ? Répondre à cette question nous donnera la solution !

        1. Rick Enbacker

          C’est la question cruciale. Lequel des 2 est susceptible de faire le plus de voix au 1er tour ? Je pencherais pour Le Pen mais rien n’est moins sûr

          1. sam player

            Rick, je pense que c’est justement à ce niveau là que le pipotage des sondages peut fonctionner : au 1er tour, ceux qui veulent voter utile (Lepen-Z) voteront Lepen car elle est en tête dans les sondages… et hop Auto-confirmation

            1. Roanna

              Oui, le but c’est ça, auto-confirmation.
              Il est probable que les sondages soient corrects dans leur ensemble sauf pour 1 voire 2 candidats, ce qui permet à l’arrivée de dire qu’on avait pas prévu que le nombre d’électeurs serait aussi élevé -ou autre chose- et qui permet de cacher l’arnaque.
              Il faut écarter les sondages de ses perceptions et voter en fonction de ses convictions.

            2. MCA

              « et hop Auto-confirmation »

              Oui, et hop! élection du poudré automatique au second tour.

              Il l’a enterré la première fois et est prêt à renouveler l’exploit.

              Par contre face à Z je demande à voir le spectacle.

              1. Higgins

                MT a eu cette réponse face à une commentatrice dans son dernier billet, réponse qui témoigne, semble-t-il, que lui aussi perçoit quelque chose : « Monique, oui, il va se passer quelque chose, on ne sait pas exactement quoi mais il a se passer quelque chose. » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2022/03/30/mystification-covidesque/#comment)

                  1. Pierre 82

                    Le problème de MT, c’est qu’il est persuadé que le pays ne peut sortir de la crise qu’en respectant ses propres institutions.
                    Or, les institutions ne fonctionnent plus du tout, et Macron, qui ne les a pas reçues en bon état de fonctionnement, les a achevé. Il n’y a plus aucun contre-pouvoir, et l’état obèse est maintenant complètement dysfonctionnel. Ils sont même obligés de prendre des consultants tant la décrépitude de l’administration est complète, quitte à laisser les clés de la boutiques à des cabinets de conseils – typiquement ce qu’il s’est passé avec le covid (pareil dans tout l’occident, ce n’est pas particulier à la France).

                    Je préfère de loin l’analyse faite hier -qui dépote- par notre ami Eric Vergaeghe.
                    Je n’arrive pas à donner l’adresse, c’estsur Telegram, que je consulte mais où je n’ai pas de compte, et je ne sais pas comment faire pour transférer l’adresse.
                    Pour ceux que ça intéresse, c’est sur son compte « Rester libres! », ça date d’hier à 13h45, et ça s’appelle:
                    « CHRONIQUE DU CHAOS – QU’EST-CE QU’UN PRÉSIDENT LÉGITIME ?  »
                    Si quelqu’un sait comment faire pour piquer l’adresse et la recopier ici, ça m’intéresserait…
                    Rien à faire, Télégram, je ne m’y fait pas, ou alors il faudrait que je m’y inscrive…

                    1. Nemrod

                      Oui suis d’accord.
                      Il fait parti des indécrottables légalistes et légitimistes qui s’accrochent aux institutions comme à une bouée alors que la bouée est en plomb.
                      Remarquez que ça dure longtemps un tel aveuglement .
                      Dans l’Archipel du Goulag il y a des portraits saisissants de bagnard en haillons promis au gel et à la mort par famine qui croyaient encore en la Justice rendue par les Tribunaux Soviétiques.
                      Les premiers qui voient clairs et ne font plus confiance au système restent en général les seuls…bien longtemps.
                      Ils se recrutent dans les 20 pour cents de la distribution de Pareto mêlés à leur pendant des pires sbires du système.

                    2. Higgins

                      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/03/30/quest-ce-quun-president-de-la-republique-legitime/

                    3. Jusnaturaliste

                      Les institutions fonctionnent, sans cela, jamais les mesures contre le covid n’auraient été suspendues, mais comme l’a dit Charles Gaves, les puissants font tout pour décourager les Français de les utiliser, en leur faisant croire que tout est joué.

                      Si les Français sanctionnaient par le vote systématiquement tout politicien et parti qui n’a pas tenu ses engagements, on arriverait certainement à changer les choses par les institutions. Evidemment cela prendra du temps, car il faut renouveler tous les pouvoirs.

          2. Pierre 82

            Le piège est bien là. Si ça se trouve, et c’est même de plus en plus ce que j’imagine, aucun des deux ne sera au second tour si ils font aux alentours de 50/50 dans leur créneau.

            Je rappelle que l’application du Brexit n’aurait jamais pu avoir lieu si Nigel Farrage s’était présenté aux législatives UK.
            Il a renoncé, en disant à ses électeurs de voter Bojo, et finalement, ça a fonctionné.
            Mais ça demande une certaine grandeur dont la classe politique française est complètement dépourvue (je pense à Pompon-Gnangnan, qui veut à tout prix faire de la figuration), à moins d’un brutal revirement, auquel d’ailleurs je ne crois pas.

            1. durru

              Là, en l’occurrence, c’est un revirement des électeurs. Plus difficile à identifier et encore plus difficile à contrer…

            1. Mitch

              Suprémacistes blancs aussi, et ne pas oublier les traditionnels complotistes.
              Comme ces catégories ne faisaient pas parti de ta liste, je me permets de les y rajouter 😉

          1. pabizou

            On peut rajouter tous ceux qui ont suivi son meeting sur les chaines TV et le net . Pour les 1eres, j’ai un chiffre qui me parait un peu optimiste de + de 3 millions, et sur le net un peu plus .

            1. Higgins

              https:/ /www.legorafi.fr/2022/03/29/fact-check-y-avait-il-vraiment-300-millions-de-personnes-au-meeting-deric-zemmour-au-trocadero/

      2. paf

        mon probleme avec Traitresse c’est son evidente connerie de conne idiote et sans talent qui ressort de maniere eclatante lors de ses discours de grosse merde.

  16. Mitch

    « surtout n’oubliez pas : quels que soient les candidats au second tour, ce pays est foutu. »

    C’est effectivement aussi ma conclusion depuis un bon moment.

    1. theo31

      Faites comme bon vous semble, mais ce sera pire.

      Il faudrait expliquer à Z l’antilibéral qu’on ne peut pas remettre un pays en état en maintenant les institutions du communisme.

  17. MCA

    Le Boss dans sa liste en a oublié un de taille, le Valls qui proposait de créer un « Ministère de l’intelligence », rien moins que ça !

    et je suppose qu’il s’y serait bien vu à sa tête…

    Comme quoi on peut les accuser de tous les maux sauf un : posséder un sens aigu de l’humour.

    1. Dr Slump

      Sérieusement ? Non, sérieusement ?? Voilà l’aveu de connerie le plus énorme qu’un politicien ait jamais avoué. Genre, « nous sommes tellement stupides qu’il faut créer un ministère de l’intelligence ».
      Quant à Bruno Lemairde… tellement idiot qu’il l’avoue publiquement sans même s’en rendre compte.

      1. Roanna

        Il est à la politique ce qu’est pour Pecresse la queue du chien. Je cite:

        « Les sondages ça va et vient c’est comme la queue du chien »

  18. Jeanne ère

    « En fait, la startup nation s’est inexorablement muée, après un quinquennat honteux, en hospice du Vieux Monde, sorte d’EHPAD pour parti sous assistance médicalisée lourde. »

    Eh bien, il suffit de leur prescrire du Doliprane, un Dodo mérité pour un Décès « serein » suite à une piquouse de Rivotril.

    Promis, moi qui ai toujours refusé de valider ce type de prescription lorsque je travaillais, je ferai tout pour que celle ci soit alors validée, quitte à lécher les pieds (propres) de mon ancienne chef de service!
    En plus, depuis 2 ans, c’est légal, donc je ne serai pas accusée de vouloir supprimer la seule équipe gagnante, selon les critères en marche.

  19. Taisson

    Bien difficile…Mon pifomètre, pourtant assez performant en général, semble en panne, et je ne vois que peu de choses à dire d’autre que ce qui est dit ici.

    D’accord avec Nemrod, comme pour beaucoup de chasseurs, le vote pour Macron n’est pas à l’ordre du jour !
    Même s’il faut bien reconnaître que les antis chasse invités partout pour raconter leurs âneries, n’ont pas (encore?) pu faire voter leurs lois pendant ce mandat.

    Mais pas d’accord du tout avec ceux qui croient qu’en votant Méchancon ou Jadot, l’écroulement rapide pourrait amener un renouveau.
    C’était déjà leur démarche avec Flamby, et on à vu le résultat!

    Avec ceux la, vous en prenez au minimum pour deux générations de misère…
    Et de la vraie, pas celle des petites contrariétés…

    Je rêve d’un deuxiéme tour Zemmour/Le pen, mais c’est uniquement un rêve, et Macron sera inévitablement réélu,…
    Si l’on additionne les homos, Les LGBT, les foncs et tout ce qui tourne autour,et la plupart des femmes, on à déjà une majorité , divisée au premier tour, mais qui se retrouvera chez Macron et ce sera plié!!

    1. Stéphane B

      deuxième tour Zemmour/Le pen

      Le pied ! Qu’est ce que ça ferait chier nombre de mes collègues mais qu’est ce que je rigolerais

  20. baretous

    ah tiens on a Retailleau au village aujourd’hui, plus une petite note du boulanger dans la boite à pain expliquant que vu la guerre en ukraine, le blé, le gaz l’électricité le pain va se prendre 10 cts ..et il pleut. La loose quoi 🙂

          1. Le Gnôme

            Tout est la faute du réchauffement climatique, les sécheresses comme les inondations, le vent et l’anticyclone, Noël en décembre, le coronavirus, la peste bubonique , le choléra morbus et la chtouille herbeuse.

            Repentez vous, braves gens, Gaïa est en colère et va châtier nos fautes.

            Je trouve d’ailleurs beaucoup de similitudes entre la religion chrétienne et la religion écologique. Le curé a été remplacé par Sandrine Rousseau.

            1. Jusnaturaliste

              @ Le Gnôme

              Tout-à-fait, l’écologie et une bonne partie de la science sont devenus des religions, du scientisme.

              Après, vous noterez que l’on peut être chrétien sans être affilié à la moindre organisation religieuse, autrement dit sans clergé (pas de curé, pas de pasteur), sans dogmes, dans la pleine liberté… 

          2. Pheldge

            c’est pourtant simple : le réchauffement fait un peu fondre les pôles, qui du coup dégagent de l’air glacé, qui nous tombe dessus, parce qu’on est plus bas … et dans les mi sphères sud c’est le contraire, le vent glacé du réchauffement, il te me remonte sur la Réunion, que ça nous fait de la neige au Piton. Bon, voilà, ça fait 50 €, prix d’ami 😉

  21. Higgins

    HS mais le FBI a « perdu » l’ordinateur du fils Biden : https:/ /rumble.com/vyy25m-breaking-matt-gaetz-submits-hunter-bidens-laptop-to-the-congressional-recor.html

    1. Nemrod

      Ils ne se cachent même plus…
      Pas du tout bon signe ça.
      Pour l’instant ils essayaient de sauver au moins les apparences.

    2. Roanna

      C’est la 2ème fois qu’il se perd.
      Si avec des arguments comme ça ils se sentent crédibles alors autant les classer dans pendus pour perdus.

      1. sam player

        La copie n’est pas une preuve, en matière criminelle il faut pouvoir fournir la preuve originale.
        Imagine dans un crime produire comme preuve un couteau identique acheté au Monoprix du coin 😀

        1. Higgins

          Je ne pensais pas du tout à la preuve criminelle mais aux connaissances ainsi obtenues. Ça peut toujours servir. Je m’étonne que tu ne l’aies pas compris.

  22. Casuffit

    https:/ /twitter.com/GeofFournier/status/1509099477960998921?t=pwOKCNIs7Ng19-VUgJdXdQ&s=09
    Un autre sondage, probablement plus crédible? A noter 1/3 des sondés sont des français vivant à l’étranger.

  23. Roanna

    HS
     » Lyon passe à 30 km/h pour « sauver des vies »

    L’idéal pour sauver toutes les vies serait d’interdire les voitures mais ce n’est que mon avis

    1. Arthur H

      Il faut, dans ce cas, interdire les motos et les vélos, les trottinettes et les couteaux (oups).

      Il faut dans ce cas… interdire la guerre, hein, tant qu’à faire.

      1. Aristarkke

        Les escaliers itou qui sont responsables de pas mal de morts et de blessés aussi. Depuis les mésaventures du Capitaine Haddock au sujet de la réparation de sa marche esquintée, tout le monde devrait le savoir…
        Je me demande si les cyclistes et autres patineurs motorisés vont se sentir concernés vu que tout ce qui ressemble à un stop, un cédez-le-passage, un feu de circulation, une priorité quelconque , etc… est superbement ignoré par la plupart…
        Surtout que je suis déjà interloqué d’avoir des patineurs qui tapent à l’aise bien au dessus de trente!

      2. durru

        Interdire à tout le monde de sortir de chez soi, c’est la seule solution valable.
        Il suffira par la suite de lourdement taxer les décès, et le tour est joué.

    2. Aristarkke

      Il n’y a pas que Lyon, hélas. Le moindre patelin se croit maintenant obligé de mettre du 30km/h maxi de partout ou presque! Surtout dans ce qui est appelé systématiquement « centre ville »

      1. durru

        Sous un des panneaux d’entrée en Montpellier (c’est pas Lyon, mais pas un village non plus), au bout de ce qu’était appelé « voie rapide », il y a maintenant un panneau « zone 30 ». Zone, carrément. Toute la ville serait devenue une zone de circulation à 30 km/h. Heureusement que personne ne le prend en compte, ce panneau. Mais bon, avec la disparition de toutes les doubles voies pour faire des voies dédiées bus-vélo-taxi (bien sûr vides 99% du temps), on est pas loin, dans les faits…

      2. Nemrod

        Achetez plus de bagnoles ou le strict minimum et vos tortionnaires pleureront toutes les larmes de leur corps…c’est pourtant simple.
        Vous me direz c’est ce qu’ils veulent…mais non, ils veulent le beurre et l’argent du beurre et la plupart donnent leur cul à défaut de celui de la crèmière.
        Les rares fois ou je regarde la téloche une pub sur deux est pour des voitures.
        A la radio itou…norauto fait des pubs pour les équipements auto en disant à la fin de s’en servir le moins possible…
        Vous croyez que ça va tenir longtemps comme business model ?
        Laissez moi choir tout ça.
        De toute façon vous pouvez pas vous en servir…c’est vrai.

        1. Aristarkke

          « Vous croyez que ça va tenir longtemps comme business model ? »
          A 2,15€/litre de coco, je doute aussi vu le niveau global moyen de revenu mensuel du grançais. Rien que ma consommation pro est alignée sur une augmentation annuelle de 1.400€ qu’il va me falloir éponger par autant de marge brute pour faire le même résultat ou à peu près…

              1. Aristarkke

                Le GNC a lui aussi pris un bon coup de bambou puisqu’il provient pour l’essentiel de Poutine et selon mes essais, l’économie réelle est pas très importante…
                Il ‘n’y a que le GPL (et l’E85 mais inopérant pour les utilitaires) qui n’a que très peu varié. L’ennui est que dans les utilitaires, il n’est que peu employé et surtout associé à des petits moteurs de 1,4 L (voire 1,2L!!!) (Peugeot/Citroën) à 85HP en mode essence et 75/76 en mode GPL.
                Je ne me suis pas mis au GNC avec Doblo V pour remplacer le diesel mais juste pour être compatible Crit’Air 1 sans trop investir, d’autant que les deux dernières années n’ont pas été terribles pour des raisons évidentes. Un récent contact avec Al B. a conforté cette évidence ainsi que le confrère qui habite ma rue dont je vois bien qu’il ne travaille plus autant qu’avant…

                1. sam player

                  E85 utilitaire
                  J’ai fait il y a qque temps un essai E85 sur un Kangoo 1.4 de 75cv sans rien faire sauf monter petit à petit a 100% pour voir le moment où ça deconnerait, ie quand les injecteurs n’arriveraient plus à suivre la correction envoyée par le calculateur / sondes lambda.
                  Bah en fait c’est jamais arrivé car il semble que Renault colle les mêmes injecteurs sur le 1.4 que ceux du 1.6 qui monte jusqu’à 110cv (j’ai pas vérifié pour + puissant)
                  Donc en fait même pas besoin d’un kit si vous avez par exemple une clio 1.4 des années 2000, je viens d’ailleurs d’en livrer une cette semaine.
                  Il faudrait que je teste pour des températures inférieures à -5 et éventuellement mettre un potentiomètre 20k sur la sonde de température pour faciliter le démarrage à froid (faire croire au calculateur qu’il fait -40 le temps de démarrer)

                2. sam player

                  « … le confrère qui habite ma rue dont je vois bien qu’il ne travaille plus autant qu’avant…

                  Biais de perception ?
                  Si tu décolles qu’à 9h, forcément tu vas voir qu’à 9h il a toujours pas décollé 😀

        2. pl00tarke

          Aaaatention, réclames pour des voitures oui, mais systématiquement assorties du pavlovien « Au quotidien, préférez les transports en commun »… ou autre fadaise escrolocompatible. Société bipolaire !

          1. sam player

            C’est la loi qui oblige à ça pour les fournisseurs d’énergie et je suppose que que pour les produits consommateurs d’énergie c’est pareil : vous vendez un produit qui consomme de l’énergie, mettez un message de modération pour une utilisation responsable
            EDF, TOTAL… doivent dépenser dans ce type d’action un %age de leur CA, …ce n’est pas le résultat qui compte

            Pour les véhicules électriques, les constructeurs sont forcés de les mettre en avant car en fin d’année l’UE fait une moyenne du CO2/km du parc vendu par chacun… et les amendes sont en milliards s’ils ont dépassé le chiffre sorti du chapeau

          2. Pierre 82

            Un peu comme les « Mangez au moins 5 fruits et légumes par jour » qui suivent les pubs pour les chips.

            Vraiment, une des imbécillités qui me font le plus chier, c’est bien cette manière de prendre les gens pour des enfants de 5 ans.
            Tout comme les conseils ou les explications qu’on me donne en me tutoyant, ça m’insupporte au plus haut degré.

            1. sam player

              Le tutoiement effectivement, mais moi le pire c’est les pubs où les humains sont remplacés par des animaux : singes pour la lessive, furets pour les comparateurs d’assurance, je sais plus quelle bestiole pour la caisse d’épargne…

              1. Pierre 82

                Je ne parlais même pas des pubs, mais de la manière dont même le département RH de la boîte où je bosse se sont déjà permis de nous envoyer des com, notamment pendant le covid.

                1. sam player

                  Perso j’apprécie que eBay et Amazon n’aient pas versé dans cette pleurnicherie… alors que d’autres entreprises internationales n’ont pas loupé l’occasion de se tirer un missile dans le slip…

    1. Pierre 82

      Il est revenu sur ce que Raoult a dit de McKinsey.
      Les services de l’état sont devenus tellement nuls que si le chef de l’état veut savoir ce qu’il se passe, ils sont obligés de faire appel aux services de cabinets professionnels.
      J’avais écouté Raoult sans prendre la mesure de ce qu’il disait.
      En fait, Charles Gave a raison: c’est encore plus grave que je ne m’imaginais, et le vrai scandale McKinsey est là.

            1. Aristarkke

              Parce que Houston a accepté de prendre le problème en charge…
              Théoriquement, il avait le choix de laisser courir…
              Avec un bon prétexte comme Appollo perdu en contact pour cause d’entrée dans un tunnel…
              Par exemple…

      1. Higgins

        J’ai lu un article ces derniers jours où des personnes exerçant des missions ponctuelles pour l’administration évoquaient leur expérience. Nombreux étaient ceux qui déclaraient que nombreux étaient les fonctionnaires qui ne mettaient aucun zèle à faire leur travail alors qu’eux bossaient comme des fous. Il y a de multiples raisons à ce désengagement et on peut facilement comprendre que l’inexistence d’un management digne de ce nom, le nivellement par le bas pour ne froisser personne, la quasi-impunité en cas de défaillance, la médiocrité de certains salaires et un statut inadapté incitent à un engagement minimal. Ce qu’en dit C. Gave n’est pas fait pour rassurer. Un de mes camarades, ancien de l’armée des Indes, alors qu’il exerçait un poste de catégorie B, s’est ainsi vu gentiment rappelé que tous ses collègues n’étaient pas des bêtes de course et qu’il devait baisser le rythme. Soyez rassuré pour lui, il a cependant très fortement progressé au plan professionnel.

        1. durru

          Les entreprises fonctionnarisées, comme La Poste, EDF, voire l’ancienne DCNS, ont été les premières à observer la généralisation de cette plaie. Des gens indeboulonnables qui n’ont strictement rien à f…et et qui ne foutent plus rien. Ce n’est même plus une histoire de management ou de salaire, c’est du mimétisme couplé à de la fainéantise. Bon, c’est le statut qui les protège, car sinon tout cela ne serait pas possible, mais les copains des syndicats veillent.

          1. Higgins

            A EDF, ça leur coûte moins cher de sous-traiter les opérations de maintenance au privé plutôt que de faire appel à leurs propres équipes de techniciens (qui sont à … 32 heures) . Suite à un accord fait avec le syndicat maison, les heures supplémentaires effectuées ne sont pas payées mais récupérées en journée de congés à hauteur de huit ou dix heures pour une journée. Une de mes connaissances est ainsi parti en congés près de trois mois car la gestion au cordeau du (peu) de temps de travail autorisé par un encadrement au top niveau du management, elle cumulait 800 heures supplémentaires. Certains de ses collègues en étaient à 1000 ou 1200 heures.
            Cette connaissance s’étant trop souvent élevé sur les incohérences observées ( certains de ses collègues estimaient ainsi que l’heure officielle de prise du travail, disons 8h30, était l’heure à laquelle ils pouvaient quitter leur domicile !!!) fait l’objet d’un harcèlement moral en bonne et due forme par une partie de l’encadrement et ses collègues de travail. Il a fallu deux ans de travail pour l’en sortir ce qui s’est traduit, entre autres, par une mutation vers des cieux plus cléments.

            1. P&C

              Magnifique…
              C’est comme ça que AZF a pété : au lieu de garder leurs agents de labo qui connaissaient les risques, ils ont pris de l’intérimaire pour bosser pour pas cher.
              La différence ? l’agent de labo ne pose pas quoi n’importe où, l’intérimaire si. Boum.
              Qualité totale.

              Dans un environnement qui craint, mieux vaut le mec qui branle rien mais qui connait les risques, plutôt qu’in bosseur qui fait n’importe quoi.

              Cela vaut aussi dans l’armée.

              „Je distingue quatre espèces. Il y a les officiers intelligents, les travailleurs, les sots et les paresseux. Généralement, ces qualités vont par deux. Les uns sont intelligents et travailleurs, ceux-là doivent aller à l’état-major. Les suivants sont sots et paresseux; ils constituent 90 % de toute armée et sont aptes aux tâches de routine. Celui qui est intelligent et en même temps paresseux se qualifie pour les plus hautes tâches de commandement, car il y apportera la clarté intellectuelle et la force nerveuse de prendre les décisions difficiles. Il faut prendre garde à qui est sot et travailleur, car il ne provoquera jamais que des désastres.“ — Kurt von Hammerstein

        2. LCH

          1250 € pour un agent qui gère 98 bâtiments en entretien dans la comcom par chez moi
          Il est même pas titulaire mais vacataire !
          Il en veut mais entre l’admistratif et le choix des élus

          Heureusement il est stoïque et le prends comme il le prends alors que c’est, une personne pas mauvaise avec des idées

          Ils ont reçu à le plier en 35000 morceaux
          Il n’a plus envie de proposer une amélioration du système

        3. HAYD

          Le pire de tout ça c’est que les glandus sont minoritaires même si l’état d’esprit glandeur-revendicatif est bien répandu, mais pas si appliqué que cela dans les faits.

          Oui mais voilà, conséquence (involontaire ?…) de la numérisation des processus (conseillés par des consultants style McK….) ces derniers sont compliqués et avec plus d’étage. Donc la proba d’avoir un glandu dans la chaîne est forte. Et il en sufit d’un…..

          Il y a des fonctionnaires efficaces (et avec le sens du service public, si, si) qui vivent mal les conneries de leurs voisins.

          Ceci posé c’est pas mieux dans le privé où l’hyper-bureaucratisation est également à l’oeuvre. A une certaine époque le patron de Valeo déclarait qu’un siège (« corporate ») ne devrait jamais dépasser 100 personnes, assistantes et secrétaires compris. On en est loin.

          1. Higgins

            Pur le privé, c’est bien pour cette raison que des resets sont faits régulièrement pour purger les trop-pleins d’effectifs. Ça touche essentiellement les grosses entreprises.

            1. HAYD

              Les reset que je connais dans le privé sont toujours du resserrement des copains et des coquins en expurgeant les non-adhérents de leur ligne dans le « top-management ». Ça augmente la consanguinité et ça évite d’avoir des critiques qui remontent. Ça tient de l’autarcie autant que de la propulsion hors-sol.

              C’est toujours validé par des McK ou autres sur des prétextes fumeux et le middle management en prend à chaque fois plein la gueule. Cela n’aboutit jamais à des améliorations, au contraire (France Telecom, au hasard….).

              Les seules cas de reset positifs sont ceux forcés par des nouveaux actionnaires, généralement anglo-saxon. Jamais l’état quand il est actionnaire, contre-productif en pantouflage.

              1. Pierre 82

                Sauf que dans le vrai privé, celui qui ne dépend pas d’aides de l’état, un management défaillant ou consanguin finit rapidement par un dépôt de bilan.
                C’est arrivé des centaines de fois, à l’époque où l’état mettait moins ses grosses mains partout. Trop confiant, plus occupé à se partager ce qu’ils pensaient être une rente éternelle, un manque de vigilance par rapport à la concurrence ou à l’évolution des produits, et ça partait en sucette.
                C’était comme ça que le système se purgeait.
                Et c’est parce que l’état est intervenu pour « sauver les entreprises », qu’on s’est mis à dos un monceau de dettes non remboursables, qui en plus aura mené le pays à n’être plus rempli que d’entreprises zombies.

                1. HAYD

                  Alors non pour le « rapidement », car il y a des rentes de situation y compris dans le privé qui font que les erreurs de management les plus monstrueuses mettent des années à se voir. Prenez les big four en conseil, les ATOS, Orange, Cap Gemini, …..

                  De plus il y a quelques contre-exemples, et pas qu’en France, où l’intervention de l’état pour sauver des entreprises a été fort judicieux. L’exemple – vécu – est le sauvetage d’Alstom sous Sarko, après le management désastreux de Bilger. La brochette des mauvais avait été inaugurée avec le sémillant Tchuruk qui a fracassé Alcatel de main de maître. Sans l’aide de l’état, sans son opposition non plus.

                  La restauration de l’entreprise a été réalisée. Ensuite cette pépite a été cédée à un privé, anglo-saxon : General Electric. Il n’y a avait aucun besoin pour l’entreprise, mais pour l’état à chercher du cash.

                  On voit aujourd’hui que GE a laminé l’entreprise avec ses problèmes de chefs et de gouvernance – gouvernance parfaitement privée. Et que ça coute un bras de récupérer ce qui peut l’être. (A croire que c’est un banquier qui s’en est occupé, peu soucieux du patrimoine français ou des finances de l’état).

                  La vente de la branche énergie d »Alstom à GE restera un monument d’incompétence politicienne à la McK…., ajoutez les lettres que vous voulez.

                  Bref pas si noir et blanc entre privé et public.

                  1. durru

                    Quand je regarde l’historique d’Alcatel-Alsthom, je vois que la CGE (actionnaire majoritaire d’Alsthom) a été nationalisée en 1982, puis re-privatisée en 1987, mais son PDG est resté le même. Je suppose que, comme son prédécesseur, la nomination de Tchuruk a été faite principalement sur des considérations politiques.
                    Comme souvent en France depuis un bon moment, le capitalisme de connivence a pris le dessus et il est incongru de parler de libéralisme dans ce contexte. Surtout que le libéralisme ne peut pas être dissocié de la responsabilité individuelle, ce dont aucun des dirigeants mentionnés n’a eu à faire preuve.

                  2. Higgins

                    Et le privé traîne également ses casseroles. Exemple, la brillante appréciation faite par le pdg de Kodak quand on lui a parlé de photographie numérique !!!

                    1. sam player

                      Kodak, Silberzahn en fait une bonne analyse, rien à voir avec l’incompétence comme ta remarque étonnante voudrait le faire croire, ça concerne pas mal d’entreprises face à une innovation de rupture, surtout que Kodak a été l’initiateur du numérique et même le leader pendant un temps

                      philippesilberzahn.com/2012/01/23/fin-de-kodak-victime-dilemme-de-linnovateur/

                    2. Higgins

                      Merci Sam. J’ai vu ça il y a quinze ans. C’est le souvenir que j’en avais. Le fait est que Kodak a quasiment disparu ou du moins n’occupe plus la place qui était la sienne. Dans le monde aéronautique que je connais mieux, des mauvaises appréciations, des choix peu judicieux, des modèles économiques obsolètes ont fait disparaître des compagnies historiques occupant les premières places comme TWA ou PanAm.
                      Si ça peut te rassurer, je suis pleinement conscient que, que ce soit dans le public ou le privé, une mauvaise gouvernance peut conduire en enfer. Appartenir à l’un ou l’autre camp n’empêche rien si ce n’est retarder plus facilement l’inéluctable dans le public.

                  3. Pierre 82

                    En fait, quand je dis « rapidement », c’est relatif.
                    Quant à l’exemple que vous donnez, c’est pareil: on n’est pas du tout dans un système sain.
                    Ni Alstom, ni GE ne sont dasn un environnement sain: les collusions avec l’état (France ou US) sont énormes.
                    En fait, je faisais plutôt allusion à ce qu’il se passait disons, avant les années 70, mais dès l’instant où l’état a commencé à « sauver des entreprises », c’était cuit.

                    1. HAYD

                      Mais cela commence avec les marchés que l’état passe aux entreprises, avant même qu’il sauve quoi que ce soit ou qu’il soit actionnaire.

                      Votre vision du privé = libéral = bien et public = état = mal me semble trop réductrice. McK est tout à fait privé, … sauf des marchés de l’état français sur lequel il possède un avantage relationnel, a minima.

                      Qu’un état fasse de la stratégie industrielle, c’est intelligent.

                      Qu’il le fasse intelligemment ça n’est pas arrivé depuis longtemps. Qu’il se serve au passage en argent, postes, relations de pouvoir, dans le cercle des amis et jouent des services rendus, en ignorant la rentabilité et l’efficacité, c’est malheureusement devenu la triste réalité.

                    2. durru

                      @HAYD 15h27
                      L’expérience du dernier siècle (en gros) devrait nous être suffisante pour comprendre que l’Etat ne devrait RIEN faire, je dis bien RIEN, en matière économique.
                      L’explication est pourtant simple et a été donnée bien avant : le pouvoir corrompt. Et nous avons avec Pfizer et ses dizaines de milliards de bénéfices dans l’année un exemple éclatant de ce que peut faire la corruption comme dégâts.
                      Milton Friedman (je crois bien que c’est lui) expliquait qu’il y a quatre façons de dépenser de l’argent : son argent pour soi-même, son argent pour un tiers, l’argent des tiers pour soi-même et l’argent des tiers pour d’autres tiers. De manière évidente, la première est la plus efficace et la dernière la moins efficace. Le libéralisme c’est la première, l’Etat c’est la dernière. Faites vos jeux…

                      L’apparition des Etats-providence a été l’évènement qui a déréglé en profondeur les mécanismes capitalistes, au point de ne plus pouvoir se rendre compte où commencent et où finissent le privé et le public. Tous les exemples que vous donnez (et que personne ne conteste) ont une bonne dose d’intervention étatique, donc de corruption (qui, attention, n’est pas que matérielle, financière, elle est aussi morale). C’est la corruption, la possibilité d’obtenir des avantages indus grâce à une position privilégiée, qui cause à peu près tous les problèmes qu’on constate aujourd’hui dans nos sociétés « développées ».

                    3. Pierre 82

                      @Hayd h27
                      « Votre vision du privé = libéral = bien et public = état = mal » est stupide, évidemment, parce que c’est simpliste.
                      Vous dites également:
                      « Qu’un état fasse de la stratégie industrielle, c’est intelligent.
                      Qu’il le fasse intelligemment n’est pas arrivé depuis longtemps.  »

                      Le tout est de savoir où placer le curseur. Je ne fais pas partie de la catégorie des libertariens (pour moi, ce sont des dogmatiques), mais le problème, c’est qu’on n’a pas encore compris où il fallait placer le curseur.
                      Ou plus exactement, il n’existe pas de processus qui puisse de manière définitive se prémunir de l’apparition du capitalisme de connivence.
                      De plus en plus, je suis persuadé que le passage du libéralisme au capitalisme de connivence est irrémédiable, c’est sa pente naturelle, de même que le communisme, théorie qui n’est pas absurde sur papier, déviera très vite vers la main-mise d’une élite sur une bureaucratie étouffante, et qui mènera immanquablement (et même assez rapidement quand le régime se met en place) vers les goulags.
                      En résumé, je pense qu’avoir une stratégie industrielle pour un état mènera vers le socialisme.
                      Le libertarisme ne peut être humain que dans une société moralement irréprochable (qui est une vue de l’esprit), où chacun prendra volontairement soin de ceux qui, par exemple, ne peuvent pas travailler. Sinon, c’est une doctrine sauvage et insensible à la misère humaine.

                      Donc je n’ai pas de solution, à part quelques principes simples définis dans la Doctrine sociale de l’église (qui n’est pas une description d’un régime politique), qui est en fait plutôt proche du libéralisme, mais où l’être humain est supposé avoir une grande moralité, donc ça reste de la théorie.

                    4. durru

                      @Pierre 18h08
                      Vous pensez que les gens ne peuvent être charitables que si l’Etat le leur demande ? Ou la « société », la loi, peu importe, une impulsion extérieure ?
                      Je crois que les normes morales ont beaucoup évolué et la plupart des individus sont sensibles à la détresse d’autrui (cela a toujours été le cas, mais sous des formes différentes).
                      L’appréciation est, à mon avis, biaisée par ce qu’on voit tous les jours : une société où la responsabilité individuelle est en train de disparaître pour être remplacée par une hypothétique responsabilité « collective », c’est à dire par rien, dans les faits.

                      Je reste sur ma position : l’Etat n’a RIEN à faire dans la sphère économique et encore moins dans la sphère privée.
                      Lorsque les individus savent précisément quelles sont leurs responsabilités, ils sont obligés de les assumer. Ou alors, comme à l’époque féodale par exemple, on délègue certaines responsabilités qu’on peut pas assumer. Ou des associations réalisées sur du volontariat (exemple extrême, le kibboutz – oh ! sacrilège, c’est du communisme ça !). Etc. Enfin, des choix volontaires, individuels et explicites. Contractuels, mais pas comme le « contrat social »…

                      Moi, perso, je refuse depuis un moment de faire des dons à des oeuvres caritatives (sauf des dons en nature pour Emmaüs), pour deux raisons : d’une, à peu près tous ces organismes sont *aussi* financés par de l’argent public (dont le mien), et de deux, l’Etat se substitue de plus en plus à ces actions privées (y compris par le contrôle qu’il exerce via les subventions). A peu près les seules affaires qui fleurissent de nos jours en France sont celles publiques ou parapubliques, il suffit de regarder la destination des nouveaux bâtiments dans à peu près n’importe quelle ville… (désolé pour le relatif HS)

                    5. HAYD

                      @Pierre et @Durru

                      On ne peut qu’être d’accord sur bien des points. Pour la solution, je ne suis pas sûr que la morale ait une grande part, tant elle a été usée comme instrument de pouvoir au cours des siècles.

                      Le libéralisme est évidemment attirant pour les amoureux de la liberté (et j’en suis, assez farouchement même). On peut aller jusqu’à estimer que les initiatives individuelles, sont finalement suffisantes pour créer une industrie, tirer le meilleur parti des ressources disponibles, des besoins, et donc permet de laisser croître le pays avec une harmonie globale provenant du bon sens et de l’utilitarisme bien compris.

                      Mais il y a là un problème d’horizon temporel, notamment pour les grands projets d’infrastructure. Le ROI purement commercial ne suffit pas. L’intensité en capital ne peut plus dépendre d’individus. Ce qui n’empêche pas les acteurs privés de se placer, mais le méta-cadre de l’état ne me parait pas évitable.

                      D’où le problème du curseur.

                      En tout cas aujourd’hui on a faux partout. La vision n’est pas là. Les projets longs sont décidés trop tard, trop mal. Ils sont exécutés en dépit du bon sens et avec des dérapages de budget et de délai monumentaux. (Dernier contre-exemple en date : le viaduc de Millau, peut-être parce que précisément le gagnant -Eiffage – n’était pas celui qui était attendu – Bouygues). Les privés ne prennent plus de risque, les marchés se gagnent dans une transparence toute relative et avec des mensonges éhontés sur les objectifs, les coûts, les délais, les méthodes. Les entreprises sont de moins en moins compétentes, notamment en ingénierie. Les casseroles sont socialisées et fiancées par nos impôts et ceux de nos enfants.

                      Ça veut quand même dire que, quel que soit le système, nos décideurs sont des brêles. Voire, qu’ils sont formés pour, quand on voit l’unanimité des échecs.

                    6. durru

                      @HAYD
                      Ahem… Vous restez à analyser le temps présent.
                      Quelle part a eu l’Etat fédéral américain dans le développement d’une infrastructure fondamentale pour l’époque, les chemins de fer transcontinentaux ? Ce n’est qu’un exemple, le grands projets d’infrastructure peuvent très bien se réaliser sans aucune intervention de l’Etat, autre que la Loi.
                      Vous dites aussi : « quel que soit le système, nos décideurs sont des brêles ». Ah non, désolé, ils sont des brêles (peuvent l’être, sont même encouragés) PAR le système, le seul, l’unique, le capitalisme de connivence qui leur enlève toute responsabilité individuelle. S’ils avaient un tant soit peu skin in the game, deux choses pouvaient arriver : soit ils ne se bousculaient pas pour obtenir le poste, car le risque aurait été trop important, soit ils auraient dégagé à la première cagade majeure. Et le libéralisme (je sais, je me répète) est indissociable de la responsabilité individuelle.

                      Et je me répète encore : je conseille la lecture du livre de Philippe Fabry, « Rome du libéralisme au socialisme ». Même si l’analyse des points de détail est un peu bâclée, l’idée majeure est bien présentée et argumentée. Et ça parle même des temps présents, un peu 😉

                    7. HAYD

                      @Durru

                      Non votre honneur. Les chemins de fer américains ont été financés par des banques avec soutien partiel de l’état et dans une expansion considérable qui garantissait le besoin, donc la rentabilité, et avec … des esclaves pas trop chers.
                      Et des compagnies riches, à l’époque d’une expansion capitalistique inégalé depuis (la croissance des USA aux 1çe et 2àe siècle ne peut plus avoir d’équivalent maintenant ou dans un horizon de quelques décennies, la finitude du monde nous a rattrapé).
                      C’est tellement dépendant d’un moment rare que les autres infrastructures américaines sont presque toutes issues du New Deal.
                      Les routes romaines ont été faites par Rome.

                      Convoquer l’histoire est toujours dangereux, il y autant d’exemples que de contre-exemples. Refaire l’histoire est carrément un puits de non-argument. Après si vous voulez défendre à tout prix vos convictions et garder le libéralisme sur le piédestal où vous le mettez, libre à vous. Le mien est certes moins grand.

                    8. durru

                      Je n’ai aucun piédestal, je suis plutôt la manière de voir énoncée par Churchill : « le pire système, à l’exception de tous les autres ».
                      L’homme n’est pas parfait, donc une de ses réalisations (matérielle, sociale…) ne peut pas être parfaite. Il faut s’habituer à accepter cette idée, et à partir de là les choses deviennent plus simples.
                      Le pouvoir corrompt, il faut donc tout faire pour le limiter. Et aussi rendre difficile l’accès au pouvoir des gens dangereux : psychopathes, médiocres…
                      Il n’y a pas de curseur possible, malheureusement. Donnez lui le doigt, il vous prendra le bras. C’est l’homme, il n’y a rien à faire…
                      On peut continuer comme ça longtemps. Je comprends votre point de vue optimiste, je l’ai partagé assez longtemps, sauf que toute l’histoire nous prouve que ça ne marche pas. Même si l’histoire ne se répète pas.

          2. durru

            Correction : les glandus *étaient* minoritaires. Avec le temps, le mimétisme et la recherche d’entre soi ont changé l’équilibre.
            D’abord dans ce qu’on appelle abusivement privé (voir mon post ci-dessus), puis dans le public pur.
            Ce que raconte Raoult n’est qu’une tranche de vie, de réel…

            1. HAYD

              C’est possible, mon vécu quotidien de nos organismes publics me montre que c’est pas pire depuis 15 ans dans l’existence et la proportion de personnes qui aident vraiment (et qui y arrivent).

              Ma stat perso donne par contre une franche dégradation de mes clients privés et même des partenaires. Y a 15 ans on avait affaire à des gens qui comprenaient l’activité, les chantiers, et une certaine égalité de la relation fournisseur – client. Aujourd’hui c’est d’abord je te la met profond, ensuite tes problèmes de chantier je suis pas concerné, et je veux bien discuter que si tu hurles très fort.

              C’est pour ça que je suis plus trop porté sur le libéralisme, en tout cas moins que les intervenants ici, ou de manière plus ciblée.

              1. Pierre 82

                Ce n’est amha que le reflet de la déglingue morale de notre société, et au moins depuis le covid, de la déglingue mentale.
                J’observe la même chose autour de moi.

                Plus personne n’en a rien à foutre de quoi que ce soit. Demande à ceux qui ont étudié la chute de l’URSS de quoi c’est le signe…

                Et j’en arrive à dire que le libéralisme ne peut fonctionner que dans une société saine. Ce n’est plus le cas.
                Le souci, c’est que dans une société malsaine, il n’existe aucun système économique satisfaisant.
                D’où l’utilité de purger avant de commencer à reconstruire.
                D’où la vanités des élections, également.

                1. HAYD

                  Difficile de ne pas arriver à la même conclusion.

                  Là où ça bouge positivement, ce sont les petits. Le seuil à partir duquel c’est cacateux est hélas terriblement bas.

                  Faudra recréer des noyaux et reconstruire par la base – le même en langage consultant de droite, bottom-up. Et en effet ça n’a rien à voir avec les élections. Le seul critère de choix encore possible c’est celui / celle qui nous embêtera le moins. Et foutre une cohabitation quelle que soit la couleur pour empêcher les petits chefs de dictaturer trop aisément.

                2. Aristarkke

                  « le libéralisme ne peut fonctionner que dans une société saine »
                  Si par saine, vous entendez une situation sans état-providence mêle-tout, nous serons d’accord.
                  Ce qui pervertit est notamment le fait d’avoir des revenus décorrélés de son travail, si travail il y a. L’apôtre Paul était très clair : « que celui qui ne veut pas travailler ne mange pas non plus » et il tenait également à ne pas profiter de sa position dans la hiérarchie chrétienne de l’époque (appelons cette situation ainsi pour en avoir une idée à défaut d’une représentation exacte) pour vivre aux crochets des congrégations chrétiennes.

                    1. Theo31

                      Lenine n’a jamais travaillé un seul jour de sa vie, avait de grands domaines et roulait en Rolls Royce.

                  1. Aristarkke

                    2Thess 3:8 où Paul explique qu’il ne voulait être à charge de personne (sous entendu qu’il aurait pu le devenir, au vu de sa position chez « la Voie »)

                  2. Pheldge

                    Papet, le Pierre il a dit « une société saine » pas « situation saine » … ça veut dire des gens capable de réfléchir par eux mêmes, et disposant d’un minimum d’esprit critique.

                3. Pheldge

                  la purge rapide est improbable, vue l’inertie du système, donc ça continue, et en votant pour virer le Macron, tu peux espérer que ça marche …

            2. Jusnaturaliste

              @ HAYD

              Il faut bien comprendre que l’Etat n’est rien d’autre qu’une grosse entreprise avec une grosse administration et de nombreux monopoles. Les grandes entreprises privées telles qu’on les connaît aujourd’hui s’approchent toujours plus de cette définition et ont donc une nocivité toujours plus équivalente à celle des Etats.

              Cette tendance est la conséquence de l’interventionnisme: plus on met des contraintes sur le marché du travail, plus on favorise l’émergence de grandes entreprises aux détriments des indépendants et petites entreprises.

              De même, moins les gens ont des libertés, moins ils ont des responsabilités, et plus ils deviennent égoïstes. On n’a cessé de perdre des libertés sur les 50 dernières années, cette tendance à l’égoïsme est donc totalement conforme à la logique de la nature humaine.

              Le libéralisme, ce n’est pas un système qui fonctionne ou qui ne fonctionne pas, le libéralisme, c’est avoir des libertés individuelles. Si vous supprimez les libertés individuelles du bas peuple (car évidemment les puissants feront toujours ce qu’ils veulent) et les réduisez à l’esclavagisme, cela peut très bien fonctionner pendant un temps, mais serez-vous heureux d’être un esclave soumis au bon vouloir de votre maître?

              1. Dr Slump

                AH NON! Putain de bordel de merde, non !
                L’état est d’abord, on l’oublie toujours, le pouvoir, mis en application par une administration. L’état est une grosse ADMINISTRATION, comme il peut en exister dans une grande entreprise, mais l’état n’est pas, en aucun cas, jamais, une entreprise. COMPRIS? Merdalors!

                1. HAYD

                  L’état s’il veut être utile ne doit en aucun cas être une entreprise. Il coordonne, pas trop si possible, gère les temps longs et les projets d’infrastructures. Voire amha il fait de la politique industrielle, mais je reconnais que c’est discutable.

                  Faisant cela, il permet aux personnes et entreprises d’avoir un cadre de travail à l’intérieur duquel elles doivent être libres, absolument libres, créatives, et même égoïste. Si le cadre est bon, la somme des égoïsmes sera finalement positive.

                  Mais l’état de doit pas faire des projets, ni innover, ni dégager un profit, ni s’occuper du comment des choses, à part les siennes propres (le régalien).

                  1. Jusnaturaliste

                    Je préférerais que l’Etat dégage un profit, à ce qu’il s’endette. Je préférerais aussi à ce qu’il ne mette aucun cadre et se contente simplement de sanctionner ceux qui font preuve de violence contre autrui.

                    En plus de cela, son rôle est aussi de veiller à l’approvisionnement du pays. Mais il semblerait qu’avec la guerre en Ukraine, l’Etat va même faire défaut sur ce dernier point, puisqu’il nous est plus ou moins demandé de subir dans les prochains temps famines et pénuries d’énergie.

                2. Jusnaturaliste

                  @ Dr Slump

                  Dès lors qu’il y a des « entreprises publiques », la définition devient discutable… Cela mériterait une bonne réflexion philosophique, mais là je n’ai pas le temps, et comme je pense être d’accord avec vous sur le fond de l’histoire, je ne vais pas contester.

      2. durru

        La dernière séquence, sur Tolkien, vaut également son pesant de cacahuètes. Toujours aussi imprévisible, ce bon vieux Charles…

        1. Pierre 82

          Voilà, magnifique résumé du Huffington Post pour bien noyer le poisson: ce qui est une affaire de haute trahison devient une banale affaire de redressement fiscal.
          Bien joué, les gauchos.

          1. Rick Enbacker

            Envoyer Amélie de Manche à Air éteindre le feu, quelle drôle d’idée ! En tout cas, c’est sûr, elle n’en manque pas (d’air) !

      3. Pierre 82

        Excellent résumé de Nathalie MP sur ce sujet, où elle pose bien le problème…
        https:/ /leblogdenathaliemp.com/2022/03/29/mckinsey-le-brin-dherbe-qui-cache-la-foret-des-defaillances-de-letat/

      4. Pythagore

        Peut-être que ces mêmes services de l’état n’apprécient pas trop qu’on les courcircuite, et renvoient la balle ?

  24. Nemrod

    Peut être pas si tranquilles que ça.
    Opération déminage sur Mac Kinsey…
    Un angle d’attaque qui est emmerdant.
    Ça sent la grosse combine, les copains et les coquins…
    Un petit aperçu des remugles du dessous du couvercle.

      1. Pierre 82

        Le tout est de faire patienter jusqu’aux élections. Une fois élu, plus aucun média n’en parlera…
        Tenir moins de 15 jours, c’est jouable, non?

      2. LCH

        Franchement qui peux croire à 500 k€ de patrimoine avec 5 ans de all inclusive avec des émoluments à la hauteur d’un csp +++

        Mais bon qd je vois les gens avec les 2 ans de covid qui disent amen

        CPETF
        Le T pour totalement

        Les seules personnes que je croise qui sont non vax et encore critique sont des proprios de refuge en montagne sans TV sans réseau tel filaire ou mobile

          1. LCH

            J ai du cassos J ai du patron en Salaire avec bien plus en connaissance
            Bon j evite les cassos je sais pas pourquoi
            heu a si aucuninteet car nese cultive pas
            le CSP 3plus est hors sol

            il y a u 9 mondes eneux entre eux

            LCH travaille1!2H par jour et passe du temps pour s informer pourquoi pas le cassos ??
            Les autres c est des veilles familles avec un nom

            Si tu enleves le nom
            ils ne sont rien 😉

            Je fais expeience su chaque reunion patronnale

            Il me prennnes pour un extra terrestre quand je propose des trucs

            je suis pas un gauchard mais j avais le meme salaire fixe que ma sedentaire commeriale

            je suis dans la societe familiale le
            Acheteur
            Responsable info
            responsable commercial
            Chef receptionniste
            Conseiller Techique Client
            Gestionnaire de SAV et Litige Livraison
            etc ….

            Je suis plusieurs dans ma tete avant de prendre une decision car c est le le larfeuille de la famille en jeu

            Et j applique cela a TOUTES mes dicisions
            Je vis e MH
            J ai une facture H2O et Elec de 600 euros sur l anne

            Je roule avec une 206 j ai un Coss call en tel

            Mais je demade rien sauf un terrain en achat pour faire une BAD
            t que ce gros encule de maire autorise mon installation

            Mais je deviens un hors reseaux et sa ils eulent pas

          2. Pierre 82

            Vous vous rendez compte? Douze millions pour Mc Kinsey, quel scandale.
            Plus personne ne se rend compte que c’est quarante mille fois moins que la dette publique supplémentaire causée par les conseils de ce cabinet.
            Plus aucune idée des ordres de grandeur.

            1. Nemrod

              C’est reparti pour un tour.
              La belle mère doit passer des examens pour troubles du rythme… repoussés, pas un organe vital le palpitant…covid tout ça, pris par surprises au bout de deux ans.
              Manque de moyens …on connaît la chanson.
              Oui c’est pas comme si on avait dépensé 500 milliards…
              Partout sauf pour accroître les moyens de traitement des maladies infectieuses…logique…

              Mais bon vu l’énorme proportion d’imbéciles…ça passe crème.

              1. baretous

                notre hôpital de campagne ( dans les 2 sens du terme) verra son bloc fermé le week end l’été prochain à cause des non vaccinés..non je déconne mais parce qu’il n’y a pas d’anesthésiste..

                1. Higgins

                  Se pose également la question de la quantité d’actes chirurgicaux effectués. Près de chez moi, il y a de cela vingt ans, un petit hôpital de campagne a vu son bloc chirurgicale refait complètement à neuf (on parle de 20 millions de francs à l’époque) pour ne jamais être utilisé faute d’actes suffisants (danger avec des chirurgiens nettement sous-employés). Je tiens cette info d’un ami qui travaillait à l’époque à la chambre régionale des comptes.

          3. Aristarkke

            MCA, quand tu es décrété riche pour avoir gagné un peu moins de 40.000€ dans ton année, imaginer 500.000€ te propulse dans le vide sidéral…

            1. Pierre 82

              Alors que quand on leur dit que l’état a dépensé 500.000.000.000 en plus uniquement pour éviter que le pays ne s’effondre à cause de leur gestion de la crise covid, là il n’y a pas de souci.

              Ils pensent que comme c’est l’état, donc c’est pas grave puisqu’il peut imprimer de la monnaie. Mais ils le pensent vraiment, c’est là le drame. Une méconnaissance totale des bases de l’économie.

              « Madame Michu, vous êtes en découvert, il faudra que vous réapprovisionniez votre compte ».
              « Bien, mais je n’ai pas d’argent sur moi, je peux vous faire un chèque? »

              1. Higgins

                Lapidaire mais si juste : https:/ /insolentiae.com/dette-publique-le-terrible-decrochage-de-la-france-par-rapport-a-lallemagne/

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Bah, entre le casino du Touquet et le ravitaillement en poudre blanche, il est possible qu’il ait tout cramé, après tout.
          Je ne suis pas sûr cependant que cette explication soit rassurante.

      3. Mitch

        Sans oublier son bilan pathétique. Mais sur les 3 sujets les journalopes ne montrent pas un empressement et une motivation énorme (c’est un doux euphémisme).

        1. durru

          Je viens de voir quelques séquences dans le dernier numéro de la Farce Tranquille de Rémy, il y a des fritures sur la ligne, le message semble passer un peu moins bien…

  25. LCH

    A titre perso
    Mechancon je peux pas
    Macron c’est pas possible vu comme il nous a bien mis profond
    Hinaldingue vu la gestion de Paris heu non rien
    La marine pas possible avec son prog eco gochiste
    Roussel même pas en rêve je bouffe un ecolo au petit déj même moi je le ratatine en moins de 2
    Reste le Z
    Pas tout lu son programme mais des trucs à voir
    Quid de comment le financer ?

    Pour moi il faut :
    Sortir de L’OTAN déjà
    Revenir à des standards coerant pas le 1000 feuilles de cerfa demat qui marche pas
    Mettre un gros coup de pied dans les comcom et affilié com de pays qui est sur 2 comcom

    Non mais allô !!

    Simplifier les textes pour que le pequin moyen comprenne un texte de loi

    Voter LCH

      1. P&C

        +1
        Faut dire que parier sur le « bourgeois patriote » alors que c’est la catégorie sociale qui trahit tout, tout le temps, sauf son portefeuille… d’où le report de voix vers Macron.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Pas faux, c’est une caractéristique de l’espèce depuis le XVIIIème siècle au moins.
          Conjugué à une vision d’avenir qui ne va pas au delà du prochain arrêté de comptes, ça peut donner des résultats détonants.

  26. bibi

    Je n’arrive pas à savoir si c’est volontaire ou non.
    Géricault ne savait pas peindre des pieds et c’est pourquoi tous les protagonistes se trouvant sur le radeau de la méduse sont en chaussettes et du coup je me demande si c’est volontaire d’y faire appaitre le poudré en chaussure, car je ne sais si c’est lui le naufragé ou si c’est le peuple français (ie : les gaulois réfractaire)

    1. Pierre 82

      J’ai déjà entendu cette histoire de Géricault qui ne savait pas peindre les pieds, et je crains qu’il ne s’agisse que d’une légende urbaine…

      1. bibi

        Après il faut s’entendre sur ce que signifie ne pas savoir peindre des pieds pour un peintre de son niveau.
        Le radeau de la méduse est peint au même moment que les pieds et les mains qui est totalement méconnu.

  27. Jacques Huse de Royaumont

    Ca y est, l’Europe s’est couchée devant les USA sur la protection des données.
    Comme ça, on va avoir le droit de leur acheter du gaz hors de prix.

    Ca confirme ce que je pense de la guerre en Ukraine :
    c’est une construction US pour abaisser la Russie et creuser un fossé entre l’Europe et la Russie. Ce second point permet à l’oncle Sam de maintenir le vieux continent dans une stricte dépendance et de maintenir sa puissance impériale.
    C’est pour cela qu’il faut que la guerre continue, la paix perturberait les plans américains.
    Par contre, pour l’abaissement de la Russie, c’est pas gagné, et le prix semble être une perte d’influence notable du dollar.
    Pour les US, c’est une défaite stratégique, mais l’europe n’en profitera pas.

    1. HAYD

      « une construction US » : non, une récupération US. Pas besoin d’élaborer des plans, on s’offre de nous-mêmes.

      Notre soumission est ahurissante, en même temps pas étonnante.

  28. lxy

    Je viens d’apprendre que Macron avait placé à le tête de Polytechnique , une école au statut militaire dont le patron est traditionnellement un message, un patron de MacKinsey, qui était membre de la Commission Attali comme lui. Décidément il ne respecte rien.

  29. Mo’ Truckin’

    Donc, nous avons eu un point presse du gouvernement concernant l’affaire McKinsey avec Amélie de Montchalin (dont le mari a travaillé pour Boston Consulting Group de 2009 à 2020) et Olivier Dussopt (visé par une enquête pour corruption et prise illégale d’intérêts) …

  30. lxy

    Macron, est tout simplement un arriviste. Il est de gauche par ses origines familiales, par ses protecteurs (Attali, Hermand le milliardaire de gauche), par sa carriére politique (il était deja membre de l’équipe présidentielle de Strauss-Kahn) et il a été un proche de François Hollande qui misait beaucoup sur lui, d’abord comme conseiller économique à l’Elysee puis comme son Ministre de l’économie.

    Mais à la fin, il est avant tout au service de son ambition personnelle sans limite. Sans enfants, ni famille, ni amis, ni clan , libéré de tout lien il méne seul son chemin. Sans aucun respect pour ceux qui l’on aidé dans son ascension (François Bayrou par exemple ). Sans aucun respect ni pour ses proches, ni pour les institutions, ni pour les Français, il taille sa route, avec la plus implacable assurance et arrogance.

  31. lxy

    Il est enfin arrivé à la tête de l’Europe, tutoyant les plus « grands » : Merkel, VD Leyden, Poutine et oubliant au passage les Français…ce menu fretin qui ne l’intéresse plus. Il va « enjamber » l’élection présidentielle qui n’a plus d’intérêt pour lui. Quo non ascendet ?

    1. P&C

      Il a oublié de prendre avec lui l’esclave qui lui répétait « n’oublie pas que tu es mortel » ou « le capitole n’est pas loin de la roche tarpéienne ».

  32. Jacques B.

    a. Êtes-vous patriote ?
    b. Qu’est-ce que le terme complotiste ?
    c. Que pensez-vous de la religion musulmane ?
    d. Que pensez-vous de la religion juive ?
    e. Que pensez-vous des antennes 5G ?
    f. Que pensez-vous de la pédophilie?
    g. Que pensez-vous de la franc-maçonnerie ?
    h. Pensez-vous que des ministres soient reliés aux réseaux pédophiles ?
    i. Que pensez-vous d’Emmanuel Macron ?
    j. Quelles sont les mesures qui vous amènent à dire qu’il s’agit de crimes contre l’humanité ?
    k. Qu’est-ce que le nouvel ordre mondial ?

    Telles sont les questions qui ont été posée à l’avocate Virginie de Ajauro-Recchia durant sa garde à vue.
    À part ça, nous sommes en démocratie et dans un état de droit.

    https://www.francesoir.fr/politique-france/me-virginie-de-araujo-recchia-communique-suite-gav-dgsi

    1. Dr Slump

      Quand on dit que McRon est un digne héritier de ce putain de Pétain qui mériterait mille fois d’être effacé de l’histoire de Vichy, eh bien on a de bonnes raisons de la dire. Salopard.

    2. Ba

      Ce qui me fait chier, c’est que ça prouve qu’ils savent désormais parfaitement qu’on est nombreux à savoir ce qu’il y a à savoir sur ces thèmes.
      Ce qui est logique puisqu’ils passent leur temps à nous montrer exactement ce qu’ils font et ce qu’ils sont : séries, films, reportages, discours, presse. Ce qui est logique car ils sont obligés de nous le montrer pour avoir notre consentement.

      Certaines questions sont profondément stupides : par exemple les ministres reliés aux réseaux pédophiles, alors que les ministres et les élites en général passent leur temps empêtrés dans des scandales sexuels (Olivier Duhamel, Frédéric Mitterand, Griveaux, Laurent Bigorgne etc la liste est sans fin).

      Sur la 5G, je suis de plus en plus persuadé qu’il y a un vrai problème avec ces ondes sur la santé, et difficile d’imaginer vu le timing de son implantation que ça n’a pas un lien direct avec la piquouze. La question n’est pas anodine.

      1. Nemrod

         » nous savons qu’ils mentent, ils savent aussi qu’ils mentent, ils savent que nous savons qu’ils mentent, nous savons aussi qu’ils savent que nous savons, et pourtant ils continuent à mentir »
        Soljenytsine…encore et toujours

      2. sam player

        Ce truc avec la 5G, tant qu’il n’y a pas de preuves scientifiques, ça discrédite complètement le discours des contestataires et ça les fait passer pour des hurluberlus, … et en prime ça valide le principe de précaution (principe rétrograde) qui veut que tant qu’on ne sait pas à 1000% on n’utilise pas.
        Avec un tel principe, jamais on aurait construit des voitures (qu’on est capable d’accuser de tous les maux de la terre)

    3. Murps

      Ce qui me surprend le plus c’est la nature des questions : « Pensez-vous que…. ? »

      Je n’aurais nullement l’intention de dire ce que « je pense » à un policieer, ça reste de l’intime et si d’aventure je donne mon opinion ça ne sera certainement pas sous la contrainte.

      Franchement que ce genre de police aille se faire f… et pourtant j’ai un à priori positif sur l’application de la loi et sur les fonctionnaires chargés de le faire.

      Le Président responsable de ces dérives est crédité de 30 % au premier tour…
      Hé ben allons-y donc !!!

      1. Jacques B.

        Ce qui me surprend le plus c’est la nature des questions : « Pensez-vous que…. ? »

        Tout à fait : alors que le rôle de la justice – et de son auxiliaire, la police – est de chercher à connaître ce qui concerne des FAITS objets d’une enquête, on se situe ici sur le plan de la PENSÉE, de ce que PENSENT les gens. Ce qui est typique des pratiques des dictatures : cherchez à contrôler la PENSÉE des gens. C’est très révélateur, et gravissime.

        Quant au point j : « Quelles sont les mesures qui vous amènent à dire qu’il s’agit de crimes contre l’humanité ? » : c’est typiquement une question qui devrait être posée par un JUGE dans le cadre d’un procès où seraient incriminés les gens soupçonnés de ces faits. Le fait que la question est posée par un policier dans le cadre de l’interrogatoire d’une avocate, c’est juste le monde à l’envers. Orwellien, une fois encore, donc très inquiétant sur l’état de notre « démocratie ».

        1. pabizou

          Crash de l’euro et de l’UE? L’OTAN échec et mat? Si seulement ça arrivait, « champagne »… avant quelques années de galère .

    1. pabizou

      Donc on a le droit de lui péter la gueule, il n’a pas le droit de se défendre … On me dit dans l’oreillette que là, cépapareil…

      1. Jacques B.

        Quel salopard ce type, on a uniquement le droit de se laisser cambrioler, torturer, violer et assassiner à ses yeux.
        Confond-il légitime défense (à chaud, pour empêcher qu’un crime se commette) et se rendre justice soi-même (après coup), ce qui signifierait qu’il ne maîtrise pas les bases élémentaires – curieux pour un Président de la République – ou dit-il cela sciemment, je ne sais, mais les implications d’un tel propos sont énormes. Ça peut vouloir dire aussi qu’il est interdit de porter assistance à une personne en danger, car comment faire si c’est un assassin (genre terroriste) qu’il s’agit d’arrêter, si on doit à ce point doser son action qu’on ne puisse pas le tuer, même « accidentellement », pendant l’action ?

        Je soupçonne ce salopard de penser surtout qu’il ne faudrait pas que le peuple français, armé, puisse avoir des idées du type « résister à l’oppression » (des politiques de son genre, par exemple) en tenant ce propos.

        En tout cas, quand les participants au meeting de EZ au Trocadero ont crié « assassin », ils ne croyaient pas si bien dire. Quel salopard, ce type. Je ne pensais pas qu’un politicien français serait capable de se positionner si clairement contre un droit aussi élémentaire que la légitime défense.

        1. sam player

          C’est effectivement complètement con ce qu’il a dit, il ne maîtrise pas les mots: la légitime défense c’est au minimum une défense proportionnée à l’attaque.
          Personne ne peut être contre la légitime défense. La question dans cette affaire est juste de savoir si celui qui a fait feu peut invoquer la légitime défense.

          1. P&C

            +1
            Macron a trop lu Boule et Bil ou Gaston Lagaffe, avec le cambrioleur sympa avec son pistolet à bouchon et autres petites frappes à la Freddy les doigts de fée. Entre les niktamers et les Vory y zakone, on a affaire à du vrai salopard, capables de te travailler au fer à souder pendant qu’ils violent ta gamine.

          1. Jusnaturaliste

            Et en même temps, EM a vendu de nombreuses armes aux Russes, en contournant l’interdiction européenne, et maintenant il vend de nombreuses armes aux Ukrainiens.

            Car l’Ukrainien, lui, il a le droit de défendre sa vie avec une arme, mais le Français, il doit se laisser massacrer.

            Heureusement, l’Etat français n’abandonne pas ses morts, enfin, surtout s’ils sont fonctionnaires, étrangers ou musulmans, et ils auront droit à la minute de silence dans les écoles, n’est-ce pas magnifique?

    2. Jacques B.

      Aux States, une commerçante (d’origine asiatique) qui avait tiré sur des cambrioleurs, de nuit – exactement le même cas de figure qu’ici – et en avait tué un avait été félicitée. Ici, on met les gens qui défendent leur vie en taule. Pays de tarés, de malades mentaux suicidaires. Encore que, je serais curieux de savoir quelle est réellement l’opinion des Français sur le sujet. Si ça se trouve, c’est encore un de ces sujets où les politiciens, surtout ceux de gauche, imposent des choses aux Français contre leur avis.

    3. Mitch

      Je suis d’accord le Roi Mignon 1ier. Celui qui se faisait cambrioler aurait du se laisser faire, se prendre même quelques coups, se faire piller et ensuite il aurait du remplir des CERFAs pour déclarer son vol. C’est comme cela que cela doit se passer en Grance.

      NB: J’ai traduis rapido et envoyé ça à des potes en RSA et à Dallas. J’attends leur réaction. Je sens que je vais bien me marrer. Quasi sur qu’ils vont croire que je me fou de leur gueule

  33. Nemrod

    Vous êtes bien grossiers ce soir .
    Mais bon …vous avez raison.
    Comment peut on soutenir ce genre de mecqueton…une énigme pour moi
    Bon on fera ce qu’on voudra ou bien pourra si besoin .
    Et puis après on avisera.
    Bien longtemps que les vues de ce Monsieur sur les choses de la vie nous sont étrangères.

  34. Nemrod

    Le Vlad…sais pas j’ai pas l’impression qu’il bluffe…avec son gaz.
    Ce n’est que mon avis
    On va se retrouver gros jean comme devant avec notre tourisme et nos 0 et nos 1.
    Et les allemands avec des usines en panne sèche.
    En plus demain il neige
    Salaud de russes !

      1. pabizou

        D’ici que les terminaux soient opérationnels pas sûr qu’il nous reste des dents en 2023 si on a un hiver froid . Les sans-dents d’Hollande vont se les cailler s’ils se décident pas à mettre un coup de pied dans la termitière …

  35. Oreliane

    La réaction de Macron face à l’agriculteur est la même inversement que face aux squatteurs, face aux voleurs de poules, face aux blackblocks, face aux antifas ; il cautionne les illégaux, quels qu’ils soient, et menace les propriétaires.

    Il ne sait que sévir contre les travailleurs et séduire les nuisibles.

    1. Nemrod

      Des socialement proches…rien de nouveau sous le soleil… l’aveuglement règne en maître.
      « Jusqu’à sa mort, louanges et hymnes ont monté vers lui et aujourd’hui encore il n’est pas permis de le mettre en accusation : non seulement le premier censeur venu retiendra votre plume, mais n’importe qui, dans une queue ou un wagon de chemin de fer se hatera d’arreter les outrages de vos lèvres.
      Car nous respectons les grands scélérat s.
      Nous verrons les grand assassins. »
      Soljenitsyne le grand, l’immense Soljenitsyne sur Staline a la fin de l’ Archipel.

      Alors un tout petit scélérat comme Macron, vous pensez bien que peu s’en rendent compte, de sa vraie nature.

    2. baretous

      C’est « drôle » sur le forum agricole où je vais les seuls agris qui sont contre la légitime présence dans cette affaire sont ceux qui étaient pour la vaccination..

      1. Arthur H

        Je sais que vous avez corrigé mais c’est assez marrant: « la légitime présence » …. des bandits 🙂

        Cela ferait un bon pitch politique:

        Je suis contre la légitime présence des bandits dans les propriétés privées,
        je trouve qu’il est légitime de se défendre contre eux par TOUS les moyens y compris arbalette, fusil de chasse, bâtons…

    1. Theo31

      Schwab vénère le créateur du Goulag, de la famine préméditée en Ukraine et ailleurs et signataire du génocide des Cosaques.

Laisser un commentaire